Page d'accueil    .................................      Table des index

U
comme

USA
et aussi Usure





Ubac, Raoul :

Photographe, peintre et sculpteur d'origine belge, il est né à Malmédy en 1910 et mort à Paris en 1985.
- L'Etoile des encres, avec des gravures de Julius Baltazar, Augustin Cardenas, André Marfaing, Cesare Peverelli, Raoul Ubac, André Biren éditeur, 1982. Tiré à 87 exemplaires. Repris dans La Forme courte, 1990. Voir suivant et Natacha Lafond.
- "Ubac" ("L'Etoile des encres"), La Forme courte, 1990, p.46.
- # "Labour", in memoriam Raoul Ubac, "Avec vingt peintres (suite)", Rémanences, n°6, avril 1996, p.29. Texte repris dans L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.36-37.
- Voir aussi L'eau diaprée, 2015.
* Poème qu'on peut lire sur le site personnel de l'auteur.
Ubacs (éditions) :
- Archipel Shopping 2, 1977.
- Avant-goût, 1984.
- Avant-goût II , 1987.
- Avant-goût III, 1989.
- Avant-goût 1, 1990.
- De la distance, 1990.
- Avant-goût IV, 1992.
Ubacs (revue) :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Ubéda, Danielle :
Graveur et éditeur. Elle fonde en 1987 l'Atelier Vis-à-Vis à Marseille.
-Collecte, collages de Danielle Ubéda, gravures de Dehème, éditionsAtelier Vis-à-Vis, 2008. "Six cahiers reliés. Sous pochette originale. Edition complète : 24 exemplaires. 2 cahiers sont réalisés avec la technique de la pointe-sèche." Voir aussi Emès-Manuel de Matos et le compte rendu de Sabrina Testa dans Marseille l'hebdo du 18 novembre 2008.
Ude, Karl :
- "Michel Butor über den Roman", Welt und Wort, 16. Jahr., Heft 1, Jan. 1961, p.31 (F7B).
UFMG (éditions) :
UFMG = Université Fédérale du Minas Gerais (Brésil).
- Sobre a escrita e a arte, 2011.
Ughes, Yves :
- "De la toile et des mots, un maillage possible", Basilic, n°27, septembre 2007, p.7. A propos du  site personnel de l'auteur et de ce site même, l'auteur déclare : "Quand on a circulé dans les allées foisonnantes de Michel Butor, le goût de la surabondance s’est installé, on peut alors, pour amplifier la découverte, faire un détour chez Henri Desoubeaux" (texte en ligne).
- Voir Maria Cristina Pirvu, 2008.
Ullmann, Stephen :
- Language and Style, Oxford, O.U.P., 1964, pp.107-108, 115, 139-140. "Stephen Ullmann refers to L'Emploi du temps and La Modification in his Language and Style" (EPBS).


Union des écrivains :

Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Université Rikkyo (éditeur) :
- Conférences japonaises, 1990.
UQAM (éditeur) :
- Quelques arpents de neige, 1987.
Urban-Halle, Peter :
- Compte rendu en allemand de L'Emploi du temps (traduction d'Helmut Scheffel) à l'occasion de sa réédition en 2009 (lisible sur Internet) chez Matthes & Seitz, Berlin.
Urbani, Bernard :
- "Le roman dans le roman", dans Carlier, Christophe, etc. : Analyses et réflexions sur Michel Butor, L'Emploi du temps, Ellipses/ édition Marketing S.A., 1995, pp.96-100.
Utamaro :
- Voir # Les Trésors de la marée basse (in memoriam Utamaro), 2005.
L'utilité poétique :
- Cinq leçons de poétique rédigées pour être lues à la Villa Gillet, à Lyon, éditions Circé, 1995, 128 pp. Photo de couverture : Maxime Godard. Contient cinq parties : Poésie et religion, et musique, et science, et économie, et politique. Voir aussi Gilles Davidas, 2005 et Tewif Hakem, 2011. Repris dans Oeuvres complètes III, 2006. Voir aussi "L'utilité poétique" (dans Neuf leçons de littérature, 2007). Voir aussi la traduction : La utilidad poética "[Texte imprimé] / Michel Butor ; traduccion Stéphanie Robert Le Fur ; del postfacio Frédéric-Yves Jeannet. - [Mexico] : Auieo : Taller Ditoria, 2013. - 1 vol. (133 p.) : couv. ill. ; 18 cm. - (Autoria ; 12)" (CBN), ainsi que : "Poesia y religion : o la guerra de los dioses / Michel Butor ; Traduccion de Monica Mansour. - pp. 28-36 : ill. - Texte publié dans la revue Periodico de poesia. No 19, du 15/10/1997" (CBN). Voir en outre "Littérature et politique", 1993.
Page d'accueil    .................................      Table des index
 

V
comme

Violon
et aussi Villa





Vacheron Constantin :

Maison d'horlogerie genevoise. Voir # La Voix des masques.
Vachey, Michel :
- "L'espace indien", Colloque de Cerisy/Butor, UGE, 1974, pp.91-113. Exposé suivi d'une discussion.
- "La Reine, les Boules et le Répertorieur", dans Le Rêve du déménagement, in Revue rêvée, en sept fascicules, textes critiques de Jean Richer, Roger Meyere, Gaston Puel, Michel Vachey, etc., éditions Lettera Amorosa, 1974-1975, 64 exemplaires. Ce texte porte sur la relation Butor avec Peverelli et Jean-Luc Parant, "deux pôles de la galaxie Butor" selon Vachey. Ce texte se trouve dans le quatrième fascicule.
Don Juan dans la Manche, avec Michel Vachey, "pour Michel Sicard", numéro spécial d'Obliques, 1975. Une autre édition de ce texte a eu lieu chez le même éditeur l'année suivante. Il a été tiré en 13 exemplaires avec grande et petite affiches et un élément original de la maquette et en 86 exemplaires avec petite affiche (MS). Le texte est repris dans Matériel pour un Don Juan, 1977 et Oeuvres complètes IV, 2006. Voir aussi Frédéric C. Saint-Aubyn, 1990 et Patrick Lepetit, 2010. Voir également BBB, 2016, pp.218-219.
- In memoriam Michel Vachey, 1987. Texte repris dans
- Le Chat messager, n°3, 1987, p.113. Et dans :
- "In Memoriam Jacques Hérold", "In Memoriam Michel Vachey" et "In Memoriam Blaise Cendrars", Delta, station blanche de la nuit, n°8, septembre 1987, pp.53-56. Et à nouveau dans :
- " In memoriam Michel Vachey (Passe pour Michel Vachey) ", Avant-goût IV, 1992, pp.175-176. Ainsi que dans :
- Au rendez-vous des amis, 2003, p.81. Voir supra.
Vadé, Yves :
- "Michel Butor : Portrait de l'artiste en jeune singe", Esprit, n°364, octobre 1967, pp.700-703. "Gratuit, artificiel, à côté", tel apparait ce livre à l'auteur qui précise : "Dans ce Portrait de l'artiste en jeune singe, j'affirme qu'on chercherait en vain, au-delà des mots, la moindre trame alchimique? Seul le langage des maîtres y est utilisé comme une défroque."
Vagabondages :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Vaillancourt, Marc :
- "Butor a tort", dans Moebius, 76, printemps 1998, pp.121-122 (BderF).
Vailland, Roger :
- "Le théâtre peut-il aborder l'actualité politique ?", France-Observateur, n°405, 13 février 1958, pp.13-14. Il s'agit d'une 'table ronde' organisée par Gilles Martinet avec Jean-Paul Sartre, Michel Butor, Roger Vailland, Arthur Adamov et Morvan Lebesque. VoirEntretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V. I, pp.56-62.
Vajda, Andras :
- Traducteur en hongrois, avec Miklos Fogarassy, d'essais tirés de Répertoire 1, 2 et 3 sous le titre Irodalom, Ful es szem (Európa, Budapest, 1971).
Valbert, Gérard :
- Voir Madeleine Santchi, 1983.
- "Gong et ouate", Magazine littéraire, n°220, juin 1985, pp.16-20, dialogue à quatre voix autour de Michaux avec Michel Butor, Jean-Charles Gateau, Vahé Godel et Jean Starobinski, animé par Gérard Valbert. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V. III, pp.187-195.
Valdés Leal, Juan :
- Michel Butor, Henri Maccheroni, # In ictu oculi, in memoriam Gustave Flaubert et Juan Valdès Leal, 1995. Cet ouvrage manuscrit a été réalisé en six exemplaires. Il est composé de sept parties. Chacune a pour thème l'un des sept péchés capitaux : la paresse, la gourmandise, l'avarice, la colère, l'envie, l'orgueil et la luxure. Le texte est repris sous le titre # Thrène en 2001, dans Rescapés 2 en 2006 et dans le volume XII des Oeuvres complètes, 2010.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "In ictu oculi", in memoriam Gustave Flaubert et Juan Valdès Léal, pour Henri Maccheroni et # "Thrène", in memoriam Gustave Flaubert et Juan Valdès Léal, pour Henri Maccheroni et Jacques Clauzel.
.
Valentin, Christel :
- Voir Visage-Rivage, 2011.
Valette, Bernard :
- "L'oeuvre romanesque de Michel Butor, une écriture de la modernité ?", Le Nouveau Roman en questions 1, Nouveau Roman et archétypes, textes réunis par Roger-Michel Allemand, La Revue des lettres modernes, 1992, pp.61-94.
- "Passage de Milan", "L’Emploi du temps", "La Modification", notices dans Dictionnaire des œuvres de langue française, sous la direction de Jean-Pierre de Beaumarchais et Daniel Couty, Bordas, 1994.
- "Entretien avec Michel Butor" et "Panique à Bleston : l'écrit tue", dans Carlier, Christophe, etc. : Analyses et réflexions sur Michel Butor, L'Emploi du temps, ouvrage collectif, éditions Ellipses, 1995, pp.15-23 et 101-106.
- « Poétique/politique chez Michel Butor », in Le « Nouveau Roman » en questions 3 : “Le Créateur et la Cité”, Roger-Michel Allemand ed., Paris, Lettres modernes Minard, coll. « La Revue des Lettres modernes / L’Icosathèque 16 », 1999, pp. 63-83.
- Michel Butor, La Modification, Ellipses, mars 2000, 96 p.
- « Michel Butor : le “Nouveau Roman” comme écart », in Le « Nouveau Roman » en questions 4 : “Situation diachronique”, Roger-Michel Allemand ed., Paris, Lettres modernes Minard, coll. « La Revue des Lettres modernes / L’Icosathèque 20 », 2002, pp. 47-65.
- « La réalité est en partie virtuelle ». Entretien de Michel Butor avec Bernard Valette (2003) , in Le « Nouveau Roman » en questions 5 : “Une « Nouvelle Autobiographie » ?”, Roger-Michel Allemand et Christian Milat eds, Paris, Lettres modernes Minard, coll. « La Revue des Lettres modernes / L’Icosathèque », 2004, pp.241-256.
- "Michel Butor, Archipel de lucarnes", Kritikon Litterarum, Thesen Verlag Mertert und Trier, 31. Jahrgang 2004.
"Mobilis in mobile/i", Acta Fabula, Notes de lecture, 16 avril 2009, URL : (http://www.fabula.org/revue/document5000.php). Compte rendu de Michel Butor : rencontre avec Roger-Michel Allemand. Selon l'auteur, "Un des grands mérites de ce livre est de servir admirablement l’œuvre de Michel Butor. Il correspond à ce vers quoi devrait tendre tout travail de critique et de recherche. Le lecteur n’est pas seulement entraîné par l’incessant rebond du dialogue, il est aussi poussé par le désir de (re)découvrir Butor. Il se dégage de cette rencontre une évidente impression de complicité, et c’est là sans doute l’originalité majeure du livre."
- "Protocoles de lecture dans Portrait de l’artiste en jeune singe", in Autofiction(s), revue Champs du signe, Éditions Universitaires du Sud (Toulouse), 2009, pp.63-72.
- "Michel Butor" dans Encyclopédie du fantastique, Ellipses, 2010, chapitre : "Nouveau Roman et fantastique".
- Participe à la journée d'étude sur Michel Butor dans le cadre de l'exposition L'art entre les lignes, livres d'artistes et explorations de Michel Butor à Saint Omer le 7 mai 2011.
- "Le personnage dans les romans de Michel Butor", Universo Butor, 2012.
- "Relire Degrés", Dix-huit Lustres, hommages à Michel Butor, sous la direction d’Amir Biglari et Henri Desoubeaux, Classiques Garnier éditions, 2016, pp.233-250.
Vallat, Viviane :
Galeriste à Valence.
- "Ouvrages de printemps", pour Viviane Vallat, Echanges, carnets 1986, Z'éditions, 1991, p.65.
Vallauri, Pierre :
- Participe à l'exposition Autour des mots, 1986.
Vallet, Philippe :
- "Le livre du jour", entretien (filmé) de Philippe Vallet sur France Info avec Michel Butor sur Victor Hugo à l'occasion de la sortie de Hugo par Michel Butor, 2016.
Van Arkel, Matthias :
- J..., 4, Collectif génération éditions, 2015 (CDE). Voir aussi Grinspum et Kazen, 2014, Howlett, Neukamp, Suzuki, Tse, Ryman et Gimblett, 2015 et enfin Jiri Cernicky et Jasmina Cibic, 2016.
Vancrevel, L. D. :
- "Literaire illustraties van Michel Btuor", Litterair Passpoort, 21e Jaargang, Nr.193, Febr.1966, pp.39-40 (F7B).
Vandel, Philippe :
- Entretien avec Michel Butor à l'occasion de la sortie de son anthologie Hugo par Michel Butor dans l'émission "Tout et son contraire" sur France Info, le mardi 28 juin 2016.
Vandeloise, Guy :
Artiste belge, auteur de rébus.
- ""Ballade des rébus" dans Guy Vandeloise, Vingt Rébus (Liège : Yellow Now), 1981, n.p." (FSA). Reprise :
- "Ballade des rébus", pour Guy Vandeloise, Treize à la douzaine, 1981. Repris à nouveau dans :
- Liminaires et préliminaires, 1982 et dans :
- Exprès, 1983, pp.23-26.
- Voir aussi Marti Pey, 2013.
Vandière, Anne de :
- "Mains", pour Anne de Vandière dans Sous l'écorce vive, 2014.
Van Gogh, Vincent :
- Triple suite en jaune à la gloire de Van Gogh, 1987.
- "Après ça, je voudrais faire (c'est en projet aussi, je ne sais pas si j'y arriverai jamais) un dialogue avec Antonin Artaud sur des dessins de Van Gogh. En utilisant le Van Gogh d'Artaud" (De la distance, 1990, p.167).
- # Auvers Demeure, 1990.
- " In memoriam Vincent Van Gogh (Portrait d'un autoportrait) ", Avant-goût IV, 1992, pp.97-99. Voir infra et supra.
- Le Japon depuis la France, 1995.
- "Paysage à travers un autre, promenade à Auvers-sur-Oise en se faisant l'ombre d'une ombre" pour Gregory Masurovsky et "Portrait d'un autoportrait", in memoriam Vincent Van Gogh, Ici et là, 1997, pp.105-108 et 109. Voir supra et suivant.
- "Portrait d'un autoportrait", dans Au rendez-vous des amis, 2003, pp.82-83. Voir supra.
- Voir aussi Cécile Köstler, 2011.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "Paysage à travers un autre", # "Portrait d'un autoportrait".
Van Hamme, Marie :
- "L'écrit et l'image : Michel Butor : le texte, une image parmi d'autres", (entretien avec) Marie Van Hamme, Calades, n°130, du 1er mai 1992, pp.18-19 (CBN) (Supplément).
Vanneaux, les (éditions) :
- Octogénaire, 2006.
-Vannes (éditions) :
- Les Chemins du coeur, 2011.
-Vanni, Italo :
- "Michel Butor : Répertoire II", Nuova Antologia, vol. 493, fasc. 1971, mars 1965, pp.415-420 (F7B).
Van Velde, Bram :
Peintre français d'origine hollandaise, il est né à Zoeterwoude en 1895 et mort à Grimaud en 1981.
- "Le rêve de Bram Van Velde" in Celui qui ne peut se servir des mots, ouvrage collectif, Fata Morgana, 1975, avec cinq lithographies de Bram Van Velde. Réalisé en 100 exemplaires. Repris dans :
- "Le rêve de BVV", Fata Morgana 1966/1976, UGE, 10/18, 1976, pp.108-113. Et dans :
- Second sous-sol, 1976, pp.100-137, sous le titre "Le rêve de la montagne noire".
- "La Révolution des calendriers", lithographie de Bram Van Velde, eau-forte de Nello Finoti, pointe-sèche de F.-A. Holzer, in Trou [11], n°2, mars 1981, pp.62-64, 130 ex. (FSA).
- Participe à l'exposition En compagnie de Michel Butor qui s'est tenue à Valence du 7 mars au 28 avril 1986.
Van Zoest, A. J. A. :
- Compte rendu du livre Critique du roman de Françoise van Rossum-Guyon, Levende Talen (Croningen), 1971, pp.800-801 (BderF).
Vanzolini, Angel :
- "Modification argentine", Oeuvres & critiques, 1985, pp.121-128.
Vaquin, Agnès :
- "La voie étroite de Michel Butor", La Quinzaine littéraire, n°707, 1er-15 janvier 1997, pp.4-5. Compte rendu de Gyroscope. L'auteur, après avoir tenté de donner une idée du livre, termine son article par une série de questions : "Que dire de ce livre-objet, sinon qu'il participe d'une entreprise poétique ambitieuse ? (...) Mais, pour le lecteur, la manipulation gyroscopique du livre va-t-elle être autre chose qu'un artifice ? Il est certes toujours plaisant de s'entendre conter les vieilles histoires, mais comment ne pas s'enliser dans les récitatifs, dans la musique répétitive de ces innombrables distiques ou strophes, "copies d'ancien", de textes orientaux par exemple, avec leur panoplie d'accessoires et de sentiments convenus ? Bref, quel peut être le sort de ce Génie du lieu, à la fois livre du passé par toute la culture et le savoir-faire dont il est la somme, et livre du futur, livre crépusculaire, livre extrême par l'appel aux autres techniques d'expression qu'il met à l'épeuve ?"
- "Butor-Perros", La Quinzaine littéraire, n°707, 1er-15 janvier 1997, pp.5-6. Compte rendu de la Correspondance Butor-Perros : "Ce qui est assez passionnant , à la lecture de cette Correspondance, c'est de mesurer comment la même faille existentielle - phénomène banal et largement répandu - a pu ouvrir vers l'écriture deux voies aussi divergentes... L'un fait dans la prolixité, l'autre dans l'extrême concision. La voix de l'un s'entend toujours davantage, la maladie va relayer le penchant naturel de l'autre au silence."
Vareille, Jean-Claude :
- "Michel Butor : Synthesis or Dilemma ?", The Review of Contemporary Fiction, 1985, pp.150-156.
- "Butor ou l'intertextualité généralisée", Le Plaisir de l'intertexte, actes du colloque "Formes et fonctions de l'intertextualité dans la littérature française du 20e siècle" qui s'est tenu à l'Université de Duisburg en 1985, Verlag Peter Lang, 1986, pp.277-296.
Vary, Jean-Marc :
Traducteur en anglais de la partie "Egypte" du Génie du lieu : "Egypt", Meanjin Quarterly, n°3, 1963, pp.281-291 (FSA).
Vasarely, Victor :
Artiste francais d'origine hongroise, il est né à Pecs en 1908.
- "Diminution augmentation", Dire, n°10-11, automne/hiver 1969-1970, 2 fiches" (FSA). Repris dans :
Octal, avec neuf chromolithographies, Studio Bruckmann, 1972. Ouvrage tiré à 1015 exemplaires. Voir infra et aussi Helmut Scheffel, 1972.
Octal "de Victor Vasarely et Michel Butor, Paris : Denise René, [22 mars] 1973, n.p." (FSA). Voir supra et infra.
- Participe à l'exposition Michel Butor et ses peintres en 1973.
- "Octal", avec Vasarely, Illustrations IV, 1976, pp.54-104. Voir supra.
- Dans La Forme courte, 1990, Vasarely fait partie des "artistes présentés" de la "Guirlande liminaire", pp.36-37.
Vazaca, Marina :
- Petrecerea timpului, "Michel Butor ; in romaneste de Marina Vazaca. Editeur(s) : Cluj : Echinox, 1996 (CBN). Traduction en roumain de L'Emploi du temps".
Vecchiet, Jean-Michel :
Peintre, dessinateur, vidéaste.
Après San Marco, texte de Michel Butor, images de Jean-Michel Vecchiet, Collodion éditions, 1986. Ouvrage tiré à 200 exemplaires dont 30 de tête signés.
- Cinq portraits de Michel Butor en forme de polaroïd, vidéo, 1986.
- Un abécédaire artistique de Butor, Rothko, Picasso, vidéo, 1987.
Arpèges, "La malautière, 1989" (CDE).
Locus Lucis, un film vidéo sur la cathédrale de Laon, 1990. "Editeur(s) : Laon : L'Heur de Laon, 1990. Description : 1 videocassette VHS, 32 min. : couleur, SECAM, sonore. Note(s) : Exemplaire numeroté, 176/200, signé par les auteurs. Résumé ou extrait : Michel Butor présente la cathédrale Notre-Dame de Laon. En surimpression apparaissent des textes de M. Butor et des gravures tirées du "Traité de la nature ou Livre des roues" d'Isidore de Séville" (CBN).  Film repris dans Territoires de Michel Butor, DVD inclus dans Michel Butor. Déménagements de la littérature, 2008. Sous le numéro 1509, le catalogue de l'Ecart mentionne également Locus Lucis, "2006 (Stéphane)". Sur Laon voir aussi Gilles Ehrmann et Les Fantômes de Laon ainsi que l'exposition Laon qui passe, 2016.
- "De poste en poste", pour Jean-Michel Vecchiet, pp.25-29, dans Jean-Michel Vecchiet, Autoritrattto, textes de Jean Rouaud, Michel Butor, André Villers, Actes Sud, L'heur de Laon, 1991. "Il a été tiré de ce catalogue 10 exemplaires accompagnés d'une photo-peinture orignale d'André Villers et Jean-Michel Vecchiet ainsi que 100 exemplaires numérotés accompagnés de la lithographie signée de cette photo-peinture." Voir infra.
- Courrier d'éphèbe, Michel Butor, Patrice Pouperon, "1992, linogravure et X en compagnie de Jean-Michel Vecchiet".
- La Voie des Statues, un film de Jean-Michel Vecchiet avec la collaboration de Michel Butor, Ellipse-Elf, 1993.
- Lettre à Georges Autard, poème de Michel Butor avec une peinture de Georges Autard, un vidéogramme de Jean-Michel Vecchiet et une photographie d'André Villers, éditions de la Malautière, 1993. Ouvrage tiré à 60 exemplaires.
- "Rodin à Pékin ou la Voie des Statues : scénario, version longue pour Jean-Michel Vecchiet", Le Chat messager, n°9-10, 1994, pp.37-47.
La Soie de l'oeil, "Actes Sud, 1994" (CDE).
- "Avec lui, j'ai fait plein de petites choses, en particulier un film vidéo sur la cathédrale de Laon, Locus Lucis, mais surtout La Voie des Statues, un court métrage de cinquante minutes réalisé à l'occasion de l'exposition Rodin à Pékin, en 1993" (Curriculum vitae, 1996, p.170).
Dix blocs de charbon, "(mr) chez l'artiste, 1996" (CDE).
- Vingt blocs de charbon, éditions Ombres, 1997. Encres de Jean-Michel Vecchiet. Texte repris dans L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.203-216.
"Désir de la Chine", pour Jean-Michel Vecchiet, Ici et là, 1997, pp.69-70.
- Participe à l'exposition Treize artistes avec Michel Butor qui s'est tenue à Thonon-les-Bains du 4 octobre au 2 novembre 1997.
- "De poste en poste", (poème reproduit partiellement) pour Jean-Michel Vecchiet, 22 artistes avec Michel Butor, catalogue de l'exposition présentée à la Médiathèque Louis Aragon du Mans du 15 septembre au 24 octobre 1998, pp.46-47. Voir supra.
- # Comment écrire pour Jasper Johns, 2007, "aussi pour Jean-Michel Vecchiet".
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "Courrier d'éphèbe", # "De poste en poste" et # "Vingt blocs de charbon" ainsi que l'essai : # "Comment écrire pour Jasper Johns", aussi pour Jean-Michel Vecchiet.
Vega y Vega, Jorge Juan :
- L'enthymème romanesque; essais de logique fictionnelle [sur La Modification]. Thèse de doctorat nouveau régime : linguistique : Lyon II : 1994 (Lille , A.n.r.t. - 1996). Portent également sur ce roman, les articles suivants dont les références nous ont été communiquées par l'auteur lui-même (qu'il en soit remercié).
- "Plaisir et roman. Un essai de logique fictionnelle", in E. Alonso et al. éds., La Lingüística francesa, gramática, historia, epistemología, Séville, Grupo Andaluz de Pragmática, vol. II, 1996, pp. 93-106.
- "L’Enthymème : pour une logique du discours", in A. Delgado éd., Centenario de François Rabelais, Las Palmas de Gran Canaria, Servicio de publicaciones de la ULPGC, 1997, pp. 193-207.
- "L’Éthos romanesque chez Michel Butor. Rhétorique, Linguistique et Littérature", Orbis Litterarum, 61 : 5, Blackwell Publishing éd., 2006, pp. 341-360.
- "Qui « parlent » dans La Modification ? Polyphonie et niveaux narratifs chez Michel Butor", in Flor Bango de la Campa, et al, (éds.), Intertexto y Polifonía, Oviedo, Universidad de Oviedo, 2008, vol. I,  pp. 707-713.
Veinstein, Alain :
- "Alphabet d'un apprenti", pour Alain Veinstein, dans Michel Butor par Michel Butor, 2003.
-  Lundis 15 janvier, 12 février 2007, sur France Culture de 22h 16 à 23h 30 : Surpris par la nuit, Raison de plus avec Michel Butor. Production : Alain Veinstein. Réalisation : Angélique Tibau. Entretien avec Michel Butor.
- Alain Veinstein s'entretient avec Michel Butor lors de l'émission radio Du jour au lendemain, sur France Culture, le lundi 7 janvier 2008, de 23h 30 à 0h 10, à l'occasion de la sortie des tomes V et VI des Oeuvres Complètes et du numéro d'Europe qui lui est consacré.
- Puis dans la même émission, le 24 novembre 2008, à l'occasion de la sortie des volumes VII et VIII des Oeuvres complètes.
- Voir Michel Leiris, 2009.
- A l'occasion de la sortie des tomes IX et X de ses Oeuvres complètes, Alain Veinstein s'entretient à nouveau avec Michel Butor le vendredi 27 novembre 2009 dans son émission Du jour au lendemain sur France Culture.
- Alain Veinstein reçoit Michel Butor pour les volumes XI et XII de ses Oeuvres complètes (La Différence) le 1er novembre 2010 dans son émission Du jour au lendemain.
Alain Veinstein reçoit Michel Butor pour trois livres aux éditions de La Différence : Une nuit sur le mont chauve, Conversation sur le temps et Les trois châteaux dans son émissionsur France Culture Du jour au lendemain le lundi 3 décembre 2012.
* Sur le site personnel de l'auteur on peut lire : # "Le tombeau d'Arthur Rimbaud", pour Mireille Calle-Gruber et Alain Veinstein.
Velickovic, Vladimir :
Peintre et dessinateur, il est né à Belgrade en 1935. En 1964, il s'installe à Paris.
- A bride abattue, "Art Bärtschi, 1992", (CDE). Texte repris dans :
- Vladimir Velickovic. Oeuvres sur papier, Genève, Galerie Guy Bärtschi, 1993, broché sous couverture illustrée à rabats, 24 pp. (pp. 5-6). Ouvrage visible également sur la Toile à l'adresse suivante :  http://www.bartschi.ch/ggb.php?opt=catalog&id=5&op=showone&size=medium.
- Texte repris encore dans L'Estocade, n°2, hiver 1995 et dans Nu(e), n°10, [1998], pp.17-18. Voir aussi Baltazar.
* Poème qu'on peut lire sur le site personnel de l'auteur.
Velter, André :
- "Le scribe", Caravanes, n°1, 1989, pp.128-130 (présentation d'André Velter, p.127).
- Dans l'anthologie Orphée studio : poésie d'aujourd'hui à voix haute, présentation et choix d'André Velter, Gallimard/Poésie, 1999, on peut lire "Au-delà de l'horizon", "Dans les flammes" (extrait) et "Trappe", pp.68-73.
- "Les confitures du proscrit", pour André Velter, préface à Victor Hugo, L'Art d'être grand-père, Gallimard, coll. Poésie, 2002, pp.7-27. Texte repris dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.430-444.
- Dans l'émission Poésie sur parole du samedi 9 mars 2002 sur France Culture, André Velter s'entretient avec Michel Butor : Victor Hugo selon Michel Butor. Un entretien d'André Velter avec Michel Butor consacré à Hugo, et des lectures de poèmes : "Le poète" par Jean-Luc Debattice et Jean-Claude Dreyfus, "Les Feuilles d'automne" par André Dussolier et Michel Butor."
-  Dans l'émission Poésie sur parole du samedi 29 mars 2003, André Velter s'entretient avec Michel Butor : "Michel Butor. A l'occasion de deux nouveaux opus chez Seghers [Michel Butor par Michel Butor et Collation], Michel Butor s'entretient avec André Velter et nous lit des extraits de l'un d'entre eux, sa propre anthologie poétique."
- Les Arrondissements du tendre ou la capitale des coeurs, pour André Velter, Le Printemps des poètes éditions, 2004. Voir aussi Mathias Pérez, 2006.
- Voir aussi Arthur Rimbaud, 2005.
- Dans l'émission Poésie sur parole du dimanche 7 mai 2006, André Velter s'entretient avec Michel Butor : "Mais où s'arrêtera Michel Butor ? A quatre-vingts ans, trouvant dans son âge une nouvelle source d'inspiration pour ses derniers recueils poétiques, et entreprenant avec Mireille Calle-Gruber l'édition de ses OEuvres complètes aux éditions de La Différence, il est plus actif que jamais. Qu'on en juge. Depuis le début de cette année, pour nous limiter à la poésie, outre les volumes qui sont au coeur de la présente émission, sont parus ou vont paraître La Procession des messagères, regroupant sept poèmes inédits en hommage au peintre surréaliste Paul Delvaux (L'Instant perpétuel, Rouen), et Don Juan en Occitanie, non moins de cent-trois poèmes pour chanter la femme, le désir et l'amour, avec des peintures de Colette Deblé (L'Atelier des brisants) ; en octobre, ce sera au tour du quatrième volume des Oeuvres complètes, sous-titré "Poésie 1". André Velter s'entretient avec ce Protée de la littérature contemporaine, et Alain Carré lit pour nous des extraits des recueils Seize Lustres et Octogénaire."
"Vivant en français", pour André Velter, dans Défense et illustration de la langue française aujourd'hui, Gallimard, 2013, pp.49-50.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "Les Arrondissements du tendre" et "L'écriture poulpe" (voir aussi Hugo), pour André Velter.
Venaissin, Gabriel :
- "Une Angleterre, une Afrique et un Bordeaux imaginaires", Combat, 27 décembre 1956. Compte rendu de L'Emploi du temps et de deux autres romans. D'où le titre. "Le livre de Michel Butor est le seul, cette année, qui mette le roman en question, en tant qu'art et en tant que technique; le seul qui témoigne d'une philosophie du roman; le seul encore, qu'on puisse condisérer comme une entreprise révolutionnaire; le seul, enfin, qui, sans les rappeler le moins du monde, fasse écho à Proust, Joyce et Virginia Woolf... (...) Il se trouve seulement que les jurés des prix n'ont pas cru devoir révéler l'existence de ce livre." Par ailleurs l'auteur tente de donner une idée du roman : "C'est, si l'on veut, une version dramatique, agressive, défensive, moins d'une recherche du temps perdu que du temps qui cherche à perdre celui qui le vit."
Veneroso, Maria do Carmo Freitas :
- "Na fronteira das linguagens : palavras e imagens em livros de artistas", intervention au colloque "L'univers Butor" de Belo Horizonte, 2011. Intervention reprise dans :
- Universo Butor, 2012.
Venet, Bernar :
- Quatre-vingt-dix, 2016.
Venezuela :
- Publié sur son site par l'Ambassade de France au Vénézuela, ce petit texte daté du 27 juin 2012 : "Invité de marque du 9e Festival mondial de poésie organisé par le ministère de la Culture et la Casa Nacional de las Letras Andres Bello, Michel Butor a effectué pour cette occasion un séjour d’une semaine au Venezuela. / Présent au théâtre Teresa Carreño qui a fait salle comble à l’occasion du grand gala inaugural le 18 juin, Michel Butor s’est produit sur scène dans le cadre d’un récital de poésie. Il a également réalisé la lecture de plusieurs de ses poèmes le 20 juin dans l’important centre culturel PDVSA-La Estancia, le 22 juin à la Colonia Tovar et le 23 juin lors du gala de clôture. / Des temps d’échanges avec le public ont été organisés le 21 juin :
•l’un, devant une soixantaine d’étudiants, de professeurs et d’invités à l’Université Centrale du Venezuela (UCV) à l’instigation du Service de Coopération et d’Action Culturelle et des Départements de lettres et de langues modernes de l’Université;
•l’autre au Centre d’études latino-américaines Romulo Gallegos (CELARG) en présence de Messieurs Roberto Hernandez Montoya, Président de cette institution, et Luis Alberto Crespo, Président de la Casa Nacional de las Letras. / La présence à l’Université Centrale du Venezuela de Michel Butor a été, pour ce très grand auteur, l’occasion de bénéficier d’une visite guidée privée de la Cité universitaire, inscrite au patrimoine de l’UNESCO et œuvre du grand architecte Carlos Raul Villanueva et d’y découvrir les nombreuses œuvres d’art qu’elle abrite dont un vitrail de Fernand Léger et les nuages acoustiques d’Alexandre Calder, artiste que Michel Butor a connu de son vivant. / L’invitation par les autorités vénézuéliennes de Michel Butor, éminente figure littéraire française, symbolise la proximité culturelle entre nos deux pays."
Venise :
- "Ville picturale s'il en est, à laquelle je suis profondément attaché", dira par exemple Butor. Voir notamment Description de San Marco, 1963; Ballade de Henry James à Venise, 1987;  # Masques de Venise, 1994; "Venezia come Fenice", # Vénitienne en herbe, 1996; Venise hors champ, 2001; # Les Coulisses de Venise, 2002; Bruna Donatelli; # Venise au crépuscule, 2003; # "Marie-Jo à Venise" dans Michel Butor par Michel Butor, 2003 et L'Horticulteur itinérant, 2004 (dernière partie); # Les Coffres de Venise, 2006; Crépuscule éclatant à Venise, 2012.
Verbe et l'Empreinte, le (éditeur) :
- Souvenir de la Grande Chartreuse, 1994.
- Air marin, 2010.
- Dans le secret des dieux, 2011.
- La beauté du diable, 2011.
- Chant du rebut, 2011.
Vercier, Bruno :
- "Michel Butor", dans Jacques Bersani, Michel Autrand, etc. : La Littérature en France de 1945 à 1968, Bordas, 1970 (rééd. en 1974, 1980, 1982), pp.596-609. L'auteur, qui fait alterner ici courtes analyses, documents photographiques et longues citations des oeuvres, voit l'oeuvre de Butor se développer en trois étapes : "jusqu'à La Modification (1957, date à laquelle le Nouveau Roman, grâce au prix Renaudot décerné à Butor, atteint un public autre que celui des milieux littéraires), Degrés (1960, qui constitue à lui tout seul la seconde étape), et les livres écrits depuis Degrés." C'est que, selon l'auteur, à partir de ce dernier livre, "la tentative d'explication et de reconstitution porte d'abord cette fois sur un phénomène collectif de culture et de langage : une heure de classse dans un lycée parisien." Avec Mobile Butor franchit une nouvelle étape car non seulement "il y a la possibilité de lectures différentes" mais aussi on passe "de la citation au collage". Et de conclure : "les compositions imprévisibles engendrées par les déplacements des tiges et des palettes métalliques de Calder ne sont-elles pas le modèle le plus suggestif de l'entreprise actuelle de Butor ?"
- Vercier, Bruno et Lecarne, Jean : La Littérature en France depuis 1968, Bordas, 1982, pp.177-179.
Verdot, Guy :
- "Le Mobilede Butor va bouger sur scène", Le Figaro littéraire, 23 juin 1962, p.23. Il s'agit d'un entretien de l'auteur avec Jacques Polieri, metteur en scène, au sujet de la prochaine représentation, à Liège, au théâtre royal du Gymnase, le 27 septembre, du Mobile de Michel Butor.
Verlaine, Paul :
- Stravinsky au piano, éditions Actes Sud, 1995. "Pour Jean-François Heisser et Georges Pludermacher". Contient des citations de La Fontaine, Verlaine et Cendrars.
- Par ailleurs Butor évoque Verlaine dans son poème # "Les échos de Metz 2", pour Didier Grasiewicz.
Verley, Olivier :
Photographe, il est né à Neuilly-sur-Seine en 1956. Vit et travaille à Auvers-sur-Oise.
- Voir Respiration conspiration, 2015.
Vermeer, Johannes :
- "La coquille d'où naît la perle" pour Philippe Boutibonnes, Télérama hors-série/Vermeer, février 1996, pp.42-58. Texte repris dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.794-808. Autre reprise :
- "La coquille d'où naît la perle", pour Philippe Boutibonnes, Travioles, n°4, hiver-printemps 2001, pp.3-17 (CBN).
Vermeille, Patrice :
Peintre, né en 1937 à Nancy, il vit et travaille à Montpellier.
A l'écart, avec deux dessins aquarellés, Fata Morgana, 1991. Tiré à 20 exemplaires sur Arches. Voir aussi Baltazar, 1990, En marge, 1992, A la frontière, 1996, pp.97-112 et André-Pierre Arnal, 2001. Texte repris dans L'Horticulteur itinérant, 2004, p.99. Voir enfin A. Fong, 2008.
- Participe à l'exposition Passage de Butor II, 1991.
- Escales sur le métro stellaire, Rémy Maure éditeur, 2004. Voir infra.
Sous la couverture de pourpre, Rémy Maure éditeur, 2012 (CDE). Voir aussi Youl, 2007.
- Escales sur le métro stellaire, Rémi Maure éditeur, 2014 (CDE). Voir supra.
La face d'ombre (quelques cartels), Musée de Bar-le-Duc, 2015 (CDE). Cette "brochure" a été éditée à l'occasion de l'exposition de Patrice Vermeille, La face d'ombre, qui s'est déroulée au musée barrois de Bar-le-Duc du 18 mars au 17 mai 2015.
* Sur le site personnel de l'auteur on peut lire : # "Escales sur le métro stellaire", pour Patrice Vermeille.
Verne, Jules :
- "Le point suprême et l'âge d'or à travers quelques oeuvres de Jules Verne", paru dans Arts et lettres, n°15, 1949. Repris dans :
- Répertoire I, pp.130-162. Et dans :
- Essais sur les modernes, 1964.
-"Nous devons tout à Jules Verne. Michel Butor : l'image du monde au 19e siècle", Arts et Loisirs, n°27, 30 mars-5 avril 1966, pp.9-10. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.I, pp.287-289.
- Jean Chesneaux, Une lecture politique de Jules Verne, 1971, pp.116-118.
- L'Oreille de la lune, voyage en compagnie de Jules Verne, pour Bernard Saby. Gravures et typo-graphies de Robert Blanchet, 1973.
- !§! "Représentation des Etats-Unis dans la littérature française, 14 et 15", cours de Michel Butor mis en ligne, Université de Genève, année 1974-1975 (http://mediaserver.unige.ch).
- A propos du "racisme ambigu de l'oncle Jules", voir Boomerang, 1978, où Butor cite Les Enfants du Capitaine Grant et Mistress Branican.
- !§! "Aspects de Jules Verne", cours de Michel Butor mis en ligne, Université de Genève, année 1978-1979 (http://mediaserver.unige.ch).
JULES VERNE : LA DÉCOUVERTE et LE SÉJOUR, "[Enregistrement sonore] / MICHEL BUTOR, MICHEL SERRES. Publication :  S.l. : s.n., 1979 (DL). Description matérielle :  1 cass. audio. Collection :  Dialogues de France-Culture" (BNF).
- # "Michel Butor parle de Jules Verne", propos recueillis par Lucien Giraudo, Nouvelle Revue Pédagogique, n°2, octobre 1991, pp.15-18. Voir # Supplément.
- "... les livres de Jules Verne illustrés par Gustave Doré."
- "... Chaque fois que j'en ai l'occasion je ne peux m'empêcher de glisser un petit hommage à mon cher Jules Verne...", #L'Empereur des algues, 1998.
- "Déchiffrer les mystères d'un monde moderne", entretien sur Jules Verne avec Agnès Marcetteau-Paul, Revue Jules Verne, n°18, 2ème semestre 2004, pp.65-114.
- Dans une lettre datée du 24 février 2005, Michel Butor nous écrit : "Comme c'est le centenaire de la mort de Jules Verne, on m'interroge sur lui, ce qui m'a amené à faire ce petit récapitulatif [intitulé] Matériaux verniens :
         Second sous-sol : chapitre 1, pages 9-56
         Voyage au centre de la Terre
                                   chapitre 4, pages 153-164
         Les Enfants du capitaine Grant II, 9
         Troisième dessous : chapitre 5, pages 178-246
         Autour de la Lune, titres des illustrations jusqu'à "lutte contre l'impossible"
         Boomerang : Courrier des antipodes, pages 51, 63, 81, 86, 91-92, 94, 148-149
                Les Enfants du Capitaine Grant II, 13, 16
                                                               pages 149-156, 179-180, 190
         Mistress Branican II, 7
                                                              pages 214, 221, 253, 273, 283, 287, 316, 319-320, 378, 433, 447
         Ici et là : I, 4 (La traversée de la mer Rouge), pages 13-18
         Vintg mille lieues sous les mers II, 4
                       II, 1 (Gammes polaires), pages 27-29
         Les Aventures du capitaine Hatteras II, 26, 29
         Icare à Paris : pages 67, 83-84, 102
         Vintg mille lieues sous les mers I, 12
         Gyroscope : Franchir l'espace, pages 66, 68, 70, 72
         Autour de la Lune, 12"
- "Michel Butor : 'Il est un des sites qui nous permettent de comprendre où nous sommes'", entretien de René de Ceccatty avec Butor sur Jules Verne, Le Monde des livres, 18 mars 2005, pp.2-3. Lisible sur la Toile.
Jules Verne en 80 jours : Jules Verne, écrivain. Le mercredi 20 avril 2005, Michel Butor est interrogé par Jean Demerliac, auteur de L'odyssée Jules Verne : "il (MB) s'efforcera de montrer les éminentes qualités littéraires d'un auteur souvent méprisé à cet égard, même si on lui reconnaît toutes sortes d'autres vertus." Cette conférence est visible-audible sur la Toile à l'adresse suivante : http://www.cite-sciences.fr/francais/ala_cite/college/popupVideo/popup_video.php.
- Voyage au centre de Jules Verne : [exposition, Musée des lettres et manuscrits, du 1er décembre 2005 au 5 mars 2006] ; [préface de Michel Butor] ; [commissaires de l'exposition Pascal Fulacher et Bernard Sinoquet] / préfacier, Michel Butor ; commissaire d'une exposition, Pascal Fulacher ; commissaire d'une exposition, Bernard Sinoquet ; éditeur scientifique Musée des lettres et manuscrits. - Paris : Musée des lettres et manuscrits, 2006. - 27 p (CBN).
Participe à l'émission "Voyages de Jules Verne" de David Collin diffusée le 5 octobre 2008 (rediffusée le 4 janvier 2009) par la Radio Suisse Romande (voir le site www.rsr.ch) à l'occasion de l'inauguration du nouvel Espace Jules Verne de la Maison d'Ailleurs à Yverdon-les-Bains.
"Les mondes utopiques de Jules Verne", conférence donnée le lundi 9 juin 2008 au Théâtre de la commune d'Aubervilliers dans le cadre des lundis du Collège de France à Aubervilliers et visible sur internet (http://www.aubervilliers.fr/article5096.html).
- Voir Masataka Ishibashi, 2008 et 2010.
- Voir Raphaël Enthoven, 2009.
Vernet, Max :
- "Sic Transit Sic", Butor et l'Amérique, 1998, pp.195-218. Une lecture de Transit, "le premier objet-à-lire de la littérature", selon l'auteur.
- "Où les Amériques commencent à faire histoire", texte de Butor suivi d'une discussion avec Tom Conley, Mireille Calle-Gruber et Max Vernet, Butor et l'Amérique, l'Harmattan, 1998, pp.249-260.
Verney, Antoine :
- "Un ex-libris pour Michel Butor", dans le supplément au n°202 de L'Ex-libris français, 1er trimestre 1997, "Concours international d'ex-libris : un ex-libris pour Michel Butor". Concours organisé par la ville de Bayeux sous l'égide du Musée Baron Gérard (dont le conservateur est Antoine Verney) et qui a donné lieu à une exposition au musée en question, du 10 au 31 mars 1997, de quelque 200 vignettes réalisées à cette occasion par 119 participants. Un certain nombre de ces vignettes sont reproduites dans ce supplément dont, notamment, les deux ex-libris hors concours de Michel Roncerel et Albert Dupont. Six prix ont été attribués.
Verret, Monique :
- "L'image de Rome dans La Modification de Michel Butor", Eidôlon, n°32, janvier 1987, L'imaginaire de la ville 2, pp.91-103.
Verrier, Jean :
- "Françoise Van Rossum-Guyon, Critique du roman", Revue des sciences humaines, T.XXXVII, n°148, octobre-décembre 1972. L'auteur, très réservé sur le bien-fondé de cette étude touchant La Modification, déclare en commençant : "Cet essai ne répond pas aux intentions nettement affirmées en introduction et reprises en conclusion". Et il note par exemple : "L'objet de la lecture est de démonter le système d'un texte en se servant de la poétique comme d'un instrument. Mais cette lecture devrait conduire à montrer comment le texte est transformation des catégories littéraires qui le produisent. Françoise Van Rosssum a bien étudié les différentes transformations, ou modifications dont le roman de Butor est le lieu, mais elle n'a pas vraiment touché aux transformations des catégories littéraires. Ajoutons, et ceci explique peut-être cela, que si la poétique se construit en liaison étroite avec les recherches linguistiques, ces dernières ne semblent pas avoir beaucoup inspiré l'essai de Françoise Van Rossum."
-Verseau, du (éditions) :
- Menace intime, 1987.
Versini, Georges :
- dans René Lalou : Le Roman français depuis 1900, PUF, Que sais-je ?, n°49, 1966, chap. "Le roman d'aujourd'hui",  pp.123-124. "C'est dans l'oeuvre de Michel Butor, surtout dans L'Emploi du temps et La Modificationque la nouvelle école s'est exprimée de la façon la plus heureuse, peut-être parce que Michel Butor dans ses meilleurs livres sait utiliser de nouvelles techniques sans en être l'esclave."
-Vial, Yves :
Peintre, il vit à Victoria B.C. (Canada).
- "Au carrefour des échos", collage d’Yves Vial avec texte de Michel Butor, 1981 (voir fonds Michel Butor de la Bibliothèque de l'UQAM).
- # "Fenêtres sur le passage intérieur", pour Yves Vial, dans Fenêtres sur le passage intérieur, 1982. Repris dans :
- Cinq rouleaux de printemps, 1984. Puis dans :
- Chantier, 1985, pp.67-71. Et dans :
- Fenêtres sur le passage intérieur, souvenirs de Colombie Britannique,éditions Qumran, bilingue français-allemand, 1986, pp.26-35. Puis de nouveau dans :
- Avant-goût III, 1989. Et encore dans :
- Transit, 1992. Ainsi que dans :
- (partiellement) # Anthologie nomade, 2004.
Viallat, Claude :
Peintre français, il vit et travaille à Nîmes où il est né en 1936. Il est, en 1969, l'un des membres fondateurs du groupe Support-Surface. Sa rencontre avec Butor eut lieu en 1988 à la rétrospective Jasper Johns (Biennale de Venise).
Tentes, "photographies d'André Villers avec 1 peinture de  Claude Viallat et 1 poème de Michel Butor, 1987, 40 x 28 cm, 15 exemplaires (tirages photographiques avec 1 poème manuscrit)" (PL).
- 6 + 1 Passage méditerranéen, catalogue d'exposition, éditions Art Vivant. "En 1992, Claude-Henri Bartoli organise "6 + 1 Passage méditerranéen", une suite d'expositions dans plusieurs musées. Michel Butor invite les artistes Claude Viallat, Vincent Bioulès, Marcel Alocco, Patrice Pouperon, Patrice Hugues et Christian Louis."
- "La fontaine de jouvence", pour Claude Viallat, Lucinges, le 12 janvier 1992,Recueil, n°27, mai 1993, dans un dossier intitulé "Poésie au jour le jour", pp.5-17. Voir infra 1998 et aussi Chan Ky-Yut, 2000 et René Laubiès, 2006.
- Huit tentures ou teintures, poème de Michel Butor, avec 8 aquarelles de Claude Viallat. Réalisé en 57 exemplaires dont six enrichis de huit acryliques originales et un fragment du texte manuscrit, éditions La Garonne, 1994.
- Le Chat messager, n°9-10, 1994.
- Participe à l'exposition 25 artistes autour de Michel Butor qui s'est déroulée du 10 février au 5 mars 1995.
- "La fontaine de jouvence" (poème reproduit partiellement), pour Claude Viallat, 22 artistes avec Michel Butor, catalogue de l'exposition présentée à la Médiathèque Louis Aragon du Mans, 1998, pp.48-49. Voir supra 1992.
- Artistes avec Michel But or mit Künstlern, catalogue de l'exposition organisée par le Collegium Helveticum de l'ETH Zurich présentée à la Semper-Sternwarte du 17 mai au 4 juin 1999, pp.28-29.
- Participe à l'exposition 28 Artistes avec Michel Butor qui a eu lieu à la Cité des artistes du Fort du Bruissin à Francheville du 10 septembre au 7 novembre 1999.
- Participe à l'exposition 32 artistes avec Michel Butor qui s'est déroulée du 15 septembre au 15 novembre 2000.
- Participe à l'exposition 37 artistes avec Michel Butor qui s'est déroulée du 21 février au 7 avril 2001 au Musée Savoisien et à la Médiathèque Jean-Jacques Rousseau à Chambéry.
- Participe à l'exposition Michel Butor : Rencontre - Trajectoire, 2001.
- Participe à l'exposition Quarante-trois artistes avec Michel Butor, qui s'est déroulée du 25 janvier au 24 mars 2002 au Conservatoire d'art et d'histoire d'Annecy.
-La Révolution dans l'arboretum, Alain Benoit éditeur, 2003. Voir aussi Hedda Sterne, 1994.
Empreintes en croissance, éditions Rivières, 2006. Voir aussi # Gérard Sérée, 1998.
Par messager, Leuwers, 2007 (CDE).
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : #"Ailes dans la jungle" (voir aussi Leick, 2005 ainsi que le poème "Les charmeuses de serpents") et "Ailes dans la jungle 2", # "La fontaine de jouvence" et # "Huit tentures ou teintures", pour Claude Viallat (et Patrice Pouperon pour ce dernier texte).
Viart, Dominique :
- "L'écriture et le labyrinthe des signes : L'Emploi du temps de Michel Butor", Otrante, n°7, hiver 1994, Art et littérature fantastiques, n° spécial : Le Labyrinthe, pp.93-109.
- "Mythes et imaginaire des signes dans la fiction romanesque : Butor, Robbe-Grillet, Simon", in : Pierre Cazier (ed.), Mythe et création, Lille, Presses Universitaires de Lille, 1994, pp. 267-85.
- Jules Romains et les écritures de la simultanéité : Galsworthy, Musil, Doblin, Dos Passos, Valery, Simon, Butor, Peeters, Plissart. "Textes réunis par Dominique Viart. Editeur(s) : Villeneuve d'Ascq : Presses universitaires du Septentrion, 1996. Description : 305 p." (CBN).
- "Entretien avec Michel Butor", Roman 20/50, n°25, juin 1998, pp.139-160.
Viatte, Auguste :
- "Où va le nouveau roman ?", La Revue de l'Université Laval, XVII, n°10, juin 1963, pp.899-905. "Est-ce que ce texte-ci (Mobile), se demande l'auteur, vibrant de lyrisme, ne ressemble pas au Claudel de la Cantate à trois voix ? Ces refrains, ces rencontres de mots et d'images, ce sont les procédés même (sic) des poètes. Et voilà donc une autre voie : le Nouveau Roman, qui évolue d'un côté vers la plastique, débouche de l'autre sur la poésie."
Vibrac, Laurence :
- L'espace du retour dans Ulysses de James Joyce et dans La Modification de Michel Butor. Mémoire de maîtrise : littérature comparée : Nancy II : 1996.
Viceversa :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Vice versa (éditions) :
- # La Piscine interdite, 2001.
Vidal, Jean-Pierre :
- "'Rien n'aura eu lieu' : prégnance de la métonymie", La Création selon Michel Butor, 1991, pp.129-150.
Vidal Saisset, Mary-Pierre :
Sculpteur, peintre et céramiste.
- Flammes pour le nouvel an (2), Leuwerséditeur, 2013 (CDE). Voir aussi Yvan Mécif, 1996.
Vie des arts :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Vie du rail (La) :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Vie intellectuelle (La) :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Vieira da Silva, Maria Helena :
Peintre français d'origine portugaise, elle est née à Lisbonne en 1908 et morte à Paris en 1992.
- "Ressac", dans Vieira da Silva, Les Irrésolutions résolues, Galerie Jeanne Bucher éditeur, 1969, n.p. Ce catalogue s'ouvre sur une citation de Descartes tirée de "Les passions de l'âme". Voir infra.
- ""Jalons", pour H. M. Erhardt; "Ressac", pour Viera da Silva; "Champ de vitres", pour Cesare Peverelli; "Voix de l'écrit, cantate optique pour saluer les logogrammes de Christian Dotremont", NRF, n°212, août 1970, pp.17-25. Texte repris dans Alain Bosquet et Pierre Seghers, Les Poèmes de l'année 1971, Seghers, 1971, p.49 (FSA).Voir supra et infra.
- Participe à l'exposition Michel Butor et ses peintres en 1973.
- "Ressac, (1969)", dans François Aubral, Michel Butor, 1973, pp.131-132. Voir supra. Repris dans :
- Envois, 1980, pp.108-109. Voir supra.
- "Le dégel" pour Maria Helena Vieira da Silva, Brassée d'avril avec trois illustrations de Vieira da Silva, éditions de la Différence, 1982, pp.9-17.
-Un extrait du livre suivant sous le titre "L'observatoire des chimères" ("Les bibliothèques") paraît dans Le Nouvel Observateur, n°992, 11 novembre 1983, p.48.
- # "Itinéraire", dans Vieira da Silva, peintures, éditions la Différence, 1983, col. L'Autre Musée. Avec une biographie et de nombreuses reproductions de tableaux de Vieira da Silva. Texte repris dans :
- Avant-goût, 1984, pp.13-14, 23-25, 33-35, 47-49, 57-58, 67-68, 75-77, 85-86, 97-99, 111-113, 121-123 et 135-137 et dans # Anthologie nomade, 2004, pp.303-323. Voir suivant :
- "Les ponts", Frontières, 1985, p.82, reprise d'un chapitre du texte précédent, lequel est repris de nouveau dans :
- Fenêtres sur le passage intérieur, 1986, pp.76-133. Voir supra et infra.
- Participe à l'exposition En compagnie de Michel Butor qui s'est tenue à Valence du 7 mars au 28 avril 1986.
- Dans La Forme courte,1990,Vieira da Silva fait partie des "artistes présentés" de la "Guirlande liminaire", pp.38-39.
- Itinéraire, Pagine d'Arte / Fundação Arpad Szenes-Vieira da Silva, 1997. Autre titre : Vieira da Silva, dessins, tirage de 3000 exemplaires, en trois langues (français, portugais, italien). "Ouvrage publié à l'occasion de l'exposition qui s'est tenue du 2 octobre au 28 décembre 1997 à la Fundação Arpad Szenes - Vieira da Silva à Lisbonne" (BNF). Voir supra 1983.
"In memoriam Marie-Hélène Vieira da Silva" dans Vieira da Silva : oeuvres de la Fondation Arpad Szenes-Vieira da Silva et du Centre d'Art Moderne José de Azeredo Perdigão: [catálogo] / présentation João Pedro Garcia ; trad. Ana de Carvalho, Jean-Pierre Léger, Lisboa Paris : Fundação Calouste Gulbenkian, Centre Culturel Calouste Gulbenkian, : 2007. Texte repris sous le titre "Isis-Iris" dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.782-784.
- Voir Mots & figures, 2011.
Vier, Jacques :
- "Le cas Michel Butor", Littérature à l'emporte-pièce, 4e s., les éditions du Cèdre, 1966, pp.180-182. "Avec Mobiles(sic), que vient d'aggraver Réseau aérien, l'auteur évolue sciemment vers la cacophonie. (...) Triomphe du haillon verbal et du sabir entrecoupé ! La vitesse abolit la syntaxe. M. Michel Butor espère-t-il imposer ses doctrines en les poussant jusqu'à l'absurde ? (...) Préférer l'impasse à la route du grand large, en vertu d'un choix prémédité de l'intelligence, connaît-on, je le demande, plus belle trahison de clerc ?"
Viger, Maurice :
- La lutte contre le temps dans l'oeuvre romanesque de Michel Butor, "thèse de 3e cycle : Littérature française : Poitiers : 1983, sous la dicrection de Michel Autrand" (Sudoc).
Vila, Jean-Louis :
- Récréation, Rémy Maure éditeur , 2011 (CDE). Voir aussi # Paul Trajman, 2002, Youl, 2005 et Joël Leick, 2006. Texte repris dans Seize Lustres, 2006.
Eloge des crayons de couleur, Rémy Maure éditeur, 2012 (CDE).
Eloge des crayons de couleur, Voix Richard Meier, 2012 (CDE).
Le chant des plages (avec "le Bateau ivre"), Rémy Maure éditeur, 2013 (CDE).
L'Arbre de l'étude, avec six dessins originaux de Jean-Louis Vila, Rémy Maure éditeur, 2016. Trois exemplaires. Voir aussi Partezana, 2015.
Vilela, Yolanda :
- "Michel Butor : em matéria de sonho", intervention au colloque "L'univers Butor" de Belo Horizonte, 2011. Intervention reprise en français dans :
- Universo Butor, 2012 : "Michel Butor et la matière des rêves".
Villa du Parc (éditions) :
- Complémentarité, 1990.
Villain, Myriam :
Commissaire des expositions Michel et Marie-Jo Butor : Universos paralesos / Regarder ensemble du Brésil (4-28 octobre 2011) et de Hyères (11 janvier-26 février 2012). Voir infra.
- "Um livro de diálogo", présentation du catalogue Universos paralelos. Uma viagem fotoliterária de Michel e Marie-Jo Butor, Belo Horizonte, Brésil, C/Arte, 2011, pp. 7-8.
- "Nous regardions ensemble", entretien avec Michel Butor sur l'oeuvre de Marie-Jo et sur la photographie, 2011. Voir le "Dossier Butor" dans Phlit, répertoire de la photolittérature ancienne et contemporaine (http://phlit.org). Entretien daté de Lucinges, samedi 26 mars 2011.
- Compte rendu du livre d'entretiens de Roger-Michel Allemand avec Michel Butor, Revue des Sciences humaines, n° 303, automne 2011, p. 253-255.
- "Les univers parallèles de Marie-Jo et Michel Butor", entretien de Myriam Villain avec D. Z. [Didier Zaitoun], Var-matin, samedi 28 janvier 2012, p. 7. Voir supra.
- "Images et voyages", Hyères magazine, n° 142, janvier-février 2012, p. 19. A propos de l'exposition Michel et Marie-Jo Butor à Hyères (voir supra).
Villandry, François de :
- "Zodiaque de nuages avant-coureurs", pour François de Villandry, dans François de Villandry, Séquences malaises, dessins originaux de Jacques Hérold, avant-propos de Michel Butor, Pierre Bordas et fils éditeurs, 1985, p.9.
Villani, Fabienne :
- "Correspondance", Poésie d'ici, n°5, printemps 1980, pp.6-10, entretien avec Fabienne Villani. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.III, pp.64-67.
Villanova (éditions) :
- Mausolée mobile, 2010.
- # Le Sabbat des oiseaux, 2012.
- L'Armée des vignes, 2012.
- Elégie du gastéropode, 2015.
Villar, Arturo del :
- "Los narradores", La Estafeta Literaria, n°436, 15 enero 1970, p.253. Review of La Modification(FXXB).
Ville :
- Voir Dominique Aury.
- " Michel Butor et les mythes romanesques ", Métamorphoses du roman, Albin Michel, 1966. Ce texte constitue le chapitre IX de l'ouvrage et est consacré au " mythe de la 'Ville' " dans L'Emploi du temps qui, selon Albérès, constitue " le sujet même du livre ".
"Dialogues sur les villes", L'Architecture d'aujourd'hui, n°153, décembre 1970-janvier 1971, pp.4-7, entretien avec Denis Goldschmidt. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V. II, pp.27-38. Un court extrait en est paru ("J'ai quitté Paris...") dans le numéro 1 de mars-avril 1972 de la revue Préfaces (revue bimestrielle d’information artistique et culturelle de la Côte d’Azur), p.32.
- Jean-Paul Potron, 1980.
- Nouha Al Hakim, 1981.
"La  ville comme texte", pour Toru Shimizu, [auteur d'une étude intitulée "Voyage, ville et mort dans l'oeuvre de Michel Butor], Répertoire V, 1982, pp.33-42. Voir aussi : Helmut Scheffel, 1992, "La ciudad como texto", Michel Butor; traduccion Florence Olivier, Universidad de México, n°504-505, du 1er février 1993, pp.9-10 (CBN) et "La città come testo", Michel Butor ; [traduzione dal francese Serena Marchi], Casabella, n°679, du 1er juin 2000, pp. 4-7 (CBN).
- Jack Kolbert, "The Image of the City in Michel Butor's Texts", Kentucky Romance Quarterly, 1985, pp.13-22.
- Evangelie Smirneou, 1989.
- Mireille Calle-Gruber, La Ville dans L'Emploi du temps de Michel Butor, Librairie A.-G. Nizet, 1995, essai précédé d'une lettre-préface de Michel Butor à Mireille Calle-Gruber.
- Voir Hervé Duchêne, 1995.
- " La mécanique urbaine ", Ecritures, n°7, La Ville, juin 1995, Les Eperonniers / Université de Liège, pp.9-27, entretien avec Vincent Louis.
Jean-Paul Laffitte, Jacqueline Laffitte, François Barbet, Carole Huard, Yves Touchefeu, La ville dans : Dans la jungle des villes de Bertolt Brecht, Les villes tentaculaires d'Emile Verhaeren, L'Emploi du temps de Michel Butor. Paris, Vuibert, 1995 (Prépas scientifiques : programme 1995-1997).
- Voir Claudine Lautier, 1996.
- Voir Nicolas Simard, 1999.
- Voir Jean Bessière, 2003.
- Voir Béatrice Bonhomme, 2004.
- #Jungle urbaine, #Sérénade urbaine, 2006.
- Voir Henri Garric, 2007.
- Voir Lison Brenu, 2009.
- Voir Gabriel Perugini, 2011.
Ville d'Angers (éditeur) :
- Fidélités, 2013.
Ville de Mons (éditeur) :
- Le Sablier du phénix, 1995.
Villelaur, Anne :
- "Premières personnes", Les Lettres françaises, n°654, 17 janvier 1957. Bien que l'auteur ait "cru découvrir dans L'Emploi du temps de Michel Butor une réussite de roman à la première personne", elle déclare en terminer : "Le roman de Michel Butor est, comme on le voit, tout à fait insolite; mais l'étrangeté n'en est ostentatoire que par moments, lorsque l'auteur appuie lourdement sur certains détails.Cette insistance n'est justifiée par aucune nécessité romanesque. Les redites sont exaspérantes (...) gratuites et inutiles."
- "Recherches et vieilles recettes", Les Lettres françaises, n°695, 7-13 novembre 1957, p.3. Compte rendu de La Modification. "Nous sommes loin ici de la sclérose d'Alain Robbe-Grillet  et des méandres appliqués de Claude Simon. Michel Butor a un réel talent, et s'il traîne encore comme des fétiches un certain nombre d'éléments (les trains, l'Italie (...)), on sait déjà qu'il n'est pas prisonnier d'un style et qu'il a les moyens de tout exprimer."
- "Le roman est en train de réfléchir sur lui-même", Les Lettres françaises, n°764, 12-18 mars 1959, pp.1, 4 et 5, débat organisé par Anne Villelaur avec Nathalie Sarraute, Michel Butor, Pierre Daix, Pierre Gascar, Claude Ollier, Bernard Pingaud, Alain Robbe-Grillet et Claude Simon. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.I, pp.86-112.
- "Les degrés du réel", Les Lettres françaises, n°808, 21 janvier 1960. "L'entreprise de Michel Butor rejoint celle de Joyce : c'est une tentative d'expression totale de la réalité, à partir de vingt-quatre heures de la vie d'un homme ou d'une heure de cours dans un lycée parisien. La démarche est la même. Mais Michel Butor y intègre l'échec, et les moyens techniques qu'il emploie ne doivent que peu de chose à son devancier. (...) En ce qui me concerne, Degrés m'apparaît comme un approfondissement par rapport à La Modification. Elargissement du sujet, mais aussi aisance plus grande dans le maniement d'éléments plus complexes encore."
- "Mobile dans l'espace des USA", Les Lettres françaises, n°919, 22 mars 1962, p.2. "Je ferai un reproche capital à cette Etude pour une représentation des Etats-Unis, c'est qu'on n'y voit jamais un Américain, un homme qui travaille, qui se distrait, qui vit. (...) Mobile est une étude abstraite, et je crois que le lecteur le plus attentif ne réussira jamais à se représenter vraiment des Etats-Unis, même après une longue, lente et ardue exploration du livre de Michel Butor."
- "Donner à voir", Les Lettres françaises, n°1013, 23 janvier 1964, p.2. "Ce qui me séduit particulièrement dans Description de San Marco, c'est à la fois une certaine unité entre les divers éléments, unité avant tout centrée sur la liaison si directe entre la basilique et Venise, l'histoire de Venise; et les contrastes, parfois même les ambiguïtés qui se manifestent à tous les échelons : entre les touristes et le commentaire, entre le commentaire et l'image décrite et les textes qui l'accompagnent; mais aussi cette idée toujours suggérée de l'éphémère et les transformations effectuées par le temps sur les pierres, l'architecture, les mosaïques, mais aussi sur les hommes. Et j'avais pensé que ce décalage, et le côté visuel du livre pourrait en faire la matière d'un scénario, et plus que d'un livre d'art, comme semble le suggérer le prière d'insérer."
Villers, André :
Photographe, il est né à Beaucourt, territoire de Belfort en 1930. Vit à Mougins (Alpes-Maritimes).
Pliages d'ombres, cinq "photographies d'André Villers, texte de Michel Butor, 1977, 50 x 40 cm, 95 exemplaires dont 20 accompagnés d'un pastel d'André Villers" (PL). Reprise :
- "Pliages d'ombres", pour André Villers, dans André Villers, Musée savoisien/Chambéry, décembre-février 1979-80. Voir aussi infra 1982, 1984 (2 f.) et 2004.
- Portrait de Michel Butor par André Villers dans Poètes en Sologne II, festival de poésie murale, une initiative de Juliette Darle et Alain Bosquet, 1979, p.94.
"Ballade du photographe", in André Villers, "préface de Paul Jay; textes de Jacques Prévert, Michel Butor, Robert Doisneau; Chalon-sur-Saône : Musée Nicéphore Niepce, 1979" (FSA, CBN). Reprises dans Envois, 1980, Croisements, 1984, Sud, 1984, Correspondances, 1991,  André Villers, 2001-2002 et André Villers/Picasso e altri ritratti, 2004. Voir infra.
Mille et une caravanes, collages de photographies, 1980, "25 x 360 cm (rouleau), 10 exemplaires (tirages photo avec texte manuscrit)" (PL). Texte repris dans Croisements (partiellement), 1984 et Hors-d'oeuvre, 1985. Voir infra. Voir aussi BBB, 2016, pp.34-35 et 291. Autre tirage du même ouvrage :
- Mille et une caravanes, "photographies d'André Villers, texte de Michel Butor, 1980, 17 x 240 cm (rouleau), 20 exemplaires (reproduction d'un des exemplaires manuscrits)" (PL). Voir aussi Qotbi, 1986.
Musique de chambre noire, texte manuscrit reproduit, photographies, Mougins, 1980. Il a été tiré de cet ouvrage en photocopie 200 exemplaires numérotés de 1 à 200, plus 22 exemplaires numérotés de I à XXII comportant chacun une des photographies originales manuscrites signés par les deux auteurs. Compte rendu de Juliette Darle.
Jeux de boules, "11 photographies d'André Villers à partir de boules de Jean-Luc Parant et de textes de Michel Butor, Mougins, 1980, 30 x 42 cm, 30 exemplaires (tirages photo accompagnés d'une boule où M. Butor a écrit un mot)" (PL). Repris dans Le Bout des bordes, n°5/6, 29 oct. 1979-29 oct. 1980.
La Propriété des souffles, "photographies et photocopies d'André Villers, textes de Michel Butor, Nice et Mougins, 1980, 33 x 51 cm, 11 exemplaires manuscrits" (PL). Repris dans Exprès, 1983 (voir infra).
- "Ballade du photographe", Envois, 1980, pp.77-78. Voir supra 1979 et infra.
Conversation vénitienne, "découpages 1978 et 1981; 2 ex." (MS).
"La monnaie du pape", texte de Michel Butor, photographie d'André Villers, Métaphores, n°3, juin 1981, pp. 62 et 98.
- Voir infra Révolution, n°80, 11 septembre 1981.
-Sombres pressentiments, "écrits de Michel Butor sur des ex-photos "ironirismes" (sic) d’André Villers, Nice et Mougins, 1981 (voir fonds Michel Butor de la Bibliothèque de l'UQAM).
- "Ballade des valeurs arc-en-ciel", pour André Villers et "Ballade du jeu des boules parlantes", pour André Villers et Jean-Luc Parant, dans Treize à la douzaine, 1981. Ballades reprises dans Liminaires et préliminaires, 1982 et dans Exprès, 1983. Voir infra. La première est également reprise dans Photobiographie en modèle réduit, 1982. Voir aussi 1984 (2 f.) et Alina Piechowska, 1985.
Don Juan dans la propriété des souffles, 1981. Voir aussi infra 1983.
- Ferments d'agitation, 1981.
# Rumeurs de la forêt, "photographies d'André Villers, gravures de Julius Baltazar, textes de Michel Butor, 1981, 35 x 27 cm, 12 exemplaires manuscrits" (PL). Au Catalogue de l'écart on peut également lire pour l'année 1981 en "a", c'est-à-dire "imprimé seul" : "Rumeurs de la forêt (3), chez l'artiste [Butor lui-même donc]". Voir aussi Patrice Pouperon, 1982. Reprise :
- "Rumeurs de la forêt", pour André Villers, Zéro limite, n°5/6, hiver 1981-1982, pp.23-26. Et dans :
- Explorations, 1981, pp.53-61, Exprès, 1983, Croisements, 1984 et Chantier, 1985. Voir également Butor, 2000. Voir supra et infra.
Une semaine d'escales, "1 photographie d'André Villers, gravures de Cassel, Kolar, Llinas, Peverelli, Baltazar; texte de Michel Butor, 1981, 20 x 21 cm, 8 exemplaires manuscrits" (PL). Repris dans La Forme courte, 1990 et dans Hors-d'oeuvre, 2003.
"Pliages d'ombres" et "Ballade des valeurs arc-en-ciel", pour André Villers, dans André Villers, Photobiographie en modèle réduit, catalogue de l'exposition André Villers qui s'est déroulée du 8 mai au 30 juin 1982, Noroît, Arras. Voir supra (1977 et 1981) et infra.
- Les Complices, sur un découpage de Marti Pey, interprétation photographique d'André Villers, 1982. Ouvrage tiré à 30 exemplaires.
Le Déjeuner sur l'herbe, hommage à Manet, collages de Frédéric Appy, 17 photographies d'André Villers, Galerie Regards, 1982. Ouvrage tiré à 100 exemplaires.
- Brindilles du bout du monde, images de Jooao Frutos et André Villers, 1982.
- Pierrot lunaire, 1982.
- "Ballade des valeurs arc-en-ciel", pour André Villers et "# Ballade du sorcier de Mougins" pour André Villers à la mémoire de Picasso, Liminaires et préliminaires, 1982. La seconde ballade, parue tout d'abord dans Révolution, n°80, du 11-17 septembre 1981, est reprise dans Sept à la demi-douzaine, 1982, Exprès, 1983, Sud/André Villers, 1984, Picasso Photographié par André Villers, 1984, Gyroscope (entrée lettres, pp.30, 32, 131, 133, 147 et porte chiffres, pp.71, 75), 1996, # Anthologie nomade, 2004 et Télérama hors série/Picasso et ses maîtres, 2008. Voir supra et infra.
- "Ballade du sorcier de Mougins", pour André Villers à l'occasion de l'anniversaire de Picasso, Sept à la demi-douzaine, éditions Lettres de Casse, 1982, n.p. Voir supra et infra.
L'Entrevous : fragments de textes de Michel Butor. "Texte de Michel Butor ; photogr. de Hélène Chasle et André Villers. Editeur(s) : Nice : Butor; Mougins : Villers; Le Mans : Chasle, 1982. Description : N. p. : f. libres ; ill. ; 27 cm." (CBN).
"Bulles d'échos" pour André Villers, Brassée d'avril, 1982, pp.37-45.
- Participe au numéro spécial Butor du World Literature Today, 1982.
"Don Juan dans la propriété des souffles", pour André Villers, dans [vwa], revue littéraire, n°1, printemps 1983, pp.33-45. Voir supra 1981.
- "Rumeurs de la forêt", Exprès, 1983. Les 49 phrases du texte primitif (voir supra) se trouvent réparties sur les pages pp.14-15, 39-40, 64-66, 86-89, 106-109, 129-132 et 150-154. Voir aussi infra.
- "Ballade des valeurs arc-en-ciel" et "Ballade du sorcier de Mougins", "La propriété des souffles", Exprès, 1983, pp.37-38, 133-134 et p.39-40. Voir supra et infra.
Maison hantée, "découpages de Marti Pey, photographiés par André Villers, textes de Michel Butor, Barcelone : Fundacio caixa de pensions, 1984, 21 cm, textes français-catalan, publication issue d'un travail collectif présenté à Barcelone" (PL). Cette oeuvre est également à l'origine de : "Maison hantée [Images animées] : genèse d'une oeuvre / Alain Bedos, réal. ; Martí Pey, illustrateur ; André Villers, photographe ; Michel Butor, auteur ; Patrick Michel, compositeur. Meudon : CNRS images, 1985. 1 cass. vidéo (VHS) (17 min) : coul. (SECAM), son" (BNF). Voir aussi Baltazar, 1983. Reprise du texte :
- "Maison hantée", en compagnie de Marti Pey et André Villers, Avant-goût, 1984.
- Voir Max Cartier, 1984.
- Voir Écritures du temps présent, 1984. Voir infra Hors-d'oeuvre, 1985.
- Michel Butor et André Villers, Croisements, association Les Correspondances éditeur, 1984, 36 p. Ouvrage tiré à "300 exemplaires dont 25 numérotés de I à XXV, agrémentés d'une photographie originale d'André Villers en format carte postale découpée et collée par Michel Butor, numérotés et signés par les auteurs". Contient, outre de nombreuses photos d'André Villers, les textes suivants, pour certains déjà rencontrés, dans leur intégralité ou seulement partiellement : "Pliages d'ombres", "Ballade des valeurs arc-en-ciel", "Ballade du photographe", "Ballade du jeu des boules parlantes", "Le déjeuner sur l'herbe", "Rumeurs de la forêt", "Maison hantée", "Eventails", "Mille et une caravanes" et "Dans la propriété des souffles" (voir suivant). Préface de Jean Dermy. Voir infra.
- Cinq rouleaux de printemps, 1984.
"Pliages d'ombres", "Ballade du photographe", "Ballade des valeurs arc-en-ciel" et "Ballade du sorcier de Mougins", pour André Villers, Sud/André Villers, n° hors série, 1984, p.43-51. Voir supra et infra.
"Poésie et photographie", pour André Villers, Sud/André Villers, n° hors série, 1984, p.62-65. Voir infra 2004 et 2005. Texte lisible également sur le site de Raphaël Monticelli et repris dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.1164-1167.
- Picasso Photographié par André Villers, 1984.
- "Rumeurs de la forêt", pour André Villers, Chantier, 1985, pp.44-48. Voir supra.
"Mille et une caravanes" (voir supra) et "Bouteille de survie", pour André Villers, Hors-d'oeuvre, 1985, pp.25-27 et 33. Ce dernier poème est repris dans Patience, 1991 et A la frontière, 1996. Voir infra.
- "Dialogues de la plume et du pinceau. Cinquième estampe : croisement", pour Patrice Pouperon, Mehdi Qotbi, André Villers/ et dans la profondeur sous les ratures/ Gregory Masurovsky, Henri Maccheroni, Hors-d'oeuvre, 1985, p.90.
- Participe à l'exposition Autour de Michel Butor, 1985.
Picasso-Labyrinthe, pour Marie-Paule Bernadac, "livret pour un film / Filmszenario, photographies d'André Villers, texte de Michel Butor, Tübingen : Konkursbuchverlag, C. Gehrke, 1986 (Tübingen Rive gauche), 59 p., 28 cm, édition bilingue". Traduction allemande de Helmut Scheffel. Voir infra Qui êtes-vous Michel Butor ?, 1988 et Au jour le jour, 1989.
- Participe à l'exposition Autour des mots, 1986.
- Jean Dermy, "Le visible et le lisible dans les œuvres croisées de Michel  Butor et André Villers", dans Jean-Louis Bonnat, Des mots et des images pour correspondre, Université de Nantes, janvier 1986, pp.181-183.
- Participe à l'exposition En compagnie de Michel Butor qui s'est tenue à Valence du 7 mars au 28 avril 1986.
- Andre Villers : photobiographie, exposition présentée à Beaucourt, Musée Japy et à Belfort, Musée d'Art et d'Histoire, Maison des Arts, Nouveau Théâtre de Belfort et Bibliothèque municipale, du 19 avril au 30 mai 1986 ; puis à Dole, Musée des Beaux-Arts et d'Archéologie, du 4 octobre au 16 novembre 1986 ; texte de André Villers ; introd. poétique de Michel Butor (CBN).
- Participe à l'exposition Mots et merveilles, 1987.
- Tentes, 1987.
- La Religieuse de Boston, 1988.
Par le menu, "photographies d'André Villers, texte de Michel Butor; recettes de Vincent Miraglio; commentaires sur les vins de Georges Godin, Nice : Librairie des Antipodes, 1988, 27 x 19 cm, 200 exemplaires, édités à l'occasion du "Dîner des butorophages" offert par la Librairie des Antipodes le 23/11/88 pour marquer la naissance du Réseau butorien. Les photos des exemplaires de tête sont mises en couleurs par Marcos Sampaio" (PL). Texte repris dans Hors-d'oeuvre, 2003.
- "Picasso-labyrinthe, récit de la narratrice" pour André Villers, Qui êtes-vous Michel Butor ?, Skimao et Bernard Teulon-Nouailles, la Manufacture, 1988, pp.361-369. Repris dans :
- Au jour le jour, 1989, pp.55-84.
- Marcos Ferreira Sampaio, 1989.
- André Villers rétrospective, 11 avril - 6 mai 1989 / [texte de Michel Butor]. Published : Genève : Galerie l’Orangeraie, [1989?] (QCAT).
- # "Le dialogue entre André Villers et Picasso", dans Picasso dans l'oeil de Villers, Contrejour, 1990. L'exposition a eu lieu du 25 octobre au 22 novembre 1990 à la Galerie Thierry Salvador. Voir infra le premier texte mentionné sur le site personnel de l'auteur et André Villers/Picasso e altri ritratti, 2004.
- André Villers : portraits d'artistes : "Ville de Vitry-sur-Seine, Galerie Municipale, 12 janvier-4 février 1990 / Jacques Prévert ; Robert Doisneau ; Michel Butor. Editeur : Vitry-sur-Seine : Galerie Municipale, 1990" (Centre Pompidou).
Correspondances, Médiathèque d'Arles, 1991. Cet ouvrage qui reprend la "Ballade du photographe" (voir supra 1979, Envois, 1980, Croisements, 1984 et le numéro de Sud de la même année et infra André Villers, 2001-2002, voir aussiChantal Villers) a été édité à l'occasion de l'expositionCorrespondances d'André Villers qui s'est déroulée à Arles du 8 février au 12 mai 1991. Le texte est sérigraphié sur sept transparents. L'ouvrage compte en outre onze photographies d'André Villers.
-"Le lion des images", pour André Villers et la ville de Belfort, et "La vigne des images", pour André Villers et la ville de Dôle, Echanges, carnets 1986, Z'éditions, 1991, p.46.
- Patience, disposée pour Robert Davreu, éditions Métailié, 1991. On peut y lire le poème "Bouteille de survie", déjà rencontré dans Hors-d'oeuvre, 1985 et repris dans A la frontière, 1996. Voir supra et infra.
- Lettre à Georges Autard, poème de Michel Butor avec une peinture de Georges Autard, un vidéogramme de Jean-Michel Vecchiet et une photographie d'André Villers, éditions de la Malautière, 1993. Ouvrage tiré à 60 exemplaires.
Les Photographes, "personnages découpés d'André Villers, photographiés par David Douglas Duncan, textes de Michel Butor. Vallauris, Fondation Sicard-Iperti, 1993, 30 cm, catalogue d'une exposition à Vallauris (16 septembre-3 octobre 1993)" (PL). Le texte de Michel Butor figure au dos du catalogue-dépliant, il s'agit de "Surprise du portraituré", pour André Villers, daté du 26 janvier 1993. Reprise :
- "Surprise du portraituré", pour André Villers, Le Guépard, n°6/7, 4e trimestre 1993, p.32. Texte repris dans L'Estocade, n°2, hiver 1995, Nu(e), n°10, [1998], p.13 et dans Au rendez-vous des amis, 2003, ainsi que dans André Villers/Picasso e altri ritratti, 2004 (voir précédent et infra).
- Le Petit Oiseau va sortir ou Papageno photographe, texte de Michel Butor, photographies découpées d'André Villers, éditions La Garonne, 1993. Livre édité à 25 exemplaires. Texte repris dans L'Estocade, n°2, hiver 1995. Voir aussi infra 1998 et 2003.
-Portraits et autoportraits, "photographies d'André Villers, textes de Michel Butor, Bari, Associazione Culturale Italo Francese (coédition avec ACIF Bologne et ACIF Venise), 1993, 15 x 10 cm" (PL).
- Participe à l'exposition 25 artistes autour de Michel Butor qui s'est déroulée du 10 février au 5 mars 1995.
- "Bouteille de survie", pour André Villers, A la frontière, poèmes, éditions de la Différence, 1996, pp.145-146. Se trouve déjà dans Patience, 1991 et dans Hors-d'oeuvre, 1985.
- Ciel de sable, 1997. Voir infra 1998.
- Hommage à André Villers : Musée municipal, Mougins, 3 juillet-août 1998. "Catalogue d'exposition, préf. de Stéphane Ferrero ; texte de Michel Butor. Editeur(s) : Mougins : Musée Municipal, 1998" (CBN).
- "Le petit oiseau va sortir ou Papageno photographe", pour André Villers par l'intermédiaire de Patrice Pouperon, 22 artistes avec Michel Butor, catalogue de l'exposition présentée à la Médiathèque Louis Aragon du Mans, 1998, pp.50-51. Texte repris dans :
- Nu(e), n°10, [1998], p.16. Voir supra et infra.
- Picasso-Villers : regards croisés, 1998.
- "Ciel de sable", pour André Villers et Jean-Jacques Morvan, Fusées, n°2, septembre 1998, p43-44. Voir supra 1997. Texte repris dans L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.43-45.
- "Surprise du portraituré", pour André Villers, Nu(e), n°10, [1998], p.13.
- Participe à l'exposition 28 Artistes avec Michel Butor qui a eu lieu à la Cité des artistes du Fort du Bruissin à Francheville du 10 septembre au 7 novembre 1999.
- Participe à l'exposition 32 artistes avec Michel Butor qui s'est déroulée du 15 septembre au 15 novembre 2000.
- Participe à l'exposition 37 artistes avec Michel Butor qui s'est déroulée du 21 février au 7 avril 2001 au Musée Savoisien et à la Médiathèque Jean-Jacques Rousseau à Chambéry.
- "Ballade du photographe", dans Flaminio Gualdoni, André Villers, "Vita con Picasso e altri ritratti", textes bilingues italien-français, Galleria d'arte Patrizia Poggi, Ravenna, 2001-2002. Voir supra et infra.
- Participe à l'exposition Quarante-trois artistes avec Michel Butor, qui s'est déroulée du 25 janvier au 24 mars 2002 au Conservatoire d'art et d'histoire d'Annecy.
- Participe à l'exposition "Michel Butor et ses photographes", 2002.
- Participe à l'exposition Michel Butor avec 18 artistes qui s'est tenue à Lucinges du 8 au 9 février 2003.
Au rendez-vous des amis : portraits poétiques, front. d'André Villers, l'Amourier, 2003. Contient pour finir : " André Villers : 1) Surprise du portraituré 2) Le petit oiseau va sortir 3) Nouvelle surprise", pp.84 et sv. Voir supra 1993 et suivant.
- Dans André Villers/Picasso e altri ritratti de Flaminio Gualdoni, Ta Matete, 2004, pp.31-43, on retrouvera, outre un texte de présentation de l'auteur, les textes suivants de Butor en italien et en anglais : "Ballata del fotografo" (voir supra 1979), "Piegature d'ombre", "Il dialogo fra André Villers e Picasso" per Marie-Ange Poyet, "Sorpresa dell'effigiato" per André Villers (voir supra 1993), "L'uccellino uscira o Papageno fotografo" per André Villers, per il tramite di Patrice Pouperon, "Sorpresa" per André Villers et "Poesia et fotografia" per André Villers.
Bouteilles, textes manuscrits et imprimés de Michel Butor précédés de "poésie et photographie", photographies d'André Villers, Festival du livre de Mouans-Sartoux éditions, 2005. Tiré à 300 exemplaires numérotés.
Affections et voeux, Leuwers, 2007 (CDE).
* Sur le site personnel de l'auteur on peut lire : # "Ciel de sable", # "Le dialogue entre André Villers et Picasso", "En toutes lettres", # "Le petit oiseau va sortir", # "Rumeurs de la forêt", "Surprise" et # "Surprise du portraituré", pour André Villers.
Villers, Chantal :
Artiste, elle est née en 1942 en Haute-Savoie. Vit et travaille à Mougins (Alpes-Maritimes).
- Interventions pour le Pierrot lunaire, "A la mémoire d'Albert Giraud, 7 gravures de Pierre Leloup, 2 collages de Chantal Villers, 2 photographies d'André Villers, Nice, Chambéry et Mougins, 1982; 45 ex." (MS).
- "Ballade du photographe", avec Chantal Villers, Croisements, 1984, pp.11 et 13. Voir André Villers.
- Participe à l'exposition Autour des mots, 1986.
- Moraines, La Garonne, 1995, "6 exemplaires manuscrits enrichis de 3 collages de l'artiste". Reprise :
- "Moraines", pour Chantal Villers, Géographie parallèle, éditions L'Amourier, 3e trimestre 1998, pp.36-38.
- Participe à l'exposition 37 artistes avec Michel Butor qui s'est déroulée du 21 février au 7 avril 2001 au Musée Savoisien et à la Médiathèque Jean-Jacques Rousseau à Chambéry.
- Participe à l'exposition Quarante-trois artistes avec Michel Butor, qui s'est déroulée du 25 janvier au 24 mars 2002 au Conservatoire d'art et d'histoire d'Annecy.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "Moraines", pour Chantal Villers.
Villetertre :
- # Souvenir de la Villetertre, 1994. Voir infra.
- Maison de campagne de la grand-mère maternelle, Marie Brajeux ("elle a énormément compté pour moi") : "C'est là que j'ai découvert Jules Verne et Les Mille et Une Nuits..."  (Curriculum vitae, 1996, p.12).
- "Souvenir de la Villetertre", pour Maxime Godard, Ici et là, 1997, pp.114-119. Reprise :
- "Souvenir de la Villetertre", pour Maxime Godard, dans Picardie, autoportraits, ouvrage collectif, éditions de la Wéde, 2005, pp.143-148.
Villevieille, Jean (éditions) :
- Vacillation, 2011.
Villiers, Jephan de :
- Notes sur une civilisation furtive, Coisel éditeur ou éditions Collection mémoires, 2004, avec des interventions (écriture) de Jephan de Villiers, livre manuscrit en 3 exemplaires (renseignement aimablement communiqué par Eric Coisel, idem pour les autres sauf mention contraire). Voir aussi # Bertholin, 1981 et James Guitet, 1982.
- Orgues de [la] mer, Collection mémoires, 2005. Livre manuscrit en 6 exemplaires. Voir aussi Fernand Mornal, 2006. Texte repris successivement dans :
- Jephan de Villiers, Le peuple sous l'écorce, catalogue de l'exposition de Rodez, musée Denys-Puech, du 30 mars au 10 juin 2007, éd. du Rouergue , 2007, p.106 et dans le volume XII des Oeuvres complètes, 2010 (1001 livres d'artistes) pp.1009 et 1088.
Jephan de Villiers, photographies de Laurent Bardet ; texte de Michel Butor. Chaumont : Castor & Pollux, DL 2008. Texte français et trad. anglaise à la suite (BNF).
La Justice des runes, Collection mémoires, 2008 (CDE). 3 exemplaires. Texte repris dans Sous l'écorce vive, 2014.
Le lai du chevrier, Jephan de Villiers, livre manuscrit en 3 exemplaires, 2009, Collection Mémoire éditions, n° 1792. Voir aussi Max Partezana, 2011.
Le dit du mineur, Collection Mémoires, 2009 (CDE). 3 exemplaires. Voir aussi Gisèle Bonin, 2011.
Le Cerisier de Saint-Hilaire, Collection Mémoires, 2010 (CDE). 3 exemplaires. Voir aussi Thierry Lambert, 2010.
Les Plumes de l'archange, Collection mémoires éditions, 2011 (CDE). 6 exemplaires.
- Voir aussi "Bestioles ou bestiaire pour un enfant-roi" (texte de décembre 2008), dans Jephan de Villiers, Les nomades du silence, textes de Geneviève André-Acquier, Brigitte Quilhot-Gesseaume et Michel Butor, centre d’art contemporain, Abbaye de Beaulieu, 2012, pp.30-31.
- Voir également Jephan de Villiers, Voyage au bord du monde, préface de Michel Butor, Descartes & Cie (31 octobre 2013).
Lueurs sur le cœur, Michel Butor, Jephan de Villiers, en 3 exemplaires, Collection mémoires, 2015. Voir aussi Kouji Ochiai, 2010 et Baltazar, 2012.
Parcours, Collection mémoires, 2016 (CDE). Voir aussi Pérez, 2012 et Coisel, 2013.
Villiers de l'Isle-Adam :
- !§! "Représentation des Etats-Unis dans la littérature française / 12 et 13", cours de Michel Butor mis en ligne, Université de Genève, année 1974-1975 (http://mediaserver.unige.ch).
- !§! "Villiers de l'Isle-Adam", cours de Michel Butor mis en ligne, Université de Genève, année 1987-1988 (http://mediaserver.unige.ch).
Villon, François :
- Hoirie-Voirie, 2 réanimations : 1) Les rescapés de la corbeille, 2) Les stances des mensualités,Olivetti (Giorgio Soavi) éditeur, 1970. Contient douze dessins de Pierre Alechinsky sur des brouillons transparents de Butor, douze autres dessins sur de vieux papiers portant chacun en titre le nom d'un des douze mois de l'année et le texte "Les stances des mensualités", un poème de 24 strophes (sur douze pages) de huit octosyllabes (plus 1 octosyllabe supplémentaire par strophe) conçu comme un hommage à François Villon. Poème repris dans :
- Rencontres artistiques et littéraires, n°5, juin 1972, pp.19-20; "Le Paillon, n°4, juin-juillet 1972, pp.17-19" (FSA).  Et dans Illustrations IV, 1976. Voir infra.
"La prosodie de Villon", pour Pierre Guiraud, Répertoire IV, 1974, pp.97-119. Texte paru précédemment dansCritique, n°310, mars 1973, pp.195-214 et Dossiers pédagogiques de la radio et de la télévision scolaires 2 : Information des professeurs (Ministère de l'Education Nationale, 1972-1973), pp.72-82 (FSA).
- "Hoirie-Voirie", Illustrations IV, 1976, pp.80-104. Voir supra.
- Paris ville-ténèbres, 2001.
Vincent, Jean :
- "Soliloque de Diego", Diego Giacometti, texte de Michel Butor, photographies de Jean Vincent, Adrien Maeght éditeur, 1985.
Vinci, Léonard de :
- Voir La Joconde au palais d'Orsay, 1995.
XXe siècle :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Viollet, Fanny :
Artiste peintre et brodeuse.
- Le fil à quoi tient notre vie, [Texte imprimé] / [texte de] Michel Butor ; [broderie de] Fanny Viollet, 2003. Livre en matière plastique souple non paginé. Le texte est imprimé sur les feuillets, et brodé sur le livre en matière plastique par Fanny Viollet. Ex. unique signé par les auteurs (BNF). Voir aussi Joël Leick.
Virdis, Caterina Limentani :
- "Michel Butor : Le Parole nelle pitture", Belfagor, anno XLIII, n°3, 31 maggio 1988, pp.357-358 (FXXB).
Virgile (éditions) :
- # Cantique de Matisse, 2006.
- # Dialogue avec Eugène Delacroix sur "L'entrée des croisés à Constantinople", 2008.
- Bibliothèques, 2008.
- Voir aussi Michel Butor photographe, 2010.
- # Cantique de Matisse, 2011.
Virgola, La (éditions) :
- Tableaux vivants, 1980.
Visat et Cie, Georges (éditions) :
- Mon cher Marc-Jean, 1965.
-Vision fugitive :
- Le long de la plage, 2012.
Viswanathan, Jacqueline :
- "Position du narrateur dans A la recherche du temps perdu et L'Emploi du temps de Michel Butor", in Walter C. Kraft (ed.), Proceedings : Pacific Northwest Conference on Foreign Languages, Corvallis Oregon State University, 1973, pp.182-186 (JHD).
- "The Innocent Bystander : The Narrator's Position in Poe's The Fall of the House of Usher,James'sThe Turn of the Screw, and Butor's L'Emploi du temps", Hebrew University Studies in Literature, vol. 4, n°1, Spring 1976, pp.27-47 (FXXB).
Vital, Joachim :
- Brassée d'avril avec trois illustrations de Vieira da Silva, éditions de la Différence, 1982. "Pour Joaquim Vital et Colette Lambrichs".
- L'Embarquement de la reine de Saba, d'après le tableau de Claude Lorrain, éditions de la Différence, 1989. "Pour Joachim Vital et Colette Lambrichs". Texte repris dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.906-943.
- # "Vingt ans d'âge", pour Joaquim Vital et Colette Lambrichs, dans Joaquim Vital, Vingt ans, bilan sans perspective, La Différence de mars 1976 à mars 1996, éd. La Différence, 1996, au dos de l'ouvrage. Dos reproduit p.1080 du volume XII des Oeuvres complètes, 2010.
- Voir aussi Joachim Vital, esquisses pour un portrait, éd. La Différence, 2011.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : #"Vingt ans d'âge", pour Joaquim Vital et Colette Lambrichs.
-Viton, Jean-Jacques :
- "Au CRDP : Michel Butor", La Marseillaise, vendredi 21 janvier 1966, p.4. "Invité du Centre de documentation pédagogique et de l'Université d'Aix-Marseille, jeudi, au CRDP, puis vendredi à Aix, Michel Butor donna une conférence "La critique et l'invention" et présenta Que viva Mexico, un des chefs-d'oeuvre d'Eisenstein, au cinéma Le Paris (...) D'Amérique, Michel Butor ramène deux Essais : l'un, achevé, sur Jean-Jacques Rousseau, l'autre, en cours, sur Diderot. Mais, ce qui l'habite le plus actuellement, c'est cet ouvrage qu'il prépare sur "les mots dans la peinture". Notons ici que l'essai "La critique et l'invention" est traduit, repris de Répertoire III, sous le titre "Criticism and invention" dans Cream city review, vol.8, n°1-2, du 1er janvier 1983, pp.1-12 (CBN).
Vitoux, Frédéric :
- Très court compte rendu de Rêveuse Riviera, le Nouvel Observateur, 26 août 1983, p.12. "Ils ne sont pas si nombreux, les livres rêveurs, les livres que l'on garde", note l'auteur.
Vivas, Alessandro (éditions ) :
- # Le Génie du lieu 6, 1991.
Vives, Rosa :
Graveure espagnole. Vit et travaille à Barcelone.
L'Ajourée, La Balance éditions, 1990. Tiré à 62 exemplaires. Voir aussi Baltazar.
Vladislav, Jan :
- Repertoar, "prelozil a postcript Jan Vladislav. Paris : Odéon (Ed. de l''), 1969, 403 p. Trad. de "Répertoire 1, 2" et "Histoire extraordinaire" (CBN).
- "Le rêve de Jiri Kolar", pour Jan Vladislav, L'Energumène, n°6-7, 2me trimestre 1975, pp.62-77.
- Butor évoque sa rencontre avec "l'écrivain Jan Vladislav, qui avait traduit certains de mes livres" dans Curriculum vitae, 1996, p.154.
Voinchet, Marc :
Animateur des émissions "Les Matins" puis "Tout arrive !" sur France Culture, Marc Voinchet a consacré plusieurs émissions à Michel Butor :
- Le 30 décembre 2002 (rediffusion le 5 mai 2003) dans l'émission "Les Matins", Marc Voinchet s'entretient avec Michel Butor : "Une constitution [européenne] qui, pour faire le bonheur de Michel Butor, pourrait affirmer le « droit à la lenteur » et le « droit au silence » : « il y a évidemment beaucoup trop de bruit partout », nous avait-il dit au cours de cette conversation à bâtons rompus sur la mobilité, le silence et l’invention littéraire. Mais qu’on ne s’y méprenne pas : Michel Butor n’a rien d’un passéiste bercé par la nostalgie de temps moins bruyants, moins agités et moins technologiques. Chez l’auteur d’un Mobile hypertextuel avant la lettre, le goût du silence et du mouvement paisible vont de pair avec un réel intérêt pour les « nouvelles technologies », qui offrent à ses yeux d’infinies possibilités de jeux et de création littéraires – et Michel Butor d’imaginer des pages virtuelles « où les mots apparaissent et disparaissent sous nos yeux ». Des outils qui ne remplaceront pas Homère, nous dit-il, mais qui, en suscitant le goût de l’invention, le maintiendront en éveil. Pour Michel Butor, l’impératif d’invention domine en effet tous les autres : d’où son peu d’intérêt pour la forme romanesque – « une forme trop vieille » – et, conséquemment, pour les textes de certains de ses amis. Ainsi, à propos de La reprise d’Alain Robbe-Grillet, ce constat simple et franc : « j’ai l’impression que ça ne va pas me permettre d’inventer autre chose »."
- Puis le 6 mars 2003, à l'occasion de la parution de Collation et de Michel Butor par Michel Butor (émission rediffusée le 31 décembre 2004) dans l'émission "Tout arrive !" : "La montagne est proche, le magnétophone est posé sur quelques-uns des nombreux livres de la bibliothèque, et le chien aboiera au moment du départ... Pour Tout arrive aujourd'hui, Marc Voinchet s'est rendu exceptionnellement dans le petit village de Lucinges, Haute-Savoie, près d'Annemasse et du lac de Genève, afin de recontrer un homme rieur et charmant qui se trouve aussi être l'un des plus grands écrivains français vivants : Michel Butor. / L'émission dans sa totalité n'a donc qu'un seul invité, mais quel invité ! et la conversation intime avec lui, sur le mode de la confidence (on y parlera du prochain voyage à Tahiti ou de la taille de la barbe par l'épouse Marie-Jo), constitue une excellente initiation à cet univers littéraire et mental à part. Un peu à l'image des deux livres de Butor (un rose un bleu) qui paraissent ces jours-ci - belle entrée en matière pour celui qui n'en aurait rien lu - et qui servent de prétexte à cet entretien. / Après quelques considérations sur le village, les alentours, la vue sur le Mont-Blanc (qu'on n'a pas de la maison, il faut s'éloigner de quelques mètres...), la conversation part sur du plus littéraire, mais toujours avec un soupçon de modestie, une légereté et une finesse parfaites : "Je suis encore un apprenti". Et très vite, les lettres prennent des couleurs, il est question de caractères, d'alphabets et de séjours au Japon où l'on se retrouve en enfance parce qu'on ne sait pas lire les plaques de rue. Avec ses nombreux livres qui se vendent peu, Butor dit "je continue à être un jeune écrivain, je suis un vieux romancier peut-être, mais un jeune poète". / On y parle aussi du désir d'écrire sur la musique (Bach en particulier), des livres à faire qu'on ne fera pas, des e muet et des heptasyllabes... Et on dit même quelques mots du Nouveau Roman, bien loin aujourd'hui des préoccupations de celui qui, sur la longueur, fut surtout poète : "le roman est pour moi une forme qui semble déjà appartenir au passé". / Enfin, la ballade s'achèvera par quelques notes plus personnelles. Michel Butor qui s'avoue "toujours fatigué", qui dit "j'ai tant de mal à écrire, j'ai besoin de ce combat" sur un ton joyeux ; Michel Butor gentil macho quand il fait des poèmes sur les lessives de salopettes ; Michel Butor qui aime le nom de Lucinges pour des raisons de Dieu gaulois et la proximité spirituelle de Voltaire. / Bref, un Butor qui ne se lasse pas de chercher et découvrir dans les signes.",
- Et à nouveau le 28 mai 2004, à l'occasion de la parution d'# Anthologie nomade. Ces deux dernières émissions se sont déroulées à Lucinges, la seconde accueillant en même temps et au même endroit Jean Starobinski à l'occasion de la réédition de son livre Portrait de l'artiste en saltimbanque. Voir Patrick Kéchichian et Virginie François.
Voix d'encre (éditions) :
- Le Cercle des muses, 1996.
Voix du Nord, La :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Voix Richard Meier (éditions) :
- Lisières Arlequin, 1988.
- Coutures, 1989.
- Instantanés à la loupe, 2011.
- Eloge des crayons de couleur, 2012.
- Instantanés à la loupe (2), 2013.
- Rumeurs des livres, 2013.
- Un poème par page, 2015.
Voltaire :
- Voir Ferney, 2012.
Volumen (éditions) :
- Elseneur, 1979.
Votre Faust :
- Michel Butor et Henri Pousseur, Votre Faust, fantaisie variable genre opéra, NRF, n°109, 110 et 111, janvier, février et mars 1962. Repris dans les Oeuvres complètes, VIII, 2008.
- Michel Butor et Henri Pousseur, "Votre Faust, IV, fantaisie variable genre opéra. Deuxième partie (Une autre version de la fin)", NRF, n°112, 1er avril 1962, p.641-657. Ensemble repris sous le titre :
Votre Faust : fantaisie variable genre opéra, Gallimard, 1962.
- Michel Butor et Henri Pousseur, "Votre Faust, fantaisie variable genre opéra. Deuxième partie (version L'VII)", L'VII, n°10, juin 1962, pp.9-43.
- "Votre Faust, Fantaisie variable genre opéra, Première Partie, Variante de la Deuxième Scène", Profils, n°2 (novembre 1962), pp.23-25 (FSA).
- Uw Faust = Votre Faust, Michel Butor; Henri Pousseur, Randstad, n°4, du 1er janvier 1963, pp.98-120 (CBN).
- "Votre Faust, fantaisie variable genre opéra. Première partie : autre version de IV", Cahiers Renaud-Barrault, n°42, février 1963, pp; 114-117.
- "En travaillant à Votre Faust", Collège philosophique, programme (de conférences) de l'année universitaire 1962-1963, 2e trimestre : mercredi 13 février.
- "Votre Faust, variante de la scène des marionnettes", Médiations, n°6, été 1963, pp.5-20.
- "Naar een nieuwe vorm van "Spectacle total" : Notre Faust", Michel Butor; Henri Pousseur, Diagram, n°3, du 1er octobre 1963, pp.1-45 (CBN).
- "Votre Faust, fantaisie variable genre opéra. Deuxième partie : une autre version de B et C", par Michel Butor et Henri Pousseur, Cahiers de la compagnie Madeleine Renaud-Jean-Louis Barrault, n°41 (sic), décembre 1963, La musique et ses problèmes contemporains, René Julliard, pp. 203-215.
- Euer Faust, "Variables Spiel in Art einer Oper, Vorläufige Fassung (München : Biederstein, 1964)" (FSA). Traduction de Helmut Scheffel.
- Mention en est faite dans l'entretien avec Denise Bourdet de novembre 1965.
- Lonchampt, Jacques : "Portail de Votre Faust", Le Monde, n°6818, 14 décembre 1966, p.14.
- "Entretien avec Michel Butor", Les Lettres françaises, n°1167, 2 février 1967, pp.16-17, entretien avec Martine Cadieu. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.I, pp.299-305.
- "Entretien : Michel Butor à Grenoble", La Quinzaine littéraire, n°44, 1-15 février 1968, pp.14-15, entretien avec Madeleine Chapsal. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.I, pp.342-346.
- John Dwyer, 1968.
- Thomas Putnam, 1968.
Les Cahiers du CERM (Centre d'études et de recherches marxistes), Votre Faust, n°62, 1968. Cahier réalisé par Jean-Yves Bosseur. Contient : Texte de la conférence de Henri Pousseur à Bruxelles le 14 décembre 1966; interview de Michel Butor en janvier 1967; texte inédit de Michel Butor, mars 1967 et interview de Henri Pousseur, juin 1967. Ce cahier forme un tout.
- Ambroise, Claude : "Votre Faust l'opéra de Michel Butor et d'Henri Pousseur créé à Milan", Le Monde, 18 janvier 1969, p.II.
- Lonchampt, Jacques : "Création de Votre Faust de Butor et Pousseur à Milan", Le Monde, n°7473, 22 janvier 1969, p.21.
- Fleuret, Maurice : "Leur Faust", Le Nouvel Observateur, n°220, 27 janvier 1969, p.44.
- Martine Cadieu : "Votre Faust", Les Lettres françaises, 29 janvier 1969, pp.27-28.
- Peter Heyworth, 1969.
- "Le nouvel opéra, entretien avec Michel Butor et Henri Pousseur", Les Nouvelles littéraires, 6 février 1969, entretien avec Martine Cadieu. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.II, pp.13-15.
- Claudio Sartori, 1969.
- Henri Pousseur : "La Foire de Votre Faust", Marche romane, V. XX, n°3, 1970, pp.21-38.
- Dominique et Jean-Yves Bosseur, "Collaboration Butor/Pousseur (Votre Faust, Répons)", Musique en jeu, n°4, 1971, pp.83-111.
Euer Faust, "Pousseur/Harmonia Mundi, 1972" (CDE). Voir suivant.
- "Michel Butor et Henri Pousseur. Votre Faust : fantaisie variable du genre opéra. Trois disques stéréophoniques (N° 01 21 580-6) accompagnés de livret, instructions pour le jeu, etc. Freiburg : Harmonia Mundi, 1973" (Léon S. Roudiez, voir infra, 1975). Voir aussi le précédent. Compte rendu d'Anne Otten.
Michel Butor et Henri Pousseur, "Texte du spectacle de marionnettes de la version italienne de la scène de foire dans la deuxième partie de Votre Faust", Obliques/Don Juan, V.1, 1er trimestre 1974 (1981), pp.131-134,
- Jean-Yves Bosseur, "Les scènes de foire dans Votre Faust", Obliques/Don Juan, V.1, 1er trimestre 1974 (1981), pp.135-147.
- Jean-Yves Bosseur, Votre Faust, miroir critique, 1974.
- Jean-Yves Bosseur, "Critique, invention et découverte dans Votre Faust", Colloque de  Cerisy/Butor, UGE, 1974, pp.316-327 (avec une bibliographie sur Votre Faust).
- Léon S. Roudiez, "Michel Butor et Henri Pousseur, Votre Faust", French Review, XLVIII, n°4, mars 1975, pp.793-794. "Les auditeurs de l'album d'Harmonia Mundi (voir supra) ont le loisir de jouer selon les règles qui leur sont proposées (ou selon celles de leur propre invention) afin de déterminer l'ordre et le choix des scènes enregistrées... L'important c'est de jouer."
- Corwin, George (sic), and Jennifer Waelti-Walters, "Michel Butor's Votre Faust", Malahat Review, vol. 44, 1977, 107-14 (JHD).
Votre Faust, "en français et en traduction italienne par Alba Pellegrino Ceccarelli, edizioni Parallelo 38, Reggio Calabria, 1977" ou "Alba Pellegrino Ceccarelli, Il 'vostro' Faust. Problemi di teatro attuale. Préface de Michel Butor (et Henri Pousseur), Votre Faust, traduction italienne avec texte en regard, Reggio Calabria, Parallelo 38, 1977, pp.5-51. Compte rendu de Giorgio De Piaggi. Voir aussi infra 1982.
- Voir François Gilbert, 1980.
- Alba Pellegrino Ceccarelli, "'A vous de jouer, chère assistance !' Sémiologie du texte dramatique et sociologie du public", Degrés, n°31, été 1982, pp.h1-h4.
- Mary Lydon, "Votre Faust as Total Art-Work", World Literature Today, n°2, Spring 1982, pp.278-281.
- "Dans Quadruple fond, tout s'organise autour de l'opéra naufragé Votre Faust", Qui êtes-vous Michel Butor ?, 1988, p.312 (pour plus de détail, voir Jacques La Mothe, L'Architexture du rêve, 1999, pp.290-293).
- Herman Sabbe, 1990.
- Béatrice Chevassus-Ramaut, 1992.
- Pierre-Albert Castenet, 1993.
- Dans Curriculum vitae, 1996, Butor parle "d'un demi-échec" : "...une entreprise qui m'a occupé pendant des années et qui n'a pas été menée à terme, puisque je n'ai jamais pu en tirer un livre."(p.190).
- Dans un entretien avec David Sanson, Butor évoque en 1999 la représentation de Bonn : "L'oeuvre a été créée fin septembre à Bonn, et c'était très réussi : au point de vue musical, c'était formidable, et la mise en scène, même si elle n'était pas conforme aux indications originelles, était très réussie. Et, ce qui est extraordinaire, ça a été très bien reçu - au bout de trente ans !"
- L'oeuvre fut donnée, également en allemand, au théatre de Basel en novembre 2013. On peut en voir plusieurs extraits sur "youtube.com".
- Voir aussi Jean Antoine, Robert Piencikowski (2013) et suivant :
"Votre Faust, opéra à choix multiples", publié le mercredi 10 avril 2013 sur "berlinpoche.de" par Grégory d’Hoop : "Le 30 mars dernier se tenait la première berlinoise de Votre Faust, opéra d’un genre particulier qui a déjà réussi à se hisser à la hauteur du mythe, et ce, en moins de 50 ans d’existence. Cette partition démesurée qui fait fuir tout raisonnable directeur artistique n’avait pas connu jusqu’à aujourd’hui une réalisation à la hauteur de son propos. Pari réussi pour Gerhardt Müller-Goldboom et les musiciens de l’ensemble de musique contemporaine work in progress – Berlin. / Eté 1961, côte belge, mer du Nord. Les murs de la villa « souvenir » sont alors témoins de la plus intrigante collaboration artistique de l’après-guerre. Le compositeur belge Henri Pousseur et l’écrivain français Michel Butor élaborent de pair musique et livret de cet étrange Faust, opéra variable dont vous, public, êtes le héros. / L’intrigue était pourtant simple. Henri Pousseur, lui-même mis en scène dans son propre opéra, fait une rencontre qui bouleversera son existence. Un méphistophélique directeur de théâtre lui soumet ce pacte fou : écrire un Faust, et disposer en échange d’autant de temps, d’argent et de musiciens qu’il désirera. Dessein rapidement mis à mal par l’angélique Maggy, qui l’emporte vers l’insouciance de leur idylle amoureuse. Ou s’agit-il alors de sa sœur, la lascive Greta, qui l’entraîne vers les bas-fonds de la luxure ? Qui choisira de suivre Henri ? Qui, selon vous, devrait-il choisir ? Décision remise au vote du public. La majorité l’emportera ! Ce soir-là, Henri partit avec la diabolique Maggy… / Cela n’est pas à votre goût ? Qu’à cela ne tienne. Vous avez encore la possibilité de vous manifester, de convaincre voisins et voisines : Henri devrait suivre Greta. Et si vous parvenez à faire assez de bruit, la scène alors en cours sera rejouée, mais prenant alors une tournure différente. À l’issue de cet échange entre public et devenir de l’opéra, cinq fins sont possibles, de la plus heureuse à la plus infernale. Une seule achèvera le drame, définissant la véritable température morale de la soirée. Dans deux cas seulement, un Faust sera écrit. Mais, quoi qu’il arrive, un Faust sera joué ! / Henri Pousseur et Michel Butor ambitionnaient d’éveiller dans le public ce « sens de la responsabilité et de la dignité spirituelle » que « l’industrie des loisirs (alors naissante) s’efforçait d’entretenir dans haut degré d’apathie ». Un public ankylosé par la société du divertissement… une réalité qui reste encore aujourd’hui à démontrer. Cela n’enlève cependant rien aux aspirations de nos auteurs dont s’inspire le remarquable travail de mise en scène d’Alienor Dauchez. Les moindres détails rappellent cet inexorable entrelacement entre public et futur de l’opéra : des petites cloches qui donnent réellement la chance de faire entendre sa voix, à la pause prenant place au sein même du décor, invitant à se confondre avec les objets (et les musiciens !) qui façonnent cet ouvrage. / La Piccola Scala de Milan avait été en 1969 le théâtre de la « création naufrage » de Votre Faust (en allemand) devant un public (italien) quelque peu désarmé. En 1999, la deuxième tentative au festival de Bonn resta elle aussi stérile : une version fixée, sans participation du public. Première mondiale donc, qui devrait être reprise en novembre à Bâle. Affaire à suivre ? (Votre Faust. Opéra variable de Michel Butor (livret) et Henri Pousseur (musique). Joué les 30 et 31 mars ainsi que le 1er avril 2013 au Radialsystem V)". Voir aussi à l'adresse suivante : http://www.workinprogress-berlin.de/Henri_Pousseur.html
- Votre Faust, fantaisie variable genre opéra, "d'Henri Pousseur et Michel Butor pour 5 comédiens, 4 chanteurs, 12 musiciens 2016 à Châtillon / Hauts-de-Seine / Le vendredi 25 novembre 2016 à Châtillon. / Il aura fallu attendre plus de quarante ans pour enfin voir représenté avec succès Votre Faust d’Henri Pousseur et Michel Butor ! Si la création à Milan en 1969 avait été qualifiée de « naufrage » par ses auteurs même, Aliénor Dauchez, après sa collaboration avec Georges Delnon et le directeur musical Gerhardt Müller-Goldboom en 2013, souhaite cette année faire (re)découvrir cette oeuvre, dans sa variabilité originelle, où le public décide de la progression de l’histoire et de la musique. Avec l’équipe de La Cage, Aliénor Dauchez et Jérôme Broggini associent l’Ensemble TM+ et une nouvelle distribution française pour faire entendre Votre Faust et le livret original de Michel Butor. / La fascination que la figure historique de Faust exerce depuis le Moyen-Age est le matériau principal de cette oeuvre, archétype d’opéra, qui questionne le genre en général. Pousseur et Butor posent l’idée de patrimoine collectif en livrant une interprétation personnelle d’un mythe connu, tout en se basant sur les connaissances préliminaires du public. Un méphistophélique directeur de théâtre commande au jeune compositeur, Henri, un opéra. Aucune limite de temps, ni d’argent. Seule condition : il faut que ce soit un Faust. Mais au lieu d’inviter son jeune protégé au travail, il commence par l’envoyer découvrir la vie et profiter de sa prospérité nouvelle. A la fin du premier acte, le public vote pour la femme qu’Henri suivra dans le développement de la pièce : l’angélique Maggy ou la lascive Greta. Mais tout n’est pas encore écrit. Des minorités de spectateurs peuvent encore inverser le destin du héros dans le troisième et dernier acte en déviant le chemin pris par Henri dans sa fuite en avant. Cinq fins sont possibles, menant au salut ou à l’anéantissement d’Henri, à l’aboutissement d’un chef d’oeuvre ou à un échec désastreux. Le public est responsable du déroulement de la pièce : c’est bien le Faust qu’il mérite qui est joué. / L’esthétique musicale d’Henri Pousseur a ceci d’inédit qu’elle intègre dans une musique sérielle de nombreuses adaptations musicales, celles du Faust de Monteverdi, Bach, Händel, Mozart, Gluck, Offenbach, Berlioz, Schumann ou Wagner jusqu’à Webern, Stockhausen et Berio. De même, Michel Butor, figure essentielle du nouveau roman, utilise des références littéraires issues de Marlowe, Goethe, Gérard de Nerval, Pétrarque, Boulgakov ou Thomas Mann pour caractériser ses personnages. Ces citations, combinées à une musique plutôt figurative, sont parfois immédiatement reconnaissables, parfois dérobées. / Au delà du plaisir intellectuel suscité, les assemblages forment un collage plein d'humour, imagé et touchant. Au risque de le détruire ou le sublimer, les deux auteurs prennent à bras-le-corps le genre de l’opéra et le confronte à une idée de la démocratie : ambition artistique, contraintes économiques et tentation de manipulation du public. Leur idéal est de renverser les hiérarchies propres à cet art : les acteurs jouent leur texte sur les signes du chef d’orchestre, les chants dépendent des choix du public, et le chef d’orchestre lui-même est soumis au régisseur, généralement peu décisionnaire, qui peut changer la couleur de la scène et déterminer ainsi le tempo de la musique.", lit-on sur "http://hauts-de-seine.foxoo.com" le 21 octobre 2016. Voir suivant :
"Première française de Votre Faust au Nouveau théâtre de Montreuil", 25 novembre 2016 par Michèle Tosi sur "resmusica.com" : "Les comédiens, chanteurs et instrumentistes, tous très investis, sont embarqués dans la même aventure sous la baguette imperturbable de Laurent Cuniot, acteur silencieux mais ô combien efficace. Sur fond d’angoisse métaphysique, ils donnent à ce spectacle, participatif avant l’heure, son rythme et sa jovialité." Voir précédent et suivant.
"Votre Faust à Châtillon : une œuvre ouverte et transgressive pour voir et entendre l’opéra autrement", sur "olyrix.com", le 29/11/2016, par Adrien Alix : "Dès l’entrée du public, on comprend que la soirée sera sans aucun doute surprenante. Chaque spectateur reçoit un œuf en bois dont l’usage ne lui est pas encore expliqué. La surprise se poursuit à la vue du plateau, sur lequel les musiciens entrent progressivement, dans des accoutrements loufoques. Ils se rassemblent finalement par couleur et nationalité fictive : harpe, violon, violoncelle et basson, en vert sur la gauche, ce sont les britanniques ; flûte, clarinette et cor en bleu au centre, pour l’Italie ; contrebasse, trompette et saxophone dans une cage à fauves en violet à Cour – les français ; et surélevés en fond de scène, vêtus d’un rouge germanique, percussions et piano. Ils sont en fait treize sur scène ; la bande sonore, diffusée et spatialisée de manière à interpeller l’oreille sans la submerger, prend la place qui lui revient au milieu des disciples. / Le spectacle commence comme une conférence parodique sur la musique sérielle ; cela ne continue pas beaucoup plus sérieusement, et on s’en réjouit. L’histoire est une mise en abyme de l’acte créateur. Un directeur d’opéra propose à Henri (étrange coïncidence, le héros porte le même prénom que le compositeur…) de composer un Faust, une réécriture de cette légende sans pareille. Il lui offre pour cela tout ce qu’il désire. Le directeur d’opéra se présente en effet comme un diable simiesque, remarquable Vincent Schmitt affublé des traits de Bernard Tapie ; il est la figure tentatrice car détenteur du pouvoir, de l’argent et des ambitions. Henri est bien vite tiraillé entre la volonté pressante du directeur et ses aspirations à un bonheur simple qu’il pense trouver dans les bras de Maggy – ou de sa sœur Greta, à vous de voir. Un certain nombre de décisions reviennent en effet au public. Henri trouvera-t-il le salut en compagnie de la bonne Maggy, malgré son passé louche ? Ou bien sera-t-il mené enchaîné jusqu’à la fosse de sa damnation par la femme fatale Greta ? Question d’autant plus délicate que Laëtitia Spigarelli incarne à merveille chacune des deux jumelles… À grand renfort d’œufs, de cris et de « chuuuut », le public reçoit donc en partage le pouvoir grisant du démiurge et vote pour changer l'histoire ; les urnes enfin lui sourient. (...) Cette œuvre jubilatoire et hors-normes, autant pour la musique insensée d’Henri Pousseur que pour le livret de Michel Butor, désigne l’opéra comme summum de l’immoralité, créature du Malin. Mais c’est en même temps une déclaration d’amour à un moribond, une cure de jouvence administrée sans ordonnance. Les deux créateurs jouent avec la dépouille du théâtre lyrique comme les acteurs sur scène le font des marionnettes d’animaux empaillés."
- Voir aussi Marion Coste, 2016.
- Voir aussi sur Wikipedia en anglais l'article "Votre Faust" (This page was last modified on 15 January 2017, at 00:23).
"Votre Faust ou le choix du spectateur", Bruno Serrou sur "http://www.la-croix.com" le 24 janvier 2017. "Voici, selon ses auteurs,une « Fantaisie variable dans le style d’un opéra », en deux actes. Plus précisément, le public découvre une pièce de théâtre musical où se conjuguent les talents du compositeur belge Henri Pousseur (1929-2009) et de l’écrivain Michel Butor (1926-2016). / Écrit entre 1960 et 1968 pour cinq comédiens, quatre chanteurs, douze instrumentistes et bande magnétique, Votre Faust a été créé à la Piccola Scala de Milan dès 1969 puis révisé en 1981. Bien que ses auteurs aient donné naissance à sept heures (!) de matière musicale et théâtrale, la structure en « œuvre ouverte » limite concrètement les représentations à une durée de (seulement) trois heures/trois heures trente, le public décidant lui-même du déroulement de l’intrigue. / Un argument et cinq fins possibles / L’argument est simple. Henri [Pousseur], incarné par un comédien, fait une rencontre qui bouleverse sa vie. Un méphistophélique directeur de théâtre lui propose un pacte diabolique : écrire un « Faust » en échange d’autant de temps, d’argent et de musiciens qu’il le désirera. Mais ce tentant dessein est rapidement mis à mal par l’angélique Maggy, dont Henri tombe amoureux. À moins qu’il ne s’agisse de sa sœur, la lascive Greta ? Qui Henri choisira-t-il de suivre ? C’est au public d’en décider… Cinq fins possibles, de la plus heureuse à la plus infernale, mais une seule achèvera le drame. / Au moment de la création, Henri Pousseur et Michel Butor avaient pour ambition militante l’éveil, auprès d’un public engourdi par la société de divertissement, du « sens de la responsabilité et de la dignité spirituelle » que « l’industrie des loisirs s’efforçait de maintenir dans un haut degré d’apathie »… Vaste projet qui ne fait pas pour autant table rase du passé de la musique : dans Votre Faust, apparaissent nombre de citations, notamment une (trop) longue reprise de Don Giovanni de Mozart, et de plus courtes pages de Chopin, Wagner, Palestrina, ou même du Dies Irae… / Une scénographie foraine / Mise en scène par Aliénor Dauchez, la production présentée – à Montreuil fin 2016 et actuellement en tournée – par la Compagnie La Cage et l’Ensemble TM +, dirigé avec ardeur par Laurent Cuniot, met en avant la dimension théâtrale du spectacle. Les chanteurs et musiciens sont en effet placés en fond de scène, tandis que l’action est réservée aux comédiens. La scénographie tient du spectacle forain avec estrades à amortisseurs symbolisant navire, avion, train… Les musiciens, eux, sont installés tantôt sur des échafaudages, tantôt dans des cages. / Emblématique de son époque, cette pièce, un brin longuette, traduit le désœuvrement de l’avant-garde artistique face au renouveau de l’opéra, alors considéré obsolète. Le public est, en revanche, saisi par l’excellente prestation de tous les comédiens (1). Les chanteurs (2), très engagés, n’ont rien à leur envier, pas plus que les musiciens de TM+, tous affublés de costumes extravagants !"
Vouilloux, Bernard :
- "Portrait de Michaux en surfeur", entretien de Bernard Vouilloux avec Michel Butor (mai 2015) dans le catalogue Henri Michaux & Zao Wou-Ki dans l'empire des signes : [exposition, Cologny (Suisse), Fondation Martin Bodmer, 5 décembre 2015-10 avril 2016] / [catalogue par Bernard Vouilloux] ; [avec des contributions de Yolaine Escande et Laurence Madeline] ; Paris : Flammarion, DL 2015, pp. 203-205 [pp.121-128] (BNF).
Vox lucifera (éditions) :
- Une année de portraits, 1991.
- Suis-je Rembrandt ?, 2010.
Voyante Insomnie, La (éditeur) :
- Compagnons d'échappées tenaces, 1989.
Vrigny, Roger :
- "L'écrivain à la recherche d'une méthode", La Parisienne, n°42, mars 1957, pp.374-378. Compte rendu de L'Emploi du temps. L'auteur croit bon de préciser tout d'abord que "la 'leçon' de ce livre (lui) semble plus d'ordre moral qu'esthétique." Et en arrive finalement à ceci : "L'originalité et le courage de Michel Butor consistent précisément en ceci que l'auteur accepte de ne rien nous vendre, parce qu'il n'a pas d'articles de confection à son étalage. Il nous invite à partir avec lui à la recherche de la matière première. La méthode est dangereuse, mais riche de possibilités, surtout quand elle est appliquée par un écrivain authentique qui a su saisir cette présence multiple avec les solides et souples tenailles du langage."
- "Michel Butor à réponse à tous", Le Figaro littéraire, 4 juin 1971, entretien avec Bernard Pivot. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.II, p.43.
Vrille :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
VSD :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Vuarnet, Jean-Noël :
- "Une nouvelle forme d''essai'", La Quinzaine littéraire, n°47, 15-31 mars 1968, p.9. Compte rendu de Répertoire III et de Essais sur les Essais. "L'oeuvre de Butor, note l'auteur, s'inscrit dans un mouvement contemporain qui consiste à rabattre l'un sur l'autre la parole et le discours, mouvement dont l'importance sera peut-être considérable. Le talent de Butor possède une autre facette, plus traditionnelle mais précieuse, qui consiste en un don d'analyse et de rajeunissement de ces livres qu'il nous dit être recouverts par leurs imitations, ces livres fameux dont ceux que nous lisons ordinairement 'ne sont que les ombres'." Et de conclure : "La méthode du Butor 'traditionnel' n'est pas moins convaincante que celle du Butor 'inventeur de formes'."
Vuilleumier, Jean :
- "Michel Butor : l'aventure pour demain", La Tribune de Genève, 25-26 septembre 1965, p.III, entretien avec Jean Vuilleumier. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.I, pp.276-278.
Vulpillières, Thierry de :
- "L'émail des mots", Le Quotidien de Paris, n°2893, 8 mars 1989, p.II, entretien avec Laurent Cantaurel et Thierry de Vulpillières. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.III, pp.223-225.
[vwa] :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Page d'accueil    .................................      Table des index

W
comme

Wassingue
et aussi Western





Waelti-Walters, Jennifer :

"Née en 1942, d'origine anglaise, est professeur de français à l'Université de Victoria (Colombie britannique). Elle a consacré une thèse de doctorat, ainsi que nombre d'articles, à l'oeuvre de Michel Butor. Elle écrit directement en français."
- J. R. Walters : A study of the novels of Butor. Thèse Univ. of London, University College, 1967/1968 (BderF).
- "Symbolism in Passage de Milan" by Jennifer R. Walters (en anglais), French Review, v.42, n°2, December 1968, pp.223-232.
- "Gide in the Work of Butor", in Ralph W. Baldner (ed.), Proceedings : Pacific Northwest Conference on Foreign Languages, Twenty-First Annual Meeting, April 3-4, 1970; Victoria, B.C., University of Victoria, 1970, 1-8 (JHD).
- "Literary Alchemy", Diacritics, vol. 1, no. 2, 1971, 7-14 (JHD). Compte rendu de Portrait de l'artiste en jeune singe.
- "Cain and the Wandering Jew in Michel Butor's Novels", Cithara: Essays in the Judaeo-Christian Tradition, vol. 10, no. 2, 1971, 19-26 (JHD).
- "La recherche géographique et historique de l'identité butorienne",  Marche romane, T.XXI, 1-2, n° spécial, 1971, pp.57-63.
- "Butor’s Juxtaposed Selves", Essays in French Literature, vol. 9, 1972, pp.80-87.
- "Butor's Use of Literary Texts in Degrés", Publications of the Modern Language Association, n°2 (March 1973), pp.311-20" (FSA).
- "Passage de Milan : le point de départ", Colloque de Cerisy/Butor, UGE, 1974, pp.55-64. Exposé suivi d'une discussion.
- ""Dream of the Oyster", trans. Derk Wynand, with an introduction and notes by Jennifer Waelti-Walters, The Malahat Review, n°32 (October 1974), pp. 99-118" (FSA).
- "Michel Butor and The Thousand and One Nights", Neophilologus, vol. 59, 1975, 213-22 (JHD).
- Jennifer Waelti-Walters : Alchimie et littérature, A propos de Portrait de l'artiste en jeune singe de Michel Butor, Denoël, 1975. Compte rendu d'Adèle Bloch.
"Commentary", The Malahat Review, n°36 (October 1975), pp.75-76" (FSA).
- "A Conversation with Michel Butor", entretien avec Frédéric-Yves Jeannet, traduit du français par Rowena Hill, avec une note d'introduction de Jennifer Waelti-Walters, Malahat Review, n°44, octobre 1977.
- Corwin, George (sic), and Jennifer Waelti-Walters, "Michel Butor's Votre Faust", Malahat Review, vol. 44, 1977, 107-14 (JHD).
- "Butor's Museums", Contemporary Literature, vol. XVIII, n°1 (Winter 1977), pp.62-74.
Michel Butor, A study of his view of the world and a panorama of his work, 1954-1974, Sono Nis Press, 1977 (étude en anglais). Comptes rendus de Hanna Charney et Leon S. Roudiez.
- ""The Architectural and Musical Influences on the Structure of Michel Butor's Description de San Marco", Revue de littérature comparée, n°1 (janvier-mars 1979), pp.65-75" (FSA).
- "Coincidental Perceptions (Michel Butor and Lawrence Durrell)", Deus Loci : The Lawrence Durrell Newsletter, vol.3, n° 4, June 1980, pp.13-20 (FSA).
- ""Numerology and the Butorian Imagination", New York Literary Forum, n°4 (1980), pp.179-94" (FSA).
- "Michel Butor : an Interview", The Malahat Review, n°60, octobre 1981, pp.126-138 (entretien en anglais).
- Participe au numéro spécial Butor de la revue World Literature Today, Spring 1982, avec "Snakes and Ladders Is a Game for Humanists", pp.239-245.
"Perpetuum Mobile : A Study of the Novels and Aesthetics of Michel Butor. By Mary Lydon", Romanic Review, vol. 73, n°3, May 1982, pp.399-400 (FXXB).
- "D'où ça vous vient ?", pour Jennifer Waelti-Walters, Répertoire V, 1982, pp.7-22.
# "Comédie lointaine", pour Jennifer Waelti-Walters, dans Fenêtres sur le passage intérieur, 1982 (voir infra 1985) et dans Le Nouvel Hebdo, n°9, 29 janvier-4 février 1982, p.22.Voir aussi Baltazar, 1982.
- Participe au numéro spécial Butor de la revue Kentucky Romance Quarterly, 1985, avec "Suppressed Rage as a Creative Force in Michel Butor's Work : L'Emploi du temps and Répertoire V", pp.49-54.
- "Butor : The Writer as Don Juan", The Review of Contemporary Fiction, vol. V, n°3, 1985, pp.119-125.
- "Introduction" et "Oeuvres et Critique : lesRépertoires", Œuvres & critiques, X, 2, Jean-Michel Place, 1985, pp.7-11 et 145-161. Ce numéro spécial Butor est coordonné par Jennifer Waelti-Walters.
- "Comédie lointaine", pour Jennifer Waelti-Walters, Chantier, 1985, pp.72-75. Voir supra. Repris dans :
- Frontières, 1985, pp.107-110. Et dans :
- Fenêtres sur le passage intérieur, souvenirs de Colombie Britannique, éditions Qumran, bilingue français-allemand, 1986, pp.36-45. Ainsi que dans :
- Avant-goût III, 1989. Et dans Transit, 1992 (voir infra) et encore dans # Anthologie nomade, 2004.
- "Transnational Thought : Michel Butor and Jeanne Hyvrard", Dalhousie French Studies, n°17, Fall-Winter 1989, pp.85-92.
- "D'où ça nous vient : Propos sur l'intertextualité des Matières de rêves", La Création selon Michel Butor, 1991, pp.49-67.
- Michel Butor, Rodopi, Amsterdam-Atlanta, GA, 1992, 117 pages (étude en français suivie d'une bibliographie où l'on trouvera d'autres articles critiques de l'auteur lui-même sur Butor). Comptes rendus de Frédéric Saint Aubyn et Else Jongeneel.
- Transit, 1992. Voir supra.
- "Butor", Rémanences, n°6, avril 1996, p.101.
Wagenstein, Sylvia :
- Izmenenie ; Repertoari : roman i eseta, "Michel Butor ; prevela ot frenski Silvia Vagenshta. ÉDITION : 1. izd. ÉDITEUR : Sofia : Narodna kultura, 1987. DESCRIPTION : 370 p. ; 20 cm. NOTES : Foreword by Ivan Mladenov. Bulgarian translations of the novels La Modification and Répertoires I, II, III, IV" (BAC).
Wagner, Astrid :
- Konstruktionen zeitlichen Erlebens im zeitgenössischen britischen Roman der achtziger Jahre : Studien zu Romanen von Martin Amis, Ian McEwan, Graham Swift sowie zu Becketts Molloy und Butors L'Emploi du temps, ÉDITEUR : Trier : Wissenschaftlicher Verlag, 1996" (BAC).
Wagner, Frank :
- "Dernières nouvelles de Michel Butor",Enjeux (Université de Namur), n° 75, été 2009, pp. 111-119. Compte rendu de Michel Butor : rencontre avec Roger-Michel Allemand. Voir aussi Vox Poetica, janvier-février 2010. Adresse originale (URL): http://www.vox-poetica.org/t/butor.html
- Voir aussi : Frank Wagner, « Ni début, ni fin ? (Sur le traitement des « points stratégiques » dans les écritures néo-romanesques) », Fabula / Les colloques, Le début et la fin. Roman, théâtre, B.D., cinéma, URL : http://www.fabula.org/colloques/document761.php, page consultée le 23 janvier 2017.
Wagner, Mary :
- Structure and Imagery in Butor's Réseau aérien and 6 810 000 litres d'eau par seconde, Columbia University, 1976 (dir. Roudiez) (thèse citée par Lison Noël).
Wagner Abdellatif, Kirsten :
- L'Expression du temps dans le nouveau roman, sous la direction de Jean Gagnepain, 1986 (Sudoc). Il y est notamment question de La Modification.
-Wagneur, Jean-Didier :
- "La Modification, Michel Butor", in Encyclopaedia Universalis en ligne : http://www.universalis.fr (2009).


Wahl, Jean :

- "Là, j'ai eu la chance d'avoir deux professeurs extraordinaires. Jean Wahl, d'abord, un tout petit bonhomme avec une tête carrée. Il parlait du nez, très lentement, il semblait assez froid mais avait une profonde bonté. Sa spécialité consistait à analyser le style des philosophes : il les lisait comme des écrivains. Pour lui, la forme était aussi importante que le contenu. Wahl est maintenant oublié mais c'était un homme d'un finesse et d'une subtilité merveilleuses. Il m'a appris à lire la philosophie autrement, sous un angle littéraire. / Le second professeur qui m'a littéralement enchanté, c'est Bachelard ..."(Curriculum vitae, p.37).
Wais, K. :
- "Erstarrung und Bewegung. Die ersählerische Antithese Paris-Rom bei Gogol, Zola und Butor", dans Studi in onore di Italo Siciliano, Firenze, 1966, pp.1179-1202 (BderF). Repris dans : Europäische Literatur im Vergleich. Gesammelte Aufsätze. Éd. Johannes Hösle, Dieter Janik, Wolfgang Theile. Tübingen, Niemeyer, 1983, pp. 323-350.
Waite, Alan :
- "Michel Butor. By Michael C. Spencer", Romanic Review, vol. 73, n°1, Jan. 1982, pp.126-127 (FXXB).
- "Butor’s Degrés : Making the Reader Work", Australian Journal of French Studies, vol. 21, n° 2, 1984, pp.180-193 (JHD).
Waldberg, Isabelle :
Sculpteur d'origine suisse. Née en 1911, elle est morte en 1990.
- Isabelle Waldberg : skulpturen : 1943-1980,  "Kunstmuseum, Bern, 27 juin-30 août 1981 / catalogue d'exposition avec des textes de Michel Butor et Hans Christophe von Tavel" (CBN).
- "Le domaine de la Sibylle", pour Isabelle Waldberg, Explorations, 1981, pp.45-49. Reprises :
- "Le domaine de la Sibylle", pour Isabelle Waldberg, Ellébore, Paris, n°6, 4e trimestre 1982, pp.18-20.
- Exprès, 1983, pp.57-60 et, enfin, la revue Archipels, n°6, 3e trim. 1983. Ajoutons la traduction : "El dominio de la sibila", Michel Butor; [traduccion de Ferdinand Arnold], Syntaxis, n°8-9, du 1er juillet 1985, pp. 131-133.
"La revanche d'Arachné", in memoriam Isabelle Waldberg, dans Isabelle Waldberg, Mémoires (sculptures), éditions La Différence, 1999-2000, pp.13-20. Le texte est daté de "Lucinges, 16 décembre 1990". Il se compose de vingt-deux strophes de neuf vers (ou neuvains) de cinq syllabes. Reprise :
- La Revanche d’Arachné, Rouen, L’Instant perpétuel, février 2009. 24 pages, 15 x 10,5 cm, en feuilles sous couverture à rabats. Tirage limité à 99 exemplaires numérotés sur gris baltique de Navarre, tous signés par Michel Butor. Les 12 premiers enrichis d’un “réseau” original — carte postale découpée et fils — signé de Michel Butor.
Waldberg, Patrick :
- "Max Ernst de Patrick Waldberg", Critique, n°151, décembre 1959, pp.1049-1059.
- "Ce que dit la femme 100 têtes", pour Patrick Waldberg, Répertoire IV, 1974, pp.323-329.
Walker, Anne :
Peintre et graveur, elle est née à Boston en 1933 et vit à Paris depuis 1955. "Le fond peint de tous mes livres, précise l'artiste, est de la gouache, les rehauts sont en pastel". A noter par ailleurs que l'artiste elle-même a bien voulu revoir cette notice. Qu'elle en soit vivement remerciée.
- Au-delà de l'horizon, Paris et Gaillard, 1990. 12 x 14.6 cm, 4 feuillets en dépliant, 3 ex. E. O. manuscrite par l'auteur. Texte repris dans A la frontière, 1991 et 1996, p.96 et dans En marge, 1992. Voir aussi Ballade du Rond-Point, 1997, Orphée Studio, 1999, Serge Lunal, 2006, Michel Butor, Déménagements de la littérature, 2008, p.248 et Michel Butor : rencontre avec Roger-Michel Allemand, 2009, p.10.
- Pause, Paris et Gaillard, 1991. Suite de trois livres uniques : matin, midi, soir. 12.5 x 16.5 cm, 14 feuillets en dépliant. E. O. manuscrite par l'auteur. Voir aussi Michel Sicard, 1991 et Mylène Besson, 2008. Texte repris dans Rémanences, 1996. Voir infra 1996. Voir aussi la reprise de ce poème sur le site du peintre Lionel Caro (sous l'onglet "Frange d'océan").
- Réversibilité, Paris et Lucinges, 1992. 14 x 13 cm, 2 suites de 12 feuillets en dépliant et dos à dos, 3 ex. E. O. manuscrite par l'auteur. Texte repris dans Octogénaire, 2006, pp.149-151. Voir aussi BBB, 2016, pp.122-123.
-Amis au loin, présentation et traduction libres de poèmes de Li Bai et Du Fu ("Rêve de Li Bai" et "Du Fu rêvant à Li Bai"), Paris et Lucinges, 1993. 15.5 x 33.5 cm, 10 feuillets de papier japon en dépliant avec 10 panneaux appliqués, 3 ex. E. O. manuscrite par l'auteur pour la présentation et par l'artiste en écriture script pour les traductions.
- Les Saveurs de la pluie, poème manuscrit de Michel Butor, 4 gouaches d'Anne Walker. Réalisé en cinq exemplaires à Paris et Hendaye en 1994. 14 x 19 cm, 14 feuillets en dépliant. Texte repris dans L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.259-261. Voir infra.
Mobile, Paris, 1994. 12 x 15.2 cm, 16 feuillets en dépliant vertical, ex. unique. Transcription par l'artiste en écriture script et calligraphiée d'un fragment (les deux derniers chapitres) deMobilepour l'exposition "Art and the New Novel", Arnot Art Museum, Elmira, NY, USA.
- A la volée, Lucinges et Paris, 1996. 14 x 9 cm, 8 feuillets en dépliant vertical, 5 ex. E. O. manuscrit par l'auteur. Texte repris dans L'Horticulteur itinérant, 2004, p.11. Voir infra. Voir également la partition musicale de Colette Mourey, 2015.
- "Pause, matin, midi, soir", pour Anne Walker, "Avec vingt peintres (suite)", Rémanences, n°6,  avril 1996, pp.20-21. Voir supra. Voir aussi BBB, 2016, pp.27-279.
# Le soir sur la plage à Hendaye, Paris et Hendaye, 1997. 14,5 x 10 cm, 6 feuillets en dépliant, 8 ex. E. O. manuscrite par l'auteur. Texte repris dans L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.19-21.
- Anne Walker évoque Les Saveur de la pluie dans 22 artistes avec Michel Butor, catalogue de l'exposition présentée à la Médiathèque Louis Aragon du Mans, 1998, pp.52-53.
- Fredons et tarabustes, Paris et Lucinges, 1998. 16 x 12.5 cm, 14 feuillets en dépliant, 5 ex. E. O. manuscrite par l'auteur. Voir aussi Butor, 2012.
- Microcosmos. Hommage à Béla Bartok. Paris et Lucinges, 1999, 19.3 x 14.5 cm, 8 feuillets en dépliant. E. O. manuscrite par l'auteur. "Texte manuscrit sur la moitié supérieure des pages. Tirage : 5 ex. num. et signés par l'auteur et l'artiste." Voir 100 livres d'artistes avec Michel Butor, 2009, pp.68-69 etBBB, 2016, pp.276-177. Voir aussi Youl, 2005 et Joël Leick, 2010.
- Artistes avec Michel Butor mit Künstlern, catalogue de l'exposition organisée par le Collegium Helveticum de l'ETH Zurich présentée à la Semper-Sternwarte du 17 mai au 4 juin 1999, pp.30-31.
- Participe à l'exposition 28 Artistes avec Michel Butor qui a eu lieu à la Cité des artistes du Fort du Bruissin à Francheville du 10 septembre au 7 novembre 1999.
- Les Vacances des astronautes, Paris et Lucinges, 2000. Tiré à 7 exemplaires.
- Participe à l'exposition 32 artistes avec Michel Butor qui s'est déroulée du 15 septembre au 15 novembre 2000.
- Participe à l'exposition Butoriade 2000, qui s'est tenue du 20 octobre 2000 au 20 janvier 2001 à la Médiathèque de Châteauroux.
- Participe à l'exposition 37 artistes avec Michel Butor qui s'est déroulée du 21 février au 7 avril 2001 au Musée Savoisien et à la Médiathèque Jean-Jacques Rousseau à Chambéry.
- Le Voyage d'automne, Paris et Lucinges, 2001. 12.5 x 16.5 cm, 14 feuillets en dépliant, 5 ex. E. O. manuscrite par l'auteur. Texte repris dans L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.107-109 et dans Octogénaire, 2006, pp.172-173. Ouvrage, par ailleurs, que l’artiste évoque dans le catalogue suivant :
- Michel Butor : Rencontre - Trajectoire, 2001.
- Participe à l'exposition Quarante-trois artistes avec Michel Butor, qui s'est déroulée du 25 janvier au 24 mars 2002 au Conservatoire d'art et d'histoire d'Annecy.
- Participe à l'exposition 44 artistes avec Michel Butor, qui s'est déroulée au château de Ripaille à Thonon-les-Bains du 11 septembre au 27 octobre 2002.
- L'Arrière automne, Paris et Lucinges, 2003. 19.5 x 14.5 cm, 14 feuillets en dépliant. Tiré à 7 exemplaires. Texte repris dans Une salve d'avenir et dans Seize Lustres, 2006, pp.19-20. Poème lu également par Butor lui-même à l'adresse suivante : http://www.lyrikline.org/
Célébration céleste, Paris et Lucinges, 2004. 19 x 18.5 cm, 5 feuillets : 2 feuillets repliés en demi-format de chaque côté d'une pleine page. Verso peint, poème manuscrit par l'auteur recto et verso, colophon au dos de la pleine page. E. O. manuscrite par l'auteur. Voir aussi # Jacques Clauzel, 1997.
- Le printemps reviendra, La Garonne, 2004, "18 exemplaires, dont les 3 premiers sont manuscrits, accompagnés de dessins originaux de l'artiste. Livre plié en leporello." En réalité sur les 18 ex. annoncés, seuls 8 ex., "chez les auteurs", existent. Texte repris dans Seize Lustres, 2006. Voir suivant :
- # Le printemps reviendra, chez l'artiste, 2006 (CDE). 8 exemplaires.
Rétroviseur, "Rouen, L'Instant perpétuel, juin 2007. 64 pages, 15 x 11,5 cm, broché. Tirage limité à 271 ex. numérotés & signés par l'auteur. Les 21 premiers, sur vélin d'Arches, avec un collage original signé de Michel Butor et une gouache originale signée de Anne Walker. Inspirées par des photographies de # Marie-Jo Butor, ces proses poétiques, par lesquelles Michel Butor considère un monde qui a changé, sont une interrogation paisible sur la transmission et le "ruissellement" ininterrompu des générations" (renseignements aimablement communiqués par Christian Nicaise). Ouvrage repris et augmenté dans le volume XII des Oeuvres complètes, 2010.
Une semaine de plage, chez l'artiste, 2007 (CDE). 7 exemplaires.
- Participe à l'exposition Cent livres d'artistes avec Michel Butor, 2009.
Hublots interplanétaires, chez l'artiste, 2009 (CDE). 7 exemplaires. Poème lisible sur le site Le Printemps des poètes.
- Michel Butor et les artistes : les mots entrent en peinture, 2010.
- Voir Mots & figures, 2011.
Gong, "illustré en couleurs. Rouen, L’Instant perpétuel, mars 2011. 20 pages, 15 x 11 cm, en feuilles sous couverture à rabats. Edition originale. Tirage limité à 99 ex. sur gris baltique de Navarre, numérotés et signés par Michel Butor et Anne Walker. Les 21 premiers enrichis d’un collage original signé de Michel Butor et d'une gouache originale signée de Anne Walker. (Les 3 premiers ont en outre un manuscrit autographe signé de Michel Butor)". Voir aussi Zuzana Hulka, 2009.
Elans, Paris, Lucinges, 2011. Ouvrage tiré à 7 exemplaires. Texte lisible dans Déploiements Bertrand Dorny-Anne Walker, mairie de Lucinges, 2011. Voir aussi René Laubiès, 2006.
Le Village se déploie, avec Anne Walker et Bertrand Dorny, chez les artistes, 2011 (CDE).
Saluant les Hespérides, 2012 (CDE).
- ExpositionFidélités, livres d’artiste de Bertrand Dorny et Anne Walker, en collaboration avec Michel Butor, poète. Cette exposition qui dure jusqu'au 28 mars 2013 sera l'occasion d'une conférence de Michel Butor et des artistes le jeudi 7 mars à 18h 45 à la médiathèque Toussaint d'Angers. Livre : Fidélités, Ville d'Angers éditeur, 2013 (CDE).
La machine à coudre céleste, 2013 (CDE). Voir aussi Youl, 2012.
- Voir Anne Walker : Gouaches et pastels sur papier, textes de Yves Peyré et Michel Butor (poèmes), Pagine d'Arte (14 novembre 2013).
- Anne Walker, oeuvres sur papier, texte de Yves Peyré, poèmes de Michel Butor, Pagine d'Arte, 2014.
Ruines d'avenir, 2014.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "A la volée", # "L'arrière automne", # "Au delà de l'horizon", "Deuil" (voir aussi Youl, 2011), # "Fredons et tarabustes", #"Microcosmos", # "Pause, matin, midi, soir", # "Le printemps reviendra", # "Réversibilité", # "Les saveurs de la pluie", # "Le soir sur la plage à Hendaye", # "Les vacances des astronautes" et # "Le voyage d'automne", pour Anne Walker.
Wall, Laure :
- Michel Butor et Lautréamont, Université de Nice-Sophia Antipolis, 1984. Mémoire de Maîtrise de Lettres modernes (Bibliothèque universitaire de Nice).
Waller, Margaret :
- Vision, re-vision and revision : typography and ideology in Michel Butor's "Illustrations 2". "Margaret Waller. Editeur(s) : Columbia : Columbia University, 1978. Description : 95 p.; 30 cm. Note(s) : Mémoire de Master of Arts, Faculté de philosophie" (CBN).
W'Allons-Nous ? :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Wally, Gudrun Barbara :
- Michel Butors Kritisches Werk im Spiegel der französischen Gegenwartsphilosophie und literaturkritik, Faculté des lettres, Université de Salzbourg, 1976 (cité dans Oeuvres complètes, II).
Walzer, P.-O. :
- "La saison romanesque III", A propos de l'auteur de La Modification : "J'avoue qu'on s'essouffle un peu à le suivre. Mais il y a aussi d'heureux moments où un lyrisme emporté (ces éclatantes promenades dans Rome, surtout) se substitue au bon endroit aux intentions directrices, bouscule un peu cette machinerie trop bien agencée, vivifie les procédés et fait descendre, sur les choses et les personnages, le souffle de la vie et les couleurs du vrai. Quel talent, celui qui nous donne, en 1957, la joie d'un roman vraiment neuf.", Le Journal de Genève, 30 novembre-1er décembre 1957, p.3.
- "Michel Butor et l'esprit de système", Le Journal de Genève, 20-21 février 1960, p.4. Compte rendu de Répertoire et Degrés.
- "Un rêve de Baudelaire", Le Journal de Genève, 11-12 février 1961, p.15. Compte rendu de Histoire extraordinaire : "l'étonnante onirocritique de Michel Butor s'entend à faire ressortir et à mettre en pleine lumière quelques-unes des articulations essentielles du destin moral et littéraire du poète des Fleurs de mal."
Wang, Xiaoxia :
- "La vision du monde de Michel Butor et de Claude Simon", "Description butorienne - entre l'ancien et le nouveau", "Formule néo-classique de Michel Butor et de Claude Simon", "Sujet réfléchi et conscience centrale dans La Modification" et "Voix d'un autre, voix du 'moi' dans Le Retour du Boomerang" dans L'écriture du Nouveau roman entre l'objectivité et la subjectivité suivie d'une étude de réception et d'influence en Chine, Paris, Librairie You-Feng éditions, 2010, respectivement pp.31-37, 76-88, 112-126, 130-138 et 182-186.
Wang Wei :
- L'un des onze poètes chinois imités dans "Copie d'ancien" (Gyroscope, 1996, Canal D, pp.25-45). Les poèmes sont au nombre de huit : "Soir d'automne au chalet" (délà paru dans Le Chat messager, n°9-10, 1994), "A l'écart", "La rivière aux fleurs de pêcher", "Paysans", "Torrent", "Après la pluie", "La rivière Han" et "Montagne".
Warme, Lars G. :
- "Reflection and Revelation in Michel Butor’s La Modification", International Fiction Review, 1, 2, 1974, pp.88-94 (JHD). Article lisible sur la Toile.
Warschaver, Fina :
- Traductrice en espagnol de Passage de Milan : "Pasaje Milan N°15, Buenos Aires : Fabril, 1961" (FSA).
-Warscotte, Marie :
-Colonnes, "poème de MB, illustré par MW, août 2007, 18 exemplaires", Rivières éditions. Texte repris  dans Ici et là, 1997, pp.117-119, etdans L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.46-48. Voir aussi # Bertrand Dorny, 1994.
Wasmuth, Axel :
- Compte rendu du livre de Gisela Thiele, dans Romanistisches Jahrbuch, XXVIII, 1977, pp.245-251 (BderF).
Wasserburg (éditions) :
- Paysages en poésie, 2009.
Watanabe, Kazutami :
Professeur de français à l'Université de Rikkyo (Japon).
- Voir La littérature, l'oreille et l'oeil, 1967.
- "De nouveau à Tokyo depuis quelques jours", pour Kazutami Watanabe, NRF, n°438-439, juillet-août 1989, pp.21-23.
Wateau, Patrick :
Poète et peintre français, il est né en 1959.
* Sur le site personnel de l'auteur on peut lire : # "L'incendie permanent" (texte repris dans Seize Lustres, 2006; voir aussi Mario Nicolao), pour Patrick Wateau.
Watkinson, Arlys Diane :
- Cultures, contre-cultures et "nouveau roman" : le spectre de l'Amérique dans 6 810 000 litres d'eau par seconde de Michel Butor et Projet pour une révolution d'Alain Robbe-Grillet. "Editeur(s) : Kingston : S.n., 1997. Description : 130 p. : ill. ; 28 cm. Note(s) : Thèse : Littérature : Queen's University, département d’études françaises, Kingston, Ontario, Canada, sept. 1997" (CBN).
Watsky, Joshua :
- Traducteur : voir Les fantômes de la mer, 2005 et 21 façons de se représenter Julius Baltazar, 2010.
Watson-Williams, Helen :
- "French Images of Australia", Westerly : A Quarterly Review, vol. 28, n°1, 1983, pp.62-69 (JHD).
Weatherby, W. J. :
- "M. Butor returns to Bleston", Manchester Guardian Weekly, vol. 85, n° 24, Dec. 14, 1961, p.12. Interview (FXXB).
Webb, W. L. :
- "Much like Manchester", Manchester Guardian Weekly, vol. 84, n° 7, Feb. 16, 1961, p.11. Sur Passing Time (FXXB).
Wehle, Winfried :
- "Hommage à Michel Butor". Voir suivant : Christof Weiand, Les graphies du regard / Die Graphien des Blicks - Michel Butor und die Künste, Universitätsverlag, WINTER, Heidelberg, 2013, p.11 et sv. Voir suivant :
Weiand, Christoph :
Professeur à l'Université d'Heidelberg (Allemagne) et traducteur de textes de Butor en allemand.
- Intervenant au colloque Michel Butor : Déménagements de la littérature, 2006. Voir suivant :
- "Ravenne : Bonnefoy/Butor", Michel Butor. Déménagements de la littérature, 2008, pp.289-297.
- Organisateur du colloque Les graphies du regard – Michel Butor et les arts à l’Université de Heidelberg du 21 au 23 septembre 2011. "En septembre 2011, dira-t-il dans ce texte de présentation, Michel Butor fête ses 85 ans. En son honneur s’organise un colloque passant en revue l’œuvre complète de l’auteur et son rapport aux arts qui lui sont chers. S’il fallait découvrir, dans la grande diversité de l’œuvre de l’artiste, ne fût-ce que l’idée d’un centre ce serait celui de l’esthétique du regard. La littérature, la musique, la peinture, l’architecture, la photographie et le dessin sont convoqués, grâce aux merveilles de la créativité littéraire et artistique de Michel Butor, à réunir réalité, virtualité et savoir. Sous son regard l’univers commence à parler, à résonner et à luire. Tout peut devenir pré-texte à l’art comme, aussi bien, les arts se font pré-texte à un monde à venir ressenti avec intensité. Le regard propre à Michel Butor renvoie avec virtuosité aux origines épiphaniques des arts. Le monde – voir le cosmos – devient, soudainement, transparent. Et cette vision illuminée se pose en condition nécessaire à la mise en branle de son écriture, c’est-à-dire des graphies du regard. Le colloque se consacre à l’esthétique de Michel Butor en tant que faisceau qui tient présent, dans son œuvre, les procédés de voir, de lire, d’écrire et de signifier. La manifestation est interdisciplinaire. Sont bienvenues les contributions portant sur l’œuvre étonnement multiple de Michel Butor. On pense à ses romans, à sa poésie, aux essais sur les beaux arts et sur la musique, et à la réalisation de son génie créateur, souvent avec le concours d’autres artistes, sous forme de textes, livres, pictogrammes et photographies. L’échange scientifique aura lieu du 21 au 23 septembre 2011. Il sera enrichi d’un forum pour jeunes chercheurs, de lectures de textes butoriens, et d’autres manifestations encore. Les intervenants disposent de 20 à 30 minutes. Les communications seront recueillies en volume. Les thématiques gravitent autour de la littérature, de la musique, de la peinture, de l’architecture, de la photographie, etc. La mise au programme est prévue pour le 30 juin 2010. Prière de bien vouloir signaler le sujet de la communication. courriel : christof.weiand@rose.uni-heidelberg.de". Intervenants : Christof Weiand ("Les graphies du regard"), Mireille Calle-Gruber, Carlo Ossola, Roger-Michel Allemand, Monika Schmitz-Emans, Patrick Suter, Sarah Anaïs Crevier Goulet, Sonia Lagerwall, Viktoria Adam, Julia Klarmann, Cécile Köstler, Lucien Giraudo, Christian Skimao, Mechthild Albert, Márcia Arbex-Enrico, Eberhard Gruber, Jean Bessière, Sofiane Laghouati, Ludger Scherer, Gerda Scheffel et bien sûr Michel Butor lui-même ("Rendez-vous avec le poète : Michel Butor liest aus seinem Werk"). Voir Christof Weiand, Les graphies du regard / Die Graphien des Blicks - Michel Butor und die Künste, Universitätsverlag, WINTER, Heidelberg, 2013 (au sommaire de cet ouvrage collectif les mêmes noms sont repris à l'exception cependant de Carlo Ossola, Roger-Michel Allemand, Sarah Anaïs Crevier Goulet et Sonia Lagerwall, mais deux noms supplémentaires apparaissent, ceux de Winfried Wehle et de Maxime Godard).
- Lors du troisième salon du Livre d'artistes de Lucinges, le samedi 29 septembre à 17 : 30 : "« Le traducteur en poésie : un passeur », rencontre sous le Chapiteau. Lectures bilingues, commentaires et table ronde avec : - Prof. Dr. Christof Weiand (Heidelberg), traducteur en allemand de Michel Butor : 37 textes récents de Michel Butor ; - Emmanuel Malherbet .... - Christophe Carraud ..." Voir suivant :
- Textes récents : 37 pages, Universitätsverlag Winter (octobre 2012). Compte rendu en allemand de Jörg Neugebauer dans Signaturen (http://signaturen-magazin.de).
- "Bleston l'instant", Dix-huit Lustres, hommages à Michel Butor, sous la direction d’Amir Biglari et Henri Desoubeaux, Classiques Garnier éditions, 2016, pp.251-261.
Weightman, John :
- "Art without reality", Observer, n°9 330, May 10, 1970, p.30. Sur Inventory (FXXB).
Weinstein, Arnold L. :
- "Order and Excess in Butor’s L’Emploi du temps", Modern Fiction Studies, vol. 16, no. 1, 1970, 41-55 (JHD).
- "Eclipse : Kafka, Joyce, and Michel Butor", in Vision and Response in Modern Fiction (Ithaca : Cornell University Press, 1974), pp.154-214 ("Butor", pp.190-214) (FSA).
Weissman, Frida Shulamith :
- "Le monologue intérieur : possibilités et limites d'un procédé littéraire" (il y est question, entre autres oeuvres littéraires, de La Modification), The Hebrew University Studies in literature, v.3, n°2, autumn 1975.
Welch, André :
Peintre né en 1934, il est mort en 2006.
* Sur le site personnel de l'auteur on peut lire : # "Vibration", pour André Welch.
Welch, Liliane et Cyril :
- "Reading poetry and philosophy : the case of Michel Butor", Man and World, vol. 11, n°3/4, 1978, pp.350-371 (FXXB).
- "The creativity of reading : Michel Butor and his Mobile", French Literature Series, vol. 6, 1979, pp.101-115 (FXXB).
- "Butor and the American Heritage", dans Address : Rimbaud Mallarmé Butor, Sono Nis Press, Victoria, British Columbia, 1979, pp.169-221 (sur Mobile, en anglais). Comptes rendus de Laila G. Paris, (The French American Review, n°2, Fall 1980, pp.123-29) et Dorothy M. Betz, The French Review, n°5, April 1982, pp.685-86 (FSA).
- "Perpetuum Mobile : A Study of the Novels and Aesthetics of Michel Butor, by Mary Lydon", Philosophy and Literature, vol. 6, n°1-2, Fall 1982, pp.211-212 (FXXB).
Weldon, Hazel Redfern :
- The influence of Faulkner on Claude Simon and Michel Butor, Ottawa National Library of Canada, 1972 (voir fonds Michel Butor de la Bibliothèque de l'UQAM). Thèse. En introduction l'auteur écrit : "I have compared La Route des Flandres by Claude Simon and L'Emploi du Temps by Michel Butor with Faulkner's Absalom, Absalom !" Voir en particulier le chapitre 4. Ce texte est également lisible sur la Toile (http://digitool.library.mcgill.ca).
Wells, Herbert George :
- Dans Gyroscope, 1996, la troisième partie de "Franchir l'espace" du programme "Ciel" lui est dédiée (Canal 2, pp.156-198).
Wenzel, Tobias :
- Trouvé sur internet, cet entretien datant du 9 octobre 2007, en allemand, avec Tobias Wenzel : "Vom berühmten Romancier zum leisen Dichter / Michel Butor 50 Jahre nach La Modification".
Wequetecock cove (éditeur) :
- Stèle pour le temps, 2004.
- # Poste-Frontière, 2005.
- 21 façons de se représenter Julius Baltazar, 2010.
-Weston, Edouard :
Photographe américain (1886-1958), il fonda en 1932 avec d'autres photographes, dont Ansel Adams, le groupe "f/64" qui prônait le dogme d'une photographie caractérisée par la plus grande profondeur de champ et la définition la plus pointue possible au niveau du détail. Auteur, avec Ansel Adams, de vues sur les Montagnes Rocheuses publiées dans Réalités, n°197, juin 1962, pp.76-83. Ces photos sont accompagnées du texte "L'appel des Rocheuses" qui sera repris seul dans Illustrations, 1964. Voir à ce sujet Jean-François Lyotard, 1971.
-Wettlaufer, Alexandra :
- “French Travelers in Texas : Identity, Myth and Meaning from Joutel to Butor.” The French in Texas, ed. François Lagarde, Austin : University of Texas Press, 2003, pp.254-71.
Weyergans, Franz :
- "La Modification, par Michel Butor", La Revue nouvelle, T.XXVII, n°1, 15 janvier 1958, pp.99-102. Bien que "amer et désespéré", ce roman constitue pour l'auteur "une sorte de révélation" : "(presque) un grand roman". Et il note : "On retrouve ainsi, curieusement mêlés, le procédé de narration cinématographique adopté par Bresson pour Le Journal d'un curé de campagne, et aussi, un peu de l'héritage sartrien,l'objet. Cet héritage, soit dit en passant, se retrouve un peu aussi dans la manière d'écrire et de décrire, qui ne se soulève jamais, qui ne connaît pas le lyrisme, mais tente de montrer des choses dont on a pris son parti."
White, Cuchi :
Photographe. Elle est née à Cleveland en 1930 et vit à Paris depuis 1954.
Les Yeux perdus, "pour les photos de Cuchi White", 1980. Sept photographies accompagnent huit huitains. Ouvrage tiré à 100 exemplaires dont 80 sont numérotés de 1 à 80, 15 de I à XV et 5 de collaborateurs de A à E. Les photos ont été prises à la station de métro République et dans le Marais à Paris, à Vallauris, à Bra en Piémont et à Venise, à Cannes et à Rome. Contient : Les yeux perdus, Les yeux charmeurs, Les yeux noyés, Les yeux penchés, Les yeux brillants, Les yeux mouillés, Les yeux mi-clos et Les yeux luisants. Poèmes repris dans Zone Franche.
- Triptyque pour Ania, 1983.
- "Quand nous descendrons sur la côte", pour Cuchi White, dans Rêveuse Riviera, éditions Herscher, 1983. Photographies de Cuchi White. Compte rendu de Frédéric Vitoux. Présentation de Michel Butor reprise dans :
- Avant-goût, 1984, sous le titre # "Futur antérieur" et dans # Anthologie nomade, 2004 (pp.293-302). Compte rendu de René Cenni.
- #Body Building, texte de Michel Butor, 9 photogaphies de Cuchi White, Paris, 1992. Texte manuscrit reproduit. 6 de ces 9 photographies prises au Louvre l'ont été à l'extérieur pendant les travaux et 3 à l'intérieur. Ouvrage tiré à 50 exemplaires plus quelques épreuves d'artiste. Texte repris dans L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.74-75.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "Body building", pour Cuchi White.
White, John J. :
- "Simultaneous Condensation : Michel Butor’s L’Emploi du temps", in Mythology in the Modern Novel : A Study of Prefigurative Techniques (Princeton : Princeton University Press, 1971), pp.211-18 (FSA).
- "Mythological fiction and the reading process", dans Yearbook of comparative criticism, IX, 1980, pp.72-92 (BderF).
White, Michael :
- "L'Allemagne de Michel Butor", Nord', n°62, décembre 2013, pp.77-85.
Wicker, Marie-Noëlle :
- "Le découpage temporel", dans Carlier, Christophe, etc. : Analyses et réflexions sur Michel Butor, L'Emploi du temps, Ellipses/ édition Marketing S.A., 1995, pp.31-34.
Wieczorkiewicz, Irena :
- Przemiana, Varsovie, 1960, traduction de La Modification (CBN).
-Wieth-Knudsen, Anni :
- Traductrice de L'Emploi du temps et de 6 810 000 litres d'eau par seconde en danois chez Arena-Forfaternes Forlag, 1964 et 1967.
-Wikipédia:
- Article sur Butor avec des reproductions d'oeuvres.
Wilhelm, Julius :
- "Michel Butor", dans Nouveau roman und anti-théâtre, 1972, Verlag W. Kohlhammer, pp.37-51 (étude en allemand).
Wilhelm, Kurt :
- "Michel Butors Romankonzeption", Zeitschrift für französische Sprache und Literatur, LXXIV, 1, August 1964, pp.1-21 (EPBS).
- Etude en allemand reprise dans Kurt Wilhelm, Der «Nouveau Roman», Berlin, E. Schmidt, 1969.
Williams, William Carlos :
- "... Il a été un de mes guides pour écrire Mobile. A cause de la façon dont il a présenté l'histoire américaine, et de la manière dont il dispose les choses sur la page." (Curriculum vitae, 1996, p.128). Voir aussi Catharine Savage Brosman.
Willis, Mark :
Peintre américain, il vit à Montpellier.
- La Quinte major, texte manuscrit avec des dessins originaux de Vincent Bioulès, Patrick Lanneau, Gérald Thupinier et Mark Willis, 1984. Réalisé en 15 exemplaires. Texte repris dans :
- Mille et un plis, 1985. Et dans :
- " Cinq exemples : "Le rayonnement des tissus" (pour Jeanne Gérardin), "Douze fois le même galet" (pour François Garnier), "La quinte major" (Gérald Thupinier, Vincent Bioulès,Patrick Lanneau, Mark Willis), "Le scribe"  (pour Axel Cassel) et "Trois femmes enlacées : Ariane, Danaé, Suzanne" (pour Jean-Claude Prêtre)", Corps écrit, n°15, septembre 1985,Répétition et variation, pp.137-156.
-Wilmes, Ulrich :
- Voir On Kawara.
Wilson, Clothilde :
- "La Modification or Variations on a Theme by Mme de Staël", Romanic Review, vol. 15, n°4, 1964, pp.278-82 (JHD).
Wilson, Sarah :
- "The Song of Ruth", Ruth Francken, Sprengel Museum, Hannover, 2004. Etude lisible sur la Toile à l'adresse suivante : http://www.courtauld.ac.uk/people/wilson-sarah/RuthFRANCKEN.pdf
Win, Thierry de :
- Trouvé sur Fabula.org : "« Représentations mythologiques du sentiment familial : autour de la haine et de l’amour » (textes réunis par Jacques Boulogne), [Cahiers de la Maison de la Recherche] Lille : Editions de l’Université Charles-de-Gaulle-Lille 3, coll. « Ateliers », numéro 37, 2007, 138 pages.... Thierry de Win nous conduit au XXe siècle avec l’article « Histoires de familles et représentations mythiques. Une lecture archéologique de Passage de Milan de Michel Butor ». L’auteur met en scène un topos familial où « Chaque famille, apparemment différenciée l’une de l’autre, obéit à ses propres codes, reproduit ses propres rituels, vit sur la base de ses propres réponses, en vase clos, peu soucieuses des familles voisines » (p. 54). Pour l’auteur, le bâtiment est un microcosme amnésique, qui ignore le sens des rites d’initiation, de « passage ». Des mythes et des rituels sont décelables dans la structure de profondeur du texte : symbolique des chiffres, la Barque des Morts, Osiris, Seth, Horus, la Caverne de Platon, Geb et Nout, le pharaon, les fours alchimiques. / La tâche de la lecture est donc de procéder à ce travail d’archéologue, de décrypter les sens cachés ou oubliés, pratiquer les signes et se les rendre familiers : « Ainsi, naissons-nous une première fois dans une famille et une deuxième fois dans la lecture des livres qui permettent de comprendre le monde » (p. 64), soutient Thierry de Win." (Simona Jisa)
Wintzen, René :
- " Michel Butor ", Littérature de notre temps, écrivains français/recueil 1, Casterman, 1966 (deuxième édition, revue et corrigée, 1968), pp.65-68. "Ce qui importe, dans la démarche intellectuelle de cet écrivain, c'est de dévoiler l'en-dehors, le lieu, l'espace, le rapport entre l'individu et le groupe. (...) L'oeuvre de Michel Butor est ambitieuse dans la mesure même où elle ne désespère pas de l'homme qu'elle situe au centre de son univers."
- "Robbe-Grillets und Butors Welt an sich", dans Dokumente, 22, 1966, pp.229-233 (BderF).
Witt, Susan C. :
- "The Equivocal Truth" by Susan C. Witt, Mosaic, VIII, n°1, Literature and Ideas : the Creative Element in Literature and the Arts, Winter 1974-1975, pp.39-48, étude en anglais sur L'Emploi du temps traduit pas Jean Stewart, et suivie de "Michel Butor : Response to Susan Witt", pp.48-50. Voir aussi Kathleen O'Neill et Ross Chambers.
Witz, Conrad :
- L'Arc, n°39, 1969, pp.43 et 65-66.
- "Entretien avec Michel Butor", Les Lettres françaises, n°1315, 31 décembre 1969, pp.7-8, entretien avec Roger Borderie (reprise des pages 65 et 66 de L'Arc avec une petite précision à la fin). Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V. II, pp.22-26.
- "La Pêche miraculeuse", Genève, un guide intime, 1987, pp.7-8. Repris dans :
- Avant-goût III, 1989, p.12-13.
Wohmann, Gabriele :
- "Welt in Reichweite" (sur Degrés), dans Zeitwende, 37, 1966, pp.125-126 (BderF).
Wolf, Caspar :
- Art et nature, étapes en montagne, "six médaillons dédiés à Valentina Anker et Matteo Bianchi illustrés par Caspar Wolf", Pagine d’Arte, 2009, collection ciel vague 5, tirage 500 exemplaires (une image de Caspar Wolf, en couleur, est reproduite en page 3 ainsi que 5 autres en noir et blanc dans les pages suivantes). Il s’agit d’une édition française du texte déjà publié dans le catalogue #Voyage vers les Alpes, en trois langues. Voir aussi BBB, 2016, pp.296-297.
Wolf, Laurent :
- "La grimace universelle", compte rendu de l'exposition L'homme et ses masques au musée Jacquemart-André : "La complicité de Michel Butor et de Jean-Paul Barbier-Mueller a produit cette exposition désobéissante, le pied de nez de deux érudits plus facétieux qu'il n'y paraît à l'érudition pompeuse. (.....) Le langage des masques est compliqué, secret. Savoir ce qu'ils sont demande un gros travail. Mais les comprendre, pénétrer à l'intérieur par la seule force du regard, qu'ils nous renvoient avec véhémence ? Facile. A condition d'avoir la modestie de sa propre ignorance, et de laisser couler sur soi, de figure en figure, des lèvres serrées aux bouches grandes ouvertes, des yeux ronds comme des billes aux fentes allongées, la caresse émoustillante de la grimace universelle.", Le Temps, 4 juin 2005 (voir le site du quotidien).
-Wolf, Nelly :
- "L'Emploi du temps et les labyrinthes du nouveau roman", Roman 20-50, n°18, décembre 1994, pp.139-149.
- Une littérature sans histoire, essai sur le Nouveau Roman, Droz, 1995.
Wolfe Levy, Diane :
- Compte rendu du livre de Dean McWilliams, dans Modern Fiction Studies, XXV, 1979, p.689 (BderF).
-Wolfzettel, Friedrich :
- Compte rendu du Butor de Georges Raillard dans Romanistisches Jahrbuch, 20, 1969, pp.212-214 (BderF).
- "Michel Butor und der Kollektivroman. Von Passage de Milan zu Degrés, Heidelberg, Carl Winter-Universitätsverlag, 1969, 213pp. Comptes rendus de Sheila M. Bell, A. Falbe et Werner Krauss. Voir suivant :
- "Der gnoseologische 'Kollektivroman' bei Michel Butor : Degrés", dans : Winfried Wehle, Nouveau roman, Wissenschaftliche Buchgesellschaft, 1980, pp.223-244 (en allemand). Tiré de l'ouvrage précédent (pp.131-210). Voir aussi Leo Pollmann et Jean Roudaut.
- "A propos de quelques aspects intertextuels des Génies du lieu de Michel Butor", Le Plaisir de l'intertexte, actes du colloque "Formes et fonctions de l'intertextualité dans la littérature française du 20e siècle" qui s'est tenu à l'Université de Duisburg en 1985, Verlag Peter Lang, 1986, pp.251-276.
Wollheim, Richard :
- "A chronic restlessness", The Listener, vol. 84, n°2160, Aug. 20, 1970, pp.248-249 (FXXB).
Woolf, Virginia :
- "La Philosophie de Virginia Woolf de Maxime Chastaing", Monde nouveau, n°62, 1952, p.99. Michel Butor se livre ici à une critique en règle des notes en bas de page dans une étude qualifiée par ailleurs d'"excellente".
World Literature Today :
- Michel Butor Issue, V.56, n°2, Spring 1982, pp.195-296. Ce numéro spécial contient des textes d'Ivar Ivask, ("Trees Shed Bark, Writers Texts : A Mobile Collage of Michel Butor in Oklahoma", pp. 197-198) animateur de cette revue de l'université d'Oklahoma, de Michel Butor ("Le soir à Norman", pour Tom et Allece Garrard, "Réminiscences du corbeau", pour Ivar Ivask : ces deux textes (pp. 199-206), dont c'est "the first Publication" (voir cependant pour le second Baltazar, 1981), sont les seuls du volume en anglais et en français - le second sera repris dans Fenêtres sur le passage intérieur notamment -, et "The Origin of the Text", pp.207-215), de Léon S. Roudiez, Robert Mélançon, Jennifer Waelti-Walters, Anna Otten,Frédéric C. Saint Aubyn, Dean McWilliams, Leyla Perrone-Moisés, Claude Marie Senninger, Jean Roudaut,Mary Lydon,Toru Shimizu, Jack Kolbert et Michel Launay, ainsi qu'une "Chronology" (pp.215-217) et une "Selected Bibliography (1954-1981)" (pp.218-224). Photographies d'André Villers. Voir aussi :
- "Michel Butor conference at the University of Oklahoma, Norman, Oklahoma, November 13 & 14, 1981", Norman University of Oklahoma Press, 1982 (voir fonds Michel Butor de la Bibliothèque de l'UQAM).
Worms, Michel :
- Réalisateur du film La Modification (1970) d'après le roman de Butor. Comptes rendus de Louis Marcorelles et de Claude Mauriac. Egalement de Michel Mardore dans Le Nouvel Observateur, n°301, 17 août 1970, p.6), cette note : "LA MODIFICATION de Michel Worms (avec Maurice Ronet, Emmanuelle Riva, Sylva Koscina). En couleur. Entre Paris et Rome, la lenteur des transports ferroviaires permet à un homme de changer sa vie. Il renonce à sa maîtresse et retourne à sa femme. Film d'apprenti-sorcier. Est-ce maladresse du réalisateur-alchimiste, ou incompatibilité d'une certaine « écriture » et du cinéma ? Le fameux récit à la deuxiènie personne du pluriel et au vocatif devient procédé incongru, gageure impossible à tenir de bout en bout. Les subtils mélanges du passé et du présent se métamorphosent en vulgaires « flash back ». Les personnages se révèlent dans leur platitude. Bref, le brillant exercice « nouveau roman » de Michel Butor se transforme, comme le sujet y invite, en feuilleton pour bibliothèque de gare. Seul Maurice Rouet, impavide, revient de ce voyage sans un accroc." Voir aussi éditions Rombaldi.
Worobec, Tatiana :
- La recherche romanesque dans les romans de Michel Butor, "ÉDITEUR : [Winnipeg : s.n.], 1970 [c1972], Thèse (M.A.) - University of Manitoba" (BAC).
Worth, Jeremy :
- "Religion et écriture : L'Emploi du temps de Michel Butor", Revue Frontenac, 2000.
Wurmser, André :
- "Butor renouvelle le réalisme", Les Lettres françaises, n°699, 5-11 décembre 1957, pp.1-2. Pour l'auteur, le "vous" de La Modification est un "procédé (qui) empêche un peu le lecteur de croire à l'authenticité du récit." En réalité, "l'intérêt de La Modification n'est pas dans le procédé employé, mais dans ce qu'on peut appeler son super-réalisme, plus encore que dans sa trame psychologique." Et pour justifier son point de vue, il écrit : "Sans doute la clé du roman est-elle cachée sous un petit passage qui n'est insignifiant que d'apparence, qui contient toute une doctrine esthétique : au Louvre, "Vous" s'arrête devant deux grands tabeaux "d'un peintre de troisième ordre, Pannini", représentant deux collections imaginaires, "avec ceci de remarquable qu'il n'y a aucune différence de matière sensible entre les objets représentés comme réels et ceux représentés comme peints, comme s'il avait voulu figurer sur ses toiles la réussite de ce projet commun à tant d'artistes de son temps : donner un équivalent absolu de la réalité, le chapiteau peint devenant indiscernable du chapiteau réel." De cette volonté de donner un équivalent absolu de la réalité procède le super-réalisme de Butor, sa passion, sa monomanie de la réalité, celle d'à présent, à tout le moins la réalité d'un compartiment de chemin de fer (...) Les choses sont dites parce qu'elles sont et pour ce qu'elles sont, non chargées de symbole, non représentatives, non choisies, dirait-on, et le livre est finalement convainquant à force de réalité entassées (sic)."
Page d'accueil    ................................. Table des index

XY
comme

Xian - Yeux
et aussi Xénomanes - York




Xénakis, Constantin :

Peintre et sculpteur, il est né en 1931 au Caire. Vit à Paris.
- [Ecritures, cultures Jean Cortot, Mehdi Qotbi, Severo Sarduy, Constantin Xenakis], catalogue de l'exposition présentée à Toulouse du 18 novembre au 5 décembre 1986, au Palais des arts et à l'Artothèque, [8] p.  ill. (certaines en coul.), 1986. Comprend un texte agrafé de Michel Butor : "Quatre de la bande" (voir fonds Michel Butor de la Bibliothèque de l'UQAM). Voir aussi infra 1991.
- #Dans la jungle des signes, "Galerie Point rouge, 1990" (CDE). Voir infra.
- "Quatre de la bande", pour Jean Cortot, Mehdi Qotbi, Severo Sarduy, Constantin Xenakis, Echanges, carnets 1986, Z'éditions, 1991, p.90. Voir supra.
- # "Dans la jungle des signes", pour Constantin Xénakis, "... Avec vingt peintres (Première partie)", Rémanences, n°3, septembre 1994, p.127. Voir supra.
# "Chant des Ptolémées", pour C. Xenakis. Sur le site du sculpteur on peut lire :  "1997 The Book of Life, Chapter 2 : Alexander the Great and me, by Constantin Xenakis / Alatza Imaret, Thessaloniki / (Installation-Environment) / Catalogue in Greek and in French, Text: Thalia Stefanidou, "Septembre 1997", Constantin Xenakis, "Le livre de la vie", Jean Pierre Faye, "Livre de vie C. Xenakis", Michel Butor, "Chant des Ptolemées pour C. Xenakis", Edition part of the programme of events for "Thessaloniki Cultural Capital of Europe 1997"". Texte repris dans De la palmeraie égyptienne, 2005. Voir aussi à ce sujet le texte intitulé "L'Enfer des Ptolémées" où ce "chant" se trouve repris.
* # "Chant des Ptolémées", # "Dans la jungle des signes", deux poèmes qu'on peut lire sur le site personnel de l'auteur.
Xylographe, Le (éditeur) :
- Marque, 1987.
Yahia Khabou, Saadia :
- Évocation de la peinture figurative classique dans quelques oeuvres de Butor, Quignard et Bonnefoy, Paris : l'Harmattan, DL 2014. "Texte remanié de : Thèse de doctorat : Littérature française : Nice : 2011. Titre de soutenance : Mimesis et ekphrasis de la peinture figurative classique dans quelques oeuvres de Butor, Quignard et Bonnefoy / Sujet(s) :  Butor, Michel (1926-....). L'Embarquement de la reine de Saba ..." (BNF).
Yamamoto, Masafumi :
Graveur japonais, il vit à Barcelone.
- La Roseraie inachevée, "Editart, 2000" (CDE). Sous ce titre sont parus trois poèmes intitulés successivement : "La roseraie sous la neige", "La roseraie au clair de lune" (pour ce dernier voir aussi Jean-Pierre Thomas, 2000) et "La roseraie dans la tempête", repris dans Octogénaire, 2006.
* Poèmes qu'on peut lire également sur le site personnel de l'auteur.
Yates, J. Michael :
- "A Talk by Michel Butor", translated from the French by Derk Wynand, Prism International, v.9, n°2, autumn 1969, pp.62-75. Il s'agit en réalité de deux entretiens, le premier a été donné à l'Université de Colombie Britannique, le second, avec Michael Yates, à la radio canadienne. Le tout est en anglais.
Yearbook of Comparative and General Literature :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
-Yellow Now (éditions) :
- Vingt Rébus, 1981.
Yerguz, Ismail :
- Michel Butor, Michel Butor Üstüne Dogaçlamalar, Çev. Ismail Yergüz, Y. K. Y., Istanbul 1996. Traduction en turc des Improvisations sur Michel Butor.
Yotova, Rennie :
Maître de conférences à l’Université de Sofia.
- Jeux de constructions: poétique de la géométrie dans le Nouveau roman, l'Harmattan, 2006. Texte remanié d'une thèse de doctorat. Voir en particulier la partie : "Dimensions de la ligne dans Mobile de Michel Butor", pp.167-178.
Youl :
Illustrateur, peintre et technicien du livre, "metteur en scène de mots" comme il se définit lui-même, né en 1947, Youl vit et travaille dans le pays de Forcalquier (Haute-Provence). Une grande partie des renseignements qui suivent lui sont dus. Qu'il en soit vivement remercié. Par ailleurs on pourra consulter le site qu'il anime pour voir de nombreuses reproductions d'oeuvres et recueillir d'autres renseignements sur son travail.
Zone sensible, 2002. Deux exemplaires.
# Point de fuite, 2003. Deux exemplaires. Voir aussi Pierre Leloup, 1995 et Anne Slacik, 2006.
Terres africaines, 2003. Deux exemplaires. Voir reproduction photographique dans Michel Butor/Youl, 2005. Voir aussi # Le Génie du lieu 6 et Collation, 1991, ainsi que Ici et là, 1997. Voir également infra 2004 et 2010.
# Abri d'infortune, 2003. Deux exemplaires. Voir reproduction photographique dans Michel Butor/Youl, 2005. Voir aussi Pierre Leloup, 2003 et Youl, 2011.
Cohabitation, 2003. Deux exemplaires. Voir aussi Martin Miguel, 1998.
Quatuor, 2003. Ouvrage imprimé à 150 exemplaires. Textes de Jean-Pierre Faye, Michel Butor, Pierre Magnan et Raymond Jean.
- L'heure du thé, 2004. Deux exemplaires. Voir aussi Dorny, 2010 et Capdeville, 2015.
Céramiques persanes, La Maison verte, 2004. Deux exemplaires. Voir reproduction photographique dans Michel Butor/Youl, 2005.
La Semence d'Icare, La Maison verte, 2004 (?). Voir aussi Michel Butor, 2006 et # Joël Leick.
# Arborescences, La Maison verte, 2004. Deux exemplaires. Voir reproduction photographique dans Michel Butor/Youl, 2005. Voir aussi Joël Leick, 1995.
Inauguration, 2004. Deux exemplaires. Voir aussi # Leick.
La Cérémonie du café, La Maison verte, 2004. Deux exemplaires. Voir aussi # Jacques Clauzel, 2001.
- Le Chant des fibres, 2004. Deux exemplaires.
Le Salon des refusés, La Maison verte, 2004. Deux exemplaires. Texte repris dans Octogénaire, 2006. Voir aussi # Julius Baltazar, 2002.
L'Echelle des anges, La Maison verte, 2004. Deux exemplaires. Texte repris dans Octogénaire, 2006. Voir aussi infra 2016 et # Joël Négri.
- Logis de charme, 2004. Deux exemplaires.
Colonne, 2004. Deux exemplaires. Voir reproduction photographique dans Michel Butor/Youl, 2005.
- Architecture, 2004. Deux exemplaires. Voir reproduction photographique dans Michel Butor/Youl, 2005.
- Pointes d'heures, La Maison verte, 2004. Deux exemplaires. Texte repris dans le recueil Etendards étendoirs, 2012 (voir infra).
- Tapis déroulé, [1], 2004. Deux exemplaires. Voir infra 2005.
# Terres africaines, La Maison verte, 2004. Deux exemplaires. Voir supra 2003 et infra 2010.
# Ficelles et roseaux, La Maison verte, 2004. Deux exemplaires. Voir aussi Jacques Clauzel et Joël Leick, 2002.
- "Un gouvernement de salut public", pour Youl, PCA hebdo, supplément au n°1943, "Poésie et engagements", 17-23 décembre 2004, p.11. Voir aussi Scanreigh et Butor, 2015.
A la tombée de la nuit, 2005. Quatre exemplaires. Voir aussi # Raphaël Navarro, Georges Badin, 2005, Seize Lustres et Jean-Pierre Thomas, 2006 et Wanda Mihuléac, 2011.
- Au coin du mur, La Maison verte, 2005. Deux exemplaires. Voir aussi Martine Lafon, 2006. Texte repris dans Aujourd'hui poème, n°74, octobre 2006 et dans le volume XII des Oeuvres complètes, 2010, p.1056. Texte repris dans le recueil Etendards étendoirs, 2012 (voir infra).
- Byzance, La Maison verte, 2005. Quatre exemplaires. Voir aussi Anja Kopp, 2006. Texte repris dans le recueil Etendards étendoirs, 2012 (voir infra).
-# Carrefour, La Maison verte, 2005. Quatre exemplaires. Texte repris dans Octogénaire, 2006 et, partiellement, dans Universo Butor, 2012, p.319 (et paru précédemment dans Le Nouveau Recueil, n°50, mars-mai 1999, pp.147-155).
Carte de visite, 2005. Quatre exemplaires.
Météorologie, La Maison verte, 2005. Quatre exemplaires. Voir reproduction photographique dans Michel Butor/Youl, 2005. Voir aussi Bertrand Dorny, 1997. Texte repris dans Phréatique, n°88, 1999, pp.61-62.
- Microcosmos, 2005. Quatre exemplaires. Voir reproduction photographique dans Michel Butor/Youl, 2005. Voir aussi Anne Walker, 1999 et Joël Leick, 2010.
Ferments d'agitation, La Maison verte, 2005. Quatre exemplaires. Texte repris dans La Forme courte, 1990, dans Hors-d'oeuvre, 2003 et dans le Michel Butor, 2006, de Marie Minssieux-Chamonard, pp.68-69.  Voir aussi Julius Baltazar, 1981.
Horizontales, 2005. Deux exemplaires. Texte repris dans Le Jardin catalan, 2000. Voir aussi # Jean-Pierre Thomas, 1999, Joël Leick, 2000 et Jean-Michel Marchetti, 2012.
- Initiales, 2005. Deux exemplaires. Voir aussi Jacques Clauzel, 2006. Texte repris dans le recueil Etendards étendoirs, 2012 (voir infra).
Jean pour Marie-Jo, 2005. Quatre exemplaires.
L'Echappée belle, 2005. Quatre exemplaires. Voir aussi # Jean-Pierre Plundr, 2002.
Le Charmeur de serpent, 2005. Quatre exemplaires.
-Liens d'amitié, 2005. Deux exemplaires. Voir aussi #Georges Badin, 2002.
Récréation, La Maison verte, 2005. Deux exemplaires. Voir aussi # Paul Trajman, 2002, Joël Leick, 2006 et Jean-Louis Vila, 2011. Texte repris dans Seize Lustres, 2006.
- Retour sur Terre, 2005. Quatre exemplaires. Voir aussi Marie-Christine Schrijen, 2006. Texte repris dans le recueil Etendards étendoirs, 2012 (voir infra).
Tapis de jeu, La Maison verte, 2005. Deux exemplaires.
Pêcheur d'images, "Butor ; Youl. Editeur(s) : Pierrerue : Ecart (L'), [La Maison verte], 2005. Description : 1 f. : 4 ill. ; 17 x 60 cm. Note(s) : Livre-objet : feuille enroulée sur deux bambous, comprenant un poème manuscrit de Michel Butor accompagné de peintures originales de Youl. Ex. n° 2/4. N° 1279 du catalogue de l'Ecart" (CBN). Voir aussi # Joël Leick et Mathias Pérez.
- Tapis déroulé, [2] "Butor ; Youl. Editeur(s) : Forcalquier : Archétype, 2005. Description : f. en dépl. : ill. ; 12 x 12 cm. Note(s) : Poème manuscrit de Michel Butor accompagné de peintures originales de Youl. Ex n° 9/70" (CBN). Tiré également à 10 ex. h.c. Voir infra Michel Butor/Youl, 2005 et 13 artistes autour de Michel Butor, 2006. Voir aussi supra 2004.
Le Jongleur d'espaces, 2005. "Pliage en accordéon dans un portefeuille ceinturé d'une bande de cuir. Texte manuscrit, papier artisanal. 2 exemplaires". La Maison verte. Voir aussi # Raphaël Navarro.
La Conquête de la lumière, 2005. La Maison verte éditions. "Texte manuscrit, papier artisanal. 2 exemplaires". Voir reproduction photographique dans Michel Butor/Youl, 2005. Texte repris dans Octogénaire, 2006 et dans Trois Poèmes, 2009. Voir aussi Mathias Pérez, 2004 et # Jean-Luc Parant.
- Cantique du papier, 2005. La Maison verte éditions. "Texte manuscrit, papier artisanal. 4 exemplaires". Texte repris dans les catalogues des expositions Michel  Butor/Youl (voir infra) qui s'est tenue à Hyères en 2005 et Youl, metteur en scène de mots qui s'est tenue à Marseille du 12 janvier au 1er mars 2008, p.7. Texte repris dans le recueil Etendards étendoirs, 2012 (voir infra). Voir aussi BBB, 2016.
Ondulations, 2005. La Maison verte éditions. "3 pages gouachées et ondulées dans un écrin ondulé fermé par des lacets. 2 exemplaires." Voir Michel Butor dialogue avec les arts, p.22. Voir aussi Jean-Pierre Thomas, 2000, ainsi que Geneviève Besse et Joao Frutos.
Vitrail du soir, 2005. La Maison verte éditions. "Double page de papier calque renforcée de cuir dans un étui en cuir fermé par un lacet. Texte manuscrit et aquarelle. 2 exemplaires". Voir Michel Butor dialogue avec les arts, pp.23-24. Autre reproduction photographique dans Michel Butor/Youl, 2005. Voir aussi # "Le jardin remué (vitrail du soir)" dans Seize Lustres.
- Diverses peintures avec textes manuscrits sous le titre Rétroviseur, 2005. Voir aussi Marie-Jo Butor, 2007.
- La série "Tronches" de 2005, série de peintures chacune accompagnée d'un huitain d'octosyllabes manuscrit.
Michel Butor/Youl, "[sous la dir. de Youl ; préf. de Nathalie Erny] Editeur(s) : Hyères : Médiathèque d'Hyères, 2005. Description : N.p. : ill. en coul., couv. ill. ; 19 cm. Note de contenu : Publié à l'occasion de l'exposition "Michel Butor-Youl" à la médiathèque d'Hyères du samedi 17 septembre au samedi 15 octobre 2005" (CBN). Outre de nombreuses reproductions d'oeuvres, on peut y lire l'intégralité du poème # "Cantique du papier", "pour Youl".
- Participe à l'exposition 13 artistes autour de Michel Butor, 2006.
Entre les nuages, La Maison verte, 2006 (CDE). Quatre exemplaires. Voir aussi # Claude Clarbous, 2004.
- Le Papillon des marins, La Maison verte, 2006 (CDE). Quatre exemplaires. Texte repris dans Universo Butor, 2012, p.320. Texte repris dans le recueil Etendards étendoirs, 2012 (voir infra).
Le Triangle des Bermudes, La Maison verte, 2006 (CDE). Quatre exemplaires. Voir aussi Simon Messagier, 2008. Texte repris dans le recueil Etendards étendoirs, 2012 (voir infra).
Moulin à papier, La Maison verte, 2006 (CDE). Quatre exemplaires. Texte repris dans le recueil Etendards étendoirs, 2012 (voir infra). Voir aussi Marti Pey, 2013.
La Fonte des glaces, La Maison verte, 2006 (CDE). Quatre exemplaires. Voir aussi Michel Butor, 2007 et Joël Leick, 2010. Texte repris dans le recueil Etendards étendoirs, 2012 (voir infra).
Le Pont des soupirs, La Maison verte, 2006 (CDE). Quatre exemplaires. Texte repris dans le recueil Etendards étendoirs, 2012 (voir infra). Voir aussi Marti Pey, 2013.
Echafaudage, La Maison verte, 2006 (CDE). Quatre exemplaires. Texte repris dans le recueil Etendards étendoirs, 2012 (voir infra). Voir aussi Partezana, 2013.
Presse, La Maison verte, 2006. "Cet ouvrage réalisé à Pierrevue et Lucinges en 2006 est enregistré dans le catalogue de l'Ecart sous le numéro 1478". Quatre exemplaires. Texte repris dans le recueil Etendards étendoirs, 2012 (voir infra).
Moyeu éolien, La Maison verte, 2006 (CDE). Quatre exemplaires. Texte repris dans le recueil Etendards étendoirs, 2012 (voir infra).
Une averse d'émois, La Maison verte, 2006 (CDE). Trois exemplaires. Texte repris dans le volume XII des Oeuvres complètes, 2010, pp.1057-1061. Voir aussi # Joël Leick.
- Les Nervures des planches [arbres], La Maison verte, 2006 (CDE). Quatre exemplaires. Voir aussi Slacik, 2007. Texte repris aussi dans le recueil Etendards étendoirs, 2012.
- Oeuf[s] de Pâques, La Maison verte, 2006 (CDE). Quatre exemplaires. Voir aussi Sylvère, 2009. Texte repris dans Universo Butor, 2012, p.318. Texte repris dans le recueil Etendards étendoirs, 2012 (voir infra).
- Jangada de chambre, La Maison verte, 2006 (CDE). Quatre exemplaires. Voir aussi Martine Lafon, 2008. Texte repris dans le recueil Etendards étendoirs, 2012 (voir infra).
Trésors de la marée basse, La Maison verte, 2006 (CDE). Quatre exemplaires. Voir aussi # Anne Slacik, 2005.
# Oracle de l'inventeur du vin, 2006. Deux exemplaires. Voir aussi Patrice Pouperon, 1996.
En suspension, 2007. Quatre exemplaires. Voir aussi Stanislas, 2009. Texte repris dans le recueil Etendards étendoirs, 2012 (voir infra).
Ahurissement, La Maison verte, 2007. Quatre exemplaires. Texte repris dans le recueil Etendards étendoirs, 2012 (voir infra).
Embrouillamini, 2007. Quatre exemplaires. Texte repris dans le recueil Etendards étendoirs, 2012 (voir infra).
Les Secrets de l'ocre, La Maison verte, 2007. Quatre exemplaires. Voir 100 livres d'artistes avec Michel Butor, 2009, pp.76. Voir aussi André Cervera, 2009. Texte repris dans le recueil Etendards étendoirs, 2012 (voir infra).
Va et vient, 2007. Quatre exemplaires. Voir aussi Bernard Alligand, 2010 et Marti Pey, 2013. Texte repris dans le recueil Etendards étendoirs, 2012 (voir infra).
Caillou pour le petit Poucet, La Maison verte, 2007. Quatre exemplaires. Voir 100 livres d'artistes avec Michel Butor, 2009, pp.74-75 et Philippe Boutibonnes, 2010. Texte repris dans le recueil Etendards étendoirs, 2012 (voir infra).
Les Trois soeurs, La Maison verte, 2007. Quatre exemplaires. Voir aussi Stéphane Quoniam, 2010 et Marti Pey, 2013. Texte repris dans le recueil Etendards étendoirs, 2012 (voir infra).
Transmigration, 2007. Deux exemplaires. Texte repris dans le recueil Etendards étendoirs, 2012 (voir infra).
Dans la demeure du serpent, La Maison verte, 2007. Deux exemplaires. Voir aussi Martine Jacquemet, 2010. Texte repris dans le recueil Etendards étendoirs, 2012 (voir infra).
Plis et replis, 2007. Quatre exemplaires. Texte repris dans le recueil Etendards étendoirs, 2012 (voir infra).
Houle d'un atlas, 2007. Quatre exemplaires. Voir aussi Alain Suby, 2012. Texte repris dans le recueil Etendards étendoirs, 2012 (voir infra).
Poissons primitifs, 2007. Quatre exemplaires. Voir 100 livres d'artistes avec Michel Butor, 2009, pp.77. Voir aussi Jean-Marc Scanreigh, 2009. Un extrait en est paru dans la revue Libelle, n°207, décembre 2009. Texte repris dans le recueil Etendards étendoirs, 2012 (voir infra).
Le long du Nil, La Maison verte, 2007. Quatre exemplaires. Texte repris dans le recueil Etendards étendoirs, 2012 (voir infra).
Brasser du vent, La Maison verte, 2007. Quatre exemplaires. Texte repris dans le recueil Etendards étendoirs, 2012 (voir infra).
Ebullition, La Maison verte, 2007. Deux exemplaires. Voir aussi Georges Badin, 2010. Texte repris dans le recueil Etendards étendoirs, 2012 (voir infra).
Eperon, La Maison verte, 2007. Quatre exemplaires. Texte repris dans le recueil Etendards étendoirs, 2012 (voir infra).
Etendards étendoirs, La Maison verte, 2007. Deux exemplaires. Voir infra 2012.
Le Baume du tigre, 2007. Quatre exemplaires.
Missive de la taïga, 2007. Quatre exemplaires. Voir infra 2012 et aussi Yann Liébard, 2010. Texte repris dans le recueil Etendards étendoirs, 2012 (voir infra).
Pagayant sur mon lagon, La Maison verte, 2007. Quatre exemplaires. Texte repris dans le recueil Etendards étendoirs, 2012 (voir infra).
Souvenirs entomologiques, La Maison verte, 2007. Quatre exemplaires. Texte repris dans le recueil Etendards étendoirs, 2012 (voir infra).
Le Labyrinthe des muses, 2007. Quatre exemplaires. Texte repris dans le recueil Etendards étendoirs, 2012 (voir infra). Voir aussi Marti Pey, 2013.
Exposition portative, 2007. Quatre exemplaires. Texte repris dans le recueil Etendards étendoirs, 2012 (voir infra).
Triptyque végétal, La Maison verte, 2007. Quatre exemplaires. Texte repris dans le recueil Etendards étendoirs, 2012 (voir infra).
Sous la couverture de pourpre, La Maison verte, 2007. Quatre exemplaires. Voir aussi Vermeille, 2012. Texte repris dans le recueil Etendards étendoirs, 2012 (voir infra).
Chassé-croisé, La Maison verte, 2007. Deux exemplaires.
L'Australie intérieure, La Maison verte, 2007. Quatre exemplaires. Texte repris dans le recueil Etendards étendoirs, 2012 (voir infra). Voir aussi Jacques Barry, 2012.
Les Semences de l'ouverture, 2007. Quatre exemplaires. Texte repris dans le recueil Etendards étendoirs, 2012 (voir infra).
Vertèbres de la tradition, 2007. Quatre exemplaires. Texte repris dans le recueil Etendards étendoirs, 2012 (voir infra).
Cascade végétale, La Maison verte, 2007. Quatre exemplaires. Voir aussi # Inge Kresser, Georges Badin, 2000 et Octogénaire, 2006.
L'école des méduses, La Maison verte, 2007. Quatre exemplaires. Voir aussi # Graziella Borghesi, 2004 et 2007. Texte repris dans le volume XII des Oeuvres complètes, 2010, pp.1028-1029.
Cérémonie des éléphants, La Maison verte, 2007. Quatre exemplaires. Voir aussi BBB, 2016, pp.284-285.
La Nourrice du givre, La Maison verte, 2007. Quatre exemplaires. Voir aussi BBB, 2016, pp.194-195.
La Robe d'intronisation, La Maison verte, 2007. Quatre exemplaires.
A corps perdu, 2007. Deux exemplaires. Voir aussi # Baltazar et Anja Kopp, 2009.
Je diminue, 2007. Deux exemplaires. Voir aussi Marie-Jo, 2007. Texte repris dans Michel Butor. Déménagements de la littérature, 2008 et Survivre, 2010.
Quadrige, 2007. Deux exemplaires. Voir infra 2010.
Ruche, 2007. Deux exemplaires.
Un peu de brouillard sur la neige, 2007. Deux exemplaires. Voir aussi Joël Leick, 2006.
Un train de sénateur, 2007. Deux exemplaires. Texte repris dans Michel Butor. Déménagements de la littérature, 2008 et dans Survivre, 2010.
L'épine de l'agave, La Maison verte, 2007. Quatre exemplaires.
Un nid de couleurs, La Maison verte, 2007. Quatre exemplaires.
La Petite Reine, 2007. Deux exemplaires.
La Pêche miraculeuse, 2007. Deux exemplaires.
Le Préau, 2007. Deux exemplaires.
Le Salon de l’auto, 2007. Deux exemplaires.
Nos ancêtres, 2007. Deux exemplaires.
Périple, 2007. Deux exemplaires.
Travaux pratiques, 2007. Deux exemplaires.
Sur l'océan des livres, La Maison verte, 2008. Quatre exemplaires. Texte repris dans Poésies de langue française, Seghers, 2008, pp.50-51.
Ecaille, La Maison verte, 2008. Deux exemplaries.
Lanterne, La Maison verte, 2008. Quatre exemplaires.
Eventail double, La Maison verte, 2008. Quatre exemplaires.
Confiseries fallacieuses, La Maison verte, 2008 (CDE).
La chemise de l'homme heureux, La Maison verte, 2008. Quatre exemplaires.
Remontant le fleuve, La Maison verte, 2008. Quatre exemplaires. Voir aussi Alligand, 2011.
Béquets, La Maison verte, 2008 (CDE).
Sous l'écorce vive, La Maison verte, 2008. Quatre exemplaires. Voir aussi le recueil Sous l'écorce vive, 2014.
L'entrée de la caverne, La Maison verte, 2008. Quatre exemplaires.
-L'anneau de Sakuntala, La Maison verte, 2008 (CDE).
Fougères, La Maison verte, 2008. Quatre exemplaires. Voir aussi BBB, 2016, pp.272-273.
Philtre d'automne, La Maison verte, 2008. Quatre exemplaires.
Oasis, La Maison verte, 2008. Quatre exemplaires.
Une chute de neige, La Maison verte, 2008. Quatre exemplaires.
Veilleuse, La Maison verte, 2008. Quatre exemplaires.
L'oeil du liège, La Maison verte, 2008. Quatre exemplaires.
Lâcher de papillons, La Maison verte, 2008. Quatre exemplaires.
Equilatéral, La Maison verte, 2008. Quatre exemplaires. Voir aussi BBB, 2016, pp.220-221.
Entre deux longitudes, La Maison verte, 2008. Quatre exemplaires.
Cordages, La Maison verte, 2008. Quatre exemplaires.
Le chemin des spores, La Maison verte, 2008. Quatre exemplaires.
La fleur du mur, La Maison verte, 2008. Quatre exemplaires.
Pirogue, La Maison verte, 2008. Trois exemplaires.
Humus, La Maison verte, 2008. Quatre exemplaires.
- Participe à l'exposition Cent livres d'artistes avec Michel Butor, 2009.
Libellules sur un étang noir, La Maison verte, 2009. Deux exemplaires.
Sourires derrière un grillage, La Maison verte, 2009. Quatre exemplaires.
Herbes de la jungle, La Maison verte, 2009. Quatre exemplaires. Voir aussi Bertrand Dorny, 2009.
Marais dans l'ancienne Egypte, La Maison verte, 2009. Quatre exemplaires.
Fermentation, La Maison verte, 2009. Quatre exemplaires.
De fil en aiguille, La Maison verte, 2009. Quatre exemplaires.
Cavernes, La Maison verte, 2009. Quatre exemplaires.
Tentures, La Maison verte, 2009. Quatre exemplaires.
Ricochets, La Maison verte, 2009. Quatre exemplaires.
Blues textile, La Maison verte, 2009. Quatre exemplaires.
Le chapelet des grâces, La Maison verte, 2009. Quatre exemplaires. Voir aussi Joël Frémiot, 2010.
Les rayons du pentagone, La Maison verte, 2009. Quatre exemplaires.
Cartes de crédit, La Maison verte, 2009. Quatre exemplaires.
Questions déplacées, La Maison verte, 2009 (CDE). Texte repris dans Michel Butor, Paroles de A à Z, 2010.
Broderie nocturne, La Maison verte, 2009. Quatre exemplaires.
La circulation de la sève, La Maison verte, 2009. Quatre exemplaires.
- Chemins du rêve, La Maison verte, 2010. Quatre exemplaires. Voir aussi Anne Slacik.
Habanera, La Maison verte, 2010. Quatre exemplaires.
Indiscrétions sur le prochain printemps, La Maison verte, 2010. Quatre exemplaires.
Visées, La Maison verte, 2010. Quatre exemplaires.
Futaies, La Maison verte, 2010. Quatre exemplaires.
Amis inconnus, La Maison verte, 2010. Quatre exemplaires.
Sur les hauts plateaux, La Maison verte, 2010. Deux exemplaires. Voir aussi Hélène Duclos, 2013.
Nappe, La Maison verte, 2010. Quatre exemplaires.
Graphique, La Maison verte, 2010. Quatre exemplaires. Voir aussi Maccheroni, 2012.
Le Pilier du seuil, La Maison verte, 2010 (CDE). Voir aussi # Pierre Leloup, 1996.
Cartes sur table, La Maison verte, 2010 (CDE).
Tapis d'écoute, La Maison verte, 2010 (CDE).
Variations museum, La Maison verte, 2010 (CDE). Voir Baudelaire, 1992.
Flottaison, La Maison verte, 2010 (CDE).
Compression, La Maison verte, 2010 (CDE).
La nuit porte conseil, La Maison verte, 2010 (CDE). Voir aussi Max Charvolen et Martin Miguel ainsi que Philippe Hélénon, 2014.
Trajets parmi les éboulis, La Maison verte, 2010 (CDE).
Cornes pour la corrida, La Maison verte, 2010 (CDE). Voir aussi # Georges Badin, 2004.
L'arbre voyageur, La Maison verte, 2010 (CDE). Voir aussi Joël Leick, 2010 et Canteloup, 2013.
Le marché aux brouillons [Au marché des brouillons], La Maison verte, 2010 (CDE).
Quadrige, La Maison verte, 2010 (CDE). Voir supra 2007.
Instruments d'écriture, La Maison verte, 2010 (CDE).
La teinture de Marrakech, La Maison verte, 2010 (CDE). Voir aussi Bertrand Dorny, 2008. Texte repris dans Sous l'écorce vive, 2014.
L'école de l'immobilité, La Maison verte, 2010 (CDE). Voir aussi # Autour de l'immobilité.
Le vin céleste, La Maison verte, 2010 (CDE). Voir aussi # Pouperon.
Parcours du combattant, La Maison verte, 2010 (CDE).
La semaine des cerfs-volants, La Maison verte, 2010 (CDE). Voir aussi # Thierry Lambert, 1999 et Anne Slacik, 2006.
Je dépose mon coeur à vos pieds, La Maison verte, 2010 (CDE). "Cet ouvrage réalisé à Pierrerue et Lucinges en 2010 est enregistré dans le catalogue de l'Ecart sous le numéro 1965." Quatre exemplaires manuscrits. Voir aussi # Mylène Besson, 2002. Texte repris dans le volume XII des Oeuvres complètes, 2010, p.1033.
Carrelage, La Maison verte, 2010 (CDE).
Terres africaines, La Maison verte, 2010 (CDE). Voir supra 2003.
Vieilles cires, "quatre exemplaires, 2010".
- Exposition : Michel Butor et Youl dans le « jardin du livre » / Date : Du 12/4/2011 au 7/5/2011 / Ville : Saint-Raphaël / Lieu : Salle Marcel Pagnol, 1er étage du Centre culturel.
Au pied levé, La Maison verte, 2011 (CDE). Voir aussi Joël Leick, 2009.
Deuil, La Maison verte, 2011 (CDE). Voir aussi # Bertrand Dorny et # Anne Walker.
A travers les trous du calendrier, La Maison verte, 2011 (CDE). Voir aussi Michaële-Andréa Schatt, 2008 et Pierre Leloup, 2010. Texte repris dans Sous l'écorce vive, 2014 et dans le recueil Commémoration pour le drapeu noir, 2015.
Abri d'infortune, La Maison verte, 2011 (CDE). Voir aussi Leloup et Youl, 2003.
Effervescence, La Maison verte, 2011 (CDE). Voir aussi Baltazar, 2007 et Pierre-André Arnal, 2010.
Au lit du livre, La Maison verte, 2011 (CDE). Voir aussi # Jacques-Bernard Roumanès.
Vitrail végétal, La Maison verte, 2011 (CDE). Voir aussi Baltazar, 2012.
Carnet de voyages, La Maison verte, 2011 (CDE).
Détail, La Maison verte, 2011 (CDE).
Fractales, La Maison verte, 2011 (CDE). Voir infra 2011et Thierry Lambert, 2012. Voir aussi BBB, 2016, pp.56-57.
Un jardin de papier, La Maison verte, 2011 (CDE). Voir aussi Partezana, 2016.
Complémentarité, La Maison verte, 2011 (CDE). Voir aussi Walter Comelli, 1990 et Mathias Pérez, 2010.
La beauté du diable, La Maison verte, 2011 (CDE). Voir aussi Marc Pessin, 2011.
Les souvenirs de la marée, La Maison verte, 2011 (CDE). Voir BBB, 2016, pp.154-155. Voir aussi# Masurovsky, 2006.
Hémorragie, La Maison verte, 2011 (CDE).
A l'aveuglette, La Maison verte, 2011 (CDE). Voir aussi Badin, 2012. Texte repris dans Ecritures et inscriptions de l'oeuvre d'art, L'Harmattan, 2014, p.97.
La main du lecteur, La Maison verte, 2011 (CDE). Texte repris dans Ecritures et inscriptions de l'oeuvre d'art, L'Harmattan, 2014, p.99.
Filtrer nos vies, La Maison verte, 2011 (CDE). Voir aussi Daniel Dezeuze, 2012. Texte repris dans Ecritures et inscriptions de l'oeuvre d'art, L'Harmattan, 2014, p.99.
Le teinturier des muses, La Maison verte, 2011 (CDE). Voir aussi # Badin, 2009.
Musiques liquides, La Maison verte, 2011 (CDE). Voir aussi Dominique Lardeux, 2015. Texte repris dans Ecritures et inscriptions de l'oeuvre d'art, L'Harmattan, 2014, p.96.
Inquiétude, La Maison verte, 2011 (CDE). Texte repris dans Ecritures et inscriptions de l'oeuvre d'art, L'Harmattan, 2014, p.99.
L'Or du Rhin, La Maison verte, 2011 (CDE). Voir aussi BBB, 2016, pp.222-223.
Neurones, La Maison verte, 2011 (CDE).
Sacoche du shaman à la page, La Maison verte, 2011 (CDE).
L'Arrivée de l'hiver, La Maison verte, 2011 (CDE).
Au passage des éléphants, La Maison verte, 2011 (CDE).
Fractales, La Maison verte, 2011 (CDE). Voir supra 2011.
Le Temps du thé, La Maison verte, 2011 (CDE). Voir aussi # Inge Kresser.
Chemins lumineux dans la boue, La Maison verte, 2011 (CDE). Voir aussi Anguerra, 2013.
Au printemps prochain, La Maison verte, 2011 (CDE). Texte repris dans la Revue d'histoire littéraire de la France, n°3, 2014.
Hommage à la guêpe, La Maison verte, 2011 (CDE).
- Voir aussi l'exposition des livres d'artiste Butor-Youl à Digne-les-Bains en juillet-août 2012.
Etendards Etendoirs,  poèmes pour Youl, ensemble de quarante-quatre poèmes de Butor écrits pour des livres d'artiste de Youl entre 2004 et 2007, aux éditions Au coin de la rue de l'Enfer dont "trente exemplaires de luxe ont été repeints à la main par Anne-Marie Pécheur". Voir supra 2007. Contient : # "Pointes d'heures", # "Cantique du papier", # "Byzance", # "Retour sur Terre", # "Initiales", # "Au coin du mur", # "Les nervures des arbres", # "Oeufs de Pâques", # "Jangada de chambre", # "Le papillon des marins", "Le triangle des Bermudes", "Moulin à papier", "La fonte des glaces", "Le pont des soupirs", "Echafaudage", "Presse", "Moyeu éolien", "Le long du Nil", "Dans la demeure du serpent", "Ahurissement", "Houle d'un atlas", "Embrouillamini", "Caillou pour le petit Poucet", "Missive de la taïga", "En suspension", "Les trois soeurs", "Va et vient", "Les secrets de l'ocre", "Poissons primitifs", "Plis et replis", "Transmigration", "Les semences de l'ouverture", "Eperon", "L'Australie intérieure", "Vertèbres de la tradition", "Sous la couverture de poupre", "Exposition portative", "Pagayant sur mon lagon", "Le labyrinthe des Muses", "Triptyque végétal", "Etendards étendoirs", "Souvenirs entomologiques", "Ebullition" et "Brasser du vent". "Ce livre contient un CD sur lequel sont gravés quelques poèmes enregistrés par Monique Dorsel dans les studios bruxellois de Silence Music."
Département, 2012. Quatre exemplaires.
Carrousel, La Maison verte, 2012. Quatre exemplaires. Voir aussi Badin, 2014.
Les Champs profonds, La Maison verte, 2012. Quatre exemplaires. Voir aussi Besse, 2013.
Outback, La Maison verte, 2012. Quatre exemplaires. Voir aussi BBB, 2016, pp.132-133.
Le Gril des nuages, La Maison verte, 2012. Quatre exemplaires.
Broderie botanique, La Maison verte, 2012. Deux exemplaires.
La Machine à coudre céleste, La Maison verte, 2012. Quatre exemplaires. Voir aussi Walker, 2013.
Butiner, La Maison verte, 2012. Quatre exemplaires.
Nappe phréatique, La Maison verte, 2012. Quatre exemplaires.
Dégustation, La Maison verte, 2012. Quatre exemplaires.
Réconfort d'équinoxe, La Maison verte, 2012. Quatre exemplaires. Voir aussi Fedi et Partezana, 2013, Cordrie, 2014 et Riby, 2016.
Transparences, La Maison verte, 2012. Quatre exemplaires. Voir aussi Gino Gini et Max Partezana, 2013.
Eventails pour le thé, La Maison verte, 2012. Quatre exemplaires. Voir aussi Leick, 2012 et Baltazar, 2013, ainsi que Kristell Loquet, 2013.
De biais, La Maison verte, 2012. Quatre exemplaires.
Paroles entrecroisées, La Maison verte, 2012. Quatre exemplaires.
Tapis pour l'automne, La Maison verte, 2012. Quatre exemplaires. Voir aussi Kristell Loquet, 2013 et Amina Benbouchta, 2014 et Thésée, 2015.
Vestiges d'une ziggurat, La Maison verte, 2012. Quatre exemplaires. Voir aussi Baltazar, 2013.
Prélude à la nuit, La Maison verte, 2012. Quatre exemplaires. Voir aussi Roger Dérieux, 2014.
Gravitations, La Maison verte, 2012. Quatre exemplaires. Voir aussi Kristell Loquet, 2013.
Boules de brouillon, La Maison verte, 2012. Quatre exemplaires. Voir aussi Kristell Loquet, 2013.
Márcia Arbex, "Michel Butor e Youl : obras vaga-lumes", Universo Butor, 2012.
Missive de la taïga (3), La Maison verte, 2012 (CDE). Voir aussi Youl, 2007 et Yann Liébard, 2010.
Paisatges, La Maison verte, 2013 (CDE).
Araignée, La Maison verte, 2013 (CDE).
Trio pour la jeune archiduchesse, La Maison verte, 2013 (CDE).
Courrier urgent, La Maison verte, 2013 (CDE).
Rhénanie, La Maison verte, 2013 (CDE).
Lumière de sang (2), La Maison verte, 2013 (CDE). Voir aussi Max Partezana, 2012.
Mûres, La Maison verte, 2013 (CDE).
Franges, La Maison verte, 2013 (CDE). Voir aussi Sandrine Manuel, 2016.
Traces flottantes, La Maison verte, 2013 (CDE). Voir aussi Baltazar, 2016.
Aide-mémoire, La Maison verte, 2013 (CDE).
Enchaînements, La Maison verte, 2013 (CDE).
Communication imparfaite, La Maison verte, 2013 (CDE).
Périmètre, La Maison verte, 2013 (CDE).
HLM de guêpes, La Maison verte, 2013 (CDE).
Duvet, La Maison verte, 2013 (CDE).
Poésie en dialogue, exposition Youl-Butor du 23 novembre 2013 au 15 février 2014 à la Fondation Saint-John Perse d'Aix-en-Provence.
Musique engloutie, La Maison verte, 2014.
Pilier d'angle, La Maison verte, 2014.
L'éleveur d'éventails, La Maison verte, 2014.
Rebonds, La Maison verte, 2014. Voir aussi Thierry Lambert, 2014.
L'arôme du thé, La Maison verte, 2014.
A sa fenêtre, La Maison verte, 2014. Voir aussi Thierry Lambert, 2013.
Entrelacs, La Maison verte, 2014.
Coupoles, La Maison verte, 2014.
Vertical incliné, La Maison verte, 2014.
La science infuse, La Maison verte, 2014.
Cristaux d'errance, La Maison verte, 2014.
La protectrice, La Maison verte, 2014. Voir aussi Julliard, 2014.
Caducée, La Maison verte, 2014.
Le sentier moucheté, La Maison verte, 2014.
Eclat, La Maison verte, 2014.
Mot de passe, La Maison verte, 2014. Voir aussi Partezana, 2014.
La flamme prisonnière, La Maison verte, 2014.
L'escabeau des astres, La Maison verte, 2014.
La grotte Butor-Youl, 250 livres manuscrits avec peintures originales, exposition du 16 mai au 20 septembre 2015 au Musée de Gap.
Bagage, La Maison verte, 2015 (CDE).
En-cas, La Maison verte, 2015 (CDE).
Jonchets, La Maison verte, 2015 (CDE).
Etuis, La Maison verte, 2015 (CDE).
Dallage, La Maison verte, 2015 (CDE). Voir aussi Chantal Giraud, 2016.
Lucidité, La Maison verte, 2015 (CDE).
Odéon, La Maison verte, 2015 (CDE).
Vaisselle d'apparat, La Maison verte, 2015 (CDE).
Jonchées, La Maison verte, 2015 (CDE).
Abat-jours d'autrefois, La Maison verte, 2015 (CDE).
Les étoiles en plein jour, La Maison verte, 2015 (CDE).
Réflexions dans la caverne, La Maison verte, 2015 (CDE). Voir aussi Anne Slacik, 2016.
Tiroirs, La Maison verte, 2015 (CDE).
Commémoration pour le drapeau noir, Artgo éditions, 2015 (CDE). Couverture de Youl. Voir aussi Anguera, 2007 et Leloup, 2009. Nous avons affaire ici à un recueil de poèmes contenant : "A travers les trous du calendrier", "A dessein", "Commémoration pour le drapeau noir", "Les demoiselles du pont noir", "Le thrène des pneus", "Santé" et "Ultrasensible". Compte rendu de Michel Ménaché sur le site CCP (http://cahiercritiquedepoesie.fr).
Chaînes, La Maison verte, 2016. Quatre exemplaires. Voir aussi Martin Miguel, 2017.
Enchevêtrements, La Maison verte, 2016. Quatre exemplaries.
Lettre ouverte, La Maison verte, 2016. Quatre exemplaires.
Halos, La Maison verte, 2016. Quatre exemplaires. Voir aussi Chantal Giraud, 2016.
L'Echelle des anges (2), La Maison verte, 2016. Deux exemplaires. Voir supra 2004.
Carnaval des dragons, La Maison verte, 2016. Quatre exemplaires. Voir aussi Bartoli, 2015.
- "Poème pour un portrait imaginaire de Michel Butor", Dix-huit Lustres, hommages à Michel Butor, sous la direction d’Amir Biglari et Henri Desoubeaux, Classiques Garnier éditions, 2016, pp.587-588.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "Architecture", # "Au coin du mur", # "Byzance", # "Cantique du papier", # "Le chant des fibres", # "Chemins du rêve", pour Anne Slacik et Youl, # "L'heure du thé", # "Initiales", # "Jangada de chambre", # "Logis de charme", # "Microcosmos", "Les nervures des arbres", # "Oeuf de Pâques", # "Le papillon des marins", # "Pointes d'heures", # "Retour sur Terre", # "Tapis déroulé", "Un gouvernement de salut public", pour Youl.
Youl Wha Dang (éditeur) :
- Seund Ja Rhee, 1985.
Youri :
- "Les voix de l'avant-garde", une émission de Youri en 1958 pour un entretien avec Michel Butor (cité dans l'émission d'Elise Gruau de 2015).
Yuan Zhen :
- L'un des onze poètes chinois imités dans "Copie d'ancien" (Gyroscope, 1996, Canal 4, pp.145-151). Comme Gao Shi et Qian Qi, il n'est représenté que par un seul poème : "Deuil 1, 2, 3".
Yvoire, Jean d' :
- Voir "Heidelberg au carré".


Page d'accueil    .................................      Table des index

Z
comme

Zimbabwe
et aussi Zola





Zahhari, Abdelilah :

- Le narratif et le descriptif dans l'oeuvre romanesque de Michel Butor. Thèse de doctorat nouveau régime : littérature française : Nancy 2 : 1999.
Zanartu, Enrique :
Peintre et graveur, il est né en 1921. Après des études à Santiago du Chili et un séjour d'une dixaine d'années à New York, il s'installe à Paris en 1950. Il est mort en 2000.
- La Modification, avec une eau-forte de Zanartu, éditions de Minuit, 1957. Tiré à 45 exemplaires.
- Zanartu, essai de Michel Butor avec une eau-forte de Zanartu, éditions Galerie du Dragon, 1958. Ouvrage tiré à 55 exemplaires.  Texte repris dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.1115-1117. Voir infra.
# Rencontre, avec cinq eaux-fortes, éditions Galerie du Dragon, 1962. Tiré à 55 exemplaires. De l'avis de Butor lui-même, l'édition originale de ce texte constitue le premier travail en collaboration avec un peintre. Texte repris dans :
- "Rencontre, sur cinq eaux-fortes d'Enrique Zanartu", Les Lettres nouvelles, n°29, octobre 1962. Et dans :
- Illustrations, 1964 (voir aussi # Anthologie nomade, 2004). "Dans Rencontre, dira René de Ceccatty, extrait d'Illustrations, l'évocation d'une étreinte amoureuse est probablement l'un des grands moments de la littérature érotique, sans un seul terme « anatomique » et sans la moindre allusion aux gestes sexuels." Voir aussi Skimao, 2016.
- Le Rêve du déménagement, in Revue rêvée, en sept fascicules. Chaque fascicule contient une eau-forte en hommage à Michel Butor, successivement de : Cesare Peverelli, Enrique Zanartu, Paul Franck, Wout Hoerboer,Ania Staritsky, Jacques Hérold etFrédéric Benrath, éditions Lettera Amorosa, 1974-1975, 64 exemplaires.
- Marie-Françoise Quignard, Michel Butor et la gravure, catalogue des premières Rencontres de l'Ecrit et de l'Estampe de Bayeux, publication du musée Baron Gérard, 1996, pp.70-71.
- Participe à l'exposition Michel Butor : Rencontre - Trajectoire, 2001.
- En 2008, sur le site de l'Atelier vis-à-vis, Butor racontera : "Le premier livre que j’ai fait avec un artiste, c’est avec un ami de Matta qui s’appelait Enrique Zañartu et qui exposait dans une galerie qui se trouvait, rue du Dragon, à Paris. Moi j’habitais rue de Sèvres et la rue du Dragon c’est la rue que je prenais pour aller à Saint-Germain-des-Prés. / Je passais très souvent devant cette galerie, j’y suis entré très souvent, j’ai fait la connaissance des gens qui s’en occupaient et des peintres qui exposaient là. / Et j’ai fait pour l’exposition de Zañartu dans cette galerie, sa première exposition à Paris, le texte du catalogue. Et quelques temps plus tard, comme il était graveur et un très bon graveur, il avait fait quatre grandes eaux-fortes en couleur. Et il y a eu la possibilité de faire un livre avec ces quatre grandes eaux-fortes. Alors, je dirais assez naturellement, ils se sont adressés à moi et un livre qui s’appelle Rencontre a été réalisé...Voilà ça a été le premier livre d’artiste que j’ai fait. / On était alors en 1962...qui est une date très importante pour moi puisque c’est vraiment le moment où je quitte, on peut dire définitivement, le roman."
- Participe à l'exposition L'Art entre les lignes, 2011.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "Zanartu", texte de l'essai de 1958.
Zants, Emily :
- "Roudiez, Leon S. : Michel Butor", The French Review, XXXIX, n°5, April 1966, pp.818-819 (FXXB).
- "Valéry and the Modern French Novel", L'Esprit créateur, vol. VII, n°2, Summer 1967, pp.81-90 (en anglais).
- The Aesthetics of the New Novel in France, University of Colorado Studies Series in Language and Literature, n°11 (Boulder : University of Colorado Press, 1968) , XI&68 pp. (FSA).
- "Raillard, Georges. Butor", compte rendu en anglais du livre de Raillard,French Review, v.43, n°3, February 1970, pp.510-512.
Zbinden, Louis-Albert :
- "Une histoire extraordinaire : rencontre avec Michel Butor", La Gazette de Lausanne, 29-30 avril 1961, p.14. Il s'agit d'un court entretien portant sur Histoire extraordinaire.
- "Michel Butor, architecte de San Marco", La Gazette de Lausanne, 15-16 février 1964, entretien avec Louis-Albert Zbinden.Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.I, pp.232-235.
Zbinden, Madeleine :
- Les Clés de lecture. "Editeur(s) : Fribourg : S.n., 1990. Description : 34 p. ; 30 cm. Sujet(s) : Butor (Michel) : Degrés". (CBN).
Z'éditions (éditions) :
- Découpures de la tendresse, 1988.
- Echanges, 1991.
Zegel, Sylvain :
- "Le 'clou' de la saison prochaine : Butor et Saporta écrivent des romans-à-lire-dans-tous-les-sens",Arts, n°859, 7-13 mars 1962, p.5. A propos d'un livre de Butor, Les Jumeaux, "pas encore commencé".
Zeltner, Gerda :
- Du, mai 1960, pp.47-48 (en allemand), compte rendu de Degrés.
- "Das didaktische Gedicht", in Das Wagnis des französischen Gegenwartromans, Hamburg, Rowohlt Verlag, 1960, pp.109-120 (EPBS). Reprise en français en 1967 (voir infra).
- "Butor", dans Gerda Zeltner-Neukomm, Die eigenmächtige Sprache, Olten; Freiburg i. Br. 1965, pp.73-95 (BderF).
- "Le poème didactique (Michel Butor)", dans Gerda Zeltner, La Grande Aventure du roman français au XXe siècle, Gonthier, 1967, pp.143-158. Ces quelques pages sont consacrées successivement à Passage de Milan, L'Emploi du temps et surtout La Modification, "un livre témoin de l'époque" : "sa lumière diffuse traverse tous les romans authentiquement actuels". Voir supra.
- "Von der Kunst des Zitats", dans Der Monat, 237, Juni 1968, pp.82-85 (BderF).
Zéraffa, Michel :
- "Michel Butor : Répertoire", Journal de psychologie normale et pathologique,  LVIIIe, n°2, avril-juin 1961, pp.244-245. "Ce livre a le grand mérite de se composer d'examens fidèles, et non d'exégèses. Mais son importance tient à ce que M. Butor, dans ses recherches esthétiques et psychologiques, prend pour objets fondamentaux la conception technique de tel ou tel auteur, et l'usage qu'il fait d'un vocabulaire. Une critique ne peut être littéraire qu'à  condition de ne pas quitter l'univers phénoménal des mots. Le romancier novateur de La Modification a bien compris que l'art du langage est inséparable d'une méthode créatrice."
- Personne et personnage, le romanesque des années 1920 aux années 1950, éditions Klincksieck, 1969. Pp.43, 73, 86, 88, 161, 253, 382, 409 et 452 l'auteur cite Butor, principalement Répertoire I et II et pour finir fait une analyse du "Vous" de La Modification : "Usant de la seconde personne - du Vous - le romancier de La Modification 'raconte à quelqu'un sa propore histoire'. Cependant le Vous du récit de M. Butor nous semble revêtir une signification essentiellement an-historique et a-psychologique : en désignant ainsi son héros, l'écrivain ôte pour une part à celui-ci sa qualité de sujet, du moins par comparaison avec Swann, ou avec le Consul. Ce Vous implique le règne du On, la fragilité et, conjointement, la réduction du 'courant de conscience'. Aussi bien remarquerons-nous que la psychologie de ce personnage semi-anonyme, semi-impersonnel (désigné du dehors) n'est plus focalisée en son être même (en son histoire) : des lieux (l'extériorité du monde) ont élaboré dans une large mesure sa vie affective, et il se trouvera soudain modifié en constatant qu'une passion qu'il avait cru jaillie de son Moi devait en fait son intensité, sinon existence, à des regards sur l'Italie qui au cours de son voyage ont insensiblement perdu leur pouvoir. Nous sommes ici à l'opposé de Swann, qui voit soudain changée en indifférence sa passion jalouse pour Odette, car si le héros proustien cesse d'aimer, c'est qu'une obsession profonde a fini par épuiser ses forces sur un objet."
- "Michel Butor, le roman comme instrument de connaissance", Actes et colloques, n°8, Positions et oppositions sur le roman contemporain, Klincksieck, 1971, pp.163-180. Communication deFrançoise van Rossum-Guyon suivie d'une discussion avec Michel Zéraffa, Jacques Petit et Georges Raillard.
- "Butor (Michel)", Encyclopédie française, Larousse, 1984, p.2104. "Si ses livres se présentent comme des ensembles de rapports et de correspondances, s'ils sont comparables à l'écriture musicale de Stravinski ou de Schönberg, Butor prend soin, cependant, de nous montrer ces "portées" comme des possibles et non pas comme des réalités fixes, déterminées, formellement immuables. Il croit bien moins aux structures pour elles-mêmes qu'à leur existence inévitable, mais toujours souple, toujours susceptible de renouvellement. Là réside peut-être la plus profonde originalité de Butor.... Le "structuralisme" de Butor est un humanisme."
-Zerboni, Suvini (éditeur) :
- Procès du jeune chien, 1980 et 2012.
- Quatre berceuses, 2005.
- Cinq soupirs pour une clairière, 2006.
- L'Ecole d'Orphée, 2006.
- Sur le qui-vive, 2011.
- Arioso, 2012.
- Arcs-en-ciel de remparts, 2012.
- L'antre de la nymphe, 2012.
- La rose du [sic] voix, 2012.
Zéro limite :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Zéro l'Infini (éditions) :
- # Le Moulin du Sang, 1997.
Zhu Jing :
- Traductricede La Modification en chinois, édition Maison de traduction de Shanghai, n°1-2, 1983, "Art et littérature étrangère".
- Et auteur de la thèse de 3e cycle La Modification de Michel Butor et sa traduction en chinois, 1984/1985, sous la direction de Anne-Marie Christin. Cette thèse contient une bibliographie à laquelle nous renvoyons ainsi qu'un entretien avec Michel Butor (pp.186-203) daté de juillet 1983. L'auteur y cite également une autre traduction de La Modification en chinois par Gui Yu Fang, édition Maison de littérature étrangère, Pékin, 1983.
Zibeline :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Zimbabwe :
- Sculpteurs du Zimbabwe, "(d avec Sultan), Artsenal, 1998" (CDE). Le Catalogue de la Bibliothèque de Nice indique : Sculpteurs contemporains du Zimbabwe : Espace Arsenal, Paris, 5 mai-27 juin 1998 / commissaire Olivier Sultan (Pierre Gallery) ; [avec 15 textes inédits de Michel Butor]. Titre de forme : Exposition, Paris, Espace Arsenal. 1998. Editeur(s) : Harare : Pierre Gallery, 1998. Note(s) : La couv. porte en plus : Avec 15 textes inédits de Michel Butor # "Ce que cachaient les blocs". Textes repris dans L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.139-147.
* Et qu'on peut lire également sur le site personnel de l'auteur.
Zola, Emile :
- "Trois devant Zola. Michel Butor : une oeuvre articulée", Arts Loisirs, n°57, 26 octobre-2 novembre 1966, p.29.
- "La revanche de Zola", Le Nouvel Observateur, n°122, 15-21 mars 1967, pp.32-33, entretien avec Roger Borderie. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.I, pp.309-314.
"Au feu des pages, discours prononcé à Médan le 1er octobre 1967", Cahiers naturalistes, n°34, 1er octobre 1967, pp.101-113 (ce qui correspond au texte de Critique légèrement antérieur - voir infra - de la p.419 à 429 et 435 à 437). Article traduit par Michael Saklad sous le titre "Zola's blue flame" et paru dans le n°42 de la revue Yale French Studies, en 1969, pp.9-25. Lisible également sur le site consacré à Zola à l'adresse suivante : http://www.ezola.fr/Medan/medan_butor.pdf. Voir infra.
"Zola ou l'expérimentation romanesque", La Quinzaine littéraire, n°24, 15-31 mars 1967. Extrait de l'article suivant :
-"Emile Zola, romancier expérimental, et la flamme bleue", Critique, n°239, avril 1967, pp.407-437. Repris dans Répertoire IV, ce texte sert d'abord d'introduction au :
- Roman expérimental dans le T. X des Oeuvres complètes de Zola au Cercle du Livre précieux paru en 1968, pp.1145-1171. Voir infra.
- "Au feu des pages", Les Lettres françaises, n°1215, 3-9 janvier 1968, p.12-14. Reprend le texte des Cahiers naturalistes.
- "["L'imagination physiologique de Zola" : le thème des liquides]" dans, Les Critiques de notre temps et Zola, textes réunis par Colette Becker, Garnier Frères, 1972, pp.89-96. Extraits du texte de Critique.
- "Zola, romancier expérimental et la flamme bleue", dans Auguste Dezalay, Lectures de Zola, Armand Colin, 1973, pp.102-106. Extrait du texte des Cahiers naturalistes commenté par Auguste Dezalay (voir infra pages 281-282, 288 et 290-291 de Répertoire IV).
- "Zola", dans Tableau de la littérature française de Madame de Staël à Rimbaud, Gallimard, 1974, pp.360-367 (ce texte correspond aux pages 271 à 278 de Répertoire IV).
- "Emile Zola romancier expérimental et la flamme bleue", pour Henri Mitterand, Répertoire IV, 1974, pp.259-291. Reprend le texte de Critique. Voir aussi infra 1996.
- !§! "Le dernier Zola", cours de Michel Butor mis en ligne, Université de Genève, année 1988-1989 (http://mediaserver.unige.ch).
- Répertoire littéraire, 1996. Voir supra.
- Anne-Claire Gignoux, "L'essence de la bourgeoisie. De Pot-Bouille à Passage de Milan de Michel Butor", Les Cahiers naturalistes, n°76, 2002, pp.127-144.
- Voir aussi Aziza Awad.
Zólkiewski, Stefan :
- "le rédacteur en chef de la revue Nowa kultura, professeur à l’Université de Varsovie, dans son article intitulé « La pauvreté des idées déshonore » [1958, n°43, p.7], constate : "Chez Butor, il n’y a qu’une imitation mécanique de Proust et de Joyce. Le livre [L'Emploi du temps] est stupide et ennuyeux. L’auteur n’a rien à dire sur les passions, sur la philosophie, sur la politique. […] Sous les apparences d’innovations formelles, nous recevons le substitut de la pensée où il n’y a aucune diversion politique. Il y a stagnation. Et ceci nous dérange." (cité par Michal Mrozowicki, 2003).
Zufferey, Nicolas :
- "Butor en Chine", voir "Journée d'hommage à Michel Butor (2/12/2016)".
Zupancic, Metka :
- "Artiste holistique - Art globalisant : lecture orphique de quelques textes de Michel Butor",La Création selon Michel Butor, 1991, pp.195-208.
Zurbaran, Francisco de :
- Improvisations sur Michel Butor, 1993, pp.221-222.
Zurgai :
- Jesus Camarero nous écrit : "La revue Zurgai, publiée à Bilbao, vient de faire paraître son numéro de décembre 2005, sur 'Poésie Française/Poesia Francesa'. Pour ce qui est de Butor, pp.88-95, il y a l'article de J. Camarero, "Michel Butor" (pp.88-92, sur l'ensemble de la poésie butorienne; et il y a aussi deux poèmes (original + traduction espagnole de J. Camarero), intitulés # "Arrecife" ("Récif"), pour #Silvère (sic), et # "Incandescencia" (# "Incandescence"), pour Gregory Masurovsky." Qu'il en soit vivement remercié.
Zvabaca :
- "Entretien : Michel Butor à Grenoble",La Quinzaine littéraire, n°44, 1-15 février 1968, pp.14-15, entretien avec Madeleine Chapsal. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999. V.I, pp.342-346.
Zweig, Paul :
- "Butor and the New Enlightenment", dans The Hudson Review, 22, 1969, pp.736-740 (BderF).
Page d'accueil    .................................      Table des index