Page d'accueil    .................................      Table des index

R
comme

Radio - Russie
et aussi Rire



R., J. :

- "Trains de romans", Vie et langage, n°84, mars 1959, pp.122-127. Dans cet article sur la littérature ferroviaire où il est surtout question de La Modification, l'auteur déclare : "C'est une incessante composition du lieu, à touches ressassées, et qui n'oublie pas ce que négligerait Marcel Proust, lui aussi attaché aux détails, mais qui, entre beaucoup de détails, choisit, tandis que Butor paraît ne pas choisir."
Raban, Jonathan :
- "Casino real", New Statesman, vol.79, n°2041, April 24, 1970, p.585 (FXXB).
Rabelais, François :
- "Rabelais", Répertoire II, 1964, pp.135-138. François Aubral signale que ce texte est paru précédemment sous le titre "Le rire de Rabelais : le fruit d'une conquête", dans Les Nouvelles littéraires, n°1805, le 5 avril 1962.
""Rabelais et les hiéroglyphes", Saggi e ricerche di letteratura francese, Vol. IX (1968), pp.9-75" (FSA). Voir aussi Rabelais et les hiéroglyphes, "Michel Butor, ÉDITEUR : Pisa : Libreria Goliardica, [1968]. DESCRIPTION : 75 p. ; 22 cm. NOTES : "Estratto da [[Saggi e ricerche di letteratura francese]] - Vol. IX - 1968" (BAC). Voir infra.
"Le parler populaire et les langues anciennes", Cahiers Renaud-Barrault, n°67, septembre 1968, pp.83-98. Texte repris dans celui plus important de 1974 (pp.134-145 de Répertoire IV).
"La faim et la soif", Critique, n°257, octobre 1968, pp.827-854. Texte repris (avant de l'être dans Répertoire IV, pp.121-134 et 175-191) dans :
- Rabelais, Le Cinquième Livre suivi des Oeuvres diverses, texte établi et annoté par Pierre Michel, préface de Michel Butor, Le Livre de Poche, 1969, pp.9-36 (et dans Rabelais, Gargantua, Gallimard, coll. Folio, pp.7-36, 1973, 1976 et 1983; ainsi que dans l'édition de "Limoges : Biblioteca, 1999" (CBN)).
"6/7 ou les dés de Rabelais", pour Jean-Pierre Richard, Littérature, n°2, mai 1971, pp.3-18. Repris dans "Les hiéroglyphes et les dés" (Répertoire IV, pp.149-159, 166-175 et 189-191, un peu avant la fin).
- Rabelais ou c'était pour rire, 1972.
- "Les hiéroglyphes et les dés", pour Denis Hollier, Répertoire IV, 1974, pp.121-191. Voir supra et infra 1996.
- !§! "Les compagnons de Pantagruel", cours de Michel Butor mis en ligne, Université de Genève, année 1975-1976 (http://mediaserver.unige.ch). Voir suivant.
Les Compagnons de Pantagruel, Oxford University Press, 1976, 25 pages. Le texte comprend neuf parties. Voir précédent. Il est repris et augmenté dans :
- "Les compagnons de Pantagruel", pour Jean Starobinski, Répertoire V, 1982, pp.63-84. Et repris à nouveau dans Répertoire littéraire, 1996. Voir infra.
L'Œil de frère Jean, texte de Michel Butor avec l'aimable complicité de François Rabelais, promenade au pays de Rabelais sur des photographies de Bernard Plossu, Association Val de Vienne, 37500 Seuilly, 1993. Texte repris dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.1136-1148. Compte rendu de Thierry Bayle.
- Curriculum vitae, 1996, pp.187-89.
- "Les compagnons de Pantagruel", pour Jean Starobinski, Répertoire littéraire, 1996, pp.7-33. Voir supra.
- "Les hiéroglyphes et les dés", pour Denis Hollier, Répertoire littéraire, 1996, pp.35-117. Voir supra.
- Voir aussi Dans les fumées du Cathay, 1999.
- "Dans la Touraine souterraine", 2003.
- Voir aussi Carlo Ossola, 2013.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "Palissade", pour Joël Leick et in memoriam Alcofribas Nasier.
Rabelais ou c'était pour rire :
- Larousse, coll. Thèmes et textes, 1972, avec Denis Hollier. Le texte de Butor sera repris dans Répertoire IV en 1974 et dans Répertoire littéraire en 1996. Compte rendu de François Rigolot.
Raboud, André :
Sculpteur, il est né le 6 avril 1949 à Strasbourg.
André Raboud, "(d avec d'autres), Montfort, 1999" (CDE), autrement dit : Raboud, sculptures 1969-1999, « Carnets de route », Michel Butor, Nicolas Raboud, Editions Montfort Monthey et Acatos Lausanne-Paris, Monthey, 1999. Voir aussi la sérigraphie (s.d.) # "L'issue" (une oeuvre / deux artistes : Michel Butor et André Raboud), sur papier vélin Moulin du Gué BFK Rives 270gm2, 57/76 cm, tirage 43 exemplaires, visible sur le site de la galerie Ô quai des arts.
* Sur le site de l'auteur on peut lire # "L'isssue" et # "Passages", pour André Raboud.
Raboud, Thierry :
- "Michel Butor, ultime modification", sur "laliberte.ch" le 26 août 2016.
Racine, Jean :
- "Racine et les dieux", Répertoire I, 1960, pp.28-60. Ce texte est paru précédemment dans "Les Lettres nouvelles, n°15 et 16, 10 et 17 juin 1959, et Les Lettres françaises, n°796, 29 octobre 1959" (François Aubral).
- Dominique Jullien : "Intertextuality as Labyrinth : The Presence of Racine in Michel Butor’s L’Emploi du temps", Yale French Studies, 1989, vol. 76, pp.108-124 (JHD).
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "Bribes d'heures traduites du bréviaire romain par Jean Racine", adaptées pour René Feurer.
Rahali, Ali :
- Références culturelles et littérature dans Passage de Milan, L'Emploi du temps et La Modification de Michel Butor, thèse de doctorat : Langue et littérature françaises : Nancy 2 : 2002. "Résumé :  Préoccupé par les correspondances entre la littérature , l'histoire et la mythologie, Michel Butor a pratiqué ces références culturelles comme un mode d'écriture qui lui sont advenues un procédé récurrent. Dans l'œuvre romanesque de l'auteur les références culturelles, riches et diversifiées, jouent un rôle d'éclaireur et de soutien au texte. Elles sont aussi à l'origine d'une prise de conscience qui se traduit par la décision d'écrire."
Rahv, Betty T. :
- From Sartre to the New Novel, New York, Kennikat Press, 1974 : « Manipulation of Person : Sarraute, Robbe-Grillet and Butor », pp. 20-91 ; « The Labyrinthe as Archetypal Image of the New Novel », pp. 99-148 (CM).
Raillard, Georges :
-  "Michel Butor", Ecrivains d'aujourd'hui, 1940-1960, 1960, pp.145-157.
-  "De quelques éléments baroques dans le roman de Michel Butor", Cahiers de l'Association internationale des Etudes françaises, n°14, mars 1962, pp.179-194.
-  "Michel Butor", Livres de France, n°6 juin-juillet 1963, pp.2-5 et 15.
-  "Clés pour le nouveau roman", Le Français dans le monde, n°17, juin 1963, pp.20-21.
-  "Butor et la littérature", Le Français dans le monde, n°28, octobre-novembre 1964, pp.22-23.
- "L'exemple", postface à L'Emploi du temps, U.G.E., 10/18, 1966, pp.441-502.
Butor, La Bibliothèque idéale, Gallimard, 1968, textes, extraits, entretien et bibliographie. Comptes rendus de René-Marill Albérès, Fr. Flagothier, Maurice Chapelan, Friedrich Wolfzettel, Emily Zants, Bettina L. Knapp et Anonyme.
- "Le carnaval de Rio", L'Arc, n°39, 1969, pp.68-75.
- Voir Francine de Martinoir, 1971.
- "Quelques notes prises au cours d'un premier déchiffrement de Michel Butor : Où, Le Génie du lieu, 2", Marche romane, XXI, 1-2, 1971, pp.41-55.
- Actes et colloques, n°8, Positions et oppositions sur le roman contemporain, Klincksieck, 1971, pp.175-180. Participe à la discussion qui suit l'intervention de Françoise van Rossum-Guyon. Georges Raillard : "Pour ma part, je ne vois pas de solution de continuité entre, d'une part, La Modification ou Degrés - livres désignés explicitement comme 'romans' - et, d'autre part, Mobile, par exemple, sinon qu'il y a dans ce dernier livre un décentrement du sujet personnel plus affirmé que dans les deux premiers. Mais il s'agit d'une évolution, d'un approfondissement ou d'une extension méthodiques qui laissent intacts les caractères constants de la recherche de Butor : la mise à l'épreuve de textes ..." Ce dernier terme devant s'entendre au sens le plus large.
- "Petit vocabulaire d'automne", pour Georges Raillard, dans Saisons, 1972. Voir Robert Blanchet et infra (1979).
- "Référence plastique et discours littéraire chez Michel Butor", Nouveau roman : hier, aujourd'hui, 2. Pratique, 1972, pp.255-278. L'exposé est suivi d'une discussion. Repris dans :
- Critique, n°299, avril 1972, pp.328-334.
- "Du mouvement en littérature : entretien avec Michel Butor", Cahiers du XXe siècle, Mobiles I, n°1, 1973, pp.7-23, entretien avec Anne Fabre-Luce et Georges Raillard. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.II, pp.88-102.
- "François Aubral : Butor", Le Français dans le monde, n°104, avril-mai 1974, p.53.
"Dans l'intimité de Jacques Hérold", Opus international, n°51, juin-juillet 1974, p.41. Texte de présentation des "Tableaux vivants pour Hérold".
-  "Ouverture" et "'Le butor étoilé ATTENTION', heptaèdre", Colloque de Cerisy/Butor, 1974. Ce colloque s'est tenu sous la direction de Georges Raillard du 24 juin au 1er juillet 1973.
-  "Le nouveau roman existe-t-il ?", entretien de Georges Raillard avec Jean Ricardou, Dialogues de France-Culture, 1974, pp.97-120.
-  "Les rêves de Michel Butor", La Quinzaine littéraire, n°209, 1er-15 mai 1975, pp.14-15. Compte rendu de Matière de rêves.  Si Georges Raillard voit d'abord en ce livre une "provocation délibérée", ce n'est pas pour un diminuer la portée, bien au contraire : "livre passionnant, offensif, conquérant, ouvert et retors, il montre que dans le bruit du monde s'occuper des 'rêves' n'est pas faire oeuvre de dilettante."
-  "La machine butorienne", Les Nouvelles littéraires, n°2519, 12 février 1976, p.6. Compte rendu d'Illustrations IV.
"Entretien sur la notion de modernité", Cahiers du XXe siècle, n°5, 1976, p.99-112, entretien avec Georges Raillard. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.II, pp.173-183.
-  "Peindre une vague", Oblique/Butor-Masurovsky, 1976, pp.9-16.
- "Michel Butor : Troisième Dessous", NRF, n°299, 1er décembre 1977, pp.123-126.
"Les rapports de l'écrit et de l'oral", La Quinzaine littéraire, n°284, 1er-31 août 1978, pp.4-5, entretien avec Georges Raillard. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.II, pp.308-312.
- "L'effet de 'boomerang' de Michel Butor", Le Monde, 23 février 1979, pp.1 et 15.
- "Le parlement des idoles" avec Henri Maccheroni et Robert Geslin, "Sans feu ni lieu", "Petit vocabulaire d'automne" pour Georges Raillard et "Zornagore (une saga)" avec et pour Jacques Guyonnet" dans Jean-Marie Le Sidaner, Michel Butor, voyageur à la roue, Encre éditions, 1979, pp.73-135. "Petit vocabulaire d'automne" est paru précédemment dans Saisons, 1972 (voir Robert Blanchet).
- "Nos archéologies intimes", La Quinzaine littéraire, n°348, 16-31 mai 1981, pp.6-7. Compte rendu de Quadruple fond (Matière de rêves IV).
- "Ballade de la Quinzaine polytopique" pour Georges Raillard, La Quinzaine littéraire, n°353, 1-31 août 1981, pp.37-38. Ballade reprise dans :
- Liminaires et préliminaires, 1982. Et dans :
- Exprès, 1983, pp.161-164.
-  "L'empire des mots", Corps écrit, n°11, 1984, pp.167-176. Ce texte est d'abord paru dans Ecritures dans la peinture, 2, catalogue de l'exposition qui s'est tenue à la villa Arson de Nice en avril-juin 1984, pp.154-159.
- Voir aussi "Lire la peinture et l'écrire", 1984-85.
- Voir Cartes et lettres, 1986, pp.41-42 et notes, sur l'accueil de son livre sur Butor dans La Libre Belgique.
- "Pour Hérold", Mots et merveilles : Jacques Hérold, 1987.
- Voir aussi sa thèse sur travaux Référence plastique et discours littéraire, de Raymond Roussel au nouveau roman, sous la direction de Jean Levaillant, soutenue à l'Université de Paris VIII en 1987 et qui reprend bon nombre de textes cité plus haut.
"Note à propos de Passage de Milan", La Quinzaine littéraire, n°744, 1er-31 août 1998, pp.9-10.
- "Le révélateur image", Rencontre avec Michel Butor, 2014.
Raimond, Michel :
Maître de conférences à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de Tours.
- Michel Raimond, Le Roman depuis la Révolution, Armand Colin, 1969 (troisième édition), coll. U, pp.222-227. Voir infra. Dans cette partie très générale sur le nouveau roman, l'auteur nous révèle que "La Modification, c'était le soliloque d'un homme qui, durant le trajet Paris-Rome, renonce peu à peu à mettre à exécution le projet qu'il avait formé : abandonner sa femme et ses enfants, vivre à Rome avec sa maîtresse." Si cet homme (Léon Delmont) avait eu un tel projet, on voit mal ce qui aurait pu l'en dissuader. Mais à coup sûr on voit encore plus mal Butor écrire un tel roman ou le roman d'un tel homme.
- Michel Raimond fit partie du jury de soutenance de thèse de Butor en 1973. Le seul membre du jury qui lui fut hostile.
- Michel Raimond, Le Roman depuis la Révolution, Armand Colin, 1981, pp.243-247. Reprise sans changement du texte de 1969.
Rajandi, Henno :
- Modifikatsioon, "Michel Butor ; tolkinud Henno Rajandi ; postf. de Ott Ojamaa. Editeur(s) : Tallinn : Esti Raamat, 1968" (CBN).
Ramayana, Le :
- "Homère à Bollywood", Transfuge, juin-juillet 2006, hors série, n°1, pp.10-12. Voir aussi Inde.
Rambaud, Vital :
- "Butor (Michel)", Encyclopaedia Universalis, corpus 4, 1989, pp.684-686.
Rambures, Jean-Louis de :
- "Butor", Réalités, n°267, avril 1968, pp.117, 119, 121, 123, 127 et 131. L'auteur passe en revue quelques livres de Butor depuis ses débuts et reproduit le texte "Sites" extrait de Répertoire III.
- "Comment travaillent les écrivains. Michel Butor : une entreprise de dédoublement de la personnalité", Le Monde, n°8213, 11 juin 1971, p.24, entretien avec Jean-Louis de Rambures. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.II, pp.47-51. Texte repris également chez Flammarion en 1978 dans Comment travaillent les écrivains, pp.34-41 (CBN).
- # "Dialogue avec Rembrandt Van Rijn sur Samson et Dalila", pour Jean-Louis de Rambures, Rémanences, n°6, avril 1996, pp.5-17.
* Cet essai peut également se lire sur le site personnel de l'auteur.
Ramos, Alice Mary :
- Esquisse d'une phénoménologie de la hantise d'après l'oeuvre romanesque de Michel Butor. "Alice Mary Ramos. Editeur(s) : New York : University of New York, 1979. Description : 224 p. ; 28 cm." (CBN).
- "Esquisse d'une phénoménologie de la hantise d'après l'oeuvre romanesque de Michel Butor." Dissertation Abstracts International, vol. 40, n°3, septembre 1979, 1503-A (FXXB).
-Ramos, Mario Dias :
- Graus. Traduction de Degrés "de Mario Dias Ramos e Manuel de Castro. Editeur(s) : Lisboa : Arcadia, 1964. Description : 454 p. ; 19 cm." (CBN).
Ramsey, Susan :
- "L'espace temporel dans L'Emploi du temps", Chimères, v. 11, n°1, automne 1977, pp.6-14.
Rangarajan, Sudarsan :
Professeur à l'Université d'Alaska Anchorage. Outre les articles ci-dessous, il a donné de nombreuses conférences sur l'oeuvre de Butor.
- "Narrative Voice(s) and Authority in Butor's La Modification", Notes on Contemporary Literature, volume 22, n°5, 1992, pp.4-6.
- "Discours autoritaires : les romans de Michel Butor et de Gérard Bessette", Dissertation Abstracts International, vol. 56, n°?, octobre 1995, 1346-A (FXXB). Compte rendu thèse : Florida State University, 1995.
- "Autorité, narration et séduction : Degrés de Michel Butor et Le Semestre de Gérard Bessette", Dalhousie French Studies, n°34, Spring 1996, pp.119-125.
- "Heterotopias and Collections in Butor's L'Emploi du temps", Symposium, volume 57, n°1, 2003, pp.27-48.
- "The Journalistic Discourse in Butor's L'Emploi du temps", Neophilologus, volume 87, n°3, 2003, pp.385-397.
- "Lies and Betrayals : Rhetoric in Butor's L'Emploi du temps." Symposium, volume 60, n°4, 2007, pp. 247-265.
- "Narratees in Butor's L'Emploi du temps." The French Review, Volume 80, n°3, 2007, pp. 579-593.
- "The Virtual Embedded Narratives in Butor's La Modification", Neophilologus, Vol. 93, 2009, pp. 35-41.
Critical Essays on Michel Butor's L'Emploi du temps, New York, Peter Lang, 2012. "Michel Butor, one of the earliest exponents of the French New Novel, is known for experimenting with narrative voice (the second-person narration in La Modification), focalization (the changes in narrative perspective in Degrés), and the treatment of genres (L'Emploi du temps).L'Emploi du temps (1956) is a quintessential nouveau roman for it is about a novel within a novel. In Critical Essays on Michel Butor's L'Emploi du temps, Sudarsan Rangarajan examines the different aspects of the novel from a postmodern perspective. Engaging contemporary theorists - Sartre, Foucault, de Man, and Prince among others - the essays encompass diverse areas : narratology, rhetoric, genre studies, existentialism, and postcolonialism. From the analysis of the beginnings and the function of narratees to the study of rhetoric, the journalistic discourse, the hybridization of the detective and the Gothic genres, the figure of the flâneur, and postcolonialist concepts (the elite and the subaltern), the essays provide new insights into one of the greatest twentieth-century novels."
Raphaël :
- Butor aux quatre vents, José Corti éditeur, 1997, p.210.
Rassineux, Martine :
Graveur et peintre, elle est née à Amiens en 1955.
- # Le Roi, 1992.
- Les Stalactites du Sphinx (lien externe), "édition originale du texte de Michel Butor, précédé des "Intermondes" d'Epicure, extraits de la lettre à Pythoclès, d'après la version originale d'Octave Hamelin parue en mai 1910 dans le numéro 18 de la Revue de Métaphysique et de Morale. Sept eaux-fortes." Imprimé sur papier du Népal et sur papyrus, typographie de # François da Ros, Anakatabase éditeur, 1993. Ouvrage "tiré à 54 ex. numérotés dont 2 ex. comportant trois suites des gravures (une sur papyrus, une sur papier du Népal, une sur papier de Thaïlande) et deux jeux des six gravures refusées (un sur papyrus et un sur papier du Népal); 6 ex. avec une suite des gravures sur papyrus et un jeu des six gravures refusées avec papyrus; 6 ex. avec une suite des gravures sur papyrus + VI h c, tous sur népal et papyrus". Voir aussi Ici et là, 1997.
- Marie-Françoise Quignard, Michel Butor et la gravure, catalogue des premières Rencontres de l'Ecrit et de l'Estampe de Bayeux, publication du musée Baron Gérard, 1996, pp.60-61.
Rattaud, Janine :
- "Butor", dans Praxis des neusprachlichen Unterrichts, 15, 1968, pp.286-288 (BderF).
Rausch, Dieter :
Peintre allemand.
- Le Noircissement de la mer, Passage Paris éditions, 2009 (CDE). Voir Mobile via # Anthologie nomade.
- Appel, chez l'artiste, 2009 (CDE). Voir aussi # François Gervais, 2000.
Rawiez, Piotr :
- "Soixante poètes du monde entier se sont réunis à Berlin", Le Monde, n°6133, 3 octobre 1964, p.13. Michel Butor est cité parmi cette "cinquantaine de poètes venant d'Afrique, d'Amérique et de plusieurs pays d'Europe, ainsi qu'une vingtaine de créateurs en d'autres domaines" qui se sont réunis à Berlin à l'occasion du Congrès pour la liberté de la culture du 22 au 27 septembre.
Raybaud, Antoine :
- "Michel Butor, Transit; Olivier Rolin, L'Invention du monde; Edouard Glissant, Tout-Monde", République des lettres, 1994 (texte en ligne : http://www.republique-des-lettres.com/b/butor.shtml). "Le travail secret de Boomerang ou de Mobile éclate ici, celui qui levait le fond noir des pays plutôt que le défilé des images du monde."
- "Séries du monde", chapitre 9 de Le Besoin littéraire, éditions du Rocher, 2000, pp.167-184.
- "Saint-John Perse, Glissant, Butor : une épopée française d'Amérique ?" dans Désirs et débris d'épopée au XXe siècle, sous la direction de Saulo Neiva. Bern, Berlin, Bruxelles, Frankfurt am Main, New York, Oxford, Wien : Peter Lang, 2009 (Fabula.org). Voir aussi la conférence du 21 novembre 2008 sur le même sujet à l'adresse suivante : http://www.tout-monde.com/activites/2008-archipel.html.
Raymond, Guillaume :
- "Lucinges : l'héritage culturel de Michel Butor", sur "lemessager.fr" le 12 octobre 2016.
Raynal-Zougari, Mireille :
- "'Oeil en scalpel' et 'murmures optiques' : la poésie filmique de M. Butor", intervention au colloque des 26 et 27 septembre 2008 à l'Université Rikkyo (voir Michel Butor. À la frontière, ou l'art des passages, 2011).
Raynaud, Jean-Michel :
- Objets dans tous les sens, 1999.
Read, Herbert :
- Dans les flammes, chanson du moine à Madame Nhu, avec 42 aquarelles de Ruth  Francken, un texte de Michel Sicard et une postface d'Herbert Read, éditions de la  Différence, 1988. Ce texte d'Herbert Read est sans aucun doute la reprise de celui de l'édition de 1965 de cette oeuvre.
Réalgar, Le (éditions) :
- Talus, 2009.
-Réalités:
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Rebatet, Lucien :
- "Le réalisme selon Michel Butor", Dimanche matin, 24 novembre 1957, pp. 1 et 9. Compte rendu de La Modification. "On voit aussi, note l'auteur dans cet article particulièrement polémiste, que de pareils livres rendent son importance à l'écriture - "la forme" - devenue presque indifférente dans la quasi-totalité de notre littérature d'imagination. Un renouvellement véritable, chez Michel Butor, c'est, ma foi ! celui de la "période", cadrée dans son paragraphe propre, articulée en "incidentes déterminatives" avec une netteté qui n'emprunte plus rien aux courbes XVIIe de Proust, mais à laquelle on s'habitue aussi vite. (...) Mais ce n'est pas seulement un bon artisan, donnant à son voisin Robbe-Grillet une leçon de langage, de grammaire, de couleurs. Son voyageur est "là". (...) Dans le dernier quart de La Modification, l'intérêt baisse. L'auteur continue à se servir avec maîtrise, et même une virtuosité accrue, du mécanisme qu'il a monté. Mais les rouages deviennent trop visibles. Le caractère démonstratif du livre transparaît. Par un phénomène qui réclamerait une étude complète, tout ce concret si précis se fige en abstraction. L'analyse tourne au gongorisme proustien : les amours avec Cécile, impossibles ailleurs qu'à Rome, la femme s'identifiant à la ville. Si M. Butor doit un peu à Joyce, il ne lui a pas pris l'humour."
Recherches et travaux :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Rech-Pietschke, Katja :
- Die Semiologie des transparenten Gebaüdes : Raum-Zeit-Tod bei Lesage, Zola, Butor und Perec, éditions Peter Lang, Frankfurt-New-York, 1995 (étude en allemand).
Rechsteiner, Florence :
- "Lois Oppenheim : Intentionality and Intersubjectivity : A Phenomenological Study of Butor's La Modification", Modern Language Notes, vol. 97, n°4, May 1982, pp.1027-1031 (FXXB).
Recht, Roland :
- "Le point privilégié", NRF, n°141, 1er septembre 1964, pp.504-509. A propos de Description de San Marco.
Recueil :
- "Poésie au jour le jour", Recueil, n°27, mai 1993, pp.5-17. Ce dossier contient : # "A la lettre" [avec Dorny], Lucinges, le 27 décembre 1991, "Caravelles baveuses", pour Maxime Godard, "Administration baveuse", pour Graziella Borghesi, Lucinges, le 2 janvier 1992, # "Sur la réserve", pour Joe Ben Junior, Lucinges, le 6 janvier 1992, # "La fontaine de jouvence", pour Claude Viallat, Lucinges, le 12 janvier 1992, # "Rescapé du Moyen-Empire", pour Patrice Pouperon, Lucinges, le 12 janvier 1992, # "Au seuil de la ruche de survie", pour Graziella Borghesi, Lucinges, le 27 janvier 1992, # "Après moi la poussière", in memoriam Juliet Man Ray, et # "Entre deux eaux", pour Louis-Pierre Bougie.
Recueils de poèmes (principaux) :
- Illustrations (1964), Illustrations II (1969), Travaux d'approche (1972), Illustrations III (1973), Illustrations IV (1976), Envois (1980), Explorations (1981), Treize à la douzaine (1981), Brassée d'avril (1982), Fenêtres sur le passage intérieur (1982), Sept à la demi-douzaine (1982), Liminaires et préliminaires (1982), Exprès (1983), Avant-goût (1984), Cinq rouleaux de printemps (1984), Hors-d'oeuvre (1985), Frontières (1985), Chantier (1985), Fenêtres sur le passage intérieur (1986), D'un jour à l'autre (1987), Avant-goût II (1987), Avant-goût III (1989), Au jour le jour (1989), Zone franche (1989), La Forme courte (1990), Echanges (1991), Le Génie du lieu VI (1991), Collation (1991), Patience (1991), A la frontière (1991), Avant-goût IV (1992), En marge (1992), # Géographie parallèle (1995), Suite gastéropode (1995), A la frontière (1996), Ballade du rond-point (1997), # Intimités (1997), Ici-et-là (1997), Alpes (1998), # Géographie parallèle (1998), # Hölderlin autour du monde (1999), # L'Aède en exil (2000), Le Jardin catalan (2000), Appel (2000), # A perte du vue (2001), Michel Butor par Michel Butor (2003), Hors-d'oeuvre (2003), Collation (2003), Au rendez-vous des amis (2003), # Anthologie nomade (2004), # L'Horticulteur itinérant (2004), # Entre les vagues (2004), Amoroso (2004), # De la palmeraie égyptienne (2005), Octogénaire (2006), # Seize Lustres (2006), # Rescapés (2006), Avant-goût V (2009), Survivre (2010), Pièces à conviction (2010), Le long de la plage (2012), Etendards étendoirs (2012), Sous l'écorce vive (2014), Commémoration pour le drapeau noir (2015), Par le temps qui court (2016).
Réda, Jacques :
- "Michel Butor : Illustrations II", NRF, n°204, décembre 1969, pp.887-889. Opposant Mallarmé à Butor, Jacques Réda nous dit en présentant ce livre qui tient selon lui de la fête : "En fait, quoi de plus éloigné du rêve du poète que l'empirisme infatigable et multiforme de Butor ? Point de Livre absolu au terme de son entreprise, mais encore et toujours un autre livre, explorant les possibles d'une relativité universelle. On conçoit que la méthode aille de pair alors avec l'inspiration, et le calcul avec la fantaisie."
- "Les mots et les musiques de Michel Butor" et "Michel Butor : jusqu'au grand orchestre", Jazz Magazine, n°269 et 270, octobre et novembre-décembre 1978, pp.28-29, 64 et 36-37, 67-68, entretien avec Francis Marmande et Jacques Réda. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.II, pp.319-337.
"Balade (sic) à l'improviste", pour Jacques Réda, Digraphe, n°26, avril 1982, pp.25-27. Reprise :
- "Ballade à l'improviste", pour Jacques Réda, Sept à la demi-douzaine, éditions Lettres de Casse, 1982, n.p. Ballade reprise à nouveau dans :
- Liminaires et préliminaires, 1982. Et dans :
- Exprès, 1983, p.74-76.
- Voir Michel Butor, l'écriture nomade, 2006, p.151 pour la carte autographe (et les enveloppes illustrées) envoyée par le poète JR à MB.
Regard (éditeur) :
- Entre les branches, 1990.
Reg'arts :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Reichler, Claude :
Professeur à l'Université de Lausanne.
- "Le monde vu par Butor : un infini bavardage", Le Journal de Genève, 31 décembre 1971, p.17. Compte rendu de : "Autrement dit, il n'y a plus que du langage, et le livre apparaît comme le lieu où le flux et le reflux incessant des discours est organisé et, dans le même moment, 'incapacité' : toujours ce qui est dit est aussi 'tout autre chose que ce qu'il y avait à dire', et vice-versa."
- Intervenant au Colloque de Cerisy/Butor, 1974.
- "Tournant autour d'Arthur Rimbaud", pour Claude Reichler, dans Ecriture, n°32, printemps 1898, pp.212-225 et dans Letteratura francese contemporanea, n°32, du 01/07/1991, pp.6-15 (CBN). Voir Gyroscope, 1996.
- "'Plus voir qu'avoir'. Michel Butor, le voyage et les Indiens d'Amérique", NRF, n°493, février 1994, pp.87-99. Constatant que chez Butor "l'esprit des textes anciens est chez lui respecté, à quel point il comprend et intègre les usages traditionnels du récit de voyage, tout en les adaptant aux situations matérielles, sociologiques, culturelles contemporaines.", il apparaît que, selon l'auteur, "l'enjeu du voyage et du livre qui en résulte est ... de dépasser l'exotisme et la problématique classique de l'altérité pour atteindre une 'conscience ethnographique', c'est-à-dire une conscience de l'unité de l'humain dans sa diversité." Cette étude s'appuie sur "trois livres où apparaissent les Indiens : Mobile (1962), (1971) et Boomerang (1979). De l'un à l'autre on peut tracer un parcours cohérent et montrer ses aboutissements dans la pensée de Butor". Repris dans :
- Michel Butor. Escrituras, una pasion por la invencion estética, Revista Anthropos, n°178-179, mayo-agosto 1998, pp.159-164 (numéro spécial Butor entièrement en espagnol).
- "Quelques objets laissés en don", voir "Journée d'hommage à Michel Butor (2/12/2016)".
Reid, Martine :
- "Bricolage : an interview with Michel Butor", Yale French Studies, n°84, 1994, pp.17-26, entretien avec Martine Reid.
Reift, Marc (éditeur) :
- Buxtehude, 2015.
- Jean-Sébastien Bach, 2015.
- Chansons de la Rose des Voix, 2015.
- Les Esprits du val, 2015.
- Les Mains du guitariste, 2015.
- Mers et monts, 2015.
Reinhoud :
Sculpteur belge. Il est né en 1928 et mort en 2005.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "Le club des souffleurs", pour Reinhoud.
Religions et histoire :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Rémanences :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
- "Avec vingt peintres (première partie)", pour Jiri Kolar, Philippe Boutibonnes, Constantin Xénakis, Roberto Altmann, Marc Jurt, Olivier Debré, Grégory Masurovsky, Jean-Louis Beaudonnet, Arthur Aeschbacher et Henri Macchéroni, Rémanences, n°3, septembre 1994, pp.124-139 (voir suivant) :
- Rémanences, n°6 : ce numéro d'avril 1996 de la revue dirigée par Yvan Mécif contient un "Dossier Michel Butor" qui s'ouvre sur le texte de Butor sur # Rembrandt et qui comprend, outre "... Avec vingt peintres (suite et fin)", des "Etudes" signées Yehuda Lancry, Jean Roudaut, Vahé Godel, Madeleine Santschi, Henri Desoubeaux, Loïs Oppenheim, Hervé Carn,Elinor S. Miller, Mireille Calle-Gruber et Jean-Luc Parant. Lesquelles sont suivies d'"Hommages à Michel Butor pour son 70ème anniversaire" de Yehuda Lancry, Jennifer Waelti-Walters, Marcel Alocco, Lucien Giraudo et Henri Maccheroni. Enfin ce dossier est accompagné de la reproduction du tableau de Rembrandt, Le Triomphe de Dalila, d'un cahier de photographies de Maxime Godard et d'illustrations d'Yvan Mécif. A quoi il faut ajouter un "Portrait de l'artiste en Michel Butor (sur des photographies de Maxime Godard)" par Jean Roudaut situé plus avant dans le volume (pp.215-217). "Avec vingt peintres (première partie)" et "Avec vingt peintres (suite et fin)", ces deux dossiers contiennent successivement :

                - # "L'enseigne de Vénus", pour Jiri Kolar,
                - # "La quadrature du cercle à Parme ou le sfumato des mathématiques", pour Philippe Boutibonnes,
             - # "Dans la jungle des signes", pour Constantin Xénakis,
                - # "Itinérographie", pour Roberto Altmann,
                - # "Apesanteur", pour Marc Jurt,
                - # "Sous le noir", pour Olivier Debré,
                - # "Ange de la baie", pour Gregory Masurovsky,
                - # "De l'autre côté", pour Jean-Louis Beaudonnet,
                - # "La peau des rues", pour Arthur Aeschbacher,
                - # "Ballade du pugiliste niçois", pour Henri Maccheroni et :
                - # "Tremplin", pour Seund Ja Rhee,
         - # "Pause, matin, midi, soir", pour Anne Walker,
                - # "Paradis perdu", pour Grethe Knudsen,
                - # "Chrysalide", pour Jacques Clauzel,
                - # "Supermarché", pour Dorny,
                - # "L'atelier de la Condamine", pour Patrice Pouperon,
                - # "Labour", in memoriam Raoul Ubac,
                - # "Les révélations de l'âtre", pour Claude Lepoitevin,
                - # "Le traqueur des mégalithes", pour Pierre Demarne,
                - # "A la flamme du retable", in memoriam Matthias Grünewald, et enfin
                - # "Bec et ongles", pour Yvan Mécif.

Rembrandt :
- # "Dialogue avec Rembrandt Van Rijn sur Samson et Dalila" pour Jean-Louis de Rambures, Rémanences, n°6, avril 1996, pp.5-17. Reprise :
- Dialogue avec Rembrandt Van Rijn sur Samson et Dalila, éditions Abstème & Bobance, 2005. Le tirage de tête compte 30 exemplaires avec un collage de Michel Butor et dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.734-751.
- Voir aussi La Pluie séductrice.
* Cet essai peut se lire également sur le site personnel de l'auteur.
Rémy, Katy :
- Voir Poésie d'ici, printemps 1980.
Renard, Paul :
- "Trois héros mythiques", dans Carlier, Christophe, etc. : Analyses et réflexions sur Michel Butor, L'Emploi du temps, Ellipses/ édition Marketing S.A., 1995, pp.63-65.
Renard, Jean-Claude :
- "Michel Butor à L'Ecart", entretien, propos recueillis par Jean-Claude Renard, (Le nouveau) Politis, n°407, du 5 septembre 1996, pp.16-17 (CBN).
- Voir un extrait de cet entretien au moment de la mort de l'écrivain sous le titre "Michel Butor, à l'écart, définitivement", sur "politis.fr" le 25 août 2016 : " Bernard-Henri-Lévy est à Paris, comme Jean-Edern Hallier ! C’est un crétin, soit. BHL aussi. Mais ce sont des crétins à la mode. Ils n’ont rien à dire, mais ils sont à Paris. Et tous ces gens-là n’ont qu’une envie, celle de paraître. Moi, ça ne m’intéresse pas du tout."
-Renard, Thierry :
Collagiste belge. Né le 22 février 1951, vit et travaille à Bruxelles.
- Le Temps découpé, collages de Thierry Renard, poèmes de Michel Butor, éditions de la Différence, 1991. "De cet ouvrage, il a été tiré, outre les exemplaires ordinaires, 99 exemplaires numérotés de 1/99 à 99/99 et 12 exemplaires hors commerce numérotés de 1 à 12, accompagnés d'un collage original signé par Thierry Renard. Ces exemplaires constituent l'édition originale." Compte rendu d'Hervé Gauville.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire ces vingt-cinq poèmes (dont les titres ont changé) sous le titre général : # "Le temps qui s'effrite", pour Thierry Renard.
Renaud, Philippe :
Professeur à l'Université de Genève, il est né en 1931 à Lausanne. Voir Philodette.
- "'Je vous assure, monsieur le douanier' : Notes sur le déplacement de quelques frontières dans Matière de rêves de Michel Butor", dans Jean R. Scheidegger, Le Moyen Age dans la modernité, Champion, 1996, pp.369-380.
- "En la encrucijada de las amorosas llagas", Michel Butor. Escrituras, una pasion por la invencion estética, Revista Anthropos, n°178-179, mayo-agosto 1998, pp.51-63 (numéro spécial Butor entièrement en espagnol). Cette étude sur "Rêve du déménagement, troisième chapitre du premier volume de Matière de rêves" est reprise en français avec des variantes dans :
- Europe/Michel Butor, n°943-944, novembre-décembre 2007, pp.138-159, sous le titre '"Au carrefour des plaies tendres'".
Renaud-Vernet, Odette :
- "Réveil du scribe", pour Odette, préface à Odette Renaud-Vernet, Le Scribe de Ramsès II, roman, Noël Blandin éditeur, 1992. Voir aussi #Philodette.
Rencontres artistiques et littéraires :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
René, Denise (éditions) :
- Octal, 1973.
-Renombo, Steeve Robert :
- Ecriture et suppléance dans La Modification de Michel Butor : approche de l'herméneutique de Blanchot, "éditeur(s) : Limoges : Faculté des Lettres et Sciences Humaines, 1996" (Sudoc).
Rentabilité, la (éditions) :
- # Grille, 1993.
- # L'Echappée belle, 2002.
Répertoire :
- Editions de Minuit, 1960, (rééd. en 1968, 1973 et 1979). Egalement repris dans le second volume des Oeuvres complètes. " Éd. originale. - Tiré à 40 ex. sur pur fil numérotés de 1 à 40 ainsi que 7 ex. H.C. numérotés H. C. I à H. C. VII." Contient :
- + "Le roman comme recherche (1955)" [Les Cahiers du Sud, n°334, avril 1956],
- "L'alchimie et son langage (1953)" [Critique, n°77, octobre 1953 et Vagabondages, oct.-nov.-déc. 1987],
- "Sur le Progrès de l'âme de John Donne (1954)",
- "Racine et le dieux (1959)",
- "La balance des fées (1954)",
- "Sur la Princesse de Clèves (1959)",
- "Balzac et la réalité (1959)",
- "La Répétition (1950)",
- "Une possibilité (1950-1956)",
- * "Les Paradis artificiels (1959)",
- * "Le Joueur (1958)",
- * "Le point suprême et l'âge d'or à travers quelques œuvres de Jules Verne (1949)",
- * "Les moments de Marcel Proust (1950-1955)",
- * "Sur les procédés de Raymond Roussel (1950)",
- * "La crise de croissance de la Science-Fiction (1953)",
- * "Petite croisière préliminaire à une reconnaissance de l'archipel Joyce (1948)",
- * "Esquisse d'un seuil pour Finnegan (1957)",
- * "La tentative poétique d'Ezra Pound (1956)",
- * "Les relations de parenté dans L'Ours de William Faulkner (1956)",
- * "Une autobiographie dialectique (1955)" et
- + "Intervention à Royaumont (1959)" [sous le titre : "L'écriture, pour moi, est une colonne vertébrale", Les Nouvelles littéraires, n°1640, 5 février 1959].
Les textes précédés de + seront repris dans Essais sur le roman (1969) et ceux précédés de * le seront dans Essais sur les modernes (1964). Le texte le plus ancien du recueil est de 1948, les plus récents sont de 1959. Prix de la Critique littéraire 1960. Premier volume de la série qui contient, en outre, Répertoire II (1964), Répertoire III (1968), Répertoire IV (1974) et Répertoire V (1982). Comptes rendus pour l'année 1960 : Emile Henriot, Pascal Pia, René Lalou (à deux reprises), Gennie Luccioni, Jean Roudaut, Philippe Sollers, Jean-Edern Hallier, Renaud Matignon, J. C., P.-O. Walzer, Jean-René Huguenin et Bernard Pivot. Voir aussi Dina D'Angeli et James S. Patty. Voir aussi Max Pol Fouchet (Lectures pour tous).
Répertoire II :
- Editions de Minuit, 1964 (rééd. en 1969, 1974 et 1981). Egalement repris dans le second volume des Oeuvres complètes. " Éd. originale. - Tiré à 60 ex. sur alfamousse, numérotés de 1 à 60 + 7 ex. H. C. numérotés de H. C. I à H. C VII. - Il a été tiré en outre 412 ex. sur bouffant sélect marqués "412" numérotés de 1 à 412 et réservés à la librairie des Éditions de Minuit." Le livre contient :
- + "Le roman et la poésie" [Les Lettres nouvelles, n°11, février 1961, pp.47-65 et Annales du Centre Universitaire Méditerranéen, T.15, 1961-1962, 1962, pp.219-229],
-    "La musique, art réaliste",
- + "L'espace du roman" [Les Nouvelles littéraires, n°1753, 6 avril 1961, pp.1 et 8],
- + "'Philosophie de l'ameublement'" [L'Express, n°659, 30 janvier 1964, pp.25-26],
- + "L'usage des pronoms personnels dans le roman" [Les Temps modernes, n°178, février 1961, pp.936-948],
- + "Individu et groupe dans le roman" [Les Cahiers du Sud, n°365, février-mars 1962, pp.97-109et Cahiers de l'Association Internationale des Etudes Françaises, n°14, mars 1962, pp.115-131],
- + "Recherches sur la technique du roman" [Les Lettres françaises, n°1008, 19 décembre 1963],
- + "Sur la page" [sous le titre : "Il peut y avoir une physique du livre", Le Figaro littéraire, n°835, 21 avril 1962 puis dans La Revue blanche FMR, 2008],
- + "Le livre comme objet",
- + "Sur la déclaration dite 'des 121'", [Les Cahiers libres, n°14, 15 janvier 1961. Voir aussi Robert Ponge]
- + "Le critique et son public" [L'Europa letteraria, n°11, octobre 1961, puis Les Lettres françaises, sous le titre "L'écrivain et son public", n°1046, 13-19 février 1964, p.8],
-    "Rabelais",
-    "Les nouvelles exemplaires",
-    "Sur Les Liaisons dangereuses",
-    "Chateaubriand et l'ancienne Amérique",
-    "Les parents pauvres",
-    "Babel en creux",
-    "Victor Hugo romancier",
- * "Mallarmé selon Boulez",
- * "Les oeuvres d'art imaginaires chez Proust" et
- + "Réponses à Tel Quel" [sous le titre : "La littérature, aujourd'hui-IV", Tel Quel, n°11, automne 1962].
Les textes ne sont plus datés. L'un est adressé à Paule Thévenin, un autre à Pierre Boulez. Tous les textes ont été publiés en revue ou séparément entre 1960 et 1964. Les textes précédés de + sont repris dans Essais sur le roman (1969) et ceux précédés de * le sont dans Essais sur les modernes (1964). Comptes rendus pour l'année 1964 de : Anonyme, Matthieu Galey, Alain Jouffroy, Robert Kanters, Pierre-Henri Simon, Guy Dumur, Raymond Jean, Philippe Sénart, Georges Anex, Renaud Matignon et Léon S. Roudiez. Ce à quoi il faut ajouter l'entretien avec Jean Gaugeard. Voir aussi Angela M. Jeannet (1965).
Répertoire III :
- Editions de Minuit, 1968 (rééd. en 1975). Egalement repris dans le second volume des Oeuvres complètes. "Éd. originale. - Tiré à 60 ex. sur alfamousse, numérotés de 1 à 60 + 7 ex. H. C. numérotés de H. C. I à H. C VII. - Il a été tiré en outre 112 ex. sur bouffant sélect marqués "112" numérotés de 1 à 112 et réservés à la librairie des Éditions de Minuit." C'est le premier de la série à compter des illustrations. La critique sur la peinture y est très présente. Les dédicataires y sont au nombre de cinq : Jean Richer, André Berne-Jouffroy, Jean Starobinski, Roger Kempf et Jean Beaufret. Contient :
- "La critique et l'invention" [L'Express, 11 juin 1964, Le Conferenze dell’Associazone Culturale Italiana, fasc. 19, 23 mars 1967 et Critique, n°247, décembre 1967],
- "Sur l'archéologie",
- "Sites",
- "Un tableau vu en détail",
- "La Corbeille de l'Ambrosienne",
- "L'île au bout du monde",
- "Diderot le fataliste et ses maîtres",
- "Trente-six et dix vues du Fuji",
- "Les Parisiens en province",
- "La voix qui sort de l'ombre et le poison qui transpire à travers les murs",
- "Germe d'encre",
- "Claude Monet ou le monde renversé",
- "Lectures de l'enfance",
- "La suite dans les images",
- "Monument de rien pour Apollinaire",
- "Le carré et son habitant",
- "Heptaèdre Héliotrope",
- "Les mosquées de New York ou l'art de Mark Rothko",
"Sous le regard d'Hercule" [NRF, n°153, septembre 1965, pp.494-506],
- "L'opéra c'est-à-dire le théâtre" et
- "La littérature, l'oreille et l'œil".
Comptes rendus de : Madeleine Chapsal, Claude Roy, Jean-Noël Vuarnet, Robert Kanters, Pierre-Henri Simon, Philippe Boyer, Anne Otten et Jack Kolbert. Voir aussi l'émissionLe Masque et la plume du 19 mai 1968.
Répertoire IV :
- Editions de Minuit, 1974. Repris dans Oeuvres complètes III, 2006. "Éd. originale. - Tiré à 50 ex. sur alfamousse, numérotés de 1 à 60 + 7 ex. H. C. numérotés de H. C. I à H. C VII. - Il a été tiré en outre 92 ex. sur bouffant sélect marqués "92" numérotés de 1 à 92 et réservés à la librairie des Éditions de Minuit." Comme le précédent, celui-ci contient des illustrations, mais non plus 21, seulement 20. Tout le volume, qui est le plus long de la série avec 447 pages, est dédié à Jean-Pierre Richard, cas unique dans la série et tous les textes, contrairement aux précédents, ont un dédicataire. Contient :
- "Le voyage et l'écriture", pour Ross Chambers en Australie,
- "Les mots dans la peinture", pour Jean-François Lyotard,
- "La prosodie de Villon", pour Pierre Guiraud,
- "Les hiéroglyphes et les dés", pour Denis Hollier,
- "Le féminin chez Fourier", pour Francis Bouvet,
- "La spirale des sept péchés", pour Roger Kempf,
- "Opusculum baudelairianum", pour Jiri Kolar,
- "Lautréamont court métrage", pour Jacques Kupissonoff,
- "Emile Zola romancier expérimental et la flamme bleue", pour Henri Mitterand,
- "Les sept femmes de Gilbert Le Mauvais, autre heptaèdre", pour Jean Pfeiffer,
- "Ce que dit la femme 100 têtes", pour Patrick Waldberg,
- "Transfiguration", pourMuguette,
- "Parade des sournois", pour Jacques Dupin,
- "Au moindre signe", pour C.G. Bjurström,
- "Au gouffre du modèle", pourBernard Dufour,
- "La fascinatrice", pour Georges Perros,
- "Mode et moderne", pour Marie-Jo,
- "Aveux", pour Denise,
- "Sur mon visage", pour Edouard Boubat,
- "Eloge de la machine à écrire", pour Stéphane Cordier et
- "Propos sur le livre aujourd'hui", pour Georges Lambrichs.
Comptes rendus de : Anonyme (1974), Hubert Juin, Jacqueline Piatier et Leyla Perrone-Moisés.
Répertoire V :
- Et dernier, éditions de Minuit, 1982. Repris dans Oeuvres complètes III, 2006. Ne contient aucune illustration contrairement aux IIIe et IVe volumes de la série. Contient :
- "D'où ça vous vient ?", pour Jennifer Waelti-Walters,
- "La littérature et la nuit", pour Philippe Minguet,
- "La ville comme texte", pour Toru Shimizu,
- "Sans feu ni lieu", pour Michael Spencer,
- "Les compagnons de Pantagruel", pour Jean Starobinski,
- "Marges pour l'apocalypse", pour Jean Richer,
- "Bernardino de Sahagun" pour Paule Thévenin,
- "Dialogue avec Charles Perrault sur les fontaines de la fable", pour Roger Borderie,
- "Les révolutions des calendriers", pour Alfred Brendel,
- "Fantaisie chromatique à propos de Stendhal", pour Jean Roudaut,
- "Proust et les sens", pour Michel Favart,
- "La langue de l'exil", pour Jacques Aubert,
- "Triptyque sur l'évolution de Mondrian", pour Françis Bouvet,
- "Christian Dotremont et la neige", pour Pierre Alechinsky,
- "Une semaine d'escales ou les sept oreilles des virages de la nuit", pour René Koering,
- "Vanité, conversation dans les Alpes-Maritimes", pour Henri Maccheroni et Michel Launay,
- "La concupiscence des yeux", pour Jean-Luc Parant,
- "Matériel pour un don Juan", pour Jean-Yves Bosseur,
- "Don Juan aux Etats-Unis", pour Michel Sicard,
- "Aux ateliers de la fée Morgane" pour Bruno Roy et
- "Répertoire" pour Jean Piel.
Comptes rendus de : Michel Contat, Jean-Charles Gateau, André Clavel, Xavier Delcourt, Jean Royer et Robert Mélançon. Comme pour le précédent, tous les textes sont adressés à quelqu'un en particulier. Sur l'ensemble de la série, on peut signaler les études de Jennifer Waelti-Walters de 1985 et Barbara Mason, 1986.
Répertoire littéraire :
- Gallimard, coll. Tel, 1996. Sélection d'articles tirés de Répertoire III, IV et V. Contient :
- "Les compagnons de Pantagruel", pour Jean Starobinski,
- "Les hiéroglyphes et les dés", pour Denis Hollier,
- "Dialogue avec Charles Perrault sur les fontaines de la fable", pour Roger Borderie,
- "Diderotle fataliste et ses maîtres", pour Roger Kempf,
- "L'île au bout du monde", pour Jean Starobinski,
- "La voix qui sort de l'ombre et le poison qui transpire à travers les murs" et
- "Emile Zola romancier expérimental et la flamme bleue", pour Henri Mitterand.
Réseau aérien :
- Texte radiophonique, éditions Gallimard, 1962 (réédité en 1980). Repris dans Oeuvres complètes V, 2007. "Il a été tiré de l'édition originale de cet ouvrage vingt-cinq exemplaires sur vélin de Hollande van Gelder numérotés de 1 à 25  et soixante-cinq exemplaires sur vélin pur fil Lafuma-Navarrre numérotés de 26 à 90." Sur la quatrième de couverture on peut lire : "Deux couples partent en même temps d'Orly pour Nouméa. L'un prend l'avion direct par l'est. L'autre va par l'ouest et devra changer à Los Angeles. Ils arriveront à peu près en même temps, mais l'un aura rencontré deux fois la nuit, et l'autre une fois seulement. / A chaque escale un couple descend des avions venant de Paris; un avion repart bientôt vers Paris, prenant un nouveau couple à chaque escale. / A l'intérieur des carlingues les couples dialoguent; l'oreille passe d'un appareil à l'autre, tourne tout autour de la terre. / Ce texte, commandé par la radiodiffusion française, a été diffusé pour la première fois le 16 juin 1962.". Un extrait, "Orly en poésie", en a été publié dans "L'Express, n°596, 15 novembre 1962, p.34" (FSA). Voir aussi l'entretien avec Marcelle J. Michel et le compte rendu de Raymond Jean. Voir également, F.C. Saint-Aubyn (1963), Michael Spencer (1968), Mary Wagner (1976), Marc Pessin (1981), Josée Lambert (1985) et Mariette Pessin (1985). Voir aussi au catalogue de la BNF le document suivant : "Réseau aérien, symphonie aérienne pour moteurs d'avion et voix humaine [Document d'archives] / Michel Butor. Date(s) : [1962]. Description matérielle :  79 ff. multigr. ; 27 cm. Note(s) : A l'occasion du 50e anniversaire de la mort de Wilbur Whright. - Réalisation radiophonique : Alain Barroux. Première diffusion : (France) Radiodiffusion française, France III - National, 19620616".
Airline Network a conversation/poem by Michel Butor ; translated by Elinor Miller ; directed by Ann Magaha, Daytona Beach, Flor. Embry-Riddle Aeronautical University, 1992. Document audiovisuel : 1 vidéocassette (94 min)  son., coul. VHS. La pièce, mise en scène par Ann Magaha a été présentée au Ormond Performing Arts Center, en Floride, le 14 novembre 1992. D’après l’oeuvre de Michel Butor : Réseau aérien. La représentation est suivie d’une discussion (14 min) avec le Dr. Elinor Miller (voir fonds Michel Butor de la Bibliothèque de l'UQAM).
- Curriculum vitae, 1996, pp.146-148.
- Jacques Poirier, 1997.
- Voir Julia Jäckel, 2002.
- Voir # Anthologie nomade, 2004, pp.51-67.
- Par ailleurs, Nicolas Viel, musicologue, nous écrit (qu'il en soit vivement remercié) le 25 avril 2006 : "Je souhaite vous indiquer qu'une musique a été composée pour Réseau aérien, mais j'ignore si elle a été effectivement utilisée. Elle semble avoir été jouée et probablement enregistrée puisque les partitions comportent des indications de doigté. Cette musique est de Pierre Barbaud et Janine Charbonnier. J'ignore aussi par quel canal cette commande a pu arriver aux deux amis compositeurs. Est-ce par Georges Charbonnier, mari de la seconde ? Je le suppose."
- Voir Marion Coste, 2015 et 2016.
Resnais, Alain :
- # Réponse de Michel Butor à une enquête de la revue de cinéma Premier plan qui consacre son numéro 18, d'octobre 1961, à Alain Resnais (pp.25-26). Voir # Supplément.
Restany, Pierre :
- Le Génie du lieu 6 avec Henri Maccheroni, préface de Luc Ferry, envoi de Pierre Restany, requête de Michel Leter, éditions Alessandro Vivas, 1991.
Le Retour du boomerang :
- Récit (?), éditions des PUF, 1988, 173 pp. Repris dans Oeuvres complètes VI, 2007. Livre de vrais-faux entretiens avec Béatrice Didier. Le livre se termine sur une récapitulation chronologique. "... Pour celui que l'audace des ouvrages antérieurs aurait intimidé, cet autoportrait assisté forme la meilleure des introductions. C'est un salon d'accueil avec son hôtesse." Voir aussi "Moments" (extraits de ces entretiens) dans Qui êtes-vous Michel Butor ?, pp.323-336. Comptes rendus de Jack Kolbert, Marie-Laure Delorme et Pierre Gamarra.
- Béatrice Didier,"La fiction autobiographique : Le Retour du Boomerang de Michel Butor", La Création selon Michel Butor, 1991, pp.215-232.
- Marie Miguet, 1994.
- Xiaoxia Wang, 2010.
Reumaux, David :
Journaliste.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire l'essai : # "Ce qu'on voit depuis 'l'écart'", pour David Reumaux. Texte paru tout d'abord dans la revue Le Chroniqueur, n°3, de janvier 1997 et lisible également sur le site internet de la revue (voir aussi Michel Butor avec 18 artistes). Texte repris dans La Page blanche, 2002 et dans Seize Lustres, 2006.
Le Rêve d'Irénée :
- Editions Cercles, coll. Sontexte, 1979, texte accompagné d'une cassette audio enregistrée par l'auteur le 29 septembre 1979. L'ouvrage "a été tiré à trente exemplaires, strictement hors commerce, sur vergé Richard de Bas numérotés de 1 à 30, et neuf cent soixante-dix exemplaires, sur velin pur fil Johannot numérotés de 31 à 1000." Texte repris dans :
- Quadruple fond, Matière de rêves IV, 1981, pp.11-36.
Reverdy, Pierre :
- Voir La Mansarde vive, 2006.
Review of Contemporary Fiction (The) :
- V.5, n°3, Fall 1985. Ce numéro spécial Butor (pp.64-183), entièrement en anglais, contient un certain nombre de traductions de textes de Butor signées Léon Roudiez : "On Flaubert's Bouvard and Pécuchet (dernier chapitre des Improvisations sur Flaubert), "The Bagatelles of Thélème", for Jean-Yves Bosseur, "Smoke Signals" (paru d'abord dans Brassée d'avril), et "The Raven's Reminiscences", for Ivar Ivask, (seul texte publié également en français) ainsi qu'un entretien avec Anna Otten et de nombreux essais de : Alastair Duncan, Angus A. Inglis, Jean-Claude Montel, Mary Beth Pringle, Jennifer Waelti-Walters, Barbara Mason, Frédéric Saint Aubyn, Paul Metcalf, Lois Oppenheim, Robin Knee, Jean-Claude Vareille, Martine Debaisieux, André Helbo et Josée Lambert. Il s'achève sur une bibliographie signée Frédéric Saint Aubyn : "Butor's Rare and Limited Editions : 1956-1983".
Révolte des Chutes (La) :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Révolution :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Revue - Musée des arts et métiers (La) :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Revue blanche FMR (La) :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
- "Ecrire l'art", La Revue blanche FMR, n°3, août-septembre 2008, pp.10-25. Il s'agit, sous ce titre, d'un ensemble de trois éléments : une reprise du texte "Sur la page" (voir Répertoire II), une reprise du poème # "A fleur de peau" et la reproduction de missives de Michel Butor à Cesare Peverelli sous forme de collages.
Revue de Belles-Lettres (La) :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Revue de la bibliothèque nationale de France:
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Revue de Paris (La) :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Revue des deux mondes (La) :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Revue des lettres et de l'audiovisuel :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Revue des sciences humaines :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
- N°205, janvier-mars 1987. Ce numéro intitulé Musique et littérature contient un texte critique de Jean-Yves Bosseur, suivi d'un entretien de ce dernier avec Butor qui lui dédie le texte "Les Bagatelles de Thélème" présent dans ce volume, et un texte de Henri Pousseur écrit à l'occasion du soixantième anniversaire de l'auteur.
Revue d'esthétique :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Revue d'histoire littéraire de la France :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Revue Frontenac / Frontenac Revue :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
- N° 15 (2000) : La déconstruction de l'écriture chez Michel Butor. Parution du dernier numéro de la Revue Frontenac, revue bilingue sur la littérature et les arts dirigée par des étudiants de 2e-3e cycles (Queen's University, Kingston, Ontario). Table : Michel Butor, "Quel rôle pour la littérature aujourd'hui ?". Jeremy Worth, "Religion et écriture : L'Emploi du temps de Michel Butor". Lucia Trifu, "L'Emploi du temps de Michel Butor ou l'itinerrance de l'écriture entre l'espace strié et l'espace lisse". Roselyne Pirson, "La Modification ou le non-lieu de l'écriture". René Audet, "Mobile : de la subversion à la réappropriation du Livre". Brigitte Rozon, "La descente de l'écriture ou la remontée du lecteur ? L'étude des spectres de l'Occident dans 6 810 000 litres d'eau par seconde". Lucia Trifu, compte rendu de Butor et l'Amérique,Mireille Calle-Gruber (éd.), Paris/Montréal, L'Harmattan, 1998. (Source : http://www.fabula.org).
Revue Jules Verne :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Revues ...
... et périodiques dans lesquels sont parus des textes et des entretiens de Butor en français :
    - Action poétique, Actualité littéraire, Aencrages & Co, Aleph, Alif , Amis d'auberge verte, Anacoluthe, @nalyses,Ane (L'), L'Animal, Annales du Centre Universitaire Méditerranéen, Arbre (L'), Arc (L'), Arche (L'), Archipel, Archipels, Architecture d'aujourd'hui (L'), Arguments,Arpa, Art de France, Artère, Art & Fact, Art & Métiers du livres, Art et poésie, Artics, Artitudes international, Art Le Sabord, Artpassions magazine, Art press, Arts,Arts & cultures, Arts et lettres, Arts et loisirs, Arts et mémoire, Artspace, Aube magazine, Aujourd'hui poème, Australian Journal of French Studies, Autogriffe, Avant-Quart,
    - Bacchanales,Baracola, Basilic, Beaux Arts, Besace à poëmes (La), Bibliothèque(s), Bout des Bordes (Le), Brèves, Bryn Mawr Alumnae Bulletin, Bulletin de la Bibliothèque nationale, Bulletin de la NRF, Bulletin de la Société des Professeurs Français en Amérique, Bulletin des amis du musée-bibliothèque PAB,
    - Cahier bicolore, Cahier du Refuge (Le), Cahiers Cistre 4, Cahiers de la bibliothèque littéraire Jacques Doucet, Cahiers de la compagnie Renaud-Barrault, Cahiers de la différence, Cahiers de la Faculté des lettres (Genève), Cahiers de l'Association Internationale des Etudes Françaises, Cahiers de l'Herne (Les), Cahiers de Paris VIII, Cahiers de philosophie, Cahiers des saisons (Les), Cahiers du CCI (Centre de Création Industrielle), Cahiers du Centre d'Etudes et de Recherches Marxistes(Les), Cahiers du chemin (Les), Cahiers du chêne-voyelle (Les), Cahiers du désert (Les), Cahiers du Musée national d'art moderne, Cahiers du Sud (Les), Cahiers du XXe siècle, Cahiers Georges Perec, Cahiers intempestifs, Cahiers J.-M. G. Le Clézio (Les), Cahiers libres (Les), Cahiers naturalistes (Les), Cahiers pour un temps, Calades, Caractères, Caravanes, Carnets du forum, Carrefour, Cause freudienne (La), Cavaliers seuls, Cercle ouvert, Ce temps de lire, Change, Change international, Chat messager (Le), Chemin de ronde, Chimères, Chroniques de la Bibliothèque nationale de France, (Chroniques de) l'art vivant, Chroniqueur (Le), Cimaise, 50 sept, Classica, Codex Atlanticus (Le), Collectif Triangle, Coloquio artes, Communication et langages, Conferenze dell’Associazone Culturale Italiana (Le), Confluences poétiques, Connaissance des arts, Construire, Continent Cendrars, Contre-vox, Coopération, Corps écrit, Correspondance littéraire (La), Correspondances, Coup de soleil, Courant d'Ombres, Création,CREU (Le), Critique, Le Croquant, Cyanur, Cybergeo,
    - Dauphiné libéré (Le), Dédale, Degrés, Delta, station blanche de la nuit, Devoir (Le), Diérèse+, Digraphe, Dimanche magazine, Dire, Don Quichotte, Drapier (Le),
    - Echo d'Hugo (L'), Ecorces, Ecrire de l’école à l’Université, Ecrire magazine, Ecrits d'asile et d'ailleurs, Ecriture, Ecritures, Eden'Art, Education (L'), Education nationale (L'), Elite, Ellébore, Encres vagabondes, Encres vives, Energeia, Energumène (L'), Equinoxe, Espace Sculpture, Espace treize treize, Esprit, Esprit créateur (L'), Estocade (L'), Etats provisoires du poème, Etudes françaises, Europe, Evénement du jeudi (L'), Express (L'),
    - Fabrique (La), Faire-part, Festival du roman, Figaro littéraire (Le), Figures, Flache, Fleur de lune, FMR, Foldaan, Foudulire international (Le), Français dans le monde (Le), France nouvelle, France-Observateur, Francofonia, Frank, French American Review (The), French Literature Series, French Review (The), Friches, Frontenac Review, Fusées,
    - Galerie (La), Gare maritime, Gazette de Lausanne (La), Gazogène, Genesis, Genève Lettres, Gradiva, Guépard (Le),
    - Harvard review, Hebdo littéraire (L'), Histoires littéraires, Hommes sans épaules (Les), Horizons Maghrébins, Hors Jeu, HorsPress, Humanité (L'),
    - Ici et là, Igitur, Images, Imbriaque (L'), Impasses, Incendits, Inédits, Inrockuptibles (Les), Insita, Instant du monde (L'), Intrait d'Union, Iris-Food Art Contemporain,
    - James Joyce Quarterly, Jardin d'essai (Le), Java, Jazz Magazine, Journal de Genève (Le), Journal of 20th Century (The),
    - Kentucky Romance Quarterly, Kyrn magazine,
    - Letteratura francese contemporanea,Lettre de l'académie (La), Lettres françaises (Les), Lettres nouvelles (Les), Levure littéraire, Libelle, Libération, Liberté, Libretto, Lieux d'être,Lire, Lire magazine, Littérales, Littérature, Livres de France, Livres Hebdo,
    - Magazine littéraire (Le), Malahat Review (The), Manteia, Marche romane, Mardi-Samedi, Marseille, Marsyas, Médiations, Mêlé, Mélusine, Mercure de France, Métamorphoses, Métaphores, Micromégas, Midi, Moments littéraires (Les), Monde (Le), Monde de la musique-Télérama (Le), Monde de l'éducation (Le), Monde des débats (Le), Monde nouveau, Mots, Mots la vie (Les), Musique en jeu,
    - Neusprachliche Mitteilungen aus Wissenschaft und Praxis, New novel review, Nice-Matin, Noir sur Blanc, Noise, Nord', Nota Bene, Nouveau recueil (Le), Nouvel Hebdo (Le), Nouvelle Barre du jour (La), Nouvelle Critique (La), Nouvelle revue d'esthétique, Nouvelle Revue Française (La), Nouvelle Revue Pédagogique, Nouvelles (Les), Nouvelles littéraires (Les), Nouvel Observateur (Le), Novo, NRF, Nu(e), Nuit blanche,
    - Obliques, Oeil (L'), Oeuvres & Critiques, Op. cit., Opéra, Opus international,ORACL, Orée, Orient littéraire (L'), Osiris, Otrante, Ouvre-boîte (L')
    - Page blanche (La), Paillon (Le), Parachute, Parade Sauvage, Paris-Match, Paroles gelées, Parole vaine (La), Particolare (Il), Passe (La), Passe-Muraille (Le), Patriote Côte d'azur (Le), PCA hebdo, Pensée française, PerformArts, Perpétuelles, Pièces, Phantomas, Philosophie magazine, Phréatique, Plaisir de France, Planète Sud, Pleine marge, Plexus, Plus, Po&sie, Poésie d'ici, Poésie/Première, Poésie 1, Poésie 84, Poésie 85, Poésie 86, Poète (Le), Poètes du monde, Politis (Le nouveau), Possibles, Pour l'art, Préau des collines, Préfaces, Premier plan, Présages, Private, Profils, Promesse, Provence (La), Provençal (Le), Puits de l'ermite (Le),
    - Quadrum, Questions, Quinzaine littéraire (La), 15 10, Quotidien de Paris (Le),
    - Réalités, Recherches et travaux, Recueil, Reg'arts, Religions et histoire, Rémanences, Rencontres artistiques et littéraires, The Review of Contemporary Fiction, Révolte des Chutes (La), Révolution, La Revue - Musée des arts et métiers, Revue blanche FMR (La), Revue de Belles-Lettres (La), Revue de la bibliothèque nationale de France, Revue de Paris (La), Revue des deux mondes (La), Revue des lettres et de l'audiovisuel, Revue des sciences humaines, Revue d'esthétique, Revue d'histoire littéraire de la France, Revue Frontenac, Revue Jules Verne, Rivista di estetica, Rixes, Romantisme, Roman 20/50,
    - Sabord (Le), Saggi e ricerche di letteratura francese, Saisons (Les), Salmigondis, Samedi (Le), Sandorama,Sape (La), Scalène, Scènes Magazine, VII (L'), Shi'r, Siècle 21, Sigma 13, Silex, Sites, Soir (Le), Souffles, Spirale, Stanford French Review, Strapontin, Strates, Succion, Sud, Symphonia, Synthèses,
    - Tangence, Tartalacrème, Télérama, Tel Quel, Temps (Le), Temps des poètes (Le), Temps modernes (Les), Temps parallèle (Le), Temps qu'il fait (Le), Tendance pap l'art, Texte, Texte en main, Textuerre, Texturas, Thélème, Topique, Totem, Toulouse Culture et loisirs, Transfuge, Traverses, Travioles, Tribune de Genève (La), Trou,
    - Ubacs, Union des écrivains,
    - Vagabondages, Vicesersa, Vie des arts, Vie du rail (La), Vie intellectuelle (La), XXe siècle, Voix du Nord (La), Vrille, VSD, [vwa],
    - W'Allons-Nous ?, World Literature Today,
    - Yearbook of Comparative and General Literature
    - Zéro limite, Zibeline, Zurgai.
Rey, Christophe :
- L'Afrique intime ou la naissance d'une oeuvre rebelle. "Christophe Rey, réal. Editeur(s) : S.l. : JPL : TV 10 Angers : TV Rennes : Rennes Cité media, 2000; Paris : Direction du livre et de la lecture, 2001. Description : 1 cassette vidéo (U-Matic) (39 min) : N et b et coul. (SECAM). Résumé ou extrait : Préparation d'un ouvrage de bibliophilie "L'Afrique intime" avec l'auteur : Michel Butor, l'illustrateur : Thierry Lambert et l'éditeur : Hervé Aussant. Des images d'Afrique en noir et blanc illustrent les textes." (CBN). L'oeuvre a été reprise sur DVD en 2010.
Rey, Ghislaine del :
Critique d'art.
- "Butor : un certain regard…", paru dans Loxias-Colloques, Voyage en écriture avec Michel Butor, Le pas du texte, Butor : un certain regard…, mis en ligne le 15 décembre 2011, URL : http://revel.unice.fr/symposia/actel/index.html?id=314.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "Regard regards", pour Ghislaine del Rey. Texte repris dans L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.63-64 et dans Lieux d'être, été 2010, p.90. Sur le site de la Bibliothèque municipale de Nice (CBN) on note : "Anthologie des Rencontres poétiques internationales en Suisse romane [texte imprimé] / [Michel Butor ; Justo Jorge Padron ; Jean-claude Pinson, ... [et al.]]. - Yverdon-les-Bains : Rencontres poétiques internationales, 1994. - N. p. : fac-sim, ill. en noir et blanc ; 21 cm. M. Butor a obtenu le prix des Rencontres poétiques internationales 1994 avec le poème : "Regards (sic) Regards". Poèmes traduits en français avec en regard les fac-sim des manuscrits en langue originale. Index biogr. des auteurs".
Reybaud, Fabienne :
- Voir # La Voix des masques. Sous le sous-titre "Un monde encore inexploré", l'auteur écrit dans Le Figaro du 18 avril (15 octobre) 2007 (article en ligne) : "À une autre échelle, Vacheron Constantin lance Les Masques, un set de quatre montres édité à 25 exemplaires qui rend hommage aux arts primitifs. « Nous voulions réaliser des pièces exceptionnelles en utilisant la technique de la gravure et trouver un thème qui raconte l'aventure humaine, explique Juan-Carlos Torres, le PDG de Vacheron Constantin. L'idée des masques s'est imposée comme une évidence. Le Musée des arts primitifs Barbier-Mueller nous a prêté des pièces pour que l'on puisse les reproduire sur le cadran d'une montre de collection. » / Évitant l'écueil de l'anecdotique comme celui de l'exercice de style, Vacheron Constantin livre là un travail éblouissant. Quatre masques, provenant chacun d'un continent (Asie, Amérique, Afrique, Océanie), ont été choisis et reproduits à l'identique telles des sculptures miniatures en or, prématurément vieillies. Montées sur le cadran de la montre, ces figures atemporelles sont encerclées de poèmes en prose de Michel Butor. Devant la beauté de ces masques sans âge, le temps disparaît : il s'affiche sans aiguille dans des disques, aux quatre coins du boîtier (Calibre manufacture VC 2460G4). « Nous avons voulu explorer un monde où l'horlogerie suisse n'était jamais allée. »"
Reynès, Laurent :
Sculpteur. Il est né le 13 septembre 1961 à Montpellier. Docteur en Art, architecte D.P.L.G, il est également professeur à l'Ecole d'Architecture de Strasbourg depuis 1994.
Construction voyageuse, "sculptures de Laurent Reynès photographiées par Laurent Reynès, textes de Michel Butor et al., Karlsruhe : Centre culturel français, 1997, 21 x 14 cm, texte français-allemand" (PL). "C'est un ensemble de cubes photographié dans différents lieux" précise Butor.
- "Zodiaque urbain", pour Laurent Reynès, Fusées, n°2, septembre 1998, pp.47-49. Texte repris dans Octogénaire, 2006, pp.43-45. Voir Martine Cotin, 2012.
Laurent Reynès, Les Editions Minuscules, 2009. "192 pages couleurs, très largement illustrées. Contenu : 10 rubriques du travail de l'artiste sont présentées dans le livre, à savoir Construction Voyageuse, Constructions abstraites, Eruptions cutanées, Herculéennes, Aériennes, Poids du monde, Paysages mentaux, Mois de l'année, Portraits de ciels, Paysages minutes. Textes : Michel BUTOR : 10 poèmes envoi sur chacun des types de travaux. Laurent REYNES : textes introductifs à chaque rubrique. François SICARD : texte conclusif. Photographies : Bernard Grange, Cyrille Ludot, Chloé Reynès, Laurent Reynès, François Sicard."
Tour du retour de Marie-Jo, pour Laurent Reynès et l’association Libre-Objet : "Marie-Jo était à l’hôpital pour une intervention. Je me trouvais tout seul dans ma maison, très maladroit pour tout ce qui concerne le ménage. J’attendais donc son retour avec impatience. J’ai construit cette petite tour pour faire le guet. Elle est blanche comme les nuits d’attente, mais quand on ouvre ses fenêtres, elle se met à chanter de couleurs. / Michel Butor, Lucinges, le 28 avril 2009". Série Limitée (40), numérotée, signée. Voir Marie-Jo, 1996.
Le petit théâtre de L'Embarquement de la reine de Saba, pour Laurent Reynès et l’association Libre-Objet : "Il y a quelques années j’ai écrit le livret d’une sorte d’opéra, ou plutôt d’oratorio, vu le rôle qu’y joue le récitant, en prenant comme thème et naturellement décor, un tableau de Claude Gellée dit le Lorrain, conservé à la  National Gallery de Londres, représentant l’embarquement  de la reine de Saba pour aller rendre visite au roi Salomon. Les tableaux de ce peintre ressemblent étonnamment à des décors de théâtre. La perspective y est accentuée par des édifices qui encadrent la scène et qui forment comme des portants, découvrant un espace souvent maritime qui nous emporte dans un lointain illimité, avec un éclairage très diversifié, toutes les heures du jour et de la nuit, mais surtout le matin et le soir, l’apparition du Soleil ou sa disparition. En concevant ce théâtre miniature, j’ai voulu lui rendre hommage en accentuant l’effet de profondeur et multipliant l’éclairage les ruissellements lumineux. / Michel Butor, Lucinges, 2010". Série Limitée (50), numérotée, signée.
Fabrique à litanies, pour Laurent Reynès et l'association Libre-Objet, 2011. 70 exemplaires. Voir BBB, 2016, pp.224-225. Voir aussi # Joël Leick, 1997.
Laurent Reynès : poids du monde : "sculpture - peinture / textes Michel Butor, Daniel Payot. - Strasbourg : Ed. Minuscules, 2011. - 1 vol. (55 p.) : ill. en noir et blanc ; 28 cm. Contient : Le ciel s'appesantit : pour Laurent Reynès / Michel Butor" (CBN). Voir Les graphies du regard, 2013 et Sophie Rousseau, 2016 ainsi que suivant :
-Le poids du monde, les éditions Minuscules, 2012 (CDE).
Château de cartes, 2014 (2015), association Libre-Objet (CDE).
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "Zodiaque urbain", pour Laurent Reynès.
Reyns-Chikuma, Chris :
- "Le Japon depuis la France de M. Butor. Un texte néo-japoniste tendu entre hypertexte et orientalisme", French Forum, vol.28, n°3, Fall 2003, pp.101-117 (FXXB).
- "M. Butor japonisant : collation entre néo-japonisme et orientalisme", intervention au colloque des 26 et 27 septembre 2008 à l'Université Rikkyo (voir Michel Butor. À la frontière, ou l'art des passages, 2011).
Reznicek, Brigitte :
- Untersuchungen zum Wortschatz von Michel Butor, Wien, 1966, thèse inédite (PR).
Riby, Jacques :
Lingots dilapidés, Leuwers, 2014 (CDE).
- Réconfort d'équinoxe, Leuwers, 2016 (CDE). Voir aussi Youl, 2012, Fedi et Partezana, 2013 et Cordrie, 2014.
- Trois gouttes de ténèbres, Leuwers, 2016 (CDE). Voir aussi Leick, 2011.
Ricardou, Jean :
- "Michel Butor ou le roman et ses degrés", NRF, n°90, 1er juin 1960, pp.1157-1161. L'auteur écrit en terminant son compte rendu : "Si l'on est tenté d'assimiler L'Emploi du temps à une cathédrale, il faut dire de Degrés, cette imbrication de chantiers et de ruines, qu'il figure une manière de tour de Babel. Dans cette mesure, il me semble permis d'avancer que la réussite profonde de ce livre courageux est fonction directe de son échec littéraire de surface ou, si l'on préfère, que ce livre est, présisément, une réussite au second degré."
- "L'histoire dans l'histoire", Critique, n°231-232, août-septembre 1966, pp.724-729. Une partie seulement de cet article concerne Butor. Il s'agit de la partie intitulée : "B) L'Emploi du temps, ou l'éclatement de la mise en abyme".
- Ricardou, Jean : Problèmes du nouveau roman, 1967, pp.161-170 et 185-188.
- Nouveau roman : hier, aujourd'hui,2 Pratiques, 1972. Participe à la discussion qui suit l'intervention de Georges Raillard, pp.279-295.
- ""Michel Butor", in Le Nouveau Roman, Collection Ecrivains de toujours 92 (Paris : Seuil, 1973), pp.144-54" (FSA).
- "Le nouveau roman existe-t-il ?", Dialogue de France-Culture, Ecrire ... Pour quoi ? Pour qui ?, Presses universitaires de Grenoble, 1974, p.97-120, entretien de Jean Ricardou avec Georges Raillard.
Rice, Donald B. :
- "Etude critique des romans de Michel Butor 1954-1965, Dissertation Abstracts, vol.31, n°1, July 1970, 401-A (FXXB). Compte rendu : thèse Univ. of Wisconsin, 1969, 354 p.
- Voir Peter Schofer.
- "The Exploration of Space in Butor’s ", in George Stambolian, ed., Twentieth Century French Fiction, Essays for Germaine Brée, Forword by Henri Peyre (New Brunswick : Rugers University Press, 1975), pp.198-222 (FSA).
- "In the Interval : Butor and Decor", Yale French Studies, no. 57, 1979, 208-27 (JHD).
- "Michel Butor", Contemporary Literature, vol. 20, n°4, Autumn 1979, pp.524-528. On Dean McWilliams : The Narratives of Michel Butor (FXXB).
- "Mason, Barbara. Michel Butor : A Checklist", The French Review, n°5 (April 1982), p.690 (FSA).
- "Marianne Hirsch : Beyond the single vision : Henry James, Michel Butor, Uwe Johnson," French Review, LVI, n°6, May 1983, pp.956-957 (FXXB).
Rice-Sayre, Laura :
- "Le roman policier et le nouveau roman : entretien avec Michel Butor", French American Review, I, n°2, spring 1977, pp. 101-114, entretien avec Laura Rice-Sayre. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.II, pp.220-232.
Richard, Jean-Pierre :
- Richard, Jean-Pierre : Paysage de Chateaubriand, Seuil, 1967, pp.34, 37.
- "6/7 ou les dés de Rabelais", pour Jean-Pierre Richard, Littérature, n°2, mai 1971. Repris dans :
- Répertoire IV, 1974, dans "Les hiéroglyphes et les dés". Mais cet essai, le plus long du recueil, est dédié à Denis Hollier, coauteur avec Butor de Rabelais ou c'était pour rire, si bien que Butor dédie tout le volume à Jean-Pierre Richard, cas unique de ce type de dédicace dans toute la série.
- Jean-Pierre Richard fait partie du jury de soutenance de thèse de Butor en 1973.
Richer, Jean :
- "Introduction" à Jean Richer, Géographie sacrée du monde grec, Hachette, 1967, pp.12-18. Ce texte est en réalité paru précédemment sous le titre "Sites" dans La Revue de Paris en mai 1966, pp.55-60. Il a été repris :
-  "Sites", pour Jean Richer, dans Répertoire III, 1968, pp.25-31 (un large extrait paraîtra dans Réalités, n°267, en avril 1968, pp.118, 121, 123, 127 et 131).
- "Sur la plaque tournante", dans Le Rêve du déménagement, in Revue rêvée, en sept fascicules, textes critiques de Jean Richer, etc., éditions Lettera Amorosa, 1974-1975, 64 exemplaires. Le texte de Jean Richer qui concerne Histoire extraordinaire se trouve dans le premier fascicule.
- "Marges pour l'apocalypse", pour Jean Richer, Répertoire V, 1982, pp.85-98.
Ridder, André de :
- "De nieuwe franse roman. Butor", De Vlaamse Gids, 44, 1960, pp. 355-377 (BderF).
Rieder, Jean-Luc :
- "De Beethoven à Butor", Le Journal de Genève, 1er décembre 1989, p.20. Compte rendu du Dialogue avec les 33 variations en collaboration avec Jean-Fançois Heisser.
- Une série de cinq entretiens de Michel Butor, au micro de Jean-Luc Rieder : http://www.rsr.ch/espace-2/musique-en-memoire/selectedDate/01/03/2007#jeudi (adresse fausse), pour l'émission Musique en mémoire à la Radio Suisse Romande le 1er mars 2007.
Rifat, Mehmet (et Sema) :
Sémioticien et traducteur (chercheuse et traductrice). Les renseignements ci-dessous lui sont dus. Qu'il en soit remercié.
- Texture romanesque et analyse structurale : "La Modification" de Michel Butor . "Mehmet Rifat Guzelsen. Editeur(s) : Istanbul : S.n., 1978. Description : N. p. ; 20 cm. Note(s) : Résumé de thèse." (CBN). Thèse parue sous le titre : Roman Kurgusu ve Yapisal Çözümleme : Michel Butor’un Degisim’i, Istanbul Üniversitesi Yayinlari, 1978. Thèse remaniée et à nouveau publiée aux éditions Yapi Kredi en 2012. Voir ici-même le résumé en français.
- Roman Üstüne Denemeler, Istanbul, Éditions Düzlem, 1991, 144 p. (traduit par  Mehmet Rifat, en collaboration avec Sema Rifat) : le livre comprend la traduction  en turc des huit premiers textes des Essais sur le roman de Michel Butor. Voir suivant :
- “Yeni-Roman, Michel Butor ve Roman Üstüne Denemeler” (“Nouveau-Roman, Michel Butor et Essais sur le roman”, préface de Mehmet Rifat pour la  traduction Roman Üstüne Denemeler (Essais sur le roman), 1991, pp. 7-15;  2e édition légèrement remaniée, in Mehmet Rifat,  Gösterge Elestirisi (La Sémiocritique), Istanbul, Éditions Tavanarasi, 2002, pp. 88-94.
- “Michel Butor : Romanda ‘Siz’li Anlatim ve Anlatici-Kahraman-Okur Iliskileri” (“Le Roman au ‘Vous’ et Relations Narrateur-Héros-Lecteur”), in Mehmet Rifat,  Metnin Sesi (La Voix du texte), Istanbul, Éditions Is Kültür, 2007, pp.59-63 (texte remanié des pages 29-37 de la thèse de doctorat de l’auteur).
- “Göstergebilimsel Bir Islem : Kesitleme” (“Une procédure sémiotique : la segmentation”), in Mehmet Rifat, Genel Göstergebilim Sorunlari (Problèmes de sémiotique générale), Istanbul, Éditions Alaz; 2e édition  remaniée, Éditions Sözce; et 3e édition précédée de Homo Semioticus du même auteur, Istanbul, Éditions Yapi Kredi, 2007, pp.103-109 (cet article porte sur les  disjonctions graphique, temporelle, spatiale, actorielle dans La Modification de Michel Butor).
Rifat, Samih :
Traducteur
- San Marco' nun betimi, "Michel Butor; çeviren Samih Rifat. Editeur(s) : Istambul : YKY, 1999. Description : 116 p. : ill., couv. ill. ; 24 cm. Traduit de : Description de San Marco" (CBN).
Rigal, Florence :
- Butor, la pensée-musique, précédée d'une lettre de Michel Butor, "Dans la forêt des sons" (pp.9-10), L'Harmattan, 2004, 280 p. Lettre reprise dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.529-530.
- Trouvé sur Fabula.org : "Centre d'Étude du XXe siècle. Colloque Agir sur la cité, 19 et 20 mai 2005. Université Paul Valéry Montpellier III.... Jeudi 19 mai 2005 .... 16h45-17h15 : Florence Rigal (Université de Montpellier III), "Butor : re-lieur de l'extrême".
- Trouvé sur Fabula.org : "De la polyphonie à la monodie : Butor, une voix politique" dans Ouvertures musicales (L'Esprit créateur, Vol. 47, n° 2, été 2007), pp.33-42.
Rigaudis, Marc :
- Regard de la France sur le Japon de 1945 à 1995, thèse de Marc Rigaudis sous la direction de Anne Henry soutenue à Montpellier 3 en 1996. Voir suivant :
- Japon, mépris ... passion. Regards de la France sur le Japon de 1945 à 1995, l'Harmattan, 1998.
Rigolot, Carol :
- "Duffy, Jean H. : Butor : La Modification", French Review, vol. 65, n°5, April 1992, pp.827-828 (FXXB).
Rigolot, François :
- "Michel Butor et Denis Hollier : Rabelais",The French Review, V.XLVIII, n°2, décembre 1974, pp.411-412. "Du côté de Butor, tout est approximation et interprétation,Rabelaesus, cum commento. La critique s'y fait rêve et le rêve, critique... Du côté de chez Hollier, des faits, dépourvus de commentaire : clairs et distincts, rappelés avec prudence et économie.... Là où Butor et Hollier se rejoignent, c'est que Rabelais a été abusivement annexé par les rabelaisants. Il faut le rendre à "ce contre-univers populaire, collectif, anonyme et anti-individualiste" (p.142) dont a parlé Michel Beaujour. Or s'insurger contre cette "minoration du rire", c'est peut-être sacrifier davantage au mythe de notre siècle qu'à celui de Rabelais."
Rimann, Jean-Philippe :
- "Vanités : Butor-Maccheroni", intervention au cours de la journée d'étude "Michel Butor et les livres d'artistes. Questions de lecture" à l'Université de Berne, le 10 mai 2013.
Rimbaud, Arthur :
- !§! "Rimbaud", cours de Michel Butor mis en ligne, Université de Genève, année 1981-1982 (http://mediaserver.unige.ch).
- # "Hallucinations simples" pour Martine Saillard, Parade Sauvage, revue d'études rimbaldiennes, n°3, avril 1986, pp.2-13. Le texte est daté d'août 1985. Au bas de la dernière page on peut lire : "Ce texte de Michel Butor est un extrait d'un livre à paraître aux éditions Traversières". Finalement c'est aux éditions Ubacs que ce livre paraîtra. Voir suivant :
- # "Hallucinations simples", Avant-goût II, 1987. Voir supra et infra 1989, 1996 et 2004.
- "Entretien avec Jean-Marie Le Sidaner", Flache, n°1, mai 1988. Repris dans Gyroscope.
"Rimbaud - Le photographe", Cahiers de la différence, n°3, juillet-septembre 1988, pp.35-40. Se reporter au chapitre 10 des Improvisations de 1989 ci-après.
Le fantôme de l'enfant marcheur, Arthur Rimbaud, court métrage, 1988, 23 min/16 mm/Couleur. Auteurs/Scénaristes :  MIMOUNI William, LE SIDANER Jean-Marie : "La vie et l'œuvre du poète Arthur Rimbaud sont évoquées à partir de quelques pistes tracées par l'écrivain Michel Butor. Le film est constitué d'une mosaïque d'images de l'interview de Michel Butor filmé dans le musée Rimbaud, étayée par les images d'un parcours onirique des rues de Charleville Mézières et des paysages des Ardennes. Les commentaires de l'écrivain alternent avec ses lectures de poèmes et de lettres d'Arthur Rimbaud, de sa sœur ou de sa mère. Il retrace différents aspects de sa biographie, de son œuvre et de son mythe, et évoque sa propre fascination pour le poète."
Hallucinations simples, voix/textes de Michel Butor, éditions Artalect, 1989. Coffret de deux cassettes audio : I "Hallucinations simples" suivi de "Villas 1900" et II "Entretiens" avec Jean-Marie Le Sidaner. Voir supra 1986 et infra 1996.
Improvisations sur Rimbaud, essai, éditions de la Différence, 1989, 201 pp. "Pour Jean-Marie Le Sidaner". Repris dans le volume XI des Oeuvres complètes, 2010. Comptes rendus de Florence Noiville et Dominique Pierson. Voir aussi Isabelle Rüf et Jean-Denis Bonan. Réédité aux éditions Pocket, collection Agora en 1994 et en 2005 aux éditions de la Différence avec une postface de Mireille Calle-Gruber (« Le Rimbaud de Michel Butor. Enfantements Désenfantements de Rimbaud », pp. 189-230). "Les propositions les plus neuves [de cet ouvrage], écrit Jean-Charles Gateau, portent certainement sur la "phase" du "photographe" : Butor prend le contre-pied des idées reçues sur le “silence” de l’expatrié. À ses yeux [ceux de Butor], Rimbaud, dans ses débuts éthiopiens, est un personnage vernien, avide de réaliser l’idéal du sauvage savant comme le Cyrus Smith de L'Ile mystérieuse. Il n’aurait pas renoncé à écrire, mais changé d’objectif, projeté d’écrire un livre d’exploration (un Génie du lieu abyssin !) dont le Rapport sur l’Ogaden donne quelque idée. Et plus tard, l’agonisant aurait multiplié, dans sa correspondance, les récits de son calvaire avec l’arrière-pensée de s’en servir un jour, après sa guérison. Les dons de pédagogue de Butor font merveille, dans ces Improvisations, pour éclairer le lecteur, même (ou surtout) non spécialiste, à la fois sur les grandes lignes de l’aventure, les audaces prosodiques ou lexicales, pour tracer le cadre général, évoquer le contexte culturel, élucider les détails difficiles, et commenter cursivement, en “zoomant” avec aisance du grand angle au gros plan les principaux poèmes." Essai traduit en allemand en 1994 sous le titre : Versuch über Rimbaud. Autres volumes de la série : Improvisations sur Flaubert (1984), Improvisations sur Henri Michaux (1985), Improvisations sur Michel Butor (1993) et Improvisations sur Balzac (1998).
"Tournant autour de Rimbaud", pour Claude Reichler, Ecriture, n°32, printemps 1989, pp.212-225. Reprises : voir infra 1991 et Gyroscope, 1996.
- "Michel Butor : "Rimbaud n'a jamais cessé d'écrire"", Lire, n°182, novembre 1990, pp. 171-172. Voir # Supplément.
- "Michel Butor : 'Grâce à Rimbaud, j'ai osé'", Le Nouvel Observateur, n° 1378,4-10 avril 1991, p.23, entretien avec Fabrice Pliskin. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.III, pp.254-255.
"Tournant autour d'Arthur Rimbaud", pour Claude Reichler, Letteratura francese contemporanea, n°32, du 01/07/1991, pp.6-15 (CBN). Texte repris dans Amis d'Auberge Verte, n°1, du 01/11/1991 (CBN). Voir aussi supra 1989 et infra Gyroscope, 1996.
- Leçons d'enfer d'Henri Pousseur, 1991.
- Butor cite le troisième poème (excepté le premier vers) d'"Enfance" (Illuminations) dans "Pour garder son calme", Transit ("Treize stations dans le tourbillon parisien") et l'entremêle au poème "Il y a" (Calligrammes) d'Apollinaire, un rapprochement suggéré sans doute par l'analogie du début de ces vers.
- "In memoriam Arthur Rimbaud (Souvenir de Tunis) ", Avant-goût IV, 1992, pp.45-46. Repris dans "Amis d'Auberge Verte [Séoul : Association Coréenne des Etudes Rimbaldiennes], n°2, du 01/12/1992, texte français et traduction coréenne en regard" (CBN) et dans Ici et là (voir infra 1997) ainsi que dans Par le temps qui court, 2016.
- Dans Supermarché, 1992, Butor cite le poème "Solde" des Illuminations.
- Le programme "Voyant" de Gyroscope, 1996, contient : "Hallucinations simples", "Tournant autour de Rimbaud" (voir supra 1989) et # "Outre-Harrar" (ce dernier poème est repris dans L'Horticulteur itinérant, 2004, p.121 et dans Michel Butor : rencontre avec Roger-Michel Allemand, 2009, p.178). Voir aussi # Anthologie nomade, 2004 qui reprend # "Hallucinations simples". Voir supra.
- "Avec Jean-Marie Le Sidaner et William Mimouni, j'ai également fait un court métrage sur Rimbaud, Le fantôme de l'enfant marcheur; nous avons tourné en plein été dans la campagne autour de Charleville, on se serait crus en Abyssinie..." (Curriculum vitae, 1996, p.169, voir aussi pages 238 à 240).
- "Souvenir de Tunis, In memoriam", Ici et là, 1997, p.9. Voir supra.
- Jacques La Mothe, 2000.
- Marie Jo et Michel Butor, Dialogue avec Arthur Rimbaud sur l'itinéraire d'Addis-Abeba à Harar, pour Alain Borer, éditions L'Amourier, 2001. De cet ouvrage "vint-cinq exemplaires, numérotés de I à XXV, sont accompagnés d'une photographie originale en couleurs signée." Compte rendu d'Amadou Atar. Texte repris dans le t.X des Oeuvres complètes, pp.317-343 et sur le site de Raphaël Monticelli. Voir aussi BBB, 2016, pp.40-41.
"Rimbaud vu d'Extrême-Orient" dans Lee Joon-Oh, L'Autre de Rimbaud. Préface de Ynhui Park, présentation de Michel Butor. Librairie-Galerie Racine, 2002, pp.15-19. Texte lisible sur le site de Raphaël Monticelli et repris dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.490-494 (où il est dédié à Lee Joon-Ho (sic)).
- Improvisations sur  Rimbaud, 2004. Voir supra 1989.
- Voir Mireille Calle-Gruber, 2004.
- Dans Le Temps (samedi 27 mars 2004) on peut lire cette "brève" : "Dans le cadre de l'exposition 43 artistes avec Michel Butor, qui se tient au Théâtre du Crochetan à Monthey jusqu'au 2 mai, l'auteur de La Modification donnera une conférence sur Arthur Rimbaud, le 1er avril à 20 h 30."
"Double vie, double vue", L'Express, 19 juillet 2004. Article lisible sur le site de l'hebdomadaire. Repris sous le titre "La poésie de Rimbaud" sur le site de Raphaël Monticelli et dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.395-398 (où il est dédié à André Clavel).
"Difficile ascension du Parnasse", Télérama, hors-série/Rimbaud, novembre 2004, pp.31-37. Texte lisible sur le site de Raphaël Monticelli sous le titre "Trois années de révolution poétique" et repris dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.504-512 (où il est dédié à Michèle Gazier).
- Inaugure en décembre 2004 l'exposition bilingue "Arthur Rimbaud. Je est un autre" au musée Strauhof de Zurich.
"Arthur Rimbaud par Michel Butor", pour André Velter, dans Passeurs de mémoire, Poésie, Gallimard, 2005, pp.305-315. Il s'agit d'un choix de textes de Rimbaud précédés d'une notice de Michel Butor. Le tout est lisible, sous le titre "Vagabonds", sur le site de Raphaël Monticelli. La "Présentation d'Arthur Rimbaud" seule est reprise dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, 517-518.
- # "Le tombeau d'Arthur Rimbaud" dans Métamorphoses, petite fabrique de poésie, Seghers, Le printemps des poètes, 2005 (une anthologie poétique établie par Jacques Perrin), pp.150-152. Lisible également sur le site du Printemps des poètes, 2005. Texte repris à nouveau dans Seize Lustres, 2006, pp.240-242 et dans le tome XI des Oeuvres complètes, 2010, pp.287-289, où il est dédié à Mireille Calle-Gruberqui signale au début de la note sur Seize Lustres dans le tome XII des Oeuvres complètes : "Ici, la section 2004 ne comporte que 4 poèmes : "Le tombeau d'Arthur Rimbaud" a été soustrait car il se trouve dans Improvisations sur Rimbaud où il accompagnait déjà la deuxième édition de cet essai (2005) avec une postface de Mireille Calle-Gruber à qui le poème est dédié". Voir également infra 2009.
- "De passage sur le plateau de 'Genève à chaud' en décembre 2006, il [MB] évoquait son admiration pour le poète Arthur Rimbaud" (voir sur "www.lemanbleu.ch" - 1mn 11 - l'extrait publié le 25 août 2016).
- Le tombeau d'Arthur Rimbaud, Leuwers éditeur, 2009 (CDE). Voir supra.
- Voir Les Fantômes de la marée, 2010.
Le Bateau ivre, Rémy Maure éditeur, 2011 (CDE). En réponse à une question que je lui posai au sujet de cet ouvrage, MB m'écrit : "J'ai ajouté au Bateau ivre cinq collages comme Rémy Maure me l'avait demandé. Ma part est donc celle de l'illustrateur."
- "Notre besoin de Rimbaud", voir Livres d'artistes : Michel Butor, 2012.
- Voir aussi Serge Bourjea, 2013.
- Le chant des plages (avec "le Bateau ivre"), 2013.
- Participe à travers son cours de 1982 (voir supra) à l'émission de radio de Jean-Michel Djian, la Grande Traversée consacrée à Rimbaud : "Rimbaud en mille morceaux" sur France culture diffusée durant la semaine du 27 au 30 juillet 2015 (4ème volet : "L'explorateur").
- Voir aussi Stéphane Barthe, 2015.
- Pierre Brunel, 2016.
* Sur le site personnel de l'auteur on peut lire : # "Outre-Harrar" et # "Le tombeau d'Arthur Rimbaud" (pour Mireille Calle-Gruber et Alain Veinstein).
Rinaldi, Angelo :
- "Les rêves de Michel Butor", L'Express, 12-18 mai 1975, pp.54 et 59. Compte rendu de Matière de rêves. Selon l'auteur, Butor est "ce brillant agrégé, (qui) il y a vingt ans, ouvrit l'ère de grisaille chic du Nouveau Roman". Parlant des rêves eux-mêmes, il affirme alors : "il (Butor) voit George Sand dans une bouteille, Chateaubriand sur une étagère, il engrosse Mathilde de la Mole et Esmeralda dans la foulée, couche avec Quasimodo qui se transforme en hippogriffe et se laisse faire des choses par Des Esseintes. Mais ne vous excitez pas trop vite, ces ébats demeurent bien académiques, sans chaleur ni folie. A croire que l'enseignement appauvrit la libido et que les professeurs ont une bouillote en guise de vie sexuelle." Critique qu'il semble superflu de commenter sans doute : elle parle d'elle-même.
Ringger, Kurt :
- Improvisations sur Flaubert, 1984, pp.215-216.
Rioux, Christophe :
- "Michel Butor : l’art du déplacement" sur "lequotidiendelart.com" et la revue Le Quotidien de l'art, n°1122, 2 septembre 2016, p.13. "Le 10 septembre, quelques jours avant son quatre-vingt-dixième anniversaire, il devait inaugurer une « exposition à 6 mains » à la galerie Pierre-Alain Challier à Paris, qui sera finalement un hommage, du 10 au 24 septembre. Réunissant Michel Butor, présenté comme « bâtisseur des réversibles », Jean-Luc Parant comme « publieur des yeux, des mains et des boules » et Topolino comme « technicien de la main », elle présentera notamment des poèmes manuscrits de l’écrivain enchâssés dans des boules en terre crue de Parant et des « cartes réversibles » de Butor.
Risset, Jacqueline :
Ecrivain et Professeur de littérature française à Università Roma III.
- Intervenante au colloque Michel Butor : Déménagements de la littérature, 2006. Voir suivant :
- "Nymphe au nom presque transparent", Michel Butor. Déménagements de la littérature, 2008, pp.95-99.
Ritte, Jürgen :
- Voir Der Zeitplan, 2009.
Rive gauche (éditeur) :
- Picasso-Labyrinthe, 1986.
Rivière, Yves (éditeur) :
- Traité des excitants modernes, 1989.
Rivières (éditions) :
"Rivières : nom d’un « non-éditeur » dans les Cévennes, comme se définit lui-même son fondateur. On ne parle donc pas – encore – des « éditions Rivières » mais de « Rivières » pour évoquer ses nombreuses réalisations de livres d’artistes, à tirage très limité, avec des écrivains et des artistes. S’inscrit dans la  continuité éditoriale de Pierre-André Benoît. Projet en cours de réalisation : une centaine de titres de Michel Butor avec constellation de créateurs, connus ou à découvrir (Clarbous, Clergue, Schrijen, Slacik, Sylvère, etc.)". Renseignements amicalement fournis par Skimao.
- # Le Jardin du givre autour de l'année, 2005.
- # Le Buisson ardent, 2005.
- # Le Boeuf écorché, 2005.
- # Pénétration, 2005.
- # Gribouille s'enhardit, 2005.
- # Berceuse pour Sacha, 2005.
- # Elégie de la vache folle, 2005.
- # Chaleureusement, 2006.
- # Un trou perdu, 2006.
- # Le sang des chiffres, 2006.
- # La Semaine des cerfs-volants, 2006.
- # Empreintes en croissance, 2006.
- # Respiration, 2006.
- # L'Ivresse de la découverte, 2006.
- # Petit écran, 2006.
- De l'autre côté, 2006.
- # Courrier d'ombres, 2006.
- # La Bave du dragon, 2006.
- Initiales, 2006.
- La Toison de lait, 2006.
- Au fil de la plume, 2006.
- Intarissable, 2006.
- # Au-delà de l'horizon, 2006.
- # Oxford, 20006.
- # Le Diamant du grenier, 2006.
- # Entretiens instantanés - Argentine, 2006.
- # Retour sur terre, 2006.
- # Barcarole, 2006.
- # Sur le ring intérieur, 2006.
- # Au coin du mur, 2006.
- # Byzance, 2006.
- # Hérauts dans l'Hérault, 2006.
- # Petit orchestre portatif, 2006.
- Rivières, 2007.
- #L'Oeil du four, 2007.
- # Colonnes, 2007.
- #Vertigineuses bergeries, 2007.
- # L'Ecole des méduses, 2007.
- # Une pause pour Marie-Jo, 2007.
- # La roseraie en flammes, 2007.
- # Matérialisations, 2007.
- # Entretiens instantanés - Brésil, 2007.
- # Entretiens instantanés, - Mexique, 2007.
- # Reflets, 2007.
- # Les Portes de l'histoire, 2007.
- # Les Nervures des arbres, 2007.
- # Apesanteur, 2007.
- # Jeux d'éternité, 2007.
- # Phosphore, 2007.
- # Lectures transatlantiques, 2007.
- Le Géomètre des regains, 2008.
- # Ces gens-là, 2008.
- # Ballade de l'enfant qui ne jouait pas aux billes, 2008.
- # Lasso, 2008.
- # Pause, 2008.
- # Une rose pour ma mère, 2008.
- # La Torche douce, 2008.
- # Jangada de chambre, 2008.
- # Le Dragon des eaux, 2008.
- Sauvetage en mer, 2008.
- # Défilé de haut rapiéçage, 2008.
- Une obsession, 2008.
- A coprs perdu, 2009.
- Fables, 2009.
- Voyages, 2009.
- Botaniques, 2009.
- Marines, 2009.
- Le petit atelier portatif, 2009.
- # Avec tous nos voeux, 2009.
- # Oeuf de Pâques, 2009.
- # L'antre de la nymphe, 2009.
- Les Secrets de l'ocre, 2009.
- Quatre à quatre, 2009.
- Le teinturier des muses, 2009.
- En suspension, 2009.
- # Dans la profondeur des surfaces, 2009.
- Va et vient, 2010.
- Dans la demeure du serpent, 2010.
- Les Trois Soeurs, 2010.
- Paysages minuscules, 2010.
- Caillou pour le petit Poucet, 2010.
- Missive de la taïga, 2010.
- "Des terres passent dans le ciel", 2010.
- Plainte, 2010 et 2011.
- Alibi : Le bleu de l'âge, 2013 et 2014.
Rivista di estetica  :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Rixes :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Robbe-Grillet, Alain :
- "Révolution dans le roman ? Cinq écrivains aux prises", Le Figaro littéraire, 29 mars 1958, pp.1, 7 et 9, débat dirigé par Roger Priouret avec Michel Butor, François Nourissier, Alain Robbe-Grillet, Michel de Saint-Pierre et Robert Kanters. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.I, pp.66-79.
- "Le roman est en train de réfléchir sur lui-même", Les Lettres françaises, n°764, 12-18 mars 1959, pp.1, 4 et 5, débat organisé par Anne Villelaur avec Nathalie Sarraute, Michel Butor, Pierre Daix, Pierre Gascar, Claude Ollier, Bernard Pingaud, Alain Robbe-Grillet et Claude Simon. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.I, pp.86-112.
- "Le rôle de l'écrivain", L'Express,23 juillet 1959, pp.25-27, débat organisé par Carlos Barral avec Michel Butor, Alain Robbe-Grillet, Maurice-Edgar Coindreau, Henry Green, Juan Goytisolo, Lopez Pacheco, Delibes, Camilo José Cela et Italo Calvino. C'est aux Baléares que le jeune éditeur espagnol Carlos Barral a réuni, pour trois jours, un certain nombre d'écrivains de diverses nationalités. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V. I, pp.117-123.
- Dans Les Ecrivains en personne, Butor déclarait à Madeleine Chapsal qui l'interrogeait sur le rapprochement souvent fait par la critique entre eux deux : "Dans les romans de Robbe-Grillet il n'y a pas d'effort de réflexion sur le travail même du romancier à l'intérieur du roman; il n'apparaît rien du problème que je me pose des relations entre les gens et les oeuvres d'art. C'est à mon sens une différence énorme. Mais ses romans sont extrêmement intéressants, son oeuvre apporte une nouveauté d'une très grande originalité dans le paysage romanesque; dans cette mesure je suis tout à fait pour Robbe-Grillet."
- "Michel Butor a réponse à tous", Le Figaro littéraire, n°1307,  4 juin 1971, p.30, entretien avec Bernard Pivot. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.II, pp.45-45.
- Nouveau roman : hier, aujourd'hui,2 Pratiques, 1972. Participe à la discussion qui suit l'intervention de Georges Raillard, pp.279-295.
- Curriculum vitae, 1996, p.80.
Robberecht, P. A. :
- "Dean McWilliams : The Narratives of Michel Butor : The Writer as Janus", Canadian Review of comparative Literature, X, n°2, June 1983, pp.288-290 (FXXB).
Robichet, Théodore :
- Mémoire du désert : 8000 ans d'histoire du Sahara, "Théodore Robichet ; commentaires et bibliogr. de Michel Butor. Editeur(s) : Paris : Taxi Video Brousse Production, 1992. Description : N.p. : ill. couv. ill. ; 21 cm. Note(s) : Dossier technique d'une video de 52 mn. Filmogr. de Th. Robinet" (CBN).
Roccella, Carlo :
Artiste verrier. Voir aussi Lô / Laurence Bourgeois.
- Saveur, "recueil de verre et papier avec inclusion de feuille de cuivre, grisaille réalisé en 2011". Voir aussi Baltazar, 2007.
- Trésor sous la glace, "recueil de verre et papier avec inclusion de fibre végétale et de grisaille réalisé en 2011".
- Enneigement, "recueil de verre et papier avec inclusion de mousseline, grisaille, lave et brisure réalisé en 2011".
Roch, François-Achille :
- "Technique et style. Entretien avec Michel Butor, auteur du Nouveau Roman, par François-Achille Roch / (Autoportrait, Radio-Genève, 08.02.1958)". Voir Bastien Moeckli.
Roche, Denis :
- L'Embarquement pour Mercure, "photographies de Denis Roche, textes de Michel Butor, Le point du jour, 1997 (Carnet de voyages; 4), 15 x 11 cm" (PL). Il s'agit de dix photographies accompagnées chacune de deux quintils soit dix vers.
* Ce poème peut aussi se lire sur le site personnel de l'auteur.
Roche, Maurice :
- "Archipel Shopping 4, version préliminaire arrangée pour en faire compliment à Maurice Roche à l'occasion de l'hommage qui lui est rendu", dans Maurice Roche par les autres, L'Athanor, 1978, pp.135-146. Texte repris dans Boomerang, 1978.
Rodin, Auguste :
La Voie des Statues, un film de Jean-Michel Vecchiet avec la collaboration de Michel Butor, Ellipse-Elf, 1993. Tourné à l'occasion de l'exposition Rodin à Pékin. Film repris dans Territoires de Michel Butor, DVD inclus dans Michel Butor. Déménagements de la littérature, 2008. Voir aussi Vecchiet, 1994. Sous le numéro 1510, le catalogue de l'Ecart mentionne également La Voie des statues, "2006 (Stéhpane)".
- "Rodin à Pékin ou la Voie des Statues : scénario, version longue pour Jean-Michel Vecchiet", Le Chat messager, n°9-10, 1994, pp.37-47.
- Voir "La voie des statues, scénario", Gyroscope, 1996, " Programme Cathay 8 ", pp.114-154.
- Lucien Dällenbach, "Le Penseur à Pékin" dans Butor aux quatre vents, 1997, pp.77-92.
- Rodin à Pékin, 2006.
Rodríguez, Ana Mónica :
- "Exhibe el MUAC los caminos que ha dado Michel Butor a la palabra", 23 de abril de 2012, La Jornada - Mexico, sur "http://laisumedu.org", le 1er novembre 2016.
Roelens, Rodolphe (Docteur) :
- "Notes sur la culture psychologique du personnel infirmier (à propos de la lecture de roman)", L'Information psychiatrique, février 1962, n°2, pp.120-136. La découverte de cet article est due à l'éminent spécialiste de l'univers psychiatrique qu'est Jean Morin. Qu'il en soit vivement remercié. Dans cet article l'auteur retrace l'importance qu'a revêtue la lecture de romans tels que La Modification dans la lente mais sûre "culture psychologique" du personnel infirmier.
- "Une recherche psychologique méconnue : le courant 'dramatique' de Georges Politzer à aujourd'hui", La Pensée, 103, May-June 1962, pp.76-101 (EPBS)
Roger, Thierry :
- Voir notamment les pages intitulées "Butor et la "physique du livre" (1962-1968)" dans L’archive du "Coup de dés" : étude critique de la réception de "Un coup de Dés jamais n’abolira le Hasard" de Stéphane Mallarmé (1897-2007), thèse de doctorat en Littérature française sous la direction de Bertrand Marchal, soutenue le 25-09-2008 à Paris 4. Thèse lisible sur la Toile.
Rogers, Michelle :
-"Interview avec Michel Butor", The French Review, V. LVII, n°4, march 1984, pp.509-516, entretien avec Michelle Rogers. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.III, pp.135-144.
Roger Taillade, Nicole :
- "L'Oeuvre littéraire et le labyrinthe (Le Château de F. Kafka, L'Aleph de J. L. Borges, L'Emploi du temps de M. Butor)", Littératures, n°31, 1994, pp.129-156 (JHD).
Rohrbach-Weltz, Colette :
- Entre le ciel et les pâquerettes, roman, Tricorne, mars 2000. Préface d'Albert Jacquard. Postface de Michel Butor.
Rolde, Olivia :
- Dans le désordre des choses, Leuwers, 2014 (CDE). Voir aussi Ferroni, 2013.
Rolland, J.-F. :
- "Butor et Robbe-Grilletschizophrènes ?", France-Observateur, n°395, 5 décembre 1957, p.20.
Rollet, Francis :
- Zone franche, 2002, cet ouvrage "réunit cinquante poèmes de Michel Butor et trente gravures de Francis Rollet. Réalisé en cinquante exemplaires tous uniques sur papier BFK Rives 270g, non relié. Couverture papier fait main Moulin de Larroque Colombe couleur 400g."
- # "Levure de bière", sur 5 gravures sur plexiglas de Francis Rollet, dans Entre les vagues, 2004. Texte repris dans Octogénaire, 2006, pp.134-135.
* Sur le site personnel de l'auteur on peut lire : # "Levure de bière", pour Francis Rollet.
Roman :
- Outre les quatre romans publiés entre 1954 et 1960 : Passage de Milan, L'Emploi du temps, La Modification et Degrés, sur une période assez courte donc, Butor a consacré un bon nombre d'essais à la question du roman. En font état tout particulièrement les recueils Répertoire, 1960, Répertoire II, 1964 et Essais sur le roman, 1969. Signalons également les textes suivants :
"Michel Butor", réponse de Michel Butor à l'enquête de Bernard Pingaud intitulée "Dix romanciers face au roman", Pensée française, n°3, 15 janvier 1957, pp.54-55. "La matière première du roman est évidemment autobiographique. C'est ainsi que Manchester a servi de modèle à la ville de L'Emploi du temps. Mais cette ville, finalement, n'est pas Manchester, car il a fallu la transformer pour les besoins du roman. Un roman est une structure qui a ses lois propres, auxquelles le romancier doit se plier, mais que son devoir est aussi d'élucider au maximum, car ce qui ne supporte pas la lumière est mauvais. L'oeuvre achevée dépasse et accomplit ainsi son auteur. / De même que la réalité nous est toujours révélée à travers du déjà connu, à travers une histoire, c'est-à-dire un récit, le roman doit s'appuyer sur une expérience réelle et partir d'une organisation de données historiques. Les personnages historiques que Tolstoï introduit dans Guerre et Paix ajoutent beaucoup à l'effet du livre. Il est bon qu'un roman soit situé, daté, qu'on puisse y retrouver des lieux et des événements connus. Mais le rôle du romancier consiste à arranger les faits de telle sorte qu'ils s'imposent au lecteur par cet arrangement même et que nous n'éprouvions nul besoin de les vérifier. / Si l'on veut défendre une certaine idéologie, l'essai n'est-il pas plus efficace que le roman ? On dira sans doute que l'essai est trop franc. Le roman a l'avantage de la ruse, il circonvient le lecteur au lieu de l'attaquer directement. Les personnages de Delly ont joué un grand rôle dans la conscience que les lectrices prenaient d'elles-mêmes. Action sourde, décousue, qui peut aller beaucoup plus loin que celle de l'essai ou du discours. Il me semble qu'on se fait trop d'illusions sur la valeur de propagande d'une oeuvre littéraire (je pense à Sartre, à Vailland) et que l'on méconnait l'efficacité propre de la création romanesque, envahissante et sournoise, qui modifie du tout au tout le visage de la réalité."
- "Le roman est un laboratoire du récit", Les Lettres françaises, n°661, 7 mars 1957, pp.1 et 3.
- "Qu'est-ce que le roman ?", conférence prononcée à Lausanne dont on peut lire un compte rendu dans La Gazette de Lausanne du 8-9 février 1958, p.15.
- L'entretien : "Le Roman est en train de réfléchir sur lui-même", Les Lettres françaises, n°764, 12 mars 1959 (repris dans Entretiens. Quarante ans de vie littéraires, V.I, pp.86-112).
- "Michel Butor : 'Le roman : l'épreuve du temps'", Arts, n°732, 22-28 juillet 1959, p.3.
- "Le 'nouveau roman' par Michel Butor, romancier", Le Roman européen depuis 1945, Les Grands courants de l'évolution de l'Europe depuis 1945, Centre européen universitaire de Nancy, Département d'études des civilisations, session 1962-1963, pp.1-23.
- "Recherches sur la technique du roman", reprise du texte de Répertoire II dans Encyclopédie française, mise à jour du Tome XVI : Arts et littératures (Paris : Société nouvelle de l'Encyclopédie française, 1963), pp.19-23 (FSA).
"Situation de la littérature en Europe : Séminaire sur Le Nouveau Roman dirigé par Michel Butor, romancier (Nancy : Centre Européen Universitaire, Département d’Etude des Civilisations, (27 avril) 1966, 22 pages" (Frédéric Saint Aubyn).
"Les tendances du roman français après la dernière guerre", Neusprachliche Mitteilungen aus Wissenschaft und Praxis, n°4, November 15, 1966, pp.193-207 (FSA).
Roman, Myriam :
- Compte rendu du livre de Véronique Léonard-Roques, dans L'Esprit Créateur, XLIII, 4, Winter 2003, pp.96-97 (BderF).
Roman de la rose :
- L'Arc, n°39, 1969, p. 4.
Romantisme :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Roman 20/50 :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Rombaldi (éditions) :
- La Modification, 1971, Bibliothèque du Club de la femme, avec une préface-entretien. Edition illustrée de photographies tirées du film La Modification de Michel Worms.
Romeu, Armelle :
- La Citation dans "Mobile" de Michel Butor : nature et fonction. "Editeur(s) : Grenoble : Université Stendhal, 1994. Description : 197 p. ; 30 cm. Mémoire de maîtrise." (CBN).
Roncerel, Michel et Monique :
Peintre, graveur et éditeur (Manière noire), il est né en 1946 à Pont-Audemer dans l'Eure. De retour d'un long séjour en Allemagne, il crée un atelier de gravure et typographie à Reviers dans le Calvados, puis s'installe à Vernon. Les renseignements ci-dessous proviennent pour l'essentiel de l'artiste lui-même qui précise que toutes les gravures des tirages originaux sont imprimées par lui-même. Il est mort en 2007. Précisons également que toute la typographie des éditions Manière noire est l'oeuvre de sa femme Monique Roncerel.
- Le Jeu des éléments, "édition originale : texte manuscrit avec 15 gravures originales en manière noire et eau-forte. Format : 33 x 25 cm. Tirage : 10 exemplaires sur B.F.K. Rives, Moulin du Gué, numérotés et signés par l'auteur et l'artiste. Lucinges, Reviers, chez les auteurs, 1995".
- Marie-Françoise Quignard, Michel Butor et la gravure, catalogue des premières Rencontres de l'Ecrit et de l'Estampe de Bayeux, publication du musée Baron Gérard, 1996, pp.62-63.
- "Manière noire", pour Michel Roncerel (voir aussi infra 2008), "Le gaveur" (tiré de Pavane pour dix êtres de rencontre pris sur l'outrevif, 1993), et "Un bloc de charbon" dans Manière noire, Livres d'artistes, société des sciences, arts et belles-lettres de Bayeux, 1996, pp. 12, 22 et 24. Catalogue de l'exposition présentée du 1er mai au 15 juin 1996 au Prieuré Saint-Gabriel à Saint-Gabriel-Brécy dans le cadre des premières rencontres de l'écrit et de l'estampe de Bayeux. Voir suivant.
Dits de manière noire, "édition originale, ouvrage collectif avec des textes de F. Arrabal, P. Bourgeade, M. Butor, J.-M. Debenedetti, B. Noël, J. Orizet, J.-L. Philippe, A. Salager, avec préface de M. Préaud. 10 gravures en manière noire de Michel Roncerel. Format : 25 x 16 cm. Tirage : 57 exemplaires numérotés dont 17 hors commerce sur Vélin Lana Royal, tous signés par les auteurs et l'artiste, typographié par Monique Roncerel. Reviers, Manière noire éditeur, 1997." Cet ouvrage reprend les textes "Manière noire" et "Un bloc de charbon" (voir ouvrage précédent).
- Voir Antoine Verney, 1997.
# Solstice d'hiver, "édition originale avec 9 gravures originales en manière noire et eau-forte. Texte typographié au plomb mobile par Monique Roncerel. Format : 32,5 x 25 cm. Tirage : 45 exemplaires numérotés dont 10 hors commerce sur Vélin d'Arches, tous signés par l'auteur et l'artiste. Chemise, étui avec un décor d'Annick Vatant. Reviers, Manière noire éditeur, 1999." Voir aussi BBB, 2016, pp.140-143.
- Participe à l'exposition 32 artistes avec Michel Butor qui s'est déroulée du 15 septembre au 15 novembre 2000.
- Participe à l'exposition 37 artistes avec Michel Butor qui s'est déroulée du 21 février au 7 avril 2001 au Musée Savoisien et à la Médiathèque Jean-Jacques Rousseau à Chambéry.
- Participe à l'exposition Quarante-trois artistes avec Michel Butor, qui s'est déroulée du 25 janvier au 24 mars 2002 au Conservatoire d'art et d'histoire d'Annecy.
- La Promeneuse du quai, "texte avec 3 gravures en manière noire et au burin dont 1 en couverture. Format : 26 x 15 cm. Tirage : 68 exemplaires dont 4 hors commerce sur Vélin Magnani, tous signés par l'auteur et l'artiste, typographié par Monique Roncerel. Vernon, chez les auteurs, 2002." Voir aussi Patrice Pouperon et Ricardo Mosner. Texte repris dans Octogénaire, 2006, pp.104-105.
- Participe à l'exposition Michel Butor avec 18 artistes qui s'est tenue à Lucinges du 8 au 9 février 2003.
- Venise au crépuscule, "texte original avec 7 gravures en manière noire et eau-forte ainsi que 4 gaufrages originaux. Format : 25 x 16 cm. Tirage : 45 exemplaires dont 5 hors commerce sur Vélin d'Arches, tous signés par l'auteur et l'artiste, typographié par Monique Roncerel. Vernon, Manière noire éditeur, 2003." Texte repris dans L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.315-323 et dans Seize Lustres, 2006.
- De la belle manière, pour Monique et Michel Roncerel, texte de Michel Butor, gravures de Michel Roncerel. "L'édition originale de cet ouvrage a été typographiée au plomb mobile en Vendôme par Monique Roncerel et tirée sur Vélin d'Arches 300 gr. Achevé d'imprimer sur les presses à bras de l'artiste à Vernon en janvier 2004". Tiré à 50 exemplaires. Sous pochette plastique CD.
- "Matière et manière", dans Michel Roncerel, l’empreinte et le miroir : livres d’artistes (1992-2005), catalogue de l'exposition qui eut lieu du 7 juin au 17 septembre 2005, sous la direction de Benoît Lecoq et d’Évelyne Bret, Carré d’art Bibliothèque – Ville de Nîmes éditeur, 2005, pp.11-13.
Manière en deuil, "pour Monique Roncerel", "poème de MB avec en frontispice une estampe dont le cuivre a été bercé par Michel Roncerel", novembre 2007. Tiré à cinquante exemplaires plus dix hors commerce.
Requiem, "Pour Monique Roncerel", poème (cinq huitains d'octosyllabes) de Michel Butor avec trois gravures de Michel Roncerel, Manière noire éditeur, 2008. Tiré à 50 exemplaires numérotés de 1 à 50 et 10 hors commerce numérotés de I à X. Texte repris dans Sous l'écorce vive, 2014.
- Manière noire, ouvrage collectif, Manière noire éditeur,  2008. "Typographie et couverture de Monique Roncerel. Tirage : 50 exemplaires dont 11 hc, numérotés et signés par les auteurs". Sous pochette plastique CD. Cet ouvrage reprend le texte "Manière noire" de 1996 (voir supra).
- Participe à l'exposition L'Art entre les lignes, 2011.
"Manière et mémoire", pour Monique Roncerel, dans Manière et mémoire, Manière noire éditions, 2012. "Ouvrage collectif publié à l'occasion des 20 ans de Manière Noire. Ont participé à cet ouvrage 26 écrivains et 17 artistes que nous avons publiés. Format : Raisin in-8° (H. 25 x 17 cm) en feuilles. Tirage : 75 exemplaires avec un linogravure originale de Michel Roncerel et 30 exemplaires de tête contenant une œuvre originale parmi nos 17 artistes. Chaque exemplaire est numéroté et signé par tous les écrivains".
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "De la belle manière",# "Le jeu des éléments", # "Manière noire", # "Matière et manière", # "Soltice d'hiver" et # "Venise au crépuscule", pour Michel et Monique Roncerel.
Ronsard, Pierre de :
- ""Poème optique", avec la collaboration de Pierre de Ronsard, pour Christian Dotremont, Strates, n°7 (Octobre 1966), n.p." (Frédéric Saint Aubyn). Repris dans :
- Illustrations II, 1969.
- Voir aussi "L'atelier des Parques" sur le site personnel de l'auteur.
- Ronsard à sa guitare, Leuwers éditeur, 2008 (CDE).
* Cette ode de Ronsard réécrite par Michel Butor peut se lire aussi sur son site personnel où elle est dédiée à la mémoire de Francis Poulenc.
Ronse, Henri :
Auteur d'un article et de quatre (en réalité trois) entretiens avec Butor dont deux (un) en compagnie de Roger Borderie. Metteur en scène, son nom est associé à celui du théâtre Oblique lequel est lié à son tour à la revue du même nom (Obliques) dont le directeur est Roger Borderie. Henri Ronse a également mis en scène Tous les Don Juan, "opéra de chambre" de Butor-Bosseur en 1975 (décors de Leonardo Cremonini) et Vanité ([Enregistrement sonore] / Michel Butor ; mise en scène de Henri Ronse ; réal. Jean-Louis Jacques; Bruxelles : RTBF [prod.], [1986?], 1 cassette sonore, 45 min.). Voir infra.
- "Le labyrinthe, espace significatif", Cahiers internationaux de symbolisme, n°9-10, 1965-1966, pp.38-43. Il s'agit ici d'une rapide analyse de L'Emploi du temps, "récit initiatique", dans le contexte d'une étude plus ample sur le nouveau roman où il est question notamment de l'influence de Raymond Roussel sur Robbe-Grillet et Butor.
- "Le livre futur", Synthèses, n°248, janvier 1967, pp.101-107, entretien avec Henri Ronse. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.I, pp.292-298.
- "Michel Butor : 'Je ne suis pas un iconoclaste'", Les Lettres françaises, n°1178, 13-19 avril 1967, p.5-6, entretien avec Henri Ronse. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.I, pp.319-324.
- "Un entretien avec Michel Butor", Les Lettres françaises, n°1225, 13 mars 1968, pp.14-15, entretien avec Roger Borderie et Henri Ronse. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.I, pp.347-352.
- "Entretien avec Roger Borderie et Henri Ronse", L'Arc, n°39, 1969.
- Jacques Lonchampt, "Tous les Don Juan au Théâtre Oblique", Le Monde, 26-27 janvier 1975 : "Il n'y a pas grand chose à tirer de Tous les Don Juan, l''opéra de chambre' de Michel Butor, musique de Jean-Yves Bosseur, mise en scène d'Henri Ronse".
"Vanitéde Michel Butor", texte de présentation du spectacle dont la première eut lieu le 8 mai 1985 au NTB, dans René Zahnd, Henri Ronse/La Vie Oblique, Les Dossiers H, L'Age d'Homme, 1996, p.125. Voir suivant :
- Trouvé sur http://opac.rero.ch : " Vanité [Enregistrement sonore] / Michel Butor ; mise en scène de Henri Ronse ; réal. Jean-Louis Jacques. Lieu / Dates  Bruxelles : RTBF [prod.], [1986?]. Collation  1 CASSETTE SONORE (45 min.). Note  Diffusé le 22 juin 1986. Note  En co-production avec le Nouveau Théâtre de Belgique et France Culture. Interprètes  Interpr. par : Paul Henrieux ; Paul Roland ; Pierre Laroche".
Roques, Marie-Hélène :
- Compte rendu de Michel Butor : rencontre avec Roger-Michel Allemand dans La Faute à Rousseau, n°53, février 2010, pp.55-56.
Ros, François da :
Typographe.
- # "Epître au roi", introduction à François da Ros, Le Roi (lien externe), avec 37 gravures de Martine Rassineux, Anakatabase éditeur, 1992, pp.7-9 (texte constitué de 10 quatrains). Achevé d'imprimer le 4 octobre 1992 par François da Ros, typographe, à Paris. Ouvrage tiré à 73 exemplaires. Voir infra. Voir aussi Jean-Marc Scanreigh, 2008.
- # Les Stalactites du Sphinx, 1993. Reprise :
- # "Les stalactites du sphinx", pour François da Ros, Ici et là, 1997, pp.11-12.
* Ces deux poèmes, # "Epître au roi" et # "Les stalactites du sphinx", pour François da Ros, peuvent se lire également sur le site personnel de l'auteur.
Rosa, Leonardo :
Peintre, poète et sculpteur, il est né en 1929 à Turin.
- Leonardo Rosa : Tjuringas : "Galerie Lola Gassin, Nice, 3 nov.-3 déc. 1994 ; Galerie Les Cyclades, Antibes, 5 nov.-3 déc. 1994. Catalogue d'exposition conçu par Gilbert Baud ; avec des poèmes de Michel Butor ; légende de Raphaël Monticelli, annotation de Martin Miguel ; photogr. de Frédéric Altmann, François Goalec, André Villers, Alkis Voliotis. Editeur(s) : Vallauris : Fondation Sicard-Iperti, 1994.
- Le Phare naufragé, "Fiorin, 1996" (CDE). Voir aussi Lambert et Scanreigh. Texte repris dans L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.239-243.
- "Cueilli sur la plage", pour Leonardo Rosa, Ici et là, 1997, pp.151-152. Texte repris dans Michel Butor par Michel Butor, 2003.
- "Floraison des exclus", pour Léonardo Rosa, Phréatique, n°88, 1999, pp.64-65.
- "Leonardo Rosa ou la germination des cyclades", pour Raphaël Monticelli, réponse de Michel Butor à Raphaël Monticelli, dans Leonardo Rosa, L'archipel ébloui, éditions stArt, Nice, 1999, pp.37-42. Lisible sur la Toile à l'adresse suivante : (http://www.start06.com/images/stories/pdf-editions/catalogue-rosa.pdf). Lisible également sur le site de Raphaël Monticelli et repris dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.944-948.
- Pétales autour de la naissance, "(m) Colophon, 1999" (CDE). "Proposte d'arte colophon, Belluno, Italie. Panneau de toile qui se déploie en huit pages, glissé dans une sacohe en toile avec bretelle. Texte manuscrit et collage. 15 exemplaires". Texte repris dans les revues Archipel, n°19, 2000 et La Sape, n°55-56, 2001, p.52 et dans L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.257-258. Voir p.27 du catalogue Michel Butor dialogue avec les arts, 2006.
- "Ballade du jardinier des îles", dans Au rendez-vous des amis, 2003, p.70. Repris dans :
- Nu(e), Leonardo Rosa, n°29, juin 2004, p.71.
- # "Les gisants de Naxos", pour Leonardo Rosa, technique mixte sur papier, texte manuscrit de Michel Butor, Galerie Les Cyclades, Antibes, 2004. Catalogue-dépliant pour une exposition Rosa intitulé Kouros, éd. StArt. Texte repris dans Seize Lustres, 2006.
Alphabets d'herbes, Propos 2 éditions, 2011 (CDE). "Ouvrage tiré à 18 exemplaires. Texte imprimé et manuscrit de Michel Butor. Œuvre originale de Leonardo Rosa. Composé en Garamont levé à la main sur papier Lohkta canabina, bambou des hauts plateaux tibétains, sur presse typographique par Jacques Brémond. Œuvre originale de la série des alphabets de Leonardo Rosa réalisée avec des herbes brûlées et du papier de soie ancien. Tous les exemplaires sont signés au colophon par les auteurs. L'ouvrage est présenté sous étuis carton et papier Lohkta canabina."
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : "L'académie des jeux floraux" (texte repris dans Le Jardin catalan, 2000, Poé/tri, 2001 et dans le volume XII des Oeuvres complètes, 2010, pp.1023-1024.), # "Ballade du jardinier des îles", # "Cueilli sur la plage", # "Floraison des exclus", # "Les gisants de Naxos", # "Pétales autour de la naissance" et # "Le Phare naufragé", pour Leonardo Rosa.
Rosa, Samuel :
- La seconde personne narrative dans le roman contemporain, difficultés de lecture dans La Modification (M. Butor) et dans Un homme qui dort (G. Perec), mémoire présenté comme exigence partielle de la maîtrise en études littéraires, Montréal, Université du Québec à Montréal 2000. Thèse (voir fonds Michel Butor de la Bibliothèque de l'UQAM).
Rosé, Viviane :
- "La ville comme figure de l'immonde", dans Carlier, Christophe, etc. : Analyses et réflexions sur Michel Butor, L'Emploi du temps, Ellipses/ édition Marketing S.A., 1995, pp.41-43.
Rose des Vents (La) : Rosefeldt, Julian :
- #Paris - Les Cathédrales inconnues : Espaces vides dans l'ombre de la ville, textes de Michel Butor, photographies de Piero Steinle et Julian Rosefeldt, 1997. "Catalogue de l'exposition "Paris-les cathédrales inconnues", Paris, Espace des Blancs Manteaux, 5 juillet-31 août 1997" (PL). Compte rendu de Madeleine Santschi. Texte repris dans Friches, n°61, 1998 et dans L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.91-98 sous le titre # "Les cathédrales du vide".
* Poème qu'on peut lire également sur le site personnel de l'auteur.
Rosienski-Pellerin, Sylvie :
- "Intervalle ludique", Romance Notes, v.29, n°29, Winter 1988, pp.169-179.
Ross, Margaret Helen :
- L'Espace-temps dans le nouveau roman, Alain Robbe-Grillet, Michel Butor, Claude Simon, thèse de troisième cycle. Lettres. Orléans-Tours, 1970 (FXXB).
Rossat, Christian :
- "Rencontre avec l'écrivain Michel Butor à Lucinges", émission (30 mn) La place du village du 3 février 2015 (voir 8montblanc.fr).
Rossell, Benet :
Peintre, il est né à Ager (la Noguera) en octobre 1937.
- "Chimères catalanes", pour Benet Rossell, dans Benet Rossell, obra recent, Galeria Maeght, Barcelona, 1985. Le texte est en trois langues : catalan, espagnol et français.
Rosset, Vincent :
- La Symbolique alchimique dans Degrés de Michel Butor. "Vincent Rosset. Editeur(s) : Fribourg : Université de Fribourg, 1991. Description : 30 p. ; 30 cm." (CBN).
Rossum-Guyon, Françoise van :
- "Le Génie du lieu, ou quelques aspects des dernières oeuvres de Michel Butor", Het Franse Boek, vol. 36, 1966, pp.156-162 (JHD).
Critique du roman, Gallimard, 1970. Réédité en 1995 dans la collection Tel. Un essai entièrement consacré à La Modification. Bibliographie. Comptes rendus de Jean-Yves Tadié,Jacqueline Piatier, Max Milner, Léon S. Roudiez, John Sturrock, Jean Verrier,Francine Dugast, Susan Suleiman, A. J. A. Van Zoest, Hélène Harth, Kl. W. Hempferet Anonyme.
- "Michel Butor, le roman comme instrument de  connaissance", Actes et colloques, n°8, Positions et oppositions sur le roman contemporain, Klincksieck, 1971, pp.163-180. Communication suivie d'une discussion avec Michel Zéraffa, Jacques Petit et Georges Raillard. Après avoir décrits les pouvoirs ou les possibilités du roman à travers à la fois "son réalisme, son caractère fictif, sa structure nécessairement temporelle, et enfin son formalisme", l'auteur tente de comprendre, plutôt que d'expliquer, pourquoi Michel Butor est sorti du roman. Voir infra.
- "L'Emergence du Je" (extrait de Critique du roman), Les Critiques de notre temps et le nouveau roman, 1972.
- Nouveau roman : hier, aujourd'hui,2 Pratiques, 1972. Participe à la discussion qui suit l'intervention de Georges Raillard, pp.279-295.
- "Aventures de la citationchez Butor", Colloque de Cerisy/Butor, UGE, 1974, pp.17-39. Intervention suivie d'une discussion. Voir infra.
- Le Père Goriot, le Livre de poche, 1983. Préface de Françoise Van Rossum-Guyon et Michel Butor. Cette préface est constituée d'un texte : "Le Père Goriot roman moderne" suivi d'une lettre de Michel Butor à Françoise Van Rossum-Guyon adressée de "Louisville, Kentucky, le 30 mars 1983".
- "Entretien avec Françoise van Rossum-Guyon", Les Métamorphoses-Butor, 1991, éditions le Griffon d'argile et PUG, 1991, pp.95-105. Entretiens de Mireille Calle-Gruber avec Michel Butor, Jean-François Lyotard, Béatrice Didier, Jean Starobinski, Françoise van Rossum-Guyon, Lucien Dällenbach, Henri Pousseur, Helmut Scheffel et Michel Sicard. Voir suivant :
- Le Coeur critique : Butor, Simon, Kristeva, Cixous, Rodopi, 1997. La première partie de cet ouvrage, "Michel Butor" (pp.11-81), comprend : 1) Le roman comme instrument de connaissance (qui date de 1971, voir supra), 2) Aventures de la citation : Degrés (qui reprend le texte de 1974), 3) Une oeuvre ouverte : Mobile (qui est inédit) et 4) Entretien avec Mireille Calle (qui a été publié en 1991, voir supra).
- "Mobilemode d'emploi. 'Note sur la Clifton's cafeteria'", Butor et l'Amérique, 1998, pp.93-102.
Rostand, Edmond :
- Improvisations sur Michel Butor, 1993, p. 20.
Rothko, Mark :
- "Les mosquées de New York ou l'art de Mark Rothko", Répertoire III, 1968, pp.351-369. Texte paru d'abord dans Critique, n°173, octobre 1961, pp.843-860, il a été repris en anglais dans la revue New World Writing n°21, 1962 et dans Mark Rothko, Musée d'Art moderne de la ville de Paris (14 janvier - 18 avril 1999), Paris-Musée, 1999, pp.275-285.
- Voir aussi Christian Skimao et Julia Klarmann, 2011.
Rothschild, Anne :
Peintre-graveur et écrivain, elle est née à New-York en 1943.
- Voir Opération Marrakech 2, 2014.
Roubichou, Gérard :
- Michel Butor, La Modification, Extraits commentés par Gérard Roubichou, Bibliothèque Bordas, 1973. Compte rendu de Georges Cesbron.
Roudaut, Jean :
Professeur, critique et écrivain, il est l'un des plus importants critiques de l'oeuvre de Butor.
- "Michel Butor, critique", Critique, n°158, juillet 1960, pp.579-590. Repris avec beaucoup de modifications dans Michel Butor ou le Livre futur, 1964.
-  "Mobile: une lecture possible", Les Temps modernes, n°198, novembre 1962, pp.884-896. Repris dans Michel Butor ou le Livre futur, 1964, chapitre "Description" et en 1980 dans l'ouvrage de Winfried Wehle. Voir infra.
-  "Mallarmé et Butor", Cahiers du Sud, n°378-379, juillet-octobre 1964, pp.29-33. Repris dans Michel Butor ou  le Livre futur, 1964. Voir infra. L'auteur y souligne notamment que dans l'oeuvre de Mallarmé comme dans celle de Butor, "le lecteur n'est plus un exécutant mais le co-auteur", avec ce corollaire : "L'oeuvre est d'autant plus belle que l'auteur est plus effacé et qu'il a conscience que son inspiration n'est rien d'autre que le monde lui-même qui se transforme et qu'il nen est qu'un moment privilégié, par qui, par où l'accession des choses à la parole va avoir lieu."
Michel Butor ou le Livre futur, Gallimard, 1964. Livre traduit en italien par Sandra Menzella chez Einaudi en 1970.  Comptes rendus de Angela M. Jeannet. et Anonyme.
- Raymond Bellour, "Le massacre des apparences", Le Nouvel Observateur, n°6, 24 décembre 1964, p.25. Compte rendu élogieux du livre de Jean Roudaut, Michel Butor ou le Livre futur, qui se conclut par ces mots : "Je trouve beau qu'un point de vue et un style absolument personnels, qui expliquent le plaisir qu'on prend à la lecture, puissent apprendre autant de vérité sur le sens et la réalité d'une oeuvre." Autres comptes rendus :
- Jean Duvignaud, Le Nouvel Observateur, 31 décembre 1964.
- Matthieu Galey, Arts, 6-12 janvier 1965.
- Marcel Lecomte, « Richesse de l’investigation critique : Michel Butor ou le Livre futur par Jean Roudaut», Synthèses, n°225, février 1965, pp.74-78.
- Denis Hollier, "Sur Michel Butor : Jean Roudaut, Michel Butor ou le Livre futur", Mercure de France, n°1218, avril 1965, pp.692-695.
- Jean Pfeiffer, "Le livre et ses significations", Revue d'esthétique, n°18, 1965, pp.95-97.
- "Parenthèse sur la place occupée par l'étude intitulée 6 810 000 litres d'eau par seconde parmi les autres ouvrages de Butor", autrement intitulé : "Sur l'évolution de Michel Butor", NRF, n°165, 1er septembre 1966, pp.468-509. Selon l'auteur : "Dans le poème didactique de Butor, nulle ombre d'Atala, nul souvenir d'un autre René. Car le véritable sujet du livre n'est ni la cataracte (aucune description nouvelle n'en est tentée), ni les rapports de l'homme et du monde, ni ceux de la culture et de la nature; ce livre est le récit d'une lecture. (...) C''est un commentaire de texte. Son langage est langage d'un langage."
- "Répétition et modification dans deux romans de Michel Butor", Saggi e ricerche di letteratura francese, VIII, 1967, pp.309-364. Sur La Modification et Degrés. Voir infra.
Essais sur les Essais, 1968. "Pour Jean Roudaut".
- "Il Campidoglio", L'Arc, n°39, 1969, pp.91-99 (repris dans Ce qui nous revient, 1980).
- "L'effort d'imaginer" (extrait de "Répétition et modification dans deux romans de Michel Butor"), Les Critiques de notre temps et le nouveau roman, 1972. Voir supra.
- "Les miroirs de Borgès et les mondes de Leibniz", dans Le Rêve du déménagement, in Revue rêvée, en sept fascicules, textes critiques de  Jean Roudaut, etc., éditions Lettera Amorosa, 1974-1975. Jean Roudaut s'interroge ici sur la place de l'oeuvre d'art dans le roman, en l'occurrence La Modification. Ce texte se trouve dans le sixième et avant-dernier fascicule.
- "Fantaisie chromatique à propos de Stendhal", pour Jean Roudaut, Les Cahiers du chemin, n°21, 15 avril 1974. Repris dans Répertoire V, 1982. Voir infra.
- "Les Illustrations de Michel Butor", Le Monde, n°9678, 5 mars 1976, p.15. Comme rendu d'Illustrations IV. Jean Roudaut note qu'avec ce livre (et les trois autres de la série) Butor renverse la vapeur poétique, si l'on peut dire : "Alors que la poésie a pu se définir par la fixité de la forme, qu'elle se veut éternelle, qu'elle dresse un tombeau solide et inaltérable du poète, le texte de Butor assume le temps au lieu de cherche à l'exclure. Il en fait un élément organique de l'oeuvre. La littérature aide le temps à faire oeuvre de construction. Car il y a un bon et un mauvais usage du temps, comme de la raison, suivant qu'on le vit comme ruine et destruction, ou comme accomplissement et figure de la patience." Aussi range-t-il Butor du côté des écrivains de la famille des poètes épiques. "Mais qui dépasserait singulièrement la tradition gréco-latine. Il y a dans les pages d'Illustrations, dans l'offrande du livre ... quelque chose de la magie des diagrammes dans le Tao."
- "Butor-Borges", "Contribution d'histoire littéraire sur la légende du grand veneur" et "Michel Butor/Gregory Masurovski (sic)", Magazine littéraire, n°110, mars 1976.
- "Tombeau de Paul Strand", pour Jean Roudaut, dans Paul Strand, 1977. Voir infra.
"Ballade du Pisan de Fribourg", Quinzaine littéraire, n°303, 1er-15 juin 1979, p.11. Voir infra 1980.
- "Ce qui nous revient. Michel Butor : Boomerang", NRF, n°319, 1er août 1979, pp.68-76.
- "Le Tombeau de Paul Strand est dédié à Jean Roudaut...", et "Ballade du Pisan de Fribourg", Envois, 1980, pp.32, et 41-42. Voir supra 1977 et 1979.
Compte rendu du livre Arte e artificio in Michel Butor de Alba Ceccarelli Pellegrino, dans Revue d’histoire littéraire de la France, LXXX, 1980, pp.851-852 (BderF).
- "Description [Mobile]", dans : Winfried Wehle, Nouveau roman, Wissenschaftliche Buchgesellschaft, 1980, pp.245-260 (en français). Voir aussi Leo Pollmann et Friedrich Wolfzettel. Reprise du chapitre "Description" dans Michel Butor ou le livre futur, 1964, pp.35-71, lui-même repris du texte des Temps modernes de 1962. Voir supra.
"Don Juan à Fribourg", pour Jean Roudaut, dans Don Juan, actes du Colloque de Treyvaux, Editions Universitaires Fribourg Suisse, 1982, pp.9-14. Texte repris dans Fribourg vu par les écrivains : Anthologie (XVIIIe-XXe siècle), établie par Michel Dousse et Claudio Fedrigo, Bibliothèque cantonale et universitaire, éditions de l'Aire, 2001, pp.482-489.
- Participe au numéro spécial Butor de la revue World Literature Today, Spring 1982, avec "A Generalized Biography : Butor's Portrait of the Artist", pp.274-278.
- "Une biographie généralisée : Le Portrait de l'artiste", Studi di Letteratura Francese, 1982, pp.34-44 (JHD).
- "Fantaisie chromatique à propos de Stendhal" dans Répertoire V, 1982, pp.171-199, lui est dédié. Voir supra.
- Georges Perros, Lettres à Michel Butor (1956-1967), 1982, préface de Jean Roudaut.
-  "Michel Butor et le rêve", Poésie 85, n°9, juillet-août 1985, pp.13-17. Avant d'en venir à la série Matière de rêves proprement dite, dont le dernier volume (Mille et un plis) vient de paraître, Jean Roudaut note le caractère fondamentalement anticartésien du rêve chez notre auteur : "rompant avec la mode contemporaine des récits de rêves individualisés et parcellisés, Michel Butor insère dans ses romans des récits de rêves qui sont continus, et qui ne concernent pas un rêveur solitaire, mais la tribu." Quant à la série elle-même, à ses yeux, elle "ne constitue pas seulement une sorte de réserve de rêves émettant chaque soir son message au lecteur, et s'insérant comme tel entre recueils, mais une critique, une illustration de ce qu'est la littérature."
- "Michel Butor ou l'art de vivre", Mots et merveilles, 1987, pp.8-13.
-  "Michel Butor. 'La nuit c'est désormais encore le jour'", NRF, n°408, janvier 1987, pp.65-81. Reprenant les réflexions de son texte précédent de 1985, le critique aborde plus largement ici la série des cinq volumes de Matière de rêves.
- Jean Roudaut dédie également son Georges Perros, de chez Seghers, coll. Poètes d'aujourd'hui, à Michel Butor, 1990.
- "Pratiques d'écriture", "Avant de retourner à Salonique (deux fois)", pour Jean  Roudaut (ce dernier texte daté de "Lucinges, 20 mai 1990", également paru dans Revue de Belles Lettres / Jean Roudaut, n°3-4, 1991, pp.15-18, et dans Lieux d'être, n°13, 1992 (?), est repris dans Ici et là, 1997. Voir aussi à l'adresse suivante : http://michelbutor2017.frl.auth.gr/data/documents/ATT00004.pdf), "Après la fête" pour Dorny et "Miroir de Monet" pour Lucien Curzi, Les Saisons, printemps-été 1992, pp.3-25.
- "Pékin : sur les traces de Victor Segalen", pour Jean Roudaut, Le Nouvel Observateur, hors-série, n°15, L'Aventure de l'équateur aux pôles, 1993, pp.57-60.
- "Butor (Michel)", Encyclopaedia universalis, 1995, pp.684-686 (et dans l'édition de 2002, corpus 4, pp.664-666).
- "Michel Butor/Pierre Alechinsky" (voir infra) et "Portrait de l'artiste en Michel Butor (sur des photographies de Maxime Godard)", Rémanences, n°6, avril 1996, pp. 45-48 et 215-219.
- "Avant de retourner à Salonique (deux fois)", pour Jean Roudaut, Ici et là, 1997, pp.129-133. Voir supra.
- "'Mais je reviendrai…'", Butor aux quatre vents suivi de "L'Ecriture nomade" par Michel Butor, José Corti éditeur, 1997, pp.99-115.
- "Pierre Butor et Michel Alechinsky" (sic), Michel Butor. Escrituras, una pasion por la invencion estética, Revista Anthropos, n°178-179, mayo-agosto 1998, 155-159 (numéro spécial Butor entièrement en espagnol). Voir supra et infra.
- "Levée d'écrou", pour le visiteur des prisons (Jean Roudaut), Géographie parallèle, éditions L'Amourier, 3e trimestre 1998, pp.39-40. Texte repris dans Au rendez-vous des amis, 2003 (voir infra).
- "L'essai "Alechinsky/Butor" a été repris dans La Nuit des jours, Genève, éditions Lézardes (R.B.L), 1999, pp.107-114" (extrait d'une lettre de l'auteur). Voir supra 1996.
- "Michel Butor", Dictionnaire encyclopédique de la littérature française, Laffont-Bompiani, 1999, pp.135-136.
- Avec vue sur l'Olympe, 1999.
- "La politique du génie", Magazine littéraire, n°373, février 1999, pp.52-53. Compte rendu des Improvisations sur Balzac. Selon Jean Roudaut, "cette approche de l'oeuvre de Balzac est originale dans sa méthode (...); dans son projet (...); dans sa leçon implicite, qui concerne la spécificité de l'activité politique de l'artiste." Et de préciser sur cette dernière en une visée peut-être davantage fouriériste : "L'action véritablement politique de l'écrivain consiste en une critique des visions du monde que nous tenons pour naturelles, et en l'évocation précise d'un nouveau monde, utopique et amoureux".
- Dans Le Nouveau Dictionnaire des oeuvres, Jean Roudaut examine successivement pp.1702, 2194, 3358, 4723-24, 5370, 5886-87 et 6291 : "Degrés", "Emploi du temps (L')", "Histoire extraordinaire", "Modification (La)", "Passage de Milan", "Portrait de l'artiste en jeune singe" et "Répertoire" (il s'agit de la série), c'est-à-dire toutes les oeuvres importantes de Michel Butor à ses débuts.
- "Une humble couronne d'oignons", préface à la réédition de De la distance de Frédéric-Yves Jeannet et Michel Butor au Castor Astral en 2000.
- Good mistral, 2000.
- "Butor, Michel", Dictionnaire de poésie de Baudelaire à nos jours, sous la direction de Michel Jarrety, PUF, 2001, pp.101-102. "Mallarmé se distrayait par la rédaction de poèmes de circonstance, nous dit l'auteur, tandis qu'il méditait sur le Livre, irréalisable selon la conception qu'il en avait. L'écriture poétique, pour Michel Butor, peut allier les deux : la poésie n'a pas de sujet partiuclier - si elle ne s'éprouvait au quotidien, elle serait sans lieu d'être; elle peut tout aussi bien s'exprimer à partir d'une vision des Montagnes Rocheuses que d'une lessive flottant sur un fil. Mais la relation sensible au monde demeurerait fragmentée si elle n'était replacée dans un réseau, élément d'un filet ébaboré de la façon la plus vaste possible. La page double des grands poèmes figure un ciel, avec des nébuleuses de mots, des comètes verbales, des nominations capitales, des astres fixes comme autant de pôles d'attraction et de diffusion."
- "BUTOR Michel", Le Nouveau Dictionnaire des auteurs, Laffont-Bompiani, coll. Bouquins, 2002, pp.512-513.
- Au dos d'une carte postale-photographie de Maxime Godard : "Michel Butor et Fanny, Lucinges, 2 XI 1989" (éditions Gnêzi d'Marèla, 11/2003), on peut lire un poème de Jean Roudaut.
- "(le visiteur des prisons) Levée d'écrou", dans Au rendez-vous des amis, 2003, p.71. Voir supra 1998.
"Trace de neige dans la ville", Michel Butor, l'écriture nomade, 2006, pp.22-27.
- Intervenant au colloque Michel Butor : Déménagements de la littérature, 2006. Voir suivant :
- "Salut", Michel Butor. Déménagements de la littérature, 2008, pp.57-72. Texte repris dans la revue Théodore Balmoral, n° 56/57, printemps 2008.
- "Olympia ou les Vengeances romaines", pour Jean Roudaut, t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.457-464.
68-85 : Serge Assier / Jean Roudaut. Juin 2014. 96 Pages. Préface de Michel Butor ["Mon très cher Jean je me souviens", pp.8-9]. Travaux Communs – Écritures / Photographies, avec les manuscrits originaux, correspondances et 33 photographies, pour l’exposition Autour des 45èmes Rencontres d’Arles juillet 2014 et au Centre Internationale de Poésie Marseille 2014. Ouvrage tiré à 1000 exemplaires.
"Les croisements des parallèles", pour Serge Assier et Jean Roudaut dans Michel Butor, Serge Assier, Travaux communs 90/70, 2016, p.143 où l'on trouve aussi, en ouverture, un portrait de Butor par Jean Roudaut lui-même : "Un maître de vertu", pp.5-8.
- "Les prisons et le regard", voir Europe, 2016.
"Lettre à Jean Roudaut sur les romans policiers", lettre-préface à Jean Roudaut, Le Tigre de William Blake, principes et ingrédients du roman policier et noir, Presses universitaires de la Méditerranée, 2016, pp.7-10.
- "Expansion de l'entrepôt", Dix-huit Lustres, hommages à Michel Butor, sous la direction d’Amir Biglari et Henri Desoubeaux, Classiques Garnier éditions, 2016, pp.223-232.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "Levée d'écrou", pour le visiteur des prisons (Jean Roudaut).
Roudiez, Léon S. :
- "An Ever-Widening Circle". Compte rendu de "Degrees by Michel Butor. Translated from the French by Richard Howard. 351 pp. New York : Simon & Schuster", The New York Times Book Review, December 17, 1961, pp.7 et 16.
- "Michel Butor : du pain sur la planche", Critique, n°209, octobre 1964, pp.851-862. Compte rendu du livre d'Albérès : "Albérès présente admirablement les romans", cependant, "en ce qui concerne les livres parus depuis Degrés, il est moins éloquent." Mais surtout cet article est l'occasion pour l'auteur de parler de Description de San Marco ("une oeuvre de profondeur"), de Votre Faust ("ouvrage prometteur et peut-être scandaleux") et plus encore de Répertoire II, dont toute la fin constitue le compte rendu. L'auteur voyant, pour terminer, Butor en explorateur des "possibilités totales de la littérature" plutôt qu'en créateur d'une oeuvre totale où tous les arts collaboreraient.
- "The Embattled Myths". In Hereditas : Seven Essays on the Modern Experience of the Classical. Edited by F. Will. Austin : Austin University Press, 1964 (PM).
Michel Butor, Columbia University Press, 1965, 48 pages (en anglais). Compte rendu d'Emily Zants.
- "6 810 000 litres d'eau par seconde", The French Review, V.39, n°4, février 1966, pp.667-668 (en anglais).
- Voir Orte, 1966.
- « Problems of Point of View in the Early Fiction of Michel Butor », Kentucky Romance Quarterly, v.18, n°2, 1971, pp.145-159 (en anglais).
- "Critique du roman", The Romanic Review, V.LXIII, n°1, février 1972, pp.78-80. Compte rendu du livre de Françoise van Rossum-Guyon. "Critique de transition s'appliquant à un ouvrage de transition ("... La Modification, peut-être la dernière oeuvre de Michel Butor à laquelle on puisse appliquer, sans crainte de controverse, l'étiquette 'roman'...") ... le travail de Françoise van Rossum est intelligent, bien informé, et sa compréhension de l'oeuvre romanesque de Butor est exemplaire... Je suis convaincu qu'elle nous donnera, dès qu'elle aura accepté d'aller jusqu'au bout des concepts contemporains dont elle se réclame, des travaux autrement importants et dont elle est intellectuellement capable."
- ""Gloses sur les premières pages de Mobile de Michel Butor", Modern Language Notes, n°6 (November 1972), pp.83-95" (FSA).
- Nouveau roman : hier, aujourd'hui,2 Pratiques, 1972. Participe à la discussion qui suit l'intervention de Georges Raillard, pp.279-295.
- "Michel Butor", dans : French Fiction Today, A New Direction, Rutgers University Press, 1972, pp.278-315 (en anglais).
- ""Illustrations II: Michel Butor's Criticism Illustrated", Books Abroad [/World Literature Today], Winter 1973, pp.26-35" (FSA).
- "Aspects de la production du sens dans OU", Colloque de Cerisy/Butor, UGE, 1974, pp.257-272. Exposé suivi d'une discussion.
- "Michel Butor et Henri Pousseur : Votre Faust", The French Review, XLVIII, n°4, mars 1975, pp.793-794.
- "Une gaieté violette (lecture d'un roman de Michel Butor)" [Passage de Milan], Romanic Review, v.LXVIII, n°1, january 1977, pp.32-42.
- "Michel Butor, A study of his view of the world and a panorama of his work, 1954-1974. By Jennifer Waelti-Walters", Romanic Review, n°1-2, Jan.-March 1978, pp.156-157 (FXXB).
- "Murs, fenêtres, miroirs : réflexions à partir de textes de Michel Butor", Stanford French Review, II, 1, Spring 1978, pp.81-90.
- "Readable/Writable/Visible", Visible Language, XII, 3, été, 1978, pp.231-244 (SCC).
- "Picassoand Butor : Series and Sets", Modern Language Studies, vol. 9, no. 2, 1979, 89-94 (JHD).
- ""Butor, Michel. Boomerang : Le Génie du lieu 3", The French Review, n°5 (April 1979), pp.788-89" (FSA).
- "The Narratives of Michel Butor : The Writer as Janus. By Dean McWilliams", Romanic Review, LXXI, n°1, Jan. 1980, pp.97-98 (FXXB).
"Intentionality and Intersubjectivity : A Phenomenological Study of Butor's La Modification". By Lois Oppenheim", Romanic Review,  vol. 73, n°2, Mar. 1982, pp.271-273 (FXXB).
- Participe au numéro spécial Butor de la revue World Literature Today, Spring 1982, avec "Michel Butor : Past, Present and Futur", pp.226-230.
"Lydon, Mary, Perpetuum Mobile : A Study of the Novels and Aesthetics of Michel Butor", The French Review, n°2 (December 1982), pp.328-329 (FSA).
- A traduit "Méditation sur la frontière" en anglais, 1983. Voir Batuz. La même année également "La ligne de partage des sangs".
- "Un texte perturbé : Matière de rêves de Michel Butor", Romanic Review, V.LXXV, n°2, march 1984, pp.242-255.
"Michel Butor : Exprès", World Literature Today, vol. 58, n°2, 1984, p.238 (FXXB).
"Improvisations sur Flaubert. By Michel Butor", World Literature Today, vol. 59, n°2, 1985, p.240 (FXXB).
- Participe au numéro spécial Butor de la revue Kentucky Romance Quarterly, 1985, avec "In Search of Michel Butor", pp.5-7.
- Participe en tant que traducteur au numéro spécial Butor de The Review of Contemporary Fiction, 1985.
- "Michel Butor : Text and Graphics", Columbia Library Columns, vol. 36, no. 1, 1986, 13-25 (JHD).
- "Michel Butor, regards critiques sur son oeuvre", Revue d'histoire littéraire de la France, n°1, janvier-février 1988, pp.157-158. Compte rendu du numéro d'Oeuvres & critiques sur Butor, X, 2, 1985. "En somme, des essais très variés quant à l'objet, quant à l'envergure, et quant à la méthode.... Ceci dit, l'ensemble est tout de même fort utile pour qui veut se faire une idée générale de l'influence qu'ont pu avoir les textes de Butor dans divers pays, mais ce n'est qu'un aperçu qui aura besoin d'être développé et approfondi."
- "Le réel et la peinture : comment décrire ce qui se dit ?", La Création selon Michel Butor, 1991, pp.163-176. Voir aussi Mireille Calle-Gruber, 1991.
- "Michel Butor : Avant-Goût IV : En mémoire", World Literature Today, v. 67, n°2, Spring 1993, p.332 (en anglais).
- Traduction de L'Adieu au siècle : "Farewell to the Century", dans Harvard Review, n°18, Spring 2000, pp.100-106.
Roudneff :
Plier bagage, "5 bois gravés polychromes sur des textes manuscrits de Michel Butor, Michel Dunand, Jean-Pierre Gandebeuf, Jean-Louis Jacquier-Roux et Ménaché. Format : 75 cm x 37 cm. Emboîtage/valise. 8 exemplaires hors commerce, 1997" (Ménaché).
Roullier, Françoise :
Un coup de dés, Leuwers éditeur, 2012 (CDE).
Roumanès, Jacques-Bernard :
Peintre et professeur de philosophie à Montréal.
- Les Dames du monde, "chez l'artiste, 1993" (CDE). Voir aussi :
- Les femmes du monde, "textes et oeuvres sur papier de Jacques-Bernard Roumanes ; poème-préface de Michel Butor ; postface de Louise Poissant. ÉDITEUR : [Montréal] : Éditions d'art de l'homme du monde, 1993. DESCRIPTION: 1 emboîtage : ill. en coul. ; 81 x 61 x 6 cm. NOTES: Tirage limité à 33 ex. num. et signés par l'auteur" (BAC).
- "A propos du livre d'artiste comme oeuvre d'art", Vie des arts, n°153, hiver 1993-94, pp.34-35, entretien avec Jacques-Bernard Roumanès. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.III, pp.328-321.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : "Au lit du livre" (voir aussi Youl, 2011) et # "Les dames du monde", pour Jean-Bernard Roumanès.
Rousseau, Henri :
- Voir # Les Charmeuses de serpents, 1999.
Rousseau, Jean-Jacques :
- "L'île au bout du monde, I, II, (fin)", pour Jean Starobinski, NRF, n°160, 161, 162, avril, mai, juin 1966, pp.620-636, 808-820, 1005-1023. Repris dans :
- Répertoire III, 1968, pp.59-101. Voir infra 1996.
- "L'expérience du bâton brisé - L'état de nature comme fiction", tiré de Répertoire III, pp.62-66, dans Rousseau, textes recueillis et présentés par J. Rivelaygue, pp.103-107.
- "Le corps-texte (suite), entretien avec Michel Butor", Le Creu, n°4, 3e trimestre 1977, pp.43-45, entretien avec Michel Launay. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.II, pp. 207-212. Repris sous le titre :
- "Propos avant propos : entretien avec Michel Butor sur une page de la Cinquième promenade", dans Gilbert Fauconnier et Michel Launay, Index-concordance des Rêveries du promeneur solitaire, Slatkine-Champion, 1978, pp.1-7.
- "Michel Butor allié à Pousseur, Schönberg et Rousseau", entretien de Roger d'Ivernois avec Michel Butor, Journal de Genève, 20 avril 1978, p.13.
- Michel Launay, "Rousseau, Butor et les ordinateurs", dans Gilbert Fauconnier et Michel Launay, Index-concordance des Rêveries du promeneur solitaire, Slatkine-Champion, 1978, pp.553-558.
- "A propos du vocabulaire de Rousseau : vocabulaire et politique", Mots, n°3, octobre 1981, entretien avec Michel Launay, pp.7-12. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.III, pp. 97-102.
- Launay, Michel : "Jean-Jacques Rousseau et Michel Butor : leçons d'un  rapprochement", Mots, n°3, octobre 1981, pp.13-21.
-"Rousseau ou la musique des signes", "par Michel Butor et Michel Launay", dans Marie-Madeleine Jan, Index des premiers écrits pédagogiques de J.-J. Rousseau, Slatkine, 1982. Texte repris dans :
- Résistances, 1983, pp.189-193.
- Etienne Brunet, 1983.
- "Concernant Genève", Genève, 1987, pp.5-21. Ce texte reprend quatre passages du texte de 1968. Il est lui-même repris et transformé dans :
- Avant-goût III, 1989. Et dans Transit (voir infra).
-Voir Apocalypse, 1990.
- Transit, 1992, dans le chapitre intitulé "Treize lectures dans le calme genevois".
-"La Savoie : sur les traces de Jean-Jacques Rousseau", pour Michel Launay, Le Nouvel Observateur, hors-série n°20, Balades en France, avril 1994, pp.54-60.
- "L'île au bout du monde", pour Jean Starobinski, Répertoire littéraire, 1996, pp.241-294. Voir supra.
- Voir également Alpes, 1998.
- Nicole Biagioli, 2007 et 2008.
- Michel Butor clôture l’année Jean-Jacques Rousseau à la Mission de la France : "Michel Butor, poète, romancier et essayiste français de renommée mondiale, a donné une conférence sur Jean-Jacques Rousseau à la Mission permanente de la France auprès des Nations unies à Genève. / Devant une soixantaine de fonctionnaires internationaux français, Michel Butor avait carte blanche pour évoquer un aspect de la vie et de l’oeuvre du grand écrivain et philosophe du XVIIIème siècle. / Jean Starobinski, auteur de l’ouvrage référence sur Jean-Jacques Rousseau "La Transparence et l’Obstacle" (paru en 1957) était également présent à cette conférence et a livré ses commentaires au court du débat qui a suivi." (Mission permanente de la France, 17 décembre 2012)
Rousseau, Nita :
- Dans le cadre d’une enquête sur le bonheur aujourd’hui, Le Nouvel Observateur, n°987, 7-13 octobre 1983, p.62, publie : # "Heureux comme un Français en Suisse", entretien avec Michel Butor. Voir# Supplément.
Rousseau, Sophie :
- Georges en moto, "compositions de Sophie Rousseau, Rouen, L'Instant perpétuel, septembre 2016. 15 x 11 cm, 24 pages, illustré, en feuilles sous couverture illustrée à rabats. Tirage limité à 99 exemplaires numérotés, signés par Michel Butor et Sophie Rousseau. Les exemplaires 1 à 21 comportent chacun un collage original signé de Michel Butor, et une composition originale signée de Sophie Rousseau. Les 3 premiers ont en plus un manuscrit autographe signé de l’auteur et une composition signée de l'artiste".
Le ciel s'appesantit, "compositions de Sophie Rousseau, Rouen, L'Instant perpétuel, septembre 2016. 15 x 11 cm, 24 pages, illustré, en feuilles sous couverture illustrée à rabats. Tirage limité à 99 exemplaires numérotés, signés par Michel Butor et Sophie Rousseau. Les exemplaires 1 à 21 comportent chacun un collage original signé de Michel Butor, et une composition originale signée de Sophie Rousseau. Les 3 premiers ont en plus un manuscrit autographe signé de l’auteur et une composition signée de l'artiste". Voir aussi Laurent Reynès, 2011 et Les graphies du regard, 2013.
Rousseaux, André :
- "Après les prix", Le Figaro littéraire, n°555, 8 décembre 1956, p.2. "La comédie finie", l'auteur revient sur quelques-uns des livres dont on a parlé à cette occasion : "Les divers jurys sont tous passés à côté du roman le meilleur de ces dernières semaines, L'Emploi du temps de M. Michel Butor. (...) C'est un double combat livré par l'inquiétude aux confins de la vie et de la mort, combat dont tout homme s'aviserait qu'il est le sien, s'il prenait la mesure de l'enjeu qu'il y a dans chaque moment de son "emploi du temps". Le talent très juste de M. Michel Butor correspond avec une vraie puissance à ce corps à corps entre une vie humaine et cette forme que prend la destinée sur le cadran d'une horloge ou dans les feuillets d'un éphéméride. Il nous jette aussi très bien dans les aspects sensibles du monde qui nous accueille pour nous dévorer."
- "La Modificationde Michel Butor", Le Figaro littéraire, n°602, 2 novembre 1957. "Avec ou sans laurier, l'autorité de Michel Butor a de quoi s'imposer pour ce qu'elle est. Il y a longtemps qu'un pareil romancier n'est apparu, aussi neuf, aussi fort, aussi maître d'un art étonnant pour avancer très loin dans le mystère de la vie."
- "Michel Butor, romancier de la prison humaine", Le Figaro littéraire, n°626, 19 avril 1958. Dans cette chronique, l'auteur salue l'étude de Michel Leiris sur La Modification et revient sur l'ensemble des romans de Butor pour en dégager une sorte de dénominateur commun : "Un héros de Butor est un prisonnier. (..) Mais la prison dont je parle est beaucoup plus qu'une enceinte dont le captif s'efforce d'ébranler les murs. C'est, encore plus, une prison temporelle."
- "L'intelligence de Michel Butor", Le Figaro littéraire, n°718, 23 janvier 1960. En conclusion de son compte rendu de Degrés, l'auteur écrit : "S'il devait poursuivre dans cette voie, il nous resterait à déplorer qu'un grand romancier s'enferme pour s'y perdre dans les recherches et les jeux stériles dont il se ferait prisonnier."
- "Ressources et limites de Michel Butor", Littérature du vingtième siècle, Albin Michel, 1961, pp.124-152.
Roussel, Raymond :
- "Jean Ferry : Une étude sur Raymond Roussel", NRF, n°16, avril 1954.
- "Sur les procédés de Raymond Roussel (1950)", Répertoire I, 1960, pp.173-185. Publié d'abord dans Rixes, n°1, mai-juin 1950, cet essai a été également repris dans :
- Essais sur les modernes, 1964.
"Archipel shopping 1, version préliminaire arrangée pour en faire compliment à l'oncle Raymond à l'occasion de son centième anniversaire", L'Arc/Raymond Roussel, n°68, 1977, pp.89-96. Texte repris dans Boomerang, 1978.
- Raymond Roussel à Nice, "Congrès Raymond Roussel organisé par l'Association des impressions rousselliennes ; avec des textes de Michel Butor, Jean-Louis Meunier, Jean-Etienne Marie, Katy Remy. Editeur(s) : Nice : Association des impressions rousselliennes, 1983. Description : 47 p." (CBN). Georges Godin signale que c'est dans cette publication (pp.19-34) qu'est paru d'abord l'entretien suivant :
- "Michel Butor : entretien à propos de Raymond Roussel", Mélusine, cahiers du  Centre de recherches sur le surréalisme, n°VI, 1984, pp.245-261, entretien avec Anne-Marie Amiot et Jean-Louis Meunier. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.III, pp. 168-183.
- Sur Les Tarots musiciens, voir aussi Mélusine, n°VI, 1984, p.11.
- !§! "Raymond Roussel", cours de Michel Butor mis en ligne, Université de Genève, année 1989-1990 (http://mediaserver.unige.ch).
- Teodoro Rennó Assunçao, 2011.
* Sur le site personnel de l'auteur on peut lire : # "Feux d'artifice".
Roussel-Gillet, Isabelle :
Maître de conférences à l'Université de Lille, commissaire d'expositions, Isabelle Roussel-Gillet se passionne pour le dialogue entre les arts aux XXe et XXIe siècles, d’où son intérêt pour les collaborations entre Michel Butor et des plasticiens.
- "Les lèvres du silence, Mylène Besson en chemin avec Michel Butor", Lieux d'être, n°50, été 2010, pp.92-94.
- "Les entre-liens tissés : Michel Butor, Dialogue avec les arts par Lucien Giraudo", Lieux d'être, n°50, été 2010, pp.95-96.
- Compte rendu de Attachements Michel Butor- Pierre Leloup, Patrick Longuet, 1981-2010, Université de Savoie, 264 pages. "« Création partagée », c’est ainsi que Patrick Longuet nomme les collaborations du poète Michel Butor et du plasticien Pierre Leloup pour nous en proposer le parcours en quatre saisons, en quête de « signes d’une intelligence » qui se donnent sans s’expliquer. C’est toute la grâce de l’écriture de Patrick Longuet de lire ces quelques signes sans les empeser de clefs. L’iconographie est remarquable. Les indices de lecture précis : l’homme au centre de Don Juan dans la propriété des Souffles, la sérialité d’Intervention pour le Pierrot lunaire, le croisement d’un poème sur un corps morcelé en blason et d’un papier déplié, empreint, incarné dans Le Monologue du graveur de merveilles… Lisant cette rencontre entre un peintre des matières réfléchissant le miroir, la mise en abyme des Ménines et un écrivain iconophile, le critique nous attache à son tour à des couples dialectiques en miroir : entre écho et écart (et les échos internes dans leur collaboration qui fait d’un vers le titre d’un objet à venir), entre le joint et le disjoint, entre le caché et le voilé (masques et buée). Plus de quarante livres d’artistes, plus de cent cinquante reproductions d’œuvres, de croquis (dans les correspondances), de photographies n’en font pas pour autant un catalogue (« raisonné ») mais un nouveau livre en résonances qui fait vibrer les rythmes de composition, qui offre le feuilleté de quatre ou cinq pages d’un même livre d’artistes fécondé dans cette amitié de trente années. « Offrir » : c’est un des premiers mots des poèmes de Michel Butor ici publiés « je t’offre ces tresses de buissons » (un des vers de Don Juan dans la propriété des souffles - 1981), un verbe qui sied si bien à l’aptitude si généreuse au don de poèmes qui se renouvèle encore ici, et ce, dès l’ouverture, par la parution intégrale de cinq poèmes. D’autres suivront. Poèmes des étreintes, des enlacements, des lianes, des « offrandes de larmes » et inspirations africaines des masques, vocabulaire singulier des (fausses) loupes, poésie des objets « pauvres » du quotidien, des lumières du bois. Et souvent fait retour cet œil qui nous regarde. Œil du verre, œil de dragon, œil du bois qu’on appelle le nœud. Œil pris dans Les Points des fuites, ces œuvres-anamorphoses au mur de l’atelier qui nous obligent à nous déplacer pour y chercher le texte ou pour y voir. Patrick Longuet tient à l’œil celui « synthétique » qui nous leurre, qui nous enclot dans une molle continuité. Sa collecte est aussi celle d’un semeur de ses propres indices, de ses propres pétales de roses : le « regard du bois », écrit-il, « témoigne de la désacralisation de notre regard diminué de sa force contemplative ». Double piège de l’œil donc. Et Patrick Longuet lève le voile qu’il désigne pas à pas sur « l’expérience de regards » « entre eux deux », sur un regard libre. / IRG, avril 2011." Merci à l'auteure pour l'envoi de ce compte rendu à paraître dans la revue Lieux d'être, n°52, 2011.
- Compte rendu de Michel Butor, Paroles de A à Z, Roman 20-50, n°51, juin 2011, pp.175-176.
- Conférence "Michel Butor, entrelacs et entrefileuses", en particulier sur les collaborations de Michel Butor avec Colette Deblé et Mylène Besson, lors de la journée d'études du 7 mai 2011 à Saint Omer dans le cadre de l'exposition L'art entre les lignes, livres d'artistes et explorations de Michel Butor. Journée au cours de laquelle Isabelle Roussel-Gillet a été également la modératrice de la table ronde.
- "Entre les pierres, en baie de Somme, le livre partagé de Michel Butor et Pierre Leloup", Nord', n°62, décembre 2013, pp.107-114.
- Rencontre/débat : "Bibliotheca Butoriana Bodmeriana - les livres d'artiste de Michel Butor à la Fondation Martin Bodmer" dans le cadre de la "Fête du livre d'artiste" des 15 et 16 octobre 2016 à Lucinges. Voir suivants :
Bibliotheca Butoriana Bodmerianae – Les livres d'artistes de Michel Butor à la Fondation Martin Bodmer, Isabelle Roussel-Gillet, Naomi Wenger (photographies), Michel Butor. Editions Notari, 2016. "En offrant plus de cent livres à la Fondation Martin Bodmer (la fameuse "Bibliotheca Bodmeriana", tout récemment classée à l'UNESCO), Michel Butor ne fait pas seulement acte de générosité ou geste de conservation d’un patrimoine, il légitime aussi un ensemble selon deux principes forts, celui d’une kaléidoscopie choisie au miroir de collaborations très variées et celui d’une dé-hiérarchisation en réunissant des livres d’artistes de notoriétés diverses et des ouvrages réalisés aussi bien en nombre limité que des éditions courantes tirées à 500 exemplaires. / Le partage d’un espace de création avec un artiste s’illimite dans une pratique du créer ensemble, et, c’est ainsi qu’un catalogue réalisé à l’issue d’une résidence de plusieurs artistes au Maroc trouve autant sa place dans cette donation qu’un livre en quatre ou cinq exemplaires. / Plutôt que de classer en bibliophile, ce qui tend peu ou prou à geler et figer, OUVRIR. C’est sur ce geste que nous prenons appui pour poser une réflexion politique à l’œuvre, pour interroger nos habitudes de classification dans notre rapport au monde souvent enclin à poser des frontières, celles avec lesquelles le poète entre en résistance. Lire, dans ce cas précis, c’est entrer dans une œuvre au sens plastique, dans tous les sens du terme, une œuvre qui appelle cette première souplesse de passages et ouvertures." Cet ouvrage contient, outres les reproductions des oeuvres avec une notice pour chacune d'elles, un avant-propos de Jacques Berchtold : "Miroirs, dialogues : l'artiste ambulatoire et le génie du lieu", un long texte d'Isabelle Roussel-Gillet : "Livres partagés avec Michel Butor" qui parcourt l'ensemble de l'ouvrage et un texte de clôture de Mélanie Exquis : "Les livres d'artistes de Michel Butor et la médiation culturelle", sans oublier un petit poème daté de mai 2016 de Michel Butor lui-même : "Rayons en veille", pour Luca Notari. Voir aussi Luciano Pivotto pour la couverture. Compte rendu d'André Clavel. Voir aussi suivant :
- "Une dette de liberté envers Michel Butor", contribution d'Isabelle Roussel-Gillet au dossier d'hommage à Michel Butor que Florence Trocmé a publié sur son site Poezibao, de novembre 2016 à janvier 2017, et qui revient sur l'élaboration du livre précédent.
"Parcours et expositions de livres d'artiste avec Michel Butor", Dix-huit Lustres, hommages à Michel Butor, sous la direction d’Amir Biglari et Henri Desoubeaux, Classiques Garnier éditions, 2016, pp.161-176.
Les livres partagés de Mylène Besson, Michel Butor et Colette Deblé, éditions Universitaires de Dijon, 2017. Fiche technique : "Comment s'engage-t-on dans une oeuvre à quatre mains ? Comment l'intimité y est-elle mise en jeu ? Ce sont les questions posées par cet essai qui analyse 40 livres d'artistes réalisés par Michel Butor avec Colette Deblé ou Mylène Besson. L'essai étudie l'iconographie de la femme dans ces oeuvres contemporaines qui intègrent la citation d'oeuvres préalables, souvent liées à des mythologies fortes. Une fois le livre ouvert, quelle lecture fait-on des éléments plastiques : que lit-on du poème ou/et du dessin, des mots ou du lavis ? Que lit-on entre ? L'essai invite à cerner les échos, à accueillir, dans cette constellation de résonances, des hôtes intermittents comme Michèle Gazier, Pierre Bourgeade ou Pierre Leloup. Loin de la figure du nouveau roman qu'il fut, Michel Butor s'avère être un poète au sens plastique qui outrepasse les frontières entre les arts."
Rousset, Jean :
- "Trois romans de la mémoire (Butor, Simon, Pinget)", Cahiers internationaux de symbolisme, n°9-10, 1965-1966, pp.75-84. Dans ce texte, s'agissant de L'Emploi du temps, l'auteur dit sous une autre forme ce qu'il répète ci-après :
- Jean Rousset, Narcisse romancier, José Corti, 1972, pp.27-29. Dans cet essai consacré à la première personne dans le roman, l'auteur note qu'avec L'Emploi du temps, auquel il réserve une petite "digression" de deux pages, "on ne saurait mieux illustrer, par la pratique même, comment et pourquoi se fait le passage d'un pôle typique à un autre, du roman-mémoires traditionnel à la narration au présent par le moyen du journal intime. Trois siècles d'histoire, ajoute-t-il, sont revécus, repensés et condensés dans l'expérience personnelle d'un protagoniste qui est au surplus un auteur, ou son symbole, vivant dramatiquement un problème du roman moderne. Nous allons pouvoir lire un roman de la théorie du roman."
- #"Ballade de l'amateur de vin", dans Au rendez-vous des amis, 2003, p.72.
* Poème qu'on peut lire également sur le site personnel de l'auteur.
Rousset, Jean-Paul :
- "Un avenir pour les poètes ?", Art et poésie, n°57, hiver 1971, p.13, enquête de Jean-Paul Rousset. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.II, p.72.
Roux, Jean-Louis :
- # "Jardins d'Epiphanie", # "Le crépuscule sur Bagdad" et # "L'aurore sur Bagdad", plus une notice sur Butor de Jean-Louis Roux, dans 111 poètes d'aujourd'hui en Rhône-Alpes, une anthologie présentée par Jean-Louis Roux, Maison de la poésie Rhône-Alpes/Le Temps des cerises, 2004, pp.122-128.
Roux, Jean-Paul :
- Entretien avec Michel Butor, réalisateur Jean-Paul Roux, INA, série "Livres en fête", produit par TF1, 1979. Durée : 10 mn.
Rover, Martha T. :
- L'Influence de James Joyce sur Michel Butor, University of Wisconsin, 1970 (thèse citée par Lison Noël).
Roy, Bruno :
- "Lettre non-préface" (Mon cher Bruno Roy), Fata Morgana 1966/1976, 10/18, 1976, pp.11-23. Le texte est daté de "Genève, le 12 juin 1976". Reprise sous le titre :
- "Aux ateliers de la fée Morgane" pour Bruno Roy, Répertoire V, 1982, pp.315-323.
- Improvisations sur Henri Michaux, éditions Fata Morgana, 1985. "Pour Bruno Roy dans le souvenir".
- Zone franche, 50 poèmes avec des illustrations de Jiri Kolar, éditions Fata Morgana, 1989. "Pour Bruno Roy".
- La "petite épître" que reproduit déjà la "Lettre non-préface" est reprise au début de Fata Morgana, 1966-1993, Fata Morgana, 1993, ouvrage qui donne aussi tout le détail des publications de Butor chez cet éditeur.
- Le Sismographe aventureux, Improvisations sur Henri Michaux, pour Bruno Roy dans le souvenir, la Différence, 1999. Reprise du texte de 1985, augmenté de la "Ballade du sismographe aventureux".
Roy, Claude :
- "Mobile", dans "La chronique de Claude Roy", Libération, 6 mars 1962, p.7. En commençant son article, l'auteur déclare : "On reste confondu qu'un écrivain aussi intelligent, que le romancier subtil et profond de La Modification, que le critique pénétrant de Répertoire, ait pu consacrer tant d'effort, de temps, de patience à un passe temps aussi puéril et démodé. Apollinaire,Cendrars et Cocteau ont pratiqué il y a cinquante ans, avec bonheur, l'exercice du poème collage, du poème montage." Et en terminant : "J'ai bien peur que le lecteur ne se dise que le livre n'est ni fait, ni à faire."
- "Un athlète complet", Le Nouvel Observateur, n°174, 13 mars 1968, pp.34-35. Compte rendu de Répertoire III et Essais sur les Essais. Prenant résolument parti pour Butor, l'auteur commence par déclarer : "Il paraît que Butor est ennuyeux, qu'il est pédagogique et pédant, qu'il a un souci de clarté, de précision et d'élégance invisible qui n'est pas du tout 'dans le vent'. A en croire les faux augures de l'intellect et les bateleurs du jargon, Butor serait déjà out, dépassé, et tout à fait square, à l'heure où il convient d'être absolument camp." Du premier de ces ouvrages, il dira qu'il est fait de "vingt et un essais confondants de culture et d'intelligence" et qu'il contient en particulier ce texte sur Claude Monet, "le meilleur texte, le plus profond et clair qu'ait jamais inspiré le peintre". Du second, qu'il se rattache à cette "agilité critique" doublée d'une "patience méticuleuse" de l'écrivain qui n'est pas seulement un excellent critique, mais un romancier et un poète de premier ordre, ou pour faire bref, "l'athlète complet de notre littérature".
- "De la musique avant toute chose", Le Nouvel Observateur, n°235, 12-18 mai 1969, pp.38-39. Compte rendu d'Illustrations II : "Un réseau se tisse entre les poèmes, écrit l'auteur, les relie par un tissu conjonctif vivant, et les poèmes deviennent, non pas un simple rassemblement de pages, mais un "poème de poèmes", une vaste germination organique (et organisée).... Le résultat et très séduisant et difficile."
Royer, Jean :
- "Michel Butor : le défi du lieu", Le Devoir, 15 août 1981, entretien avec Jean Royer, pp.13 et 24. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.III, pp. 91-96. Voir infra.
- "Nabokov et Butor : le génie de la lecture", Le Devoir, 11 juin 1983, p.21. Compte rendu de Littératures de Nabokov et de Répertoire V au sujet duquel l'auteur affirme : "Avec Butor, on se retrouve enfin du côté de la face cachée des mots. Son Répertoire de critiques nous invite à un des plus intelligents voyages littéraires."
- "Michel Butor", il s'agit de l'entretien de 1981 repris dans Ecrivains contemporains. Entretiens 3 : 1980-1983, éditions de l'Hexagone, 1985. Voir supra.
- "Don d'oeuvres de Michel Butor à la bibliothèque de l'UQAM", Le Devoir, 23 février 1987, p.11. Ce don conjoint de Michel Butor et de Georges Godin à la bibliothèque de l'Université du Québec à Montréal, est aussi l'occasion pour le premier d'assister au lancement de l'ouvrage que le second lui consacre. Voir aussi Réginald Martel.
Roynier, Antoine :
- "Le monument de la littérature française, Michel Butor est mort" sur "toutelaculture.com" le 25 août 2016. "Michel Butor est mort mercredi à l’âge de de 89 ans. Une perte immense pour la littérature et la culture hexagonale."
Rozon, Brigitte :
- "La descente de l'écriture ou la remontée du lecteur ? L'étude des spectres de l'Occident dans 6 810 000 litres d'eau par seconde", Revue Frontenac, 2000.
Rue du Monde (éditeur) :
- Zoo, 2001.
Rueff, Martin :
- "Décès de Michel Butor, écrivain et professeur à l'UNIGE", "Michel Butor est mort le 24 août 2016 à la veille de ses 90 ans. On n’oubliera pas qu’en marge de sa prodigieuse carrière d’écrivain – c’est littéralement l’homme aux deux mille livres, et son œuvre prodigieuse charrie romans, essais, proses de toutes sortes, récits de voyages et de rêves, poèmes et livrets, entreprises expérimentales qui requièrent chacune ou presque une définition propre, Michel Butor fut aussi professeur des universités. / Lecteur à l’université de Manchester d’abord, (1951-1953), il enseigna à Thessalonique entre 1954 et 1955, une première fois en Suisse entre 1956 et 1957, puis de nombreuses années à Nice qu’il quittera enfin pour Genève où il exercera de 1974-75 à sa retraite en 1991 comme professeur ordinaire d’abord puis comme professeur honoraire dans le Département de langues et littératures françaises modernes. / Enseignant inspiré, orateur magnifique et critique inventif, il est l’auteur de nombreuses études dont certaines ont été recueillies dans la série des Répertoire I à V (Paris, Minuit, 1960 à 1982). Sous son titre en mineur, la série des Répertoire est un laboratoire singulier où se croisent les avancées du nouveau roman et les chemins de la Nouvelle Critique. / En 2017, La Modification fêtera ses soixante ans. / Le Département de langue et littérature françaises organisera dès la rentrée une journée d’hommages pour célébrer la personne et l’œuvre de Michel Butor. / Professeur Martin Rueff, pour le Département de langue et littérature françaises modernes", sur "www.unige.ch" le 26 août 2016.
Rüf, Isabelle :
- Hommage à Michel Butor [Enregistrement sonore] / prod. Isabelle Rüf. Lausanne : RSR [prod.], 1989. 1 cassette sonore (60 min.). Donné dans le cadre de "Constellation Butor" le 9 novembre 1989. Entretien de Michel Butor et Isabelle Rüf sur des livres récents : Improvisations sur Rimbaud et l'Embarquement de la Reine de Saba (RBG). Et le samedi 11 novembre 1989, dans le cadre de l'émission Coulisse : Isabelle Rüf : "Michel Butor et ses éditeurs".
- "Les taches d'encre de Victor Hugo grouillent de tous les possibles", Le Temps, 19 janvier 2002. Entrevue.
- Voir aussi Thomas Flechtner.
Ruff, Marcel A. :
- "Un nouveau roman du temps et du lieu", L'Arc, n°5, hiver 1959, pp.41-44. "L'art de Butor me paraît être exactement à l'opposé du réalisme. Du moins dans la mesure où le réalisme s'oppose à la poésie." déclare ici l'auteur. Et d'ajouter : "Les amateurs de musique pure, du "Clavecin bien tempéré", préféreront L'Emploi du temps, pour son étourdissante virtuosité, son art plus intellectuel, plus valéryen. La Modification plaira comme un poème symphonique, dont les données initiales plus complexes sont harmonisées en une ligne mélodique plus simple." Et de conclure : "Ces oeuvres éveillent une profonde résonance humaine, par des moyens d'une extrême originalité. Ne nous y trompons pas : ce début est celui d'un maître. Nous n'avons pas fini d'entendre parler de Michel Butor."
Ruiz, Jean Paul :
Sculpteur, graveur, créateur de livres d'artiste, il vit et travaille en Corrèze. Il est né en 1954 à Poissy (Yvelines).
Poussière, 1995. "14e livre de Jean Paul Ruiz, artiste sculpteur peintre/composé du texte de Michel Butor "Les Montagnes Rocheuses" ("issu de Illustrations") et d'une gravure sur bois originale tirée par l'artiste." Reproduit à 60 exemplaires.
Rupolo, Wanda :
- "Le ragioni narrative di Michel Butor", Nuova Antologia, anno 110, vol. 526, fasc. 2102, febbr. 1976, pp.234-245 (FXXB).
Rushdie, Salman :
- " … un écrivain en vérité plutôt médiocre… ", Butor aux quatre vents, José Corti éditeur, 1997, p.185.
Russo, Adelaïde :
Professeur à l'Université de Baton Rouge en Louisiane (Etats-Unis).
- "L'oeuvre en devenir, mouvement et permanence dans le texte butorien", International Colloquium : 20th- / 21st- Century French Studies, du 4 au 7 avril 2002 à Hartford, Connecticut.
- Intervenante au colloque Michel Butor : Déménagements de la littérature, 2006. Voir suivant :
- "Miroitements du livre : Michel Butor/Bertrand Dorny", Michel Butor. Déménagements de la littérature, 2008, pp.153-171.
Ruyter-Tognotti, Danièle de :
- "Les Oeuvres croisées de Butor/Maccheroni: fusion, équivalence, alternance", Rapports : Het Franse Boek, V. LXII, n°3, 1992, pp.110-116.
Ryan, Marie-Laure :
- "Le narrateur et son texte dans L’Emploi du temps de Michel Butor", Rocky Mountain Review of Language and Literature, XXX, n°1, winter 1976, pp.27-40 (FXXB).
- ‘Michel Butor’s L’Emploi du temps : Matrix of a Phenomenology of Reading’, L’Esprit Créateur, vol. 21, n°2, 1981, pp.60-69.
Ryman, Cordy :
- J..., 3 Collectif génération éditions, 2015 (CDE). Voir aussi Ester Grinspum, 2014, Mohammed Kazen, 2014, Patrick Howlett, Anne Neukamp, Keijiro Suzuki, Sherley Tse, Matthias Van Arkel, et Max Gimblett, 2015 et enfin Jiri Cernicky et Jasmina Cibic, 2016.
 
 
 
Page d'accueil    .................................      Table des index