Page d'accueil    .................................      Table des index

L
comme

Langues - Lecture - Lieu - Livre
et aussi Lune





L., V. (pour V. Landel ?) :

- L(andel), V. : "Ce que l'attente a de moussu", Le Monde, 4 octobre 1985, p.14. Compte rendu de Hors-d'oeuvre. "Débarrassés de la gangue tyrannique du sens, écrit V. L., les mots deviennent un fil d'Ariane à la structure moléculaire douteuse, et peut-être bien sectionné. Pas de sortie au bout du labyrinthe, mais d'infinies curiosités qui nous apprennent ce que le vin doit à l'angoisse, la sueur aux glaciers, la pluie aux regrets, et ce que l'attente a de moussu."
- L., V. : "Correspondance, Christian Dotremont, peintre de mots", Le Monde, 14 novembre 1986. Dans cette correspondance intitulée Cartes et lettres, affirme V. L., pas de véritable dialogue, "il s'agit bien plutôt d'une réflexion profonde, obstinée, menée solitairement par Dotremont sur lui-même devant un témoin amical et neutre." Et d'ajouter : "Peu de correspondances laissent à ce point l'impression de voir une oeuvre en train de se faire, aussi intimement liée à l'homme qui l'élabore. Pour cela, et pour la beauté des logogrammes reproduits, cet ouvrage méritait d'être publié. Il importait qu'il le fût."
Labbé, L. E. :
- Compte rendu du livre d’Albérès, Butor, 1964, dans Revista de literaturas modernas, 6, 1967, pp.136-138 (BderF).
Labyrinthe (éditions) :
- Etapes, 2010.
- Noeuds, 2010.
- Jonctions, 2010.
- Croisées, 2010.
- Premières griffes, 2010.
Lacasta, Pierre :
Photographe.
- Entre-temps, avec six photographies de Pierre Canou et quatre de Pierre Lacasta, Dominique Bedou éditeur, 1983, "25 x 19 cm, 25 exemplaires sur papier photo" (PL). Texte repris de nombreuses fois.
La Chance, Michaël :
- "Les cartes postales de Michel Butor : des livres déliés", Cahiers des arts visuels du Québec, n°35, automne 1987, pp.4-5.
-  Voir aussi Michel Butor à l'UQAM, 1987.
- "Une écriture matérielle", Butor et l'Amérique, 1998, pp.103-111.
Laclos, Pierre Choderlos de :
- "Sur Les Liaisons dangereuses", Répertoire II, 1964, pp.146-151. Texte paru précédemment dans Les Lettres françaises, n°1000, 24 octobre 1963 (François Aubral).
Lacommande (éditions) :
- 32 artistes avec Michel Butor, 2000.
Lacôte, René :
- "Michel Butor", Les Lettres françaises, n°1239, 3 juillet 1968, p.10. A propos de Tourmente, l'un de ces témoignages poétiques suscités par les événements de mai 68, "d'une beauté stupéfiante", l'auteur déclare qu'il "s'impose par la pureté du sentiment autant que par la pureté de la voix, ce qui n'est d'ailleurs pas une rencontre fortuite."
- "Michel Butor", Les Lettres françaises, n°1273, 5-11 mars 1969, p.8. Compte rendu de La Banlieue de l'aube à l'aurore et de Paysage de répons.
- "Michel Butor", Les Lettres françaises, n°1278, 9 avril 1969, p.8. Compte rendu d'Illustrations II. L'auteur, qui note que Butor "a le souci de ne pas rompre le contact avec son lecteur", souligne ici que "ce poète moderne est un grand poète de la nature, non point en cela un poète qui invente une manière nouvelle de parler de la nature mais un poète chez lequel se révèle un sentiment nouveau de la nature, une connaissance approfondie de sa réalité et une conscience riche et nouvelle de son existence."
Lacouture, , Jean :
- "6 810 000 litres d'eau par seconde à Grenoble", Le Monde, 15 février 1968. A propos de la représentation théâtrale de cette oeuvre, Jean Lacouture déclare : "Un lieu, fût-il magique, est-il un personnage dramatique ? (...) Sur une scène tournante ou pas, un lieu même en proie au mouvement, reste peu propre à ce qui est le fond même de l'art dramatique, et qui est la modification, pour user d'un mot qui ne saurait déconcerter M. Butor. (...) A tout prendre, le propos de Michel Butor est plutôt sociologique, et ce qu'on retrouve de plus clair ici ce sont les fragments de "mobile" agités autour du Niagara."
Laere, François Van :
- "Le nouveau roman, une crise féconde", La Pierre philosophale, mai 1966, sur La Modification, (FVRG).
- "Une issue pour l'art actuel : l'oeuvre ouverte ?", Revue des langues vivantes, année XXXIII, 1967, 1, pp.3-12. Dans cet article sur Umberto Eco et la notion d'oeuvre ouverte, l'auteur cite Butor : "Son point de vue est d'autant plus intéressant qu'il correspond à une optique de créateur (et non plus seulement de pur théoricien ou de simple essayiste) (...) Et il n'est pas indifférent qu'il ait tendu la main à Henri Pousseur pour concevoir un Faust audacieusement "ouvert" puisque les auditeurs sont appelés à déterminer, par voie de vote, les étapes successives de cet opéra destiné à ne connaître jamais deux représentations identiques."
La Fayette, Mme de :
- "Sur La Princesse de Clèves", Répertoire I, 1960, pp.74-78. Texte paru précédemment dans Les Lettres françaises, n°769, 16-22 avril 1959 et repris en préface au roman dans Le Livre de poche, 1972.
Lafon, Martine :
Peintre, elle vit et travaille dans le Gard.
- Au coin du mur, Rivières éditions, 2006 (CDE). Voir aussi # Youl, 2005. Texte repris également dans dans Aujourd'hui poème, n°74, octobre 2006 et dans le volume XII des Oeuvres complètes, 2010, p.1056.
Jangada de chambre, Rivières, 2008 (CDE). Tiré à 18 exemplaires. Voir aussi # Youl, 2006.
Lafond, Natacha :
- "Vers L'étoile des encres : Michel Butor (littérature) et Raoul Ubac (peinture). Un 'sourire gravé'", Coup de soleil, n°81-82, juin 2011, pp.52-60.
- Dans le cadre du cycle de conférences 2013-2014 "Espaces Ecritures Architectures / Texte et Architecture # 6" (ENSA Paris-Malaquais Site Callot, 1 rue Jacques Callot 75006 Paris, 2e étage) : "Poésie et architecture dans l’œuvre de Michel Butor", conférence de Natacha Lafond, mercredi 5 mars 2014, 18h-20h. «De cette bruine de Babel, de ce constant ruissellement, je n’ai pu saisir que l’écume pour la faire courir en filigrane de page en page, pour les en baigner, pour en pénétrer les blancs plus ou moins marqués du papier entre les blocs, les piliers de ma construction à l’image de celle de Saint-Marc.» Qu’effectue la double métaphoricité inversée entre texte et architecture qui infuse partout dans l’écriture-invention de Michel Butor ? Cette conférence jouera du contrepoint entre la Description de San Marco de Venise et Mobile dépliant une cartographie inédite de l’espace américain contemporain. « Les eaux ! Quel livre ! Dans la basilique, toute l’histoire du monde formant une boucle. »
La Fontaine, Jean de :
- "Dialogue avec Charles Perrault sur les fontaines de la fable", NRF, n°311, décembre 1978, pp.1-9. Repris dans :
- Répertoire V, 1982, pp.103-147 ("Pour Roger Borderie") et dans Répertoire littéraire, 1996, pp.119-171.
- !§! "La Fontaine", cours de Michel Butor mis en ligne, Université de Genève, année 1984-1985 (http://mediaserver.unige.ch).
- Stravinsky au piano, éditions Actes Sud, 1995. "Pour Jean-François Heisser et Georges Pludermacher". Contient des citations de La Fontaine, Verlaine et Cendrars.
- Voir "La comédie animale" dans Transit B, pp.130-133.
* Sur le site personnel de l'auteur on peut lire : # "Avec tous nos vœux", pour Bertrand Dorny, grâce à la complicité de Jean de La Fontaine.
Lagerwall, Sonia :
- "A Reading of Michel Butor's La Modification as an Emblematic Iconotext", in Writing and Seeing. Essays on Word and Image, Rodopi, 2006 pp.119-129.
- Quand les mots font image : une lecture iconotextuelle de La Modification de Michel Butor, Göteborg : Acta universitatis gothoburgensis, 2007. Cette étude est tirée d'une thèse de Doctorat soutenue en janvier 2003. Il s'agit d'une étude approfondie du rapport de Michel Butor à l'image à travers l'écriture qui distingue principalement trois modalités : l'ekphrasis, le pictorialisme et l'iconicité.
- "On the Act of Reading : The Emblem and Michel Butor's novel La Modification", Emblematica. An Interdisciplinary Journal for Emblem Studies, volume 15, 2007, pp.171-189.
- "La peinture chez Balzac vue par Butor", intervention au colloque des 21-23 septembre 2011 à Heidelberg (Allemagne). Colloque organisé par Christoph Weiand.
- "La Modification revisitée par l'extrême contemporain, Zone de Mathias Énard", Dix-huit Lustres, hommages à Michel Butor, sous la direction d’Amir Biglari et Henri Desoubeaux, Classiques Garnier éditions, 2016, pp.201-222.
Laghouati, Sofiane :
- Voir Philippe Joannin.
- "Michel Butor : (art)work in progress. Poïétique plastique pour un créateur", intervention au colloque des 21-23 septembre 2011 à Heidelberg (Allemagne). Colloque organisé par Christoph Weiand. Voir Christof Weiand, Les graphies du regard / Die Graphien des Blicks - Michel Butor und die Künste, Universitätsverlag, WINTER, Heidelberg, 2013, p.63 et sv.
- "Butor 2.0. : les réseaux d'un créateur polygraphe", intervention au colloque Michel Butor ou l'écriture polytechnicienne à la Fondation Del Duca les 13 et 14 décembre 2013.
- "Étoilements sous seing Butor", Dix-huit Lustres, hommages à Michel Butor, sous la direction d’Amir Biglari et Henri Desoubeaux, Classiques Garnier éditions, 2016, pp.375-394.
Laghrib, Khalil :
- Voir Opération Marrakech 2, 2014.
Lagrolet, Jean :
- "Nouveau réalisme ?", La Nef, n°13, janvier 1958, pp.62-70. L'auteur de cet article, consacré à plusieurs écrivains, écrit : "Si Robbe-Grillet domine l'objet, le classe, lui intime des ordres, Michel Butor le subit. Sa position semble proche de celle de Kafka, mais d'un Kafka méticuleux et raisonnable (...) Michel Butor serait une sorte de Kafka sans panique." Puis il relève quelques-unes de ce qu'il appelle les fautes de style de La Modification : "On n'a pas le droit de dire les tasses bleu pâle comme un ciel de printemps incertain sur une ville du Nord (p.20)." etc. Décrit ensuite le personnage de Léon Delmont comme "un mou, un demeuré mental, dont on se prend à songer qu'il doit posséder des avantages singuliers pour tenir deux femmes à la fois." Enfin, reproche à l'auteur l'emploi du "vous", "talonné par ce besoin de faire neuf que lui impose l'opinion." Bref, l'auteur se montre réticent à l'égard de La Modification et lui oppose L'Emploi du temps qualifié de "beau livre".
Lahham, Loula :
- "Le riche héritage de Michel Butor", sur "http://hebdo.ahram.org.eg" semaine du 31 août au 6 septembre 2016 - Numéro 1141.
Lajnef-Akrout, Manoubia :
- "Les feux du voyage dans La Modification de Michel Butor", Eidôlon, n°35, octobre 1988, Université de Bordeaux III, Aspects du feu, pp.169-184.
Lalande, Bernard :
- La Modification Butor, Hatier, 1972 (rééd. en 1990).
Lalay, Jean-Christophe :
- "Les lycéens sont des graveurs", Ouest-France, 26 mai 1997. A propos de Pavane et des Rencontres de l'écrit et de l'estampe de Bayeux.
Lallemand, Bernard :
- Voir Écritures du temps présent, 1984. Voir suivant :
- "Dialogues de la plume et du pinceau. Troisième estampe : contrepoint", pour Hachiro Kanno, Bernard Lallemand, Jacques Le Roux, Hors-d'oeuvre, 1985, p.56.
Lalou, Etienne :
- "Michel Butor, ingénieur des lettres", L'Express, 24-30 avril 1967, pp.107-108. Compte rendu des Entretiens avec Michel Butor ("On reste confondu en face de cette objectivité et de cette perfection critiques appliquées à soi-même.") et de Portrait de l'artiste en jeune singe ("Tapisserie chatoyante").
Lalou, René :
- "Après la bataille", Les Annales : Conferencia, n°87, janvier 1958, pp.22-23. "Je puis dire que La Modification est un des ouvrages les plus originaux et substantiels qui aient paru cette année."
- "Répertoire", Les Nouvelles littéraires, 11 février 1960, p.4. L'auteur souligne à l'aide de quelques exemples à la fois la "richesse" et la "variété des prises de vues" du recueil et conclut en disant que les dernières pages du recueil, autrement dit "Intervention à Royaumont", "forment la meilleure introduction au roman Degrés".
- "Où va le roman ?", Les Annales : Conferencia, n°113, mars 1960, pp.35-39. Compte rendu de Répertoire ("Répertoire comptera certainement parmi les ouvrages les plus riches et les plus stimulants qu'ait produits la critique contemporaine") et surtout de Degrés. C'est avec "un intérêt passionné" que l'auteur a suivi "cette relation d'une tentative acharnée pour fixer dans une peinture toutes les fugitives nuances du réel et aussi le dramatique échec d'une telle ambition."
-Lamarque, Pierre :
- Voir La Page blanche, 2002.
Lamart, Michel :
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "Comment nommer Jean-Marie Le Sidaner ?", pour Michel Lamart. Texte repris dans Au rendez-vous des amis, 2003, p.45.
Lamartine, Alphonse de :
- !§! "Les Romantiques en Orient / 7 et 8", cours de Michel Butor mis en ligne, Université de Genève, année 1975-1976 (http://mediaserver.unige.ch).
- Voir aussi Lamartine et son écho, 1985.
Lambert, Alain :
- "Sur la musique", Poésie d'ici, n°5, printemps 1980, pp.11-20, entretien avec Alain Lambert. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.III, pp.68-78.
Lambert, Bernard :
- "Michel Butor fuit son public", Arts, 12-18 janvier 1966, p.7. L'auteur, concluant son compte rendu de 6 810 000 litres d'eau par seconde, écrit : "Le livre refermé, il reste à l'oreille un bruit de tonnerre, et il est enfin temps de s'apercevoir que c'est la voix d'un grand auteur. Quel Victor Hugo à venir dira-t-il qu'il veut être Butor, ou rien du tout ?"
Lambert, Josée :
- "Trapped : Analysis of Réseau Aérien", The Review of Contemporary Fiction, 1985, pp.170-175.
Lambert, Thierry :
Peintre, graveur, faiseur de livres-objets, ethnographe du quotidien, il est né en 1960. Il vit à St-Hilaire-du-Rosier en Dauphiné.
- Les Apôtres de la pampa, "chez l'artiste, 1993" (CDE). Texte repris dans Ici et là, 1997 (voir infra). Deux extraits, "L'apôtre dormeur" et "L'apôtre guetteur", en sont parus dans Tendance pap l'art en mai-juin 1994.
- La semaine des vers luisants, "chez l'artiste, 1994" (CDE).
- Bâtons de jeunesse, in memoriam Maurice Baskine, "chez l'artiste, 1995" (CDE).
L'Oeuf métallique, "(m) chez l'artiste, 1995" (CDE).
Lectures transatlantiques, "(2) (m) chez l'artiste, 1996" (CDE). Tiré à 100 exemplaires sur papier Kraft. Voir aussi # Leloup, 1990 et infra, 2000, ainsi que Julius Baltazar, 2007.
Phylactère phantasophal, "(m) chez l'artiste, 1996" (CDE). Voir aussi Maurice Baskine, 1990 et Joël Leick, 1997.
Les deux jumeaux cherchent leur père, 1996. "3 exemplaires. Texte manuscrit et dessins, pages découpées" (voir p.26 du catalogue Michel Butor dialogue avec les arts, 2006). Voir aussi # Jean-Pierre Barou. Texte repris dans L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.173-184.
Aquarium, "(m) chez l'artiste, 1997" (CDE).
- "Les apôtres de la pampa", Ici et là, 1997, pp.43-54. Voir supra.
- Ciel de sable, "(2) chez l'artiste, 1997" (CDE). Voir aussi infra 1998.
La Brûlure du gris, "(m) chez l'artiste, 1997" (CDE). Voir aussi # Clauzel, 1997.
L'Oreiller de l'automne, "(m) chez l'artiste, 1997" (CDE).
- Philatélie, "(m) chez l'artiste, 1997" (CDE). Texte repris dans Phréatique, n°88, 1999, p.63. Voir aussi Sylvère, 2006.
- "Ciel de sable", pour André Villers et Jean-Jacques Morvan avec une septième strophe "ajouté(e) pour Thierry Lambert", Fusées, n°2, septembre 1998, pp.43-44. Voir supra. Texte repris dansL'Horticulteur itinérant, 2004, pp.43-45.
- L'Afrique intime, "chez l'artiste, 1998" (CDE). "Retour du Burkina Faso (l'Afrique intime)" dans L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.122-138 n'est pas le même texte que celui qu'on peut lire ci-dessous sur "le site personnel de l'auteur", qui porte le titre simple "L'Afrique intime" et qui est beaucoup plus court. Est-ce le même qui est repris chez un autre éditeur en 2006 (voir infra) ? Voir également : "'L'Afrique intime' : pour Thierry Lambert = Africa intima : per Thierry Lambert / Michel Butor. - p. [18]. - Textes français et traduction italienne en regard, Le Foudulire international, n° 8, du 01/01/2004, p.18" (CBN). Voir aussi Christophe Rey.
- Les Esprits du val, "chez l'artiste, 1998" (CDE). Voir aussi Dorny, 2000. Texte repris dans L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.40-42. Voir aussi Colette Mourey, 2015.
- Déclaration d'orages, "(m) chez l'artiste, 1999" (CDE). Voir aussi Henri Pousseur, 1989.
Épithalame, "(m) chez l'artiste, 1999" (CDE). Voir aussi # Jean-Pierre Thomas, 1998, Serge Plagnol, 2002 et Mathias Pérez, 2004.
- La Semaine des cerfs-volants, "(m) chez l'artiste, 1999" (CDE). Voir aussi Anne Slacik, 2006 et Youl, 2010.
- Participe à l'exposition 28 Artistes avec Michel Butor qui a eu lieu à la Cité des artistes du Fort du Bruissin à Francheville du 10 septembre au 7 novembre 1999.
Une bouchée de texte, "(m) chez l'artiste, 2000" (CDE). Voir aussi Bertrand Dorny, 1993.
Dragons du soir, "(mr) chez l'artiste, 2000" (CDE). Dragons du soir, "[texte imprimé] / Michel Butor ; Thierry Lambert. - [Chez l'artiste] : S.n., 2000. - 20 p. : dessins, ms fac-sim, couv. ill. ; 24 cm.
Pages retenues par un cordon. Texte ms écrit à l'intérieur des dessins. Fait en 100 ex. accompagné d'un timbre coloré en avril 2000" (CBN).
- Une rose pour ma mère, "(mr) chez l'artiste, 2000" (CDE). Texte repris dans Michel Butor par Michel Butor, 2003, pp.161-162 et dans Par le temps qui court, 2016. Voir aussi Graziella Borghesi, 2008.
- Gastronomie astrale, "chez l'artiste, 2000" (CDE).
Lectures transatlantiques, "(m) chez l'artiste, 2000" (CDE). Voir aussi Pierre Leloup, 1990 et supra, 1996, ainsi que Julius Baltazar, 2007. Texte repris dans En marge, 1992,  A la frontière, 1996, p.111 et dans Octogénaire, 2006, p.148.
- #Le Phare naufragé, "(m) chez l'artiste, 2000" (CDE). Voir aussi# Rosa et Scanreigh.
- Participe à l'exposition 32 artistes avec Michel Butor qui s'est déroulée du 15 septembre au 15 novembre 2000.
- Christophe Rey, L'Afrique intime ou la naissance d'une oeuvre rebelle, 2000.
- Participe à l'exposition 37 artistes avec Michel Butor qui s'est déroulée du 21 février au 7 avril 2001 au Musée Savoisien et à la Médiathèque Jean-Jacques Rousseau à Chambéry.
Le Bourgeonnement du désert, La Sapineraie éditeur, 2001 (CDE). Voir aussi # Mona Saudi, 1995.
- "Blues des mondes perdus", pour Thierry Lambert, Nu(e), n°16, octobre 2001, p.84.
- Participe à l'exposition Quarante-trois artistes avec Michel Butor, qui s'est déroulée du 25 janvier au 24 mars 2002 au Conservatoire d'art et d'histoire d'Annecy.
Sommeils d'Afrique, dessins de Thierry Lambert, photographie de couverture de Maxime Godard, éditions La Cave littéraire, tirage : 300 exemplaires, automne 2003. Voir aussi # Jean-Pierre Thomas.
La Pluie séductrice, éditions l'Instant perpétuel, 2003. "Tirage limité à 99 ex. numérotés et signés par Michel Butor. Les ex. 1 à 12 comportent chacun un pastel original et un gaufrage justifié et signé de Thierry Lambert et un collage signé de Michel Butor. Les ex. 1 à 4 sont enrichis d'un polyptyque original signé de Thierry Lambert." (RB). Texte repris dans le t.X des Oeuvres complètes, pp.195-202 ("in memoriam Jan Gossaert dit Mabuse, le Corrège, le Titien, Rembrandt, Jean-Etienne Liotard, Edward Burne-Jones, etc.". Voir aussi # Jean-Claude Prêtre.
- Jungle urbaine, Médiathèque et Ville de Bourgoin-Jallieu éditeurs, 2006. "L'édition originale de ce livre, produit par la médiathèque de Bourgoin-jallieu en collaboration avec la Cave Littéraire a fait l'objet d'une exposition, d'une lecture publique et d'une rencontre lors du printemps des poètes 2006" (CBN).
- Au piège du trait, chez l'artiste, 2006 (CDE).
L'Afrique intime, Aussant éditeur, 2006 (CDE). Voir supra 1998.
Chaussure à son pied, chez l'artiste, 2007 (CDE).
Au miroir des signatures, chez l'artiste, 2009 (CDE). Texte repris dans Le long de la plage, 2012.
Le serpent cerise, chez l'artiste, 2010 (CDE).
Petite cave portative, La Sapineraie éditions, 2010 (CDE).
Le Cerisier de Saint-Hilaire, La Sapineraie éditions, 2010 (CDE). Voir aussi Jephan de Villiers, 2010.
Echelle de valeurs, La Sapineraie éditions, 2010 (CDE). Voir aussi # Pascal Brun, 2004.
Eventail pour le nouvel an, La Sapineraie éditions, 2010 (CDE).
Les Senteurs du fournil, La Sapineraie éditions, 2010 (CDE).
Dans le volume XII des Oeuvres complètes, 2010, pp.1027 et 1033, on peut lire les poèmes # "La femme-papillon des aurores" et # "Le crabe-mangouste des aurores", pour Thierry Lambert.
Une mer d'huile, Le galet éditions, 2011 (CDE).
Eventail d'ange, la Sapineraie éditions, 2012 (CDE). Voir infra 2014.
Libation, La Sapineraie éditions, 2012 (CDE). Voir aussi BBB, 2016, pp.242-243.
Eventail pour le facteur Cheval, La Sapineraie éditions, 2012 (CDE).
Un shaman à Saint-Hilaire, Le galet éditions, 2012 (CDE). Voir aussi infra 2013.
"Fractales", pour Thierry Lambert, Universo Butor, 2012, pp.33-34. Voir Aussi Youl, 2011.
Le retour de l'astronaute, Leuwers éditeur, 2013 (CDE).
Un shaman à Saint-Hilaire, éditions du Bourdaric, 2013 (CDE). Ouvrage "tiré à 30 exemplaires, tous signés par les auteurs, dont trois hors commerce, comportant en plus une intervention originale de Thierry Lambert." Voir aussi supra 2012.
Cérémonie pour le facteur Cheval, Le galet éditions, 2013 (CDE).
Mémoire d'un monde disparu, Le galet éditions, 2013 (CDE). Voir aussi Baltazar, 2013.
Visée à l'Ecart, Le galet éditions, 2013 (CDE).
Le vert du Royans, Le galet éditions, 2013 (CDE).
Eventail pour Saint-Antoine, Le galet éditions, 2013 (CDE).
A sa fenêtre, la Sapineraie éditions, 2013. Voir aussi Youl, 2014.
La naissance de Vénus, Le galet éditions, 2014 (CDE).
Effraction, Le galet éditions, 2014 (CDE). Voir aussi Jean-Michel Marchetti, 2013.
Rebonds, Le galet éditions, 2014 (CDE). Voir aussi Youl, 2014.
Eventail d'ange, Index éditions, 2014 (CDE). Voir supra 2012.
Nuage, Le galet éditions, 2014 (CDE).
Forêt de coeurs, Le galet éditions, 2015 (CDE).
Le portable aux larmes folles, Le galet éditions, 2015 (CDE).
Le peigne au parfum, Le galet éditions, 2015 (CDE).
Hibou, Le galet éditions, 2015 (CDE).
- "Michel Butor, l'enchanteur du livre", Dix-huit Lustres, hommages à Michel Butor, sous la direction d’Amir Biglari et Henri Desoubeaux, Classiques Garnier éditions, 2016, pp.525-526.
Le Temps des assassins, Le galet éditions, 2016 (CDE). Texte repris dans La Guerre des mondes, le NON au terrorisme de Thierry Lambert et de ses amis, 2017, Isac éditions, p.9. L'ouvrage lui-même est dédié "à Michel Butor".
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "L'Afrique intime", # "Les apôtres de la pampa", # "Au piège du trait", # "Bâtons de jeunesse", # "Blues des mondes perdus", # "Ciel de sable", # "Le crabe-mangouste des aurores", # "Les esprits du val", #"La femme-papillon des aurores", # "Gastronomie astrale", # "Jungle urbaine", "La Maison du prince" (voir aussi Butor, 2004), "Pochette-surprise", # "La semaine des cerfs-volants", # "La semaine des vers luisants" ainsi que # "Philatélie", pour Thierry Lambert.
Lambrechts, Marianne :
- et Christiane Waterschoot, "Michel Butor" dans Michel Butor - Julien Gracq - Pierre Mertens, Didier Hatier, 1985, pp.7-39.
Lambrichs, Colette :
- Brassée d'avril, Editions de la Différence, coll. la fêlure, 1982, 130 pp., avec trois illustrations de Vieira da Silva. "Pour Joaquim Vital et Colette Lambrichs".
- "Ecrire dans les flammes", pour Colette Lambrichs. Voir Dans les flammes, 1988.
- L'Embarquement de la reine de Saba, d'après le tableau de Claude Lorrain, éditions de la Différence, 1989. "Pour Joachim Vital et Colette Lambrichs". Texte repris dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.906-943.
- # "Vingt ans d'âge", pour Joaquim Vital et Colette Lambrichs, dans Joaquim Vital, Vingt ans, bilan sans perspective, La Différence de mars 1976 à mars 1996, éd. La Différence, 1996, au dos de l'ouvrage. Dos reproduit p.1080 du volume XII des Oeuvres complètes, 2010.
- Voir aussi "Rencontre avec Colette Lambrichs" par Blandine Armand, 2014.
- "Souvenir d'enfance" dans Des expériences du livre, 2015, pp.32-34.
- "Michel Butor, l'Illustre inconnu", sur "actualitte.com" le 26 août 2016.
- Voir aussi Cécile Mazin, 2016.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "Vingt ans d'âge", pour Joaquim Vital et Colette Lambrichs.
Lambrichs, Georges :
- "Michel Butor à réponse à tous", Le Figaro littéraire, 4 juin 1971, entretien avec Bernard Pivot. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.II, pp.40-42.
- "Propos sur le livre aujourd'hui", pour Georges Lambrichs, Répertoire IV, 1974, pp.431-443 (article paru précédemment dans Les Cahiers du chemin, n°12, 15 avril 1971, pp.44-60 et dans Kenctuky Romance Quarterly, V.18, n° 2, 1971 sous le titre : « Notes sur le livre aujourd’hui »).
- "Le rêve de Paul Delvaux" pour Georges Lambrichs et Pierre Klossowski, Les Cahiers du chemin, n°23, 15 janvier 1975, pp.52-73. Texte repris dans :
- Delvaux par Michel Butor et Jean Clair, la Bibliothèque des arts, Paris, 1975, pp.13-53.
- Georges Lambrichs, L'Aventure achevée, récits, précédés d'une # "Ballade de l'oeil brabançon" (voir infra) par Michel Butor, la Différence, 1991.
- #"Toast en chemin", NRF, n°473, juin 1992, pp.3-4. Voir suivant :
- # "Ballade de l'oeil  brabançon" (voir supra), # "Toast en chemin", dans Au rendez-vous des amis, 2003, pp.38-40.
* Deux poèmes qu'on peut lire sur le site personnel de l'auteur.
Lamiel, Laura :
Peintre, elle vit et travaille à Paris.
- Participe à l'exposition Autour des mots, 1986.
Lamothe, Jacques :
Né à Montréal en 1947, il y enseigne aujourd'hui dans le département d'Etudes littéraires de l'Université du Québec.
- Voir Michel Butor à l'UQAM, 1987.
- "Le musée des beautés naturelles", Degrés, n°58, été 1989, pp.e1-e12.
- "Tracés préliminaires pour une exploration de l'île de Vénus", La Création selon Michel Butor, 1991, pp.85-100.
- "Prélude pour déchiffrer Matière de rêves", Texte, n°11, pp.173-214.
- " La mithridatisation par le roman policier ", Tangence, n°38, décembre 1992, p.107-115, entretien avec Gilberte Jean et Jacques La Mothe. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.III, pp.298-306.
- "Baudelaire réinventé", Dalhousie French Studies, v.24, Spring-Summer 1993, pp.119-136. Texte repris dans Butor en perspective (voir infra).
- "Echographies : Alechinsky et Butor", Dalhousie French Studies, n°31, 1995, pp.65-79 (JHD).
- "American Holiday : Jeux de sociétés", Butor et l'Amérique, 1998, pp.115-126. Une étude sur Bicentenaire Kit. Texte repris dans Butor en perspective (voir infra).
- "Ecografias", Michel Butor. Escrituras, una pasion por la invencion estética, Revista Anthropos, n°178-179, mayo-agosto 1998, pp.143-152 (numéro spécial Butor entièrement en espagnol). Texte repris en français dans Butor en perspective (voir infra).
- L'Architexture du rêve. La littérature et les arts dans Matière de rêves de Michel Butor, Rodopi, 1999. Il s'agit d'une étude qui porte sur l'ensemble de la série.  Comptes rendus de Jean Duffy et Séda Chavdarian.
- "Une esthétique de l'altérité dans le récit de voyage moderne", L'Homme et la société (Paris), n° 134, 1999, pp. 97-110. Repris dans Butor en perspective (voir infra).
- "Rimbaud chez Butor : une figure de l'impossible", in Paul Perron et Sergio Villani (préface d'Yves Bonnefoy), Lire Rimbaud : Approches critiques, Toronto, 2000, pp.271-293. Texte repris dans Butor en perspective, pp.75-98 (voir infra 2002).
- "Poétique du livre-objet chez Michel Butor", in Poétiques de l'objet : l'objet dans la poésie française du Moyen Age au XXe siècle, H. Champion, 2001, pp.505-524 (voir infra).
- "La répétition interrompue ou peindre l'histoire, un polylogue intertextuel", Narratologie, n°4, 2001, pp.333-345 (FXXB). Sur Delacroix. Article mis en ligne le 1 septembre 2006, URL : http://revel.unice.fr/cnarra/document.html?id=338. Voir suivant :
- Butor en perspective, l'Harmattan, 2002. Recueil de textes parus précédemment. Voir supra. Oeuvres et auteurs étudiés : Cinq rouleaux de printemps, Le Rêve de l'ammonite, Bicentenaire Kit ("Poétique de l'objet"), Rimbaud ("Figures de l'intercesseur"), Textamorphoses, L'Oeil de Prague, Delacroix ("Dialogues obliques"), le cycle de Matière de rêve ("Revenants") et Le Génie du lieu ("Une esthétique de l'altérité).
Lamoureux, Serge :
- Intervenant au Colloque de Cerisy/Butor, 1974.
Lamy, Jean-Claude :
- "Butor et Robbe-Grillet en première ligne", Le Figaro, n°16412, 22 mai 1997, p.19. S'agissant de la seconde partie de la vente de la bibliothèque d'Henri Paricaud à l'Hôtel Drouot, l'auteur écrit : "Michel Butor, Prix Renaudot en 1957 pour La Modification, a la part belle, avec trente-sept volumes. De quoi faire pâlir de jalousie Alain Robbe-Grillet avec ses seize titres, dont La Jalousie (...) Michel Butor, qui publie souvent à l'intention d'une clientèle de bibliophiles, ne pouvait pas faire moins que de préfacer le catalogue. Son texte, intitulé « L'achèvement» évoque l'aventure du livre."
Lancry, Yehuda :
- "Yehuda Lancry en visite chez l'écrivain Michel Butor/l'escapade littéraire de l'ambassadeur d'Israel", entretien [à trois] par Jean-Louis Mazorati, VSD, n°763, 16-22 avril 1992, pp.76-77.
- Michel Butor ou la résistance, Jean-Claude Lattès éditeur, 1994. "De cet ouvrage ont été réservés vingt et un exemplaires numérotés en chiffres romains, signés par Yéhuda Lancry et Michel Butor. Chacun de ces exemplaires contient une aquarelle signée Henri Maccheroni." Contient notamment deux entretiens avec Butor, l'un daté du 27 juin 1981, l'autre du 6 juillet 1982.  Compte rendu de Claude Jannoud.
- # "La traversée de la mer Rouge", pour Yehuda Lancry, préface à Yehuda Lancry, Michel Butor ou la  résistance, 1994. Voir supra et infra.
- "Michel Butor", pour Yehuda Lancry, Le Nouvel Observateur, hors série, n°22-23-24, Une journée du monde, novembre 1994, pp.48-49. Reprise :
"Neufs instantanés de Jérusalem le 29 avril 1994", pour Yéhuda Lancry, Dédale, n°3/4, Multiple Jérusalem, printemps 1996, pp.493-496. Voir précédent. Texte repris dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.270-272.
- "Butor et la Méditerranée : la résistance d'un métis" et "Vingt et une vues du Mont Butor", Rémanences, n°6, avril 1996, pp.37-43 et 99-100.
Trêves et rêves, Jérusalem, Michel Butor, Yehuda Lancry : Poèmes, Simon Peres : Liminaire, Henri Maccheroni : (20) eaux-fortes, pour Jacques Toledano, précédé de "Un livre à ouvrir" de Michel Butor, Liliane Mantoux-Gignac éditeur, 1996. Il s'agit pour le texte de "trois fois sept stèles ou strophes, des antiennes avec leurs répons, scandées par la figuration des portes donnant sur la guerre ou la paix." Ces trois parties sont successivement intitulées : le mur, la voie et le dôme. Ouvrage tiré à 91 exemplaires dont 6 nominatifs et 85 numérotés de 1 à 85. "Le livre, en trois sections, s'articule autour des sept portes de Jérusalem, plus une. Trois grandes portes ouvrent sur les trois entités religieuses de la Ville. Trois autres sont destinées aux passages intérieurs. La septième symbolise l'envol, tandis que la huitième, imaginaire, disposée à part dans l'ouvrage, est un voeu des auteurs." Voir # "La ville aux 3 000 trêves", texte repris dans Michel Butor par Michel Butor, 2003, pp.232-239 et dans Par le temps qui court, 2016. Voir aussi l'exposition Badin-Butor de juillet-septembre 2002.
- Oeuvres croisées II, 1996.
- # "La traversée de la Mer rouge, mosaïque", Ici et là, 1997, pp.13-18. Voir supra.
- Intervenant au colloque Michel Butor : Déménagements de la littérature, 2006. Voir suivant :
- "Echographie idéologico-politique en terre butorienne", Michel Butor. Déménagements de la littérature, 2008, pp.31-46.
- Voir "Lettre à Mireille Calle-Gruber en quête de Michel Butor" de Yehuda Lancry (pp.37-40) dans Mireille Calle-Gruber, L'amour du monde à l'abri du monde dans la littérature" 2015.
* Le poème plus haut cité peut aussi se lire sur le site personnel de l'auteur, ainsi que : # "Au pied du mur" (voir aussi Henri Maccheroni, 1996) et # "La ville aux 3 000 trêves".
Lander, Sylvie :
- Creuser (2), L'instant perpétuel éditions, 2013 (CDE). "15 x 11 cm, 24 pages, illustré, en feuilles sous couverture illustrée à rabats. Tirage limité à 99 exemplaires numérotés, tous signés par Michel Butor et Sylvie Lander. Les 12 premiers comportent chacun un collage original signé de Michel Butor et une composition originale en couleurs, signée, de Sylvie Lander. Les 3 premiers comportent en outre un manuscrit autographe signé de l'auteur." Voir aussi Mathias Pérez, 2010. Texte repris dans Europe, 2012. Voir aussi BBB, 2016, pp.94-95.
Landrein, Yves :
Directeur des éditions Ubacs.
- Avant-goût, 1984. "Proposé à Yves Landrein".
- Avant-goût II, 1987. "Pour Yves Landrein".
- Avant-goût III, L'appel du large, 1989. "Pour Yves Landrein".
- Avant-goût IV, en mémoire, 1992. "Pour Yves Landrein".
- Avant-goût V, 2009. "Pour Yves Landrein".
Landrot, Marine :
- Entretien : "Michel Butor : “On dit souvent de moi que je suis un ‘inconnu célèbre’”", Télérama, n°3296, 16-22 mars 2013 (voir aussi "www.telerama.fr").
Lanes, Jerrold :
- "Times’ Moments" (sur La Modification), Saturday Review, n°17 (april 25, 1959), pp.18-19 (FSA).
Languin, Irène :
- "Michel Butor, écrivain migrateur et foisonnant", entretien avec Irène Languin dans La Tribune de Genève (http://www.tdg.ch/), le 25 avril 2016.
Lanneau, Patrick :
Peintre, né en 1951, à Tours, il vit et travaille à Nice.
- La Quinte major, texte manuscrit avec des dessins originaux de Vincent Bioulès, Patrick Lanneau, Gérald Thupinier et Mark Willis, 1984. Réalisé en 15 exemplaires. Texte repris dans :
- Mille et un plis, 1985. Et dans :
- " Cinq exemples : "Le rayonnement des tissus" (pour Jeanne Gérardin), "Douze fois le même galet" (pour François Garnier), "La quinte major" (Gérald Thupinier, Vincent Bioulès, Patrick Lanneau, Mark Willis), "Le scribe"  (pour Axel Cassel) et "Trois femmes enlacées : Ariane, Danaé, Suzanne" (pour Jean-Claude Prêtre)", Corps écrit, n°15, septembre 1985, Répétition et variation, pp.137-156.
Laporte, Arnaud :
- Au cours de l'émission Tout arrive, sur France-Culture, Arnaud Laporte s'entretient avec Michel Butor : " Ses oeuvres complètes- ou plus exactement le début d'oeuvres complètes encore en voie de construction... - reparaissent (sic) ces jours-ci aux éditions de la Différence, une exposition lui est consacrée... / L'un de nos plus grands romanciers contemporains, Michel Butor, est aujourd'hui l'invité des deux parties de Tout arrive !.". Cette émission diffusée le mardi 20 juin 2006, sera rediffusée le 26 décembre de la même année. Voir le site Dailymotion à l'adresse suivante : http://www.dailymotion.com/video/xycvj_butor-emission-fc1
- En seconde partie de Tout arrive, Arnaud Laporte s'entretient à nouveau avec Butor à l'occasion de la sortie des tomes IX et X de ces Oeuvres complètes le 16 novembre 2009.
Laporte, Roger :
- "Butor avant Butor", Le Chat messager, n°9-10 : Butor en transit, 1994, pp.17-19.
- # "Déchant", pour Roger Laporte, Le Chat messager, n°11, mai 1995, pp.15-16. Repris dans :
- Géographie parallèle, éditions L'Amourier, 3e trimestre 1998, pp.34-35. Et dans :
- Au rendez-vous des amis, 2003, p.41.
* Ce poème peut aussi se lire sur le site personnel de l'auteur.
Lardeux, Dominique :
- Sauvetage difficile, Leuwers éditeur, 2014 (CDE). Voir aussi Partezana, 2013.
Musiques liquides, Leuwers, 2015 (CDE). "3 dessins aux crayons de couleur de Dominique Lardeux. - Éd. autographe réalisée à 6 ex. numérotés et signés par l'auteur et l'artiste" (BNF). Voir aussi Youl, 2011.
Saveur, Leuwers éditeur, 2015 (CDE). Voir aussi Baltazar, 2007 et , 2011.
Valves, Leuwers éditeur, 2016 (CDE).
Larkin, Leah :
- "French Author thrives on travel", The Courier-Journal (Louisville, KY); March 2, 1974, p.A-10 (FSA).
Laroche, Marilia de :
- "Entretien" de Michel Butor avec Marilia de Laroche sur Radio TSF, Nice à l'occasion de l'exposition Michel Butor à Nice, 2004.
Larousse (éditions) :
- Rabelais ou c'était pour rire, 1972.
Larsen, Peter :
- Les Mots et la vie = Lo mot es la vida : pourquoi l'illetrisme en l'an 2000 ? : Coffret d'oeuvres et de textes inédits / concu et réalisé par Peter Larsen ; avec des textes de Ben, Michel Butor, Cavanna, Gottfried Honegger... [et al.] ; musique de Yves Rousguisto. - Mouans-Sartoux : Centre culturel des Cèdres, 1996. - [24] pl. : ill. ; coffret 30x30 cm + + 1 gravure originale. - 1 Disque compact.
Ouvrage réalisé pour la 1ère Rencontre sur l'illettrisme à Mouans-Sartoux, le 5 octobre 1996, dans le cadre du 9ème festival du livre. Coffret de 30 sur 30 conçu et réalisé par Peter Larsen, papetier, comprenant 24 planches [10 textes, 10 dessins, 1 gravure originale numérotée], 1 CD (CBN).
Larson, Jeffry :
- "The Sibyl and the Iron Floor Heater in Michel Butor’s La Modification", Papers on Language and Literature, vol. 10, n° 4, 1974, pp.403-14 (JHD).
Larsson, Bernard :
- Photographe, auteur, en 1964, d'un livre en collaboration avec Butor, Die ganze Stadt Berlin, Politische Fotos, Nannen-Verlag, et dont le texte ("Zweifacher Blick", pp.7-17), traduit du français par Helmut Scheffel et quelques photos sont repris dans :
- L'Express, n°707, 4-10 janvier 1965, pp.51-53. Texte à nouveau repris dans :
- Berlin Confrontation, Ford Fundation Artists in Berlin (Berlin : Gebr. Mann Verlag, 1965), pp.2-13, en trois langues : allemand, anglais et français (FSA).
- Illustrations II, 1969, sous le titre "Regard double sur Berlin", pp.2-37.
Lascault, Gilbert :
Né en 1934, il est professeur de philosophie de l'Art à l'Université de Paris I, critique d'art et écrivain. Il a publié de nombreux ouvrages d'esthétique, des monographies d'artistes, des livres de fiction et des commentaires fictionnels de certaines oeuvres.
- "L'Egypte des égarements", Critique, n°260, janvier 1969, pp.54-74 (repris dans Ecrits timides sur le visible, 1979).
- "L'Arcn°39 : Butor", La Quinzaine littéraire, n°85, 15-31 décembre 1969. L'auteur note plusieurs choses importantes dans ce numéro spécial de revue et notamment la place de l'imaginaire : "Il (Butor) montre l'imaginaire là-même où l'on s'y attend le moins. Dans les machines par exemple." Et aussi la "mise en lumière de l'importance de l'image" : "Auteur d'un livre appelé Illustrations, travaillant avec les peintres, Butor remet l'image à l'honneur, comme le fait J.-F. Lyotard dans la théorie philosophique."
- "Michel Butor : Les Mots dans la peinture", Revue d'esthétique, V. XXIII, n°2, avril-juin 1970, pp.214-216. "Il serait ridicule et vain de le résumer. Seules de longues citations éclaireraient le lecteur de la Revue d'esthétique : mieux vaut le renvoyer, avec obstination, à ce très beau et intelligent ouvrage." Cependant, l'auteur fait deux remarques en terminant. Il souligne le "caractère subversif du livre" et, en second lieu, affirme le caractère quasi autobiographique de ce livre : "jamais nous n'avons été plus près d'un auteur qu'avec ces analyses qui semblent l'omettre et qui ne le dissimulent que pour ne pas trop en falsifier l'image."
- Cartes à jouer et réussites, une esthétique localisée et fictionnelle, Bayard, 2003. Dans le chapitre III, "Réussir", Gilbert Lascault évoque Portrait de l'artiste en jeune singe et ses patiences.
Lassus, Roland de :
- Voir Le Sablier du Phénix, 1993.
Lathelier, Monique :
- Phrase et vocabulaire dans la Modification de Michel Butor, "mémoire de maîtrise : Lettres modernes : Dijon : 1972" (Sudoc).
Laubiès, René :
Peintre, il est né le 27 avril 1924, à Cholonville, près de Saïgon (Cochinchine-Viet Nam). Il a partagé son temps entre Paris, Nice et l'étranger. Il est mort en 2006.
- Les fantômes de la mer / Michel Butor; traduction de Joshua Watsky; gravures de René Laubiès. Montréal : Ed. Alain Piroir, 2005. 1 vol. (Non paginé [24] p.) : 4 gravures sur cuivre ; 23,5 cm. Texte en français suivi sur la même page de sa traduction en anglais. Tirage 50 ex. sur vélin d'Arches (1 à 45 et HC I à HC V), signés par les auteurs (Bibliothèque littéraire Jacques Doucet). Voir infra et aussi Parant, 2014.
La Fontaine de jouvence, Zoé Cristiani éditions, 2006 (CDE). Voir aussi Claude Viallat, 1992 et Chan Ky-Yut, 2000.
Iris vocal, Zoé Cristiani éditions, 2006 (CDE). Voir aussiAnne Slacik, 2006 et Claude Séférian.
Steppes, Zoé Cristiani éditions, 2006 (CDE).
Elans, Zoé Cristiani éditions, 2006 (CDE). Voir aussi Anne Walker, 2011 et Quatre-vingt-dix, 2016.
- Michel Butor et les artistes : les mots entrent en peinture, 2010.
- "Patiences de la mer", pour René Laubiès, volume XII des Oeuvres complètes, 2010, p.1010 (1001 livres d'artistes). Voir aussi Fernand Mornal.
- "Reproches de la mer", pour René Laubiès, volume XII des Oeuvres complètes, 2010, pp.1010-1011 (1001 livres d'artistes).
- "Caresses de la mer", pour René Laubiès, volume XII des Oeuvres complètes, 2010, p.1011 (1001 livres d'artistes).
- "Les fantômes de la mer", pour René Laubiès, volume XII des Oeuvres complètes, 2010, pp.1011-1014 (1001 livres d'artistes). Voir supra 2005.
* Sur le site personnel de l'auteur on peut lire : # "Caresses de la mer", # "Les fantômes de la mer", # "Patiences de la mer" et # "Reproches de la mer", pour René Laubiès.
Launay, Michel :
- "Le travail du corps-texte. Entretien avec Michel Butor", Le CREU, n°1, 4etrimestre 1976, pp. 64-65, entretien avec Michel Launay, suivi de :
- "Le corps-texte (suite)", Le CREU, n°2, 3 et 4, 1er, 2e et 3e trimestre 1977, pp. 36-40, 40-45 et 43-45, entretiens avec Michel Launay : voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.II, pp.184-212.
- "'Ecrivains et éducateurs de tous les pays, unissez-vous'. Entretien avec Michel Butor", Le CREU, n°5, 6, 7, et 8, 4e trimestre 1977, 1er, 2e et 3e trimestre 1978, pp. 47-49, 43-48, 26-31 et 40-42, entretiens avec Michel Launay (et Leyla Perrone-Moisés pour les deux premiers numéros). Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.II, pp.247-280.
"Métaphores", Le CREU, n°9 et 10, 4e trimestre 1978 et 1er trimestre 1979, entretiens avec Michel Launay. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.II, pp.338-344.
"Le Boomerang de Michel Butor : entretien sur un 'carnaval transatlantique'", Le Patriote Côte d'azur, n°584, 1er-7 décembre 1978, p.25, entretien avec Michel Launay. Entretien repris dans le même journal, n°153, du 16 au 22 septembre 2016, p.9, après la disparition de l'écrivain. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.II, pp.345-348.
- "Propos avant propos : entretien avec Michel Butor sur une page de la Cinquième promenade", Index-concordance des Rêveries du promeneur solitaire, Slatkine-Champion, 1978, pp.1-7, entretien avec Gilbert Fauconnier et Michel Launay.
- "Rousseau, Butor et les ordinateurs", dans Gilbert Fauconnier et Michel Launay, Index-concordance des Rêveries du promeneur solitaire, Slatkine-Champion, 1978, pp.553-558. "Enonçons tranquillement l'affirmation suivante, nous dit ici Michel Launay : Butor est le Rousseau des temps modernes, ou si l'on préfère, Michel est le Jean-Jacques d'aujourd'hui. Quoi, s'écriera-t-on, on ose comparer un écrivain peu engagé, un formaliste, un jongleur, au prophète qui a dénoncé l'imposture du monde corrompu d'aujourd'hui, et qui en a souffert ... ? Oui, Butor est peut-être l'écrivain du vingtième siècle qui dénonce avec le plus de force la corruption, la pourriture de ce monde malade, de ce monde drogué, où chacun est sous aspirine et ne s'en aperçoit pas."
"Une expérience de coopération entre écrivains, enseignants et étudiants", Le CREU, n°12, 3e trimestre 1979, p.38, entretien avec Michel Launay. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.III, pp.34-35.
- "Rêve de la métaphore", pour Michel et Marie-Jo Butor, Poésie d'ici, printemps 1980, p.21.
- "Les petites graines de Michel Butor", Patriote Côte d'azur, n°653, 28 mars-3 avril 1980, p.7 (GG). Sur Envois et Vanité(voir infra).
"Gigue Mabric-à-Braque", pour Michel Launay, "Nice, 21 octobre 1979" ("Encore un peu de mes beaux yeux/..."), Métaphores, n°1, avril 1980, pp.5-6.
"L'emploi de 1979. Essai de bio-audio-vidéo-bibliographiebutorienne" par Michel Launay, Métaphores, n°2, décembre 1980, pp.23-34. Voir la suite infra juin 1981.
- Michel Butor, Michel Launay et Henri MaccheroniVanité, conversation dans les Alpes-Maritimes, éditions Balland, coll. le Commerce des idées, 1980. Voir infra. Comptes rendus de : André Clavel, Jean-Charles Gateau, Claude Beausoleil  et Jean Pfeiffer (octobre 1982). Voir aussi Laurent Bazin, Elinor S. Miller et Henri Ronse. Voir aussi le poème "Vanité au miroir" qui reprend une partie de cet ouvrage. Voir également Khalid Dahmany, 2011.
- "Dans le cratère", sert de présentation à Fenimore Cooper, Le Cratère, Slatkine, coll. Ressources, 1980, entretien avec Michel Launay.
-"Chrono-bibliographie à la source de Michel Butor en 1980", Métaphores, n°3, juin 1981, pp.123-132. Voir supra décembre 1980.
"A propos du vocabulaire de Rousseau : vocabulaire et politique", Mots, n°3, octobre 1981, entretien avec Michel Launay, pp.7-12. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.III, pp.97-102.
- "Jean-Jacques Rousseau et Michel Butor : leçons d'un rapprochement", cette étude suit l'entretien précédent, Mots, n°3, octobre 1981, pp.13-21.
"Entretien sur le Mont-Boron et Chevelures du temps", entretien daté "Nice, 5 avril 1980" entre Henri Pousseur et Michel Launay, Métaphores, n°4, mars 1982, pp.95-103.
"Entretien", 1982. Ajoutons ici le texte "L'expérience du Corps-Texte" de Michel Launay, Métaphores, n°5, 1982, pp.117-128, qui contient "Dialogue avec 33 variations des corps participants : vingt-quatre haï kaï et neuf distiques pour l'évocation du corps de Michel Butor".
- Participe au numéro spécial Butor de la revue World Literature Today, Spring 1982, avec "Michel Butor 1980 : Exploration of the Resistances to a Harmonious New World", pp.291-296 [translat. from the French by Melvin B. Tolson jr.].
"Résister", Corps écrit, n°1, L'écriture, 1982, pp.75-91, entretien avec Michel Launay (extraits du chapitre 1 de Résistances, 1983).
- "Rousseau ou la musique des signes", "par Michel Butor et Michel Launay", dans Marie-Madeleine Jan, Index des premiers écrits pédagogiques de J.-J. Rousseau, Slatkine, 1982 (repris dans Résistances, 1983).
- "Vanité, conversation dans les Alpes-Maritimes", pour Henri Maccheroni et Michel Launay, Répertoire V, 1982, pp.275.298. Voir supra.
- Michel Butor et Michel Launay,Résistances, conversations aux Antipodes, éditions des PUF, coll. Ecriture, 1983. "Pour Béatrice Didier". Il y est question notamment de Mallarmé, Proust, Eluard, Breton, Montaigne et Rousseau. Comptes rendus de Geneviève Brisac, Jean-Charles Gateau et Didier Coste.
-Michel Launay et Michel Butor : "Conversations sur l'Indien, le Noir et le Métis (Extraits de Résistances)", Métaphores, n°6, mars 1983, pp.13-26. Un autre extrait (4e chapitre du livre) est paru auparavant dans Francofonia, n°1, automne 1981, pp.33-44. Voir précédent.
"Rire rumeurs célébrité", Les Mots la vie, n°2, 1984, pp.137-141, entretien avec Michel Launay (reprise des pages 95-96 de Résistances, 1983).
- "La machine critique de l'oeuvre de Butor en France", Oeuvres &  critiques, X, 2, Jean-Michel Place, 1985, pp.13-23.
- "Sous le glacis de Flaubert", 'à Claude Digeon', dans Claude Faisant, Hommage à Claude Digeon, éditions les Belles Lettres, 1987, entretien avec Michel Launay, pp.299-301.
"La Savoie : sur les traces de Jean-Jacques Rousseau", pour Michel Launay, Le Nouvel Observateur, hors-série n°20, Balades en France, avril 1994, pp.54-60.
Laurent, Jean-Jacques :
- "Les muses tordues", entretien de Michel Butor avec Jean-Jacques Laurent, Vallauris, 1993. Vidéo Gilbert Baud, édition stArt, Nice. Voir suivant :
- "Les muses tordues", entretien de Michel Butor avec Jean-Jacques Laurent, et "Défilé" (texte en ligne : http://www.bribes-en-ligne.fr/spip.php?article278), peintures de Jean-Jacques Laurent, légendes de Michel Butor et phylactères de Raphaël Monticelli, catalogue de l'exposition Un bruit étrange qui s'est tenue à la Fondation Sicard-Iperti, Vallauris en 1993.
Points de suspension, les Cahiers du museur éditions, 2012 (CDE). Voir aussi Leick, 2009.
Lauro, Georges :
Peintre et sculpteur, il vit à Nice.
- "Ballade du gaucho Thésée" pour Georges Lauro, dessins de Georges Lauro, Dessins, éd. galerie Alphonse Chave, 1979. "Cette plaquette tirée à 99 exemplaires sur vélin d'Arches constitue l'édition originale du catalogue de l'exposition Georges Lauro. Cette édition est enrichie d'un poème autographe de Michel Butor et d'un dessin original tracé à l'encre de Chine par l'artiste. Il a été tiré en outre 850 exemplaires ordinaires sur roto." Ballade reprise dans :
- Le Poète, 1ère année, n°2, automne 1979, p.9 (Métaphores).
- Treize à la douzaine, 1981. Et dans :
- Liminaires et préliminaires, 1982. Et encore dans :
- Exprès, 1983, pp.127-128.
Lautier, Claudine :
- "Espace, voyage, insularité : la ville. Les images de la passion" dans l'Encyclopédie sonore (1996) à l'adresse : http://e-sonore.u-paris10.fr. L'auteur y examine la place de Bleston dans L'Emploi du temps.
Lautréamont :
- Lautréamont, un film de Michel Butor, Jacques Kupissonov, Producteur délégué Samy Halfon (Paris : Como Films, 1971), 22 pp. [Scenario] (FSA).
- "Lautréamont court métrage", pour Jacques Kupissonoff, Répertoire IV, 1974, pp.245-257.
- Voir aussi Laure Wall, 1984.
Lavigne, Claudine :
- Espace et temps dansL'Emploi du temps de Michel Butor. "Claudine Lavigne. Editeur(s) : Nanterre : Faculté des Lettres et Sciences humaines, 1969. Description : 99 p. ; 30 cm. Note(s) : Mémoire de maîtrise, Université de Nanterre, Faculté de Lettres et Sciences humaines, 1969" (CBN).
Laws, Page Raboteau :
- "Mythic images of America. Four recent European novels [… Butor, Mobile, …, Robbe-Grillet…]", dans Dissertation Abstracts, XL, 1979-1980, 5853A. Compte rendu : thèse Yale Univ. 1979, 252 p. (BderF).
- « Butor’s Scissor Marks. Quilts and Origins in Mobile », in Torsney Cheryl B., Elsley Judy (éd.), Quilt Culture. Tracing the Pattern, Columbia, University of Missouri Press, 1994, pp. 96-111 (JHD).
Leal, Eugénia :
- "L'Emploi du temps de Butor ou la façon de mettre en exergue l'impossible tâche de raconter le temps", intervention au colloque "L'univers Butor" de Belo Horizonte, 2011. Intervention reprise dans :
- Universo Butor, 2012 : "L'Emploi du temps : l'impossibilité de raconter la durée et le pouvoir du roman".
Lebaud, Philippe (éditeur) :
- Bicentenaire Kit (USA 76), 1976.
Lebeau, Jean :
- "De La Modification de Michel Butor à La Princesse de Clèves", Les Cahiers du Sud, n°376, février-mars 1964, pp.285-291. L'auteur trace un rapide parallèle entre les deux oeuvres et conclut : "A une époque en effet où l'on n'a que trop souvent tendance à faire un peu vite table rase, il est rassurant de constater qu'un roman qui s'engage délibérément dans une voie nouvelle, non sans voir mis à profit la leçon de certains devanciers, renoue en profondeur avec la meilleure tradition classique. Et cela non dans le vain espoir de perpétuer ce qui ne saurait l'être, mais dans le but évident d'intégrer ce que l'on en peut recueillir à la mouvante fresque, trop peu déchiffrée et si souvent indéchiffrable, de notre réalité quotidienne."
Lebel, Robert :
- "Reproduction interdite" pour Robert Lebel, Critique, n°334, mars 1975.
Lebesque, Morvan :
- "Le théâtrepeut-il aborder l'actualité politique ?", France-Observateur, n°405, 13 février 1958, pp.13-14. Il s'agit d'une 'table ronde' organisée par Gilles Martinet avec Jean-Paul Sartre, Michel Butor, Roger Vailland, Arthur Adamov et Morvan Lebesque. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V. I, pp.56-62.
Lebon, Baudoin (éditeur) :
- # Via Appia : le vent se lève sur la campagne romaine, 1995.
Lecarne, Jean :
- Vercier, Bruno et Lecarne, Jean : La Littérature en France depuis 1968, Bordas, 1982, pp.177-179.
Leckius, Ingemar :
- "Michel Butor", Var Lösen, LV, 1964, pp.360-368 (F7B).
Leclair, Bertrand :
- Compte rendu de l'exposition Butoriade 2000, La Quinzaine littéraire, n°794, parue le 16-10-2000 (texte en ligne) : "Butoriade 2000, tel est l'étrange intitulé de l'imposante exposition que la médiathèque de Chateauroux consacre jusqu'en janvier prochain à l'oeuvre et aux travaux protéïformes de Michel Butor, et qu'inaugure les 20 21 et 22 octobre une belle série de rencontres visant à témoigner des principales ouvertures hors du carcan littéraire traditionnel qu'a su créer dans son oeuvre l'auteur du Génie du lieu, en près d'un demi-siècle de publications et quelque 80 ouvrages. Proposant un voyage à travers le "parcours littéraire" foisonnant qui va de la Modification à Mobile: pour une représentation des Etats-Unis, l'exposition se découpe en onze séquences, de "Butor et le roman" à "Butor vu par les autres" en passant par "Butor et le voyage" (" Pour moi, voyager c'est écrire, et écrire c'est voyager "), "Butor et la musique" et, c'est la plus importante de toutes, "Butor et l'art". Outre les manuscrits correspondances, documents personnels, photographies, éditions rares et autres projections de documents d'archives, l'exposition sera l'occasion de voir une vingtaine de livres illustrés par des artistes renommés, d'Alechinsky à Anne Walker en passant par Debré, Monory, Patrice Pouperon ou Viallat. Les trois jours de festivités qui ouvrent l'exposition, avec la participation active du compositeur Henri Pousseur et du photographe Maxime Godard, seront l'occasion d'assister à des projections et d'entendre Butor lire quelques-uns de ses textes : un "salon de lecture", propice aux échanges avec le public, est prévu le samedi 21 de 17 à 19 h, tandis que le dimanche, le musée de la ville accueillera une collaboration entre l'écrivain et la musicienne Brigitte Cassini, au long des quarante-cinq minutes du Dialogue avec 33 variations de Ludwig van Beethoven sur une valse de Diabelli, publié en 1971 chez Gallimard. Signalons que les répétitions sont ouvertes au public, le matin même, de 10 h à 12 h. Médiathèque de Châteauroux, 47, rue Nationale, 02.54.08.35.35. Jusqu'au 20 janvier 2001."
- Compte rendu de Quarante-trois artistes avec Michel Butor, La Quinzaine littéraire, n°825, parue le 16-02-2002 (texte en ligne) : ""Anecdote : la personne chargée à l'université de Genève de tenir à jour le catalogue des publications des enseignants, entre autres Georges Steiner ou Jean Starobinski, déjà prolixes, aurait abandonné à cause de Michel Butor. La Bibliothèque nationale, avec 386 notices, n'est pas non plus exhaustive : Michel Butor déclare à ce jour 978 références, et rêve la mille et unième. Tous ses critiques - et moi-même - dérogent donc à un principe : avoir lu son oeuvre complet", écrit Patrick Longuet dans le bel essai, libérateur, qui ferme Quarante-trois artistes avec Michel Butor. On ne sait pas si ce volume compte parmi les 978 titres recensés, et l'on ne tranchera pas la question de savoir s'il le devrait ou non : on y trouve en effet un montage d'extraits de quarante-trois des livres d'artistes qu'a réalisés Butor au long des années avec des plasticiens aussi différents que Jacques Monory, Pierre Alechinsky,Jean Cortot, Camille Bryen ou Jacques Clerc. Ces livres d'artistes, à tirages très réduits quand ils ne sont pas réalisés à "un exemplaire unique", adoptant tour à tour tous les formats et toutes les manières possibles de tenter "l'hybridation" du lisible (prose ou poésie) et du visible, ont été rassemblés pour une exposition, dont ce livre constitue en quelque sorte le catalogue. Ici aussi, la réussite du livre en tant qu'objet tient à sa mise en page ou plus exactement à sa composition, et si l'on peut regretter la parcimonie des informations qu'il contient sur les oeuvres montrées et leur chronologie, on se laisse porter par les mouvements qui l'animent, de page en page, que la transition d'un artiste à l'autre se fasse en douceur ou sur le mode du hiatus. La géographie y a son rôle ; il est indéfinissable et pourtant évident, dans le lent déroulé des oeuvres et des couleurs, au fil de pages où l'oeil s'égare parfois pour mieux trouver la lettre. Et l'hybridation touche au rêve, à travers son partage réalisé."
Le Clec'h, Guy :
- "Michel Butor : L'Emploi du temps", Preuves, n°75, mai 1957, pp.82-84. "Butor a voulu ouvrir la voie à une conception nouvelle du roman. Est-il bien sûr que sa tentative soit réussie ? Il emprunte encore beaucoup à une tradition qu'il vide de son contenu, mais l'oeuvre ne gagne pas pour autant en intérêt, en intensité. C'est une lente machine, au fonctionnement d'autant plus monotone que l'écriture est grise, calquée, je le veux bien, sur la marche du temps; on aurait souhaité toutefois plus de variété dans l'articulation de la phrase."
- "La littérature, fille du roman", Les Nouvelles littéraires, n°2283, 25 juin 1971, p.9, entretien avec Guy Le Clec'h. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.II, pp.52-54.
Leclerc, Jacques :
- "Michel Butor : 6 810 000 litres d'eau par seconde", Europe, n°443, mars 1966, p.271. En conclusion l'auteur écrit mi-figue, mi-raisin : "Essai plein d'intérêt, comme tout ce que fait Butor. Je ne suis pas sûr qu'il s'agisse d'une réussite. Qu'il s'agisse d'une voie possible, que Butor commence à débroussailler, et que lui-même ou d'autres finiront par goudronner, oui."
Leclerc, Yvan :
- "La vague actuelle fait remonter à la surface un ancien livre de Michel Butor paru en 1984, mais qui n'a rien perdu de sa fraîcheur allègre" note l'auteur à propos de cette réédition des Improvisations sur  Flaubert (Magazine littéraire, n°290, juillet-août 1991, p.81).
Leclercq-k, Jacques :
Artiste conceptuel, né en 1945, auteur de nombreuses réalisations artistiques - sculpture, dessin, photographie - il enseigne comme professeur associé à la Faculté des Arts de l'Université de Picardie Jules Verne. Vit dans la Somme.
- # "Ligne de mire", pour Jacques Leclercq-k, dans Jacques Leclercq-k, La Rivière de lin et autres fictions, Marval, 1997, pp.94-95. Texte en français, anglais et allemand. Voir aussi Seund Ja Rhee, 1997, Anne Slacik, 2001 et Julius Baltazar, 2006.
* Ce poème est lisible sur le site personnel de l'auteur.
Le Clézio, Jean-Marie :
- "Que j'aime ! depuis quelques jours je marche, je rêve, je roule, je nage, je vis dans qui est sans doute avec Mobile votre plus beau livre, à lire continuellement, tout le temps, sans repos, pour fuir le monde et retrouver la beauté de la terre, sa multiplicité, son inexplorabilité. Ca me passionne. C'est tellement lucide et vrai et réel, sans rien d'ajouté, de truqué. C'est tellement la seule profondeur, celle de la surface. C'est ça la poésie, la seule poésie possible aujourd'hui que c'est BEAU !" Carte de Jean-Marie Le Clézio à Michel Butor datée du 22 mai 1971. Voir Michel Butor, l'écriture nomade, 2006, p.113.
- Voir aussi Claude Cavallero, 2009.
- "Une maison, pour voir passer le temps", voir Europe, 2016.
Le Cloarec, Laure :
Les enfers mythologiques au XXe siècle : une étude sur l'imagerie infernale et le mythe de la catabase dans les oeuvres de Michel Butor, Albert Camus et Yves Bonnefoy, mémoire sous la direction de Jacques Poirier, Université de Bourgogne, 2011 (sudoc).
Lecomte, Daniel :
Producteur télé, il vit à Paris.
- "Franchir l'espace", pour Daniel Lecomte, Au jour le jour, 1989, pp.96-134. Texte repris dans Gyroscope, 1996, dans le programme "Ciel" et partiellement dans # Anthologie nomade, 2004. Voir aussi Patrice Pouperon 1986 et 1987. Par ailleurs Le Nouvel Observateur du 10-16 octobre 1986 (p.25) annonçait : "Le Planétarium de la Cité des Sciences est inauguré le 10 octobre... Le coup d'envoi est donné avec « Franchir l'espace » : un poème de Michel Butor, sur une musique de François Bayle avec la participation de l'INA. Argument : « Le spectateur embarque sur une caravelle de Christophe Colomb et fait un retour vers le passé. L'homme perce les mystères de la mécanique céleste. Puis s'affranchit de l'attraction terrestre. L'exploration spatiale est commencée.»" Voir également Eric Doucet, 1993.
Lecomte, Marcel :
- "Mobile, par Michel Butor", Synthèses, mars 1962, n°190, pp.488-491. Dans cet article qui n'aborde l'ouvrage en question que de biais, l'auteur note cependant : "Ce qui ne laisse pas d'être très sensible dans l'oeuvre de Butor c'est la révélation de la nature américaine, de tout le paysage américain. (...) Mais nous souffrons de ce que Butor ne se prononce pas sur l'attitude de l'homme américain à l'égard de ce qui l'entoure, sans doute est-il tenu ici tout entier par ce que l'on peut appeler la mission de l'écrivain qui est avant tout de montrer les choses, mais avec de maigres commentaires." Plus avant, il notera : "A juste titre Butor se fait insistant sur les Indiens et il y a à travers son livre un développement assez signifiant sur la première tradition du Peyotl dont se sont beaucoup préoccupés Artaud et Michaux." Et plus loin : "Cependant il y a trop de constatations dans le livre de Butor", ou encore, et pour terminer, il parlera d'un livre qui souffre de "répétition trop systématique".
- « Richesse de l’investigation critique : Michel Butor ou le Livre futur par Jean Roudaut», Synthèses, n°225, février 1965, pp.74-78.
Le Corbusier :
- " Imaginez ", Le Poème électronique Le Corbusier, éditions de Minuit, 1958, n. p. Texte repris pour l'essentiel dans la troisième partie de l'heptaèdre "Une semaine d'escales" de Répertoire V.
Lecoultre, Jean :
Peintre suisse, il vit dans le canton de Vaud.
- "Michel Butor", entretien avec Jean Lecoultre, "in : Jean Lecoultre. Pully, 1982. Réalisation de la classe de M. Canova, 4ème primiare, Pully, 42 p., 21 x 29,5, pp.17-21" (Claire Simonin).
- "Menace intime (extrait)", pour Jean Lecoultre, ORACL, n°8/9, Quelle poésie lyrique ?, mai 1984, pp.22-24. Repris dans :
- "Menace intime (fragment)", pour Jean Lecoultre, Possibles, V.10, n°1, automne 1985, Le mal du siècle, pp.15-24. Texte  repris dans :
Menace intime, "Ed. du Verseau, Denges près Lausanne, 1987; 275 ex., 37 dessins originaux de J. Lecoultre" (RB). Le Catalogue de l'Ecart donne "1986". Compte rendu de Jean-Charles Gateau. Voir aussi Julius Baltazar, 1983. Enfin, le texte est redistribué dans :
- Avant-goût II, 1987.
- Interviews solitaires, "(d avec d'autres), Musée Jenisch, 1994" (CDE). Repris dans Avant-goût V, 2009 et dans le volume XII des Oeuvres complètes, 2010.
- Voir aussi Jean Lecoultre, catalogue de l'exposition qui s'est tenue du 28 novembre 2002 au 26 janvier 2003 à la Fondation Pierre Gianadda (Martigny - Suisse). Textes de : Michel Thévoz, Christophe Gallaz, Freddy Buache, Jacques Chessex, Julien Goumaz, Florian Rodari et Michel Butor.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "Compost", # "Interviews solitaires", pour Jean Lecoultre.
Le Dantec, Jean-Pierre :
- "Concernant Genève", pour Jean-Pierre Le Dantec, dans Léman, expressions sans rivages, La Manufacture, 1986, pp.93-108. Texte daté : "Michel Butor, Nice, avril 1986".
Leduc, Daniel :
- Compte rendu, le 17 décembre 2004, de Géographie parallèle sur le site Le Litteraire .com (http://www.lelitteraire.com/article1187.html) : "C'est une Géographie aux multiples facettes - économique, historique, humaine - où le touriste n'a pas lieu d'être, à moins qu'il ne soit un regard qui pense. Constatation des dérives humaines, comme il y a dérive des continents, ce livre palpe là où ça fait mal..."
Lee In-Souk :
- La Temporalité dans l'oeuvre de Butor (Passage de Milan, L'Emploi du temps, La Modification), éditions ANRT (Atelier National de Reproduction des Thèses), 1998. Reprise :
- La Temporalité dans l'oeuvre romanesque de Butor, Presses universitaires du Septentrion, 1999.
Lee Joon-Oh :
- "Découpages épistolaires : envoyés à Monsieur Lee Joon-Oh, à Séoul / de Michel Butor. - pp. [1]-[3] : ill. en coul. Art postal, Amis d'Auberge Verte. n°8, du 01/08/2000" (CBN).
- "Rimbaud vu d'Extrême-orient", 2002.
Leenhardt, Jacques :
- "L'enjeu politique de l'écriture chez Butor", Colloque de Cerisy/Butor, UGE, 1974, pp.170-184. Exposé suivi d'une discussion.
Lefait, Philippe :
- Des mots de minuit, l'émission animée par Philippe Lefait sur France 2 invite Michel Butor le 28 novembre 2012. Il y sera notamment question de Le long de la plage. Voir suivant :
- "VIDEO. Michel Butor 1926-2016 : 'Écrire, c'est détruire des barrières'", mis à jour le 29/08/2016 à 16H37, publié le 25/08/2016 à 14H38 sur "http://culturebox.francetvinfo.fr" au lendemain de la mort de l'écrivain.
Lefebve, Maurice-Jean :
- "Michel Butor : Illustrations",NRF, n°147, 1er mars 1965, pp.541-544. "Les poèmes de Butor sont autant d'Elysées où notre nature, première et seconde, nos mythes et nos passions, nos machines même et produits manufacturés, où tout cela est sommé de paraître, de s'assembler et de réagir dans le jardin anglais, le cirque, l'éprouvette de l'oeuvre, traçant typographiquement, calligrammatiquement sur nos pages un diagramme fascinant dont nous n'avons pas toujours la clé."
Le Gac, Jean :
- "A la recherche du tombeau perdu", pour Jean Le Gac, dans La Chasse au trésor de Jean Le Gac, Réunion des musées nationaux, 2007, pp.5-11. Ce texte cite en entier le sonnet de Mallarmé "Le tombeau d'Edgar Poe". Texte repris dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.609-612.
Croisées (avec Bohbot), Labyrintheéditions, 2010 (CDE).
Legeard, Emmanuel :
- "Une conversation avec Michel Butor", dans Association des Amis d'Emmanuel Legeard (https://amisdelegeard.wordpress.com/2016/03/24/michel-butor-la-modification/), jeudi 24 mars 2016.
Le Gentil, Michel :
Céramiste potier , il est né à Toulon en 1949.
- #"L'oeil du four", pour Michel Le Gentil, dans le catalogue de l'exposition Terres de feu, 40 céramistes contemporains à Brest, 2006, p.8 et dans Aujourd'hui poème, n°74, octobre 2006, p.4. Ce poème est composé de huit huitains d'octosyllabes. Le poète évoque la fabrication de poteries ou si l'on préfère le métier de potier. Voir aussi Sylvère, 2007.
- Fragilité, 2010.
* Sur le site personnel de l'auteur on peut lire # "L'oeil du four", pour Michel Le Gentil.
Léger, Christophe :
- Paris-Londres-Paris, avec Bernard Plossu, édition bilingue français-anglais, éditions de la Différence, 1988. "Pour Christophe Léger". Texte repris dans :
- Avant-goût IV, 1992, où seul le nom de Bernard Plossu figure dans la dédicace.
Legido, Antonio :
- "Encuentro con Michel Butor", "declaraciones de Michel Butor recogidas por Antonio Legido en Gaillard, Suiza (sic), en abril de 1989", El Urogallo, n°43, diciembre 1989, p.58.
- "Entrevista con Michel Butor", La Jornada Semanal, Nueva Época n° 61, 5 de agosto de 1990.
Le Gouis, Catherine :
- ""Narrative technique in Tolstoy's Sebastopol in december and Butor's La Modification" / Catherine Le Gouis. Editeur(s) : Oregon : American comparative literature association, 1993. Description : P. 346-P. 360 ; 25 cm. Note(s) : Texte anglais. Extr. de : Comparative literature. Vol. 45 n4, 1993" (CBN).
Legros, Martin :
- "Michel Butor. L'arpenteur", sur "philomag.com", mis en ligne le 21 septembre 2012 et déjà paru dans le n°15 de Philosophie magazine, décembre 2007-janvier 2008, p.98 de la revue.
Leguebe, Eric :
- "Le nouveau roman discrédite l'intelligence, affirment les Anglo-Saxons", Arts, n°757, 13-19 janvier 1960, p.3. L'auteur cite ici un article de William Cooper paru dans International Literary Annual : "Pendant les dernières années de la guerre, avec un compagnon d'armes, nous nous amusions à chercher jusqu'où, dans l'imbécilité, pourrait conduire le style expérimental. Nous avions donné le premier prix de l'imbécilité à une intrigue racontée à la seconde personne. Réellement, c'étatit ce que nous pouvions imaginer de plus bête. Qu'on le croie ou non, quinze ans plus tard Michel Butor récrivait l'histoire et obtenait un prix littéraire français."
Lehmann, Hans Ulrich :
Musicien, il est né en 1937 et mort en 2013.
- Voyages aux îles des vestiges (text by Michel Butor), soprano, male speaker ad libitum, bass clarinet, viola, percussion, 2008–09. Voyage aux îles des vestiges = Reise zu den Inseln der Spuren : (2009) : für Sopran, Viola, Bass-Klarinette, Schlagzeug und Sprecher ad lib. = for soprano, viola, bass clarinet, percussion, and speaker ad lib. Éditeur :  Bad Schwalbach : Edition Gamma, ©2010.
Lehut, Bernard :
- "Les livres ont la parole, émission spéciale avec Michel Butor", courte émission radiophonique de Bernard Lehut à l'occasion de la sortie du livre Sous l'écorce vive. : "Michel Butor est un homme rare à la radio. Et il est surtout un écrivain unique dans la littérature français. À 88 ans, l'auteur de La Modification, livre fondateur du Nouveau Roman, garde une soif de vivre et d'écrire intacte. Il publie un recueil de poésie, Sous l'écorce vive (Fallois). / Pour beaucoup, Michel Butor restera l'auteur de La Modification pour lequel il a obtenu le prix Renaudot en 1957. Révolutionnaire à l'époque, l'oeuvre est devenue un classique, lue et étudiée dans le monde entier. Dans sa carrière, Michel Butor a expérimenté toutes les formes d'écriture. Son dernier livre, un recueil de poésie intitulé Sous l'écorce vive vient de paraître chez de Fallois. Il affectionne tout particulièrement le genre. "C'est la poésie qui montre le plus les qualités propres à la langue", a indiqué l'écrivain à RTL. / Michel Butor a en revanche abandonné le roman depuis plus de 50 ans. "Nous sommes dans un changement de société dans lequel le roman n'a plus le rôle qu'il avait autrefois, a confié Michel Butor. On publie toujours beaucoup de romans. J'ai le sentiment qu’aujourd’hui il n'y a pas de véritable transformation dans le roman. Ce n'est plus véritablement une forme actuelle et novatrice" / Quant aux œuvres complètes, elles sont éditées par les éditions La Différence. Un DVD de l'excellent portrait de Michel Butor diffusé dans la collection Empreintes sur France 5 est également en vente. Il s'intitule Michel Butor, l'écrivain migrateur (France 5-Les bons clients)" (publié le 30/11/2014 à 13 : 43 sur le site de RTL).
Leibniz, Gottfried Wilhelm :
- Dans Gyroscope, 1996, le "quatrième cercle" de "La Rose des Voix" du programme "Vision" lui est dédié (Canal 4, pp.177-197).
Leick, Joël :
Peintre-graveur, photographe et poète, il est né en 1961. Vit et travaille à Thionville en Moselle, puis à Paris.
- Indice, 1994.
- Respiration, 1994. Voir aussi Jacques Clauzel, 2006 et Max Partezana, 2016.
- Palissade, texte manuscrit de Michel Butor, dépliant avec collages et peintures de Joël Leick. Réalisé en 2 exemplaires à Thionville et Lucinges, 1994. Voir infra 1997, Artistes avec Michel Butor mit Künstlern, 1999, 32 artistes avec Michel Butor, 2000, 37 artistes avec Michel Butor, 2001 et Quarante-trois artistes avec Michel Butor, 2002.
- La Corse aux trésors, texte manuscrit de Michel Butor, peinture et collage de Joël Leick, livre déplié 29 x 43 cm, 2 exemplaires, 1994. Voir infra.
- #Dernières nouveautés, texte manuscrit de Michel Butor, peintures de Joël Leick. Réalisé en 3 exemplaires à Thionville et Lucinges, 1994.
- Quelques pas, 1994. Voir infra.
- Aller-retour d'automne, 1994 ("Petit ouvrage réalisé en quatre exemplaires").
- La Demoiselle à la serrure, 1994.
- #Histoire du ballon captif, 1994.
- Vertigineuses bergeries, 1994. Voir aussi Sylvie Deparis, 2007.
Rouille, pour Pénélope, texte manuscrit de Michel Butor, collages et peintures de Joël Leick. Réalisé en 5 exemplaires à Thionville et Lucinges, 1995.
- La Porte espagnole, "(m) chez l'artiste, 1995" (CDE).
- Un Trou perdu, "(m) chez l'artiste, 1995" (CDE). Voir aussi Bernard Alligand, 2006.
- Le fil à quoi tient notre vie, "(m) chez l'artiste, 1995" (CDE). Reprise :
- "Le fil à quoi tient notre vie", par Michel Butor, dans Joël Leick, Selon le fil, 1, oeuvres récentes 1994/1995, suivi de "La tache, accident : du détail à l'essentiel", par Jean-Yves Mesguich, 1995. Catalogue de l'exposition du même nom qui a eu lieu du 26 octobre au 25 novembre 1995 à la Galerie du Fleuve à Paris. Voir supra et infra (1996). Voir aussi Fanny Viollet.
- Arborescences, poème manuscrit de Michel Butor, photographie peinte de Joël Leick, livre déplié 16,5 x 21,5 cm, 1995. Réalisé en deux exemplaires. Texte repris dans Géographie parallèle, 1998 (voir infra). Voir aussi Youl, 2004.
- Botanique martienne, "(m) chez l'artiste, 1995" (CDE). Voir aussi Marc Pessin, 1998.
- L'Arche de la Défense, "(m) chez l'artiste, 1995" (CDE).
- Les Mains du guitariste, "(m) chez l'artiste, 1995" (CDE). Voir aussi Colette Mourey, 2015.
- Aiguillages (sic), "(m) chez l'artiste, 1995" (CDE). Voir infra sur le site personnel de l'auteur "Aiguillage".
- Petit écran, "(m) chez l'artiste, 1995" (CDE). Voir aussi Jacques Clauzel, 2006.
Récapitulation partielle, "(m), chez l'artiste, 1995" (CDE).
- Modulation de fréquence, "(m) chez l'artiste, 1995" (CDE). Texte repris dans L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.110-112.
- Voeux, "(m) chez l'artiste, 1995" (CDE).
- Exclamations renversées, 1995. Texte repris dans L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.105-106.
- Réserve, 1996.
- Elégie de la vache folle, texte manuscrit de Michel Butor, collages et peintures de Joël Leick. Réalisé en 3 exemplaires, 1996. Voir aussi Dorny, 1998 et Bernard Alligand, 2005.
- A la petite semaine, texte manuscrit de Michel Butor, épreuves Polaroïd et peintures de Joël Leick, 1996. Réalisé en deux exemplaires.
Le fil à quoi tient notre vie, illustré par Joël Leick, avant propos de Roland Chopard, éditions Aencrages & Co, 1996, n.p. Cet ouvrage "a été composé mécaniquement par Roland Chopard et tiré à 300 exemplaires avec des reproductions de trois dessins originaux de Joël Leick dont 30 exemplaires avec des oeuvres originales de Joël Leick." Voir Michel Butor : rencontre avec Roger-Michel Allemand, 2009, p.148 et aussi supra 1995.
- Nouvelles pensées sur la comète, texte de Michel Butor, peinture et photographie transférée de Joël Leick, livre déplié 50 x 65,5 cm, 1996. Réalisé en 6 exemplaires.
# De Madère à Lucinges, 1996.
# Pour conclure, texte manuscrit de Michel Butor, photos et peintures de Joël Leick. Réalisé en 2 exemplaires, 1996.
"Palissade", pour Joël Leick et in memoriam Alcofribas Nasier, dans Joël Leick, L'Oeil du livre, ouvrages illustrés, oeuvres sur papier, Médiathèque de Nancy, 1997. Textes de Michel Butor, Patrick Casson, etc. Voir supra 1994. En fin de volume une liste de "livres manuscrits enluminés par Joël Leick" donne 29 titres pour les livres en collaboration avec Butor. Nous les reprenons ici, quelquefois sans autre précision que le titre et la date. "Ouvrage édité à l'occasion de l'exposition : "L'oeil du livre" qui s'est déroulée à la Médiathèque de Nancy, du 7 avril-11 mai 1997 ; à la Bibliothèque municipale de Saint-Etienne du 29 avril-28 mai 1997 ; à la Galerie Cour Carrée de Nancy du avril-4 mai 1997" (CBN).
- "Quelques pas", dans Joël Leick, L'Oeil du voyage, 2, oeuvres sur papier-peintures, Conservatoire de musique de Thionville, textes de Michel Butor, Robert Marteau, Tita Reut, 1997, p.7. Voir supra.
# Fabrique à litanies, "(m) chez l'artiste, 1997" (CDE). Voir infra "Notes au fil d'un compagnonnage", 2009. Voir aussi Laurent Reynès, 2011.
Comprimé d'essor, "(m) chez l'artiste, 1997" (CDE). Voir aussi Baltazar, 2006. Voir aussi # César.
# Énergie sylvestre, "(m) chez l'artiste, 1997" (CDE). Texte repris dans Le Jardin catalan, 2000 et dans L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.277-280.
Phylactère phantasophal, "(m) chez l'artiste, 1997" (CDE). Voir aussi Maurice Baskine, 1990 et Thierry Lambert, 1996.
- #L'Adieu au siècle, "(ma) chez l'artiste, 1998" (CDE). Voir aussi Claude-Henri Buffard, 1998 et Michel Butor, 1998. Texte repris également dans Mais où sont les rouilles d'antan, 1999 (voir infra).
Le Bréviaire d'automne, "texte manuscrit de Michel Butor, peintures et découpes de Joël Leick, 3 exemplaires, 1998". Voir suivant :
- Table des planches, "(m) chez l'artiste, 1998" (CDE).
- Assiette anglaise, "texte manuscrit de Michel Butor, peinture de Joël Leick, 1998".
La citadelle des Fantômes, "diptyque sur bois (chaque panneau : 29 x 20 cm). Texte manuscrit de Michel Butor, collage et huile de Joël Leick, 1998". Voir aussi Géographie parallèle et suivant :
- 22 artistes avec Michel Butor, catalogue de l'exposition présentée à la Médiathèque Louis Aragon du Mans, 1998. Page 33 sont évoquées les oeuvres suivantes : Rouille pour Pénélope, 1995, A la petite semaine, 1996, Le Bréviaire d'automne, 1998, Assiette anglaise, 1998 (voir supra) et La citadelle des Fantômes, 1998 (voir précédent).
Dépliant de Chine, "(m) chez l'artiste, 1998" (CDE). Voir aussi Guilin au futur, 1998 et 2007 ainsi que # Carnet de Chine, 2003.
- Des idées derrière la tête, "(m) chez l'artiste, 1998" (CDE).
- Éloge de Parmentier, "(m) chez l'artiste, 1998" (CDE).
- En pensant à toi, "(m) chez l'artiste, 1998" (CDE).
Horizon alpestre, "(m) chez l'artiste, 1998" (CDE).
- Piège en toile, "(m) chez l'artiste, 1998" (CDE).
Souvenir d'Australie, "(m) chez l'artiste, 1998" (CDE).
- "Arborescences", pour Joël Leick, Géographie parallèle, éditions L'Amourier, 3e trimestre 1998, pp.44-46. Voir supra.
Regards à la croisée des langues, 1998. Le texte tient sur un simple rectangle de papier, signé par les deux auteurs, sous emboîtage. Réalisé en un seul exemplaire.
- Médiathèque d'Issy-les-Moulineaux : "Titre : Joël Leick, Instants du livre : Paysages, Livres illustrés, Oeuvres sur papier, Photographies, Peintures : Ville de Metz - Médiathèque du Pontiffroy, 1998. Edition : Metz : Ville de Metz, 1998. Collation : 95 p. : Ill. ; 25 cm."
Rectangles choisis, "précédé de # Mais où sont les rouilles d'antan par Michel Butor. Montpellier, Fata Morgana, 1998, 322 x 244 mm. en ff. couv. ill. en couleurs à rabat, (24) pp. Etui rouille de l'éditeur. Livre d'artiste entièrement peint en couleurs. On pourra reconnaître la semelle de l'auteur ( ?) un bon 39, des collages dont l'un est la photocopie déchirée d'un billet de 100 francs !! Un des 45 vélin d'Arches, seul papier, signé par l'auteur." Voir suivant.
- Mais où sont les rouilles d'antan, Fata Morgana, 1999, 31 pp. Illustrations de Joël Leick. Tiré à 400 exemplaires sur vergé ivoire. Cet ouvrage intègre les poèmes #"Adieu au siècle" (voir supra 1998) et # "Recyclage". Voir aussi ouvrage précédent.
- Michel Butor, Joël Leick, Méditation pour le solstice d'hiver, "cet ouvrage réalisé en 1999 à Thionville et Lucinges est enregistré dans le catalogue de l'Ecart sous le numéro 834"; il a été réalisé en 3 exemplaires manuscrits. Il est composé d'une seule feuille de papier pliée en accordéon. Le texte, quant à lui, compte 4 quintils.
- L'Aisselle de la forêt, "(m) chez l'artiste, 1999" (CDE). Voir aussi # Philippe Colignon, 1996.
- #Le monde s'écroule et nous survivons, "(m) chez l'artiste, 1999" (CDE). Voir aussi Laurentia Léon, 1999, Dépôt, 2001 (infra), Quoi de neuf ? Victor Hugo !, 2002 et Michel Butor par Michel Butor, 2003, pp.267-273.
# L'Ouragan captif, "(m) chez l'artiste, 1999" (CDE). Texte repris dans Octogénaire, 2006, pp.128-130.
- Artistes avec Michel Butor mit Künstlern, catalogue de l'exposition organisée par le Collegium Helveticum de l'ETH Zurich présentée à la Semper-Sternwarte du 17 mai au 4 juin 1999, pp.16-17 où le livre Palissade se trouve reproduit.
- Participe à l'exposition 28 Artistes avec Michel Butor qui a eu lieu à la Cité des artistes du Fort du Bruissin à Francheville du 10 septembre au 7 novembre 1999.
- Participe à l'exposition 32 artistes avec Michel Butor qui s'est déroulée du 15 septembre au 15 novembre 2000. Le livre Palissade se trouve à nouveau reproduit dans le catalogue.
-MB, Joël Leick, "Horizontales", texte, encre, collage, 2000. Voir p.1081 du volume XII des Oeuvres complètes, 2010. Voir aussi # Jean-Pierre Thomas, 1999, Le Jardin Catalan 2000, Youl, 2005 et Jean-Michel Marchetti, 2012.
- Chaleureusement, Paris, Galerie Akié Aricchi, 2000, "peintures de Joël Leick, manuscrit de Michel Butor, 7 exemplaires en éventail, 18 pages, 2000. ouvrage signé par le poète et le peintre. 21 x 21 cm." Voir aussi Bernard Alligand, 2006.
- Don Juan dans la Moselle, "(m) chez l'artiste, 2000" (CDE).
- Éloge d'un vert, Paris, Galerie Akié Aricchi, 2000. "Edition originale de Michel Butor tirée à 30 exemlaires, accompagnée de peintures originales de Joël Leick. 26 pages, 25,5 x 25,5 cm, mars 2000."
Hebdomadaire, 2000. Voir aussi # Marc Jurt.
Voyage sur le papier, 2000. "Deux fourreaux de bois contenant chacun un pliage en accordéon. Texte manuscrit. Exemplaire unique" (voir Michel Butor dialogue avec les arts, p.36). Voir également le film Michel Butor et ses livres-objets. Voir aussi # Jean-Gabriel Cosculluela.
L'Espérance de l'encre, "(m) chez l'artiste, 2000" (CDE). Voir aussi Victor Hugo, 1988.
# Les Jumelles asymétriques, pour Joël Leick, L'Instant perpétuel, 2000. Ouvrage tiré à 99 exemplaires numérotés et signés par l'auteur. Les exemplaires 1 à 9 comportent une intervention originale sur japon signée de Joël Leick. Ouvrage réédité à 50 exemplaires en 2005-6 (voir infra).
- Participe à l'exposition 37 artistes avec Michel Butor qui s'est déroulée du 21 février au 7 avril 2001 au Musée Savoisien et à la Médiathèque Jean-Jacques Rousseau à Chambéry. Le livre Palissade se trouve à nouveau reproduit dans le catalogue.
- "Le monde s'écroule et nous survivons", pour Laurentia Leon et Joël Leick, Dépôt, première journée internationale de poésie, La Différence, coll. Présages, 2001, pp.7-13. Voir supra 1999.
Dix-sept illustrations pour le second Faust, "cet ouvrage réalisé à Paris et Lucinges en l'an 2001 est enregistré dans le catalogue de l'Ecart sous le numéro 1009." Le mot "illustrations" s'applique ici aux textes et non aux "illustrations" de Joël Leick. Réalisé en 4 exemplaires. Voir Goethe. Voir aussi Helm, 2008.
La Voix lactée : en l'honneur des huit fenêtres d'albâtre de la cathédrale de Jaca, 2001. Réalisé en 6 exemplaires. Texte repris dans L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.22-24. Voir aussi # Inge Kresser, 1998.
- "Joël Leick : suites & séries / [textes de Martine Arnault, Jean-Yves Mesguich, Jean-Paul Perret, Michel Butor... et al.]. Editeur(s) : Paris : Harmattan (L'); Nancy : Cour Carrée, 2001. Description : 120 p. : ill., couv. ill. ; 25 cm. Collection(s) : Monographie" (CBN).
- L'Ecole des algues, 2001.
- Participe à l'exposition Quarante-trois artistes avec Michel Butor, qui s'est déroulée du 25 janvier au 24 mars 2002 au Conservatoire d'art et d'histoire d'Annecy. Le livre Palissade se trouve à nouveau reproduit dans le catalogue.
Ficelles et roseaux, ouvrage réalisé en 6 exemplaires signés par l'auteur et l'artiste, sous étui peint, 2002. Voir aussi # Jacques Clauzel et Youl, 2004.
Réclamation universelle des droits de l'homme, illustrations de Joël Leick, 2002. Livre réalisé entre 2001 et 2002. Éd. autographe avec des interventions de l'artiste (feutre et huile, papier japon collé sur une partie de la couv.). Tiré en 4 exemplaires signés par l'auteur et l'artiste. Texte repris dans Octogénaire, 2006, pp.94-96. Voir aussi Roger Pfund, 1998.
- "Livre d'artiste : L'alchimie de la création : Michel Butor et Joël Leick", Editeur : Association des bibliothécaires français, Bibliothèques (Paris. 2002) A. 2003, n° 10, pp. 20-24" (Refdoc.fr)
Deux navigateurs à Montmartre, livre manuscrit par Michel Butor, peint par Joël Leick, 2003 (voir Michel Butor à Nice, 2004, p.37). "Livre performance de 10 m de long, entièrement peint, avec collages de photographies prises sur le motif et empreintes sur transparent, par Joël Leick, rue André-Antoine, le 22 mars 2003 à Montmartre, sur un texte autographe de Michel Butor. Réalisé à 4 ex."
- Voir Virginie Kremp, 2003.
Alphabet d'un apprenti, 2003. Voir p.50 du catalogue 100 livres d'artistes avec Michel Butor, 2009.
- "De but en blanc", dans Au rendez-vous des amis, 2003, pp.42-44. Repris dans "Notes au fil d'un compagnonnage", 2009 (voir infra).
- Le clavier du rivage, six exemplaires, 2003. Le poème a été introduit dans la version des Oeuvres complètes, 2010, de Seize Lustres. Voir aussi BBB, 2016, pp.260-261.
- L' arbre du vide / Michel Butor ; [peintures originales, photographies et découpages de] Joël Leick, Lucinges ; Paris, 2003-2004. 1 vol. (Non paginé [4] p.) : ill. en noir et en coul., couv. ill. en coul. ; 81 cm. Texte manuscrit par l'auteur sur 4 p., orné de peintures et de deux tirages photographiques en couleur (Bibliothèque littéraire Jacques Doucet). Texte repris dans Seize Lustres, 2006.
- Diverses cartes postales :
            - Sur le clavier du mur, phrase de Michel Butor, photographie de Joël Leick, 2003.
            - L’haleine de la pyramide, phrase de Michel Butor, photographie de Joël Leick, 2003.
            - Bûcher : Sous l'oeil..., phrase de Michel Butor, photographie de Joël Leick, 2004.
            - "Le pouce de la forêt ...", texte de Michel Butor, photographie de Joël Leick. Carte postale, Collection Mémoires, Eric Coisel, Paris 2004.
- Toile rousse, texte de Michel Butor, peinture et photographies de Joël Leick, 2004, éd. autographe réalisée à 4 ex. sur vélin d'Arches signés par l'auteur et l'artiste (BNF). Texte repris dans Amoroso, 2004 et dans Octogénaire, 2006, pp.13-14.
- Avant la marée montante, Galerie Akié Aricchi, 2004. "Edition originale de «Avant la marée montante», texte inédit de Michel Butor, à été tirée à 45 exemplaires, accompagnés de peintures originales et de sérigraphies de Joël Leick. Tous les ouvrages sont signés par les auteurs. Achevée (sic) d'imprimer en mai 2004. 24 pages, 25 x 25 cm."
- L'Aubépine, peinture et photographies de Joël Leick, 2004. Tiré à 4 exemplaires. Texte repris dans Seize Lustres, 2006.
- Ruissellement d'ombres, peinture et photographies de Joël Leick, 2004. Tiré à 6 exemplaires. Texte repris dans Amoroso, 2004, pp.19-21 et dans Octogénaire, 2006, pp.22-25.
- Les Instruments de la génération, texte de Michel Butor, peinture et polaroïds de Joël Leick. 2004, éd. autographe réalisée à 2 ex. sur vélin d'Arches signés par l'auteur et l'artiste (BNF). Textre repris dans Amoroso, 2004, Octogénaire, 2006, pp.15-21, Michel Butor, Paroles de A à Z, 2010 et Par le temps qui court, 2016.
Joël Leick, le vu, le peint, l'écrit : livres à 2 voix, livres d'artiste, polaroïds, oeuvres sur papier : Cité du livre, Aix-en-Provence, exposition galerie Zola, 3 mai-18 juin 2005 / [textes de Maurice Benhamou, Zéno Bianu, Michel Butor, et al.]. Editeur(s) :  Aix-en-Provence : Cité du livre, impr. 2005" (Sudoc).
Ailes dans la jungle, texte de Michel Butor, dessins de Joël Leick, 2005. Réalisé à 9 ex. signés par l'auteur et l'artiste. Voir aussi #Claude Viallat.
- # In memoriam Paule Thévenin, 2005.
# Les Jumelles asymétriques, atelier Clot éditeur, 2005-6 (CDE). Voir supra 2000.
- Participe à l'exposition 13 artistes autour de Michel Butor, 2006.
- "En écoutant le paysage (l'or de l'hiver)", pour Joël Leick, Diérèse, n°32, printemps 2006, pp.40-46. Voir aussi Mathias Pérez, 2006. Texte repris dans Avant-goût V (150 strophes), 2009 et dans le volume XII des Oeuvres complètes, 2010. La version la plus longue de ce texte - 658 strophes - étant celle reprise sur le site personnel de l'auteur (voir infra). Voir aussi Georges Badin et Eric Coisel, 2013.
Récréation, chez l'artiste, 2006 (CDE). Texte repris dans Seize Lustres, 2006. Voir p.51 du catalogue 100 livres d'artistes avec Michel Butor, 2009. Voir aussi # Paul Trajman, 2002, Youl, 2005 et Jean-Louis Vila, 2011.
- Sous les yeux des blockhaus abandonnés, chez l'auteur, 2006 (CDE). Voir aussi Michel Butor, 2008.
La Filature de la bise, chez l'artiste, 2006 (CDE).
Les Agrafes des sensations, Collection Mémoires éditions, 2006 (CDE).
Une carte postale avec son enveloppe, chez l'artiste, 2006 (CDE).
Autour du cercle, Collection Mémoires éditions, 2006 (CDE). Livre manuscrit en 3 exemplaires.
Un peu de brouillard sur la neige, chez l'artiste, 2006 (CDE). Voir aussi Youl, 2007.
Lamelles vibrantes, chez l'artiste, 2006 (CDE).
En quête d'ombre, chez l'artiste, 2006 (CDE).
D'un obscur à l'autre, chez l'artiste, 2006 (CDE). Voir p.47 du catalogue 100 livres d'artistes avec Michel Butor, 2009.
Boisseau de rencontres, chez l'artiste, 2006 (CDE).
La plus noble conquête, chez l'artiste, 2006 (CDE). Voir aussi Christiane Alanore, 2008.
- Les Larmes du bitume, chez l'artiste, 2006 (CDE). Voir aussi Jean-Luc Parant et Jean Anguera.
- La Torche douce, chez l'artiste, 2006 (CDE). Voir aussi Sylvère, 2008.
- Une averse d'émois, chez l'artiste, 2006 (CDE). Voir pp.48-49 du catalogue 100 livres d'artistes avec Michel Butor, 2009. Texte repris dans le volume XII des Oeuvres complètes, 2010, pp.1057-1061. Voir aussi Youl.
- Les Surprises du terrain vague, chez l'artiste, 2006 (CDE). Texte repris dans le volume XII des Oeuvres complètes, 2010, pp.1062-1064.
- La Clef des eaux, chez l'artiste, 2006 (CDE). Voir aussi Michel Butor, 2008 et Georges Badin, 2013.
Philosophie du polaroïd, précédé de "L'image possible" par Joël Leick, 40 exemplaires, Collection Mémoires éditions, 2007. Texte repris dans le t.X desOeuvres complètes, 2009, pp.1161-1163. Voir infra 2013.
Fond de Gras, chez l'artiste, 2007 (CDE).
Augiéras hantant, chez l'artiste, 2007 (CDE).
Interstice, chez l'artiste, 2007 (CDE). Voir aussi James Guitet, 1985, Martin Miguel, 2008 et Philippe Louisgrand, 2012.
- Série L'Idéal, 2007. Photograhies de Joël Leick, phrases manuscrites de Michel Butor, Centre d'Art et de Littérature La Coopérative, 11170, Montolieu.
- Série La sauvage, 2007. Photograhies de Joël Leick, phrases manuscrites de Michel Butor, Centre d'Art et de Littérature La Coopérative, 11170, Montolieu.
L'Effet jade, Bookleick éditions, 2008 (CDE). Texte repris dans Sous l'écorce vive, 2014. Voir aussi Michel Butor, 2009.
Devant le clavier de la boue sèche, Bookleick éditions, 2008 (CDE). Texte repris dans Sous l'écorce vive, 2014.
L'Art des trottoirs, Bookleick éditions, 2008 (CDE). Texte repris dans Sous l'écorce vive, 2014.
Somnolence ferroviaire, Bookleick éditions, 2008 (CDE). Texte repris dans Sous l'écorce vive, 2014.
Offrande au matin, Bookleick éditions, 2008 (CDE).
Refuge, Bookleick éditions, 2008 (CDE).
Vitraux liquides, Bookleick éditions, 2008 (CDE).
Eventail pour une ombre, Leuwers éditeur, 2008 (CDE).
Menaces de la forêt, Bookleick éditions, 2008 (CDE).
Cour intérieure, Bookleick, 2008 (CDE).
- #"Jalons en marge" et "Notes au fil d'un compagnonnage", pour Joël Leick, t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.785-790 et 1043-1048.
La Maison de la poésie, pour Joël Leick, livre réalisé en deux exemplaires le 15 avril 2009 à la Maison de la poésie à Paris lors de l'exposition L'Atelier de Michel Butor qui s'est tenue du 16 avril au 27 juin 2009.
- Participe à l'exposition Cent livres d'artistes avec Michel Butor, 2009.
Points de suspension, Bookleick, 2009 (CDE). Voir aussi Laurent, 2012.
Irrigation, Bookleick, 2009 (CDE). Voir aussi Julius Baltazar, 2009.
Instants d'hiver, Bookleick, 2009 (CDE).
Traces de pas, Bookleick, 2009 (CDE).
Etude de nu, Bookleick, 2009 (CDE).
La solitaire, Bookleick, 2009 (CDE). Voir aussi Georges Badin et Mathias Pérez et Robert Brandy.
Au pied levé, Bookleick, 2009 (CDE). Voir aussi Youl, 2011.
Lacunes forestières, Bookleick, 2009 (CDE).
Plissement alpin, Bookleick, 2009 (CDE).
Le maître des eaux, Bookleick, 2009 (CDE).
Lèvres du regard, 2009 (CDE).
Mistral d'autrefois, Bookleick, 2010 (CDE). Voir aussi Baltazar, 2012.
Microcosmos, Bookleick, 2010 (CDE). Voir aussi # Anne Walker, 1999 et Youl, 2005.
Berceuse à Astrée, Bookleick, 2010 (CDE).
La Lie des nuages, Bookleick, 2010 (CDE).
La Gardienne de Bomarzo, Bookleick, 2010 (CDE).
Préhistoire, Bookleick, 2010 (CDE).
L'arbre voyageur, Bookleick, 2010 (CDE). Voir aussi Youl, 2010 et Canteloup, 2013.
La Termitière, Bookleick, 2010 (CDE).
La Montagne éventail, Bookleick, 2010 (CDE).
Méditation verte, Bookleick, 2010 (CDE).
Au ras du sol, Bookleick, 2010 (CDE).
Couture, Bookleick, 2010 (CDE).
Méditation rouge, Bookleick, 2010 (CDE).
L'oiseleur vaudois, Bookleick, 2010 (CDE).
Où avais-je la tête, Bookleick, 2010 (CDE).
Au pied de l'étrier, Bookleick, 2010 (CDE).
Récépissés, Bookleick, 2010 (CDE).
Rosées, Bookleick, 2010 (CDE). Voir aussi Kim Tschang-Yeul, 2008. Texte repris dans Sous l'écorce vive, 2014.
Terra Amata, Bookleick, 2010 (CDE).
La Fonte des glaces, Bookleick, 2010 (CDE). Voir aussi Youl, 2006 et Michel Butor, 2007.
Héllébore, Bookleick, 2010 (CDE).
Périple, Bookleick, 2010 (CDE).
Pancartes scolaires, Bookleick, 2010 (CDE).
Travaux pratiques, Bookleick, 2010 (CDE).
Apparition, Bookleick, 2010 (CDE). Voir aussi Butor, 2011 et Marchetti, 2015.
Excursion, Bookleick, 2010 (CDE).
Proximité, Bookleick, 2010 (CDE).
Sud, Bookleick, 2010 (CDE).
Bribes, Bookleick, 2010 (CDE).
Plainte, pour la mort de Patrice Pouperon, "Rivières - Lucinges - Paris - "Plainte" Poème de Michel Butor illustré par Joël Leick accompagné d'un tirage argentique signé de Maxime Godard / XX exemplaires / en octobre 2010". Voir aussi Baltazar, 2010. Voir infra 2011. Voir aussi Paul de Pignol, 2012.
Dans le volume XII des Oeuvres complètes, 2010, pp.1035-1036, on peut lire le poème "Cérémonial de misère", pour Joël Leick.
- Participe à l'exposition L'Art entre les lignes, 2011.
Plainte, Rivières éditions, avec Maxime Godard, 2011 (CDE). Voir supra 2010.
Le Sentier aventureux, Bookleick, 2011 (CDE).
Le Soulèvement des surfaces, Bookleick, 2011 (CDE).
Anguille sous roche, Bookleick, 2011 (CDE).
Traces,Bookleick, 2011 (CDE).
L'Invasion des clématites, Bookleick, 2011 (CDE).
Instants fossiles, Bookleick, 2011 (CDE).
La Fatigue de l'aube, Bookleick, 2011 (CDE).
Mélangeur, Bookleick, 2011 (CDE).
Lavis levain, Bookleick, 2011 (CDE).
Lavis les voix, Bookleick, 2011 (CDE).
Lavis l'envol, Bookleick, 2011 (CDE).
Paysage avec figures, Dumerchezéditeur, 2011 (CDE).
Berceuse pour Ysé, Bookleick, 2011 (CDE).
Dans les cavernes de notre préhistoire, Collection mémoires éditeur, 2011 (CDE). Voir aussi Baltazar, 2013 et Pérez, 2014. Voir aussi la Revue d'histoire littéraire de la France, n°3, 2014.
Autour de chez moi, Bookleick, 2011 (CDE).
Installations provisoires, Bookleick, 2011 (CDE). Voir aussi Jacquie Barral, 2012.
A la redresse, Bookleick, 2011 (CDE).
Trois gouttes de ténèbres, Bookleick, 2011 (CDE). Voir aussi Riby, 2016.
Paesaggio (1 et 2), Bookleick, 2011 (CDE).
Drawings, Bookleick, 2011 (CDE).
Pointillés, Bookleick, 2011 (CDE).
- Voir aussi Joël Leick : l'idéal et autres paradis : "photographies, monographies et livres d'artiste. : [exposition] Musée Départemental du Sel à Marsal (57), du 19 juin au 4 septembre 2011 / L'espace du livre par Michel Butor ; D'un rêve faire un paradis de papier de Laurent Thurnherr. - [Marsal] : Serge Domini : Conseil général Moselle, 2011. - 1 vol. (92 p.) : ill. en coul. en nb, couv.ill. en coul. ; 26 cm." (CBN).
L'exposition Correspondance(s), qui associe Michel Butor et Joël Leick, s'est déroulée à la galerie d'exposition de la Maison des Arts et Loisirs de Laon, [du 6 avril] au 8 juin 2012. Lors du vernissage les deux artistes ont réalisé un "livre performance" : "L'ouvrage, coédité par la ville de Laon, illustré des photos de Joël Leick, est d'une grande sobriété, d'une élégance discrète, séduisant d'une même intensité le regard et l'ouïe". Compte rendu anonyme dans L'Union-L'Ardennais à l'adresse suivante : (http://www.lunion.presse.fr/article/aisne/nouvelle-exposition-a-la-maison-des-arts
-et-loisirs-michel-butor-et-joel-leick-deux-ar). Cette revue électronique publie également à cette occasion un petit entretien avec les deux auteurs, "Récit d'une correspondance", à l'adresse suivante : (http://www.lunion.presse.fr/article/aisne/recit-dune-correspondance). Voir suivant.
Enjambements, Cadastre8zéro éditeur, 2012 (CDE). Textes (22 huitains d'octosyllabes) de MB, photographies de Joël Leick. "Publié à l'occasion de l'exposition "Correspondance (s) Joël Leick-Michel Butor" (voir précédent), Maison des Arts et loisirs de la ville de Laon, 6 avril-8 juin 2012. Éd. de tête manuscrite par Michel Butor et reproduite à 40 ex. numérotés, entièrement peinte par Joël Leick". "Cet ouvrage réalisé à Paris, Lucinges et Abbeville en 2012 est enregistré dans le catalogue de l'Ecart sous le numéro 2148". Voir aussi BBB, 2016, pp.202-203.
Blues en blanc I (Hiatus), II (Narthex), III (Territoires), IV (Irritation), V (Le vert fait un signe) et VI (Corps paysage), Bookleick, 2012 (CDE). Texte repris dans Mireille Calle-Gruber / L’amour du monde à l’abri du monde dans la littérature, éditions Hermann, 2015, pp.13-20.
Landschaft 1, 2, 3 et 4, Bookleick, 2012 (CDE).
Le retour du vert, Bookleick, 2012 (CDE).
Dentelles d'Antilles, Bookleick, 2012 (CDE). Voir aussi Badin, 2013.
Transmission d'énergie, Bookleick, 2012 (CDE). Voir aussi Baltazar, 2012 et Badin, 2014.
Délocalisation, Bookleick, 2012 (CDE). Voir aussi Dorny, 2012.
Yoga, Bookleick, 2012 (CDE). Voir aussi Partezana, 2013.
Simulacres, Bookleick, 2012 (CDE). Voir aussi Suby, 2013.
Ephéméride, Bookleick, 2012 (CDE). Voir infra 2014 et 2015.
Plates, Bookleick, 2012 (CDE). Voir infra 2013.
Reptation, chez l'artiste, 2012 (CDE). Voir aussi Jean-Pierre Thomas, 2008.
Eventails pour le thé, Bookleick, 2012 (CDE). Voir aussi Youl, 2012 et Baltazar, 2013, ainsi que Kristell Loquet, 2013.
Plates (2), Collection mémoire, 2013 (CDE). Voir supra 2012.
L'image possible (philosophie du ...), Collection mémoire, 2013 (CDE). Voir supra 2007.
D'un livre à l'autre, Leuwers éditeur, 2013 (CDE). Voir aussi Paul de Pignol, 2014.
En suivant le fil, Bookleick, 2013 (CDE). Voir aussi Dominique Torrente, 2016.
Aux quatre vents, Bookleick, 2013 (CDE).
Ephéméride (2), Bookleick, 2014 (CDE). Voir supra 2012 et infra 2015.
La ligne bleue des Vosges, Bookleick, 2014 (CDE).
Monotypes accompagnés, Bookleick, 2014 (CDE).
L'école des formes, Bookleick, 2014 (CDE). Voir aussi Marie-Sol Parant, 2014.
Impressions fugitives dans la vallée du Rhin, Bookleick, 2014 (CDE).
Taillures et paraphes (2), Bookleick, 2014 (CDE). Voir aussi Badin, 2013.
Intermezzo, Bookleick, 2014 (CDE).
La transparence opacifiée, Bookleick, 2014 (CDE). Voir aussi Marchetti, 2016.
A la mesure de l'amour, Bookleick, 2014 (CDE).
Giron, Bookleick, 2014 (CDE).
Territoires, Bookleick, 2014 (CDE). Voir aussi James Guitet, 1982.
Ensemencement, Bookleick, 2014 (CDE).
Touches de vert, Bookleick, 2014 (CDE).
Spécimens, Bookleick, 2015 (CDE).
Au fil de la respiration, Bookleick, 2015 (CDE).
Bulbe, Bookleick, 2015 (CDE).
La maison Lune, Bookleick, 2015 (CDE).
Ephéméride, Bookleick, 2015 (CDE). Voir supra 2012 et 2014.
Un mot tombé du ciel, Bookleick, 2015 (CDE).
Le chemin ininterrompu, Bookleick, 2015 (CDE).
La photographie, Bookleick, 2015 (CDE).
Esquisses galactiques, Bookleick, 2015 (CDE). Voir aussi Baltazar, 2016.
Nocturnes, Bookleick, 2015 (CDE).
La régulatrice des eaux, Bookleick, 2015 (CDE).
Considération sur l'impermanence, Bookleick, 2015 (CDE).
Les restes de Florange, Bookleick, 2015 (CDE).
- "Correspondance(s) avec l'ami Michel Butor", Dix-huit Lustres, hommages à Michel Butor, sous la direction d’Amir Biglari et Henri Desoubeaux, Classiques Garnier éditions, 2016, p.607.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : "L'abreuvoir de la princesse", # "L'arbre du vide", "L'accroc de la serrure", # "L'Adieu au siècle", # "Aiguillage", # "L'aisselle de la forêt", # "A la petite semaine", # "Aller-retour d'automne", # "Arborescences",# "L'arche de la Défense", # "Assiette anglaise", # "L'aubépine", # "Avant la marée montante", #"Le bison liquide", "Le bois sacré", # "Botanique martienne", # "Cérémonial de misère", # "Chaleureusement" [1 et 2], # "Le clavier du rivage", # "La clef des eaux", "Les coffres de Venise" (voir aussi Pérez, 2006), # "La Corse aux trésors", # "De but en blanc", # "De Madère à Lucinges", # "La demoiselle à la serrure", # "Dernières nouveautés", # "Des idées derrière la tête", # "Développement", # "Don Juan dans la Moselle", # "L'école des algues", # "Elégie de la vache folle", # "Eloge de Parmentier", # "Eloge d'un vert", # "En écoutant le paysage (L'or de l'hiver)", # "Energie sylvestre", # "En pensant à toi",# "Exclamations renversées",  # "Fabrique à litanies", # "Le fil à quoi tient notre vie", "Fraicheur ardente (indice 35)" (repris dans La Page blanche, 2002), # "Histoire d'un ballon captif", #"Humeurs vagabondes (sèves et vapeurs)", "Inauguration" (voir aussi Youl, 2004), # "Indice", # "In memoriam Paule Thevenin", # "Les instruments de la génération", #"Inversions" (voir aussi Amoroso), # "Jalons en marge", # "Les jumelles asymétriques", #"Les larmes du bitume", "Les larmes du crocodile", "Lucarnes", # "Les mains du guitariste", # "Mais où sont les rouilles d'antan", # "Mauvaise journée" (texte repris dans Octogénaire), #"Message du nouvel an", # "Modulation de fréquence", # "Le monde s'écroule et nous survivons", "La neige noire du phénix" (voir aussi Masurovsky, 2009), "Notes après coup sur des livres d'époque diverse", # "Nouvelles pensées sur la comète", # "L'ouragan captif", # "Palissade", "Pêcheur d'images" (voir aussi Youl, 2005), "Pèlerinage avec un arbre" (texte repris dans Amoroso, Octogénaire et Trois poèmes), "Pétales dans le miroir", # "Petit écran", # "Piège en toile", #"La porte espagnole", # "Pour conclure", "Pulsation", # "Quelques pas", # "Réserve", # "Respiration", "Réversibilité" (voir aussi Anne Walker, 1992), # "Ruissellement d'ombres", "Secrets mordorés" (texte repris dans Amoroso et Octogénaire), "La semence d'Icare" (voir aussi Youl, 2004 et Butor, 2006), "Sèves et vapeurs (humeurs vagabondes)", # "Sous les yeux des blockhaus abandonnés", # "Les surprises du terrain vague", # "Table des planches", # "Toile rousse", # "La torche douce", # "Une averse d'émois", # "Un trou perdu", # "Vertigineuses Bergeries" et # "Voeux", pour Joël Leick.
Leigh, Abby :
- # Abby Leigh : primeurs, textes de Dita Amory, Pierre Restany, Michel Butor, Montanari, 2001, 54 p. : ill., couv. ill. ; 24 cm. (ouvrage édité à l'occasion de l'exposition "Abby Leigh : primeurs" présentée au Musée de la Marine à Nice en janvier-avril 2001) (CBN).
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire # "Primeurs", pour Daniela Londei et Abby Leigh.
Leiris, Michel :
- "Une autobiographie dialectique", Critique, n°103, décembre 1955, pp.1046-1055. Voir infra 1960.
- "Le réalisme mythologique de Michel Butor", Critique, n°129, février 1958, pp.99-118. Sans doute le texte le plus important écrit jusqu'alors sur ce troisième roman de Butor. Texte repris en postface à La Modification, 10/18, 1962 (et en partie dans Les Critiques de notre temps et le nouveau roman, 1972), ainsi que dans Brisées, 1966, pp.215-238 (BderF).
- "Une autobiographie dialectique (1955)", Répertoire I, 1960, pp.262-270. Voir supra. Repris dans Essais sur les modernes, 1964.
"L'intelligence du rêve", compte rendu par Michel Butor du livre Nuits sans nuit de Michel Leiris, Bulletin de la NRF, février 1961, p.14. "...Tenir un journal de ses rêves, ce n'est nullement se complaire en eux, c'est justement les empêcher de s'évanouir dans une évasion stérile, s'assurer d'eux./ Dès lors, les progrès accomplis par l'écrivain le jour dans son travail, dans sa maîtrise du langage, non seulement lui permettront de mieux décrire ce qu'il a rêvé, mais, dotant sa pensée nocturne d'instruments plus sûrs et plus efficaces, nourriront le rêve lui-même, le rendront plus puissant, plus audacieux, plus éclairant./ Nuits sans nuit nous permet de suivre les étapes d'une telle conquête."
"L'irremplaçable 'fibule' : Michel Butor parle d'un de ses guides", Le Monde, 30 janvier 1976, pp.18-19. Dans un dossier intitulé "Michel Leiris, le poète de l'autobiographie".
"Ne serait-ce que pour ces rougissements stupéfiants", Télérama, n°2126, 13-19 octobre 1990, p.15.
- Curriculum vitae, 1996, pp. 52-53.
- "Eventails pour la corrida", in memoriam Michel Leiris,Fusées, n°8, 2004, p.51. Texte repris dans Seize Lustres, 2006, pp. 117-118 (dans l'ensemble intitulé "L'amateur lointain") .
- A Fance-Culture, Alain Veinstein s'entretient avec Michel Butor sur Michel Leiris dans l'émission Du jour au lendemain (émission diffusée le mardi 20 janvier 2009) : "... Michel Leiris, suite. 2ème panneau : Michel Butor. C’est en 1946, lorsqu’il assiste à une conférence de Leiris sur le surréalisme que les relations entre les deux écrivains ont commencé sans que la rencontre ait vraiment eu lieu. Mais en 1955, Michel Butor publiera dans Critique une étude intitulée "Une autobiographie dialectique" à la suite de laquelle Leiris souhaitera faire la connaissance de son jeune exégète. Puis en 1958, lorsque Bataille demandera à Leiris un texte pour Critique, lui qui n’écrit pratiquement pas d’articles sur les livres qui paraissent, donnera une étude sur Butor, "Le réalisme mythologique de Michel Butor", qui renverra à sa propre quête des mythes vrais. Ce sera le début d’une longue amitié..."
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "Eventails pour la corrida", in memoriam Michel Leiris.
Lejeune, Boris :
Sculpteur et écrivain, il est né à Kiev en 1947. En 1974, il achève ses études de sculpture à l'Institut des Arts Répine (ancienne Académie Russe des Beaux-Arts), à Saint-Pétersbourg. De retour à Kiev, il exécute une série de sculptures monumentales, participe à des expositions dans plusieurs villes de Russie et d'Ukraine, et entre à l'Union des Artistes de l'URSS. En 1980, il émigre en France, vit quelques temps à Paris, puis s'installe dans un petit village de Champagne-Ardenne.
- "Conversation entre Michel Butor et Boris Lejeune", dans Présages, Cahiers Jean-Marie Le Sidaner, n°12-13, 1er trimestre 2001, pp.11-13.
- # "Sur le ring intérieur", pour Boris Lejeune, dans Boris Lejeune, Visages antérieurs, la Différence, col. les Irréguliers, 2001, pp.37-39. Poème précédé de deux oeuvres de l'artiste : Michel Butor I, 1999 et Michel Butor II, 1999 (dessin, photographie, tempora sur papier). Voir aussi Mylène Besson, 2006.
- #"La sagesse des images", dans Boris Lejeune, Les Images et l'image, La Différence, 2003. Texte repris dans Octogénaire, 2006.
* Ces deux poèmes peuvent également se lire sur le site personnel de l'auteur.
Lejeune, Nicole :
"Peintre-photographe de l'imaginaire", comme elle se définit elle-même.
- # "Les noces alchimiques des lieux et des yeux", pour Nicole Lejeune.
* Poème qu'on peut lire sur le site personnel de l'auteur.
Leleu, Jacques :
- "Les tiroirs secrets de Michel Butor", préface au catalogue de l'exposition 25 artistes autour de Michel Butor, 1995.
- "Michel Butor, la vie devant soi", ledauphine.com, le 22 janvier 2014. "Il prend son temps. Il parle, les yeux mi-clos, ponctuant les phrases d’un envol de la main gauche. Il ménage les silences. Pas un bruit dans la médiathèque de Chambéry. Le public écoute Michel Butor comme un enfant à l’heure du conte. L’écrivain est venu raconter la danse des mots qui se mêlent aux couleurs et aux rêves des peintres. Sans une note, sans une hésitation. C’est simple, concret, imagé, poétique. / Il est hors du temps. Avec sa barbe grise et sa célèbre collection de salopettes sur mesure. On repense au portrait de Victor Hugo, à son art d’être grand-père. « J’ai raconté beaucoup d’histoires à mes enfants et à mes petits-enfants », confie l’auteur au lendemain de la rencontre publique. « Parler sans note, c’est une question de métier. Je l’ai fait pendant des années à mes étudiants ou lors de conférences. Je préférais regarder les gens que lire mes notes ou mes cours. » / Il ne s’arrête jamais. De lire, d’écrire, de voyager. Il vit « À l’écart », du nom de sa maison sur les hauteurs de Lucinges, en Haute-Savoie. Mais il a la bougeotte. Il a traversé quatre fois l’Amérique l’an dernier, est attendu à Paris cette semaine, et bientôt en Islande. Chambéry était une parenthèse pour venir dire comment les artistes, dont Pierre Leloup, l’ont sans cesse stimulé (lire ci-dessous). / À quoi bon publier encore ? Le livre n’est-il pas condamné ? « Non, il n’est pas près de disparaître. Sa forme n’a cessé d’évoluer, depuis le rouleau, puis le codex, le manuscrit, l’invention de l’imprimerie… Aujourd’hui, nous avons des formes inédites. On m’a offert une liseuse, mais c’est encore très primitif. On s’imagine que l’on est au sommet de la technologie alors que nous n’en sommes qu’au début. Une liseuse convient très bien pour de la lecture facile, pour lire Alexandre Dumas ou Arsène Lupin. » / En 1957, il recevait le prix Renaudot pour La Modification. L’histoire se déroule dans le train Paris-Rome. Que ferait-il aujourd’hui, s’il avait 31 ans ? « Je me lancerais dans le livre numérique. Il y a encore plein de possibilités qui ne sont pas exploitées. Mais ce n’est pas pour moi. Je suis un homme du XXe siècle, qui survit dans le XXIe siècle. » Eclat de rire. « J’espère que ça va continuer. Je n’ai plus de souci de carrière. J’ai publié mes œuvres complètes. Je suis dans le post-scriptum. » / Il le dit tranquillement, comme si chaque jour était un bonus. Serein ? « J’ai fait des études de philosophie et j’ai essayé de parvenir à une certaine sagesse. Mais je suis de tempérament très angoissé. Si je n’ai pas de nouvelles d’un de mes proches, je me représente tout de suite le pire. / Je suis assez inquiet aussi quand je regarde l’état du monde. Je suis persuadé que ça s’arrangera au XXIIIe siècle. En attendant, le XXIe est mal parti. / J’étais adolescent pendant la guerre. J’ai eu toute ma vie le sentiment très fort qu’elle continuait quelque part dans le monde. On est très démuni aussi contre la crise, avec l’impression que les économistes ne savent pas comment nous faire sortir de ce marasme. Je pense que ça va exploser quelque part, comme en 1920. Et l’on finira par s’en sortir mais je ne le verrai probablement pas. » / La fin, justement. Comment la voit-il venir ? « Je conserve une certaine curiosité pour savoir s’il y a quelque chose après, mais je n’y crois pas. J’ai été élevé dans une famille très catholique, je me suis passionné pour les religions, mais je ne suis pas croyant. Je sais que je vais mourir. J’espère que cela se passera le moins mal possible. » / En attendant, il prend son temps."
Lelong, Daniel (éditions) :
- Le Chien roi, 1984.
- ABC de correspondance, 1987.
- # Au fond du jardin, 2004.
Leloup, Pierre :
Peintre et décorateur de théâtre, il est né en 1955. Vit et travaille à Chambéry (Savoie). A rencontré Butor en 1979 "par l'intermédiaire de (leur) ami commun le photographe André Villers". Il est mort en janvier 2010. Voir aussi Mylène Besson de qui il aura deux enfants : Anouk et Pablo.
Don Juan dans la propriété des souffles, avec trois gravures de Pierre Leloup et trois photographies d'André Villers, 1981. Tiré à 45 exemplaires. Texte repris dans[vwa], 1983.
Interventions pour le Pierrot lunaire, décoré au pochoir par Pierre Leloup, 1982. Tiré à 24 exemplaires. Voir Albert Giraud. De la même année également Michel Sicard et Claire Simoninsignalent une autre édition avec Pierre Leloup, Chantal Villers et André Villers : "Interventions pour le Pierrot lunaire, A la mémoire d'Albert Giraud, 7 gravures de Pierre Leloup, 2 collages de Chantal Villers, 2 photographies d'André Villers, Nice, Chambéry et Mougins, 1982; 45 ex." (MS).
Monologue du graveur de merveilles, avec des gouaches de Pierre Leloup, 1984. Tiré à 40 exemplaires. Voir aussi Joan Miro, 1980, Liminaires et préliminaires, 1982 et Pey, 1983, ainsi que Henri Maccheroni, 2010 et infra 2012.
La Danse des monstres marins, 1987. Ouvrage tiré à 30 exemplaires. Voir aussi Julius Baltazar, 1982 et Fenêtres sur le passage intérieur, 1982.
Enfouissement, "clichés-trait, 1 peinture avec fragment de feuillage, Gaillard et Chambéry, 1988; 50 ex." (MS). Texte repris dans Echanges, 1991 et Collation, 2003. Voir aussi Luc Joly et Avant-goût II, 1987 et Eric Coisel, 2003 et 2008.
- Lessive pour Marie-Jo, 1989.
- Lectures transatlantiques, poème de Michel Butor, chaise longue avec toile peinte de Pierre Leloup. Réalisé en 20 exemplaires à Chambéry et Lucinges, 1990. Texte repris dans En marge, 1992,  A la frontière, 1996, p.111 et dans Octogénaire, 2006, p.148, ainsi que dans Poèmes à dire, une anthologie de poésie contemporaine francophone, présentation et choix de Zéno Bianu, Poésie/Galliamard, 2002, p.95. Voir BBB, 2016, pp.130-131. Voir aussi Thierry Lambert, 1996 et 2000 et Julius Baltazar, 2007. Voir également Arbrealettres.
- Masque, "chez l'artiste, 1992" (CDE). "Sculpture peinte de Pierre Leloup réalisée en dix variantes, chacune accompagnée des photographies de tous les masques et d'un texte de quatre pages manuscrit par Michel Butor sur arches. Le tout dans un coffre en bois avec un collage inséré dans le couvercle". Voir 100 livres d'artistes avec Michel Butor, 2009, pp.56-57 et pour le texte Michel Butor, l'écriture nomade, 2006, p.144. Texte repris dans Le Guépard, 1995 et Ici et là, 1997. Voir infra.
- Pierre Leloup, "textes de Michel Butor, Gilbert Durand, Jean-Luc Rondreux, Georges Spörri, Chambéry, Pierre Leloup, 1993" (MFQ).
- Au fond du tiroir le miroir, texte manuscrit de Michel Butor, avec une empreinte monotype de Pierre Leloup au revers d'un tiroir. Dans le tiroir, une sculpture polychrome en bois de cagette, au fond un miroir. Réalisé en 18 exemplaires à Chambéry et Lucinges, 1994. Texte repris dans Octogénaire, 2006, p.164. Voir aussi infra 2012.
- "Masque", Le Guépard, n°8, 2e trimestre 1995, p.12. Texte repris dans Ici et là, 1997 (voir infra). Voir aussi supra 1992.
- "Entretien Pierre Leloup-Michel Butor", catalogue de l'exposition 25 artistes autour de Michel Butor, 1995. Exposition à laquelle le peintre lui-même participe.
- Soleil Ménager, "Chambéry, Lucinges, les auteurs, 1995. Exemplaire unique" (MFQ). Voir infra 1998. Voir aussi Sylvère, 2006.
- Point de fuite, "Chambéry, Lucinges, les auteurs, 1995. Exemplaire unique" (MFQ). Voir aussi Youl, 2003 et Anne Slacik, 2006.
- Retour du Burkina Faso, "chez l'artiste, 1996" (CDE). Vingt et une techniques mixtes originales de Pierre Leloup. Edition autographe réalisée en 4 ex. Texte repris dans L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.122-138 : "Retour du Burkina Faso (l'Afrique intime)". Voir aussi Michel Butor par Michel Butor, pp.24-25.
- "Le pilier du seuil", poème de Michel Butor, planche de Pierre Leloup tirée à 70 exemplaires, 1996 (?). Voir aussi Youl, 2010.
- Marie-Françoise Quignard, Michel Butor et la gravure, catalogue des premières Rencontres de l'Ecrit et de l'Estampe de Bayeux, publication du musée Baron Gérard, 1996, pp.42-43.
- "Masque", pour Pierre Leloup, Ici et là, 1997, p.20. Voir supra.
- #A la loupe, "(m) chez l'artiste, 1997" (CDE). Voir infra 1998.
- Participe à l'exposition Treize artistes avec Michel Butor qui s'est tenue à Thonon-les-Bains du 4 octobre au 2 novembre 1997.
- 22 artistes avec Michel Butor, catalogue de l'exposition présentée à la Médiathèque Louis Aragon du Mans, 1998, pp.34-35. Pierre Leloup y fait allusion aux trois versions de A la loupe, l'oeuvre présentée à cette exposition. Voir supra et infra.
- A la loupe, bois, mastic, toile, carton, verre, PVC, peinture à l'huile de Pierre Leloup, texte manuscrit de Michel Butor, 35x42 cm, 1998. Voir supra 1997. Pour 1998, le Catalogue de l'Ecart note : A la loupe "(2) (m)" et "(3) (mr) chez l'artiste".
- "Soleil ménager (une lessiveuse au rebut)", pour Pierre Leloup, Géographie parallèle, éditions L'Amourier, 3e trimestre 1998, pp.25-26. Voir aussi supra 1995.
- La Reine de Saba vient faire ses adieux au roi Salomon, livre-objet, 1999. Voir aussi Gregory Masurovsky, 1998. Texte repris dans l'anthologie de poésie contemporaine, Poète toi-même, Le Castor astral, 2000, pp.28-29 et dans L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.272-273.
- Les Regards du bois, "(1) (m) chez l'artiste, 1999" (CDE). Voir infra 2000.
- Artistes avec Michel Butor mit Künstlern, catalogue de l'exposition organisée par le Collegium Helveticum de l'ETH Zurich présentée à la Semper-Sternwarte du 17 mai au 4 juin 1999, pp.18-19.
- Participe à l'exposition 28 Artistes avec Michel Butor qui a eu lieu à la Cité des artistes du Fort du Bruissin à Francheville du 10 septembre au 7 novembre 1999. Voir aussi l'"Entretien avec Pierre Leloup" au catalogue de cette exposition.
- Participe à l'exposition 32 artistes avec Michel Butor qui s'est déroulée du 15 septembre au 15 novembre 2000.
- Michel Butor, Pierre Leloup, Les Regards du bois, été 2000, Chambéry-Lucinges. Ouvrage tiré à 24 exemplaires signés par les deux auteurs. Voir supra 1999. Texte repris dans Lieux d'être, été 2010, pp.85-89. Voir aussi Michaële-Andréa Schatt.
- Participe à l'exposition 37 artistes avec Michel Butor qui s'est déroulée du 21 février au 7 avril 2001 au Musée Savoisien et à la Médiathèque Jean-Jacques Rousseau à Chambéry.
- Participe à l'exposition Michel Butor : Rencontre - Trajectoire, 2001.
- Participe à l'exposition Quarante-trois artistes avec Michel Butor, qui s'est déroulée du 25 janvier au 24 mars 2002 au Conservatoire d'art et d'histoire d'Annecy.
- Passe et repasse, 2002, 24 coffrets en bois pyrogravé, une feuille pliée dans un cahier gaufré. Texte repris dans Seize Lustres, 2006.
- Abri d’infortune, 90 planches (32 X 50), 2003. Voir aussi Youl, 2003 et 2011.
- Pavillon de détresse, 76 planches (32 X 50), 2003.
- Participe à l'exposition Michel Butor avec 18 artistes qui s'est tenue à Lucinges du 8 au 9 février 2003.
- Le Thrène des pneus, "Michel Butor ; [collages originaux de] Pierre Leloup. Editeur(s) : Lucinges, Chambery : S.n., 2004. Description : 9 f. doubles non paginées : ill. ; 29 x 20 cm. + coffret en bois (CBN). Texte repris dans Seize Lustres, 2006, pp.150-168 et dans le recueil Commémoration pour le drapeau noir, 2015.
Comme dans un bois, l'atelier de Pierre Leloup, texte de MB, photographies de # Maxime Godard, éditions Comp'Act, 2005. Compte rendu du Jean-Paul Gavard-Perret. Voir aussi infra 2012 et Dahmany, 2016.
- Le Damier des amours, l'ermitage de Saint Valéry, 2005. "Livre en accordéon à déployer. Texte imprimé avec photographie. 40 exemplaires". Voir p.23 du catalogue Michel Butor dialogue avec les arts, 2006.
- Participe à l'exposition 13 artistes autour de Michel Butor, 2006.
-La Bave du dragon, Rivières éditions, 2006 (CDE). Voir aussi # François Garnier, 1996.
- Les Demoiselles du pont noir, chez l'artiste, 2006 (CDE). Repris dans le recueil Commémoration pour le drapeau noir, 2015.
- Voir # Opération Marrakech, Cadastre8zéro éditeur, 2006.
Barcarole, Rivières, 2006 (CDE). Voir # Venise hors champ, 2001.
Flottille(2), Rivières, 2006, (CDE). Voir aussi Baltazar, 1995.
- Participe à l'exposition Le livre dans tous ses états, 2007.
Le Domaine de la Princesse, 2007. "Il a été tiré de cet ouvrage 30 exemplaires numérotés et signés par les deux auteurs". Le texte est composé de huit huitains d'octosyllabes.
Santé, Hautebise éditions, 2007 (CDE). "Il a été tiré de cet ouvrage 28 exemplaires numérotés et signés par les deux auteurs". Le texte est composé de huit huitains d'octosyllabes comme le précédent. Voir aussi Ricardo Mosner, 2007. Texte repris dans Michel Butor. Déménagements de la littérature, 2008 et dans le recueil Commémoration pour le drapeau noir, 2015.
La roseraie en flammes, Rivières, 2007 (CDE). Voir aussi # Bertrand Dorny et Octogénaire, 2006.
Leloup sort du bois, Leuwers, 2007 (CDE).
- Michel Butor / Pierre Leloup, exposition à l'Alliance française de Bologne du 20 septembre au 5 octobre 2007.
Lasso, Rivières, 2008 (CDE). Voir aussi # Max Cartier.
Les Ponts suspendus, chez l'artiste, 2008. "Il a été réalisé de cet ouvrage 24 exemplaires numérotés et signés par les deux artistes". Texte repris dans Sous l'écorce vive, 2014. Voir suivant.
Les Ponts suspendus, chez l'artiste, 2008 (CDE). Voir précédent. Poème repris dans le catalogue "PONTS", préface de Michel Serres, poèmes de Michel Butor et Kaviiik; postface de Christian Skimao. RMG, Avignon, 2010.
Périple transalpin, avec Ferroni et Leloup, Fondation Balestra éditeur, 2008 (CDE).
-Buée, poème de MB, photographies de Pierre Leloup, sous emboîtage. Ouvrage réalisé en 40 exemplaires, édition Hautebise, 2009. Voir aussi Mathias Pérez, 2007.
- Participe à l'exposition Cent livres d'artistes avec Michel Butor, 2009.
Commémoration pour le drapeau noir, avec sept photographies originales rehaussées à l'encre de Pierre Leloup, Lucinges, Chambéry, 2009. Tiré à 40 ex. numérotés et signés par l'auteur et l'artiste. En feuilles, sous étui conçu par l'artiste (BNF). Voir aussi Jean Anguera, 2007 et Youl, 2015.
Ultrasensible, avec cinq photographies originales de Pierre Leloup, Lucinges, Chambéry, 2009. Tiré à 40 ex. numérotés et signés par l'auteur et l'artiste. En feuilles, sous étui conçu par l'artiste (BNF). N° 1777, Hautebise éditions (CDE). Voir aussi Mathias Pérez, 2009. Texte repris dans Sous l'écorce vive, 2014 et dans le recueil Commémoration pour le drapeau noir, 2015.
A dessein, Hautebise, 2009 (CDE). "Ouvrage orné de photographies originales découpées rehaussées à la gouache, avec dessins de Pierre Leloup. Imprimé en typographie par Roger Patard. Il a été réalisé 40 ex. numérotés et signés par l'auteur et l' artiste" (CBN). Voir aussi Jacquie Barral, 2009. Texte repris dans Sous l'écorce vive, 2014 et dans le recueil Commémoration pour le drapeau noir, 2015. Voir aussi infra 2012.
Pour le nouvel an, (CDE). "Trois cent soixante cinq fois / ...", poème de Michel Butor, peinture de Pierre Leloup, Cadastre8zéro, 2010. Carte postale pour le nouvel an. Voir page 1086 du volume XII des Oeuvres complètes, 2010 et pp.128-129 du n°50 de la revue Lieux d'être où sont reproduites deux cartes de la série des 10 existantes.
Matinée sous l'Atlas, Hautebise, 2010 (CDE). "40 ex. ont été réalisés de cet ouvrage numérotés et signés par les auteurs. Livre contenu dans un étui de bois avec face ajourée qui laisse appaître le titre, illustré d'une douzaine d'interventions en techniques mixtes. Texte typogaphié par Roger Patard" (CBN). Voir aussi , 2011 et infra Opération Marrakech 2.
-A travers les trous du calendrier, Hautebise, 2010 (CDE). "40 ex. ont été réalisés de cet ouvrage, tous numérotés et signés par les auteurs. Ouvrage contenu dans un étui de bois à fenêtre ronde, découpée sur une face laissant apparaître le titre. Illustré de 3 collages originaux de photographies couleur" (CBN). Voir aussi Michaële-Andréa Schatt, 2008 et Youl, 2011. Texte repris dans Sous l'écorce vive, 2014.
- Voir Les Espérances des cendres, 2010.
Revue Lieux d’être, n°50, 2010, Mots et regards, Carte Blanche à Michel Butor et à Pierre Leloup. "Michel Butor & Pierre Leloup / Entre « Voir et Lire » ou de Lucinges à Chambéry avec le regard amical de Patrick Longuet, Michel Ménaché, Mylène Besson, Isabelle Roussel-Gillet et Patrick Lepetit / Photographies de Didier Devos et Maxime Godard". Textes de Michel Butor : # "Regards entre les branches", # "Les regards du bois", # "Regard Regard (sic)", # "Un regard dans l'autre", "Lèvres" et "Les espérances des cendres". Compte rendu de Jennifer-Laure Djian dans La Voix du Nord (lundi 27 décembre 2010).
- "Visée à l'Ecart", 2010.
- Michel Butor et les artistes : les mots entrent en peinture, 2010-2011.
- Regards croisés euro-méditerranéens, 2010 et 2011. Voir à ce sujet la publication suivante :
Autour de Michel Butor, Opération Marrakech 2, "A Marie-Jo Butor et Pierre Leoup", Cadastre8zéro, 2011. Texte de MB, oeuvres de Farid Belkahia, Mylène Besson, Mahi Binebine, Tiberi Kantour, Rachid Koraïchi, Khalil Laghrib, Pierre Leloup, Mohamed Morabiti et Anne Rothschild. "Cet ouvrage  a été publié à l'occasion de l'exposition qui s'est tenue en avril et mai 2011 au Conseil Régional de Picardie à Amiens [voir précédent] suite à sa présentationn par cinq Instituts Français du Maroc (Kenitra, Rabat, Marrakech, Agadir et Meknes) durant l'année 2010 et avant d'être diffusée dans le réseau de galeries des lycées et collèges de Picardie." Le texte comprend 101 numéros dont certains portent un titre : "Excursion", "Proximité", "Matinée sous l'Atlas", "Tresse", "Horloge", "L'orchestre des sensations", "L'accueil des réfugiés" et "Choeurs", auxquels s'ajoutent une photographie de Marie-Jo et trois photographies de Serge Assier. Disons aussi que le même éditeur, Cadastre8zéro, outre Opération Marrakech en 2006, fera paraître une autre publication intitulée Opération Marrakech 3 en 2016.
- Participe à l'exposition L'Art entre les lignes, 2011.
- Voir Patrick Longuet, 2011.
- Retour à Longiano, 2011.
Notons qu'une exposition Pierre Leloup et les poètes a eu lieu à Lucinges les 2 juin-28 juillet et 28 septembre-26 octobre 2012. Exposition qui a donné lieu à une rencontre filmée avec Michel Butor diffusée par Dailymotion le 1er juin 2012 : "Les choses nouvelles ont du mal à franchir le mur du bruit médiatique" (réalisation : Olivier Berardi). Le catalogue intitulé également Pierre Leloup et les poètes, édité par la commune de Lucinges, 2012, contient des textes de Fernando Arrabal, Michel Butor, Lucien Giraudo ("Michel Butor et Pierre Leloup : une collaboration emblématique", pp.35-49) et Cécile Quinson, ainsi que des poèmes de Michel Butor : "Comme dans un bois, l'atelier de Pierre Leloup", p.9, "Visée à l'écart", pour Maxime Godard in memoriam Pierre Leloup, p.11, "Monologue du graveur de merveilles", pp.16-19, "A dessein", p.30, "Au fond du tiroir le miroir", p.44 et "Les espérances des cendres", p.83.
- Voir aussi La sève et la cendre, 2012.
- Voir Les Granges, in memoriam Pierre Leloup, 2013.
- Voir Skimao, 2013.
- Isabelle Roussel-Gillet, "Entre les pierres, en baie de Somme, le livre partagé de Michel Butor et Pierre Leloup", Nord', n°62, décembre 2013, pp.107-114.
- Voir aussi l'exposition Laon qui passe, 2016.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "Abri d'infortune", # A la loupe, # "Au fond du tiroir le miroir", # "Le damier des amours", # "Les demoiselles du pont noir", "Le diamant du grenier" (voir aussi Jean Cortot), # "Lectures transatlantiques", # "Masque", # "Passe et repasse", # "Pavillon de détresse", # "Le pilier du seuil", # "Point de fuite", # "Les regards du bois", # "Retour du Burkina Faso", # "Soleil ménager" et # "Le thrène des pneus", pour Pierre Leloup.
Lenain, Antoine ou Louis :
- # Repas de paysans, texte original de Michel Butor sur un livre-collage de Bertrand Dorny. Réalisé en 9 exemplaires, 1998. Il s'agit d'une description du tableau Famille de paysans d'"Antoine ou Louis Lenain, Musée du Louvre". Texte repris dans le catalogue Bertrand Dorny, le musée manipulé de l'exposition qui s'est tenue à la galerie Thessa Hérold en automne 1999, pp.9-11.
Lenell, François :
- "Entretien avec Michel Butor", 22 artistes avec Michel Butor, catalogue de l'exposition présentée à la Médiathèque Louis Aragon du Mans, 1998, pp.54-55. Entretien avec Rémi Frogeret François Lenell.
Leon, Laurentia :
Conservatrice au musée de Zürich.
- # "Le monde s'écroule et nous survivons", pour Laurentia Leon, dans Weltuntergang & Prinzip Hoffnung, catalogue d'une exposition qui s'est tenue à Zurich du 27 août au 7 novembre 1999 (compte rendu de Laurence Chauvy dans Le Temps du 31 août), pp.13-16. Texte bilingue français/allemand (traductionde Michael Pfister). Reprises :
- "Le monde s'écroule et nous survivons", pour Laurentia Leon et Joël Leick, Dépôt, première journée internationale de poésie, La Différence, coll. Présages, 2001, pp.7-13. Et dans :
- Michel Butor par Michel Butor, 2003. Voir aussi Joël Leick, 1999 et Quoi de neuf ? Victor Hugo !, 2002.
* Poème qu'on peut lire également sur le site personnel de l'auteur.
Léonard-Roques, Véronique :
- Caïn, figure de la modernité (Conrad, Unamuno, Hesse, Steinbeck, Butor, Tournier), Champion, 2003, 376 p. (BderF). Texte remanié de : Th. doct. : Lettres : Clermont-Ferrand 2 : 1999. Comptes rendus : Jean-Pierre Jossua, Ingrid Streble, Myriam Roman, S. Meitinger.
Léonor, Marie :
Typographe et calligraphe, elle est née en 1936 à Paris. Epouse de Patrice Pouperon, avec qui elle crée en 1985 les éditions de la Garonne, elle vit à Poulx près de Nîmes. Elle meurt le 23 novembre 2009.
- Participe à l'exposition Autour des mots, 1986.
- Rescapé du Moyen-Empire, Michel Butor, Marie Léonor, "Lirac, La Garonne, 1992, 20 p.; 12 exemplaires imprimés accompagnés de 5 calligraphies à l'encre de Chine." CDE donne "1994". Voir Patrice Pouperon, 1992 et Transit. Voir aussi BBB, 2016, pp.146-147. Voir aussi infra.
- Dans les fumées du Cathay, "La Garonne, 1999" (CDE). Texte repris dans L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.229-230.
- L'Oiseau vigneron, 1999.
- Participe à l'exposition 37 artistes avec Michel Butor qui s'est déroulée du 21 février au 7 avril 2001 au Musée Savoisien et à la Médiathèque Jean-Jacques Rousseau à Chambéry.
- Participe à l'exposition Michel Butor : Rencontre - Trajectoire, 2001. Dans le catalogue, Christian Skimao évoque son parcours.
- Participe à l'exposition Quarante-trois artistes avec Michel Butor, qui s'est déroulée du 25 janvier au 24 mars 2002 au Conservatoire d'art et d'histoire d'Annecy.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "Dans les fumées du Cathay", "Selon le livre du conseil" (texte repris dans La Page blanche, 2002, dans Terre Maya, dans le programme "Pyramide" de Gyroscope et dans # Anthologie nomade), pour Marie Léonor. Quant à # "Rescapé du Moyen-Empire", poème repris dans Transit, on peut également le lire sur le site personnel de l'auteur où il est dédié à Patrice Pouperon.
Lepape, Pierre :
- "6 810 000 litres d'eau par seconde de Michel Butor", Paris-Normandie, 7 janvier 1966, p.9. "Nous retrouvons là, nous dit Pierre Lepape, des ambitions et des techniques qui sont depuis longemps entrées dans le domaine des musiciens; la littérature avait cinquante bonnes années de retard, par un travail aride et solitaire, Butor est en train de les combler."
- "Portrait de l'artiste en jeune singe", Paris-Normandie, 5 mai 1967, p.11. "Ce qu'il faut considérer comme merveilleux, dit l'auteur, c'est que l'artiste par ce bombardement systématique et minutieusement ordonné de mots soit parvenu à nous découvrir ce que jamais aucun récit, aucune introspection fût-elle la plus complète et la plus impudique n'a réussi à montrer : pas des traits, pas une pensée, pas une histoire, mais ce que l'on pourrait appeler l'âme de Butor à vingt ans, cette couleur particulière des yeux qui fait la grandeur et la vérité de certains portraits."
- "Pour une poésie du savoir", Le Monde, 19 mars 1993, p.32. Repris dans Le Monde hebdomadaire, n°2316, 18-24 mars 1993, p.16. "Autant que des résonances réciproques de plusieurs lieux, de plusieurs trajets, Transit trouve l'ampleur de sa musique dans la résonance de plusieurs voix, venues de régions et de temps éloignés. Le moins étonnant n'est pas, dans ce jeu d'échos, qu'on reconnaise malgré tout la voix propre de Butor, faite de toutes les autres, changeante, infiniment modulable et pourtant unique. Caché derrière ses cornues, sa chaudière et ses alambics, l'alchimiste ne se borne pas à refaire inlassablement la création du monde, il s'explique son propre mystère. Et ce n'est certes pas le moins émouvant.", écrit Pierre Lepape en conclusion de son compte rendu.
- "Le chef-d'œuvre inconnu",Le Monde, 16 octobre 1998, p.II. Compte rendu des Improvisations sur Balzac. "Balzac est un territoire dont Butor, éternel voyageur entre ici et ailleurs, est le guide. Mais un guide qui néglige les sites trop visités, les monuments mille fois photographiés et les chemins encombrés pour nous faire partager le génie du lieu, le secret unique de la fascination que les livres de Balzac continuent à exercer. Et l'envie d'éprouver de nouveau cette fascination.", note Pierre Lepape. Et plus loin, il a cette formule : "Butor nous rend Balzac à l'état sauvage." Mais d'ajouter : "ces Improvisations sur Balzac entrent à leur tour en correspondance avec le grand mobile tournoyant des oeuvres de Michel Butor, en construction depuis plus de quarante ans. Romans, poésies, récits de rêves, essais critiques, journaux de voyage, pièces radiophoniques, écrits sur la peinture, sur la musique, sur la littérature, organisent un jeu de réseaux, affranchis du temps et de l'espace, dont chaque nouveau livre modifie l'organisation et donc la signification. Scrupuleusement fidèles au texte balzacien, ces Improvisations n'en sont pas moins un portrait de l'artiste Butor en Honoré de Balzac."
- "Le maître de l'improvisation", entretien de Michèle Gazier et Pierre Lepape avec Michel Butor (Télérama, 8-14 octobre 2005, n°2908), "invité d'honneur du 18e Festival du livre de Mouans-Sartoux, dans les Alpes-Maritimes, qui lui consacrera une soirée le 6 octobre et une exposition, Michel Butor, ici et là. Le regard planétaire".
- "Michel Butor et le roman", Europe/Michel Butor, n°943-944, novembre-décembre 2007, pp.69-76.
- "Michel Butor, maître du Nouveau Roman, est mort", le 24 août 2016 sur "telerama.fr". L'auteur souligne notamment un aspect particulier de la vie de Butor : " Ce créateur prolifique, dont l’œuvre est connue sur les cinq continents et qui aurait pu passer ses jours d’université prestigieuse en académie exotique, n’a jamais eu de reconnaissance en France que pour un seul roman, pour cette Modification de ses jeunes années. Sa carrière d’enseignant est également paradoxale. Michel Butor, et c’est un crime dans la France des universités, n’avait pas réussi l’agrégation, tout occupé qu’il était à découvrir, à Paris, les derniers grognards du mouvement surréaliste. Cette lacune devait le poursuivre. Aucune université hexagonale — ni celle de Nice où il enseigna quelques années, ni la frileuse Sorbonne — n’a jamais osé offrir une chaire de professeur à ce savant connaisseur de la littérature française. C’est ainsi qu’un de nos plus brillants pédagogues fut accueilli à Genève, qui lui fit fête."
Lepetit, Patrick :
- "Sur Don Juan dans la Manche de Michel Butor", Lieux dêtre, n°50, été 2010, pp.97-100.
Lepoitevin, Claude :
Peintre fasciné par la couleur - il fut coloriste sur textile -, il est né à Lorient en 1936. Vit et travaille à Authon-la-Plaine (Essonne).
- Les Révélations de l'âtre, texte manuscrit de Michel Butor sur une gravure de Claude Lepoitevin, Galerie Liliane Mantoux-Gignac, 1993. Tiré à 25 exemplaires. Voir infra. Texte repris dans L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.66-67.
- L'Orgue vagabond, Galerie Liliane Mantoux-Gignac, 1993. Ouvrage tiré à 25 exemplaires. Voir infra. Texte repris dans L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.68-69.
- Participe à l'exposition 25 artistes autour de Michel Butor qui s'est déroulée du 10 février au 5 mars 1995.
- "Les Révélation de l'âtre", pour Claude Lepoitevin, "Avec vingt peintres (suite)", Rémanences, n°6, avril 1996, p.30. Voir supra.
- Marie-Françoise Quignard, Michel Butor et la gravure, catalogue des premières Rencontres de l'Ecrit et de l'Estampe de Bayeux, publication du musée Baron Gérard, 1996, pp.44-45.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire # Les Révélations de l'âtre et # "L'orgue vagabond", pour Claude Lepoitevin.
Le Poney, Marcel (éditeur) :
- Légendes à l'écart : entretiens avec Kristell Loquet, Marcel Le Poney éditeur, Illiers-Combray, 2013.
- Les fantômes de la mer, 2014.
Lerebourg, Jean-Luc :
Typographe, il vit à Paris.
- Dans les méandres de l'évolution, 1988.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "Brocéliande", pour Jean-Luc Lerebourg (texte repris dans L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.38-39).
Leroux, Georges :
- Michel Butor à l'UQAM : catalogue des ouvrages déposés dans le fonds Michel Butor à l'UQAM, "Georges Leroux, Michel Pierssens, Michael La Chance, Michel van Schendel... et al. Editeur(s) : Montréal : Bibliothèque de l'Université du Québec, 1987. Description :  30 p. : ill., couv. ill. ; 29 cm." (CBN). Autre présentation du l'ouvrage sur http://e-artexte.ca/ : "Recueil de textes rédigés en hommage à Michel Butor, assorti d'un catalogue des ouvrages déposés dans le fonds Michel Butor de la Bibliothèque de l'UQAM. All Contributors : Leroux, Georges; Pierssens, Michel; La Chance, Michael; van Schendel, Michel; La Mothe, Jacques". Précisions données dans http://www.cubiq.ribg.gouv.qc.ca/ : "Narration de la circonstance / Georges Leroux - Ce qui reste d'un livre à venir / Michel Pierssens - La page / Michaël La Chance - Sur la mort con dubbio / Michel van Schendel - Prélèvements / Jacques La Mothe - Catalogue des ouvrages déposés dans le fonds Michel Butor".
Le Roux, Jacques :
Peintre.
- Voir Écritures du temps présent, 1984. Voir suivant :
- "Dialogues de la plume et du pinceau. Troisième estampe : contrepoint", pour Hachiro Kanno,Bernard Lallemand, Jacques Le Roux, Hors-d'oeuvre, 1985, p.56.
- Participe à l'exposition Autour des mots, 1986.
Leroux, Jean-Baptiste :
"Un des grands noms de la photographie de paysages et de jardins."
- Alpes ou le tarot des cimes, photographies de Jean-Baptiste Leroux, textes de Michel Butor, éditions du Chêne, 1998. Texte repris sous le titre "Alporama ou le tarot des cimes" dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.25-80. Voir aussi Henri Desoubeaux, 2017.
- # "Le Dragon des eaux", pour Jean-Baptiste Leroux dans Lys de cristal, eaux et jardins, photographies de Jean-Baptiste Leroux, éditions les Météores, 2006, p.18. Voir aussi Sylvie Deparis, 2008.
* Sur le site personnel de l'auteur on peut lire : # "Le dragon des eaux", pour Jean-Baptiste Leroux.
Lerrant, Jean-Jacques :
- "6 810 000 litres d'eau par seconde par Michel Butor", Le Progrès dauphinois (Grenoble), n°37 334 (14 février 1968), p.9 (FSA).
Lesage, Laurent :
- ""Michel Butor", in The French New Novel, An Introduction and a Sampler (University Park : Pennsylvania State University Press, 1962), pp.68-77" (FSA).
- "Michel Butor : Techniques of the Marvelous", L'Esprit créateur, vol. VI, n°1, Spring 1966, pp.36-44 (en anglais).
Lesbats, Claude :
- "Michel Butor et Flaubert", Bilan de l'Ecole de Genève, "actes du colloque polono-suisse organisé par l'Institut de Philologie Romane, le Centre de Civilisation Française de l'Université de Varsovie et le Département de langue et littérature française modernes de l'Université de Genève..., Varsovie, mai 1992 ; sous la dir. de Henryk Chudak et Alain Grosrichard. Publication : Varsovie : Éd. de l'Université de Varsovie, 1995".
-Le Sidaner, Annick :
-Lumière cendrée, Froidefond éditeur, 1978. Texte repris dans :
- Ce temps de lire, n°2, été 1979. Et dans :
- Envois, 1980, pp.20-23, où l'on peut lire : "Annick Le Sidaner avait photographié sous de multiples angles et éclairages une boule de Jean-Luc Parant. Pour moi, c'était la Lune, celle dont nous rêvons, celle où je rêve d'aller. Et où trouver un meilleur guide pour aborder ce paysage que dans En Rade de J. K. Huysmans. C'est lui, c'est eux qui parlent. Moi je n'ai fait que le montage, le pilotage". Il s'agit de 15 photos de la boule CLXXVIII.
Le Sidaner, Jean-Marie :
- "Entretien", Encres vives, n°83, hiver-printemps 1977, pp.1-4, entretien avec Jean-Marie Le Sidaner. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.II, pp.213-219.
Michel Butor, voyageur à la roue, avec Jean-Marie Le Sidaner, Encre éditions, 1979 (réédité en 1999 chez Novetlé). Contient un entretien et des textes de Butor : ""Le parlement des idoles" avec Henri Maccheroni et Robert Geslin, "Sans feu ni lieu" (repris dans Répertoire V), "Petit vocabulaire d'automne" pour Georges Raillard et "Zornagore (une saga)" avec et pour Jacques Guyonnet", pp.73-135. Comptes rendus de Gérard Mordillat, Jean-Charles Gateau et Catherine Clément. Compte rendu de Jean-Charles Gateau.
- "Le voyageur à la roue, Michel Butor", Critique, n°383, avril 1979, pp.375-380. Dans ce texte, l'auteur note que "Troisième dessous explore l'inachevé du rêve, son ambivalence d'où tout peut surgir, l'humour le plus renversant comme le vertige subtil des noms." Et à propos de Boomerang, qu'il s'agit d'une sorte "d'épopée à rebours : non pas récit des origines, mais celui d'un périple achevé où pourtant rien n'est abouti."
- "Michel Butor : Envois", NRF, n°330-331, juillet-août 1980, pp.209-210. Compte rendu. "Dans Envois, déclare l'auteur, Michel Butor nous livre un étonnant journal intime où il traite ses passions (la peinture, la musique, la photographie, les contes de Perrault, l'amitié...) comme les matières très concrètes d'un monde qui vaudrait le risque d'un voyage."
- "Michel Butor : Herbier lunaire", Europe, n°667-668, novembre-décembre 1984, p.218. "Ces poèmes en prose possèdent, selon l'auteur, une simplicité pleine de finesse. Ce sont autant de fables dont la leçon demeure allusive, ironique. Les plantes lunaires de Michel Butor se cultivent dans ces jardins d'enfance un peu sauvages que n'a pas encore affadis la nostalgie de l'âge mûr".
Le numéro 1 de la revue Flache, mai 1988, sous-titré "Michel Butor", contient un entretien avec Jean-Marie Le Sidaner daté de "Gaillard, le 12 avril 1988" (il y est surtout question de Rimbaud) suivi d'un extrait d'Hallucinations simples. Voir infra et Gyroscope où l'entretien en question, notamment, est intégralement repris.
- Le fantôme de l'enfant marcheur, Arthur Rimbaud, 1988.
- Hallucinations simples, voix/textes de Michel Butor, éditions Artalect, 1989. Coffret de deux cassettes audio :
I "Hallucinations simples" suivi de "Villas 1900" et
II "Entretiens" avec Jean-Marie Le Sidaner.
- Improvisations sur Rimbaud, essai, éditions de la Différence, 1989. "Pour Jean-Marie Le Sidaner".
- "Comment nommer Jean-Marie Le Sidaner ?", Michel Butor, Brèves, n°41, 1992, pp.15-16. Voir infra.
- "Avec Jean-Marie Le Sidaner et William Mimouni, j'ai également fait un court métrage sur Rimbaud, Le fantôme de l'enfant marcheur; nous avons tourné en plein été dans la campagne autour de Charleville, on se serait crus en Abyssinie..." (Curriculum vitae, 1996, p.169).
"1) # Comment le nommer 2) # Ballade au glas d'Ardenne", dans Au rendez-vous des amis, 2003, pp.45-46.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "Ballade au glas d'Ardenne", ainsi que # "Comment nommer Jean-Marie Le Sidaner ?", pour Michel Lamart.
Leter, Michel :
- "Ce que nous attendons de Michel Butor et Henri Maccheroni", dans Le Génie du lieu 6 avec Henri Maccheroni, préface de Luc Ferry, envoi de Pierre Restany, requête de Michel Leter, éditions Alessandro Vivas, 1991. Texte lisible également sur la Toile à l'adresse suivante : http://aboutleter.chez-alice.fr/pages/etexts%20ml/Butor%20et%20Maccheroni.html
- Sur les peintures croisées de Michel Butor, notes pour un projet de cours à l'université de Paris 8 (1994), presses du centre de recherches heuristiques, 1998.
Lettera Amorosa (éditions) :
- L'Oeil des Sargasses, 1972.
- Le Rêve du déménagement, 1974-1975.
- Elancée, 1975.
Letteratura francese contemporanea :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Lettre de l'académie (La) :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
-Lettres de Casse (éditions) :
- Sept à la demi-douzaine, 1982.
Lettres françaises (Les) :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Lettres nouvelles (Les) :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Leuwers (éditeur) :
Voir aussi Livre pauvre éditions.
- # Le Sapin ardent, 2006.
- # La Semence d'Icare, 2006.
- Médaillon, 2006.
- Feuillet d'automne, 2006.
- La Déchirure, 2006.
- Médaillon, 2007.
- Par messager, 2007.
- Affections et voeux, 2007.
- Leloup sort du bois, 2007.
- Moulin à papier (2), 2008.
- Eventail pour une ombre, 2008.
- # Ronsard à sa guitare, 2008.
- # Le Rameau sensible, 2009.
- # Le tombeau d'Arthur Rimbaud, 2009.
- Tombeau de Gregory, 2009.
- La Bibliothèque engloutie, 2011.
- La Carte perdue, 2011.
- L'Ange interloqué, 2012.
- Chambre d'amis, 2012.
- La Parque rajeunie, 2012.
- Houle d'un atlas, 2012.
- Un coup de dés, 2012.
- Piège, 2012.
- Horizontales, 2012.
- Une dentelle s'abolit, 2012.
- Réparation, 2012.
- Ecaille d'aurore, 2013.
- L'empire des dauphins, 2013.
- Les Ombres liquides, 2013.
- Insectes, 2013.
- Mai 68, 2013.
- Quelconque une solitude, 2013.
- Le retour de l'astronaute, 2013.
- Stèle, 2013.
- Terpsichore, 2013.
- Premières griffes (2), 2013.
- Les Champs profonds (2), 2013.
- Simulacres, 2013.
- Demain sera un autre jour, 2013.
- Corrosion, 2013.
- Bifurcation, 2013.
- Livre d'heures à reconstituer, 2013.
- Chemins lumineux dans la boue (2), 2013.
- Flammes pour le nouvel an (2), 2013.
- Effraction, 2013.
- L'incendie du faubourg, 2013.
- Feuille de route, 2013.
- Songeant à la Bretagne, 2013.
- Dépossession, 2013.
- Clavier de plumes, 2013.
- D'un livre à l'autre, 2013.
- Spécial éclipse, 2013.
- Centenaire, 2013.
- Epave, 2013.
- L'arbre voyageur, 2013.
- Outillage, 2013.
- Couples errants, 2013.
- Risques et périls, 2014.
- Ailes urbaines, 2014.
- Demi-réveil, 2014.
- Matériel d'écriture, 2014.
- Débordement, 2014.
- Trois noirs, 2014.
- Style, 2014.
- Rayons rouillés, 2014.
- A la recherche de la netteté, 2014.
- L'écume des nuits, 2014.
- Des millénaires de patience, 2014.
- Trajets, 2014.
- Broderie végétale, 2014.
- Dans le désordre des choses, 2014.
- Du sel sur la tombe, 2014.
- Un Scythe barbouillé, 2014.
- Un dernier souffle, 2014.
- Le carnaval des pénitents, 2014.
- Le tronc blessé, 2014.
- La fuite des âges, 2014.
- L'année recommence, 2014.
- Lingots dilapidés, 2014.
- Réconfort d'équinoxe, 2014.
- Sauvetage difficile, 2014.
- Un coup de ciseaux, 2014.
- Extraordinaire, 2015.
- La Parque encore jeune, 2015.
- Continuité, 2015.
- Trésor sous la glace, 2015.
- Oignon, 2015.
- Musiques liquides, 2015.
- Cloué vif, 2015.
- L'ombre des flammes, 2015.
- Apparition, 2015.
- Retour en grâce, 2015.
- Céramique, 2015.
- Le volcan renversé, 2015.
- Le miroir brouillé, 2015.
- L'ange et le serpent, 2015.
- Marge, 2015.
- Timbre, 2015.
- Saveur, 2015.
- Comme Job, 2015.
- A vol d'insecte, 2015.
- Singe rouge, 2015.
- Broyer du noir, 2015.
- Respiration, 2016.
- Retour d'Asie, 2016.
- Au marché des brouillons, 2016.
- Dans la Touraine souterraine, 2016.
- La découpure des montagnes, 2016.
- Valves, 2016.
- Horizon volcanique, 2016.
- La transparence opacifiée, 2016.
- Racines, 2016.
- Au saut du lit, 2016.
- Dallage, 2016.
- Halo, 2016.
- Refuge dans la neige, 2016.
- Poinçon, 2016.
- Paroles de boules, 2016.
- Dissymétrie, 2016.
- En suivant le fil, 2016.
- Réconfort d'équinoxe, 2016.
- Trois gouttes de ténèbres, 2016.
- Franges, 2016.
Leuwers, Daniel :
- Voir aussi rubrique précédente et Le luxe pauvre éditions.
- Livre pauvre-livre riche, Somogy, 2006. Résumé : "Une anthologie contemporaine du livre d'artiste, pauvre parce qu'il nécessite peu de moyens, et riche du travail commun à des écrivains comme Nancy Huston, Michel Tournier, Yves Bonnefoy, Michel Butor, et à des artistes comme Richard Texier, Gérard Titus-Carmel, Petr Herel, Henri Cueco..." (BPI).
- "Modifications, lettre à Michel Butor", Europe/Michel Butor, n°943-944, novembre-décembre 2007, pp.65-68.
Voir Daniel Leuwers, Les très riches heures du livre pauvre,  Gallimard, 2011. "Contient des textes originaux d'Hubert Lucot, Jean-Michel Marchetti, André-Pierre Arnal, Jean-Luc Parant, Michel Butor, Jean-Gilles Badaire, Joël Leick" (Centre Pompidou). Et pour Michel Butor en particulier "Le trouvère des trouvailles", p.148.
- Dans L'Or pauvre, exemplaire unique, qui réunit les écrivains Jacques Ancet, Joël Bastard, Michel Butor, Daniel Leuwers et Joël Vernet ainsi que les plasticiennes Mylène Besson, Catherine Bolle, Martine Jacquemet et Françoise Roullier, on trouve au "Double feuillet (5) Michel Butor / Michel Butor : texte autographe et dessin à la craie grasse sur toutes les pages; signature et inscription "Lucinges, le 11/5/13" de l'écrivain".
- "Le puits des livres", Dix-huit Lustres, hommages à Michel Butor, sous la direction d’Amir Biglari et Henri Desoubeaux, Classiques Garnier éditions, 2016, pp.577-581.
Levaillant, Denis :
Compositeur.
- "Ballade à toute vitesse", pour Denis Levaillant, Sept à la demi-douzaine, éditions Lettres de Casse, 1982, n.p. Reprise dans La Forme courte, 1990.
Levaillant, Jean :
- "Devis sur factures", Cahiers de Paris VIII / Ecrire, pour Jean Levaillant, 1986, pp.103-120. Il s'agit de deux séries de textes courts (l'une en romain, l'autre en italique) à partir de deux mots commencant chacun par une des 26 lettres de l'alphabet (adresse/artisanat, pour la lettre A, Bon marché, brosse, pour la lettre B, etc.). Ce texte provient de la partie "Dessins sur factures" de l'ABC de correspondance avec Michel Sicard. Tous ces textes (52) sont de Michel Butor.
Lévinas, Emmanuel :
- "Michel Butor : 'j'ai entendu là une voix, dans le mystère de son évidence'", propos recueillis par Nadine Sautel, Magazine Littéraire, n°419 (dossier : Emmanuel Lévinas), avril 2003, p.53.
Levitt, Morton Paul :
- From a New Point of View : Studies in the Contemporary Novel (A. Robbe-Grillet, Cl. Simon, M. Butor), thèse, Pennsylvania State University, 1965-1966 (CM).
- "Michel Butor : Polyphony, or the Voyage of Discovery", Critique, Studies in Modern Fiction, vol. 14, n° 1, 1972, pp.27-48 (FXXB).
- Compte rendu du livre Michel Butor de Michael Spencer dans Journal of Modern Literature, IV, 1975, pp.1000-1002 (BderF).
- Modernist Survivors. The Contemporary Novel in England, the United States, France and Latin America, Columbus, Ohio State University Press, 1987 : « Robbe-Grillet, Butor and Simon. French Responses to the Modernist Presence », pp. 124-80 (CM).
- "'An attack from the inside' : The Narrator Self-Destructs : Michel Butor" in The rhetoric of modernist fiction from a new point of view, Lebanon, NH : University Press of New England, c2006 (QCAT).
Levure littéraire :
- Voir Rodica Draghincescu.
Levy, Keren :
- "Summer voyages : La Modification (A Change of Heart) by Michel Butor", voir à l'adresse : http://www.theguardian.com/books/booksblog/2013/aug/01/summer-voyages-la-modification-michel-butor (texte publié le 1er août 2013).
Leyicka Bissanga, Gisèle :
- Michel Butor : du roman à l'effet romanesque, sous la direction de Monsieur Éric BENOIT. Thèse soutenue en mai 2014 à l'Université Bordeaux 3. L'auteur a bien voulu nous en donner un résumé (qu'elle en soit remerciée) : "La thèse part d'un constat : nombreuses sont les études qui ont abordé l'oeuvre romanesque de Michel Butor. Parmi les exégèses de celle-ci, nombreuses sont celles qui ont affirmé qu'après 1960, Butor avait abandonné la forme romanesque. / Dans le cadre d'une recherche sur les formes d'écriture (notre centre de recherche s'intitule Centre Modernités EA 4195 TELEM : Textes, Littératures : Ecritures et Modèles, Université Bordeaux Montaigne, Domaine  universitaire , 33607, Pessac), il nous est apparu intéressant de pointer un genre particulier, notamment le théâtre radiophonique à partir d’œuvres comme Mobile, étude pour une représentation des États-Unis (1962), Réseau aérien, texte radiophonique (1962), et 6 810 000 litres d'eau par seconde, étude stéréophonique, (1965). En effet, le premier ouvrage a été adapté à la radio, et les deux derniers ont été écrits en réponse à des sollicitations des radios française et allemande. / En inscrivant l'étude dans le cadre de la période allant de 1954 à 1967, il s'agissait de montrer dans une première partie, à partir de la notion de forme englobante (marquant la présence d'un hybride générique à l'intérieur duquel circulent plusieurs genres, et créant une polyphonie), que le roman en constituait une  première forme, tandis que l'essai, à travers la série des Répertoire, en faisant émerger une critique créatrice, en constituait une seconde. / La période charnière, de 1960, constitue pour nous, le passage vers une écriture qui, se saisissant du medium radiophonique comme mode nouveau d'expression artistique, crée une nouvelle esthétique et une nouvelle approche du langage. / La première partie de la thèse intitulée "La mutation des formes littéraires dans l’œuvre de Michel Butor" a permis, à partir des éléments bio-bibliographiques et l'exploration du champ littéraire, de classer l’œuvre en trois catégories : roman essai et théâtre radiophonique. Cette dernière catégorie fait l'objet d'une analyse détaillée dans la  deuxième partie de la thèse : "De la dramaturgie dans le théâtre radiophonique de Michel Butor - Etude de la narrativisation du théâtre et de l'effet romanesque" à partir des quatre niveaux dégagés par Patrice Pavis (Le Discursif, le Narratif, l'Actantiel et l'Idéologique). Cela nous permet, dans la nouvelle forme englobante, de parler d'effet romanesque, comme présence résiduelle du roman à l'intérieur du texte radiophonique.  D'autres problématiques comme la récriture, suscitée par la mise en ondes et la mise en scène, permettent d'examiner l'instabilité de la notion d'auteur. / La troisième partie traite "Les structures idéologiques et inconscientes dans la prose poétique du théâtre radiophonique". Il s'agit de montrer le choc des rencontres entre les cultures à travers le thème de l'Amérique." Voir aussi à l'adresse suivante : https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01141486/document
Leymarios, Marc :
- "Erre libre", Texte en main, pp.121-122.
Lhioui, Zohra :
- Auteur de la thèse de 3e cycle La Modification de Michel Butor et Najmat ugustus, L'Etoile d'août de Sun Allah Ibrahim : essai de lecture croisée, 1987 (ANRT).
Lhoste, Pierre :
- Entretiens avec Michel Butor, "[Enregistrement sonore] (1 h 09 mn 53 s) / Pierre Lhoste, prod., intervieweur ; Michel Butor, participant. Ces entretiens sont composés de 4 parties diffusées entre le 6 septembre et le 27 septembre 1973" sur France-Inter (BNF).
Liancourt (éditions) :
- #En felouque, 1999.
- # Les rivages du vingtième siècle s'éloignent peu à peu dans l'histoire, 2001.
- #Fièvre, 2002.
- # Diptyque, 2003.
- XX & XXI, 2004.
- L'Heure juste, 2005.
- # Le Regard du vieux, 2005.
- # Les Souvenirs de la marée, 2006.
- # Et maintenant, 2007.
- L'Atelier des ailes, 2008.
Liardet, Jean-Paul :
- Voir Apesanteur, 1999.
Li Bai :
- Quelquefois orthographié Li Bo ou Li Po, l'un des onze poètes chinois imités dans "Copie d'ancien" (Gyroscope, 1996, Canal D, pp.47-117). C'est l'un des plus imités avec Du Fu et Bai Juyi. Les poèmes sont au nombre de  vingt-deux : "Rêve", "En descendant de la montagne, pause chez un solitaire qui m'offre du vin", "Adieu", "La terrasse des phénix", "A l'ancre", "Le bonze musicien", "Avec la lune" (délà paru dans Le Chat messager, n°9-10, 1994), "Banquet d'adieu pour mon oncle au pavillon du poète Xie Tiao", "Sur le mont Tai", "L'empereur Qin", "Le vent du Nord", "La montagne aux fleurs de lotus", "Les trois gorges du Yangzi", "La tour de Yueyang", "L'île au perroquet", "Illumination", "Nostalgie de l'Ouest", "Le mont Lu", "La vie difficile 1, 2, 3", "Toast", "Deux enfants au loin" et "L'esseulée". Voir aussi Amis au loin, 1993.
Liban, Laurence :
- "Portrait de l'artiste en vieux singe", L'Express, 12 décembre 1996, pp.104-105. A l'occasion de la sortie de Gyroscopeet de Curriculum vitae, Laurence Liban retrace à grands traits le parcours de Butor depuis ses débuts.
- "Du 'vieux' Georges au 'cher' Michel", L'Express, 12 décembre 1996, p.105. "Bouleversante lecture, s'exclame Laurence Liban au sujet de cette Correspondance qui réunit pour la première fois les lettres des deux amis, où l'on voit Butor courant par monts et par vaux pour écrire des livres attendus et Perros cherchant le calme à Douarnenez, y trouvant l'abandon, la pauvreté et la mort".
Libelle :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Libellule bleue, La (éditions) :
- Reptation, 2008.
Libération :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Liberté :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Librairie Blaizot (éditeur) :
- Ruines d'avenir, 2014.
- Ikebana musical, 2016.
Librairie des Antipodes (éditeur) :
- Par le menu, 1988.
Librairie Pierrot lunaire (éditeur) :
- Pierrot lunaire, 1982.
Libraire Quentin (éditeur) :
- Antisèche, 1978.
Libretto :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Licata, Ricardo :
Peintre italien, a été professeur de mosaïque aux Beaux-arts de Paris où il vit.
- #Hiéroglyphes en vacances, "(m) Fiorin, 1997" (CDE).
* Poème lisible sur le site personnel de l'auteur.
Lichtenberg, Georg Christoph :
- 50 aphorismes de Lichtenberg, 1981.
Liébard, Yann :
- Missive de la taïga, Rivièreséditions, 2010 (CDE). Voir aussi Youl, 2007 et 2012.
Lieux d'être :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
- Lieux d'être, n°50, 2010.
Ligne d'ombre, La (éditions) :
- Impressions diaboliques, 2008.
Lijsen, C.N. :
- Retour Rome, "Michel Butor ; vertaling C.N. Lijsen. Editeur(s) : Amsterdam : De Bezige Bij, 1964" (CBN). Traduction de La Modification.
Limousin, Christian :
- "Un manifeste en acte", Critique, n°449, octobre 1984, pp.844-845.
- Voir Michel Butor : Rencontre - Trajectoire, 2001-2002.
Linarès, Serge :
- "A vue et à voix. Paroles et images dans les livres à figures de Michel Butor",intervention au cours de la journée d'étude "Michel Butor et les livres d'artistes. Questions de lecture" à l'Université de Berne, le 10 mai 2013.
- Du même auteur voir ausssi Picasso et les écrivains, Citadelles & Mazenod, 2013.
Lindon, Jérôme :
Directeur des éditions de Minuit où Butor travaillera un temps comme lecteur et publiera ses premières oeuvres.
- "L'opinion des écrivains sur le procès de Jérôme Lindon", Les Lettres françaises, n°907, 28 décembre 1961.
- Curriculum vitae, 1996, pp.110-112.
- A sa mort, en 2001, Butor déclarait à Didier Jacob dans Le Nouvel Observateur, n°1902, du 19 avril, dans l'enquête "Lindon vu par les écrivains", p.47 : "Je l'ai connu par l'intermédiaire de Georges Lambrichs, qui était directeur éditorial des Editions de Minuit. Ils ont publié mon premier roman, Passage de Milan, puis deux autres textes et les cinq volumes de Répertoire. C'est un éditeur pour lequel j'ai beaucoup de respect. D'abord parce qu'il a été capable de publier des textes très originaux, ensuite parce qu'il a su conserver son indépendance en restant un artisan de l'édition. Il a eu la sagesse de ne pas grossir."
Lins, Osman :
- "Conversa com Michel Butor". Interview by Osman Lins. Suplemento Literario de "O Estado de Sao Paolo", 21 May 1960 (NMB).
Li Qi :
- L'un des onze poètes chinois imités dans "Copie d'ancien" (Gyroscope, 1996, Canal D, pp.7-23). Les poèmes sont au nombre de cinq : "Thème classique" (délà paru dans Le Chat messager, n°9-10, 1994), "L'air de la flûte tartare", "Le flageolet tartare", "Marche" et "Le luth".
Lire :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Lire magazine:
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Li Shang-Yin :
- L'un des onze poètes chinois imités dans "Copie d'ancien" (Gyroscope, 1996, Canal 4, pp.153-175). Les poèmes sont au nombre de trois : "La stèle de Han Yu" (délà paru dans Le Chat messager, n°9-10, 1994), "Cithare précieuse" et "Amours difficiles 1, 2, 3, 4, 5".
Lisnard, David :
- "Réaction de David Lisnard au décès de Michel Butor", sur "republicains.fr" le 25 août 2016 : "'Si j'ai apporté quelque chose de nouveau, c'est que j'ai été entraîné par l'élan de nouveautés qui vient du fond des siècles.' / Puisse cette pensée de Michel Butor inspirer toute réflexion sur la création. / Michel Butor, c'était un corps massif, une plume atypique et un esprit dense. Sans saturer les écrans, il avait su occuper l'espace littéraire comme imposante figure du nouveau roman. Une parole retenue et une écriture qui dit le reste pour casser les codes du roman traditionnel et réinventer le récit, comme on réinvente l'Art qu'il aimait tant et qui a servi de large support à son œuvre créatrice. / Qui ne l'a pas lu le lira désormais avec l'œil averti et la pensée curieuse de celui qui découvre qu'en littérature comme en géographie, de nouveaux territoires peuvent toujours être compris donc conquis. / C'est ce qu'il a fait au sens propre en faisant partager son tropisme pour les États-Unis et c'est ce qu'il avait initié avec La Modification, qui lui valut le prix Renaudot en 1957. L'écrivain et ses succès ne doivent pas nous faire oublier le poète, l'esthète et l'universitaire qui avait aussi enseigné à l'université de Nice. Sa soif de dialogue culturel l'a conduit à une réflexion intense sur la peinture, avec des études références consacrées entre autres à Delacroix, Rembrandt, Mondrian. / En 2013, la synthèse est faite avec le grand prix de littérature de l'académie Française qui lui est décerné pour l'ensemble de son œuvre. Cette œuvre immense et à part qui n'avait rien de confidentielle, elle était simplement exigeante et tellement neuve." David LISNARD / Délégué général à la Culture et à la communication Les Républicains.
Lisowski, Jerzy :
- "En reconnaissant que l’intrigue du roman de Butor [La Modification] ne se distingue pas par une grande originalité (il y voit même une certaine analogie avec l’intrigue de la nouvelle d’un grand écrivain polonais, Jaroslaw Iwaszkiewicz, Le Nouvel amour ), Jerzy Lisowski met l’accent sur les aspects novateurs de l’œuvre. À la fin de son article, il constate : 'La force et le talent extraordinaire de Butor consiste en cela que, malgré toutes les bizarreries et tous les procédés formels, le lecteur a une impression irrésistible que cette forme est définitive, une conviction profonde qu’on n’aurait pas pu l’exprimer autrement, qu’il fallait l’exprimer ainsi.' [Twórczos´c´, 1958, n° 1, p. 177-81.]" (cité par Michal Mrozowicki, 2003).
Listri, Pier Francesco :
- "Parole vere e parole ingannatrici". Interview by Pier Francesco Listri. Appropodo letterario 16, n°53 (1970), pp.109-112 (NMB).
Littérales :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues... (les renseignements qui suivent ce lien sont dûs à Patrice Fath, directeur de la revue : qu'il en soit vivement remercié).
Littéraire (éditions du) :
- Hugologie, 2015.
Littérature :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Livre de poche :
- "Grandeur et servitude littéraires : la peau de chagrin", L'Education, 8 juin 1972. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.II, pp.75-80.
-Curriculum vitae, 1996, p.146.
Livre-objet ou livre d'artiste :
"Mon premier livre d'artiste date de 1962 : il s'agit de Rencontre." (Curriculum vitae, 1996, p.143).
- "Le livre comme objet", Répertoire II, 1964. Ce texte est paru précédemment dans Critique, n°186, novembre 1962, pp.929-946.
- "Entretien avec Michel Butor", Bulletin de la Bibliothèque nationale, n°3 et n°4, septembre et décembre 1977, pp.124-131 et pp.175-181, entretien avec Antoine Coron. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.II, pp.233-246.
- "Premier manifeste du livre d'artiste, livre objet : traduction", Art press, n°54, décembre 1981, p.25.
- Vingt artistes du livre avec Michel Butor, 1982.
- Introduction sous forme d'entretien à Frédéric Appy,Nixe, la Différence, 1985, pp.11-31. Il y est essentiellement question du livre.
"Recherche sur le livre", conférence de Michel Butor, Université de Padoue, octobre 1986. Texte mis en page de manière à pouvoir être lu de loin comme une affiche et de près comme un livre. Année : 2008. Crédits : Colline Guinchard.
"L'art et le livre", dans L'Art et le livre, Musée royal de Mariemont, 1988, pp.17-39. Cet ouvrage fait suit à l'exposition D'un livre l'autre organisée au Musée royal de Mariemont du 12 décembre 1986 au 1er mars 1987. Le texte de Butor est accompagné de 12 portaits photographiques de l'auteur signés : Edouard Boubat, Bernard Plossu,André Villers, Bernard Teulon-Nouailles, Maxime Godard et Graziella Borghesi.
"Recherches sur le livre", Chimères, n°7, été 1989. Le texte précise : "Conférence faite à l'Université de Padoue, octobre 1986). Ce document est lisible sur le site de la revue : www.revue-chimeres.fr. Voir aussi : Conférence, mise en page d’une conférence de Michel Butor (Padoue, 1986). Illustrations : gravures du XVIIIème siècle, représentations de pyramides. Édition réalisée en 2013 par Alma Gromard (http://almagromard.wordpress.com).
- Michel Sicard, "Butor bibliophage" et "Livres à tirage limité, ouvrages illustrés ou rares", Arts & Métiers du livre, n°168, juillet-août 1991, pp.12-18 et 16-24.
- Voir Francine Simonin, 1992.
- Improvisations sur Michel Butor, 1993, pp.223-225.
- "A propos du livre d'artiste comme oeuvre d'art", Vie des arts, n°153, hiver 1993-94, pp.34-35, entretien avec Jacques-Bernard Roumanès. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.III, pp.328-331.
"Les 26 et 27 septembre derniers, la ville de Roanne accueillait la 5e rencontre du Patrimoine écrit sur le thème « Le livre, lieu d'innovation et de création artistique » (.....) C'est la conférence inaugurale de Michel Butor qui fit entrer dans le vif du sujet, par un magistral exposé sur la relation texte-image dans les livres de Jules Verne illustrés par Gustave Doré. Butor mettait en avant l'importance de la relation entre les différents artisans du livre : écrivain, artiste, typographe, imprimeur, éditeur. Un livre est toujours une collaboration, affirmait-il, propos longuement illustré par le récit de sa propre collaboration avec différents artistes. A la façon des illustrateurs de son enfance, Michel Butor, qui aurait aimé être un artiste, écrit à partir des images. C'est ce qu'il nomme « ouvrir des chambres dans son imagination ». Une relation supérieure à la simple juxtaposition s'instaure alors. On ne peut plus extraire le texte de l'ensemble. Les textes qu'il a écrits pour des livres d'artistes n'auraient jamais vu le jour sans cette collaboration. Butor croit d'autre part beaucoup aux nouveaux supports, ceux-ci constituant pour lui une révolution aussi importante que celle de l'invention de l'imprimerie. Il faut inventer le CD-Rom d'artiste, disait-il, mais la technologie va trop vite pour que l'on puisse travailler de façon approfondie et imaginer des détournements qu'il appelait de ses voeux. Il faudrait avoir le courage de s'installer dans une modernité un peu périmée." (Perreaudin, Philippe, Pissard, Annie, « Le livre, lieu d'innovation et de création artistique », Bulletin des Bibliothques de France - BBF, 1994, n° 6, p. 88-90).
"Livres d'artistes", préface au catalogue de l'exposition Livre ô trésor qui s'est tenue au Centre culturel Aragon d'Oyonnax du 29 mars au 15 mai 1996. Textes de Pierre Alechinski, Francois Aubral, Jean-Philippe Aubanel, Denise A. Aubertin... et al. Texte lisible sur le site de Raphaël Monticelli, il est également repris dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.268-269.
- Peinture et écriture 2 : le livre d'artiste, "sous la direction de Montserrat Prudon ; préface de Michel Butor. Editeur(s) : Paris : La Difference (Ed. de); Paris : UNESCO, 1997 (CBN).
- Sylvie Abraham, "Livre-objet et matières à lectures", Butor et l'Amérique, 1998, pp.151-158.
- Marie Chamonard, "Michel Butor et le livre d'artiste", entretien, Art & Métiers du livre, n°214, mai-juin 1999, pp.3-9 et :
- "Michel Butor et le livre d'artiste : le cas des livres manuscrits", dépliant pour l'exposition du 25 mai au 5 juin 2000, Enssib.
- Voir Jacques La Mothe, 2001.
- Voir aussi Peinture et poésie : le dialogue par le livre, 1874-2000, 2001.
- Voir Jean-Lou Steinmann, 2002 et 2008.
- Emès-Manuel de Matos, 2008.
- "Propos sur le livre illustré", pour Hélène Dubois, t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.485-489.
- Maria do Carmo Freitas Veneroso, 2011.
- Voir "Michel Butor et les livres d'artistes. Questions de lecture", journée d'étude organisée par Patrick Suter et qui s'est déroulée le 10 mai 2013 à Berne.
- Voir également le documentaire d'Elise Gruau, 2015.
Michel Butor et le livre d’artiste, du 13 juin 2015 au 27 mai 2016 à la fondation Bodmer, à Cologny (Suisse) : "Les cent livres-objets dont Butor a fait don à la Fondation Martin Bodmer, fabuleuse galerie de montages polymorphes, injectent dans le Musée une variation de plus sur les innombrables métamorphoses de l’écrit. Voulue comme un hommage à ce grand personnage de l’univers littéraire, l’exposition invite à un voyage coloré et poétique à travers des créations qui surprennent et ravissent." Voir aussi à ce sujet Bibliotheca Butoriana Bodmerianae, 2016.
- Voir aussi Expositions, Yves Peyré, Lucien Giraudo, Lucinges.
Livres de France :
- Lorque paraît en juin 1963 le numéro 6 de la revue Livres de France, dirigée par Léonce Peillard, qui consacre un dossier à Michel Butor (pp.1-15), c'est à une sorte de premier bilan de l'activité littéraire butorienne que nous avons affaire. Un bilan somme toute globalement positif puisque Butor s'est imposé comme une figure marquante de la littérature contemporaine. Mais aucun livre ne lui a encore été consacré. Il faudra attendre l'année suivante avec R.-M. Albérès et surtout Jean Roudaut pour que cela soit chose faite. Outre un entretien avec Léonce Peillard, ce dossier contient donc un texte critique de Georges Raillard, la réponse de Butor au "Questionnaire Marcel Proust" (Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.I, pp.221-224 - Réponse reprise également dans le livre de Léonce Peillard Cent écrivains répondent au 'Questionnaire Marcel Proust', Albin Michel, 1969, pp.73-74. Ajoutons à ce sujet qu'une autre version des réponses au "Questionnaire" est parue sur le siteculturesfrance.comen 2006), quelques pages de Description de San Marco, qui est sur le point de paraître, quelques renseignements bio-bibliographiques ainsi que des annonces publicitaires des oeuvres de Butor où l'on apprend, par exemple, que La Modification a été traduite dans seize langues et où l'on remarque également cette information : "à paraître : Les Jumeaux, roman, aux Editions de Minuit". Une parution qui ne verra jamais le jour.
Livres Hebdo :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Livre total (éditions) :
- Au Pérou, 1990.
Llinas, Guido :
Peintre, il est né à Cuba en 1923. Fixé à Paris à partir de 1963, il rencontre Michel Butor seulement en 1983.
- Une semaine d'escales, 1981.
Le long du fleuve, avec des gravures sur bois de Guido Llinas, éditions Brunidor, 1983. Tiré à 78 exemplaires. Reprise :
- "Le long du fleuve", pour Guido Llinas, La Nouvelle Barre du jour, n°132, novembre 1983, pp.55-56. Texte repris de nouveau dans Patience (voir infra).
-Fibres, avec des gravures sur bois de Guido Llinas, Brocéliande éditions, 1987. Ouvrage tiré à 125 exemplaires. Texte repris dans Patience (voir infra).
-Ailes, avec des gravures sur bois de Guido Llinas, Brocéliande éditions, 1987. Ouvrage tiré à 125 exemplaires. Texte repris dans Patience (voir infra).
- "Fibres", "Ailes" et "Le long du fleuve", Patience, disposée pour Robert Davreu, éditions Métailié, 1991, pp.24-25, 39-41 et 65-66. Voir supra.
- Marie-Françoise Quignard, Michel Butor et la gravure, catalogue des premières Rencontres de l'Ecrit et de l'Estampe de Bayeux, publication du musée Baron Gérard, 1996, pp.46-47.
-Lô / Laurence Bourgeois :
Voir aussi le site de Carlo Roccella ("Les 'livres de verre' - livres manuscrits").
-Saveur, La Maison verte, 2011 (CDE). Voir aussi Baltazar, 2007 et Lardeux, 2015.
Trésor sous la glace, La Maison verte, 2011 (CDE). Voir aussi Butor, 2015.
Enneigement, La Maison verte, 2011 (CDE).
Passage secret, La Maison verte, 2011 (CDE). Texte repris dans Sous l'écorce vive, 2014. Voir aussi Baltazar, 2008.
Matinée sous l'Atlas, La Maison verte, 2011 (CDE). Voir aussi Leloup, 2011.
Ritournelle, La Maison verte, 2011 (CDE). Texte repris dans Ecritures et inscriptions de l'oeuvre d'art, L'Harmattan, 2014, p.98.
Hommage à Lucrèce, 2014 (CDE). Voir aussi Bernard Alligand, 2016.
Lobet, Marcel :
- "Le Génie du lieu", Revue générale belge, août 1958, p.138. "Cet itinéraire égotiste - le "Je" domine et finit par excéder - est décrit dans un style oratoire qui permet à l'auteur de s'écouter parler. Et pour traduire son plaisir qui tient du narcissisme et de la contorsion de bateleur, l'auteur use de la phrase kilométrique découpée en alinéas arbitraires, les paragrahes débutant sans majuscule."
Lobet, Robert :
- L’auteur nous écrit (qu’il en soit remercié) : « Concernant le livre Les Vivants et les morts que j'ai réalisé avec Michel Butor, je lui ai proposé un projet de livre en deux temps, un livre objet portant ce titre, fait en double exemplaire avec un format spécifique et une sculpture accueillant le livre (ce que j'appelle une "maison de livre"); ensuite, j'ai réalisé 26 exemplaires d'un tirage de tête avec le même texte mais imprimé par mes soins dans un format différent (les deux premiers étant manuscrits par Michel Butor lui-même). Le thème fait référence aux catacombes de la ville d'Alexandrie, en Egypte. Le livre et ses deux éditions ont été achevés courant janvier 2008 aux Ateliers de la Margeride à Nîmes. » Dans son Catalogue de l'Ecart (CDE), Butor, quant à lui, date cet ouvrage de 2007 et 2008. Voir aussi Concetto Pozzati, 2007 et 2008 et infra 2012.
-L'Oiseau dans la tourmente, "sur papier Arches 160 g., format 14 x 13.5 cm, impression numérique, augmenté d'une gravure originale avec gaufrage et rehaut d'aquarelle. 18 exemplaires numérotés et signés par les auteurs, année 2008, éditions de Rivière". Voir aussi # Simon Messagier.
Le Puits des siècles, la Margeride, 2010 (CDE). "Tirage de tête sur papier Edit ME 300g, format 25 x 25 cm, impression en sérigraphie, augmenté de cinq sérigraphies originales, tiré à 67 exemplaires numérotés et signés par les auteurs." "Cette édition comporte 67 ex. sur Edit ME 300 gr, signés par l'auteur et l'artiste accompagnés de 5 sérigraphies d'après les dessins d'Alexandrie de Robert Lobet" (CBN).
Les vivants et les morts (4), la Margeride, 2012 (CDE). Voir supra. "Sur papier Arches 160 gr, format 32 x 25 cm, contenant 1 cahier d’environ 135 cm replié, supportant le texte en impression numérique et une peinture originale. 26 exemplaires numérotés et signés par les auteurs."
Sous-bois, la Margeride, 2013 (CDE). "Sur papier Arches 270 gr, format 14 x 18 cm, manuscrit et augmenté de quatre peintures à l’encre et acrylique. 7 exemplaires numérotés et signés par les auteurs." Autre édition : "Sur papier Olin 300 gr, format 14 x 18 cm, imprimé en sérigraphie, augmenté de trois gravures sur bois. Tiré à 99 exemplaires numérotés et signés par les auteurs."
Paroles gelées, la Margeride, 2015 (CDE).
- "De lui, je retiens", Dix-huit Lustres, hommages à Michel Butor, sous la direction d’Amir Biglari et Henri Desoubeaux, Classiques Garnier éditions, 2016, pp.583-584.
Loisirs et brouillions (1964-1984) :
- Dominique Bedou éditeur, 1984. Avec des illustrations de Michel Butor.
Lonchampt, Jacques :
- "Portail de Votre Faust", Le Monde, n°6818, 14 décembre 1966, p.14. "S'il y a des réserves à faire sur ce Portail, présenté à Bruxelles en concert, écrit l'auteur, du moins s'agit-il d'une oeuvre originale qui capte l'attention, émeut et ouvre de nombreuses portes à l'intuition et à la réflexion." Il y mentionne aussi : "l'étourdissante virtuosité de Pousseur" et "la saveur proprement musicale de maintes pages."
- "Création de Votre Faust de Butor et Pousseur à Milan", Le Monde, n°7473, 22 janvier 1969, p.21. "Sérialisme, collages, collections de mobiles animés de mouvements indépendants ? En tout cas l'ensemble est pour le moins confus et semble trop souvent juxtaposé à la musique longuement travaillée de Pousseur, qui ne manque pas de réussites poétiques ou parodiques, mais est incapable de soulever cet amas de mots et de scènes. Il y a trop de temps morts, trop de longs interludes, de digressions, de tentatives avortées. Pousseur n'a pas pu dominer son sujet. Le condensé musical quasi surréaliste qu'il avait présenté il y a deux ans à Bruxelles avait une toute autre force."
- "Tous les Don Juan au Théâtre Oblique" : "Il n'y a pas grand chose à tirer de Tous les Don Juan, l''opéra de chambre' de Michel Butor, musique de Jean-Yves Bosseur, mise en scène d'Henri Ronse", Le Monde, 26-27 janvier 1975.
- "Un opéra de Pousseur et de Butor : biographie spirituelle de Schönberg", Le Monde, 7 janvier 1978, pp.1 et 19. Selon l'auteur, Procès du jeune chien, mis en scène par Pierre Barrat, constitue "une oeuvre bien plus originale et émouvante que Votre Faust". Il s'agit en réalité, précise-t-il, d'un "étonnant spectacle, trop complexe et 'culturel' pour devenir jamais populaire, mais vivant, baroque et souvent émouvant, le plus chaleureux sans doute qu'ait suscité la personnalité abrupte et altière d'Arnold Schönberg".
- "Ars Musica" à Bruxelles. Un courant frais et réconciliateur...",Le Monde, 7 mars 1989, p.14.
Longhi, Pietro :
- "Michel Butor dit pourquoi il est ému par Pietro Longhi", Connaissance des arts, n°210, août 1969, pp.43-50.
Longhi, Roberto :
- "Les plus grands critiques ou historiens d'art sont aussi des écrivains de premier plan, que ce soit Baudelaire ou Roberto Longhi." "Réponses àTel Quel", Répertoire II, 1964, p.296. Le début de ce texte est repris dans :
- Venise, A lire sur place, collection dirigée par Roger Gouze. Textes choisis et commentés par Eveline Schlumberger, Denoël, 1970, pp.194-195.
Longuet, Patrick :
Né en 1954, il enseigne la littérature à l'Université.
- "Figure de la rencontre" et ""Métonymie", Quarante-trois artistes avec Michel Butor, 2001, pp.5-7 et 139-162.
- Intervenant au colloque Michel Butor : Déménagements de la littérature, 2006.
- "Composés", p.75 de Lieux d'être, n°50, 2010.
- Michel Butor - Pierre Leloup, Attachements 1981-2010, Université de Savoie éditeur, 2011. Présentation de l'éditeur : "Pendant trente ans, l'écrivain Michel Butor (1926-) a travaillé avec le peintre Pierre Leloup (1955-2010) à la réalisation d'objets-croisés : les textes et les images composent un ensemble que les auteurs ont chaque fois voulu comme tel sans que l'un illustre l'autre. Tantôt le texte inspire une création originale comme le ferait n'importe quel sujet (paysage, modèle, scène de genre ou religieuse, nature-morte, etc.), tantôt c'est l'inverse, tantôt l'objet résulte d'échanges entre les créateurs. La totalité des oeuvres ainsi conçues est présentée pour la première fois. Celles-ci, largement reproduites, sont assorties d'une notice où leur genèse est précisée. Une étude critique suit cet ensemble iconographique pour aider à comprendre comment le livre d'artiste, cette invention du XXe siècle, s'ajoute aux oeuvres d'art d'une manière originale du fait de sa double source. / Ce corpus exhaustif est exemplaire par sa durée : les liens noués entre les deux hommes vont contribuer à investir leurs oeuvres de motifs et d'expériences partagées. L'accès à la correspondance a permis d'établir l'évolution de ce rapport. Leurs cultures respectives, leur regard sur le monde autant que leurs oeuvres propres participent à ce dialogue créateur qui ne s'arrête jamais avant d'avoir abouti à un nouvel objet. Plus d'une quarantaine, sans compter les variantes, paraissent aujourd'hui les véritables témoins d'une passion ininterrompue de créer jalouse de son mystère exposé sous les yeux. / Patrick Longuet". Compte rendu d'Isabelle Roussel-Gillet.
- "Michel Butor, l'oeil polygraphe", Dix-huit Lustres, hommages à Michel Butor, sous la direction d’Amir Biglari et Henri Desoubeaux, Classiques Garnier éditions, 2016, pp.129-144.
Lop, Edouard :
- Edouard Lop et André Sauvage : "Essai sur le nouveau roman", La Nouvelle Critique, n°124, 125 et 127, mars, avril et juin 1961, pp.117-135, 68-87 et 83-107. "Un essai de critique marxiste" limité à trois écrivains : Nathalie Sarraute, Alain Robbe-Grillet et Michel Butor où il est en réalité peu question de ce dernier sinon à la fin, dans la partie qui précède la conclusion. On peut y lire par exemple ce jugement à propos de Degrés : "Il y a dans cet ouvrage l'esquisse d'un drame véritable : celui de l'enfant qui trahit, par attachement à un des maîtres, la solidarité des élèves et qui est rejeté par eux. Mais ce drame, tout en notations superficielles et conformistes, ne touche pas et n'est pas convaincant, en dépit de tous les avertissements abondamment dispensés au lecteur." Ou encore, et à la façon d'une critique plus conservatrice assurément : "C'est que pour Butor, comme pour tous les néo-romanciers, le problème principal, en fait le seul problème qui vaille la peine d'un effort de recherche et d'appronfondissement, n'est pas celui des nouveaux rapports qui peuvent s'établir entre les hommes ou entre les hommes et le monde, des transformations de leur conscience et de leur sensibilité, mais avant tout un problème de forme littéraire et plus particulièrement d'organisation de la matière romanesque."
Lo Païs (éditions) :
- # Vergers d'enfance, 1998.
Loquet, Kristell :
- "Les silences de Georges", pour Kristell Loquet, dans Graver sur le mur du vent, 2010.
- Légendes à l'écart : entretiens avec Kristell Loquet, Marcel Le Poney éditeur, Illiers-Combray, 2013. On y trouve outre les entretiens, six poèmes de Michel Butor ("L'enfance d'un dragon", "Tapis pour l'automne", "Gravitation", "Eventails pour le thé", "Boules de brouillon" et "La carte s'ouvre"), autant de dessins de Jean-Luc Parant, plus diverses photographies en noir et blanc et en couleurs de Kristell Loquet et Michel Butor. Ce volume "a été achevé d'imprimer le treize mai deux mille treize sur les presses de l'Imprimerie Corlet à Condé-sur-Noireau et tiré à 2470 exemplaires numérotés. En outre, cette édition originale est complétée par trente exemplaires de tête enrichis d'un collage original de Michel Butor, numérotés de I à XXX et signés par l'auteur." Comptes rendus d'Erika Martelli, Tristan Hordé (sur http://www.sitaudis.fr/) et Jean-Paul Gavard-Perret.
Loranquin, Albert :
- "L'Emploi du temps par Michel Butor",Le Bulletin des lettres, n°186, 15 mars 1957, pp.100-101. Si ce roman recèle des phrases beaucoup trop longues et des descriptions désordonnées, il est surtout "d'un immense, d'un incommensurable ennui" nous dit l'auteur, qui conclut sur ces mots : "Si Michel Butor veut apporter quelque chose de neuf au roman français (...) qu'il cesse de jouer à ces jeux puérilement savants. L'originalité, de fait , étonne toujours. Mais elle paraîtra suspecte, si son but avéré n'est que de désorienter".
- "La Modification par Michel Butor", Le Bulletin des lettres, n°193, 15 décembre 1957, pp.432-433. Fidèle à lui-même, l'auteur écrit au sujet de ce troisième roman : "son nouveau roman m'aura fourni au moins une occasion de rire, en pensant à la tête des dizaines de milliers de nigauds qui auront achété, pour obéir à la mode, six heures d'un morne ennui dont ils n'oseront faire l'aveu." Quant au "vous", il précise : "Un moment, ce serait peut-être bouffon; perpétuellement, c'est ridicule et insupportable. Ce souci d'originalité pourrait bien contribuer à rendre l'ouvrage illisible et à le faire tomber, très vite, dans un total oubli, dès que les feux de l'actualité se seront détournés de lui."
- "Le Génie du lieu", Le Bulletin des lettres, n°200, 15 juillet 1958, p.320. "Allergique" aux longues phrases, l'auteur de ce qu'on ne peut appeler un compte rendu, et pour cause ! avoue : "Je ne saurais rendre compte d'un livre que je n'ai pas lu. Certes, mes yeux ont parcouru chaque page, chaque mot. Mais, je le déplore, (...) dès que la phrase s'allonge abusivement, je m'y perds et le sens m'échappe."
- "Degrés par Michel Butor", Le Bulletin des lettres, n°216, 15 mars 1960, pp.97-100. Dans "ce trop long compte rendu", l'auteur se surpasse : "Michel Butor, écrit-il en commençant, se situe désormais bien au-delà du ridicule, et ce n'est plus la saine moquerie qu'il pourrait susciter, c'est la pitié." Et en "conclusion" : "Si Michel Butor n'est pas fou, ce que je veux bien croire, c'est alors qu'il souffre d'un mal mental plus grave encore que la folie et qui jusqu'à présent n'avait pas de nom dans la langue française. Je propose qu'on le nomme la Butorite. Et cela signifiera, entre autres, amour du vide et de l'insignifiant, sténographie délirante, manie de la précision vaine, complaisance absurde dans une entreprise de néantification systématique. Un mal qui serait déjà intolérable chez un homme privé, mais qui l'est plus encore chez un artiste, quand celui-ci en fait la substance de ses manifestations publiques."
Loret, Eric :
- "Le cabinet de curiosités de Michel Butor" sur "lemonde.fr" du 8 décembre 2016. Compte rendu de La Grande Armoire, 20116. "L’attrait du cabinet de curiosités, écrit l'auteur, provient de ce qu’il nous fournit toute une vie de souvenirs étrangers venant, en un instant, remplacer les nôtres, et modifier l’archéologie de notre mémoire comme on le ferait d’un ADN en laboratoire. La Grande Armoire, de Michel Butor, recension de 81 objets, agit de même : le romancier et critique d’art nous prête ses voyages, sa généalogie, ses rencontres et, ce faisant, agrandit notre vie à la mesure de sa liberté."
Lorin, Claude :
- "Entretien avec Michel Butor : 'J'ai tellement raturé...'", par Claude Lorin, Zibeline, "Un gratuit qui se lit", mensuel culturel, n°14, 18 décembre 2008-22 janvier 2009 (source : www.ateliervisavis.com).
Lorrain, Claude :
L'Embarquement de la reine de Saba, d'après le tableau de Claude Lorrain, éditions de la Différence, 1989. "Pour Joachim Vital et Colette Lambrichs".  Texte repris dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.906-943. Comptes rendus de Florence Noiville, Jean-Charles Gateau ("Les entrelacs berceurs de ce poème en prose, leur savante polyphonie, prolongent la vision du peintre, convoquent la Carthage de Flaubert et les animaux de l'Arche, Baudelaire et Mallarmé, azur et braise, hier et aujourd'hui, ici et là-bas, dans la lumière élégiaque du soleil déclinant.") et Bruno de Cessole. Etudes de Laurence Benetti, 1992, Loïs Oppenheim, 1994, Emmanuelle Kaës, 1998 et François Ouellet, 1999. Voir aussi Isabelle Rüf. Par ailleurs la reproduction sur carton du tableau lui-même a fait l'objet d'un découpage à la manière d'un petit théâtre de la part de Butor en 2010, découpage édité à 70 exemplaires tous signés (voir Laurent Reynès, 2010). Voir aussi l'émission Une vie, une oeuvre, 06-07, par Matthieu Garrigou-Lagrange sur France Culture le 18 février 2007, consacrée à "Claude Gelée, dit Le Lorrain (1600-1682)" avec la participation de Michel Butor. Voir aussi Epreuves d'écriture, 1985.
- Voir Saadia Yahia Khabou, 2014.
- Henri Desoubeaux, 2017.
-Losseau, Valentine :
- Voir Les Chants de la gravitation, 2011. Voir également suivant :
- Les Chants de la gravitation (3), L'Entretemps éditeur, 2012 (CDE).
Loti, Pierre :
- Dans Gyroscope, 1996, la première partie d'"Encore Angkor" du programme "Avatar" lui est dédiée (Canal 2, pp.8-26).
Loubet, Jean-Pierre :
- "Autour de Michel Butor à Marrakech", Horizons maghrébins, n°54, 2006, pp.156-159.
Lougrini, Anne :
- Michel Butor : Structural Analysis, Northwestern University, 1976 (thèse citée par Lison Noël).
Louis, Christian :
Artiste, il est né le 5 juin 1957 à Saint Gaudens en Haute-Garonne.
- 6 + 1 Passage méditerranéen, catalogue d'exposition, éditions Art Vivant. "En 1992, Claude-Henri Bartoli organise "6 + 1 Passage méditerranéen", une suite d'expositions dans plusieurs musées. Michel Butor invite les artistes Claude Viallat,Vincent Bioulès, Marcel Alocco, Patrice Pouperon,Patrice Hugues et Christian Louis."
Louis, Vincent :
- # "La mécanique urbaine", Ecritures, n°7,La Ville, juin 1995, Les Eperonniers/Université de Liège, pp.9-27, entretien avec Vincent Louis. Voir # Supplément.
Louisgrand, Philippe :
- Interstice, de Michel Butor, texte enrichi d’une intervention originale de Philippe Louisgrand, tiré à 10 exemplaires numérotés de 1 à 10 et présentés dans un emboîtage de l’éditeur Jean-Pierre Huguet, 2012. Voir aussi James Guitet, 1985, Joël Leick, 2007 et Martin Miguel, 2008.
Louve de l'hiver, La (éditeur) :
- Matériel pour un Don Juan, 1977.
L3V (éditions) :
- L'Oeil de la nuit blanche, 2016.
Luccioni, Gennie :
- "Michel Butor : Degrés et Répertoire", Esprit, n°284, mai 1960, pp.910-912. Du premier de ces deux ouvrages, l'auteur écrit : "Sans doute Balzaca-t-il déjà mesuré les limites du romancier quand il a tenté de recomposer, cristal par cristal, le diamant total de la Comédie Humaine, en gagnant de groupe en groupe la totalité du réel, en le reconquérant sur l'informe et l'obscur. L'entreprise de Butor, pour plonger dans l'infiniment petit, n'est pas très différente." Du second : "Répertoire est plus passionnant à lire que Degrés. Mais pour l'auteur il n'y a pas de genre privilégié; l'un et l'autre sont complémentaires et je m'étonne que l'on ait songé à le lui contester. Il est critique et romancier, comme Baudelaire était critique et poête. Ses romans sont des recherches parfois pénibles et ardues; ses critiques, des aventures personnelles, vécues."
Lucien de Samosate :
Né vers 125, mort vers 192, il est l'auteur notamment de l'Histoire véritable qui contient la description d'un voyage sur la Lune.
- Dans Gyroscope, 1996, la seconde partie de "Franchir l'espace" du programme "Ciel" lui est dédiée (Canal B, pp.64-114).
Lucinges :
- Après avoir vécu trois ans à Gaillard, dans la banlieue de Genève, Michel Butor s'installe en juillet 1989 à Lucinges, en Haute-Savoie, où il demeure désormais (voir Biographie). Le rôle joué par la municipalité et son maire, Jean-Pierre Bordet, tant dans la création de la bilbiothèque Michel Butor que dans l'ambitieux projet du Centre du livre d'artistes nous permet d'ouvrir ici cette rubrique (qui renvoie elle-même au site lucingeois qu'on consultera avec profit). Citons d'ailleurs à ce sujet le texte "Lug à Lucinges"  ou encore ceux intitulés successivement "Retour à Lucinges", "Le matin à Lucinges" (voir plus globalement le "verger savoyard" du recueil L'Horticulteur itinérant) ou encore "Ce qu'on voit depuis l'Ecart". "Ecart" dont on sait qu'il désigne aussi bien le lieu même de résidence de l'écrivain qu'un certain penchant fouriériste à l'oeuvre dans son écriture.
- Voir Pascale Mermillod : - "100 livres d'artistes avec Michel Butor : le rendez-vous des mots et de la plasticité", jeudi 28.05.2009, leMessager.fr.
- Matières(s) à lire, poésie à toucher, 2ème Salon du Livre d'artistes et de la Création éditoriale, le vendredi 30 septembre, samedi 1er et dimanche 2 octobre 2011. "Lors du 2ème Salon du Livre d'artistes et de la Création éditoriale de Lucinges (Haute-Savoie), l'écrivain Michel Butor parle du Livre et du Dialogue qu'il noue avec les sculpteurs, les peintres, les photographes et ses éditeurs. (30 septembre 2011)". Voir des extraits sur la Toile. Voir aussi Pierre Ménard. Au programme figure également la projection du film Sur le vif / rencontre avec Michel Butor, le 30 septembre et l'exposition Déploiements Bertrand Dorny-Anne Walker.
- Voir Martine Jaquemet, 2011.
- Matière(s) à lire, poésie à toucher, troisième salon du Livre d'artistes et de la Création éditoriale (28, 29 et 30 septembre 2012), en présence de Michel Butor. Voir notamment ici Maison hantée, Danse des monstres marins, Christoph Weiand et Appel.
- En 2013, le fonds Michel Butor de la Maison du Livre d'artistes de Lucinges "compte près de 700 livres d'artistes réalisés par l'écrivain avec plus de cent trente plasticiens. Il s'agit d'oeuvres d'art originales sur papier ou sous forme de livres-objets acquises par la Mairie dépuis 2009 grâce à des dons (de Michel Butor et d'artites) et au mécénat de la fondation Crédit Agricole" (voir à ce sujet le site de la fondation où on peut lire notamment : "11 juillet 2012. Une subvention pour les livres d’artistes. / Après la visite de l’exposition Pierre Loup et les poètes, commentée par Michel Butor, Jean-Pierre Paviet, président et Jean-Yves Barnavon, directeur général du Crédit Agricole des Savoie, Paul Voiron, président du fonds d’intervention mutualiste, Anne-Marie Desbiolles, présidente de la commission Patrimoine régional et Noëlle Dautzenberg, déléguée générale de la Fondation Crédit Agricole - Pays de France ont remis à Jean-Pierre Bordet, maire de Lucinges, une subvention de 30 000 € pour l’acquisition d’une collection de 400 livres d’artistes.").
- Après la décision du nouveau maire de Lucinges de mettre fin aux manifestations autour du livre d'artiste dans sa commune, on peut lire sur ledauphine.com / Haute-Savoie / Lucinges, le 8 octobre 2014 : "Michel Butor : « Je suis ulcéré c’est une sottise sans nom ». Joint par téléphone, l’écrivain ne mâche pas ses mots à l’endroit du maire : « Ce beau projet marchait très bien mais la nouvelle municipalité n’est ..."
- L'Association Livres d'Artiste 74 Michel Butor présidée par Martine Jaquemet organise les 3 et 4 octobre 2015 à Lucinges la fête du livre d'artiste avec pour invité d'honneur Michel Butor lui-même. Voir à ce sujet Béatrice Mogenier.
- "Lucinges: l’écrivain Michel Butor inhumé ce matin" et "A Lucinges, Michel Butor avait choisi de se mettre « à l’écart »", sur "lemessager.fr" les 29 et 31 août 2016.
- Samedi 15 et dimanche 16 octobre 2016, "Fête du livre d'artiste : Michel Butor - 90 ans", avec des interventions notamment de : Elodie Bouygues, Isabelle Roussel-Gillet et Mireille Calle-Gruber.
- Voir aussi Guillaume Raymond, 2016.
Lukacs, Georges :
- Voir Lucien Goldmann.
Lumaca golosa (edizioni) :
Voir Daniele Ferroni.
- Regard, 2011.
- La main parlante - La main voyante, 2013.
- Dans le désordre des choses, 1 et 2, 2013.
- Les poisssons meurent aussi, 2014.
- Sol sylvestre, 2015.
- Elégie du gastéropode, 2015.
- Les poissons meurent aussi, 2015.
- Laon qui passe, 2015.
- Elégie du gastéropode, 2016.
- Laon qui passe, 2016.
Lumêga Lova, La (éditions) :
- Aux deux bouts de la vie, 2005.
Lunal, Serge :
"Il est né en 1946 à Montpellier. Vit et travaille à Nîmes. Sa peinture s’insère dans un champ référentiel très large, entre esthétisme et avant-garde" (Skimao).
Au-delà de l'horizon, Rivières éditions, 2006 (CDE). Avec "trois peintures, à pleine page, par Serge Lunal. Tirage limité à 12 exemplaires sur vergé d'Arches, signés par l'artiste et l'auteur, au crayon, à la justification." Voir aussi # Anne Walker, 1990.
Oxford, Rivières éditions, 2006 (CDE). Voir aussi # Michael Holland.
Lusk, Edward J. :
- "Conditioning and Geometric Harmonizing : 'Des autres machines de Butor'", Neophilologus, 1995, vol. 79, n° 2, pp.227-34 (JHD).
Lüthi, Ariane :
- Compte rendu du livre d'entretiens de Michel Butor avec Roger-Michel Allemand dans les Cahiers critiques de poésie, n°19, 2010, p.222.
Lüthi, Gérard :
Photographe né en 1957 à Moutier, Gérard Lüthi est membre photographe de l'association Focale depuis 1990. Les oeuvres de Gérard Lüthi sont présentes dans de nombreux ouvrages et figurent dans de nombreuses collections.
- Natures mortes 1997-2003, 70 photographies de Gérard Lüthi, texte de Michel Butor, Ides et Calendes éditions, coll. Photoarchives, 2004.
- "De la couleur en photographie", pour Michèle Auer et Gérard Lüthi, texte lisible sur le site de Raphaël Monticelli et repris dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.1125-1128, sous le titre "Du monochrome en photographie".
Lutz, Philippe :
Directeur de la médiathèque de Sélestat (Bas-Rhin), organisateur de l'exposition "Michel Butor et ses photographes". Il a établi une bibliographie des oeuvres de Butor avec ses photographes dont ce site a largement profité (mention : PL). Qu'il en soit vivement remercié. Par ailleurs, on peut lire sur le site de Raphaël Monticelli le texte "Souvenirs photographiques", pour Philippe Lutz, qui fait partie du catalogue de l'exposition mentionnée ci-dessus.
- En réalité la composition du texte "Souvenirs photographiques" du catalogue (Michel Butor : un viseur dans ma tête, c'est ainsi qu'il se nomme) et de celui du site de Monticelli n'est pas la même. Si le texte du catalogue intègre "Le noir et le blanc" (voir H. P. Gassner), le site ne le reprend pas. En revanche le site reprend "Les fenêtres", pourEdouard Boubat, sous le titre "Le photographe à la fenêtre" et y ajoute "Note sur la couleur". C'est cette dernière composition que le t.X des Oeuvres complètes reprend pp.1168-1179, dernier texte de ce recueil.
Luxe pauvre, Le (éditions) :
- Ebullition, 2010.
- Effervescence, 2010.
- Apparition, 2011.
- Rêve parisien, 2011.
- Vagues et galets, 2011.
Luze, Catherine de :
- Catherine de Luze : passages : [exposition] Académie de France à Rome, Villa Médicis, octobre 1981 / [avec des textes de Catherine de Luze, Henri Michaux et Michel Butor] (Sudoc). Ce catalogue d'oeuvres (photo)graphiques contient, outre un texte de présentaiton de l'artiste, plusieurs courtes citations en français et en italien dont la dernière est tirée du dernier chapitre de La Modification (p.274 de l'édition 10/18 de 1970).
Lyamlahy, Khalid :
- "Michel Butor, dernier envol", sur "actualitte.com" le 25 août 2016. "Vous venez de lire que Michel Butor est parti. Vous relisez la nouvelle, et, dans le creux de votre blessure, vous essayez en vain de vous rassurer en vous répétant que le dernier envol de l’homme n’est peut-être qu’un premier retour de son œuvre."
Lycée de Bayeux (éditeur) :
- Pavane, 1997.
Lydon, Mary :
- "Sibylline Imagery in Butor's La Modification", Modern Language Review, n°2 (April 1972), pp.300-08 (FSA).
- "Love Letters : Michel Butor and Visible Language", Visible Language, XII, 3, été 1978, pp.255-268 (SCC).
- "Michel Butor, monstre de lecture", The French Review, v.52, n°3, February 1979, pp.423-431 (en anglais).
Perpetuum Mobile : A Study of the Novels and Aesthetics of Michel Butor, The University ol Alberta Press, 1980. Essai suivi d'une intéressante bibliographie. Comptes rendus de Dean McWilliams, Lois Oppenheim, Stuart Sykes, Jennifer Waelti-Walters, Barbara Mason, Keith Aspley, Liliane Welch, George H. Bauer, Léon Roudiez.
- "Votre Faust as Total Art-Work", World Literature Today, n°2, Spring 1982, pp.278-281.
- "Oppenheim, Lois. Intentionality and Intersubjectivity", The French Review, n°6 (May 1982), pp.911-12 (FSA).
Lynch, Mary :
- "La structuration et le fonctionnement de l’absence dans l’œuvre d’Alain Robbe-Grillet et de Butor", dans Dissertation Abstracts, XXXVIII, 1977-1978, 5512A. Compte rendu : thèse Univ. of Western Ontario (Canada), 1977 (BderF).
Lyon, Anne-Marie :
- Voir # A fleur de peau, 1985.
Lyons, Terese :
- "Nine Classics of Japanese Art (from Floatings from East to West)", translated by Terese Lyons, Sub-Stance, n°33/34, 1982, pp.3-25.
Lyotard, Jean-François :
Philosophe, il est mort en avril 1998 à l'âge de 73 ans.
- Lyotard, Jean-François : Discours, Figure, Klincksieck, 1971, pp.360-377. L'auteur examine ici la relation texte-image dans "L'appel des Rocheuses" publié dans Réalités avec quatre photographies d'Ansel Adams et Edward Weston d'une part et le "texte" "Les Montagnes Rocheuses" d'Illustrations d'autre part.
- "Eocène", pour J.-F. Lyotard, Travaux d'approche, 1972.
- Dans Répertoire IV, 1974, l'essai "Les mots dans la peinture" lui est dédié.
- "Biblioclastes", (Chroniques de) L'art vivant, n°47, mars 1974, pp.9-12. Extrait de l'intervention suivante. On y lit notamment : "Butor est le banquier philanthrope du langage, le Carnegie des mots".
- "La confession coupée", Colloque de Cerisy/Butor, UGE, 1974, pp.124-146. Intervention suivie d'une discussion.
"Le début d'un voyage", Le Monde, 7 février 1975, p.20. Butor y fait l'éloge du livre de Jean-François Lyotard, L'Economie libidinale.
"Excuse en orbite", Envois, 1980, pp.93-95. Ce texte est d'abord paru dans la revue L'Arc, n°64, 1976.
-  "Sites et récits de sites" dans Michel Butor, Traitement de textes, Dominique Bedou éditeur, 1985, pp.9-14.
- La Bibliothèque littéraire Jacques Doucet conserve un texte autographe de Jean-François Lyotard portant le titre : "Présentation de Michel Butor" datant du 17 février 1989. Voir à l'adresse suivante  : http://www.calames.abes.fr
- "Quant à l'oeuvre Butor : entretiens avec Michel Butor, Jean Starobinski et Jean- François Lyotard", Revue des sciences humaines, Narrer. L'art et la manière. T. LXXXXV, n°221, janvier-mars 1991, entretiens avec Mireille Calle-Gruber. Extraits de trois entretiens parus dans :
- Les Métamorphoses Butor, éditions le Griffon d'argile et PUG, 1991, pp.59-73. Entretiens de Mireille Calle-Gruber avec Michel Butor, Jean-François Lyotard, Béatrice Didier, Jean Starobinski,Françoise van Rossum-Guyon, Lucien Dällenbach, Henri Pousseur,Helmut Scheffel et Michel Sicard.
- "Recollections on Jean-François Lyotard", for Robert Harvey, dans Jean-François Lyotard : Time and Judgement, Yale French Studies, number 99, 2001, pp.6-9. Lisible en anglais sur internet. Voir aussi suivant :
- "Souvenirs sur Jean-François Lyotard", pour Robert Harvey, article lisible sur le site de Raphaël Monticelli et repris dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.495-497.
- Voir B. Tane, 2013.
Lyric (éditions) :
- # L'Empereur des algues, 1998.
- # Les Couleurs de l'eau, 1999.
- La Fontaine de jouvence, 2000.
- # Vers l'été, 2000.
Page d'accueil    .................................      Table des index
 

M
comme

Manuscrit - Marché - Mathématiques - Mer - Métamorphose - Mexique
- Molière- Montagne - Moyen Age - Musée - Musique
et aussi Montage

Mabana, Kahiudi Claver :
- "Michel Butor (1926-2016) est mort", sur "http://clavermabana.blogspot.fr/" le 25 août 2016.
Maccheroni, Henri :
Peintre, photographe, graveur et poète, il est né en 1932. Vit et travaille à Paris et à Nice.
- L'Invitation de l'origine, "1 photographie de Henri Maccheroni, poème manuscrit de Michel Butor, 1968, 30 x 24 cm, 37 exemplaires, signés par les auteurs. La photographie appartient à la série des 2000 photos du sexe d'une femme, réalisées entre 1969 et 1974" (PL). Voir infra 2000. Voir aussi Octogénaire, 2006 et Trois poèmes, 2009.
"Rêve d'archéologies blanches", pour Henri Maccheroni, dans le catalogue Henri Maccheroni, archéologies, Musée d'art moderne-Céret, juillet-août-septembre 1975. Comprend également des textes de Jean-Louis Roure et Roger Galizot. Reprise :
- "Rêve d'archéologies blanches", pour Henri Maccheroni, dans : Henri Maccheroni, Bibliothèque de Nice I, "fragment du journal"; Bibliothèque de Nice II, "archéologies blanches II", juin-juillet-août 1976, ville de Nice. "Le présent catalogue fait suite à celui publié l'été 1974 par la Bibliothèque de Nice, à propos de l'exposition : "Henri Maccheroni. Oeuvres graphiques 1958-1963". Voir supra et infra 1977 et 1991.
Provision, "Un peu de sable et un poème de Michel Butor sur une aquarelle pliée d’Henri Maccheroni, enfermés dans un bocal à confiture (15 ex.)", 1976. Reproduit p. 77 du catalogue Michel Butor à Nice, 2004.
-"L'oeuvre-mot", pour Henri Maccheroni, "ÉDITEUR : Paris : [s.n.], 1976. DESCRIPTION : leaf [20] ; 30 cm.  NOTES : "Préface pour l'exposition de Henri Maccheroni à la galerie l'Oeil 2000, Paris, en 1976." (BAC). Voir suivant :
"L'oeuvre-mot" et "Les archéologies blanches, II" (dans un dossier sur Henri Maccheroni), Silex, n°2, janvier 1977, pp.125 et 126-129. Voir aussi suivant et infra 1980.
- Figure, archéologies blanches II, Galerie Loureglio, Nice, 4 février 1977. Ouvrage manuscrit au crayon, réalisé à 19 exemplaires. Voir précédent.
- "Le rêve des archéologies blanches", Troisième dessous, Matière de rêves III, 1977, pp.102-140. Voir supra et infra.
"Le parlement des idoles, rochers près de Saint Barnabé, Alpes Maritimes, avec Henri Maccheroni et Robert Geslin", Création, T.XII, 4e trimestre 1977, pp.57-62. Voir infra 1979 et 2010.
-"Fouilles", avec Henri Maccheroni, NRF, n°298, 1er novembre 1977, pp.1-10. Textes repris dans Quadruple fond, 1981. Voir aussi infra 1979.
- Voir Kolar, 1978.
- "Avant le dialogue des vifs", dans Henri Maccheroni, Direction des musées de Nice/Galerie de la marine, catalogue de l'exposition "Archéologies" qui eut lieu du 28 avril au 3 juillet 1978. Ce catalogue contient en outre une lettre de François Pluchart et un texte de Michel Sicard. Texte repris dans Frontières, 1985, dans la revue Orée, 1991 et dans A la frontière, 1996. Voir aussi 1981 et suivant :
- ""Avant le dialogue des vifs", Figure-Danger, "Archéologies Blanches II" Henri Maccheroni et Michel Butor (Draguignan : Librairie Galerie Lo Païs, [3-24 février] 1979" (FSA). Voir supra et infra.
"Loin d'Elseneur", illustration d'Henri Maccheroni, dans Poètes à Nevers, 1979, 1p. et dans Poètes au bord de la Seine, 1er-28 mars 1979, p.11 (Métaphores).
Le Parlement des idoles, "rochers près de Saint-Barnabé, Alpes Maritimes, photographies de Robert Geslin, texte de Michel Butor, aquarelle de Henri Maccheroni, 1979, 31 p.; 30 x 40 cm, 3 exemplaires nominatifs et 11 autres exemplaires, tous manuscrits" (PL). Voir supra 1977. Reprise du texte seul :
- "Le parlement des idoles" avec Henri Maccheroni et Robert Geslin, "Sans feu ni lieu", "Petit vocabulaire d'automne" pour Georges Raillard et "Zornagore (une saga)" avec et pour Jacques Guyonnet, dans Jean-Marie Le Sidaner, Michel Butor, voyageur à la roue, Encre éditions, 1979, pp.73-135. Voir aussi Delaporte, 1985 et infra 2010.
- "Poema sobre una serigrafia de Henri Maccheroni", Espiral revista, 8, 1980 (Yale University Library Catalog).
"Autres fouilles", avec Henri Maccheroni, Ubacs, n°6, 1979, pp.67-77. Reprises (sauf la dernière) dans Quadruple fond, 1981.
- "Archéologies Blanches II (1977)" par Henri Maccheroni et Michel Butor, Poésie d'ici, printemps 1980, pp.22-23.
"L'oeuvre-mot pour Henri Maccheroni", Métaphores, n°1, avril 1980, p.32. Voir supra 1977.
Tarot, texte de Michel Butor sur vingt-et-une sérigraphies plus une carte blanche d'Henri Maccheroni, Maryse Candéla éditeur, 1980. Ouvrage tiré à 64 exemplaires, soit 4 exemplaires nominatifs et 60 exemplaires numérotés de 1 à 60 tous signés par les auteurs. Ces exemplaires constituent l'édition originale achevée d'imprimer en sérigraphie sur vélin arches le 14 mars 1980 par André Dupertuis à Eygalières pour le compte des éditions Maryse Candela à Cannes. Les sérigraphies se composent de trois "signes" : +, X et O répartis sur sept séries de couleur : blanc, noir, rouge, acier, écu, jean et tigre. Texte repris dans Germain Roesz, Essais sur l'archéologie du signe d'Henri Maccheroni, pour Henri Maccheroni, L'Harmattan, 2008, pp.73-78.
- Vanité, conversation dans les Alpes-Maritimes, éditions Balland, coll. le Commerce des idées, 1980. Entretien avec Henri Maccheroni et Michel Launay. Le texte sera repris dans Répertoire V, 1982.
- "Entretien sur Maccheroni, fragment", Opus international, n°75, hiver 1980, pp.41-44, entretien avec Michel Sicard (premier état du début de Problèmes de l'art contemporain, 1983, voir infra). Voir aussi Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, V.III, pp.79-87.
"Le dialogue des vifs", adressé à Henri Maccheroni, Le Nouvel Hebdo, de Nice et région, n°4, 24-30 décembre 1981, p.24. Voir supra 1978.
- La Vallée des dépossédés, texte manuscrit de Michel Butor, cinq photographies et quatre collages d'Henri Maccheroni, 1981. Ouvrage tiré à 11 exemplaires. Texte repris dans Explorations, 1981,Exprès, 1983, Le Génie du lieu 6, 1991 et la revue Littérales, 2006. Voir infra et aussi Méandres.
- Sans [sic]dessus dessous, "chez l'auteur, 1981" (CDE). Quant à FSA, il note "Sang dessus dessous, 2 pliages-collages (Nice : 1981), 5 ex." Voir infra 1991.
Métro, texte manuscrit de Michel Butor, huit collages d'Henri Maccheroni, 1981. Tiré à 11 exemplaires.
- "La vallée des dépossédés", pour Henri Maccheroni, Explorations, 1981, pp.67-69. Voir infra et supra.
"Ballade du sexe féminin", pour Henri Maccheroni, Treize à la douzaine, 1981. Ballade reprise dans :
- Liminaires et préliminaires, 1982, Le corps d'amour, 1982, Exprès, 1983, dans Maccheroni, 2000 photographies du sexe d'une femme, 2000, dans Michel Butor : rencontre avec Roger-Michel Allemand, 2009, p.51 et dans Par le temps qui court, 2016. Voir infra et aussi Marti Pey, 2014. Quant à F. C. St Aubyn, il indique : "Ballade du sexe féminin", Henri Maccheroni : Photographies, Aix : Librairie Quotidienne, 16 mai-9 juin 1980, 1 p.
L'Horizon vertical, "(mr) L'écume des jours, 1982" (CDE). Le Catalogue de la Bibliothèque de Nice (CBN) précise, sans toutefois donner de date : "ms de Michel Butor ; sérigraphie de Henri Maccheroni. Editeur(s) : Montpellier : Galerie L'Ecume des jours. Description : Triptyque depl. : texte reprod. en fac-sim., ill. ; 38 x 19 cm. Note(s) : Tiré à 60 ex. - tous signés par les auteurs - par la Sérigraphie Dupertuis, à Eygalières".
- "Entretien", 1982.
- "Fouilles en activité", pour Henri Maccheroni, Brassée d'avril, 1982, pp.111-116.
- "Vanité, conversation dans les Alpes-Maritimes", pour Henri Maccheroni et Michel Launay, Répertoire V, 1982, pp.275.298. Voir supra 1980.
- "Ballade du sexe féminin", dans Le corps d'amour, 35e volume de la collection Ecbolade, 1982, pp.25-26. Voir supra. Reprise :
- "La vallée des dépossédés" et "Ballade du sexe féminin", Exprès, 1983, pp.80-82 et 155-156. Voir infra et supra.
Almageste, "21 sérigraphies-collages, Nice, 1983; 1 ex." (MS). Quant à Claire Simonin, elle note : "Almageste. Avec HM. Texte de B., 21 collages de M. 41x 61. Un exemplaire, 5 autres prévus, publication du texte in : Silex, n°22. Grenoble, 3e trimestre 1982, p.124". Texte repris dans Le Génie du lieu 6, 1991. Voir infra. Voir aussi Brassée d'avril, 1982. Texte repris également dans Germain Roesz, Essais sur l'archéologie du signe d'Henri Maccheroni, pour Henri Maccheroni, L'Harmattan, 2008, pp.81-90.
Problèmes de l'art contemporain à partir des travaux d'Henri Maccheroni, entretiens avec Michel Sicard, éditions Bourgois, 1983, 173 pp. "Texte illustré par quelques reproductions sélectives touchant aux aspects du signe dans la peinture d'Henri Maccheroni mais suivies d'un descriptif exhaustif par l'artiste de l'ensemble de ses séries." Compte rendu de L. S. Voir aussi supra 1980.
- "Dialogues de la plume et du pinceau. Cinquième estampe : croisement", pour Patrice Pouperon,Mehdi Qotbi, André Villers/ et dans la profondeur sous les ratures/ Gregory Masurovsky, Henri Maccheroni, Hors-d'oeuvre, 1985, p.90.
- "Avant le dialogue des vifs", pour Henri Maccheroni, Frontières, 1985, pp.78-79. Voir supra et infra.
- Participe à l'exposition Autour de Michel Butor, 1985.
- "Entretien avec Michel Butor, La Villa Arson", La Correspondance littéraire, 1986, unique numéro d'une revue dont le contenu se réduit à cet entretien avec Henri Maccheroni et qui porte à la fois sur la Villa Arson à Nice et sur la notion de post-modernité. Entretien daté du 21 juin 1986.
- Michel Butor et Henri Maccheroni, Œuvres croisées 1975-1985, la casa Usher, 1986. Contient notamment un essai de François Aubral, "L'œuvre croisée : Butor, Maccheroni", pp.8-11 et # "Pique-nique au pied des pyramides", pp.24-26 (repris dans Avant-goût II, 1987, Echanges, 1991, Le Génie du lieu 6, 1991 et Transit, 1992. Voir infra), plus une bibliographie Butor-Maccheroni, p.46. Voir à ce sujet l'étude de Danièle de Ruyter-Tognotti, 1992.
- "Pique-nique au pied des pyramides", Avant-goût II, 1987. Voir supra et infra.
- "Bleu comme Egypte-Bleu", dans Les Egypte-Bleu d'Henri Maccheroni au musée égyptien de Turin, Dys édition, octobre 1989, pp.17-19. Ouvrage publié à l'occasion de l'exposition qui s'est tenue du 13 mai au 27 juin 1987 à Turin. A ce sujet le catalogue de la bibliothèque municipale de Nice (CBN) signale : "[Henri Maccheroni] [texte imprimé] : Egypte bleu, peintures récentes (1986 - 1987) / Michel Butor ; [Christian Delacampagne]. - Le Caire : Centre culturel français du Caire, 1988. - [4] p. : ill., couv. ill. en coul. ; 21 cm.
Publié à l'occasion des deux expositions qui se sont tenues au Caire, à la galerie Mounira et à la galerie Héliopolis, du 22 février au 19 mars 1988. Henri Maccheroni et Michel Butor en Egypte : "pique-nique aux pyramides", animé par Michel Butor et Henri Maccheroni, 20 février 1988. Texte de M. Butor : "Egypte bleu, pour Henri Maccheroni", Gaillard, 22 décembre 1987".
- "Avant le dialogue des vifs", pour Henri Maccheroni, Orée, n°1, avril 1991, pp.34-35.
- "Pique-nique au pied des pyramides", Echanges,carnets 1986, Z'éditions, 1991, pp.71-77, Le Génie du lieu 6, 1991, et Transit, 1992, notamment. Voir infra et supra.
- Patience, disposée pour Robert Davreu, éditions Métailié, 1991. Livre composé de six parties dédiées respectivement à François Garnier, Julius Baltazar,Jean-Luc Parant, Mehdi Qotbi, Manuel Casimiro et Bertrand Dorny et "aussi à l'intention de Marcel Alocco, Axel Cassel, Pierre Canou, Nathalie Dasseville, Michel Gérard, Jeanne Gérardin, Maxime Godard, James Guitet, François Jeune,Jiri Kolar, Guido Llinas, Henri Maccheroni, Patrice Pouperon, Antonio Saura,André Villers et Marie-Jo".
- Participe à l'exposition Passage de Butor II, 1991.
Le Génie du lieu 6 avec Henri Maccheroni, préface de Luc Ferry, envoi de Pierre Restany, requête de Michel Leter, éditions Alessandro Vivas, 1991. Tiré à 700 exemplaires dont 31 de tête : "les 31 exemplaires de tête numérotés en chiffres romains, les hors commerce et les nominatifs contiennent chacun une oeuvre originale d'Henri Maccheroni, de la série Emblèmes de la ville, sur laquelle Michel Butor a manuscrit un fragment de texte provenant de Spin." Contient :
# "Ballade du pugiliste niçois" (voir infra 1994, 2003 et 2010),
"Rêve d'archéologies blanches",
# "Sang dessus dessous" (texte repris dans Octogénaire, 2006, p.119),
# "Le signe en deuil" (texte repris dans Octogénaire, 2006, pp.120-121),
"Almageste",
# "Pique-nique au pied des pyramides",
# "La vallée des dépossédés",
# "Manhattan invention" (ce texte est en réalité un extrait de Mobile, pp.317-321, repris dans # Anthologie nomade, 2004),
"Défense d'afficher" (voir Janine).
#"Bronze" (texte repris dans Octogénaire, 2006, p.122),
# "Hommage à Malévitch" (texte repris dans Octogénaire, 2006, p.123),
# "Terres africaines" (repris dans Collation, 1991 et Ici et là, 1997. Voir aussi Youl, 2003),
# "Spin" (repris dans Collation, 1991, Transit, 1992, Collation, 2003 et # Anthologie nomade, 2004) ,
# "Still Life" (repris dans Collation, 1991 et Collation, 2003), et
# "Méditations archéologiques" (voir à ce sujet Colette Mourey, 2015).
- Voir Collation, 1991, où se trouvent repris "Terres africaines", "Spin" et "Still Life".
- Danièle de Ruyter-Tognotti, 1992.
- Transit, 1992, reprend "Pique-nique au pied des pyramides" dans "Seize hommages à l'artisan de la vallée" et "Spin", p.B 189.
- "Ballade du pugiliste niçois", pour Henri Maccheroni, "... Avec vingt peintres (Première partie)", Rémanences, n°3, septembre 1994, pp.138-139. Voir supra 1991 et infra 2003.
- Michel Butor ou la résistance, 1994.
- Michel Butor, Henri Maccheroni, In ictu oculi, in memoriam Gustave Flaubert et Juan Valdès Leal, 1995. Cet ouvrage manuscrit a été réalisé en six exemplaires. Il est composé de sept parties. Chacune a pour thème l'un des sept péchés capitaux : la paresse, la gourmandise, l'avarice, la colère, l'envie, l'orgueil et la luxure. Le texte est repris sous le titre # Thrène en 2001, dans Rescapés 2en 2006 et dans le volume XII des Oeuvres complètes, 2010.
- Participe à l'exposition 25 artistes autour de Michel Butor qui s'est déroulée du 10 février au 5 mars 1995.
- Henri Maccheroni, "Lettre à Yvan Mécif", Rémanences, n°6, 1996, p.106.
- Trêves et rêves, Jérusalem, 1996.
- #Au pied du mur, gravure d’Henri Maccheroni, texte manuscrit de Michel Butor, 1996. Tiré à 9 exemplaires.
- "Avant le dialogue des vifs", pour Henri Maccheroni, A la frontière, poèmes, éditions de la Différence, 1996, pp.142-144. Voir supra.
- Michel Butor, Henri Maccheroni,Oeuvres croisées II, Musée Baron Gérard de Bayeux, 1996. Catalogue de l'exposition qui s'est déroulée du 1er mai au 15 juin 1996 dans le cadre des Premières Rencontres de l'Ecrit et de l'Estampe de Bayeux. Catalogue tiré à 200 exemplaires dont 31 de tête numérotés et signés par les auteurs. Avec un avant-propos "oeuvre croisée - oeuvre unique" de Antoine Verney, Conservateur de Musée Baron Gérard, pp.4-7, une "Ballade des deux croisés", pour Michel Butor et Henri Maccheroni de Yehuda Lancry, pp.8-11 et d'un "Journal de lectures" par Raphaël Monticelli, pp.12-45 et, pour terminer, des "Notes générales sur les oeuvres croisées Michel Butor/Henri Maccheroni", pp.46-47.
- "Terres africaines", pour Henri Maccheroni, Ici et là, 1997, p.19. Voir supra 1991.
- Suaire pour une odalisque, "Barde la lézarde, 1997" (CDE). Tiré à 149 exemplaires. Texte repris dans L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.262-268. Un extrait en est paru dans L'Imbriaque, n°20, hiver 1997/98, p.2.
- Participe à l'exposition Treize artistes avec Michel Butor qui s'est tenue à Thonon-les-Bains du 4 octobre au 2 novembre 1997.
- 22 artistes avec Michel Butor, catalogue de l'exposition présentée à la Médiathèque Louis Aragon du Mans, 1998, pp.36-37.
Prolongement de la ville et de quelques autres lieux, "1 photographie de Henri Maccheroni extraite de la série Cimetière du Père Lachaise, texte de Michel Butor (réédition de Rêves d'archéologies blanches), Nice : Bibliothèque de l'Université, 1998, 32 x 23 cm; 500 exemplaires dont 21 de tête avec une photographie originale de Paris, ville-ténèbres" (PL).
"Poèmes : # "L'annonciation", pour le compagnon horloger (Patrice Pouperon), p.147; # "Personne déplacée", pour le batteur de pays (Allan Ginsberg), p.148; #"Sur le chemin du retour la reine de Saba songe à la Jérusalem future", pour Henri Maccheroni, p.149 (poème repris dans L'Horticulteur itinérant, p.274, voir aussi infra 2000); #"A la recherche de la rose perdue", pour Gregory Masurovsky, pp.150-153; # "Carrefour", pour Henri Maccheroni", pp.154-155 (texte repris dans Octogénaire, 2006, pp.124-125; voir aussi Youl, 2005), Le Nouveau Recueil, n°50, mars-mai 1999, pp.147-155.
- Participe à l'exposition 28 Artistes avec Michel Butor qui a eu lieu à la Cité des artistes du Fort du Bruissin à Francheville du 10 septembre au 7 novembre 1999.
- Participe à l'exposition 32 artistes avec Michel Butor qui s'est déroulée du 15 septembre au 15 novembre 2000.
- # "Sur le chemin du retour la reine de Saba songe à la Jérusalem future",  pour Henri Maccheroni, dans l'anthologie de poésie contemporaine, Poète toi-même, Le Castor astral, 2000, p.30. Voir supra 1999.
- Récapitulation 2000, poèmes de Michel Butor, estampes d'Henri Maccheroni, Jacques Clerc,La Sétérée, mars 2000, "pour Henri Maccheroni, pour Jacques Clerc". Ouvrage tiré à 75 exemplaires plus quelques hors commerce. A raison d'une strophe par siècle (en réalité un dizain d'octosyllabes et un quatrain de vers de cinq syllabes), ce sont deux mille syllabes qui naviguent sur ces pages. Texte repris dans Michel Butor par Michel Butor, 2003, pp.256-266 et dans Par le temps qui court, 2016.
- "L'invitation de l'origine", "Ballade du sexe féminin" (voir supra) et "Egypte", pour Henri Maccheroni, dans Maccheroni, 2000 photographies du sexe d'une femme, Obliques, Le Magasin universel, 2000, pp.47, 60 et 67.
- Tombes titubantes, poèmes de Michel Butor, photographies d'Henri Maccheroni, Ides et calendes, coll. Photogalerie, 2000. "L'édition originale de cet ouvrage comprend 1000 exemplaires dont 10 exemplaires de tête, numérotés 1/10 à 10/10, signés et présentés dans un coffret accompagnés d'un tirage original." Précédé d'un entretien de Michèle Auer avec Henri Maccheroni.
- Participe à l'exposition 37 artistes avec Michel Butor qui s'est déroulée du 21 février au 7 avril 2001 au Musée Savoisien et à la Médiathèque Jean-Jacques Rousseau à Chambéry.
- Voir aussi # Thrène, 2001.
- #Paris ville-ténèbres, poèmes (huitains "carrés" - "Le spectre de François Villon ..." -) de Michel Butor, 52 photographies (comme dans Tombes titubantes) d'Henri Maccheroni, éditions Léo Scheer, 2001. L'ensemble est précédé de la # "Ballade du noctambule photographe" (voir infra 2003). "De l'édition originale de Paris ville-ténèbres, 52 exemplaires ont été réservés pour en constituer l'édition de tête. Numéroté en chiffres romains et signé par les auteurs, chaque exemplaire de cette édition de tête est accompagné de l'une des photographies reproduites dans Paris ville-ténèbres. Toutes les photographies sont signées par Henri Maccheroni et numérotées suivant leur ordre dans le présent ouvrage." Compte rendu de Tessa Tristan. Une exposition sous le même titre s'est également tenue à la Maison Européenne de la Photographie de Paris en octobre 2001. Une conférence réunissant Butor et Maccheroni eut lieu le 11 de ce mois. Voir suivants :
- "Paris, ville-ténèbres, sur des photographies nocturnes d'Henri Maccheroni", Les Temps modernes, n°617, décembre 2001/janvier-février 2002, pp.177-184. Reproduction partielle du texte précédent.
- "Paris, ville-ténèbres", autre reproduction partielle de l'ouvrage qui précède, L'Animal, n°11/12, hiver 2001-2002, pp.41-64.
- Participe à l'exposition Michel Butor : Rencontre - Trajectoire, 2001.
- Participe à l'exposition Quarante-trois artistes avec Michel Butor, qui s'est déroulée du 25 janvier au 24 mars 2002 au Conservatoire d'art et d'histoire d'Annecy.
- Participe à l'exposition "Michel Butor et ses photographes", 2002.
- Nymphéas, "Michel Butor ; ill. d'Henri Maccheroni. Editeur(s) : Paris; Hendaye : S.n., 2002 Description : 8 feuillets en triptyque non reliés : ill. en coul., couv. ill. en coul. ; 33 x 31cm. Note(s) : Texte manuscrit de Michel Butor. - Cet ouvrage, réalisé à Paris et à Hendaye en 2002, est enregistré dans le catalogue de L'Ecart sous le n° 1066 et porte les signatures des deux auteurs. Ex. n 6/6" (CBN). Le texte "Nymphéas" intègre en outre sept des neuf strophes du poème "L'astrologue tombé dans un puits de science", lisible également sur le site de l'auteur à sa suite.
- Tocsin, "Michel Butor ; ill. Henri Maccheroni. Editeur(s) : Paris; Lucinges : S.n., 2002. Description : 8f. non paginées (dont 6 numérotées) sous couv. cartonnée : ill. en coul., couv. ill. ; 46 X 32 cm. Note(s) : Livre manuscrit sur le thème de l'Apocalypse, réalisés à partir de 7 collages originaux de la série des "Crânes-vanités" d'Henri Maccheroni sur les attentats du 11 septembre 2001 (CBN). Tiré à 6 exemplaires. Texte repris dans Michel Butor par Michel Butor, 2003, pp.295-296 (dernier texte du recueil).
- Participe à l'exposition Michel Butor avec 18 artistes qui s'est tenue à Lucinges du 8 au 9 février 2003.
- "1) # Ballade du pugiliste niçois [voir supra 1991 et infra 2010] 2) # Ballade du noctambule photographe" (voir supra 2001), dans Au rendez-vous des amis, 2003, pp.47-49.
- Dioptrique(s) dans l'oeuvre d'Henri Maccheroni, "Tessa Tristan ; préface poème de Michel Butor. Editeur(s) : Rouen : Duchoze (Daniel);Paris : Ipsa Facta. Note(s) : L'ouvrage Dioptrique(s) a été réalisé à l'occasion de l'exposition monographique d'Henri Maccheroni à la galerie Daniel Duchoze, à Rouen (décembre 2003-janvier 2004)" (CBN).
- "Mon très cher Michel", Michel Butor à Nice, 2004, pp.19-22.
- "La vallée des dépossédés", Littérales, n°3, 2006, pp.11-13.
- Voir aussi Maccheroni, Books/Works, édité chez Black Apollo Press à Cambridge en 2007.
- Voir également Essais sur L’archéologie du signe d’Henri Maccheroni / textes réunis par Germain Roesz ; textes de Michel Butor ... [et al.] ; photographies d’Henri Maccheroni, Harmattan, 2008 où sont repris Tarot et Almageste (voir fonds Michel Butor de la Bibliothèque de l'UQAM).
- Henri Maccheroni et Michel Butor au musée paléontologique de Terra Amata de Nice. Exposition, du 21 mai au 28 novembre 2010,  intitulée "En continuité", "conçue par le plasticien Henri Maccheroni, autour de textes inédits du poète Michel Butor." Voir à ce sujet le reportage réalisé au Musée Terra Amata de Nice par Faustine Sappa pour Art Côte d'Azur(http://www.artcotedazur.fr/henri-maccheroni-michel-butor-art-et-ecriture-plus-de-30-ans-de-creation,2581.html) et repris dans Art Côte d'Azur, n°12, juillet 2010, également disponible en ligne. Voir suivant :
Les Temps suspendus, trois regards, trois sites, "Les Temps suspendus, c’est le croisement de trois regards : celui d’un grand poète, Michel Butor, d’un artiste à la renommée internationale, Henri Maccheroni, et d’un préhistorien curieux de création contemporaine, Bertrand Roussel. Ils vous emmènent à la découverte de trois sites majeurs du patrimoine des Alpes-Maritimes (la vallée des Merveilles, le gisement de Terra Amata et le plateau de Saint-Barnabé) pour une surprenante plongée dans les profondeurs du temps, hors des grands axes, de l’âge des métaux (il y a 5 000 ans), en passant par le Paléolithique inférieur (il y a 400 000 ans), jusqu’au Jurassique supérieur (il y a près de 150 millions d’années). Choisir ce livre, c’est prendre une contre-allée, ouvrir une porte, se préparer à un grand voyage...", éditions Mémoires millénaires, 2010. Butor "propose dans cet ouvrage trois poèmes : "Monologue du graveur de Merveilles", "Jusqu'au Site (Bannières pour Terra Amata)" et "Le Parlement des Idoles" (voir supra) ." Compte rendu d'Alain Freixe. Cet ouvrage donnera lieu par ailleurs à trois manifestations à : "La librairie Charlemagne à Fréjus, de 15 h 30 à 16 h 30, 211 rue Jean Jaurès. Michel Butor rencontrera son public et proposera une séance de dédicaces. / Le Centre Culturel de Saint-Raphaël, de 17 h 30 à 18 h 30 (Auditorium Saint-Exupéry - Place Gabriel Péri). Michel Butor animera une conférence sur le thème de "Michel Butor, Henri Maccheroni 35 ans de création". En présence également de Henri Maccheroni (artiste et plasticien) et avec la participation de Raphaël Monticelli. / Le musée archéologique de Saint-Raphaël, à partir de 19 h, parvis de l'église. Vernissage de l’exposition "De l’archéologie et de la ville chez Henri Maccheroni" avec Michel Butor et Henri Maccheroni qui dédicaceront leur ouvrage Les Temps suspendus" (voir l'entretien avec Virginie Shohn). Enfin dans la brochure qui accompagne l'exposition figurent également le poème "Jusqu'au Site" ainsi que la "Ballade du pugiliste niçois" qui figure de même dans le simple dépliant.
- Participe à l'exposition L'Art entre les lignes, 2011.
Graphique, les Cahiers du museur, 2012 (CDE). Voir aussi Youl, 2010.
- Voir aussi Jean-Philippe Rimann, 2013.
Le carnaval des pénitents, Leuwers éditeur, 2014 (CDE).
-"L'ombre et l'oblique, Rome avait remplacé Carthage", pour Henri Maccheroni dans Sous l'écorce vive, 2014.
Retour à Tipasa, avec Yves Ughes, la Diane française éditions, 2014 (CDE). Avec quatre photographies analogiques d'Henri Maccheroni.
- "Très cher Michel", Dix-huit Lustres, hommages à Michel Butor, sous la direction d’Amir Biglari et Henri Desoubeaux, Classiques Garnier éditions, 2016, pp.527-529.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "Au pied du mur", # "Ballade du noctambule photographe", # "Ballade du pugiliste niçois", #"Bronze", "Carré des météores" (voir aussi Bernard Alligand), # "Carrefour", # "Hommage à Malévitch", # "In ictu oculi", # "L'invitation de l'origine", "Jour de cafard" (repris dans A la frontière, 1996; voir aussi Julius Baltazar), # "Manhattan invention", # "Méditations archéologiques", # "Nymphéas", #"L'ombre de l'enfance", # "Paris ville-ténèbres", # "Pique-nique au pied des pyramides", # "Récapitulation 2000", # "Sang dessus dessous", # "Le signe en deuil", "Soupirs d'outre-deuil" (texte repris dans La Page blanche, 2002, voir aussi "Chant des Ptolémées" et "L'enfer des Ptolémées"), # "Spin", # "Still Life", # "Suaire pour une odalisque", # "Sur le chemin du retour la reine de Saba songe à la Jérusalem future", # "Terres africaines", # Thrène (pour HM et Jacques Clauzel), # "Tocsin", # "Tombes titubantes", #"Le tourbillon de Nice", # "La vallée des dépossédés" et #"La ville aux 3 000 trêves", pour Henri Maccheroni.
MacDonell, Alan :
- Quelques aspects structuraux de Degrés de Michel Butor, "ÉDITEUR : Ottawa : Bibliothèque nationale du Canada, 1989. Service des thèses canadiennes, BNC/NLC, Ottawa, Ont. K1A 0N4. DESCRIPTION : 4 microfiches (177 im.)."
Macé, Marie-Anne :
Professeur des Universités
- Auteur d'une thèse de Doctorat d'État : Recherches narratives dans la littérature française : 1970-1979, où elle étudie les oeuvres de M. Butor publiées dans la collection "Le Chemin", Gallimard : Intervalle et Matière de rêves 2 et 3. Il en existe une version résumée dans le livre, Le Roman français des années 1970,  publié aux PUR en 1995, pp. 124-126.
- Trouvé sur Fabula.org : "Colloque : Architecture, littérature et autres arts : interactions, hybridations. Du 16 février 2006 au 18 février 2006, Société Française des Architectes, 247, rue Saint-Jacques, 75005, Paris.....Vendredi 17 février 2006. 15h. Marie-Anne MACÉ, Université de Bretagne Sud, "Michel Butor, Permis de construire".
-Maeght, Adrien (éditeur) :
- Le Masque, 1966.
- Veille, 1976.
- Diego Giacometti, 1985.
Magazine littéraire :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
- Mars 1976, n°110, contient un dossier Michel Butor (ce numéro est intitulé "Michel Butor"), pp.9-27. Dossier composé d'un article de Michel Sicard ainsi que d'un long entretien, l'essentiel de ce dossier, de ce dernier avec Butor, d'un autre article signé Olivier Dugorce et de trois notices signées J. R. (Jean Roudaut) et pour l'essentiel des illustrations, de photos de Michel Butor, notamment dans le métro parisien.
Magnasco, Alessandro :
- "La conversation", sur quelques tableaux d'Alessandro Magnasco, Illustrations, 1964, pp.9-29. Paru précédemment dans Les Cahiers des saisons, n°9, février-mars 1957 et Cyanur, n°15, 17 août 1964, pp.3-9, ainsi qu'en anglais (traduction de Edward Lucie-Smith) dans Simon Watson Taylor, ed., French Writing Today, Penguin, 1968, pp.230-237. (FSA).
Magné, Bernard :
- "Don Juan dans l'ordinateur" et "Petite croisière préliminaire à une reconnaisance de l'archipel Butor dans La Vie mode d'emploi", Texte en main, n°2, été 1984, Ecrire avec Butor, pp.45-50 et 71-80.
Magnelli, Alberto :
Peintre italien, il est né en 1888 et mort en 1971.
- # Acrostiche, éditions La Porte Bleue, 2007. "Ce beau livre reproduit huit collages composés par Magnelli en forme des lettres de son nom, associés aux poèmes en acrostiches sur ces mêmes lettres qu’elles ont inspirés à l’écrivain." Voir suivant :
- Acrostiche pour Magnelli, Pagine d'Arte éditions, 2010. "Cette plaquette, le numéro 7 de la collections Ciel Vague, aux éditions Pagine d’Arte, réunit, en dialogue, images et textes : les collages d’Alberto Magnelli reproduisent les huit lettres de son nom ; les poèmes de Michel Butor, disposés en acrostiche, les illustrent. # Daniel Abadie écrit un bref essai ” Magnelli et l’objet de la peinture ” sur les collages de l’artiste. Alberto Magnelli, peintre florentin né en 1888 qui a passé la moitié de sa vie en France, jusqu’à sa mort en 1971."
- Voir Mots & figures, 2011.
Magny, Olivier de :
- "Michel Butor ou une géométrie dans le temps", Monde nouveau, n°106, décembre 1956, pp.99-106. Citons simplement la fin de cet assez long compte rendu : "Michel Butor s'est efforcé, et il est, me semble-t-il, parvenu à renouveler les méthodes d'intervention du roman dans la psychologie. A l'individu, entité close sur les avatars intimes de son moi, il oppose l'individu réel, l'individu dans le monde, c'est-à-dire une somme d'individus successifs, successivement saisis à tel moment et dans tel lieu. L'Emploi du temps inaugure ce que j'appellerais volontiers une psychologie cinématographique du moi. Parallèlement ce livre nous révèle mieux qu'aucun autre que nous ne connaisssons pas le temps en soi, l'espace en soi, mais les temps que nous vivons et nous remémorons, que nous transformons en notre durée, les espaces que nous parcourons, contemplons, où nous vivons. L'histoire entière est une juxtaposition et une superposition cosmiques de durées vécues ou rêvées dans des espaces aussi distincts que les milliards de perceptions dont ils furent l'objet. (...) L'Emploi du temps constitue donc l'une des quatre ou cinq tentatives neuves et fécondes dont la littérature romanesque se soit enrichie depuis vingt ans."
- "Michel Butor : La Modification", Esprit, janvier 1958, pp.163-165. "Michel Butor exerce ici les pouvoirs d'un étonnant génie visuel. Cette attention acharnée à tout fixer, y compris le mouvement de tout, semble l'indice d'un vertige devant la vie surmonté par une amoureuse intelligence de la vie. La méticulosité de Michel Butor évoque souvent celle d'un Raymond Roussel mais avec une exactitude moins bizarre et plus sensible. (...) On ne diminuera nullement son mérite en précisant que sa manière de lier les nuances les unes aux autres en une progressive modulation, que cette façon qu'il a d'encercler, de loin d'abord, puis de plus en plus étroitement, son propos, attachant plus d'importance à ses résonances concentriques qu'à sa formule même, indiquent son maître véritable, Henry James."
- "Panorama d'une nouvelle littérature romanesque", Esprit, n°263-264, juillet-août 1958, pp.7-11.
- "Une mésaventure didactique", Les Lettres nouvelles, mars-avril 1960, pp.83-86. Compte rendu de Degrés. "Cet ouvrage, déclare l'auteur, nous met devant un cas extrême d'ambiguïté. (...) Voici un livre qui peut apparaître comme un chef-d'oeuvre ou comme la plus fastidieuse des énumérations. (...) Degrés occupe le lieu d'un vertige entre le néant et la totalité. Michel Butor a écrit l'un des grands romans de son époque : L'Emploi du temps; deux livres remarquables : La Modification et Le Génie du lieu. L'exigence de sa recherche efface toutes les fausses réussites dont le bruit nous importune. Degrésn'est finalement qu'un possible enseveli sous une aridité de transition. Un chef-d'oeuvre d'expérience s'y dérobe dans l'échec d'une optique et d'une écriture."
- "Aux environs d'un rêve", Les Lettres nouvelles, n°13, avril 1961, pp.117-119. Pour l'auteur, "c'est comme le plus excitant des romans psychologiques que se présenteHistoire extraordinaire. Parti à la recherche de la vérité profonde d'un homme, déployant une intelligence et une ingéniosité également scrupuleuses, Michel Butor nous impose un personnage d'une profonde vraisemblance. Son Baudelaire nous intéresse et nous émeut; son Baudelaire ne le cède en rien à un Julien Sorel, à un des Esseintes, à un Charlus, au Baudelaire de Sartre dont il est la vivante antithèse."
- "Ecriture de l'impossible",Les Lettres nouvelles, n°32, février 1963, pp.125-138. Dans cet article général sur les écrivains d'aujourd'hui, où l'on peut lire, entre autres propositions contestables, qu'ils "écrivent qu'écrire est impossible" ou encore que "la littérature est aujourd'hui une littérature du non-savoir", on peut lire ce paragraphe sur Michel Butor : "Récupérer la réalité qui se dérobe, en en acceptant notre inconnaissance; en s'y installant comme dans le catalogue de ce qui est ici, et là, et plus loin, sans explication. La longue phrase de Michel Butor (Degrés) articule une énumération, donne forme à une sorte de synthèse tautologique, retient le réel dans les structures d'une espèce de tautologie. Le texte de Mobile (texte, tissu, mosaïque, d'ailleurs concertée, de choses saisies telles quelles, immobilisées, nommées, recensées, additionnées - somme par répétition des choses constatées telles quelles), le texte de Mobile se lit comme un continent se parcourt; les mots se disposent sur la page comme les choses sur le sol, les mots dans le blanc de la page comme les choses dans l'air, dans l'espace. Les choses viennent, reviennent à travers cette récapitulation aux changements lents, aux progrès imperceptibles, comme à travers l'insensible modification du paysage vu par la vitre d'un wagon en marche. Le texte s'établit dans sa coïncidence avec ce qui paraît. Le texte comme la réalité ne s'explique pas. Il apparaît, il s'impose."
Magrini, Liliana :
- "Michel Butor : strutture del reale e geometrie celesti", La Fiera Letteraria, anno XL, n°33, 29 agosto 1965, pp.5, 10 (F7B).
Magritte, René :
- "Magritte et les mots", Les Lettres françaises, n°1257, 13 novembre 1968, pp.7-8, repris dans :
- Les Mots dans la peinture, 1969, pp.77-93.
- Voir Six de carreaux, 1977.
-"Le catalogue des rencontres, complainte de Magritte", pour # Daniel Abadie, dans Magritte, galerie nationale du Jeu de Paume, 2003, pp.11-13. Voir aussi dans Daniel Abadie : Magritte : The Blue Box, Ludion, 2003.
- #"Mon Magritte préféré : l'Empire des lumières", Beaux-Arts hors-série, 2003, p.10. En 1962 déjà, Butor disait que dans "surréalisme il y a réalisme". Voici ce qu'il dit ici : "Une rue la nuit, sous un ciel de jour. J'aime beaucoup la série d'images intitulées "l'Empire des lumières", avec ce très beau titre, cette clef pour la serrure ou la porte qu'est le tableau. Elles dégagent une sensibilité de jeune homme ou d'adulte, et ont quelque chose de très poétique : le jour et la nuit bien sûr, mais aussi  une sensation du crépuscule qu'on peut avoir au moment où les lumières s'allument dans la ville et où le ciel est encore lumineux, paradisiaque. Ce phénomène peut se produire, et il y a là l'idée étrange d'un certain réalisme de Magrittte. C'est comme ces matières découpées qu'on retrouve dans nombre de ses tableaux : la découpure procède du collage et fait surgir quelque chose. Magritte nous enseigne alors à quel point nous découpons sans cesse des formes à l'intérieur de la réalité." (propos recueillis par Jean-Max Colard).
Mahieu, Didier :
Peintre et dessinateur belge, il est né en 1961.
- Didier Mahieu, "[Texte imprimé] / Michel Butor, Danièle Gillemon, Marie Joannès. - Bruxelles : Mecenart, 1995. - 1 vol. (115 p.) : ill. ; 32 cm. - (Collection "La Mémoire de l'art")" (CBN).
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "Le radeau de l'enfance", pour Didier Mahieu et Jean Miotte (texte repris dans L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.291-294).
Mahler, Gustav :
- "Le damné de Vienne".
Main courante (éditions la) :
- Suite gastéropode, 1995.
Main d'oeuvre (éditions) :
Voir aussi Jane Otmezguine (éditeur).
- Entre les vagues, 2004.
-Mainguy, Serge :
- "Strates et filigranes : l'écriture palimpseste", dans Carlier, Christophe, etc. : Analyses et réflexions sur Michel Butor, L'Emploi du temps, Ellipses/ édition Marketing S.A., 1995, pp.76-80.
Mains libres, Les (éditions) :
- Rêve de conjurations, 1975.
Mairie de Lucinges (éditeur) :
Voir aussi Lucinges.
- Exposition, 2003.
Mairot, Yves :
Peintre et illustrateur, il est né en 1924 aux Ollières (Haute-Savoie).
- Voir Écritures du temps présent, 1984. Voir suivant :
- "Dialogues de la plume et du pinceau. Quatrième estampe : répons", pour Yves Mairot,Claude Melin, Claire Moreau, Hors-d'oeuvre, 1985, p.73.
- Participe à l'exposition Autour des mots, 1986.
Mai 68 :
- Le Monde, 22 mai 1968.
- Jacqueline Piatier, "De la Société des gens de lettres à l'Union des écrivains", Le Monde, n°7264, 23 mai 1968, p.11.
- B., F. : Le Monde, 24 mai 1968.
- Le Parisien libéré, 27 mai 1968.
- Michel Droit, Le Figaro littéraire, 14-23 juin 1968.
- Paris-Match, 15-22 juin 1968.
- Bernard Pingaud, "Naissance de l'Union des écrivains", La Quinzaine littéraire, n°52, 15-30 juin 1968.
- "Les buts de l''Union des écrivains'", Le Monde, n°7296, 29 juin 1968, supplément p.VIII, débat organisé par Jacqueline Piatier avec Jean-Pierre Faye, Michel Butor, Bernard Pingaud et Alain Jouffroy. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.I, pp.357-362.
- Jean Prasteau, Le Figaro littéraire, 1er-7 juillet 1968.
- Le Figaro littéraire, 8 juillet 1968. Voir Bernard Dufour.
- Jean-Pierre Faye, Le Nouvel Observateur, 15-21 juillet 1968.
- Edith Mora, Les Nouvelles littéraires, 18 juillet 1968.
"Union des écrivains", Action poétique, n°37, 1968, p.6, texte collectif daté du 21 mai.
- Jean-Pierre Faye, "La floraison du printemps 1968", Le Monde, suppl. au n°7600, 21 juin 1969, p.III. "Parmi les poèmes, nés du printemps 1968, écrit Jean-Pierre Faye, on lira, notamment, celui de Michel Butor, un peu précieux mais fervent : Tourmente."
- "Union des Écrivains. Textes de l'Union",Le Nouvel Observateur, n°241, 23 juin 1969, p.34. Cet autre compte rendu de la même publication signé "C. R." note en commençant : "Le 21 mai 1968, la Société des Gens de lettres, maison fondée en 1834, Balzac fondateur, découvrait avec stupeur que des voyous de lettrés nommés Butor et Guillevic occupaient ses locaux au nom d'une folklorique « Union des écrivains ». Les sociétaires étaient à juste titre fâchés. Les unionistes à juste titre enragés." Et d'ajouter plus loin : "Un très beau poème [Tourmente] de Michel Butor ouvre ce cahier, où la « poésie de circonstances » débouche, sans se dégrader en emphase ou en commentaire, sur les circonstances de la poésie."
- De la distance, 1990, p.65.
- Curriculum vitae, 1996, pp.181-183.
- Voir aussi, Ecrire, Mai 68, éditions Argol, ouvrage collectif, 2008.
- Mai 68, 2013.
Maïsetti, Arnaud :
- "Michel Butor : « Du pain sur la planche pour bien plus de cent ans »", sur "http://www.arnaudmaisetti.net" le 24 août 2016.
Maison d'Arles (éditeur) :
- 80-60, 2006.
Maison de la culture de Reims (éditeur) :
- Oeuvres croisées, 1984.
Maison d'Erasme (éditeur) :
- Antiphonarium, 2016.
Maison du Salève (éditeur) :
- La végétation du Salève, 2012.
Maison Léo Lagrange (éditeur) :
- Entretien avec Michel Butor, 2002.
-Maisonneuve, Anna :
- "Michel Butor en première ligne", Sud-Ouest, 13 mars 2015, à l'occasion de la rencontre Butor-Partezanaà Bordeaux à la Galerie Première ligne.
Maisonneuve, Ysabel de :
- "Etoles en soie teintes à la main par Ysabel de Maisonneuve. Textes de Michel Butor écrits à la main par l'auteur. Signées et numérotées." Ces étoles furent présentées du 24 mai au 12 juin 2013 à la Boutique Extraordinaire (67, rue Charlot, 75003 Paris), tenue par Agnès Butor. Les textes écrits sur ces étoles sont des textes déjà existants à l'exception du texte original : "L'étole", dans une version courte (deux strophes) tout d'abord puis dans une version longue (quatre strophes) ensuite. Voir aussi Françoise Hoffmann.
Maison verte, La (éditions) :
Voir aussi Youl.
- # Terres africaines, 2004.
- Céramiques persanes, 2004.
- # La cérémonie du café, 2004.
- # Le salon des refusés, 2004.
- # L'échelle des anges, 2004.
- # Ficelles et roseaux, 2004.
- # Arborescences, 2004.
- Pointes d'heures, 2004.
- # La semence d'Icare, 2004.
- # Inauguration, 2004.
- Au coin du mur, 2005.
- #Byzance, 2005.
- #Carrefour, 2005.
- Météorologie, 2005.
- Ferments d'agitation, 2005.
- Tapis de jeu, 2005.
- # Récréation, 2005.
- #La Conquête de la lumière, 2005.
- Le Jongleur d'espace, 2005.
- Pêcheur d'images, 2005.
- # Cantique du papier, 2005.
- Ondulations, 2005.
- Vitrail du soir, 2005.
- Entre les nuages, 2006.
- # Le Papillon des marins, 2006.
- Le Triangle des Bermudes, 2006.
- Moulin à papier, 2006.
- La Fonte des glaces, 2006.
- Le Pont des soupirs, 2006.
- Echafaudage, 2006.
- Presse, 2006.
- Moyeu éolien, 2006.
- # Une averse d'émois, 2006.
- Les Nervures des planches, 2006.
- # Oeuf de Pâques, 2006.
- # Jangada de chambre, 2006.
- Trésors de la marée basse, 2006.
- Ahurissement, 2007.
- Les Secrets de l'ocre, 2007.
- Caillou pour le petit poucet, 2007.
- Les Trois soeurs, 2007.
- Dans la demeure du serpent, 2007.
- Le long du Nil, 2007.
- Brasser du vent, 2007.
- Ebullition, 2007.
- Eperon, 2007.
- Etendards étendoirs, 2007.
- Pagayant sur mon lagon, 2007.
- Souvenirs entomologiques, 2007.
- Triptyque végétal, 2007.
- Sous la couverture pourpre, 2007.
- Chassé croisé, 2007.
- L'Australie intérieure, 2007.
- # Cascade végétale, 2007.
- # L'Ecole des méduses, 2007.
- Cérémonie des éléphants, 2007.
- La Nourrice du givre, 2007.
- La Robe d'intronisation, 2007.
- L'épîne de l'agave, 2007.
- Un nid de couleurs, 2007.
- Sur l'océan des livres, 2008.
- Ecaille, 2008.
- Lanterne, 2008.
- Eventail double, 2008.
- Confiseries fallacieuses, 2008.
- La chemise de l'homme heureux, 2008.
- Remontant le fleuve, 2008.
- Béquets, 2008.
- Sous l'écorce vive, 2008.
- L'entrée de la caverne, 2008.
- L'anneau de Sakuntala, 2008.
- Fougères, 2008.
- Philtre d'automne, 2008.
- Oasis, 2008.
- Une chute de neige, 2008.
- Veilleuse, 2008.
- L'oeil du liège, 2008.
- Lâcher de papillons, 2008.
- Equilatéral, 2008.
- Entre deux méridiens, 2008.
- Cordages, 2008.
- Le chemin des spores, 2008.
- La fleur du mur, 2008.
- Pirogue, 2008.
- Humus, 2008.
- Libellules sur un étang noir, 2009.
- Sourires derrière un grillage, 2009.
- Herbes de la jungle, 2009.
- Marais dans l'ancienne Egypte, 2009.
- Fermentation, 2009.
- De fil en aiguille, 2009.
- Cavernes, 2009.
- Tentures, 2009.
- Ricochets, 2009.
- Blues textile, 2009.
- Le chapelet des grâces, 2009.
- Les rayons du pentagone, 2009.
- Cartes de crédit, 2009.
- Questions déplacées, 2009.
- Broderie nocturne, 2009.
- La circulation de la sève, 2009.
- Chemins du rêve, 2010.
- Habanera, 2010.
- Indiscrétions sur le prochain printemps, 2010.
- Visées, 2010.
- Futaies, 2010.
- Amis inconnus, 2010.
- Sur les hauts plateaux, 2010.
- Nappe, 2010.
- Graphique, 2010.
- # Le Pilier du seuil, 2010.
- Cartes sur table, 2010.
- Tapis d'écoute, 2010.
- Variations museum, 2010.
- Flottaison, 2010.
- Compression, 2010.
- La nuit porte conseil, 2010.
- Trajets parmi les éboulis, 2010.
- Cornes pour la corrida, 2010.
- L'arbre voyageur, 2010.
- Le marché aux brouillons, 2010.
- Quadrige, 2010.
- Instruments d'écriture, 2010.
- La teinture de Marrakech, 2010.
- # L'école de l'immobilité, 2010.
- Le vin céleste, 2010.
- Parcours du combattant, 2010.
- # La semaine des cerfs-volants, 2010.
- # Je dépose mon coeur à vos pieds, 2010.
- Carrelage, 2010.
- # Terres africaines, 2010.
- Au pied levé, 2011.
- Deuil, 2011.
- A travers les trous du calendrier, 2011.
- Abri d'infortune, 2011.
- Effervescence, 2011.
- # Au lit du livre, 2011.
- Vitrail végétal, 2011.
- Carnet de voyages, 2011.
- Détail, 2011.
- Fractales, 2011.
- Un jardin de papier, 2011.
- Complémentarité, 2011.
- La beauté du diable, 2011.
- # Les souvenirs de la marée, 2011.
- Hémorragie, 2011.
- A l'aveuglette, 2011.
- La main du lecteur, 2011.
- Filtrer nos vies,  2011.
- Le teinturier des muses, 2011.
- Musiques liquides, 2011.
- Inquiétude, 2011.
- Saveur, 2011.
- Trésor sous la glace, 2011.
- Enneigement, 2011.
- Passage secret, 2011.
- Matinée sous l'Atlas, 2011.
- Ritournelle, 2011.
- L'Or du Rhin, 2011.
- Neurones, 2011.
- Sacoche du shaman à la page, 2011.
- L'Arrivée de l'hiver, 2011.
- Au passage des éléphants, 2011.
- Fractales, 2011.
- # Le Temps du thé, 2011.
- Chemins lumineux dans la boue, 2011.
- Au printemps prochain, 2011.
- Hommage à la guêpe, 2011.
- Carrousel, 2012.
- Les Champs profonds, 2012.
- Outback, 2012.
- Le Gril des nuages, 2012.
- Broderie botanique, 2012.
- La Machine à coudre céleste, 2012.
- Butiner, 2012.
- Nappe phréatique, 2012.
- Dégustation, 2012.
- Réconfort d'équinoxe, 2012.
- Transparences, 2012.
- Evantails pour le thé, 2012.
- De biais, 2012.
- Paroles entrecroisées, 2012.
- Tapis pour l'automne, 2012.
- Vestiges d'une ziggurat, 2012.
- Prélude à la nuit, 2012.
- Gravitations, 2012.
- Boules de brouillon, 2012.
- Missive de la taïga (3), 2012.
- Paisatges, 2013.
- Araignée, 2013.
- Trio pour la jeune archiduchesse, 2013.
- Courrier urgent, 2013.
- Rhénanie, 2013.
- Lumière de sang (2), 2013.
- Mûres, 2013.
- Franges, 2013.
- Traces flottantes, 2013.
- Aide-mémoire, 2013.
- Enchaînements, 2013.
- Communication, 2013.
- Périmètre, 2013.
- HLM de guêpes, 2013.
- Duvet, 2013.
- Musique engloutie, 2014.
- Pilier d'angle, 2014.
- L'éleveur d'éventails, 2014.
- Rebonds, 2014.
- L'arôme du thé, 2014.
- A sa fenêtre, 2014.
- Entrelacs, 2014.
- Coupoles, 2014.
- Vertical incliné, 2014.
- La science infuse, 2014.
- Cristaux d'errance, 2014.
- La protectrice, 2014.
- Caducée, 2014.
- Le sentier moucheté, 2014.
- Eclat, 2014.
- Mot de passe, 2014.
- La flamme prisonnière, 2014.
- L'escabeau des astres, 2014.
- Bagage, 2015.
- En-cas, 2015.
- Jonchets, 2015.
- Etuis, 2015.
- Dallage, 2015.
- Lucidité, 2015.
- Odéon, 2015.
- Vaisselle d'apparat, 2015.
- Jonchées, 2015.
- Abat-jours d'autrefois, 2015.
- Les étoiles en plein jour, 2015.
- Réflexions dans la caverne, 2015.
- Tiroirs, 2015.
- Chaînes, 2016.
- Enchevêtrements, 2016.
- Lettre ouverte, 2016.
- Halos, 2016.
- L'Echelle des anges (2), 2016.
- Carnaval des dragons, 2016.
Malahat Review (The) :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Malais, Nicolas :
- "Michel Butor, dans sa galaxie poétique", Le Magazine du bibliophile, n°44, février 2005, pp.16-19.
- Trouvé sur Fabula.org : "Du 12 mai 2006 au 13 mai 2006, Université Paris X-Nanterre, Pôle Métiers du livre de Saint-Cloud. Colloque international et pluridisciplinaire : La bibliothèque dans la littérature contemporaine (1980/2005). Pôle des Métiers du Livre de Saint-Cloud, 11, avenue Pozzo-di-Borgo – 92210 SAINT-CLOUD... Vendredi 12 mai, 10h 55/ 12h 10 : L'écrivain et sa bibliothèque. Présidence : Benoît Berthou (Université Toulouse-Le Mirail), ... Nicolas Malais : « Michel Butor : bibliothèques réelles, bibliothèques imaginaires »."
- "Entretien avec Michel Butor", par Nicolas Malais, Histoires littéraires, n°25, janvier-février-mars 2006, pp.87-95. Entretien réalisé à Lucinges le 24 octobre 2004, il est suivi ici de nombreuses illustrations (pp.96-110). Texte repris dans Aventures littéraires, entretiens réunis par Jean-Jacques Lefrère et Michel Pierssens, Buchet-Chastel, 2012.
Malautière (éditions de la) :
- Arpèges, 1989.
- Lettre à Georges Autard, 1993.
- # Le Buisson ardent, s.d.
Malcotti, Ivano :
- "Nelle fiamme della parola", intervista a Michel Butor ; a cura di Ivano Malcotti ; nota e traduzione di Viviane Ciampi ; [foto di Daniela (sic) Ferroni]. Icaro, n° 2, du 01/12/2005, pp.22-24 (CBN).
Malewska, Hanna :
- Sur La Modification dans Znak, 1958, n°4, pp.475-7 (cité par Michal Mrozowicki, 2003).
Mallarmé, Stéphane :
- "Résumé des discussions", Cahiers de l'Association Internationale des Etudes Françaises, n°14, mars 1962, pp.303-305. Dans ces pages, Butor déclare notamment : "J'ai beaucoup étudié Mallarmé, surtout Divagations, dont je me suis nourri (...) Mais je me sépare complètement de Mallarmé et suis scandalisé par cette affirmation :
                        'Exclus-en si tu commences
                         Le réel parce que vil,
                         Le sens trop précis rature
                         Ta vague littérature'".
- "Sur la page" et "Mallarmé selon Boulez", Répertoire II, 1964, pp.100-103 et 243-251. Le premier de ces deux essais (Le Figaro littéraire, n°835, 21 avril 1962) est repris dans Essais sur le romanen 1969. Le second (L'Express le 22 juin 1961, à l'occasion de la création de Pli selon Pli de Boulez), dans Essais sur les modernes, 1964.
- Butor cite et commente le poème "L'ecclésiastique" dans "Le travail du corps-texte. Entretien avec Michel Butor" paru dans Le Creu en 1976-1977. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.II, pp.210-211.
- "Mallarmé ou le mal des signes", Résistances, 1983, pp.35-42.
- Daniel Moutote, 1988.
- "Les fenêtres" pour Edouard Boubat, Les Fenêtres de Boubat, Editions Argraphie, Paris 1993, pp.17, 24, 36 et 44-45. Butor entrelace à son propre texte les strophes du poème du même titre de Mallarmé ainsi que les vers de celui d'Apollinaire.
- "Prefazione inedita in lingua francese di Michel Butor" dans Stéphane Mallarmé - Lucio Del Pezzo, Un coup de dés jamais n'abolira le hasard, Colophon éditions, 1999/2000. Voir aussi Egidio Fiorin ("Un coup de dés sur le tambour"). Texte repris sur le site de Raphaël Monticelli.
- Butor cite et analyse le poème "Don du poème" dans "Vers le jardin des Hespérides, Matisse au Maroc", pour Philippe Cardinal, Travioles, n°5, été-automne 2001, pp.39-48.
- Voir Jean Le Gac, 2007. Le texte "A la recherche du tombeau perdu" prend le poème "Le tombeau d'Edgar Poe" comme objet de fouille.
- Voir Thierry Roger, 2008.
Mammeri, Rachida Mina :
- Le renouvellement poétique de la découverte et de la conquête du nouveau monde dans la littérature contemporaine de langue française : motivations historiques et symboliques, "étude comparative des représentations de la découverte et de la conquête de l'Amérique dans cinq oeuvres contemporaines de langue française : "Degrés" de Michel Butor, "Le Banquet" de Mouloud Mammeri, "Le livre de Christophe Colomb" de Paul Claudel, "Colomb" de Jean Métellus et "Le rêve méxicain ou la pensée interrompue" de Jean-Marie Gustave Le Clezio." Thèse de doctorat en Littérature française. Littérature comparée sous la direction de Beïda Chikhi, soutenue en 2002 à Paris 13.
Manet, Edouard :
- Le Déjeuner sur l'herbe, 1980.
- L'Oiseau entre le zist et le zest, 1981. "Avec le souvenir persistant d'Edouard Manet".
- "Eventails pour un déjeuner sur l'herbe", Exprès, 1983, pp.64-66 et 86-89. Repris partiellement dans :
- "Le Déjeuner sur l'herbe", pour Frédéric Appy et Edouard Manet, dans Michel Butor et André Villers, Croisements, 1984, p.17. Repris dans un ordre différent (les dix éléments ou "légendes" de chacun des quinze morceaux ou strophes du texte sont inversés) dans :
- Chantier, 1985, pp.49-52. "Pour Frédéric Appy et naturellement le fantôme d'Edouard Manet".
Manière noire (éditeur) :
Voir aussi Monique et Michel Roncerel.
- Pavane, 1993.
- # Le Jeu des éléments, 1995.
- Dits de manière noire, 1997.
- # Solstice d'hiver, 1999.
- # Venise au crépuscule, 2003.
- Manière en deuil, 2007.
- Requiem, 2008.
- Des pas sur la neige, 2009.
- Femme à son miroir, 2011.
- Murmure en peinture, 2012.
- La nuit porte conseil, 2014.
Mann, Thomas :
- "L'Elu de Thomas Mann", Monde nouveau, n°62, 1952, pp.80-81.
Mannoni, Octave :
- "Le malentendu universel",Les Temps modernes, n°181, mai 1961, pp.1610-1621. Compte rendu d'Histoire extraordinaire. "Certes, nous dit l'auteur, Butor, bien qu'il soit parti d'un rêve, ne s'est pas égaré du côté de la psychanalyse. Mais son travail nous apprend beaucoup de choses par son caractère de pureté géométrique. Pour savoir ce que sont essentiellement la critique et la lecture, pour savoir quel est le rapport d'une vie à une oeuvre, cette construction méthodique peut servir, non pas de réponse, mais de modèle."
Mano a mano (éditions) :
- Interstice, 2008.
- Voyage autour d'un trou noir, 2008.
Manoury, Daïana :
- Voir aussi Daiana Dula-Manoury.
- "L'Archivage onirique dans l'oeuvre de Michel Butor" dans Christian Vandendorpe (dir.), Le récit de rêve, Québec, éditions Nota bene, 2005 (Fabula.org).
- "Blanchot, Michaux et Butor : pour une pensée métacritique du rêve fictionnel", dans Maurice Blanchot, de proche en proche, sous la direction d'Eric Hoppenot, éditions complicités, coll. "Compagnie de Maurice Blanchot", 2008.
Manpower (éditions) :
- # Entre vues, 1990.
- # Calendrier, 1990.
Man Ray (et Juliet) :
Artiste américain, il est né à Philadelphie en 1890 et mort à Paris en 1976.
- # L'Atelier de Man Ray, 12 photographies de Maxime Godard, texte de Michel Butor. Tirage des photographies Graziella Borghesi. Editions Gnêzi d'Marèla, 1985, Nice et Paris, 22cm x 24 cm. Tiré à 63 exemplaires sur papier Arches. Etui de Duval (MG). Texte repris dans :
- Nota Bene, n°17-18-19, automne 1986, pp.477-488 où il est daté de "Nice, le 3 juin 1985" et où il fait partie d'un dossier intitulé "Au jour le jour". Nouvelle édition :
- L'atelier de Man Ray, avec des photograhies de Maxime Godard, édition bilingue français-italien, traduzione italiana di Graziella Borghesi, edizioni Essegi, 1987. Voir supra. Texte repris à  nouveau dans :
- Au jour le jour, 1989, pp.46-53 et chez Dumerchez en 2005.
- Après moi la poussière (in memoriam Juliet Man Ray), 1 photographie de Maxime Godard, texte de Michel Butor, 1992. Réalisé en 6 exemplaires manuscrits sur papier Arches (MG et PL). Poème repris dans :
- Recueil, n°27, mai 1993, dans un dossier intitulé "Poésie au jour le jour", pp.5-17. Et dans :
- Au rendez-vous des amis, 2003, p.50. Ainsi que dans L'Atelier de Man Ray, 2005, p.52.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "Après moi la poussière", in memoriam Juliet Man Ray.
Mansuy, Michel :
- "Michel Butor : 'L'écriture est pour moi une colonne vertébrale'", Travaux de linguistique et de littérature,VII, 2, 1969, pp.243-257. Passant en revue l'ensemble de l'oeuvre romanesque, l'auteur note tout d'abord que "l'entreprise butorienne ne va pas sans rappeler celle de Proust, étant aussi une recherche du temps perdu." Mais se demandant si elle conduit de même à un temps retrouvé, il affirme : "le passé ne se laisse pas ressaisir dans sa totalité, quelque chose de lui se désagrège pour toujours." Ensuite, il note le rôle primordial, selon lui, des objets. Objets perçus chez lui, et c'est là son originalité, "dans et par rapport à l'espace qui les contient. Nous avons tort de parler de choses. C'est le mot volume qu'il faut mettre en avant, la marque propre de l'imagination butorienne étant d'être une imagination de l'espace ou des espaces, des espaces créés par l'homme, secrétés par lui comme des coquilles, mais des coquilles qui emprisonnent autant et plus qu'elles ne protègent." Puis, poursuivant ses diverses analyses, il en arrive à la conclusion suivante : "Lire Butor et l'aimer ... c'est prendre goût à une saisie particulière du monde moderne, s'intéresser moins aux vivants qu'à leur environnement, aux objets, à l'espace, au temps où baigne notre civilisation; c'est partager la prédilection du romancier pour une contemplation structurale des choses, avoir l'imagination des rapports et des fonctions, aimer le procédé pour lui-même, surtout le procédé géométrique."
Manteia :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Mantoux-Gignac, Liliane (éditeur) :
Voir aussi Galerie Liliane Mantoux-Gignac (éditeur).
- Trêves et rêves, Jérusalem, 1996.
Manuel, Sandrine :
- Franges, Leuwers, 2016 (CDE). Voir aussi Youl, 2013.
Manuscrits :
On sait que la plupart des manuscrits des oeuvres de Michel Butor se trouvent à la Bibliothèque municipale de Nice. On consultera utilement en outre le catalogue en ligne de cet établissement (http://www.bmvr-nice.com.fr) que nous mentionnons dans ces pages par le sigle CBN. Quant aux seuls manuscrits, on pourra consulter de plus le site de la BNF : BN-Opaline, manuscrits littéraires français 20e siècle, qui présente succinctement 264 objets.
Manus Presse (éditions) :
- # Tourmente (Aufruhr), 1968.
- Jalons, 1969.
Maraniello, Giuseppe :
Sculpteur et graveur italien.
- Carré magique, Fiorin éditeur, 1998.
* Poème lisible sur le site personnel de l'auteur.
Marcabru, Pierre :
- "Le théâtre est une survivance, un peu comme le folklore....", "Les jeunes romanciers ne sont pas mûrs pour le théâtre", Arts, n°727 (?), 1er-7 juillet 1959, p.5, enquête de Pierre Marcabru : "Que sera le théâtre de demain ?", propos recueillis par André Lacaux.
- "Cinq jeunes auteurs défendent leur avant-garde", Arts, n°747, 4-10 novembre 1959, p.6, débat organisé par Pierre Marcabru avec Jean Cayrol, Philippe Sollers, Michel Butor, Georges Auclair et Pierre Gascar. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.I, pp.124-128.
Marcandier-Bry, Christine :
- "Interview de Michel Butor", Eden'Art, n°2, 1994, entretien (réalisé en août 1993) repris sur le site de Mediapart (http://www.mediapart.fr/) et celui de la revue Diacritik ("diacrikic.com") le 25 août 2016. Il est également repris sur le site consacré à Philippe Sollers dans un dossier d'hommage à Butor : http://www.pileface.com/sollers/spip.php?article1754&var_mode=calcul#section1 (voir Viktor Kirtov).
- "Butor en Oeuvres complètes", Mediapart (http://www.mediapart.fr/), 2008.
Marcetteau-Paul, Agnès :
- "Déchiffrer les mystères d'un monde moderne", entretien sur Jules Verne avec Agnès Marcetteau-Paul, Revue Jules Verne, n°18, 2ème semestre 2004, pp.65-114. Entretien qui a donné naissance au texte intitulé "La sphère des voyages (Jules Verne)", pour Agnès Marceteau (sic) dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.399-414.
March, Eilene :
- Butor's Texts as Self-Deflective. University of Californie-Berkeley, 1981 (thèse citée par Lison Noël).
- "Michel Butor's literary design : a violent proliferation of meaning", Dissertation Abstracts International, vol. 45, n°3, Sept. 1984, 856-A (FXXB). Compte rendu d'une thèse de l'University of California, Berkeley, 1983.
Marchat, Claude :
Il est né en 1938, à Paris. Il peint depuis 1959. En 1966, il quitte la région parisienne pour s'installer en Touraine.
- Mai 68, Leuwers éditeur, 2013 (CDE). Voir Intrait d'Union, n°61, 1er décembre 2012. Voir aussi Max Partezana, 2013.
Marche romane :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Marchetti, Jean-Michel :
- Horizontales (3), Leuwers éditeur, 2012 (CDE). Voir aussi Thomas, 1999, Leick, 2000 et Youl, 2005.
Effraction, Leuwers éditeur, 2013 (CDE). Voir aussi Thierry Lambert, 2014.
L'incendie du faubourg, Leuwers éditeur, 2013 (CDE).
Feuille de route, Leuwers éditeur, 2013 (CDE).
Songeant à la Bretagne, Leuwers éditeur, 2013 (CDE). Voir aussi Baltazar, 2013.
Dépossession, Leuwers éditeur, 2013 (CDE).
Acajou de Cuba, 2013 (CDE).
Débordement, Leuwers, 2014 (CDE).
Trois noirs, Leuwers, 2014 (CDE).
Style, Leuwers, 2014 (CDE).
Rayons rouillés, Leuwers, 2014 (CDE).
A la recherche de la netteté, Leuwers, 2014 (CDE).
Cloué vif, Leuwers, 2015 (CDE).
L'ombre des flammes, Leuwers, 2015 (CDE).
Apparition, Leuwers, 2015 (CDE). Voir aussi Leick, 2010 et Butor, 2011.
Broyer du noir, Leuwers, 2015 (CDE).
90, textes de Michel BUTOR, illustrés par Jean-Michel MARCHETTI, sur une musique d'Olivier TOULEMONDE. "Le temps de notre festival Poés'arts, à Baume-les-Dames, Michel Butor, figure emblématique de la poésie contemporaine, a invité le public à une rencontre avec deux autres artistes. L'ouvrage a été illustré à cette occasion par le plasticien Jean-Michel Marchetti au son des instruments impromptus d'Oliver Toulemonde et de la lecture de Michel Butor. Tiré à 21 exemplaires signés et numérotés par les artistes. Une vidéo de cette performance est visible sur notre blog ("http://aencrages.free.fr"). Voir suivant :
Voir le film réalisé à l'occasion de la performance de Michel Butor (poète), Jean-Michel Marchetti (plasticien) et Olivier Toulemonde (musicien) / Lecture du livre Survivre le 6 mars 2016 dans le cadre du festival de poésie et d'art contemporain (Poés'arts) de Baume-les-Dames.
Horizon volcanique, Leuwers, 2016 (CDE).
L'Oeil de la nuit blanche, L3V éditions, 2016 (CDE).
La transparence opacifiée, Leuwers, 2016 (CDE). Voir aussi Leick, 2014.
Racines, Leuwers, 2016 (CDE).
Marco :
- Voir Dejaegher.
Marcorelles, Louis :
- "La Modification", Le Monde, 4 septembre 1970, p.17. Après un jugement très négatif sur le roman ("système narratif très arbitraire", "triste histoire de midinette entre Paris et Rome", "'modification' finale des sentiments aussi invraisemblable, aussi inconsistante que le voyage 'psychologique', synchronisé avec le voyage en chemin de fer, qui y conduit"), l'auteur écrit sur le film : "Michel Worms a enfoncé à gros coups de marteau un triangle par trop ténu, gageure d'homme de lettres qui joue avec sa culture et ses souvenirs de Joyce."
Mardi-Samedi:
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Maréchal, Dominique :
- Virgile et Michel Butor : de l'épopée mythique au roman épique. Sur La Modification. Thèse de doctorat nouveau régime : littérature comparée : Rennes II : 1994 (Lille , A.n.r.t. - 1995).
- "Butor et Virgile. Jacques et Léon sont dans la barque de Charon. Lequel tombe dans le Styx ?", intervention au colloque "L'univers Butor" de Belo Horizonte, 2011. Intervention reprise dans :
- Universo Butor, 2012 : "Virgile et Butor".
Marèla, Gnêzi d' :
Alias Ignazio Borghesi di Marela, père de Graziella Borghesi.
-Per Gnêzi d'Marèla, 4 photographies de Maxime Godard, trois textes d'Arrabal, Michel Butor et Guillevic; portrait par Graziella Borghesi; dessin de Gnêzi d'Marèla, 1993. Réalisé en 8 exemplaires originaux manuscrits par les auteurs. Etui (MG et LP).
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "Fil de terre", pour Gnêzi d'Marèla.
Marèla, Gnêzi d' (éditions) :
- Une cuillerée de texte, 1985.
- # L'Atelier de Man Ray, 1985.
- # Apéritif, 1987.
- Pousses de printemps, 1987.
- Dans les méandres de l'évolution, 1988.
- Portrait de l'artiste en jeune escargot, 1990.
- L'Ange de Ravenne, 1990.
- # Après moi la poussière, 1992.
- Pour Gnêzi d'Marèla, 1993.
- Embrassement, 2010.
- La gardienne de l'Ecart, 2012.
- Mylène dans son atelier, 2012.
- Relecture, 2012.
- Une carpe méditative, 2013.
- Palmipèdes étonnés, 2013.
- En cage, 2013.
- Le cochon Pompéî, 2013.
- La vie en rose, 2013.
- La vie en bulles, 2013.
- Sauter le mur..., 2013.
Marfaing, André :
Peintre, il est né à Toulouse en 1925 et mort à Paris en 1987.
- L'Etoile des encres, avec des gravures de Julius Baltazar, Augustin Cardenas, André Marfaing, Cesare Peverelli, Raoul Ubac, André Biren éditeur, 1982. Tiré à 87 exemplaires. Repris dans La Forme courte, 1990. Voir infra.
- "Marfaing" ("L'Etoile des encres"), La Forme courte, 1990, p.45.
- Michel Butor et les artistes : les mots entrent en peinture, 2010.
Margeride, La (éditions) :
- Les Vivants et les morts, 2007.
- Le Puits des siècles, 2010.
- Les vivants et les morts, 2012.
- Sous-bois, 2013.
- Paroles gelées, 2015.
Margolin, Jean-Claude :
- "Les Métamorphoses Butor", Etudes philosophiques, n°4, 1994, pp.576-577 (FXXB).
Marguier, Florence :
- "Michel Butor à l'écoute de la comédie humaine", visite chez Michel Butor proposée par Florence Marguier, Contre-vox, n°6, hiver 1998, pp.171-176. Dans la seconde partie de ce texte, Butor évoque l'auteur de la Comédie Humaine à l'occasion de la sortie de ses Improvisations sur Balzac.
Mari, Elsa :
- "Un maître de la poésie revient à l'école à Marseille", entretien avec Michel Butor à l'occasion de sa conférence, en compagnie de Serge Assier, sur les liens entre littérature et photographie, La Provence, mardi 26 mai 2015, p.7 (www.laprovence.com).
Marie-Jo :
Née en 1932, elle épouse Michel Butor en 1958. Ensemble ils auront quatre filles. Elle pratique la photographie depuis 1989. Elle est brutalement décédée le 30 octobre 2010. Son corps est incinéré au crématorium d'Annecy où de nombreux amis sont venus lui rendre un dernier hommage.
- "Mode et moderne", pour Marie-Jo, Répertoire IV, 1974, pp.399-414. Texte paru précédemment dans Change, n°4, 4e trimestre 1969.
Madrigal. Ce texte est paru la première fois dans une édition bilingue, français-espagnol (tr. Ferdinand Arnold), aux éditions Asphodel en 1983 (Frédéric Saint Aubyn). "Tirage limité à 254 ex. num. : 4 sur papier Ingres et 250 sur papier Torreón". Le Catalogue de l'Ecart mentionne également la même année une édition chez l'auteur. Voir suivant.
- "Madrigal", pour Marie-Jo, Hors-d'oeuvre, 1985, pp.96-100. Voir supra et infra Patience, 1991.
- Lessive pour Marie-Jo, 1985. Voir infra.
Vingt-deux cartons pour Marie-Jo, "(m) /chez l'auteur, 1986" (CDE).
- "Les jouets du vent", pour Marie-Jo, Genève le 10 octobre 1985, Nota Bene, n°17-18-19, automne 1986, p.493. Texte qui fait partie d'un dossier intitulé "Au jour le jour". Repris dans :
- Au jour le jour, 1989, pp.143-144.
Lessive pour Marie-Jo, "photographies de Michel Camoz, texte de Michel Butor; conception Pierre Leloup, Chambéry et Lucinges, 1989, 27 p. ; 15 x 15 cm ; 1 pince à linge; 150 exemplaires" (PL). Sylvie Abraham en donne la description suivante : "Comme un cadeau, le texte Lessive pour Marie-Jo est contenu dans une boîte carrée blanche. Quatre morceaux de ficelle collés relient la première et la dernière page du livre. Ces ficelles sont prolongées à l'intérieur par le dessin d'une corde à linge. A l'enseigne de Magritte, comme dans Ceci n'est pas une pipe par exemple, le simulacre du linge dessiné souligne que ceci n'est pas une corde à linge mais une corde à lignes, à traits, à textes." Le Catalogue de l'Ecart (CDE) indique que ce texte est d'abord paru seul aux éditions Asphodel en 1985. Traduction : "Colada para Marie-Jo", traduccion de Miguel Casado, El Urogallo, n°43, diciembre de 1989, pp.59-65. Texte repris dans :
- La Forme courte, 1990, pp.95-124 et dans Hors-d'oeuvre, 2003. Voir infra.
La Bibliothèque portative de Marie-Jo, "(m) chez l'auteur, 1990" (CDE).
"Déménagement, 28 cartons", Echanges, carnets 1986, Z'éditions, 1991, pp.109-118. Repris dans Collation, 2003.
- "Madrigal", pour Marie-Jo, Patience, disposée pour Robert Davreu, éditions Métailié, 1991, pp.108-114. Voir supra.
- Voir Collation, 1991.
Tour du retour de Marie-Jo, "(m) chez l'auteur, 1996" (CDE). Voir aussi BBB, 2016, pp.224-225 et infra 2009.
- "Gîtes : Fragments d'un entretien de Marie-Jo Butor avec Claudine Fabre-Cols", Butor aux quatre vents, José Corti éditeur, 1997, 175-181.
- Les Fantômes de Laon, éditions Dumerchez, 1999, avec des photographies de Maxime Godard. "Pour Marie-Jo et Graziella".
- Dialogue avec Arthur Rimbaud sur l'itinéraire d'Addis-Abeba à Harar, éditions L'Amourier, 2001. Photographies de Marie-Jo, texte de Michel Butor.
- Lettres sur la Chine, 2001.
- "Escales visuelles", pour 69 photographies de Marie-Jo, La Besace à poëmes (spécial Marie-Jo Butor), mai 2001. Textes rassemblés à l'occasion de l'exposition inaugurée le 28 mai 2001 au Musée de la photographie de Mougins : "Marie-Jo Butor : 69 PHOTOS DE VOYAGE ("Mexique 1993", "Bilbao, autour du Guggenheim 1999 et 2000", "Japon 1989", "Israël 1994", "Chine 1994 et 1999", "Nice 2000" et "Éthiopie 2000")". Voir infra Michel Butor par Michel Butor, 2003. Texte repris dans le volume XII des Oeuvres complètes (dans "Alphabet d'un apprenti"), 2010. Voir aussi infra # "Courir le monde".
- Participe à l'exposition Quarante-trois artistes avec Michel Butor, qui s'est déroulée du 25 janvier au 24 mars 2002 au Conservatoire d'art et d'histoire d'Annecy.
- Participe à l'exposition "Michel Butor et ses photographes", 2002.
- Participe à l'exposition Michel Butor avec 18 artistes qui s'est tenue à Lucinges du 8 au 9 février 2003.
- Voir dans Michel Butor par Michel Butor, 2003, dans la partie intitulée "Le jardin des âges", les poèmes : # "Marie-Jo photographe" (repris également dans Michel Butor dialogue avec les arts, 2006, p.18, voir infra), # "Escales visuelles" (voir supra 2001), # "Marie-Jo en Éthiopie" et # "Marie-Jo à Venise".
- "Lessive pour Marie-Jo", Hors-d'oeuvre, 2003.
- Voir Georges Badin, 2003.
- Quelques photographies de Marie-Jo dans Entre les vagues, 2004.
- Poème : "Portant son petit frère...", pour Marie-Jo, sur le carton d'invitation à l'exposition-rencontre avec les photographes Marie-Jo Butor et Maxime Godard et l'écrivain Michel Butor à l'IME La Baie de Somme à Grand-Laviers, 2005.
- "Cent instants japonais photographiés par Marie-Jo Butor", dans Bianco e nero : nero su bianco : tra fotografia e scrittura, a cura di Bruna Donatelli, Napoli : Liguori ed, 2005. Voir infra 2013.
- Participe à l'exposition13 artistes autour de Michel Butor, 2006.
- "Michel Butor et Marie-Jo Butor : 56 photographies. Le voyage de l'écriture. Château de Maintenon", dans Michel Butor dialogue avec les arts, 2006, pp15-21.
- # Opération Marrakech, Cadastre8zéro éditeur, 2006. Et :
- Le livre dans tous ses états, 2007.
"Je diminue", pour Marie-Jo, dansEurope/Michel Butor, n°943-944, novembre-décembre 2007, pp.27-29. Voir aussi Youl, 2007. Texte repris dans Michel Butor. Déménagements de la littérature, 2008 et Survivre, 2010.
- Une pause pour Marie-Jo, Rivières, 2007 (CDE). Texte repris dans le volume XII des Oeuvres complètes, 2010, p.1065, texte qui constitue le dernier texte du dernier volume des Oeuvres complètes avant l'essai final : "Problématique des Oeuvres complètes" et qui constitue également le dernier texte du dernier recueil (anthologie) de Michel Butor : Par le temps qui court, 2016.
- Voir aussi La photo, art de la mémoire, 2007-08.
- Rétroviseur, sur des photographies de Marie-Jo, L'Instant perpétuel, 2007. Ouvrage tiré à 271 exemplaires dont 21 exemplaires sur vélin d'Arches accompagnés chacun d'un collage original de Michel Butor - à partir de photographies de Marie-Jo Butor - et d'une gouache originale signée de Anne Walker. Plus quelques exemplaires hors commerce. Ouvrage repris et augmenté dans le volume XII des Oeuvres complètes, 2010. Voir aussi Youl, 2005.
- Participe au colloque des 26 et 27 septembre 2008 à l'Université Rikkyo.
-Ballade de l'enfant qui ne jouait pas aux billes, éditions Rivières, 2008 (CDE). Voir aussi #Madeleine Santschi, 1993.
- Participe à l'exposition Cent livres d'artistes avec Michel Butor, 2009.
- Voir Paysages en poésie, 2009.
- Voir Tour du retour de Marie-Jo, 2009. Voir aussi supra 1996.
- "Un train de sénateur", pour Marie-Jo et "Je diminue" (voir supra 2007), pour Marie-Jo, dans Survivre, 2010.
"Embrassement", pour M(axime) G(odard), in memoriam Marie-Jo. Il s'agit d'un quatrain d'octosyllabes au dos d'une carte postale-photographie du couple Butor datée du 25 octobre 2010, co-éditions Hautebise-Gnêzi d'Marèla, 2010. Texte bilingue français-italien (traduction de Graziella Borghesi).
- Opération Marrakech 2, 2011.
- Retour à Longiano, 2011.
Dans le cadre du colloque international "L'univers Butor" de Belo Horizonte du 24 au 27 octobre 2011 : Exposição Michel e Marie-Jo Butor : Universos Paralelos. Présentation du catalogue et entretien de Myriam Villain, commissaire de l'exposition. Voir aussi Roger-Michel Allemand. "Universos paralelos [editora C/ Arte, 2011] retraça um percurso fotoliterário de Michel e Marie-Jo Butor, um diálogo entre a fotógrafa e o escritor durante uma viagem à India traduzido por imagens poéticas - 24 escalas visuais - acompanhadas de instantâneos literários. Trata-se de uma "história de amor" que nos é contada, de uma cumplicidade - nós olhávamos juntos - que nos revela uma poesia da fotografia. O livro traz apresentação de Márcia Arbex, prefácio de Roger-Michel Allemand e entrevista de Myriam Villain com Michel Butor."
- In memoriam Marie-Jo, 2011.
- Absence, in memoriam Marie-Jo, 2012.
- Mireille Calle-Gruber, "Ecrire sur les photographies. Les univers parallèles de Marie-Jo et Michel Butor", intervention au cours de la journée d'étude "Michel Butor et les livres d'artistes. Questions de lecture" à l'Université de Berne, le 10 mai 2013.
- Cent instants japonais (Le Temps du Japon), avec Marie-Jo Butor et Olivier Delhoume, Notari éditions, 2013 (CDE). Voir supra 2005. Eléonore Sulser dans Le Temps du 23 novembre 2013 écrit : "C’est un livre à deux couvertures, symétrique, qui s’ouvre de chaque côté sur une centaine de pages. Ce double album dit, d’une part, le Japon en couleur, celui d’hier, de 1989, saisi par l’objectif sensible de Marie-Jo Butor. Son époux Michel signe les textes. Cent Instants japonais prolonge ici un travail «photo-littéraire» déjà entrepris ailleurs. De l’autre côté du livre, à l’envers, sous le titre Le Temps du Japon, un autre Archipel zen, en noir et blanc cette fois, se déploie sous la lentille du photographe Olivier Delhoume. Des textes de Michel Butor également, mais aussi de Jacques Bœsch et Lucien Curzi encadrent son périple. Un double livre, une double quête du temps et de l’instant, du passé et du présent sans cesse recréés sous l’objectif. / Une exposition accompagne ce livre. On peut la voir à Zurich, au Flux Schiffbau (Schiffbauplatz 5) jusqu’au 30 novembre."
- Voir aussi L'Atelier Butor, 2015-2016.
Album, Artgo éditions, 2015 (CDE).
- Voir aussi l'exposition Laon qui passe, 2016.
* Sur le site personnel de l'auteur on peut lire : # "Cent instants japonais photographiés par Marie-Jo", "Courir le monde (Marie-Jo photographe 2 et 3)", # "Escales visuelles", "Etiage 44", # "Marie-Jo à Venise", pour ses 70 ans, # "Marie-Jo en Ethiopie", pour ses 68 ans, # "Marie-Jo photographe", pour ses 69 ans (ce poème est suivi ici d'une petite note biographique intitulée "Marie-Jo Butor photographe"),  "Neuvaine","Petit orchestre portatif", pour Anne Slacik, Henri Pousseur et Marie-Jo et # "Rétroviseur" (sous-titré "Escales visuelles 2"), suivi ici de # "Rétroviseur 2 (Escales visuelles 3)", # "Rétroviseur 3 (Escales visuelles 4)" et "Rétroviseur 4 (Escales visuelles 5") et # "Une pause pour Marie-Jo.
Marin, Louis :
- "Textes en représentation", Critique, n°282, novembre 1970, pp.909-934. Texte repris dans Études sémiologiques, écritures, peintures, Klincksieck, 1972, pp.61-84 et dans le numéro anniversaire de la revue, Critique, n°591-592 : Cinquante ans 1946-1996.
Marino, Adrian :
- Compte rendu du livre Michel Butor vers une littérature du signe d'André Helbo, dans Cahiers roumains d’études littéraires, 1976, fasc. 3, pp.157-158 (BderF).
Marissel, A. :
- Compte rendu du livre d’Abérès, Butor, 1964, dans Esprit, 32, 5-6, mai-juin 1964, pp. 1204-1207 (BderF).
Markow-Totevy, Georges :
- "Michel Butor". Interview by Georges Markow-Totevy. Bucknell Review 10, (May 1962), pp. 283-91 (NMB).
Marmande, Francis :
- "Les mots et les musiques de Michel Butor" et "Michel Butor : jusqu'au grand orchestre", Jazz Magazine, n°269 et 270, octobre et novembre-décembre 1978, pp.28-29, 64 et 36-37, 67-68, entretien avec Francis Marmande et Jacques Réda. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.II, pp.319-336.
- "Les murailles de Jéricho", pour Françis Marmande, dans Jazz, 100 photos pour la liberté de la presse, Reporters sans frontières éditions, novembre 2016.
Marotte, Evelyne :
- "La Modification (Michel Butor)", LePetitLittéraire.fr (site payant), janvier 2012.
Marquet, Antonio :
Né à Mexico en 1955, il est professeur de littérature à la Universidad Autonoma Metropolitana de Mexico. Il est aussi traducteur.
- Retrato hablado de Arthur Rimbaud, "Michel Butor; traduccion de Frederic-Yves Jeannet y Antonio Marquet. Editeur(s) : Mexico : Siglo Veintiuno, 1991. Traduction de Improvisations sur Rimbaud" (CBN).
- "Conversaciones con Michel Butor", avec Frédéric-Yves Jeannet et Antonio Marquet, Plural, v.XXI, n°XII (n°252), septembre 1992, pp.23-30.
- Degustacion, 1993.
- "La Pasión según Butor", Frédéric-Yves Jeannet avec Antonio Marquet, Tema y variaciones de Literatura, 2, UAM-Azcapotzalco, Mexico, septembre 1993. Repris dans :
- Frédéric-Yves Jeannet y Antonio Marquet, "La pasion segun Butor", Michel Butor. Escrituras, una pasion por la invencion estética, Revista Anthropos, n°178-179, mayo-agosto 1998, pp.122-129 (numéro spécial Butor entièrement en espagnol).
Marrakech :
- La Poussière de Marrakech, 2005 et 2006.
- # Opération Marrakech, 2006.
- "Marrakech 2005", dans # Rétroviseur, 2007, pp.38-54.
- La Teinture de Marrakech, 2008.
- Sur d'autres lieux du Maroc on pourra se reporter à la version augmentée de ce dernier ouvrage dans le volume XII des Oeuvres complètes, 2010.
- Opération Marrakech 2, 2011.
- Voir 36 (autres) phrases pour Marrakech, 2014.
- Opération Marrakech 3, 2016.
Marra-Lopez, José Ramon :
- « Butor, Michel : Pasaje Milan numero 15 y La Modification », Insula, n°179, octobre 1961, pp.8-9 (en espagnol).
Marret, Carine :
- "Interview de Michel Butor", Promenades littéraires sur la Côte d'Azur, Mémoires millénaires éditions, 2e édition revue et augmentée, 2011, pp.12-15.
Marseille(revue) :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Marsyas :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Martel, Réginald :
- "Un petit déjeuner avec le nouveau Moïse", La Presse, 28 février 1987, p. E3. Compte rendu d'un débat-petit déjeuner au consulat de France à Montréal avec la presse au cours de la semaine pendant laquelle Michel Butor fera une conférence sur l'art et la littérature et inaugurera un don de ses oeuvres à la bibliothèque de l'UQAM (voir Jean Royer).
Martelli, Erika :
- "Le sacré quotidien chez Michel Butor", compte rendu du livre d'entretiens avec Kristell Loquet sur nonfiction.fr (le quotidien des livres et des idées), 8 décembre 2013 : "Cet ouvrage, essentiel et discret, est accompagné par une jolie carte signée Kristell Loquet et illustrée d’un Nu aux vases de Nadia Khodossievitch, jeune épouse de Fernand Léger. C’est en effet à Kristell Loquet qu’appartient l’élégante maison d'édition qui l’a publié dans une collection qui comprend, entre autres, Le fou parle de Jean-Luc Parant (2008), ou encore Graver sur le mur du vent de Georges Perros (2010). / Une photo de Kristell Loquet qui boude, commentée par une brève notice biographique, est visible sur le site Internet de Jean-Luc Parant, dans la rubrique “Famille”. Réciproquement, Kristell Loquet signe, sur ce même site, la biographie de Jean-Luc Parant, disponible à côté de celle des enfants de l’artiste et de celle de sa femme, la sculptrice Titi Parant, signée cette fois par Michel Butor, auteur de Titi Parant plasticienne (2002) et encore des Trois Châteaux. /C’est grâce à Jean-Luc Parant, qu’elle a connu à la fin de l’année 1999 et dont elle accompagne depuis lors la vie, que Kristell Loquet entre chez Michel Butor, à l’“écart”, dans un village frontalier près de Genève. Le sculpteur, ami de l’écrivain depuis les années 1960, travaille à la table des livres d’artistes, tandis que Kristell Loquet, née en 1974, illustratrice et poète, discute avec l’auteur de La Modification. / Ce volume recueille l’enregistrement de cinq rencontres qui ont eu lieu entre avril 2011 et février 2013, toujours selon la même routine : après un déjeuner à l’extérieur, le groupe revient à la maison et l’entretien a lieu jusqu’à ce que Julie, la chienne de Michel Butor, ne réclame sa soupe. L’écrivain, qui vient de recevoir le Grand Prix de Littérature de l’Académie française, a fait de l’ancien art du dialogue le fondement de son œuvre immense et se montre ici, généreusement, dans toute son immanente quotidienneté : on entrevoit Michel Butor au réveil, allumer la télé et absorber son thé réchauffé au micro-ondes ; on l’entend se plaindre de ne pouvoir pas prendre la voiture en absence da sa fille pour se rendre à Genève à la recherche de quelques épices japonaises ; on l’écoute s’arrêter au bord d’une phrase évoquant, dépourvu de mots, la récente disparition de sa femme Marie-Jo, la seule capable de lui préparer des salopettes parfaites, le vêtement d’ouvrier, d’artisan, que Butor a choisi comme uniforme personnelle depuis longtemps. / Le livre offre trente-trois magnifiques photos en couleur (prises par Kristell Loquet) des deux bureaux de Michel Butor, enveloppés par un confortable chaos où livres, plaquettes, tondi en carton peint, précieuses sculptures et cailloux arbitraires, anciennes pièces de monnaie et crayons de couleur, cahiers orange et cartes de vœux, sonnettes tibétaines et toupies s’entassent en montagnes dolomitiques, vertigineuses et paisibles, qui semblent attendre depuis toujours le visiteur. / Le texte possède des entractes iconographiques, toutefois en noir et blanc, qui montrent les cartes (huit images) que chaque semaine Michel Butor prépare pour ses heureux correspondants : l’une d’entre elles, avec trois fenêtres superposées que l’on voudrait sincèrement ouvrir, révèle un titre inquiétant, “Manifestation d’avertissement”, au dessous duquel on entrevoit une marine italienne apparemment tranquille. Mais les images qui commentent le mieux ces interviews sont sans doute les huit photos (en noir et blanc) prises par Michel Butor lui-même. La première a l’air de montrer les circuits cachés d’un téléphone portable mais, finalement, comme le précise la didascalie, ce n’est pas cela : elle vient de Salonique (1955) et il s’agit d’un ancien entrepôt après un incendie. La deuxième photo semble reprendre une tête de dragon balinais ou alors le profil d’une énorme algue exotique, mais c’est aussi une erreur : c’est un détail inachevé de la Sagrada Familia. C’est précisément à l’intérieur d’architectures abandonnées que Michel Butor, étrange mollusque “qui secrète le temps”, se montre capable de restituer aux squelettes structuraux leur organisme et leur matérialité la plus cachée. / Dans cette confession profane, Michel Butor admet qu’il n’est qu’un artisan de précision (produisant une bibliographie immense), qui d’ailleurs ne s’amuse, encore aujourd’hui, qu’à travailler avec les artistes plus jeunes, qui ont du temps à perdre et n’hésitent pas à se montrer généreux. C’est beaucoup moins le projet que les résistances qu’il rencontre qui l’intéresse. De même, ajoute-t-il, c’est dans ses années d’enseignement au lycée qu’il a appris qu’il fallait oublier la leçon préparée à la maison en rentrant dans la classe. C’est du cubisme qu’il a tiré la nécessité de penser son travail en termes plastiques, comme quelque chose qui ne trouvera son sens que dans sa relation spécifique avec le lecteur. “On croit que tous les gens lisent le même livre. Alors qu’on ne lit jamais le même livre” . Une carte du bureau de ce “poète d’atelier” montre les chutes du Niagara commentées ainsi par une didascalie: “6 810 000 litres d’eau par seconde, mais naturellement cela change tout le temps.”."
Martens, David ... :
... et Christophe Meurée.
-  "Relations (en)tendues. Du conflit d’auctorialité à la fiction. Les entretiens d’écrivains. Enjeux et mutations d’un genre dialogique / Writers in Conversation. A Dialogic Genre : Issues and Transformations" (Leuven, Louvain-la-Neuve, du 5 décembre 2011 au 7 décembre 2011). http://hdl.handle.net/2078.1/109228.
- "Ceci n’est pas une interview. Littérarité conditionnelle de l’entretien d’écrivain", Poétique, vol. 177, n°1, 2015, pp. 113-130.
- "On n’est jamais si bien servi que par soi-même. L’entretien fictionnel, d’Émile Zola à Claude Simon", Roman et reportage (XXe-XXIe siècles). Rencontres croisées, sous la direction de Myriam Boucharenc, Limoges, Presses universitaires de Limoges, « Médiatextes », 2015, pp. 81-93. Voir aussi le texte en ligne sur http://www.academia.edu/
Martens, Lorna :
- The Diary Novel and Contemporary Fiction : Studies in Max Frisch, Michel Butor, and Doris Lessing (Yale U., 1976), 272 p. (FSA).
- "Empty Center and Open End : the Theme of Language in Michel Butor’s L’Emploi du temps", Publications of the Modern Language Association, vol. 96, no. 1,  January 1981, pp.49-63 (FSA).
Marti, Stéphane :
- ..., Lorenza Mondada et Philippe Sudan, "Entretiens avec Michel Butor", Questions (journal de l'Université de Friboug), n°2, février 1984, pp.7-8. Voir sa reprise dans Paroles écrites, 1986.
Martin, Isabelle :
- "La Genève de Michel Butor", Le Journal de Genève, 17 janvier 1987, p.II.
- "Le migrateur indépendant", compte rendu de Curriculum vitae, Le Journal de Genève, 5-6 octobre 1996, p.35.
- "Histoire littéraire. Butor dans les textes", compte rendu de Petite histoire de la littérature française, Le Temps, 4 novembre 2000.
- "L'ordinateur ou la plume?" enquête d'Isabelle Martin. "Crayon ou traitement de texte, rature ou couper-coller : qu'en pensent les auteurs d'aujourd'hui ? Voici ce que répond Michel Butor : «Toute ma vie, j'ai travaillé à la fois à la machine et à la main, parce que j'ai besoin de me corriger, c'est une espèce de pétrissage du texte. Avec le traitement de texte, même si je corrige beaucoup, la machine remet tout en ordre, c'est un serviteur merveilleux. Il y a des variantes qui disparaissent, mais pas plus que dans les manuscrits d'autrefois.», Le Temps, 17 mars 2001.
- "Autoportrait de Michel Butor en poète ami des chiffres", Le Temps, samedi 1er mars 2003, p.44. Compte rendu de Collation et Michel Butor par Michel Butor : "Tout cela paraît compliqué, affirme l'auteur, mais se révèle aisé à lire" (voir site du quotidien : http://letemps.ch).
- "Herboriser en Valais et en Gruyère avec Michel Butor est un plaisir", Le Temps, 22 novembre 2003. Compte rendu d'Errances botaniques, 2003. Pour l'auteur, "ce qui frappe dans cet herbier d'un nouveau genre, c'est son mélange de rigueur et de liberté."
- "Tourisme fleuri", compte rendu de Epîtres florales, Le Temps, 17 décembre 2005. "Un plaisant vagabondage qui fait découvrir la Corydale à bulbe creux associée au massif du Mont-Blanc vu de Monnetier, la Pulsatille soufrée avec les Diablerets en arrière-fond ou la Centaurée nervée en majesté devant le Zinalrothorn... ", selon l'auteur.
Martin, Jean Paul :
Editeur, cousin et successeur de Pierre André Benoit. Il est né à Alès en 1948.
- "Rivières", pour Jean Paul Martin, dans PAB et JPM : Les passeurs de Rivières, ouvrage édité à l'occasion des expositions organisées par le Centre Joë Bousquet et son Temps de Carcassonne et consacrées à Pierre André Benoit et Jean Paul Martin en mai-juin 2007, pp.91-95. Texte repris dans le Bulletin des amis du musée-bibliothèque PAB, n°22, février 2014, pp.22-23. Voir aussi Anne Slacik.
Martin, Richard :
- "Passage de Butor, ou les territoires d'un oiseau parcourus à vol du même", Art & Fact, n°3, 1984, pp.15-18.
Martinet, Gilles :
- "Le théâtre peut-il aborder l'actualité politique ?", France-Observateur, n°405, 13 février 1958, pp.13-14. Il s'agit d'une 'table ronde' organisée par Gilles Martinet avec Jean-Paul Sartre, Michel Butor, Roger Vailland, Arthur Adamov et Morvan Lebesque. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V. I, pp.56-62.
-Martinez, Carmen  (éditeur) :
- Devises fantômes, 1976.
Martinez, Daniel :
- Compte rendu sur le blog de la revue Diérèse (voir le lien ci-dessus) de Une Nuit sur le mont Chauve et de L'envol de l'année, 2014. "A l'inverse de l'écriture d'un Philippe Jaccottet, qui vise à la condensation d'émotions et sensations confuses, celle de Michel Butor décrit un monde perdu, à tous les sens du terme, mais que le poète est en mesure de restituer, par ses vers, comme bouteille à la mer. Il n'est plus ce "prince des nuées" que chantait Baudelaire, mais ouvre sur un espace intérieur révélé/restitué page après page, livre après livre."
-Martinoir, Francine de :
- "Michel Butor ou les textes-personnages, Butor et Georges Raillard", Sud, n°5/6 (1971), pp.25-30 (FSA).
- "Michel Butor, les odyssées de l'espace", dans ce compte rendu du tome VII des Oeuvres complètes, dans le journal La Croix (10 décembre 2008, texte lisible sur la Toile : www.la-croix.com), l'auteur note en particulier : "Chez Butor, il ne s'agit plus de déchiffrer le monde, ni de traduire ses messages, mais d'en capter des images, saisissables seulement par la science de demain, de dessiner des réseaux, jouer sur les décalages de fuseaux horaires, réaliser un kaléidoscope, et même un gyroscope."
- "La mort de Michel Butor, feu follet des lettres", sur "http://www.la-croix.com" le 25 août 2016. "Très tôt, il avait prédit la disparition du livre sous la forme habituelle. Constatant que le texte était en train de changer de support, il présente Gyroscope (1996), avec une construction tête-bêche, huit centres du monde (le Mexique, Angkor, la Chine…) huit lieux, huit faisceaux de récits, et le lecteur, dit-il, « est invité à zapper ». Cette tentative pour dévorer le monde fait penser à celle de Claudel dans Le Soulier de satin, mais l’Annoncier de la première scène se sentait relié aux corps célestes, à la terre gorgée de signification de la Contre-Réforme. Michel Butor, lui, veut simplement capter les images du monde saisissables par la science de demain. À propos de Dieu, il déclarait : « C’est un concept qui s’est tellement éloigné de nous qu’on ne peut même plus prétendre qu’il n’existe pas. Autrefois, ça avait encore un sens de dire « Dieu existe » ou « Dieu est mort ». Mais aujourd’hui, qu’est-ce que ça pourrait vouloir dire ? Il est tellement loin qu’il n’est même plus mort… Sur l’existence de Dieu, je laisse donc la parole aux techniciens de la question. » / Là se trouve sans doute la limite de cet univers que Michel Butor aurait voulu sans limite. Par sa fascination pour la technique, les machines et leur fonctionnement, il reste attaché aux partis pris littéraires et philosophiques de la seconde moitié du vingtième siècle."
Mary, Georges :
- "Des figures aux structures, un passage mal frayé : La Modification, Sylvie", Poétique, n°51, septembre 1982, pp.259-277. A travers le roman de Butor, l'auteur tente une "ébauche très imparfaite de ce que pourrait apporter à la connaissance des textes une véritable dynamique des signes, portant sur les interférences entres les plans, les bifurcations, les catastrophes et non plus sur les classes d'équivalence, les relais, les inclusions."
Marziani, Michele :
- Voir sur la Toile à l'adresse suivante le blog en italien intitulé "Michele Marziani, appunti di viaggio" : http://www.michelemarziani.org/appuntidiviaggio/storico.asp?s=In+viaggio+con+Butor&m=&pagina=1&ordinamento=desc
Mazorati, Jean-Louis :
- Voir Yehuda Lancry, 1992.
Masini-Beausire, Alexandra :
- "Quand Butor chante : Cantique de Matisse", paru dans Loxias, Loxias 38, mis en ligne le 20 septembre 2012, URL : http://revel.unice.fr/loxias/index.html?id=7194.
- Littérature et arts plastiques – Entre écriture et image, la représentation à l’œuvre dans la littérature contemporaine : A. S. Byatt, Peter Handke, Tracy Chevalier, Louis Aragon et Michel Butor, "par Alexandra Beausire (Masini), thèse de doctorat en Littératures et civilisations comparées, sous la direction de Micéala Symington, soutenue le 10-01-2013 à Paris 3. Résumé : Notre travail se penche sur les circonstances et les conséquences de l’insertion de l’image dans un ensemble textuel sur l’écriture. Quels sont les enjeux et les implications d’une telle démarche lorsqu’elle est menée sciemment par l’écrivain ? Dans la littérature contemporaine européenne, A. S. Byatt et Peter Handke sont de ceux qui manient la plume comme le pinceau et modèlent le langage comme une matière plastique, la figure même de l’artiste travaille l’univers fictionnel en profondeur, nourrissant et transformant l’écriture au fil d’un apprentissage tout entier centré sur le regard. La matière littérature s’interroge, loin d’une démarche plus traditionnelle qui traite l’image plastique comme une simple source d’inspiration à la façon de Tracy Chevalier. Certaines œuvres inclassables, comme Henri Matisse, Roman de Louis Aragon ou Cantique de Matisse de Michel Butor choisissent l’entre-genre pour toucher à une possible harmonie littérature-peinture. La musique s’en mêle parfois, passant outre les frontières entre les arts. Que se passe-t-il quand l’écrivain peut, à juste titre, être appelé "plasticien" ? Bien qu’il se situe dans une approche intersémiotique littérature-arts plastiques, ce travail de recherche n’entend pas analyser l’inscription de la peinture dans le texte sur le mode de la transposition ou de l’illustration, il ne s’agit pas non plus de discerner les modalités picturales contenues dans l’appareil textuel et d’en dégager les effets ni d’assimiler stricto sensu la technique d’un peintre à celle d’un écrivain." (http://www.theses.fr).
Mason, Barbara :
- Symbol and Structure with Special Reference to Alchemy in the Works of Michel Butor, University of Lancaster, juillet 1977, thèse microfilmée (PR).
- "An Interpretation through Pattern and Analogy of Michel Butor's Description de San Marco", Forum for Modern Language Studies, vol. 14, 1978, 72-78 (JHD).
Michel Butor, a Checklist, Grant & Cutler Ltd, 1979, 98 pages. Comptes rendus de Donald B. Rice, Michael Spencer et Claude Marie Senninger. Voir aussi Bibliographie.
- "The Symbolic Function of Birds, Numbers and Playing Cards in Michel Butor's Passage de Milan", International Fiction Review, vol. 7, n°2, 1980, pp.99-105 (MB).
- Compte rendu du livre Perpetuum Mobile de Mary Lydon, dans The International Fiction Review, VIII, 1981, pp.160-161 (BderF).
- Traductrice de Description de San Marco chez York Press, (Fredericton, Canada) en 1983.
- "Structures and change in Michel Butor's La Rose des vents". "Barbara Mason. Nottingham French Studies, vol. 1, 1983, pp. 25-37." (CBN). Autre référence : "Mathematics and the love of freedom in Michel Butor's La Rose des vents", Nottingham French Studies, vol. 22, n°1, May 1983, pp.25-38 (FXXB).
- "Paradoxes of change in Butor's Conditionnement", Quinquereme, Jan. 1984, pp.22-38 (FXXB).
- "Poème optique : An Illustration by Michel Butor", Mosaic, vol. 17, no. 3, 1984, 103-115 (MB).
- "Structure and Meaning in MB's 'Perle'", Australian Journal of French Studies, XXI, n°2, 1984, pp.194-221 (MB).
- "Writing : innocence and subversion : Michel Butor's Méditation explosée", Forum for Modern Language Studies, vol. 21, n°2, April 1985, pp.170-184 (FXXB).
- Participe au numéro spécial Butor de la revue Kentucky Romance Quarterly, 1985, avec "Quotations from Sylvie and Description de San Marco in Michel Butor's Intervalle", pp.65-76.
- "Expanding Fictions : Butor's Intervalle", The Review of Contemporary Fiction, 1985, pp.126-132.
- "La critique et l'alchimie", Œuvres & critiques, X, 2, Jean-Michel Place, 1985, pp.129-143.
- "Bibliographie", Œuvres & critiques, X, 2, Jean-Michel Place, 1985, pp.163-165.
"Illustration in Michel Butor’s Illustrations", Romanic Review, vol. 77, no. 2, 1986, 141-154 (JHD).
- "" : the title as sesame, or releasing Butor's "Genie". "Barbara Mason. Editeur(s) : Lincoln : University of Nebraska Press, 1986. Description : P. 71-P. 82 ; 23 cm. Note(s) : Texte anglais" (CBN). Voir aussi :
- " : The Title as Sesame, or Releasing Butor’s ‘Genie’", French Forum, vol. 11, no. 1, 1986, 71-82 (JHD).
- "Doubling Forms, Tensions and Shifts. A reading of MB's ",Essays in poetics, II, n°2, 1986, pp.18-28 (MB).
- "Criticism and Invention in Butor’s Repertoire Series", New Zealand Journal of French Studies, vol. 7, no. 1, 1986, 23-43 (JHD).
- "Imitation et Initiation in the Alchemical Dreams of MB's Portrait de l'artiste en jeune singe", Modern Language Review, 81, n°4, 1986, pp.882-892 (MB).
- "Whiteness and Writing in Michel Butor’s Works : The Example of Christian Dotremont and Beyond", Dalhousie French Studies, no. 12, 1987, 37-53 (JHD).
- "'Opusculum Baudelairianum' : Michel Butor, Jiri Kolar : Collage and Contestation", Australian Journal of French Studies, vol. 25, no. 2, 1988, 207-220 (JHD).
- "Language and Ideology in Michel Butor’s Improvisations sur Flaubert", Nottingham French Studies, vol. 28, no. 1, 1989, 53-64 (JHD).
- Les articles critiques de Barbara Mason suivis de la mention (MB) sont repris de la bibliographie qui figure à la fin du Michel Butor de Jennifer Waelti-Walters de 1992.
Masson, André :
Né à Balagny en 1896, il est mort à Paris en 1987.
- "Les incertitudes de Psyché", pour André Masson, NRF, n°192, décembre 1968, pp.732-735. Pour sa part Frédéric Saint Aubyn note : ""Les Incertitudes de Psyché", lithographie originale d'André Masson, in Variations sur l'amour. Présentation de Raymond Cogniat (Paris : Club du Livre-Philippe Lebaud, [26 septembre] 1968), pp.145-152", tandis que François Aubral date cette production de 1964. Voir aussi l'étude de Bénédicte Gorrillot, 2012. Texte repris dans :
- Illustrations II, 1969.
- Participe à l'exposition Michel Butor et ses peintres en 1973.
Textamorphose ou la réabsorption du commentaire, poèmes d'après les 22 dessins sur le thème du désir, ouvrage lithographié de Masson et Sartre, pour Paule Thévenin,Sartre et les arts, Obliques, n°24-25, éditions Borderie, 1981; cahiers à part avec un pliage de Michel Butor, 80 exemplaires. Textes repris dans Quadruple fond, 1981. Voir également Butor en perspective de Jacques La Mothe, 2002, pp.101-124.
"In memoriam : In memoriam André Masson; In memoriam Jean Hélion", NRF, n°421, février 1988, pp.86-88. Voir infra.
- Dans La Forme courte, 1990, Masson fait partie des "artistes présentés" de la "Guirlande liminaire", pp.22-23.
- "In memoriam André Masson", Avant-goût IV, 1992, pp.91-92. Voir supra et infra.
- Voir André Masson : dessins surréalistes : Sovinec, Ostrava, Bratislava, Joinville, Prague, [du 17 avril 1993 au 31 janvier 1994] / [exposition itinérante organisée par le Château du Grand jardin et le Comité André Masson] ; [texte de Bernard Noël... et al.] , AFAA Joinville : le Grand jardin, impr. 1993 (voir Bibliothèque de Marseille). Reprise du texte de 1981.
André Masson, "(d avec d'autres), Musée de Prague, 1995" (CDE).
- André Masson, ses amis, ses ateliers, "[exposition du 20 juin au 27 septembre 1999 Château des Adhémar, Montélimar] / [organisée par l'association Nouveaux Mondes] ; [Texte Ghislain Uhry, Michel Butor]" (sudoc).
- "In memoriam André Masson", dans Au rendez-vous des amis, 2003, pp.51-52. Voir supra.
Massoutre, Guylaine :
- "ABC de Michel Butor", Le Devoir, 17-18 mai 2003, p.F5. Compte rendu de Michel Butor par Michel Butor et Collation.
Masurovsky, Gregory :
Dessinateur et graveur américain, il est né en 1929 à New York. Vit et travaille à Paris depuis 1954. Il fut le compagnon du peintre Shirley Goldfarb, morte en 1980. Notons que l'article suivant a été, pour une bonne part, revu par l'artiste. Il est mort en juillet 2009.
- "Pour Gregory Masurovsky",Pour l'art, n°75, novembre-décembre 1960, pp.12-15. Ce texte, qui est d'abord paru à l'occasion de l'exposition de dessins de l'artiste à la Galerie La Hune en octobre-novembre 1960, sera repris dans Obliques, 1976, pp.17-18 sous le titre "Peindre une vague" et dans le catalogue La Plume et le crayon, 2004 (voir infra).
- Gregory Masurovsky,"[Ausstellung], Hanover, Kestner-Gesellschaft, 30. Oktober bis 1. Dezember 1963 / [Wieland Schmied, Michel Butor, Gregory Corso], Hanovre : Kestner-Gesellschaft, 1963 (103), 1 vol. (non paginé [8] p.) : ill. ; 21 cm. Texte uniquement en allemand" (Bibliothèque de Marseille).
-Litanie d'eau, avec dix eaux-fortes, Galerie La Hune, 1964. Ouvrage tiré à 105 exemplaires dont 15 avec quinze eaux-fortes tirés à part sur papier japon (édition de tête). Texte repris une première fois dans :
- Illustrations, 1964, pp.107-187. Et une seconde avec les illustrations dans Obliques, 1976, pp.19-52 (voir infra).
- L'édition japonaise de L'Emploi du tempsde 1964, dont la traduction est due à Toru Shimizu, est illustrée de 10 dessins de Gregory Masurovsky reproduits dans le numéro d'Obliques de 1976. Voir infra.
- Comme Shirley, 1966.
- Paysage de répons, 1968.
- "Estampe manuscrite : L'Oeil des Sargasses, pointe sèche, Paris et Nice, 1969; 30 ex. + 5 H.C." (MS). "Le texte ms. au crayon est varié dans chaque ex. C'est à partir de ces variations qu'a été écrit le texte publié ensuite par les éditions Lettera Amorosa" (1972, voir infra). Voir aussi "L’œil des Sargasses", Alif, n°1, décembre 1971, pp.53-63 et le numéro d'Obliques, 1976, pp.84-85.
Western Duo, texte bilingue avec 10 lithographies, Tamarind Lithography Workshop, 1969. Tiré à 38 exemplaires. Repris sans les illustrations dans le Butor d'Aubral, 1973, The Malahat Review, n°36, octobre 1975, "pp.65-76, with a commentaryby Jennifer Waelti-Walters" (FXXB) et avec les illustrations dans Obliques, 1976, pp.103-112. Texte repris également dansIllustrations IV, 1976. Voir infra.
Missive mi-vive, 1971, estampe, 30 exemplaires + 6 hors commerce. Voir infraIllustrations III, 1973 et Obliques, 1976, pp.114-115.
"Masurovsky : un entretien avec Michel Butor", Opus international, n°26, juin 1971, pp.65-66. Cet entretien, dans lequel Butor joue le rôle d'interviewer, est repris dans le numéro d'Obliques/Butor-Masurovsky de février 1976 sous le titre "Conversation", p.154 (voir infra).
- "L’œil des Sargasses", pour Gregory Masurovsky, Alif, n°1, décembre 1971, pp.53-63. Voir supra et infra.
Les Petits Miroirs, pour Gerda, images de Gregory Masurovsky, éditions La Farandole, 1972. Livre-conte pour enfants. Le héros de ce conte s'appelle Gérard, quasi-anagramme de Gerda.
- L'Œil des Sargasses, frontispice original de Gregory Masurovsky, éditions Lettera Amorosa, 1972, n.p. Voir supra 1969. Repris dans Obliques, 1976, pp.84-102 (voir infra) et Illustrations IV, 1976.
Changement d'adresse, 1972, outre une édition ordinaire, cette estampe a été tirée à 70 ex. Voir infra Obliques, 1976, p.116 et La Plume et le crayon, 2004, p.113.
- Participe à l'exposition Michel Butor et ses peintres en 1973. Voir La Forme courte, 1990, pp.24-25 et Obliques, 1976, pp.117-118.
- "Missive mi-vive", avec une enveloppe de Gregory Masurovsky, Illustrations III, 1973. Il s'agit de 32 variations sur la lettre. L'une d'entre elles est reproduite dans Obliques, 1976, p.115. La mention "avec stupéfaction effacée" dans Illustrations III (p.95) fait allusion à la rature du terme dans la page manuscrite. Voir supra.
Clefs des approches, 1973, cette oeuvre et les sept suivantes "sont des estampes manuscrites. Il n'y avait jamais plus de 30 ex. numérotés + qqs E. A. (36 maxi)" précise l'artiste dans une lettre. Voir Obliques, 1976, p.120.
Les mots à la presse, "sur une eau-forte de Gregory Masurovsky tirée par Georges Leblanc, Paris, l'auteur et l'artiste, 1973. 36 exemplaires avec texte varié pour chacun" (GG). Voir Obliques, 1976, p.121 et La Plume et le crayon, 2004, p.9.
Grille, 1974. Voir Obliques, 1976, pp.122-123.
Rien à déclarer, "sur une eau-forte de Gregory Masurovsky tirée par Georges Leblanc, Paris, l'auteur et l'artiste, 1974. 42 exemplaires avec texte varié pour chacun" (GG). Voir Obliques, 1976, p.124.
Nuage, 1975. Estampe manuscrite reproduite dans Poètes à Meaux, festival de poésie murale, une initiative de Juliette Darle et Alain Bosquet, 1979, p.10. Voir aussi Obliques, 1976, p.125.
Veilleuse brûlot, 1975. Voir Obliques, 1976, p.126.
Vue céleste, 1975. Voir Obliques, 1976, p.127.
Mur murmure, 1975. Voir Obliques, 1976, pp.130-132.
Intersection, pour Roger Borderie, "Galerie Obliques, 1975; 10 ex." (MS). Voir infra Butor/Masurovsky, 1976, p.134 et La Plume et le crayon, 2004, p.37.
Sablier, pour Roger Borderie, "Galerie Obliques, 1975; 10 ex." (MS). Voir infra Butor/Masurovsky, 1976, p.133.
- Cinq dessins de Gregory Masurovsky autour de cinq poèmes de Michel Butor, 1975. Repris dans Butor/Masurovsky, 1976, pp.136-141.
Affiche, lithographie pour l'exposition à La Hune, Paris, 1976, 30 ex. + 3 E.A. Voir La Plume et le crayon, 2004, p.79.
- "Mais les thèmes de la S.-F. apparaissent souvent dans mes livres. Comme dans le tome prochain de Matière de rêves [Second sous-sol], où le rêve du cosmonaute correspond à une collaboration avec mon ami Gregory Masurovsky.", La Quinzaine littéraire, 16-31 janvier 1976. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.II, p.132, n°5.
-Butor/Masurovsky, numéro spécial d'Obliques, février 1976. Numéro auquel on devra se référer si l'on veut avoir une vue précise du travail en collaboration de l'auteur et de l'artiste. Ce numéro s'ouvre sur un entretien de Michel Butor avec Gregory Masurovsky et Roger Borderie (entretien qui sera repris partiellement dans La Plume et le crayon, 2004, voir infra). Il est suivi d'un essai de Georges Raillard, d'un texte portant le même titre - "Peindre une vague" - de Michel Butor (voir supra et infra 2004) et de la reproduction de : Litanie d'eau, Mon cher Marc-Jean, de dix dessins pour illustrer l'édition japonaise de L'Emploi du temps, d'un entretien de Butor avec Shirley Goldfarb, de Comme Shirley, du frontispice de Paysage de Répons, de L'Oeil des Sargasses, de Western Duo, de plusieurs estampes-manuscrits (voir supra), de cinq dessins pour illustrer cinq poèmes de Michel Butor, des portraits de ce dernier et des membres de sa famille, et enfin de "Conversation", un entretien de Butor avec Masurovsky (voir supra). On y trouvera pour finir une bibliographie qui "réunit toutes les collaborations de Michel Butor et Gregory Masurovsky" jusqu'à cette date. "Justification du tirage : l'édition originale de ce numéro est constituée par un tirage de dix exemplaires accompagnés de deux estampes-manuscrits ["Sablier" et "Intersection"] comportant les signatures de Michel Butor et Gregory Masurovsky, numérotés de I à X. Les trois premiers exemplaires, sont enrichis de dessins originaux, de manuscrits et de divers documents d'édition. En outre, il a été tiré quelques exemplaires dénommés ratures ou brouillons et réservés aux collaborateurs de la revue." Rappelons que la rencontre de Butor avec les dessins de Masurovsky remonte à 1956 et le premier travail avec lui à 1960. Comptes rendus de J(acqueline) P(iatier) et Michel Sicard, voir infra. Par ailleurs le Catalogue de l'écart note pour l'année 1976 : "Butor/Masurovsky (d avec Sicard, mr), Obliques" et pour l'année 1977 : "Butor/Masurovsky 2 (d avec Sicard), Obliques".
- "L'œil des Sargasses" et "Western duo" avec Gregory Masurovsky, Illustrations IV, 1976. Voir supra.
- "Estampe manuscrite : Bouteille à la mer, Paris et Nice, 1976, 30 exemplaires" (MS). Repris dans Collectif Triangle, 1984, Chantier, 1985, La Forme courte, 1990 et Hors-d'oeuvre, 2003. Voir infra.
Saga, "musique de Jacques Guyonnet, 1 eau-forte, Genève, Nice et Paris, 1976; 30 ex." (MS). Voir aussi Baltazar, 1980.
- "Estampe manuscrite :Six de carreaux, Paris et Nice, 1977, 30 ex." (MS). Cette estampe est reproduite recto-verso dans le n°16-17 de la revue Obliques mentionné plus bas (pp.337-338). Voir également à ce sujet le poème "A la croisée des temps 1977-1987" dans A la frontière (partie 2 : "Zone franche"), 1996, pp.73-74.
- "Estampe manuscrite : Open invitation, Paris et Nice, 1978; 20 ex." (MS). VoirLa Plume et le crayon, 2004, p.81.
- "Estampe manuscrite :Middle Nemo in Drawing Land, Paris et Nice, 1978; 30 ex." (MS).
- "Estampe manuscrite : Pencil & Card (Mots en bande), Paris et Nice, 1978; 20 ex." (MS). Voir La Plume et le crayon, 2004, p.80.
- "Estampe manuscrite : Terra amata, Paris et Nice, 1978; 30 ex." (MS). Voir La Plume et le crayon, 2004, p.83.
- Michel Sicard, "Butor/Masurovsky, Obliques", NRF, n°309, 1er octobre 1978, pp.115-123. Selon Michel Sicard, "la rencontre (entre Butor et Masurovsky) n'a pas été aussitôt efficace : des années, ils se sont côtoyés .... Tout ne commence en fait qu'au moment où l'écrivain décide de pénétrer vraimentdans le dessin, de tracer au crayon ses mots. Double succès : le dessin de Masurovsky s'ouvre comme une grenade, l'écriture pour la première fois se voit, créant une ambivalence plastique; le dessin se lit comme un texte, le mot éclate de visibilité, chacun projetant sur l'autre ses qualités spécifiques ... Cela se passe ainsi dans toutes les gravures à partir de Missive Mi-vive" (soit au début des années 70).
-Plan d'évacuation de Second sous-sol, 1978, estampe, 30 exemplaires. Voir La Plume et le crayon, 2004, p.84.
"Le monde des dessins de Gregory Masurovsky", Obliques/Robbe-Grillet, n°16-17, 1978, pp.328-336, entretien avec Michel Sicard. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.II, pp.349-361. Cet entretien est accompagné d'un texte de Gregory Masurovsky lui-même, "L'artiste en situation", d'un autre de Michel Sicard, "Traversées" et d'un autre entretien de ce dernier avec l'artiste, "Questions à Gregory Masurovsky". L'ensemble est illustré de dessins de l'artiste et forme un dossier intitulé "Gregory Masurovsky, dessins récents" (pp.319-338) dont il a été réalisé un tiré à part en 99 exemplaires.
Brelan carré, quatre dessins manuscrits avec quatre textes de Michel Butor, 1978. Reproduits dans Obliques, n°16-17, 1978, pp.324-327 (voir supra) et dans La Plume et le crayon, 2004, pp.60-63 (voir infra). Textes repris dans Poésie d'ici / M.J.C. Gorbella, [1978], pp.12-13, dans Cinq rouleaux de printemps, 1984, Chantier, 1985, La Forme courte, 1990 (voir infra), partiellement (deux textes seulement) dans la revue Le Croquant, 1994 et dans Hors-d'oeuvre, 2003.
Diptyque, deux dessins manuscrits, 1978. Reproduits dans La Plume et la crayon, 2004, pp.64-65 (voir infra).
- "Estampe manuscrite : La main heureuse, Paris et Nice, 1978, 30 exemplaires" (MS). Texte repris dans Chantier, 1985 et La Forme courte, 1990. Voir infra. Estampe déjà reproduite, du reste, dans Obliques, 1978, p.319 (voir supra), Poètes en Sologne II, festival de poésie murale, une initiative de Juliette Darle et Alain Bosquet, 1979, p.14 et à nouveau dans La Plume et le crayon, 2004, p.82 (voir infra).
- Poètes à Meaux, 1979.
- "Estampe manuscrite : Généalogie, Paris et Nice, 1979, 20 exemplaires" (MS). Reproduite dans La Plume et la crayon, 2004, p.110. Texte repris dans Explorations, 1981 et dans Brassée d'avril, 1982. Voir infra.
Nuit blanche, eau-forte, 30 ex. et 3 H.C, 1979. Reproduite dans La Plume et le crayon, 2004, p.85. Voir aussi Nuit blanche, 1984 (infra).
La Femme la neige et la mort, eau-forte, 40 ex. et 3 H.C., éditions de la galerie de l'Hermitte, 1979. Reproduite dans La Plume et le crayon, 2004, pp.86-87. Texte publié dans Poètes du monde, n°1, octobre 1979, p.8 (Métaphores) et repris dans Liminaires et préliminaires, 1982, dans Exprès, 1983 (voir infra) et dans Par le temps qui court, 2016. Publié à nouveau dans la revue Midi, 2003. Voir aussi Ballade du Rond-Point, 1997.
- "Diagonale", Envois, 1980, pp.75-76. Le texte de présentation est ainsi rédigé : "Dans leurs petits ateliers près du cimetière Montparnasse, à deux pas du baiser de Brancusi, Gregory Masurovsky et Shirley Goldfarb, Américains non plus à Paris mais de Paris, l'un au premier étage, dessinant à l'encre de Chine sur des feuilles de papier Ingres, l'autre couvrant de peinture d'immenses toiles."
- Machine à écrire à la main, eau-forte, 20 ex. et 2 H.C., 1980.
Elseneur suite, quinze dessins et deux pages manuscrites, 1980. Voir La Plume et le crayon, 2004, pp.66-69.
- Chevelures du temps, 1980.
"Ballade de la machine à écrire", pour Gregory Masurovsky, dans Treize à la douzaine, 1981. Reprise dans Liminaires et préliminaires, 1982, dans Exprès, 1983 et dans Michel Butor. Déménagements de la littérature, 2008. Voir infra. Voir aussi Ballade du Rond-Point, 1997.
- "Généalogie", pour Gregory Masurovsky,Explorations, 1981, p.74. Repris dans :
- Brassée d'avril, 1982, pp.89-92.
- "Ballade de la machine à écrire", pour Gregory Masurovsky,  Liminaires et préliminaires, 1982. Voir supra 1981. Reprise dans Exprès, 1983. Voir infra.
- A la volée, eau-forte, 30 ex. et 3 H.C., 1982.
La Plume et le crayon, 1982, estampe, 20 exemplaires et 5 H.C. Cette oeuvre a également été l'occasion d'un vidéofilm réalisé par les deux auteurs la même année sous le même titre et produit par l'Audiovisuel MNAM - Centre Georges Pompidou (10mn, secam). Voir également infra le catalogue de l'exposition de 2004, p.91.
L'Aiguille des Arcs, eau-forte, 20 ex. et 5 H.C., 1982. Voir La Plume et le crayon, 2004, p.88.
- "Ballade de la machine à écrire" et "La Femme la neige et la mort", Exprès, 1983, pp.41-42 et 165-166. Voir supra.
Hier, Aujourd'hui, demain, trois dessins manuscrits, 1983. Reproduits dans La Plume et le crayon, 2004, pp. 70-71. Texte repris sous le titre "Triptyque" dans Chantier, 1985, La Forme courte, 1990 (voir infra) et Hors-d'oeuvre, 2003. Voir aussi infra "Demain", 1984.
- Le Palmier, Vagues et Galets, deux dessins manuscrits, 1983. Reproduits dans La Plume et le crayon, 2004, pp. 72-73. Textes repris dans Ici et là, 1997. Voir infra. Voir aussi Bachès, 2011.
- Mont chauve, un dessin manuscrit, 1983. Reproduit dans La Plume et le crayon, 2004, p. 76. Texte repris dans Ici et là, 1997. Voir infra.
- Voir Alba Pellegrino Ceccarelli, 1983.
- "Demain", from Trilogy (manuscript/design with Gregory Masurovsky), Frank, vol.1, n°3, Winter 1984, p.68.
Nuit blanche, pour Gregory Masurovsky, L'Apprentypographe, 1984. Ouvrage tiré à 99 exemplaires dont 10 ornés d'une eau-forte de Gregory Masurovsky. Texte repris dans Chantier, 1985, La Forme courte, 1990 et Hors-d'oeuvre, 2003. Voir infra.
Cinq rouleaux de printemps, 1984, pour "Brelan carré" (voir aussi infra Chantier, 1985).
- Estampe manuscrite : La ligne de l'embrasement/l'ardeur de l'interprétation [#Flammes doubles], Paris et Nice, 1984, 20 exemplaires et 3 H.C. Texte repris dans Chantier, 1985, La Forme courte, 1990, Transit, 1992, Hors-d'oeuvre, 2003 et # Anthologie nomade, 2004. Voir infra.
- Estampe manuscrite : Le coeur battant, Paris et Nice, 1984, 20 exemplaires plus 3 H.C. Texte repris dans Frank, 1984, Chantier, 1985, Constellation/Michel Butor, 1989, La Forme courte, 1990, et Hors-d'oeuvre, 2003. Voir infra. Voir aussi La Plume et le crayon, 2004, p.89.
- Circulation, carte postale, éditions Brunidor, 1984. Voir infra Autour des mots, 1986 et La Plume et le crayon, 2004, p.106.
- Petit Bateau en papier, un dessin manuscrit, 1984. Reproduit dans La Plume et le crayon, 2004, p. 74.
- Avion en papier, un dessin manuscrit, 1985. Reproduit dans La Plume et le crayon, 2004, p. 75.
- Navigation, carte postale, éditions Brunidor, 1985. Voir La Plume et le crayon, 2004, p.106.
Dimanche matin, poème manuscrit de Michel Butor avec sept dessins à la plume de Gregory Masurovsky, L'Instant perpétuel, 1985. Repris dans Chantier, 1985, La Forme courte, 1990 et Hors-d'oeuvre, 2003. Voir infra.
- Estampe manuscrite : A l'extérieur de la vue, Paris et Nice, 1985, 20 exemplaires et 3 H.C. Repris dansLa Forme courte, 1990. Voir infra.
- Estampe manuscrite : Lamartineet son écho, Paris et Nice, 1985, 20 exemplaires et 3 H.C. Repris dans La Forme courte, 1990, Echanges, 1991 et Hors-d'oeuvre, 2003. Voir infra.
- DansChantier, Dominique Bedou éditeur, coll. Deleatur, 1985, "aménagé pour la visite de Dominique Bedou", la seconde partie (entièrement reprise dans La Forme courte, 1990) s'intitule "Inscriptions pour Gregory Masurovsky" et contient les textes suivants :
                - "Dimanche matin",
                - "Triptyque",
                - "Brelan carré",
                - "Nuit blanche",
                - "La bouteille à la mer",
                - "L'aiguille des glaciers" (voir Collectif Triangle, 1984, repris aussi dans Hors-d'oeuvre, 2003; variante de L'Aiguille des Arcs),
                - "La main heureuse",
                - "Talisman" (voir aussi Toni Soulié, 1990)
                - "Petites annonces" (voir aussi Baltazar, 1985),
                - "Futures nouvelles" (voir aussi Baltazar, 1985),
                - # "Flammes doubles",
                - "Le coeur battant".
- "Dialogues de la plume et du pinceau. Cinquième estampe : croisement", pour Patrice Pouperon, Mehdi Qotbi, André Villers/ et dans la profondeur sous les ratures/ Gregory Masurovsky, Henri Maccheroni, Hors-d'oeuvre, 1985, p.90.
- Participe à l'exposition Autour de Michel Butor, 1985.
- Participe à l'exposition Autour des mots, 1986. Le catalogue reproduit "Dans les deux sens", texte et dessin, qui n’est autre que Circulation (voir supra 1984).
- Participe à l'exposition En compagnie de Michel Butor qui s'est tenue à Valence du 7 mars au 28 avril 1986.
- Aviation, carte postale, éditions Brunidor, 1986. Voir La Plume et le crayon, 2004, p.107.
- Estampe manuscrite : Délai, Paris et Gaillard, 1986, 20 exemplaires et 2 H.C. Texte repris dans La Forme courte, 1990, Echanges, 1991 et dans Hors-d'oeuvre, 2003. Voir infra. Voir aussi La Plume et le crayon, 2004, p.90.
- Changement d'adresse n°2, dessin à la plume, 125 ex., 1986.
Iris, "livre d'artiste imprimé par Patrice Pouperon en 12 exemplaires accompagné d'une eau-forte en frontispice par moi-même sur un poème de MB (typographie Nicolas Cochin), 1987" (GM), La Garonne.
- Participe à l'exposition Mots et merveilles, 1987.
- Estampe manuscrite : Ciel en secret, Paris et Gaillard, 1987, 20 exemplaires et 2 H.C. Texte repris dans La Forme courte, 1990 et Hors-d'oeuvre, 2003. Voir infra. Voir aussi La Plume et le crayon, 2004, p.92.
- Estampe manuscrite : Pierres sèches, linogravure, éditions La Garonne, Ginasservis, 1987, 20 exemplaires et 2 H.C. Texte repris dans La Forme courte, 1990 et Hors-d'oeuvre, 2003. Voir infra.
- Suite genevoise, trois dessins manuscrits, 1988.
Dès le matin; Aux heures chaudes; L'Après-midi; Quand vient le soir,cartes postales, éditions Brunidor, 1988. Voir La Plume et le crayon, 2004, pp.108-109. Textes repris dans Avant-goût IV, 1992.
- Estampe manuscrite : Battre le rappel, Paris et Gaillard, 1988, 20 exemplaires et 2 H.C. Texte repris dans La Forme courte, 1990 et Hors-d'oeuvre, 2003. Voir infra.
- Esprit de clocher, eau-forte, 20 ex. et deux H.C., 1988. Voir La Plume et le crayon, 2004, p.93.
- "Estampe-manuscrit : Le Pont de la machine, Genève, Galerie Eric Franck, 1988. 20 exemplaires" (MFQ). VoirLa Plume et le crayon, 2004, p.94.
- "(Brelan carré) pour Gregory Masurovsky. Reproduit dans La Forme courte", Au jour le jour, 1989, p. 54.
- "Estampe-manuscrit : Menu (dîner chez Monique Barbier-Müller, Genève), 1989. 50 exemplaires" (MFQ). Voir La Plume et le crayon, 2004, p.114.
- "Estampe-manuscrit :Changement d'adresse n°3, Paris, Lucinges, 1989. 125 exemplaires" (MFQ).
- "Estampe-manuscrit : Mozart à quatre mains, Paris, Lucinges, 1989. 20 exemplaires" (MFQ). Texte repris dans Avant-goût IV, 1992, la revue Midi, 2003 et Au rendez-vous des amis, 2003. Voir aussi La Plume et le crayon, 2004, p.95.
- "Estampe-manuscrit : Kegon Taki, Villeurbanne, URDLA, 1989. 30 exemplaires" (MFQ). Texte repris dans A la frontière, 1991 et 1996. Voir La Plume et le crayon, 2004, p.96.
- "Estampe-manuscrit : Le Portrait de l'autoportrait, Paris, Lucinges, 1989. 20 exemplaires" (MFQ). Voir infra Auvers Demeure, 1990. Voir aussi Avant-goût IV, 1992, Ici et là, 1997 et Au rendez-vous des amis, 2003. Voir également infra La Plume et le crayon, 2004, pp.58-59.
- Du 3 novembre à la fin décembre 1989 eut lieu à la Galerie Eric Franck à Genève une exposition intitulée "Gregory Masurovsky - Michel Butor : Oeuvres en collaboration". Dans le catalogue des manifestations qui eurent lieu dans cette ville en automne 1989, Constellation/Michel Butor, on peut lire le poème "Le coeur battant", pour Gregory Masurovsky, p.10, qui se trouvait déjà repris dans Chantier en 1985.
- Voir Avant-goût IV.
- Fait partie des artistes de la "Guirlande liminaire" dans La Forme courte, 1990, pp.24-25. Voir suivant :
- "Pour Gregory" qui contient : "Dimanche matin" (*), "Triptyque" (*), "Brelan carré" (*), "Nuit blanche" (*), "La bouteille à la mer" (*), "L'aiguille des glaciers" (*), "La main heureuse", "Talisman", "Petites annonces", "Futures nouvelles", #"Flammes doubles" (*), "Le coeur battant" (*), "A l'extérieur de la vue", "Lamartine et son écho" (*), "Délai" (*), "Ciel en secret" (*), "Pierres sèches" (*) et "Battre le rappel" (*), La Forme courte, 1990, pp. 49-73. Les textes suivis de (*) sont repris dans Hors-d'oeuvre, 2003. Les douze premiers se trouvent déjà rassemblés dansChantier, 1985.
- "Estampe-manuscrit : Pénétration, Vaduz, Editions Brunidor, 1990. 75 exemplaires" (MFQ). Texte repris dans En marge, 1992 et A la frontière, 1996. Voir La Plume et le crayon, 2004, p.107. Voir aussi Sylvère, 2005.
- Auvers Demeure, paysage à travers un autre, dessins de Gregory Masurovsky, textes de Michel Butor, Musée de Pontoise, 1990. Cet ouvrage a été réalisé à l'occasion de l'exposition qui s'est déroulée du 20 octobre au 9 décembre 1990 à Pontoise. Quatorze quatrains plus "Portait d'un autoportrait" accompagnent quatorze dessins plus un portrait d'un autoportrait de Van Gogh. Voir infra Ici et là, 1997. Cet ouvrage a  été par ailleurs à l'origine de l'émission radiophonique The Landscape behind the Eyes, réalisée par Kaye Mortley pour l'Australian Broadcasting Compagny en 1991. Voir aussi La Page blanche, 2002.
- "Délai", pour Gregory Masurovsky, "(repris dans La Forme courte, mais dans une autre version)", et "Lamartine et son écho", pour Gregory Masurovsky, Echanges, carnets 1986, Z'éditions, 1991, pp.53 et 54. Voir aussi la justification du tirage. Voir supra.
- "Estampe-manuscrit : Sérénade, Paris, Lucinges, 1992. 30 exemplaires" (MFQ). Texte repris dans L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.57-58. Voir aussi Baltazar, 1990.
- Ange de la baie, "poème de Michel Butor, 3 gravures à l'eau-forte de Gregory Masurovsky. 1992. Edition originale tirée à 60 exemplaires" dont "12 ex. sur Rives enrichis d'une suite des gravures signées et du texte manuscrit et 48 ex. sur Rives. Imprimé par Jacques London, typographe et Georges Leblanc, taille-doucier". Jacques Matarasso éditeur. Texte repris dans Rémanences, 1994, Ici et là, 1997 et L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.61-62 ainsi que dans Par le temps qui court, 2016. Voir infra.
- "Ange de la baie", pour Gregory Masurovsky, "... Avec vingt peintres (Première partie)",  Rémanences, n°3, septembre 1994, p.134. Voir supra et infra.
- Participe à l'exposition 25 artistes autour de Michel Butor qui s'est déroulée du 10 février au 5 mars 1995.
- "Estampe-manuscrit : Gribouille s'enhardit, Paris, Lucinges, 1995. 20 exemplaires" (MFQ). Voir aussiMichel Butor, 2005.
- Uchi-Soto, Dedans-dehors, texte de Michel Butor, photographies de Pierre Espagne, dessins de Gregory Masurovsky, autour de Akiko Senuma, danseuse de buto, Canevas éditeur, 1995. Texte repris dans Ici et là, 1997. Voir infra.
- Bonne traversée, poème de Michel Butor, gravure à l'eau-forte de Gregory Masurovsky. Edition originale tirée à 20 exemplaires, 1996. Voir La Plume et le crayon, 2004, p.105.
- "Estampe-manuscrit : Intarissable, Paris, Lucinges, 1996. 20 exemplaires" (MFQ). Voir La Plume et le crayon, 2004, p.105.
- Marie-Françoise Quignard, Michel Butor et la gravure, catalogue des premières Rencontres de l'Ecrit et de l'Estampe de Bayeux, publication du musée Baron Gérard, 1996, pp.48-49.
# Torse, livre d'artiste tiré en 13 exemplaires avec 4 eaux-fortes, 1996-1997. Voir infra 1998 et 1999. Texte repris également dans Le Jardin catalan, 2000 et dans L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.227-228.
"Externe-intime (Uchi-Soto)", pour Gregory Masurovsky, Pierre Espagne et Akiko, (voir supra, 1995), "Paysage à travers un autre" (voir supra, 1990) et # "Suite niçoise" (qui contient : "Le palmier", "Vagues et galets", "Le mont Chauve depuis la villa Arson" et "Ange de la baie"), pour Gregory Masurovsky, Ici et là, 1997, pp.71-79, 105-108 et 126-128. Voir infra.
- Participe à l'exposition Treize artistes avec Michel Butor qui s'est tenue à Thonon-les-Bains du 4 octobre au 2 novembre 1997.
- A la recherche de la rose perdue, "poème de Michel Butor, 6 gravures sur bois de Gregory Masurovsky. 1997-1998. Edition originale tirée à 12 exemplaires." Voir infra 1999 et Octogénaire, 2006, pp.55-59. Voir aussi Chan Ky-Yut, 2001.
- La Reine de Saba vient faire ses adieux au Roi Salomon, poème de Michel Butor, gravure sur bois de Gregory Masurovsky. Edition originale tirée à 20 exemplaires, 1998. Voir infra 2000. Texte repris en 2000 (Poète toi-même) et dans L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.272-273. Voir aussi La Plume et le crayon, 2004, p.102. Voir également Pierre Leloup, 1999.
- Vermont, eau-forte, 20 ex. et 2 H.C., 1998. Voir La Plume et le crayon, 2004, p.98. Texte repris dans la revue Midi, 2003, L'Horticulteur itinérant, 2003, p.196 et dans Octogénaire, 2006, p.103 (voir infra). Texte lu par Michel Butor lui-même dans Territoires de Michel Butor, 2008.
- # "Torse", pour Gregory Masurovsky, Fusées, n°2, septembre 1998, pp.52-53. Voir supra 1996.
- 22 artistes avec Michel Butor, catalogue de l'exposition présentée à la Médiathèque Louis Aragon du Mans, 1998, pp.38-39. Deux oeuvres y sont mentionnées : #A la recherche de la rose perdue, 1997-1998 et Ange de la baie, 1992.
- Le Bûcheron subtil, livre d'artiste en 13 exemplaires sur 6 bois gravés, 1998-1999. Texte repris dans Le Jardin catalan, 2000 et dans L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.25-26.
- # "Torse", pour Gregory Masurvosky, Phréatique, n°88, 1999, p.59. Voir supra 1996.
- En felouque, poème de Michel Butor, 1 eau-forte en frontispice de Gregory Masurovsky qui a assuré aussi la typographie de l'ouvrage, éditions Liancourt, 1999. Tiré en 20 exemplaires numérotés. Texte repris dans Archipel, 2000, Dépôt, 2001 (voir infra), dans La Sape, 2001 et dansDe la palmeraie égyptienne, 2005 et 2010. Voir aussi BBB, 2016, pp.134-135.
- Rumeurs de Salzburg, texte manuscrit de Michel Butor, 2 gravures à l'eau-forte de Gregory Masurovsky. Edition originale tirée à 16 exemplaires et 2 H.C., 1999. Voir La Plume et le crayon, 2004, p.97. Voir aussi N. Sarraute, 2000 et Mozart.
"Poèmes : # "L'annonciateur", pour le compagnon horloger (Patrice Pouperon), p.147; # "Personne déplacée", pour le batteur de pays (Allan Ginsberg), p.148; # "Sur le chemin du retour la reine de Saba songe à la Jérusalem future", pour Henri Maccheroni, p.149; # "A la recherche de la rose perdue", pour Gregory Masurovsky, pp.150-153; #"Carrefour", pour Henri Maccheroni", pp.154-155, Le Nouveau Recueil, n°50, mars-mai 1999, pp.147-155.
- Artistes avec Michel Butor mit Künstlern, catalogue de l'exposition organisée par le Collegium Helveticum de l'ETH Zurich présentée à la Semper-Sternwarte du 17 mai au 4 juin 1999, pp.20-21.
- Participe à l'exposition 28 Artistes avec Michel Butor qui a eu lieu à la Cité des artistes du Fort du Bruissin à Francheville du 10 septembre au 7 novembre 1999.
- Exposition "Gregory Masurovsky : dessins, gravures, livres / 'gravures et textes manuscrits' / 10 ans de correspondance avec Michel Butor", du 27 avril au 20 mai 2000, à la galerie Michèle Broutta dans le quinzième arrondissement de Paris.
- Participe à l'exposition 32 artistes avec Michel Butor qui s'est déroulée du 15 septembre au 15 novembre 2000.
- Théâtre d'ombres, eau-forte, 16 ex. et 2 H.C., 2000. Voir La Plume et le crayon, 2004, p.100. Texte repris dans Lieux d'être, n°41, 2005.
- # "La reine de Saba vient faire ses adieux au roi Salomon", pour Gregory Masurovsky, dans l'anthologie de poésie contemporaine, Poète toi-même,Le Castor astral, 2000, pp.28-29. Voir supra 1998.
- Participe à l'exposition 37 artistes avec Michel Butor qui s'est déroulée du 21 février au 7 avril 2001 au Musée Savoisien et à la Médiathèque Jean-Jacques Rousseau à Chambéry.
- # "En felouque", pour Gregory Masurovsky, Dépôt, première journée internationale de poésie, La Différence, coll. Présages, 2001, pp.14-16. Voir supra 1999.
- Les rivages du vingtième siècle s'éloignent peu à peu dans l'histoire, poème de Michel Butor, 1 bois gravé et typographie de Gregory Masurovsky, éditions Liancourt, 2001. Tiré en 20 exemplaires. Texte repris dans Michel Butor par Michel Butor, 2003. Voir aussi BBB, 2016, pp.84-85.
- Participe à l'exposition Michel Butor : Rencontre - Trajectoire, 2001. Dans le catalogue, l'artiste évoque rapidement sa collaboration avec l'écrivain.
- Participe à l'exposition Quarante-trois artistes avec Michel Butor, qui s'est déroulée du 25 janvier au 24 mars 2002 au Conservatoire d'art et d'histoire d'Annecy.
- Le vent souffle sur les remparts, eau-forte, 16 ex. et 2 H.C., 2002. Voir La Plume et le crayon, 2004, p.99. Poème repris dans Octogénaire, 2006 et dans Jean Lissarrague/Les éditions Ecarts/Poésie et peinture/Le livre en partage, Centre Joë Bousquet et son Temps, 2008, p.47. Repris également dans La Grande Armoire, 2016 (voir n°73).
- La Basilique au retour, eau-forte, 16 ex. et 2 H.C., 2002. Voir La Plume et le crayon, 2004, p.100. Poème repris dans Octogénaire, 2006.
Fièvre, poème de Michel Butor, 1 bois gravé et typo de Gregory Masurovsky, éditions Liancourt, 2002, 20 ex. Voir BBB, 2016, pp.82-83. Texte repris dans Le Croquant, n°33, 2002, pp.56-60 et dans Michel Butor par Michel Butor, 2003. Voir aussi # Monticelli.
- Notons que l'IMEC possède un important fonds Masurovsky déposé par Dominique Franck-Rossignol en 2002 et par Gregory Masurovsky lui-même en 2003.
- Participe à l'exposition Michel Butor avec 18 artistes qui s'est tenue à Lucinges du 8 au 9 février 2003.
- G. Masurovsky - M. Butor : "La Plume et le Crayon". Cette exposition s'est déroulée du 14 février au 9 mars 2003 à la Chapelle du Carmel à Chalon-sur-Saône.
- La Pose et la rose, eau-forte, 16 ex. et 2 H.C., 2003. Voir La Plume et le crayon, 2004, p.101. Texte repris dans Seize Lustres, 2006.
- Diptyque, 2 poèmes de Michel Butor : # "En attendant le pire" et # "En attendant l'accalmie", 2 linogravures et typo de Gregory Masurovsky, éditions Liancourt, 2003, 20 ex. Textes repris dans Octogénaire, 2006 (voir infra) ainsi que dans Par le temps qui court, 2016. Le second poème a été repris dans l'Humanité du 5 février 2004 (poème lisible également sur le site du journal) ainsi qu'en préambule à la thèse de Rjaa SUBHI SALIH AL-TAMIMI, Babel au XXe siècle. Le dialogue des cultures dans l'œuvre de Michel Butor, 2009.
- Apercevant Pontoise, deux linogravures et manuscrit sur une même feuille, 16 ex. et 2 H.C., 2003. Voir La Plume et le crayon, 2004, p.103. Le poème s'est d'abord intitulé "La porte des vacances".
- Exposition de dessins et d'estampes manuscrites avec Michel Butor, Fondation Zervos, Vézelay, juin-juillet 2003.
- Exposition Les lignes et les mots, "Oeuvres gravées et Estampes / Manuscrites avec Michel Butor", atelier Georges Leblanc, du 7 novembre au 23 décembre 2003.
- XX & XXI, "deux poèmes de Michel Butor et trois linogravures de Gregory Masurovsky" ("Que reste-t-il du chiffre XX ?" et "En avant pour le XXI !"). Tiré à 20 ex., plus 4 ex. H.C. Editions Liancourt, 2004. Textes repris dans Seize Lustres, 2006 et dans Par le temps qui court, 2016.
Gregory Masurovsky : A World in Black and White, Asheville, Black Mountain éditions, (dossier, essais et interview par Michel Butor), 2004. Et chez le même éditeur, la même année :
- Gregory Masurovsky : the rapture of grey, "Michel Butor... [et al.]. Publisher : Asheville, NC : Black Mountain Press, 2004." Voir infra 2009.
La Plume et le crayon, Gregory Masurovsky & Michel Butor, catalogue de l'exposition qui s'est tenue au musée Tavet-Delacour de Pontoise du 11 septembre au 7 novembre 2004, Somogy éditions d'art, 2004. Contient une introduction de Christophe Duvivier, commissaire de l'exposition, "La plume et le crayon" (pp.7-12); # "Nuées annonciatrices" de Michel Butor, pour Gregory Masurovsky, (p.15), l'"Entretien" (c'est en réalité une reprise partielle) Michel Butor, Gregory Masurovsky, Roger Borderie, publié en 1976 dans Obliques, et "Peindre une vague" de Michel Butor, publié en 1960 (pp.17-26 et 28-29); de nombreuses reproductions d'oeuvres ainsi qu'un "catalogue raisonné des oeuvres réalisées par Gregory Masurovsky et Michel Butor" (pp.111-115). Voir aussi exposition 2007.
- La Plume et le crayon, Gregory Masurovsky - Michel Butor, exposition du 15 au 31 mars 2005 à l'Espace Landowski de Boulogne-Billancourt.
L'Heure juste, avec deux linogravures de Gregory Masurovsky, Liancourt, 2005. Tiré à 20 exemplaires numérotés et signés des auteurs.
- Le Regard du vieux, avec une eau-forte de Gregory Masurovsky, Liancourt, 2005. Tiré à 20 exemplaires numérotés et signés des auteurs. Texte repris dans la revue Gare maritime et dans Seize Lustres, 2006.
- "Incandescence", pour Gregory Masurovsky, 2005. Voir Zurgai. Texte repris également dans Travioles, n°12, 2005-2006.
- Gregory Masurovsky, 2006.
Octogénaire, Editions des vanneaux, "21 x 12 cm.  179 pages. Anthologie de poèmes de Michel Butor illustrés de 8 dessins à la plume par Gregory Masurovsky. Tirage de tête sur papier Vergé en 50 exemplaires avec une linogravure de G.M.,  numérotés et signés par l'auteur & l'artiste. Mars 2006". Ouvrage repris dans le volume XII des Oeuvres complètes, 2010. Comptes rendus de Jacques Morin, Alain Hélissen et Alexis Pelletier. Contient huit sections, chacune précédée d'un dessin :
            - # Amoroso (# Secrets mordorés, # Toile rousse, # Les instruments de la génération, # Ruissellement d'ombres, # La neige noire du Phénix (voir aussi infra 2009), # La conquête de la lumière, # L'invitation de l'origine),
            - A perte de vue (# Pèlerinage avec un arbre, # Cascade végétale, # Zodiaque urbain, L'ordonnateur des tempêtes, # Portrait de l'artiste en salopette, # L'échelle des anges),
            - # La nuit des roses (# A la recherche de la rose perdue, # La roseraie sous la neige, # La roseraie au clair de lune, # La roseraie dans la tempête, # La roseraie en flammes, # Le réveil des oiseaux-mouches),
            - # Signes des temps (# Stèle pour le temps, # L'étoile Absinthe, # En attendant le pire, En attendant l'accalmie, # Le crépuscule sur Bagdad, # L'aurore sur Bagdad, # Rien ne va plus, # Réclamation universelle des Droits de l'Homme),
            - # Le nez au vent (# Baie de Somme, # La basilique au retour, # Le vent souffle sur les remparts, # Vermont, # La promeneuse du quai, # Les anges de Prague, # La cérémonie du café, # La quadrature du cercle à Parme..., # Côte à côte, # Vénération-Hantise [ce dernier poème est lu par Butor lui-même dans Territoires de Michel Butor, 2008],
            - # Hargne méthodique (#Sang dessus dessous, #Le signe en deuil, # Bronze, # Hommage à Malevitch, # Carrefour, # Stade terminal, # L'ouragan captif, # Techno, # Mauvaise journée, # Levure de bière),
            - # Ailleurs (#Au hasard des orbes, #Antipodes en suspension, # Au carbonifère, # Lectures transatlantiques, # Réversibilité, # Epave), et
            - L'école de la survivance (# La sagesse des images, # Tenir debout, # Le salon des Refusés, # Le sang des chiffres, # Au fond du tiroir le miroir, L'escalier d'antan, # Sur la plage, [texte repris également dans le v. XII des Oeuvres complètes où, comme ici, le titre à la table des matières devient : "Sur la page"], # Entre les cadres [ce poème est lu par Butor lui-même dans Territoires de Michel Butor, 2008], # Le voyage d'automne, # Arioso). Butor lira également des extraits de ce livre lors de son passage à la galerie Première ligne de Bordeaux en 2015 (voir site de Max Partezana).
- #Les Souvenirs de la marée, éditions de Liancourt. "17 x 25 cm. 9 pages sur papier Arches 250 grammes. Poème de Michel Butor. Une eau-forte et typographie en Prestige 10 de G.M. 20 exemplaires numérotés & signés par les auteurs. Juin 2006". Voir aussi Youl, 2011.
- La Plume et le crayon, Gregory Masurovsky & Michel Butor, exposition du 5 mai au 3 juin 2007, Salle du Conseil de l'Hôtel de ville de Trouville-sur-Mer.
Et maintenant, Liancourt, 2007 (CDE). Il s'agit de "deux poèmes de Michel Butor : "Anniversaire" (voir aussi # Gerda) & "Projets d'Avenir" (voir aussi # Henri Pousseur), accompagnés de deux linogravures & typographie à la main de Gregory Masurovsky, sur papier Arches 250 grammes, 25 x 17 cm. en 20 exemplaires, numerotés & signés par les auteurs." Textes repris dans Michel Butor. Déménagements de la littérature, 2008 et dans le volume XII des Oeuvres complètes, 2010.
- "Dans ton art et dans ta personne...", in Gregory Masurovsky Dessins, Somogy Editions d'Art, 2007, p.23. Textes anglais et français.
L'Atelier des Ailes, poème de Michel Butor accompagné d'une linogravure et de typographie à la main de Gregory Masurovsky, mars 2008. Tiré à 20 exemplaires sur papier Arches 250 grammes ( 25 x 17 cm. ) numérotés & signés par les auteurs. Liancourt éditeur. Voir aussi Mathias Pérez, 2007 et Baltazar, 2014. Texte repris dans Etats provisoires du poème, 2009.
- "Ballade de la machine à écrire", pour Gregory Masurovsky, Michel Butor. Déménagements de la littérature, 2008, p.245. Voir supra.
- Estampe-manuscrit : Tango Marin, autour d'un bois gravé, 2008, tiré à treize exemplaires plus quelques exemplaires hors commerce. Texte repris dans Sous l'écorce vive, 2014.
- Trois Poèmes, avec trois bois gravés de Gregory Masurovsky, 2009. "Typographie à la main en Diethelm italique corps 12.  L'édition est de 20 exemplaires numérotés & signés par les auteurs, avec 4 H.C." Ces trois poèmes sont : # "Pèlerinage avec un arbre", # "La conquête de la lumière" et # "L'invitation de l'origine". Voir aussi BBB, 2016, pp.200-201.
- "La neige noire du phénix", dans Gregory Masurovsky, Somogy, éditions d'art, 2009, p.7. Texte bilingue français-anglais. Voir aussi Amoroso, 2004 et supra Octogénaire, 2006.
Des pas sur la neige, 2009, "poème de Michel Butor, avec un bois gravé original & typographie de Gregory Masurovsky. 20 exemplaires numérotés & signés par les auteurs + 4 H.C." Voir aussi Zuzana Hulka et Michel Butor, 2009.
-"L'ivresse du gris", pour Mary Holden Thompson, "Masurovsky" et "Questions à Gregory Masurovsky", t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.993-999, 1042 et 1080-1102.
- Participe à l'exposition Cent livres d'artistes avec Michel Butor, 2009.
- Voir aussi Tombeau de Gregory, 2009.
- Participe à l'exposition L'Art entre les lignes, 2011.
- Voir Christian Skimao, 2013.
- "Michel Butor parle de Masurovsky", vidéo ajoutée le 6 mai 2014 sur "youtube.com".
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : #  "A la recherche de la rose perdue", # "Ange de la baie", "Après coup" (texte repris dans Seize Lustres et dans Par le temps qui court, 2016), # "La basilique au retour", # "Bonne traversée", # "Le Bûcheron subtil", # "En attendant l'accalmie", # "En attendant le pire", "En avance" (texte repris dans Seize Lustres et dans Par le temps qui court, 2016), # "En avant pour le XXI !", # "En felouque", # "Externe-intime", # "Gribouille s'enhardit", # "Incandescence", # "Intarissable",# "Nuées annonciatrices", # "Paysage à travers un autre", # "Pénétration", # "La pose et la rose", # "Que reste-t-il du chiffre XX ?", # "Le regard du vieux", # "La reine de Saba vient faire ses adieux au roi Salomon", # "Les rivages du vingtième siècle s'éloignent peu à peu dans l'histoire", # "Rumeurs de Salzburg", # "Les souvenirs de la marée", # "Suite niçoise" (le palmier, vagues et galets, le mont Chauve depuis la villa Arson), # "Théâtre d'ombres", # "Torse", # "Le vent souffle sur les remparts" et # "Vermont", pour Gregory Masurovsky.
Masurovsky, Marc-Jean :
Fils du précédent.
Mon cher Marc-Jean, eaux-fortes de Marc-Jean Masurovsky, éditions Georges Visat et Cie, 1965. Ouvrage tiré à 60 exemplaires (50 numérotés de 1 à 50 et 10 de I à X). Texte repris dans :
- Illustrations III, 1973, p.9. Et repris à nouveau, mais avec les eaux-fortes, dans :
- Obliques/Butor/Masurovsky, 1976, pp.53-60.
Matanga, Guy Dominique :
- Les myhtes dans l'oeuvre de Michel Butor, "thèse de 3e cycle sous la direction de René Marill Albères : Littérature française : Orléans : 1977" (Sudoc).
Matarasso, Jacques (éditeur) :
- Colloque des mouches, 1980.
- Au Sérail d'Ivry, 1981.
- Victor Hugo écartelé, 1984.
- Douze fois le même galet, 1985.
- Bouquet d'impressions, 1986.
- Préparations, 1988.
- # Tornade légère, 1988.
- # Ange de la baie, 1992.
* Sur le site personnel de l'auteur on peut lire : # "Passage obligé", pour les Matarasso.
Matarasso, Laure (éditeur) :
Fille du précédent, poursuit l'oeuvre de son père. Vit et travaille à Nice.
- # Arc-en-ciel bleu, 1998.
- # Antipodes en suspension, 2005.
- Entrée en matière, 2008.
Matasuzaki, Yoshitaka :
- Voir Toru Shimizu, 1967 et 1969.
- "In Japanese : Passage de Milan, postface par Yoshitaka Matsuzaki (sic), trans. Yoshitaka Matsuzaki (Tokyo : Takeuchi-Shoten, 1971), 274p." (FSA).
Mathiasen, Karen :
- Charles Baudelaire, Det kunstige Paradis (Les Paradis artificiels), "På dansk ved Karen Mathiasen ; Forord af Michel Butor. Langue(s) :  danois. Pays : Danemark. Editeur(s) : København : Fremad, 1967 " (Sudoc). Préface de Michel Butor.
Mathieu, Isabelle :
- "Quatre mains pour une voix", Les Cahiers d'A+U+C (Art+Université+Culture), n°11, octobre-novembre-décembre 1996 (texte en ligne : www.cortex-culturemploi.com/france/auc/archives/quatremains.html). L'auteur évoque dans cet article Don Juan à Gnide ou les séductions de la chasteté (Répons III), oeuvre composée par Pousseur "pour célébrer le 70e anniversaire de son ami de 36 ans." Il y consigne également les conditions complexes de sa réalisation.
Mathieu, Paul :
- "Esquisses pour un survol de Butor", Coup de soleil, n°81-82, juin 2011, pp.32-51.
-Mathilde (Butor) :
Dernière des quatre filles du couple Butor, elle est née en 1967. Elle épouse Stéphane Oskéritzian dont elle a deux enfants : Clara et Marion.
- "La danse des monstres marins, souvenir de Bella Bella", pour Mathilde, Fenêtres sur le passage intérieur, 1982. Voir infra. Voir aussi Baltazar, 1982 et Leloup, 1987.
- "Dans la propriété des souffles", avec Mathilde Butor, dans Michel Butor et André Villers,Croisements, 1984, p.33.
- "La danse des monstres marins, souvenir de Bella Bella", pour Mathilde, Chantier, 1985, pp.60-66. Voir supra. Repris dans :
- Fenêtres sur le passage intérieur, souvenirs de Colombie Britannique, éditions Qumran, bilingue français-allemand, 1986, pp.8-25. Et dans :
- Avant-goût III, 1989. Ainsi que dans :
- Transit, 1992.
- Participe au film La Voie des statues, réalisé par Michel Butor et Jean-Michel Vecchiet, 1993.
- Voir # Berceuse, 1999.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : "Anniversaire (2)", # "Berceuse", aussi pour Stéphane et Mathilde, "Cinquième berceuse" (texte repris dans Michel Butor par Michel Butor), pour Stéhpane, Mathilde et Clara et # "Voeux à Mathilde en vingt-cinq", pour Mathilde.
Matière de rêves :
- Editions Gallimard, 1975. "Pour les psychanalystes, entre autres". "Non point les notes au réveil, mais la forme du récit de rêve travaillée pour exploiter de nouveaux gisements. La vie quotidienne y passe bouleversée parmi ses revers de hantises. Cinq descentes dans le premier niveau de cette mine dont les galeries s'entrecroisent. A suivre." lit-on sur la quatrième de couverture. Repris dans les Oeuvres complètes, VIII, 2008. Contient :
- "Le rêve de l'huître",
- "Le rêve de l'ammonite",
- "Le rêve du déménagement",
- "Le rêve de Prague" et
- "Le rêve du tatouage".
Comptes rendus de Viviane Forrester, Georges Raillard, Angelo Rinaldi, Claude Bonnefoy, Raymond Jean,Jack Kolbert, George Craig, Christiane Baroche, Robert Poulet et Anna Otten. Un extrait en est publié dans Le Figaro littéraire, n°1504, du 15 mars 1975, p.I (15). Premier volume de la série qui comprend : Second sous-sol,Matière de rêves II (1976), Troisième dessous, Matière de rêves III (1977), Quadruple fond, Matière de rêves IV (1981) et Mille et un plis, Matière de rêves V (1985). Sur la série, voir Qui êtes-vous Michel Butor ?, p.312; Curriculum vitae, pp. 216-219, Barbara Fürstenberger (1989), Philippe Renaud (1996) et les études de Jacques La Mothe, L'Architexture du rêve, 1999 et "Le cycle des Matière de rêves" dans Butor en perspective, 2002, pp.175-215. On pourra lire également l'article de Léon S. Roudiez de 1984, celui de Jean Bessière de 1985, ceux de Jean Roudaut de 1985 et 1987, celui de Michel Sicard de 1986, ainsi que ceux de Jennifer Waelti-Walters, Pierre Gobinet Michel Pierssens dans La Création selon Michel Butor, 1991 et plus récemment celui de Yolanda Vilela, 2012. Notons que "Le rêve de l'huître" est d'abord paru dans Les Cahiers du Chemin, n°22, 15 octobre 1974, pp.55-74. Notons également la reprise du "rêve de l'ammonite (L'Amérique de William Blake)" et du "rêve du déménagement (L'Amériquede William Blake, suite)" dans # Anthologie nomade, 2004, pp.165-180. Voir enfin Virgile Novarina.
Matignon, Renaud :
- "L'Emploi du temps", Arts, n°599, 26 décembre 1956-1er janvier 1957, p.6. "Livre de la solitude, du besoin d'autrui, de la tentation du néant", selon l'auteur qui poursuit : "en allant jusqu'au bout de lui-même, il (Butor) nous donnera peut-être, après ce livre intéressant, le grand roman que nous attendons."
- "Répertoire", Tel Quel, n°2, été 1960, p.57. Pour l'auteur, cet ouvrage est "passionnant" en ce qu'il nous découvre les "insuffisances de la pensée" et des "préoccupations formelles" de son auteur.
- "Michel Butor ou la littérature menacée", Mercure de France, n°1211, septembre 1964, pp.145-149. "Gratuité", "langue maladroite et médiocre", "propositions proprement dérisoires", "pauvreté", "paraphrase", "rage critique", "parti pris doctrinal", "insuffisance et inanité scandaleuses", "usage brouillon et assez mal fondé du vocabulaire", "mots morts, mots figés, squelettes, signes aveugles", tels sont quelques-uns des mots et expressions grâce auxquels l'auteur prétend tout simplement rendre compte de Répertoire II.
Matignoux, J.-L. :
- "Histoire extraordinaire", Tel Quel, n°7, 1961, pp.56-57. Allant dans le sens de Robert Kanters, l'auteur de ce très court compte rendu se demande si "Baudelaire fut(-il) aussi démocrate que Butor le laisse supposer ?"
Matisse, Henri :
Né en 1869 au Cateau-Cambrésis, il est mort à Nice en 1954.
- # "Cantique de Matisse", Télérama hors-série, février 1993, pp.8-19. Voir infra.
- # "Vers le jardin des Hespérides, Matisse au Maroc", pour Philippe Cardinal, Travioles, n°5 été-automne 2001, pp.39-48. Photographies de Adélaïde Alba.
Cantique de Matisse, Virgile éditions, 2006. Tirage de tête à 30 exemplaires numérotés et signés par l'auteur et 6 Hors Commerce numérotés de H.C. I à H.C. VI. Voir supra. Cet ouvrage rassemble et entremêle les deux textes précédents. Compte rendu d'Annabelle Hautecontre. Texte lisible également sur le site de Raphaël Monticelli, il est repris dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.633-649. Voir aussi infra 2011.
- Voir Mireille Calle-Gruber, 2008.
- Cantique de Matisse, Virgile éditions, 2011 (CDE). Voir supra.
- Voir aussi Alexandra Masini-Beausire, 2012.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : Matisse : # "Cantique de Matisse", pour Michèle Gazier et # "Vers le jardin des Hespérides", pour Philippe Cardinal.
-Matos, Emès-Manuel de :
- 1001 livres d'artiste / Le Livre de dialogue dans l'oeuvre de Michel Butor, Atelier Vis-à-Vis éditions, 2008. Tiré à 500 exemplaires. Cet ouvrage contient un entretien avec le poète, réalisé dans son bureau-atelier, une cinquantaine de Livres d’artiste (reproductions en quadrichromie), avec les textes originaux de Michel Butor, un texte d’approche critique (Emès-Manuel de Matos) et un index complet des livres de dialogue réalisés par le poète avec des peintres, des photographes, des musiciens... Cet ouvrage a été réalisé dans le cadre d’un cycle consacré à l’oeuvre de Michel Butor dans le domaine du Livre d’Artiste par l’Atelier Vis-à-Vis à Marseille en 2008. Cycle au cours duquel ont en outre été réalisés : une exposition d’une cinquantaine de ses Livres de Dialogue, issus de la collection personnelle de l’auteur, accompagnée d’une lecture de certains de ses textes par Jean-Claude Niéto, comédien et metteur en scène, un film de 50 mn réalisé avec Michel Butor dans son bureau-atelier, autour de ses Livres de Dialogue, collection Artimentaires, production Atelier Vis-à-Vis et le livre d’artiste Collecte. Le film, Sur le vif / rencontre avec Michel Butor (Atelier Vis-à-Vis, coll. Artimentaires, 2009), a été projeté lors du 2ème Salon du Livre d'artistes à Lucinges le vendredi 30 septembre 2011.
Matta, Roberto :
Peintre, sculpteur, graveur, il est né en 1911 à Santiago du Chili. Il s'installe à Paris où il rejoint le groupe surréaliste en 1938, puis aux Etats-Unis avant de revenir en Europe.
- L'Emploi du temps, avec une eau-forte de Matta, éditions de Minuit, 1956. Tiré à 40 exemplaires.
- Les Mots dans la peinture, avec une eau-forte de Matta, Albert Skira éditeur, 1969. Réalisé en 200 exemplaires.
- Participe à l'exposition Michel Butor et ses peintres en 1973.
- Dans La Forme courte, 1990,Matta fait partie des "artistes présentés" de la "Guirlande liminaire", pp.26-27.
- Marie-Françoise Quignard, Michel Butor et la gravure, catalogue des premières Rencontres de l'Ecrit et de l'Estampe de Bayeux, publication du musée Baron Gérard, 1996, pp.50-51.
- Participe à l'expositionL'Art entre les lignes, 2011.
Mattet, Laurence :
Directrice du musée Barbier-Mueller de Genève.
- # "La voix des masques en treize choeurs", pour Laurence Mattet dans L'homme et ses masques, chefs-d'oeuvre des musées Barbier-Mueller, éditions Hazan et Musée Barbier-Mueller, Genève, 2005, pp.71-321. Catalogue de l'exposition qui s'est tenue au musée Jacquemart-André du 24 mai au 28 août 2005. Photographies : Studio Ferrazzini Bouchet. Texte repris dans la volume XII des Oeuvres complètes, 2010. Comptes rendus d'Emmanuel de Roux, "La découverte de douze familles de masques, à travers le monde et le temps", Le Monde, 29-30 mai 2005, Guillaume Morel, "Collection / Approche masquée", Le Journal des Arts, n°218, 24 juin-7 juillet 2005, p.10 (qui souligne le parti pris esthétique de cette exposition) et Laurent Wolf. Voir aussi l'émission Tout un monde de Marie-Hélène Fraïssé à l'occasion de cette exposition, sur France Culture, le lundi 23 mai 2005 où Butor était l'un des invités. Voir également les sets 2007, 2008 et 2009 de la collection Métiers d'Art Les Masques (lien externe) de l'horloger suisse Vacheron Constantin, chaque set de quatre montres édité à 25 exemplaires reprenant respectivement, avec des variantes, les textes 15, 18, 44 et 112; 7, 11, 78, et 120; 25, 52, 92 et 114 du catalogue et les masques y attenant (voir # "Variantes Vacheron Constantin"). Voir également à ce sujet : "[Dossier de presse. Genève, Vacheron Constantin. 2009] Métiers d'art [Texte imprimé] : les masques, la collection = Métiers d'art : les masques, the collection / [Michel Butor]. - Genève : Vacheron Constantin, 2009. - 1 vol. (36 p. - 36 p.) : ill. en coul., cuv. ill. en coul. ; 25 cm. Les versions française et anglaise sont présentées tête-bêche" (CBN). Voir compte rendu, pour le premier set, de Fabienne Reybaud.
- Voir Vera Casa Nova, 2012.
- "Interview de Michel Butor", par Laurence Mattet, Arts & cultures, janvier 2013, pp.34-49. Il existe une version anglaise de cette revue.
- "Une poignée de graines", pour Laurence Mattet, dans Graines, 5 continents éditions, 2016, pp.7-11.
* Sur le site personnel de l'auteur on peut lire : # "Capter la voix des masques", le poème # "Le Guerrier paisible" (paru dans 5000 ans de figures humaines, cent regards sur les collections Barbier-Mueller, Hazan, 2000) et # "La voix des masques", pour Laurence Mattet (ainsi que # "Variantes Vacheron Constantin").
Matthews, J. H. :
- "Michel Butor : l'alchimie et le roman", La Revue des lettres modernes, n°94-95, 1964, pp.51-66. Il s'agit d'une rapide étude de L'Emploi du temps et de Degrés qui prend appui sur l'article "L'alchimie et son langage" repris dans Répertoire.
Matthys, Francis :
- "Les romans de Butor, près de 50 ans après", La Libre Belgique, 7 avril 2006. Compte rendu du tome I des Oeuvres complètes. Lisible également sur "lalibre.be".
Mattiuzzo, Ysabelle :
- Les paradis littéraires de la fenêtre Paul Auster, Michel Butor, Franz Kafka, thèse de doctorat sous la direction d'Alain Montandon, Université Blaise Pascal (Clermont-Ferrand), 2002. "Résumé :  Les paradis littéraires de la fenêtre entreprend une approche littéraire comparée et interdisciplinaire (architecture, peinture, cinéma) de la fenêtre, à partir de L'Emploi du temps et La Modification de Michel Butor, La trilogie new-yorkaise de Paul Auster, Le château, Le procès et Amérique de Kafka. La démonstration montre la modernité du motif et comprend son intérêt dans le texte littéraire. Elle se développe à partir d'une esthétique de la transparence. La spatialité intervient comme élément qui classe et hiérarchise à partir du motif mais elle s'ouvre à l'ensemble de l'oeuvre, vue comme une structure, percée d'ouvertures transparentes. L'oeuvre montre une quête de soi, visible à travers le cheminement d'un personnage, élément d'une expérience littéraire, ontologique et philosophique. Elle comprend deux parties. La première réfléchit au lien entre la fenêtre et l'homme (anthropomorphisme de la maison) ; elle crée des liens entre l'auteur et sa maison, entre l'artiste et sa production (imaginaire de la maison). Dans la deuxième partie, sont abordés "Les paradis littéraires" c'est-à-dire toute la poétique de la fenêtre (point de vue narratologique, approche linguistique)" (Sudoc).
Mauduit, Jean :
- "La respiration silencieuse des choses : Passage de Milan de Michel Butor", Témoignage chrétien, 14 mai 1954, p.5. Le premier des comptes rendus du premier livre de Butor : "L'originalité profonde de Michel Butor, c'est qu'adoptant les méthodes de l'entomologiste, il n'accepte aucune de ses servitudes et, supprimant toute distance entre le spectateur et le spectacle, parvient à animerde l'intérieur cet univers en raccourci." Et aussi : "J'ai longtemps souhaité de voir naître une littérature de l'objet, qui rendît aux choses leur virginité ineffable, qui n'hésitât point à décrire avec d'infinies précautions une table, un bouquet de fleurs, une écuelle, des mains, le paysage vivant d'un front sous la lampe. Voilà qui est fait." Enfin, pour conclure : "Je tiens Michel Butor, tout comme Alain Robbe-Grillet qui publia chez le même éditeur un si remarquable roman (Les Gommes), pour un des plus authentiques écrivains qui nous aient été révélés ces dernières années."
Maulpoix, Jean-Michel :
- Par le temps qui court, anthologie "sur plus de soixante années d'écriture" précise Mireille Calle-Gruber, ("de rosée d'épices de sel", pp.23-24), choix de Michel Butor et présentation de Jean-Michel Maulpoix, La Différence, coll. Orphée, 2016. Contient : "Poème écrit en Egypte", "La cathédrale de Laon l'automne", # "Tourmente", "Ballade du sexe féminin", "La femme la neige et la mort", "Chant de fouilles", "La ligne de partage des sangs", # "Voyage sur le papier", # "A l'écart", # "Sérénade", # "L'étoile absinthe", # "L'enseigne de Vénus", "Randonnée", "Souvenir de Tunis", # "Ange de la baie", # "Appel", "Requête aux peintres, sculpteurs et compagnie", "L'école d'Orphée", # "Une rose pour ma mère", # "Le bourgeonnement du désert", # "La ville aux trois mille trêves", # "Adieu au siècle", # "Récapitulation 2000", # "Les instruments de la génération", # "Portrait de l'artiste en salopette", # "Stèle pour le temps", # "En attendant le pire", # "En attendant l'accalmie", # "Le crépuscule sur Bagdad", # "L'aurore sur Bagdad", # "Rien ne va plus", # "Réclamation universelle des droits de l'homme", # "Que reste-t-il du chiffre XX ?", # "En avant pour le XXI !", # "Après coup", # "En avance", # "Les demi-frères", # "Le lai des sept dormants", # "Je dépose mon coeur à vos pieds", # "Projets d'avenir" et # "Une pause pour Marie-Jo". Ci-après "présentation de l'éditeur" publiée sur "fabula.org" : "Il y a des trésors dans la poésie de Michel Butor : mieux que tout autre, la forme de l’anthologie sait en recueillir les fulgurations, les rythmes, les éblouissements. Le choix, fait par l’écrivain, dessine la trajectoire d’une œuvre sur plus de soixante années d’écriture. « Le temps qui court », c’est donc d’abord le temps d’une vie consacrée à la littérature. Une vie pleine de vies multiples, rencontrées dans les voyages aux quatre coins du monde et dans les bibliothèques fabuleuses anciennes et modernes. L’écrivain apparaît en explorateur des langues et des imaginaires, en orpailleur du verbe, en archéologue du genre humain, en témoin de ses détresses et de ses espoirs qu’il partage. Les poèmes de Michel Butor, c’est aussi, l’espace d’un quatrain, de quelques octosyllabes, souvent de vers impairs, les épiphanies du quotidien : un portrait de l’artiste en salopette, les moindres signes d’humain sur la pierre des cavernes et de nos aujourd’hui, des « climats » contrastés, de neige, de médina, de forêts, d’aubes « de rosée d’épices de sel ». « Le temps qui court » désigne alors le présent, chaque fois unique, du vécu et les strophes versifiées comme autant d’instantanés. / La poésie de Michel Butor, c’est aussi la jauge d’une actualité intempestive, cruelle, désespérante : alors, « par les temps qui courent », refrain, ritournelle, litanie, mobile deviennent éminemment politiques et épinglent avec une impressionnante lucidité les souffrances contemporaines : le silence avant les bombardements ; « les nouvelles tours de Babel » ; les crises et effondrements monétaires ; les occasions manquées de réveil, de pardon, de guérison. / Michel Butor offre une poésie qui parle à ses lecteurs : de tolérance, de beauté partagée, d’un monde de paix où « planter à nouveau des arbres ». (Mireille Calle-Gruber.)"
Maure, Rémy (éditeur) :
- # Le Diamant du grenier, 1998.
- # Le Phare naufragé, 1998.
- # Les Insinuants, 2000.
- # Les Aventuriers de la demi-lune, 2001.
- # L'Enfer des Ptolémées, 2002.
- # Les Orchidoptères, 2004.
- # Escales sur le métro stellaire, 2004.
- # Trésors de la marée basse, 2005.
- # Opération Marrakech, 2006.
- # L'Oiseau dans la tourmente, 2007.
- Le Triangle des Bermudes, 2008.
- # Epître au roi, 2008.
- Eloge de la paresse, 2009.
- Phaéton, 2009.
- Les Fantômes de la marée, 2010.
- Multiples uniques, 2011.
- Les Papillons, 2011.
- # Récréation, 2011.
- Le Bateau ivre, 2011.
- Eloge des crayons de couleur, 2012.
- Sous la couverture de pourpre, 2012.
- Filtrer nos vies, 2012.
- Le chant des plages (avec "le Bateau ivre"), 2013.
- Le bouclier transparent, 2014.
- Le club des souffleurs, 2014.
- Escales sur le métro stellaire, 2014.
- Les Papillons, 2015.
- Un gouvernement de salut public, 2015.
- Les papillons, 2015.
- Un gouvernement de salut public (2), 2015.
- Réflexions dans la caverne, 2016.
- L'Arbre de l'étude, 2016.
Maurel-Indart, Hélène :
- "D.E.A. Sorbonne Paris IV (1989) : Mémoire sur « La perception de l’espace chez quelques romanciers contemporains » (corpus étudié : Robbe-Grillet, Butor, Simon, Sarraute, Ollier, Duras, Le Clézio, Modiano). Directeur de recherche : Monsieur Michel Raimond".
Maurer, Karl :
- Intervenant au Colloque de Cerisy/Butor, 1974.
Mauriac, Claude :
- "Une nouvelle école est née : l'alittérature", Le Figaro, 14 novembre 1956. Repris sous un titre différent dans Georges Raillard, Butor, 1968. "Voici avec Michel Butor et son Emploi du temps un autre membre de cette société presque secrète encore, baptisée ici pour la première fois et qui fera de plus en plus parler d'elle : l'alittérature. (...) Si l'anecdote apparente du livre est insignifiante, il s'agit en réalité d'une nouvelle recherche du temps perdu. Non plus de la durée proustienne (ou bergsonienne) : du temps des horloges. La quête passionnée (mais non toujours passionnante) de Michel Butor donne un roman difficile à lire dont les intentions et (partiellement) la réalisation présentent le plus haut intérêt. Pour un alittérateur, Michel Butor est encore un peu trop lyrique."
- "Literary Letter from France : Ideas and Trends", The New York Times Book Review, April 20, 1958, pp.20-21 (FSA).
- "Balzac commence sa vraie carrière", Arts, n°745, 21 octobre 1959, p.5. Citation de Butor par Claude Mauriac.
- "Le déconcertant et beau roman de Michel Butor", Le Figaro, 13 avril 1960. "Qui aura la patience de lire Degrés jusqu'au bout trouvera sa récompense. (...) Peu à peu, ce que nous prenions pour une entreprise sans intérêt s'éclaire. Nous nous découvrons initiés à la sorte de tragique qui semblait le moins attaché à ce genre d'inventaire : celui de la condition humaine là où il en est pris conscience avec la plus d'acuité, chez un écrivain. Ce n'est pas le roman de la banalité, c'est le drame de l'artiste incapable de remplir son impossible devoir et qui en meurt. Livre si neuf que l'on n'a pas encore appris à le lire. Livre d'un professeur sur un professeur et qui sera peut-être commenté dans l'avenir par des générations de professeurs. Ils auront beau multiplier les explications de textes, ils n'en épuiseront pas le foisonnant apport."
- "Paris Literary Letter", New York Times Book Review, May 13, 1962, p.18 (en anglais). Sur Mobile.
- "Le paradoxe de Michel Butor", Le Figaro, 15 novembre 1965, p.18. Avec 6 810 000 litres d'eau par seconde, "Michel Butor, selon l'auteur, s'est approché plus encore que dans Mobileou dans Description de San Marco de l'inaccessible, il a été récompensé de son intrépidité et de sa folie. Ou plutôt il le sera, lorsque l'on fera l'effort de le lire."
- "A la recherche du temps et du secret perdus", Le Figaro, 24 avril 1967, p.23. Compte rendu de Portrait de l'artiste en jeune singe. "Tout ici, écrit l'auteur, est à la fois allusion littéraire, poésie et mots de passe. Ce Capriccio, en apparence clair et facile, est en réalité d'une complexité extrême. On n'en épuisera pas le sens en une seule lecture, si une seule lecture suffira à en rendre sensibles les charmes."
- "Michel Butor" dans Claude Mauriac, L'Alittérature contemporaine, Albin Michel, 1969, pp.235-252.
- "De la modificationphénoménologique à la modification cinématographique", Le Figaro littéraire, n°1267, 31 août-6 septembre 1970, p.29. A propos du film de Michel Worms : "...à un roman qui ne ressemblait à aucun autre avait succédé un film qui ressemblait à presque tous..."
- "Michel Butor à réponse à tous", Le Figaro littéraire, 4 juin 1971, entretien avec Bernard Pivot. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.II, p.45.
- "Suite du tour du monde de Michel Butor", Le Figaro littéraire, 25 juin 1971, p.II. Pour Claude Mauriac, est "un poème minutieusement composé (...), saturé de références culturelles et littéraires, mais qui invente à mesure sa forme."
Mauriac, François :
- "Le bloc-notes de François Mauriac", L'Express, 25 janvier 1957, p.32. "A cette espèce de diarrhée des prix de fin d'année, écrit l'auteur, à cette déconsidération de l'imprimé, à cet avilissement du livre qui aujourd'hui se revend au poids, répond, chez beaucoup d'écrivains de vingt à quarante ans, le refus des techniques usagées, de l'inflation verbale, du faux dans les sentiments, la stricte attention à l'objet et au mot qui le fait voir. La grippe me laisse le loisir de "renifler" les derniers livres reçus : Portrait d'un inconnu, de Nathalie Sarraute, L'Emploi du temps, de Michel Butor, l'admirable Gartempe de Jean Blanzat (celui-là appartient à une tradition, bien qu'il ne ressemble à personne). Nous pouvons y résister, mais non douter que ces oeuvres manifestent dans la littérature une exigence peut-être révolutionnaire, une intraitable rigueur et que nous allons sortir du marécage."
- "Lectures pour finir l'année", Le Figaro littéraire, n°610, 28 décembre 1957, pp.1 et 4. Après avoir mis en avant l'importance de l'objet dansLa Modification, François Mauriac poursuit : "Et il faudrait ici étudier de près l'étonnant entrelacs des divers voyages Paris-Rome et Rome-Paris qu'a faits le héros de Michel Butor et qui ne se confondent pas : perfection de l'art du contrepoint appliqué au roman. Oui ... mais osons tout dire : ce n'est pas toujours drôle."
- "Cher Monsieur Mauriac", Paris, le 19 mars 1962, lettre de Michel Butor à François Mauriac, Ms 39161 Michel Butor (bibliothèque littéraire J. Doucet).
Maurois, André :
- "L'Emploi du temps", Carrefour, n°647, 6 février 1957, p.8. Extrait du Journal d'André Maurois à la date du samedi 26 janvier 1957 : "Contrairement aux apparences, et à une légende naissante, ce livre est un roman de construction classique. Roman d'apprentissage. Lent passage d'une image préconçue et fausse du monde à la connaissance surprenante d'une réalité tout inattendue. Comme Lucien de Rubempré, arrivant à Paris perd ses illusions (...), comme Marcel passe des "Noms" aux vrais Guermantes, ici un jeune Français débarque dans une ville anglaise qui semble inoffensive, achète un plan de Bleston et, en un an, remplit rues, places et maisons d'une vie ardent et brumeuse. (...) La technique (journal sur deux plans, mi-souvenirs, mi-notes au jour le jour) est excellente. Voici l'un des auteurs importants de demain - et d'aujourd'hui."
- "La Modification", Carrefour, n°687, 13 novembre 1957, p.8. Extrait du Journal d'André Maurois à la date du mardi 4 novembre 1957 : "Voilà un écrivain qui sait concevoir des sujets neufs et mener à bien l'exécution ? Ici tout se passe dans l'express Paris-Rome, le temps d'un voyage. Le héros, parti pour rejoindre une femme, modifie au cours du trajet sa détermination. Rien de plus, mais c'est fait de main de maître."
Mavrakis, Annie :
- "Un rêve de Michel Butor", dans Poétique, XXXV, n °139, septembre 2004, pp.315-323 (URL : www.cairn.info/revue-poetique-2004-3-page-315.htm.). Cette étude qui porte sur "Le rêve de Paul Delvaux" est reprise sous le même titre dans l'ouvrage du même auteur :
- La Figure du monde. Pour une histoire commune de la littérature et de la peinture, L'Harmattan, 2008, pp.195-206.
Mazaleyrat, Claire :
- "La carte et le plan, fils d'Ariane de l'Emploi du temps de Michel Butor et de Topographie idéale pour une agression caractérisée de Rachid Boudjedra" dans Textimage, n°2, été 2008 (texte en ligne : http://www.revue-textimage.com/03_cartes_plans/mazaleyrat.pdf).
Maynard, R. :
- Intervenant au Colloque de Cerisy/Butor, 1974.
-Mazin, Cécile :
- "Une anthologie de poésie posthume signée Michel Butor en septembre", sur "https://www.actualitte.com" le 25 août 2016. "Colette Lambrichs, l’éditrice de Michel Butor a fait part de sa tristesse à l’annonce de la mort du romancier devenu poète. “ Né en 1926, nous nous apprêtions à fêter son quatre-vingt-dixième anniversaire. Un album de luxe intitulé Quatre-vingt-dix avec des poèmes calligraphiés par lui et des estampes de Pierre Alechinsky, Miquel Barceló et Bernar Venet est sur le point de paraître comme un volume d’Orphée, le 235e numéro de la collection, intitulé Par le temps qui court, anthologie de ses poèmes établie par lui et Mireille Calle-Gruber avec une préface de Jean-Michel Maulpoix doit sortir de presse incessamment. / C’est un immense écrivain qui disparaît et un ami merveilleux. Les Éditions de la Différence qui ont publié ses œuvres complètes en 12 volumes et beaucoup d’autres de ses livres ont un très grand chagrin. ”".
Mazoyer, Robert :
- "L'Enchantement", de Michel Butor et Robert Mazoyer, avec Giani Esposito et Nicole Courcel, Télévision, 6 février 1974, Paris-Match, n°1292, 9 février 1974, p.95 (FSA). Voir Intervalle et Maurice Clavel.
Mazzuri, Béatrice :
Peintre, elle vit à Genève.
- Béatrice Mazzuri : "Alternances" : [Krisal Galerie, Carouge-Genève, exposition du 1er au 27 février 1993] / textes de Michel Butor et Antoine Raybaud (RBG).
- # "Drapés de laques", pour Béatrice Mazzuri, Le Guépard, n°6/7, 4e trimestre 1993, pp.23-24. Poème repris dans :
- Nu(e), n°10, [1998], pp.5-6. Et dans :
- A perte de vue, 2001, dans le catalogue : Georges Badin - Sylvestre Clancier : la peinture, la poésie dans tous leurs états, le désir dans son accomplissement, "poèmes et textes de Alin Anseeuw ; Georges Badin ; Michel Butor ...[et al.]. - Vingrau (66) : Les amis de Marcel Gilli, [2001]. - Non paginé [12] f., non reliées : ill. en coul., couv. ill. en coul. ; 25 x 25 cm" (CBN), ainsi que dans L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.235-236.
* Et qu'on peut lire également sur le site personnel de l'auteur.
McWilliams, Dean :
- "The Novelist as archeologist : Butor’s L’Emploi du temps", L’Esprit créateur, vol. 15, 1965 [1975 ?], pp.367-76 (JHD).
- "The influence of William Faulkner on Michel Butor", Dissertation Abstracts, vol.31, n°3, Sept. 1970, 1282-A (FXXB). Compte rendu : thèse Univ. of Oregon, 1969, 162 p.
- "William Faulkner and Michel Butor’s Novel of Awareness", Kentucky Romance Quarterly, vol. 19, 1972, pp.387-402 (JHD).
- Compte rendu de Travaux d'approche dans Books Abroad/World Literature Today, v.47, n°2, 1973, p.321 (WLT).
- "Mythic structures in the narratives of Michel Buror",French Literature Series, University of South Carolina, III, 1976, pp.129-127 (sic) (FXXB).
The Narratives of Michel Butor : The Writer as Janus, Ohio University Press, 1978. Etude suivie d'une importante bibliographie. Comptes rendus : Anonyme, Roland A. Champagne, Ann Jefferson, Cathleen Andonian,Leon S. Roudiez, Diane Wolfe Levy, Valerie Minogue, Donald B. Rice. Voir aussi Marianne Hirsch (1981).
"Lois Oppenheim : Intentionality and Intersubjectivity. A Phenomenological Study of Butor's La Modification", French Forum, vol. 6, n°3, Sept. 1981, pp.285-287 (FXXB).
- Compte rendu du livre de Mary Lydon dans Sub-Stance, n°33/34, 1982, pp.137-138.
- Participe au numéro spécial Butor de la revue World Literature Today, Spring 1982, avec "Butor's American Texts : The Writer as Red Indian", pp.258-264.
- Allgren, Joseph and Dean McWilliams, ‘The Structure of Michel Butor’s Courrier des Antipodes’, Romanic Review, vol. 75, no. 2, 1984, pp.230-241 (JHD).
Meakin, David :
- and E. Dand,"A Problematic Initiation : Michel Butor's AlchemyRevisited", Australian Journal of French Studies, vol. 14, 1977, pp.313-329 (JHD). Voir infra.
- and E. Dand, "Alchemy and Optimism in Butor's L'Emploi du temps", Forum for Modern Language Studies, vol. 15, 1979, pp.264-78 (JHD).
- "Psychoanalysis and the Myth of the Centre in Michel Butor", Quinquereme, 6, 1, 1983, pp.52-64 (SCC).
- "Michel Butor and the Thomas Mann connection", Forum for Modern Language Studies, XXVI, n°2, April 1990, pp.109-126 (FXXB).
- "Problematic Initiation : Michel Butor" in Hermetic fictions : alchemy and irony in the modern novel, Keele, Staffordshire : Keele University Press, 1995 (QCAT).
-Mécif, Yvan :
Artiste et directeur de la revue Rémanences.
- "...Avec vingt peintres (première partie)", Rémanences, n°3, septembre 1994, pp.124-139.
- # "Becs et ongles", pour Yvan Mécif, "Avec vingt peintres (suite)", Rémanences, n°6, avril 1996, p.36. Le numéro contient des encres d'Yvan Mécif. Voir infra.
Flammes pour le nouvel an, "(m) chez l'artiste, 1996" (CDE). Reprise du texte dans :
- # "Flammes pour le nouvel an", pour Yvan Mécif, Fusées, n°2, septembre 1998, p.50. et dans Phréatique, pour Yvan Mécif, n°88, 1999, p.56. Voir aussi Mary-Pierre Vidal Saisset, 2013.
- # "Becs et ongles", Géographie parallèle, éditions L'Amourier, 3e trimestre 1998, pp.32-33. Voir supra.
* Ce dernier poème ainsi que # "Flammes pour le nouvel an", pour Yvan Mécif, peuvent se lire sur le site personnel de l'auteur.
Mecke, Jochen :
- Roman-Zeit : Zeitformung und Dekonstruktion des französischen Romans der Gegenwart. Tübingen : G. Narr, cop. 1990 (BNF). Ouvrage en partie consacré à L'Emploi du temps.
Médiatéria :
- Petite histoire de la littérature française, 2000.
- Michel Butor et ses livres-objets, 2002.
Médiathèque d'Arles (éditeur) :
- Correspondances, 1991.
Médiathèque d'Avignon (éditeur) :
- Rumeurs de la forêt, 1984.
Médiathèque de Châteauroux (éditeur) :
- Butoriade 2000, 2000.
Médiathèque de Nice (éditeur) :
- Michel Butor à Nice, 2004.
Médiathèque de Rueil-Malmaison (éditeur) :
- # Calendrier 2003, 2002.
Médiathèque de Sélestat (éditeur) :
- Michel Butor : un viseur dans ma tête, 2002.
Médiathèque de Thonon-les-bains (éditeur) :
- 13 artistes avec Michel Butor, 1997.
- # Les Plumes du lac, 1997.
Médiathèque de Toulon (éditeur) :
- Vendange d'octobre, 1998.
Médiathèque du Mans (éditeur) :
- 22 artistes avec Michel Butor, 1998.
Médiations :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Médioni, Franck :
- "Les ravages du jazz dans la littérature contemporaine : Michel Butor", Jazz magazine, n°477, janvier 1998, p.7, entretien avec Franck Médioni.
- Voir aussi Duke Ellington.
Mégret, Christian :
- "Messieurs les écrivains, êtes-vous vaniteux ?", Carrefour, n°763, 22 avril 1959, p.12, entretien avec Christian Mégret. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.I, pp.115-116.
Meier, Richard :
Editeur et plasticien.
Instantanés à la loupe, Voix Richard Meier éditions, 2011 (CDE). Il s'agit de quatre "boîtes d'allumettes" consacrées successivement à Rome, Marseille, la Chine et Berlin. Chaque boîte contient vingt "instantanés" formés d'un quatrain chacun (d'heptasyllabes ou d'octosyllabes) empruntés à diverses oeuvres antérieures avec le photographe Serge Assier.
Instantanés à la loupe (2), Voix Richard Meier éditions, 2013 (CDE).
- "Rencontre avec Michel Butor", Rencontre avec Michel Butor, 2014.
Meier, Sophie :
Rumeurs des livres, Voix Richard Meier éditions, 2013 (CDE). Rumeur des livres : "voyage dans la bibliothèque de Michel Butor avec les photographies de Sophie Lucie Meier a été strictement limité à 24 ex., signés et numérotés par l'auteur. Cet ouvrage réalisé à Elne et Lucinges en 2013 est enregistré sur le catalogue de l'Ecart sous le numéro 2334" (CBN).
Meitinger, S. :
- Compte rendu du livre de Véronique Léonard-Roques, 2003 sur la site Fabula : http://www.fabula.org/revue/cr/424.php
Meksem, Malika :
- "La pitié et ses formes dans La Modification de Michel Butor : sémiotique des passions", Nouveaux Actes Sémiotiques (article publié en ligne le 1er février 2011).
Mélançon, Robert :
- "Entretien avec Michel Butor", Etudes françaises, V.11, n°1, février 1975, pp.67-92, entretien avec Robert Mélançon. VoirEntretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.II, pp.107-124.
- "Michel Butor, lecteur des sites (1)", Le Devoir, 21 avril 1979, p.23.
- "Michel Butor, lecteur des sites (2)", Le Devoir, 28 avril 1979, pp.21 et 20 (sic). Compte rendu de Boomerang. L'auteur note en préambule : "Butor dérange (...) Il domine à ce point la littérature française d'aujourd'hui qu'il porte ombrage. Trop massif, trop neuf, inclassable. Comme Hugo vers 1850, il n'est pas à l'échelle." Puis de situer l'oeuvre en question : "Boomerang me paraît marquer aujourd'hui un tournant aussi décisif que Mobile en 1962." Ainsi le travail "plus ou moins limité à ce jour au plan unique de la page, passe dans Boomerang à une dimension supérieure par le prise en considéraration du volumedu livre." Et puis surtout l'auteur insiste sur l'idée de représentation : "Ce qui se joue dans la structure animée de Boomerang, c'est la possibilité aujourd'hui d'une représentation du monde. Cette question d'une nouvelle représentation hante littéralement toute l'oeuvre de Michel Butor, qui s'écarte par là de certains courants dits d'avant-garde selon lesquels l'écriture ne répond pas à d'autres fins que son propre jeu indéfini."
- Participe au numéro spécial Butor de la revue World Literature Today, Spring 1982, avec "The Question of the Book", pp.231-239.
- "L'inventeur", Liberté, V.XXV, 3, n°147, juin 1983, pp.160-163 (voir http://id.erudit.org/iderudit/30500ac). "Trois livres récents, déclare l'auteur de ce triple compte rendu de Brassée d'avril,Répertoire V et Résistances, appartenant à des genres variés, rappellent qu'il (Butor) est l'inventeur par excellence, celui chez qui on trouvera, dans l'obscurcissement général, des raisons de ne pas désespérer de l'esprit." Du premier, il dira : "Ces proses brèves sont des poèmes, où se réinvente cette aptitude à l'éloge et à la nomination qui définissait naguère le lyrisme et qui avait à peu près disparu de la poésie moderne." Quant au second, il note : "Ce qui fait à mes yeux l'apport décisif de ce Répertoire désormais complet, c'est le travail, de plus en plus audacieux d'un volume à l'autre, sur ces formes plus contraignantes, plus fixes que celle du sonnet, et qu'on aurait crues intouchables : la conférence, la note de lecture, l'article de critique littéraire ou picturale." Et qu'en définitive "il ne saurait y avoir de critique véritablement "nouvelle" sans ce travail sur ce genre même de l'essai qu'elle utilise." Sur le troisième, enfin, il conclut : "Ces Résistances savent utiliser le jeu. C'est que le sérieux entier, peut-être, aurait posé une chape de plomb, et qu'on ne peut espérer résoudre les questions vraiment graves qu'avec légèreté, comme en dansant."
- "Oiseau d'encre dans le soleil levant", Spirale, n°149, juillet-août 1996, p.5. Selon l'auteur de ce compte rendu de Le Japon depuis la France, un rêve à l'ancre, 1995, nous avons affaire ici à "un texte inclassable, irréductible aux formes convenues, bien propre à mettre en branle l'imagination et à éveiller la curiosité." "On y apprend beaucoup ... Mais on ne peut y prélever à moindres frais un savoir d'emprunt dont on ferait ensuite parade : on y est renvoyé, ce qui vaut beaucoup mieux, à la nécessité de mener sa propre enquête."
- "A l'Extrême Occident : '35 vues du mont Sandia le soir l'hiver' et 'Neuf autres vues du Sandia'", Butor et l'Amérique, 1998, pp.65-80. "Dans ce livre secret (), écrit Robert Mélançon dans ce beau texte critique, la méditation sur l'Amérique porte sur ses premiers occupants, ces Indiens que les colons européens ont repoussés dans des réserves, mis à l'écart, fait disparaître du monde d'en haut, des villes, des supermarchés, des autoroutes et jusque de l'Histoire telle qu'on l'écrit et l'enseigne. L'envers du monde de Mobile passe au premier plan ... La dédicace "à tous les Indiens du Nouveau Mexique" permet également de déchiffrer les références à l'Asie. Pourquoi, en effet, faire du Sandia un autre Fuji, sinon pour rappeler que les Indiens, pas si mal nommés après tout, trouvent leur origine dans de très anciennes migrations venues d'Asie par le détroit de Behring ? C'est laisser entendre que la colonisation européenne de l'Amérique a recouvert un substrat asiatique, et qu'il importe de le manener au jour, de le découvrir pour que le monde nouveau devienne enfin le Nouveau Monde, rencontre et creuset des deux extrémités du monde ancien."
Mêlé :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Melin, Claude :
- Voir Écritures du temps présent, 1984. Voir suivant :
- "Dialogues de la plume et du pinceau. Quatrième estampe : répons", pourYves Mairot, Claude Melin, Claire Moreau, Hors-d'oeuvre, 1985, p.73.
Mellier, Denis :
- "Boucles, trajets, repliements : entretien avec Michel Butor", Otrante, n°7, hiver 1994, pp.155-177, entretien avec Denis Mellier. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.III, pp.332-352.
Mello, Celina Maria Moreira de :
- "La sirène bleue de Elseneur, suite dramatique", intervention au colloque "L'univers Butor" de Belo Horizonte, 2011. Intervention reprise dans :
- Universo Butor, 2012 : "A sereia azul de Elseneur, suite dramatique, ou como fazer ouvir uma ópera em uma leitura silenciosa ?".
Mélusine:
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Melville (éditions) :
- # L'Horticulteur itinérant, 2004.
Melville, Herman :
- De la distance, 1990, p. 34 : "Je relis le Mardi de Melville dont je veux utiliser l'archipel."
- Voir aussi Ruth Blair.
Mémoires millénaires (éditeur) :
- Les Temps suspendus, trois regards, trois sites, 2010.
Ménaché, Michel :
- "L'écrivain Michel Butor sera le 4 mars [1992] à Annecy", présentation de la soirée (Rencontre Fnac) animée par André Clavel qui eut lieu à l'Allobroges-Hôtel. L'auteur y évoque en particulier Frédéric-Yves Jeannet.
- "La planète Butor", dans "Chez Michel Butor", compte rendu d'une visite de l'auteur, en compagnie de sept de ses élèves, à l'Ecart, A quatre mains, éditions Comp'Act, 1996, pp.88-89. Ce compte rendu est suivi de textes des élèves et de photographies, pp.90-95.
- Voir aussi # Venise hors champ, 2001 (voir infra).
- Compte rendu de Le Sabbat des oiseaux, Les Cahiers de poésie-rencontres, n°49-50, mai 2002, pp.187-188.
- "Quarante-trois artistes avec Michel Butor", compte rendu de l'exposition du même nom, Utopia, 2003, pp.298-299. "Les éditions Comp'Act ont réalisé le catalogue de cette exposition exceptionnelle avec un soin particulier, un art de la mise en page à la hauteur des oeuvres présentées..." souligne l'auteur.
- "Entrée dans le bathyscaphe", entretien avec Michel Butor, Europe, n°895-896, novembre-décembre 2003, pp.278-294.
"Michel Butor est toujours un autre", propos recueillis par Ménaché, Europe/Michel Butor, n°943-944, novembre-décembre 2007, pp.61-64.
- "Michel Butor en toutes lettres", Europe/Michel Butor, n°943-944, novembre-décembre 2007, pp.118-131. L'auteur nous entretient successivement de la relation Butor-Perros, Butor-Dotremont et Butor-Jeannet.
- Organise une soirée Michel Butor à l'Université de Savoie à Chambéry le 21 mars 2009.
- "Le Minotaure, le singe et l'escargot" et "Promenade avec Michel Butor", pp.77-79 et 81 de Lieux d’être, n°50, 2010.
- Compte rendu du recueil Commémoration pour le drapeau noir, 2015.
- Compte rendu de Dix-huit Lustres, dans Europe, n°1057, mai 2017, pp.345-347.
* Sur le site personnel de l'auteur on peut lire : # "Barcarole" (voir supra), pour Didier Devos et Michel Ménaché.
Menant-Artigas, G. :
- Des voyages et des livres, Classiques Hachette, 1973. L'auteur de cette anthologie, pour qui le voyage chez Butor "représente une tentative pour saisir une vérité toujours fuyante" (p.13), cite un court extrait de La Modification, pp.67-68.
Ménard, Pierre :
- Compte rendu sur la Toile de la manisfestation : "Matière(s) à lire, poésie à toucher", 2e Salon du livre d’artistes, à Lucinges.
-Mendès, Oscar :
Traducteur de La Modification en portugais.
- "Modificaçao, preceded by "O Realismo mitologico de Michel Butor" by Michel Leiris, Coleçao Rosa dos Ventos, N°6 (Belo Horizonte : Itatiaia, 1958), 260 p." (FSA).
Mengoni, Luca :
Peintre, il est né en 1972 à Bellinzona.
- Ziggurat de braise, Galerie Mottier éditeur, 2014 (CDE). Voir aussi # Himat.
Mercenier, Marcelle :
- Voir Jeu de miroirs de Votre Faust, 1969.
- Dialogue avec 33 variations de Ludwig van Beethoven sur une valse de Diabelli, pour Marcelle Mercenier, éditions Gallimard, 1971. Reprise :
- Dialogue avec 33 variations de Ludwig van Beethoven sur une valse de Diabelli, 2001.
Mercier, Christophe :
- "Les compagnons de Robinson", préface à Robinson Crusoé de Daniel Defoe, "pour Christophe Mercier", P.O.L., 1993, pp.I-XXV. Texte repris dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.415-429.
Mercier, Vivian :
- "Michel Butor : The Schema and the Myth", Mundus Artium, vol.1, n° 3, 1968, pp.16-27 (JHD). Reprise :
- "Michel Butor : The Schema and the Myth", in The New Novel from Queneau to Pinget (New York : Farrar, Straus and Giroux, 1971), pp.215-65 (FSA).
Mercure de France :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
-Mériel, Olivier :
Photographe, il est né à Saint-Aubin-sur-Mer en 1955.
- "Hugo hantant Hauteville House", pour Olivier Mériel, dansDans l'intimité de Victor Hugoà Hauteville House, Olivier Mériel 1998 Photographies, Paris-Musées et Paris-audiovisuel, 1998, pp.10-16. Préface de Danielle Molinari. Ouvrage bilingue français-anglais (traduction de Charles Penwarden), publié à l'occasion de l'exposition présentée à la Maison de Victor Hugo à Paris du 27 octobre 1998 au 24 janvier 1999. Préface de Danielle Molinari. Le texte de Butor est, pour l'essentiel, composé de citations des Travailleurs de la mer. Texte repris dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.377-380 et dans Hugologie, 2015.
Merleau-Ponty, Maurice :
- Dans sa thèse soutenue en 2008 et lisible sur la Toile, Langage et histoire chez Maurice Merleau-Ponty, Laurent Balagué montre en quoi la Modification est un roman philosophique pour le philosophe (pp.313-314).
Mermillod, Pascale :
- "100 livres d'artistes avec Michel Butor : le rendez-vous des mots et de la plasticité", jeudi 28.05.2009, 14 : 00, leMessager.fr : "C'est à Lucinges, petit village des Voirons, véritable belvédère de l'agglomération annemassienne que se tient l'exposition "100 livres d'artistes avec Michel Butor" au château. / Une situation qui prête à voir les choses autrement et que le maire de la commune, Jean-Pierre Bordet, entend bien mettre en valeur en mettant à disposition du public une partie du fonds Michel Butor offert à la commune par l'auteur qui réside à Lucinges. / « Ce fonds est un véritable trésor que nous nous devions d'honorer et de faire partager. Il se compose de 100 livres d'artistes et livres-objets. On peut ainsi découvrir le travail fait avec Mylène Besson, Bertrand Dorny, Martine Jacquemet (artiste peintre qui a son atelier à Lucinges), Joël Leick, Pierre Leloup, Grégory Mazurovsky, Jacques Monory, Youl, Anne Walker et tant d'autres musiciens, graveurs, peintres, photographes, poètes et sculpteurs.
» Tous ces livres d'artistes, livres-objets qui sont des oeuvres à part entière offrent une extraordinaire liberté à la création contemporaine en conjuguant art plastique et poésie : "livres à regarder", "poésie virtuelle", ou "images bavardes" qui soulignent l'autre facette de Michel Butor, qui depuis une quarantaine d'années se positionne dans un espace poétique, au sens large, au détriment d'une approche plus traditionnellement romanesque que le public lui connaît. / La volonté de rendre hommage mais aussi l'acquisition toute récente du château de Lucinges, une maison-forte des XIVe et XVIe  siècles, dotée d'un parc, offrant une qualité architecturale indéniable, un accès facile, de grandes salles, ont amené à lancer cette première expérience d'exposition. L'idée est bien de faire vivre les oeuvres de Michel Butor auprès du grand public et de marier le patrimoine ancien hérité à celui plus contemporain de l'écrivain de stature internationale. / Dans la continuité de cette initiative et grâce à l'acquisition régulière de nouvelles oeuvres de Michel Butor et d'autres livres d'artistes, la commune souhaiterait créer un centre du livre d'artistes au sein de la maison-forte. Cette exposition permanente présenterait l'essentiel de son oeuvre : du roman à la poésie, de l'essai aux écrits sur la peinture pour aboutir à la période foisonnante du livre d'artistes. Unique en son genre, elle pourrait être une base de travail pour les scolaires, une base de recherche pour les universitaires et se décliner sous une forme itinérante. / « Nous souhaiterions également ouvrir le centre à d'autres artistes ou écrivains sous forme d'expositions temporaires, annuelles ou bi annuelles et des partenariats pourraient être mis en place avec les universités de Rhône-Alpes, de France et de Suisse, notamment Genève et Lausanne... », explique Jean-Pierre Bordet penché sur le projet d'aménagement global du site."
Merrill Lynch, Paul :
- "The cartes postales of Keynote Speaker Michel Butor", Paroles gelées, n°10, 1992, pp.83-87. Butor y évoque notamment l'ensemble des quatre cartes postales à base de photographies dont on retrouvera le texte qui les accompagne dans "Cartes postales pour un Ami du Liechtenstein" qui sont reprises dans Avant-goût IV.
Messagier, Simon :
"Vit et travaille à Lougres dans le Doubs (France). Après un intermède d'entomologiste professionnel de 1976 à 1984, il revient à la peinture et pratique la céramique. Ses travaux sont entre autres inspirés par la nature et l'entomologie."
- # Les Orchidoptères, Rémy Maure éditeur, Paris 2004.
- # L'Oiseau dans la tourmente, Rémy Maure éditeur, 2007 (CDE). Voir aussi Robert Lobet.
Le Triangle des Bermudes, Rémy Maure éditeur, 2008 (CDE). Voir aussi Youl, 2006.
Multiples uniques, Rémy Maure éditeur, 2011 (CDE).
- "Matière noire", pour Simon Messagier dans Ecritures et inscriptions de l'oeuvre d'art, L'Harmattan, 2014, p.100.
Les papillons, avec Nerval, Rémy Maure, 2015 (CDE). Voir aussi Sorg, 2011 et Slacik, 2015.
* Sur le site personnel de l'auteur on peut lire en outre : # "Le goût des choses (Table ouverte 2)", # "L'oiseau dans la tourmente" et # "Les Orchidoptères", pour Simon Messagier.
Mestas, Jean-Paul :
- "Les glaïeuls de l'intelligence", Poésie d'ici, printemps 1980, pp.28-31.
Met, Philippe :
- "« Au jour le jour » : pratique du carnet selon Butor", intervention au colloque "L'univers Butor" de Belo Horizonte, 2011. Intervention reprise dans :
- Universo Butor, 2012 : "Les fantômes du carnet poétique selon Michel Butor".
Métailié, (éditions) :
- Patience, 1991.
Métamorphoses:
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Métaphores :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Et pour le n°1 : Barea(biblio) et Godin; le n°2 : Launay (biblio); le n°3 : Launay(biblio); le n°4 : Launay; le n°5 : Launay et Sicard; le n°6 : Launay et le n°8 : Godin.
Metcalf, Paul :
- "Mobile", (étude d'abord parue dans Fire Exit, n°3 [(ca. 1969), ed. William Corbett, p. 67]) The Review of Contemporary Fiction, 1985, pp.138-139.
Meudal, Gérard :
- "Michel Butor, paria gâté", Libération, 24 octobre 1991. Rencontre avec l'écrivain à l'occasion de la sortie de Patience et Collation, deux livres au sujet desquels le critique affirme : " Contrairement à une idée reçue, les textes actuels de Butor sont beaucoup plus faciles à lire que ses textes anciens."
- "Travaux d'Icare", Libération, 10 décembre 1992, p.25. Compte rendu d'Icare à Paris, 1992. "Icare à Paris n'est pas un "beau livre" sur le Conservatoire des arts et métiers. Les photos (dePascal Dolémieux) ne proposent ni une illustration du texte de Michel Butor, ni une simple visite guidée du musée. De même, le texte de Butor organise, à l'intérieur du musée, ses propres parcours..."
Meunier, Jean-Louis :
- "Michel Butor : entretien à propos deRaymond Roussel",Mélusine, cahiers du Centre de recherches sur le surréalisme,n°VI, 1984, p.245-261, entretien avec Anne-Marie Amiot et Jean-Louis Meunier. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.III, p.168-183.
- Le mercredi 14 décembre 2016, à 18 h, à l'Auditorium de Carré d’Art, à Nîmes, conférence : « Michel Butor, un parcours en bibliophilie », par Christian Skimao et Jean-Louis Meunier.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "Pèse-lettres", pour Jean-Louis Meunier.
Mexique :
- Frédéric-Yves Jeannet, "Le Mexique, matière d'écriture", in Alfil, n°2, Instituto francés de América Latina, Mexico, février 1989.
- "Pays qui m'a toujours fasciné...", De la distance, 1990, p.65.
- "Vingt et une lettres à Frédéric-Yves Jeannet à propos du Mexique", Transit, 1992 (reprend notamment l'élégie à Christophe Colomb "Derrière l'horizon du temps" : pp.A50, 64, 76, 88-89, 98-99, 132-133, 186, B40, 138-139 et "Le Fantôme de l'Inca Garcilaso regarde par dessus l'épaule du Photographe" : pp.A39, 43, 57, 67, 80, 91, 103, et 134, deux textes repris plus tard, 2004, dans # Anthologie nomade).
- Voir aussi Terre maya, 1993.
- "Mexique 93" dans # Escales visuelles, 2001.
- Michel Butor par Michel Butor, 2003, p.107.
- Entretiens instantanés - Mexique, 2007.
- L'exposition Voir entre les lignes. Lire entre les signes a été inaugurée en présence de l’artiste le vendredi 20 avril 2012 au Musée d’Art Contemporain – MUAC de la Ville de Mexico.
- Papeles mexicanos, 2012.
- Match olympique à Mexico, 2012.
- "Revoir Mexico" (2012), voir "Missive anthume", 2016.
Meyer, Raymond (éditeur) :
- # Apesanteur, 1991.
Meyère, Roger :
- "Que l'enciellement spermanent rêvéalise", (texte à caractère poétique) dans Le Rêve du déménagement, in Revue rêvée, en sept fascicules, textes critiques de Jean Richer, Roger Meyere, etc., éditions Lettera Amorosa, 1974-1975, 64 exemplaires. Le texte de Roger Meyère se trouve dans le second fascicule.
Meyer-Vray, Nicole :
Directrice de la Bibliothèque Municipale de Saint-Brieuc.
- "Présence de Michel Butor",  Mots et merveilles, 1987, pp.6-7.
Meynard, Cécile :
- Professeur à l'université d'Angers, responsable d'un projet de transcription de manuscrits. Voir "http://www.espace-transcription.org/", en particulier les pages consacrées aux manuscrits de Michel Butor (espace créé en février 2016) et plus spécialement la transcription de Manuscrire, 2007, avec Dorny.
Micha, René :
- "Sentiment que donne la mosaïque d'Otrante", L'Arc, n°39, 1969, pp.44-53.
Michaelides, Claude :
- "A Paris", L'Oeil, n°54, juin 1959, avec des photographies de Inge Morath et Claude Michaelides, pp.34-42. Repris très partiellement dans, 1971.
Michard, Aude :
- "Territoires butoriens", Acta Fabula, vol. 9, n°9, Ouvrages collectifs, 21 octobre 2008. URL : (http://www.fabula.org/revue/document4597.php). Compte rendu de Michel Butor : Déménagements de la littérature.
Michaux, Henri :
- !§! "Henri Michaux", cours de Michel Butor mis en ligne, Université de Genève, année 1982-1983 (http://mediaserver.unige.ch).
- "Ecriture et peinture chez Henri Michaux",NRF, n°382, novembre 1984, pp.48-63. Repris dans :
Improvisations sur Henri Michaux, éditions Fata Morgana, 1985, 194 pp. "Pour Bruno Roydans le souvenir". Repris dans le volume XI des Oeuvres complètes, 2010. L'édition originale a été "tirée à mille exemplaires : trente, numérotés, sur vélin pur fil Johannot, et neuf cent septante sur vergé teinté." Publications partielles : "A propos des livres de tremblement", Corps écrit, n°13, 1985, pp.141-155 (pp.121-142 du livre), "Le chien Sancho" (sur Michaux et le rêve), Corps écrit/La Nuit, n°14, 1985, pp.79-85 (pp.108-117 du livre). Voir infra. Autres volumes de la série : Improvisations sur Flaubert (1984), Improvisations sur Rimbaud (1989), Improvisations sur Michel Butor (1993) et Improvisations sur Balzac (1998).
- "Gong et ouate", Magazine littéraire, n°220, juin 1985, pp.16-20, dialogue à quatre voix autour de Michaux avec Michel Butor, Jean-Charles Gateau, Vahé Godel et Jean Starobinski. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.III, pp.187-195.
- "Michel Butor : 'Le rêve d'une langue universelle'", Magazine littéraire, n°364, avril 1998, pp.28-33, entretien sur Henri Michaux avec Pierre-Marc de Biasi. Notons qu'un extrait en a été publié dans Henri Michaux, Franklin Chow, Gallerie Thessa Hérold, 2010, pp. 50 et 54.
-Le Sismographe aventureux, Improvisations sur Henri Michaux, pour Bruno Roy dans le souvenir, la Différence, 1999 (compte rendu de Nicolas d'Estienne d'Orves). Reprise du texte de 1985, augmenté de la # "Ballade du sismographe aventureux". Cette ballade est aussi reprise dans :
- Au rendez-vous des amis, 2003, p.53 et dans le volume XI des Oeuvres complètes, 2010, pp.907-908.
- "Portrait de Michaux en surfeur", entretien de Bernard Vouilloux avec Michel Butor (mai 2015), dans Henri Michaux et Zao Wou-Ki dans l'empire des signes, Flammarion, 2015, pp.121-128.
* Sur le site de l'auteur on peut lire # "Ballade du sismographe aventureux".
Michel, Jacques :
- "Les artistes dans la mêlée, un happening permanent", Le Monde, 25 mai 1968, p.10.
- "Des mots à la peinture : un passe-muraille nommé Butor", Le Monde, n°8869, 20 juillet 1973, entretien avec Jacques Michel. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.II, pp.81-87.
- "Michel Butor, artist's author in interview with Jacques Michel", The Guardian, 8 septembre 1973, p.14 (PM).
Michel, M. :
- "Une étude stéréophonique de Michel Butor", Le Monde, n°7116, 29 novembre 1967, p.15. A propos de la version radiophonique de 6 810 000 litres d'eau par seconde : "L'essentiel, dit l'auteur, est peut-être que la radio a transmué cet essai verbal, un peu monotone et systématique à la lecture, en un véritable poème épique : à partir du moment où ces petits personnages habillés de cirés jaunes pour affronter les eaux tourbillonnantes se mettent à parler, à exister, avec leurs émois, leurs regrets et leur solitude, l'évocation abstraite se charge d'une densité et d'une valeur humaine que l'auteur lui-même n'avait peut-être pas mesurées."
Michel, Marcelle J. :
- "Michel Butor nous parle de Réseau aérien qu'il a spécialement écrit pour la radio", Le Monde, 15 juin 1962, p.17, entretien avec Marcelle J. Michel. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.I, pp.197-198.
Michel, Patrick :
- "Maison hantée", la table des matières précise : "avec Marty Peyet Patrick Michel", dans Michel Butor et André Villers, Croisements, 1984, p.23. Voir suivant :
- Maison hantée "[Images animées] : genèse d'une oeuvre / Alain Bedos, réal. ; Martí Pey, illustrateur ; André Villers, photographe ; Michel Butor, auteur ; Patrick Michel, compsositeur. Publication : Meudon : CNRS images [éd., distrib.], [DL 2008]. Description matérielle :  1 cass. vidéo (VHS) (17 min) : coul. (SECAM), son. Note(s) :  Cop. : CNRS images, 1985" (BNF).
Michel-Ange :
- Jean-Marie Bazin : "Les images de la Sixtine, matrice d'un roman de Butor : la modification généralisée", Esthétique cahiers, n°11, juin 1990, pp.146-169.
- Butor aux quatre vents, José Corti éditeur, 1997, p.210.
-Michel Butor. Déménagements de la littérature :
- Presses Sorbonne nouvelle, 2008. Actes du colloque qui s'est déroulé à la Bibliothèque nationale de France les 19, 20 et 21 octobre 2006 sous la direction de Mireille Calle-Gruber. Ouvrage tiré à 500 exemplaires dont les 20 exemplaires de tête sont accompagnés d'un collage original de Michel Butor. L'ouvrage comprend un volume papier et un DVD intitulé Territoires de Michel Butor. Le volume papier contient :
        - Mireille Calle-Gruber, "Liminaire", pp.9-11,
        - Jean Starobinski, "Lettre à Michel Butor sur un cinquantenaire", pp.13-15,
        - Michel Deguy, "Plaque tournante" et "Lettre du voyeur", pp.17-29 et 123,
        - Yehuda Lancry, "Echographie idéologico-politique en terre butorienne", pp.31-46,
        - Mireille Calle-Gruber, "Cantique de Michel Butor mendiant et hospitalier", pp.47-56,
        - Jean Roudaut, "Salut", pp.57-72,
        - Michel Collot, "Le génie des lieux", pp.73-84,
        - Michel Butor, "Santé", pp.87-88, "Je diminue", pp. 93-94, "Alibi", pp.101-104, "Un train de sénateur", pp.107-108, # "Anniversaire", pp.119-121,"Posthume", pp.125-126, # "Projets d'avenir", pp.127-129, ["Murmure", p.243, "Ballade de la machine à écrire", p.245, "Entre-temps", p.246, "Scène, Paysage", p. 247, # "Au-delà de l'horizon", p.248, "Lune", p.249, "Interventions pour le Pierrot lunaire", pp.250-251, "La volière des philosophes", p.252, "Nef", p.253, "Les éphémères", p.254, "Ballade du tremblement de ciel", p.255],
        - Bernard Noël, "Michel Butor, l'homme qui fait seul de beaux livres", pp.89-91,
        - Jacqueline Risset, "Nymphe au  nom presque transparent", pp.95-99,
        - Vahé Godel, "Entre deux", pp.105-106,
        - Yves Peyré, "New York, Vers et prose", pp.109-117,
        - Serge Bourjea, "Butor/Alechinsky : Débords de la peinture", pp.133-151,
        - Adelaïde Russo, "Miroitements du livre : Michel Butor/Bertand Dorny", pp.153-171,
        - Jesus Camarero, "Ut pictura poesis chez Michel Butor", pp.173-188,
        - Midori Ogawa, "Dialogue/Dialogue, Butor/Beethoven", pp.189-205,
        - Pierre Coulibeuf, "Dédoublements", pp.207-210,
        - Christian Skimao, "L'heure des mots", pp.213-221,
        - Henri Desoubeaux, "Littérature : ça déménage sur le Net avec Michel Butor", pp.223-229,
        - Marie Minssieux-Chamonard, "Exposer Butor", pp.231-233,
        - Lucien Giraudo, "Michel Butor et les oeuvres d'art en collaboration", pp.235-240,
        - Alina Piechowska, "Voix du poème" (voir supra textes entre crochets, pp.241-255, et infra DVD),
        - Loïs Oppenheim, "D'après coup en après coup : Lecture de textes butoriens", pp.259-269,
        - Johan Faerber, "Le déni du lieu ou l'utopie baroque dans l'oeuvre de Michel Butor", pp.271-287,
        - Christof Weiand, "Ravenne : Bonnefoy/Butor", pp.289-297.
Quant au DVD,Territoires de Michel Butor, il contient :
        - Michel Butor au cinéma : 1) Les Nuages de Magellan, Locus Lucis et La Voie des statues;
                                                2) Entretiens filmés, Les Métamorphoses Butor.
        - Géographies littéraires : Paroles d'écrivains. On y entend la voix de Jacqueline Risset, de Michel Butor (# Vermont, #Vénération-Hantise, # Techno, # Les anges de Prague, # Entre les cadres), Vahé Godel, Yves Peyré, (Lorand Gaspar), Michel Deguy et (Bernard Noël).
        - Les voix du poème. Composition musicale d'Alina Piechowska (voir supra). Cette création reprend en partie la Ballade du Rond-Point de 1997.
        - "Portrait de Michel Butor" par André Clavel.
        - Regards croisés. Photographies d'objets et de livres d'artiste.
Comptes rendus de Jean-Pierre Goldenstein, Aude Michard et Pierre-David Gendron-Bouchard.
Michel Butor par Michel Butor :
- présentation et anthologie, Seghers, Poètes d'aujourd'hui, 2003. Ouvrage repris sous le titre Alphabet d'un apprenti dans le volume XII des Oeuvres complètes, 2010. Cet ouvrage contient "Alphabet d'un apprenti" [l'ensemble des mots-titres de cet alphabet se trouve repris ici sous chacune des lettres capitales correspondantes du Dictionnaire], pour Alain Veinstein (voir aussi Joël Leick) et "Choix", la partie anthologique qui contient elle-même :
    - # "Le jardin des âges" (avec # "Une rose pour ma mère", # "Berceuse", # "Autre berceuse", # "Nouvelle berceuse", # "Berceuse d'automne", #"Cinquième berceuse",# "Marie-Jo photographe", # "Escales visuelles", # "Marie-Jo en Éthiopie", # "Marie-Jo à Venise", #"Rétablissement", #"Encore un peu de patience", # "Convalescence", # "Nomade",#"Examen de passage", # "De quoi demain sera-t-il fait ?", # "De proche en loin" - ces sept derniers poèmes constituant avec "Le matin à Lucinges", non repris ici, le recueil # Intimités de 1997),
    - "Suite gastéropode",
    - # "Tournant" (avec # "Le bourgeonnement du désert", # "La ville aux trois mille trêves", # "Sourdes romances", #"Supermarché", # "Adieu au siècle", # "Récapitulation 2000", # "Le monde s'écroule et nous survivons", # "Cueilli sur la plage", # "Autobiographie pressée" (texte repris également dans Michel Butor : rencontre avec Roger-Michel Allemand, 2009, p.212), # "Augures 2001", # "Les rivages du vingtième siècle s'éloignent peu à peu dans l'histoire") et
    - #"Secousse" (avec # "Fièvre", #"Atteinte-attente", # Double foudre", # "Tocsin").
L'ouvrage contient en outre dix paysages photographiques de Michel Butor encadrés de deux portraits de l'auteur par Maxime Godard. Comptes rendus d'Isabelle Martin, Jesus Camarero, Philippe Forest et Guylaine  Massoutre. Michel Butor par Michel Butor ainsi que Collation ont été le prétexte à un entretien radiophonique avec Marc Voinchet diffusé sur France Culture le 6 mars 2003. Voir aussi André Velter.
Michelizza, Françoise :
- Michel Butor à Nice, 2004, préface, pp.7-11. Cet ouvrage contient également le texte de Butor : # "J'aime Nice" pour Françoise Michelizza, pp.13-15.
* Texte qu'on peut également lire sur le site personnel de l'auteur.
Micromégas :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Midi :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
- # "Vermont", "La femme la neige et la mort", "Wolfgang Amadeus Mozart - A quatre mains", pour Gregory Masurovsky, Midi, n°17, juin 2003, pp.16-19.
Miehé, Christian :
- "Editorial : Retour de Transit (Michel Butor) n°9-10", avec Bernard Teulon-Nouailles, Le Chat Messager, 1994, pp.6-7. Voir Christian Skimao.
Mielczarek, Elzbieta :
- "Le nouveau roman devant la critique polonaise", Romanica Wratislaviensia, VII, 1972, pp.71-85.
Migeot, François :
- "Portrait de Michel Butor en Grand Veneur", intervention de François Migeot (et non de Bruno Curatolo comme annoncé) lors de sa rencontre avec Michel Butor à l'université de Besançon dans le cadre des Rencontres bisontines des 1er et 2 décembre 2014. Texte lisible sur la Toile http://llhple.univ-fcomte.fr/). Il y est bien sûr question de la Modification.
Miguel, A. :
- "Un ingénieur de la littérature, Michel Butor", Beaux Arts, 22 avril 1967 (Butor).
Miguel, Martin :
Né en 1947. Peintre et plasticien, il vit et travaille à Nice.
Miguel : béton et peintures, "Saint-Martin-d'Hères, Espace Vallès, 9 mai-15 juin 1996 / catalogue éd. sous la responsabilité artistique d'Anne Abou ; préf. de Jo Blanchon et de Raphaël Monticelli; avec des extraits d'un entretien entre Michel Butor et Martin Miguel. Editeur(s) : Saint-Martin-d'Hères : Espace Vallès, 1996" (CBN). Voir site de l'artiste et aussi infra 2014.
- Cohabitation, "(d avec Monticelli) chez l'artiste, 1998" (CDE). "4 pages en bois et béton cellulaire. Exemplaire unique". Voir pp.32-33 du catalogue Michel Butor dialogue avec les arts, 2006. Notons que le site de l'artiste présente non pas 4 mais 5 pages et précise : "Cet ouvrage réalisé en six exemplaires en 1997-98, composé de cinq briques pages fabriquées par Martin Miguel à la Trinité, inscrites par Michel Butor à Lucinges et par Raphaël Monticelli à Nice, enregistré dans le catalogue de l’Écart sous le numéro xxx est dédié aux squatters de tous les pays." Voir également le film Michel Butor et ses livres-objets. Voir aussi Youl, 2003.
- L'oeil de la suie, "textes manuscrits sur bois entourant un trou de suie, 18 exemplaires, 2004 (enregistré dans le Catalogue de l’écart sous le numéro 1248)". Voir reproduction photographique dans Michel Butor/Youl, 2005. Texte repris dans Seize lustres, 2006.
- Participe à l'exposition 13 artistes autour de Michel Butor, 2006.
En-tête, avec des textes de Michel Butor, Alain Freixe, Raphaël Monticelli et Yves Ughes, Les Cahiers du museur éditions, 2007 (CDE). "Textes manuscrits sur des propositions plastiques de Martin Miguel à partir de photos de Marc Benita, Les Cahiers du Museur, 2007 (12 exemplaires)". Voir sur le site de l'artiste les trois strophes de MB de rapportant à chacun des trois autres participants.
Fissure, livre objet, texte manuscrit sur béton armé, 24 exemplaires, 2007. "Fissures [sic] / Texte de Michel Butor ; Béton de Martin Miguel. - Nice ; Lucinges : S.n., 2007. - 1 livre-objet : ill. origin ; 30 x 12 x 6 cm. Livre-objet. Signatures de l'auteur et de l'artiste. Texte manuscrit de Michel Butor. Béton de Martin Miguel avec cendre, copeaux de bois, oxyde de noir, huile de lin et siccatif. Réalisé à 24 exemplaires" (CBN).
Interstice, Mano a mano éditions, 2008, (CDE). Il s'agit en réalité de la collection "Mano a mano" des éditions les Cahiers du museur. Voir aussi James Guitet, 1985 et Joël Leick, 2007 ainsi que Philippe Louisgrand, 2012. 13 exemplaires.
Voyage autour d'un trou noir, Mano a mano éditions, 2008 (CDE). Idem. Texte repris dans Sous l'écorce vive, 2014.
- Voir Maria Cristina Pirvu, 2008 et infra 2011.
"Pile et face, ou passer les bornes", pour Martin Miguel, I-PerformArts, n°1, 2009 (voir les "Archives" du site http://www.performarts.net) et sur le site de Raphaël Monticelli. Ce texte date en réalité de 2007. Il est également repris dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.1040-1041.
Méandres, "[Michel Butor et Raphaël Monticelli] ; Miguel Martin. - Nice : S.n., 2010. - 1 livre-objet : en coul. ; 33 x 29 x 6 cm. Signature de l'artiste. Texte extrait de "la vallée des dépossédés" de Michel Butor et "Egypte bleue" de Raphaël Monticelli. Réalisé à 12 ex. uniques" (CBN).
- "Forcer l’issue", paru dans Loxias-Colloques, Voyage en écriture avec Michel Butor, Le texte cherche sa voie et sa voix, Forcer l’issue, mis en ligne le 15 décembre 2011, URL : http://revel.unice.fr/symposia/actel/index.html?id=323.
La Pyramide enlacée, "cet ouvrage réalisé en 2011 à Nice et Lucinges est enregistré dans le catalogue de l’Ecart sous le numéro 2124 (13 exemplaires)".
-  Voir "Martin Miguel, Hésitantes frontières : livres d'artistes, oeuvres croisées : [exposition, Contes, Médiathèque municipale, 15 mai-21 juillet 2012] / [textes de] Michel Butor, Alain Freixe, Martin Miguel, Raphaël Monticelli, 2012".
Salut sismique, 21 exemplaires, éditions les Cahiers du museur, collection "À côté", 2012. Voir aussi BBB, 2016, pp.96-99.
"Arcs-en-ciel de béton", dans Martin Miguel, Hésitantes frontières, catalogue, médiathèque de Contes éditeur, 2012, pp.5-6. Voir infra 2014.
Echancrures, galerie QVADRIGE éditeur, 2014. "Ce cinquième volume de la collection « L’Art au carré » est consacré à Martin Miguel, et, pour l’analyse de son oeuvre, nous avons choisi de reprendre un entretien qu’il a eu avec Michel Butor en 1996, enregistré par Raphaël Monticelli, et qui avait partiellement été reproduit dans le catalogue de son exposition à l’espace Vallès de Saint-Martin d’Hères. Pour le réactualiser, j’ai demandé à Raphaël de le reprendre, d’en modifier le choix des extraits utilisés, de l’introduire, et d’intervenir quand il le souhaitait, puis de le conclure. Grand connaisseur de l’oeuvre de Martin Miguel, Raphaël Monticelli nous livre ainsi une étude indirecte de son oeuvre, Michel Butor tenant là le rôle d’un Candide vif et pertinent. Cet ouvrage est illustré de deux séries de quatre estampes – une impression de matrices en bois et béton armé, rehaussées, et des xylographies déchirées et rehaussées de coulées d’acrylique." (voir le site de la galerie QVADRIGE de Nice : http://www.galerie-quadrige.com). Voir suivant :
Au couchant de l'oeil, "Martin Miguel s'entretient avec Michel Butor", présentation de Monticelli, éditions La Diane française, 2014 (CDE). Voir précédent. Il s'agit du même ouvrage, le titre Echancrures étant un faux titre remplacé par celui-ci.
Arcs-en-ciel de béton, "Editions La Diane Française, collection "Musée de Poche", 2014 : - 10 exemplaires de tête enrichis d’un original sur papier de Martin MIGUEL, numérotés de 1 à 10 sur 60 - 50 exemplaires numérotés de 11 à 60 sur 60 - 20 exemplaires d’artiste numérotés EA - 20 exemplaires hors commerce numérotés H.C. - 10 exemplaires réservés à l’auteur numérotés de A à J. Chaque exemplaire est illustré de 4 estampes originales, toutes signées par l’artiste. Il est, en outre, numéroté et signé par l’artiste et l’éditeur." (MM) "Ces arcs-en-ciel de béton jaillissent d’un monde en déliquescence et l’espoir de renaissance, la survenue d’un monde nouveau sera sans doute le fait d’un travail de fourmi nourri d’art et de poésie. / Martin Miguel illustre ce poème de Michel Butor de quatre estampes, comme tout fascicule de la collection « Musée de Poche » - deux xylographies figurant ses sculptures de béton et deux linogravures faites d’un treillage rouillé, ruines sur lesquelles s’accrochent des restes de béton qui laissent entrevoir ces arcs-en-ciel tels qu’une nouvelle alliance. / Les exemplaires de tête sont enrichis d’un béton coloré d’un à deux millimètres d’épaisseur coulé sur un treillage métallique, une plume de béton armé." (voir le site de la galerie QVADRIGE de Nice : http://www.galerie-quadrige.com). Voir supra 2012. Texte repris dans Ecritures et inscriptions de l'oeuvre d'art, L'Harmattan, 2014, p.94.
La nuit porte conseil, les Cahiers du Museur, 2014 (15 exemplaires). Texte de Michel Butor, interventions plastiques de Martin Miguel et Max Charvolen. Voir aussi Youl, 2010 et Philippe Hélénon, 2014.
"Une certaine montagne", contribution de Martin Miguel au dossier d'hommage à Michel Butor que Florence Trocmé a publié sur son site Poezibao, de novembre 2016 à janvier 2017.
- "Chemin à l'écart", Dix-huit Lustres, hommages à Michel Butor, sous la direction d’Amir Biglari et Henri Desoubeaux, Classiques Garnier éditions, 2016, pp.531-538.
Chaînes, éditions les Cahiers du Museur, collection Connivence, 2017. "Texte de Michel Butor envoyé à Alain Freixe pour Martin Miguel le 17 mai 2016. En hommage, Martin Miguel a détourné des courriers de Michel Butor en essayant de faire écho à son texte. La gardienne du peu profond ruisseau ne permettra pas à Michel Butor de signer ce colophon. La vie et ses eaux coulent toujours. Il a été imprimé sur l’Epson Stylus photo de l'immeuble de la Comtesse à Nice durant l’automne 2016 sur velin d’Arches 250g. Les 13 exemplaires qui constituent l’édition originale ont tous été numérotés et signés au colophon par Martin Miguel. 8 exemplaires notés HC1 à 8 ont été réservés aux amis." (merci à Martin Miguel pour ces renseignements). Voir aussi Youl, 2016.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire # "Cohabitation", avec Martin Miguel et Raphaël Monticelli et # "L'oeil de la suie", pour Martin Miguel.
Miguet-Ollagnier, Marie :
- "Activité et représentations du feu dans de Michel Butor", Le Nouveau Roman en questions 2, Nouveau Roman et archétypes 2, textes réunis par Roger-Michel Allemand, La Revue des lettres modernes, 1993, pp.45-65.
- "Michel ou Butor ?", Semen, n°9, Texte, lecture, interprétation, 1994, article mis en ligne le 22 mai 2007. URL : http://semen.revues.org/document3194.html. Il s'agit d'une étude sur le nom de l'auteur à partir de Boomerang et surtout du Retour du Boomerang.
Mihuléac, Wanda :
- A la tombée de la nuit, éditions Transigum, 2011 (CDE). Voir aussi # Raphaël Navarro, Youl et Georges Badin, 2005, Seize Lustres et Jean-Pierre Thomas, 2006.
Milat, Christian :
- Roger-Michel Allemand et Christian Milat : « “Nouveau Roman” – “Nouvelle Autobiographie” ? », in Le « Nouveau Roman » en questions 5 : “Une « Nouvelle Autobiographie » ?”, Roger-Michel Allemand et Christian Milat eds, Paris, Lettres modernes Minard, coll. « La Revue des Lettres modernes / L’Icosathèque », 2004, pp.13-43.
Milette, Jean :
- L’oeuvre d’art comme élément de résolution de l’énigme dans les romans de Michel Butor, mémoire présenté comme exigence partielle de la maîtrise en études littéraires, Montréal, Université du Québec à Montréal 1995. Thèse (voir fonds Michel Butor de la Bibliothèque de l'UQAM).
-Mill, Richard :
Treize à la douzaine, illustrations de Richard Mill, éditions Estérel, Montréal, 1981, 38 pages. Tiré à 90 exemplaires numérotés de 1 à 90, plus 4 exemplaires marqués DL, plus quelques exemplaires hors commerce. Compte rendu de Claude Beausoleil. Cet ouvrage contient les ballades suivantes :
        - "Ballade des froissements du monde", pour Jiri Kolar
        - "Ballade des valeurs arc-en-ciel", pour André Villers
        - "Ballade du jeu des boules parlantes", pour André Villers et Jean-Luc Parant
        - "Ballade du repli des sources", pour Seund Ja Rhee
        - "Ballade des Alpes-Maritimes", pour Seund Ja Rhee
        - "Ballade du gaucho Thésée", pour Georges Lauro
        - "Ballade de l'écharpe d'Iris", pour Vincent Bioulès
        - "Ballade des rébus", pour Guy Vandeloise
        - "Ballade des rébus, version Lichtenberg" pour Claude Ballaré
        - "Ballade de la machine à écrire", pour Gregory Masurovsky
        - "Ballade du bout des Bordes", pour Jean-Luc et Titi Parant
        - "Ballade du sexe féminin", pour Henri Maccheroni et
        - "Ballade de la boussole en deuil", pour Christian Dotremont
Ces treize ballades sont reprises dans Liminaires et préliminaires (1982) puis dans Exprès (1983) où elles ne sont plus que douze (les deux "Ballade des rébus" ayant été fondues en une seule). Par ailleurs le Catalogue de l'écart mentionne en outre pour 1981 en "a" ou "imprimé seul" : "Treize à la douzaine, Faculté des lettres de Nice".
Mille et une Nuits (Les) :
- Dans l'émission "Le livre de chevet" de Jean Vincent-Bréchignac sur France Culture, Michel Butor lit, du 10 au 21 avril 1967, les premières "nuits" et quelques autres extraits de cette oeuvre dans la traduction d'Antoine Galland. Cet enregistrement a été rediffusé les 24 avril et 2 mai 2015 dans l'émission "Les Nuits de France Culture". Voir aussi Portrait de l'artiste en jeune singe.
Mille et un plis :
- Matière de rêves V et dernier, éditions Gallimard, 1985. "Pour les obstinés". Repris dans les Oeuvres complètes, VIII, 2008. Contient :
- "Le Rêve de Charles Sorel",
- "Le Rêve de Gérard de Nerval",
- "Le Rêve de Charles Baudelaire",
- "Le Rêve de Joris-Karl Huysmans" et
- "Le Rêve de la signature qui disparaît"
Comptes rendus de Max Alhau, Anna Otten et Jean Roudaut. Signalons aussi, du même, l'étude de janvier 1987 sur l'ensemble de la série, ainsi que celles, toujours sur l'ensemble de la série, de Jennifer Waelti-Walters, Pierre Gobin et Michel PierssensdansLa Création selon Michel Butor. Autres volumes de la série : Matière de rêves (1975), Second sous-sol, Matière de rêves II (1976), Troisième dessous,Matière de rêves III (1977), Quadruple fond, Matière de rêves IV (1981). Voir aussi Béatrice Bloch. Signalons enfin la reprise de "120 nuages" tirés de ces cinq rêves dans # Anthologie nomade, 2004, pp.341-376 et l'extrait ("Le Rêve de Charles Sorel") paru dans la NRF, n°390-391 en 1985.
Miller, Elinor S. :
Universitaire américaine. Le signe * signale les travaux communiqués par l'auteur lui-même peu avant sa mort en janvier 2004.
- Traductrice de 6 810 000 litres d'eau par seconde sous le titreNiagara, a novel, chez Henry Regnery (Chicago) en 1969. Compte rendu de John Sturrock.
- *"Approaches to the Cataract : Butor's Niagara", Studies in Twentieth Century Literature, vol. 2, 1977, pp.33-54.
- *"Death, Transmutation and the Artist : Michel Butor's Vanité", Romance Notes, v. 24, 1983, pp.82-89.
- *"Butor's Quadruple Fond as Serial Music", Romance Notes, v.24, n°2, 1983, pp.196-204.
- *"Butor's Beautiful Decay", Romance Notes, v.29, n°1,  Fall 1988, pp.161-169.
Frontiers, "by Michel Butor ; transl. and with an introd. by Elinor S. Miller; in collab. with Warren C. Miller. Editeur(s) : Birmingham (Alabama) : Summa publications, 1989. Description : 132 p. : ill., couv. ill. ; 23 cm. Note(s) : Texte en anglais" (CBN). Compte rendu de Steven Moore.
*"Introduction to Michel Butor et ses peintres (catalogue)" [pp.36-37] and "Michel Butor's 'Guirlande liminaire' : introductory study" [73-78], Yearbook of Comparative and General Literature, v.38, 1989, p.36-78 [Pub. 1992]. Les pages 39-72 étant occupées par le catalogue lui-même (en français) dont les textes sont accompagnés d'illustrations.
- Voir Réseau aérien.
- *"Butor's Collaborations with 'Trois Suisses'", New Novel Review, Winter 1996, pp.65-91. Texte repris en français :
- "Michel Butor : collaborations avec 'Trois Suisses'", Rémanences, n°6, avril 1996, pp.77-86. Il s'agit des artistes Marc Jurt,Roger Pfund et Jean-Claude Prêtre.
Improvisations on Butor : transformation of writing, "by Michel Butor ; edited, annoted, and with an introduction by Lois Oppenheim ; translated by Elionor S. Miller. Editeur(s) : Floride : University Press of Florida, 1996. Description : 211 p. ; 24 cm." (CBN). Compte rendu de Stevens Moore.
- "Les lunettes de l'art : Butor et deux Canadiens", Butor et l'Amérique, 1998, pp.161-171. Cette étude porte sur la collaboration de Butor avec  Marc Desjardins et Lorraine Bénic.
- *Michel Butor's Collaborations with Jacques Monory, Jiri Kolar and Pierre Alechinsky. Published by Associated University Presses of Cranberry, New Jersey, 2003 (en anglais).
- Voir aussi Guide pour les documents de Elinor Miller 1977-2004 MSS 178, New York University Libraries, 2006.
Millet, Jean-François :
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : #"Labour", à la mémoire de Jean-François Millet.
Milner, Max :
- "Françoise Van Rossum-Guyon : Critique du roman", L'Information littéraire, n°3, mai-juin 1972, pp.127-128. "Le premier profit qu'on retirera de la lecture de son travail sera de trouver, admirablement synthétisées dans une substantielle introduction, puis judicieusement utilisées au fil des chapitres (cf. Jean-Yves Tadié), les propositions essentielles de ces critiques encore si mal connus en France que sont les formalistes russes", lit-on tout d'abord dans ce compte rendu. "Les analyses les plus minutieuses et les plus originales du livre concernent la structure du voyage en train", poursuit l'auteur. Et de conclure : "Lorsque la fiction a achevé de se dénoncer comme fiction, surgit, régénérée, la liberté du lecteur. Telle est la véritable modification que l'exégèse brillante et profonde de Mme Van Rossum nous invite à assumer."
Mimouni, William :
- Réalisateur du film Le Fantôme de l'enfant marcheur Arthur Rimbaud, 1988.
Mineau, Marie-Elaine :
- Rôle des mythèmes dans la lecture de trois Nouveaux Romans, mémoire de maîtrise soumis à la Faculté des études supérieures et de la recherche en vue de l'obtention du diplôme de Maîtrise ès Lettres. Département de langue et littérature françaises, Université McGill, Montréal, Québec. Juillet 2000. "Alain Robbe-Grillet's Les Gommes, Michel Butor's L'Emploi du temps as weIl as Claude Simon's La Bataille de Pharsale are all New Novels in which Greek and Latin "mythemes" play various roles in the reception of the text by its reader.", lit-on au début du résumé de cet ouvrage. Voir http://digitool.Library.McGill.CA:80/R/-?func=dbin-jump-full&object_id=33306&current_base=GEN01
Minguet, Philippe :
Esthéticien, spécialiste du baroque, professeur à l'Université de Liège.
- "La littérature et la nuit", pour Philippe Minguet, Répertoire V, 1982, pp.23-32. Texte paru précédemment dans Degrés, n°22, été 1980, pp.d1-d10. Voir aussi La Littérature et la nuit, 1982.
- Voir aussi Voir avec Michel Butor, 1984.
- # "Trio vertigineux", Art&Fact, n°18, 1999, Mélange Philippe Minguet. Reprise :
- "Trio vertigineux" ("1: Les revenants (Arnold Böcklin), 2: Les survivants (Giorgio de Chirico), 3: Les traversants (Max Ernst), pour Philippe Minguet et Juri Steiner, Cahiers de la bibliothèque littéraire Jacques Doucet, n°3-4, 2000, pp.11-24. Autres reprises dans :
- Rescapés II, 2006 et enfin dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.981-992.
* Poème lisible également sur le site personnel de l'auteur.
Minjares Sandoval, Ruben Hector :
- Trilogie de la découverte et dualité du regard : le personnage et l'espace dans La Modification, L'Emploi du temps, dans Le Labyrinthe et Le Voyeur, de Michel Butor et Alain Robbe-Grillet, thèse de 3e cycle : Litt. fr. : Paris 3 : 1983, sous la direction de Michel Décaudin.
Minkoff, Gérald :
Photographe, il est né à Genève en 1937. En 1967, il rencontre Muriel Olesen avec qui il vit et travaille depuis lors. Il est mort en 2009.
- "Pair/Impair", dans Echo, Notes de voyage, photographies 1958-1987 de Gérald Minkoff, textes de Michel Butor, Stemmle éditeur, 1988. Ouvrage publié à l'occasion de l'exposition de Gérald Minkoff Pair/Impair au musée de l'Elysée, Lausanne, du 23 février au 3 avril 1988. Ouvrage bilingue allemand-français (trad. de Helmut Scheffel et Meret Meyer).
Gérald Minkoff, Muriel Olesen : "Natur fühlt sich wie Kunst an", "photographies de Gérald Minkoff et Muriel Olesen, textes de Michel Butor, Daniel Spoerri, André Kamber, Solothurn : Kunstmuseum, [1988], 48 p. ; 21 x 30 cm" (PL).
Dégel - Parfum, photographies de Gérald Minkoff et Muriel Olesen, texte de Michel Butor, éditions Arrêt sur image, 1990. 1) "Dégel, Léningrad-Moscou, décembre 1989-janvier 1990" , 2) "Parfum, Tout autour de Lectoure, dans le Gers, mai 1990".
- Nuits de Chine : de l'hiver au printemps 1988, 1990.
- # Bel vedere = Entre vues = Zwischen Zeiten, "photographies de Gérald Minkoff, textes trilingues (français, allemand, italien) de Michel Butor, Genève : Manpower, 1990, 66 p., XVI p. ; 30 x 21 cm, 300 exemplaires" (PL). Voir infra.
-Zwischen Zeiten, "photographies de Gérald Minkoff, texte en allemand de Michel Butor, Vevey, éditions Novos SA, 1990, 14 x 12 cm ; Calendrier publié par Manpower pour l'année 1991" (PL). Le catalogue de la Bibliothèque municipale de Nice (CBN) précise : "Entre vues [Calendrier] : pour une bonne et heureuse nouvelle année / [12] Photographies de Gérald Minkoff ; Michel Butor, [12] phrases. - Genève : Manpower, 1991. - [12] p. : ill. en coul. ; 11 cm. Calendrier 1991 présenté sur un support plastique. Ce calendrier célébre le 700e anniversaire de la Confédération helvétique." Voir supra.
Muriel Olesen et Gérald Minkoff, Regards croisés, "Dossiers d'Espace 2, Radio Suisse romande, interview avec Michel Butor et Charles-Henri Favrod par Jean Perret. Diffusion 12 nov. 1991, 20h30, Edition de 2 cassettes par la R.S.R. 120'" (PL).
- Dans Collation, 1991, le "quatrième Office" lui est dédié.
L'Image dans le texte, traversée, "photographies de Gérald Minkoff et Muriel Olesen, texte de Michel Butor, Genève : éditions Miss Understanding for all, 1992, 62 p. ; 28 cm" (PL). Voir infra 2002. Compte rendu de Laurence Chauvy ("L'invitation au voyage") dans Le Journal de Genève du 19 mai 1992, p.31.
- Tables d'orientation. Au Japon côte à côte. Photographies de Gérald Minkoff et Muriel Olesen, textes de Michel Butor, éditions Olizane, 1993. Voir infra "Duos japonais".
- Chaque jour à midi : portraits de l'artiste en jongleur à midi, 1996.
- La Flecha en el corazon, ce "dossier Butor" (pp.330-348) contient : "A modo de introduccion" de Marc Sagaert (p. 330), "La Flecha en el corazon", texte de Gérald Minkoff et Muriel Olesen (pp.331-332) suivi de une plus huit photographies (de divers lieux des Etats-Unis) de Gérald Minkoff et Muriel Olesen accompagnées de textes de Michel Butor en français et en espagnol (pp. 333-341), enfin une interview en espagnol de Jean Perret avec Michel Butor (pp. 342-348). Les textes en espagnol sont traduits du français par Angelina Martinez, in Baracola, revue de création littéraire, n°50, juin 1996, Albacete (Espagne). Texte repris dans L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.185-195. Voir suivant :
-"Une traversée côte à côte en terre indienne dans le sud-ouest des Etats-Unis", "exposition de photographies du 12 octobre au 17 novembre 1996, hall du musée (sic), textes de Michel Butor; photos de Gérald Minkoff et Muriel Olesen, Totem, n°17, du 1er octobre 1996" (CBN). Voir précédent.
- #IndiaJunction, Gérald Minkoff, Muriel Olesen, texte de Michel Butor, éditions Olizane, 1996. Texte repris sous le titre :
- # "L'empire du redoublement", pour Gérald Minkoff et Muriel Olesen, Ici et là, 1997, pp.93-99.
- Höhen und Tiefen in Patagonien = Hauts et bas en Patagonie, "photographies de Gérald Minkoff et Muriel Olesen, textes manuscrits de Michel Butor. 9 couples de photographies dans "Weltenblicke", Fotomuseum Winterthur, Offizin Verlag, Zürich, 1997, 29 cm" (PL).
Le Voyage d'Egypte : côte à côte, "photographies de Gérald Minkoff et Muriel Olesen, texte de Michel Butor, Belfort : Musée d'art et d'histoire, 1999, 104 p. ; 24 x 30 cm" (PL). Voir aussi Laurence Carducci.
- L’image dans le texte, traversée, "photographies de Gérald Minkoff et Muriel Olesen, textes manuscrits de Michel Butor, préface Olivier Lécine, 26 p., 30 cm. Edité à l’occasion de l’exposition au Musée de la photographie de Mougins, du 14 février au 21 avril 2002" (PL). Voir supra 1992.
- Participe à l'exposition"Michel Butor et ses photographes", 2002.
- Trouvé sur Internet : "Dans le cadre du mois culturel du Japon 09 : exposition "ex oriente lux", le Japon côte à côte et autres délicatesses, du 28 oct. au 28 nov. 09, Place des Trois-Perdrix 1204 GE. Photographies de Gérald Minkoff et Muriel Olesen. Textes de Michel Butor, citations de Basho. Délicatesses de Muriel Olesen. Vidéos de Gérald Minkoff".
* Sur le site personnel de l'auteur on peut lire : # "Calendrier", "Dans le blizzard de la Terre de Feu" (texte repris dans L'Horticulteur itinérant), # "Duos japonais", #"L'écriture dans l'image", # "L'empire du redoublement", # "Entre vues suisse", # "La flèche au coeur", "Répliques en Amérique latine" et "Sur les rives des millénaires" (pour ce dernier poème voir aussi Clauzel, 2000, Thomas, 2000 et Butor, 2005 et 2010), pour Gérald Minkoff et Muriel Olesen.
Minogue, Valerie :
- "Distortion and Creativity in the Subjective Viewpoint", Forum for Modern Language Studies, vol. 12, n° l, 1976, pp.37-49 (JHD).
- "The Narratives of Michel Butor : The Writer as Janus. By Dean McWilliams",French Studies, XXXV, n°1, Jan. 1981, pp.99-100 (FXXB).
- "Michel Butor", in Jacques Julliard et Michel Winock, Dictionnaire des intellectuels français, Paris, Editions du Seuil, 1996, pp.200-201 et 2002, pp.235-237.
Minuit (éditions de) :
- Passage de Milan, 1954.
- L'Emploi du temps, 1956.
- La Modification, 1957.
- Répertoire, 1960.
- Répertoire II, 1964
- Répertoire III, 1968.
- Répertoire IV, 1974.
- Répertoire V, 1982.
Minssieux-Chamonard, Marie :
- Voir Chamonard, Marie.
-Minuscules (éditions) :
- Laurent Reynès, 2009.
- Le poids du monde, 2012.
Miotte, Jean :
Peintre et graveur, il est né en 1926 à Paris.
-Journal de bord, gouaches de Julius Baltazar et Jean Miotte, texte manuscrit de Michel Butor, 1985. Réalisé en deux exemplaires. Texte repris dans La Forme courte, 1990, Echanges, 1991 et Hors-d'oeuvre, 2003. Voir infra.
-Les Ephémères, gouaches de Jean Miotte, texte manuscrit de Michel Butor, 1985. Réalisé en deux exemplaires. Texte repris dans Au jour le jour, 1989 (voir infra), Zone franche, 1989, A la frontière, 1996, p. 46 et Michel Butor. Déménagements de la littérature, 2008, p.254. Voir aussi Ballade du Rond-Point, 1997.
- Miotte, "textes de Fernando Arrabal,Michel Bohbot, Michel Butor, Chester Himes... et al. Editeur(s) : Paris : La Différence (Ed. de), 1987. Description : 243 p." (CBN).
- #Tornade légère, quatre gravures (eaux-fortes) de Jean Miotte sur un poème de Michel Butor, Jacques Matarasso éditeur, 1988. Tiré à 50 exemplaires numérotés de 1 à 50, plus 10 hors commerce de I à X, tous signés par les deux artistes. Composée en Bodoni de corps 30 et imprimée par J.-L. Lerebourg pour la typographie, et par Maurice Felt pour les gravures, l'édition a été achevée d'imprimer à Paris en mai 1988. Le texte formé de six sizains est daté de "Gaillard, le 17 mars 1988". Il est repris dans le volume XII des Oeuvres complètes, 2010, pp.1055-1056. Voir aussi Jacques Capdeville, 2007.
- "Les éphémères", Au jour le jour, 1989, p.153. Voir supra.
- "Journal de bord", aussi pour Jean Miottte, La Forme courte, 1990, pp.92-94. Voir supra et infra.
"Antennes", pour Jean Miotte, "Journal de bord", pour Julius Baltazar et Jean Miotte et "Un jour à New York", pour Jean Miotte, Echanges, carnets 1986, Z'éditions, 1991, pp.60-62, 63-64 et 123-125. Voir supra. Ces trois poèmes, "Journal de bord", "Un jour à New York" et "Antennes" sont également repris dans Collation, 2003, respectivement pp. 81-83, 172-175 et 222-225.
- Voir Collation, 1991.
- Participe à l'exposition 25 artistes autour de Michel Butor qui s'est déroulée du 10 février au 5 mars 1995.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "Le radeau de l'enfance", pour Didier Mahieu et Jean Miotte (texte repris dans L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.291-294) et # "Tornade légère", pour Jean Miotte.
Miro, Joan :
- "Monologue du graveur de merveilles", pour Joan Miro (Michel Butor, St Régis, le 27 août 1980), Tartalacrème, n°12, décembre 1980, pp.3-6. Voir aussi Liminaires et préliminaires, 1982, Marti Pey, 1983, Pierre Leloup, 1984 et Henri Maccheroni, 2010.
Miroir d'encre, le (éditeur) :
- # Alchimigramme, 1991.
Mission culturelle en Tunisie (éditeur) :
- Ecritures, 1988.
Miss Understanding for All (éditions) :
- Nuits de Chine : de l'hiver au printemps 1988, 1990.
- L'Image dans le texte, traversée, 1992.
- # Chaque jour à midi, 1996.
Mistler, Jean :
- "La Modification de Michel Butor", L'Aurore, 19 novembre 1957. "Je tiens La Modification pour le livre le plus intéressant que j'aie lu cette année. (...) A chaque page vingt trouvailles de style et d'analyse nous retiennent. Le récit de la rencontre de Cécile, quelques années auparavant dans le même train, est exquis. Et leurs promenades dans Rome (...) enchanteront tous les amants de la ville."
Mitchourine :
- "Trois hommages : Charlie Parker, F.-W. Murnau, Mitchourine (1949)", Les Cahiers du  Sud, n°387-388, avril-mai-juin 1966, pp.227-232. Voir aussi Poèmes anciens.
Mitrofanoff, France :
Les Bibliothèques, "chez l'artiste, 1994" (CDE).
Mitterand, Henri :
- "Emile Zola romancier expérimental et la flamme bleue", pour Henri Mitterand, Répertoire IV, 1974, pp.259-291. Repris dans :
- Répertoire littéraire, 1996.
Mizon, Luis :
- # "La main au pinceau", pour Luis Mizon, dans Confluences poétiques, n°2, mars 2007, pp.17-18 (+ p.14 pour l'illustration).
* Poème qu'on peut aussi lire sur le site personnel de l'auteur.
Mobile :
- Etude pour une représentation des Etats-Unis, éditions Gallimard, 1962 (rééd. en 1979). Repris chez le même éditeur dans la collection L'imaginaire en 1991 et dans les Oeuvres complètes V, 2007. Le livre est dédié "A la mémoire de Jackson Pollock". Le bandeau annonçait : "Une orgie de surprises et de frissons". Sur la quatrième de couverture, on peut lire : "Respirez l'air des 50 états !/ De ville en ville, de frontière en frontière, de la côte Atlantique à la côte Pacifique !/ Des centaines de fleuves, des centaines d'oiseaux, des centaines de voix !/ Les Européens, les Noirs, les Indiens !/ Vivez aujourd'hui avec votre famille la rigolade, l'aventure, le drame du passé, du présent et du futur de l'Amérique !/ Voyagez à travers un continent, à travers des siècles, pour jouir des frissons d'un spectacle grand comme l'Amérique elle-même !/ Excitation ! Aventure ! Education !/ Depuis la Nouvelle Angleterre coloniale jusqu'à l'Ouest des pionniers, des villes de la frontière Mexicaine aux ports des Grands Lacs, du Cap Canaveral au passage du Nord-Ouest !/ Feuilletez les ouvrages du grand peintre et naturaliste John James Audubon, lisez les déclarations du président Jefferson, et suivez un véritable procès de sorcière !/ Regardez les américains, vivez avec les américains, roulez dans leurs longues voitures, survolez leurs aérodromes, déchiffrez leurs enseignes lumineuses, flânez dans leurs grands magasins, plongez-vous dans leurs immenses catalogues, étudiez leurs prospectus, arpentez leurs rues, dormez sur leurs plages, rêvez dans leurs lits !/ Mobile !/ Une orgie de surprises et de frissons !" Il contient en outre une carte des Etats-Unis. Un extrait en est paru dans Les Lettres françaises du 25-31 janvier 1962. C'est le premier grand format de Butor. La presse se déchaîna contre lui. Pour l'année 1962, les comptes rendus sont signés : (Anonyme, plusieurs), Marcel Lecomte, Yves Berger, Robert Kanters, Alain Bosquet, Pierre-Henri Simon, Claude Roy, Danielle Chadeau, Maurice-Edgar Coindreau,Matthieu Galey, Lucien Guissard, Anne Villelaur, Kléber Haedens, Louis Aragon, Paolo Caruso, Henri Clouard, Jacques Brenner, Pierre de Boisdeffre, Claude Mauriac, Robert André, Guy Verdot (avec Jacques Polieri), Philippe Sénart, Raymond Jean, Jean Bloch-Michel, Jean-Claude Ibert, Roland Barthes, Jean Roudaut, Raymond Jean et Angela M. Jeannet. Ce à quoi il faut ajouter l'interview télévisé avec Pierre Dumayet et les entretiens avec Thérèse de Saint-Phalle et Madeleine Chapsal. On pourra lire également l'entretien de 1965 avec Frédéric C. Saint-Aubyn. Voir aussi Anonyme (63), Jean Bloch-Michel (1963), Henri Dumazeau (1963), Truman Capote (1963), Jean Pfeiffer (1963), Victor Brombertet Jean Carduner (1963).
- Voir Elixir, 1962.
- Raymond Federman, Claus Pack et Michael Spencer, 1967.
- André Helbo, Adèle Bloch, 1970.
- Brosman, Catharine S., 1971.
- Léon Roudiez, 1972.
- Kenji Tamada, 1974.
- !§! "Représentation des Etats-Unis dans la littérature française / 26 et 27", cours de Michel Butor en ligne, Université de Genève, année 1974-1975 (http://mediaserver.unige.ch).
- Michael Spencer, 1975.
- Andrée Kintzinger, 1978.
- Liliane et Cyril Welch, 1979 (deux fois).
- Patrick Baltayan, 1980.
- Page Raboteau Laws, Gamila Morcos, Marianne Hirsch, 1981.
- Jean Séverin, 1982.
- Une étude sur Mobile en japonais dans Etudes de langue et littérature françaises, Tokyo, Japon, n°43, 1983, pp.88-98.
- Séda A. Chavdarian et  Jean-Paul Aron, 1984.
- Judith D. Suther, Jean-Claude Montel, Paul Metcalf, 1985.
- Didier Alexandre, Michel Corod, 1989.
Les dimanches 26 novembre et 3 décembre 1989, la RadioSuisse Romande, dans le cadre de l'émission Boulevard du théâtre diffuse Mobile (1ère et seconde parties), mise en ondes de Jean Cholet (voir Constellation/Michel Butor).
- Un extrait (pp.317-321) paraît sous le titre "Manhattan invention" dans Le Génie du lieu 6, en 1991; il est repris dans # Anthologie nomade, en 2004, pp.45-49 (voir infra).
- Improvisations sur Michel Butor, 1993, pp.133-138, 145-153.
- Aya Sakkal, 1993.
- Voir aussi Anne Walker/Michel Butor : Mobile, 1994.
- Armelle Romeu, Page R. Laws, 1994.
- Patrick Hubner, Frances Bartkowski, 1995.
- Lucile Péguet, 1996.
- Voir aussi Hugues Desalle.
- Curriculum vitae, 1996, pp.133-138.
- Françoise van Rossum-Guyon, 1997; "Mobile mode d'emploi. 'Note sur la Clifton's cafeteria'",Butor et l'Amérique, 1998, pp.93-102.
- Agnès Conacher, "Mobile ou l'aventure inexplorée dans la nature de la peur", Butor et l'Amérique, 1998, pp.81-92.
- Catherine Dhavernas, "Mobile : effets de couleurs pour une représentation des Etats-Unis", Butor et l'Amérique, 1998, pp.141-150.
- Marc Desjardins, "Lectures de Mobile", Butor et l'Amérique, 1998, pp.182-191.
- Tiphaine Samoyault, 1998.
- Sylvain Dreyer, 1999.
- René Audet, "Mobile : de la subversion à la réappropriation du Livre", Revue Frontenac, 2000.
- Jean H. Duffy, Marie-Paule Berranger, 2003.
- Hélène Campaignolle-Catel, Johanne Bénard, Stéphane Girard, 2004.
- Voir # Anthologie nomade, 2004, pp.23-49. Voir aussi supra 1991.
- Marie Minssieux-Chamonard, Rennie Yotova, 2006.
- Ludovic Bablon, Khalid Dahmany, Fiona Cox, 2007.
- T. Tilden Daniels, 2008.
- Guy Belzane, 2009.
- Michel Butor photographe, 2010.
- Guillaume Thouroude, 2011.
- Marc Gontard, 2013.
- Patrick Hubner, 2014.
- Marion Coste, 2015.
- Lucien Giraudo, Jean H. Duffy, 2016.
Modification (La) :
- Roman, éditions de Minuit, 1957 (rééd. : "Ottawa : Le Cercle du Livre de France, 1958; Paris : Le Club Français du Livre, 1959 et Lausanne : Guilde du Livre, 1965 [avec un frontispice de Françoise Boudignon]" (FSA); en 1962, ainsi qu'en 1970 et 1975, en 10/18 avec une étude de Michel Leiris, "Le réalisme mythologique de Michel Butor"; en 1971 auxéditions Rombaldi (Bibliothèque du Club de la femme) avec une préface-interview; en 1980, aux éditions de Minuit dans la collection Double avec la postface de Leiris et aux éditions du Club France Loisirs, avec une bio-bibliographie et un avant-propos de Pierre Kyria). Repris également dans le premier volume des Oeuvres complètes, en 2006. A quoi on peut ajouter l'édition en braille "Paris : Association Pour Les Aveugles, 1973" (BAC). Signalons aussi le tirage suivant à 45 exemplaires : "quarante exemplaires sur pur fil avec une eau-forte d'Enrique Zanartu numérotés de 1 à 40, ainsi que cinq exemplaires hors commerce numérotés h.c. 1 à h.c. 5", éditions de Minuit, 1957. Prix Renaudot (voir à ce sujet les deux émissions de Pierre Dumayet; à quoi l'on peut ajouter l'émission Le Masque et la plume du 28 novembre 1957 avec Alain Bosquet et Michel Butor lui-même). Voir aussi Michel de Pierre, Jean Antoine et François-Achille Roch. Le premier livre de Butor traduit en japonais (1959). Livre en trois parties de trois chapitres chacune. Les comptes rendus des années 1957 et 1958 (jusqu'en septembre) sont signés : Madeleine Chapsal, André Rousseaux, André Billy, François Mauriac, Philippe Sénart, Maurice Nadeau, Anne Villelaur, Paul Guth, Emile Henriot, André Maurois, Jean Mistler, Robert Kemp, Lucien Rebatet, Anonyme, Jean-René Huguenin, J. Nr., Dominique Aury, Jean Nicollier, Jean-René Huguenin, P.-O. Walzer, René Georgin, André Wurmser, Robert Kemp, Philippe Jaccottet, Alain Palante, Albert Loranquin, Gérard d'Houville, Jean Baumier, Jean Pouillon, Jacques Howlett, Pierre de Boisdeffre, Georges Sion, Jean Grenier, Guy Dumur, Franz Weyergans,Bernard Dort, Jean Lagrolet, Marcel Thiébaut, Olivier de Magny, Louis Barjon, Michel Carrouges, Gaëtan Picon, René Lalou, Michel Leiris, Charles Camproux, André Rousseaux, Robert Montal, Léonce Peillard, Ernest Dutoit, Bernard Pingaud et Marius-François Guyard. Voir aussi :
- H. M. Enzensberger, Hanna Malewska, Jerzy Lisowski, Martin Price,Justin O’Brien, Martha O'Nan, J. Ashbery, J. R., Jerrold Lanes, Leyla Perrone-Moisés, 1958-1959.
- Gilbert Quénelle, Karl August Horst, R. Chacel, 1960-1961.
- G., Krause, 1962.
- Robert-Louis Junod, 1963.
- Clothilde Wilson, J. De Graaf, 1964.
- Giovanna Terreni Azzoni, 1965.
- K. Wais, François Van Laere, 1966.
- Jean Roudaut, Erica Hünisch, 1967.
- J. Arrouye, 1969.
- Jacques Guicharnaud, Jean et Jacqueline Sareil, Domingo Perez Minik, Arturo del Villar, Louis Marcorelles, Claude Mauriac, 1970.
- Françoise van Rossum-Guyon, Critique du roman, Gallimard, 1970.
- J. Grieve, Raymond Gay-Crosier et Claude Soucy, 1971.
- La Modification. Edited by John Sturrock. London : Methuen, 1971 (FXXB).
- Bernard Lalande, La Modification Butor, Hatier, 1972 (rééd. en 1990).
- A.-M. Tamuly, Günter Steinberg , M.A.I.M. Schenk, Monique Lathelier,Giorgio De Piaggi et Mary Lydon, 1972.
- Gerold Hilty, Daphne Patai, 1973.
- Michel Butor, La Modification, Extraits commentés par Gérard Roubichou, Bibliothèque Bordas, 1973.
- Patrice Quéréel,La Modification de Butor, Hachette, coll. Poche critique, 1973.
- L. G. Warme et J. Larson, 1974.
- Jürgen Beyer, Kirsten Baerendt Meyer, 1975.
- Lois Oppenheim, 1976 (et 1980, 1985), Katherine Passias, 1976 (et 1985).
- Mehmet Rifat Guzelsen, Celia Britton, Alfred Cismaru, Pierre Sansot, Andrée Kintzinger, 1978.
- Schack, Sonja, Patricia Ann Struebig, François Perrot, 1979.
- Jean-Paul Potron, Hélène Corniquet, Manfred Bambeck, Ann Jefferson, Barbara Lee Hussey, Steven G. Kellman, Paul Samuel Di Virgilio, Claude Gruaz, 1980.
- Lois Oppenheim, Intentionality and Intersubjectivity : A Phenomenological Study of Butor's La Modification, 1980 by French Forum, Publishers (étude en anglais).
- J. C. Davies, Anna Sossai, 1981.
- Michel Bellot-Antony, Wolfgang Hübner, Mary Cattani, 1982.
- Ruben Hector Minjares Sandoval, 1983.
- Nouha Al-Hakim, 1984.
- William P. Helling, Katherine Passias et Mary Beth Pringle, 1985 (et 1989).
- Séda A. Chavdarian, Jing Zhu, Margaret M. Fuller, Pierre Anouilh, Kirsten Wagner Abdellatif, 1986.
- Josée Van de Ghinste, Monique Verret, Zohra Lhioui, 1987.
- Nawal Dinia, 1988.
- Michel Butor : La Modification, [extraits] / Michel Butor ; [Jean-Marie Drot, éditeur scientifique] ; [illustration de Michel Butor], Villa Medici, n°7-8, du 1er décembre 1989, pp.10-13 : carte postale, ill. en noir (CBN).
- Gamila Morcos, Isabelle Noni et Evangelie Smirneou, 1989.
- Jean H. Duffy, Constantin Tsikerdanos, Anne Pitteloud, Jean-Marie Bazin et Michèle Bourdeau, 1990.
- Michel Butor par Michel Butor : La Modification (séminaire) (101'), 1991.
- Anne Claire Gignoux, 1991.
- Lucien Giraudo, Calogéro Giardina,Silk, Sally M., Sudarsan Rangarajan, Marion Colas-Blaise, 1992.
- Catherine Le Gouis, André Siganos, 1993.
- Improvisations sur Michel Butor, 1993, pp.107-118.
- Patricia Ann Struebig, Barbara Kuhn, Dominique Jullien, Irene Kacandes et Anne-Françoise Tinembart, Jorge Juan Vega y Vega (et autres années), Dominique Maréchal, 1994 (et 2011).
- Martine Arrigo Schwartz, 1995.
- Maryse Fauvel, Mieke Bal, Jacques Poirier, Megan Nodwell, Laurence Vibrac, Steeve Robert Renombo, 1996.
- Curriculum vitae, 1996, pp.91-98 et l'article "Train (le)".
- Marie Ollier, 1997.
- Pascale Auraix-Jonchière, Lee In-Souk, Paolo Budini, Malvina E. Salerno, 1998.
- Bernard Teulon-Nouailles, 199?.
- Eun-Mi Kwon, Arnaud Tripet, 1999.
- Bernard Valette, Michel Butor, La Modification, Ellipses, mars 2000, 96 p.
- Lourdes Carriedo Lopez, Samuel Rosa, Sophie Duret, 2000.
- Marion Colas-Blaise, 2001.
- Ali Rahali,Ysabelle Mattiuzzo, 2002.
- Manoubia Lajnef-Akrout, Tophiv, 2003.
- Khalid Dahmany, 2004 et 2008.
- Vassilena Kolarova, Fiona Cox, 2005.
- Pierre Brunel, André Clavel, Gérard Conio, Julien de Kerviler (pastiche), 2006.
- Sonia Lagerwall, 2006 et 2007.
- Les plus belles pages de la littérature française. Lectures et interprétations. "Collection La Bibliothèque Gallimard, Hors série, Gallimard. Parution : 06-12-2007. Quarante textes inoubliables, quarante morceaux de bravoure de la littérature française depuis la Ballade des pendus de François Villon jusqu'à La Modification de Michel Butor".
- Aurélia Stammbach, Mehmet Rifat, Maicon Tenfen, 2007.
- Ekaterina Koulakova, (Maurice Merleau-Ponty), 2008.
- Sudarsan Rangarajan, Jean-Didier Wagneur et Carmen Maria Pujante Segura, 2009.
- Gilbert Turco, Ekaterina Kulakova, Amir Biglari, Xiaoxia Wang, 2010 (et 2007).
- Malika Meksem, Nadia Birouk, Pedro Dolabela Chagas, Cleonice Paes Barreto Mourao, 2011.
- Jacques Bonnaffé, Evelyne Marotte, Ben Stoltzfus, Daniela da Silva Prado, Katharina Pfeiffer, 2012.
- Keren Levy, 2013.
- François Migeot, Gwenola Niccolaïni, Mathias Gennesseaux, 2014.
- Laurent Jouannaud, Adèle Godefroy, Martina Giusta, Guillaume Gallienne, Sonia Lagerwall, 2016.
Moeckli, Bastien :
- Emission radiophonique reprise sur la Toile : "Michel Butor, l’écriture comme une aventure". Jeudi, 08 septembre 2011 à 17:14. L'horloge de sable, Radio Suisse Romande (RSR). Voir à l'adresse suivante : http://www.rsr.ch/#/espace-2/programmes/l-horloge-de-sable/3385598-michel-butor-l-ecriture-comme-une-aventure.html. Cette émission diffusée le samedi 10 septembre inclut des extraits d'autres émissions (voir : Michel de Pierre, François-Achille Roch, Lucien Giraudo, Daniel Jeannet, Michel Corod, Madeleine Santchi).
Moeglin-Delcroix, Anne :
- Le Statut de la fiction dans l'approche de la peinture (autour d'un commentaire fictionnel de Michel Butor), doctorat de 3e cycle sous la direction de Gilbert Lascault, 1980. Il y est question en particulier du texte "Le rêve de Paul Delvaux" de Michel Butor.
Moeschler, Jacques :
- "Vous avez 5 mn ?", voir "Journée d'hommage à Michel Butor (2/12/2016)".
Mogenier, Béatrice :
- "Lucinges : la maison du livre d'artiste dans la tourmente", 5 octobre 2015 sur ledauphine.com : "Les élus sont venus en nombre ce week-end saluer le célèbre auteur littéraire Michel Butor (à droite) lors de la Fête du livre d'artiste. Parmi eux, le maire Jean-Luc Soulat et Nadine Jacquier, vice-présidente en charge de la culture à Annemasse Agglo, ainsi que la sous-préfète Isabelle Dorliat-Pouzet et Martine Jaquemet, présidente de l’association Livre d'artiste 74 Michel Butor. / Les élus sont venus en nombre ce week-end saluer le célèbre auteur littéraire Michel Butor (à droite) lors de la Fête du livre d'artiste. Parmi eux, le maire Jean-Luc Soulat et Nadine Jacquier, vice-présidente en charge de la culture à Annemasse Agglo, ainsi que la sous-préfète Isabelle Dorliat-Pouzet et Martine Jaquemet, présidente de l’association Livre d'artiste 74 Michel Butor. / A l’occasion de la Fête du livre d’artiste qui a battu son plein ce week-end au cœur du village, les oreilles se sont dressées avec attention au moment du discours des élus. Les interrogations ont ressurgi de façon sous-entendues quant à l’avenir de la Maison du livre d’artiste, lieu appelé à abriter le “Fonds Michel Butor”. / La mairie refuse toujours de s’engager seule / Ce fonds d’une richesse remarquable constitue un véritable patrimoine artistique et littéraire rassemblant des centaines de livres d’artistes. Une collection personnelle donnée à la commune et complétée d’acquisitions financées par les dons des mécènes, écrivains et éditeurs. La commune administrée par le maire Jean-Luc Soulat refusant de s’engager seule dans l’aventure d’un important financement, un appel à d’autres soutiens a été lancé, via l’association Livre d’artiste 74 Michel Butor. / Samedi après- midi, la vice-présidente d’Annemasse Agglo en charge de la culture, Nadine Jacquier, ne pouvant s’engager sur un appui possible de la communauté de communes s’est dès lors abritée derrière les problématiques d’ordre politique qui impactent l’avenir de la Maison. / Dès lors, si la sous-préfète de Saint-Julien-en-Genevois, Isabelle Dorliat-Pouzet a manifesté sa joie d’être présente et a multiplié les commentaires positifs quant à la Fête du livre d’artiste, elle a habilement contourné la question clé liée à l’avenir de la Maison du livre d’artiste. / Si le caractère international du lieu est un fait avéré, si son déploiement en découlerait, elle n’a ni affirmé ni confirmé un éventuel soutien financier de l'État. Le mystère demeure donc entier. Tout comme les inquiétudes légitimes des ardents défenseurs de ce lieu."
- "Fête du livre d'artiste et hommage à Michel Butor", Le Dauphiné libéré, mardi 11 octobre 2016, p.7.
Molière :
- La Poésie de Molière, éditeur [S.l. s.n.], 1974-1975. Enregistrement sonore : 27 cassettes son.  9 cm/sec. (voir fonds Michel Butor de la Bibliothèque de l'UQAM). Voir infra.
- "L'université française est plus refermée sur elle-même aujourd'hui qu'avant 1968",Le Monde de l'éducation, février 1976, entretien avecFrédéric Gaussen. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.II, pp.141, n°1.
- "MICHEL BUTOR. — Les metteurs en scène croient qu'il faut moderniser Molière, qui est plus moderne que toute l'avant-garde de la profession. A la Comédie-Française, on reste tranquille, trop même ; personne ne fait d'effort, on se glisse dans une tradition fatiguée. Avez-vous vu le Bourgeois gentilhomme joué au Français avec la totalité de sa musique originale ? Non ! Alors que, justement, nous avons la chance de posséder cette musique.", lit-on dans Le Nouvel Observateur, n° 887, 7-13 novembre 1981, p.3.
- !§! "L'école selon Molière", cours de Michel Butor mis en ligne, Université de Genève, année 1983-1984 (http://mediaserver.unige.ch).
- "Comédie lointaine", pour Jennifer Waelti-Walters,Fenêtres sur le passage intérieur, 1986. Repris dans Transit(voir infra).
- !§! "La poésie de Molière", cours de Michel Butor mis en ligne, Université de Genève, année 1990-1991 (http://mediaserver.unige.ch). Dans la bibliographie de son livre sur Butor et la pédagogie, Georges Godin signale plusieurs bandes magnétiques consacrées à La Poésie de Molière, "cours donné à l'université de Nice de nov. 1974 à mai 1975, collection personnelle, remise à la bibliothèque de l'université du Québec à Montréal" (voir supra).
- "Comédie lointaine" dans la partie canadienne de Transit, 1992. Voir supra.
- Michel Butor par Michel Butor, 2003, p.108.
Molina, Enrique :
- Fronteras por Michel Butor, 1987, traduction en espagnol de Méditation sur la frontière de Michel Butor, lisible sur le site de Batuz.
-Moments littéraires (Les) :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Monde (Le):
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Le Monde de la musique-Télérama :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Monde de l'éducation (Le) :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Monde des débats (Le) :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Monde nouveau:
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Mondrian, Piet :
- "Le carré et son habitant", Répertoire III, 1968, pp.307-324. Texte paru d'abord dans la NRF, n°97 et 98, janvier et février 1961, pp.119-127 et 315-327.
- "Notes autour de Mondrian", pour Francis BouvetTout l'oeuvre peint de Piet Mondrian, Flammarion, 1976, pp.5-9, repris dans :
- Répertoire V, 1982, pp.221-235, sous le titre "Triptyque sur l'évolution du Mondrian".
Monet, Claude :
- "Claude Monet ou le monde renversé", Art de France, n°3, décembre 1963, pp.277-301. Voir infra 1968, 1988, 2010 (pour la traduction en anglais) et suivant :
- "Michel Butor a-t-il tiré Claude Monet vers l'informel ?", Les Lettres françaises, n°965, 14 février 1963, p. 1, extrait de l'article précédent qui sera repris entièrement dans :
- Répertoire III, 1968, pp.241-258. Un texte dont Claude Roy dira : "le meilleur texte, le plus profond et clair qu'ait jamais inspiré le peintre, et son travail (celui de Butor) aux rayons X de l'intelligence s'épanouit en une sorte de poème tout à fait digne de son modèle." Texte repris également en anglais : « Monet, or the World Turned Upside-Down », dans Art News Annual, n°34, 1968, pp. 21-32 et dans Writers on artists, "edited by Daniel Halpern. ÉDITEUR : San Francisco : North Point Press, 1988" (BAC).
- "Miroir de Monet", pour Lucien Curzi, dans 50 peintres contemporains, Direction du développement culturel d'Argenteuil, 1990, catalogue publié à l'occasion du 150e anniversaire de la naissance du peintre. Voir suivant :
- "Pratiques d'écriture", "Avant de retourner à Salonique (deux fois)" pour Jean Roudaut, "Après la fête" pour Dorny et "Miroir de Monet" pour Lucien Curzi, Les Saisons, printemps-été 1992, pp.3-25. Autres reprises :
- "In memoriam Claude Monet (Miroir de Monet)", Avant-goût IV, 1992, pp.191-195. Et :
- "Miroir", dans Au rendez-vous des amis, 2003, pp.54-56.
- Voir Sylvie Patin, 2006.
- Claude Monet : Late Work, "Publisher : Rizzoli International Publications / Author : Paul Hayes Tucker, Paul Tucker Hayes, Michel Butor / Language : English / No. of Pages : 216 / Publish Date : 2010-9-21". Extrait en anglais repris du texte de 1963.
- Voir aussi : "Monet / textes choisis et commentés par Thomas Schlesser. Publication :  [Issy-les-Moulineaux] : "Beaux-arts" éd.-[TTM éd.], impr. 2011" (BNF).
Mongenet, Rémi :
- Notice sur Michel Butor dans Muses contemporaines de Savoie, Les écrivains savoyards depuis 1900 (écrit à partir de la chronique tenue par l'auteur durant cinq années au Messager de Haute-Savoie et à L'Essor savoyard d'Annecy), éditions Le Tour, 2011.
Monneret, Philippe :
- et Réné Rioul, "Les déterminants définis dans la première page de Degrés, de Michel Butor" dans Questions de syntaxe française, PUF, 1999, pp.7-23.
Monory, Jacques :
Peintre français, il est né en 1934 à Paris.
- "18 blues pour Jacques Monory", Les Cahiers du chemin, n°25, 15 octobre 1975, pp. 54-60. Texte repris dans :
Bicentenaire Kit (USA 76), boîte en altuglass bleu contenant 50 objets pour célébrer le bicentenaire de la Déclaration d'indépendance, Philippe Lebaud éditeur (Club du livre), 1976. Ouvrage tiré à 300 exemplaires. "Il y a trois tiroirs d'inégal volume. Dans le premier, vingt sérigraphies insérées dans leur chemise rigide et un catalogue tiré sur Vélin de Rives; dans le second, deux chemises de carton qu'il faudra dénouer, elles contiennent dépliants dans des enveloppes, reproductions en fac-similé, cartes, lettres, aérogramme; dans le troisième, un ensemble d'objets 'authentiques, modifiés, reproduits, parfois imaginés, glanés dans les cinquante Etats de l'Union et répertoriés par Michel Butor'" (Jacques La Mothe). Comptes rendus de Jacqueline Piatier et Jack Kolbert. Butor lui-même évoque ce livre, occasion de sa rencontre avec Monory, dans un entretien avec Antoine Coron : "Entretien avec Michel Butor", Bulletin de la Bibliothèque nationale, n°4, décembre 1977, pp.175-181. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.II, pp.244-245. Voir également le film Michel Butor et ses livres-objets. Voir aussi de Jacques La Mothe : "American Holiday : Jeux de sociétés", Butor et l'Amérique, 1998, pp.115-126, une étude sur Bicentenaire Kit reprise dans Butor en perspective, 2002, pp.61-72. Voir aussi Boomerang, 1978 et "Dollar" : [extrait de Bicentenaire Kit], Michel Butor, Le Temps parallèle, n°7, du 1er décembre 1975, pp. 3-4 (CBN) - voir à ce sujet Anthologie nomade : "Boomerang", "Le dollar".
- "Ballade du tremblement de ciel", Sept à la demi-douzaine, éditions Lettres de Casse, 1982. Ballade reprise dans :
- Liminaires et préliminaires, 1982. Et dans :
Exprès, 1983, pp.110-111 et Michel Butor. Déménagements de la littérature, 2008, p.255.
- Participe à l'exposition25 artistes autour de Michel Butor qui s'est déroulée du 10 février au 5 mars 1995.
- Artistes avec Michel Butor mit Künstlern, catalogue de l'exposition organisée par le Collegium Helveticum de l'ETH Zurich présentée à la Semper-Sternwarte du 17 mai au 4 juin 1999, pp.22-23.
- Participe à l'exposition 28 Artistes avec Michel Butor qui a eu lieu à la Cité des artistes du Fort du Bruissin à Francheville du 10 septembre au 7 novembre 1999.
- Participe à l'exposition 32 artistes avec Michel Butor qui s'est déroulée du 15 septembre au 15 novembre 2000.
- Participe à l'exposition 37 artistes avec Michel Butor qui s'est déroulée du 21 février au 7 avril 2001 au Musée Savoisien et à la Médiathèque Jean-Jacques Rousseau à Chambéry.
- Participe à l'exposition Quarante-trois artistes avec Michel Butor, qui s'est déroulée du 25 janvier au 24 mars 2002 au Conservatoire d'art et d'histoire d'Annecy.
- Voir aussi Elinor S. Miller, Michel Butor's Collaborations with Jacques Monory, Jiri Kolar and Pierre Alechinsky, 2003.
- Participe à l'exposition L'Art entre les lignes, 2011.
Montaigne, Michel de :
- "L'origine des Essais", in Montaigne, Essais, Livre premier, Edition préparée par Andrée Lhéritier (Paris : Union Générale d'Editions, [20 octobre] 1964), VII-LV (FSA). Repris dans Essais sur les Essais, 1968. Voir infra.
"Le Monde des Essais: la suite des Essais", in Montaigne, Essais, Livre second (Paris : Union Générale d'Editions, [2 novembre] 1964), VII-LI (FSA). Repris dans Essais sur les Essais, 1968. Voir infra.
"Montaigne cet enfant prodige", L'Express, n°700, 16 novembre 1964, pp.74-75. Repris dans Essais sur les Essais, 1968. Voir infra.
"Le second livre des Essais", Critique, n°210, novembre 1964, pp.920-942. Ce texte sera repris dans la seconde partie et le début de la troisième de l'ouvrage de 1968.
"Le Monde des Essais", in Montaigne, Essais, Livre trois (Paris : Union Générale d'Editions, [28 décembre] 1964), VII-LIII (FSA). Repris dans Essais sur les Essais, 1968. Voir infra.
- Voir aussi Maria L. Belleli, 1965.
"Montaigne dans le IIIe livre des Essais", Les Lettres nouvelles, janvier-février 1965, n°53, pp.16-44. Ce texte sera repris dans l'ouvrage de 1968 : chapitres 5 à 9 de la quatrième et dernière partie.
- Anonyme : "Les Essaisde Montaigne présentés par Michel Butor", Signes du temps, n°18, mars 1965. Selon l'auteur de ce court compte rendu, Butor donne à voir dans la présentation des Essais parus dans "l'excellente collection 10/18", un Montaigne rajeuni.
- Essai sur les Essais, 1968.
"Dans le labyrinthe de Michel de Montaigne", Les Nouvelles littéraires, n°2744, 3-10 juillet 1980, pp.32-33.
Montaigne dans son labyrinthe, film de Michel Butor, CNDP, 1980. Voir infra.
- "Montaigne ou la sournoiseries des signes", Résistances, 1983, pp.159-163.
"Ebloui par l'Amérique", Le Journal de Genève, 12-13 septembre 1992, p.23. Court texte paru dans un dossier sur Montaigne, "Pourquoi je lis les Essais", enquête par André Clavel.
- Butor évoque un film sur Montaigne dans Curriculum vitae, 1996, p.169 : "pas d'acteurs, mais un montage de citations que j'ai lues moi-même, sur fond de peinture manièriste romaine. Nous avons filmé l'intérieur du Vatican mais aussi les jardins et les cascades de la villa d'Este à Tivoli." Voir supra et infra Montaigne dans son labyrinthe. Un autre film, Montaigne et son peintre, d'après Michel Butor (auteur : Simone Darantière, réalisateur : Michel Vérot), CNDP, 1990, s'inspire de ce premier film.
- Butor aux quatre vents, José Corti éditeur, 1997, pp.207-209.
- Sous le numéro 1511, le catalogue de l'Ecart mentionne à nouveau Montaigne dans son labyrinthe, "2006, (Stéphane)".
Montal, Robert :
- "Michel Butor,La Modification", Le Thyrse, juin 1958, n°6, pp.256-257. Rien de nouveau, selon l'auteur, dans ce roman, sauf, peut-être, le "vous" qui lui paraît cependant "de peu de poids". Quant à "la phrase de M. Butor", elle "commence sagement comme une phrase ordinaire, puis, au gré de répétitions, de précisions, de restrictions et d'un apport constant de nouvelles nuances de subordination, étend ses rameaux à la va-comme-je-te-pousse, donnant l'impression, non d'une construction logique et savamment orchestrée, mais d'un nonchalant abandon aux fantaisies les plus capricantes de la pensée."
Montanari, Danilo (éditions) :
- # Una Piccola arca sull'Adriatico straripato, 1996.
Montandon, Alain :
- "L'Emploi du temps comme roman alchimique", dans Carlier, Christophe, etc. : Analyses et réflexions sur Michel Butor, L'Emploi du temps, Ellipses/ édition Marketing S.A., 1995, pp.81-85.
Montel, Jean-Claude :
- "Mobile: America, The Novel", The Review of Contemporary Fiction, 1985, pp.108-111.
Montesquieu:
- # Suaire pour une odalisque, "Barde la lézarde, 1997" (CDE). Texte repris dans L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.262-268.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "Suaire pour une odalisque", pour Henri Maccheroni avec Montesquieu.
Monteverdi, Claudio :
- Dans Gyroscope, 1996, la première section de "Picasso-labyrinthe", "Le bleu des mères", du programme "Minotaure", lui est dédiée, (Canal B, pp.8-24).
- Voir aussi Le Sommeil d'Ariane.
Montfort (éditions) :
- André Raboud, 1999.
Monticelli, Raphaël :
Poète et critique d'art, il est né en 1948 à Nice. Auteur du site littéraire et artistique Bribes en ligne (voir lien ci-dessus).
- Michel Butor et Raphaël Monticelli, Lisières Arlequin, éditions Voix Richard Meier, Montigny-les-Metz, 1988.
- "Approche du continent Butor" et "Ping-Pong" (avec Michel Butor), Echanges, Z'éditions, 1991, pp.9-27 et 31-36. Le premier texte a été repris, en espagnol, une première fois dans la revue Texturas, 1991-1992, et une seconde dans Revista Anthropos, 1998 (voir infra).
- L'oeuvre et le regard, "texte de Michel Butor et Raphael Monticelli ; artistes : Ben, Hebreard, Hartung, Eppelé, Magnelli ; photographes : Altmann, Cerf, Goalec, Heyligers, Villers. - Vallauris : Fondation Sicard Iperti, 1991. - 20 p. : en noir ; 21 x 30 cm. Ed. H.C. à 17 ex. sous couverture noire comprenant des oeuvres originales des artistes. Contient : un montage de Michel Butor (Est.3686-1), une encre d'Eppelé (Est.3686-2), une oeuvre d'Hebreard (Est.3686-3), une photographie d'André Villers (PHO.313 ), une photographie de Béatrice Heyligers (PHO.311), une photographie de François Goalec (PHO.310), une photographie d'André Villers (PHO.312), une photographie de François Cerf (PHO.309), une photographie de Frederic Altmann (PHO.308)" (CBN).
- Voir Jean-Jacques Laurent, 1993.
- "12ème état des bribes recueillies au pied des pyramides après l'explosion d'un site de pique-nique", Le Chat messager, n°9-10, 1994, pp.104-111.
- Oeuvres croisées II, 1996.
- Michel Butor. Escrituras, una pasion por la invencion estética, Revista Anthropos, n°178-179, mayo-agosto 1998 (numéro spécial Butor entièrement en espagnol), reprise du texte de 1991 sous le titre "Aproximacion al continente Butor", pp.70-81.
L'Oeuvre et le regard, "(b avec d'autres) Iperti, 1995" (CDE).
- En 1998, il lance un site sur le serveur de l'académie de Nice : http://www.ac-nice.fr/. "Il s'agissait alors de la mise en ligne de quelques textes de poésie au jour le jour, des reproductions d'oeuvres des artistes auxquels ces textes étaient dédiés, de quelques moments d'une conférence de Michel aux enseignants de l'Académie. En raison du changement de recteur, et de certains fléchissements de la politique académique, cet Espace Butor n'a plus été nourri. Mais il reste ouvert et peut constituer un appel" (extrait d'une lettre de l'auteur).
- "Michel Butor : une entreprise de production de sens", Patriote Côte d'Azur, du 2-8 octobre 1998, p.10, repris dans le même journal, n°153, du 16-22 septembre 2016 après la disparition de l'écrivain. Voir infra.
- # Cohabitation, 1998.
- Voir Léonard Rosa, 1999.
- "Cinq pistes pour une approche". Il s'agit de l'avant-texte d'un article paru dans la revue La Sape, n°57, 2002, pp.39-47. Il est accompagné d'un entretien d'Alain Freixe avec Michel Butor.
- "Une lecture de Transit, Génie du lieu 4 de Michel Butor", Michel Butor à Nice, 2004, pp.65-86.
- "Michel Butor au présent", Gare Maritime, revue écrite et sonore de poésie contemporaine, 2006, p.60.
- « Michel Butor : approximations d’une œuvre », PerfomArts, n°3, automne 2006, pp.19-23.
- Voir En-tête, 2007.
- Il supervise le numéro spécial Michel Butor de la revue Europe, n°943-944, de novembre-décembre 2007 où il publie "Une oeuvre réseau" (pp.3-8) et s'entretient avec Henri Desoubeaux ("Chanson de toile", pp.198-204).
- Voir Maria Cristina Pirvu, 2008.
- Raphaël Monticelli, l'écriture en bribes : "livres d'artiste, oeuvres croisées & autres bricoles : exposition du 2 mars au 8 mai 2011, [Nice, Bibliothèque Louis Nucéra] / [organisée par la] Bibliothèque municipale à vocation régionale [de Nice] ; textes, Marcel Alocco, Jean-Marie Barnaud, Michel Butor... [et al.]. Publication : Nice : Bibliothèque municipale à vocation régionale, [2011]" (BNF).
- Voir Echancrures, 2014.
- Voir Au couchant de l'oeil, 2014.
- Participe aux rencontres autour de l'exposition L'Atelier Butor de Carcassonne, le 6 février 2016.
- "Continuons la route ensemble, mon ami...", ce texte ouvre les quatre pages d'hommage à Michel Butor après sa disparition dans Patriote Côte d'Azur, n°153, 16-22 septembre 2016, p.7.
- "Butor, la conscience étoilée", Dix-huit Lustres, hommages à Michel Butor, sous la direction d’Amir Biglari et Henri Desoubeaux, Classiques Garnier éditions, 2016, pp.145-159.
"Continuons la route ensemble, mon ami", contribution de Raphaël Monticelli au dossier d'hommage à Michel Butor que Florence Trocmé a publié sur son site Poezibao, de novembre 2016 à janvier 2017. A quoi s'ajoute également cinq photos de Marc Monticelli où l’on peut voir Michel Butor, son épouse Marie-Jo et R. Monticelli lui-même.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : "Atteinte-attente" (repris dans Michel Butor par Michel Butor), pour Raphaël Monticelli et Gérard Serée, # "Cohabitation", avec Martin Miguel et Raphaël Monticelli, "Fièvre" (voir aussi Masurovsky, 2002), pour Raphaël Monticelli et Gérard Serée.
Monticello (éditeur) :
- L'étincelle, 2009.
- D'un jardin suspendu, 2009.
- Irrigation, 2009.
- D'un instant à l'autre, 2010.
- Cueillis au passage, 2010.
- Plainte, 2010.
- L'Attrape-rêve, 2012.
- Lueurs sur le coeur, 2012.
- Mistral d'autrefois, 2012.
- Vitrail végétal, 2012.
- Veillée funèbre, 2012.
- Eclaircie, 2012.
- Transmission d'énergie, 2012.
- Pour les cinquante ans d'Irène, 2012.
- Victor Hugo écartelé (4), 2013.
- Eventails pour le thé, 2013.
- Mémoires d'un monde disparu (2), 2013.
- Vestiges d'une ziggurat, 2013.
- Dans les cavernes de notre préhistoire, 2013.
- Songeant à la Bretagne, 2013.
- L'Atelier des ailes, 2014.
- Semences, 2014.
- Découpures japonaises, 2016.
- Dialogue du vin, 2016.
- Esquisses galactiques, 2016.
- Nocturnes actifs, 2016.
- Traces flottantes, 2016.
Montsauve (éditeur) :
- Hublots, 1984.
Montupet, Pascale :
- "Célébration du Mont Fuji par Hokusaï, Edmond de Goncourt, Michel Butor", dans Littérature et Extrême-Orient, textes réunis et présentés par Muriel Détrie, Champion, 1999, pp.117-131.
Moore, Harry T. :
- "Michel Butor : The Novel as Quest", in Twentieth-Century French Literature, II : Since World War II (New York : Dell, 1967), pp.131-136 (FSA).
- "Analogies in the Arts : Inventory, by Michel Butor, edited by Richard Howard", Saturday Review, n°18 (May 3, 1969), pp.30-31 (FSA). Compte rendu du livre de Richard Howard.
Moore, Stevens :
- "Michel Butor : Frontiers", Review of Contemporary Fiction, vol. XI, n°1, Spring 1991, p.339 (FXXB).
- "Michel Butor : Improvisations on Butor", Review of Contemporary Fiction, vol.16, n°2, Summer 1996, p.194 (FXXB).
Mor, François :
Sculpteur et graveur, il vit en Avignon.
-L'Enfer de Lilliput, "(avec # Pouperon), La Garonne, 1992" (CDE).
Houille étincelante, "La Garonne, 1996" (CDE).
- L'Ecole des fantômes, La Garonne, 2004, "27 exemplaires dont les trois premiers sont manuscrits, accompagnés de dessins originaux, sous couverture manuscrite et imprimée."
* Poème qu'on peut lire sur le site personnel de l'auteur.
Mora, Edith :
- "La poésie",Les Nouvelles littéraires, 18 juillet 1968, p.4. A propos des poèmes engendrés par mai 68, l'auteur note : "Les textes que Michel Butor a cru devoir composer pour des affiches me paraissent tomber lourdement à pic, privés de l'aile, si légère sans le poids des noms, de la jeune vérité, du jeune cri, mais au contraire ancrés au fond par sa signature."
Morath, Inge :
- "A Paris", L'Oeil, n°54, juin 1959, avec des photographies de Inge Morath et Claude Michaelides, pp.34-42. Texte repris très partiellement dans , 1971.
Morcos, Gamila :
- "Mobilede Michel Butor : typographie et justification", Australian Journal of French Studies, V.XVIII, n°1, January-april 1981, pp.56-76.
- "La descente aux Enfers dans La Modification de Butor etL'Enéidede Virgile", Dalhousie French Studies, v. 16, Spring-Summer 1989, pp.84-98.
Mordillat, Gérard :
- "Michel Butor voyageur à la roue", Le Nouvel Observateur, n°760, 4-10 juin 1979, p.94. "Michel Butor, écrit l'auteur, hante son écriture comme le citoyen Kane de Welles hantait le palais de Xanadu... Palais à l'image du cinéaste qui voulait condenser en un seul tous les films, comme ici l'écrivain, au trentième volume de son oeuvre, traque toujours le livre idéal, infini."
More, Thomas :
- ""Sans feu ni lieu", Australian Journal of French Studies, n°3 (September-December 1974), pp.325-40" (FSA). Repris dans :
- Jean-Marie Le Sidaner, Michel Butor, voyageur à la roue, 1979, pp.79-111. Repris à nouveau dans :
- Répertoire V, 1982, pp.43-61, où il est dédié à Michael Spencer.
Moreau, Claire :
- Voir Écritures du temps présent, 1984. Voir suivant :
- "Dialogues de la plume et du pinceau. Quatrième estampe : répons", pour Yves Mairot, Claude Melin, Claire Moreau, Hors-d'oeuvre, 1985, p.73.
Moreau, Luc :
- "Filaments sensibles", pour Luc Moreau, Brassée d'avril, 1982, pp.101-110. Voir suivant.
Moreau, Luc (éditeur) :
- Filaments sensibles, 1981.
- Voir aussi La Main sur le mur, 1981.
- Sifflets, 1982.
Morel, Jean-Marie :
- A propos de la représentation de 6 810 000 litres d'eau par seconde : "On entendra l'eau sous toutes ses formes : de la pluie contre les vitres au r