Page d'accueil    .................................      Table des index

G
comme

Genève - Génie - Germanie - Grèce - Guerre
et aussi Globe





Gac, Roberto :

- Deux lettres de Michel Butor à Roberto Gac à propos de son livre La Guérison.
Gadda, Carlo Emilio :
- "Gadda", L'Express, n°621, 9 mai 1963, p.33.
Gadoffre, Gilbert :
- "Michel Butor", dans Dictionnaire de littérature contemporaine, sous la direction de Pierre de Boisdeffre, éditions universitaires, 1963, pp.226-231. On peut y lire : "Foncièrement cérébral, à la différence de Nathalie Sarraute, moins théoricien que Robbe-Grillet, mais ayant un sens critique plus aigu, une culture plus riche et plus solide, il fait, au milieu de ses contemporains, figure d'intellectuel." L'auteur note par ailleurs "l'influence séminale" de Joyce sur Butor : "Rien ne rappelle davantage l'armature en quadrillage d'Ulysse que la structure du Passage de Milan."
Gaede, Edouard :
- L'Ecrivain et la société, Nice, UER de Civilisation, 1972, 2 vol., 769 pp. Les réponses de Butor à cette enquête sont distribuées dans les deux volumes sous le n°50bis (pp.33, 69, 96, 127, 166, 209, 239, 278, 308, 349, 386, 417, 454, 487, 534, 563, 591-92, 621, 652, 684 et 717 - les questions pp. 1, 35, 71, 98, 129, 169, 212, 242, 281, 310, 352, 389, 419, 457, 490, 538, 565, 594, 623, 654 et 686).
Gagnebin, Murielle :
- # "Bal(l)ade(s) avec Jean Starobinski", pour Murielle Gagnebin, à l'occasion des 80 ans de Jean Starobinski, dans Starobinski en mouvement, éditions Champ Vallon, 2001, pp.153-156.
* Poème qu'on peut lire également sur le site personnel de l'auteur.
Gagnon, Micheline :
- Une nouvelle approche de notre expérience de l'espace et du temps dans l'oeuvre de Michel Butor, "Mémoire de licence. ÉDITEUR : [Montréal] : Université de Montréal, 1965" (BAC).
Galard, Jean :
Directeur des relations extérieures au musée du Louvre.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "Dialogue avec Eugène Delacroix sur l'Entrée des croisés à Constantinople", pour Jean Galard. Texte repris dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.691-713.
Galerie (La) :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Galerie Akié Aricchi (éditeur) :
- # Chaleureusement, 2000.
- # Éloge d'un vert, 2000.
- # Avant la marée montante, 2004.
Galerie Alma (éditeur) :
- Danse des ogres, 1986.
Galerie Alphonse Chave (éditeur) :
- Ballade du gaucho Thésée, 1979.
Galerie Berthet-Aittouarès (éditeur) :
- # Le Jardin catalan, 2000.
Galerie Biren (éditeur) :
Voir aussi : André Biren.
- Installations, 1982.
Galerie Blumenthal-Mommaton (éditeur) :
- Conditionnement, 1967.
Galerie de Seine (éditeur) :
- Petites Liturgies intimes pour hâter l'avènement du Grand Transparent de Jacques Hérold, 1972.
- Bryen en temps conjugués, 1975.
Galerie 2016 (éditeur) :
- # Matérialisations, 1991.
-Galerie du Dragon (éditions) :
- # Zanartu, 1958.
- # Rencontre, 1962.
Galerie Eric Franck (éditions) :
- Le Pont de la machine, 1988.
Galerie Jeanne Bucher (éditions) :
- Les Irrésolutions résolues, 1969.
Galerie Keeser-Bohbot :
- Baltazar, 1988.
Galerie la Cour d'Ingres (éditions) :
- Jacques Hérold, 1959.
Galerie La Hune (éditions) :
- Cycle, 1962.
- Litanie d'eau, 1964.
- Comme Shirley, 1966.
- Affiche, 1976.
- Cheminement, 1985.
Galerie Lehmans (éditeur) :
- Notre île de Pâques, 1990.
Galerie Le Point (éditeur) :
- Introduction à la nouvelle spectrophilie, 1980.
- Sur les traces, 1980.
- Concert, 1984.
- Ombres d'une conversation, 1987.
Galerie L'Hermitte (éditeur) :
- Titi Parant, 1978.
- Intempéries, 1984.
Galerie Liliane Mantoux-Gignac (éditeur) :
Voir aussi Mantoux-Gignac, Liliane (éditeur) :
- # Les Révélations de l'âtre, 1993.
- # L'Orgue vagabond, 1993.
- # Dix colonnes, 2001.
Galerie Loureglio (éditeur) :
- Figure, archéologies blanches II, 1977.
Galerie Lucie Weill (éditeur) :
- Champ de vitres, 1969.
Galerie Luis Callejo (éditeur) :
- I/I, 1979.
Galerie Malingue (éditeur) :
- Victor Brauner, 2011.
Galerie Marie-Louise Jeanneret (éditeur) :
- # Trois femmes enlacées, 1984.
- D'après Suzanne, 1995.
Galerie Maya (éditeur) :
- Cantate optique pour saluer les logogrammes de Christian Dotremont, 1969.
Galerie Mogabgab (éditeur) :
- Bosquet de cèdres, 2015.
Galerie Mottier (éditeur) :
- # Ziggurat de braise, 2014.
Galerie Noëlla G. :
- Territoires, 1985.
Galerie Point rouge (éditeur) :
- # Dans la jungle des signes, 1990.
Galerie QVADRIGE (éditeur) :
- Echancrures, 2014.
Galerie Regards (éditeur) :
- Le Déjeuner sur l'herbe, 1982.
- James Guitet, 1988.
Galerie Sapone (éditeur) :
- Trois pièces légères, 1986.
Galerie Schumm-Braunstein (éditeur) :
- Visage-Rivage, 2011.
Galerie Simoncini (éditeur) :
- L'Enfant satellite, 1985.
Galerie Soixante (éditeur) :
- Conditionnement, 1967.
Galerie Sonia Zannettacci (éditeur) :
- A la recherche du concert perdu, 1985.
- Tenue de route, 1988.
- La Parole est aux couleurs, 1989.
Galerie Valat (éditeur) :
- Bernard Carlier, Jacques Clerc, Patrice Pouperon racontent Michel Butor, 1986.
Galet, Le (éditions) :
- Une mer d'huile, 2011.
- Un shaman à Saint-Hilaire, 2012.
- Cérémonie pour le facteur Cheval, 2013.
- Mémoire d'un monde disparu, 2013.
- Visée à l'Ecart, 2013.
- Le vert du Royans, 2013.
- Eventail pour Saint-Antoine, 2013.
- La naissance de Vénus, 2014.
- Effraction, 2014.
- Rebonds, 2014.
- Nuage, 2014.
- Forêt de coeurs, 2015.
- Le portable aux larmes folles, 2015.
- Le peigne au parfum, 2015.
- Hibou, 2015.
- Le temps des assassins, 2016.
Galey, Matthieu :
- "Michel Butor : un travail de sape", Arts, n°758, 20-26 janvier  1960. Compte rendu de Degrés. "On est pris dans cette réalité, prisonnier. Cette technique d'envoûtement est proche de celle du cinématographe, qui nous serre dans un décor auquel nous n'échapperons plus. A cet égard, Degrés pourrait faire penser aux films de Hitchcock, à Fenêtre sur cour, par exemple. Comme le cinéaste, Michel Butor nous propose des faits bruts, des observations, des gestes; c'est à nous, à nous seuls d'essayer d'en percer les causes et les motifs. Il nous faut participer à l'action quoi que nous en ayons, et c'est avec lui, malgré nous, que nous nous posons "cette question qui est un roman"."
- "Auteurs et modèles", Arts, n°819, 26 avril-2 mai 1961. Compte rendu d'Histoire extraordinaire. "L'intérêt de cet essai, outre les enseignements et les vues originales qu'il apporte sur Baudelaire, réside dans sa forme. L'algèbre savante de Michel Butor, les constructions compliquées de son roman Degrés, trouvent ici une sorte de justification puisqu'elles servent à commenter un fait précis pour en tirer une multitude de déductions. Ce livre figurera désormais comme une 'introduction à la méthode de Michel Butor', à propos de Baudelaire."
- "David et Goliath à l'assaut de l'Amérique", Arts, n°860, 14-20 mars 1962, p.4. Cet article consacré à La Proie des flammes de William Styron et au Coeur de lièvre de John Updike se termine par ces quelques lignes qui ne sauraient constituer à proprement parler un compte rendu : "Si vous aimez les découpages et les papiers collés, le catalogue de la manufacture des Armes et Cycles de Saint-Etienne, le Guide Bleu, le Bedecker et Le cornet à dés, si vous n'avez pas peur des mots ("Words, words, words..."), si vous êtes un passionné de typographie, si vous retrouvez deux billets de mille franc oubliés au fond d'une poche, si vous possédez une vaste bibliothèque, vous pouvez toujours vous acheter Mobile, de Michel Butor. Par curiosité."
- "Vie et mort du nouveau roman", La Revue de Paris, septembre 1963, pp.124-217. Un article qui, à travers cette notion de "nouveau roman", "cette superbe escroquerie" écrit l'auteur, tourne essentiellement autour de Robbe-Grillet. On peut y lire cependant que : "Quant à Michel Butor, qui oserait le suivre ? Tel un spoutnik échappant à l'attraction terrestre, il semble se perdre dans l'infini de ses phantasmes, domaine de moins en moins accessible aux pauvres humains que nous sommes."
- "Etre ou ne pas être romancier", Arts, n°975, 8 avril 1964, p.4. Double compte rendu des Essais critiques de Roland Barthes et de Répertoire II de Michel Butor : "L'analyse la plus convaincante des Essais critiques est celle de Mobile, oeuvre récente de M. Butor, qui fut assez mal accueillie par la presse. M. Barthes analyse fort bien les raisons de ce tollé, et sa méthode "structuraliste" s'applique à merveille à cet ouvrage "formaliste" où les intentions de l'auteur se traduisaient presque graphiquement. (...) Il faut reconnaître que ces essais (ceux de Répertoire II), magistralement fondés sur une érudition inattaquable, sont d'une étonnante force. Même si on ne suit pas le théoricien dans sa tentative de réduire les oeuvres à des schémas comparables aux siens, à des 'constructions dans l'espace' analogues à celle de Degrés, on ne peut qu'admirer l'intelligence du propos et l'utilisation ingénieuse des indices patiemment découverts." Mais, ajoute l'auteur en terminant : "Mais la virtuosité critique ne tarit-elle pas la veine romanesque ? On peut aussi se le demander en parcourant, avec une certaine inquiétude, les étranges domaines où M. Michel Butor, auteur de Mobile, de Réseau aérien, de Description de San Marco et de Votre Faust, s'aventure..."
- "Michel Butor, hélas !", Arts, 6-12 janvier 1965, p.6. Compte rendu de Michel Butor ou le Livre futur, Illustrations, Essais sur les modernes (ce dernier est en réalité seulement mentionné) et la préface aux Essais de Montaigne en 10/18. Quant au premier, "le manque de recul et l'indulgence passionnée du commentateur, déclare l'auteur, nuisent quelque peu à l'ouvrage, guide enthousiaste pour visiter avec profit ce monument historique nommé Butor. Il ne s'agit pas d'un essai littéraire; c'est de l'hagiographie critique." En ce qui concerne Illustrations : "On y trouve, dans l'évocation d'oeuvres, sans doute abstraites, une réelle poésie, prétexte, en particulier, à un petit conte fantastique fort réussi : la Conversation ..." Enfin, en ce qui concerne la préface aux Essais, "il est possible qu'elle soit un véritable contresens (...) Il se peut que cette explication soit du roman (à l'ancienne mode !), mais au moins elle a le mérite d'être habile, fondée, excitante pour l'esprit. On n'en demande pas davantage à un bon critique, dont la tâche consiste à imaginer - avec des arguments honnêtes - de nouveaux prétextes à fréquenter les bons auteurs." L'article se termine sur cette phrase : "Mais si vraiment Mobile, Illustrations ou San Marco étaient les premiers "livres futurs", il faudrait dire alors : Michel Butor, hélas !..."
- "Un illustre Gaudissart", Arts, 12-18 avril 1967, p.22-23. Compte rendu des Entretiens avec Michel Butor et de Portait de l'artiste en jeune singe. Du premier, l'auteur écrit : "Georges Charbonnier, pour une fois, a trouvé son maître : il n'arrive pas à placer un mot, submergé qu'il est par la facilité, l'intelligence, l'éloquence, disons le bagou supérieur de cet illustre Gaudissart, de sa propre marchandise qu'est l'auteur de Mobile. (...) Cette sûreté, cette lucidité, cette simplicité, quel exemple !..." Mais il ajoute : "Toute cette méthode, pour raisonnée et respectable qu'elle soit, ne convainc guère, puisque les ouvrages qui en résultent semblent écrits pour décourager la lecture." Du second : "Voici un petit livre tout à fait réussi" (...) qui laisse dans le souvenir un sillage assez curieusement 'romanesque", quand on songe que ce Portrait est tout de même signé Michel Butor."
- Galey, Matthieu : "Nébuleux Butor", L'Express, n°1142, 28 mai-3 juin 1973, p.137. "Aux complications d'Intervalle, on peut préférer les (beaux) poèmes d'Illustrations III", dit en substance Matthieu Galey.
- "Intervalle", Réalités, n°329, juin 1973, p.13.
- "Les auteurs dans le miroir", L'Express, n°1178, 4-10 février 1974, pp.89-90. A propos des auteurs d'aujourd'hui qui parlent de ceux d'hier, Matthieu Galey fait cette remarque : "Butor, en agrégé qu'il aurait dû être, donne un petit cours fort honorable sur le gang (sic) des Rougon-Macquart." Mais n'est-ce pas plutôt "sang des Rougon-Macquart" qu'il eut fallu dire ?
Galice, Célia :
- # "Sérénade urbaine", pour Célia Galice, poème lisible sur le site du Printemps des poètes, 2006 et repris dans Poésie 1, le magazine de la poésie, n°45, mars 2006, p.14. Il est lu par Butor lui-même à l'adresse suivante : http://www.lyrikline.org/. Comparer avec Jungle urbaine.
* Sur le site personnel de l'auteur on peut lire : # "Carnac" (texte repris dans Seize Lustres, il est lu par Butor lui-même à l'adresse suivante : http://www.lyrikline.org/) et # "Sérénade urbaine" , pour Célia Galice.
Galilée (éditions) :
- Alechinsky dans le texte, 1984.
- Alechinsky, frontières et bordures, 1984.
- Cartes et lettres, 1986.
- Alechinsky, travaux d'impression, 1992.
Gallego, Julian :
- "Critica", Revista de Occidente, XXX, n°97, abril 1971, pp.122-124. Sur Les Mots dans la peinture (FXXB).
Gallienne, Guillaume :
- Ca peut pas faire de mal, France-inter, émission du mercredi 10 août 2011 : Le Printemps des poètes. Extraits de Travaux d'approche, Michel Butor (1972).
- Ca peut pas faire de mal, France-inter, émission du samedi 15 octobre 2016 : "La Modification, de Michel Butor". Lecture d'extraits du roman pour l'essentiel.
Gallimard (éditions) :
C'est le principal éditeur des oeuvres de Michel Butor. Cependant c'est aux éditions de La Différence que ses Oeuvres complètes voient le jour en 2006.
- Degrés, 1960.
- Histoire extraordinaire, essai sur un rêve de Baudelaire, 1961.
- Mobile, étude pour une représentation des Etats-Unis, 1962.
- Votre Faust, 1962.
- Réseau aérien, texte radiophonique, 1962.
- Description de San Marco, 1963.
- Essais sur les modernes, 1964.
- Illustrations, 1964.
- 6 810 000 litres d'eau par seconde, étude stéréophonique, 1965.
- Entretiens avec Michel Butor, de Georges Charbonnier, 1967.
- Portrait de l'artiste en jeune singe, capriccio, 1967.
- Essais sur les Essais, 1968.
- Illustrations II, 1969.
- Essais sur le roman, 1969.
- La Rose des Vents, 32 rhumbs pour Charles Fourier, 1970.
- Dialogue avec 33 variations de Ludwig van Beethoven sur une valse de Diabelli, 1971.
- , Le Génie du lieu II, 1971
- Travaux d'approche, 1972
- Intervalle, anecdote en expansion, 1973
- Illustrations III, 1973.
- Matière de rêves, 1975.
- Illustrations IV, 1976.
- Second sous-sol, Matière de rêves II, 1976.
- Troisième dessous, Matière de rêves III, 1977.
- Boomerang, Le Génie du lieu III, 1978.
- Envois, 1980.
- Quadruple fond, Matière de rêves IV, 1981.
- Exprès, Envois II, 1983.
- Mille et un plis, Matière de rêve V, 1985.
- Transit, Le Génie du lieu IV, 1992.
- Répertoire littéraire, 1996.
- Gyroscope, Le Génie du lieu V, 1996.
- # Anthologie nomade, 2004.
- # Seize lustres, 2006.
Gallon, Stéphane :
- "« C’est dans la phrase que tout est »", intervention au colloque "L'univers Butor" de Belo Horizonte, 2011. Intervention reprise dans :
- Universo Butor, 2012.
- « Butor, vilain petit canard de Minuit ? », texte daté du 8 mai 2012 et lisible sur la toile : http://www.academia.edu/. Repris dans Existe-t-il un style Minuit ?, de Michel Bertrand, etc., PUP, 2014.
- L’emploi du Temps dans "L’Emploi du temps" de Butor, thèse de doctorat en Littérature française sous la direction de Laurence Bougault, soutenue le 05-04-2013 à Rennes 2. Voir à l'adresse suivante : https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00815688/document. Voir suivant :
- Michel Butor - L’emploi du temps dans L’Emploi du temps, Presses Universitaires de Rennes, coll. "Interférences", 2016. Présentation de l'éditeur : "Stéphane Gallon étudie comment Michel Butor, dans son deuxième roman L’Emploi du temps, s’interroge sur la crise morale de l’après-guerre et arrive à la conclusion que notre relation au temps en est une des causes fondamentales. Cet essai est aussi l’occasion de tester de nouveaux outils d’analyse, les faiscsèmes, les existentiaux et les schèmes matriciels, outils qui tendent à montrer que le style, loin d’être, selon le mot de Hugo, « émail sur la dent », est au contraire un moyen de dépasser les limites du langage."
Gama, Mônica :
- "Olho, papel e máquina : a materialidade da escrita na obra crítica de Michel Butor", intervention au colloque "L'univers Butor" de Belo Horizonte, 2011. Intervention reprise dans :
- Universo Butor, 2012.
Gamarra, Pierre :
- "Un livre où Michel Butor se livre", Europe/Aragon, n°717-718,    janvier-février 1989, pp.189-191. Compte rendu de Le Retour du boomerang. "Voici un livre d'une très surprenante et savoureuse originalité, un livre à la fois simple ... et fourmillant de mille détails, références, citations, allusions littéraires, déclare l'auteur. ... Cette conversation détendue, familière, cette aimable collaboration de la directrice de collection et de son auteur nous séduit gentiment et nous entaîne. C'est d'une diabolique habileté."
Gandillac, Maurice de :
- Intervenant au Colloque de Cerisy/Butor, 1974.
Gao Shi :
- Quelquefois orthographié Kao Che, l'un des onze poètes chinois imités dans "Copie d'ancien" (Gyroscope, 1996, Canal D, pp.119-127). Comme Qian Qi et Yuan Zhen, il n'est représenté que par un seul poème : "Frontière" (délà paru dans Le Chat messager, n°9-10, 1994).
Garagnon, Jean :
- "Criticism and Invention", traduction en anglais de Jean Garagnon et Graeme Watson, Meanjin Quarterly, n°119, Summer 1969, pp.461-471 (FSA).
Garaude-Pasty, Marie-France :
- "De l'interdépendance des choses du monde", Ecrire magazine, n°93, juillet-août 2006, pp.11-12 et 19.
Garcia, Didier :
- "Butor en Montaigne", compte rendu des Oeuvres complètes I et II, Le Matricule des anges, n°74, juin 2006, pp.34-35. Concluant son article, l'auteur écrit : "Rien de plus urgent semble-t-il pour Butor que d'éviter la norme. Toute son oeuvre le rappelle : la littératrue s'écrit en réaction contre les genres. Ou si l'on préfère : dans leurs marges. Là où la singularité de l'écrivain trouve vraiment à s'exprimer."
- "Butor mode d'emploi", compte rendu de la réédition des Improvisations sur Michel Butor, Le Martricule des anges, n°157, octobre 2014, p.35.
Garcia, Dominique :
- La temporalité dans L'Emploi du temps de Michel Butor. "Mém. maîtrise : Lettres : Aix-Marseille 1 : 1995" (Sudoc).
Garcia, Tristan :
- "Butor, avec et sans barbe", Tristan Garcia commente pour Fluctuat un entretien datant de 1957 (voir Pierre Dumayet), à l'adresse suivante (texte non daté) : http://www.fluctuat.net/7137-Butor-vu-par-Tristan-Garcia. On y lit notamment ce jugement : "Et puis il y a Degrés, son chef d’œuvre : la minutieuse description la plus réussie de l’enseignement français, de l’élève et du professeur, de la classe et de ce qui ne passe jamais entre éducateurs et éduqués – avec Le Sang noir de Guilloux et Festins secrets de Jourde, peut-être."
Garcia Abreu, Alejandro :
- "Arquitecturas del sueño. Entrevista con Michel Butor (1926-2016)", sur "nexos.com.mx" le 1er octobre 2016. Entretien en espagnol réalisé en 2012.
Garcin, Jérôme :
- Compte rendu dansLe Nouvel Observateur, n°1976, du 19 décembre 1996, de la Correspondance Butor-Perros parue chez Joseph K : "Butor travaillait à son œuvre, Perros à sa fuite (...) Chaque année un peu plus, leur correspondance réduisit la distance qui les séparait et ajouta à leur complicité, qui tenait souvent de la maïeutique, Perros figurant, dans les brumes, un Socrate du Finistère. Leurs beaux échanges ne prirent fin qu'en 1978, lorsque l'auteur des Papiers collés mourut, à l'hôpital Laennec."
- Voir aussi : Georges Perros, 1923-1978, 1999.
Garcin, Laure :
- Inervenante au Colloque de Cerisy/Butor, 1974.
Gardies, André :
- Compte rendu de Michel Butor : rencontre avec Roger-Michel Allemand dans Autour des auteurs, n° 14, juillet 2009 (www.autour-des-auteurs.net/magazine/new_mag.html).
Gare maritime :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Garnier, François :
"Peintre, c'est pour échapper à un certain maniérisme et revenir à la figuration que j'ai depuis 1994 privilégié la photographie comme moyen de retour à la réalité visible, même si celle-ci, par la surimpression devient autre, traduisant aussi une volonté de recherche de l'invisible." Peintre et photographe donc, il est né en 1935. Vit et travaille à Vitry-sur-Seine et Garriguella (Catalogne espagnole). Précisons que cette notice a été entièrement relue par l'artiste.
Douze fois le même galet, avec six gravures sur cuivre de François Garnier, Jacques Matarasso éditeur, 1985. Tiré à 60 exemplaires numérotés de 1 à 60, plus 7 exemplaires hors commerce, numérotés de I à VII. Les exemplaires de 1 à 12 comportent une suite de 12 gravures dont 6 supplémentaires, plus un dessin original agrémenté d'un texte manuscrit. Le texte est daté de "Genève et Nice, février 1985". Voir suivant :
- " Cinq exemples : "Le rayonnement des tissus" (pour Jeanne Gérardin), "Douze fois le même galet" (pour François Garnier), "La quinte major" (Gérald Thupinier, Vincent Bioulès, Patrick Lanneau, Mark Willis), "Le scribe"  (pour Axel Cassel) et "Trois femmes enlacées : Ariane, Danaé, Suzanne" (pour Jean-Claude Prêtre)", Corps écrit, n°15, septembre 1985, Répétition et variation, pp.137-156. Texte repris dans :
Patience (Métailié, 1991) où la "Première palissade" est dédiée à François Garnier. "Première palissade" reprise dans :
- Texturas, n°2, 1991-1992, pp.XXXI-XLV, en français et en espagnol.
Sédimentation (Figures dans un paysage), 1991. Technique mixte sur BFK Rives, 30 x 325 cm, 3 exemplaires. Reproduit dans 37 artistes avec Michel Butor (voir infra 2001) et dans Quarante-trois artistes avec Michel Butor (voir infra 2002). Texte repris dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.1103-1107. Voir aussi Michel Butor, 2006 (pp.6-7-8 du cahier des illustrations) et Michel Butor, l'écriture nomade, 2006, pp.77-79. Voir enfin sa reprise infra 2013.
- Emanation sur la plage de Garbet, 7 surimpressions photographiques et textes manucrits, 1995, 5 exemplaires. Texte repris dans L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.245-247.
- Cheval de lave, "estampe photographique de François Garnier, texte manuscrit de Michel Butor, 1995, 50 x 42 cm, 12 exemplaires" (PL). Texte repris dans Géographie parallèle, 1998 (voir infra). Voir également infra (2002) Michel Butor : un viseur dans ma tête et L'Incarnation de la côte de l'Empordà, 1995-2004.
- La Bave du dragon, "estampe photographique de François Garnier, texte manuscrit de Michel Butor, 1996. Tirage : 12 exemplaires sur vélin d'Arches, 50 x 42 cm." Texte repris dans 22 artistes avec Michel Butor (voir infra 1998), dans Images, 2000 et dans L'Horticulteur itinérant, 2004, p.34. Voir également infra L'Incarnation de la côte de l'Empordà, 1995-2004. Voir aussi Pierre Leloup, 2006.
# Le Réchauffement de la planète, "estampe photographique de François Garnier, texte manuscrit de Michel Butor, 1996, 50 x 42 cm, 12 exemplaires" (PL). Texte repris dans Le Jardin catalan, 2000 et dans L'Horticulteur itinérant, 2004, p.28. Voir également infra L'Incarnation de la côte de l'Empordà, 1995-2004.
# Une mer d'encre, "estampe photographique de François Garnier, texte manuscrit de Michel Butor, 1997, 50 x 42 cm, 12 exemplaires" (PL). Texte repris dans 32 artistes avec Michel Butor (voir infra 2000) et dans L'Horticulteur itinérant, 2004, p.32. Voir également infra L'Incarnation de la côte de l'Empordà, 1995-2004.
# "Passage au déclic", pour François Garnier, préface à l'exposition de photographies de François Garnier à la Galerie Ethel, à Paris, en 1997.
# Le Creuset des espèces, "estampe photographique de François Garnier, texte manuscrit de Michel Butor, 1997, 42 x 50 cm, 12 exemplaires" (PL). Voir également infra L'Incarnation de la côte de l'Empordà, 1995-2004. Reprises du texte :
- "Le creuset des espèces", pour François Garnier, Fusées, n°2, septembre 1998, p.52 et dans Phréatique, n°88, 1999, p.58. Texte repris à nouveau dans Le Jardin catalan, 2000, Poète toi-même (voir infra 2000), Poé/tri, 40 voix de poésie contemporaine, éditions Autrement, 2001, pp.33-36 (avec "L'académie des jeux floraux" et # "Les couleurs de l'eau") et dans L'Horticulteur itinérant, 2004, p.27.
- L'Annonciation de la sirène, "triptyque photographique de François Garnier, texte manuscrit de Michel Butor, 1998, 42 x 100 cm, 12 exemplaires" (PL). Texte repris dans Le Jardin catalan, 2000, dans Images, 2000 (partiellement) et dans L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.29-30. Voir également infra L'Incarnation de la côte de l'Empordà, 1995-2004.
- 22 artistes avec Michel Butor, catalogue de l'exposition présentée à la Médiathèque Louis Aragon du Mans du 15 septembre au 24 octobre 1998. Le poème "La Bave du dragon" y est daté du 31 décembre 1995 et y est précédé d'un texte de  François Garnier lui-même d'où est extraite la citation du début de l'article. Voir supra.
- "Cheval de lave", pour François Garnier, Géographie parallèle, éditions L'Amourier, 3e trimestre 1998, p.43. Voir supra.
- Souvenir du déluge, "estampe photographique de François Garnier, texte manuscrit de Michel Butor, 1999, 42 x 50 cm, 12 exemplaires" (PL). Texte repris dans Le Jardin catalan, 2000, Nu(e), n°16, octobre 2001 (voir infra) etdans L'Horticulteur itinérant, 2004, p.31. Voir également infra L'Incarnation de la côte de l'Empordà, 1995-2004. Ajoutons, enfin, que l'oeuvre est reproduite dans Michel Butor, l'écriture nomade, 2006, p.55.
- Au carbonifère, 1999, technique mixte sur papier, 17,5 x 175 cm. 4 exemplaires. Repris dans Nu(e), n°16, octobre 2001 (voir infra) et dans Octogénaire, 2006, pp.146-147.
- Participe à l'exposition 28 Artistes avec Michel Butor qui a eu lieu à la Cité des artistes du Fort du Bruissin à Francheville du 10 septembre au 7 novembre 1999.
- Participe à l'exposition 32 artistes avec Michel Butor qui s'est déroulée du 15 septembre au 15 novembre 2000, à Pau. Le catalogue reproduit le poème "Une mer d’encre" (voir supra 1997.
- Le Sabbat des oiseaux, 2000, sérigraphies, éditions Del Arco, Paris, 125 exemplaires, 11 x 80, recto-verso. Texte repris dans Bacchanales, 2007 et dans le volume XII des Oeuvres complètes, 2010, pp.1026-1027. Compte rendu de Ménaché.
- # "Le creuset des espèces", pour François Garnier, dans l'anthologie de poésie contemporaine, Poète toi-même, Le Castor astral, 2000, p.27.
- La Baguette du sourcier, "estampe photographique de François Garnier, texte manuscrit de Michel Butor, 2001, 42 x 50 cm, 12 exemplaires" (PL). Voir également infra (2002) Michel Butor : un viseur dans ma tête et L'Incarnation de la côte de l'Empordà, 1995-2004. Texte repris dans Seize Lustres, 2006.
- Participe à l'exposition 37 artistes avec Michel Butor qui s'est déroulée du 21 février au 7 avril 2001 au Musée Savoisien et à la Médiathèque Jean-Jacques Rousseau à Chambéry. Le catalogue reproduit Figures dans un paysage (voir supra 1991).
- #"Au carbonifère", pour François Garnier, # "Souvenir du déluge", Nu(e), n°16, octobre 2001, pp.81-82, 83.
- Participe à l'exposition Quarante-trois artistes avec Michel Butor, qui s'est déroulée du 25 janvier au 24 mars 2002 au Conservatoire d'art et d'histoire d'Annecy. Le catalogue reproduit également Figures dans un paysage (voir supra 1991).
- Participe à l'exposition "Michel Butor et ses photographes", 2002. Le catalogue : Michel Butor, un viseur dans ma tête, reproduit, n° 20 et 21, "La baguette du sourcier" et "Cheval de lave".
- # Le réchauffement de la planète, photographie de François Garnier, poème de Michel Butor, 2003 (BNF). Voir supra 1996.
- Une mer d'encre, photographie de François Garnier, poème de Michel Butor, 2003 (BNF). Voir supra 1997.
- L'Ecume des nuits, photographie et manuscrit, 2003, 42 x 50 cm, 12 exemplaires. Texte repris dans L'Horticulteur itinérant, 2004, p.33. Voir également infra L'Incarnation de la côte de l'Empordà, 1995-2004 et Madlen Herrström, 2014.
- Le Vieillard de la mer, photographie et manuscrit, 2003, 42 x 50 cm, 12 exemplaires. Voir suivant. Voir également infra L'Incarnation de la côte de l'Empordà, 1995-2004. Ce poème a de plus été introduit dans la version des Oeuvres complètes, 2010, de Seize Lustres.
- "Le vieillard de la mer", sur une photographie de François Garnier, dans Entre les vagues, 2004. Voir précédent.
- La Ville engloutie, photographie et manuscrit, 2004, 42 x 50 cm, 12 exemplaires. Texte repris dans Seize Lustres, 2006, p.149. Voir également infra L'Incarnation de la côte de l'Empordà, 1995-2004.
- Ondine, triptyque photographique, et texte manuscrit, 2004, 42 x 100 cm, 12 exemplaires. Texte repris dans Seize Lustres, 2006, pp.139-140. Voir également infra L'Incarnation de la côte de l'Empordà, 1995-2004.
- Par ailleurs l'auteur nous informe que : "Quatre séries des douze 'estampes photographiques' (12 poèmes - 30 strophes, et 16 photographies) ont été rassemblées chacune dans un boîtier constituant un livre d'artiste en 4 exemplaires avec justificatif, titré : L'Incarnation de la côte de l'Empordà, 1995-2004".
- Participe à l'exposition 13 Artistes autour de Michel Butor au Musée Faure d'Aix-les-Bains, du 11 février au 3 avril 2006.
- L'Evangile du levain, chez l'artiste, 2007 (CDE). L'artiste nous envoie les précisions suivantes : "Garriguella, Saint-Ouen, Lucinges, 2005-2007. 24 x 18 cm, 44 pages. Couverture  Vélin d'Arches renforcée (500 gr) et peinte, sous étui-chemise (Duval). Livre manuscrit de Michel Butor, photographies originales, peintures et collages de François Garnier. 6 exemplaires signés par l'auteur et l'artiste. N° 1636 au Catalogue de l'Ecart." On trouvera par ailleurs la correspondance échangée entre Michel Butor et François Garnier lors de la publication de cette oeuvre dans le fonds général de la Bibliothèque littéraire Jacques Doucet. Correspondance et notes diverses dont on peut lire la description à l'adresse suivante : http://www.calames.abes.fr
Autoportraits doubles, chez l'artiste, 2010 (CDE). Voici la description de l'oeuvre qu'en donne l'artiste dans une lettre qu'il m'adresse : "Autoportraits doubles, Saint-Ouen, 2010, 12 exemplaires, n°1971 au catalogue de l'Ecart. Six cahiers en vélin d'Arches 270 gr, 32,5 x 25 cm, comprenant une page de titre et une de couverture; quatre poèmes manuscrits par Michel Butor ("Dépossession", "Sutures", "Demi-réveil", "L'arbre sauveur") inspirés des quatre photographies originales (surimpressions) de François Garnier (image argentique par l'auteur), collées en regard de chaque poème; l'ensemble est signé et numéroté par l'écrivain et l'artiste. Les six cahiers sont rassemblés dans un carton à rabats de conservation (33,5 x 26,5) portant une étiquette manuscrite avec le nom des auteurs et le titre." Voir aussi BBB, 2016, pp.236-237.
- Participe à l'exposition L'Art entre les lignes, 2011.
Autoportraits doubles (2), 2013. L'artiste précise : "La description de ce volume est identique à celle du premier. Autoportraits doubles (2), 2013, n° 2337 au catalogue de l'Ecart. Titres des quatre poèmes : "Fugue", "Echeveaux", "Filtres" et "Coquilles".
Figures dans un paysage / Sédimentation (2), Cleup (Cooperativa libraria editrice università di Padova) éditions et Francesca Todesco, 2013 (CDE). Voir supra 1991.
La vie du corail, "planche vélin d'Arches, 30 x 40 cm, avec empreintes acryliques de tissus et une photographie argentique coloriée (négatif fabriqué) de François Garnier et un poème de Michel Butor, 2014, 12 exemplaires."
Le vestiaire des coraux, 2015, sur BFK Rives crème 280 gr, 30 x 40 cm, une photographie argentique (négatif fabriqué) coloriée à l'encre aquarelle Pébéo de François Garnier, en regard d'un poème de Michel Butor dont c'est l'édition originale autographe, en 12 exemplaires et 3 épreuves d'artiste, numérotés et signés par les deux auteurs. Voir infra.
L'Arbre extraterrestre, 2016. "Sur BFK Rives 280 gr, crème, 30 x 40 cm, une photographie argentique (négatif fabriqué) coloriée à l'encre aquarelle Pébéo de François Garnier en regard d'un poème de Michel Butor dont c'est l'édition originale autographe, en douze exemplaires et quatre épreuves d'artiste, numérotés et signés par les deux auteurs."
- "Le vestiaire des coraux", Dix-huit Lustres, hommages à Michel Butor, sous la direction d’Amir Biglari et Henri Desoubeaux, Classiques Garnier éditions, 2016, p.649. Voir supra 2015.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "L'annonciation de la sirène", # "Au carbonifère", # "La baguette du sourcier", # "La bave du dragon", # "Cheval de lave", # "Le creuset des espèces", # "L'écume des nuits", # "Emanation sur la plage de Garbet", # "L'évangile du levain", # "Ondine", # "Passage au déclic", # "Le Réchauffement de la planète", # "Le sabbat des oiseaux", # "Souvenir du déluge", # "Une mer d'encre", # "Le vieillard de la mer" et # "La ville engloutie", pour François Garnier.
Garonne, La (éditions) :
Voir aussi Patrice Pouperon.
- Mots et songes de neufs poètes d'aujourd'hui, 1981.
- Rumeurs de la forêt, 1982.
- Le Viking en partance pour l'Islande, 1984.
- Nuages, 1985.
- Autres nuages, 1985.
- Autres nuages 101, 1985.
- Les jouets du vent, 1985.
- Autres nuages, 1986.
- Autrefois ou les cieux, 1986.
- Gîte, 1986.
- X comme mode d'assemblage, 1986.
- Z, 1986.
- L'Atelier de la Roque rousse, 1986.
- Iris, 1987.
- Le Réveil des ours, 1987.
- # Aujourd'hui ou les astres, 1987.
- Demain ou les mondes, 1987.
- In memoriam Blaise Cendrars, 1987.
- In memoriam Charles Baudelaire, 1987.
- In memoriam Jacques Hérold, 1987.
- In memoriam Michel Vachey, 1987.
- Luminy 87, 1987.
- Un soir à New York, 1987.
- Dryade âgée, 1987.
- Pierres sèches, 1987.
- Mécanismes délicats, 1988.
- Un matin à New York, 1988.
- Le Chuintement de la suie, 1988.
- Aux deux bouts de la ligne, 1988.
- Je t'attends, 1988.
- La Religieuse de Boston, 1988.
- # L'Enfer de Lilliput, 1992.
- # Rescapé du Moyen Empire, 1992.
- Colis express, 1992.
- # Les Phases du Ventoux, 1993.
- # Le Petit Oiseau va sortir, 1993.
- # Huit tentures ou teintures, 1994.
- Roulant aux dés de l'aventure, 1994.
- # Moraines, 1995.
- # Encore un peu de patience, 1996.
- Houille étincelante, 1996.
- # Berceuse d'automne, 1999.
- # Nouvelle berceuse, 1999.
- # Berceuse, 1999.
- # Le Viking au retour de l'Islande, 1999.
- # L'Oiseau vigneron, 1999.
- # Dans les fumées du Cathay, 1999.
- # Autre berceuse, 2000.
- # Ménestrel, 2000.
- # Hymne à Nîmes, 2003.
- # Colloque à Tahiti, 2004.
- # L'Ecole des fantômes, 2004.
- # L'Ecole des méduses, 2004.
- #Entre les nuages, 2004.
- # Le printemps reviendra, 2004.
- # La Fleur de Dédale, 2006.
- L’Oeil en dérive, 2007.
- La feuille oubliée, 2007.
- # A la flamme du retable, 2008.
- De l'autre côté, 2008.
- Vent de crise, 2009.
Garrard, Tom et Allece :
- "Le soir à Norman", pour Tom et Allece Garrard,World Literature Today, spring 1982, p.200. Texte repris dans :
- Liminaires et préliminaires, 1982 et dans Exprès, 1983.
Garric, Henri :
- Portraits de villes : marches et cartes : la représentation urbaine dans les discours contemporains, H. Champion, 2007. Résumé : "Explorant des domaines variés, alliant étude des images et textes, littérature et sciences humaines, oeuvres contemporaines et du passé, de l'Europe et d'Amérique et d'auteurs tels que M. Butor, J. Goytisolo, O. Rolin, F. Bon, etc., l'auteur s'interroge sur la définition de la représentation de la ville en littérature et sur le rapport de l'homme à l'environnement unique, l'urbain" (BPI).
Gary, Nicolas :
- "Figure repentie du Nouveau Roman, Michel Butor est décédé", sur "actualitte.com" le 24 août 2016.
Gascar, Pierre :
- "Le roman est en train de réfléchir sur lui-même", Les Lettres françaises, n°764, 12-18 mars 1959, pp.1, 4 et 5, débat organisé par Anne Villelaur avec Nathalie Sarraute, Michel Butor, Pierre Daix, Pierre Gascar, Claude Ollier, Bernard Pingaud, Alain Robbe-Grillet et Claude Simon. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.I, pp.86-112.
- "Cinq jeunes auteurs défendent leur avant-garde",Arts, n°747, 4-10 novembre 1959, p.6, débat organisé par Pierre Marcabru avec Jean Cayrol, Philippe Sollers, Michel Butor, Georges Auclair et Pierre Gascar. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.I, pp.124-128.
Gasiglia Laster, Danièle :
- Voir Victor Hugo, 2004.
Gaspar, France :
Ancienne femme de Lorand Gaspar.
- "Perle", pour France Gaspar, in France Gaspar-Termynck, papiers découpés (Paris : Galerie Jacob, [22 mai-22 juin] 1970" (FSA). Reprises :
- "Perle", pour France Gaspar, Métamorphoses, mai 1971, n°15-16.
- dans François Aubral, Michel Butor, 1973, p.150.
- "Une Perle sept fois vient s'y mirer et s'y baigner en conservant quelques diaprures", Illustrations IV, 1976.
- Voir aussi Barbara Mason, 1984.
Gaspar, Lorand :
- "Ballade du Hongrois de Tunis", pour Lorand Gaspar, Liminaires et préliminaires, 1982. Reprise dans :
- Sud, n°?, du 1er mars 1983, p. 53 (CBN) et dans :
- Exprès, 1983, pp.140-141.
- Herbier lunaire, pour Lorand Gaspar, 1984.
- Un texte de Lorand Gaspar est lu par Michel Deguy dans Territoires de Michel Butor, 2008.
Gassner, H. P. :
Critique suisse, spécialiste de la photo.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "Le noir et le blanc", pour H. P. Gassner. Il y est daté du 10 avril 1990. Texte intégré aux "Souvenirs photographiques" de 2002.
Gateau, Jean-Charles :
- "Butor et son laboratoire de stéréophonie", Le Journal de Genève, 16 décembre 1972, p.15. Compte rendu de Travaux d'approche.
- "Portrait de Butor en diable", compte rendu de Troisième dessous, La Gazette de Lausanne, 14 janvier 1978, p.II.
- "Un livre qu'il est impossible de 'lire', mais un livre-océan, infini, éternel", compte rendu de Boomerang, Le Journal de Genève, 20 janvier 1979, p.II.
- "Un entretien et des textes révèlent Butor intime", compte rendu de Michel Butor, voyageur à la roue, La Gazette de Lausanne, 11 août 1979, p.III. L'auteur y souligne "le refus de Butor des Rome et des Césars, le parti pris des More et de leurs utopies, contre-feu des centralismes".
- "Monologue de la momie", pour Jean-Charles Gateau, Silex, n°13, 3e trimestre 1979, pp.9-12. Texte repris dans Envois, 1980. Voir aussi Guitet, 1982 et Jacquie Barral, 2013.
- "Que mourir (être mortel) c'est apprendre à philosopher, à écrire, à peindre...", Le Journal de Genève, compte rendu de Envois et Vanité, 21 juin 1980, p.III.
"Butor, merveilleux maître de lecture", compte rendu de Répertoire V, Résistances et Voyage avec Michel Butor, La Gazette de Lausanne, 22 janvier 1983, p.II.
- "Gnaremoob, ou les pays du miroir. Essai sur la représentation de l'Australie dans Boomerang de M. Butor", dans Le Voyage austral / Equipe de recherches sur le voyage, ELLUG (éditions de l'Université des langues et lettres de Grenoble), 1984, pp.158-182. Article suivi d'un entretien de Jean-Charles Gateau avec Michel Butor : "Entretien avec Michel Butor sur les terres australes", pp.183-188. Voir infra.
- "Le patchwork, le scalpel et l'élégie", compte rendu de Avant-goût, Le Journal de Genève, 15 décembre 1984, p.IV.
- "Gong et ouate", Magazine littéraire, n°220, juin 1985, pp.16-20, dialogue à quatre voix autour de Michaux avec Michel Butor, Jean-Charles Gateau, Vahé Godel et Jean Starobinski. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V. III, pp.187-195.
"Pour envoûter le lecteur-voyeur", compte rendu de Menace intime, La Gazette de Lausanne, 20 septembre 1986, p.IV.
- "Miroir", Abécédaire critique, librairie Droz éditeur, 1987, pp.129-148. Cet article ne s'intéresse qu'à la région "Courrier des Antipodes" de Boomerang. Après une minutieuse description de cette section, l'auteur en vient à conclure : "Il n'est pas douteux que la curiosité insatiable du voyageur pressé s'adresse par prédilection aux mystérieux Aborigènes, aux ultimes survivants du paléolithique. S'il est allé au bout du monde, c'est pour un rendez-vous, par-dessus 15 000 ans de "progrès", avec les hommes de la pierre taillée, ceux qui n'ont ni semailles, ni bétail, ni métaux, ni écriture, ni ces enclos fatals que dénonçait Rousseau, qui errent de point d'eau en point d'eau, (00), chassent, pêchent, dansent et chantent. Ce sont leurs mythes, leurs moeurs, leur quasi-extermination, leur destin incertain qui fascinent Butor." Voir supra et infra.
"Michel Butor : "Enlève-moi, frégate !"", compte rendu de Improvisations sur Rimbaud et L'Embarquement de la Reine de Saba, à quoi s'ajoute "Butorologie appliquée", compte rendu humoristique sous forme de courtes notes des dernières publications sur Butor (notons à ce sujet cette remarque à propos de Le Retour du Boomerang : "Quoique signé du seul Butor, il s'agit d'un livre d'entretiens avec Béatrice Didier". C'est évidemment le contraire qu'il aurait fallu dire : "Quoique livre d'entretiens avec Béatrice Didier, Butor est le seul auteur de ce livre".), La Gazette de Lausanne, 4 mars 1989, p. II.
- "Butor et Pfund en nécromants", Littérature, n°81, février 1991, pp.70-84. Intéressante analyse précédée du poème "Voix d'outre-cuivre" et qui se termine sur le paragraphe suivant : "Muni des talismans de l'écriture, Butor a suivi Pfund en ses miroirs magiques comme Dante Virgile aux enfers. Il a écouté la silencieuse complainte des reines détrônées, l'éloquence muette de leurs "têtes sans forces", de leurs faces exsangues et de leurs regards rapaces. Au carrefour de l'intertexte baudelairien et de l'intertexte proustien, il a prêté à leur universelle tragédie sa voix, à la fois méfiante, lucide et compatissante, pour un curieux poème, où l'humour indulgent contrebalance la plus noire désolation." Voir infra.
"Michel Butor : 'Le dépaysement est notre lot'", entretien, portant entièrement sur Transit, avec Jean-Charles Gateau, Le Journal de Genève, 13-14 février 1993, p.20.
- "Les oeuvres d'art imaginaires dans L'Emploi du temps de Michel Butor", Information littéraire, 46e année, n°4, sept.-oct. 1994, pp.7-11 (FXXB). Voir infra.
- "Butor au miroir australien", Butor aux quatre vents, José Corti éditeur, 1997, pp.61-75. L'auteur présente "trois thèmes essentiels de la représentation de l'Australie" dans Boomerang : l'Australie comme passé des Etats-Unis et avenir de l'Europe, l'Australie comme miroir austral de la civilisation occidentale et les Aborigènes, sur lequel il s'attarde davantage. Voir infra.
- Voir aussi Jean-Charles Gateau, L'Envers de la tapisserie, vingt-six études sur le tissu textuel, éditions littéraires et linguistiques de l'université de Grenoble (Ellug), coll. Archives critiques, 2007, où les trois textes qui précèdent sont repris respectivement pp. N141-N151, L113-L120 et O153-163 sous les titres "Nécromancie. Système de permutation des moules syntaxiques dans "Voix d'outre-cuivre" de Michel Butor", "Labyrinthe. Oeuvres d'art imaginaires dans L'Emploi du temps de Michel Butor (1956)" et "Outback (sur Michel Butor et l'Australie : complément à "Miroir" de mon Abécédaire critique".
Gattegno, Félix :
- "Michel Butor y el 'nuevo realismo'", Ficcion, n.13, mayo-junio 1958, pp.109-111 (F7B).
Gaudaire-Thor, Jean :
Né à Sens le 16 octobre 1947, il vit et travaille à Paris et Sens.
- Je ferai suivre..., Quoi ? L'éternité (éditions), 2006 (CDE).
Premières griffes (avec Bohbot), Labyrinthe éditions, 2010 (CDE). Voir aussi Enan Burgos, 2013.
Gaudemar, Antoine de :
- "Les modifications de Michel Butor", Magazine littéraire, n°191, janvier 1983, pp.80-84, entretien avec Antoine de Gaudemar. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V. III, pp.116-124.
- # "Un peu de silence entre amis", Libération, 9 août 1993. Réponse à une enquête sur le bonheur d'Antoine de Gaudemar. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V. III, pp.320-322 et infra.
- "Butoroscope", Libération, 14 novembre 1996, pp.I-III, entretien avec Antoine de Gaudemar. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V. III, pp.361-364.
- "Mots à l'homme à la moto", Libération, 14 novembre 1996, p.II.
Compte rendu de Michel Butor/Georges Perros, Correspondance, 1955-1978, "Aujourd'hui, la correspondance reparaît, augmentée des quatre cents lettres inédites de Michel Butor qui viennent s'entrelacer aux cinq cents de son correspondant. A l'exception d'un an et demi pour lequel les lettres de Butor ont été perdues, l'ensemble restitue une amitié de vingt-trois ans... Cette correspondance permet de suivre Butor à la trace, en Europe, aux Etatst-Unis, en Amérique du Sud, en Asie, elle révèle un Perros très fin observateur, croquant en quelques phrases des portraits acérés."
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : #"Au grand bonheur la chance", pour Antoine de Gaudemar (poème paru précédemment dans Libération sous le titre "Un peu de silence entre amis", voir supra, et repris dans Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, V.III, pp.320-322 et dans La Page blanche, 2002).
-Gaudi, Antonio :
- "Il est certainement le plus grand créateur de formes de son temps, oui, je pèse ce que je dis, plus grand que le Picasso de l'époque, un des plus grands créateurs de formes de tous les temps. (...) Si l'on me demande de quelle façon je me représente l'art de demain, c'est en général dans l'oeuvre de Gaudi que je vais chercher mes signes avant-coureurs", "L'art contemporain jugé par ses sources", Les Lettres nouvelles, n°11, 1961, pp.124-139.
- Curriculum vitae, 1996, p.74.
- Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V. I, n°1, p.97.
- Jean H. Duffy, 1999.
-Gaudin, Colette :
- "L'Emploi du temps, l’emploi des temps : An Introductory Lesson on the Expression of Time’, Teaching Language Through Literature, vol. 15, n°2, 1976, pp.10-24 (JHD).
-Gaugeard, Jean :
Auteur d'un entretien (sur Répertoire II) et de deux articles (sur 6 810 000 litres d'eau et Portrait de l'artiste)  entre 1964 et 1967 aux Lettres françaises.
- "Michel Butor : Répertoire II", Les Lettres françaises, n°1022, 26 mars 1964, p.4, entretien avec Jean Gaugeard. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V. I, pp.236-240.
- "Niagara à la française", Lettres françaises, 30 septembre-6 octobre 1965, p.5.
- "Michel Butor hanté par le chiffre sept", Les Lettres françaises, 13 avril 1967, pp.6-7.
Gauguin, Paul :
- Quant au livre, triptyque en l'honneur de Gauguin, Bibliothèque nationale de France, 2000. Cette publication est tirée de trois conférences faites par Butor à la BNF les 8, 10 et 11 mars 1999 qui avaient pour titre respectivement : "Quant au livre : d'où venons-nous ?", "Quant au livre : où sommes-nous ?" et "Quant au livre : où allons-nous ?". Texte repris dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.1051-1079.
- Voir aussi # Colloque à Tahiti, pour Monique Toupin, 2004.
- Voir Et l'or de leur corps, 2011.
Gaultier, Véronique :
- Compte rendu du livre Butor et l'Amérique, dans The Romanic Review, XC, 1999, pp.538-542 (BderF).
Gaussen, Frédéric :
- "L'université française est plus refermée sur elle-même aujourd'hui qu'avant 1968", Le Monde de l'éducation, février 1976, pp.35-37, entretien avec Frédéric Gaussen. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V. II, pp.134-141.
Gauthier, Marie-Hélène :
- "Le faîtage du poème", dans le catalogue de l'exposition Michel Butor et les artistes : les mots entrent en peinture, 2011, pp.12-20.
Gautier, Judith :
- Dans Gyroscope, 1996, la quatrième et dernière partie de "Copie d'ancien" du programme "Cathay" (cinquième plage)  lui est dédiée (Canal 4, pp.107-175).
Gautier, Marc-Edouard :
- Voir Ruines d'avenir, 2016.
Gautier, Théophile :
- Avant-goût II, 1987. "Pour Yves Landrein, avec l'aide de Théophile Gautier, Luc Joly, etc."
-Gauville, Hervé :
- "Le temps découpé",Libération, 19 décembre 1991, p.43. Compte rendu du livre de Michel Butor et Thierry Renard. "Amusants quand ils tombent juste, ces collages se déclenchent comme les blagues : question d'humour, question d'humeur. Michel Butor ne s'y est pas trompé qui se glisse dans la case du commentateur et joue aux phrases comme on joue à la marelle. En réalité, il se contente de décrire le plus précisément possible ce qu'il a sous les yeux et il le fait avec une telle économie de moyens et une si judicieuse précision que les collages y trouvent leur complément idoine, une sorte de légende ou de titre rajouté."
- "Butor dans le décor", Libération, 7 février 2002, p.IV. Compte rendu de Quarante-trois artistes avec Michel Butor, 2002. L'auteur conclut ainsi : "Ici, toujours la balance oscille entre le plaisir du texte et la joie des illustrations. Regarder les images donne envie de lire. Et vice-versa. Saluons le retour, sous une forme inattendue, de l'ut pictura poesis, une revisitation du Laocoon, bref la réconciliation, précaire sans doute mais bien plaisante, de la poésie et de la peinture."
Gavard-Perret, Jean-Paul :
Certains articles mentionnés ici sont cités à l'adresse suivante : http://www.lls.univ-savoie.fr/index2.php?special=fichier_page&id=32
- «Michel Butor et la stratégie de l’escargot», revue l’Estocade, n° 3-4, été-automne 1996, Paris.
- Compte rendu : "Michel Butor, Suite gastéropode", Coup de soleil, n°41, octobre 1997.
- « Butor-Labyrinthe», revue Hors Jeu, n° 33, Février 2001, Epinal.
- «Man Ray : l’atelier de tous les dangers, par Maxime Godard et Michel Butor», www.Abre -de-Lune.fr (sic), Art Point France, juillet 2006.
- "Butor et "ses" artistes. Le voyage infini ". Compte rendu de 13 artistes autour de Michel Butor, 2006, sur le site www.plumart.com (n°83 de la revue). Voir aussi le catalogue.
- Compte rendu de Comme dans un bois, 2005, sur le même site (n°87-88, été 2006).
- "Michel Butor : plaidoyer pour une peau fuyante. Approche intime de la peinture par la poésie", Coup de soleil, n°81-82, 2011, pp.69-71.
- Compte rendu du livre d'entretiens de Michel Butor avec Kristell Loquet le 1er décembre 2013 sur "e-litterature.net".
Gavronsky, Serge :
- "Baudelaire's dream", Chicago Tribune Book World, III, n°47, Nov. 23, 1969, p.18 (FXXB).
Gay-Crosier, Raymond :
- "Das Perspektivenspiel in Butors La Modification", Neue Zürcher Zeitung, Nr. 49, 31 Jan. 1971, pp.51-52. (FXXB).
- "Personnage et pronom personnel dans La Modification de Butor. Essai sur les modalités de la perspective", dans Le Roman contemporain d'expression française, textes recueillis et présentés par Antoine Naaman et Louis Painchaud, Sherbrooke, Faculté des Arts, 1971, pp.192-217.
Gazette de Lausanne (La) :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Gazier, Michèle :
Auteur de trois entretiens et deux articles. Le tout dans Télérama entre 1989 et 2005.
- "Michel Butor : l'écriture nomade", Télérama, n°2046, 29 mars 1989, pp.18-19, entretien avec Michèle Gazier. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V. III, pp.226-229.
- "L'écrivain migrateur", Télérama, n°2183, 13 novembre 1991, p.52-53, entretien avec Michèle Gazier. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V. III, pp.266-268.
- "Itinéraires poétiques", Télérama, n°2248, 10 février 1993, p.38. "Vous et moi aimons fixer, au dos d'une carte postale ou sur un carnet intime, les fragments de voyage qui nous ont touchés. Michel Butor fait de même, sur une plus vaste échelle. Lire Transit A et Transit B, c'est faire le tour du monde à saute-souvenir" écrit Michèle Gazier dans sa chronique, mais d'ajouter en terminant : "Entre toutes ces étapes : le bonheur des mots, la musique des phrases, la magie de l'écriture. Le Génie du lieu.".
- "Michel Butor, L'Horticulteur itinérant", Télérama, n°2829, 3-9 avril 2004, p.66. Compte rendu : "Butor cultive toutes sortes de formes et de couleurs. Bonheur d'emboiter le pas de cet écrivain qui nous invite à le suivre sur les chemins buissonniers d'une poésie qui s'écrit sur la page et s'inscrit dans l'univers."
- "Le maître de l'improvisation", entretien de Michèle Gazier et Pierre Lepape avec Michel Butor (Télérama, 8-14 octobre 2005, n°2908), "invité d'honneur du 18e Festival du livre de Mouans-Sartoux, dans les Alpes-Maritimes, qui lui consacrera une soirée le 6 octobre et une exposition, Michel Butor, ici et là. Le regard planétaire".
- Voir aussi "Trois années de révolution poétique", 2009.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire l'essai : # "Cantique de Matisse" et #"Le clavier de Jacob ou l'orgue des frontières", pour Michèle Gazier. Sur le site Bribes en ligne de Raphaël Monticelli, on peut lire, outre ce texte, "La connexion littéraire" (sans date), pour Michèle Gazier (textes repris dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.633-649 et 381-385).
Gazogène :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Geary Keohane, Elizabeth :
- « Michel Butor’s Les Mots dans la peinture : A ‘Museum of Words ? » , MHRA Working Papers in the Humanities (2014), 9, 2014, pp. 57-66.
- 'The DS Project : Image, Text, Space/Place, 1830-2015' (2015) : 'Ekphrastic reimaginings of "Landscape with the Fall of Icarus" : Revisiting Butor through Auden and Williams'.
Gegerias, Mary :
* Sur le site personnel de l'auteur on peut lire : # "Boston", pour Mary Gegerias.
Gendron-Bouchard, Pierre-David :
- "Portraits de l'artiste", compte rendu de Michel Butor : Déménagements de la littérature, Spirale, n°225, 2009, p.43. Lisible également sur la Toile.
Genesis :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Genêt (pseud. Janet Flanner) :
- "Letter from Paris, June 13", The New Yorker, June 23, 1962, pp.92, 94, 96, 99-100 (FSA).
Genet, Jean :
- "Jean Genet : Le plus grand auteur du XXe siècle avec Beckett ?", Arts et loisirs, n°28, 6-12 avril 1966, p.17. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.I, pp.290-291.
- "Les Paravents", Obliques/Genet, n°2, 1972, pp.54-59, texte daté de 1961.
Genette, Gérard :
- Palimpsestes, la littérature au second degré, Seuil, 1982, pp.41 et 62-64. Genette y fait une lecture rapide de 6 810 000 litres d'eau.
- Butor aux quatre vents, José Corti éditeur, 1997, p.200. "J'ai observé, ici et là, comment ce fantasme de scientificité fonctionne chez certains esprits, et constaté qu'un langage pseudo-technique peut avoir des dimensions poétiques - comme, par exemple, chez Barthes ou chez Genette."
Genève :
Michel Butor a enseigné à l'Université de Genève de nombreuses années, c'est-à-dire de 1974-75 à sa retraite en 1991. On trouvera mentionnés ici ses cours  (!§!) réalisés tout au long de ces années sur  Apollinaire,Artaud, Baudelaire, Balzac, Breton, Cendrars, Chateaubriand, Claudel, Corneille, Flaubert, Hugo, La Fontaine, Michaux, Molière, Ponge, Rabelais, Rimbaud, Roussel, Verne, Villiers de l'Isle-Adam et Zola mais aussi sur "Les Etats-Unis dans la littérature française" (voir en particulier Chateaubriand, Tocqueville, Baudelaire, Hugo, Villiers de l'Isle-Adam, Jules Verne, Claudel, Blaise Cendrars, Apollinaire, Céline, Breton, Sartre et Mobile.), "L'écriture en transformation" et "Les Romantiques en Orient". Cours (!§!) qui font l'objet d'une publication en ligne et sont en accès libre à l'adresse suivante : http://mediaserver.unige.ch (renseignement aimablement communiqué par Romain Bochatey). Voir aussi Yves Arson.
Envoi d'images : Genève 86, "Michel Butor ; Luc Joly ; Vahe Godel, ... [et al.]. - Genève : Journal de Genève, 1985. - 8 dépliants : ill. ; 10x18 cm + Bandeau enserrant les dépl. Envoi d'images [texte imprimé] : Genève 86 / Michel Butor ; Luc Joly ; Vahe Godel, ... [et al.]. - Genève : Journal de Genève, 1985. - 8 dépliants : ill. ; 10x18 cm + Bandeau enserrant les dépl. 1 : Cartes sur fables -- 2 : Cartes sur fables -- 3 : [Une et indivisible] -- 4 : Cliente du matin -- 5 -- 6 -- 7 : Pervenche -- 8 : Maternité. Résumé : "La ville a confié à ses artistes le soin de colporter dans le monde entier son visage et sa voix. Des" cartes sur fables", selon l'expression de Butor, sont des dépliants illustrés en noir/blanc sur lesquels un écrivain, un poète et un peintre, un artiste graphique dialogueraient. Le long carton serait réductible au format carte postale et par conséquent pourrait recevoir l'aval des postes. Cet envoi d'images : Genève 1986 fut réalisé par 16 artistes soutenus par le Service Beaux-Arts et Culture de la Ville de Genève, sous le label de Skira." Béatrice Berset" (CBN).
- "Concernant Genève", pour Jean-Pierre Le Dantec, dans Léman, expressions sans rivages, La Manufacture, 1986, pp.93-108. Texte daté : "Michel Butor, Nice, avril 1986". Voir suivant :
- "Concernant Genève", Genève, un guide intime, éditions Autrement, 1986. Avec des photographies de Gladys. Compte rendu d'Isabelle Martin. Ce texte est repris et remanié trois fois, successivement dans :
- "Baudelaire à Genève", pour Beppe Sebaste, L'Arc lémanique, vingt et un récits sur le lieu, éditions Favre et L'Hebdo, 1988, pp.96-109, Avant-goût III, 1989 et Transit, 1992. Voir également infra 2008 et 2015. Voir supra et infra.
- Suite genevoise, trois dessins de Gregory Masurovsky manuscrits par Michel Butor, 1988.
- "Baudelaire à Genève", Avant-goût III, 1989. Voir supra et infra.
Ecrivain et enseignant [Enregistrement sonore] / Daniel Jeannet, prod. et journaliste ; Bruno Sériba, réal.  Lausanne : SSR [prod.], 1988. 1 cassette sonore (55 min.). Emission réalisée dans le cadre de la thématique "Une journée à la Faculté des Lettres de l'Université de Genève", le 9 juin 1988. Avec la participation de Michel Butor (RBG).
En automne 1989 la ville de Genève célèbrera Butor : concerts (Henri Pousseur : L'Ecole d'Orphée, Jean-François Heisser), expositions (Julius Baltazar, Jacques Hérold, Gregory Masurovsky, Roger Druet, Luc Joly, Pierre Alechinsky, Rachid Koraïchi, Baruj Salinas, Cesare Peverelli), émissions (voir Isabelle Rüf), lectures, colloque : "L'écrivain en préfiguration" (Michel Butor répond [Enregistrement sonore] Genève : Laboratoire audiovisuel universitaire [prod.], 1989. 2 cassettes sonores (90, 85 min.). Conférence donnée le 2 décembre 1989 - RBG), se dérouleront tous azimuts dans la ville. Le programme détaillé se trouve sous la forme d'un petit opuscule intitulé Constellation/Michel Butor. Voir à ce sujet "Michel Butor à Genève (1989)" (les archives de la RTS), portrait diffusé dans le Téléjournal du 3 décembre 1989.
- "Genève à l'écoute", pour Fawzia Assaad, Genève Lettres, n°18, 1991, pp.5-7. Voir suivant :
"Genève", Le Nouvel Observateur, coll. Voyages, n°13, Les 30 capitales culturelles de l'Europe, 1992, pp.46-48. Texte qui entremêle # "Genève à l'écoute" et huit points seulement du texte "Concernant Genève". Voir supra et suivant :
- "Treize lectures dans le calme genevois", Transit, 1992. Voir supra.
- Catherine Prelaz : « Michel Butor à l’écart : la Genève de Michel Butor et de Jean-Philippe Perrot », Genève, le mensuel, avril 1996 (texte en ligne : www.circeto.com/html/presse/michel01.html).
- Curriculum vitae, 1996, pp.89-91.
- Voir l'entretien avec Jean-Philippe Coen, "Genève, c'est à l'écart...", 1997.
- Michel Butor par Michel Butor, 2003, p.67.
- Butor est de nouveau  à l'honneur à Genève : "Pour fêter les 80 ans de Michel Butor". Le vendredi 1er décembre 2006, l'Université de Genève organise trois manifestations : Les métamorphoses du livre, Itinéraire photographique, de Steeve Iunker et # Voix et vues planétaires, 5 paysages audio-visuels de Henri Pousseur et Michel Butor (cette dernière manifestation ayant été reprise à Paris le 9 décembre 2007). Voir aussi l'exposition Butor, août-octobre 2007.
Invitations Genève, 2006, Faculté lettres (CDE).
- Genève dans son changement, 2008.
- En octobre 2011 "l’Institut national genevois a décidé la création du Prix de l’essai et de la critique littéraire pour souligner la vocation de Genève dans ce domaine. Présidé par Michel Butor, le jury de l’édition 2012 (composé de sept membres) planchera sur les textes envoyés par les auteurs de la région romande ou de Rhône-Alpes."
- Voir aussi Genève, 2015.
- La RTS rend "Hommage à Michel Butor" à l'occasion de sa disparition le 24 août 2016. Un dossier réalisé par les Rédactions Culture et RTSInfo avec Pierre-Etienne Joye, Jean-Marie Félix, Sophie Badoux, David Collin et Miruna Coca-Cozma. Réalisation web : Andréanne Quartier-la-Tente. Voir aussi : "Le Journal du matin, 25.08.2016, 06h00 Michel Butor, l'écrivain et auteur de La Modification, est décédé" sur "rts.ch".
- Voir aussi Martin Rueff et Nathalie Piégay, 2016.
Sur "http://www.unige.ch" à la date du 24 novembre 2016, on peut lire l'annonce suivante : "Journée d'hommage pour saluer Michel Butor (02.12.16). Le 24 août 2016 Michel Butor disparaissait. Le Département de langue et de littérature françaises modernes de la Faculté des Lettres salue la mémoire de celui qui y fut professeur et rend hommage à son œuvre. Cet infatigable créateur de formes est l'auteur d'un immense mobile où jouent librement poèmes, romans, livres d'artiste, essais et critiques." Journée dont voici le programme : "Vendredi 2 décembre 2016, de 10h30 à 16h00, Salle B101, Uni-Bastions / 10 h 30-12 h 30 / Nathalie Piégay : Le roman et l'oeuvre poème / Sylviane Dupuis : Les schizophrénies actives de Michel Butor / Ambroise Barras : Une chanson pour Don Miguel / Natacha Allet : Sandale(s) de bronze / Nicolas Zufferey : Butor en Chine / 14 h 00 –16 h 00 / Eric Eigenmann : Mes 3 Michel / Patrick Suter : Rimes lointaines / Jacques Moeschler : Vous avez 5 mn ? / Jean-Yves Tilliette : Butor toujours devant. Histoire d’occasions manquées / Claude Reichler : Quelques objets laissés en don / Ulrich Mosch : La collaboration avec Pousseur"
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire aussi # "Genève à l'écoute", pour Fawzia Assaad.
Genève Lettres :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Génie du lieu (Le) :
- Bernard Grasset, 1958 (rééd. en 1984, 1994 et 2015). Repris dans Oeuvres complètes V, 2007. "Il a été tiré de cet ouvrage trente-deux exemplaires sur vélin pur fil numérotés vélin pur fil 1 à 20 et I à XII constituant l'édition originale." Contient : "Quatre villes : Cordoue, Istanbul, Salonique, Delphes"; "En vue de... : Mallia, Mantoue, Ferrare" et "Egypte". Ces textes, sans exception, ont tous été publiés auparavant, respectivement dans Les Lettres nouvelles, mars 1956, Monde nouveau, septembre 1955,NRF, n°48, décembre 1956, Les Lettres nouvelles, janvier 1957 (pour les "Quatre villes"), Les Nouvelles littéraires, 5 décembre 1957, France Observateur, 5 décembre 1957 (le texte sur Mantoue étant repris une seconde fois dans Festival du roman un peu plus tard), Actualité littéraire, février 1958 (pour "En vue de...") et, pour le dernier : France Observateur, 13 mars 1958, NRF, n°64, avril 1958 et Les Lettres nouvelles, avril 1958. Le texte "Cordoue", par ailleurs, est dédié à Roland Barthes. L'ensemble est précédé d'une photographie de la fontaine du Fellah, rue de Sèvres, par Butor lui-même. Comptes rendus, parus en 1958, de : Albert Loranquin, Philippe Sénart, Pascal Pia, Marcel Thiébaut, Marcel Lobet, Emmanuel Buenzod, Robert Kemp, Dominique Aury et Louis Aragon. Signalons également l'entretien avec André Alter. Par ailleurs le texte "Salonique" a été repris (en grec moderne) dans Thessalonique, 1990; puis, avec "Mallia", dans : Hervé Duchêne, Le Voyage en Grèce, anthologie du Moyen Age à l'époque contemporaine, Robert Laffont, Bouquins, 2003, pp.990-997. Quant à "Istanbul", il a été repris dans Istanbul, Rêves de Bosphore, textes réunis par Timour Muhidine et Alain Quella-Villéger, Omnibus, 2001, pp.687-693. Il est également lisible à l'adresse suivante : http://www.athenaeum.ch/cadre5.htm. Le livre, comme nous l'avons dit, a été réédité en 1994 : voir Christiane Baroche. Autres volumes de la série : (1971), Boomerang (1978), Transit (1992) et Gyroscope (1996).
- Patterson, Kelly Margaret, 1984.
- Voir aussi Elisabeth R. Corter, 1960.
- Stacy Burton, 1991.
- Improvisations sur Michel Butor, 1993, pp.54-59, 128-132..
- Curriculum vitae, 1996, pp.77-80, 107-108.
- Patrick Suter, 2000.
- Sarah-Anaïs Crevier Goulet, 2016.
- Sur l'ensemble de la série, voir le texte de Butor lui-même : "Les sphères armillaires, réponses à quelques questions sur Le Génie du lieu" dans Butor aux quatre vents, 1997, pp.159-171 et l'étude "Traverser Le Génie du lieu" de Jacques La Mothe dans Butor en perspective, 2002, pp.219-234. Voir aussi Mohammed Msali.
Genin, Christine :
- "Hommage à Michel Butor (1926-2016)" à l'adresse suivante : http://blog.bnf.fr/lecteurs/index.php/2016/08/hommage-a-michel-butor-1926-2016/trackback/
Gennesseaux, Mathias :
- La pratique de la métafiction dans La trilogie New-yorkaise, Paul Auster ; La Modification, Michel Butor ; Si par une nuit d'hiver un voyageur, Italo Calvino, Mathias Gennesseaux ; sous la direction de Pascal Vacher, s.l., s.d., 2014 (sudoc).
Genson, Michel :
- "Rêver Chicago", sur le site Le Républicain Lorrain, 4 mai 2014, à propos de Butor et Grasiewicz.
Georges, Pierre :
- "Le nouveau roman perd Michel Butor", sur "livreshebdo.fr" le 24 août 2016.
- "Les réactions à la mort de Michel Butor", sur "livreshebdo.fr" le 25 août 2016.
Georges-Lambrichs, Nathalie :
- "Le grand entretien : Michel Butor, invité de l'UPJL", entretien avec Nathalie Georges-Lambrichs, Jacques-Alain Miller, Alain Grosrichard, François Regnault, Mireille Calle-Gruber, Hervé Castanet, Eberhard Gruber et Bernard Lecoeur, La Cause freudienne, n°74, avril 2010, pp.83-112. Entretien réalisé et filmé le 27 novembre 2009, 74 rue d'Assas, à l'initiative de Nathalie Georges-Lambrichs à l'occasion de la parution des Oeuvres complètes de l'écrivain.
Georgin, René :
- "Comment écrit Michel Butor", Arts, n°647, 4-10 décembre 1957. Artcile repris dans l'ouvrage suivant :
- L'Inflation du style, éditions sociales françaises, 1963, pp.142-143. Outre le "vous", "la caractéristique essentielle de La Modification est la longueur des phrases, nous dit l'auteur. (...) Cette longueur des phrases est la rançon des qualités mêmes de l'auteur qui rappelle à la fois Balzac par la minutie par endroit excessive de l'observation qui tourne un peu à l'inventaire exhaustif et Marcel Proust par la précision et la subtilité de la vision d'où l'humour n'est pas absent. Mais cette accumulation ne va pas toujours sans lourdeur." Et d'ajouter que ce qui fait avant tout l'originalité fondamentale du roman, c'est "la technique à la fois savante et poétique de la composition, avec ce papillotant mélange de souvenirs et de pensées actuelles, cette perpétuelle interférence de plusieurs voyages, d'images et de décors différents. Cela exige un effort du lecteur; mais la formule sort de l'ornière."
Georgin, Robert :
- "Butor ou les motivations de l'écriture", La Structure et le style, l'Age d'homme, 1975, pp.49-59.
- Emission "Sciences humaines aujourd'hui", avec Robert Georgin et Michel Butor sur France Culture en 1976.
Gérard, Michel :
Sculpteur français, il est né à Paris en 1938.
- Michel Gérard, textes de Gérard-Georges Lemaire, Michel Butor, Alain Borer, Roger Dadoun... et al. ; préf. de Marc Le Bot ; postf. de Bernard Noël. Editeur(s) : Paris : Association Limage, 1980. Description : 159 p. : ill., couv. ill. ; 27 cm." (CBN).
- "Présentations", pour Michel Gérard, Explorations, 1981, pp.72-73. Texte repris dans Exprès, 1983. Voir infra.
Projet d'un livre sur papier épais, 1981. Réalisé en trois exemplaires. Texte repris dans Hors-d'oeuvre, 1985 et dans Patience, 1991. Voir infra.
- "Présentations", Exprès, 1983, p101-103. Voir supra.
- "Projet d'un livre sur papier épais", pour Michel Gérard, Hors-d'oeuvre, 1985, pp.38-42. Texte repris à nouveau dans Patience (voir infra). Voir supra.
Feuillets d'espace, "10 feuilles originales, Paris et Nice, 1985; 7 ex." (MS).
- "Feuillets d'espace", Au jour le jour, 1989, pp.85-86.
- "Projet d'un livre sur papier épais", Patience, disposée pour Robert Davreu, éditions Métailié, 1991, pp.93-95. Voir supra.
Gerardi, Anna :
- Michel Butor : la scrittura e altro, Anna Gerardi. Editeur(s) : Torino : Universita degli studi, 1990. Description : 164 p. ; 30 cm." (CBN).
Gérardin, Jeanne :
Artiste en tissus, elle est née en 1930 à Nîmes. Elle vit en Languedoc.
- Jeanne Gérardin, "Musée Fabre, Montpellier, juillet-sept. 1984. Catalogue d'exposition avec un texte de Michel Butor. Editeur(s) : Montpellier : Musée Fabre, 1984" (CBN).
- " Cinq exemples : "Le rayonnement des tissus" (pour Jeanne Gérardin), "Douze fois le même galet" (pour François Garnier), "La quinte major" (Gérald Thupinier, Vincent Bioulès, Patrick Lanneau, Mark Willis), "Le scribe"  (pour Axel Cassel) et "Trois femmes enlacées : Ariane, Danaé, Suzanne" (pourJean-Claude Prêtre)", Corps écrit, n°15, septembre 1985, Répétition et variation, pp.137-156. Le texte pour Jeanne Gérardin est repris dans :
- Patience, Métailié, 1991, pp.25-29. Voir également le numéro 62 du livre La Grande Armoire, 2016.
- Participe à l'exposition Passage de Butor II, 1991.
Gerda (Scheffel):
- # "Anniversaire", pour Gerda, dans le volume XII des Oeuvres complètes, 2010, pp.1050-1052. Texte déjà paru dans Michel Butor. Déménagements de la littérature, 2008, pp.119-121. Voir aussi Et maintenant, 2007.
* Sur le site personnel de l'auteur on peut lire deux poèmes, l'un à l'occasion des 70 ans de l'auteur, l'autre pour ses 80 ans : # "Anniversaire" et # "Anniversaire (3)", pour Gerda.
Gerlach, Carola :
- "Der Nouveau Roman im Brennspiegel der literarischen Diskussion : Gebrauchswert und Tauschwert einer Literatur" dans Beiträge zur romanischen Philologie, t. 18, n°2, 1979, pp. 181-196.
Gergorin, Romaric :
- "Michel Butor. Du Nouveau Roman à la poésie épique", Paris-Match, n°2978 du 15/6/2006. Rencontre à l'occasion de la sortie des tomes I et II des Oeuvres complètes,
Germain, Marie-Odile :
Conversateur en chef à la Bibliothèque nationale de France.
- "De la correspondance", Revue de la bibliothèque nationale de France, n°6, octobre 2000, pp.32-36, entretien avec Marie-Odile Germain.
- "Du brouillon et de la machine", Brouillons d'écrivains, Bibliothèque nationale de France, 2001, pp.178-181, entretien avec Marie-Odile Germain.
- "Michel Butor, l'écriture nomade", Chroniques de la Bibliothèque nationale de France, n°35, été 2006, pp.18-19, entretien de Butor avec Marie-Odile Germain et Marie Minssieux-Chamonard. Entretien suivi p.22 d'un entrefilet anonyme : "Visiter l'espace butorien".
- Commissaire de l'exposition Michel Butor, l'écriture nomade, 2006. Outre de nombreuses notices du catalogue, elle y signe le texte "De quelques lettres reçues ...", pp.104-105.
- "Michel Butor, écrivain océanique", Chroniques, n°78, janvier-mars 2017, p.30.
Gervais, François :
"Né à Blois en 1885, François Gervais obtient à vingt ans un prix de violoncelle au Conservatoire de Paris. Lorsque la Première guerre mondiale éclate, ... il est mobilisé ... Durant ses périodes de repos, il dessine les plans d'un viloncelle qu'il fera fabriquer à partir d'une caisse de médicaments, de crin de cheval et d'une lame de baïonnette ... Démobilisé, il réintègre l'orchestre des Concerts Lamoureux dont il est "violoncelle solo" en 1920 ... Dans ses dernières années, il est professeur au Conservatoire de Tours."
- Appel, suite pour un violoncelle en détresse, pour Maxime Godard, avec une photographie de Maxime Godard, éditions Dumerchez, 2000, 26 pp. Tiré à "mille quatre cents exemplaires sur Centaure Ivoire". Repris dans le volume IX des Oeuvres complètes, 2009 et dans Par le temps qui court, 2016. Voir aussi Dieter Rausch, 2009. Contient :
                                            1) Prélude
                                            2) Allemande
                                            3) Courante
                                            4) Sarabande
                                           5) Trio : a) Menuet b) Bourrée c) Gavotte
                                            6) Gigue
Chacune de ces pièces amplifiant la précédente. Ainsi le "Prélude" comporte quatre strophes de quatre vers de quatre syllabes; puis l'"Allemande" cinq strophes de cinq vers de cinq syllabes; ainsi jusqu'à la "Gigue" qui comporte neuf strophes de neuf vers de neuf syllabes. "Les titres de ces pièces, Prélude, Allemande, Sarabande, Trio (sic) et Gigue, lit-t-on dans l'édition de 2000, sont empruntés aux suite (sic) pour violoncelle seul de Jean-Sébastien Bach." Disons à ce sujet que Butor ne se réfère pas à une suite en particulier mais bien à l'ensemble des suites puisque la cinquième pièce qu'il nomme "Trio" renvoie à elle seule aux six suites de Bach. En effet les deux premières suites comportent un menuet, les suites III et IV une bourrée et les deux dernières une gavotte, tandis que les autres pièces se rencontrent identiques dans toutes les suites. Notons également la mise en scène de la Compagnie du tournesol, Appel (2009), texte de Michel Butor, musique de Jean-Sébastien Bach, avec Denis Gormand (violoncelliste), Pierre et Dominique Guédon (comédiens) visible sur la Toile à l'adresse suivante : http://www.youtube.com/watch?v=ru8FiKYjhbA. Notons enfin lors du troisième salon du Livre d'artistes de Lucinges, le samedi 29 septembre 2012 à 19h 30 : "« Appel, suite pour violoncelle en détresse », lecture-spectacle à l’Église. Un violoncelliste mobilisé pendant « la grande guerre » construisit un violoncelle de fortune afin de conserver sa personnalité et distraire ses camarades. Cette histoire a inspiré le texte « Appel » sur les suites pour violoncelle seul de Bach. Texte de et par Michel Butor. Violoncelle : Amandine Lecras [lien externe : voir "Ensemble/musiciens"]. Durée 50 min."
- Dimanche 31 mai 2015, "l’écrivain Michel Butor sera présent dans le salon de musique du château d'Assas pour son ouvrage Appel ‘’suite pour un violoncelle en détresse’’, poèmes qu’il a écrit pour l’Historial de la Grande Guerre à Peronne au sujet d’un violoncelle retrouvé dans les tranchées et qui aida le violoncelliste François Gervais à vivre toutes ces années de guerre. Michel Butor, récitant. Catherine Warnier, violoncelle" (http://www.tourisme-picsaintloup.fr). Le 1er février 2016 c'est avec la même violoncelliste, Catherine Warnier, qu'il reprend cette lecture-concert, mais à la Maison de la poésie de Paris cette fois.
Gesbert, Bernard :
Réalisateur d'un entretien télévisé avec Michel Butor pour l'ORTF, diffusé le 8 juillet 1969 (16 mn).
Geslin, Robert :
Photographe niçois, aujourd'hui décédé.
- "Le parlement des idoles, rochers près de Saint Barnabé, Alpes Maritimes, avec Henri Maccheroni et Robert Geslin, Création, T.XII, 4e trimestre 1977, pp.57-62. Voir suivant :
- Le Parlement des idoles, 1979. Reprise du texte :
- ""Le parlement des idoles" avec Henri Maccheroni et Robert Geslin, "Sans feu ni lieu", "Petit vocabulaire d'automne" pour Georges Raillard et "Zornagore (une saga)" avec et pour Jacques Guyonnet" dans Jean-Marie Le Sidaner, Michel Butor, voyageur à la roue, Encre éditions, 1979, pp.73-135. Voir aussi Delaporte, 1985.
Gheerbrant, Bernard :
Directeur de la Galerie La Hune.
- Cheminement, 1985.
- Lettre de Michel Butor à Bernard Gheerbrant dans Michel Butor : Rencontre - Trajectoire, 2001. Cette lettre date du 24 novembre 1986.
Gheorghe, Adriana :
- Le mythe d'Oedipe et le roman policier : une analyse de quatre romans français (L'Emploi du temps de Michel Butor, Les Gommes d'Alain Robbe-Grillet, Les Fleurs bleues de Raymond Queneau et La Disparition de Georges Perec), "Langue(s) : français. Pays : Roumanie. Editeur(s) : Iasi : Ed. Lumen, 2008. Notes : Version remaniée d'un mémoire de master soutenu à l'Université de Reims Champagne-Ardenne en septembre 2006" (Sudoc).
Ghinste, Josée Van de :
- "La Modification de Butor ou le voyage au centre de soi-même",French Studies in Southern Africa, v.16, 1987, pp.49-57.
Ghirardi, Carla :
- Butor Michel :Sei saggi e sei risposte su Proust e sul romanzo. Traduttori : Ghirardi C., Chierici E. Editore : Pratiche. Data di Pubblicazione : 1977.
Giacometti, Alberto :
Peintre et sculpteur suisse, il est né à Borgonovo (commune de Stampa) dans le Val Bregaglia le 10 octobre 1901 et mort à Coire le 11 janvier 1966.
- "Ballade des dames de l'entre-temps", pour Alberto Giacometti / in memoriam, Les Nouvelles littéraires, 4 août 1978, p.13. Ballade reprise dans :
- Envois, 1980, pp.110-111 et dans Anthologie de la poésie françaisede Jean Orizet, Larousse, 1988 et Larousse-Bordas, 1998, pp.572-573, ainsi que dans l'édition de 2007, pp.644-646.
- "Le marmonnement d'Alberto Giacometti", pour André Kuenzi, Nota Bene, n°17-18-19, automne 1986, pp.510-517, texte daté de : "Nice, le 11 janvier 1986". Fait partie d'un ensemble intitulé "Au jour le jour". Voir Au jour le jour  et suivants :
- "Marmonnement d'Alberto Giacometti", Michel Butor, Degrés, n°49, 1er juin 1987, pp.d1-d4 (CBN).
- "Le marmonnement d'Alberto Giacometti", pour André Kuenzi, Echanges, carnets 1986, Z'éditions, 1991, pp.43-45. Texte repris à nouveau dans :
- (Alberto Giacometti) Riga, "[testi di Michel Butor ... et al.]. Published 1991 by Hestia in Cernusco Lombardone [Italy]. Written in Italian" (BAC). Dans :
- Collation, 2003. Et dans :
- Télérama hors-série/Giacometti, novembre 2007, pp.78-79. Voir aussi la version scénique et musicale de ce texte (2009) sur "youtube.com".
Giacometti, Diego :
Sculpteur, frère du précédent, il est né le 15 novembre 1902 à Borgonovo et mort le 15 juillet 1985 à Paris.
- "Soliloque de Diego", Diego Giacometti, texte de Michel Butor, photographies de Jean Vincent, Adrien Maeght éditeur, 1985, pp.10-12. Texte daté de "Nice, le 5 octobre 1985". Reprise :
- "Soliloque de Diego Giacometti", pour Michel Bohbot, Nota Bene, n°17-18-19, automne 1986, pp.489-492. Ce texte fait alors partie d'un dossier intitulé "Au jour le jour". Texte repris à nouveau dans :
- Au jour le jour, 1989 et dans Collation, 2003.
Giacone, Franco :
- "Intervista a Michel Butor". "Giacone F. y Michel Butor. Editeur(s) : Roma : Bulzoni, 1984. Description : P. 63-P. 74 ; 21 cm. Note(s) : Texte italien. Extr. de : Micromégas: rivista di studi e confronti italiani e francesi n°31, settembre-dicembre 1984" (CBN). En réalité, dans cette publication, seul le titre est en italien, l'ensemble de cet entretien est en français. Voir suivant :
- Vanita : conversazione nelle Alpi Marittime : con un'intervista a Michel Butor di Franco Giacone ; traduzione di Roberto Rossi, Milano : SE, c1991 (Yale University Library Catalog).
Giardina, Calogéro :
- "L'eau dans La Modification de Michel Butor", Studi francesi, n°108, anno XXXVI, fasc. III, settembre-dicembre 1992, pp.531-535 (en français). Voir aussi :
- Calogero Giardina, Etudes de critique littéraire. Le texte et son style, Praelego éditions, collection "Etude littéraire", 2011.
Giesenhagen, Elisabeth :
- Stadtvisionen in der französischen Erzählliteratur des 20. Jahrhunderts, P. Lang, 2002 (FXXB).
Gignoux, Anne-Claire :
Docteur ès lettres et professeur agrégé, elle enseigne la stylistique à l'Université de Paris IV-Sorbonne.
- Décalage et répétition dans "La Modification" de Michel Butor. Editeur(s) : Paris : Université de Paris 4, 1991. Description : 174 p. ; 30 cm. Note(s) : Mémoire de Maîtrise, U.F.R. Langue française, Paris, 1991" (CBN).
- Création et réécriture dans les premiers romans de Michel Butor. "Editeur(s) : Paris : Université de Paris 4, 1992. Description : 127 p. ; 30 cm. Mémoire de D.E.A. : Lett. : Paris : 1992" (CBN).
- "La récriture dans L'Emploi du temps de Michel Butor", Energeia. Recherches doctorales, n°1, mai 1995, pp.4-19.
- La Récriture : formes, enjeux, valeurs. Autour du nouveau roman, thèse de doctorat sous la direction de Georges Molinié : LINGUISTIQUE : Paris 4 : 1996" (Sudoc). Voir infra.
- "La réécriture dans 6 810 000 litres d'eau par seconde de Michel Butor", dans Formules, 5, mars 2001, pp.129-134 (BderF).
- "L'essence de la bourgeoisie. De Pot-Bouille à Passage de Milan de Michel Butor", Les Cahiers naturalistes, n°76, 2002, pp.127-144.
- "6 810 000 litres d'eau par seconde : la citation indexée", dans Anne-Claire Gignoux, La Récriture, formes, enjeux, valeurs (livre dédié à Michel Butor), Presses de l'Université de Paris-Sorbonne, 2003, pp.37-51. Voir supra. Compte rendu de Geneviève Belugue.
- "Une structure musicale : les romans de Michel Butor", Europe/Michel Butor, n°943-944, novembre-décembre 2007, pp.77-90.
- "'La pluie et la nuit gagent' : le climat septentrional dans L'Emploi du temps de Michel Butor", Anne-Claire Gignoux, Nord', n°62, décembre 2013, pp.67-75.
-  "L’ekphrasis musicale. Étude du Dialogue avec 33 variations  de Ludwig van Beethoven sur une valse de Diabelli", Dix-huit Lustres, hommages à Michel Butor, sous la direction d’Amir Biglari et Henri Desoubeaux, Classiques Garnier éditions, 2016, pp.359-373.
- Voir aussi "Hommages à Michel Butor 2017-2018".
Gilbert, François :
- "Quelque chose d’autre : Votre Faust !", compte rendu, Liaison, Volume 3, numéro 9, avril 1980, pp. 11-12 (URI :  http://id.erudit.org/iderudit/43577ac).
Gilli, Claude :
Peintre et sculpteur, il est né à Nice en 1938. Vit à Paris et à Nice.
- # "Bavures bavardes" (Michel Butor, le 14 novembre 1980 dans le car entre Grenoble et Nice), pour Gilli, dans Gilli, catalogue réalisé par Marc Sanchez à l'occasion de l'exposition Gilli du 19 décembre 1981 au 24 janvier 1982 à la galerie d'art contemporain des Musées de Nice, éditions Action Culturelle municipale/Direction des Musées de Nice, 1981, p.30. Texte repris dans :
- Claude Gilli: Oeuvres 1961-1991, Paris, France : Galerie Jousse Séguin, 1991 (http://e-artexte.ca/),
- Gilli, ex-voto, cibles, paysages-découpages, Musée d'art moderne et d'art contemporain de Nice, catalogue de l'exposition qui s'est tenue du 10 avril au 6 juin 1999, 1999, p.43. Et dans :
Gilli & Co. : exposition, "Bordeaux, Galerie des beaux-arts, 19 mars-31 mai 2004 / Musée des beaux-arts de Bordeaux ; Olivier Le Bihan assisté de Florence Ebrard et Serge Fernandez. Bordeaux : Musée des beaux-arts, DL 2004 (709)" (Bibliothèque de Marseille).
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "Bavures bavardes", pour Gilli.
Gilly, Cécile :
Responsable de la pédagogie depuis 1988 au centre de musique contemporaine Acanthes. Elle prépare un livre d'entretiens avec Pierre Boulez : L'Ecriture du geste, à paraître aux éditions Bourgois. Productrice déléguée à France Musique et France Culture, elle enseigne également l'histoire de la musique et l'analyse musicale au Conservatoire national de Genneviliers.
- "Musique et écriture", entretien avec Cécile Gilly, La Revue des deux mondes, A quoi sert la musique contemporaine ?, janvier 2001, pp.63-69. Entretien repris le 25 août sur "http://www.revuedesdeuxmondes.fr" après l'annonce de la disparition de l'écrivain.
Gimblett, Max :
- J..., 5, Collectif génération éditions, 2015. Voir aussi Grinspum et Kazen, 2014, Howlett, Neukamp, Suzuki, Tse, Ryman et Van Arkel, 2015 et enfin Jiri Cernicky et Jasmina Cibic, 2016.
Gini, Gino :
Il est né en 1939 et vit à Milan.
Transparences (2), les Cahiers du museur éditions, 2013 (CDE). Voir aussi Youl, 2012 et Partezana, 2013. Voir aussi BBB, 2016, pp.148-149.
Ginsberg, Allan :
- "Poèmes : # "L'annonciateur", pour le compagnon horloger (Patrice Pouperon), p.147; # "Personne déplacée", pour le batteur de pays (Allan Ginsberg), p.148; # "Sur le chemin du retour la reine de Saba songe à la Jérusalem future", pour Henri Maccheroni, p.149; #"A la recherche de la rose perdue", pour Gregory Masurovsky, pp.150-153; # "Carrefour", pour Henri Maccheroni", pp.154-155,Le Nouveau Recueil, n°50, mars-mai 1999, pp.147-155. Voir suivant :
- "(le batteur du pavé) personne déplacée", dans Au rendez-vous des amis, 2003, p.24. Ce texte figure également au dos d'une carte postale-photographie de Maxime Godard : "Allen Ginsberg, Hôtel 15, rue Chomel, Ch.54 - Paris, 28 XI 1994" (éditions Gnêzi d'Marèla, 11/2003).
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire #"Personne déplacée", pour le batteur du pavé (Allan Ginsberg).
Girard, Marcel :
- Guide illustré de la littérature française moderne, nouvelle édition, Seghers, 1968, pp.307-308. "Michel Butor a su couler dans des architectures nouvelles un contenu romanesque et psychologique remarquablement riche et varié. Il est le plus doué, le plus brillant, le plus connu de la nouvelle école", lit-on dans ce guide qui consacre une demi-page à Butor. "Une oeuvre finalement peu romanesque, véritable chantier d'expériences verbales où la prose française acquiert une dimension nouvelle."
Girard, Marguerite :
- Intervenante au Colloque de Cerisy/Butor, 1974.
Girard, Marie-Claire :
- "Portrait du romancier en pédagogue", Le Devoir, 14 novembre 1992, p.D4, entretien avec Marie-Claire Girard. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V. III, pp.295-297.
Girard, Stéphane :
- Sémiotique tensive de l'abjection chez Michel Butor, Thèse de doctorat soumise à la Faculté des études supérieures et de la recherche en vue de l'obtention du diplôme de Doctorat en philosophie. Département de langue et littérature françaises, Université McGill, Montréal, Québec. Mai 2003. Texte lisible sur la Toile. "Mes analyses textuelles, écrit l'auteur, portent sur deux ouvrages de Butor extrêmement novateurs : Mobile. Etude pour une représentation des États-Unis (publié en 1962) et 6 810 000 litres d'eau par seconde. Étude stéréophonique (auquel il est souvent fait référence par le titre de sa traduction anglaise, Niagara, qui fut publié en 1965)." Voir suivants :
- "Euphorie et dysphorie dans Mobile, Etude pour une représentation des États-Unis de Michel Butor" dans Recherches sémiotiques/Semiotic Inquiry, vol. 24, 2004, Nos 1-2-3 (Fabula.org).
- Dans "Études françaises, vol. [4]5, n° 1 (2009) - Écritures de l'insignifiant, "Éléments d'énonciation hétérotopique postmoderne dans 6 810 000 litres d'eau par seconde. Étude stéréophonique (Niagara) de Michel Butor" [pp.139-159]. L'ouvrage 6 810 000 litres d'eau par seconde. Étude stéréophonique (aussi connu sous le titre de sa traduction anglaise, Niagara) de l'écrivain d'avant-garde français Michel Butor, publié en 1965, est ici étudié dans une perspective à la fois inspirée par la sémiotique du discours, la linguistique de l'énonciation et la pragmatique. L'analyse textuelle, fondamentalement structuraliste, porte plus spécifiquement sur les nombreux énoncés métadiscursifs dont est composé l'ouvrage et qui sollicitent le positionnement du corps du récepteur pour orienter, par l'intermédiaire d'un véritable jeu interprétatif, le sens et le système axiologique de l'ensemble. Nous affirmons que le régime énonciatif de l'ouvrage relève de la notion d'hétérotopie telle qu'elle est définie par le postmodernisme et qu'il ouvre à la relation complexe, pour ne pas dire paradoxale, qu'entretient tout texte avec son contexte." (Fabula.org).
Giraud, Albert :
Poète belge (1860-1929), auteur du texte original du Pierrot lunaire de Schönberg.
"Interventions pour le Pierrot lunaire à la mémoire d'Albert Giraud", dans Pierrot lunaire, 1982, Librairie Pierrot lunaire, Chambéry, 1982, pp.17-19. Cette publication comprend le texte des 21 strophes d'Albert Giraud, celui de Michel Butor, un autre de Michel Launay et deux illustrations, l'une d'André Villers et l'autre de Pierre Leloup. Autre publication la même année :
- Interventions pour le Pierrot lunaire, décoré au pochoir par Pierre Leloup, tiré à 24 exemplaires. De la même année également, Michel Sicardet Claire Simonin signalent une autre édition avec Pierre Leloup, Chantal Villers et André Villers : "Interventions pour le Pierrot lunaire, A la mémoire d'Albert Giraud, 7 gravures de Pierre Leloup, 2 collages de Chantal Villers, 2 photographies d'André Villers, Nice, Chambéry et Mougins, 1982; 45 ex." (MS). Reprise :
- "Intervention pour le Pierrot lunaire", pour Jacques Guyonnet,Liminaires et préliminaires, 1982. Texte repris également dans :
- Exprès, 1983, pp.119-121.
- Voir aussi Ballade du Rond-Point, 1997.
Giraud, Brigitte :
- # "Le matin à Lucinges" (pour Brigitte Giraud), dans Intimités, 1997. Texte repris dans :
- Alpes, 1998, pp.148-151. Et dans :
- L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.113-117.
* Poème qu'on peut lire sur le site personnel de l'auteur.
Giraud, Chantal :
- Au saut du lit,  Index éditions, 2016 (CDE). 21 exemplaires, plus 1 pour la BnF et 1 pour la collection LP.
- Dallage, Leuwers éditeur, 2016 (CDE). Voir aussi Youl, 2015.
- Halo (sic), Leuwers éditeur, 2016 (CDE). Voir aussi Youl, 2016.
- Refuge dans la neige, Leuwers éditeur, 2016 (CDE).
Rotation montagnarde, Index éditions, 2016 (CDE). Daniel Leuwers précise au sujet de ce livre : "ROTATION UN  LIVRE  D'EXCEPTION / par  Daniel Leuwers / Rotation : un texte de Michel Butor avec des peintures de Chantal Giraud, dans une typographie de Laurent Né. / Tous ces ingrédients devaient concourir à la fabrication d'un nouvel ouvrage voué à rejoindre la vaste bibliographie du célèbre écrivain. Or, les choses ne se sont pas passées ainsi, et ce livre obéit à un destin singulier qui le rend exceptionnel. / Résumons : Michel Butor écrit un poème qui égrène malicieusement le cycle des mois et des saisons. Il confie son texte au typographe Laurent Né qui décide de le mettre en pages. Laurent Né apporte le travail accompli à Butor qui, dans son bureau de Lucinges, en juin 2016, signe au colophon les 13 exemplaires. Il signe dans le même temps les exemplaires d'un autre petit livre où il a été accompagné par Chantal Giraud. / A son tour, Chantal Giraud, à Manosque, accompagne de peintures tournantes et enveloppantes la Rotation de Butor. L'artiste a déjà eu en 1984 des contacts avec Michel Butor par l'entremise de Patrice Pouperon qui anime les éditions de La Garonne. / Mais une fois le livre terminé, un épineux problème se pose. Michel Butor n'a pas eu ni pris le temps de relire les épreuves typographiques, et Chantal Giraud s'est jeté avec enthousiasme dans sa partition sans faire attention aux détails du texte. Or quelques erreurs typographiques émaillent le bel ouvrage. Que faire ? Faut-il considérer ce livre comme mort-né ? Non : chacun décide d'assumer ses responsabilités après que Michel Butor a malheureusement disparu à la fin du mois d'août 2016. / Les erreurs typographiques ne chercheront donc nullement à se dérober mais seront, bien au contraire, clairement corrigées à l'encre rouge selon la tradition des vieux maîtres (c'est Philippe Moreau qui s'acquitte de cette tache ingrate et ajoute sa signature au colophon). / En l'absence de tout artifice ou maquillage factice, le rouge des corrections devient une source de peinture complémentaire et une façon de souligner la rotation qui meut souvent l'écriture dans ses accidents les plus insignifiants -qui deviennent, de la sorte, signifiants. / Le texte de Butor parle, au chapitre « Septembre », de « délices inattendus » à l'endroit même où un glissement typographique a été corrigé à la fine encre rouge. L'écrivain s'en serait certainement amusé, lui qui, au chapitre « Mars », nous offre des vers qui semblent condenser le destin de ce livre promis à l'exceptionnel : « on apprend l'alphabet des cimes / en cherchant le moyen d'aller / de l'autre côté de la barre / découvrir les versants intacts. » / Les œuvres les plus intactes ne sont-elles pas celles que l'on a caressées avec le plus grand tact ?"
Requête, trois exemplaires, 2016 (voir à ce sujet le site de l'artiste).
Dissymétrie, Leuwers éditeur, 2016 (CDE).
Giraud, Roland :
Conservateur en chef à la Bibliothèque de Nice. Aujourd'hui à la retraite.
- "Michel Butor et moi", Michel Butor à Nice, 2004, pp;55-56
Giraudo, Lucien (et Nicole, pour Le Pont des Arts) :
Né à Toulon en 1957, il est professeur de Lettres. On pourra lire un article le concernant dans Wikipédia. Voir aussi Le Pont des Arts éditeur.
- # "Michel Butor parle de Jules Verne", propos recueillis par Lucien Giraudo, Nouvelle Revue Pédagogique, n°2, octobre 1991, pp.15-18.
- La Modification de Michel Butor, Nathan, coll. Balises, 1992.
- L'Emploi du temps, Michel Butor, Nathan, coll. Balises, 1995.
- "Le miroitement en dessous", Rémanences, n°6, avril 1996, p.103. L'auteur y évoque sa rencontre avec Butor "Aux Antipodes".
Pour tourner la page, Actes Sud, 1997. Magazine à deux voix rédigé sous la direction de Lucien Giraudo. "Pour Hubert Nyssen". Précédé d'un avant-propos de Lucien Giraudo, l'ouvrage est constitué de neuf entretiens datés d'août 1996.
- "Michel Butor y la invencion critica", Michel Butor. Escrituras, una pasion por la invencion estética, Revista Anthropos, n°178-179, mayo-agosto 1998, pp.164-169 (numéro spécial Butor entièrement en espagnol).
Petite histoire de la littérature française, entretiens de Michel Butor avec Lucien Giraudo, (6 heures d'entretiens sur vidéocassette ou DVD), réalisation Jean-Lou Steinmann, Médiatéria, 1, chemin de Poussy, 1214 Vernier-Genève, Suisse, 2000. E-mail : jls@mediateria.com. Compte rendu d'Isabelle Martin. Voir aussi Bastien Moeckli. Voir infra 2008.
Michel Butor et seslivres-objets, avec Michel Butor et Lucien Giraudo, (52 minutes) réalisation Jean-Lou Steinmann, contact : KTFM-Feijoo, 4 ruelle des Templiers, CH 1207 Genève, 2002. E-mail : jls@mediateria.com. "Michel Butor et ses livres-objets nous fait découvrir quelques-uns de ces livres-objets insolites, véritables œuvres d’art, qu’affectionne tant l’auteur de Mobiledepuis le début des années 60. Remarquablement filmées, nous voyons défiler des œuvres en collaboration avec douze artistes : James Guitet, Jean-Luc Parant, Pierre Leloup, Bertrand Dorny, Georges Badin, Jacques Monory,Jacques Clerc, Ania Staritsky, Martin Miguel, Joël Leick, Julius Baltazar et Luc Joly, œuvres qui s’étalent sur une période de plus d’un quart de siècle, en même temps que nous poursuivons la lecture de l’une d’entre elles, Territoire, véritable plongée dans les profondeurs du Livre au sens le plus noble du terme. Non pas le Livre au sens de Mallarmé, mais le Livre dans toute sa diversité, ses capacités de métamorphoses multiples et son pouvoir du nous surprendre sans cesse." Voir infra 2008. Voir aussi un extrait à l'une des adresses suivantes : http://www.youtube.com/watch?v=8yPSFJFf7VAou http://www.viddler.com/explore/kultreport/videos/1/
- Oeuvres d'art et Collaboration chez Michel Butor, thèse de doctorat dirigée par Mireille Calle-Gruber et brillamment soutenue le 19 mai 2003 à l'université de Paris VIII en présence de Michel Butor lui-même. L'auteur a bien voulu nous la présenter * ici-même. Qu'il en soit remercié.
- "Rencontre avec Michel Butor", Michel Butor à Nice, 2004, pp.59-63.
Michel Butor, le dialogue avec les arts, Presses Universitaires du Septentrion, 2006. Livre tiré de la thèse précédente. Compte rendu d'Isabelle Roussel-Gillet, 2010.
- Intervenant au colloque Michel Butor : Déménagements de la littérature, 2006. Voir infra.
- Commissaire des trois expositions d'octobre-décembre 2006 à Dreux, Maintenon et Chartres.
- Voir # La Fleur de Dédale, 2006.
- "Michel Butor et la collaboration artistique", Europe/Michel Butor, n°943-944, novembre-décembre 2007, pp.187-197.
Petite histoire de la littérature française, un coffret Livre/CD/DVD, éditions Carnets Nord, 2008. Ce coffret comprend 6 CD d’entretiens de Michel Butor avec Lucien Giraudo sur la littérature française du Moyen Age au XXème siècle, un DVD comprenant deux films (réalisation Jean-Lou Steinmann) : Michel Butor et ses livres-objets et Sur le livre et une Anthologie de la littérature française (présentation de Lucien Giraudo) par Michel Butor. Voir aussi supra 2000 et 2002. Comptes rendus de François Busnel, Eléonore Sulser et Henri Desoubeaux. Par ailleurs cet ouvrage a reçu le "Grand Prix" de l'académie Charles Cros dans la catégorie "Parole enregistrée et documents sonores". Signalons également que Michel Butor a été l'invité de Jean-Luc Hees dans l'émission "Hees bien raisonnable ?" sur Radio Classique le mercredi 18 juin 2008 à 18h pour présenter cet ouvrage.
- "Michel Butor et les oeuvres d'art en collaboration", Michel Butor. Déménagements de la littérature, 2008, pp.235-240.
- Participe à la journée d'étude sur Michel Butor dans le cadre de l'exposition L'art entre les lignes, livres d'artistes et explorations de Michel Butor à Saint-Omer le 7 mai 2011. L'auteur a bien voulu nous offrir ici même le texte de son intervention intitulée * "Une collaboration emblématique : Michel Butor et Pierre Leloup", pour Mylène Besson. Qu'il en soit vivement remercié. Voir également à ce sujet infra 2012.
- "Une collaboration artistique : Michel Butor / Georges Badin" (voir sur le site de ce dernier la rubrique "Textes"), intervention au colloque des 21-23 septembre 2011 à Heidelberg (Allemagne). Colloque organisé par Christoph Weiand. Voir Christof Weiand, Les graphies du regard / Die Graphien des Blicks - Michel Butor und die Künste, Universitätsverlag, WINTER, Heidelberg, 2013, p.73 et sv.
- "Une collaboration emblématique : Michel Butor et Pierre Leloup", dans Pierre Leloup et les poètes, Centre du Livre d'artistes (CDLA), 2012.
- Voir Le livre en mouvement, 2013.
"Esthétique et poésie dans les livres en collaboration entre Bertrand Dorny et Michel Butor : le livre en mouvement", intervention au cours de la journée d'étude "Michel Butor et les livres d'artistes. Questions de lecture" à l'Université de Berne, le 10 mai 2013.
- "Parcourir le monde en compagnie de Michel Butor et Julius Baltazar", intervention au colloque Michel Butor ou l'écriture polytechnicienne à la Fondation Del Duca les 13 et 14 décembre 2013.
- Voir L'Archipel Baltazar, 2014.
105 oeuvres décisives de la peinture occidentale montrées par Michel Butor, pour et avec Lucien Giraudo, Flammarion, 2015. Comptes rendus dans La Voix du Nord (www.lavoixdunord.fr), le 19 novembre 2015 et dans "ledevoir.com" du 12 décembre 2015 par Danielle Laurin : "Les descriptions sont précises, mais pas pointues à outrance, surtout pas pompeuses. L’écriture est simple, fluide. L’attitude est humble, loin de tout jugement péremptoire, ce qui n’exclut pas l’érudition manifeste..../ De fait, on est loin des notations froides pour érudits avertis, souvent associées à ce genre d’ouvrage. Davantage l’impression d’un dialogue entre les oeuvres et l’écrivain. Un dialogue ouvert qui laisse la place au « regardeur »." Autres comptes rendus : dans la Tribune de Genève le 13 janvier 2016 (http://www.tdg.ch/culture/livresmichel-butor-lit-105-peintures-art-occidental/story/24918717), de Gilbert Salem et Livres Hebdo, de Jean-Claude Perrier. Voir aussi infra 2016.
A l'occasion des quatre-vingt-dix ans de Michel Butor, Lucien Giraudo organise un cahier Butor intitulé "Longévité" dans le n°1049-1050 de septembre-octobre 2016 de la revue Europe. On peut y lire pp.255 et sv : Lucien Giraudo, "En traversant les frontières avec Michel Butor"; pp.258 et sv, le poème "Longévité", pour Nicole Giraudo, de Michel Butor; pp.263 et sv, Jean-Marie Le Clézio, "Une maison, pour voir passer le temps"; pp. 270 et sv, Bernard Noël, "Un poème du Je et du Tu"; p. 273, John Keats, "Pourquoi ai-je ri ce soir ?"; pp. 274 et sv, Giacomo Leopardi, "Chant nocturne d'un berger nomade d'Asie"; pp. 279 et sv, Vahé Godel, "'Dürftige Zeit'"; pp. 283 et sv, Jean Roudaut, "Les prisons et le regard"; pp. 288 et sv, Frédéric-Yves Jeannet, "Deuxième lettre anthume" et pp.292-293, Michel Butor, "Miquel Barcelo, la bibliothèque".
- Voir aussi "La Grande table d'été" sur France Culture du 25 août 2016 qui rend hommage à Michel Butor après sa récente disparition.
"Mobile, un mode d’emploi", contribution de Lucien Giraudo au dossier d'hommage à Michel Butor que Florence Trocmé a publié sur son site Poezibao, de novembre 2016 à janvier 2017.
- "Une histoire de l'oeil. À propos de 105 œuvres décisives  de la peinture occidentale montrées par Michel Butor", Dix-huit Lustres, hommages à Michel Butor, sous la direction d’Amir Biglari et Henri Desoubeaux, Classiques Garnier éditions, 2016, pp.95-107. Voir supra.
* Sur le site personnel de l'auteur on peut lire : # "La fleur de Dédale", pour Lucien Giraudo et Patrice Pouperon.
Giudicelli, Jérôme :
Né en 1971 à Boulogne, il est professeur de Lettres modernes.
- Espace et écriture dans l'oeuvre de Michel Butor : 1954-1963, "Jérôme Giudicelli. Description : 90 p. ; 30 cm. Mémoire de maîtrise : Lettr. : Paris 4 : 1992" (CBN). Voir suivant :
- "Michel Butor en el espacio contemporaneo (1954-1963: Passage de Milan, L'Emploi du temps, La Modification, Mobile, Réseau aérien, Description de San Marco)", Michel Butor. Escrituras, una pasion por la invencion estética,Revista Anthropos, n°178-179, mayo-agosto 1998, pp.81-96 (numéro spécial Butor entièrement en espagnol).
Giusta, Martina :
- "La Modification : un voyage initiatique ou de la mémoire", texte en italien (2016 ?) lisible en ligne sur http://www.academia.edu/.
Glacet, Aymeric :
- Compte rendu de Michel Butor : rencontre avec Roger-Michel Allemand dans Dalhousie French Studies, n° 90, Summer 2010, pp. 173-174.
- "Butor et autres noms d’oiseaux", intervention au colloque "L'univers Butor" de Belo Horizonte, 2011. Intervention reprise dans :
- Universo Butor, 2012.
Gladys :
Photographe.
- Genève, un guide intime, 1986.
Gleize, Joëlle :
- Honoré de Balzac, bilan critique, Armand Colin, 2005 (Nathan, 1994), pp.29-31.
Gleizes, Delphine :
- "Entretien avec Michel Butor", recueilli par Delphine Gleizes à Lucinges, le mercredi 8 mai 2002, Le Croquant, n°34, 2002, pp.126-137. Entretien portant essentiellement sur Victor Hugo.
Glissant, Edouard :
- Edouant Glissant et Michel Butor : "Ecritures du monde", rencontre le mercredi 18 mars 2009 à l'Université de Genève (http://www.maisondelalitterature.ch/glissant/glissantbutor.php?egmb=1).
Gloyne, Jill :
- "The Integrated Quest : Its Structure and Role inL’Emploi du temps", Australian Journal of French Studies, 1985, vol. 22, n°3, ppp.307-320 (JHD).
- "The Use of "Temps" in L’Emploi du temps : A Study in Transformation’, Essays in French Literature, vol. 22, 1985, pp.71-83 (JHD).
Glück, Michaël :
- Bissextile, 122 tercets heptasyllabiques pour saluer Michel Butor "de Michaël Glück, 13 livres peints avec 13 peintures [d'Anne Slacik] sur vélin d'arches 250 gr, couverture peinte dans un emboitage réalisé par Claude Adelaïde Bremond pour Les Cahiers du Museur, 2014".
Gobenceaux, Nathanaël :
- Auteur d'un projet de recherche sous la direction de Jean-Louis Tissier : "La portée géographique de l'oeuvre de Michel Butor" en 2006.
- "Quelques éclaircissements sur la relation de Michel Butor à la géographie. Entretien avec Michel Butor", Cybergeo, revue européenne de géographie, E-Topique, mis en ligne le 12 septembre 2007, modifié le 21 janvier 2008 (URL : http://www.cybergeo.eu/index9952.html).
 - "Les références culturelles européennes : des écrivains répondent", réponse à une enquête (2007) de Nathanaël Gobenceaux sur le site Culture a confine à l'adresse suivante :
http://www.cultureaconfine.org/web/content/index.php?action=read_cnt&id_m=3093&id_cnt=3393
- "Habiter / Voyager / Regarder. Vracs d’entretiens avec Michel Butor" (propos recueillis par Nathanaël Gobenceaux [2007]) à l'adresse suivante : http://www.cultureaconfine.org/web/content/index.php?action=read_cnt&id_m=3093&id_cnt=3436
- "Les graphies des géo-graphes ou Michel Butor et Marc Jurt en cartographes", texte paru dans le catalogue d'une exposition qui s'est tenue à Genèvefin septembre 2009.
-Gobin, Pierre :
- "Matière de rêves et dématérialisation du réel de la veille", La Création selon Michel Butor, 1991, pp.69-83.
Godar, Michele Catherine :
- La Métamorphose de la métamorphose chez Franz Kafka, Michel Butor et Gabriel Garcia Marquez, "(french text) / Pays : Etats-Unis. Editeur(s) : Anne Arbor : University Microfilms International, 1995" (Sudoc).
Godard, Maxime :
Photographe, il est né en 1949 à Châlons-sur-Marne. Vit à Paris et Villanova di Bagnacavallo, Ravenna (Italie). En 1972 il épouse Graziella Borghesi avec laquelle il crée les éditions Gnêzi d'Marèla. Sa rencontre avec Butor date de 1983.
Une cuillerée de texte, avec 5 photographies de Maxime Godard, éditions Gnêzi d'Marèla, 1985. Ouvrage tiré à 500 exemplaires. Texte repris dans Patience, 1991. Voir infra. Voir également Pierre-Alain Ferrazzini.
- L'Atelier de Man Ray, 12 photographies de Maxime Godard, texte de Michel Butor. Tirage des photographies Graziella Borghesi. Editions Gnêzi d'Marèla, 1985, Nice et Paris, 22cm x 24 cm. Tiré à 63 exemplaires sur papier Arches. Etui de Duval (MG). Texte repris dans :
- Nota Bene, n°17-18-19, automne 1986, pp.477-488 où il est daté de "Nice, le 3 juin 1985" et où il fait partie d'un dossier intitulé "Au jour le jour"; réédité en 1987, repris à nouveau dans Au jour le jour, 1989 et réédité une nouvelle fois, mais augmenté de textes et photographies, en 2005, et enfin dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.1129-1135. Voir infra.
Banquet des ombres sur le dune, il s'agit d'une photographie 17 x 17 cm avec marges sur papier 34 x 34 cm avec un texte manuscrit de Butor, 1986. Réalisé en 10 exemplaires avec une variante à chaque fois. Repris dans Echanges, 1991. Voir infra.
- Participe à l'expositionMots et merveilles, 1987.
- # L'Atelier de Man Ray, de Michel Butor et Maxime Godard, édition bilingue français-italien, traduzione italiana di Graziella Borghesi, edizioni Essegi, 1987. Réalisé à 2000 exemplaires. Voir supra et infra.
- Une Visite chez Pierre Klossowski le samedi 25 avril 1987, avec 25 photographies de Maxime Godard et des dessins de Pierre Klossowski, éditions de la Différence, coll. L’autre musée/grandes monographies,1987.
-# Apéritif, avec six photographies, éditions Gnêzi d'Marèla, 1987. Ouvrage réalisé en 66 exemplaires sur papier Arches dont six avec manuscrit et une photographie signée. Texte repris dans Avant-goût IV, 1992, dans Transit, 1992, dans Cahiers intempestifs, 1994 et Anthologie nomade, 2004. Voir infra.
Pousses de printemps, 6 photographies de Maxime Godard, texte de Michel Butor,éditions Gnêzi d'Marèla, 1987, 17p. ; 13 x 16 cm. Réalisé en 65 exemplaires (MG et PL). Repris dans Zone franche, 1989, Echanges, 1991 et A la frontière, 1996. Voir infra.
Solitudes, 15 photographies de Maxime Godard, texte de Michel Butor, Saint-Denis et Gaillard, 1987. Réalisé en 10 exemplaires manuscrits sur papier Arches. Etui de Duval (MG). Repris dans Zone franche, 1989,Echanges, 1991 et A la frontière, 1996. Voir infra.
- Reprise de "L'atelier de Man Ray" dans Au jour le jour, 1989, pp.46-53.
- Michel Sicard signale également : "Michel Sicard - Maxime Godard, Michel Butor à La Palette, Paris et Saint-Denis, 1989, texte inédit manuscrit de Michel Sicard, photo de Maxime Godard, 31,5 x 23,8 cm, 20 exemplaires".
- La Chanson de Saint-Nicolas : mise au goût de Pierre Klossowski, portrait et dessins de Pierre Klossowski photographiés par Maxime Godard, texte de Michel Butor, 1990. Réalisé en 7 exemplaires manuscrits sur Arches. Etui (MG).
L'Ange de Ravenne, un portrait de Graziella Borghesi par Maxime Godard, poème de Michel Butor, Saint-Denis, éditions Gnêzi d'Marèla, 1990. Réalisé en 60 exemplaires sur Arches (MG et PL). Texte repris dans A la frontière, 1991 et 1996, p.95, dans En marge, 1992 et dans Au rendez-vous des amis, 2003. Voir aussi infra 11/2003.
- "Banquet des ombres sur la dune", "Solitudes" et "Pousses de printemps", pour Maxime Godard, Echanges, carnets 1986, Z'éditions, 1991, pp.126-128. Voir supra. Ce livre reproduit également des photographies de Maxime Godard.
- Dans Collation, 1991, le "cinquième Eventaire" lui est dédié.
- "Une Cuillerée de texte", Patience, disposée pour Robert Davreu, éditions Métailié, 1991, pp.58-59. Voir supra.
Au dos d'une carte postale-photographie de Maxime Godard : "Arrabal - Paris, le 28 février 1991" (éditions Gnêzi d'Marèla) on peut lire le poème "L'opticien d'Argus", pour # Fernando Arrabal. Texte repris dans Nu(e), n°10, [1998], p.14 et dans Au rendez-vous des amis, 2003 (voir infra). Texte et photo dans Michel Butor : un viseur dans ma tête, 2002 (voir infra). Voir à ce sujet le petit film De l'oeil à la plume sur internet avec Maxime Godard, Fernando Arrabal et Michel Butor.
- Après moi la poussière, 1992.
- Avant-goût IV, 1992, "Pour Yves Landrein, avec Bertrand Dorny, Maxime Godard, etc." Le texte "Apéritif" y est repris avant de l'être une nouvelle fois dans :
- Transit, 1992 et Anthologie nomade, 2004 (voir infra).
- Per Gnêzi d'Marèla, 1993.
"Caravelles baveuses", pour Maxime Godard, Recueil, n°27, mai 1993, dans un dossier intitulé "Poésie au jour le jour", pp.5-17.
- Souvenir de la Villetertre, 10 photographies de Maxime Godard, texte de Michel Butor, Saint-Denis et Lucinges, 1993-1994. Ouvrage tiré à 13 exemplaires sur papier Arches (MG et PL). Texte repris dans : Présages, n°1, septembre 1994. Voir aussi infra Ici et là, 1997, 2003 et 2005.
- # Colonnes, 1994 et infra 1997.
- Suite gastéropode, 1995.
- Jean Roudaut, "Portrait de l'artiste en Michel Butor (sur des photographies de Maxime Godard)", Rémanences, n°6, avril 1996, pp.215-219. Numéro de revue qui comporte lui-même dix photographies de Butor par Maxime Godard.
- Portrait de l'artiste en salopette, 1996.
- Una piccola arca sull'Adriatico straripato (Une petite arche sur l'Adriatique débordée), 10 photographies de Maxime Godard, textes de Michel Butor; édition bilingue français-italien, traduction de Graziella Borghesi, éditions Danilo Montanari, 1996 (MG et PL). Le texte contient dix quatrains intitulés successivement : "Le photographe au miroir" (publié également en carte postale), "Les vaches marines", "Les pigeons effervescents", "Le chat tendu" (publié également en carte postale), "Le cochon inquiet" (publié également en carte postale), "Le cochon en fleur", "Le canard et le chien", "La jument à revers", "Les colombes exploratrices" et "Le librettiste à la portière" avec en outre, dans le texte donné au bas de cet article, seize autres quatrains consacrés au cochon. Voir infra.
"Souvenir de la Villetertre", pour Maxime Godard, "(Colonnes)", pour Bertrand Dorny et Maxime Godard, # "(La porte dans le feuillage)", pour Maxime Godard, Ici et là, 1997, pp.114-119. Voir supra. "La porte dans le feuillage" est repris également dans La Page blanche, 2002.
- Participe à l'exposition Treize artistes avec Michel Butor qui s'est tenue à Thonon-les-Bains du 4 octobre au 2 novembre 1997.
- #"Du tac au tac", pour Maxime Godard, Nu(e), n°10, [1998], p.24. Voir infra 2003, 2004 et 2012.
- 22 artistes avec Michel Butor, catalogue de l'exposition présentée à la Médiathèque Louis Aragon du Mans du 15 septembre au 24 octobre 1998, pp.26-27. Accompagnant un texte et une photographie de Godard, on peut y lire le poème "Une coquille pour Guillevic - in memoriam".
- L'Oiseau vigneron, 1999.
Groins choisis, "2 photographies de Maxime Godard, 2 dessins de Graziella Borghesi, 3 poèmes de Michel Butor, 1999. Ouvrage réalisé en photocopies laser contrecollées sur papier Arches. 30 exemplaires signés par les auteurs, Lucinges, Dozza, Villanova di Bagnacavallo, 1999." (MG).
- Les Fantômes de Laon, éditions Dumerchez, 1999, avec 22 photographies de Maxime Godard. "Pour Marie-Jo et Graziella". Repris dans le volume IX des Oeuvres complètes, 2009. "Il a été tiré de cet ouvrage : quarante-quatre exemplaires sur Yearling répartis comme suit : trente-deux exemplaires numérotés de 1 à 32 chacun accompagné d'une photo originale de Maxime Godard tirée par lui-même et d'un manuscrit de Michel Butor, douze exemplaires hors commerce numérotés de I à XII, contenant une planche numérotée avec photo et manuscrit, destinés aux collaborateurs et mille exemplaires sur Rives Tradition." Sur Laon voir aussi Gilles Ehrmann et Locus Lucis ainsi que l'exposition Laon qui passe, 2016.
- Participe à l'exposition 28 Artistes avec Michel Butor qui a eu lieu à la Cité des artistes du Fort du Bruissin à Francheville du 10 septembre au 7 novembre 1999.
L'Escalier d'antan, 3 photographies de Maxime Godard, texte de Michel Butor, 1999. Réalisé en 8 exemplaires manuscrits sur papier Arches (MG et PL). Texte repris dans Octogénaire, 2006, pp.165-166.
- Participe à l'exposition 32 artistes avec Michel Butor qui s'est déroulée du 15 septembre au 15 novembre 2000. Le catalogue reproduit "Au seuil de la ruche de survie", photographie de Maxime Godard (portrait de Graziella), texte de Michel Butor.
- # Appel, suite pour un violoncelle en détresse, pour Maxime Godard, avec une photographie de Maxime Godard, éditions Dumerchez , 2000. Voir aussi Dieter Rausch, 2009.
- Participe à l'exposition 37 artistes avec Michel Butor qui s'est déroulée du 21 février au 7 avril 2001 au Musée Savoisien et à la Médiathèque Jean-Jacques Rousseau à Chambéry. Comme précédemment le catalogue reproduit "Au seuil de la ruche de survie", photographie de Maxime Godard (portrait de Graziella), texte de Michel Butor.
- # Caillou sur la tombe de Pierre Klossowski, 2001.
- Participe à l'exposition au Centre Joë Bousquet de Carcassonne. Nombreuses photographies dans le catalogue Michel Butor : Rencontre - Trajectoire, 2001.
- Participe à l'exposition Quarante-trois artistes avec Michel Butor, qui s'est déroulée du 25 janvier au 24 mars 2002 au Conservatoire d'art et d'histoire d'Annecy. Comme précédemment le catalogue reproduit "Au seuil de la ruche de survie", photographie de Maxime Godard (portrait de Graziella), texte de Michel Butor.
- Le Sultan de la soue, "12 pages en accordéon papier Arches. Texte manuscrit de Michel Butor. 4 photographies contrecollées de Maxime Godard. 8 exemplaires numérotés et signés par les auteurs, 2002, 12,5 cm x 16,5 cm" (MG).
- Participe à l'exposition"Michel Butor et ses photographes", 2002. Le catalogue, Michel Butor : un viseur dans ma tête reprend, "L'opticien d'Argus" et "Le cochon jazz" (texte et photo).
- Calendrier 2003, 2002.
- Participe à l'exposition Michel Butor avec 18 artistes qui s'est tenue à Lucinges du 8 au 9 février 2003.
- Voir Michel Butor par Michel Butor, 2003.
- Jardins d'épiphanie, le Petit Poète illustré éditeur, 2003 (CDE). Cette publication (simple feuille A4 pliée en quatre et imprimée recto-verso) tirée à 99 exemplaires est ornée de deux photographies de Maxime Godard et d'un dessin de Michel Butor intitulé "Portrait de l'artiste en grand-père, pour Jacques Réda". Voir aussi Dorny, 1998. Texte repris dans Le Jardin catalan, 2000 et dans L'Horticulteur itinérant, 2004.
- Sommeils d'Afrique, 2003.
- "L'opticien d'Argus" et "Du tac au tac", dans Au rendez-vous des amis, 2003, pp. 9 et 25. Voir supra 1991 et 1998.
Au dos d'une carte postale-photographie de Maxime Godard : "Graziella Borghesi- Paris, 1994" (éditions Gnêzi d'Marèla, 11/2003), on peut lire le poème # "La muse électrique", pour Maxime (traduit en italien par Graziella Borghesi).
- Au dos d'une carte postale-photographie grand format de Maxime Godard : "Graziella Borghesi - Ravenne, août 1987" (éditions Gnêzi d'Marèla, 11/2003), le texte "L'Ange de Ravenne" (voir supra 1990) et sa traduction en italien par G.B. L'en-tête précise : "texte manuscrit de MB, Lucinges, avril 1990 (8 exemplaires signés et numérotés)".
- Au dos d'une carte postale-photographie de Maxime Godard : "Michel Butor et Fanny, Lucinges, 2 XI 1989" (éditions Gnêzi d'Marèla, 11/2003), on peut lire un poème de Jean Roudaut.
- Voir Pierre Klossowski, 2003.
- Voir Allen Ginsberg, 2003.
- Au dos d'une carte postale-photographie "Michel Butor, église de Lavilletertre, 29 III 1992", le texte "Souvenirs de Lavilletertre" (sic), pour Maxime (éditions Gnêzi d'Marèla, 11/2003). Ce texte correspond au numéro 10 de "Souvenir de La Villetertre" repris dans Ici et là (1997) et qui date de 1993-94. Voir supra.
- "Manifestation d'avertissement", photographie de Maxime Godard, texte de MB, éditions Gnêzi d'Marèla, 11/2003, 12 exemplaires. Collection G.B.
Au dos d'une carte postale-photographie grand format de Maxime Godard : "Michel Butor - La Devinière, 19 octobre 1999" (éditions Gnêzi d'Marèla, 11/2003), le texte # "Dans la Touraine souterraine", pour Maxime Godard. Il s'agit d'un poème d'hommage à Rabelais. Voir aussi Michel Butor, 2016.
- "Le regard des pierres" (Arrabal), sur une photographie de Maxime Godard, dans Entre les vagues, 2004. Ce poème a de plus été introduit dans la version des Oeuvres complètes, 2010, de Seize Lustres.
- "Un regard dans l'autre", pour Maxime Godard et Graziella Borghesi, sur le carton d'invitation à l'exposition de Maxime Godard, "D'un ami à l'autre", qui eut lieu à Creil du 16 novembre au 14 décembre 2004. Texte repris dans Lieux d'être, n°50, été 2010, p.90. A Creil qui reçoit également le 18 novembre l'auteur, le photographe et l'éditeur du livre suivant à l'occasion de sa parution (le carton d'invitation à cette rencontre reprend le poème "Du tac au tac", pour Maxime Godard) :
- L'Atelier de Man Ray, Dumerchez, 2005. 23 textes accompagnés de 23 photographies qui reprennent les douze textes et photographies des éditions précédentes. "Il a été tiré de cet ouvrage vingt-trois exemplaires numérotés de 1 à 23 chacun accompagné de l'une des photos originales du livre signée par Maxime Godard et d'un manuscrit de Michel Butor." Voir supra. Textes lisibles sur le site de Raphaël Monticelli où ils ne sont que 22 de même que dans le t.X des Oeuvres complètes et sur le site personnel de l'auteur. Compte rendu du Jean-Paul Gavard-Perret. Voir aussi Arbex-Enrico, 2016.
- Comme dans un bois, l'atelier de Pierre Leloup, texte de Michel Butor, photographies de Maxime Godard, éditions Comp'Act, 2005. Compte rendu du Jean-Paul Gavard-Perret. Voir aussi Dhamany, 2016.
- "A la croisée des chemins", pour Maxime, septain sur le carton d'invitation à l'exposition-rencontre avec les photographes Marie-Jo Butor et Maxime Godard et l'écrivain Michel Butor à l'IME La Baie de Somme à Grand-Laviers, 2005. Voir infra 2012.
- "Souvenir de la Villetertre", pour Maxime Godard, dans Picardie, autoportraits, ouvrage collectif, éditions de la Wéde, 2005, pp.143-148. Voir supra.
- Exposition Maxime Godard : portraits d'artistes et d'écrivains, textes de Michel Butor, du 17 juin au 15 juillet 2005 au cinéma Accattone, 20 rue Cujas, 75005.
- Participe à l'exposition 13 artistes autour de Michel Butor, 2006.
De l'autre côté, éditions Rivières, 2006 (CDE). Voir aussi Sylvère, 2008.
- Sur le ring intérieur, 2006.
- # Opération Marrakech, Cadastre8zéro éditeur, 2006. Et :
- Le livre dans tous ses états, 2007.
L' école des méduses, Borghesi/Godard, Rivières, 2007 (CDE).
Voir aussi La photo, art de la mémoire, 2007-08, où se trouve reproduite la photographie-poème, # "Les compagnons" (Michel Butor et Bernard Plossu, Strasbourg 12/10/2002"), tirée à 9 exemplaires et où sont reproduits également les poèmes "Tanière" et "Hors Piste", pour Maxime Godard (pour le premier et le dernier poèmes voir aussi infra 2012).
"Le cochon conteur" et "Le cochon dormeur", poèmes de Michel Butor sur des photographies de Maxime Godard, La Passe, n°6, avril 2008, pp.68-69.
- Une rose pour ma mère, 2008.
- Sauvetage en mer, 2008.
L'éloignement du prince Icare. Lamentation sur la mort d'Henri Pousseur. I Cnossos, II Malmédy, III Votre Faust, IV Liège, V Harrar, VI Paysages plantétaires, VII Waterloo, VIII L'éloignement, "pour Théa et ses enfants". Photographies de Maxime Godard, Cadastre8zéro éditeur, 2009. Texte lisible également sur le site de Raphaël Monticelli. Voir aussi BBB, 2016, pp.192-193.
- Lieux d’être, n°50, 2010.
"Visée à l'Ecart", pour Maxime Godard / in memoriam Pierre Leloup, carte postale avec un poème inédit de Michel Butor et une photographie de Maxime Godard (la même que celle de la couverture du numéro de revue qui précède). Carte-poème éditée par l'Association pour les 25 ans de la revue Lieux d'être, 2010. Voir aussi infra 2013 et Pierre Leloup et les poètes, 2012.
- Voir Embrassement, 2010.
- Voir aussi Plainte, 2010 et 2011.
- Participe à l'exposition L'Art entre les lignes, 2011.
-"Oh !", pour Maxime et Graziella, poème au dos d'une carte postale photo-collage de Maxime Godard intitulée "Lella et Max", s.d. [2011].
"Pause", pour Maxime Godard, quatrain au dos d'une carte postale, photographie de Maxime Godard représentant Mylène Besson et Michel Butor rue des Bleuets à Saint-Omer le 6 mars 2011.
La Carte perdue, Leuwers éditeur, 2011 (CDE).
- In memoriam Marie-Jo, 2011.
En compagnie de Michel Butor, "exposition mise en images par Maxime Godard", Fort de Mons-en-Baroeul, du 15 au 31 mai 2012. Le carton d'invitation fait apparaître en première page une photogaphie de Maxime Godard : "Michel Butor au Fort de Mons-en-Baroeul, 2011" sur laquelle s'inscrit le poème (quatrain) "Pétrification" (voir aussi Battaglia, 2016). Compte rendu de Cédric Gout. Le catalogue quant à lui contient outre ce poème, le poème "Maxime dans tous ses états", pour Graziella, le texte de Maxime Godard, "En compagnie de Michel Butor" dans lequel il évoque son parcours avec l'écrivain, un petit texte de Bernard Noël, trois autres poèmes de Michel Butor : "Avec Maxime", pour Madeleine Carcano, "Du tac au tac", pour Maxime Godard et "Hors Piste" ainsi que de nombreuses photographie de l'artiste. On peut y voir aussi sur des photographies outre le poème "Pétrification", les poèmes "Par la fêlure", "Les compagnons", "Table entrouverte" et "A la croisée des chemins".
La gardienne de l'Ecart, éditions Gnêzi d'Marèla, 2012 (CDE).
Mylène dans son atelier, éditions Gnêzi d'Marèla, 2012 (CDE).
Relecture, éditions Gnêzi d'Marèla, 2012 (CDE).
- Voir aussi Maxime Godard : "En compagnie de Michel Butor" dans Christof Weiand, Les graphies du regard / Die Graphien des Blicks - Michel Butor und die Künste, Universitätsverlag, WINTER, Heidelberg, 2013, p.221 et sv.
Les Granges, Michel Butor, Maxime Godard, in memoriam Pierre Leloup, pour Anouk, Pablo et Mylène. Il s'agit du livret qui accompagne l'exposition de Maxime Godard En compagnie de Pierre Leloup, photographies accompagnées de textes de Michel Butor et qui s'est déroulée du 5 novembre au 20 décembre 2013 à la cité des arts de Chambéry. On y lit en outre les poèmes "L'encens d'automne", pour Maxime Godard, in memoriam Pierre Leloup, d'une part, et "Le temps à l'oeuvre", in memoriam Pierre Leloup, ainsi que le poème déjà connu "Visée à l'écart" d'autre part.
- Le cochon Pompéî, 2013.
- La vie en rose, 2013.
- La vie en bulles, 2013.
- Famille d'accueil, 2013.
Sauter le mur..., éditions Gnêzi d'Marèla, 2013 (CDE).
Ruines d'avenir, 2014.
- Participe à la journée Butor du samedi 6 février 2016 au Centre Joë Bousquet de Carcasonne à l'occasion de l'exposition L'Atelier Butor.
- "Entretien avec Maxime Godard", Dix-huit Lustres, hommages à Michel Butor, sous la direction d’Amir Biglari et Henri Desoubeaux, Classiques Garnier éditions, 2016, pp.507-514.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "A la croisée des chemins", "Amaryllis", # "Appel, suite pour un violoncelle en détresse", # "L'Atelier de Man Ray", "La bande mouchetée", # "Colonnes", pour Bertrand Dorny et Maxime Godard, # "Comme dans un bois", # "Les compagnons", pour Maxime Godard et Bernard Plossu, # "Dans la Touraine souterraine", # "Du tac au tac", "L'eau pure", "L'esprit des loisirs des oies", # "Les Fantômes de Laon", "L'heure espagnole (Arrabal et Graziella)", "La main amie", # "La muse électrique", # "L'oiseau taste-vin", pour Maxime et Graziella, # "La porte dans le feuillage", "Prélude à l'apéritif d'un faune", # "Le regard des pierres", # "Souvenir de la Villetertre", "Spatule", "Stade terminal" (texte repris dans Octogénaire),# "Le sultan de la soue" et # "Une petite arche sur l'Adriatique débordée", pour Maxime Godard, ainsi que # "Un regard dans l'autre", pour Maxime Godard et Graziella Borghesi.
Godefroy, Adèle :
- "Michel Butor, errances, ou l'horizon photographique du roman", intervention aux rencontres de Carcassonne à l'occasion de l'exposition L'Atelier Butor le 6 février 2016. Reprise dans :
- Dix-huit Lustres, hommages à Michel Butor, sous la direction d’Amir Biglari et Henri Desoubeaux, Classiques Garnier éditions, 2016, pp.193-200.
- "Michel Butor : enseigner à vis(ionn)er juste.", contribution d'Adèle Godefroy au dossier d'hommage à Michel Butor que Florence Trocmé a publié sur son site Poezibao, de novembre 2016 à janvier 2017.
Godel, Armen :
- "Ballade de l'intercesseur", pour Armen Godel, Le Maître de Nô, préface de Michel Butor, Question de, n°78, 1989. Ouvrage réédité chez Albin Michel en 2004 (ballade, pp. 11-13). Ballade-préface déjà reprise dans :
- Le Japon depuis la France, 1995.
Godel, Vahé :
Ecrivain, professeur émérite de l'Universtié de Genève. Auteur de deux articles sur Butor, d'un entretien autour de Michaux et de deux petits textes "pour Michel Butor".
- "Le 'miroir à mémoire' de Michel Butor", Critique, n°360, mai 1977, pp.531-533. Compte rendu de Second sous-sol. "Le déploiement de ce fascinant 'miroir à mémoire' atteste que le rêve, quand il fait corps avec les mots, constitue la quatrième dimension du récit. Inlassable, insatiable 'plongeur littéraire', Butor décrit, raconte une merveilleuse descente en enfer. ... Il n'est pas exagéré de parler d'écriture totale".
- "(C)ouverture", pour Michel B., Impasses, n°13-14, juin 1979, pp.113-114. Petit texte poétique à propos de Boomerang.
"Petit rêve du lac", pour Vahé Godel, avant-dire de Michel Butor au livre de Vahé Godel, Du même désert à la même nuit, Jacques Antoine éditeur, 1978, pp.7-9.
- Voir Madeleine Santchi, 1983.
- "Gong et ouate", Magazine littéraire, n°220, juin 1985, pp.16-20, dialogue à quatre voix autour de Michaux avec Michel Butor, Jean-Charles Gateau, Vahé Godel et Jean Starobinski. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V. III, pp.187-195.
- "Michel Butor tel qu'en lui-même", Courrier du centre international d'études poétiques, n°167, juillet-septembre 1985, pp.37-41. Un texte d'hommage à l'ami, à la fois poétique et critique dont je citerai le passage suivant : "Kafka, en 1913, déclare que son unique désir, son unique vocation est la littérature : "Je ne suis que littérature, écrit-il, et je ne peux ni ne veux être rien d'autre." C'est ce que Butor ne cesse de dire et d'attester lui-même, dans son comportement social autant que dans son oeuvre, par sa manière d'être non moins que par ses livres. Mais chez Kafka, la vie quotidienne et l'engagement littéraire sont en perpétuel conflit, alors que chez butor, au contraire, il semble que la littérature et le monde font toujours bon ménage : l'écriture rend l'atmosphère respirable et salubre, les mots purifient l'espace et désarment le temps - affaire d'hygiène; la parole rétablit la liaison, la voix rouvre la voie - toutes les voies, toutes les issues; la langue délie toutes les langues."
- "La cuisine des Muses", pour Michel Butor, Rémanences, n°6, avril 1996, pp.49-51.
- Intervenant au colloque Michel Butor : Déménagements de la littérature, 2006. Voir suivant :
- "Entre deux", Michel Butor. Déménagements de la littérature, 2008, pp.105-106.
- Voir Stéphanie Cudré-Mauroux, 2013.
- "Ici/ailleurs, Entre deux", dans Des expériences du livre, 2015, pp.68-72.
- "'Dürftige Zeit'", voir Europe, 2016
Godet, Bernadette :
- "Y a-t-il une crise de l'intelligence ?", Arts, n°892, 28 novembre-4 décembre 1962, p.18 et n°893, 5-11 décembre 1962, pp.18-19, entretien avec Bernadette Godet. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V. I, pp.210-211.
Godin, Georges :
- Intervenant au Colloque de Cerisy/Butor, 1974.
- "Portrait du Butor en jeune étudiant et esquisse d'un encadrement pédagogique", Métaphores, n°1, avril 1980, pp.59-92.
- Discours pédagogique et discours littéraire chez Michel Butor, "thèse de 3e cycle sous la direction de Jean Levaillant : LITTERATURE FRANCAISE : Paris 8 : 1981" (Sudoc).
- "Intervalle ou le livre cahier d'écriture", Etudes françaises, T.18, n°2, automne 1982, pp.69-87. Dans cet article qui s'intéresse essentiellement à la "pédagogie butorienne", l'auteur fait de Butor un disciple de Célestin Freinet : "Sans s'en douter, peut-être - Butor n'a fréquenté ni l'école ni la pensée de Freinet  - l'auteur d'Intervalle se situe dès les premières pages sur la même longueur d'onde que l'instituteur de Vence." Il nous fait part par ailleurs de son expérience (la sienne et celle de l'auteur) du cours de creative writing qui eut lieu à Nice au début des années soixante-dix et qui fut un échec : "La bonne volonté de Michel Butor ne pouvait guère faire mieux en ce domaine que les efforts du narrateur Pierre Vernier, lequel s'était vite rendu compte que la collaboration entre lui et son neveu se ferait nécessairement en marge ( à la fois dedans et dehors) de la salle de classe, car l'écriture véritable ne peut être qu'une activité subversive. Nous avons dû nous aussi, le professeur et ses étudiants niçois, faire face à des difficultés 'liées aux contradictions mêmes de cette société' que nous avons constituée durant cette année universitaire; nous avons dû nous aussi avouer en fin de compte notre échec face aux Institutions." Reprise :
- "Intervalle ou le livre cahier d'écriture", Métaphores, n°8, 1983, pp.111-135.
Michel Butor, pédagogie et littérature, éditions Hurtubise, 1987. L'ouvrage est précédé d'une lettre de Butor à l'auteur intitulée "Fenêtres sur notre passage intérieur" où il évoque les textes publiés dans Fenêtres sur le passage intérieur. Il se termine sur une importante bibliographie.
- Par le menu, 1988.
Goes, Van der (Hugo) :
Peintre flamand (1440-1482). Le Triptyque Portinari, une huile sur bois de grand format, dont le panneau central représente l’Adoration des bergers et dont il est question ici, est conservé à la Galerie des Offices à Florence.
- "Mélancolie flamande", "par Michel Butor, FMR, n°30, du 1er février 1991, pp.17-28. Résumé : Mysticisme et réalisme, perspectives profanées et couleurs oniriques, fleurs symboliques et sandales dépareillées, anges aux ailes de paon.....Tels sont les éléments qui constituent le "Triptyque Portinari" de Hugo Van Der Goes" (CBN). Voir suivant :
- "Dialogue avec Hugo Van der Goes sur l'Adoration des bergers", pour Anne Carion. Ce texte est lisible sur le site www.imageimaginaire.com (rubriques : commenter) [2003] et il est également repris dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.714-720.
Goethe, Johann Wolfgang von :
- "Impressions diaboliques accompagnées de dix-sept lithographies imaginaires pour le second Faust", dans Goethe, Faust, illustrations d'Eugène Delacroix, traduction de Gérard de Nerval, Diane de Selliers éditeur, 1997, pp.275-289. L'ensemble a été réédité en 2011 chez le même éditeur dans la collection "La petite collection". Texte repris dans :
- Texturas, (pour Diane de Selliers) n°11, 2001, pp.17-34 et dans :
- Dix-sept illustrations pour le second Faust, 2001. Et enfin dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.759-779. Voir aussi Albo Helm, 2008.
* Sur le site pesonnel de l'auteur, on peut lire # "Chant des esprits sur les eaux", adapté de Goethe et # "Le roi des aulnes (Goethe)", pour Inge Kresser.
Goffaux, Pascal :
- Voir Philippe Favier.
Goldenstein, Jean-Pierre :
- Compte rendu de Michel Butor : Déménagements de la littérature, dans Le Français dans le monde, n°360, novembre-décembre 2008, p.74.
Goldfarb, Shirley :
Peintre, née à Altoona, Pennsylvanie (USA) en 1925, morte à Paris en 1980, Shirley Goldfarb a été la compagne de Gregory Masurovsky.
- "Extrait d'une entrevue, MB-SG", in Shirley Goldfarb, Olbilder (Bern : Klipstein und Kornfeld [12 Januar] 1963), pp.5-6 [Catalogue, dated Paris, 1962] (FSA). Voir infra 1976.
- " Ma chère Shirley ", Mardi-samedi, Le mouvement présent de l'art, n°2, mars 1965, Galerie Paul Facchetti, p.13. Ce texte est repris dans Illustrations III, 1973. Voir infra et suivant :
- "'Lettre-illustration' for a painting by Shirley Goldfarb" in Exposition d'Art Graphique extrait des Petites revues françaises dans la collection de Peter Hoy, Leicester, 1966.
Comme Shirley, dessins de Gregory Masurovsky, poèmes de Michel Butor, Galerie La Hune, 1966. Texte repris dans :
- Illustrations II, 1969, pp. 38, 78, 103, 116, 143, 158, 182 et 224 et dans Obliques/Butor-Masurovsky, 1976. Voir aussi Alina Piechowska, 1978 et infra.
- "Ma chère Shirley", Illustrations III, 1973, p.71. Voir supra.
- "Shirley Goldfarb", extrait d'une entrevue Michel Butor-Shirley Goldfarb datée de 1962 (voir supra), Obliques/Butor-Masurovsky, 1976,  p.72. Extrait suivi de Comme Shirley (dessins de Gregory Masurovsky, textes de Michel Butor), pp.73-82. Voir supra et infra.
Shirley Goldfarb, Gregory Masurovsky : oeuvres récentes, "ÉDITEUR : Paris : La Dérive, [1976]. DESCRIPTION : [2] p. : ports. ; 21 cm. NOTES : "Vernissage le jeudi 23 septembre de 18 h à 20 h; exposition jusqu'au 30 octobre [1976]"--T.p. "Upstairs downstairs / Michel Butor" (BAC). Voir suivants :
- "Diptyque" (Gregory Masurovsky - Shirley Goldfarb), Impasses, n°5-6, février 1977, pp.11-13. Et sous un nouveau titre :
"Diagonale", Envois, 1980, pp.75-76. Le texte de présentation est ainsi rédigé : "Dans leurs petits ateliers près du cimetière Montparnasse, à deux pas du baiser de Brancusi, Gregory Masurovsky et Shirley Goldfarb, Américains non plus à Paris mais de Paris, l'un au premier étage, dessinant à l'encre de Chine sur des feuilles de papier Ingres, l'autre couvrant de peinture d'immenses toiles." Voir précédents.
"La mort du peintre Shirley Goldfarb", Le Monde, 5-6 octobre 1980, p.15.
- "Shirley Goldfarb", Art press, n°45, février 1981, p.36, entretien avec Michel Sicard. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V. III, pp.88-90.
-"Entrevue", dansShirley Goldfarb, texte (en français et en américain) de Shirley Goldfarb et Michel Butor traduit par Marc Jean Masurovsky, Paris art Center, 1981.
"La femme la neige et la mort", à la mémoire de Shirley Goldfarb,Liminaires et préliminaires, 1982. Texte repris dans :
- Exprès, 1983, pp.165-166.
- "Propos dans l'atelier", dans Carnets : Montparnasse : 1971-1980. "Autour de l'inhabituel magnétophone, Michel Sicard avec Shirley Goldfarb et, au début, Michel Butor et Gregory Masurovsky, un après-midi d'été 1979". Quai Voltaire, 1994.
Goldmann, Lucien :
- Georges Lukacs, Brève histoire de la littérature allemande (du XVIIIIe siècle à nos jours), traduit de l'allemand par Lucien Goldmann et Michel Butor, Nagel, coll. Pensées, 1949.
- "J'ai beaucoup de reconnaissance vis-à-vis de Godmann car c'est grâce à lui que j'ai eu un poste de professeur à Genève, en 1956, à l'Ecole internationale. Mais il ne comprenait pas mon travail d'écrivain." (Curriculum vitae, p.40.).
Goldschmidt, Denis :
- "Dialogues sur les villes", L'Architecture d'aujourd'hui, n°153, décembre 1970-janvier 1971, pp.4-7, entretien avec Denis Goldschmidt. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V. II, pp.27-38.
Golffing, Francis :
- Compte rendu de Les Mots dans la peinture, dans Books Abroad/World Literature Today, v.45, n°1, 1971, p.67 (WLT).
Goloboff, Gerardo Mario :
- "Le texte en tant qu'activité : La Modification de Michel Butor, et Rayuela de Julio Cortazar", dans : Communication littéraire et réception (Literary communication and reception), Actes du IXe congrès de l'association internationale de littérature comparée, rédigés par Z. Konstantinovic, M. Naumann et H.R. Jauss, 1980, Innsbruck, pp.247-249.
Gomolla, Stéphanie :
- "Lesbare Architektur und architektonischer Text. Metaphern und deren Überwindung bei Michel Butor", article paru en février 2002 dans la revue en ligne metaphorik (en allemand). Résumé en français : "Le thème de l’architecture joue un rôle très important dans l’œuvre théorique de Michel Butor. Pourtant ce n’est ni la représentation réaliste ni la valeur esthétique de l’architecture qui sont au centre de l’intérêt de Butor, mais il met plutôt l’accent sur des aspects métaphoriques: il applique des métaphores textuelles à l’espace architectonique et inversement, utilise des images architectoniques pour caractériser des textes. Parfois, il quitte le plan de la métaphore en s’essayant à lire des édifices ou des villes comme des textes et en suggérant de construire des textes à trois dimensions."
Gonneville, Marthe :
- "Michel Butor, conférencier et poète", Le Devoir, 7 mars 1981, p.25. Compte rendu d'une conférence de Butor faite au Théâtre Maisonneuve, au Québec, et ayant pour thème "les mots dans la peinture".
- "Poésie et typographie(s)", Études françaises, vol. 18, n° 3, 1982, p. 21-34. "Il s'agit d'une oeuvre [Mobile] tout entière construite, composée plutôt (comme on dit en musique, en peinture et en typographie) pour que l'aspect y prenne le pas sur le contenu (ce qui n'avait pas encore été visé jusque-là : jamais le contenu n'avait expressément servi à mettre le contenant en valeur). Ces textes — je vais probablement dire une énormité — si on les retranscrivait, recopiait en vers «normaux», auraient-ils encore quelque valeur ? Ils sont construits comme sur des pilotis, des platesformes; il y a des niveaux où le texte circule, d'autres où la communication est coupée — des passerelles où un peu de sens arrive à passer — des ponts que plus rien n'approche. Bref, je vois ces textes (surtout ceux d'Illustrations) comme des textes en péril, des textes «flottants» (dirait Lyotard) et l'auteur, au beau milieu, comme un draveur dans ses mots-billots!"
Gontard, Marc :
- "Michel Butor : Mobile" dans Écrire la crise, l'esthétique post-moderne, Presses universitaires de Rennes, 2013 (NY Public Library).
Gontier, Samuel :
- Ma vie au poste, le blog télé de Samuel Gontier, sur http://television.telerama.fr : "Un peu de Michel Butor dans un monde de brutes", publié le 21/11/2014. Cet article parle de la présence de Michel Butor à l'émission de François Busnel "La Grande Librairie" sur France 5 le 20 novembre 2014 à 20h 40 à l'occasion de la sortie de son livre Sous l'écorce vive, Poésie au jour le jour 2008-2009, éditions de Fallois, 2014, avec un avant-propos de Marc Fumaroli. Voir aussi Pierre Béguin : "Pour saluer Michel Butor" à l'adresse suivante : http://blogres.blog.tdg.ch/tag/sous+l%27%C3%A9corce+vive
Gorrillot, Bénédicte :
- Dans l'article qui suit l'auteure signale un "Entretien téléphonique [de MB] avec B. Gorrillot, 26 septembre 2011, transcription inédite" et un autre, dans les "Références", ayant eu lieu à "Nantes : Le Lieu Unique, 25 novembre 2009, diffusion sur France Culture le 14 décembre 2009".
- "Le daimon antique de Michel Butor", intervention au colloque "L'univers Butor" de Belo Horizonte, 2011. Intervention reprise dans :
- Universo Butor, 2012 : "D'Apulée à Butor : Les Incertitudes de Psyché".
- « Esquisse d’une géographie poétique française contemporaine : Butor, Deguy, Prigent, Gleize, Blaine », conférence invitée, Université de Gakushuin, Tokyo, 10 mai 2012.
- « Francis Ponge et Michel Butor : deux poétiques critiques de la liste, conférence invitée dans le cadre du séminaire doctoral sur «Histoire de l’esthétique de la liste », coordonné par le Pr. Thierry Maré, Université de Gakushuin, Tokyo, 24 mai 2012.
Gorrindo, Roger :
Dessinateur de lettres.
- Le Cercle des muses, "Le chêne voyelle, 1996" (CDE). Voir aussi Druet, 1996.
* Texte qu'on peut lire aussi sur le site personnel de l'auteur.
Gosselin, Katerine :
- "Le romanselon Michel Butor" à l'adresse suivante : http://tsar.mcgill.ca/bibliographie/dossier.php?id=Michel_Butor
Gottfried, Marianne Hirsch :
- Voir Hirsch, Marianne.
Gouiffès, Jean-François :
Graveur, il vit en Bretagne.
- #Intimités, Hôtel continental éditions, 1997, 32 pp.; 26 x 16, coll. '373'. "Voici la justification du tirage : Achevé d'imprimer en décembre 1996 par Le Baccon imprimeur à Rosporden cette édition de Intimités de Michel Butor a été tirée à trois cent soixante-treize exemplaires : trente exemplaires sur papier Lanaquarelle numérotés de 1 à 30 comportant une eau-forte de J.-F. Gouiffès, trois cent quarante-trois sur papier Lanagrain, plus quelques exemplaires marqués HC. Contient :
                - # "Rétablissement" (pour Henri Pousseur et Bertrand Dorny),
                - # "Nomade" (pour Henri Pousseur),
                - #"Encore un peu de patience" (pour Henri Pousseur),
                - # "Le matin à Lucinges" (pour Brigitte Giraud),
                - # "Convalescence" (pour Bertrand Dorny),
                - # "Examen de passage" (pour Catherine),
                - # "De quoi demain sera-t-il fait ?" (pour Catherine).
                - # "De proche en loin" (pour Catherine)" (RB). Ce dernier poème n'est pas mentionné dans la table. De plus, l'ensemble de ces poèmes, sauf "Le matin à Lucinges", est repris dans Michel Butor par Michel Butor, 2003.
Goulet, Andréa :
- Trouvé sur Internet : compte rendu du livre de Jean H. Duffy, Signs and Designs : Art and Architecture in the Work of Michel Butor, L'Esprit Créateur, Volume 46, Number 3, Fall 2006, pp. 118-119.
- Trouvé sur Internet : "Malet's Maps and Butor'sBleston: City-Space and Formal Play in the 'roman policier'", L'Esprit créateur, vol. 48, n°2, été 2008, pp. 46-59.
Goumarre, Laurent :
- Voir le Rendez-vous de France Culture du 27 novembre 2012 de Laurent Goumarre à 19h avec Michel Butor et Marc Copland.
Gouriou, Gaëlle :
- Le labyrinthe dans Le Terrier de F. Kafka, L'Aleph de J.-L. Borges et L'Emploi du temps de M. Butor. Mémoire de maîtrise : littérature comparée : Nancy 2 : 1999.
Gout, Cédric :
- "Michel Butor : une exposition pour saisir l'homme qui se cache derrière le poète", dimanche 20.05.2012, La Voix du Nord (édition électronique). Compte rendu de l'exposition Godard-Butor de Mons-en-Baroeul.
- "À Mons-en-Baroeul, sa ville natale, Michel Butor se livre en photos", rencontre avec Cédric Gout, mardi 22.05.2012, La Voix du Nord (édition électronique). Il s'agit d'une variante du "compte rendu" précédent.
Goya, Francisco de :
- # Caprichos, 2008.
- Voir aussi les Goyescas de Granados, par Michel Butor et Jean-François Heisser, 2016.
Goytisolo, Juan :
- "Le rôle de l'écrivain",L'Express,23 juillet 1959, pp.25-27, débat organisé par Carlos Barralavec Michel Butor, Alain Robbe-Grillet, Maurice-Edgar Coindreau, Henry Green, Juan Goytisolo, Lopez Pacheco,Delibes, Camilo José Cela et Italo Calvino. C'est aux Baléares que le jeune éditeur espagnol Carlos Barral a réuni, pour trois jours, un certain nombre d'écrivains de diverses nationalités. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V. I, pp.117-123.
Gradiva :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Graham, Dan :
- Michel Butor, Dan Graham, Conversation, Sternberg Press, 2015. Postface de Paul McCarthy. Livre en anglais.
Grammatikopoulou, Eugenia :
- En date du 10 janvier 2017 on pouvait lire sur "fabula.org" cet "Appel à communications" : "« Technè, techniques et technologie dans l’œuvre de Michel Butor » Colloque international à Thessalonique, 17 et 18 mai 2017. Ce colloque est organisé par le Laboratoire de Littérature Comparée, le Laboratoire de Traduction et de Traitement automatique du langage et la Section de Littérature du Département de Langue et de Littérature Françaises de l’Université Aristote de Thessalonique. / Fidèle depuis sa jeunesse à « son art de la mise à distance et son goût » tant « pour ‘l’écriture nomade’ » (si l’on veut reprendre les mots de Laurence Engel) que pour les longues pérégrinations, Michel Butor a vécu à Thessalonique pendant les années 1954-56,  débutant ainsi sa carrière de professeur au Lycée Français de Thessalonique et dans notre Département. Presque un demi-siècle plus tard, en 2001, il a revisité notre ville afin d’être nommé docteur honoris causa de la Faculté de Philosophie pour l’ensemble de son œuvre (romanesque, poétique et critique) originale, polyvalente et œcuménique. / Souhaitant honorer sa mémoire suite à sa récente disparition, les deux Laboratoires du Département et la Section de Littérature de Langue et de Littérature Françaises de l’Université Aristote de Thessalonique ont pris l’initiative d’organiser un colloque international dédié aux multiples facettes de cette œuvre prolifique et complexe, voire souvent compliquée puisque expressément protéiforme. L’auteur lui-même en était d’ailleurs parfaitement conscient et dépeignait excellemment la particularité de sa propre production : « Mes livres ont, je le vois bien, un côté médusant ; les gens ont peur de rentrer dans ce labyrinthe de plus en plus énorme. Moi-même, j’ai du mal à les ranger, je ne parviens pas toujours à m’y orienter » (interview de 1996). / Le but de ce colloque n’est aucunement de tenter de classifier ou d’homogénéiser cet œuvre singulièrement hétérogène, au risque d’en rétrécir l’ampleur et la bigarrure. Tout au contraire, nous espérons réunir un nombre de chercheurs (spécialistes et généralistes) de divers horizons, disciplines et cultures afin de mettre en relief les méandres du dédale butorien, utilisant l’art, l’artifice et l’artéfact comme fil conducteur : - la ‘technè’ : critiques d’art ; œuvre d’essayiste ; esthétique butorienne ; rapports entre les différentes formes artistiques ; collaborations et croisements avec l’œuvre d’autres artistes –plasticiens, musiciens, compositeurs, photographes, illustrateurs, cinéastes ; réalisation de livres d’artistes / livres-collages. - les techniques : expérimentation de diverses techniques et perspectives narratives ; volonté de renouvellement constant ; improvisations stylistiques ; mises en abyme ; structures ludiques ; expérimentations formelles ; intertextualité et autocitation ; traversée et hybridation des genres ; traduction (Butor traducteur / traductions de Butor). - la technologie : urbanisme, transports, architecture ; machines, mécanique ; mobilité et déplacements ; mesure du temps et rythmes ; radiophonie et enregistrements. / Les approches comparatistes (croisement de textes ou de thématiques butoriens avec différentes productions d’auteurs) proches à la thématique générale seront particulièrement appréciées. / Les propositions de communication (200 mots), accompagnées d’une brève notice bio-bibliographique, sont à envoyer avant le 28 février, date limite de soumission, à Eugenia Grammatikopoulou (egrammat@frl.auth.gr) et à Gratsiella Kastellanou (gcastell@frl.auth.gr). / Langues de travail : français, anglais, grec. / Les communications feront l’objet d’une publication (sous réserve d’acceptation par le comité scientifique) dans un numéro spécial de la revue électronique du Laboratoire de Littérature Comparée « Intertextes » (http://dia-keimena.frl.auth.gr/). / Comité scientifique : Maria Makropoulou, Simos Grammenidis, Chryssi Karatsinidou, Maria Litsardaki, Eugenia Grammatikopoulou, Gratsiella Kastellanou (Université Aristote).
Grand, Philippe :
- "Wagons", pour Philippe Grand, dans Au train où vont les hommes, Atelier d'écriture, Jean-Louis Jacquier-Roux et Ménaché, Lycée Gabriel Fauré, Annecy, éd. Comp'Act, 1995, pp.21-23.
Grand angle (éditions) :
- # Paradis blanc, 1996.
Granjon, Olivier :
- Ecrire... un échec nécessaire dans Cité de verre de Paul Auster et La Modification de Michel Butor, "mémoire de maîtrise : Lettres modernes : Lyon 2 : [s.d.] sous la direction de Christine Queffelec" (Sudoc).
Grant, Marian A. :
- "The Function of Myth in the Novels of Michel Butor", Journal of the Australasian Universities Language and Literature Association, n° 32, November 1969, pp.214-22 (FSA).
- Michel Butor, L’Emploi du temps, London, Edward Arnold, 1973. Voir Trevor Field et John Cruickshank.
- "M. Spencer : Michel Butor", AUMLA [sans doute pour : (Journal of the) Australasian Universities Language & Literature Association], n°43, May 1975, pp.132-134 (FXXB).
Graphiques (éditions) :
- Haute tension, 1988.
Gras, Philippe :
Photographe, il est né à Paris en 1942. Décédé en 2007.
- "Encore", pour Janine Silvère, dans Angkorsilencieux, photographies de Philippe Gras, textes de Michel Butor et Nouth Narang, éditions Sous Le Vent/Stendhal Diffusion, 1988.
Gras, Vernon W. :
- "Butor, M. : On fairy tales" dans European literary theory and practice; from existential phenomenology to structuralism. Edited with introd. by Vernon W. Gras, [New York, Dell Pub. Co., 1973] (Yale University Library Catalog).
Grasiewicz, Didier :
Peintre, il est né en janvier 1951 au château de Normanville (Eure). Etudes à l'Ecole des Beaux-Arts de Metz et Nancy. Université de Paris I-Panthéon Sorbonne. Il vit et enseigne à Metz depuis 1972.
- "Vanité au miroir", pour Didier Grasiewicz, dans Didier Grasiewicz, Michel Butor, Vanité au Miroir, septembre 1993. Le texte est en trois langues : français, anglais et allemand. Voir infra et aussi Vanité.
Les Mots à travers la Peinture, catalogue de l'exposition qui s'est tenue du 29 octobre au 28 novembre 1999 à la médiathèque de Nancy.
- Les Fontaines de Nancy, "(m) chez l'artiste, 1999" (CDE). Voir aussi Rescapés I et infra 2007.
- L'Atelier des Parques, Erce éditeur, 2001. Ouvrage tiré à 600 exemplaires dont 60 de tête signés par les auteurs. Texte repris dans le t.X des Oeuvres complètes, pp.190-194. Compte rendu de Michel Sicard. Voir aussi Jacques Clauzel, 2000.
- Carnet de Chine, "réalisé par Michel Butor et Didier Grasiewicz, publié par le Conseil général de la Moselle et Serge Domini en 2003. Lors d'un voyage en Chine, à Guilin, sur la rivière Li, Didier Grasiewicz a réalisé des planches à l'encre de chine et un travail photographique. Un magnifique poème, "Guilin au futur" de Michel Butor l'accompagne." Il a donné lieu à une exposition à la Bibliothèque universitaire de Saulcy du 27 février au 18 mars 2006. Voir aussi Julius Baltazar et Dépliant de Chine, 1998. Texte repris dans L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.217-226. Voir aussi infra 2007.
- "Table ouverte", sur des dessins de Didier Grasiewicz, dans # Entre les vagues, 2004. Voir aussi Thomas, 2007.
- Guilin au futur, chez l'artiste, 2007 (CDE). Voir supra 2003.
- Les Fontaines de Nancy, chez l'artiste, 2007 (CDE). Voir supra.
Manhattan sixties, chez l'auteur, 2009 (CDE). Voir aussi Bertrand Dorny, 1991.
Chicago millénium, Les jeux de quilles éditions, 2011 (CDE). Reprise :
- "Chicago millénium (Mégalopole)", pour Didier Grasiewicz, dans la Revue d'histoire littéraire de la France, n°3, 2014.
- Voir Michel Genson, 2014.
- "Carnet de Chine - Guilin au futur", Dix-huit Lustres, hommages à Michel Butor, sous la direction d’Amir Biglari et Henri Desoubeaux, Classiques Garnier éditions, 2016, pp.515-518.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "L'atelier des Parques", pour Didier Grasiewicz et Jacques Clauzel, "Les échos de Metz 1" et # "Les échos de Metz 2", # "Les fontaines de Nancy",# "Guilin au futur", # "Table ouverte", pour Didier Grasiewicz et Jean-Pierre Thomas, et # "Vanité au miroir", pour Didier Grasiewicz.
Grassaud, Franck :
- "VIDEO. La dernière interview de l'écrivain Michel Butor", sur "http://france3-regions.francetvinfo.fr/alpes/haute-savoie/video-la-derniere-interview-de-l-ecrivain-michel-butor-1071879.html" le 25 août 2016. "Alors qu'il allait fêter son 90e anniversaire le 14 septembre prochain, Michel Butor a tiré sa révérence dans son village de Lucinges, en Haute-Savoie. En juillet, il disait encore avoir des tonnes de projets et des espoirs, notamment celui d'un XXIe siècle plus éclatant. Extraits d'un entretien."
Grasset, Bernard (éditions) :
- Le Génie du lieu, 1958.
Grèce :
- Voir Le Génie du lieu, Thessalonique,Jean Roudaut, Maria-Eleni Kouzini, Georges Fréris et Eugenia Grammatikopoulou.
Green, Henry :
- "Le rôle de l'écrivain", L'Express, 23 juillet 1959, pp.25-27, débat organisé par Carlos Barral avec Michel Butor, Alain Robbe-Grillet, Maurice-Edgar Coindreau, Henry Green, Juan Goytisolo, Lopez Pacheco, Delibes,Camilo José Cela et Italo Calvino. C'est aux Baléares que le jeune éditeur espagnol Carlos Barral a réuni, pour trois jours, un certain nombre d'écrivains de diverses nationalités. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V. I, pp.117-123.
Greenberg, Judith L. :
- Compte rendu de Illustrations III, dans Books Abroad/World Literature Today, v.48, n°2, 1974, p.332 (WLT).
Gregerias, Mary :
- "Michel Butor and William Faulkner : some structures and techniques", Dissertation Abstracts, v. 30, n°2, Aug. 1969, 721-A (FXXB). Compte rendu : thèse Columbia Univ., 1968, 175 p.
Grégoire, Monique :
- "Patience, Michel Butor", Nuit blanche, n°48, juin-juillet-août 1992, p.53. "Une première lecture n'épuise d'aucune façon tout ce que pourraient nous révéler ces pages. Certaines me resteront-elles longtemps inaccessibles ?" se demande Monique Grégoire. Mais "d'autres textes semblent pris dans un cadre préétabli et constituent peut-être des tours de force. Ils se lisent pourtant avec plaisir."
Gregor, Ulrich :
- "Michel Butor :Stufen", Neue Deutsche Hefte, 108, November-December 1965, pp. 148-154 (EPBS).
Greidanus, Tine :
- "L'imagination poétique de Butor dans L'Emploi du temps", Néophilologus, V.50, n°3 et 4, juillet et octobre 1966, pp.307-315 et 422-433.
Greiner, Frank :
- "Littérature et alchimie, de la Renaissance au New Age", dans cet entretien filmé de 2009 qui eut lieu à la Maison des Sciences de l'Homme à Paris, Frank Greiner évoque la question de l'alchimie chez Michel Butor : "Le texte de Michel Butor intitulé "Portrait de l'artiste en jeune singe" (1967) est indissociable de celui des "Aventures de Christian Rose-Croix" de Johann Valentin Andreae. C'est ce que Frank Greiner argumente en comparant certains éléments probants extraits des deux textes." (voir à l'adresse suivante : http://www.alia.msh-paris.fr).
Grenier, Jean :
- "Paris-Rome et retour", La Nef, n° 12, décembre 1957, p.78. Compte rendu de La Modification. "Tout en nuances, tout en dessous, tout en suggestions, tel apparaît, quand on sait le lire, ce livre si bien conçu, si fortement construit, et bâti pour durer comme les monuments romains."
Grenier, Nathalie :
Peintre et graveur, elle est née en 1966.
- Via Appia : le vent se lève sur la campagne romaine, avec six gravures (pointes sèches et carborundum) sur plexiglas de Nathalie Grenier, texte de Michel Butor, Baudoin Lebon éditeur, 1995. Tiré à 51 exemplaires. Pour ce livre, Nathalie Grenier a reçu le Prix du Centre national du Livre. Voir infra.
- Marie-Françoise Quignard, Michel Butor et la gravure, catalogue des premières Rencontres de l'Ecrit et de l'Estampe de Bayeux, publication du musée Baron Gérard, 1996, pp.34-35.
- #"Le vent se lève sur la campagne romaine", pour Nathale Grenier, Ici et là, 1997, pp.134-135. Il s'agit de la reprise du texte de l'ouvrage ci-dessus, Via Appia.
* Ce poème est repris sur le site personnel de l'auteur.
Grieve, James :
- "Rencontre ou piège : a footnote to La Modification", Australian Journal of French Studies, vol. 8, 1971, pp.314-318 (JHD).
Griffe d'Acier éditions (La) :
- # Entre deux eaux, 1992.
Griffith, D. W. :
- "Intolérance", pour Bertand Dorny, in memoriam D.W. Griffith, Universo Butor, 2012, pp.37-40.
Grimes, William :
- "Michel Butor, French Novelist Who Shattered Conventions, Dies at 89", sur "http://www.nytimes.com" le 4 septembre 2016.
Grimm, Reinhold and Francis G. Gentry :
- "From Callot to Butor, E. T. A. Hoffmann and the Tradition of the Capriccio", Modern Language Notes, vol. 93, n°3, 1978, pp.399-415 (JHD).
Grinspum, Ester :
Peintre et sculpteur, elle est née à Recife (Pernambouc, Brésil) en 1955. Elle vit et travaille à São Paulo.
- J... (Amène Amman), 1, Collectif Génération éditions, 2014 (CDE). Voir aussi Mohammed Kazen, 2014, Patrick Howlett, Max Gimblett, Anne Neukamp, Cordy Ryman, , Keijiro Suzuki, Sherley Tse et Matthias Van Arkel, 2015 et enfin Jiri Cernicky et Jasmina Cibic, 2016.
Grion-Rotterdam, Nathalie :
- "L'introuvable agenda de Jacques Revel", "Action et narration" et "Antiquité et modernité", dans Carlier, Christophe, etc. : Analyses et réflexions sur Michel Butor, L'Emploi du temps, Ellipses/ édition Marketing S.A., 1995, pp.24-30 et 67-71.
Grivel, Charles :
- "6 810 000 litres d’eau … ", dans Het Franse boek, 38, 1968, pp.174-177 (BderF).
Grodek, Elisabeth :
- "Bifurcation du verbal : au carrefour du visuel et du sonore dans 6 810 000 litres d'eau par seconde", Butor et l'Amérique, 1998, pp.127-140.
Grodent, Michel :
- "Le triptyque de Michel Butor", Le Soir, 24 février 1999, entretien avec Michel Grodent.
Gros, L. G. :
- "Michel Butor : 'Mes meilleurs lecteurs ? Ceux qui savent qu'ils ne peuvent tout comprendre…'", Le Provençal, 19 janvier 1966, p.5, entretien avec L. G. Gros. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V. I, pp.285-286.
- "Le roman pulvérisé : Portrait de l'artiste en jeune singe par Michel Butor", Le Provençal, 11 juin 1967, p.11. "Avec le Portrait nous nous trouvons en présence non pas d'un roman (..) mais d'un roman "à faire". L'auteur nous propose les éléments d'un récit, une sorte du puzzle à reconstituer (...) Par moments, subtilement ironique, le livre est de la veine de Candide (...) Ce n'est pas à la portée de tous les lecteurs, mais le jeu est excitant (...) Les fragments "poétiques" font penser à PERSE. Ce splendide et faux roman, si difficile et si séduisant, "cette orgie de déchiffrage", ressemble un peu à ce flacon de Tokay que goûte le héros : "Sucré, fruité, avec un goût de fumée, le produit d'une distillation de la fumée".
Gros, Nathalie :
- Nathalie Gros a rencontré Michel Butor pour parler du temps. Voir l'émission "Le journal du temps - 28 minutes" sur Arte, diffusée pour la première fois le jeudi 2 février 2012 à 20h 5.
Grosrichard, Alain :
- # "Constellation, avec Michel Butor", propos recueillis par Alain Grosrichard, L'Ane, n°40, octobre-décembre 1989, pp.28-32. Voir # Supplément.
Gross, Jean-François :
- "Michel Butor", entretien avec Jean-François Gross, Elite, magazine de Lyon, n°17, janvier 1986, p.10.
Gross, Jeffrey :
- Introduction to and translation of La Banlieue de l’Aube à l’Aurore de Michel Butor (voir à l'adresse suivante : http://www.gwarlingo.com).
Gruau, Elise :
- "Michel Butor, toujours nouveau. Une exploration du livre d'artiste", documentaire d'Elise Gruau réalisé par Anna Szmuc, pour l'émission Sur les docks d'Irène Omélianenko, France Culture, 16 mars 2015, avec Michel Butor, Bertrand Dorny, Yves Peyré et Pierre Walusinski (http://www.franceculture.fr/emission-sur-les-docks-collection-temoignages-michel-butor-toujours-nouveau-2015-03-16).
Gruaz, Claude :
-  "La Ponctuation, c'est l'homme... emploi des signes de ponctuation dans cinq romans contemporains" (dont La Modification) dans Langue française, n°45, 1980, pp.113-124.
Gruber, Eberhard :
- Voir aussi Mireille Calle-Gruber.
- "L'étonnante absence du tragique dans l'oeuvre de M. Butor", intervention au colloque des 26 et 27 septembre 2008 à l'Université Rikkyo (voir Michel Butor. À la frontière, ou l'art des passages, 2011).
- Voir Nathalie Georges-Lambrichs.
- "Point de vue Butor : les passages intérieurs du regard", intervention au colloque des 21-23 septembre 2011 à Heidelberg (Allemagne). Colloque organisé par Christoph Weiand. Voir Christof Weiand, Les graphies du regard / Die Graphien des Blicks - Michel Butor und die Künste, Universitätsverlag, WINTER, Heidelberg, 2013, p.249 et sv.
- "Butor/Hésiode : une théogonie de l'écriture?", intervention au colloque "L'univers Butor" de Belo Horizonte, 2011.
- "Cosmautobionirographie quadriverselle", dans Des expériences du livre, 2015, pp.16-29.
Grünewald, Matthias :
- # La Flamme du retable, avec 6 collages de Bertrand Dorny, 1993.
- # "A la flamme du retable", in memoriam Matthias Grünewald, "Avec vingt peintres (suite)", Rémanences, n°6, avril 1996, pp.33-34. Voir aussi Patrice Pouperon, 2008.
* Poème qu'on peut lire aussi sur le site personnel de l'auteur.
Gualdoni, Flaminio :
Voir Cesare Peverelli.
- André Villers : "vita con Picasso e altri ritratti". "Flaminio Gualdoni. Editeur(s) : Ravenne : Galleria Patrizia Poggi. Note(s) : Catalogue publié à l'occasion de l'exposition "André Villers -Vita con Picasso e altri ritratti", galleria Patrizia Poggi, Ravenna, 2002. Texte en italien et francais." (CBN). On peut y lire la "Ballade du photographe".
- André Villers/Picasso e altri ritratti, 2004.
Guarienti, Carlo :
Peintre romain.
Introduction à la nouvelle spectrophilie, Monte-Carlo, Galerie Le Point, 1980. Traduction en italien : "La nuova spettrofilia", Michel Butor; [traduzione Romeo Lucchese], Nuova rivista europea, n°18, du 15 juin 1980, p.27 (CBN). Reprise du texte :
- "Introduction à la nouvelle spectrophilie", pour Carlo Guarienti, Explorations, 1981, pp.50-52.
Ombres d'une conversation, Galerie Le Point, 1987.
-Guedes da Silva, Rui :
- O Espiritu do lugar, traduction en portugais du Génie du lieu, "Lisboa : Arcadia, 1963 ?" (FSA).
-Guegan-Fisher, Claudine :
- "Le Mal du mâle chez Michel Butor et François Nourissier", Proceedings of the Pacific Northwest Conference on Foreign Languages, vol. 28, n°1, 1977, pp.37-40 (JHD).
Guépard, Le (éditeur) :
- Deuxième dallage, 1990.
Guépard (Le) :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
- Le Guépard, n°6/7, 4e trimestre 1993, pp.23-24. Ce numéro contient un dossier Butor composé des textes suivants : # "Drapés de laques", pp.23-24, # "Dépanneur", pp.25-31, # "Surprise du portraituré", pour André Villers, p.32, # "Grille", pour Jean-Pierre Plundr, p.33 et # Retour à Lucinges, p.34.
- Le Guépard, n°8, 2e trimestre 1995, pp.10-16. Ce numéro contient un dossier Butor composé des textes suivants : # "Le buisson ardent", pour Georges Autard, pp.10-11, # "Masque", p.12, # "Envers et contre tout", in memoriam Michael Spencer, pp.13-14, # "Réponse des photographiés", pour Marco Dejaegher, pp.15-16.
Guermès, Sophie :
- "Du littéraire au littéral. Leçons de réel : Zola, Butor", Poétique, n°162, avril 2010, pp.153-165.
Guest, Barbara :
- « Skill in High Degrees », Washington Post, 14 janvier 1962 (cité par Lison Noël).
Gueullette, Alain :
- "Butor et le langage musical", Esprit, mars 1975, pp.428-429. Compte rendu de Tous les Don Juan. "Si, malgré cette volubilité théâtrale (dramaturge et metteur en scène : Henri Ronse), l'ouvrage apparaît plus comme la présentation scénique d'un stade de la recherche que comme un véritable spectacle, oratorio plutôt qu'opéra de chambre, c'est sans doute que la quête d'une architecture fondamentale alliant le verbe à la musique a, en l'occurrence, entraîné Michel Butor et Jean-Yves Bosseur plus vigoureusement vers la découverte sémantique que vers la contribution à un nouveau théâtre musical."
Guglielmi, Giuseppe :
- "L'arrivo", Michel Butor; [traduzione di Giuseppe Guglielmi], Il Verri, 3e année, n°2, du 1er avril 1959, pp. 56- 69. Extrait de L'Emploi du temps, Les éditions de Minuit, 1957, pp. 9-20 (CBN).
Guicharnaud, Jacques :
- "La Modification, présenté par Jacques Guicharnaud (Waltham : Ginn, 1970), XXVII&284 pp." (FSA). Compte rendu de A. Abel.
Guiges, Louis-Paul :
- "Note sur Listeth de Michel Butor", compte rendu de Michel Butor paru dans la revue Monde Nouveau, 9e année, n°73, 1953, pp.63-64, repris dans Louis-Paul Guiges, Lisbeth, Infolio, 2015.
Guillevic, Eugène :
- Per Gnêzi d'Marèla, 1993.
Suite gastéropode, interventions plastiques originales de Graziella Borghesi, avec deux photographies de Maxime Godard pour les 12 premiers exemplaires, éditions la Main courante, 1995. "Pour Eugène Guillevic".
- #"L'ombre d'un doute" , à l'eubage (Guillevic), Géographie parallèle, éditions L'Amourier, 3e trimestre 1998, p.23. Voir infra.
- 22 artistes avec Michel Butor, catalogue de l'exposition présentée à la Médiathèque Louis Aragon du Mans du 15 septembre au 24 octobre 1998, pp.26-27 : # "Une coquille pour Guillevic - in memoriam", poème qui accompagne un texte et une photographie de Maxime Godard. Reprise des deux textes précédents :
- "(l'eubage) 1) L'ombre d'un doute 2) Une coquille", dans Au rendez-vous des amis, 2003, pp.26-27. Voir supra.
* # "L'ombre d'un doute" et # "Une coquille pour Guillevic" sont lisibles sur le site personnel de l'auteur.
Guillot, Gérard :
- "Michel Butor à Grenoble", Les Lettres françaises, n°1222, 21 février 1968, p.17. "En résumé, dit l'auteur de ce comptre rendu de la représentation de 6 810 000 litres d'eau par seconde sur le théâtre mobile de Grenoble, un poème dramatique admirable de Michel Butor, un spectacle de la Comédie des Alpes plein de possibilités, hélas pas encore abouties."
Guillou, Patrick (Librairie) :
- Butor & Dorny, 1994.
Guiol, Maximilien (éditeur) :
- Haute tension, 1988.
-Guinard, Philippe :
- Réalisateur de 6 810 000 litres d'eau par seconde à la radio en 1967. "Il faut féliciter Philippe Guinard pour sa réalisation, déclare Pierre Dupont dans Le Figaro. Avec le concours d'excellents comédiens, il a su rendre nécessaires tous les côtés irritants, parce qu'apparemment systématiques, de l'oeuvre."
-Guiraud, Pierre :
- "La prosodie de Villon", pour Pierre Guiraud, Répertoire IV, 1974, pp.97-119.
Guissard, Lucien :
- "Les Etats-Unis, la littérature et la typographie",La Croix, 18 mars 1962, p.5. "La luxuriance et l'étrangeté d'un pays transparaissent dans la construction littéraire. Mais c'est précisément celle-ci qui est contestable. Michel Butor aurait ajouté un livre passionnant aux essais inspirés par les Etats-Unis s'il avait remplacé les évolutions de son Mobilepar une représentation moins factice."
- "Deux jeunes écrivains s'expliquent : Jean-Marie Le Clézio - Michel Butor", La Croix, 7-8 mai 1967. Compte rendu des Entretiens avec Michel Butor ("A l'inverse de Le Clézio, Michel Butor démonte et remonte les mécanismes littéraires avec une virtuosité qui confine à la délectation; avec, en plus, un certain humour froid. C'est une tête logique.") et, tout aussi brièvement, de Portrait de l'artiste en jeune singe ("A travers le tout, s'étale une érudition un peu prétentieuse qui veut ne rien ignorer de la pierrre philosophale ni des vampires, ni de la minéralogie : on a droit à des citations médiévales, à des termes rares qui devraient ravir les spécialistes de la pierre et du métal. C'est fabriqué de main d'horloger, c'est beau et sec et ironique.").
- "Le génie du lieu ou l’écriture du voyage", Bruxelles, Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique, 1997. Disponible sur :
<http://www.arllfb.be/ebibliotheque/communications/guissard110197.pdf>
Guitet, James :
Peintre, né à Nantes en 1925, il vit à Issy-les-Moulineaux.
Niveaux, "livre-sculpture, 1980-1981; 1 ex." (MS).
Notes sur une civilisation furtive, "livre-sculpture, Paris et Nice, 1982; 1 ex." (MS). Voir aussi # Bertholin, 1981 et Jephan de Villiers, 2004. Notons que la bibliographie établie par Jean-Pierre Thomas pour le compte de la médiathèque d'Issy les Moulineaux (http://www.issy.com/statiques/mediatheque/livres_guitet2.htm) précise : "livre unique".
-Monologue de la momie, "livre-sculpture, Paris et Nice, 1982; 1 ex." (MS). Voir Jean-Charles Gateau, 1979 et Envois, 1980. La médiathèque d'Issy donne : "1983. Livre unique. 12 textes manuscrits. 12 incisions sur bristol ciré." Voir aussi Jacquie Barral, 2013.
Territoires (sic), "livre-sculpture, Paris et Nice, 1982; 4 ex. manuscrits" (MS). Voir suivants :
- Médiathèque d'Issy : "Territoire I ; Territoire II ; Territoire III ; Territoire IV. Michel Butor. Paris et Nice : Chez les auteurs, 1983. Livres manuscrits. Livres uniques. Edition originale. 4 volumes découpés différemment, le même texte est manuscrit au crayon par Michel Butor. 135 X 135 X 40 mm ; 76 pl. ; ill. ; sous coffrets."
- Mais Michel Butor inscrit lui-même à son catalogue : Territoire, "chez l'artiste, 1983" (CDE). Voir infra 1984 et 1985 et le film Michel Butor et ses livres-objets. Voici par ailleurs comment Butor décrit lui-même cet ouvrage : "…C’est une oeuvre d’un ami peintre qui s’appelle James Guitet. C’est une espèce de bloc de papier, de bloc de carton très léger. Comme les blocs sur lesquels on note les trucs au téléphone, vous voyez. Donc c’est un objet de cette taille-là qui a été mis dans une boîte de forme cubique, c’est plus grand que ça. L’artiste a pris chaque feuille et l’a découpée. Et la superposition des feuilles donne des volumes. Alors on ouvre la boîte et on voit la première page et on soulève et et cætera. Et en feuilletant… On feuillette l’espace si vous voulez. En feuilletant l’espace on voit des coupes qui vont changer de forme. Au bout d’un certain temps on découvre des choses, on découvre une espèce de caverne à l’intérieur de ce minuscule monument. J’ai mis une phrase sur chaque feuillet. C’est comme ça qu’est fait le texte. J’ai fait quatre exemplaires de ce territoire. A chaque ligne on soulève une page puis alors ça se termine par une espèce de crypte à l’intérieur de laquelle il y a un tube avec un petit rouleau. C’est la dernière partie du texte qui est là. Alors moi, ça me fait penser bien sûr à des monuments égyptiens, des hypogées" (Entretien avec Nathanaël Gobenceaux).
- "Territoire", pour James Guitet, Strapontin, n°7, mars 1984, p.11 ("inédit"). Voir supra et infra.
- Médiathèque d'Issy : "Territoires II : Trappe. Michel Butor. Issy-Les-Moulineaux et Nice : Chez les auteurs, 1985. Livre manuscrit. Edition originale. Estampe à rabat. 10 exemplaires. 250 X 212 mm ; 4 p. ; ill."
Territoires, "voici ce que dit la justification du tirage : 'Ce cahier composé de notes de travail de Michel Butor et James Guitet, préfacé par Michel Sicard, a été tiré en fac-similé à mille exemplaires lors de leur exposition à la galerie Noëlla G., Saint-Rémy-de-Provence, en juillet 1985.'" (RB). Voir supra et infra.
- "Territoire", pour James Guitet, Hors-d'oeuvre, 1985, pp.58-59 (voir supra 1983). Texte repris dans Patience, 1991. Voir infra.
- Médiathèque d'Issy : "Interstice. Michel Butor. Issy-Les-Moulineaux : Chez l'artiste, 1985. Livre manuscrit. Edition originale. Estampe à rabats. 8 exemplaires. 250 X 124 mm ; 1 feuille ; ill." Voir aussi Joël Leick, 2007, Martin Miguel, 2008 et Philippe Louisgrand, 2012.
- Médiathèque d'Issy : "Glissement. Michel Butor. Issy-Les-Moulineaux : Chez l'artiste, 1985. Livre manuscrit. Edition originale. Livre peint et manuscrit par James Guitet. 2 exemplaires. 100 X 100 mm ; 1 carton recto-verso avec languette coulissante."
- Participe à l'exposition Autour des mots, 1986.
- Participe à l'exposition En compagnie de Michel Butor qui s'est tenue à Valence du 7 mars au 28 avril 1986.
Palais miniature, "découpages, Alain Buyse éditeur, Lille, 1987; 200 ex. dont 50 de tête" (MS). Voir aussi sur le site de l'éditeur le n°3 de la revue Pièces, 15 juillet 1987 et l'étude de Reinhard Krüger, 1994.
Quelques arpents de neige, "UQAM, 1987" (CDE). Texte repris dans Patience, 1991. Voir infra. Sur le site http://islander.library.queensu.ca (QCAT) on peut lire : "Guitet, 1977-1987 : Galerie de l’UQAM "Propositions", Galerie John A. Schweitzer "X positions" , 4 mars-2 avril 1988 / conservateure invitée, Monique Brunet-Weinmann ; <poème de> Michel Butor. Published: <Montréal> : Galerie de l’UQAM, 1988."
"La délicatesse même", pour James Guitet, dans James Guitet, "1988/(d avec Ragon, Rocquet)/ Galerie Regards" (CDE). Texte daté de "Gaillard, le 29 mai 1988".
"Territoires", pour James Guitet, Au jour le jour, 1989, pp.22-29. Voir supra et aussi Leick, 2014.
- "Rénovation de l'arc-en-ciel", pour James Guitet dans "De la matière à la trace : James Guitet / exposition : Rennes, Musée des Beaux-Arts, 18 janvier-12 mars 1990 ; Evreux, Musée des Beaux-Arts, mi-juin-mi-septembre 1990 ; Bourg-en-Bresse, Musée de Brou, 28 septembre-25 novembre 1990 ; Tourcoing, Musée des Beaux-Arts, décembre 1990-fevrier 1991 ; catalogue par James Guitet, Sylvie Blottière. Editeur(s) : Rennes : Musée des Beaux-Arts, 1990. Description : 105 p. : ill., couv. ill. ; 27 cm" (CBN). Texte repris dans Po&sie, n°66, 1993.
- "Territoire", "Quelques arpents de neige", Patience, disposée pour Robert Davreu, éditions Métailié, 1991, pp.55-57. Voir supra.
- Participe à l'exposition Passage de Butor II, 1991.
- Avant-goût IV, 1992.
- #Jeux d'éternité, "(m) chez l'artiste, 1994" (CDE). Médiathèque d'Issy : "Livre manuscrit. Edition originale. Peinture et textes manuscrits par James Guitet sur des tablettes combinatoires. 2 exemplaires. 47 X 126 mm ; 12 tablettes ; ill. ; dans une boîte." Voir aussi Marie-Christine Schrijen, 2007.
- #Calendrier nomade. Médiathèque d'Issy : "Michel Butor. Issy-Les-Moulineaux : Chez l'artiste, 1994. Livre manuscrit. Edition originale. Texte manuscrit par James Guitet et peinture sur tablettes amovibles et combinatoires, sur un support à créneaux. 2 exemplaires. 270 X 126 mm ; 27 tablettes recto verso ; ill. ; dans une boîte."
- Rideau. Médiathèque d'Issy : "Michel Butor. Issy-Les-Moulineaux : Chez l'artiste, 1994. Livre manuscrit. Edition originale. Texte de Michel Butor manuscrit par James Guitet sur peinture sur papier Japon plié, sur carton contrecollé. 2 exemplaires. 540 X 298 mm ; 2 pl. ; ill."
- Médiathèque d'Issy : "Variations sur le nom de Michel Butor. James Guitet. Issy-Les-Moulineaux : Chez l'artiste, 1994. Livre manuscrit. Edition originale. Texte manuscrit et lavis. 2 exemplaires. 112 X 110 mm ; 18 p. en accordéon ; ill."
- Participe à l'exposition 25 artistes autour de Michel Butor qui s'est déroulée du 10 février au 5 mars 1995.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "Calendrier nomade", # "Jeux d'éternité", #"Microcosmos", "Planétarium ziggurat" et # "Rideau", pour James Guitet.
Guiziou, Frédérique :
- "Michel Butor écrit dans les oeuvres d'art", compte rendu de l'exposition Michel Butor et les artistes : les mots entrent en peinture, Dimanche Ouest-France, 26 décembre 2010, p.11.
Gujer, Marianne :
- Problèmes de la temporalité dans L'Emploi du tempsde Michel Butor. "Marianne Gujer, Niklaus Muller, Thomas Spath. Editeur(s) : Basel : S.n., 1982. Description : 62 p. ; 30 cm." (CBN).
Günther, Helmut :
- "Butors Suche nac dem verlorenen Paradies", Welt und Wort, 21. Jahrg., H.7, Juli 1966, p.223 (F7B).
Gurwitsch, Aron :
- Théorie du champ de la conscience, traduit de l'anglais par Michel Butor, Desclée de Brouwer, 1957.
Guth, Paul :
Romancier à succès des Mémoires d'un naïf (prix Courteline en 1953) ou du Naïf locataire (grand prix du roman de l'Académie française en 1956) pour n'en citer que deux, pamphlétaire (Lettre ouverte aux futurs illettrés en 1980) ...
- "La Modification de Michel  Butor", La Voix du Nord, 10-11 novembre 1957, p.10. "Dans La Modification nous ne saurons assez louer Michel Butor d'avoir fait, du sujet le plus limité qui soit, une vaste épopée. Michel Butor procède en musicien. Il nous impose fortement un thème central qui va s'amplifier, s'adoucir, se muer en mélodie ou s'élever en scherzo triomphant. Symphonie singulièrement humaine et transcendante."
- "Un révolutionnaire du roman. 1926-1957 : ou les modifications de Michel Butor", Le Figaro littéraire, n°607, 7 décembre 1957, pp.1 et 4, un portrait-interview de Paul Guth. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V. I, pp.47-55.
Guthmuller, Bodo :
- Libro e basilica su Description de San Marco di Michel Butor. Bodo Guthmuller. Editeur(s) : Venezia : Centro tedesco di studi veneziani, 1982. Description : 31 p. : ill. ; 21 cm. Texte italien." (CBN).
Guyard, Marius-François :
- "Michel Butor", Etudes, T.298, septembre 1958, pp.227-  237. Cette étude qui se veut un examen des trois romans de Butor parus jusqu'alors, est surtout, en réalité consacrée à La Modification. "Excellent roman", ce livre "n'est pas le simple récit d'une crise morale, un roman d'analyse à la technique modernisée. Ce livre est encore une manière de poème." Cependant l'auteur note : "Autant je suis sensible à l'art qui nous fait entendre les appels du grand veneur, autant le cauchemar final me paraît créer une dissonance superflue. (...) Je ne demande qu'à me tromper; mais Butor me semble plus doué pour la peinture des personnes et des lieux que pour le lyrisme." Mais il termine en disant : "Que le critique éprouve si fortement que son article reste inachevé témoigne peut-être de son insuffisance. Cela atteste surtout la richesse de l'oeuvre qu'il a imprudemment entrepris d'explorer, d'une oeuvre inquiétante, qui ennuie ou agace avant d'envoûter, d'une oeuvre qu'il faut, selon le voeu de son auteur, abandonner aux lecteurs qui recréeront en les lisant les romans de Michel Butor."
Guyonnet, Jacques :
Compositeur genevois.
- Saga, "fiction sonore pour grand orchestre et récitant expérimentée pour la première fois le 10 février 1976 à Genève par le studio de musique contemporaine avec l'orchestre philarmonique [sic] de Stuttgart sous la direction de Jacques Guyonnet, récitant Michel Butor. Genève : Adversaires, 1976.  [15] p. : mus. ; 21 x 42 cm (RBG).
- ""Le parlement des idoles" avec Henri Maccheroni et Robert Geslin, "Sans feu ni lieu", "Petit vocabulaire d'automne" pour Georges Raillard et "Zornagore (une saga)" avec et pour Jacques Guyonnet" dans Jean-Marie Le Sidaner, Michel Butor, voyageur à la roue, Encre éditions, 1979, pp.73-135.
"Interventions pour le Pierrot Lunaire", pour Jacques Guyonnet, Liminaires et préliminaires, 1982. Texte repris dans :
- Exprès, 1983. Voir infra.
Quatre Versions de Saga, avec et pour Jacques Guyonnet, Pierre Canou éditeur, 1984, 25 pages. Voir aussi "Une autre version de Saga" dans Frontières, 1985.
- "Interventions pour le Pierrot lunaire", pour Jacques Guyonnet, dans Michel Butor. Déménagements de la littérature, 2008, pp.250-251. Voir supra.
Guze, Joanna :
- Traduction en polonais de Répertoire 1, 2, 3: "Powiesc jako poszukiwanie : wybor esejow, tlumaczyla Joanna Guze; obwolute i okladke projektowal Waldystaw Brykezynski. Warszawa : Czytelnik, 1971" (CBN).
Guzelsen, Mehmet Rifat :
- Voir Mehmet Rifat.
Gymnich, Marion :
- [et] Costa, Alexandre Segao, "Of Humans, Pigs, Fish and Apes: The Literary Motif of Human-Animal Metamorphosis and its Multiple Functions in Contemporary Fiction", L'Esprit Créateur, Volume 46, Number 2, Summer 2006, pp. 68-88. Il y est notamment question de Portrait de l'artiste en jeune singe.
Gyroscope :
- autrement dit Le Génie du lieu, 5 et dernier, éditions Gallimard, 1996. "Il a été tiré de l'édition originale de cet ouvrage vingt exemplaires sur vélin pur chiffon de Lana numérotés de 1 à 20." Même particularité que dans le volume précédent de la série, Transit, mais un format à l'italienne. Autres volumes de la série : Le Génie du lieu (1958), (1971), Boomerang (1978) et Transit (1992). L'oeuvre est reprise dans les volumes VII et VIII des Oeuvres complètes (2008) où elle subit une sorte de métamorphose. Ce volume clôt la plus longue des séries achevées à ce jour. Il comprend huit programmes :

Observatoire, Ciel, Avatar, Voyant, Cathay, Pyramide, Minotaureet Vision.

(En italique l’ « entrée lettres », en romain la « porte chiffres ».
Puis en dessous, la pagination des deux éditions : Gallimard, 1996 et La Différence, 2008)

OBSERVATOIRE comprend :

1 Récitatifs d’Elseneur (à la mémoire de Christian Dotremont)
2 Dialogues d’Elseneur (à la mémoire de Karen Blixen)
3 Trios d’Elseneur1 (à la mémoire de Samuel Taylor Coleridge)
4 Trios d’Elseneur 2 (à la mémoire de Ludvig Holberg)

Gallimard :      C 5-105 (4),       L 50-134 (A),      L 133-195 (C),    C 137-199 (3)
La Différence : VII 547-747 (4), VIII 116-284 (A), VIII 282-406 (C), VII 814-934 (3)
 

CIEL comprend un texte en trois « parties » :
1 Franchir l’espace 1 Autrefois ou les cieux (à la mémoire deCamille Flammarion)
2 Franchir l’espace 2 Aujourd’hui ou les astres (à la mémoire de Lucien de Samosate)
3 Franchir l’espace 3 Demain ou les mondes (à la mémoire de H.G. Wells)

Gallimard :    C 7-43 (3),         L 64-114 (B),       C 156-198 (2)
La Différence : VII 550-622 (3), VIII 145-245 (B), VII 849-933 (2)
 

AVATAR comprend un texte en deux plages :
1 Encore Angkor 1 (à la mémoire de Pierre Loti)
2 Encore Angkor 2 (à la mémoire d’André Breton)

Gallimard :       C 8-26 (2)         et L 28-48 (A)
La Différence : VII 553-589 (2) et VIII 72-112 (A)
 

VOYANTcomprend deux textes en six plages :
1 Hallucinations simples, premier cahier (à la mémoire du capitaine Frédéric Rimbaud)
2 Hallucinations simples, deuxième cahier (à la mémoire de M. C. V. Rimbaud)
3 Hallucinations simples, troisième cahier (à la mémoire de Frédéric Rimbaud)
4 Tournant autour dArthur Rimbaud 1 (suite) (à la mémoire de Vitalie-Marie Rimbaud)
5 Tournant autour d’Arthur Rimbaud 2 (à la mémoire de Vitalie-Jeanne Rimbaud)
6 Tournant autour d’Arthur Rimbaud 3 (à la mémoire d’Isabelle Rimbaud)

Gallimard :       C 10-40 (1),       L 40-62 (B),      C 96-112 (2),      L 173-199 (D),    C 127-135 (3),     L 117-131 (C)
La Différence : VII 556-616 (1), VIII 97-141 (B), VII 729-761 (2), VIII 363-415 (D), VII 790-806 (3),  VIII 250-278 (C)
 

CATHAY comprend cinq textes répartis en huit plages :
1 Copie d’ancien 1 poèmes de la dynastie Tang imités par un ignorant (à la mémoire de Bernard Saby)
2 Copie d’ancien 2 en rêvant à l’avenir de la Chine (à la mémoire d’Athanase Kircher)
3 Le Japon côte à côte avec en filigrane des échos des vingt et un classiques en Transit (à la mémoire de Lafcadio Hearn)
4 Copie d’ancien 3 dans la hantise des bouleversements de la Chine (à la mémoire du marquis d’Hervey Saint-Denis)
5 Copie d’ancien 4 en m’efforçant de constituer un talisman qui aide le dragon à se réveiller bienfaisant (à la mémoire de Judith Gautier)
6 Sur la montagne de charbon (à la mémoire de Marco Polo)
7 17 nuits de Chine avec le souvenir du rossignol qui chantait dans les jardins décrits par le frère Attiret (à la mémoire d’Igor Stravinsky) (voir Nuits de Chine, 1990).
8 La Voie des statues, scénario (à la mémoire de Camille Claudel)

Gallimard :      L 5-127 (D),       C 42-164 (1),     L 52-115 (C),      L 136-198 (B),      C 107-175 (4),   C 99-124 (3),     L 136-198 (A),    C 114-154 (2)
La Différence : VIII 27-271 (D), VII 620-864 (1), VIII 122-246 (C), VIII 289-413 (B), VII 751-887 (4), VII 734-786 (3), VIII 288-412 (A), VII 765-845 (2)
 

PYRAMIDE comprend deux « versants » :
1 Survie Maya(à la mémoire d’Alexandre de Humboldt)
2 Projet Maya (à la mémoire de Guillaume Apollinaire)

Gallimard :    L 7-51 (C)        et C 44-94 (2)
La Différence : VIII 30-118 (C) et VII 625-725 (2)
 

MINOTAURE comprend deux textes répartis en quatre plages et huit sections :
1 Picasso-labyrinthe qui comprend :
1 Le bleu des mères (à la mémoire de Claudio Monterverdi)
2 La danse des cornes (à la mémoire du Titien)
2 Picasso-labyrinthe qui comprend :
3 Le cristal des fuites (à la mémoire de Thomas Corneille)
4 Le piège aux femmes (à la mémoire du Tintoret)
5 L’heure de la vérité (à la mémoire de Charles Perrault)
3 Picasso-labyrinthe qui comprend :
6 Le musée des errances (à la mémoire du Corrège)
7 L’ivresse de l’âge (à la mémoire de Hugo von Hofmannsthal)
4 Miroir de Suzanne (à la mémoire de saint Jérôme)

Gallimard :      L 8-24/L 24-38 (B);           C 45-59/C 59-77/C 79-97 (3) ;                   L 129-151/L 153-171 (D)         et C 166-200 (1)
La Différence : VIII 33-65/VIII 65-93 (B) ; VII 626-654/VII 654-690/VII 694-730 (3) ; VIII 275-319/ VIII 323-359 (D) et VII 868-936(1)
 

VISION comprend un texte en quatre « cercles » :
1 La Rose des Voix, premier cercle (à la mémoire de Charles Fourier)
2 La Rose des Voix, deuxième cercle (à la mémoire de Chrétien de Troyes)
3 La Rose des Voix, troisième cercle (à la mémoire de Jean de Meung)
4 La Rose des Voix, quatrième cercle (à la mémoire de Leibniz)

Gallimard :        L 10-26 (A),     C 28-42 (2),      L 116-134 (B),    C 177-197 (4)
La Différence : VIII 36-68 (A), VII 593-621 (2), VIII 249-285 (B), VII 891-931 (4)
 

Comptes rendus de Laurence Liban, René de Ceccatty, Agnès Vaquin et Jean-Louis Kuffer. Voir aussi Bernard Flament. Egalement Curriculum vitae, 1996, pp.262-265 et # Anthologie nomade, 2004, pp.423-489. Voir aussi Colette Mourey.
- Henri Desoubeaux, "Petite introduction à une lecture de Gyroscope de Michel Butor", 2008.
-Gysen, René :
- "Links en rechts", Komma, II, Nr.2, 1966, pp.57-63 (F7B).


Page d'accueil    .................................      Table des index

H
comme

Histoire - Horoscope - Hugo
et aussi Hongrie













H., J. :

- "Seize et une variations : Albert Ayme, Butor, Jean-Yves Bosseur", Art Press, n°76, décembre 1983, p.41. Livre, selon l'auteur, "admirable en tous points".
Haacke, Paul :
- "Spatial Historiography and Empire in Michel Butor's Degrés", French Forum, volume 34, Number 2, Spring 2009, pp. 51-66 (Refdoc.fr).
Haardt, Gabrielle :
-Elancée, "livre-objet, bijou original en argent, éditions Lettera Amorosa, Braine-le-Comte, 1975; 21 ex." (Michel Sicard). Texte repris dans :
- Envois, 1980, p.91. Et dans :
- Gabrielle Haardt, La Différence, 1992, p.59. "Pour Gabrielle".
Hachette (éditions) :
- Chacun son cadeau, 1977.
- Icare à Paris, 1992.
Hachon, Catherine :
Peintre, elle vit et travaille à Nîmes.
- Alibi : Le bleu de l'âge, "[poème de] Michel Butor ; [illustré par] Catherine Hachon. - Lucinges ; Rivières ; Nîmes : S.n., 2013. - Non paginé [7] p. : couv. rempliée recouverte de papier cristal ; 22 cm. Epreuve d'auteur, ne contient pas les illustrations de Catherine Hachon, publication prévue en juin 2013, en XVIII ex." (CBN). Voir  Stéphane Quoniam, 2006 et suivant :
- Alibi (3), Rivières, 2014 (CDE).
Hadjji, Jalila :
- "L'oeuvre de Michel Butor ou la restitution du monde par l'objet", dans La Quête épistémologique du Nouveau Roman, les objets, Publibook, 2009, pp.87-93.
Haedens, Kleber :
- "Degrés, de Michel Butor : une réalité morose comme une tartine de ciment", Paris-Presse. L'Intransigeant, 13 février 1960, p.12. "Lorsqu'on arrive à la dernière page, nous dit l'auteur, trop las pour s'en réjouir, on constate que l'on n'a guère trouvé de plaisir en cours de route et que l'on n'a rien appris : rien sur le milieu que l'auteur dépeint, rien sur ses personnages, rien sur la vie, rien sur le langage, rien sur l'art du roman, si bien que l'on a erré pendant des jours dans une construction triste, dédiée au néant."
- "Le vrai mobile de Michel Butor ou jusqu'où peuvent aller la crédulité et la bêtise en 1962", Candide, n°47, 22 mars 1962. Dans cet article parmi les plus hargneux sur Mobile, l'auteur reproche tout d'abord deux choses à Butor : "Michel Butor est de ceux qui pensent qu'il suffit de nommer les choses pour leur offrir la grâce d'exister", d'une part, et "Il croit en outre aux vertus de la répétition. Lorsqu'il a fait une observation quelconque, il la redit avec un entêtement invincible", d'autre part. Reproches qui aboutissent dans l'esprit de l'auteur à ceci : "Il se pourrait que la décision de se montrer parfaitement nul en toute circonstance soit le fin mot de la doctrine butorique. (...) Existe-t-il rien de plus morne que ces expériences littéraires cent fois rapetassées, cette poursuite d'une nouveauté que l'auteur ne porte pas en lui-même et qui le fuira sans cesse, comme cela s'est toujours passé ?"
- Paradoxe sur le roman, Grasset, 1964, pp.176-177. Reprise :
- "Le nouveau roman", A la page, n°34, avril 1967, pp.529-530. Entre autres gentillesses sur les "néoromanciers", l'auteur écrit : "Michel Butor, pour son compte, entretient le méchant projet d'enfermer les pouvoirs de la poésie 'à l'intérieur de la banalité la plus plate'. Le résultat de son entreprise est douteux. Michel Butor en effet reste furieusement étranger à tout ce qui répond à la poésie, il possède en revanche la faculté singulière de se maintenir sous le poil maussade de la banalité la plus exacte. Raymond Radiguet dit que le grand écrivain est celui qui cherche à paraître banal sans y parvenir. Michel Butor y parvient." Ou encore : "Comment Michel Butor pourrait-il s'inquiéter de propager l'un des ennuis les plus denses de nos malheureuses années, puisque c'est là précisément son programme ? On peut dire que, sur ce point, il a fait ce qu'il a voulu."
- Une histoire de la littérature française, Grasset, 1970, p.389. Toujours péremptoire, l'auteur déclare ici : "L'auteur de L'Emploi du temps, de La Modification, de Degrés, Michel Butor s'est courageusement lancé dans l'entreprise blafarde qui consiste à se faire un style de la platitude et à tirer du néant même les filaments d'une réalité."
Haenni, Michèle :
- "Entre lisibilité et visibilité du livre d'artiste, quel accès ?", intervention au cours de la journée d'étude "Michel Butor et les livres d'artistes. Questions de lecture" à l'Université de Berne, le 10 mai 2013.
Hahn, Pierre :
- "Jean Genet : le plus grand auteur du XXe siècle avec Beckett ?", Arts et loisirs, n°28, 6-12 avril 1966, p.17. Il s'agit d'une enquête de Pierre Hahn auprès d'une dizaine d'écrivains dont Butor. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.I, pp.290-291.
- "Opinions recueillies par Pierre Hahn : Onze écrivains et éditeurs nous disent ce qu'ils pensent de la littérature érotique", Magazine littéraire, n°13, décembre 1967, pp.20-23.
-Hakem, Tewfik :
- Dans la première partie de l'émissionUn autre jour est possible par Tewfik Hakem (lien externe) sur France Culture, on a pu entendre "Une histoire de la poésie" par Michel Butor de 6h à 6h 30 du lundi au vendredi les 24, 25, 26, 27, 28 et 31 octobre et les 1er, 2, 3, 4, 7, 8, 9, 10, 11, 14, 15, 16, 17 et 18 novembre 2011. Voir aussi L'Utilité poétique, 1995 et Gilles Davidas, 2005.
Hallier, Jean-Edern :
- "Répertoire", Tel Quel, n°2, été 1960, p.57. "C'est une lecture passionnante, instructive, où notre plaisir n'est jamais si grand qu'au long de cette étude sur le point gamma des surréalistes, la providence et l'âge d'or dans l'oeuvre de Jules Verne. Il ne serait pas étonnant que l'on consulte encore Répertoiredans de nombreuses années."
- "Michel Butor à réponse à tous", Le Figaro littéraire, 4 juin 1971, entretien avec Bernard Pivot. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.II, pp.45-46.
Haman-Dhersin, Catherine :
 - "'Quelque chose de là-haut', lettres du Nord", Nord', n°62, décembre 2013, pp.97-106.
Hamel, Sylvie :
- Dans la serre du sérail, 2003.
Hammond, Jeanine Lynette :
- Michel Butor and the Didactic Novel, thèse Indiana University, 1973, 277 p.0 (SCC).
- "Michel Butor and the didactic novel", Dissertation Abstracts International, vol. 34, n°7, Jan. 1974, 4261-A (FXXB).
Hamon-Sirejols, Marie-Christine :
- "La mention du livre dans Degrés de Michel Butor", dans Interférences, 12, juillet-décembre 1980, pp.23-37, (BderF).
Hanquier, Eddy :
- "Le journal de Jacques Revel : une écriture contre la ville", dans Carlier, Christophe, etc. : Analyses et réflexions sur Michel Butor, L'Emploi du temps, Ellipses/ édition Marketing S.A., 1995, pp.107-110.
Han Yu :
- L'un des onze poètes chinois imitésdans "Copie d'ancien" (Gyroscope, 1996, Canal 4, pp.127-143). Les poèmes sont au nombre de deux : "Les cylindres de pierre" (délà paru dans Le Chat messager, n°9-10, 1994, sous le titre "Les tambours de pierre") et "Rochers".
-Harger, Virginia Ann :
- Alienation in the new novel of France and Quebec : an examination of the works of Nathalie Sarraute, Michel Butor, Robbe-Grillet, Gérard Bessette, Jean Basile, and Réjean Ducharme, Fredericton, Canada : York press, cop. 1985.
Harmattan, L' (éditions) :
- Transformer le monde par le langage. Entretiens avec Michel Butor, 2014 (réédité en 2016).
Harmonia Mundi (éditeur) :
- Euer Faust, 1972
- Votre Faust, 1973.
Haroche, Charles :
- "Voyage avec Michel Butor", Cahiers du communisme, mars 1983, n°3, pp.110-117. Compte rendu du livre d'entretiens avec Madeleine Santschi.
Harth, Hélène :
- "Der Kunstler als Alchemist : Zu Michel Butor'sPortrait de l'artiste en jeune singe", Germanische-Romanische Monatschrift, n°21, pp.204-224 (PM).
- Compte rendu de Critique du roman de Françoise van Rossum-Guyon, dans Kritikon Litterarum, I, 1972, pp.279-281 (BderF).
Hartung, Hans :
-"Regards entrecroisés", Patriote-Côte d'Azur, n°850, 6-12 janvier 1984, p.8. Après une visite à l'atelier de Hans Hartung en compagnie des photographes André Villers et François Goalec.
Hartung, R. :
- "Mythologische Abwege [L’Emploi du temps]", Neue deutsche Hefte, 7, 1960-1961, pp. 1030-1032 (BderF).
Harvard review:
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Harvey, Robert :
- Voir Jean-François Lyotard.
Hasselmann, Dominique :
- Voir Description de San Marco.
Hassen, Slimane :
- "Unité et disparité, de Passage de Milan à Degrés", intervention au colloque "L'univers Butor" de Belo Horizonte, 2011.
Hassoun, Paul :
- "Allocution d'ouverture", La Création selon Michel Butor, 1991, pp.11-12.
Hatherly, Ana :
- L'invention de l'écriture, Pagine d'Arte éditeur, 2013 (CDE).
Hatier (éditions) :
- Le Japon depuis la France, 1995.
Haugberg, Beate :
- "Michel Butor, lecteur de l'espace", Narcisse, n°14, 1992, pp.65-76 (FXXB).
Hautebise (éditions) :
- Santé, 2007.
- Lèvres (2), 2008.
- Buée, 2009.
- A dessein, 2009.
- Ultrasensible, 2009.
- Matinée sous l'Atlas, 2010.
- A travers les trous du calendrier, 2010.
- Les Espérances des cendres, 2010.
- Embrassement, 2010.
- Pronostics, 2011.
- Visages remémorés, 2013.
- Boîte à gants, 2013.
- Dialogues des veufs, 2014.
- Visages criblés, 2015.
Hautecontre, Annabelle :
- Compte rendu de Cantique de Matisse sur le site lelittéraire.com (16 octobre 2006) : "Avec humour et imagination, l'auteur [Butor] dévoile ce qui aurait pu être sa vie [celle de Matisse] sensitive. Sa vie Amoureuse. Sa vie contemplative et créative..."
Havercroft, Barbara :
- "L'écriture d'une histoire et l'histoire d'une écriture : l'univers romanesque de Degrés",La Création selon Michel Butor, 1991, pp.273-284.
Hayoun, Maurice :
Architecte, il vit à Jérusalem.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "A l'envers des saisons", pour Maurice Hayoun, poème qu'on retrouve dans A perte du vue, 2001 et dans L'Horticulteur itinérant, 2004. Voir aussi Jean-Pierre Thomas, 1998.
Hays, Didier :
Peintre et photographe, il vit à Paris.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "Dans la profondeur des surfaces", pour Didier Hays. Voir aussi Stéphane Bordarier, 2009.
Hazan (éditions) :
- # L'homme et ses masques, 2005.
Hearn, Lafcadio :
Ecrivain et journaliste d'origine britannique (1850-1904), son œuvre contribua à propager la culture japonaise en Occident.
- Dans Gyroscope, 1996, "Le Japon côte à côte" du programme "Cathay" lui est dédié (Canal C, pp.53-115).
Hebdo littéraire (L') :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Heck, Francis S. :
- "Michel Butor, Où, le Génie du lieu 2", International Fiction Review, vol. 1, n°1, 1974, pp.64-65 (JHD).
Hecquet, Stephen :
- "L'esprit de l'escalier", Bulletin de Paris, n°171, 17 janvier 1957, p.10. Descriptions vaines et inutilement nombreuses, "personnages désincarnés", l'auteur déclare que Butor romancier l'"assomme". Et puis, dira-t-il en terminant ce compte rendu de L'Emploi du temps : "quelle idée aussi que de prétendre à reconstituer son emploi du temps quand, précisément, il est clair qu'on emploie son temps à rien ?"
Hedges, Inez Kathleen :
- "Temporal and spatial structures in film and the novel. A comparison between Ozu Yasujiro’s Kohayagawa-ke no aki and Butor’s L’Emploi du temps", dans Dissertation Abstracts, XXXVII, 1976-1977, 5805A. Compte rendu : thèse Univ. of Wisconsin-Madison, 1976, 301 p. (BderF).
-Hees, Jean-Luc :
- Invité de Jean-Luc Hees dans l'émission "Hees bien raisonnable ?" sur Radio Classique le mercredi 18 juin 2008 à 18h, Michel Butor y a présenté Petite histoire de la littérature française.
Heisser, Jean-François :
Musicien, il est né en 1950 à Saint-Etienne. Outre son activité de concertiste, il est professeur au Conservatoire national supérieur de musique de Paris depuis 1991, assure la direction artistique des Soirées musicales d'Arles et la présidence de l'académie internationale Maurice-Ravel.
- Variations Diabelli [Enregistrement sonore] / Ludwig van Beethoven ; [dir.] par J.F. Heisser ; texte Michel Butor, Genève : Laboratoire audiovisuel universitaire [prod.], 1989 (RBG). Voir Jean-Luc Rieder et infra.
- Stravinsky au piano, éditions Actes Sud, 1995. "Pour Jean-François Heisser et Georges Pludermacher". Contient des citations de La Fontaine, Verlaine et Cendrars.
"Le château du sourd", dans le livret qui accompagne les Sonates op.109.110.111, les Bagatelles op.119.126 et les Variations Diabelli op. 120 de Beethoven jouées par Jean-François Heisser, Auvidis/Naïve, 1999. Voir infra.
Dialogue avec 33 variations de Ludwig van Beethoven sur une valse de Diabelli (pour Marcelle Mercenier qui a su jouer l'opus 120 lors d'un concert-conférence le 17 septembre 1970 à Liège origine de ce petit ouvrage) suivi de Le Château du sourd (voir supra). Livre-disque. Avec Jean-François Heisser au piano. Naïve/Actes Sud, 2001. Notons que Jean-François Heisser, après Marcelle Mercenier, interprétera à plusieurs reprises les Variations Diabelli en compagnie de Michel Butor lisant son texte Dialogue avec 33 variations de Ludwig van Beethoven sur une valse de Diabelli, notamment à Genève en 1989 (voir supra) lors des manifestations autour de Butor, à Paris aux Bouffes du Nord en 2000 et à Villeneuve-lès-Avignon en juillet 2001 (voir compte rendu d'Armelle Héliot), puis de nouveau à Paris lors du colloque, Michel Butor : déménagements de la littérature, qui s'est tenu à la BNF les 19, 20 et 21 octobre 2006 et six ans plus tard au Collège de France (voir infra). Le présent enregistrement, quant à lui, a eu lieu les 5, 6, 7 juillet 1999 au théâtre des Quatre Saisons à Gradignan. Notons également que cette réédition du Dialogue a donné lieu à une présentation de Florence Trocmé sur le site Remue.net. Et, enfin, que les deux titres : Dialogue et Le Château du sourd sont repris dans Oeuvres complètes III, 2006. Voir suivant :
- Le vendredi 2 mars 2012 à 17 h, Michel Butor et Jean-François Heisser interprètent à nouveau Dialogue avec 33 variations de Ludwig von Beethoven sur une valse de Diabelli à l'amphithéâtre Marguerite de Navarre du Collège de France "où pour la première fois il est enregistré et filmé".
- L'année suivante ils se retrouvent au château de Chambord, le mercredi 10 juillet 2013, pour une nouvelle (et ultime ?) interprétation. Bref compte rendu d'Alain Vildart dans La Nouvelle République.fr le 12/7/13.
- "Concert Rencontre exceptionnelle Michel Butor et Jean-François Heisser à Honfleur le samedi 9 juillet 2016". Enrique Granados, Les Goyescas. Entre chaque tableau Michel Butor évoquera les Caprices de Goya ayant servi d’inspiration à Granados pour l’écriture des Goyescas. Jean-François Heisser les accompagnera au piano.
Hejmej, Andrzej :
- Trouvé sur Internet : "Tekst-partytura Michela Butora. Dialogue avec 33 variations de Ludwig van Beethoven sur une valse de Diabelli", Pamietnik Literacki. Czasopismo kwartalne poswiecone historii i krytyce literatury polskiej (Literary Memoir. A Quarterly on the History and Criticism of the Polish Literature). Issue : 3, 2007, pp. 157-176.
Helbo, André :
Auteur d'un livre sur Butor, il est aussi le directeur d'une revue intitulée Degrés, en hommage à Butor lui-même, fondée en 1973.
- "Michel Butor à la recherche du livre", Revue générale, n°2, février 1970, pp.79-90.
- "Nouvelle littérature, nouvel humanisme ?",Synthèses, mars 1970, n°285, pp.26-31 (sur Mobile notamment).
- "Le groupe dans l'oeuvre de Michel Butor", Marginales, n°131-132, mai 1970, pp.46-52.
- "Portrait de l'artiste en jeune singe de Michel Butor : une narration poétique", Courrier du Centre international d'études poétiques, v.82, [1971], pp.17-24 (FSA).
- "Discontinu et mobilité" (le sommaire donne "Rupture et mobilité"), Degrés, n°2, avril 1973, pp.m1-m10.
Michel Butor vers une littérature du signe. L'étude est précédée d'un "Dialogue avec Michel Butor", éditions Complexe, 1975. VoirUrsula Dambska-Prokop, Adrian Marino, Tom Conley, Trevor Field, G. Hottois et Georges Astalos.
- "Michel Butor : Between the Crowd and the Hero", The Review of Contemporary Fiction, 1985, pp.165-169.
Hélénon, Philippe :
Peintre et graveur, il vit et travaille à Paris où il est né en 1954.
- Michel Butor, Philippe Hélénon, Axel CasselPluie sur les frontières, réalisé à neuf exemplaires à Paris et Nice en 1982. Le texte est accompagné de six gravures, toutes signées des deux artistes. Reprise :
- "Pluie sur les frontières", pour Philippe Hélénon, Brassée d'avril, 1982, pp.83-88. Texte repris une deuxième fois dans :
- Frontières, 1985, pp.80-81. Et une troisième dans :
- A la frontière, poèmes, éditions de la Différence, 1996, pp.147-149. Voir aussi Jean Anguera, 2004.
Paysages minuscules, Rivières éditions, 2010. Tiré à 18 exemplaires. Voir aussi Gérard Truilhé, 2007.
Murmure en peinture, Manière noire éditeur, 2012, "accompagné de 3 peintures de Philippe Hélénon, en accordéon, 20 ex. signés et numérotés et 3 h.c.sur vélin d'Arches 250 g. Format : 17 x 13,5 cm, typographie au plomb mobile : Monique Roncerel".
La nuit porte conseil, Manière noire éditions, 2014. "Poème augmenté d'une peinture (25 x 76 cm) pliée en accordéon de Philippe Hélénon. Jésus in-8°, en feuilles. Typographie au plomb mobile en Série 16 c. 12 sur Vélin d'Arches 250 g. Tirage : 15 ex. numérotés et signés. Etui." Voir aussi Youl, 2010 et Martin Miguel et Max Charvolen, 2014.
Messages d'été, avec trois peintures de Philippe Hélénon, éd. Ecarts, 2016.
Hélion, Jean :
- "In memoriam : In memoriam André Masson; In memoriam Jean Hélion", NRF, n°421, février 1988, pp.86-88. Reprise :
- "In memoriam Jean Hélion", Avant-goût IV, 1992, pp.141-142. Autre reprise dans :
- Au rendez-vous des amis, 2003, p.28.
Héliot, Armelle :
- A propos du Dialogue avec 33 variations de Ludwig van Beethoven sur une valse de Diabelli, de Jean-François Heisser et Michel Butor, l'auteur dira : "Très belle proposition, ludique et savante, un concert-lecture au cours duquel la voix de l'écrivain, qui fut l'une des grandes figures du « nouveau roman », répond au sensible pianiste qu'il rencontra à l'orée des années quatre-vingt.", Le Figaro, 20 juillet 2001, p.21.
Hélissen, Alain :
- "Michel Butor, Octogénaire", compte rendu d'Alain Hélissen dans Le Mensuel littéraire et poétique, n°342, juin 2006, p.8. "Il y a chez Michel Butor, dit l'auteur, un formidable appétit de vie, une présence au monde sans cesse activée."
-Hell, Henri :
- "Michel Butor : L'Emploi du temps", La Table ronde, n°111, mars 1957, pp.208-211. Si Ann et Rose Bailey n'existent pas, "Bleston, elle, existe, nous dit l'auteur. Superbement. Elle est la véritable héroïne du roman de Michel Butor. Il nous restitue avec une force et une exactitude hallucinantes le visage hostile et sournois de cette cité destructrice. Il le fait en accumulant les détails les plus précis, en enserrant dans une prose compacte le plus de réel possible. C'est une tentative très remarquable, même si elle se solde finalement sur le plan de la littérature, par un échec (...) Malgré les efforts de l'auteur, la poésie dans L'Emploi du temps n'existe qu'à l'état d'intention : formelle et pure rhétorique."
Heller, Lane :
- Compte rendu de Essai sur les Essais, dans Books Abroad/World Literature Today, v.43, n°2, 1969, p.222 (WLT).
Helling, William P. :
- "Léon Delmont : héros virgilien ?", Chimères, v. XVIII, n°1, automne 1985, pp.49-76.
Helm, Albo :
Impressions diaboliques, La ligne d'ombre éditions, 2008. Couverture originale d'Albo Helm. Voir aussi Goethe, 1997 et Joël Leick, 2001. Michel Butor me précise dans une lettre qu'il s'agit seulement "d'une partie du texte publié chez Diane de Selliers".
Hempfer, Kl. W. :
- Compte rendu du livre Critique du roman de Françoise van Rossum-Guyon dans Zeitschrift für französische Sprache und Literatur, LXXXII, 1972, pp.248-251 (BderF).
Henriot, Emile :
- "L'Emploi du temps de Michel Butor", Le Monde, 21 novembre 1956. Livre jugé tout d'abord "très intéressant par sa psychologie et sa technique", mais "difficile", il est, selon l'auteur, "plus près de Kafka que de Proust, avec des phrases de trente-six lignes, dans un enchevêtrement continu d'incidentes et de parenthèses, et une volonté de tout enregistrer, de tout dire par une accumulation de détails et un rigoureuse absence de choix." Cependant au cours de son analyse le critique parlera de "la réussite assez discutable du roman, par endroits positivement illisible dans sa complication vaine et voulue." Et de conclure : "Rien de cela n'est exaltant ni réconfortant, mais l'analyse est de premier ordre; et pour tout dire, afin de renseigner le plus utilement le lecteur, moins d'un romancier que d'un clinicien. Au sortir de quoi je dis : ouf !"
- "La Modification de Michel Butor", Le Monde, 13 novembre 1957. C'est dans cet article qu'est née, semble-t-il, l'expression "Ecole du Regard" qui sera reprise par la suite. Ecole à laquelle Emile Henriot donne pour chef de file Alain Robbe-Grillet. Si l'auteur juge que La Modification "est un des livres les plus attachants et les plus importants de l'année", cependant il s'insurge contre les répétitions, voire la "rengaine" qu'on y trouve. Mais ce qui séduit surtout l'auteur, outre le fait que "Michel Butor se révèle ici un romancier de premier ordre et un psychologue hors de pair", c'est que "peu d'écrivains connaissent Rome aujourd'hui comme M. Butor" : "aux pages étriquées sous leur accumulation de petits détails misérables, toutes les fois qu'il y a de l'air, du ciel, de la grandeur, de la poésie, une respiration large et virile, c'est que c'est de Rome et de l'"énorme rêve de Rome" qu'il s'agit. (...) Qui une fois a vécu à Rome et y est entré profondément, qui garde à jamais ce grand souvenir, sera fou de joie comme je l'ai été en lisant les pages romaines de Michel Butor."
- "De Michel Butor, un roman : Degrés et un recueil d'essais : Répertoire", Le Monde, 27 janvier 1960, p.9. Cette fois l'auteur s'insurge : "Aujourd'hui, c'est plus que des réserves qu'il me faut émettre; étant donné ce qu'il (Butor) vient de produire, c'est une condamnation totale du système qu'il me paraît nécessaire de porter. Ce n'est rien de dire que Degrés est un livre manqué, ennuyeux; il est accablant." Et d'ajouter qu'il s'agit là d'un roman : "volontaire, opaque, sans respiration et totalement inhumain, malgré l'accumulation de petits faits." En revanche, dit l'auteur : "J'ai vivement goûté les essais qu'il a réunis dans son remarquable recueil, Répertoire, où (...) le savant lettré qu'est Michel Butor atteste en compensation les dons critiques les plus pénétrants, les plus intelligents, les plus parfaitement divinateurs; et ce, dans les domaines les plus divers."
- "Les Ecrivains en personne de Madeleine Chapsal", Le Monde, 18 mai 1960. "Le chapitre sur Butor de Mme Chapsal est bon, mais il n'apprend rien qu'on ne sache déjà par la lecture de ses livres, des plus accessibles malgré la lenteur et l'accumulation, la répétition systématique des petites preuves. Le système l'a mené à son extrême limite dans Degrés, que je touve illisible, l'ayant lu..." Voir n°2, p.187 du V.1 des Entretiens. Quarante ans de vie littéraire.
Heppenstall, Rayner :
- "The Novels of Michel Butor", The London Magazine, n°4 (July 1962), pp.57-63 (FSA).
Hermant, Abel :
- "Un double centenaire : Abel Hermant, Edouard Estaunié. Méritent-ils d'être lus ? Qui les remplace ?", Arts, n°865, 18-24 avril 1962, réponse à une enquête de Claude Bonnefoy. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V. I, pp.195-196.
Hérold :
- Editions Georges Fall, coll. Le musée de poche, 1964, 56 pages. "Il a été tiré à part cinquante exemplaires numérotés de 1 à 50, sur Hollande Vergé Van Gelder, tous accompagnés d'une eau-forte originale en couleurs signée par l'artiste." Il s'agit d'un "Dialogue avec Jacques Hérold" qui contient lui-même un texte de Butor sur Hérold (pp.20-35) paru en 1959 (voir infra), accompagné de reproductions de tableaux et dessins du peintre et de quelques à-côtés.
-Hérold, Jacques :
Peintre, né à Piatra (Roumanie) en 1910, il a appartenu au groupe surréaliste de 1938 à 1951. Il est mort à Paris en 1987.
-Jacques Hérold, éditions Galerie la Cour d'Ingres, 1959. Ce texte est repris dans le livre suivant :
- Hérold¸ 1964, dans Répertoire IV, 1974, dans Jacques Hérold, le surréaliste autre, 1982, dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.721-733 ("Dialogue avec Jacques Hérold en 1964) et enfin dans Jacques Hérold et le surréalisme, 2010. Voir infra.
- Dialogue des règnes, illustré de quinze eaux-fortes de Jacques Hérold, éditions Brunidor, 1967. Tiré à 95 exemplaires.
- "Dialogues des règnes", pour Jacques Hérold, NRF, n°173, mai 1967, pp.983-996 (repris l'année suivante avec Paysage de Répons aux éditions Castella; dans Illustrations II, 1969, et dans la partie centrale de Travaux d'approche, 1972).
- # Tourmente, Fata Morgana, 1968.
Affiche gravée de Jacques Hérold, texte de Michel Butor, Fequet et Baudier imprimeur, 1968. "Si vous voulez,/ fidèle Eucharis, promue au rang de corybante,/ partir en voyage de noces ..... votez CHARLES FOURIER". Reproduite dans le livre de François Aubral, cette affiche (dont le texte est repris dans Métamorphoses, 2e trimestre 1969, n°IX) est à l'origine du livre suivant :
La Politique des charmeuses, avec sept eaux-fortes, éditions Brunidor, 1969. Tiré à 50 exemplaires (plus 1). Il s'agit d'un volumen. Butor lui-même évoque ce livre (et l'affiche) dans un entretien avec Antoine Coron : "Entretien avec Michel Butor", Bulletin de la Bibliothèque nationale, n°4, décembre 1977, pp.175-181. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.II, p.243. Voir infra Topique, 1970 et Illustrations IV, 1976. Voir aussi 50 livres illustrés depuis 1947  et BBB, 2016, pp.70-71.
- "Dialogues des règnes", Illustrations II, 1969. Voir supra.
- ""Eclats pour Jacques Hérold", Ed. Galerie Lucie Weill, avril-mai 1970 (catalogue)" (FA). Voir infra Illustrations IV, 1976. Texte paru précédemment dans "Mêlé, n°11, (March 1969), n.p.", puis dans "Quinzaine d'Art en  Quercy-Montauban, 29e salon, 25 avril-10 mai 1971, n.p." (FSA) et à nouveau dans Le Puits de l'ermite, n°20, 1973, p.6 (voir infra).
- "La politique des charmeuses", Topique, n°4-5, octobre 1970, pp.99-101. Voir supra et infra.
""Trio", in Hérold (fondation Royaumont, [17 juin-31 août] 1972), n.p." (FSA). Voir infra Tableaux vivants, 1980 et Artère, 1985.
Petites Liturgies intimes pour hâter l'avènement du Grand Transparent de Jacques Hérold, avec une eau-forte de Jacques Hérold, Galerie de Seine, 1972. Tiré à cent exemplaires. Voir infra Les Cahiers du chemin, 1972 et pour plus de détails Illustrations III, 1973.
- "Petites liturgies intimes pour hâter l'avènement des grands transparents", pour Jacques Hérold, Les Cahiers du chemin, n°15, 15 avril 1972, pp.173-180 (voir supra et infra 1973).
- Travaux d'approche, avec une eau-forte de Jacques Hérold, Brunidor éditions, 1972. Tiré à 70 exemplaires.
- "Miocène", pour Jacques Hérold et Henri Pousseur, Travaux d'approche, 1972.
- Participe à l'exposition Michel Butor et ses peintres en 1973.
- "Eclats pour Jacques Hérold", Le Puits de l'ermite, n°20, 1973, p.6. Reproduction du texte manuscrit. Voir supra 1970.
"Petites liturgies intimes", Illustrations III, 1973, pp.72-92 (voir supra). Est composé de "Préliminaires ou bandeau", "La Grotte cérébrale", "La Pyramide pectorale", "La Multiplication des mains" (repris dans Obliques/Hans Bellmer, 1975), "L'Etoile ombilicale des sens" et "Le Miroir ventral" (repris également dans Obliques/Hans Bellmer, 1975).
- "Tableaux vivants pour Hérold", Opus international, n°51, juin-juillet 1974. Précédés d'un texte de présentation de Georges Raillard. Il s'agit de six textes en regard des six tableaux d'Hérold : "1) Hors du monde, 2) Le rêve pétrifié, 3) Le pur esprit, 4) Hantée, 5) Promenade du philosophe positiviste et 6) Léonard de Vinci contemplant une fusée". Voir infra 1977 et 1980.
-"Transfiguration", pour Muguette, Répertoire IV, 1974, pp.331-339. Ce texte est la reprise du texte de 1959. Voir supra et infra.
- Le Rêve du déménagement, in Revue rêvée, en sept fascicules. Chaque fascicule contient une eau-forte en hommage à Michel Butor, successivement de : Cesare Peverelli, Enrique Zanartu, Paul Franck, Wout Hoerboer, Ania Staritsky, Jacques Hérold et Frédéric Benrath, éditions Lettera Amorosa, 1974-1975, 64 exemplaires.
- "La politique des charmeuses avec Hérold", Illustrations IV, 1976, pp.114-121. Voir supra.
- "Eclats avec Hérold", Illustrations IV, 1976, pp.132-133. Voir supra.
"Le rêve des souffles", Troisième dessous, 1977, pp.57-101 (voir aussi infra 1980). Ce "rêve" intègre les "tableaux vivants" dont il est question supra (1974) et infra (1980). "Rêve" déjà publié  également en partie dans Les Cahiers du chemin, n°29, 15 janvier 1977, pp.62-77. Autre extrait : "Le Chinois entre au bistrot", Phantomas, n°152-157, [1er trimestre 1979], pp.53-56.
- "Le mariage de l'Archangélique et du Félin : Georges Bataille et Jacques Hérold", dans Première rencontre de Billom, les artistes professionnels d'Auvergne et leurs invités autour de Georges Bataille, Jacques Hérold et Michel Butor et l'art dans la vie. Billom Saint-Loup : 16 juin-24 août 1979 (catalogue), n.p. Cinquième exposition de Formes et Couleurs. Repris dans :
- NRF, n°319, 1er août 1979, pp.159-160. Repris à nouveau dans :
- Envois, 1980, pp.121-122, où il clôt le volume.
# Tableaux vivants, avec une gravure et sept sérigraphies, éditions La Virgola, 1980. Tiré à 65 exemplaires. Voir supra 1974 et Troisième dessous, 1977 et aussi infra Artère, 1985 et surtout # Anthologie nomade, 2004. Voir aussi "L'anglaise (Tableau vivant)", Artère, Poésie/Peinture, n°2, été 1981, p.8 (GG).
Sur les traces, Galerie Le Point, 1980. Voir suivant :
- "Sur les traces de Jacques Hérold", pour Muguette, dans Jacques Hérold, Traces, Opus international, 1980. Ouvrage tiré à 25 exemplaires hors commerce. Texte daté de Nice, le 21 mars 1980. Huit strophes de Butor accompagnent huit illustrations de Jacques Hérold. Voir supra. Texte repris dans Explorations, 1981 et Brassée d'avril, 1982 (voir infra).
La Sylphide, gravure de Jacques Hérold, texte de Michel Butor, Société Etam éditeur, 1980. Tiré à 150 exemplaires. "Cadeau d'entreprise pour la maison de lingerie féminine Etam". Reprises :
- "La Sylphide", pour Jacques Hérold, Explorations, 1981, pp.70-71 et Exprès, 1983 (voir infra).
- "Sur les traces", pour Muguette Hérold, Explorations, 1981, pp.87-88 (voir supra) et Brassée d'avril, 1982. Voir infra.
-Jacques Hérold, le surréaliste autre, "témoignages de Michel Butor, André Breton, Alain Jouffroy, Francis Ponge, Michel Fardoulis-Lagrange, Patrick Waldberg, Pierre Demarne. Sous la direction de Massimo Riposati. Rome, éditions Carte segrete, Centro Culturale Francese, avril 1982, 70 pages. Pp.5-8 "Chromologies", pp.51-57, "Transfiguration. Hérold ou le surréaliste autre" (reprise d'un texte de 1959)" (Claire Simonin). Voir suivant :
- "Chromologies" pour Jacques Hérold, Brassée d'avril, 1982, pp.117-130. Ce recueil reprend également "Sur les traces", pour Muguette, pp.19-22. Voir supra.
"Trois éventails". "Les Vacances des capillaires, pour Jacques Hérold", Artère, n°6, été 1982, respectivement p.47 et p.49. Voir aussi Delphine.
Dans Artère, n°8, hiver 1982, figurent deux planches de Jacques Hérold et Michel Butor, pp.8 et 48. Le texte est repris dactylographié en regard. Ces deux textes commencent par les mots : "Perruque de fumée rousse..." et "Au-dessus de l'incendie d'agaves..."
- "La sylphide", Exprès, 1983, pp.145-146 (voir supra). Le texte est précédé de la note suivante : "Hérold un jour me demande de toute urgence un texte pour accompagner une image qu’il ne m’avait pas montrée. « Il vaudrait mieux que ce soit quelque chose de très féminin. » Il en est résulté un cadeau d’entreprise pour une grande marque de lingerie fine."
"Trio" (regard de Michel Butor sur Jacques Hérold), Artère, n°17, printemps 1985, p.88. Voir supra 1972.
- Michel Butor, Jacques Hérold,Passages de fleurs, édition des Ateliers du Prisme pour La caisse des dépôts, 1985. Tiré sur vélin de Rives pur chiffon par l’Imprimerie Hofer pour la typographie et par l’Imprimerie Moderne du Lion pour le tirage des planches en couleurs, l’ouvrage évoque cinq mois de l’année : mai, juin, juillet, août et septembre.
- "Trajet du héraut", préface de Michel Butor à Jacques Hérold, Maltraité de peinture, Fata Morgana, 1985, pp.11-16. Texte repris dans La Révolte des Chutes, ("Trajet du héros"), 1991, Courant d'Ombres, 1998, dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.1112-1114 et dans Jacques Hérold et le surréalisme, 2010 (voir infra).
- Michel Butor et Jacques Hérold, Hors-d'oeuvre, 1985. Dans cet ouvrage le texte intitulé "Buffon rêve" est dédié à Jacques Hérold, pp.13, 19, 24, 32, 37, 45, 50, 57, 62, 68, 74, 80 et 87, 91, 95.
- Participe à l'exposition Autour de Michel Butor, 1985.
"Hérold, alchimiste de la peinture" (Gaillard, avril 1987), entretien de Michel Butor avec Michel Sicard, Mots et merveilles : Jacques Hérold, catalogue de l'exposition, conçue et réalisée par Jacques Jacob,  qui s'est tenue au Centre d'Action Culturelle de Saint-Brieuc du 5 décembre 1987 au 5 janvier 1988. Cet entretien est précédé d'un court texte d'introduction sur les rapports Butor-Hérold deGeorges Raillard, "Pour Hérold", respectivement, pp.10-16 et 6-7. Voir aussi l'exposition parallèle Mots et merveilles, 1987.
"Une rose pour Jacques Hérold, et Muguette", Gaillard, le 14 mars 1987, Pleine Marge, n°6, décembre 1987, pp.13-14. Reprises :
In memoriam Jacques Hérold, 1987. Voir précédent. Texte repris de nouveau dans :
- "In Memoriam Jacques Hérold", "In Memoriam Michel Vachey" et "In Memoriam Blaise Cendrars", Delta, station blanche de la nuit, n°8 septembre 1987, pp.53-56. Puis dans :
- Christian Nicaise et Jacques Hérold, Moir, L'instant perpétuel, 1988, sous le titre "Une rose pour Jacques Hérold, et Muguette". Une nouvelle fois dans Avant-goût IV, 1992, et dans Michel Butor Rencontre - Trajectoire, 2001 et une dernière fois dans Au rendez-vous des amis, 2003 (voir infra).
La Parole est aux couleurs, catalogue de l'exposition qui s'est tenue à Genève du 10 octobre au 25 novembre 1989. Galerie Sonia Zannettacci éditeur. Gouaches de Jacques Hérold rehaussées par la plume de Michel Butor. Texte repris, "pour Sonia Zannettacci", dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.865-866. Compte rendu de Laurence Chauvy, Le Journal de Genève, 7 novembre 1989, p.22.
- Voir Jacques Herold : [Exposition à la galerie La pochade à Paris en mai et juin 1990], [texte e.a. de Michel BUTOR, André BRETON, Francis PONGE, Patrick WALDBERG] ([1990]) (http://www.aml-cfwb.be).
- Dans La Forme courte,1990, Hérold fait partie des "artistes présentés" de la "Guirlande liminaire", pp.18-19.
"Trajet du héros", La Révolte des Chutes, n°5, novembre 1991, pp.70-75. Réprise sous cette nouvelle dénomination du texte de 1985, "Trajet du héraut" (voir supra).
- Voir Collation, 1991.
- Avant-goût IV, 1992, pp.165-166 : "In memoriam Jacques Hérold (Une rose pour Jacques Hérold)". Voir supra et infra.
- Participe, post mortem, à l'exposition 25 artistes autour de Michel Butor qui s'est déroulée du 10 février au 5 mars 1995.
- Marie-Françoise Quignard, Michel Butor et la gravure, catalogue des premières Rencontres de l'Ecrit et de l'Estampe de Bayeux, publication du musée Baron Gérard, 1996, pp.36-37.
- Curriculum vitae, 1996, p.49 : "Hérold était un des piliers du groupe surréaliste. Physiquement, il ressemblait à Breton; on aurait dit qu’il modelait son attitude sur la sienne. Même port de tête impérial, même majesté. Mais c’était un bon vivant, qui traînait beaucoup à Montparnasse, où on pouvait facilement le rencontrer…. Un jour, il m’a demandé d’écrire une préface pour le catalogue d’une de ses expositions : depuis, notre amitié n’a jamais cessé.".
- Participe à l'exposition Michel Butor : Rencontre - Trajectoire, 2001. Dans le catalogue figure à nouveau le poème "In memoriam Jacques Hérold (Une rose pour Jacques Hérold)".
- Participe à l'exposition Quarante-trois artistes avec Michel Butor, qui s'est déroulée du 25 janvier au 24 mars 2002 au Conservatoire d'art et d'histoire d'Annecy.
- "Une rose, in memoriam Jacques Hérold", dans Au rendez-vous des amis, 2003, pp.29-30. Voir supra 1987.
- Michel Butor et les artistes : les mots entrent en peinture, 2010.
"Avec Hérold", pour Delphine, "Trajet du héraut", in memoriam Jacques Hérold, et "Dialogue avec Jacques Hérold, 1964, extraits" dans Jacques Hérold et le surréalisme, sous la direction de Christine Poullain, Silvana Editoriale - Musée Cantini, Marseille, 2010, respectivement pp. 13, 14-15 et 159-163.
- Participe à l'exposition L'Art entre les lignes, 2011.
- Voir Muguette.
Herrmann, Claudine :
- Intervenante au Colloque de Cerisy/Butor, 1974.
Herrström, Madlen :
- Outillage, Leuwers, 2013 (CDE).
L'écume des nuits, Leuwers, 2014 (CDE). Voir aussi François Garnier, 2003.
Des millénaires de patience, Leuwers, 2014 (CDE).
Trajets, Leuwers, 2014 (CDE).
Oignon, Leuwers, 2015 (CDE).
La découpure des montagnes, Leuwers, 2016 (CDE).
Herscher (éditions) :
- Rêveuse Riviera, 1983.
Hervey Saint-Denis :
On se souvient du début des Vases communicants d'André Breton : "Le marquis d'Hervey-Saint-Denys, traducteur de poésies chinoises de l'époque des Thang et auteur d'un ouvrage anonyme paru en 1867 sous le titre : Les Rêves et les Moyens de les diriger ...."
- Dans Gyroscope, 1996, la troisième partie de "Copie d'ancien" du programme "Cathay" (quatrième plage)  lui est dédiée (Canal B, pp.136-198).
Hess, Esther :
- Triptyque pour Ania, 1983.
Heur de Laon, L' (éditions) :
- Locus lucis, 1990.
Heuré, Gilles :
- "Michel Butor, l'homme à l'encre indélébile", le 30 août 2016 sur "telerama.fr" après la disparition de l'écrivain.
Heyworth, Peter :
- "The Audience Decides How to End Faust", The New York Times, February 2, 1969, pp. D 15, 25 (FSA).
Hilbert, Alexander :
- Trouvé sur le site de la revue : Michel Butor / Alexander Hilbert, "Wer verstehen will, muß entdecken", Lettre International, n°24, 1994 (entretien).
Hillaire, Norbert :
- Des images dans la littérature : l’illustration et la crise du roman. Breton, Robbe-Grillet, Simon, Butor, thèse de doctorat, Grenoble III, 1986 (CM).
Hilty, Gerold :
- "Imaginatio reflexa. A propos du style réflecteur dans La Modification de Michel Butor", Vox Romanica : Annales helvetici explorandis linguis romanicis destinati, v.32, n°1, 1973, pp.40-59.
Himat :
"Born in Karkuk, Iraq, in 1960. Himat has been strongly influenced by the philosophy and work of the late Iraqi artist, Shaker Hassan Al Said. He worked and exhibited in Japan and has lived in Paris since 1989. Himat has held solo exhibitions in Paris and Tokyo, as well as in Switzerland and the Netherlands and several Arab countries. / He collaborated on the creation of artists' books with such well-known poets as André Velter, Bernard Noël, Adonis, Gotaro Tsunezumi and Michel Butor. Among his most recent group exhibitions is "Iraqi Artists in Exile," at the Station Museum of Contemporary Art in Houston, Texas, a travelling exhibition that opened this month (November 2008)."
- Bernard Noël, Regard vers Himat, poème liminaire de Michel Butor, Paris : Rencontres, 2003, 1 vol. (n.p.) : ill. en coul., couv. ill. en coul. ; 29 cm. Texte en français et en arabe (Bibliothèque littéraire Jacques Doucet).
- Dans le volume XII des Oeuvres complètes, 2010, pp.1034-1035, on peut lire le poème # "Ziggurat de braise", pour Himat. Voir aussi Luca Mengoni, 2014.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "Lettre à Ishtar" (voir aussi Colette Deblé) et # "Ziggurat de braise", pour Himat.
Hiroshige :
- "Les 53 étapes du Tokaïdo de Hiroshige", pour Toru Shimizu, Frontières, 1985, pp.98-100. Texte repris au début de "Flottements d'Est en Ouest", lui-même repris dans :
- Avant-goût IV, 1992, puis dans :
- Transit, 1992, et enfin dans :
- Le Japon depuis la France, 1995.
Hirsch, Marianne :
- "Confrontation of cultures : Perception and communication in the novels of Henry James, Uwe Johnson and Michel Butor", Dissertation Abstracts International, vol. 37, n°1, July 1976, 296-A (FXXB). Compte rendu : thèse Brown Univ., 1975, 359 p.
- "An Interview with Butor", Contemporary Literature, XIX, 1978, pp.262-279 [XIX, 3 (1979), 440-448 ?], conducted and translated by Marianne Hirsch (entretien en anglais).
- Beyond the single vision : Henry James, Michel Butor, Uwe Johnson. "Editeur(s) : York : French literature publications company, 1981. Description : 205 p. ; 24 cm. Texte americain. Sujet(s) : James (Henry) : Les Ambassadeurs, La Coupe d'or; Butor (Michel) : L'Emploi du temps [("Passing Times : 'Ruins of an Unfinished Buildung'")], Mobile[("Mobile : 'An Orgy of Surprises and Shivers'")] (CBN). Comptes rendus : Manfred Schmeling, Donald B. Rice.
- "Butor's mythic quest", Novel, A Forum on Fiction, vol. 14, n°3, Spring 1981, pp.282-284. On Dean McWilliams : The Narratives of Michel Butor (FXXB).
- "Michel Butor : The decentralized vision", Contemporary Literature, vol. XXII, no. 3, 1981, pp. 326-348.
Histoire extraordinaire :
- Essai sur un rêve de Baudelaire, éditions Gallimard, 1961, (rééd. en 1979 et en 1988 dans la collection Folio-Essais). Egalement repris dans le second volume des Oeuvres complètes. Le livre est dédié "A la beauté insultée de Jeanne". Il a été écrit aux Etats-Unis lors du premier voyage. C'est aussi le premier essai critique de  Butor publié chez Gallimard. Pierre Daix notera dans son compte rendu : "Ce qui me semble le plus remarquable dans ce livre, ce qui fera date à mon sens et pas seulement dans le domaine de la critique baudelairienne, c'est l'intégration que Butor a réussie des éléments psychologiques individuels et des éléments tirés de la réalité historique, la conjugaison d'une critique interne et d'une critique objective, extérieure." (Les Lettres françaises, 23-29 mars 1961, p.8). Comptes rendus, pour l'année 1961, de : Nathalie Sarraute, Guy Dumur, Pierre Daix, Maurice Nadeau, Matthieu Galey, Jean-Pierre Attal, Raymond Jean, Olivier de Magny, Octave Mannoni, Henry Chapier, Giosuè Bonfanti, Robert KantersP.-O. Walzer, José Cabanis et J.-L. Matignoux. A quoi il faut ajouter les entretiens avec Hubert Juin et Louis-Albert Zbinden et l'émission Le Masque et la plume du 21 février 1961. Voir aussi :
- Rouben Cholakian, 1962.
- Paolo Carta, 1963.
- Serge Gavronsky, 1969.
- Jean Richer, "Sur la plaque tournante", dans Le Rêve du déménagement, fascicule 1, 1974.
- Romain Bochatey, 1989.
- Gloria Carneiro do Amaral, 2012.
Histoires littéraires :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Hjernøe, Leif :
- Ophold : En omsiggribende fortælling, traduction en danois de Intervalle. "Editeur(s) : Fredensborg : Arena, 1974" (Sudoc).
Höck, Wilhelm :
- "Vergebliche Anläufe ? Die Fabel in der modernen Prosa", Hochland, LIX, Aug.-Sept. 1967, pp.583-589 (FXXB).
Hocquette, Hélène :
- "Des mots et des chiffres dans La Modification", Vie et langage, n°243, juin 1972, pp.351-353. Ce petit texte insignifiant se termine sur une remarque concernant l'emploi du "vous" du roman : "L'emploi du 'vous', ... loin de 'piquer la curiosité' du lecteur comme l'espère Michel Leiris, est au contraire de nature à l'indisposer, à l'agacer, et il refuse cet avatar imposé et peu flatteur."
Hoerboer, Wout :
- Le Rêve du déménagement, in Revue rêvée, en sept fascicules. Chaque fascicule contient une eau-forte en hommage à Michel Butor, successivement de : Cesare Peverelli,Enrique Zanartu, Paul Franck, Wout Hoerboer, Ania Staritsky,Jacques Hérold et Frédéric Benrath, éditions Lettera Amorosa, 1974-1975, 64 exemplaires.
Hoffer, János :
- Traducteur en hongrois de Les Mots dans la peinture : A szavak a festészetben (éditions Corvina, Budapest, 1986).
Hoffmann, Françoise :
Artiste feutrière.
- Françoise Hoffmann et Michel Butor exposent leurs travaux communs à la Boutique extraordinaire (67, rue Charlot à Paris) du 21 novembre au 2 décembre 2014. Ainsi ce ne sont pas moins de six huitains d'octosyllabes qui s'inscrivent sur les étoles de l'artiste (merci à Agnès Butor pour ces informations de première main). Voir aussi Ysabel de Maisonneuve.
Hoflehner, Rudolff :
- #Tourmente(Aufruhr), avec onze aquatintes, édition bilingue français-allemand, traduction de Helmut Scheffel, Manus Presse, 1968. Ouvrage tiré à 55 exemplaires.
Hofmannsthal, Hugo von :
- Dans Gyroscope, 1996, "L'ivresse de l'âge" (troisième plage de "Picasso-labyrinthe", septième et dernière section) du programme "Minotaure" lui est dédiée (Canal D, pp.153-171).
Hoft March, Eilene :
- "Truth or Literary Consequences : Butor’s Confessions of a Portraitist", Neophilologus, 1994, vol. 78, n° 3, pp.361-70 (JHD).
- "Butor, Michel, Transit : le Génie du lieu 4", French Review, LXVIII, n°3,  Feb. 1995, pp.565-566 (FXXB).
Höhnisch, Erika :
Das gefangene Ich. Studien zum inneren Monolog in modernen französischen Romanen, Heidelberg, C. Winter, 1967. Issued also as thesis, Freie Universität, Berlin (NY Public Library).
Hokenson, Jan :
- "Retrospective : Butor", dans Jan Hokenson, Japan, France, and East-West aesthetics : French literature, 1867-2000, Madison, NJ; Teaneck : Fairleigh Dickinson Univ. Press, 2004, pp.408-415.
Hokusaï :
- "Hokusaï", Les Lettres françaises, n°860, 26 janvier 1961, p.10 et Réalités, n°187, août 1961, pp.21-28. Repris sous le titre :
- "Trente-six et dix vues du Fuji", Répertoire III, 1968, pp.159-168. Voir infra.
- "Les 100 vues du Fuji de Hokusaï", Avant-goût IV, pp.184-187. Repris dans :
- Transit, 1992.
- Le Japon depuis la France, un rêve à l'ancre, éditions Hatier, 1995. Dans ce livre, les 13 "Confidences" reprennent l'ensemble de l'article de Répertoire III cité plus haut.
- Voir Olivier Ammour-Mayeur, 2011.
Holbein, Hans, dit le Jeune :
- "Un tableau vu en détail", Répertoire III, 1968, pp.33-41. A propos des Ambassadeurs de François Ier à la cour d'Henri VIII. Paru précédemment dans Monde Nouveau, n°101, juin 1956, pp.83-92.
Holberg, Ludvig :
Considéré comme le père des littératures danoise et norvégienne, il est né en 1684 et mort en 1754.
- Dans Gyroscope, 1996, la seconde partie des "Trios d'Elseneur" du programme "Observatoire" lui est dédiée (Canal 3, pp.137-199).
Holden Thompson, Mary :
- Voir Gregory Masurovsky, 2009.
Hölderlin, Friedrich :
- #Hölderlin autour du monde, Michel Butor, Chan Ky-Yut, 1999. Réalisé en trois exemplaires, d'une part et en 1 300 exemplaires d'autre part. Contient sept poèmes : "Chant du destin d'Hypérion", "Heidelberg", "Le Neckar", "Quand j'étais un jeune garçon", "Souvenir", "La promenade" et "La bonne vie". Sous ce titre le Catalogue de l'Ecart note : "(1) (m), Madeleine Ouellon, 1999" et "(2), Collection Baur, 1999". L'ensemble de ces poèmes est également repris dans L'Aède en exil (voir infra).
- Les Saisons de l'humilité, avec Jacquie Barral, 1999.
L'Automne de Hölderlin, 1999.
- L'Aède en exil, par Hölderlin, librement adapté par Michel Butor, illustré par Bernard Dufour, Fata Morgana, 2000, 78 pp. "Pour Inge Kresser et Henri Pousseur". Repris dans le volume IX des Oeuvres complètes, 2009. "L'édition originale de L'Aède en exil se limite à cinq cents exemplaires sur vergé ivoire. Les trente premiers, numérotés, sous couverture spéciale, sont accompagnés d'un cliché-verre original signé de Bernard Dufour. Trois autres, réservés aux collaborateurs, comportent deux cyanotypes originaux." Contient :
                    *"Chant du destin d'Hypérion",
                    *"Heidelberg",
                    *"Le Neckar",
                    *"Quand j'étais un jeune garçon",
                     "A mi-vie",
                     "Ages de la vie",
                     "Le coin du Hardt",
                     "Mûris trempés cuits au feu",
                     "Souvenance" (variante de *"Souvenir"),
                    "Aux poètes",
                      "Patmos",
                     "Mnémosyne",
                      "L'épave de 'Phaéton'",
                     "Le printemps",
                     "L'été",
                      "L'automne",
                      "L'hiver",
                    *"La promenade",
                    *"La bonne vie",
                      "Pour [Sur] la mort d'un enfant",
                     "Pour la naissance d'un enfant",
                      "J'ai connu l'agrément du monde",
                      "Les lignes de vie",
                      "Quand on est gai",
                      "La Grèce",
                      "L'esprit du temps" et
                      "Vue".
Les sept titres précédés d'un * sont déjà parus dans Hölderlin autour du monde (voir supra).
* #L'Aède en exil peut aussi se lire sur le site personnel de l'auteur.
Holland, Michael :
- # "Oxford", pour Michael Holland (poème de huit strophes de huit vers d'octosyllabes), suivi de : # "Au coin du mur", pour Youl, # "L'oeil du four", pour Michel Le Gentil et #"L'opéra des pages", pour Bertrand Dorny, Aujourd'hui poème, n°74, octobre 2006, p.4. Voir aussi Serge Lunal, 2006.
* Sur le site personnel de l'auteur on peut lire : #"Oxford", pour Michael Holland.
Hollier, Denis :
- "Sur Michel Butor", Mercure de France, n°1218, avril 1965, pp.692-695. compte rendu du livre deJean Roudaut : "Malgré ce que le 'Livre futur' du titre nous y fait attendre, le discours de Roudaut tourne, dans celui-ci, autour de figures que justifierait davantage un titre tel que : Les Structures de la Parenté chez Butor; ce lien établi entre le livre et les complexes familiaux (quoiqu'il n'y soit jamais autrement justifié qu'en passant) pouvant bien toutefois constituer ce sur quoi cet essai est bâti de plus solide". Ainsi l'auteur note par exemple cette réflexion : "C'est donc tout un, en fait, que le meurtre du père, le meurtre en soi de celui qui en acceptait silencieusement la loi, et la prise en main de son propre langage; le père se révèle un 'faux père' en même temps que sa parole mensonge; prendre la parole c'est tuer en nous l'infans; la littérature est, profondément, lettre au père, c'est-à-dire reprise critique de sa loi en un dédoublement qui la démystifie, dénonçant son mensonge et sa cohérence factice." Dans ce même numéro, Denis Hollier rend compte assez longuement d'Illustrations, pp.696-699 (concluant : "ce qu'à ouvrir Illustrations il nous est donné à voir se perd dans un déroutant ballet de signes... Vouloir substituer, en poésie, le calligramme à la métaphore, seule l'ambiguïté du mot "image" permet à cette rêverie de se développer. Plus qu'à voir, les pages d'Illustrations, si entravée qu'en puisse être la lecture, sont à lire.") et beaucoup plus brièvement d'Essais sur les Essais, p.699.
- Voir Rabelais ou c'était pour rire, 1972.
- "Les hiéroglyphes et les dés", pour Denis Hollier, Répertoire IV,1974, pp.121-191. Repris dans :
- Répertoire littéraire, 1996.
Holter, Karin :
- "Michel Butor og den nye roman", Vinduet, 24. Arg., Nr.2, 1970, pp.96-103 (FXXB).
- Intervenant au Colloque de Cerisy/Butor, 1974.
-Homère :
- "On dit qu'Homère était aveugle", pour Frédéric Mugler, préface à Homère, L'Odyssée, texte bilingue, traduction du grec par Frédéric Mugler, éditions de la Différence, 1991, pp.7-25. Texte lisible sur le site de Raphaël Monticelli et repris dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.465-484.
Hommes sans épaules (Les) :
- Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Honoré, Christophe :
- Nouveau Roman, pièce de théâtre de Christophe Honoré jouée à Avignon en juillet 2012. Extrait de la critique d'Etienne Sorin sur www.evene.fr du 12 juillet 2012 : "Christophe Honoré, cinéaste post-Nouvelle Vague, a eu envie de réhabiliter ce dernier grand mouvement littéraire constitué à la fin des années 1950 et que plus personne ne lit aujourd’hui, à moins d’être masochiste ou étudiant en lettres, ce qui revient à peu près au même. Attention, il ne s’agit pas ici de théâtre documentaire, mais de théâtre « documenté ». Honoré a passé du temps en bibliothèque et a fait un montage habile des déclarations et textes des Nouveaux Romanciers. Le résultat est très pédagogique et la pièce séquencée en grandes thématiques : les Nouveaux Romanciers et Balzac (l’ennemi intime, symbole du roman classique à abattre), les Nouveaux Romanciers et la Seconde Guerre mondiale, les Nouveaux Romanciers et la Guerre d’Algérie - ils signent le Manifeste des 121 sur le droit à l’insoumission, les Nouveaux Romanciers et la sexualité, les Nouveaux Romanciers et la notoriété…  Il y a un côté « Le Nouveau  Roman pour les nuls », pédagogique mais non didactique. Pédagogique et pop, grâce, notamment, à une distribution sexy qui ne se soucie pas de ressemblance ni de vraisemblance. Brigitte Catillon joue Michel Butor (présent en Avignon) et Annie Mercier, avec un look à la Simone Signoret, campe l’éditeur Jérôme Lindon. Anaïs Demoustier est une Marguerite Duras sans lunettes ni rides et Ludivine Sagnier est bien plus mignonne que la vraie Nathalie Sarraute. Ils sont jeunes, beaux, et incroyablement vivants. Ils fument, boivent, dansent la salsa et jouent de la guitare électrique – Claude Simon, en recevant le Prix Nobel, chante "La Cavalerie" de Julien Clerc. Ils sont parfois drôles, ce qui ne les empêche pas de vouloir changer l’histoire sinon de la littérature, du moins du roman." Voir aussi Odile Quirot.
Horizons Maghrébins :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Hornsby, Jessie :
Intervenante au Colloque de Cerisy/Butor, 1974.
Horodinca, Georgeta :
Essayiste et romancière roumaine, elle a traduit Michel Butor, Albert Camus et Gaëtan Picon... Elle est morte à Paris le 1er juillet 2006.
- Traductriceen roumain de La Modification: "Renuntarea (Budapest : Literatura Universala, 1967)" (FSA).
Hors-d'oeuvre :
- Textes de Michel Butor, illustrations de Jacques Hérold, L'Instant perpétuel, 1985. "Préparé pour Christian Nicaise". Tiré à 500 exemplaires. Neuf exemplaires, numérotés de 1 à 9, sont enrichis d'une encre de Jacques Hérold et d'un manuscrit de Michel Butor. Compte cinq parties :
        - "Premier service",
        - "Seconde tournée",
        - "Troisième volée",
        - "Quatrième salve" et
        - "Cinquième entrée".
Cinq textes sont répartis sur l'ensemble de l'ouvrage :
                    - "Nymphées" (pour Janine),
                    - "Dialogue des peintres" (pour Gérald Ducimetière et tous les peintres genevois),
                    - "Buffon rêve" (pour Jacques Hérold),
                    - "Dialogues de la plume et du pinceau" (pour Madame Afnan, Ghani Alani, David Connearn; Roger Druet, Gérard Hunot, Tony Casasoprana;Hachiro Kanno, Bernard Lallemand, Jacques Le Roux, Yves Mairot, Claude Melin, Claire Moreau et enfin Patrice Pouperon, Mehdi Qotbi, André Villerset dans la profondeur sous les ratures Gregory Masurovsky, Henri Maccheroni) [voir à ce sujet le catalogue de l'exposition de 1984 à Corbeil-Essonnes, Ecritures du temps présent] et
                    - "Météore"* (pour Manuel Casimiro).
A la première partie, s'ajoutent trois textes :
                                - "Philtre" (in memoriamAnia Staritsky),
                                - "Les nuages de Magellan"* (pour Baltazar) et
                                - "Mille et une caravanes" (pour André Villers).
A la seconde, s'ajoutent trois autres textes :
                                - "Bouteille de survie"* (pour André Villers),
                               - "Projet d'un livre sur papier épais"* (pour Michel Gérard) et
                                - "Le village"* (pour Irène).
A la troisième, trois textes également :
                                - "Retour miroirique/Rimoir retourique" (pour Ruth Francken),
                               - "Territoire"* (pour James Guitet) et
                                - "Au lac des nixes"* (pour Cécile).
A la quatrième, encore trois textes :
                                - "Chant de fouilles"* (pour Axel Cassel),
                                - "L'espace arabesque" (pour Mehdi Qotbi) et
                                - "La ligne de partage des sangs"* (pour Antonio Saura).
Enfin à la cinquième et dernière partie, s'ajoutent toujours trois textes :
                                - "Entre-temps"* (pour Pierre Canou),
                                - "Ballade de l'absence de Georges" (pour Tania) et, refermant le volume,
                                - "Madrigal"* (pour Marie-Jo).
Les textes suivis d'un astérisque sont repris dans Patience, 1991. Des extraits en sont parus dans la revue Faire-part en 1984 (notamment les poèmes "Philtre", "Les nuages de Magellan", "Bouteille de survie" et "Le village"). Compte rendu de V. L.
Hors Jeu :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
- Le numéro 16 de cette revue, septembre 1994, fait paraître cinq poèmes de Michel Butor (pp.16-19) : # "Feu de cartes", pour Bertrand Dorny, # "Retour à Lucinges", pour Bertrand Dorny, # "Tango", pour Luc Joly, # "Labour", pour Philippe Briet et # "Le penseur et l'éventail", pour Bertrand Dorny.
HorsPress :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Horst, Karl August :
- "Der philosophische Robinson" (sur L'Emploi du temps), Frankfurter Allgemeine Zeitung für Deutschland‚ 1. Okt 1960 (BderF).
- Das Spektrum des modernen Romans (sur La Modification), München, 1960, pp. 133-136 (BderF).
- "Butor's Modifikation",Welt und Wort, 6. Jahr., Heft 4, April 1961, pp.110, 112 (F7B).
- L'Horticulteur itinérant :
- Editions Melville (Léo Scheer), 2004. Repris dans le volume XII des Oeuvres complètes, 2010. Recueil de poèmes composé de deux parties : "Hexagone" et "Heptagone". Parties équilibrées puisque "Hexagone" est constitué de six ensembles de sept textes alors que "Heptagone" est constitué de sept ensembles de six textes.
- "Hexagone" est composé :
                    1) Du balcon basque, qui contient :
- I) # A la volée
- II) # L'horizon suspendu
- III) * Les couleurs du vent
- IV) * # Les couleurs de l'eau
- V) # Le soir sur la plage à Hendaye
- VI) # La voix lactée
- VII) * # Le bûcheron subtil
                   2) # Du promontoire (promenoir) catalan, qui contient :
- I) * # Le creuset des espèces
- II) * # Le réchauffement de la planète
- III) * # L'annonciation de la sirène
- IV) * # Souvenir du déluge
- V) # Une mer d'encre
- VI) # L'écume des nuits
- VII) # La bave du dragon
                    3) # De la clairière celtique, qui contient :
- I) # L'invention de l'agriculture
- II) # Labour
- III) # Brocéliande
- IV) # Les esprits du val
- V) # Ciel de sable
- VI) # Colonnes
- VII) # L'aisselle de la forêt
                    4) # Du belvédère niçois, qui contient :
- I) # Sérénade
- II) # Vent sur Vence
- III) #Ange de la baie
- IV) # Regard Regards
- V) # L'écho du vent
- VI) # Les révélations de l'âtre
- VII) # L'orgue vagabond
                    5) # Du square parisien, qui contient :
- I) # La peau des rues
- II) # Body building
- III) # Actualités
- IV) # Souvenirs du zinc
- V) # Air de Paris
- VI) # La Joconde au palais d'Orsay
- VII) # Les cathédrales du vide
                   6) # Du verger savoyard, qui contient :
- I) #A l'écart
- II) # Un torrent de montagne
- III) # Exclamations renversées
- IV) # Le voyage d'automne
- V) # Modulation de fréquence
- VI) # Le matin à Lucinges
- VII) # Les plumes du lac
- "Heptagone" est composé :

            1) # De la plantation africaine, qui contient :

- I) # Outre-Harrar
- II) #Retour du Burkina Faso
- III) # Ce que cachaient les blocs
- IV) #Sueurs du temps
- V) # Catalogue de jarres
- VI) # Les aventuriers de la demi-lune
            2) # De la réserve américaine, qui contient :
- I) # Tango
- II) # Les deux jumeaux cherchent leur père
- III) # La flèche au coeur
- IV) # Vermont
- V) # Le moulin du sang
- VI) #Dans le blizzard de la Terre de Feu
           3) # Du bosquet chinois, qui contient :
- I) # Vingt blocs de charbon
- II) # Guilin au futur
- III) * # Torse
- IV) #Dans les fumées du Cathay
- V) # Soufre
- VI) # Drapés de laque
           4) De la vigne grecque, qui contient :
- I) # Navigateur
- II) # Le phare naufragé
- III) # Du verger d'Ariane
- IV) # Emanation
- V) Avec vue sur l'Olympe
- VI) #Pétales autour de la naissance
            5) # Du labyrinthe levantin, qui contient :
- I) # Les saveurs de la pluie
- II) # Suaire pour une odalisque
- III) * #Jardins d'épiphanie
- IV) # La reine de Saba vient faire ses adieux au roi Salomon
- V) # Sur le chemin du retour la reine de Saba songe à la Jérusalem future
- VI) # La piscine interdite
            6) # De l'échappée nordique, qui contient :
- I) * # Energie sylvestre
- II) # Le viking au retour de l'Islande
- III) # A l'envers des saisons
- IV) # Les messagers du froid
- V) # Le radeau de l'enfance
- VI) # Toutes ces voix
           7) # De l'embarcadère vénitien, qui contient :
- I) # Lutins de lagune
- II) # Vénitienne en herbe
- III) # Les coulisses de Venise
- IV) # Venise au crépuscule
- V) # Barcarole(sic)
- VI) * # Amis au loin
A noter également que les 11 textes précédés d'un * sont parus auparavant dans Le Jardin catalan, 2000. Comptes rendus de Michèle Gazier, 2004 et Gérard Paris, 2005. Voir aussi André Clavel, mai 2004 et Antoine Spire, août 2004.
Hoshour, Lise et Harvey :
"Lui était architecte. Ensemble ils tenaient une galerie de peinture à Albuquerque au Nouveau-Mexique" (MB). Voir infra.
- # "Elégie du Nouveau-Mexique", pour Lise Hoshour, in memoriam Harvey Hoshour, Ici et là, 1997, pp.38-39. Voir aussi Bernard Plossu, 2014.
- Lise Hoshour évoque rapidement le travail de Butor avec Bernard Plossu et Robert Therrien dans Michel Butor : Rencontre - Trajectoire, 2001.
* Le poème cité ci-dessus est repris sur le site personnel de l'auteur.
Hoshour Gallery (éditeur) :
- # Corot en Albuquerque, 1983.
- 7 & 6, 1988 (voir aussi Briet éditeur).
Hôtel continental (éditions) :
- D'un jour à l'autre, 1987.
- # Intimités, 1997.
Hottois, G. :
- "Helbo, A., La sémiotisation de l'être, Autour de « M. Butor. Vers une littérature du signe »". Compte rendu dans Etudes littéraires, X, 1977, pp.547-553. Voir http://id.erudit.org/iderudit/500450ar et suivant.
- "André Helbo : Butor vers une littérature du signe", Studi Francesi, anno XXIII, fasc. I, n°67, genn.-aprile 1979, pp.122-126 (FXXB).
Houville, Gérard d' :
- "Michel Butor : La Modification", La Revue des deux mondes, 15 décembre 1957, pp.703-705. "Enfin, écrit l'auteur en conclusion, si Léon n'a pas réussi, n'a pas eu le courage de modifier sa vie, le livre, lui, est une réussite. Car s'il est un peu long, il aurait pu être ennuyeux : il ne l'est pas et ne cesse d'intéresser; il aurait pu être confus (...), or tout s'organise avec clarté (...) Et le livre serait parfait si on pouvait supprimer quelques-uns des compagnons de voyage et les réflexions qu'ils suggèrent."
Howard, Richard :
- "Declaration Concerning the Right of Insubordination in the Algerian War", Evergreen Review, n°15, November-December 1960, pp.1, 4 (FSA).
- Traducteur de Degrés (Degrees) chez Simon & Schuster (New York) en 1961 (voir Léon S. Roudiez et Anonyme pour le compte rendu en anglais), Methuen (Londres) en 1962 (voir Norman Shrapnel) et 1966. Egalement : "Degrees / Michel Butor ; translation by Richard Howard. - London : Dalkey Archive Press, 2004. - 351 p." (CBN). Voir aussi la traduction partielle dans : "New French writing [texte imprimé] / [Jean-Paul Sartre ; Jean Vauthier ; Michel Butor ... [et al.]] ; ed. by Georges Borchardt ; [Textes traduits par Richard Howard ; Ursule Molinaro ; Venable Herndon ...[et al.]]. - New York : Grove press ; London : Evergreen books, 1961. - 1 vol. (256 p.) : couv. ill ; 21 cm. Extrait de Degrés, Michel Butor, pp.149-171 (CBN).
- "Delphi", Evergreen Review, n°18, May-June 1961, pp.114-117 (FSA).
- "Pollock : The Repopulation of Painting" en 1961 et 1968.
- "The Mosques of New York, or The Art of Mark Rothko", New World Writing, n°21, 1962, pp.7-25 (FSA).
Mobile, "Study for a Representation of the United States (New York : Simon & Schuster, 1963)" (FSA). Comptes rendus Anonyme et de Victor Brombert. Voir aussi Curriculum vitae, 1996, p.138). Egalement : "Mobile / Michel Butor ; introduction by John D'Agata ; translation by Richard Howard. - [Illinois State University] : Dalkey Archive Press, 2004. - 319 p. (CBN).
- "Monument of Nothing for Apollinaire", TriQuarterly, n°4, 1965, pp.23-42 (FSA).
"Science Fiction : The Crisis of its Growth", trans. Richard Howard, Partisan Review, n°4 (Fall 1967), pp.595-602. (FSA). Traduction parue précédemment dans The Carleton Miscellany, n°3, été 1963, selon Lison Noël. Reprise dans :
Inventory : essays (Répertoire) chez Simon and Schuster, New York, en 1968 (CBN) et Jonathan Cape, Londres, en 1970. Ce dernier ouvrage contient en réalité 15 essais tirés des trois premiers Répertoire et du Génie du lieu et regroupe des traductions de Gerald Fabian, Patricia Dreyfus, Derek Coltman, Remy Hall, William Brown et Michael Brozen. Il est suivi d'une postface de Richard Howard lui-même. Comptes rendus de John Weightmanet Harry T. Moore (FSA).
- Histoire extraordinaire : essay on a dream of Baudelaire's, "transl. from the french by Richard Howard, London : Cape, 1969. 174 p." (CBN).
- Roland Barthes : "Literature and discontinuity", Salmagundi, n°18, Winter 1972, pp.82-93 (FXXB).
Howitt, J.-B. :
- England and the English in the novels of Butor. Thèse Univ. of Manchester, 1971/72 (BderF).
- "Michel Butor and Manchester", Nottingham French Studies, n° 12, 1973, pp.74-85 (JHD).
Howlett, Jacques :
- "La Modification par Michel Butor", Les Lettres nouvelles, n°55, décembre 1957, pp.786-789. Citons simplement le premier paragraphe de ce compte rendu : "Il suffit d'avoir lu les dix premières pages de La Modification pour être sensible non seulement à un ton inouï dans le roman contemporain, mais encore à l'alliance émouvante de la spontanéité romanesque et d'une étonnante maîtrise. Il faut ajouter que ce bonheur dans la réussite ne se dément pas jusqu'à la fin de l'ouvrage."
- "Notes sur l'objet dans le roman", Esprit, n°263-264, juillet-août 1958, pp.67-71.
- "Distance et personne dans quelques romans d'aujourd'hui", Esprit, n°263-264, juillet-août 1958, pp.87-90.
- "Thèmes et tendances d'avant-garde dans le roman, aujourd'hui", Les Lettres nouvelles, n°32, février 1963, pp.139-148. On peut y lire : "Il y avait dans L'Emploi du temps, ainsi que dans La Modification, la recherche, un essai de mise en forme d'un ordre signifiant des événements. Les oeuvres plus récentes de Butor - Mobile, Réseau aérien - s'ouvrent à de plus vastes espaces; la conscience odysséenne est à la mesure, cette fois, d'un voyageur mécanisé, les événements qui l'affectent, réduits à l'essentiel par la distance et l'altitude, y trouvent une forme plus simplement rigoureuse. De subtils réseaux qualitatifs ont remplacé le génie du lieu. Butor est peut-être sur le chemin de riches et sensibles abstractions."
Howlett, Patrick :
- J..., 8, Collectif Génération éditions, 2015 (CDE). Voir aussi Grinspum et Kazen, 2014, Neukamp, Suzuki, Tse, Ryman, Van Arkel et Gimblett, 2015 et enfin Jiri Cernicky et Jasmina Cibic, 2016.
Hubert, Renée Riese :
- "The four dimensional book", dans Word & image interactions : a selection of papers given at the Second International Conference on Word and Image : Universität Zürich, August 27-31, 1990; Zürich; Universität; Basel; Wiese, 1993, en anglais. Etude de trois livres illustrés par des artistes connus avant tout comme sculpteurs : Règnes (1961), poèmes de Pierre Lecuire illustrés par Etienne Hajdu; Le Chemin des devins (1966), poèmes d'André Frénaud illustrés par Eduardo Chillida; La Chronique des astéroïdes (1962), texte de Michel Butor illustré par Paolo Boni (cité dans http://www.openbibart.fr/).
Hubner, Patrick :
- Aux noms de l'Amérique : la dérive des noms propres dans Le Testament d'un excentrique de Jules Verne et Mobile de Michel Butor, Paris, Klincksieck, 1995.
- "Le livre ouvert de Butor sur l'Amérique", intervention au colloque Michel Butor ou l'écriture polytechnicienne à la Fondation Del Duca les 13 et 14 décembre 2013.
Hübner, Wolfgang :
- "Michel Butor, Description de San Marco. Ein modernes Lehrgedicht", dans Romanistisches Jahrbuch 32, 1981, pp.133-155 (PR).
- Vergils Aeneisin Butor's Roman La Modification, dans Würzburger Jahrbücher für die Altertumswissenschaft. Neue Folge VIII, 1982, pp.171-182 (BderF).
- Michel Butor auf der Harburg. Untersuchungen zu Portrait de l'artiste en jeune singe. München, Verlag Ernst Vögel, 1987, 123 p. (FXXB).
- Michel Butor y la Antigüedad, "Langue(s) :  espagnol ; castillan. Pays :  Espagne. Editeur(s) :  Bellaterra : Departament de Ciències de l'Antiguitat i de l'Edat Mitjana Universitat autònoma de Barcelona, 1998" (Sudoc).
- "Parigi - Roma - Parigi. Gli dèi speciali varroniani da Agostino e Michel Butor" dans Kampf oder Dialog : Begegnung von Kulturen im Horizont von Augustins 'De ciuitate dei' : Internationales Symposion, Institutum Patristicum Augustinianum, Roma, 25.-29. September 2012 = Conflict / dialogue ? : Augustine's engagement with cultures in 'De ciuitate dei' : International symposium, Institutum Patristicum Augustinianum, Roma, 25.-29. september 2012 / Herausgeber / editor Christof Müller, 2015.
Hugli, Pierre :
- "La musique et les mots selon Butor", La Gazette de Lausanne, 15 février 1988, p.12.
Hugo, Victor :
- "Babel en creux", NRF, n°112 et 113, avril et mai 1962, pp.681-688 et 876-885. Voir infra 1964 et 1968.
"Victor Hugo romancier", Tel Quel, n°16, hiver 1964 (François Aubral). Reprise :
- "Babel en creux" et "Victor Hugo romancier", Répertoire II, 1964, pp.199-214 et 215-242.
- Voir "Analyse spectrale de l'Occident" de Pierre Sipriot, 1965, émission reprise sur France Culture le 24 mai 2016 dans "Les Nuits de France Culture".
- "Babel en creux" est également repris dans : Victor Hugo, Oeuvres complètes, sous la direction de Jean Massin, le Club français du livre, 1968, T.8, pp.XIX-XXXII.
- "La voix qui sort de l'ombre et le poison qui transpire à travers les murs" et "Germe d'encre", Répertoire III, 1968, pp.185-213 et 215-239. Ces textes sont parus précédemment dans la NRF, n°143, 144 et 145, novembre, décembre 1964 et janvier 1965 (sous le titre "Le théâtre de Victor Hugo") d'une part et dans Critique, n°221, octobre 1965 (sous le titre "Victor Hugo critique") d'autre part. Voir infra 1996.
- !§! "Représentation des Etats-Unis dans la littérature française / 11", cours de Michel Butor mis en ligne, Université de Genève, année 1974-1975 (http://mediaserver.unige.ch).
Victor Hugo [Enregistrement sonore] / Michel Butor, Genève : Laboratoire audiovisuel universitaire [prod.], 1977. 1 cassette sonore, 30 min., (RBG).
- !§! "L'espace de Hugo", cours de Michel Butor misen ligne, Université de Genève, année 1976-1977 (http://mediaserver.unige.ch).
- !§! "Les romans de Hugo", cours de Michel Butor mis en ligne, Université de Genève, année 1978-1979 (http://mediaserver.unige.ch).
Victor Hugo écartelé, avec Julius Baltazar, Jacques Matarasso éditeur, 1984. Texte repris dans Hugo dans les marges, 1985, Victor Hugo écartelé, 1988, Patience, 1991, dans Du chaos dans le pinceau ... Victor Hugo, dessins, 2000 et enfin dans Victor Hugo écartelé (4), 2013. Voir infra.
- !§! "Hugo et les enfants", cours de Michel Butor mis en ligne, Université de Genève, année 1984-1985 (http://mediaserver.unige.ch).
Avez-vous lu Victor Hugo ?, émission sur France Culture, 13 mai 1985, avec lecture de textes de Hugo par Michel Butor (voir à ce sujet l'encadré "Michel Butor lit Victor Hugo", tiré du texte sur le théâtre de Hugo de Répertoire III dans Télérama, 8 mai 1985, n°1843, p.119).
- !§! "L'histoire selon Hugo", cours de Michel Butor mis en ligne, Université de Genève, année 1985-1986 (http://mediaserver.unige.ch).
- "Butor, Michel, Les monstres du Rhin [Enregistrement sonore]  Collection  Journée Hugo : à l'occasion du centième anniversaire de la mort du poète. Genève : Laboratoire audiovisuel universitaire [prod.], 1985. Collation  1 CASSETTE SONORE (77 min.)" (http://opac.rero.ch).
- "L'espérance de l'encre", pour Laurent Jenny, dans Lucien Dällenbach et Laurent Jenny, Hugo dans les marges, éditions Zoé, 1985, pp.166-177. Repris dans :
Victor Hugo écartelé, l'espérance de l'encre (version complète), pour Laurent Jenny, avec trois collages de Jiri Kolar, Aencrages & Co, 1988, 31 pages. Ouvrage tiré à 400 exemplaires. Voir supra 1984. Redistribué dans :
- Patience,1991, pp.13-14, 29-31, 48-50, 62-65, 79-82, 95-98. Voir supra et infra. Voir aussi Joël Leick, 2000.
- "La voix qui sort de l'ombre et le poison qui transpire à travers les murs", Répertoire littéraire, 1996, pp.295-329. Voir supra.
Dans l'intimité de Victor Hugo à Hauteville House, 1998.
- "L'espérance de l'encre", dans Du chaos dans le pinceau ... Victor Hugo, dessins, Paris-Musées, 2000, pp.18-23. Catalogue de l'exposition qui s'est tenue à Madrid du 20 juin au 10 septembre 2000, puis à Paris du 12 octobre 2000 au 7 janvier 2001. Voir supra 1984.
- "Les taches d'encre de Victor Hugo grouillent de tous les possibles", entretien avec Isabelle Rüf, Le Temps, 19 janvier 2002.
"Les confitures du proscrit", pour André Velter, préface à L'Art d'être grand-père, Gallimard, coll. Poésie, 2002, pp.7-27. Texte repris dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.430-444.
- Dans l'émission Poésie sur parole, du samedi 9 mars 2002 sur France Culture, André Velter s'entretient avec Michel Butor : Victor Hugo selon Michel Butor. Un entretien d'André Velter avec Michel Butor consacré à Hugo, et des lectures de poèmes : "Le poète" par Jean-Luc Debattice et Jean-Claude Dreyfus, "Les Feuilles d'automne" par André Dussolier et Michel Butor."
- Dans le cadre du bicentenaire de la naissance de Hugo, la ville de Pau organise plusieurs manifestations sous le titre général "Victor Hugo et Michel Butor". Le soir du 21 novembre 2002, Butor y donnera notamment une conférence intitulée "Victoir Hugo et nous".
- "L'écriture poulpe" et "Le monde s'écroule et nous survivons", dans Quoi de neuf ? Victor Hugo !, CNDP, 2002. "Ce disque reproduit les lectures diffusées sur France Culture dans Poésie sur Parole (une émission d'André Velter, Jean-Baptiste Para, Vanessa Nadjar) au cours d'une semaine spéciale consacrée à Victor Hugo. Chacun des onze poètes contemporains a choisi un texte dans son oeuvre, ou a composé un inédit, en résonance avec l'un de ses poèmes préférés de Victor Hugo." Michel Butor a choisi le poème "La vision d'où est sorti ce livre" (vers 49-117) de La Légende des siècles, dit par Hugues Quester et propose en résonance "Le monde s'écroule et nous survivons". Le texte "L'écriture poulpe" (voir infra 2003 et 2016) est une courte introduction au livret qui accompagne ce disque. Voir aussi Laurentia Léon et Joël Leick, 1999 et Michel Butor par Michel Butor, 2003.
- "Entretien avec Michel Butor", recueilli par Delphine Gleizes, Le Croquant, n°34, 2002, pp.126-137.
Heidelberg/ Victor Hugo ; "Herausgeber Francoise Kloepfer-Chomard und Jean d'Yvoire. mit Heidelberg im Karree / von Michel Butor. und Victor Hugo in Heidelberg / von Friedrich Wolfzettel. - Francfort : Societats-Verlag, 2002. - 205 p. (CDE). Texte en allemand et en français. Voir infra 2007.
- Michel Butor par Michel Butor, 2003, pp.75-76.
- "L'écriture poulpe" (voir supra), dans Au rendez-vous des amis, 2003, p.31.
"Vers Victor Hugo", L'Echo Hugo, n°4, 2004, p.103. Réponse à une enquête : "Les écrivains nous disent pourquoi ils aiment Victor Hugo". Repris dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.519, où ce texte est dédié à Danièle Gasiglia Laster.
- Voir Emmanuelle Kaës, 2004.
"Heidelberg au carré", dans Europe, numéro spécial Michel Butor, n°943-944, novembre-décembre 2007, pp.43-60. Voir supra 2002. Texte repris dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.359-376 (où il est dédié à Jean d'Yvoire).
- Victor Hugo écartelé (4), 2013.
-"JULIUS BALTAZAR / MICHEL BUTOR, HUGOLOGIE". Exposition à la maison de Victor Hugo, place des Vosges, à Paris, du 3 novembre 2015 au 24 janvier 2016. "Piochant dans les Travailleurs de la mer, Michel Butor a imaginé une visite nocturne d'Hauteville House. À partir des séquences manuscrites de ce texte, le peintre Julius Baltazar a réalisé une série de lavis, paysages abstraits. Il en a fait un don au musée, qu'il a grossi de livres d'artiste, de lettres-collages que l'écrivain lui a adressées, de gravures. Ce sont ces témoins de la complicité de Julius Baltazar et de Michel Butor, entre texte et image, et de leur fascination partagée pour Victor Hugo, qui seront présentés dans l'appartement." Le catalogue de cette exposition intitulé Hugologie et publié aux éditions du littéraire (collection la bibliothèque d'Orphée) reprend les textes de Butor "Hugo hantant Hauteville House" et "L'écriture poulpe" (voir supra).
Hugo par Michel Butor, Buchet-Chastel, 2016, anthologie de textes de Victor Hugo précédés d'un "Préambule" : "Je n'aime pas les anthologies..." et de la reprise du texte "L'écriture poulpe". Chaque chapitre  ("Poésie", "Théâtre", "Roman", "Critique", "Alentours", "Dessins") et sous-chapitre est précédé d'une note de Michel Butor. Cet ouvrage a été présenté par François Busnel, en présence de Michel Butor, dans son émission "La grande librairie" du 25 février 2016 sur France 5. Voir aussi le court compte-rendu de Yannick Balant du 7 février 2016 à l'adresse suivante : http://comitexix.hypotheses.org/485 et l'entretien radiophonique (filmé) avec Philippe Vallet du 14 mars 2016 sur France Info ainsi que celui réalisé par Nicolas Dutent et cet autre diffusé le 4 avril 2016 sur la RTS dans l'émission "Entre les lignes". Voir également Philippe Vandel et Florence Bouchy.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "L'aisselle de la forêt", avec Hugo, pour Philippe Colignon.
Huguenin, Jean-René :
- "Les prix littéraires 1957 risquent de créer les fausses Ecoles romanesques de demain", Arts, n°646, 27 novembre-3 décembre 1957, p.2. Comparant Le Vent à La Modification, l'auteur écrit : "Le lyrisme de Butor semble plus laborieux. Trop de détails le brisent. Ce myope infatigable succombe souvent à l'emphase de la dissection. Puisque la critique a déjà réuni ces deux auteurs, dans leur effort commun pour "renouveler le roman", on pourrait dire à l'avantage de M. Claude Simon qu'il a le délire plus naturel."
- "La Modification de Michel Butor : 24 heures de voyage entre Paris et Rome pour renoncer à l'amour", Arts, n°647, 4-10 décembre 1957. En conclusion de sa présentation du roman, l'auteur écrit : "La Modification est l'histoire d'un homme qui essaie vainement de "se modifier"; la luttte désespérée que soutient une révolte de vingt-quatre heures contre quarante-cinq années d'inconstance, de faiblesse et d'ennui."
- "Dépassant les exercices de style de Robbe-Grillet, le roman découvre le monde avec Claude Simon et Butor", Arts, n°699, 3-9 décembre 1958, p.5. On y lit notamment "... Robbe-Grillet est abstrait, Claude Simon et Michel Butor idolâtrent le réel...".
- "Vers un nouveau romantisme", Arts, n°700, 10-16 décembre 1958, p.3, avec Jean-René Huguenin. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.I, pp.83-85.
- "Le Nouveau roman se demande s'il a une signification", Arts, n°714, 18-24 mars 1959, p.3. Compte rendu du débat "Tragique et signification dans le roman moderne", en présence notamment d'Alain Robbe-Grillet et Michel Butor, qui s'est tenu au siège du Congrès pour la liberté de la culture.
- Philippe Sollers, Jean-Edern Hallier, Renaud Matignon,J. C. et Jean-René Huguenin : "Répertoire, par Michel Butor : choix critique", Tel Quel, n°2, été 1960, pp.57-58. "Répertoire s'inscrit, déclare l'auteur, dans une vieille tradition de la littérature française, - celle qu'illustraient les déclarations théoriques de Théophile Gautier et le discours de réception à l'Académie Française de José-Maria de Hérédia : C'est le goût des nouvelles formes... qui prête à l'éternelle poséie une nouvelle vie."
- "Que veut le nouveau roman ?" dans Une autre jeunesse, Seuil, 1965, pp.95-99. Selon l'auteur, qui développe ici très succinctement une vision passéiste de la littérature, la "technique" a envahi le Nouveau Roman. "Elle en est devenue la muse. Ce n'est pas l'histoire qu'ils ont choisie qui inspire A. Robbe-Grilletet Michel Butor, c'est la façon dont ils la racontent. (...) Chez Michel Butor, la technique se déguise en rythme, en musique..." Et plus loin, repérant un autre signe distinctif selon lui : "S'il n'y a guère de personnages, dans le nouveau roman, c'est qu'il n'y a plus qu'un seul personnage : le temps." Lequel, "entré avec Proust dans le roman, risque aujourd'hui de le dévorer." Et c'est pourquoi "les héritiers du Nouveau Roman (...) seront contraints de rendre à la matière romanesque le poids, la douceur perdue des passions, et à douer leurs personnages de ce coeur que leurs aînés auront feint d'ignorer. Nous découvrirons de nouveau des héros vivants, complets, qui, tel Hamlet, nous résistent, ne nous rappellent personne, et pourtant nous parlent de nous." Car c'est en ces derniers, conclut-il, "que nous nous retrouvons le mieux".
Hugues, Patrice :
Peintre, il vit en Languedoc.
- 6 + 1 Passage méditerranéen, catalogue d'exposition, éditions Art Vivant. "En 1992, Claude-Henri Bartoli organise "6 + 1 Passage méditerranéen", une suite d'expositions dans plusieurs musées. Michel Butor invite les artistesClaude Viallat, Vincent Bioulès,Marcel Alocco,Patrice Pouperon, Patrice Hugues et Christian Louis."
Huguet, Jean-Pierre (éditeur) :
- La souveraine reprend son rang, 2004.
- Interstice, 2012.
- L'Australie intérieure, 2012.
- Tapis pour l'automne, 2014.
- Prélude à la nuit, 2014.
Hulka, Zuzana :
Peintre d'origine tchèque, Zuzana Hulka est née en 1951 dans la ville de Zlín. Après quelques années passées en Tunisie, elle s’installe en France en 1981. Aujourd’hui, elle vit et travaille à Paris et elle se consacre exclusivement à la peinture.
- Des pas sur la neige, avec des peintures de Zuzana Hulka, livre manuscrit en 3 exemplaires, 2009, n° 1746, Collection Mémoires éditions, 2009. Voir aussi Gregory Masurovsky et Michel Butor, 2009.
-Gong, avec des peintures de Zuzana Hulka, livre manuscrit en 3 exemplaires, Collection Mémoires éditions, 2009, n° 1793. Voir aussi Anne Walker, 2011.
Archipels intermittents, Collection mémoires, 2013 (CDE).
Humanité (L'):
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Humboldt, Alexandre de :
- Dans Gyroscope, 1996, le texte "Survie Maya" du programme "Pyramide" lui est dédié (Canal C, pp.7-51).
Humes, Joy N. :
- "Painting Words", traduction en anglais desMots dans la peinture (pp. 138-166) par Joy N. Humes, TriQuarterly, n°20, Winter 1971, pp.98-112 (FSA).
Hünisch, Erica :
- Das gefangene Ich. Studien zum inneren Monolog in modernen französischen Romanen, Heidelberg, 1967, Carl Winter Universitätsverlag (FVRG). Sur La Modification.
Hunot, Gérard :
- Voir Écritures du temps présent, 1984. Voir suivant :
- "Dialogues de la plume et du pinceau. Deuxième estampe : enluminure", pour Roger Druet, Gérard Hunot, Tony Casasoprana, Hors-d'oeuvre, 1985, p.35.
-Hussey, Barbara Lee :
- "From spatiality to textuality. The disappearance of the city in the modern novel [La Modification]", dans Dissertation Abstracts, XLI, 1980/1981, 3566A. Compte rendu : thèse Purdue Univ., 1980, 215p. (BderF).
Hussherr, Cécile :
-L'ange et la bête : Caïn et Abel dans la littérature, les Éd. du Cerf, 2005. "Résumé : Etude sur la présence du mythe de Caïn et Abel dans la littérature occidentale, en particulier depuis l'époque romantique, à travers le théâtre, le roman et la poésie d'auteurs tels que Byron, Hugo, Tournier, Steinbeck, Butor et Pierre Emmanuel" (BPI).
Husson, Didier :
- Les anachronies de "La Modification". "Didier Husson. Editeur(s) : Paris : Université de Paris 7. Description : 118 p. ; 30 cm. Note(s) : Mémoire de maîtrise S.T.D., Paris, S.D." (CBN).
Husson, Geneviève :
- Lectures-concerts, "Geneviève Husson, réal. ; Michel Butor, voix ; Michel Cardoze, voix ; Bernard Lortat-Jacob, voix ; Francis Pichon, mus. Editeur(s) : Nice : Littera, 2001. Description : 1 cassette vidéo (VHS) (36 min) : coul. (SECAM). Résumé ou extrait : Butor, Cardoze, Lortat-Jacob lisent leurs oeuvres sur des improvisations musicales du percussionniste Francis Pichon. Les "objets littéraires" présentés sur la scène de l'auditorium du MAMAC de Nice, ont été créés par le peintre Claude Délias.
-Huvos, Kornel :
- "Vers un renouveau du 'mirage américain' dans les lettres françaises", The French Review, vol. XLVIII, n°2, décembre 1973 (GG).
Huysmans, Joris Karl :
- Lumière cendrée, 1978. Texte repris dans :
- Envois, 1980, pp.20-23.
- "Le Rêve de Joris-Karl Huysmans", Mille et un plis, Matière de rêves V, 1985, pp.86-115.


Page d'accueil    .................................      Table des index

I
comme

Illustration - Imprimerie - Improvisation - Inde- Inspiration - Irlande - Islam - Italie
et aussi Iles












Ibert, Jean-Claude :

- « Michel Butor y la literatura experimental » (sur Mobile), Insula, n°191, octobre 1962, p.6. (en espagnol). Reprise :
- "Michel Butor et la littérature expérimentale", La Revue Nationale, 35e année, n°349, janvier 1963, pp.31-32, sur Mobile (F7B).
Ibrahimoff, Oleg :
- "De Michel Butor, La Banlieue de l'aube à l'aurore", Métamorphoses, 2e trimestre 1969, n°IX.
Ici et là :
- Relations intercontinentales, Publisud, 1997. "Ici et là est le premier ouvrage de Michel Butor illustré par dix collages de l'auteur lui-même. Ces illustrations ont pour motif la mappemonde qui fit tant rêver Rimbaud, Baudelaire, ainsi que tous les enfants 'amoureux de cartes et d'estampes'." Repris dans le volume IX des Oeuvres complètes, 2009. Il est composé de cinq parties de sept textes chacune. Textes dédiés à :
    1) La massive
            - Georges Perros ("Souvenir de Tunis"),
           - Philodette (# "Réveil du scribe"),
            - François da Ros (# "Les stalactites du sphinx"),
            - Yehuda Lancry (# "La traversée de la Mer Rouge, mosaïque"),
           - Henri Maccheroni (#"Terres africaines"),
            - Pierre Leloup (#"Masque"),
            - Olivier Debré (# "Sous le noir"),
    2) # La double
            - Louis Thomas d'Hoste(# "Gammes polaires ou lumières du Nord"),
            - Bertrand Dorny (# "Dépanneur"),
            - Joe Ben Junior (# "Sur la réserve"),
            - Lise et Harvey Hoshour (# "Elégie du Nouveau-Mexique"),
            - Frédéric-Yves Jeannet et Angelica Arce (# "Mexique"),
            - Thierry Lambert (# "Les apôtres de la pampa"),
            - à nouveau Bertrand Dorny (# "Iris américain"),
    3) L'immense
            - Seund Ja Rhee ("Variations dans la lueur des mains"),
            - Kim Chie Sou (# "La Terre entre moi-même et moi"),
            - Jean-Michel Vecchiet ("Désir de la Chine),
         - Gregory Masurovsky, Pierre Espagne et Akiko(# "Externe-intime"),
            - Claude Simon ("Les heures de Pétra"),
           - Mona Saudi (# "Le bourgeonnement du désert"),
            - Gérald Minkoff et Muriel Olesen (# "L'empire du redoublement"),
    4) La découpée
            - à nouveau Gregory Masurovsky (# "Paysage à travers un autre") et Vincent Van Gogh (# "Portrait d'un autoportrait"),
           - Jacques Clauzel (# "Asphalte"),
           - Maxime Godard (# "Souvenir de la Villetertre", # "Colonne", également Bertrand Dorny, # "La porte dans le feuillage"),
            - à nouveau Olivier Debré et Haaken Christensen (# "Arc-en-ciel séraphique"),
            - à nouveau Gregory Masurovsky (# "Suite niçoise" : 1) "Le palmier", 2) "Vagues et galets", 3) "Le mont Chauve depuis la villa Arson" et # "Ange de la baie"),
            - Jean Roudaut ("Avant de retourner à Salonique (deux fois)"),
            - Nathalie Grenier (# "Le vent se lève sur la campagne romaine"),
    5) L'océanique
            - Frédéric Benrath ("Voyage aux îles des vestiges"),
            - Pierre Demarne ("Notre île de Pâques" et
           - # "Le traqueur de mégalithes"),
            - Michael Spencer (# "Envers et contre tout"),
            - Leonardo Rosa (# "Cueilli sur la plage"),
            - Thierry Bourquin (# "Glanes sur la grande barrière"), et
            - Grete Knudsen (# "Paradis perdu").
Ici et là (revue) :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Ides et Calendes (éditions) :
- # Dix regards sur l'atelier désert d'Olivier Debré, 2000.
- # Tombes titubantes, 2000.
- Archipel de lucarnes, 2002.
- Natures mortes, 2004.
- 6000 ans de réceptacles, la vaisselle des siècles, 2017.
Idt, Geneviève :
- Intervenante au Colloque de Cerisy/Butor, 1974.
Igitur :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Îles lointaines, les (éditions) :
- Hommage à Lucrèce, 2016.
Illustrations :
- Editions Gallimard, coll. Le Chemin, 1964. Repris dans Oeuvres complètes IV, 2006. "Il a été tiré de l'édition originale de cet ouvrage vingt-six exemplaires sur vélin de Hollande van Gelder numérotés de 1 à 26 et cinquante-six exemplaires sur vélin pur fil Lafuma-Navarre numérotés de 27 à 82." Contient :
- I, La conversation, sur quelques tableaux d'Alessandro Magnasco;
- II, # Rencontre, sur cinq eaux-fortes d'Enrique Zanartu;
- III, La gare Saint-Lazare, sur des photographies de Jean-Philippe Charbonnier;
- IV, Cycle, sur neuf gouaches d'Alexandre Calder;
- V, Les Montagnes Rocheuses, sur quatre photographies d'Ansel Adams et Edward Weston;
- VI, Litanie d'eau, sur dix ou plus exactement quinze eaux-fortes de Gregory Masurovsky et
- VII, La cathédrale de Laon l'automne, sur des photographies de Gilles Ehrmann.
Le livre est dédié "Au compositeur". Ces sept textes sont parus, avant leur groupement en volume, respectivement dans : Les Cahiers des saisons (février-mars 1957), Les Lettres nouvelles (octobre 1962), Réalités (mars 1961), Les Lettres françaises (14 juin 1962), Réalités(juin 1962), éditions Galerie La Hune (1964) et Réalités (mars 1964). Pour d'autres précisions on pourra lire la "note sur IllustrationsIetII" dansTravaux d'approche, 1972, p.187. D'autre part "Rencontre" est repris dans # Anthologie nomade, 2004, pp.83-86. Comptes rendus de : Anonyme, Alain Bosquet, Georges Dupeyron,Maurice-Jean Lefebve,Matthieu Galey, Marc Alyn et Denis Hollier. Voir aussi Jean-François Lyotard (1971), Anonyme (1973), Philippe Dubois (1984) Barbara Mason (1986). Par ailleurs la série comprend : Illustrations II (1969), Illustrations III (1973) et Illustrations IV (1976). Elle est donc incomplète. Sur la série on pourra lire également l'étude de Katerina Sedlackova, 2009.
Illustrations II :
- Editions Gallimard, 1969. Repris dans Oeuvres complètes IV, 2006. "Il a été tiré de l'édition originale de cet ouvrage vingt-six exemplaires sur vélin de Hollande van Gelder numérotés de 1 à 26 et cinquante-six exemplaires sur vélin pur fil Lafuma-Navarre numérotés de 27 à 82." Contient :
- "Poème optique",
- "Regard double",
- "Dans les flammes",
- "Comme Shirley",
- "Dialogues des règnes",
- "Paysage de Répons",
- "Les incertitudes de Psyché",
- "Spirale" et
- # "Ombres d'une île".
Soit neuf textes, contre sept seulement dans le premier de la série. Le livre est dédié à Jiri Kolar. Outre les artistes (Christian Dotremont, Bernard Larsson, Ruth Franken, Jacques Hérold, Henri Pousseur, Gregory MasurovskyetShirley Goldfarb, André Masson, Irving Petlin  et Bill Brandt), Butor mentionne également Pierre de Ronsard en tête du livre. Voir la note sur Illustrations I et II dans Travaux d'approche, 1972. Notons aussi que le texte "Ombres d'une île" est repris dans # Anthologie nomade, 2004, pp.95-102. Comptes rendus de : René Lacôte, Claude Roy,Alain Bosquet, René Marill Albérès, Jean Pfeiffer et Jacques Réda. Voir aussi Anne Otten, 1970, Léon Roudiez, 1973, Margaret Waller, 1978, Barbara Mason, 1984 et 1986.
Illustrations III :
- Editions Gallimard, 1973. "Pour les frontaliers". Repris dans Oeuvres complètes IV, 2006. "Il a été tiré de l'édition originale de cet ouvrage trente et un exemplaires sur vélin pur fil Lafuma-Navarre numérotés de 1 à 31."Contient :
- "Courrier d'images" (Marc-Jean Masurovsky, Nadia Blokh, Shirley Goldfarb, Gazbia Sirry, Waldomiro de Deus, Jean-Luc Parant, Edouard Delaporte),
- #"Méditation explosée" (59 figurations et défigurations pour Soulages plus un blanc et quelques légendes),
- "Missive mi-vive" (avec une enveloppe de Gregory Masurovsky),
- "Quatre lettres du Nouveau-Mexique" (en réponse à des gravures de Camille Bryen),
- "Remarques" (pour le Répertoire dePeverelli) et
- "Petites liturgies intimes" (pour hâter la venue du grand transparent de Jacques Hérold).
Comptes rendus de : Hubert Juin, Matthieu Galey, Claude Bonnefoy, Alain Bosquet, Anne Fabre-Luce, Philippe Berthier et Judith L. Greenberg.
- Angus A. Inglis,  1988.
- Voir aussi # Anthologie nomade, 2004, pp.121-151, qui reprend "Méditation explosée".
Illustrations IV :
- Editions Gallimard, 1976. "Pour le lendemain". Repris dans Oeuvres complètes IV, 2006. "Il a été tiré de l'édition originale de cet ouvrage trente exemplaires sur vélin d'Arches Arjomari-Prioux numérotés de 1 à 30." Contient :
- "L'œil des Sargasses",
- "Perle",
- "Conditionnement",
- #"Epître à Georges Perros",
- "Western duo",
- "Affiche",
- "Octal",
- # "Tourmente",
- "Trille transparent tremble",
- "Hoirie-voirie",
- "Les parenthèses de l'été",
- "La politique des charmeuses",
- "Champ de vitres" et
- "Eclats".
Sont cités dans ces pages les noms des collaborateurs suivants : Gregory Masurovsky, France Gaspar, Edmund Alleyn, Bernard Dufour, Victor Vasarely, Pierre Alechinsky, Jacques Hérold, Jerzy Kujawsky, Leonardo Cremonini, Cesare Peverelli. Le quatrième de couverture distingue textes liquides (6), textes solides (6) et textes gazeux. "Le livre est ainsi semblable à un corps avec ses ossements, humeurs et souffles." Le volume rassemble des textes publiés entre 1967 et 1972. C'est le dernier volume publié de la série. Comptes rendus de Georges Raillard, George Craig, Jean Roudaut et Anna Otten. Voir aussi Angus A. Inglis. Notons encore que dans le n°6, décembre 1975, de la revue de poésie L'immédiate, pp.4-5, on peut lire la "première page de Illustration (sic) IV de Michel Butor (à paraître)".
- Dans # Anthologie nomade, 2004, pp.153-163, sont repris : "Epître à Georges Perros", "Tourmente" et "(J'ai vu)".
Images :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Images modernes (éditeur) :
- Les Ateliers de Picasso, 2003.
Imbriaque, L' :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Imbs, Paul :
- L'Emploi des temps verbaux en français moderne, Klincksieck, 1960, pp.241-243.
IME Baie de Somme (éditeur) :
- Somme d'écriture, 2003.
Impasses :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Imprimerie nationale (éditeur) :
- # Caractères, 1993.
- Parure, 1994.
Improvisations sur Flaubert:
- Essai, suivi de "Michel Butor à Mayence". Textes de René Andrianne, Manfred Harder et Kurt Ringger. Editions de la Différence, 1984 (rééd. en 1988 et 2005 et aux éditions Presses Pocket en 1989). "Pour Kurt Ringger". Repris dans le volume XI des Oeuvres complètes, 2010. Le texte critique est encadré de la "ballade de l'enfant prodige" et de la "ballade de l'écorché vif". Comptes rendus de M. Brix,Yvan Leclerc et Leon Roudiez. "Ce que met en lumière le livre de Michel Butor, nous dit par ailleurs Jean Roudaut, c’est la stratégie de Flaubert pour rendre supportable un discours subversif. Et ce romancier tenu pour le maître de l’art pour l’art, et pour le rêveur du “livre sur rien” apparaît comme tendant à ses contemporains, autant dans Salammbô que dans L’Éducation, non quelque chef-d’œuvre formel mais un miroir révélateur et critique de leur mode de penser. » Premier volume de la série (et premier livre de Butor fait à partir d'un de ses cours), la sixième, qui contient en outre : Improvisations sur Henri Michaux (1985), Improvisations sur Rimbaud (1989), Improvisations sur Michel Butor (1993) et Improvisations sur Balzac (1998).
- Barbara Mason, "Language and Ideology in Michel Butor’s Improvisations sur Flaubert", Nottingham French Studies, vol. 28, no. 1, 1989, 53-64 (JHD).
Improvisations sur Michel Butor:
- !§!"L'écriture en transformation", cours de Michel Butor mis en ligne, Université de Genève, année 1990-1991 (http://mediaserver.unige.ch).
- L'écriture en transformation, éditions de la Différence, 1993, 307 pp. (et en édition de poche en 2014, augmenté d'une préface). Repris dans le volume XI des Oeuvres complètes, 2010. "Lorsque s'est approchée l'heure de la retraite, mes collègues ont jugé qu'ils pouvaient sans inconvénient profiter de ma présence pour me demander d'agir comme un écrivain invité, tout en poursuivant par ailleurs mon enseignement régulier. Ce sont eux qui m'ont proposé de parler de mes livres comme je l'avais fait dans de nombreuses universités d'autres pays, et de les prendre pour exemples d'un parcours dans les problèmes rencontrés par les écrivains français depuis la fin de ce que l'on nomme la dernière guerre (si seulement...), celle de 39-45.Ce sont eux aussi qui m'ont suggéré comme titre L'écriture en transformation." Comptes rendus de Catherine ArgandMichèle Bernstein, Claude-Henry du Bord et Florence Noivillepuis, en 2014, de Didier Garcia. Voir aussi sur "actualitte.com", le 2 octobre 2014 le court article : ""On est arrivé à l'ère de la toile et du téléphone portable" (Michel Butor)". Par ailleurs un court extrait en est paru dans Joaquim Vital, Vingt ans, bilan sans perspective, La Différence de mars 1976 à mars 1996, éd. La Différence, 1996, pp.102-103. Autres volumes de cette sixième série : Improvisations sur Flaubert (1984), Improvisations sur Henri Michaux (1985), Improvisations sur Rimbaud (1989) et Improvisations sur Balzac (1998).
- Voir aussi Improvisations on Butor : transformation of writing, 1996.
Inagaki, Fumio :
- "La recherche narratologique dans les romans de Michel Butor" (1985), à l'adresse suivante (site de l'Université de technologie de Nagaoka) : http://lib.nagaokaut.ac.jp/kiyou/data/study/k7/K7_9.pdf
Incendits:
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Inde :
- India Junction, 1996.
- Voir Le Ramayana, 2006.
- Voir #Rétroviseur, volume XII des Oeuvres complètes, 2010, pp.259-280.
- Retour d'Inde, 2010.
- Universos paralelos, 2011.
Index (éditions) :
- Eventail d'ange, 2014.
- Dialogue des veufs, 2016.
- Au saut du lit, 2016.
- Rotation montagnarde, 2016.
- Dialogue du vin, 2016.
- Turbine, 2016.
Inéditeur, L' (éditions) :
Voir Albert Dupont.
- La Prairie des éveils, 1986.
Inédits, 1979 :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
In folio (éditions) :
Paysages en poésie, 2004.
Inglis, Angus A. :
- "The Application and Development of Michel Butor's Collage Principle in Illustrations IV", The Review of Contemporary Fiction, 1985, pp.103-107.
- "Open or Closed ? Ambiguity in Michel Butor's Description de San Marco", Quinquereme, July 1987, pp.180-193 (FXXB).
- "Art, Chaos and Celebration : An Analysis of Michel Butor’s Illustrations III", Australian Journal of French Studies, 1988, vol. 25, no. 2, 190-206 (JHD).
Ingres, Jean Auguste Dominique :
- "Ballade sur Ingres", pour Richard Texier et Jan Laurens Siesling, dans Richard Texier, peintures sur Ingres, texe de Jan Laurens Siesling, épigraphe de Michel Butor, éditions Rotor, 1982, p.5. Ballade reprise dans :
- Liminaires et préliminaires, (pour Richard Texier), 1982. Et à nouveau dans :
- Exprès, 1983, pp.16-17.
Injac, Vesna :
- Preinacenje, "Misel Bitor ; [prevla sa francuskog Vesna Injac]. - Beograd (Belgrade) : Narodna Knjiga Alfa, 2005. - 284 p. : couv. ill. ; 20 cm. - (Antologija svetske knjizevnosti ; 134) Trad. de : La Modification" (CBN).
-Inrockuptibles (Les) :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Insita :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
-Instant du monde (L') :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Instant perpétuel (éditions l') :
Voir aussi Christian Nicaise.
- Dimanche matin, 1985.
- Hors-d'oeuvre, 1985.
- Collation, 1991.
- #Les Jumelles asymétriques, 2000.
- # Le corbeau revient vers la côte Nord-Ouest, 2003.
- La Pluie séductrice, 2003.
- # Le Sommeil d'Ariane, 2003.
- # Amoroso, 2004.
- # La Grève de la quincaillerie, 2005.
- # La Procession des messagères, 2006.
- #Les Jumelles asymétriques, 2006.
- # Le Chemin de Saint Jacques, 2006.
- # Rétroviseur, 2007.
- Gigue des ombres, 2007.
- # Attente, 2008.
- # Sous les yeux des blockhaus désaffectés, 2008.
- # La Clef des Eaux, 2008.
- La plus noble conquête, 2008.
- La Revanche d’Arachné, 2009.
- Naissances, 2009.
- L'Effet jade, 2009.
- XXIV Trièdres. Articulations temporelles, 2010.
- La Porte de Nubie. Aswan, 2010.
- Carcasses, 2010.
- Trac, 2010.
- Lai du Chevrier, 2011.
- La Solitaire, 2011.
- Futaie, 2011.
- En coulisse, 2011.
- Vêpres, 2011.
- Gong, 2011.
- Le Dit du mineur, 2011.
- Point de non-retour, 2012.
- La Coupole de l'été, 2012.
- Match olympique à Mexico, 2012.
- Plainte, 2012.
- Paysages d'avant-printemps, 2012.
- Creuser (2), 2013.
- Etant l'Etna (2), 2013.
- Sur les hauts plateaux, 2013.
- En attendant, 2014.
- D'un livre à l'autre, 2014.
- Le long du corps, 2015.
- Solitudes enchevêtrées, 2015.
- Sculpter le brouillard, 2015.
- Absence, 2015.
- Georges en moto, 2016.
- Le ciel s'appesantit, 2016.
- La peau des planches, 2016.
- Un jardin de papier, 2016.
- Vacillation, 2016.
Institut français de Londres (éditeur) :
- Fourmillement, 1990.
Intervalle :
- Anecdote en expansion, éditions Gallimard, coll. Le Chemin, 1973. Repris également dans le premier volume des Oeuvres complètes, en 2006. "Pour les provinciaux". Sur le rabat de la couverture on peut lire : "Il y a quelques années un metteur en scène de cinéma [Robert Mazoyer] vient proposer à Michel Butor l'anecdote suivante : "Un homme et une femme qui ne se sont jamais vus se rencontrent entre deux trains dans la salle d'attente de Lyon-Perrache, ont une demi-heure de conversation, et repartent chacun de leur côté." En fin de compte le film ne peut se faire, mais cette semence germe peu à peu." Notons également qu'il a été tiré de l'édition originale de cet ouvrage, "trente et un exemplaires sur vélin pur fil Lafuma-Navarre numérotés de 1 à 31". Ce qui correspond précisément au nombre de "chapitres" de l'ouvrage, lesquels sont par ailleurs porteurs de titres dont l'ensemble est composé de même de 31 mots qui se répètent de chaque côté du mot central "INTERVALLE" au chapitre 16. Cependant ce n'est pas le seul exemple chez Butor du fait que le tirage original ne présente pas ce caractère d'arbitraire qu'il a d'habitude, mais a un certain rapport avec le texte lui-même. Comptes rendus de : Anonyme (1973), Hubert Juin, Matthieu Galey, Claude Bonnefoy, Alain Bosquet, Anne Fabre-Luce, Matthieu Galey, Robert Kanters, Frédéric C. Saint Aubyn, Béatrice Didier, Geneviève Armleder, Philippe Berthier et Claude DuVerlie. A quoi l'on peut ajouter l'étude de 1978 de Pierre Caminade, celle de 1982 de Georges Godin, celles de 1985 de Barbara Mason et celle de Else Jongeneel dansMichel Butor : le pacte romanesque (1988), enfin celle de Sylvie Rosienski-Pellerin de 1988 également, de Marie-Anne Macé de 1995 et celle de Sylvain Dreyer de 1999.
- L'origine de ce livre, donc, est le scénario d'un film pour la télévision, L'Enchantement (Curriculum vitae, 1996, p.169).
- Márcio Venício Barbosa, 2012.
-Intrait d'union (Bulletin de l'Union des écrivains) :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Inuit :
- # "Les messagers du froid", pour les Inuit, dans Claude Baud, Irène Brice, Michel Jacob, Art inuit, préface de Michel Butor. La Sculpture et l'Estampe contemporaines des Esquimaux du Canada. Fragments éditions, 1997, pp.5-7. Edition bilingue français-anglais. Texte repris dans :
- L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.288-290.
* Poème qu'on peut lire également sur le site personnel de l'auteur.
Invenit (éditions) :
- Dirk Bouts, Le Chemin du ciel et La Chute des damnés, 2010.
Ionesco, Eugène :
- Claude Bonnefoy, Entretiens avec Eugène Ionesco, Pierre Belfond, 1966, pp.177-179.
Iovleff, Sao :
- Organisatrice et auteur du compte rendu détaillé sur la Toile (perso.club-internet.fr) de la Soirée exceptionnelle avec Michel Butor passeur de mots et de résonances qui eut lieu à Fontainebleau le 4 décembre 2002.
* Sur le site personnel de l'auteur on peut lire lire : # "Bienvenue au village", pour Sao Iovleff.
Iperti (éditeur) :
Voir Fondation Sicard-Iperti (éditeur).
Irène (Butor) :
Troisième fille de Michel et Marie-Jo Butor. Elle est née en 1962.
- "Piste", pour Irène , Brassée d'avril, 1982, pp.53-55. Texte repris dans Alpes, 1998, p.126.
- "Le village", pour Irène, Hors-d'oeuvre, 1985, p.46. Texte repris dans :
- Patience, 1991. Et dans :
- Alpes, 1998, p.142-143.
- Pour les cinquante ans d'Irène, 2012.
-Iris (éditions) :
- Iris, été 92, 1992.
Iris-Food Art Contemporain :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
-Irvine, Ann :
- "Michel Butor : Portrait of the Artist as a Young Ape. A Caprice", Library Journal, vol. 120, n°8, May 1, 1995, p.129 (FXXB).
Ishibashi, Masataka :
- "M. Butor lu à la lumière de Jules Verne", intervention au colloque des 26 et 27 septembre 2008 à l'Université Rikkyo (voir Michel Butor. À la frontière, ou l'art des passages, 2011).
- "Michel Butor, successeur de Jules Verne", Bulletin de la Société Jules Verne, n°173, 2010, pp.28-46.
Isou, Isidore :
- "Les pompiers du nouveau roman (Sarraute, Robbe-Grillet, Butor, Simon, Beckett, Ionesco, Barthes, C. Mauriac) I et II", Poésie nouvelle, juillet-septembre et octobre-décembre 1958, texte repris dans Lettrisme, n°17, janvier 1971, pp.6-12. Il s'agit d'un brûlot, si l'on peut dire, contre les auteurs cités dans le titre. On y lit par exemple : "Le style de ce dernier (Butor) 'sous-sous-sous joycien' est dépourvu de la moindre parcelle d'originalité." Ou encore : "Les ouvrages de Butor comme ceux des autres sous-sous-sous joyciens ne sont réellement que quelques oignons aux pieds de James Joyce." Et toujours, un peu plus loin : "Pour l'instant, Butor n'est même pas un sous-sous-sous joycien complet, mais un foetus de sous-sous-sous joycien" (l'italique est dans le texte). Mais il reste que c'est Nathalie Sarraute et surtout Alain Robbe-Grillet qui sont les plus souvent cités et attaqués dans cet article.
Israël :
- "Sur les traces de Chateaubriand à Jérusalem", pour Schlomo Elbaz, Dédale, n°3/4, printemps 1996, pp.487-493.
- "Neufs instantanés de Jérusalem le 29 avril 1994", pour Yéhuda Lancry, Dédale, n°3/4, printemps 1996, pp.493-496.
- "Israël 1994" dans# Escales visuelles, 2001.
Italie :
- Voir Pays, Cronica di Roma, 2005, Andrea Chiurato, 2011 et Instantanés à la loupe, 2011.
Itoyama Akiko :
- Dialogue avec Michel Butor ("La littérature, les échanges France-Japon") dans le cadre du colloque des 26 et 27 septembre 2008 à l'Université Rikkyo (voir Michel Butor. À la frontière, ou l'art des passages, 2011).
Ivask, Ivar :
Animateur de la revue de l'Université de Norman, Oklahoma, dont il est question ci-après.
- Participe au numéro spécial Butor de la revue World Literature Today, Spring 1982, pour lequel il écrit un texte d'introduction : "Trees Shed Bark, Writers Texts : A Mobile Collage of Michel Butor in Oklahoma", pp. 197-198.
- "Réminiscences du corbeau", pour Ivar Ivask, World Literature Today, Spring 1982, pp.202-205. Repris dans :
- Fenêtres sur le passage intérieur, 1982. Et dans :
- Chantier, 1985, pp.79-89. Et encore dans :
- The Review on Contemporary Fiction, 1985 (en français et en anglais). Ainsi que dans :
- Fenêtres sur le passage intérieur, souvenirs de Colombie Britannique, éditions Qumran, bilingue français-allemand, 1986, pp.52-75. Et dans :
- Avant-goût III, 1989. Et enfin dans :
- Transit, 1992.
- Voir égalementLe corbeau revient vers la côte Nord-Ouest, 1998.
Ivernois, Roger d' :
- "Michel Butor allié à Pousseur, Schönberget Rousseau", entretienavec Michel Butor, Journal de Genève, 20 avril 1978, p.13.
Iversen, Niels :
- "Le beau sauvage dans Degrés", Revue Romane, v. 15, n°2, 1980, pp.185-202.
Iwasaki, Tsutomu :
- Voir La littérature, l'oreille et l'oeil, 1967.
- Traducteur en japonais des Entretiens avec Michel Butor de Georges Charbonnier, 1970 (FSA).


Page d'accueil   .................................      Table des index

J
comme

Japon - Jardin - Jazz - Jérusalem - Jeux
et aussi Journal





J., C. :

- "Michel Butor, vous avez le tort capital d'ennuyer", Pourquoi pas ?, 1er oct. 1965 (Butor).
Jabès, Edmond :
- # "Passager clandestin dans la barque des dieux", in memoriam Edmond Jabès, dans Au rendez-vous des amis, 2003, p.32.
* Poème qu'on peut lire sur le site personnel de l'auteur.
Jaccard, Christian :
- Noeuds de flammes, Collection Mémoires éditeur, 2014 (CDE). Voir aussi BBB, 2016, pp.212-215.
Brûlures de Lune, chez l'artiste, 2015 (CDE).
Jaccottet, Philippe :
"Un roman de Michel Butor",Gazette de Lausanne, 12-13 janvier 1957, p.10. Compte rendu de L'Emploi du temps. "L'Emploi du temps, écrit l'auteur, le second roman de Michel Butor, a recueilli au Goncourt une voix, celle de Salacrou, qui, espérons-le, attirera l'attention sur cette oeuvre à maint égard remarquable (...) Subtilement bâti comme ces boules d'ivoire des Chinois taillées les unes à l'intérieur des autres, ce roman offre de multiples couches (...) Livre où tout est agencé, voulu, construit avec une intelligence, une subtilité, une maîtrise proprement stupéfiantes (...) Livre dans lequel j'ai le sentiment qu'aucun détail n'est dépourvu de sens (...) Ce roman relève d'un genre nouveau, illustré par Alain Robbe-Grillet, où le romancier devient l'architecte, l'horloger d'une machine extrêmement précise; on dira que de tels livres sont entièrement fabriqués, reproche peut-être juste mais qui ne peut toucher les auteurs puisqu'ils l'assument consciemment et volontairement." D'autre part Philippe Jaccottet fait le rapprochement entre d'une part Jacques Revel et Horace Buck et d'autre part Ulrich et Moosbrugger dans L'Homme sans qualités de Musil.
- "La Modification de Michel Butor", La Gazette de Lausanne, 7-8 décembre 1957, p.10. "L'art avec lequel Michel Butor a construit cette machine meurtrière, a combiné ce lent et presque imperceptible anéantissement d'un homme, est incomparable, et ne le cède en rien à celui dont il fit preuve dans L'Emploi du tempsl'an dernier. Je puis dire tout de suite, en pesant mes mots, que cette puissante minutie, cet acharnement dans la maîtrise, ce froid calcul qui mène un homme de la région des choses et de décisions solides au chaos du "remuement intérieur", à la terreur primitive devant le Temps, affirment une fois de plus que Michel Butor est l'un des premiers jeunes romanciers actuels". Cependant l'auteur ajoute qu'il croit peu, quant à lui, à la fin du livre, à "cette brusque échappatoire qui donne à l'échec de Delmont une possibilité de réparation par la littérature." Ces deux textes sont repris dans Philippe Jaccottet, Ecrits pour papier journal, chroniques 1951-1970, Gallimard, 1994.
Jäckel, Julia :
- Trouvé sur Internet cette étude en allemand  augmentée de courts entretiens avec diverses personnes : "Michel Butors „RESEAU AERIEN“ („Fluglinien“) : Entstehung, Produktion, Interpretation – wissenschaftliche Arbeit anhand des Archivs des SWR, Stuttgart 2002." Sur le même site on peut aussi lire l'entretien suivant en allemand réalisé le 16 septembre 2002 : "Quand on écoute la radio, on écoute le monde", Angelika Baur, Julia Jäckel, Anne-Marie Karg und Sarah Paschelke im Gespräch mit Michel Butor".
Jacob, Didier :
- "Histoire d'une photo légendaire" et "Butor à l'écart", Le Nouvel Observateur, 18-24 septembre 1997, pp.110-111 et 114. Dans le premier article, le journaliste note : "On s'étonnera surtout de l'absence de Michel Butor." C'est qu'il était arrivé en retard et ne figure donc pas sur cette "photo légendaire" du groupe des nouveaux romanciers posant avec leur éditeur, Jérôme Lindon, devant l'immeuble des éditions de Minuit. "Il y aura donc, ce jour-là, poursuit-il, des photos avec et sans lui, mais dans les photos avec, fatigués peut-être d'attendre Godot et Butor à la fois, Beckett et Pinget étaient déjà partis." Dans le second, écrit à l'occasion de l'exposition Treize Artistes avec Michel Butor, il raconte : "Sa dernière grande découverte fut l'Afrique noire, où son incessant appétit d'horizons inconnus n'avait encore jamais conduit ses pas. C'était il y a deux ans, au Zimbabwe et au Burkina Faso."
- Voir Jérôme Lindon, dans l'enquête "Lindon vu par les écrivains", "La sagesse de ne pas grossir", propos recueilli par Didier Jacob, Le Nouvel Observateur, n°1902, du 19 avril 2001, p.47.
- "Rencontre avec Michel Butor : 'J'ai écrit plus de 1 400 livres'", Le Nouvel Observateur, n°2160, 30 mars/5 avril 2006, pp.102-104. Entretien avec Didier Jacob à l'occasion de la sortie des tomes I et II des Oeuvres complètes.
Jacob, Michael :
- "Le sourcier des miracles" (sur Charles-Albert Cingria), pour Michael Jacob, in Charles-Albert Cingria, Les Dossiers H, L'Age d'Homme éditions, 2004, pp.326-329. Texte repris dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.447-451.
Jacomard, Hélène :
- "Le génie du lieu "Australie" d'après Michel Butor" dans Esprit des lieux, Pessac, Université Bordeaux III, Laboratoire pluridisciplinaire, 2012 (NY Public Library).
Jacomino, Christian :
- Frontières, Entretiens avec Christian Jacomino accompagnés de quelques exemples. Photos : Annie Fiori, le Temps parallèle éditions, 1985. Par "exemples", il faut entendre "textes de Michel Butor".
- "Butor Michel, né en 1926", dans Tristan Cabral,La Lumière et l'exil, anthologie des poètes du Sud de 1914 à nos jours, Le temps parallèle éditions, 1985, p.539.
Jacquier-Roux, Jean-Louis :
- "Rome, 56, via Monte Della Farina, le lundi 18 août 1986 en fin de matinée", in Lignes de fuite, éditions de la Bartavelle, 1988. Texte d'hommage au Michel Butor de La Modification.


Jaeger, Patricia J. :

- "Three Authors in Search of an Elusive Reality : Butor, Sarraute, Robbe-Grillet",Critique, v.VI, n°3, winter 1963-64, pp.65-85 (en anglais).
James, Henry :
- "Les Européens et Les Bostoniennes", Monde nouveau, n°94, novembre 1955, 136-139. "Il (Henry James) ne décrit qu'une couche très mince de la société de son temps, à peu près complètement disparue, heureusement, celle des oisifs distingués; mais à travers cette écorce extrêmement désuète, il a réussi à dire des choses si nouvelles et si importantes, qu'il apparaît aujourd'hui comme un des romanciers les plus "modernes", c'est-à-dire un de ceux dont l'oeuvre trouve en nous le plus d'écho, un de ceux dont l'exemple nous est le plus utile pour résoudre les problèmes actuels de la création romanesque."
- "Ballade de Henry James à Venise", pour Vittore Branca, Noir sur Blanc, n°1, printemps 1986, pp.83-84. Reprise :
- "Ballade de Henry James à Venise", pour Vittore Branca, Nota Bene, n°17-18-19, automne 1986, pp.494-495, texte daté de : "Nice, le 19 novembre 1985". Fait partie d'un ensemble intitulé "Au jour le jour". Nouvelle reprise :
- Ballade de Henry James à Venise, Olschki (éditeur), 1987 (CBN). Autre reprise :
- Au jour le jour, 1989. Et encore dans :
- Avant-goût IV, 1992, pp.33-35, sous le titre : " In memoriam Henry James (Ballade de Henry James à Venise) " et à nouveau dans :
- Lettre International(lien externe), (Ballade von Henry James in Venedig), n°44, 1999 et toujours dans :
- Au rendez-vous des amis, 2003, pp.33-34.
- voir Jean Perrot, 2016.
James Joyce Quarterly :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Jamous, Albert :
- "Rencontre avec Michel Butor", L'Orient littéraire, 7 avril 1962, pp.1 et 3, entretien avec Albert Jamous. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.I, pp.192-194.
Janine (Maccheroni):
Femme d'Henri Maccheroni, elle vit à Nice.
- "Défense d'afficher", pour Janine, Brassée d'avril, 1982, pp.23-29. Repris dans :
- Frontières, 1985, pp.84-86. Voir aussi Le Génie du lieu 6.
- "Nymphées", pour Janine, Hors-d'oeuvre, 1985, pp.10, 16, 22, 30, 34, 43, 48, 55, 60, 66, 72, 77 et 84, 89, 93. Repris dans Au jour le jour, 1989. Voir infra. Voir aussi Cinq rouleaux de printemps et Baltazar, 1984.
- Au jour le jour, 1989, pp.12-21.
Jannoud, Claude :
- "Michel Butor à réponse à tous", Le Figaro littéraire, 4 juin 1971, entretien avec Bernard Pivot. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.II, p.40.
- "Michel Butor : le dos résolument tourné au roman", Le Figaro littéraire, n°15432, 2 avril 1994, p.3. Sur Yehuda Lancry : Michel Butor ou la résistance (FXXB).
Janvier, Ludovic :
- "Michel Butor, une dialectique du livre", Une parole exigeante, Minuit, 1964, pp.147-172. Dans cette étude qui porte sur l'oeuvre de fiction butorienne, l'auteur note qu'"après le défrichage des deux grandes oeuvres qui le précèdent,Degrésfonde véritablement la méthode butorienne de dévoilement de l'En-dehors : l'Apprentissage de la lecture", mais qu'"à partir de Mobile, c'est le monde qui s'écrit et qui tente, plus ou moins heureusement, de se donner à nous sans plus aucune médiation. Or, dans la mesure où c'était nous, qui, dans les premières oeuvres, aidions le personnage à s'accoucher et, dans les suivantes, l'En-dehors à se parler, nous créons au même titre que le romancier, comme lui nous portons la lumière : il est impossible que cette lumière ne soit en définitive la nôtre et que, en faisant naître, nous, des personnages éveillés, en faisant que le monde nous parle, nous ne fassions pas notre propre révélation. C'est nous que nous écrivons. Un lecteur attentif est le sujet et l'objet de son épiphanie. Celle du monde passe par lui."
Japon :
- En 1959, La Modification est le premier livre de notre auteur à paraître en japonais (traduction due à Toru Shimizu). Voir infra.
- "Six classiques de l'art japonais", NRF, n°338, 1er mars 1981, pp.58-81. Ce texte (avec ses six classiques : "Le grand rouleau de Sesshu", "Les six voies", "Biographie du moine Ippen", "Fleurs et oiseaux des quatre saisons au Jutoku-in dans le Daitoku-ji par Eitoku", "La comédie animale" et "Corneilles et pruniers de Togan") sera intégré plus tard à Transit ("Vingt et un classiques de l'art japonais"). Voir infra.
La Littérature et la nuit, livre en japonais (traduction de Toru Shimizu) publié en 1982 par Asahi Shuppansha (éditeur). Contient "Le rêve de Paul Delvaux", "Le rêve de l'ombre" et "La littérature et la nuit" (voir Répertoire V). Nombreuses illustrations de Delvaux et Peverelli (FG). L"ouvrage se termine sur : "Toru Shimizu, "Michel Butor et le rêve", étude littéraire, pp. 204-49; Notes du traducteur, pp.251-53" (FSA).
- "Traduction en japonais de Vanité et La littérature et la nuit [voir précédent]. Par Toru Shimizu et Yoko Kudo, in : Umi, n°10, Literary Magazine, Tokyo, Chuokoron-sha, 1982" (Claire Simonin).
- Tokyoites (Les Gens de Tokyo), ce livre de textes en japonais et de photographies de Yutaka Takanashi est dédié à Michel Butor, Shoshi Yamada éditions, 1983.
- Une étude sur Mobile en japonais dans Etudes de langue et littérature françaises, Tokyo, Japon, n°43, 1983, pp.88-98.
- "Neuf classiques de l'art japonais", Art & Fact, n°3, 1984, pp.25-35. Voir supra et infra. Voir également Terese Lyons.
- "Flottements d'Est en Ouest (extraits), Dialogues avec 21 classiques de l'art japonais", Texte en main, n°2, été 1984, pp.23-33. Voir infra et supra.
- Toru Shimizu, "Résonances butoriennes au Japon",Oeuvres & critiques, X, 2, 1985, pp.99-109. Où il est question aussi bien de l'influence de Butor sur certaines oeuvres japonaises que de l'analogie entre telle ou telle forme de littérature japonaise ("renga" et "chokusenshu" notamment) et certaines de ses oeuvres.
"Flottements d'est en ouest" (I "Corneilles et Pruniers" de Togan, II Le Grand Rouleau de Sesshu, III Le Pavillon d'argent), Corps écrit/Représentations du Japon, n°17, 1986, pp.69-77. Voir supra et infra.
- "The art of handscroll painting", Michel Butor, FMR, n°18, 1er mars 1986, pp.72-76 : ill. en coul. Sujets : Murasaki Shikibu (0978?-1016?) ** Critique et interprétation (CBN).
- A l’occasion de l’exposition au Grand-Palais intitulée « Le japonisme », Le Nouvel Observateur, n°1228, du 20-26 mai 1988, p.129, fait paraître ce poème précédé de la mention suivante : "Michel Butor a saisi le prétexte de cette exposition pour composer un poème sur le monde des « images flottantes » :
Un pays que l'on ne connaissait pas.
Un pays qui était fermé comme un œuf.
Il y avait seulement une concession hollandaise dans le port de Nagasaki par où venaient porcelaines et laques.
Un pays qui vient d'être comme éventré, où un vent sifflant venu des rives d'Amérique est en train de tout bouleverser.
Un pays où les officiers de marine font des mariages compliqués mais sans importance avec des jeunes filles soyeuses qui n'y comprennent rien.
Il en vient estampes et bibelots qui s'entassent chez les marchands de curiosités,
Qui sont comme des regards venus de l'autre côté du monde sur ce que nous avions cru connaître le mieux :
La pluie, les fleurs, les poissons, les rochers, les étoffes, les enfants, les mendiants, et qui passent dans les œuvres de ce côté-ci.
Mais sans qu'il soit question d'interroger le Japon, de se renseigner sur le Japon, de dialoguer avec le Japon; ce sera pour plus tard.
C'est seulement comme un nuage de pétales qui vient se déposer sur notre fenêtre,
Et qui fait trembler la lumière sur toute notre vie."
- "De nouveau à Tokyo depuis quelques jours", pour Kazutami Watanabe, NRF, n°438-439, juillet-août 1989, pp.21-23.
- "Ballade de l'exposition de Tokyo", voir 100 livres de Michel Butor, 1989, Tokyo.
Conférences japonaises, "Université Rikkyo, 1990" (CDE). Voir aussi :
-  Michel Butor, Littérature et musique, littérature et politique, littérature et langues, le Japon vu de la France, ÉDITEUR : Tokyo : St. Paul's University, 1990. DESCRIPTION : 92 p., [1] leaf of plates : port. ; 21 cm" (BAC).
-"Flottements d'Est en Ouest", Avant-Goût IV, 1992, pp.19-28, 47-59, 73-85, 101-113, 127-139, 153-163 et 181-190. Le texte est dédié "à la mémoire de Roland Barthes". Ce texte, qui reprend "Six classiques..", "Neuf classiques.." et "Flottements d'Est en Ouest (extraits)" (voir supra), sera intégré à la fin de cette année 1992 à Transit sous le titre : "Vingt et un classiques de l'art japonais".
- "Vingt et un classiques de l'art japonais", Transit, 1992. Voir supra. La période couverte par ces 21 classiques est d'environ 12 siècles (du VIIe au XIXe siècle). L'ensemble est réparti sur 12 plages de textes (pp. B22-B-25, B-74-B-81, etc.) dans un ordre qui n'est pas chronologique. Ce chiffre douze évoque bien sûr les mois de l'année. L'année sous la forme des quatre saisons est un des thèmes fondamentaux développé dans l'ensemble de ces textes. En réalité ce chiffre douze est à mettre en relation directe avec nombre d'oeuvres évoquées ici. Ainsi on peut lire page B-191 : "les paravents vont toujours par paires (...) Ils ont le plus souvent six panneaux chacun, et les douze mois y sont évoqués de toutes sortes de façons." L'art japonais modèle le volume dans son ensemble, non seulement de façon thématique mais aussi et surtout dans son organisation.
Tables d'orientation. Au Japon côte à côte. Photographies de Gérald Minkoff et Muriel Olesen, textes de Michel Butor, éditions Olizane, 1993. Repris dans Gyroscope, 1996 (voir infra).
Le Japon depuis la France, un rêve à l'ancre, éditions Hatier, 1995. "Pour Michel Chaillou". Texte repris dans les Oeuvres complètes, VII, 2008. Ce livre est constitué de "12 conférences" (voir supra), mais il est vrai de "13 confidences". Mais qui ne connaît le vers de Nerval : "La Treizième revient... C'est encor la première".  L'ensemble de ces dernières reprend du reste nombre de textes publiés précédemment : tout l'article de Répertoire III sur Hokusaï, cinq "classiques" des "Flottements d'Est en Ouest" : "Le Horyu-ji", "Les Cent Vues du Fuji de Hokusaï", "Le Pavillon d'argent", "Les Six Voies" et "Les 53 Etapes du Tokaïdo de Hiroshige" (remarque : ces cinq chapitres de "Flottements" suivent l'ordre japonais, mais l'ordre des paragraphes à l'intérieur des ces chapitres suit aussi un ordre japonais, c'est-à-dire inversé par rapport à l'ordre de lecture qui est le nôtre dans Avant-goût IV, et qui est en partie déjà celui de Transit. Dans Transit, en réalité, les deux ordres coexistent, se rencontrent), de larges citations de "Archipel Shopping" dans Boomerang, quelques citations de , la ballade-préface au livre d'Armen Godel sur le nô, la "Ballade de l'exposition de Tokyo", des citations du livre avec Gérald Minkoff et Muriel Olesen : Tables d'orientation, en somme la plupart des textes ou plutôt aperçus des textes de Butor touchant le Japon. Comptes rendus de Robert Mélançon et Leslie Schenk. Voir aussi Chris Reyns-Chikuma, 2003 et Olivier Ammour-Mayeur, 2011. Voir également l'entretien avec Philippe Cusin, ainsi que le suivant :
- "Michel Butor : du Japon, de la littérature et de l'an 2000", L'Humanité, 3 novembre 1995, pp.18-19, entretien avec Alain Nicolas. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.III, pp.355-360.
"Le pavillon du phénix", Michel Butor, Vagabondages, n°6, du 1er juillet 1996, pp. 67 et sv. (CBN). Voir Transit et ses "Vingt et un classiques de l'art japonais".
- "Au japon côte à côte" (voir supra) forme "avec en filigrane des échos des vingt et un classiques en Transit", la troisième partie du programme "Cathay" dans Gyroscope, 1996, Canal C, pp.53-115.
- Curriculum vitae, 1996, pp. 171, 232, 248-249.
- Voir Marc Rigaudis, 1996.
- Toru Shimizu, "Salutation à "Flottements d'Est en Ouest"", Butor aux quatre vents, José Corti éditeur, 1997, pp. 57-60, et 213-214.
- Pascale Montupet, 1999.
- Duos japonais, 2000.
- "Japon 1989" dans # Escales visuelles, 2001.
- Michel Butor par Michel Butor, 2003, pp.86-87.
"Découpures japonaises" (neuf poèmes de 2 fois 2 quatrains : "Visite, Rencontre, Maintenance, Révélation, Confiance, Simultanéité, Impermanence, Refuge et Issue"), dans Jean Pinquié, Le Kimono décousu, Kailash éditions, 2003, pp.197-206. Voir aussi # Marti Pey.
- # "Cent instants japonais photographiés par Marie-Jo Butor", dans "Bianco e nero : nero su bianco : tra fotografia e scrittura, a cura di Bruna Donatelli, Napoli : Liguori ed, 2005".
-"Le séjour de Michel Butor au Japon en septembre 2008 donne lieu à deux programmes. A l'institut Franco-Japonais de Tokyo, le programme "Mouvements inscrits" des 20 et 21 septembre 2008 propose un parcours dans l'univers cinématographique de l'écrivain, des films auxquels il a participé aux oeuvres des premières années du cinéma muet, qui ont touché son regard (voir http://www.cerimes.fr/le-catalogue/michel-butor-mouvements-inscrits-conference-sous-titree-en-francais.html ou encore http://flenet.canalblog.com). A l'Université Rikkyo, les 26 et 27 septembre 2008, le colloque "Michel Butor : A la frontière, ou l'art des passages" fera état de la sensibilité au mouvement, mouvement perpétuel et rotation révolutionnaire, qui fonde l'écriture de Michel Butor". Les participants prévus à ce colloque, outre l'écrivain lui-même, bien sûr, sont Toru Shimizu, Olivier Ammour-Mayeur, Mireille Calle-Gruber, Eberhard Gruber, Masataka Ishibashi, Mireille Raynal, Akihiro Kubo, Akiko Itoyama, Chris Reyns-Chikuma, Akane Kawakami, Michaël Ferrier, Midori Ogawa et Marie-Jo Butor. Voir infra 2011.
- Air de Kyoto, 2009.
- Air de Tokyo, 2009.
- Jardins de rue au Japon, 2010.
- Le Japon de Voltaire, 2010.
- Voir Michel Butor. À la frontière, ou l'art des passages, 2011 (actes du colloque de 2008).
- Fujiko Nakaya, 2012.
- # Cent instants japonais (Le Temps du Japon), 2013.
- Sur l'écran japonais, 2014.
- Voir aussi Fumio Inagaki, Tsutomu Iwasaki, Akikazu Nakajima, Kenji Tamada, Masaaki Takabatake.
Jaquemet, Martine :
Elle est née en 1949. Artiste peintre, m'écrit Butor, elle vivait tout près de chez moi à Gaillard. C'est pour une de ses expositions que j'ai écrit # "le tarot des ères" ["Bleu / poèmes de Jean-Claude Croquet, peintures de Martine Jaquemet ; ruban de Michel Butor. - s.l. : S.n., 1997. - (46) f. ; 25 cm. sous dépl. Ouvrage éd. à l'occasion de l'exposition "Martine Jaquemet et Jean-Claude Croquet" au Château de Gaillard en mai 1997. But 876." ? (CBN)], puis j'ai fait avec elle :
- Ménagerie volubile, "Michel Butor ; Martine Jaquemet. Editeur(s) : Cognin : S.n., 2002. Description : N.p. : ill., ; 22 cm. sous depl. rattaché par lien cuir +. Note de contenu : 8 sérigraphies de Martine Jaquemet" (CBN). "Port-folio de format carré. Pochette de papier à rabats contenant neuf planches, fermant par un système de lanière de cuir à rivets métalliques; ensemble sérigraphié reproduisant le livre d'artistes original de 2001 tiré à dix exemplaires : facsimilé de texte manuscrit par l'écrivain et reproductions de peintures de l'artiste. Une peinture originale à l'intérieur de la pochette. Achevé d'imprimé. Format fermé : 22 x 22 cm, épaisseur : 1.5 cm. Tiré à 300 exemplaires". Voir p.42 du catalogue ci-après de 2009. Voir aussi BBB, 2016, pp.184-185.
- Voir également Seize Lustres, 2006.
Noces de diamant, Ex Aequo éditions, 2009 (CDE).  "33 exemplaires numérotés, signés". Voir BBB, 2016, pp.250-251. Voir aussi pp. 40-41 du catalogue suivant :
- Participe à l'exposition Cent livres d'artistes avec Michel Butor, 2009.
Dans la demeure du serpent, Rivières éditions, 2010 (CDE). "18 exemplaires numérotés, signés". Voir aussi Youl, 2007.
Lucinges, Aencrages éditions, 2011 (CDE). "14 exemplaires originaux dont 2 HC". Voir aussi Dorny, 1993.
Ferney, dialogue entre Voltaire et Michel Butor, éditions Aencrages, 2012, avec des peintures de Martine Jaquemet. "20 exemplaires originaux".
La végétation du Salève, Maison du Salève éditeur, 2012 (CDE). "3 exemplaires numérotés, signés sur papier Arches-osier". Voir aussi BBB, 2016, pp.230-231.
Insectes, Daniel Leuwers éditeur, 2013. "4 exemplaires numérotés, signés sur papier-osier".
Souvenirs, "livre objet, 25 valises numérotées, signées", Le Pont des Arts éditeur, 2013.
- Dans le cadre d'une exposition (2-31 mai 2013) des travaux de l'artiste, "La librairie l'Esperluette, à Chartres, accueille l'artiste Martine Jaquemet et le poète Michel Butor qui ont réalisé plusieurs livres d'artistes en collaboration le 2 mai 2013 à partir de 18h".
Evian, Aencrages éditions, 2013 (CDE). "Livre d'artiste tiré à 30 exemplaires signés et numérotés par l'auteur et l'illustrateur. Tous les exemplaires contiennent des peintures originales de Martine Jaquemet." Voir aussi BBB, 2016, pp.128-129.
Annemasse, Aencrages éditions, 2014 (CDE). Voir aussi BBB, 2016, pp.86-87.
Genève, Aencrages éditions, 2015. Voir aussi Genève, 1986. Voir aussi BBB, 2016, pp.86-87.
- "Les chemins vont ...", Dix-huit Lustres, hommages à Michel Butor, sous la direction d’Amir Biglari et Henri Desoubeaux, Classiques Garnier éditions, 2016, pp.519.
Baume-les-Dames, Aencrages éditions, 2016 (CDE).
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "Ménagerie volubile" et # "Le Tarot des ères", pour Martine Jacquemet.
Jardim, Carolina :
- "Butor : universo", "entrevista a Carolina Jardim, Minas Gerais, n°1341 du 1er avril 2012, pp. 3-8 : portr. en noir et blanc" (CBN).
Jardin, Claudine :
- "Auteur de Mobile, Michel Butor lance l'opéra-mobile", Le Figaro, 14 février 1966, p.16. Compte rendu d'une visite à Michel Butor à Sainte-Geneviève-des-Bois. L'auteur, après l'avoir interrogé sur Diderot : "C'est un des écrivains les plus mal édités. En plus, il glissse entre les doigts. C'est vraiment un auteur méconnu", évoque rapidement Votre Faust, en préparation : "Une représentation qui promet du mouvement !"
Jardin d'essai (Le) :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Jardin d'essai, Le (éditions) :
- Genèse, 2013.
Jarry, André :
- Pariticipe aux discussions sur Butor dans Nouveau roman : hier, aujourd'hui, 1972.
Java :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Jazz :
- L'Arc, n°39, 1969, pp.2-3.
- "Les mots et les musiques de Michel Butor", Jazz Magazine, n°269 et 270, octobre et novembre-décembre 1978, pp.28-29, 64 et 36-37, 67-68, entretien avec Francis Marmande et Jacques Réda. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999,V.II, pp.319-337.
- "Je suis une espèce de pianiste", un entretien avec Michel Barbey, Construire, hebdomadaire du capital à but social, éd. Neufchâtel, n°35, 26 août 1981, p.13.
- "Ballade à l'improviste", Exprès, 1983, pp.74-76.
- "Michel Butor : 'Je dois beaucoup au jazz'", entretien avec Michel Barbey, Journal de Genève, 30 décembre 1995-2 janvier 1996, p.21 (Supplément).
- Curriculum vitae, p.97.
- "Les ravages du jazz dans la littérature contemporaine : Michel Butor", Jazz magazine, n°477, janvier 1998, p.7, entretien avec Franck Médioni.
- "Petrucciani",Le Temps, 9 janvier 1999. Sur la rencontre Petrucciani-Butor.
- "Michel Petrucciani, Michel Butor : Improvisations sur le jazz", entretien de Michel Barbey avec Michel Butor et Michel Petrucciani, Le Temps, 9 janvier 1999.
- "Michel Butor rêve du jazz de demain", entretien avec Michel Barbey, Le Temps, 12 avril 2003.
- Michel Butor par Michel Butor, 2003, p.89.
"Jeudi 22 juin 2006. C’est le pape du Nouveau Roman, il a écrit une ode à Charlie Parker, et la BNF lui rend hommage pour ses 80 ans. Il n’en fallait pas moins pour que ce fou de jazz de Michel Butor soit sur TSF ! On se fait beau, alors, pour M. Butor." (http://www.radio-music.org/article.php?sid=6078).
- "Dimanche 17 décembre 2006 et mercredi 11 juillet 2007, Jazzfan avec Michel Butor. Jazzfan, avec un ogre de la littérature : l’immense Michel Butor, l’homme aux mille quatre cents textes… Et dans ce monument littéraire, évidemment que le jazz a été souvent abordé et adoré. Alors, on sort des livres, et on écoute : Michel Butor passe une heure sur TSF, avec ses disques de jazz préférés. Et nous donne une leçon de musique." (http://www.radio-music.org/article.php?sid=9165).
- "Les murailles de Jéricho", pour Françis Marmande, dans Jazz, 100 photos pour la liberté de la presse, Reporters sans frontières éditions, novembre 2016.
- Voir aussi Charlie Parker, Duke Ellington.
Jazz Magazine :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Jean, Georges :
- La Poésie, Seuil, 1966. Dans ce petit livre, l'auteur cite deux fois Butor. Une première fois (p.129) à travers Répertoire II ("Le livre comme objet") et une seconde (p.131) où il place Butor, avec Mobile et Description de San Marco, dans la lignée de Mallarmé(Un coup de dés).
- "La poésie de Butor. En feuilletant Travaux d’approche", dans Le Français aujourd’hui, 21, mars 1973, pp.91-95 (BderF).
Jean, Gilberte :
- "Perrault dans les labyrinthes de Michel Butor", Frontenac Review, n°8, 1991, pp.31-52.
- "Michel Butor, Envois",Tangences, n°36, 1992, pp.113-116. Voir http://id.erudit.org/iderudit/025718ar
- "La mithridatisation par le roman policier", Tangence, n°38, décembre 1992, p.107-115, entretien avec Gilberte Jean et Jacques La Mothe. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999,V.III, pp.298-306. Version numérique : http://id.erudit.org/iderudit/025743ar
Jean, Raymond :
- "Degrés",Cahiers du Sud, T.49, n°355, avril-mai 1960, pp.466-469 (repris dans La Littérature et le réel, 1965). Affirmant qu'"à la notion d'évolution ou de situation doit être substituée celle de degrés", que "l'ambition du romancier doit être de donner le réel pour ce qu'il est : un "complexe" où se superposent des étages, se coupent et se recoupent des plans", l'auteur termine en disant : "le grand art de Butor est de se faire oublier et de nous oublier. Par le procédé, maintenant éprouvé chez lui, de l'usage de la deuxième personne - ici du tutoiement multiplié - ne nous informe-t-il pas une fois pour toutes qu'un autreparle à un autre, qu'il n'y a plus ni auteur ni lecteur ?"
- "Michel Butor selon Baudelaire", Le Monde, 15 avril 1961, p.9. Compte rendu d'Histoire extraordinaire. "Cet essai progresse par courtes et élégantes variations sur des thèmes multiples. Il est minutieux, méthodique, tranquille, précis. Il touche à tout en ayant l'air de ne toucher à rien (...) Mais il reste très 'artiste' dans sa démarche comme dans sa forme. Rien d'étonnant, donc, à ce qu'il nous donne surtout l'occasion de découvrir Michel Butor dans le miroir de Baudelaire."
- "L'Amérique immobile", Cahiers du Sud, n°367, juillet-août 1962, pp.447-452 (repris dans La Littérature et le réel, 1965). "Je ne connais guère de représentation plus rigoureusement fidèle des Etats-Unis", déclare l'auteur en commençant. D'une part, parce que ce livre a su rendre cette "Amérique immuable, toujours pareille à elle-même, d'une paralysante monotonie", grâce "aux mêmes idées, aux mêmes mots, aux mêmes noms propres qui circulent et se substituent les uns aux autres". Et d'autre part, parce que Michel Butor s'est efforcé de couler entre "ces flashes-jalons qui sautent aux yeux à chaque page", "une matière en un sens plus humaine, en tout cas plus vivante, douée d'une présencepoétiqueétonnante à la mesure même de son incongruité fondamentale dans un contexte qui ne le suppose pas."
- "Mobile, Alabama, USA", Europe, novembre-décembre 1962, pp.338-344. Reprise à peine modifiée de l'article précédent.
- "Réseau aérien", Cahiers du Sud, n°371, avril-mai 1963, pp.144-145. Se remémorant ses souvenirs, l'auteur note : "Lorsque j'entendis Réseau aérien à la radio, en juin dernier, j'eus l'impression que ce texte était au départ d'une efficacité surprenante, mais qu'il ne se "soutenait" pas jusqu'à la fin ..." Quant à l'oeuvre publiée, il déclare : "Le travail de recherche, d'expérimentation, auquel s'est livré l'auteur est riche, précis, subtil (y compris d'ailleurs dans le détail de la typographie, dans l'emploi des signes et des repères)."
- "Littérature concrète", Les Lettres françaises, n°1016, 13 février 1964, p.7 (repris dans La Littérature et le réel, 1965). "Notre temps, estime l'auteur, a appris à détester l'illusion sous toutes ses formes". C'est pourquoi il aime tant le "concret". "Il faut voir là une réaction de santé, parce qu'elle exprime un refus de tous les idéalismes et de la fausse monnaie, une méfiance qui est sans doute l'envers d'une confiance cherchant encore son objet." Dans le domaine de la littérature, Description de San Marco et Mobile en constituent des exemples notables.
- "Répertoire II", Cahiers du Sud, n°378-379, juillet-octobre 1964, pp.167-168. "Ce qui frappe d'abord dans ce livre est l'usage d'un certainton. Alors que la critique aujourd'hui est si souvent enquête philosophique, analyse existentielle, les essais de Butor paraissent se maintenir délibérément au niveau de la lecture pondérée et de l'explication de texte. D'où une certaine modestie de langage, un sens de la démonstration dans l'exposition,  une 'économie' dans le commentaire, une attitude à la fois tempérée et chaleureuse en face des grandes oeuvres qui exerce une très réelle séduction sur le lecteur."
- Jean, Raymond, La Littérature et le réel (reprend "Degrés", "L'Amérique immobile" et "Littérature concrète"), Albin Michel, 1965, pp.219-239. Voir supra.
- "D'un art romanesque à un art poétique", Le Monde, 22 mars 1967, p.IV. Texte repris dans Pratique de la littérature, 1978. Voir infra. Comme son titre l'indique, l'auteur retrace ici le parcours de l'écrivain. Parcours marqué notamment par L'Emploi du temps, "ouvrage exceptionnel, construit, élaboré et écrit avec la plus grande rigueur", par Histoire extraordinaire  où "relisant Baudelaire, il (Butor) retrouve la profonde cohérence d'un langage poétique", par Mobile, etc. "Partout l'art du "mobile" l'a hanté et il se pourrait bien en définitive que cette mobilité soit le signe distinctif d'un esprit inlassablement attentif à toutes les métamorphoses de l'écriture. (...) Personne n'a mieux réconcilié la culture et l'avant-garde, l'expérience et l'invention."
- "Une fascination qui s'exerce toujours", Le Monde, n°7356, 7 septembre 1968, p.IV (sur l'essai de Butor sur Chateaubriand).
- Intervenant au Colloque de Cerisy/Butor, 1974.
- "Michel Butor à travers ses voyages", Le Monde, n°9496, 1er août 1975, pp.9 et 10. Compte rendu de Matière de rêves. Texte repris dans Pratique de la littérature, 1978. Par rapport aux autres récits de rêves connus, nous dit Raymond Jean, "ce qui est nouveau ici, c'est le grain, la texture, l'étoffe du récit." Récit où il remarque notamment des images "troublantes et étranges : images de déréliction, d'enfermement, de nudité, d'accouchement, de blessures, de sang, de souillure, où affleurent tous les impedimenta du rêve." Mais, "au lecteur, s'il le désire, nous dit-il, de descendre un peu plus bas dans l'exploration ... de ces gisements." Voir infra.
- Raymond Jean, Pratique de la littérature, 1978, Seuil, pp.17-18, 30-31, 66-69 et 70-71. Examinant, tout d'abord, l'incipit de La Modification, l'auteur souligne "l'homologie entre le franchissement du seuil du compartiment et le franchissement du seuil du texte." Ensuite, après avoir noté que Butor "est sans doute un des premiers à avoir parlé duroman comme recherche (1955), insisté sur l'idée que le roman est le laboratoire du récit", il précise : "Mais une constante demeure dans tous ses livres : une certaine façon de prendre possession du temps et de l'espace par la description, de les structurer par l'organisation "sérielle" du récit ou de la représentation. C'est cette recherche, précise et cohérente, qui marque le plus originalement l'oeuvre de Butor romancier." Puis on peut lire le texte "Portrait de Michel Butor en jeune artiste"  paru tout d'abord dans Le Monde en 1967 (voir supra) et enfin, sous le titre "Rêves construits de Michel Butor", le texte de 1975 paru également dans Le Monde.
- Dans Le Temps des poètes, n°5, hiver 1982, Anatole Assimon rend compte du passage de Michel Butor à l'université d'été d'Aix-en-Provence et de sa rencontre avec Raymond Jean : "Michel Butor étend son règne sur tout ce qui change", conclut-il.
Jeancart, Pierre :
- "Vers un enseignement universel", Liberté, V.10, n°2, mars-avril 1968, pp.33-37, entretien avec Pierre Jeancard.  Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.I, pp.353-356.
Jean de Meung :
- Dans Gyroscope, 1996, le "troisième cercle" de "La Rose des Voix" du programme "Vision" lui est dédié (Canal B, pp.116-134).
Jeanneret, Michel :
- Entretien avec Michel Butor : "A l'occasion du vernissage de l'exposition Le Lecteur à l'œuvre, où sont notamment exposés des « livres objets » de Michel Butor, la Maison de Rousseau et de la Littérature accueillit le 23 avril 2013 en compagnie de Charles Méla, directeur de la Fondation Martin Bodmer, et de Michel Jeanneret, commissaire de l'exposition, l'écrivain français pour une discussion passionnante sur son travail." Il s'agit d'un entretien filmé visible sur la Toile (voir Youtube) ou à l'adresse suivante : http://sam-network.org/SAMLiterature/video/VID_528236a4fc6a6efa1c00327c. Voir suivant :
- "Entretien avec Michel Butor" dans Le Lecteur à l'oeuvre, infolio éditions, 2013, ouvrage édité à l'occasion de l'exposition "Le Lecteur à l'oeuvre", présentée à la Fondation Martin Bodmer de Cologny (Genève) du 26 avril au 25 août 2013. "Propos recueillis par Michel Jeanneret et Radu Suciu", pp.69-79. Dans le même ouvrage on peut lire aussi une note du même Michel Jeanneret intitulée "Michel Butor, Pierre Alechinsky, Jean-Yves Bosseur, Matériel pour un Don Juan", pp.165-169.
Jeannet, Angela M. :
- Compte rendu de Mobile, dans Books Abroad/World Literature Today, v.36, n°4, 1962, p.396 (WLT).
- Compte rendu deRépertoire II, dans Books Abroad/World Literature Today, v.39, n°2, 1965, p.179 (WLT).
- Compte rendu du livre de Jean Roudaut, Michel Butor ou le Livre futur, dans Books Abroad, v.40, 1966, pp.167-168 (BderF).
- Compte rendu de6 810 000 litres d'eau par seconde, dans Books Abroad/World Literature Today, v.40, n°4, 1966, p.431 (WLT).
Jeannet, Daniel :
- "Ecrivain et enseignant [Enregistrement sonore] / Daniel Jeannet, prod. et journaliste ; Bruno Sériba, réal. Lieu / Dates  Lausanne : SSR [prod.], 1988. Collation  1 CASSETTE SONORE (55 min.). Note : Emission réalisée dans le cadre de la thématique "Une journée à la Faculté des Lettres de l'Université de Genève", le 9 juin 1988 (trouvé sur http://opac.rero.ch). Voir suivant :
- "En salopette et barbe. Portrait de Michel Butor par Daniel Jeannet [extrait] / (Entrée Public, Espace 2, 09.06.1988)". Voir Bastien Moeckli.
Jeannet, Frédéric-Yves :
Né à Grenoble en 1959, il enseigne la littérature à la Universidad Autonoma Metropolitana de Mexico. Traducteur, il est aussi auteur, notamment de Cyclone et Charité. Il vit à New York et au Mexique. L'auteur nous a lui-même fourni la plupart des renseignements de cette notice, qu'il en soit vivement remercié.
- "Dialogue avec Michel Butor", entretien avec Frédéric-Yves Jeannet, Ecorces, Chambéry, n°3, 15 septembre 1975, polycopié, broché, non paginé. Voir infra De la distance, p.26. Cet entretien ne constitue qu'un fragment de l'entretien suivant :
- "A Conversation with Michel Butor", traduit du français par Rowena Hill, avec une note d'introduction de Jennifer Waelti-Walters, Malahat Review, n°44, University of Victoria, Bristish Columbia, Canada, octobre 1977, pp.85-106.
- "D'une patrie dispersée", avec Michel Butor, Delta, station blanche de la nuit, n°8, Toulouse, septembre 1987 (voir infra).
- "Conversation éloignée", avec Michel Butor, Foldaan, n°8, Rennes, décembre 1987, pp.117-120 (voir infra).
- "Cánticos para los tres niños en la hoguera" ["Cantiques pour les trois enfants dans la fournaise"], de Michel Butor, in Baruj Salinas, pinturas y grabados recientes, Museo de Arte Moderno, Mexico, novembre 1988. Traduction de  Frédéric-Yves Jeannet.
- "Le Mexique, matière d'écriture", in Alfil, n°2, Instituto francés de América Latina, Mexico, février 1989.
- Michel Butor et Frédéric-Yves Jeannet, De la distance, déambulation, éditions Ubacs, 1990, 222 pp. "Pour Marie-Jo,Cécile, Agnès, Irène et Mathilde, pour Sorlin, Solomon, Juan-Angel et Mathieu". Bibliographie. "... Des centaines de lettres échangées, des heures d'enregistrement et différentes lectures se sont entretissées et décantées peu à peu dans ce livre-conversation d'un genre nouveau, qui nous conduit ailleurs en allant chercher Michel Butor dans sa patrie dispersée, tout autour de la planète..." Dans un entretien à la revue Le Matricule des anges (n°113, mai 2010), F.-Y. Jeannet répondra ainsi à la question suivante : "En juin 1975, Michel Butor accepte de vous rencontrer au buffet de la gare Cornavin à Genève en vue d'un entretien pour une gazette scolaire. De la distance (Ubacs, 1990) recense les moindres lambeaux d'un dialogue qui s'étirera bien au-delà. En quoi la présence de cette " figure thaumaturgique du père absent " a-t-elle été déterminante ? / L'échange avec Michel Butor se poursuit encore aujourd'hui, cela fait trente-cinq ans que nous correspondons, mais seules les onze premières années de cette correspondance apparaissent dans De la distance. Il a été une sorte de Mentor, en ouvrant à l'adolescent que j'étais lorsque je l'ai rencontré d'innombrables fenêtres sur le monde, les arts. J'ai tenté dans ce livre, achevé en 1986, de trouver une forme nouvelle, composite déjà, qui permît de lier & faire jouer entre eux trois genres définis : l'entretien oral, la correspondance et l'essai. Ces genres se sont tressés en une sorte de guirlande qui se déroule au fil d'une longue décennie. C'est un cas de figure qui ne s'est pas reproduit dans mes livres suivants, et constitue à cet égard une sorte d'ars poetica avant la lettre." Un fragment ("D'une patrie dispersée") en est paru dans Delta, station blanche de la nuit, n°8, septembre 1987 (voir supra) et un autre dans Foldaan ("Conversation éloignée"), n°8, décembre 1987, pp.117-120 (voir supra). Compte rendu d'Hervé Carn. Voir infra pour sa réédition.
- "De la distancia", in Graffiti, Xalapa, Mexique, mai 1990.
- "El viaje de la escritura", avec Michel Butor, in Plural, n°225, Mexico, juin 1990.
- "Michel Butor en tránsito", in La Jornada Semanal, n°79, Mexico, 16 décembre 1990.
- "Long courrier : la correspondance de Michel Butor", La Création selon Michel Butor, 1991, pp.233-246.
- Retrato hablado de Arthur Rimbaud, "Michel Butor; traduccion de Frédéric-Yves Jeannet y Antonio Marquet. Editeur(s) : Mexico : Siglo Veintiuno, 1991. Traduction de Improvisations sur Rimbaud" (CBN). Voir suivant :
- "El esposo infernal", "Michel Butor; [traduccion Frédéric-Yves Jeannet], Plural, n°242, du 10 novembre 1991, pp.23-34. Chapitre 7 du livre Improvisations sur Rimbaud (CBN). Voir précédent.
- "En busca de México : entrevista con Michel Butor", La Jornada Semanal, n°151, Mexico, 3 mai 1992.
- "Conversaciones con Michel Butor", in Plural, n°252, Mexico, septembre 1992, pp.23-30.
- "Suite parisienne : noctambulo", Michel Butor; version de Vicente Quirarte y Frédéric-Yves Jeannet, Universidad de México, n°499, du 1er août 1992, pp.4-5 (CBN).
- "Vingt et une lettres à Frédéric-Yves Jeannet à propos du Mexique", Transit, 1992 (reprend notamment l'élégie à Christophe Colomb "Derrière l'horizon du temps" : pp.A50, 64, 76, 88-89, 98-99, 132-133, 186, B40, 138-139 et "Le Fantôme de l'Inca Garcilaso regarde par dessus l'épaule du Photographe" : pp.A39, 43, 57, 67, 80, 91, 103, et 134, deux textes repris plus tard, 2004, dans # Anthologie nomade). Voir aussi infra juin 1993, mars 1994 et mars-avril 1994.
- "Viaje sobre el papel" ["Voyage sur le papier" ], de Michel Butor, in La Jornada Semanal, n°201, Mexico, 18 avril 1993.
- "Cartas sobre México" ["Lettres à propos du Mexique"], de Michel Butor, in Comala, n°17, Mexico, 13 juin 1993. Voir supra et infra mars 1994 et mars-avril 1994. Traduction de  Frédéric-Yves Jeannet.
Degustacion. "Michel Butor ; seleccion y trad. de Frederic-Yves Jeannet y Antonio Marquet. Editeur(s) : Mexico : Universidad nacional autonoma de Mexico, 1993. Description : 151 p. ; 20 cm. Texte espagnol (Mexique)" (CBN). Degustación [Avant-goût I et II], de Michel Butor, Universidad Nacional Autónoma de Mexico; colección "Poemas y ensayos", Mexico, 1993 (FYJ).
- "La Pasión según Butor", avec Antonio Marquet, Tema y variaciones de Literatura, 2, UAM-Azcapotzalco, Mexico, septembre 1993. Repris dans Anthropos, Barcelone, 1998 (voir infra).
- "Vuelve a México Michel Butor", in La Jornada Semanal, n°223, Mexico, 19 septembre 1993.
- #"En la cabellera de Gert" ["Dans la chevelure de Gert"], de Michel Butor, in Nostromo, n° 13, Guadalajara, Mexique, 23 janvier 1994. Traduction de  Frédéric-Yves Jeannet. Voix suivant :
- "Dans la chevelure de Gert", pour Frédéric-Yves Jeannet et Angelica Arce, Le Croquant, n°16, automne-hiver 1994, p.204. Voir infra 1997.
- "Cartas sobre México" ["Lettre à propos du Mexique"], Nostromo, n° 19, Guadalajara, Mexique, 6 mars 1994 et :
- "Cartas sobre México" ["Lettre à propos du Mexique"], de Michel Butor, in La Vida literaria, n° 5, Mexico, mars-avril 1994. Voir supra.
# "Dans la chevelure de Gert" (voir supra 1994) et #"Les momies de Guanajuato" ("Mexique"), pour Frédéric-Yves Jeannet et Angelica Arce, Ici et là, 1997, pp.40-42. Deux poèmes à nouveaux repris dans Salmigondis, n°9, mars 1999, pp.36-37.
- "L'enjeu épistolaire" sur la correspondance Butor-Perros, New Novel Review, vol. 5, n°1, New Jersey, Automne 1998, pp.63-72 . Voir infra 2016.
- "Le point où nous en sommes", Butor et l'Amérique, 1998, pp.261-265.
- Frédiéric-Yves Jeannet y Antonio Marquet, "La pasion segun Butor", Michel Butor. Escrituras, una pasion por la invencion estética, Revista Anthropos, n°178-179, mayo-agosto 1998, pp.122-129 (numéro spécial Butor entièrement en espagnol). Voir supra 1993.
- Michel Butor et Frédéric-Yves Jeannet, De la distance, déambulation, réédition de l'ouvrage de 1990 avec une préface de Jean Roudaut, Le Castor Astral, 2000.
- Producteur de la série d'entretiens avec Michel Butor dans l'émission A voix nue sur France Culture en novembre 2000 et reprise en 2016 après la mort de l'écrivain.
- "L'harmonie des états", préface à # Anthologie nomade, 2004, pp.7-18.
"A propos de Michel Butor", Michel Butor, l'écriture nomade, 2006, pp.159-161. Propos de Frédéric-Yves Jeannet recueillis par Robert Guyon.
- Ménaché, 2007.
- «Butor tel qu’en lui-même son œuvre l’a changé et tel qu’il change la vie». @nalyses, Comptes rendus, XXe siècle. 2009-09-01. Compte rendu de Michel Butor : rencontre avec Roger-Michel Allemand.
"Le livre Papeles mexicanos, constitué de lettres adressées à son ami et traducteur officiel Frédéric-Yves Jeannet, a été publié, à l’occasion de la venue de Michel Butor au Mexique cette année [2012], par la maison d’édition Ardiente Paciencia, avec l’appui de l’Institut Français de Paris et l’Institut Français d’Amérique Latine de l’Ambassade de France de Mexico (........) Michel Butor revient au Mexique pour la quatrième fois et s’adresse au public mexicain également à travers une série de dialogues : dialogues sur la peinture, avec l’écrivain Jaime Moreno Villarreal ; sur la musique, avec le compositeur Julio Estrada ; sur la littérature, avec Vicente Quirarte, Frédéric Yves Jeannet y Philippe Olle Laprune." Le programme de ce séjour étant ainsi libellé sur le site de l'Ambassade : "Programme de Michel Butor du 19 au 27 avril à Mexico : Jeudi 19 avril – 19h Présentation du livre Papeles mexicanos de Michel Butor en présence de Vicente Quirarte, Frédéric-Yves Jeannet y José Luis Rico. Casa de Francia del IFAL, Mexico / Vendredi 20 avril – 12h Inauguration de l’exposition « Voir entre les lignes. Lire entre les signes ». Museo Universitario Arte Contemporáneo - MUAC, Mexico / Samedi 21 avril – 10h Dialogue avec piano entre Michel Butor et Sebastian Espinosa. Feria Internacional de Lectura - FILEC, Puebla / Dimanche 22 avril –17h Présentation du livre Papeles mexicanos de Michel Butor en présence de Frédéric-Yves Jeannet et José Luis Rico. Feria Internacional de Lectura - FILEC, Puebla / Mardi 24 avril – 18h Commentaire des tableaux Travesuras del Amor de Manuel Ocaranza et Vista de París de Francisco de Paula Mendoza de la collection permanente du MUNAL par Michel Butor. Museo Nacional de Arte - MUNAL, Mexico. / Mercredi 25 avril – 19h Oídos nómadas : un dialogue entre Michel Butor et Julio Estrada. Fonoteca Nacional, Mexico. / Vendredi 27 avril – 12h Conversation entre Michel Butor, Vicente Quirarte, Frédéric-Yves Jeannet et Philippe Ollé Laprune. Museo Universitario Arte Contemporáneo - MUAC, Mexico." Comptes rendus de Ana Monica Rodriguez et Paula Carrizosa.
- Voir aussi L'Utilité poétique, pour la préface de 2013.
"Missive anthume", à Michel Butor, Diacrikic (magazine en ligne), 2016. Cette missive contient le poème (2012) de Butor intitulé "Revoir Mexico", pour Frédéric-Yves Jeannet et Angélica Arce.
- "Deuxième lettre anthume",  voir Europe, 2016.
- "L'enjeu épistolaire", déjà publié en 1998 (voir supra), cet article augmenté d'une coda, fait partie du dossier d'hommage à Michel Butor que Florence Trocmé a publié sur son site Poezibao de novembre 2016 à janvier 2017.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "Dans la chevelure de Gert" et # "Les momies de Guanajuato", pour Frédéric-Yves Jeannet et Angelica Arce.
Jefferson, Ann :
- "Dean McWilliams : The Narratives of Michel Butor", Modern Language Review, vol. 75, part 3, July 1980, pp.671-672 (FXXB).
- The Nouveau roman and the poetics of fiction, Cambridge University Press, 1980. Cette étude en anglais comprend notamment : "The gamma point : L'Emploi du temps", pp.30-40; "Pronominal persons : La Modification", pp.98-103; "First-, second- and third- degree narrative : Degrés", pp.153-163 et "The novel and the world as library : Degrés", pp.185-193.
- "Michel Butor : Rencontre avec Roger-Michel Allemand", French Studies : A Quarterly Review, volume 64, n°2, avril 2010, p. 222.
Jégou, Dominique :
- Trouvé sur Internet : "Dominique Jégou a été interprète dans la compagnie de Dominique Bagouet et est aujourd'hui installé en Bretagne. Il revient à Montpellier avec sa nouvelle création, Láicilá, pour laquelle il prend pour point de départ la lecture du texte de Michel Butor Veille, pour Antoni Tapiès. Véritable voyage dans un monde surréaliste, fait de mots singuliers, s'entrechoquant les uns les autres pour créer un rythme effréné, sa lecture nous entraîne dans un vertige insistant, tout en éclat. / Du samedi 30 juin au dimanche 1 juillet 2007".
Jenkins, Paul :
Peintre américain, il est né en 1923 à Kansas City dans le Missouri. Il vit entre New York et Saint-Paul-de-Vence.
- "Conversation dans l'atelier avec Paul Jenkins", Cimaise, n°65, juillet-octobre 1963, pp.14-21 (article quadrilingue : français, anglais, allemand, espagnol).
Jenny, Laurent :
Professeur de littérature à l'Université de Genève.
- "L'espérance de l'encre", pour Laurent Jenny, dans Lucien Dällenbach et Laurent Jenny, Hugo dans les marges, éditions Zoé, 1985, pp.166-177.
- Victor Hugo écartelé, l'espérance de l'encre (version complète), pour Laurent Jenny, avec trois collages de Jiri Kolar, Aencrages & Co, 1988, 31 pages.
Jenny, Urs :
- "Michel Butor oder der Tod des Erzählers", Merkur, 19ten Jahrgang, Heft 10, 211, October 1965, pp. 992-996 (EPBS).
Jérôme, saint :
- Dans Gyroscope, 1996, le "Miroir de Suzanne" (quatrième plage de "Picasso-labyrinthe") du programme "Minotaure" lui est dédié (Canal 1, pp.166-200).
Jeune, François :
Peintre, il vit dans le Nord.
- "La Thébaïde", pour François Jeune, Nota Bene, n°17-18-19, automne 1986, p.509, texte daté de : "Nice, le 6 janvier 1986". Fait partie d'un ensemble intitulé "Au jour le jour". Voir Au jour le jour  et suivant :
- "La Thébaïde" (pp.37-38) dans Patience, disposée pour Robert Davreu, éditions Métailié, 1991. Livre composé de six parties dédiées respectivement à François Garnier, Julius Baltazar,Jean-Luc Parant, Mehdi Qotbi, Manuel Casimiro et Bertrand Dorny et "aussi à l'intention de Marcel Alocco,Axel Cassel, Pierre Canou, Nathalie Dasseville, Michel Gérard, Jeanne Gérardin, Maxime Godard, James Guitet, François Jeune, Jiri Kolar, Guido Llinas,Henri Maccheroni,Patrice Pouperon,Antonio Saura,André Villers et Marie-Jo".
Jeux de quilles, Les (éditions) :
- Chicago millénium, 2011.
-Jnoub, Sonia :
- La découverte de "soi" dans l'oeuvre romanesque de Michel Butor, thèse de doctorat sous la direction de Jacques Poirier, Dijon, 2006. "Résumé :  Le but de cette étude est de suivre la modification du personnage et sa quête inéluctable de son existence. Dans cette perspective, notre thèse sur " la découverte de soi dans les romans butoriens " est composée de trois parties : La première " le voyage initiatique ", montre le rôle du voyage dans l'initiation du héros et sa quête de la vérité. La seconde " la dynamique de la personne butorienne et son inclination vers l'autre monde " traite la descente aux Enfers du personnage à travers le rêve et l'oubli, ainsi que le rôle de l'écriture dans sa prise de conscience. La dernière partie " progression narrative et progression thématique dans l'œuvre butorienne " montre comment le personnage butorien se découvre dans l'espace et dans le temps, et sa réaction face à la mort.L'auteur pose les questions existentielles sur l'existence. Les citations de nombreux auteurs anciens et contemporains permettent d'éclairer notre étude et apporter une réponse à ce thème de la découverte de soi" (Sudoc).
Joannin, Philippe; Waysbord, Hélène; Laghouati, Sofiane :
- Michel Butor : rencontre, CRDP de l'académie de Lyon, 1 DVD vidéo, 65 min, 2007. "Ce DVD consacré à l'oeuvre et à la vie de Michel Butor propose une rencontre intime avec l'écrivain au cours de laquelle sont abordés de nombreux domaines relatifs à l'écriture et à l'inspiration, à l'importance et aux évolutions du livre à travers les siècles et les cultures, aux rapports entre la littérature et les arts, aux voyages et au franchissement des frontières. Ces différents sujets sont accessibles de deux façons : par la lecture d'une version courte (17 min) intitulée « Michel Butor en diagonale », par l'exploration d'une forme développée en six chapitres (47 min) « La rencontre ». Des compléments textuels consultables à l'écran et ou imprimables au format PDF approfondissent les thèmes explorés dans les vidéos, fournissent des pistes de travail en classe, une biographie de Michel Butor, des bibliographies de et sur ses oeuvres, des filmographies et des sitographies."
Jocks, Heinz-Norbert :
- Entretien avec Michel Butor en allemand dans Kunstforum international, n°139, décembre 1997-mars 1998 (cité dans http://www.openbibart.fr/).
Johns, Jasper :
Jasper Johns : "gravures et dessins de la collection Castelli, 1960-1991 : Arles, Fondation Vincent Van Gogh, Palais de Luppe, 4 juillet-30 septembre 1992 / commissaire Yolande Clergue ; pref. Lucien Weygand, Marcelin Pleynet ; textes de Michel Butor ["Almanach en loques"], Kathleen Slavin ; portraits de Jasper Johns par Hans Namuth = Jasper Johns : prints and drawnings from the Castelli collection, 1960-1991. Editeur(s) : Arles : Fondation Vincent van Gogh, 1992. Description : 150 p. : ill., couv. ill. ; 26 cm. Texte francais-anglais" (CBN).
- Jasper Johns, "(d avec d'autres), Musée d'Arles, 1995" (CDE).
- # Comment écrire pour Jasper Johns, "aussi pour Jean-Michel Vecchiet", éditions Notari, 2007. Edition trilingue, français-anglais-allemand.Traductions de Christina Oberstebrink et Herbert Kopp-Oberstebrink. Sur le site de l'éditeur qui présente l'ouvrage, on peut lire les deux notices biographiques suivantes : "Michel Butor est né en 1926, dans la banlieue de Lille. Après des études de lettres et de philosophie, ayant échoué à plusieurs reprises à l’agrégation, tout en servant de secrétaire à Jean Wahl pour le Collège de philosophie, ce qui lui permet de se frotter à maint intellectuel d’alors, il enseigne quelques mois au lycée Mallarmé à Sens, puis profite d’un essai de réforme de l’enseignement égyptien pour traverser la Méditerranée avec un certain nombre de licenciés ès lettres, et se retrouve professeur dans la vallée du Nil entre les pharaons et les ermites. Puis il saisit une opportunité de devenir lecteur à l’université de Manchester en Angleterre. Prix littéraires (rappelons son roman le plus connu, La Modification), travail chez des éditeurs, un peu de vie parisienne, conférences ici et là. Nombreux voyages aux Etats-Unis. Après Mai 68, il tente une rentrée dans l’enseignement universitaire français, ce qui l’amène à s’installer à Nice. Puis il est nommé professeur à la faculté des lettres de Genève. / Les livres s’accumulent apportant chaque fois la surprise; essais, récits du jour ou de la nuit, poèmes, nouvelles combinaisons de tout cela, ils font le désespoir des esprits routiniers; les collaborations se multiplient avec peintres, musiciens, photographes. Séjours au Japon et en Australie; voyages en Chine. Retraité depuis 1991, il vit désormais dans un village de Haute-Savoie. // Jasper Johns est né en 1930 à Augusta (Georgia, USA). Il étudie à l’Université de Caroline du Sud jusqu’en 1948. Puis, il s’installe à New York où il apprend le dessin publicitaire, avant d’être enrôlé dans l’armée américaine. De retour en 1952, il réalise des vitrines et travaille dans une librairie. Il se lie d’amitié avec Robert Rauschenberg à partir de 1954. Ses premières peintures exécutées à la cire, matière épaisse et translucide, présentant des drapeaux, des cibles et des nombres, sont dévoilées au public à l’occasion de sa première exposition personnelle à la Galerie Leo Castelli de New York en 1958. Le choix des objets, bidimensionnels et familiers, ainsi que la dissociation opérée entre peinture et expression personnelle annoncent l’avènement du Pop Art en même temps que l’éclipse progressive de l’Expressionnisme abstrait. Cependant, Johns s’efforce de se tenir à distance du mouvement, afin de préserver la singularité de son œuvre. En utilisant une imagerie issue de lieux communs, «des choses que l’esprit connaît déjà», il s’interroge sur la fonction propre de la peinture. La représentation d’un même motif lui permet de pratiquer différentes techniques de mise en relief de l’objet. Après sa rencontre avec Marcel Duchamp, par le biais du compositeur John Cage et du chorégraphe Merce Cunningham avec lesquels il collabore, il commence, vers 1960, une série de sculptures représentant des objets ordinaires, comme des ampoules électriques ou des boîtes de bière, en bronze peint, afin de mettre en relief leur toute nouvelle banalité dans le monde humain. Simultanément, il réalise des dessins et des lithographies qui font de lui un des maîtres contemporains dans le domaine des arts graphiques." Texte lisible également sur le site de Raphaël Monticelli. et repris dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.657-688.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire l'essai : # "Comment écrire pour Jasper Johns", aussi pour Jean-Michel Vecchiet.
Johnson, Kathy :
- From History to Painting in the New Novel : Claude Simon, Michel Butor, Alain Robbe-Grillet, University of California-Irvine, 1981 (thèse citée par Lison Noël).
Johnson, Marian Ashby :
- "Parure", African Art, vol.29, n°1, Winter 1996, pp.99-100 (FXXB).
Jolas, Paul :
- "Michel Butor",Rencontres artistiques et littéraires, n°5, juin 1972, pp.1-10.
- "Questionnaire de M. Jolas adressé à M. Butor", Rencontres artistiques et littéraires, n°5, juin 1972, p.12, entretien avec Paul Jolas. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.II, pp73-74.
Joly, Luc :
Vit et travaille en Suisse.
Cartes sur fables, "dépliant-manuscrit, clichés-trait, Envoi d'images 2, éditions Skira, Genève, 1986" (MS). Voir aussi Chapuis, 1986.
Guignol de voyage, "chez l'artiste, 1986" (CDE). Repris dans Echanges, 1991. Voir infra. "... La valise de cuir est peinte et s'intitule malicieusement : Guignol de voyage. Aussitôt ouverte, la magie du montreur d'images commence à opérer. Des accordéons de passagers clandestins se déplient et leur parade en expansion prend vie dans la salle de séjour... " (Ménaché). Pour sa part, Lucien Giraudoécrit : "Il est composé de dix-huit paravents en carton, qui se présentent au repos pliés en deux dans une valise; sur chaque paravent sont peints à gros traits, et découpés, des personnages; Butor leur fait dire ironiquement des formules toutes faites que l'on entend habituellement prononcer par les voyageurs ou leurs proches ... lorsque tous les paravents sont déployés dans un espace donné, on se trouve devant une foule burlesque profondément dynamique et animée, comme s'il s'agissait d'un fragment de hall de gare grouillant de monde..." (p.111). Voir aussi p.31 du catalogue Michel Butor dialogue avec les arts, 2006 et le film Michel Butor et ses livres-objets.
- "Vues du Mont Sandia, le soir, l'hiver" et "Tresse", dans A Mont, dialogue sur la montagne entre la musique de Raphaël Brunner, les peintures et sculptures de Luc Joly et les textes de Michel Butor et de Stéphane Marti, 1987, pp. 18 et 20-22.
"Enfouissement", pour Luc Joly, Noir sur Blanc, n°4, hiver 1987, pp.7-11. Reprise :
- "Enfouissement", Avant-goût II, 1987. "Pour Yves Landrein, avec l'aide de Théophile Gautier, Luc Joly, etc.". Voir supra et infra Echanges, 1991. Voir aussi Pierre Leloup, 1988.
"Pour Luc Joly", Espace Sculpture, Volume 4, numéro 4, été 1988, p. 27 (URI :  http://id.erudit.org/iderudit/9239ac). Texte repris sur le site de l'artiste.
- Dans le cadre des manifestations d'automne autour de Butor à Genève on peut noter l'exposition Guignol de voyage (voir supra), salle Patino, du 28 novembre au 16 décembre 1989.
Requiem automobile, "(mr) chez l'artiste, 1989" (CDE).
Apocalypse [: les cavaliers traquant Rousseau, dessins de Luc Joly. Genève, [s.n.], 1990, 7 p.], "(mr) chez l'artiste, 1990" (CDE). Voir suivant :
Les Cavaliers traquant Rousseau, "château de Môtiers, 1990" (CDE). Voir précédent et suivant :
- Luc Joly : Parz. grieskirchen. OÖ, Antwort auf die Wirklichkeit von parz durch die Vergangenheit von Linz, 12.5-16.6.1990 : Galerie du Château, Môtiers, CH, avec Michel Butor, avertir (sic) Jean-Jacques Rousseau, 26.5 - 27.6.1990. [S.l.] : [s.n.], [1990?] (Genève : C. Braillard). [15] p. : en majeure partie des ill. ; 21 cm. Exposition itinérante. Texte bilingue allemand et français. Exposition : Môtiers. Galerie du Château. 1990. Exposition : Linz. Oberösterreichisches Landesmuseum. 1990 (RBG). Voir précédent et suivant :
- Correspondance : Luc Joly et Michel Butor à Môtiers / par Diane Daval, in : Voir, Lausanne, n° 70 (1990), pp. 18-19. Publ. à l'occasion de l'exposition "Luc Joly-Michel Butor", Môtiers, Galerie du Château, 12 (sic) mai - 27 juin 1990 (RBG). Voir supra.
- "Guignol de voyage, petit manuel de conversation" et "Enfouissement" (voir supra 1987), pour Luc Joly, Echanges, carnets 1986, Z'éditions, 1991, pp.81-87 et 91-96. "Enfouissement" est également repris dans Collation, 2003. Voir aussi Eric Coisel, 2003.
- Béatrice Berset : "Luc Joly et Michel Butor : formes d'écriture", 24 décembre 1992 (texte en ligne sur le site de Luc Joly); texte accompagné d'un petit texte de Butor : "Pour Luc Joly" (voir supra 1988).
- Luc Joly : l'image et ses limites, "Martigny, Manoir de la ville, du 9 mai au 13 juin 1993. Catalogue avec des textes de Béatrice Berset, Michel Butor, Luc Joly, André Seppey... et al. ; entretien d'Armande Reymond avec Luc Joly. Editeur(s) : Lausanne : Acatos; Lausanne : Vie Art Cité, 1993. Description : 93 p." (CBN).
- Tango,éditions de l'Aire, 1993, 36 pp., ill., 30 cm. Texte repris dans Hors Jeu, n°16, septembre 1994, dans Osiris, n°43, Winter 1996, pp.30-31, dans Nu(e), n°10, [1998], pp.20-21, dans La Page blanche, 2002 et dans L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.171-172.
- Participe à l'exposition 25 artistes autour de Michel Butor qui s'est déroulée du 10 février au 5 mars 1995.
"Dialogue littérature-peinture / Michel Butor - Luc Joly / Pour sa dernière exposition de l’année, la Grenette-galerie de la Ville de Sion accueille, du 9 novembre au 23 décembre 2012, l’exposition Dialogue Michel Butor / Luc Joly mise sur pied par la Fondation Fellini pour le cinéma. Le dialogue simultané entre la littérature et la peinture est au centre de ce travail artistique inédit qui a fait l’objet d’un film réalisé par la fondation avec les artistes." (http://www.sortir.ch/expositions/event.T.118403-dialogue-litterature-peinture--michel-butor---luc-joly, 11 novembre 2012 ou http://www.lagrenette-sion.ch/expositions/michel-butor-et-luc-joly.xhtml). Voir suivant :
- "Dubner Moderne (galerie d'art - Lausanne) a le plaisir de vous annoncer l'exposition dans ses locaux des Dialogues Simultanés du peintre suisse Luc Joly et de l'écrivain français Michel Butor. Elle durera du 13 novembre au 2 décembre 2012. / Depuis 27 ans Michel Butor et Luc Joly se sont engagés régulièrement dans un échange de créativité enjouée qui joint la voix littéraire de l'un et le sens plastique de l'autre. Sous le titre de Dialogues Simultanés, cet ensemble de plus de 400 oeuvres est une conversation vive et imaginative entre l'écrivain et le peintre. Lors de leurs séances de collaboration, Butor et Joly appliquent leurs pensées l'un après l'autre. Sur du papier ou du carton, ils permettent aux textes et aux coups de pinceau de donner une âme particulière à leur conversation spontanée. Dans la ligne de Cobra, les Dialogues Simultanés sont une interaction magnifique entre texte et image. Elle joue avec les stimulants complémentaires ou contradictoires des codes du langage et de la liberté quasi absolue des éléments de l'imagerie."
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "Tango", pour Luc Joly.
Joly, Thérèse (alias Thérèse Caran) :
- # Le Sel. Sous le vent de l'Algarve, 34 photographies originales de Thérèse Joly, accompagnées d'un texte inédit de Michel Butor, Comp'act, 2006. Voir suivant :
- O sal : Ao vento do Algarve, passeios Falados / com poemas de Michel Butor ; Thérèse Joly, fotografia ; [texto e desenho de Bartolomeu dos Santos]. - Cascais : Centro cultural de Cascais, 2006. - 1 dépl. [6 p.] : ill. ; 30 cm. Document édité à l'occasion d'une exposition des photographies de Thérèse Joly constituant l'ouvrage "Le sel : sous le vent de l'Algarve" (But 1262) réalisé avec Michel Butor . Exposition qui s'est tenue au Centre culturel de Cascais (Portugal) du 06/05 au 25/06 2006 (CBN).
- "Chemin faisant", pour Thérèse Joly in memoriam Pierre Caran, dans Pierre Caran, édition des Amis de Pierre Caran, Thonons-les-Bains, 2015, p.19.
Jonas :
- Voir l'émission 30 millions d'amis, "La bête de somme de Michel Butor" (réalisateur Pierre Leherle), du 11 novembre 1978, visible sur internet à l'adresse : http://www.ina.fr/video/CPA7805219803/la-bete-de-somme-de-michel-butor.fr.html, où l'on voit l'auteur parlant de son chien Jonas en se promenant avec lui dans la ville de Nice et au marineland d'Antibes.
- "In memoriam Jonas (Un chien)", Avant-goût IV, 1992, pp.71-72. Texte repris dans :
- Au rendez-vous des amis, 2003, p.35.
Jongeneel, Else :
- "Un meurtrier en cause - la fonction du vitrail de Caïn dans L'Emploi du temps de Michel Butor", Neophilologus, n°3, july 1980, pp.358-373.
- Jongeneel, Else :Michel Butor, le pacte romanesque: écriture et lecture dans L'Emploi du temps, Degrés, Description de San Marco et Intervalle, José Corti, 1988. Bibliographie. Compte rendu de Constance Sherak et Jean H. Duffy.
- "Ars simia naturae : Portrait de l'artiste en jeune singe de Michel Butor", dans L'homme et l'animal, études réunies par Sandro Briosi et Jaap Lintvelt, CRIN (Cahiers de recherches des instituts néerlandais de langue et littérature françaises), n°19, 1988, pp.83-97.
- "Trois fenêtres sur l'Amérique : la triple focalisation dans Degrésde Michel Butor", French Literature Series, v.17, 1990, pp.43-50. Pour l'auteur de cet article, "Degrés est la première oeuvre de Butor où l'intertexte ait été élaboré en une composante narrative, tout en étant encore soumis à un texte centreur." En ce sens, c'est à une "oeuvre de transition" que nous avons à faire. En effet, "la crise de l'autorité narrative qu'il relate annonce l'avènement du récit plurivocal. Degrés marque la fin du roman butorien construit à base d'une intrigue monologique et annonce les ouvrages dialogiques ultérieurs dépourvus d'intrigue romanesque, où la multitude des voix narratives nécessite plus que jamais la participation active du lecteur à la structuration du texte."
- "Michel Butor et la description du monde", "compte rendu de lecture de l'ouvrage de Jennifer Waelti-Walters, Michel Butor (1992). Editeur : Vereniging ter Bevordering van de Studie van het Frans. Rapports. Het Franse boek A. 1994, vol. 64, n°1, pp. 26-30" (Refdoc.fr).
- "Le bâtiment inachevé : le rôle de la Nouvelle Cathédrale", dans Carlier, Christophe, etc. : Analyses et réflexions sur Michel Butor, L'Emploi du temps, Ellipses/ édition Marketing S.A., 1995, pp.72-75.
- "A l'école de la peinture avec Michel Butor", Dix-huit Lustres, hommages à Michel Butor, sous la direction d’Amir Biglari et Henri Desoubeaux, Classiques Garnier éditions, 2016, pp.109-127. Il s'agit pour l'essentiel d'une analyse minutieuse des Mots dans la peinture.
Jordan, Laurence A. :
- Lacan, psychoanalytic criticism and the french new novel, mémoire ou thèse (en anglais) sous la direction de R.S.E. Pickering, National university of Ireland, 1992 (Sudoc).
Joseph K. (éditions) :
- Michel Butor/Georges Perros, Correspondance, 1996.
- Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999.
Josipovici, Gabriel :
- The World and the Book, A Study of Modern Fiction (London : Macmillan, 1971), XVIII&318 pp. (FSA).
Josselin, Jean-François :
- "Retuez-la vous-même !", Le Nouvel Observateur, n°308, 5 octobre 1970, pp.40-41. Article paru à l'occasion de la réédition de Passage de Milan. : "Ces retrouvailles sont une bonne surprise : nous n'avons pas vieilli, Butor non plus."
Jossua, Jean-Pierre :
- Compte rendu du livre de Véronique Léonard-Roques, dans Revue des sciences philos. et théol., LXXXVIII, 2004, pp.333-334 (BderF).
Jouannaud, Laurent :
- Auteur d'un article sur La Modification à lire sur le blog AL/ActuaLitté/Les univers du livre (https://www.actualitte.com) et daté du 31 janvier 2016.
Jouet, Jacques :
- Poète, il participe à l'exposition Autour des mots, 1986.
Jouffroy, Alain :
- "Répertoire II", L'Express, n°669, 9 avril 1964, p.33. L'auteur note en terminant l'éloge de ce recueil que "c'est dans l'étude qu'il consacre aux "oeuvres d'art imaginaires chez Proust" que le lecteur découvrira peut-être le mieux l'originalité du point de vue de Butor. Non seulement les oeuvres littéraires de Bergotte, mais les tableaux d'Elstir, la sonate et le septuor de Vinteuil sont passés ici au crible : on se croirait à l'intérieur d'une "Fiction" de Jorge-Luis Borges, où Proust-écrivain devient créateur d'un écrivain, d'un peintre et d'un musicien imaginaires, qui sont, tous les trois à leur manière, Proust lui-même (...) Dans le genre mimétique, cette étude est un petit chef-d'oeuvre où nous retrouvons toutes les qualités maîtresses de Butor : lenteur, solidité, précision et, surtout, calme magistral de la démonstration."
- "Butor par lui-même", La Quinzaine littéraire, 15 mai 1967, pp.5-6. "Tout, dans Portrait de l'artiste en jeune singe, déclare Alain Jouffroy qui salue au passage "ce superble 'coup de filet' qu'à été Mobile", semble pétrifié définitivement, et les éléments très différenciés qui le composent par tranches sont privés du mouvement, de l'électricité mentale qui pourrait donner un sens réel à leur stratification artificielle." Et plus loin : "Je me demande s'il y a quelque chose d'autre qu'un 'message' en code 'personnel' dans ce Portrait, et si l'ambition à laquelle préside la construction d'un tel livre n'est pas mystérieusement détournée de ses fins, beaucoup plus lointaines, j'espère, que l'érection d'un monument à soi-même."
- "Les buts de l''Union des écrivains'", Le Monde, n°7296, 29 juin 1968, supplément p.VIII, débat organisé par Jacqueline Piatier avec Jean-Pierre Faye, Michel Butor, Bernard Pingaud et Alain Jouffroy. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.I, pp.357-362.
Journal de Genève (Le) :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Journal of 20th Century (The) :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Journet, Adeline :
- "Michel Butor, poète des expérimentations", court article lisible sur le site de L'Express, publié le 17/03/2011 à l'occasion de la sortie du livre Les Temps suspendus.
Jouve, Dominique :
 - Essai de sémio-linguistique : analyse des régularités discursives dans la production de Fata Morgana de 1965 à 1976. Thèse sous la direction de : Arrivé, Michel, Université de Paris X-Nanterre. Éditeur scientifique : Ecole normale supérieure de Saint-Cloud, 1988 (CBN).
Joyce, James :
- "Petite croisière préliminaire à une reconnaissance de l'archipel Joyce (1948)", Répertoire I, 1960, pp.195-218. Paru d'abord dans La Vie intellectuelle, n°5, mai 1948, ce texte sera repris également dans Essais sur les modernes, 1964.
"Esquisse d'un seuil pour Finnegan (1957)", Répertoire I, 1960, pp.219-233. Paru d'abord dans la NRF, n°60, décembre 1957, ce texte sera repris dans James Joyce, Finnegans Wake, fragments adaptés par André Du bouchet, introduction de Michel Butor, Gallimard, 1962 et dans Essais sur les modernes, 1964. Il sera traduit en anglais par Jerry A. Stewart dans James Joyce Quarterly, vol. 7, n°3, Spring 1970, pp.160-176.
"Joyce et le roman moderne", Les Lettres françaises, n°863, 16 février 1961 (repris dans L'Arc, n°36, sur Joyce, 1968, numéro qui a fait lui-même l'objet d'une réédition en 2006).
"Finnegans Wake est certainement traduisible", Le Figaro littéraire, 20 janvier 1966, p.9.
"La traduction, dimension fondamentale de notre temps", James Joyce Quaterly, v.IV, n°3, spring 1967, à propos de Finnegans Wake de Joyce.
- Voir aussi Martha T. Rover (1970), Thomas O'Donnell, 1971.
"Michel Butor sur les traces de Joyce à Dublin" dans l'émission de France-Culture, "Un homme, une ville", du 8 décembre 1978.
"Joyce et l'Aventure d'aujourd'hui", table ronde présidée par Michel Butor, avec François Aubral, Jean-Yves Bosseur, Jean-Claude Montel, Nathalie Sarraute, Philippe Sollers, dans Joyce & Paris, 1902...1920-1940...1975, actes du cinquième symposium international James Joyce, Paris 16-20 juin 1975, textes rassemblés par J. Aubert et M. Jolas, PUL (Publications de l'Université de Lille), éditions du CNRS, 1979, pp.59-94. Voir à ce sujet : le dossier d'hommage à Michel Butor sur le site consacré à Philippe Sollers par Viktor Kirtov : http://www.pileface.com/sollers/spip.php?article1754&var_mode=calcul#nh4
"Ballade sur les traces de Seamus Choice at double Inn and a Round", Envois, 1980, p.57-59. Voir infra.
-"La langue de l'exil", Le Monde, 5 février 1982, p.18. Texte repris dans :
- Répertoire V, où il est dédié à Jacques Aubert, 1982, pp.217-219.
"Joyce, Musique d'exil, arrangement pour Pierre Boulez", dans Eclats/Boulez, Centre Pompidou éditions, 1986, pp.100-101. Ce texte assez court est un arrangement de passages des deux textes précédents.
- In memoriam James Joyce, avec 9 collages de Bertrand Dorny dont 6 sur double page à base de papiers à dominante verte et de shamrocks, 1990. Réalisé en 7 exemplaires. Le texte est repris d'Envois. Voir supra.
- Improvisations sur Michel Butor, 1993, pp.198-200.
- Curriculum vitae, 1996, p.49.
- Voir aussi Audrey Silvy, 1999.
"Cinq voyages en compagnie d'Ulysse : Michel Butor, en route vers le Nouveau roman", Les Inrockuptibles, n°446, 16-22 juin 2004, p.71.
Juin, Hubert :
- "Une heure de cours d'histoire", Les Lettres françaises, n°807, 14-20 janvier 1960, p.5, entretien avec Hubert Juin. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.I, pp140-147. Cet entretien est accompagné d'un extrait de Degrés, en fait les trois premiers chapitres.
- "Tolstoï devant les écrivains d'aujourd'hui",Les Lettres françaises, n°843, 29 septembre-5 octobre 1960, pp.1 et 4, entretien avec Hubert Juin. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.I, pp148-152.
- "Lorsque Baudelaire rêvait",Les Lettres françaises, n°862, 9-15 février 1961, pp.1 et 3, entretien avec Hubert Juin. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.I, pp.155-159.
- "La lecture, pour quoi faire ?", Les Lettres françaises, 14-20 septembre 1961, n°892, pp.1, 4 et 5, entretien avec Hubert Juin. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.I, pp160-163.
- Les Lettres françaises, 23 novembre 1961, p.5 (Hubert Juin y signale le travail de Butor et Pousseurà "un opéra mobile", titre : "Faust", "empli de citations").
- "Rhumbs pour Charles Fourier", Les Lettres françaises, n°1319, 28 janvier-3 février 1970, p.5 (repris dans L'Usage de la critique, 1971). Compte rendu de La Rose des Vents. Loin de "butoriser" Fourier, Butor, selon l'auteur, le "radicalise", "le rend à lui-même, le restitue à ce rêve-machine dont il fut, sa vie durant, hanté. Il le fait complet, ne marchant, avec soin, que sur ses brisées; respectant son vocalubaire, mais sa 'hauteur' aussi bien; ménageant sa hardiesse, - et sa fermeté." Bref, "c'est une lecture rigoureuse de Fourier." On pourra compléter cette réflexion d'Hubert Juin sur l'auteur du Nouveau monde amoureux par la lecture de "Fourier l'iconoclaste" (où il est aussi question de Butor), article paru dans La Quinzaine littéraire, n°189, 16-30 juin 1974, pp.13-14.
- "Tentative de lecture d'un clavier géographique", Les Lettres françaises, n°1392, 30 juin-6 juillet 1971, pp.6-7. Compte rendu de et de Dialogue avec 33 variations de Ludwig van Beethoven. Pour Hubert Juin les deux livres sont en étroite relation. Cependant il déclare qu'il tient le premier, "ce poème actif", "pour l'oeuvre la plus aboutie et la plus accomplie de Michel Butor (jusqu'à ce jour). Elle est ouverte. Elle est rigoureuse. Elle est battante comme la porte d'une grange un jour de tempête, mais stricte autant qu'une démonstration mathématique."
- "Rhumbs pour Charles Fourier", dans Juin, Hubert,  L'Usage de la critique, éd. André de Bache, 1971, pp.129-134 (reprise de l'article de 1970).
- "Sur les chemins de Michel Butor : l'écriture et le regard", Le Monde, n°8814, 17 mai 1973, pp.17 et 19. Plutôt réservé sur la capacité d'ouverture d'Intervalle, l'auteur paraît beaucoup plus sensible à la poésie d'Illustrations III : "Ici, dans Intervalle, l'utilisation du texte décalé, c'est-à-dire imprimé à la droite de la page, en retrait sur les lignes normalement imprimées, souligne tout ce qui peut être utilisé par le lecteur, à sa volonté, pour enrichir ou modifier l'anecdote, permettre son "expansion". C'est, d'une certaine façon, une "réserve". Mais il ne faudrait point trop faire de crédit à cette liberté promise par Butor à son lecteur. En fait, Intervalle fonctionne comme une machine parfaite dans son mécanisme, refermée sur elle-même (et sur nous), tissée solidement de rappels, d'interférences, d'échos" (cf. Robert Kanters). Quant au second ouvrage : "On remarquera, j'en suis sûr, dit-il, le chaud lyrisme d'Illustrations III, une longue suite de textes brefs, qui sont autant de proses poétiques et métaphoriques faisant paraître des visages et des personnages fabuleux, tenant à l'onirisme et au rêve provoqué."
- "Le Répertoire de Michel Butor", Combat, 28 mars 1974, p.9 (sur Répertoire IV). Pour l'auteur, Hubert Juin note que "Michel Butor est l'homme du 'divers' par excellence"; pour l'oeuvre en question, qu'elle est "essentiellement ludique", et, en terminant : "Mais encore, il importe de noter que les textes regroupés dans les quatre livres du Répertoire traitent eux-mêmes de livres ou de tableaux, - et qu'ainsi, ils mettent en branle la bibliothèque et le musée : leur redonnent vie en les restituant au risque. Au risque d'être lus, et d'être vus. De la belle ouvrage, en vérité !"
Julio, Maryann de :
- "Michel Butor. A la frontière", World Literature Today, vol.71, n°2, Spring 1997, pp.343-344 (FXXB).
Jullian, Philippe :
- "Le Renaudotà Michel Butor", Les Nouvelles littéraires, n°1579, 5 décembre 1957, pp.1 et 8.
- "Suivez le guide Butor à San Marco", Candide, n°137, 12-19 décembre 1963. "Le regard exact, consciencieux de Butor à "San Marco", évoque et explique fort bien la basilique vénitienne et le nom de cet écrivain fera lire à des gens, qui ne s'en soucient guère d'habitude, un excellent guide." estime l'auteur de ce compte rendu.
Julliard, Michel :
Peintre, il est né en 1952 à Paris. Il vit et travaille à Gissac (Aveyron).
- #"Amis au loin", pour Michel Julliard, dans "Poèmes", Nu(e), n°16, octobre 2001, pp.78-80. Repris dans L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.326-327. Voir aussi Le Jardin catalan, 2000.
- Voir aussi Anick Butré.
Programme, chez l'artiste, 2009 (CDE).
Les visages du jardinier, 2013 (CDE).
De fond en comble, 2013 (CDE).
La protectrice, 2014 (CDE). Voir aussi Youl, 2014.
Dialogue du vin, Index éditions, 2016. Poème de Michel Butor avec 2 peintures originales de Michel Julliard en format carré de 18 x 18 et typographies en Garamond romain et italique corps 16 sur vélin de Hollande. Voir aussi Baltazar, 2016.
* Sur le site personnel de l'auteur on peut lire # "Amis au loin" et # "Mondialisation", pour Michel Julliard.
Jullien, Dominique :
Professor of French and Comparative Literature. University of California, Santa Barbara.
- "Intertextuality as Labyrinth : The Presence of Racine in Michel Butor’s L’Emploi du temps", Yale French Studies, 1989, vol. 76, pp.108-124 (JHD). Texte lisible sur la Toile : http://www.academia.edu/
- ""Rome n'est plus dans Rome" : mythe romain et intertexte chez Michel Butor", Romanic Review, v.85, n°2, march 1994, pp.291-312. Texte lisible sur la Toile : http://www.academia.edu/
- Trouvé sur Fabula.org : "Le singe calligraphe : la réécriture de l'Histoire du Deuxième Calender dans l'autobiographie de Michel Butor Portrait de l'artiste en jeune singe" dans Les Mille et Une Nuits : Du texte au mythe. Colloque international de Littérature comparée. Du 30 octobre 2002 au 2 novembre 2002, Université Mohammed-V, Rabat (Maroc) [Actes du Colloque international de littérature comparée de Rabat de 2002, Publications de la Faculté des Lettres et Sciences humaines, Université Mohammed V, Rabat, 2005]. Voir aussi :
- Dominique Jullien, Les Amoureux de Schéhérazade. Variations modernes sur les Mille et une nuits, Genève : Droz, 2008 (et son compte rendu par Carole Boidin , "La nostalgie des Mille et une nuits", Acta Fabula, Essais critiques, URL : http://www.fabula.org/revue/document6037.php). Autre compte rendu : Jean-François Perrin, « Dominique Jullien, Les Amoureux de Schéhérazade. Variations modernes sur les Mille et Une Nuits, Genève, Droz, 2009, 219 p. », Féeries , 7 | 2010 , [En ligne], mis en ligne le 31 juillet 2011. URL : http://feeries.revues.org/index744.html.
Jumeaux(Les) :
A propos d'un livre annoncé :
- Sylvain Zegel, "Le 'clou' de la saison prochaine : Butor et Saporta écrivent le roman-à-lire-dans-tous-les-sens", Arts, 7-13 mars 1962, p.5.
- "La littérature, aujourd'hui - IV", Tel Quel, n°11, automne 62, p.65 : "Tel Quel : Quels sont vos projets immédiats, lointains ? - Butor : Je retourne aux Etats-Unis pour quelques mois avec le projet de roman que  j'avais déjà emporté lors de mon premier voyage : Les Jumeaux..."
- Livres de France, juin-juillet 63, p.37.
- Michel Butor/Georges Perros, Correspondace 1955-1978, 1996, pp. 49, 113-114 et 271.
- Curriculum vitae, 1996, p.130.
- Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.I, n°2, p.238; V.II, p.26; V.III, p.230.
Junod, Roger-Louis :
- "... Ce roman (La Modification) n'est pas l'analyse d'une évolution psychologique. Ce sont le temps et l'espace qui en deviennent les véritables personnages, la conscience du héros n'étant là que pour en révéler les structures et les rapports." lit-on dans cet essai Ecrivains français du XXe siècle paru chez Payot en 1963.
Jurovska, Michaela :
- Bludisko casu, "Michel Butor ; prelozila a doslov napisala Michaela Jurovska. Editeur(s) : Bratislava : Smena, 1972. Description : 329 p. : ill. ; 21 cm. Collection(s) : Stafeta ; 52. Trad. de : L'Emploi du temps" (CBN).
Jurt, Marc :
Graveur et peintre, il est né en 1955 à Neuchâtel (Suisse). Vit et travaille en France et à Genève où il enseigne le dessin et la gravure au collège. Ses nombreux voyages en Asie (Inde, Tibet, Chine, Bali) inspirent son oeuvre. Il meurt en 2006 à Neuchâtel.
- "Matérialisations", pour Marc Jurt, Marc Jurt, peintures et objets, catalogue d'exposition, Galerie 2016, 1991. "Format 25 x 22 cm, 24 pages, 13 reproductions en couleur et 4 reproductions en noir-blanc. Edition de tête constituée de septante exemplaires accompagnés d'une gravure." Voir infra. Voir aussi Bernard Alligand, 2007.
- #Apesanteur, avec six gravures de Marc Jurt, Raymond Meyer éditeur, 1991. Tiré à 49 exemplaires. Voir également : "Apesanteur : oeuvre en quatre mouvements pour dix voix de femme solistes, ou pour soprano solo et choeur de femmes, avec clavier obligé (piano ou synthétiseur, ou sampler, ou orgue, ou vibraphone) / Jean-Paul Liardet, comp. ; sur quatre textes de Michel Butor et d'après quatre gravures de Marc Jurt. cat. no 149. - Bougy : Edition Albona, 1999. - 1 partition (62 p.) ; 30 cm" (CBN). Voir aussi Sylvère, 2007. Présentation de l'ouvrage et extrait du texte dans Scènes Magazine, 1991. Texte repris dans :
- # "Apesanteur", pour Marc Jurt, "... Avec vingt peintres (Première partie)", Rémanences, n°3, septembre 1994, p.129-131.
La dernière fois, "texte de Michel Butor. Carte marine, pointe sèche, acrylique sur papier Moulin de Larroque (H.67 x 51 cm) de Marc Jurt, 1995." Voir suivant et 1998.
- Géographie parallèle, "Vandoeuvres-Genève et Lucinges, les auteurs, septembre 1994 - octobre 1995. Cinquante travaux à partir de cartes de géographie, cartes de météorologie et cartes employées par des pilotes, en exemplaires uniques." (MFQ). Voir infra 1998 et 2009.
- Elinor S. Miller, "Collaboration avec 'Trois Suisses'", Rémanences, n°6, avril 1996, pp.77-86.
- Marie-Françoise Quignard, Michel Butor et la gravure, catalogue des premières Rencontres de l'Ecrit et de l'Estampe de Bayeux, publication du musée Baron Gérard, 1996, pp.38-39.
- Participe à l'exposition Treize artistes avec Michel Butor qui s'est tenue à Thonon-les-Bains du 4 octobre au 2 novembre 1997.
- Marc Jurt, "Géographie parallèle"; Michel Butor, "La dernière fois" (voir supra 1995), 22 artistes avec Michel Butor, catalogue de l'exposition présentée à la Médiathèque Louis Aragon du Mans, 1998, pp.28-29.
- Géographie parallèle, pour Marc Jurt, éditions L'Amourier, 3e trimestre 1998, 54 pp. Vingt-cinq exemplaires de cet ouvrage, numérotés de I à XXV, sont accompagnés d'un collage avec texte manuscrit signé par l'auteur. Comptes rendus de Serge Bonnery sur son site et de Daniel Leduc. Ouvrage composé de 50 textes numérotés de I à L [ 1) La forteresse entre les fleuves 2) Le tremblement des grilles 3) Neptune à Marseille 4) Menace polaire 5) Nouveau Brabant 6) Les tisons des soulèvements 7) Temps de guerre 8) L'Amérique latine en proie aux laves 9) La dérive des continents 10) L'archipel suisse 11) L'échelle de la floraison 12) Les colis en souffrance devant le passage nord-ouest 13) L'Éthiopie en liasses 14) La serre des environs 15) Vérité en deçà du Pacifique erreur au-delà (voir aussi Baltazar) 16) Le mercure des gorges 17) Parade météorologique 18) Opération Lotharingie 19) Bitumes dans le Proche-Orient 20) La ville des lamentations 21) Courbes de niveau 22) Brise-glaces 23) Plaque tournante 24) Trombes d'orchidées sur le Pacifique 25) La dispersion des fils de Noé 26) La révélation du saphir 27) La pêche aux îles des nuages 28) Le papillon rugissant 29) La citadelle des fantômes (voir aussi Leick) 30) L'éblouissement du désert 31) L'exil du bourreau 32) Les pions du monde 33) La tenture des Australies 34) Aux plombs de Venise 35) Tirs de barrage 36) Soucoupes volantes sur l'Indonésie 37) la Chine aux pieds du Tibet 38) Le sexe d'Artémis ou la dévoreuse de naufragés 39) Les plaies de l'Égypte viennent jusqu'à l'Inde 40) À la recherche de l'Atlantide 41) L'évolution du ciel 42) L'archipel des montgolfières 43) Le pôle des vents 44) La noirceur des sources 45) La pyramide des âges 46) Le paradis des vikings 47) Le paraphe de corail 48) Le dragon et sa famille 49) En pente douce 50) La dernière fois] et de 14 poèmes d'"accompagnements" (voir infra sur le site personnel de l'auteur). Voir aussi supra 1994-95 et Butor, 2000. Par ailleurs des "extraits" sont parus dans Souffles en 1996 et l'ensemble des 50 poèmes dans Yves Chevrel et Camille Dumoulié, Le Mythe en littérature, essais offerts à Pierre Brunel, PUF, 2000, pp.13-40. Voir également infra 2009 et le tome IX des Oeuvres complètes.
Pas de semaine sans trace, journal gravé, 1999. Lucien Giraudo nous décrit ainsi l'oeuvre : "ensemble de 52 gravures réalisé par Marc Jurt qui a pressé une oeuvre par semaine composant ainsi un "journal gravé" qui couvre l'année 1999. Il s'agit de gravures de dimensions modestes (33 x 25 cm) pressées sur du papier BFK Rives et qui font appel à plusieurs techniques comme le dessin et la peinture (...) Il s'agit essentiellement de figures abstraites que le texte de Butor tente de saisir en une seule phrase de type lapidaire". Voir infra # "Hebdomadaire".
- Participe à l'exposition 37 artistes avec Michel Butor qui s'est déroulée du 21 février au 7 avril 2001 au Musée Savoisien et à la Médiathèque Jean-Jacques Rousseau à Chambéry.
- Participe à l'exposition Quarante-trois artistes avec Michel Butor, qui s'est déroulée du 25 janvier au 24 mars 2002 au Conservatoire d'art et d'histoire d'Annecy.
- Participe à l'exposition Michel Butor avec 18 artistes qui s'est tenue à Lucinges du 8 au 9 février 2003.
A l'occasion d'une exposition Butor / Jurt à Genève du 27 septembre au 13 décembre 2009,Nathanaël Gobenceaux nous écrit : "En effet il y a déjà eu des expos Butor / Jurt, mais cette Géographie parallèle est exposée pour la première fois (même si elle date de 1994). Il y a un texte inédit de Michel Butor dans le catalogue intitulé : "Le chroniqueur de la forêt de bambous" (in memoriam Marc Jurt). Le catalogue [Fondation Jurt éditeur] reprend les textes de Géographie parallèle déjà publiés par l'Amourier, mais cette fois-ci avec les images qui l'accompagnaient originellement. Plus des textes inédits de moi-même, J. M. Olivier, N. Minder et N. & J. P. Rapp." Qu'il en soit remercié. Voir supra 1994. Voir aussi le compte rendu de Nicole Minder dans Accrochages, Lausanne, n° 111, 2009, p. 7. Voir aussi infra.
- Participe à l'exposition L'Art entre les lignes, 2011.
- Géographie parallèle : Marc Jurt et Michel Butor, du vendredi 13 juillet au dimanche 23 septembre [14 octobre] 2012, "le Musée de l'Imprimerie de Lyon et la Fondation Marc Jurt rendent hommage au grand dessinateur, graveur et peintre suisse, disparu en 2006. Professeur au Collège de Saussure et grand voyageur, Marc Jurt a rencontré Michel Butor, écrivain qu'il admirait, pour une œuvre à quatre mains." Comptes rendus de Nadja Pobel ("Le dessus des cartes") dans Le Petit Bulletin, n°678, 30 août 2012 (http://www.petit-bulletin.fr/) : "Dans ce parcours, on remonte aux philosophes grecs en cherchant l’Atlantide - Butor convoque alors Platon et le capitaine Nemo, ou on se cogne au conflit sino-tibétain avec une carte de l’Himalaya recouverte d’un dragon chinois. Parfois, il est question de guerre lorsque Marc Jurt écorne une carte de France. Plus d’Alsace-Lorraine ni de Savoie, l’hexagone est rabougri et l’œuvre d’art devient aussi message politique et témoignage historique. Mais l’onirisme rode et mêle les tourments célestes et terrestres en un même mouvement dans «Parade météorologique»." et dans (e)space & fiction (http://spacefiction.wordpress.com), le 9 septembre 2012 : "Carte certifiée conforme à notre imagination". La géographie parallèle de Marc Jurt et Michel Butor. Voir supra.
* Sur le site personnel de l'auteur on peut lire : # "Apesanteur" et # "Matérialisations", ainsi que l'ensemble des cinquante textes de # "Géographie parallèle", pour Marc Jurt et des 14 textes d'"accompagnements" : #"City limits" +, # "L'ombre d'un doute", # "La fleur de l'âge", # "Soleil ménager" +, # "Chemin de table" +, # "Au fil des années" +, # "Becs et ongles" +, # "Déchant", # "Moraines" +,# "Levée d'écrou", # "Décollage immédiat", # "Cheval de lave" +, # "Arborescences" + et # "La brûlure du gris" + (parmi ces derniers ceux suivis du signe + sont repris dans le tome IX des Oeuvres complètes (En attente 3). On peut y lire aussi le poème "Hebdomadaire", pour Marc Jurt (voir Pas de semaine sans trace et aussi Joël Leick, 2000).
Juteau, Monique :
- # "D'art, de littérature et des chutes du Niagara", entretien avec Michel Butor réalisé par Monique Juteau, Le Sabord, n°34, printemps 1993, pp.29-30. Voir # Supplément.
Page d'accueil    .................................      Table des index

K
comme

Khmer - Kyoto
et aussi Kafka




Kacandes, Irene :

- "Narrative Apostrophe : Reading, Rhetoric, Resistance in Michel Butor's La Modification and Julio Cortazar's 'Graffiti'", Style, vol. 28, n° 3, 1994 Fall, pp.329-49 (JHD).
Kaës, Emmanuelle :
- "Série et séquence dans L'Embarquement de la reine de Saba : d'après Claude Lorrain de Michel Butor", Licorne, n°47, 1998, pp.313-330.
- "Victor Hugo au miroir de Michel Butor", in La réception de Victor Hugo au XXe siècle, textes réunis et présentés par Catherine Mayaux, publication du Dentre Jacques-Petit/L'Age d'homme éditions, 2004, pp.206-221.
- "Le miroir brisé : trois poètes face à la peinture abstraite. Michel Butor, Yves Bonnefoy, Jacques Dupin", Peinture et littérature au XXe siècle, sous la direction de Pascal Dethurens, Presses Universitaires de Strasbourg, 2007, pp.65-82.
- "« Une textamorphose de légendes » : mythes et description de tableaux dans Le Chien Roi de Michel Butor et Pierre Alechinsky", Revue de littérature comparée (RLC), n°321, 2007,  p. 73-85. URL : www.cairn.info/revue-de-litterature-comparee-2007-1-page-73.htm.
Kafatou, Sarah :
- "About Michel Butor", Harvard Review, n° 12, 1997, pp.160-62 (JHD).
Kahlden, Ute von :
- Romanarchitektur im Koordinatenkreuz : Graphische Analysen von Erzähl und Zeitstrukturen im zeitgenössischen Roman. "Editeur(s) : Tübingen : Stauffenburg, cop. 1997" (Sudoc). Etude sur L'Emploi du temps.
Kahr, Johanna :
- Intervenante au Colloque de Cerisy/Butor, 1974.
Kajman, Michel :
- # "Fascinés par l'ailleurs", entretien avec Michel Butor, Le Monde des débats, février 1994, pp. 5-6 (un court extrait en est paru dans Le Monde du 21 juillet 1999, p.19). Voir # Supplément.
Kaleka, Gérard :
- Intervenant au Colloque de Cerisy/Butor, 1974.
Kamel, Nadia :
- "Minieh, le lieu enchanteur de Michel Butor", Loxias, n°2, 2001, pp.121-126. Eclipses et surgissements de constellations mythiques. Texte en ligne : http://revel.unice.fr/loxias/document.html?id=864
Kaminskas, Jurate :
- "Butor - Auster : visions de l'Amérique", Butor et l'Amérique, 1998, pp.38-51.
Kanduth, Erika :
- "Michael Spencer : Michel Butor", Zeitschrift für Französische Sprache und Literatur, Band XC, Heft 4, 1980, pp.363-365 (FXXB).
Kanno, Hachiro :
Calligraphe japonais, il vit à Paris.
- Voir Écritures du temps présent, 1984. Voir suivant :
- "Dialogues de la plume et du pinceau. Troisième estampe : contrepoint", pour Hachiro Kanno, Bernard Lallemand, Jacques Le Roux, Hors-d'oeuvre, 1985, p.56.
- Participe à l'exposition Autour des mots, 1986.
- Participe à l'exposition En compagnie de Michel Butor qui s'est tenue à Valence du 7 mars au 28 avril 1986.
Kanters, Robert :
- "La difficulté d'être romancier",La Table ronde, n°81, septembre 1954, pp.123-125. Compte rendu de Passage de Milan. "Entre toutes les oeuvres inspirées par la maison découpée en tranches, c'est aux oeuvres cinématographiques ("Derrière la façade") que le livre de M. Butor fait penser. Le cinéma a appris des choses au romancier et il lui a retiré certaines facilités; c'est un maître de mouvement, mais même avec le cinémascope, ce n'est pas un maître d'épaisseur humaine."
- "Révolution dans le roman ? Cinq écrivains aux prises", Le Figaro littéraire, 29 mars 1958, pp.1, 7 et 9, débat dirigé par Roger Priouret avec Michel Butor, François Nourissier, Alain Robbe-Grillet,Michel de Saint-Pierre et Robert Kanters. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.I, pp.66-79.
- "L'escalier sans fin de Michel Butor", in Actualité Journal, n°41, mars-avril 1960 (Butor).
- "Quand Michel Butor rêve de Baudelaire", Le Figaro littéraire, n°801, 26 août 1961. Bien que "le commentaire sur le rêve du 13 mars 1856 (soit) d'une admirable richesse", l'auteur adresse plusieurs reproches à l'auteur de cette étude. Ainsi, selon lui, la "partie sur les idées politiques de Baudelaire que M. Butor voudrait bien 'politiquer' à gauche (...) est très faible". C'est qu'en réalité, "il (lui) semble tout à fait incontestable que Baudelaire était un homme 'de droite'". D'autre part "la lecture du rêve de Baudelaire qu'il nous propose est d'abord une lecture biographique. Elle rattache les incidents du rêve aux incidents de la biographie, mais elle ignore, ou presque, que Baudelaire était aussi un artiste et que les incidents de la biographie, il les transmutait non seulement par l'alchimie inconsciente du rêve, mais encore par l'alchimie consciente de la poésie."
- "L'Amérique en butorama",Le Figaro littéraire, n°828, 3 mars 1962, p.2. Voir infra. Compte rendu de Mobile. "Ce 'quilt', cette mosaïque, cela représente une énorme quantité de travail et une patience dont on ne sait s'il faut la dire angélique ou imbécile" déclare l'auteur. Ou encore : "C'est un ouvrage absolument illisible." "La faiblesse radicale de ce livre, c'est qu'il se veut en deçà de la parole." "L'avenir du mobile en littérature est dans les steppes du lettrisme, des onomatopées et des grognements animaux." Bref, "on ne trouvera dans ce gros livre, en dehors des citations, ni une phrase ni une pensée qui méritent un instant d'attention."
- "Avec un B comme Balzac", Le Figaro littéraire, n°939, 16 avril 1964, p.4. Après avoir noté que "le nom de Balzac revient à peu près dans chaque article" de ce Répertoire II, l'auteur écrit : "C'est à un essai de définition conquérante de l'esprit moderne tout entier que tend le travail critique de M. Butor, c'est l'esquisse d'un programme de recherches quasiment illimité qu'il veut nous suggérer.C'est assez dire l'intérêt et la richesse de ces pages, leur force d'excitation pour l'esprit curieux."
- "Le Niagara de Michel Butor", Le Figaro littéraire, 14-20 octobre 1965, p.4. Voir infra. L'auteur résume ainsi les griefs qu'il fait à l'écrivain depuis la parution de Degrés : "On peut se demander si en voulant aller beaucoup plus loin que la littérature M. Michel Butor ne fait pas de l'infralittérature, si en voulant dépasser le livre il ne le ramène pas au livret. (...) M. Butor n'écrit plus, il agence des indications, il fait de la marqueterie, il se laisse aller à (la) passion du bricolage ..."
- "Michel Butor ou le jeune alchimiste", Le Figaro littéraire, 29 mai 1967, pp.19-20. C'est bien, selon l'auteur, d'une "reconversion", d'un "retour de M. Butor vers la littérature" dont il s'agit avec la publication de Portrait de l'artiste en jeune singe, "d'une lecture plaisante et excitante à la fois." Voir infra.
- "Un œuf dur au bord du Niagara", L'Express, n°870, 19-25 février 1968, pp.57-58. Plutôt déçu par la représentation théâtrale de 6 810 000 litres d'eau par seconde, l'auteur termine son compte rendu sur ces mots : "J'ai vu, dans le petit musée sur la rive canadienne des Chutes, les tonneaux dans lesquels quelques cascadeurs courageux et idiots se sont fait enclouer pour descendre la cataracte. N'est-ce pas un peu ce qui nous arrive dans le tonneau de Grenoble ? Ah ! que n'étions-nous assis à l'ombre des forêts, à regarder les carcajous suspendus par leur tige flexible dont parle Chateaubriand ..."
- "Sur les essais de Michel Butor", Le Figaro littéraire, n°1153, 20 mai 1968, pp.19-20. Compte rendu de Répertoire III. "Oui, s'exclame l'auteur, Butor est de la race de Valéry et, par-delà, de la race des encyclopédistes et de Diderot auquel il consacre ici un essai." Mais si "les essais de Variété sont comme les corollaires d'un théorème général sur la nature de l'esprit, les essais de Répertoire relèvent plus de la géographie de l'intellect que de sa mathématique, et se présentent souvent comme autant d'explorations, de voyages extraordinaires à la manière de ceux des contemporains deJules Verne en direction des terres 'cultivées'." Cependant l'auteur ne semble pas entièrement convaincu lui-même de ce qu'il avance puisqu'il ajoute : "Michel Butor décrit le tableau d'Holbein sans Holbein, en chassant le peintre ou en le mettant entre parenthèses. Il décrit le théâtre de Victor Hugo sans Victor Hugo. Il est peut-être exagérément fidèle au mot de Gide qui conseillait de construire une belle maison avec la certitude que si elle était belle quelqu'un viendrait l'habiter." Texte repris dans :
- L'Air des lettres, tableau raisonnable des lettres françaises d'aujourd'hui, Grasset, 1973, pp.425-437. Ce recueil d'articles critiques reprend dans le chapitre "Butor" : "L'Amérique en butorama, du mouvement et de l'immobilité de Butor", "Répertoire III" et "Le jeune alchimiste". Textes parus respectivement en 1962, 1968 et 1967 dans Le Figaro littéraire. Voir supra. Le chapitre est coiffé du chapeau suivant : "Michel Butor : Le disciple rebelle de cette école du nouveau roman où l'on a prétendu l'inscrire; et en même temps l'esprit le mieux équipé; le tempérament le plus fort. C'est lui qui s'est montré le plus constamment épris de nouveauté, et dans tous les ordres. Il a le goût de l'expérience et un redoutable esprit de systématisation que ni la pauvreté, ni l'absurdité des résultats à l'occasion ne peuvent décourager. Ces expériences 'pour voir', sans savoir à l'avance ce que l'on trouvera, sont la rançon d'une puissante originalité. Il a tendu toutes les forces de son esprit pour étendre le domaine de la littérature, quitte à n'annexer parfois que des sables mouvants."
- "Faites vous-même un roman de Michel Butor", Le Figaro littéraire, 2 juin 1973, p.16. "Il y a dans Intervalle beaucoup de talent et de ténacité, mais on en arrive à se demander si cela en valait la peine", dit l'auteur de ce compte rendu. D'où, plus loin, cette assertion en contradiction profonde avec le but de cet ouvrage : "L'auteur a dessiné, choisi, distribué les cartes, il n'a jamais autant ressemblé à un Dieu tout-puissant, tout en nous laissant une feinte liberté." (cf. Hubert Juin).
Kantour, Tiberi :
Peintre, il est né en 1954 à Casablanca.
- Voir Opération Marrakech 2, 2011.
Karageorge, Yuri Vidov :
- Fictional and Cinematic Treatment of Time in Five French Authors 1955-1976 (Michel Butor, Alain Robbe-Grillet, Marguerite Duras, Alain Resnais, Chris Marker), University of Wisconsin-Madison, 1978 (thèse citée par Lison Noël).
Katanic, Marko :
- "Balzac et le nouveau roman", Bulletin des jeunes romanistes, n°3, mai 1961, pp.21-24.
Kaviiik :
Peintre, il vit à Annecy.
Loup gris, loup bleu, texte de Michel Butor, histoire et illustrations de Kaviiik. Editions de l'Astronome, 2006 (BNF).
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "Le loup cherche sa voie", et # "Ligne d'urgence", pour Kaviiik.
Kawakami, Akane :
- "Postwar travellers and photographic writing", in Akane Kawakami, Travellers' visions : French literary encounters with Japan, 1881-2004, Liverpool Univ. Press, 2005, pp.128-168 (FXXB).
- "Désir liminal : M. Butor autour du Japon", intervention au colloque des 26 et 27 septembre 2008 à l'Université Rikkyo (voir Michel Butor. À la frontière, ou l'art des passages, 2011).
Kazen, Mohammed :
Peintre et photographe, il est né à Dubaï en 1969.
- J... (Amène Amman), 2, Collectif Génération éditions, 2014 (CDE). Voir aussi Ester Grinspum, 2014, Patrick Howlett, Anne Neukamp, Cordy Ryman, Keijiro Suzuki, Sherley Tse, Matthias Van Arkel et Max Gimblett, 2015 et enfin Jiri Cernicky et Jasmina Cibic, 2016.
-Keating, L. Clark :
- « What the French Think of Us », The Modern Language Journal, Vol. 47, n°5, mai 1963, pp. 191-194 (cité par Lison Noël).
Kéchichian, Patrick :
- "Entretien Butor-Starobinski. Une rencontre exceptionnelle dans le magazine Tout arrive de Marc Voinchet", Le Monde, Supplément Télévision, samedi 22 mai 2004, p.24. "A écouter Michel Butor et Jean Starobinski, assure l'auteur, on mesure moins leur complicité, au sens vulgaire du terme, que la constante curiosité et le respect jamais lassé qu'ils se témoignent."
Kelley, Paul B. :
- "Le rêve dans la littérature francaise du 20e siècle : Queneau, Perec, Butor, Blanchot", International Colloquium : 20th- / 21st- Century French Studies, du 4 au 7 avril 2002 à Hartford, Connecticut.
Kellman, Steven G. :
- "La Modification and Beyond", dans The Self-Begetting Novel, Columbia University Press, 1980, pp.49-76.
Kemp, Robert :
- "L'Emploi du temps par Michel Butor", Les Nouvelles littéraires, n°1522, 1er novembre 1956, p.4. "Que de talent descriptif, verbal ! (...) C'est un roman hallucinant. Un fruit amer dont le noyau - l'histoire policière -  fuit sous la langue et la dent. L'impressionnisme de M. Michel Butor est d'une rare qualité. Du Turner assombri, tournant au gris-noir. Et l'intrigue, presque simenonienne, est déconcertante."
- "La Modification", Les Nouvelles littéraires, n°1577, 21 novembre 1957. Comme Emile Henriot, l'auteur note l'intérêt qu'il porte au thème romain dans ce livre : "Rome est un de ces lieux privilégiés qui enveloppent les êtres d'une magie sublime. Et Dieu sait si M. Butor aime Rome et la sent profondément ! S'y promener, avec Cécile et lui, est un bonheur authentique; et l'un des charmes de son livre. Il communique des sensations rares, des émotions naturelles et des émotions de culture. On n'écrit pas mieux, et avant de faire connaissance avec Rome, il sera utile à tous les touristes de s'y préparer par la lecture de La Modification, qui crée unétat d'âme romain." Cependant l'auteur regrette que Butor ait introduit des rêves et des cauchemars dans son livre qui lui "font ici l'effet de plaqué : c'est l'arbitraire; c'est du lyrisme inopportun."
- "La vie des livres dont on doit parler", Les Nouvelles littéraires, n°1579, 5 décembre 1957, p.2. Tout en revenant sur le thème précédent, l'auteur note ici : "De La Modification, couronnée par les Renaudot, j'aime avant tout la psychologie évolutive du protagoniste. (...) Exceptionnelle, la "modification" l'est peut-être. Mais impossible, non. Elle est humaine, avec sensibilité, et avec délicatesse."
- "Carnets de voyages", Les Nouvelles littéraires, n°1618, 4 septembre 1958. Compte rendu du Génie du lieu. L'auteur qui tient des propos assez étrangers au texte lui-même, me semble-t-il, écrit du texte "Egypte" que c'est un morceau "fort captivant, bien qu'il manque un peu de clarté". Cependant dans l'ensemble du livre "il y a du souffle, il y a des idées. Et avec de la patience, on en tire de beaux enseignements et une émotion lyrique."
- "La proie des flammes", Critique, n°236, janvier 1967, pp.143-158.
Kemp, Simon :
- Compte rendu du livre de Jean Duffy, dans Modern and contemporary France, XII, 2004, p.546 (BderF).
- Defective inspectors : crime fiction pastiche in late-twentieth-century French literature, Pays :  Royaume-Uni. Editeur(s) :  London : LEGENDA, 2006" (Sudoc).
- "Urban Hell : Infernal Cities in Butor and Echenoz", in Imagining the City, ed. Christian Emden, Catherine Keen and David Midgley (Berne : Peter Lang, 2006), pp.95-108.
- "What Really Happened : Playing with the whodunnit in Oulipo and the Nouveau Roman", in Artful Deceptions/Les Supercheries littéraires et visuelles, ed. Catherine Emerson and Maria Scott (Bern : Peter Lang, 2006), pp.147-58.
- « Le Nouveau Roman et le roman policier : éloge ou parodie ? », Itinéraires [En ligne], 2014-3 | 2015, mis en ligne le 25 septembre 2015, consulté le 28 septembre 2015. URL : http://itineraires.revues.org/2579 ; DOI :10.4000/itineraires.2579Éditeur : Pléiade (EA 7338)http://itineraires.revues.orghttp://www.revues.orgDocument access.
Kempf, Roger :
- "Diderot le fataliste et ses maîtres, I", pour Roger Kempf, Critique, n°228, mai 1966, pp.387-418 et
- "Diderot le fataliste et ses maîtres, II", Critique, n°230, juillet 1966, pp.619-641. Le tout est repris sous le même titre et toujours pour Roger Kempf dans :
- Répertoire III, 1968, pp.103-158. Et dans :
- "Des bijoux indiscrets à l'Encyclopédie", pour Roger Kempf, dans Denis Diderot, Oeuvres complètes, I, Le Club français du Livre, 1969 (FSA). Voir infra.
- Participe à la rédaction du numéro Butor de L'Arc, n°39, 1969, avec "Evanston's Keepsake", pp.15-18.
- "La spirale des sept péchés", pour Roger  Kempf, Répertoire IV, 1974, pp.209-235.
"L’ébéniste des mots", pour Roger Kempf (auteur d’une enquête sur le secret parue dans ce numéro sous le titre « Les voix du secret »), Les Nouvelles littéraires, n°2644, 13-21 juillet 1978, p.19. A la fin de ce texte assez court, Butor raconte : "J'ai commencé la réalisation d'un meuble-poème, avec tiroirs pour pages, gravures, cartes postales peut-être, menus objets; il aura bien sûr des parties secrètes où diverses clefs attendront les attentifs, les obstinés, pour ouvrir certains des secrets des textes et des figures." Extrait d'une lettre de Butor datée du 20 janvier 2002 : "Je n'ai jamais réalisé ce meuble, mais en un sens tout mon bureau en est un agrandissement."
- "Diderot le fataliste et ses maîtres", Répertoire littéraire, 1996, pp.173-240. Voir supra.
Kentucky Romance Quarterly :
- V.18, n° 2, 1971. Outre « Notes sur le livre aujourd’hui », pp.133-144, article repris dans Les Cahiers du chemin, n°12, 15 avril 1971 et dans Répertoire IV, 1974, où il constitue le dernier essai, ce dossier comprend deux essais sur Butor (en anglais) : « Problems of Point of View in the Early Fiction of Michel Butor », pp.145-159, de Leon S. Roudiez et « Points of View in Michel Butor’s Criticism : Geometry and Optics », pp.161-176 de Jack Kolbert.
- V.32, n°1, 1985, Butor Studies, dossier en anglais (pp.3-102) à l'exception de deux textes en français : "Réverbérations", pour Germaine Baril, de Michel Butor (pp.9-12) et "Tours et détours onomastiques dansBoomerang" de Michael Spencer (pp.39-48). Les autres textes sont signés : Germaine Baril, Leon S. Roudiez, Jack Kolbert, Lois Oppenheim,Frédéric C. Saint Aubyn, Jennifer Waelti-Walters,Judith D. Suther, Barbara Mason, Anna Otten (2 fois),Seda A. Chavdarian etDana Strand.
Kent, Donald J. :
- "Field Report", Grenoble, February, 1968, Services Américains d'Information et de Relations Culturelles, Ambassade des Etats-Unis, Paris (FSA).
Kerbrat, Marie-Claire :
- Leçon littéraire sur L'Emploi du temps de Michel Butor, PUF, coll. Major, août 2000.
Kerviler, Julien de :
- "La Substitution", Michel Butor [La Modification] par Julien de Kerviler, Vert Pastiche, n°2, mars 2006, pp.16-20. Il s'agit d'un pastiche, en quelques pages, du roman-phare butorien.
- Par ailleurs sur le site ensp.arles, ce 20 août 2017, on peut lire : "Initié en 2016 « L’Usage du temps » est un projet de recherche sur l’emploi qui est fait du temps, notamment par les artistes de différentes disciplines. / Ce 12 avril [2017] marquera la première présentation des recherches, sous la forme d’une exposition dans les murs de la galerie Arena. Elle présente un premier état des recherches selon un dispositif déterminé : un cabinet de lecture comportant un poster, une œuvre et l’ensemble des recherches réunies dans trois classeurs. / Le vernissage de l’exposition sera précédé d’une conférence, à l’auditorium de l’ENSP, par l’écrivain Julien de Kerviler, sur le travail de Michel Butor et notamment son roman L’Emploi du temps. / « L’Emploi du temps, c’est l’emploi par l’écriture de tous les temps qui décrivent nos égarements et nos trajectoires, la reconstitution forcément exponentielle de nos expéditions dans l’espace et dans le temps. Par conséquent, c’est une interrogation sur les pouvoirs et sur les limites du langage, qui ajoute une réalité supplémentaire à la réalité de nos solitudes et de nos souvenirs : la réalité elle-même de notre remémoration comme bulle spéculative qui explosera en oracle. Car l’interprétation de nos actes éloigne chaque jour davantage la cohérence et la cohésion de la vérité et devient l’intervalle psychique à l’intérieur duquel nous devenons quelqu’un d’autre, un singulier emploi de nous-même par lequel nous prononçons une autre vérité, à mi-chemin du passé et du présent, à mi-chemin de la trace et de la folie. Le roman pense l’écart entre l’espace et la pensée, dépense l’écart entre la vérité et l’analyse, mais il vaudrait mieux parler de la pénombre et des vagues, maintenant il vaudrait mieux parler des vagues la nuit qui recouvrent les pages. »"
Ketelhodt, Ines v. :
Née en 1961 à Francfort/Main, elle vit dans la région de Francfort.
- Konzept III [Texte imprimé] / Konzept und Fotografie Ines v. Ketelhodt ; Textpassage aus Michel Butor "Der Traum von Jiri Kolár". Publication :  Offenbach : Unica T, 1990. Note(s) :  Deux photographies en noir et blanc reproduites en xérographie et couv. en plexiglas. - Tiré à 40 ex. sur papier transparent, tous signés par l'artiste. Autre(s) forme(s) du titre : Der Traum von Jiri Kolár(BNF).
Kh(é)lifi, Mohamed :
- Géographie et altérité ou la frontière dans l'univers butorien. "Mohamed Khlifi. Editeur(s) : Tunis : Faculté des lettres de la Manouba, 2000. Description : 3 vol., 837 p. : ill. ; 30 cm." (CBN).
- Trouvé sur Fabual.org : Le Roman du Temps et le Temps dans le roman du XXe siècle. Du 25 novembre 2004 au 26 novembre 2004... Vendredi 26 novembre... 10h M. Mohamed Khélifi (Faculté des Arts et des Lettres de la Manouba) : "Le télescopage du temps dans les romans de Michel Butor."
Kierkegaard, Sören :
- "La Répétition (1950)" et "Une Possibilité (1950-1956)", Répertoire I, 1960, pp.94-109 et 110-114. Le premier de ces deux textes n'a, semble-t-il, jamais été publié auparavant; le second est d'abord paru dans Monde nouveau, n°97, février 1956.
Kilichowska, Marie-Sophie :
L'artiste, compagne de François Garnier, nous communique les renseignements suivants :
- Le butor en partance pour l'Egypte, triptyque (34 x 53) avec une aquarelle et un poème manuscrit. Fait à Lucinges et Paris en 2011. 8 exemplaires signés par les auteurs. Ouvrage inscrit sous le n°2076 dans le Catalogue de l'Ecart. Texte repris dans Ecritures et inscriptions de l'oeuvre d'art, L'Harmattan, 2014, p.95.
Kim Chie Sou :
Professeur à l'université de Séoul (Corée), il est le traducteur de L'Emploi du tempsen coréen.
- Structures d'un roman, Pour une lecture de Degrésde Michel Butor. Thèse de 3e cycle Univ. Aix-Marseille-I, 1976, VIII, 247 ff. (BderF).
- # "La terre entre moi-même et moi", pour Kim Chie Sou, Ici et là, 1997, pp.67-68.
* Ce poème est également lisible sur le site personnel de l'auteur.
Kim Tschang-Yeul :
-Rosées, pour Kim Tschang Yeul, Baudoin-Lebon éditeur, 2008. Tiré à 169 exemplaires numérotés. Texte repris dans Sous l'écorce vive, 2014. Voir aussi Joël Leick, 2010.
Kintzinger, Andrée :
- Etude du mouvement dialectique de la conscience à partir de trois oeuvres de Michel Butor : L'Emploi du temps, La Modificationet Mobile, thèse de 3e cycle : Littérature française : Paris 3 : 1978, sous la direction de Michel Décaudin" (Sudoc).
-Kircher, Athanase :
- Dans Gyroscope, 1996, la seconde partie de "Copie d'ancien" du programme "Cathay" lui est dédiée (Canal 1, pp.42-164).
Kirtov, Viktor :
- Rédacteur d'un site consacré à Philippe Sollers et qui rend hommage à Michel Butor dans un important dossier auquel nous renvoyons : "Michel Butor, l’Ecrivain migrateur aux mille détours." (voir à l'adresse : http://www.pileface.com/sollers/spip.php?article1754)
Kitada, Takushi :
Chacun son cadeau, texte de Michel Butor, illustrations de Takushi Kitada, Hachette, Le Vert Paradis, 1977. Un livre pour enfants.
Kito:
Sculpteur, il vit à Saint-Brieuc.
- "Cher Kito", lettre-préface àEon ou le livre de la mémoire, poèmes de Jean-Albert Guénégan sur des sculptures de Kito, éditions Ere, 1999, p.3.
Klabus, Vital :
- Modifikacija, "Michel Butor; Vrejuje Anton Ocvirk; Prevedel Vital Klabus; Studi jonapisal Janko Kos. Editeur(s) : Ljubljana : Cankarjeva Zalozba" (CBN).
Klarmann, Julia :
- "Les mosquées de New York – Le discours illustratif de Michel Butor", intervention au colloque des 21-23 septembre 2011 à Heidelberg (Allemagne). Colloque organisé par Christoph Weiand. Voir Christof Weiand, Les graphies du regard / Die Graphien des Blicks - Michel Butor und die Künste, Universitätsverlag, WINTER, Heidelberg, 2013, p.165 et sv.
- Auteure d'une thèse en allemand sur Butor et les arts sous la direction de Christof Weiand en 2013 : Der illustrative Diskurs : Michel Butor und die Malerei lisible sur la toile à l'adresse suivante : http://archiv.ub.uni-heidelberg.de/volltextserver/15528/1/Zur%20Ver%C3%B6ffentlichung%20Diss.pdf
Klasen, Peter :
Peintre allemand, né à Lübeck en 1935, il s'installe à Paris en 1959.
- "Roulement", pour Peter Klasen, dans Michel Butor, Gilbert Lascault, Carole Naggar, Klasen, rétrospective de l'oeuvre peint de 1960 à 1987, éditions Présence Contemporaine, 1987, pp.9-17. Repris dans :
"Corbeille : Roulement, pour Peter Klasen/Feuilles volantes, pour Michel Chapuis", NRF, n°414-415, juillet-août 1987, pp.48-58/59-68. Et dans :
- Avant-goût II, 1987. "Pour Yves Landrein, avec l'aide de Théophile Gautier, Luc Joly, Peter Klasen, etc."
- Peter Klasen, "Gilbert Lascault, Alin A. Avila, Bernard Noël, Franck Venaille, Michel Butor, Gérald Gassiot-Talabot. Editeur(s) : Paris : Area, 1988" (CBN).
-Jonctions (avec Bohbot), Labyrintheéditions, 2010 (CDE).
-Klibbe, H. :
- Intervenant au Colloque de Cerisy/Butor, 1974.
Kline, Franz :
Peintre américain, il est né en Pennsylvanie en 1910 et mort à New York en 1962.
- L'Arc, n°39, p.59.
- Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.II, n°1, p.19.
-Kline, T. Jefferson :
- "Degrees of Play in Butor’s Degrés", L’Esprit créateur, vol. 31, n° 4, 1991, pp.32-41 (JHD).
Klossowski, Pierre :
Ecrivain, traducteur et dessinateur, il est né en 1905 à Paris. Il meurt en 2001. Voir aussi Denise.
- "Les libertés du romanesque", Arts, n°717, 8 avril 1959. A l'occasion de la publication de La Révocation de l'édit de Nantes de Pierre Klossowski.
- "Une vocation suspendue", Le Monde, 19 juin 1965, p.14. A l'occasion de l'attribution discutée du prix des Critiques (démission de Roger Caillois) au Baphomet, la dernière oeuvre de Klossowski.
- "Michel Butor commente les trois meilleurs livres qu'il a lus cette année", Réalités, n°235, août 1965, p.69. "... Klossowski s'exprime avec une grande subtilité de pensée. C'est actuellement un de nos meilleurs spécialistes de la langue française."
- "Fragments d'une lettre à Michel Butor", Les Cahiers du chemin, octobre 1967, pp.92-100.
"Pour Denise", L'Arc/Klossowski, n°43, 1970, pp.21-24. Numéro réédité en 2006. Texte repris sous le titre :
- "Aveux", pour Denise, dans Répertoire IV, 1974, pp.415-419.
- "Le rêve de Paul Delvaux" pour Georges Lambrichs et Pierre Klossowski, Les Cahiers du chemin, n°23, 15 janvier 1975, pp.52-73. Voir infra.
-"Souvenirs sur le théâtre de société", Pierre Klossowski, Cahiers pour un temps, Centre Georges Pompidou, 1985, pp.27-29.
- "Fragments d'une lettre à Michel Butor", dans Roberte et Gulliver, Fata Morgana, 1987, pp.35-51. Texte repris dans Tableaux vivants, essais critiques 1936-1983, éd. le Promeneur, 2001, pp.100-106.
- "Le rêve de Paul Delvaux", pour Georges Lambrichs et Pierre Klossowski, Delvaux par Michel Butor et Jean Clair, la Bibliothèque des arts, Paris, 1987, pp.13-53. Voir supra.
Une Visite chez Pierre Klossowski le samedi 25 avril 1987, avec des  photographies de Maxime Godard et des dessins de Pierre Klossowski, éditions de la Différence, 1987. Très grand format. Un extrait du texte est repris dans : Joaquim Vital, Vingt ans, bilan sans perspective, La Différence de mars 1976 à mars 1996, éd. La Différence, 1996, pp.615-618.
-La Chanson de Saint-Nicolas : mise au goût de Pierre Klossowski, portrait et dessins de Pierre Klossowski photographiés par Maxime Godard, texte de Michel Butor, 1990. Réalisé en 7 exemplaires manuscrits sur Arches. Etui (MG).
- Curriculum vitae, 1996, p.106.
- Pierre Klossowski, "Galerie Rachlin-Lemarié Beaubourg, Paris, 15 nov.-31 déc. 1997, catalogue conçu par la Galerie Rachlin-Lemarié Beaubourg ; préf. de Michel Butor " (CBN).
- Caillou sur la tombe de Pierre Klossowski, 2 photographies de Maxime Godard, texte de Michel Butor, 2001. Réalisé en 8 exemplaires manuscrits sur papier Arches (MG et PL). Voir infra 2003.
- Dans Michel Butor : Rencontre - Trajectoire, 2001, on peut lire : # "Le maître d'hospitalité", pour l'oncle Octave, texte accompagné d'une photographie de l'auteur par Maxime Godard. Texte et photo ("Pierre Klossowski dans son atelier, Paris 1989") édités sous forme de carte postale par les éditions Gnêzi d'Marèla en novembre 2003. Les deux textes précédents sont repris dans :
- Au rendez-vous des amis, 2003, p.36.
- "Les nouveaux mystères de Paris", pour Pierre Klossowski, dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.445-446.
* On peut également lire sur le site personnel de l'auteur : # "Caillou sur la tombe de Pierre Klossowski", in memoriam et # "Le maître d'hospitalité", pour l'oncle Octave.
Knapp, Bettina L. :
- Compte rendu du Butor de Georges Raillard, Books Abroad, 43, 1969, p.217 (BderF).
- Compte rendu de La Rose des vents, dans Books Abroad/World Literature Today, v.45, n°1, 1971, p.67 (WLT).
Knee, Robin :
- "Michel Butor's Passage de Milan : The Numbers Game", The Review of Contemporary Fiction, 1985, pp.146-149.
Knopf, Solange :
Point de non-retour, "encres de Solange Knopf, texte de Michel Butor. Rouen, L’Instant perpétuel, janvier 2012. 15 x 11 cm, 20 pages, en feuilles sous couverture à rabats. Tirage limité à 99 ex. numérotés, tous signés par Michel Butor et Solange Knopf. Les 30 premiers comportent chacun une encre originale signée de Solange Knopf, de la série Ethers, esprits... âmes errantes", & un collage original signé de l'auteur. Les 3 premiers avec 2 encres supplémentaires, et un manuscrit autographe signé de Michel Butor." Voir aussi Eric Coisel, 2009.
Knudsen, Grethe :
Graveur, elle est née à Toender, au Danemark, en 1955. Elle s'installe à Paris en 1988.
Paradis perdu, avec huit eaux-fortes de Grethe Knudsen, 1992. Ouvrage tiré à 12 exemplaires. Reprises :
- # "Paradis perdu", pour Grethe Knudsen, "Avec vingt peintres (suite)", Rémanences, n°6, avril 1996, pp.22-23. Voir infra et aussi Mathias Pérez, 2001 et Colette Deblé, 2002.
- Marie-Françoise Quignard, Michel Butor et la gravure, catalogue des premières Rencontres de l'Ecrit et de l'Estampe de Bayeux, publication du musée Baron Gérard, 1996, pp.40-41.
- "Paradis perdu", pour Grete Knudsen, Ici et là, 1997, pp.156-157. Voir supra.
* Ce poème peut se lire également sur le site personnel de l'auteur.
 Koenig, John-Franklin :
- #Le corbeau revient vers la côte Nord-Ouest, lithographies de John-Franklin Koenig, Jane Otmezguine éditeur, 1998, coll. Carmina Figurata. "Pour John-Franklin Koenig". Ce livre a été achevé d'imprimer le 14 septembre 1998, date anniversaire de la naissance de Michel Butor. Tirage limité à 76 exemplaires. Voir aussi "Réminiscences du corbeau", pour Ivar Ivask. Reprise du texte :
- Le corbeau revient vers la côte Nord-Ouest, L'instant perpétuel, 2003. "Tirage limité à 99 ex. numérotés et signés par Michel Butor, plus quelques H.C. Les numéros 1 à 6 comportent un collage original signé de Michel Butor." (RB).
* Poème qu'on peut également lire sur le site personnel de l'auteur.
Koering, René :
-Centre d’écoute, "musique de René Koering ; texte de Michel Butor : "Monitor room". Editeur(s) : Paris : ORTF, 1972. Description : 38 p. : ill. en noir ; 27 cm. Note(s) : Les deux parties de l'ouvrage sont disposées tête-bêche" (CBN).
- "Une information : être musicien et collaborer avec Butor", Colloque de Cerisy/Butor, UGE, 1974, pp.299-305. Exposé suivi d'une discussion.
#Elseneur, suite dramatique, Volumen, 1979. Préface de Roger Francillon. Livret proposé à René Koering à partir d'une idée de Christian Dotremont. Tirage : 1000 exemplaires numérotés de 1 à 1000, plus 100 hors commerce. Voir infra. Le poème "La fille de Buxtehude", élément (sept quatrains) de cet ouvrage, est paru à part dans Poètes en Sologne II, festival de poésie murale, une initiative de Juliette Darle et Alain Bosquet, 1979, p.15. Voir aussi Poètes à Nevers, Baltazar, 1980 et Poésie 85. Voir suivant :
Elseneur, "opéra avec René Koering, dessins sérigraphiés, éditions les Bras nus, Paris, 1980; 850 ex. + 100 avec une pointe-sèche (de Cesare Peverelli)" (MS). Voir supra et infra. Voir aussi Jacques Doucelin et Gregory Masurovsky, Elseneur suite, 1980. Voir également l'étude de Celina Maria Moreira de Mello, 2011.
"Le damné de Vienne", Envois, 1980, pp.14-15, 31, 47-48, 66-67, 85, 102-103 et 116. "Grand admirateur deMahler, René Koering voulait lui consacrer un tombeau en forme de cantate. (...) Le texte s'inspire de chansons allemandes anciennes choisies par Mahler dans leCor Enchanté publié par Arnim et Brentano, pour les parties vocales de ses symphonies; s'y mêlent des éléments empruntés à la correspondance avec Alma, personnage qui se dédouble en ange et enfant perdue."
-"Une semaine d'escales ou les sept oreilles des virages de la nuit", pour René Koering, Répertoire V, 1982, pp.245-273. Cette "semaine" est le fruit de la semaine offerte à Michel Butor pour "remplir les nuits de France-Musique" en novembre (du 5 au 11 ?) 1977.
- "Elseneur", Avant-goût III, 1989. Voir supra. Repris dans :
- Gyroscope, 1996 et partiellementdans #Anthologie nomade, 2004. Voir supra.
Kolar, Jiri :
Poète, peintre et collagiste tchèque, il est né en 1914 à Protivin. Butor évoque leur rencontre en 1964 dans Curriculum vitae, p.154. A vécu longtemps à Paris. Aujourd'hui décédé.
- Illustrations II, 1969, lui est dédié.
- Il réalisera la couverture de L'Arc, n°39, 1969.
- Participe à l'exposition Michel Butor et ses peintres en 1973.
- "Opusculum baudelairianum", in Jiri Kolar, Hommage à Baudelaire, Nurnberg : R. Johanna Ricard, [8 avril-17 juin] 1973, n.p. Tr. Helmut Scheffel (FSA). Voir suivant :
- "Opusculum baudelairianum", pour Jiri Kolar, Répertoire IV, 1974, pp.237-244 et l'illustration qui s'y rapporte p. 321. Voir supra et infra 1988.
"Le rêve de Jiri Kolar", pour Jan Vladislav, L'Energumène, n°6-7, 2me trimestre 1975, pp.62-77. Voir suivant :
- "Le rêve de Jiri Kolar", Coloquio artes, n°23, juin 1975, pp.5-14. Devient :
"Le rêve des pommes", Second sous-sol, 1976, pp.57-99. Voir précédents et aussi 1990. Voir également les numéros 41, 42 et 43 du livre La Grande Armoire, 2016.
- "'Kolar' (extrait d'un poème-préface à une exposition Kolar, Galerie Candéla, Cannes, 1978), 'Entretien avec M. Sicard', 'Henri Maccheroni' (extrait d'un entretien entre Michel Sicard et Michel Butor)", Journal des Expositions (Montbéliard : Centre d'Action Culturelle, [23 février-23 mars] 1980), n.p." (FSA). Selon toute vraisemblance, l'extrait 'Kolar' renvoie à : "'Kolar' : poème-préface'. Texte André Candéla, photographies André Villers, in Jiri Kolar (Cannes : Impr. Bosco, s.d.), n.p." donné également par Frédéric Saint-Aubyn dans sa bibliographie de 1986.
- Jiri Kolar : Monographie mit einem lexikon der Techniken. "Michel Butor, Jindrich Chalupecky, Jiri Padrta, Jiri Kolar ; hrsg. Institut fur moderne Kunst, Nurnberg, Galerie Johanna Ricard, Nurnberg. Editeur(s) : Zirndorf : Verlag fur moderne Kunst, 1979. Description : 291 p. ; ill., couv. ill., 31 cm." (CBN).
- "Kolar", Poésie d'ici, printemps 1980 (texte paru dans le catalogue de 1973, Michel Butor et ses peintres, cité plus haut) pp.26-27.
"Résistance", pour Jiri Kolar, Métaphores, n°2, décembre 1980, p.3. Poème repris dans Chantier, 1985 (voir infra).
Froissages Relief, texte manuscrit de Michel Butor, 5 froissages de Jiri Kolar, 1980. CesFroissages, précise l'auteur, "ne constituent pas un livre".
- Une semaine d'escales, 1981.
- "Ballade des froissements du monde", dans Treize à la douzaine, 1981. Ballade reprise dans :
- Liminaires et préliminaires, 1982, dans Exprès, 1983 et dans L'Oeil de Prague, 1986. Voir infra.
Fenêtres sur le passage intérieur, avec des collages de Jiri Kolar, Aencrages & Co, 1982. Ce livre, tiré à 500 exemplaires, est imprimé en cinq encres et contient autant d'illustrations de l'artiste. Il se compose des textes suivants (textes qui seront repris souvent par la suite, quelquefois ensemble, comme dans Chantier, 1985, l'édition de 1986 sous le même titre, Fenêtres sur le passage intérieur, Avant-goût III en 1989 ou encore Transit en 1992 - sous le titre "Huit éclaircies dans l'épaisseur du Nord-Ouest" -, quelquefois séparément (et partiellement) comme dans # Anthologie nomade, 2004) :
            - "La danse des monstres marins, souvenir de Bella Bella", pour Mathilde (en bleu),
            - # "Fenêtres sur le passage intérieur", pour Yves Vial (en vert),
            - # "Comédie lointaine", pour Jennifer Waelti-Walters (en orange),
            - # "Outresoir", pour Georges et Joanne Corwin (en bordeaux) et
            - "Réminiscences du corbeau", pour Ivar Ivask (en gris-noir).
Par ailleurs, Butor évoque ces textes dans la préface au livre de Georges Godin de 1987. Enfin un très court extrait en est paru dans Le Monde du 8 août 1982, p.X (présentation de Christian Descamps). Voir BBB, 2016, pp.196-197. Voir aussi Baltazar, 1981 et l'enregistrement d'Artalect de 1983, "9 ex. avec carte découpée dans l'emboîtage" (MS). Signalons encore la réédition Fenêtres sur le passage intérieur [Enregistrement sonore] Michel Butor, voix, Art & lectures, 2003 (BNF). Enfin on notera dans le cadre du 3ème salon du Livre d'artistes de Lucinges (2012) le spectacle : "Di(manche) 30 septembre - 16 : 30 « La Danse des monstres marins », lecture-spectacle au Château. Un harponneur et son équipage sont invités par le roi de la mer à assister à un étrange spectacle… Cette nouvelle-conte de Michel Butor qui emprunte à l’univers culturel du Grand Nord a donné lieu à plusieurs livres d’artistes, dont un de Pierre Leloup exposé au Château. Le public est invité à déambuler en suivant la lecture du comédien Fabien Baïardi, les chants de gorge et les danses de l’artiste tchoutche Olga Letykai, représentante des peuples du Grand Nord. Durée 50 min. Tout public."
- "Ballade des froissements du monde", Exprès, 1983, pp.11-13. Voir infra et supra.
- Voir aussi Bonjour, Monsieur Kolar!, Essen, Galerie PRAgXIS C. Schüppenhauer, 1984.
- Participe à l'exposition Autour de Michel Butor, 1985.
Dans Chantier, Dominique Bedou éditeur, coll. Deleatur, 1985, "aménagé pour la visite de Dominique Bedou", la première partie s'intitule "Inscriptions pour Jiri Kolar" (reprises dans L'Oeil de Prague, voir infra) et contient les textes suivants : "Le page", "Toilette nocturne", "Trois frères jumeaux", "La femme sauvage", "La chevalière d'industrie", "Résistance", "Anatomie illustrée", "Calendrier des réjouissantes", "Articulations", "Soupir", "Horlogerie fine", "L'heure exacte", "Monocle", "Dialogue", "La reine des neiges" et "Les confessions de l'hiver". Ce sont ces textes, ou partie de ces textes qui sont repris uniquement en tchèque dans la Revue K, dirigée par Jiri Kolar lui-même, en juin 1985, n°19, sous le titre "Skladiste".
- Participe à l'exposition Autour des mots, 1986.
- Participe à l'exposition En compagnie de Michel Butor qui s'est tenue à Valence du 7 mars au 28 avril 1986.
L'Œil de Prague, dialogue avec Charles Baudelaire autour des travaux de Jiri Kolar ("dialogue" repris dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.1000-1039), suivi de Réponses et de La Prague de Kafka (pliages) par Jiri Kolar, éditions de la Différence, 1986. "Pour Michel Sicard". Voir supra Chantier (aux textes cités dans ce livre, il faut ajouter ici la "Ballade des froissements du monde"). Voir également Butor en perspective de Jacques La Mothe, 2002, pp.125-157. Ajoutons qu'un extrait, sous le titre "Métamorphoses", en est paru dans Dialogues d'images, catalogue d'une exposition itinérante organisée par le Conseil Général de Seine Saint-Denis en 1990 (voir infra) consacrée à Colette Deblé, Olivier Debré, Bertrand Dorny, Daniel Nadaud et Jiri Kolar. Enfin citons l'édition suivante :
- L'Oeil de Prague / Michel Butor. [suivi de] Réponses. [et de] La Prague de Kafka / Jiri Kolar ; traduit du tchèque par Erika Abrams. - Stockholm : Bonniers, 1986. - 1 vol. (200 p) : ill. ; 20 cm (CBN).
Victor Hugo écartelé, avec des collages de Jiri Kolar, Aencrages & Co, 1988.
- Barbara Mason, "'Opusculum Baudelairianum' : Michel Butor, Jiri Kolar : Collage and Contestation", Australian Journal of French Studies, vol. 25, no. 2, 1988, pp.207-220 (JHD).
Zone franche, 50 poèmes avec dix illustrations de Jiri Kolar, éditions Fata Morgana, 1989. "Pour Bruno Roy". "L'édition originale de Zone Franche est tirée à sept cents exemplaires : quarante, numérotés, sur vélin pur fil Johannot (les dix premiers accompagnés d'un des collages originaux de Jiri Kolar) et six cent soixante sur vergé." Poèmes repris dansA la frontière, 1996. Voir aussi Les yeux perdus 1980, Bouquet d'impressions, 1982, Patrice Pouperon, 1987 et Francis Rollet, 2002. Contient :
1) Les yeux perdus      2)    Bouquet d'impressions   3) Gîte    4) Navire      5) Plume      6) Eventail      7) Lucarne      8) Les yeux charmeurs      9) Bouquet d'accueils      10) Le réveil des ours      11) Arête     12) Appel      13) Cuve     14) Campanile      15) Les yeux noyés    16) Bouquet de lueurs      17) Jet lag     18) Espalier      19) Demeure     20) Trappe   [repris dans Ballade du Rond-Point et Orphée Studio; voir aussi Arbrealettres]  21) Echelle      22) Les yeux penchés      23) Bouquet d'odeurs     24) Les éphémères      25) Phiole      26) Nef  [repris dans Ballade du Rond-Point et dans Michel Butor. Déménagements de la littérature]      27) Réseau      28) Coffre     29) Les yeux brillants      30) Bouquet de frissons   [reproduit dans Arbrealettres]  31) Marque      32) Accroc      33) Flaque      34) Plage      35) Poche      36) Les yeux mouillés     37) Bouquet de bruits      38) Pousses de printemps      39) Barrière     40) L'épée de Damoclès      41) Fantôme      42) Epouvantail      43) Les yeux mi-clos     44) Bouquet d'essais     45) Solitudes     46) A la croisée des temps 1977-1987     47) Equerre      48) Dissuasion      49) La volière des philosophes ou la lanterne des Indiens célestes      50) Les yeux luisants.
Liechtensteiner Almanach 1989 : "thema: Landschaft in Literatur und KunstLandschaft in Literatur und Kunst / Robert Altmann sen. ; Martin Frommelt ; Evi Kliemand ; [Michel Butor], ... [et al.]. - Vaduz : H. P. Gassner, 1989. - 1 vol. (254 p.) : ill. ; 31 cm. - (Liechtensteiner Almanach ; 2). Index des auteurs et artistes. Michel Butor, pp.203-204, Postkartenan einen Freund aus Liechtenstein, für Robert Altmann und Jiri Kolar" (CBN). Voir à ce sujet "Cartes postales pour un ami du Liechtenstein" dans Avant-goût IV, 1992.
- Voir Des livres et vous ! : dialogues d'images, 1990. Voir aussi supra L'Oeil de Prague.
- Der Traum von Jiri Kolar, 1990. Voir aussi supra 1975.
- L'Enseigne de Vénus, "Brunidor, 1990" (CDE). Voir aussi BBB, 2016, pp.204-205. Texte repris dans Rémanences, 1994, A la frontière, 1996 et dans Par le temps qui court, 2016. Voir infra.
- Dans La Forme courte, 1990, Kolar fait partie des "artistes présentés" de la "Guirlande liminaire", pp.20-21.
- Participe à l'exposition Passage de Butor II, 1991.
- Patience, disposée pour Robert Davreu, éditions Métailié, 1991. Livre composé de six parties dédiées respectivement à François Garnier, Julius Baltazar,Jean-Luc Parant, Mehdi Qotbi, Manuel Casimiro et Bertrand Dorny et "aussi à l'intention de Marcel Alocco, Axel Cassel, Pierre Canou, Nathalie Dasseville, Michel Gérard,Jeanne Gérardin, Maxime Godard, James Guitet, François Jeune, Jiri Kolar, Guido Llinas,Henri Maccheroni, Patrice Pouperon, Antonio Saura, André Villerset Marie-Jo".
- Voir Avant-goût IV, 1992.
"L'enseigne de Vénus", pour Jiri Kolar, "... Avec vingt peintres (Première partie)", Rémanences, n°3, septembre 1994, p.124. Poème repris dans A la frontière, 1996, p.112 et dans Par le temps qui court, 2016. Voir supra.
- Participe à l'exposition 25 artistes autour de Michel Butor qui s'est déroulée du 10 février au 5 mars 1995. Le catalogue reproduit le collage "Diptyque".
- Reproduction partielle de la "Ballade des froissements du monde", 22 artistes avec Michel Butor, catalogue de l'exposition présentée à la Médiathèque Louis Aragon du Mans, 1998, p.30. Voir supra.
- #"Décollage immédiat", pour le pilote entre les lignes (Jiri Kolar), Géographie parallèle, éditions L'Amourier, 3e trimestre 1998, p.41-42. Repris dans Au rendez-vous des amis, 2004 (voir infra).
- Artistes avec Michel Butor mit Künstlern, catalogue de l'exposition organisée par le Collegium Helveticum de l'ETH Zurich présentée à la Semper-Sternwarte du 17 mai au 4 juin 1999, pp.14-15.
- Participe à l'exposition 28 Artistes avec Michel Butor qui a eu lieu à la Cité des artistes du Fort du Bruissin à Francheville du 10 septembre au 7 novembre 1999.
- Participe à l'exposition 32 artistes avec Michel Butor qui s'est déroulée du 15 septembre au 15 novembre 2000.
- Participe à l'exposition 37 artistes avec Michel Butor qui s'est déroulée du 21 février au 7 avril 2001 au Musée Savoisien et à la Médiathèque Jean-Jacques Rousseau à Chambéry.
- Participe à l'exposition Michel Butor : Rencontre - Trajectoire, 2001. Le catalogue reproduit notamment, texte et image, "L’enseigne de Vénus".
- Participe à l'exposition Quarante-trois artistes avec Michel Butor, qui s'est déroulée du 25 janvier au 24 mars 2002 au Conservatoire d'art et d'histoire d'Annecy.
- Participe à l'exposition Michel Butor avec 18 artistes qui s'est tenue à Lucinges du 8 au 9 février 2003.
- Voir aussi Elinor S. Miller, Michel Butor's Collaborations with Jacques Monory, Jiri Kolar and Pierre Alechinsky, 2003.
- "(le pilote entre les lignes) Décollage immédiat", dans Au rendez-vous des amis, 2003, p.37. Voir supra 1998.
- Michel Butor et les artistes : les mots entrent en peinture, 2010.
- Participe à l'exposition L'Art entre les lignes, 2011.
* Sur le site personnel de l'auteur on peut lire # "L'enseigne de Vénus", pour Jiri Kolar et # "Décollage immédiat", pour le pilote entre les lignes (Jiri Kolar).
Kolarova, Vassilena :
- Auteur d'une thèse de doctorat sur le phénomène interartistique ("Le phénomène interartistique dans le texte littéraire / Les Essais de Montaigne et La Modification de Butor") à la Nouvelle Université Bulgare de Sofia, Vassilena Kolarova a travaillé sur Le Jardin Catalan, livre d'artiste de Michel Butor et Georges Badin. Ses travaux ont notamment été présentés lors du Colloque international de Sozopole du 13 septembre 2006. A ce sujet on peut lire l'article "Le paradis de rêve ... Le jardin catalan ..." depuis le site de Georges Badin où l'on trouvera d'autres renseignements sur le travail de l'auteur sur Butor.
- "Sémantique des couleurs dans "La Modification" de Michel Butor", Sledva, revue littéraire, Presses Universitaires de la NUB (Nouvelle Université Bulgare), n° 11, pp.20-30, avril 2005, publié en bulgare.
- "L’indicible sur l'Amérique ou le sublime des oeuvres ineffables", Applied Semiotics / Sémiotique appliquée , Une Revue internationale de recherche littéraire sur Internet, n°17, juin 2006.
- "Le chatoiement interartistique des lettres cyrilliques et des couleurs chez Butor et Badin", intervention au colloque "L'univers Butor" de Belo Horizonte, 2011.
Kolbert, Jack :
- "Butor, Michel. Répertoire III", compte rendu en anglais, The French Review, v.42, n°2, December 1968, pp.329-330.
- "Michel Butor : Essais sur les 'Essais'", French Review, XLII, n°4, March 1969, pp.627-628 (FXXB).
- "Butor, Michel. Les Mots dans la peinture", compte rendu en anglais, The French Review, v.44, n°1, October 1970, pp.205-207.
- "Michel Butor or a Frenchman goes to New Mexico", The American Society Legion of Honor Magazine, XLI, n°3, 1970, pp.139-154 (FXXB).
"Book-Senninger, Claude, and Jack Kolbert, L'Art de Michel Butor (New York : Oxford University Press, 1970), XX&183 pp." (FSA). Contient notamment "La Boue à Séoul et la pluie à Angkor", pp.107-119 et 122-138 (FSA). Compte rendu d'Adèle Bloch.
- « Points of View in Michel Butor’s Criticism : Geometry and Optics », Kentucky Romance Quarterly, v.18, n°2, 1971, pp.161-176 (en anglais).
- "Butor, Michel. La Rose des vents", compte rendu en anglais, The French Review, v.45, n°1, October 1971, pp.190-192.
- "Butor, Michel. Dialogue avec 33 variations de Ludwig van Beethoven sur une valse de Diabelli", compte rendu en anglais, The French Review, v.45, n°4, March 1972, pp.899-900.
- "Butor, Michel. ", compte rendu en anglais, The French Review, v.45, n°5, April 1972, pp.1038-1039.
- ""Butor, Michel. Travaux d'approche", The French Review, n°2 (December 1973), pp.487-88" (FSA).
- Intervenant au Colloque de Cerisy/Butor, 1974.
- " An interview with Michel Butor ", The American Society Legion of Honor Magazine, v.45, n°2, 1974, pp.90-93, entretien avec Jack Kolbert (en anglais).
- "Kolbert, Jack, "Spencer, Michael C. : Michel Butor", The French Review, n°3 (February 1976), p.427" (FSA).
- "Butor, Michel. Matière de rêves", compte rendu en anglais, The French Review, v.49, n°5, April 1976, pp.822-823.
- "Kolbert, Jack, "Butor, Michel. U.S.A. 76", The French Review, n°6 (May 1976), pp.1124-25" (FSA).
- ""Butor, Michel. Matière de rêve : II : Second Sous-sol; III : Troisième Dessous", The French Review, n°2 (December 1979), p.308" (FSA).
- Participe au numéro spécial Butor de la revue World Literature Today, Spring 1982, avec "Michel Butor, the Peripatetic Writer : A Portrait of the Artist as Voyager", pp.286-291.
- Participe au numéro spécial Butor de la revue Kentucky Romance Quarterly, 1985, avec "The Image of the City in Michel Butor's Texts", pp.13-22.
- « Avant-Goût II by Michel Butor », The French Review, Vol. 63, n°1, octobre 1989, pp. 201-202 (cité par Lison Noël).
- "Butor, Michel. Le Retour du Boomerang", compte rendu en anglais, The French Review, v.64, n°2, December 1990, pp.360-361.
Kopp, Anja :
- Byzance, Rivières éditions, 2006 (CDE). Voir aussi # Youl, 2005.
A corps perdu, Rivières, 2009 (CDE). Voir aussi # Baltazar et Youl, 2007.
Koraïchi, Rachid :
Peintre, il est né en 1947 à Ain Beïda en Algérie. Vit et travaille à Paris.
Ecritures, "(avec Mahdaoui Qotbi d avec Bencheikh), 1988/Mission culturelle en Tunisie" (CDE).
Salomé, "lithographies, Editart D. Blanco, Genève, 1989" (MS). Voir aussi :  Salomé : [exposition de] Rachid Koraichi / [textes de] Michel Butor ; [exposition organisée par] l'Unité d'art contemporain, Institut du monde arabe, 1987 (Sudoc).
- Participe à l'exposition de Genève en 1989 : "Editions originales illustrées et autres oeuvres réalisées par Michel Butor avec Rachid Koraïchi, Baruj Salinas et Cesare Peverelli" qui s'est tenue à la Galerie Editart.
- Trouvé sur Internet : Rachid Koraïchi : Salomé : Michel Butor, "exposition ; 1991 : Paris : Institut du monde arabe. Auteurs : Eid Jakline, Bencheikh Jamel Eddine, Butor Michel. Editeur : Paris : Institut du Monde Arabe : Ed. du Centre Pompidou, 1991".
- "L'atlanthrope calciné", dans Koraïchi. Portrait de l'artiste à deux voix. Entretien avec Nourredine Saadi, Actes Sud, 1998, pp.227-231.
- Participe à l'exposition 28 Artistes avec Michel Butor qui a eu lieu à la Cité des artistes du Fort du Bruissin à Francheville du 10 septembre au 7 novembre 1999.
- Participe à l'exposition 32 artistes avec Michel Butor qui s'est déroulée du 15 septembre au 15 novembre 2000.
- Participe à l'exposition 37 artistes avec Michel Butor qui s'est déroulée du 21 février au 7 avril 2001 au Musée Savoisien et à la Médiathèque Jean-Jacques Rousseau à Chambéry.
- Participe à l'exposition Quarante-trois artistes avec Michel Butor, qui s'est déroulée du 25 janvier au 24 mars 2002 au Conservatoire d'art et d'histoire d'Annecy.
- Le Lai des sept dormants, 2003, "édition originale illustrée de 14 gravures de Rachid Koraïchi. Fait partie d'un ensemble de sept livres, les Sept Dormants". Bilingue français-arabe. Tiré à 87 exemplaires. Reprise :
Les Sept Dormants, hommage aux moines assassinés à Tiberhine; textes de John Berger, Michel Butor, Hélène Cixous, Sylvie Germain, Nancy Huston, Alberto Manguel et Leïla Sebbar. Suite de gravures par R. Koraïchi. Actes-Sud, 2005. Texte repris dans le volume XII des Oeuvres complètes, 2010, pp.1031-1032 et dans Par le temps qui court, 2016.
- Voir Regards croisés euro-méditerranéens, 2010 et 2011.
Etapes (avec Bohbot), Labyrinthe éditions, 2010 (CDE).
- Autour de Michel Butor, Opération Marrakech 2, 2011.
* Sur le site pesonnel de l'auteur on peut lire # "Le lai des sept dormants", pour Rachid Koraïchi.
Körte, Mona :
- "Okkupation und Obsession. Judenfiguren in der französischen Nachkriegsliteratur", étude en allemand sur Passage de Milan lisible à l'adresse suivante : http://www.politische-bildung-brandenburg.de/programm/veranstaltungen/2003/mai14judenfiguren.pdf
Koschmider :
Peintre de nationalité allemande, il est né en 1942. Etudes à Munich et à Paris (Académie Julian). Il vit et travaille en Inde et aux Etats-Unis.
- Balancier, Collection Mémoires éditions, 2006 (CDE). Livre manuscrit en 3 exemplaires.
Rodinà Pékin, Collection Mémoires éditions, 2006 (CDE). Livre manuscrit en 3 exemplaires.
Sur le départ, Collection Mémoires éditions, 2010 (CDE). Voir aussi Gérard Sérée, 2013.
Rouille noire, Collection Mémoires, 2012 (CDE). Voir aussi Catherine Bolle, 2014.
Koskan, Elif :
- Traducteur de Histoire extraordinaireen turc (Sira Disi Oyku : Baudelaire in Bir Ruyasi Uzerine Deneme), aux éditions Yapi Kredi en 2008.
Köstler, Cécile :
- "Du pinceau à la plume – Vincent Van Gogh chez Michel Butor", intervention au colloque des 21-23 septembre 2011 à Heidelberg (Allemagne). Colloque organisé par Christoph Weiand. Voir Christof Weiand, Les graphies du regard / Die Graphien des Blicks - Michel Butor und die Künste, Universitätsverlag, WINTER, Heidelberg, 2013, p.121 et sv.
Koulakova, Ekaterina :
- Le roman supplanté par le mythe : analyse sémiotique des oeuvres de Michel Butor L'Emploi du temps, La Modification et Degrés, mémoire de master recherche 2e année : Littérature générale et comparée : Paris VIII : 2008 sous la direction de Tiphaine Samoyault.
Kouzini, Maria-Eleni :
- Regards sur la continuité de l'hellénisme chez les écrivains français du XXème siècle (1947-1967) : une image de la Grèce reconstruite, thèse de doctorat en Etudes néo-hélléniques sous la direction de Marie-Paule Masson, soutenue le 19-12-2012 à Montpellier 3. Thèse disponible sur la Toile.
-Kraemer, Gilles :
L'auteur nous écrit : "J'ai rédigé une critique d'un livre d'artiste confié à Jean-Marc Scanreigh pour les estampes et à Michel Butor pour l'écriture, le tout publié par Rémy Maure, il s'agit de Les Insinuants, achevé d'imprimer le 31 décembre 1999 pour les estampes à l'Atelier du bélier et le 1er mars 2000 pour le texte à l'Atelier de la Cerisaie par Michel Caine. La critique est parue dans Art & métiers du livre, n° 225 de juillet-août-septembre 2001". Qu'il soit également remercié pour ses autres renseignements sur J.-M. Scanreigh.
- "Michel Butor, l'écriture nomade", Nouvelles de l'estampe, n°206, mai-juin 2006, pp.46-49. Compte rendu de l'exposition et présentation de quelques amis-peintres-collaborateurs de l'écrivain.
Krähenbühl, Etienne :
- # "Le métal nous fait signe", préface à Mémoire de forme, formes en mémoire : Etienne Krähenbühl et Rolf Gotthardt : art et science, Presses polytechniques et universitaires romandes, 2002, p.7.
* Poème qu'on peut lire sur le site personnel de l'auteur.
Krause, Gerd :
- "Butors Roman La Modification", dans Gerd Krause, Tendenzen im frz. Romanschaffen des XX. Jhs, Frankfurt/M., 1962, pp. 53-67 (BderF).
Krauss, Henning :
- "Itinerar spiritual", Revista de Istorie si Teorie Leterara, vol. 31, n°2, 1983, pp.89-99. Interview (FXXB).
Krauss, Werner :
- "Friedrich Wolfzettel : Michel Butor und der Kollektivroman", Deutsche Literatur Zeitung, 92, Jahrg., Heft 2, Feb. 1971, pp.117-118 (FXXB).
-Kremp, Virginie :
- "L'alchimie de la création : Michel Butor et Joël Leick", entretien avec Michel Butor et Joël Leick, Bibliothèque(s), revue de l'association des bibliothècaires français, n°10, août 2003, pp.20-24.
Kresser, Inge :
Peintre et photographe, elle est née en 1950 à Vienne en Autriche. Vit en France dans le Béarn. "Depuis lontemps familiarisée avec la soie comme support de peinture - au sens chinois et non au sens du coloriage décoratif occidental - elle approfondit et affine ces techniques pour aboutir à ce qu'elle nomme Cascades, grands formats où la couleur s'empare du tissu en vagues successives".
- "La voix (sic) lactée" (texte repris dans L'Horticulteur itinérant, voir aussi Joël Leick, 2001), 1998.
- "Cascade végétale", 1999. Voir également Georges Badin, 2000,  Octogénaire, 2006 et Youl, 2007.
- Participe à l'exposition 28 Artistes avec Michel Butor qui a eu lieu à la Cité des artistes du Fort du Bruissin à Francheville du 10 septembre au 7 novembre 1999.
- Participe à l'exposition 32 artistes avec Michel Butor qui s'est déroulée du 15 septembre au 15 novembre 2000. Exposition dont elle est le commissaire.
- # L'Aède en exil, par Hölderlin, librement adapté par Michel Butor, illustré par Bernard Dufour, Fata Morgana, 2000. "Pour Inge Kresser et Henri Pousseur ".
- Participe à l'exposition 37 artistes avec Michel Butor qui s'est déroulée du 21 février au 7 avril 2001 au Musée Savoisien et à la Médiathèque Jean-Jacques Rousseau à Chambéry.
- Participe à l'exposition Michel Butor : Rencontre - Trajectoire, 2001.
- "Les 4 saisons", 2001-2006.
- Jardin de givre, calendrier 2002, est composé de 12 planches couleurs 30 x 42 cm, Ateliers d'aujourd'hui éditeur, 2001. Voir infra. Texte repris aussi dans :
- "Le jardin du givre autour de l'année (Michel Butor/Inge Kresser)", Le Jardin d'essai, n°23/24, automne/hiver 2001, pp.4-5. Voir aussi Slacik, 2005 et Jean-Pierre Thomas, 2006.
- Participe à l'exposition Quarante-trois artistes avec Michel Butor, qui s'est déroulée du 25 janvier au 24 mars 2002 au Conservatoire d'art et d'histoire d'Annecy.
- "La mer", 2006.
Le Jardin marin, chez l'artiste, 2008. Réalisé en 20 exemplaires. Il s'agit d'un poème composé de quatre tercets. Texte repris dans Sous l'écorce vive, 2014.
- La ville de Pau signale également sur son site l'exposition d'Inge Kresse et Michel Butor : "Jardin de givre, les 12 mois de l’année (voir supra). Installation d’Inge Kresser / Photographies – peintures – collages de Inge Kresser / Légendes de Michel Butor".
Sud-ouest, chez l'artiste, 2009 (CDE).
Humeurs océanes, chez l'artiste, 2010 (CDE). "Ce livre est le fruit d'une commande de la ville d'Anglet passée auprès d'Inge Kresser et de Michel Butor, alors qu'ils étaient accueillis à la bibliothèque lors de l'exposition consacrée au travail d'Inge Kresser "Le chant des esprits sur les eaux" (Avril - Juin 2010). Humeurs océanesse compose de 5 poèmes sur le thème de l'océan : Calme, Tempête, Sillages, Phares, Archipels. Le littoral angloy a été l'une des sources d'inspiration de ce livre d'artiste. Il s'inscrit pleinement dans la thématique confluences. Texte inédit de Michel Butor, 5 aquarelles d'Inge Kresser + 5 études préparatoires (aquarelles + collages) contient aussi un texte : " naissance d'un livre d'artiste. Des images et des mots" et le texte des 5 poèmes de "Humeurs océanes". Editeur : Mazères-Lezons : Inge Kresser, 2010. Emboîtage : coffret de bois (Chêne et frêne) réalisé par Nicolas Fougère. Tirage : édition originale. 1/1 signé par l'auteur et l'artiste, format : 9 X 17,5 cm, emboîtage 17,5 X 23,5 cm., non paginé/constitué de 10 feuilles format 9 X 35 cm pliées en 2 sur papier aquarelle Montval (300g) + 2 feuilles 9 X 17,5 cm sur papier sensation tactile (120g)."
Genèse, Au début était l'image, Mazères, 2011 (CDE). Texte repris dans Universo Butor, 2012, pp.23-25; il se compose, comme la hiérarchie céleste, de neuf parties : "Dispersion, Coagulation, Inflammation, dessiccation, Inondation, Germination, Evolution, Migration et Respiration". Voir aussi infra 2013.
La nuit, Lucinges et Mazères-Lezons, 2012 (CDE). Voir aussi BBB, 2016, pp.116-117, qui précise : "Les rôles sont inversés, Inge Kresser écrit en regard des collages de Michel Butor".
Genèse (2), Le jardin d'essai éditions, 2013 (CDE). N°2388 du Catalogue de l'écart. Voir supra 2012. Voir aussi BBB, 2016, pp.22-23.
- "Les images et les mots", Dix-huit Lustres, hommages à Michel Butor, sous la direction d’Amir Biglari et Henri Desoubeaux, Classiques Garnier éditions, 2016, pp.521-522.
* Sur le site personnel de l'auteur on peut lire : # "L'Aède en exil", pour Inge Kresser et Henri Pousseur, # "Cascade végétale", "Chant des esprits sur les eaux", adapté de Goethe, , # "Excommunié" (Friedrich Nietzsche)", # "Le jardin du givre autour de l'année", # "Le roi des aulnes (Goethe)", "Le temps du thé" (voir aussi Youl, 2011) et # "La Voix lactée", pour Inge Kresser.
Krüger, Reinhard :
- "L'Appel du large von Michel Butor und Gérard Duchêne : Anmerkungen zur gegenwärtigen Bucharchitektur und Buchmalerei in Frankreich", Lendemains, 14. Jahrg., Heft 94, 1989, pp.67-76.
- "L’infraction idéographique des codes de l’écriture : A propos d’un iconotexte de Michel Butor", in : Actes du colloque M/I/S, Rouen 1989, in: N° spécial des Cahiers du centre International de Recherches en Esthétique Musicale, Rouen 1989, S. 209-228.
- "Michel Butors Palais miniature und Italo Calvinos macchina scrivente", in : Asholt, Wolfgang (Hrsg..), Intertextualität und Subversion. Studien zur Romanliteratur der achtziger Jahre in Frankreich, (= Reihe Siegen. Beiträge zur Literatur-, Sprach- und Medienwissenschaft, 120), Heidelberg 1994, S. 75-94 (voir à l'adresse suivante : http://www.uni-stuttgart.de/romlit/mitarbeiter/krueger/publikationen.html).
Kubinyi, Laura R. :
- "Defense of a Dialogue : Michel Butor's Passing Time", Boundary, IV, n° 3, Spring 1976, pp.885-904 (FXXB).
Kubo, Akihiro :
- "Le mélange des genres dans les oeuvres fictives de Michel Butor", intervention au colloque des 26 et 27 septembre 2008 à l'Université Rikkyo (voir Michel Butor. À la frontière, ou l'art des passages, 2011).
Kudo, Yoko :
- Dialogue avec le Dialogue : épilogue à la traduction japonaise du Dialogue avec 33 variations de Ludwig van Beethoven sur une valse de Diabelli de Michel Butor. "Description : 36 p. ; 21 cm. Communication des travaux du département des langues étrangères et littératures, Collège des Arts et des Sciences, Université de Tokyo, vol. 38 (2), 1990" (CBN).
Kuenzi, André :
- "Le marmonnement d'Alberto Giacometti", pour André Kuenzi, Nota Bene, n°17-18-19, automne 1986, pp.510-517, texte daté de : "Nice, le 11 janvier 1986". Fait partie d'un ensemble intitulé "Au jour le jour". Voir Au jour le jour  et suivant :
- "Le marmonnement d'Alberto Giacometti", pour André Kuenzi, Echanges, carnets 1986, Z'éditions, 1991, pp.43-45. Texte repris à nouveau dans :
- Collation, 2003.
Kuffer, Jean-Louis :
- "Michel Butor : Gyroscope avant la Désirade", Le Passe-Muraille, n°29, février 1997, p.2. Si la première lecture de cet ouvrage apparaît à l'auteur pour le moins déstabilisatrice, il avoue cependant : "J'ai souvent repris mon Gyroscope" et ajoute que partant lui-même en voyage : "c'est un livre à déplacer aussi par rapport à l'axe de la planète et je pars tout à l'heure, c'est pourtant vrai : je l'emmènerai ..."
- "Au miroir de Michel Butor, Balzacest notre contemporain",Le Passe-Muraille, n°38, octobre 1998, entretien avec Jean-Louis Kuffer. Entretien lisible sur Remue.net.
- "Comme une lecture du monde ", Le Passe-Muraille, n°38, octobre 1998 (fait suite à l'entretien précédent).
Kuhn, Barbara :
- A la recherche du livre perdu : der Roman auf der Suche nach sich selbst : am Beispiel von Michel Butor : La Modification und Alain Robbe-Grillet : La Jalousie. Bonn : Romanistischer Verlag, 1994 (FXXB).
Kujawski, Jerzy :
Peintre, né en 1922 en Pologne, il est arrivé à Paris en 1945. Après avoir participé un temps aux activités du groupe surréaliste, il rejoint le collectif "Rixes" avant de collaborer au mouvement "Phases".
-"Kujawski à Darmstadt", Les Lettres nouvelles, n°16, juillet 1961, pp.140-143. Frédéric Saint Aubyn précise dans sa bibliographie (1977) que ce texte est d'abord paru en allemand dans une traduction due à Helmut Scheffel : Jerzy Kujawski (Darmstadt : Kunstverein Darmstadt, [6 Marz-16 April] 1961), n.p. (catalogue). Texte repris dans Pleine marge, n°45, juin 2007, pp.23-25 et dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.791-793 (où il est daté de "1957").
- "Trouble Tremble Transparent Trille", dans L'Arbre, revue mondiale de poésie, n° 8 et 9, juillet-octobre 1968, pp.7-12 (FA). Voir suivants :
- ""Trille transparent tremble", Gradiva, n°3 (s.d. [1972]), p.30" (FSA).
- "Trille transparent tremble" avec Jerzy Kujawski, Illustrations IV, 1976, pp.78-122.
- "Un art nouveau ? Michel Butor nous éclaire sur les recherches d'aujourd'hui", Plaisir de France, n°368, juin 1969, entretien avec Gilles Quéant. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.II, p.19.
Kulakova, Ekaterina :
- Le roman supplanté par le mythe, analyse sémiotique des oeuvres de Michel Butor : L'Emploi du temps, La Modification, Degrés, éditions universitaires européennes, 2010.
- Les jeux de l'espace mythifié, lecture croisée de L'Emploi du Temps de Michel Butor et d'Homo Zappiens de Viktor Pelevine, éditions universitaires européennes, 2010.
-Kumm, Karl Ward Graham :
- Michel Butor : A Spatial Imagination, University of Washington, 1971, thèse microfilmée, Ann Arbor, Michigan (PR).
- "Michel Butor : A spatial imagination", Dissertation Abstracts, vol. 31, n°10, April 1971, 5409-A (FXXB).
Kunz Westerhoff, Dominique :
- "Enneigements de Michel Butor", intervention au cours de la journée d'étude "Michel Butor et les livres d'artistes. Questions de lecture" à l'Université de Berne, le 10 mai 2013.
Kuper, Yuri :
- Sous le signe du gris, Editart éditions, 2015 (CDE).
Kupissonoff, Jacques :
- Lautréamont, un film de Michel Butor, Jacques Kupissonoff, Producteur délégué Samy Halfon (Paris : Como Films, 1971), 22 pp. [Scenario] (FSA).
- "Lautréamont court métrage", pour Jacques Kupissonoff, in Répertoire IV, 1974, pp.245-257.
- Curriculum vitae, 1996, p.169.
Kushnir, Slava M. :
- "Valery Larbaud, précurseur de Butor ?", Revue des Sciences Humaines, fasc. 150, avril-juin 1973, pp.291-304.
-Kuzmina, Irina :
- Inscription du mythe dans le roman français, anglo-saxon et russe du XXe siècle, "thèse de doctorat en littérature comparée sous la direction de M. Wladimir Troubetzkoy : Versailles-St-Quentin en Yvelines : 2005" (Sudoc). Il y est question notamment de L'Emploi du temps.
-Kwon, Eun-Mi :
- "Le mécanisme de la modification dans La Modification de M.Butor", Etudes de Langue et Littérature Françaises (Corée), n°40, 1999, n.p. (FXXB).
Kyanvach, Monireh :
- Sadegh Hedayat, précurseur du nouveau roman, Alain Robbe-Grillet, Nathalie Sarraute, Michel Butor, 1977. Thèse de 3e cycle de Littérature comparée, Paris IV.
Kyria, Pierre :
- Auteur d'un avant-propos à la réédition de La Modification aux éditions du Club France Loisirs, 1980, pp.5-8. "Avec Michel Butor, le roman contemporain a acquis un ton nouveau. A cet égard, cet écrivain est représentatif du courant moderne qui a voulu donner du roman une nouvelle approche en requérant une lecture plus fouillée, plus ambitieuse. Si le "Nouveau Roman" a ses limites et ses failles, La Modification restera inscrite comme l'une de ses plus originales et plus sûres réussites."
Kyrn magazine :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Ky-Yut, Chan :
- Voir Chan Ky-Yut.
Page d'accueil    .................................      Table des index