Page d'accueil    .................................      Table des index

B
comme

Bach - Balzac - Bande dessinée - Barbe - Blake - Brésil - Brouillon - Burkina Faso
et aussi Beethoven





B., F. :

- "A l'hôtel de Massa", Le Monde, n°7265, 24 mai 1968, p.9. "Michel Butor, lit-on dans cet article, a souligné la nécessité de changer le statut de l'écrivain. Il a évoqué notamment le problème des contrats avec l'éditeur et celui de la censure." Et plus loin : "Butor : 'L'écrivain est toujours quelqu'un qui conteste la société.'" Enfin, une motion contre la mesure frappant Cohn-Bendit, nous apprend-on, est signée par plusieurs écrivains, dont Butor.
B., J. :
- "Michel Butor : Portrait of the Artist as a Young Ape. A Caprice", Times Literary Supplement, n°4821, Aug. 25, 1995, p.22 (FXXB).
Babcock, Arthur E. :
- "Michel Butor" dans The new novel in France : theory and practice of the nouveau roman, "Langue(s) :  anglais. Pays :  Etats-Unis, Royaume-Uni. Editeur(s) : New York : Twayne Publishers ; London : Prentice Hall International, cop. 1997" (Sudoc), pp.73-93.
Bablon, Ludovic :
- "Slow-train hyper-speed skipped-through flash-forward motion-mixture", Europe/Michel Butor, n°943-944, novembre-décembre 2007, pp.1160-168. Sur Mobile.
Bacchanales :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
- # "L'oiseau vigneron", # "Le sabbat des oiseaux", # "Le réveil des oiseaux-mouches", Bacchanales, n°41, octobre 2007.
Bach, Jean-Sébastien :
- "J'avais envie de faire un petit livre qui se serait apppelé "Minuit" et dans lequel j'aurais analysé, à ma manière, deux Cantates. La deuxième Cantate de Webern et la Cantate 140 de Bach "Wacht auf". Vous savez, la cantate des Vierges Sages et des Vierges Folles ? Parce que, dans les deux cas, il y a le mot "Minuit". A l'époque j'avais travaillé sur la partition de la Cantate 140." (Voyage avec Michel Butor, p.200.)
- "Les 48 préludes et fugues du Clavier bien tempéré. Une maille à l'endroit, une maille à l'envers", Le Monde de la musique-Télérama, n°51, décembre 1982, pp.40-42, entretien avec Jacques Drillon. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.III, pp.108-111.
- Voir aussi Appel, 2000.
- "Il est le meilleur remède contre la dépression, le découragement ...", Michel Butor par Michel Butor, 2003, p.18.
- Voir aussi Colette Mourey, 2015.
Bachelard, Gaston :
- "Il m'a initié à ce qu'il appelait "la philosophie du non" : une dialectique qui consiste à s'opposer systématiquement aux dogmes du passé, aux savoirs établis, aux préjugés. Cette forme de résistance ne pouvait que me séduire. J'ai ensuite été épaté par ses idées sur l'imaginaire, par sa sensibilité critique, sa façon de parler de certains écrivains, souvent inconnus. Grâce à lui, je découvrais une multitude de poètes. Je lui dois beaucoup, aussi bien du point de vue théorique que critique." (Curriculum vitae, p.38). Voir aussi Marjorie Trusler.
Bachès, Jean-Noël :
- Vagues et galets, Le luxe pauvre éditions, 2011 (CDE). Voir aussi Masurovsky, 1983.
- Grincement d'oracle, 2016 (CDE).
- Pelure, 2016 (CDE).
Badaire, Jean-Gilles :
Artiste et écrivain, il est né en 1951 à Bourges. Il vit et travaille dans le Loir-et-Cher, aux portes de Chambord.
Quelconque une solitude, Leuwers éditeur, 2013 (CDE).
Badin, Georges :
Né en 1927 à Céret, il s'est d'abord consacré à la poésie, puis à la peinture. En 1968, il est à l'origine, avec Michel Vachey et Gérard Duchêne, du mouvement Textruction. De 1967 à 1987, il est conservateur au Musée de Céret. Il est mort en novembre 2014.
- Voir Toile libre, 1976.
- Georges Badin, peintures, 1974-1999 : [Exposition] Musée du Berry 3 mars au 4 mai 2000 / Textes de Michel Butor, G. E. Clancier, Robert Marteau, Sylvestre Clancier ; [Présentation Béatrice de Chancel-Bardelot, Christian Perrier] Auteur ; Chancel-Bardelot, Béatrice de (préfacier) ; Perrier, Christian (préfacier) ; Butor, Michel ; Clancier, Georges-Emmanuel ; Marteau, Robert ; Clancier, Sylvestre,
édition Musée du Berry, 2000 (Réseau des bibliothèques de Bourges).
Le Jardin catalan, "(m) Galerie Berthet-Aittouarès, 2000" (CDE). "Dix livres uniques « Le jardin catalan » : chacun comporte six poèmes manuscrits, un collage de Michel Butor et, en regard, six peintures originales de Georges Badin." Voir suivant.
- Le Jardin catalan, 2000. Le site "imageimaginaire.com" reprend le texte de cet ouvrage en le faisant précéder de cette note : "Voici l'intégralité du Jardin catalan tel que le présente l'édition imprimée réalisée par Alain Anseeuw pour les éditions Ecbolade. Cette édition entièrement composée à la main en Vendôme 16 et imprimée sur velin d'arches a été tirée à 119 exemplaires dont cent exemplaires comportant trois peintures de Georges Badin." Cet ouvrage se compose des textes suivants qui, à l'exception des textes n°2, 4, 5, 13 et 15, seront repris dans L'Horticulteur itinérant, 2004, auquel nous renvoyons pour plus de détails :
1 # Le creuset des espèces
2 # L'académie de jeux floraux *
3 # Les couleurs de l'eau *
4 # Cascade végétale (voir aussi Inge Kresser, Octogénaire, 2006 et Youl, 2007.)
5 # La respiration du carré
6 # Énergie sylvestre *
7 # Le bûcheron subtil
8 # Le réchauffement de la planète
9 # L'annonciation de la sirène *
10 # Torse
11 # Jardins d'épiphanie *
12 Les couleurs du vent
13 L'ordonnateur des tempêtes (voir Octogénaire, 2006)
14 # Souvenir du déluge
15 # Horizontales
16 # Amis au loin *
Par ailleurs les textes suivis d'un astérisque constituent l'édition manuscrite (voir supra) de cet ouvrage. Les trois premiers poèmes, quant à eux, sont repris dans l'anthologie Poé/tri, 2001. Voir aussi le film Michel Butor et ses livres-objets. Voir également Vassilena Kolarova.
- Paysages au choix, 2000. Bouteille peinte. Voir 100 livres d'artistes avec Michel Butor, 2009, p.84.
La peinture dans tous ses états, 2000 (CDE).
- Participe à l'exposition 32 artistes avec Michel Butor qui s'est déroulée du 15 septembre au 15 novembre 2000.
- Participe à l'exposition 37 artistes avec Michel Butor qui s'est déroulée du 21 février au 7 avril 2001 au Musée Savoisien et à la Médiathèque Jean-Jacques Rousseau à Chambéry.
- A perte de vue, Carte blanche éditions, mars 2001. Ouvrage tiré à 500 exemplaires : 100 avec 3 peintures de Georges Badin dont les 20 premiers avec un collage de Michel Butor; 100 avec 1 peinture et la couverture peinte; 33 pour les auteurs dont 30 avec 10 peintures et 3 H.C. avec 15 oeuvres; 67 livres comprenant chacun une peinture sur calque et 200 exemplaires avec sur la couverture une peinture ou deux sur Arche ou sur toile. Cet ouvrage comprend les textes suivants :
                - # A perte de vue,
                - # Soufre,
                - # A l'envers des saisons,
                - # Drapés de laques et
                - # "Champs d'activité".
Notons aussi que le poème "A perte du vue", qui a été repris dans la revue La Sape, en 2001 et dans le catalogue : Georges Badin - Sylvestre Clancier : la peinture, la poésie dans tous leurs états, le désir dans son accomplissement, "poèmes et textes de Alin Anseeuw ; Georges Badin ; Michel Butor ...[et al.]. - Vingrau (66) : Les amis de Marcel Gilli, [2001]. - Non paginé [12] f., non reliées : ill. en coul., couv. ill. en coul. ; 25 x 25 cm" (CBN), peut en outre se lire sur le site Bribes en ligne, le site de Raphaël Monticelli et qu'il est repris à nouveau dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.631-632.  Voir aussi BBB, 2016, pp.180-181.
- Participe à l'exposition Michel Butor : Rencontre - Trajectoire, 2001.
- La blessure offre son cratère, 2001. "Bouteille peinte. Texte manuscrit" (voir p.34 de Michel Butor dialogue avec les arts).
- Participe à l'exposition Quarante-trois artistes avec Michel Butor, qui s'est déroulée du 25 janvier au 24 mars 2002 au Conservatoire d'art et d'histoire d'Annecy.
- "A l'air libre", pour Georges Badin, texte (daté du 17 décembre 2001) qui figure sur le carton d'invitation à l'exposition Butor-Badin qui s'est tenue du 8 juin au 14 juillet 2002 à la Galerie d'Art Contemporain d'Auvers-sur-Oise.
Georges Badin - Michel Butor, exposition au musée de Montolieu du 17 juillet au 29 septembre 2002. L'inauguration de cette exposition est précédée d'un entretien Mireille Calle-Gruber - Michel Butor sur le thème : Ecriture - Peinture. Compte rendu de Déborah Nizard dans ladepeche.fr le 16 juillet 2002 : "Exposition Badin-Butor : un art pas comme les autres" ("Georges Badin, grand artiste peintre, et Michel Butor, écrivain renommé, ont décidé de rassembler leurs talents afin de créer des tableaux très contemporains : utilisation fréquente de couleurs vives dont l'inspiration du peintre reflète l'état de son mental du moment. Par ailleurs, le texte ajouté à la peinture est extrait d'un livre intitulé « Jérusalem », écrit par Henri Maccheroni, paru en 2000 (sic) en édition de luxe").
Un souffle de phrases, 2002, 10 éventails entièrement peints par George Badin, tous différents et comportant un texte manuscrit par Michel Butor.
- Liens d'amitié, 2002. "Carton, bois, ficelle, rectangle de toile peinte". Voir p.13 du catalogue Michel Butor dialogue avec les arts. Voir aussi infra 2006 et Youl, 2005.
- Participe à l'exposition Michel Butor avec 18 artistes qui s'est tenue à Lucinges du 8 au 9 février 2003.
Michel Butor, Georges Badin exposent, "Cavalaire, juillet 2003 / [poème de Michel Butor] ; [texte et peinture de Georges Badin] ; [photographies de Marie-Jo Butor]. Editeur(s) : Cavalaire-sur-Mer : Office municipal de la culture, 2003" (CBN).Voir aussi BBB, 2016, pp.234-235. Le poème de Michel Butor en question, nous signale Isabelle Roussel-Gilet, est "Le teinturier des muses" (voir infra 2009).
"Cornes pour la corrida", dix quatrains d'octosyllabes, sur un carton d'invitation pour l'exposition De la tauromachie (avec des oeuvres de Francisco Goya, Claude Viallat, François Martin avec Jean-Luc Nancy, Vincent Bioulès, Georges Badin avec Michel Butor) qui s'est tenue en novembre 2004 à Auvers-sur-Oise. Voir dans Seize Lustres l'ensemble intitulé # "L'amateur lointain". Voir aussi Youl, 2010, infra 2011 et suivant :
"Sentences pour la corrida", ensemble composé de "Eventails pour la corrida", In memoriam Michel Leiris (cinq quatrains de vers de 4 syllabes) et de "Bois pour la corrida" (22 strophes), le tout accompagné de peintures de Georges Badin, Fusées, n°8, 2004, pp.51-56. Textes repris dans Seize Lustres. Voir précédent.
Les Chants de la gravitation. Livre de poèmes manuscrits de Michel Butor sur peintures de Georges Badin. Il a été réalisé 10 exemplaires dont 2 hors commerce de ce livre comprendant 30 peintures originales par livre (format 32 x 24)". Ouvrage réalisé à Céret et à Lucinges en 2005. Le livre est visible sur Wikipédia. Il comprend les poèmes "Le jardin remué" et "A la tombée de la nuit", poèmes repris dans Seize Lustres, où le premier poème de la section XIV ("Le jongleur d'espaces") figure sous le titre "Les Chants de la gravitation". Voir aussi Julius Baltazar, 2004, Youl, 2005 (pour "A la tombée de la nuit", "Le jongleur d'espaces" et "Vitrail du soir (Le jardin remué)") et # Raphaël Navarro, ainsi que Jean-Pierre Thomas, 2006 et Wanda Mihuléac, 2011.
- Participe à l'exposition 13 artistes autour de Michel Butor, 2006.
- "A l'ombre de la barrière", # "Liens d'amitié" (voir supra 2002) et "Signal d'alarme" (voir aussi Jean Anguera), pour Georges Badin, Diérèse, n°32, printemps 2006, respectivement pp.47, 54-56 et 57-58.
- Exposition/rencontres, Mots et couleurs, quand la peinture rencontre l'écriture, toiles de Georges Badin, poèmes de Michel Butor. IUFM de Montpellier, du 26 février au 23 mars 2007.
- "Entractes : un livre d'artistes de Michel Butor et Georges Badin. Ce livre paru en 2007 comporte des poèmes de Michel Butor et 100 peintures originales de Georges Badin par exemplaire".
Lâcher du lest, Collection Mémoires éditions, 2007. Livre manuscrit en 6 exemplaires.
Fables, "Rivières, Lucinges, Céret, février 2009, en feuilles sous couverture (18 x 18 cm). Poéme de Michel Butor, illustré de 2 peintures sur double page de Georges Badin, limité à 18 exemplaires sur Arches, signés par l'artiste et l'auteur."
Voyages, "Rivières, Lucinges, Céret, février 2009, en feuilles sous couverture (18 x 18 cm). Poéme de Michel Butor, illustré de 2 peintures sur double page de Georges Badin, limité à 18 exemplaires sur Arches, signés par l'artiste et l'auteur."
Botaniques, "Rivières, Lucinges, Céret, février 2009, en feuilles sous couverture (18 x 18 cm). Poéme de Michel Butor, illustré de 2 peintures sur double page de Georges Badin, limité à 18 exemplaires sur Arches, signés par l'artiste et l'auteur."
Marines, "Rivières, Lucinges, Céret, février 2009, en feuilles sous couverture (18 x 18 cm). Poéme de Michel Butor, illustré de 2 peintures sur double page de Georges Badin, limité à 18 exemplaires sur Arches, signés par l'artiste et l'auteur."
Naissances, Collection Mémoires éditions, 2008-2009. Livre manuscrit en trois exemplaires. Voir aussi Michel Butor, 2009.
-Les accidents du paysage, peinture de Georges Badin, avec des photographies de Eric Coisel, livres manuscrits en 6 exemplaires, 2009, N° 1748 [du CDE].
En coulisse, peinture de Georges Badin, livres manuscrits en 6 exemplaires, 2009, N° 1817 [du CDE]. Collection Mémoires éditions. Voir aussi Serge Fauchier, 2011.
Quatre à quatre, Rivières, 2009 (CDE).
- Le teinturier des muses, Rivières, 2009 (CDE). Voir aussi Youl, 2011. Ce poème a de plus été introduit dans la version des Oeuvres complètes, 2010, de Seize Lustres. Voir aussi supra 2003 et infra 2016.
Survivre, Aencrages et Co, 2010. "64 pages avec 3 reproductions en clichés typographiques de dessins de Georges Badin. Exemplaires de tête, signés par l'auteur et l'artiste et numérotés; avec une peinture originale de Georges Badin." "Cet ouvrage, premier des deux livres de Michel Butor que les éditions Æncrages & Co publieront au deuxième semestre 2010, se compose de quatre longs poèmes : HALEINE, JADE, UN TRAIN DE SENATEUR et JE DIMINUE, illustrés de trois reproductions de peintures de Georges Badin. Oscillants entre lyrisme et humour, fiction et biographie, à travers ces quatre poèmes c’est un recueil très personnel que nous livre cet ancien membre du nouveau roman". "Il existe 30 exemplaires de tête de cet ouvrage, contenant une peinture originale de Georges Badin, numérotés et signés par Michel Butor et Georges Badin."
24 trièdres, Collection mémoires éditions, 2010 (CDE). Voir aussi Michel Butor, 2010 et Jean-Marc Scanreigh, 2011.
La Solitaire, Collection mémoires éditions, 2010 (CDE). Voir aussi Joël Leick, 2009, Mathias Pérez, 2010 et Robert Brandy, 2011.
Ebullition, Le luxe pauvre éditions, 2010 (CDE). "Six exemplaires, collection "Rien, cette écume". In-folio à rabats portant des peintures du plasticien (sur la deuxième et la troisième pages et au verso des rabats) et contenant un texte autographe (encre) de l'écrivain (recto des rabats, sur la deuxième et la troisième pages); titre et noms des auteurs manuscrits (encre) sur la première page par l'écrivain; titre de la collection manuscrit (encre) par Daniel Leuwers, justification et signatures (crayon) des auteurs sur la quatrième page. Format à l'italienne plus rabats, un pli quatre pages, fermé 19 x 16 cm, ouvert 38 x 16 cm (rabats fermés)." Voir aussi Youl, 2007.
- Voir Mots & figures, 2011.
- Voir aussi Lucien Giraudo, Vassiléna Kolarova, 2011.
- L’amateur lointain, Collection mémoires éditions, 2011 (CDE). "Un livre sur Arches, 52 × 34cm, comprenant des peintures originales de Georges Badin, des textes manuscrits de Michel Butor. Cet ouvrage réalisé en 7 exemplaires entre Céret 2010 et Lucinges 2011 est enregistré au catalogue de l’écart sous le numéro 2014".  Il s'agit d'un heptaèdre qui comprend : "Eventails pour la corrida", "Bois pour la corrida", "Couronnes pour la corrida", "Passes pour la corrida", "Rafraîchissements pour la corrida", "Cornes pour la corrida" et "Bannières pour la corrida". Voir supra et Seize Lustres. Voir aussi BBB, 2016, pp.208-209. La description qui est faite de l'oeuvre par I. Roussel-Gillet est assez différente de celle  qui figure précédemment.
In memoriam Marie-Jo, Collection mémoires éditions, 2011 (CDE). "Cet ouvrage a été réalisé à Céret et Lucinges en 2011, il comprend 8 exemplaires manuscrits par Michel Butor, des photographies de Maxime Godard ainsi que des peintures originales de Georges Badin."
A l'aveuglette, 2012, "6 exemplaires, couverture Arches comprenant 4 toiles peintes et manuscrites (37,2 × 37,2 cm). Publié dans la collection mémoires d’Eric Coisel". Voir aussi Youl, 2011.
Tags, 2012, "6 exemplaires sur Arches comprenant 6 feuillets manuscrits et des peintures originales (37,2 × 37,2 cm) et publié dans la Collection Mémoires d’Eric Coisel".
En écoutant le paysage, 2013 (CDE). Voir # Joël Leick, mais aussi Mathias Pérez, 2006. Texte repris dans Avant-goût V, 2009 et dans le volume XII des Oeuvres complètes, 2010
Taillures et paraphes, Collection mémoires, 2013 (CDE). Voir aussi Leick, 2014.
La clef des eaux, Collection mémoires, 2013 (CDE). Voir aussi # Leick, 2006 et Butor, 2008.
Dentelles d'Antilles (2), Collection mémoires, 2013 (CDE). Voir aussi Leick, 2012.
Dérapages contrôlés, Collection mémoires, 2014 (CDE).
Et l'or de leur corps, Collection mémoires, 2014 (CDE). Trois exemplaires. Voir BBB, 2016, pp.78-79. Voir aussi Pérez, 2011.
Rotations, Collection mémoires, 2014 (CDE).
Transmission d'énergie, Collection mémoires, 2014 (CDE). Voir aussi Baltazar, 2012.
Carrousel, Collection mémoires, 2014 (CDE). Voir aussi Youl, 2012.
# Le teinturier des muses, Collection mémoires, 2016 (CDE). Voir supra 2009.
* Sur le site personnel de l'auteur on peut lire les poèmes : # "A l'air libre", # "A l'ombre de la barrière", # "L'amateur lointain", pour Georges Badin et Mathias Pérez, # "A perte de vue", # "Liens d'amitié", # "Signal d'alarme" et # "Le teinturier des muses", pour Georges Badin.
Badin, Raphaël :
Fils du précédent.
- "Interface", pour Raphaël Badin, lisible sur le site de Raphaël Monticelli et repris dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.780-781 (où il est dédié à Georges Badin dont il est précisément question dans ce texte).
Baerendt Meyer, Kirsten :
- Michel Butor, La Modification : une lecture méthodologique, Romansk institut, Københavns universitet, 1975.
Baetens, Jan :
- "Du plein et du vide dans L'Emploi du temps : un roman fantastique ?", Otrante, n°7, hiver 1994, Art et littérature fantastiques, n° spécial : Le Labyrinthe, pp.111-121.
Baguley, David :
- "The Reign of Chronos : More on Alchemy in Butor’s L’Emploi du temps", Forum for Modern Language Studies, vol. 16, 1980, pp.281-292 (JHD).
Bai Juyi :
- Quelquefois orthographié Po Kiu-yi, l'un des onze poètes chinois imités dans "Copie d'ancien" (Gyroscope, 1996, Canal B, pp.138-198) et l'un des plus représentés avec Li Bai et Du Fu. Les poèmes sont au nombre de seize : "Invitation d'été", "Le pic du brûle-parfum", "Nuit sur la tour", "Inégalité", "Le vieux charbonnier" (délà paru dans Le Chat messager, n°9-10, 1994), "Le tribut", "Le froid", "Deux tours rouges", "Les difficultés de la route", "La vieille de Xianyang", "Séparation", "Les pins", "Retour à Luo Yang", "Le vieux manchot", "La moisson" et "Rêvant à Yuan Zhen".
Bajomée, Danielle :
- "8 questions à Michel Butor", Marche romane, T.XXI, 1-2, 1971, p.37-39, entretien avec Danielle Bajomée. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V. II, pp.68-71.
- "Les oeuvres d'art imaginaires chez Michel Butor", Art & Fact, n°3, 1984, pp.9-12.
- Voir aussi Voir avec Michel Butor, 1984.
Bakowska, Eligia :
- Odmiany czasu, "Michel Butor ; przelozyla Eligia Bakowska. Editeur(s) : Varsovie : Panstwowy instytut Wydawniczy, 1958. Description : 437 p. ; 20 cm. Traduit de : L'Emploi du temps" (CBN). Quant à Frédéric Saint-Aubyn, il mentionne pour le même ouvrage : "trans. Danuta Starjewska".
Bal, Mieke :
- "Second-person narrative", Paragraph, v.19, n°3, novembre 1996, pp.179-204 (étude en anglais sur La Modification).
Balance, La (éditions) :
- Ramages, 1987.
- Talisman, 1990.
- L'Ajourée, 1990.
Balbi, Toussaint Étienne :
- Étude de la représentation du discours alchimique dans la fiction au XXème siècle à travers des exemples tirés des oeuvres de René Barjavel, Antoine de Saint-Exupéry, Italo Calvino, Umberto Eco, Paulo Coelho, Marguerite Yourcenar, Michel Butor, "thèse dirigée par Jean Bessière. - [S. l.] : [s. n.], 2005 . - 2 vol. (539 f.) : ill. en noir et en coul. ; 30 cm . - Thèse de doctorat : Littérature générale et comparée : Paris 3 : 2005".
Baldwin, Claude Marie :
- "Myths in Butor’s Passage de Milan : Works of Mondrian and Duchamp as Generators of the Text", Perspectives on Contemporary Literature, n°13, 1987, pp.18-23 (JHD).
Balestra, Flaminio et Massimo :
- "Retour à Longiano", pour Flaminio et Massimo Balestra, poème en français et en italien (traduction Lella Borghesi) dans le catalogue de l'exposition du même nom (exposants : Michel Butor, Marie-Jo Butor, Daniele Ferroni - textes et photographies - et Pierre Leloup et Mylène Besson - oeuvres), du 14 mai au 30 août 2011, au Castello Malatestiano de Longiano (Italie), Fondazione Tito Balestra Onlus éditeur. Dans ce poème Butor évoque « la perle incomparable » qu’a été son épouse Marie-Jo disparue l’année précédente. Ce « retour » est donc en quelque sorte pour Butor, comme pour le Lamartine du « Lac », un retour solitaire.
Ballade du Rond-Point :
- Les Poétiques de France Culture par André Velter et Claude Guerre. Document audio, Compacts Radio France, Harmonia mundi, 1997. Enregistré en public au Théâtre du Rond-Point le 28 novembre 1996 et diffusé sur France Culture le 12 décembre 1996. Présentation d'André Velter. Poèmes dits par Michel Butor (B) et Michaël Lonsdale (L) avec Alina Piechowska-Pascal au piano et chant (P). On peut y entendre successivement :
                I - "Ballade de la machine à écrire" (B),
                II - "Ballade des replis des sources" (L),
                III - "Poème" [tiré de Illustrations II, pp.82, 81 et 93] (B/P),
                IV - "Interventions pour le Pierrot Lunaire" (L),
                V - "A la croisée des temps" (B),
                VI - "Entre temps" (L),
                VII - "Les éphémères" (L),
                VIII - "Nef" (B/L),
                IX - # "La quadrature du cercle à Parme" (B),
                X - # "Au-delà de l'horizon" (L),
                XI- "Trappe" (P, B, L),
                XII - "Dans les flammes" (L/B) et
                XIII - "La femme, la neige et la mort" (P/B).
Poèmes tirés des recueils Illustrations II (III : pp. 82, 81, 93; XII : pp.10, 31, 17, 33, 77, 50, 14 et 68 ), Exprès (I : pp.41-42, II : pp.83-85, IV : pp.119-121, XIII : pp.165-166) et A la frontière(V : pp. 73-74, VI : pp. 140-141, VII : p. 46, VIII : pp. 48-49, IX : pp.100-101, X : p.96, XI : p.41).
Balland (éditions) :
- Vanité, 1980.
- 50 aphorismes de Lichtenberg, 1981.
Ballaré, Claude :
- "Ballade des rébus version Lichtenberg", pour Claude Ballaré, dans : 50 aphorismes de Lichtenberg traduits en rébus par Ballaré, Balland, 1981. Cette ballade constitue la préface de Michel Butor (pp.11-13); la postface est de Georges Perros. Ouvrage tiré à 3 500 exemplaires. Reprise dans :
- Treize à la douzaine, 1981. Et dans :
- Liminaires et préliminaires, 1982. Ainsi que dans :
- Exprès, 1983, pp.23-26.
Baltayan, Patrick :
- Les structures spatio-temporelles dans Mobile de Michel Butor, "travail présenté par Patrick Baltayan. - Université des Langues et Lettres de Grenoble, 1980. - 56 p. ; 30 cm. D.E.A.: Lettres : Grenoble : Université de Grenoble : 1980 (CBN).
Baltazar, Julius :
Peintre, graveur et photographe, "passionné de livres, et surtout d'exemplaires uniques somptueux, Julius Baltazar les façonne lui-même". Il est né à Paris en 1949. Il fit la connaissance de Michel Butor à Nice chez Jacques Matarasso en 1978. Il vit et travaille à Vitry-sur-Seine. Voir aussi Anick Butré.
Crépuscule, "livre-manuscrit, 7 lavis, 1979-1980; 2 ex." (Michel Sicard).
Colloque des mouches, avec cinq eaux-fortes de Julius Baltazar, Jacques Matarasso éditeur, 1980. Ouvrage tiré à 70 exemplaires dont "12 ex. sur Japon nacré avec 1 suite des gravures signées sur Japon Impérial, ainsi qu'un fragment autographe du texte de Michel Butor sur un lavis original de Baltazar et 58 ex. sur Arches crème. Tous les exemplaires sont signés par les auteurs. Imprimé par Fequet et Baudier typographes et par Luc Moreau pressier en taille-douce". Texte repris dans Liminaires et préliminaires, 1982 et Exprès, 1983. Voir infra. Voir aussi BBB, 2016, pp.108-109.
Au plus blanc de la nuit, "livre-manuscrit, 5 lavis, 1980; 2 ex." (MS).
Contre-plongée, livre peint, "lavis, acryliques, crayon Arlequin, encres de Julius Baltazar, 1980". Trois exemplaires. "Livre-manuscrit, 4 lavis, 1980; 2 ex." (MS).
Entre deux avalanches, "livre-manuscrit, 10 lavis, 1980; 2 ex." (MS). Reprise :
- "Entre deux avalanches", pour Baltazar, NRF, n°332, 1er septembre 1980, pp.141-146. Texte repris également dans Explorations, 1981 et Exprès, 1983 (voir infra).
, "livre-manuscrit, eau-forte, Ivry et Nice, 1980, 17 ex." (MS). Repris dans La Forme courte, 1990, p.77. Voir infra.
Herbier lunaire, "livre-manuscrit, 3 eaux-fortes, Ivry et Nice, 1980; 12 ex." (MS). Un extrait en est paru dans Métaphores, n°18, décembre 1989, pp.156-159. Voir aussi Charewicz, 1984 et Pirson, 1987.
Les Nuages de Magellan, "livre-manuscrit, 2 gravures, Ivry et Nice, 1980; 14 ex." (MS). Texte repris dans Hors-d'oeuvre, 1985 et Patience, 1991. Voir infra. Voir aussi Henri Pousseur, 1985.
# Outresoir, "chez l'artiste, 1980" (CDE), "livre-manuscrit, 4 lavis, Ivry et Nice, 1981; 2 ex." (MS). Voir aussi # Fenêtres sur le passage intérieur, 1982.
Personnages d'Elseneur, "livre-manuscrit, lavis, Paris et Nice, 1980; 2 ex." (MS). Voir aussi Pierre Seghers, 1985.
Autres Personnages d'Elseneur, "livre-manuscrit, 16 lavis, Paris et Nice, 1980; 2 ex." (MS).
Plongée, livre peint, "lavis, acryliques, crayon Arlequin, encres de Julius Baltazar, 1980, 19 p., 8 x 7 cm". Trois exemplaires.
Saga, "livre manuscrit, 17 lavis, Ivry, 1980; 2 ex." (MS). Voir aussi Masurovsky, 1976.
Au sérail d'Ivry, avec une pointe sèche de Julius Baltazar, Jacques Matarasso éditeur, 1981. Ouvrage tiré à 50 exemplaires dont "30 ex. reliés, mosaïqués, tous différents, par Daniel Knoderer". Repris dans La Forme courte, 1990 et dans Hors-d'oeuvre, 2003. Voir infra.
Ballade à toute vitesse, "livre-manucrit, pointe-sèche, Ivry et Nice, 1981, 10 ex." (MS). Texte repris dans Sept à la demi-douzaine (où elle est dédiée à Denis Levaillant) et dans La Forme  courte, 1990. Voir infra.
Essence de maelström, livre-manuscrit, 5 lavis, Ivry et Nice, 1981, 2 ex." (MS). Texte repris dans Explorations, 1981, La Forme courte, 1990 et Hors-d'oeuvre, 2003. Voir infra.
- Explorations, 1981. Y sont repris : "Entre deux avalanches" et "Essence de maelström", pour Julius Baltazar, pp. 37-44 et 85-86.
Fable minute, avec une pointe sèche de Julius Baltazar, Librairie Nicaise éditeur, 1981. Ouvrage tiré à 54 exemplaires. Repris dans La Forme courte, 1990 et dans Hors-d'oeuvre, 2003. Voir infra.
Réminiscences du corbeau, "livre-manuscrit, 4 lavis, Ivry et Nice, 1981; 3 ex." (MS). Voir aussi Cassel, 1982 et World Literature Today, 1982. Frédéric Saint Aubyn signale également de ce texte "18 copies, written and signed by Michel Butor, Victoria, BC, Canada, 1981." Le Catalogue de l'Ecart mentionne en outre en "a" ("imprimé seul") : "Réminiscences du corbeau (m), chez l'auteur, 1981".
# Fenêtres sur le passage intérieur, "livre-manuscrit, 5 lavis. Chez les Launay, Nice, 1981; 3 ex." (MS). Voir aussi Kolar, 1982 et # Fenêtres sur le passage intérieur, 1986.
Filaments sensibles, Luc Moreau éditeur, 1981. "Dix pointes sèches sur pvc en couleur, rehaussées au lavis, toutes signées. Une onzième pointe sèche (rouge et bleu) sur toute la couverture. Format : 26 x 18,5 cm, 26 feuillets non numérotés. En feuilles, sous couverture imprimée d'auvergne brun remplié. Chemise, étui." Tiré à 67 exemplaires. Repris pour partie (pour Julius Baltazar) dans Le Temps des poètes, n°3, printemps 1982, p.5 ("agité", "calme" et "gracieux") et n°4, été 1982, p.3 ("mouvementé", "rêveur" et "mélancolique") et dans Brassée d'avril, 1982. Voir infra.
La Main sur le mur, tirée à 60 exemplaires, numérotés de 1 à 60, avec une gravure de Baltazar (tirée par Luc Moreau), 1981. Le texte, un dizain, à droite, ("Dans cette cage il vente gronde vole/...) fait face à la gravure, à gauche. Texte repris dans La Forme  courte, 1990. Voir infra et aussi sur la Toile.
Moeurs exotiques, "livre-manuscrit, gravure, Ivry et Nice, 1981; 12 ex." (MS).
Valse de Vancouver, "livre-manuscrit, 3 lavis, Ivry et Nice, 1981; 3 ex." (MS). Voir aussi # Anthologie nomade, 2003.
Une semaine d'escales, 1981. Repris dansLa Forme courte, 1990 et dans Hors-d'oeuvre, 2003. Voir infra.
Ferments d'agitation, "2 photographies d'André Villers, 2 gravures de Julius Baltazar, textes de Michel Butor, Nice, Mougins, Ivry : 1981, 21 x 24 cm, 22 exemplaires manuscrits" (PL). Repris dans La Forme courte, 1990 (voir infra), dans Hors-d'oeuvre, 2003 et dans Michel Butor, 2006, de Marie Minssieux-Chamonard, pp.68-69. Voir également Youl, 2005.
- Rumeurs de la forêt, 1981.
Bruine, "livre-manuscrit, gravure, Ivry et Nice, 1982; 4 ex." (MS).
# Comédie lointaine, "livre-manuscrit, 2 gravures, Ivry et Nice, 1982; 8 ex." (MS). Voir aussi Jennifer Waelti-Walters, 1982.
Histoire de la lumière, "livre-manuscrit, lavis, Ivry et Nice, 1983; 2 ex." (MS); "1982" (CDE).
La Danse des monstres marins, essai (texte manuscrit) de Michel Butor, peintures de Julius Baltazar. Réalisé en 2 exemplaires à Ivry et Nice, 1982. Voir aussi Pierre Leloup, 1987 et Fenêtres sur le passage intérieur, 1982.
La Vision de Namur, "livre-manuscrit, 7 lavis, Ivry et Nice, 1982; 2 ex." (MS). Voir aussi La Vision de Namur, 1983 et suivant.
Chansons de la rose des voix, "livre-manuscrit, 7 lavis, Ivry et Nice, 1982; 2 ex." (MS). Voir aussi La Vision de Namur, 1983 et précédent. Voir aussi Colette Mourey, 2015.
Le Dégel, "livre-manuscrit, gravure, Ivry-sur-Seine et Doucy-en-Bauges, 1982; 10 ex." (MS). Repris dans Brassée d'avril, 1982, pp.13-17, et dans Alpes, 1998, pp.71-72.
Le Sentier, "livre-manuscrit, 2 gravures, Ivry et Nice, 1982; 2 ex." (MS). Voir suivant :
- "Le Sentier", pour Julius Baltazar, Correspondances, n°1, 1982, Revue Internationale de littérature. Munich, éditions Jon Kumitru, pp.23-24. Voir supra et suivant :
- "Filaments sensibles", pour Luc Moreau et "Le sentier", pour Julius Baltazar, Brassée d'avril, 1982, respectivement pp. 101-110 et 31-36. Voir supra. Notons également que "Le sentier" est repris dans Alpes, 1998, p.46. Voir aussi French poetry now, collected and translated by Kenneth Dutton. - Berrima (Australia) : South head press, 1984. - 1 vol. (135 p.) : couv. ill. en noir et blanc ; 25 cm. - (Poetry Australia, 0032-2059 ; 94/95). Contient : "Le sentier : pour Julius Baltazar = The path : for Julius Baltazar / Michel Butor" (CBN).
Piste, livre-manuscrit, gravure, 1982, tiré à 13 exemplaires. Repris dans Brassée d'avril, 1982, p.55, et dans Alpes, 1998, p.126.
"Colloque des mouches", Liminaires et préliminaires, 1982. Voir supra et infra (1983).
L'Etoile des encres, avec des gravures de Julius Baltazar, Augustin Cardenas, André Marfaing,Cesare Peverelli, Raoul Ubac, André Biren éditeur, 1982. Tiré à 87 exemplaires. Repris dans La Forme courte, 1990 et dans Hors-d'oeuvre, 2003. Voir infra.
Veille, texte manuscrit de Michel Butor, gravure à l'eau-forte de Julius Baltazar. Réalisé en 12 exemplaires à Ivry et Nice, 1982.
- Sept à la demi-douzaine, 1982.
Maison hantée, "livre-manuscrit, lavis, 1983; 2 ex." (MS). Voir aussi Villers, 1984.
La Ligne de partage des sangs, livre-manuscrit avec 12 lavis, 1983. Réalisé en trois exemplaires. Le texte a également été publié dans un dossier "Les écrivains contre l'apartheid" dans Le Monde, 18 novembre 1983, p.37 et la même année dans Art contre apartheid, éditions les Artistes du monde contre l'apartheid, 1983, pp.71-72 (en anglais - traduction de Léon S. Roudiez - et en français), et repris dans "Incendits, n°10/11 (automne/hiver 1984), pp.81-86" (FSA) et dans Poésie 1, n°130, avril-mai-juin 1986 ainsi que dans les recueils Hors-d'oeuvre, 1985, Patience, 1991 et Par le temps qui court, 2016. Voir infra. Il est également repris dans Chimères, n°16, été 1992, pp.121-123 sous le titre "La ligne de partage des sens (sic)" où on peut lire en introduction : "Le texte que nous publions ici nous a été remis par Michel Butor pour être lu lors du colloque "Les pouvoirs de l'abject : la xénophobie serait-elle une norme psychique ?" qui s'est tenu à Nice les 7 et 8 mars 1992". Enfin il est repris une nouvelle fois dans : "Art contre Apartheid : 78 artistes des années 80 : Cap, Assemblée nationale, 1995-1996. Catalogue conçu par l'Association des Artistes du monde contre l'Apartheid ; préf. de Jacques Chirac, Nelson Mandela, Barbara Masekela ; textes de Jacques Derrida, André Brink, Michel Butor ; sous la dir. de Ernest-Pignon Ernest et Antonio Saura" (CBN), pp.32-33, texte français-anglais (traduction de Léon S. Roudiez).
Menace intime, "livre-manuscrit, 8 lavis, Nice, 1983; 2 ex." (MS). Voir aussi Jean Lecoultre, 1986-87.
Philtre pour Ania, "livre-manuscrit, 7 lavis, 1983; 4 ex." (MS).
Je salue ce qui me délivre, "(d avec Bohbot) (m ma), 1983" (CDE). Cependant le Catalogue de la Bibliothèque de Nice (CBN) donne : Je salue ce qui me délivre, "Michel Butor, Michel Bohbot, Baltazar. Editeur(s) : Paris : Butor; Paris : Bohbot; Paris : Baltazar, 1982. Description : 13 p. ms., grav. orig., sous couv. ill. en noir ; 23 cm. Note(s) : Ex. manuscrit, sur Japon, signé par les auteurs et l'artiste, comportant des textes inédits, ms, des 2 auteurs et des eaux-fortes de Baltazar". Douze exemplaires.
"Entre deux avalanches" (voir supra) et "Colloque des mouches" (voir supra), Exprès, 1983, pp.31-36 et  51-56.
Le Jour et la nuit, livre peint, "encres de Chine, lavis, crayon Arlequin de Julius Baltazar, Vitry sur Seine-Lucinges, 1983-2002 (sic)." Exemplaire unique.
-Manhattan flies, "livre-manuscrit, 7 lavis, New York et Nice, 1984, 2 ex." (MS). Repris dans La Forme courte, 1990. Voir infra.
Nymphées, 1984, livre-manuscrit réalisé en deux exemplaires. Voir aussi Cinq rouleaux de printemps et Janine. Repris très partiellement dans Don Quichotte, 1984.
Zodiaque de nuages, 1984, livre-manuscrit réalisé en deux exemplaires.
Victor Hugo écartelé, avec cinq gravures de Julius Baltazar, Jacques Matarasso éditeur, 1984. Edition originale tirée à 90 exemplaires dont "12 ex. sur Arches avec double suite des gravures, l'une sur Japon et l'autre sur Auvergne gris ainsi qu'un lavis manuscrit et 78 ex. sur Arches. Tous signés par les auteurs. Imprimé par François Da Ros pour la typographie et Alain Piroir pour les gravures". Texte repris dans Patience, 1991. Voir infra 1991 et 2013. Voir aussi BBB, 2016, pp.271 et 286-287.
- Le Prince des caravelles, 1984.
Blessures vives, "(d avec Bohbot) (m ma) / chez l'artiste, 1984" (CDE). Tiré à 10 ex., signés par les auteurs et l'artiste, comportant des textes inédits calligraphiés par les 2 auteurs, et des eaux-fortes de Julius Baltazar.
Baltazar, "a conversation between Fernando Arrabal and Michel Butor about Julius Baltazar, in English (p. [3]) and French (p. [4]). "April 1984." "Printed in France by I.M.P. Paris"--P. [3] of cover" (Yale University Library Catalog).
Au-dessus de l'Atlantique, "livre-manuscrit, 4 lavis, Vitry et Nice, 1985; 3 ex." (MS).
Devises, "livre-manuscrit, 5 lavis, Vitry et Nice, 1985; 8 ex." (MS).
Futures nouvelles, "livre-manuscrit, 4 lavis, Vitry et Nice, 1985; 2 ex." (MS). Voir aussi Chantier, 1985.
Journal de bord, 1985. Texte repris dans La Forme courte, 1990, Echanges, 1991 et Hors-d'oeuvre, 2003. Voir infra.
Le Prince de l'abîme, "(m) (avec Cortot d avec Arrabal)/chez l'artiste, 1985" (CDE). Voir aussi infra 1990.
Les Gares, "livre-manuscrit, 5 lavis, Vitry et Nice, 1985; 3 ex." (MS). Voir aussi Lieux d'être, n°35, hiver 2002/2003.
Les Ports, "livre-manuscrit, 5 lavis, Vitry et Nice, 1985; 3 ex." (MS).
Le Train des fantômes, "livre-manuscrit, lavis, New York, Paris et Nice, 1985; 2 ex." (MS).
Petites annonces, "livre-manuscrit, 4 lavis, Vitry et Nice, 1985; 2 ex." (MS). Voir aussi Chantier, 1985.
- "Les nuages de Magellan", pour Baltazar, "La ligne de Partage des sangs", pour Antonio Saura,Hors-d'oeuvre, 1985, pp.20-21. Voir supra et infra.
Petits opéras fabuleux, livre manuscrit avec cinq lavis, 1985. Réalisé en 4 exemplaires. Voir Chantier, 1985.
Révolutions minuscules, "(m) chez l'artiste, 1985" (CDE). Pour sa part Michel Sicard note : "Révolutions, livre-manuscrit, 3 lavis, Ivry et Nice, 1985; 4 ex."
Slogan, "livre-manuscrit, 4 lavis, Vitry et Nice, 1985; 4 ex." (MS).
- Participe à l'exposition Autour de Michel Butor, 1985.
- Participe à l'exposition Autour des mots, 1986.
- Baltazar : livres manuscrits, imprimés, gravés et peints : 1975-1986. "Catalogue réd. et préf. par Antoine Coron; avant-propos de Michel Wittock. Editeur(s) : Boulogne-sur-Seine : Bibliotheca Wittockiana, 1986. Description : 86 p. : ill. en noir, couv. ill. en noir ; 20x23 cm. Note(s) : Textes de Fernando Arrabal, Michel Bohbot, Michel Butor, Dominique Delfieu... et al." (CBN).
L'Ajourée, "chez l'artiste, 1986" (CDE). Texte repris dans La Forme courte, 1990, dans Echanges, 1991 et Collation, 2003. Voir infra. Voir aussi Rosa Vives.
Conversation sur Baltazar avec Fernando Arrabal, éditions à l'écart, 1986. "Le tirage de l'édition originale a été limité à 50 exemplaires sur Rives numérotés de 1 à 50 co-signés par le peintre et ses deux amis et 150 exemplaires sur vélin ivoire numérotés de 51 à 200."
- Avant-goût II, 1987.
Accroc, "(m) chez l'artiste, 1987" (CDE). Texte repris dans Zone franche, 1989 et A la frontière, 1996.
Coffre, livre peint, "lavis, encres, acryliques et crayon Arlequin de Julius Baltazar, 1987". Deux exemplaires. Texte repris dans Zone franche, 1989 et A la frontière, 1996.
Petit matin, "(m) chez l'artiste, 1987" (CDE). Voir infra 1999.
Solitude, "(m) chez l'artiste, 1987" (CDE).
Un instant de répit, "(m) chez l'artiste, 1987" (CDE).
Promenade à New York, "(m) chez l'artiste, 1987" (CDE).
De surprise en surprise, texte manuscrit de Michel Butor, peintures de Julius Baltazar. Réalisé en 4 exemplaires à Vitry et Gaillard, 1987.
- Participe à l'expositionMots et merveilles, 1987.
- Vu et lu, Dix-sept poèmes autographes par Michel Butor à l'encre noire. Manuscrit autographe par Jean Cortot à l'encre de Chine rehaussée d'aquarelle sur chine appliqué. Fonds peints et neuf dessins originaux de Julius Baltazar. 40 feuillets sous emboîtage de plexiglas, 1987. Trois exemplaires.
Eventail, poème (texte manuscrit) de Michel Butor, peintures de Julius Baltazar. Réalisé en deux exemplaires, 1987. Repris dans Zone franche, 1989.
-Un jour à New York, "chez l'artiste, 1987" (CDE). Texte repris dans Echanges, 1991 et dans Collation, 2003. Voir aussi Roland Chopard.
Baltazar, "Hambourg, Galerie Keeser-Bohbot, 1988. Catalogue avec des textes de Michel Butor, Michel Déon, Kenneth White. Editeur(s) : Hambourg : Keeser-Bohbot, 1988. Description : 31 p. : ill., couv. ill. ; 19 x 21 cm. Texte francais-allemand" (CBN).
- Dans le cadre des manifestations qui se déroulèrent à Genève en automne 1989, une exposition d'oeuvres de l'artiste et de l'écrivain eut lieu à la librairie Emilienne Ramoni-Agius et Juan Agius.
- A l'écart, "chez l'artiste", 1990 (CDE). Voir aussi Vermeille, 1991, En marge, 1992, A la frontière, 1996, p.99 et André-Pierre Arnal, 2001. Texte repris également dans L'Horticulteur itinérant, 2004, p.99 et dans Par le temps qui court, 2016. Voir enfin A. Fong, 2008.
- , "chez l'artiste", 1990 (CDE). Un livre pas plus gros qu’un dé à jouer. Voir également la partition musicale de Colette Mourey, 2015.
- Jour de cafard, "chez l'artiste, 1990" (CDE). Texte repris dans A la frontière, 1996.
- Sérénade, livre peint, "lavis, acryliques, crayon Arlequin de Julius Baltazar, 1990". Deux exemplaires. Texte repris dans En marge, 1992, A la frontière, 1996 et dans L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.57-58 et dans Par le temps qui court, 2016. Voir aussi Masurovsky, 1992.
- Le Prince de l'abîme, 1990.
- "Baltazar" ("L'Etoile des encres"), La Forme courte, 1990, p.43.
- Dans La Forme courte, 1990, la quatrième partie (pp.75-94) est intitulée "Pour Julius" et comporte les poèmes suivants : "", "La main sur le mur", "Ballade à toute vitesse" (aussi pour Denis Levaillant), "Fable minute" (*), "Au sérail d'Ivry" (*), "Manhattan flies", "Sept devinettes", "Ferments d'agitation" (*), "Une semaine d'escales" (*), "L'ajourée", "Essence de maëlstrom" (*) et "Journal de bord" (*). Les textes suivis d'un (*) sont repris dans Hors-d'oeuvre, 2003.
"Deuxième dallage", à l'intention de Julius Baltazar, Le Guépard, n°3, été 1991, pp.57-72. Cet ensemble est repris dans l'ouvrage Patience, 1991 (voir infra) où il constitue la seconde partie. La revue annonce, de cet ensemble, un "tirage limité à 30 exemplaires, sur papier vergé ivoire. Chaque exemplaire accompagné d'un collage original numéroté et signé par l'auteur." Quant au Catalogue de l'Ecart, il mentionne en "a" ou "imprimé seul" : "Deuxième dallage/Le guépard/1990".
- "Journal de bord", pour Julius Baltazar et Jean Miotte, Echanges, carnets 1986, Z'éditions, 1991, pp.63-64.
- Safran, "chez l'artiste, 1991" (CDE). Pour ce livre et les deux suivants en particulier voir le film Michel Butor et ses livres-objets. Voir aussi Safran (Michel Sicard, 1991). Voir également la partition musicale de Colette Mourey, 2015.
- Pollen, livre peint, "lavis, acryliques, crayon Arlequin de Julius Baltazar, 1991, 6 cm". Deux exemplaires.
- Soufre, "chez l'artiste, 1991" (CDE). Voir aussi Soufre1 à 9 (Michel Sicard, 1991). Voir infra A perte de vue, 2001. Texte repris dans L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.231-234.
- Dans Patience, 1991, où sont repris "Les nuages de Magellan", "La ligne de Partage des sangs" et "Victor Hugo écartelé" (voir supra), le "Deuxième dallage" (voir supra) lui est dédié.
Phosphore, "chez l'artiste, 1992" (CDE). Voir aussi # Bartoli, 1994 et Bordarier, 2007.
- Lettre à Julius Baltazar, 1993 (voir fonds Michel Butor de la Bibliothèque de l'UQAM).
A bride abattue, chez les auteurs, 1993. 2 exemplaires. Voir aussi Velickovic.
- Médiathèque d'Issy-les-Moulineaux : "Auteur : Arrabal, Fernando, et alt. Titre : Sous le ciel de Montréal. Edition : Vitry-sur-Seine : Jean-Louis Lavergne, 1994. Mention d'édit : E. O.- 125 exemplaires signés par les treize auteurs et comportant sur chaque plat intérieur de couverture une lithographie sur Japon Sekishu avec rehauts au lavis d'encre de Chine et de crayon arlequin. - Ex. n° 91. Collation : 1 cahier de 20 p. : Ill. ; 17 cm."
- Participe à l'exposition25 artistes autour de Michel Butor qui s'est déroulée du 10 février au 5 mars 1995.
- Crique, livre peint, "encres de Chine, lavis, crayon Arlequin et peintures de Julius Baltazar, 1995, 6 x 5 cm". Deux exemplaires.
- Flottille, livre peint, "lavis, crayon et acryliques de Julius Baltazar, 1995, 6 x 6cm", Deux exemplaires. Voir aussi Pierre Leloup, 2006.
- Vivier d'automne, "chez l'artiste, 1995" (CDE). Voir aussi Geneviève Besse.
- Au hasard des orbes, "chez l'artiste, 1995" (CDE). Texte repris dans Octogénaire, 2006, pp.139-141.
- Marie-Françoise Quignard, Michel Butor et la gravure, catalogue des premières Rencontres de l'Ecrit et de l'Estampe de Bayeux, publication du musée Baron Gérard, 1996, pp.14-15.
- La Guérison par l'oeil, livre peint, "acryliques, lavis, crayon Arlequin de Julius Baltazar, Vitry-Lucinges, 1995-1996". Trois exemplaires."
Les Enfants du froid, texte manuscrit de Michel Butor, peintures de Julius Baltazar. Réalisé en 3 exemplaires à Vitry et Lucinges, 1996.
"l'aurore australe dénoue sa chevelure", poème manuscrit de Michel Butor, acrylique de Julius Baltazar, 1996, visible sur le site www.culoridumani.org. Variante du poème n°2 de La procession des méssagères.
"Hirondelles", poème manuscrit de Michel Butor, acrylique de Julius Baltazar, 1997, visible sur le site www.culoridumani.org.
Baltazarade, "(mr), chez l'artiste, 1997" (CDE). "[Texte imprimé] / Michel Butor ; [lithographie rehaussée à la peinture à l'eau et au crayon arlequin par Julius Baltazar]. - Montréal : Ed. de La Palinte, 1997 (Paris : Impr. M. Cassé). - 1 vol. (non paginé [4] f.) : couv. ill. en coul. ; 16 cm + 1 enveloppe cachetée. L'enveloppe cachetée comprend une photographie du peintre par Chantal Marfaing, annotée par celui-ci. Plaquette tirée à 125 ex. sur japon Mulberry, tous signés par l'auteur et l'artiste sous le nom de Hippolyte Delihu" (CDE).
Les Plumes du lac, "(mr), chez l'artiste, 1997" (CDE). Texte repris dans L'Horticulteur itinérant, 2004, p.118. Voir aussi Butor, 1997 et # Pierre Caran.
Vérité en deçà du Pacifique, erreur au-delà, poèmes (texte manuscrit) de Michel Butor, peintures de Julius Baltazar. Réalisé en 3 exemplaires à Vitry et Lucinges, 1997. Voir aussi Géographie parallèle.
- Participe à l'exposition Treize artistes avec Michel Butor qui s'est tenue à Thonon-les-Bains du 4 octobre au 2 novembre 1997.
Guilin au futur, "(m) chez l'artiste, 1998" (CDE). Texte repris dans L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.217-226. Voir aussi Dépliant de Chine, 1998,  # Carnet de Chine, 2003 et Didier Grasiewicz, 2007.
Le Sommeil d'Ariane, "(m) chez l'artiste, 1998. Voir aussi Marc Petit, 2003, # Jean-Claude Prêtre et Avant-goût V, 2009.
- 22 artistes avec Michel Butor, catalogue de l'exposition présentée à la Médiathèque Louis Aragon du Mans du 15 septembre au 24 octobre 1998. On peut y lire une reproduction partielle du poème "Soufre", pour Julius Baltazar. Voir supra et infra.
Petit matin, livre peint, "lavis, acryliques, crayon Arlequin de Julius Baltazar, Novella-Gaillard, 1999, 5 x 4 cm". Deux exemplaires. Voir supra 1987.
- Artistes avec Michel Butor mit Künstlern, catalogue de l'exposition organisée par le Collegium Helveticum de l'ETH Zurich présentée à la Semper-Sternwarte du 17 mai au 4 juin 1999, pp.8-9.
- Participe à l'exposition 28 Artistes avec Michel Butor qui a eu lieu à la Cité des artistes du Fort du Bruissin à Francheville du 10 septembre au 7 novembre 1999.
Au-delà de la Norvège, "(m) chez l'artiste, 1999" (CDE). Voir aussi # "Outre-Norvège".
- Participe à l'exposition 32 artistes avec Michel Butor qui s'est déroulée du 15 septembre au 15 novembre 2000.
- Dix regards sur l'atelier désert d'Olivier Debré, éditions Ides et Calendes, 2000, photographies de Julius Baltazar, introduction de Guillaume Daban. "Pour Julius Baltazar". Texte repris sur le site de Raphaël Monticelli et repris dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.752-756.
- Mémoire de l’eau, autour de 4 encres de Julius Baltazar, textes de : Michel Butor, Paul Bélanger, Georges-Emmanuel Clancier, Guy Cloutier, Philippe Delaveau, Hélène Dorion,Guillevic, Luis Mizon. Æncrages & Co éditions, 2000. 32 pages. Format 20 x 20 cm. 300 exemplaires. Les 33 exemplaires de tête, signés et numérotés comportent en hors-texte et en couverture une encre de Julius Baltazar.
- Médiathèque d'Issy-les-Moulineaux : "Auteur : Butor, Michel. Titre : Baltazar. Edition : Hambourg : Galerie Keeser-Bohbot, 2000. Mention d'édit. : Catalogue d'exposition enluminé et dédicacé. Collation : 31 p. : Ill. ; 19 cm".
- Médiathèque d'Issy-les-Moulineaux : " Auteur : Baltazar, Julius. Titre : Regards sur Julius Baltazar : par F. Arrabal, P. Bélanger, M. Butor, G.E. Clancier, G. Cloutier, J. Cortot, Ph. Delaveau, H. Dorion, Lucie Albertini-Guillevic, Eugène Guillevic. Edition : Montréal : Coquecigrues en la galerie Simon Blais, 2000. Mention d'édit : E. O. - 125 exemplaires enluminés de zincographies originales, tous les exemplaires sont signés par le peintre. - Ex. n° 71. Collation : Np., couv. à rabats : Ill. ; 16 cm."
- #"Poste-Frontière", dans le catalogue Julius Baltazar, les 400 coups, les éditions les 400 coups et Julius Baltazar, 2000, p.43. Texte repris dans la revue La Sape en 2001, en volume en 2005 (voir infra) et dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.1049-1050.
- Participe à l'exposition 37 artistes avec Michel Butor qui s'est déroulée du 21 février au 7 avril 2001 au Musée Savoisien et à la Médiathèque Jean-Jacques Rousseau à Chambéry.
- Berceuse d'automne, livre peint, "encres de Chine, lavis, crayon Arlequin de Julius Baltazar, Vitry-Lucinges, 2001, 8 x 8 cm". Six exemplaires. Voir aussi Michel Butor, 1999. Texte repris dans Michel Butor par Michel Butor, 2003.
-  Dans A perte du vue, 2001, on peut lire le poème "Soufre" (voir supra).
- Participe à l'exposition Quarante-trois artistes avec Michel Butor, qui s'est déroulée du 25 janvier au 24 mars 2002 au Conservatoire d'art et d'histoire d'Annecy.
- Les Paupières de l'horizon, livre peint, "lavis, acryliques, crayon Arlequin de Julius Baltazar, Ile-Rousse-Lucinges, 2002". Cinq exemplaires. Texte repris dans le volume XII des Oeuvres complètes, 2010, p.1028. Voir aussi Jean Anguera, 2010.
- Salon des refusés, livre peint, "lavis, encres de Chine, acryliques et crayon Arlequin de Julius Baltazar, Ile-Rousse-Lucinges, 2002". Cinq exemplaires. Texte repris dans Octogénaire, 2006. Voir aussi Youl, 2004.
# Un torrent de montagne, livre peint, "lavis, encres, acryliques et crayon Arlequin de Julius Baltazar, Vitry sur Seine-Lucinges, 2002". Trois exemplaires. Voir aussi Baruj Salinas.
- Participe à l'exposition Michel Butor avec 18 artistes qui s'est tenue à Lucinges du 8 au 9 février 2003.
- L'Aurore sur Bagdad, livre peint, "encres de Chine, lavis, crayon Arlequin et peintures de Julius Baltazar, Vitry-Lucinges, 2003". Trois exemplaires. Texte repris comme le texte suivant dans 111 poètes d'aujourd'hui en Rhône-Alpes, 2004, dans Fables pour le coeur : offertes à Pierre Caizergues, Fata Morgana, 2005, pp.67-69 et dans Octogénaire, 2006, ainsi que dans Par le temps qui court, 2016.
- Le Crépuscule sur Bagdad, livre peint, "encres de Chine, lavis, crayon Arlequin et peintures de Julius Baltazar, Vitry-Lucinges, 2003". Trois exemplaires. Texte repris comme le texte précédent dans 111 poètes d'aujourd'hui en Rhône-Alpes, 2004, dans Fables pour le coeur : offertes à Pierre Caizergues, Fata Morgana, 2005, pp.69-71 et dans Octogénaire, 2006, ainsi que dans Par le temps qui court, 2016.
- "Julius Baltazar : # biotope", dans Au rendez-vous des amis, 2003, pp.13-14.
- "D'un siècle à l'autre", sizain sur une oeuvre de Julius Baltazar, dans Entre les vagues, 2004.
Au verger des paraboles, livre peint, "encres de Chine, lavis, crayon Arlequin de Julius Baltazar, Ile-Rousse-Lucinges, 2004". Trois exemplaires. Voir aussi # Raphaël Navarro.
Les Chants de la gravitation, livre peint, "encres de Chine, lavis, crayon Arlequin et collages de Julius Baltazar, Ile-Rousse-Lucinges, 2004". Trois exemplaires. Voir aussi Georges Badin, 2005 et # Raphaël Navarro ainsi que Seize Lustres.
- Stèle pour le temps, lithographie de Julius Baltazar, Wequetecock cove éd., 2004. Trois dépliants tirés à 43 exemplaires numérotés plus sept exemplaires hors commerce. Texte repris dans Octogénaire, 2006, pp.71-73 et dans Le temps, disent-ils, recueil de textes de divers auteurs, Voix d'encre, 2006, pp.98-101 (à l'intention de Julius Baltazar et avec une illustration d'Evelyne Gerbaud), ainsi que dans Par le temps qui court, 2016.
- L'Astre de la peur bleue, livre peint, "encres de Chine, lavis,crayon Arlequin et peintures de Julius Baltazar, Ile-Rousse-Lucinges, 2005". Quatre exemplaires.
Prospectus pour l'eau Baltazar, 2005. "Tiré à 180 exemplaires, dont trente accompagnés d'une aquabaltazarelle diluée à l'eau Baltazar".
- Le Combat de l'immobilité, livre peint, "encres de Chine, lavis, crayon Arlequin de Julius Baltazar, Ile-Rousse-Lucinges, 2005". Trois exemplaires. Texte repris dans Confluences poétiques, 2006.
- Le Joyau d'immobilité, livre peint, "lavis, acryliques, crayon Arlequin de Julius Baltazar, Ile-Rousse-Lucinges, 2005, 5 x 4 cm". Trois exemplaires.
- Les Ruses de l'immobilité, livre peint, "lavis, acryliques, crayon Arlequin de Julius Baltazar, Ile-Rousse-Lucinges, 2005, 5 x 4 cm". Deux exemplaires.
Ouverture à pique, livre peint, "encres de Chine, lavis, acryliques et crayon Arlequin de Julius Baltazar, Ile-Rousse-Lucinges, 2005." Deux exemplaires.
La Partie interrompue, livre peint, "lavis, acryliques et crayon Arlequin de Julius Baltazar, Ile-Rousse-Lucinges, 2005." Quatre exemplaires.
Tournoi des espoirs, livre peint, "lavis, acryliques, crayon Arlequin et encres de Julius Baltazar, Ile-Rousse-Lucinges, 2005." Trois exemplaires.
- #Poste-Frontière, Wequetecock cove éd., 2005. Ouvrage tiré "à 150 exemplaires sur Rivoli. Les 30 premiers comportent une encre originale de Julius Baltazar sur une page de passeport périmé enrichi d'un manuscrit de Michel Butor." Voir supra 2000.
- Voir Michel Butor, l'écriture nomade, 2006.
Comprimé d'essor, chez l'artiste, 2006 (CDE). Voir aussi Joël Leick, 1997. Voir aussi # César.
Ligne de mire, chez l'artiste, 2006 (CDE). Voir aussi Jacques Leclercq-k, 1997, Seund Ja Rhee, 1997 et Anne Slacik, 2001.
Questions, chez l'artiste, 2006 (CDE).
Médaillon, Leuwers éditeur, 2006 (CDE). Voir aussi Pouperon, 2007.
- "La barricade - La jangada - La banquise", dans 17 complices de Julius Baltazar, Dumerchez éditeur, 2006, pp.11-12.
Lectures transatlantiques, Rivières, 2007. Poème de MB, illustré par JB. Tiré à 21 exemplaires, c'est-à-dire autant qu'il y a de vers dans le poème. Voir aussi Thierry Lambert, 1996 et 2000, et # Pierre Leloup, 1990. Texte repris dans En marge, 1992, A la frontière, 1996, p.111 et dans Octogénaire, 2006, p.148.
Sous les pavés la plage, chez l'artiste, 2007 (CDE).
La Soupe primitive, chez l'artiste, 2007 (CDE).
Nycthémère, chez l'artiste, 2007 (CDE).
Saveur, chez l'artiste, 2007 (CDE). Voir aussi Carlo Roccella et , 2011 et Lardeux, 2015.
Dépliant, chez l'artiste, 2007 (CDE).
Le feu sous la cendre, chez l'artiste, 2007 (CDE).
Derniers mots de la banquise, chez l'artiste, 2007 (CDE).
Estuaire, avec Baltazar et Benrath, chez Baltazar, 2007 (CDE).
Effervescence, chez l'artiste, 2007 (CDE). Voir aussi André-Pierre Arnal, 2010 et Youl, 2011.
Nouvelles des grands fonds, chez l'artiste, 2007 (CDE).
Recoins, chez l'artiste, 2007 (CDE).
Nice sous le ciel de Julius Baltazar : livres de bibliophilie, livres peints, peintures manuscrites, estampes : [exposition] 13 décembre 2007-26 janvier 2008, [Nice], Bibliothèque Louis-Nucéra / textes de Michel Bohbot, Michel Butor, Lydia Harmbourg, Gilles Kraemer, Jacques Matarasso. Editeur(s) : Nice : Bibliothèque municipale à vocation régionale [Louis-Nucéra], 2007 (Sudoc).
Entrée en matière, Laure Matarasso éditeur, 2008 (CDE). "1 gravure originale pour ce texte inédit préfaçant la plaquette éditée par la Médiathèque d'Issy-les-Moulineaux à l'occasion de l'exposition consacrée à Julius Baltazar du 9 janvier au 4 mars 2007, 33 x 25.5 cm. 45 exemplaires sur vélin d'Arches, tous signés par l'auteur et le peintre. Imprimé par François Huin pour la typographie et Daniel Moret taille-doucier pour la gravure". Texte repris dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.757-758. Voir aussi BBB, 2016, pp.106-107.
Chanson d'aube, chez l'artiste, 2008 (CDE). Texte repris dans Sous l'écorce vive, 2014.
Développement d'un pétale, chez l'artiste, 2008 (CDE). Texte repris dans Sous l'écorce vive, 2014.
Passage secret, chez l'artiste, 2008 (CDE). Texte repris dans Sous l'écorce vive, 2014. Voir aussi , 2011.
La voie de l'âtre, chez l'artiste, 2008 (CDE). Texte repris dans Sous l'écorce vive, 2014.
Volcan, "bicentenaire de l'irruption (sic) du volcan Han-Yu, Royaume de Hu-Tu-Fu, 2009, 4 p. et 1 planche dépliante, 32 x 15,3 cm. Ouvrage entièrement peint, lavis d'aquarelle, rehauts à l'encre de Chine et au crayon arlequin. Baskerville, corps 12. Tirage limité à 24 ex. sur papier vélin de Rives."
Vêpres, chez l'artiste, 2009 (CDE). Texte repris dans Préau des collines, 2010. Voir aussi Max Partezana, 2011.
L'étincelle, Monticello éditeur, 2009 (CDE). "Cet ouvrage réalisé à Monticello, Vitry et Lucinges en 2009, est enregistré dans le catalogue de l'Ecart sous le numéro 1834". Il a été réalisé en 21 exemplaires. Voir aussi BBB, 2016, pp.168-171.
D'un jardin suspendu, Monticello éditeur, 2009 (CDE).
Irrigation, Monticello éditeur, 2009 (CDE). Voir aussi Joël Leick, 2009.
Etant l'Etna, au Québec ?, 2009 (CDE). Voir aussi Pignol, 2013. A propos de ce dernier, Isabelle Roussel-Gillet précise dans son ouvrage BBB, 2016, p.100 : "texte dédié à Julius Baltazar et Joshua Watsky (traducteur en anglais pour Etant l'Etna réalisé en 2000 (sic) avec Baltazar aux éditions Wequetequock Cove-Stonington)".
Phaéton, Ovide, Baltazar, Butor, Rémy Maure éditeur, 2009 (CDE). "Phaéthon [Texte imprimé] / Ovide ; [10 collages de Michel Butor]. Traduction de : Métamorphoses" (BNF).
Trac, chez l'artiste, 2010 (CDE). Voir aussi Butor, 2010. Texte repris dans Le Bout des Bordes, 2010, p.506.
Ciel de passage, chez l'artiste, 2010 (CDE).
Fards, chez l'artiste, 2010 (CDE).
D'un instant à l'autre, 1, il y a peu, Monticello éditeur, 2010 (CDE).
- D'un instant à l'autre, 2, encore un peu, Monticello éditeur, 2010 (CDE).
- D'un instant à l'autre, 3, plus tard un peu, Monticello éditeur, 2010 (CDE).
Cueillis au passage, Monticello éditeur, 2010 (CDE).
Rhétoriques, "par CESAR DE SCEVA / Petit-fils de NOSTRADAMUS / Manuscrit traduit du latin, à Beaune, par JEAN BAPTISTE PETIT EN 1651 / PRISES DE POUVOIR : Interprétation poétique de MICHEL BUTOR / Gravures de JULIUS BALTAZAR .... Toutes les gravures [19] ont été rehaussées à la main au crayon japonais, ce qui fait que chacun des 150 livres est un original dont le texte a été repris dans la langue du XVII° siècle tel que dans le manuscrit de César de Sceva de Nostradamus. Il est publié pour la première fois depuis 359 ans. Tous nos ouvrages imprimés sur vélin d’Arches 250 g sont signés par Michel Butor et Julius Baltazar. Rhétoriques a été composé en linotypie au plomb Garamond corps 14, les poèmes de Michel Butor ont été composés à la main en Garamond corps 18. Chaque exemplaire est accompagné d’une ligne de plomb prise au hasard du texte et d’un fac-similé de la « Rhétorique des Larmes » réalisé par Bruno Jacomet", La Compagnie des Pharmaciens Bibliophiles éditeur, 2010.
21 façons de se représenter Julius Baltazar, Wequetecock éditeur, 2010 (CDE). "Michel Butor; traduit du français par Joshua Watsky; encres et crayon de Julius Baltazar. 1 vol. (21 dépl. de [3] f. chacun) : ill. ; 25 cm. Tiré à 22 ex. sur papier Van Gelder Zonen numérotés de 1 à 22, signés par l'auteur, l'artiste et le traducteur. Texte en français avec la traduction anglaise en regard." (Bibliothèque littéraire Jacques Doucet).
Plainte, Monticello éditeur, 2010 (CDE). Voir aussi Joël Leick, 2010 et Paul de Pignol, 2012.
- Michel Butor et les artistes : les mots entrent en peinture, 2010.
- Participe à l'exposition L'Art entre les lignes, 2011.
L'Attrape-rêve, Monticello, 2012 (CDE). Voir aussi Tony Soulié, 2010.
Lueurs sur le coeur, Monticello, 2012 (CDE). Voir aussi Kouji Ochiai, 2010 et Jephan de Villiers, 2015.
Mistral d'autrefois, Monticello, 2012 (CDE). Voir aussi Joël Leick, 2010.
Vitrail végétal, Monticello, 2012 (CDE). Voir aussi Youl, 2011.
Veillée funèbre, Monticello, 2012 (CDE).
Eclaircie, Monticello, 2012 (CDE). Voir aussi Dorny, 2013.
Transmission d'énergie, Monticello, 2012 (CDE). Voir aussi Leick, 2012 et Badin, 2014.
Pour les cinquante ans d'Irène, Monticello, 2012 (CDE).
- Voir aussi Lucien Giraudo, 2013.
Victor Hugo écartelé (4), Monticello, 2013 (CDE). Voir supra 1984.
Eventails pour le thé, Monticello, 2013 (CDE). Voir aussi Leick et Youl, 2012.
Mémoires d'un monde disparu (2), Monticello, 2013 (CDE). Voir aussi BBB, 2016, pp.168-169. Voir aussi Lambert, 2013.
Vestiges d'une ziggurat, Monticello, 2013 (CDE). Voir aussi Youl, 2012.
Dans les cavernes de notre préhistoire, Monticello, 2013 (CDE). Voir aussi Leick, 2011 et Pérez, 2014. Voir aussi la Revue d'histoire littéraire de la France, n°3, 2014.
Songeant à la Bretagne, Monticello, 2013 (CDE). Voir aussi Marchetti, 2013.
"Impression soleil couchant", dans Julius Baltazar - Chutes de temps aléatoires, Centre Joë Bousquet et son Temps, édition établie par René Piniès, 2014, pp.89 et sv.
Julius Baltazar, texte de Michel Butor, photographies de Rurik Dmitrienko, catalogue d'exposition (6-22 février 2014), l'Atelier d'Artistes éditeur, Paris.
L'archipel Baltazar, 2014 (CDE). Ce catalogue d'exposition contient un court poème de Butor : "L'archipel Baltazar", pou Julius (2e de couverture) et un texte beaucoup plus long de Lucien Giraudo : "Pour tourner les pages des livres d'artistes en compagnie de Michel Butor et Julius Baltazar".
L'atelier des ailes, Monticello, 2014 (CDE). Voir aussi Mathias Pérez, 2007 et Gregory Masurovsky, 2008.
Semences, Monticello, 2014 (CDE).
- Voir aussi l'exposition Julius Baltazar / Michel Butor, Hugologie, 3 novembre 2015-14 janvier 2016.
Découpures japonaises, Monticello, 2016 (CDE). Voir aussi # Marty Pey.
Dialogue du vin, Monticello, 2016 (CDE). Voir aussi Michel Julliard.
Esquisses galactiques, Monticello, 2016 (CDE). Voir aussi Leick, 2015.
Nocturnes actifs, Monticello, 2016 (CDE).
Traces flottantes (2), Monticello, 2016 (CDE). Voir aussi Youl, 2013.
- "Cher Michel", Dix-huit Lustres, hommages à Michel Butor, sous la direction d’Amir Biglari et Henri Desoubeaux, Classiques Garnier éditions, 2016, p.645 et Illustration 9.
* Sur le site personnel de l'auteur on peut lire les poèmes suivants : "A corps perdu" (voir aussi Youl et Anja Kopp), # "A l'écart", # "L'astre de la peur bleue", # "Au hasard des orbes", # "L'aurore sur Bagdad", "Autour de l'immobilité" (1 "Le joyau d'immobilité", 2 "Les ruses d'immobilité", 3 "L'astre de l'immobilité", 4 "L'école de l'immobilité" (voir aussi Youl) et 5 "Le combat d'immobilité"), # "La barricade - La jangada - La banquise" ("Dérives"), # "Le crépuscule sur Bagdad", # "Crique", # "", "Dégel" (voir aussi Jean-Pierre Thomas, 2000), "Dérives", # Dix regards sur l'atelier désert d'Olivier Debré, # "D'un siècle à l'autre", # "Flottille", # "La guérison par l'oeil" (voir aussi la variante : # "Les deux jumeaux cherchent leur père"), "L'ivresse de la découverte" (voir aussi Claude Clarbous), # Jour de cafard (pour Henri Maccheroni), # "Les paupières de l'horizon", # "Pollen", # "Poste-frontière", # "Safran", #"Le salon des refusés", # "Sérénade", # "Soufre", # "Stèle pour le temps" et # "Vivier d'automne", pour Julius Baltazar.
Balzac, Honoré de :
Certainement l'auteur le plus étudié et le plus souvent cité par Butor qui confiait à René Bourdier lors de l'annonce du prix Renaudot pour La Modification en 1957 : "C'est en essayant de faire du Balzac que je suis arrivé à ça..."
- "Balzac commence sa vraie carrière", Arts, n°745, 21-27 octobre 1959, p.5. Claude Mauriac cite ici un court extrait du débat paru dans Les Lettres françaises le 12 mars 1959 et repris dans Entretiens. Quarante ans de vie littéraire.
"Balzac et la réalité", Répertoire I, 1960, pp.79-93. Le texte, daté de 1959, est d'abord paru dans la NRF, n°80, août 1959, pp.228-247 (la revue en redonnera un extrait dans son numéro anniversaire de février 2009, n°588, pp.362-368 accompagné d'une étude d'Arno Bertina). Il a été repris dans Balzac, ed. Jules Bertaut, Hachette, coll. Génies et Réalités, 1966 : "Les deux univers de Balzac II. Le réel", pp.248-254, 267-275 (Frédéric Saint Aubyn).
"Les Parents pauvres", Répertoire II, 1964, pp.193-198. Ce texte, d'abord intitulé "Michel Butor relit Balzac", est paru la première fois dans Les Nouvelles littéraires, n°1784, le 9 novembre 1961.
"Les Parisiens en province", dans Honoré de Balzac, L'Illustre Gaudissart, La Muse de département, Mazenod, coll. Les écrivains célèbres, 1967, pp.187-198. Repris dans :
- Répertoire III, 1968, pp.169-183.
- !§! "Les récits philosophiques de Balzac", cours de Michel Butor en ligne, Université de Genève, année 1979-1980 (http://mediaserver.unige.ch). Voir aussi infra 1998.
Le Père Goriot, le Livre de poche, 1983. Préface de Françoise Van Rossum-Guyon et Michel Butor. Cette préface est constituée d'un texte : "Le Père Goriot roman moderne" suivi d'une lettre de Michel Butor à Françoise Van Rossum-Guyon adressée de "Louisville, Kentucky, le 30 mars 1983".
 - !§! "La ville de Paris chez Balzac", cours de Michel Butor en ligne, Université de Genève, année 1986-1987 (http://mediaserver.unige.ch). Voir aussi infra 1998.
- !§! "Les femmes chez Balzac", cours de Michel Butor en ligne, Université de Genève, année 1989-1990 (http://mediaserver.unige.ch). Voir aussi infra 1998.
- "Butor, Balzac et l'ordinateur", Libération, 30 novembre 1989, p.24, entretien avec Jean-Pierre Barou. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V. III, pp.230-232.
- "Scènes de la vie excitante", Traité des excitants modernes d'Honoré de Balzac, illustré par Pierre Alechinsky avec des textes de Pierre Alechinsky et Michel Butor et une "lecture" de Raymond Mahieu, Actes Sud, 1994. Cette édition courante a été précédée d'une édition de luxe qui date de 1989. Voir infra 2013. Voir aussi :
- Divertissement à la maison de Balzac (avec Pierre Alechinsky et Michel Butor), 16 mm, couleur, 12', 1989.
"L'atelier du peintre : Le Chef-d'oeuvre inconnu", Energeia, n°2, janvier 1996, pp.5-29. Texte repris dans Le Marchand et le Génie (voir infra).
"Trois nouvelles espagnoles de Balzac", "Editeur : Universidad Complutense, Thélème(Madrid. 1998) : revista complutense de estudios franceses, n° 13, pp. 219-251" (Refdoc.fr).
Improvisations sur Balzac : I le Marchand et le génie, II Paris à vol d'archange, III Scènes de la vie féminine, éditions de la Différence, col. Les Essais, 1998. Repris dans le volume XI des Oeuvres complètes, 2010. Il s'agit de la plus importante étude de Butor sur Balzac. Grand Prix du romantisme Chateaubriand 1998. Comptes rendus de Nicole Casanova, Pierre Lepape, André Clavel, Didier Sénécal et Jean Roudaut. Voir également entretien avec Dolores Oskari, 1999. Voir aussi Florence Marguier. Autres volumes de la série : Improvisations sur Flaubert (1984), Improvisations sur Henri Michaux (1985), Improvisations sur Rimbaud (1989), Improvisations sur Michel Butor (1993). Sa sortie a également donné lieu à deux entretiens et même deux autres plus tardifs :
- "Au miroir de Michel Butor, Balzac est notre contemporain", Le Passe-Muraille, n°38, octobre 1998, entretien avec Jean-Louis Kuffer.
- "Le triptyque de Michel Butor", Le Soir, 24 février 1999, entretien avec Michel Grodent.
- "Comme un forcené dans la cage du langage", L'Hebdo littéraire, n°13, 1er avril 1999, entretien avec Michel Audétat à l'occasion du bicentenaire de la naissance de l'écrivain.
- « Comment aborder le colosse balzacien ? L’écrivain Michel Butor propose quelques pistes », L’Humanité, 27 mai 1999, entretien avec Alain Nicolas (texte en ligne : http://www.humanite.presse.fr/journal/1999/1999-05/1999-05-27/1999-05-27-020.html).
"Venezia come Fenice" dans Paola Dècina Lombardi, Balzac e l'Italia,  Donzelli Editore, 1999, pp.67-74 (traduction de Paola Dècina Lombardi). "Ouvrage édité à l'occasion du bicentenaire de la naissance de Balzac et de l'exposition "Balzac e l'Italia" au palais de Expositions de Rome, du 18 juin au 30 juin 1999" (CBN).
- Il Signor di Balzac=Balzac vu par l'Italie, "Maison de Balzac, Paris, 10 oct. 2000-7 janvier 2001. Commissariat de l'exposition Yves Cagneux, Paola Dècina Lombardi ; textes de Michel Butor, Pierre Brunel, Paola Dècina Lombardi, Roger Pierrot. Editeur(s) : Paris : Paris-Musées. Note de contenu : Il signor di Balzac-Balzac vu par l'Italie est largement reprise de Balzac e l'Italia [voir supra]" (CBN).
- "Scènes et inscriptions du féminin dans l'oeuvre de Balzac", dans Lire avec Michel Butor, 2002.
- Michel Butor par Michel Butor, 2003, p.19. "Il me semble qu'il n'y a guère d'exemple plus éclatant du divorce entre une imagination qui avance et un engagement politique qui stagne. (...) L'éclat de la lumière qu'il percevait brûlait une partie de ses yeux".
- "Olympia ou les Vengeances romaines", pour Jean Roudaut, t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.457-464.
- Voir aussi Sonia Lagerwall, 2011.
- Pierre-Olivier Bouchard, 2013.
- 2013 : les éditions Actes Sud rééditent le Traité des excitants modernes avec le texte de Butor qui l'accompagnait en 1994. Voir supra.
"Mon Balzac", entretien de Michel Butor avec Mireille Calle-Gruber le samedi 6 décembre 2014 à la Maison de Balzac à Paris. Entretien filmé (voir http://www.dailymotion.com/video/x2dmcy2_conference-mon-balzac-avec-michel-butor-maison-de-balzac_creation).
Bambeck, Manfred :
- "Der Rommythos in Butors Roman La Modification", Germanisch-romanische Monatsschrift, Neue Folge, Band 30, 1980. Heft 3, pp.336-349 (étude en allemand).
- "Michel Butor, La Modification : Der "Grand veneur" im Wald von Fontainebleau", Literaturwissenschaftliches Jahrbuch, Neue Folge, Band 21, 1980, pp.321-343.
Bancquart, Marie-Claire :
- "Michel Butor", dans Paris dans la littérature française après 1945, éditions de la Différence, 2006, pp. 151-171. Cette étude concerne surtout Passage de Milan, La Modification et .
Banhakeia, Hassan :
Enseignant-chercheur à l'université d'Oujda (Maroc). Auteur de deux thèses sur l'oeuvre de Butor :
- Confrontation narrateur-espace ou la problématique de l'écriture chez Michel Butor, sous la direction de Georges Raillard, thèse soutenue en juillet 1994 à Paris 8. Et
- Joyce et Butor, formes et significations de l'écriture d'un livre à venir, sous la direction de Manuel Tost, thèse soutenue en janvier 2000, à l'université d'Oujda.
- "Du genius loci au genius scribit : sur l'espace écrit dans l'oeuvre de Michel Butor" in Espace, Représentations, publication n°31 de l'université Mohamed Premier d'Oujda, Oujda, 2000.
Bann, Stephen :
- "Interview with Michel Butor", Twentieth Century Studies, n°6, décembre 1971, Directions in the nouveau roman. Canterbury : Univer. of Kent, pp.41-52, entretien avec Stephen Bann et G. Almansi, (en anglais).
Baqué, Françoise :
- Le Nouveau Roman, Bordas, 1972. Dans ce livre, fort clair, deux sous-chapitres en particulier sont concacrés à Butor :  "Une tentative de recomposition : Michel Butor" et "Conquête de nouvelles relations spatio-temporelles : Michel Butor", respectivement pp.53-64 et 105-112. Dans le premier texte, l'auteur analyse successivement, et rapidement, Passage de Milan, L'Emploi du temps, La Modification, Degréset pour finir 6 810 000 litres d'eau par seconde. Dans le second, reprenant l'analyse de cette dernière oeuvre, elle met l'accent sur une notion essentielle à ses yeux, la notion d'"espace" dans l'oeuvre de Butor : "On voit donc que si la tentative de reconstruction des quatre premiers romans de Butor se soldait par un constat d'échec, celle qu'entreprennent les oeuvres de la seconde période ouvre au contraire à la forme romanesque des perspectives extrêmement riches, lui permettant d'intégrer véritablement la réalité vivante. A condition d'en adapter la structure à de nouvelles relations spatio-temporelles, le roman révèle tous ses pouvoirs, lesquels d'ailleurs rejoignent ceux d'autres arts : architecture, peinture et musique."
Baracola :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Baranger, Myria :
- Intervenante au Colloque de Cerisy/Butor, 1974.
Barbati, Claudio :
- "Incontro con Michel Butor, autore della Modificazione : un ingegnere alla ricerca della realtà perduta", La Fiera letteraria, année 41, n°43, 3 novembre 1966, p.7, entretien avec Claudio Barbati (en italien).
Barbaud, Pierre :
- Voir Réseau aérien.
Barbéris, Pierre :
- "La chosification", Lectures du réel, éditions sociales, 1973, pp.15-17. Pastiche ou plutôt charge ("Vous avez avancé le pied. Vous avez marché sur quelque chose de mou...") de La Modification, paru d'abord dans L'Orient en 1960.
Barbey, Michel :
- # "Je suis une espèce de pianiste", un entretien avec Michel Butor (sur le jazz), Construire, hebdomadaire du capital à but social, éd. Neufchâtel, n°35, 26 août 1981, p.13. Texte aimablement communiqué par RB. Voir # Supplément.
- "Michel Butor : 'Je dois beaucoup au jazz'", entretien avec Michel Butor, Journal de Genève, 30 décembre 1995-2 janvier 1996, p.21.
- "Michel Petrucciani, Michel Butor : Improvisations sur le jazz", entretien de Michel Barbey avec Michel Butor et Michel Petrucciani, Le Temps, 9 janvier 1999. Voir aussi suivant :
- "Petrucciani", Le Temps, 9 janvier 1999. L'auteur y évoque la rencontre Butor-Petrucciani quelques jours seulement après la mort du jazzman : "Quand Michel Butor et Michel Petrucciani mettent en présence leurs pratiques, ils le font sans gommer leur mystère dans une parodie d'(ef)fusion. Le jazz de Petrucciani n'est pas la sublimation d'un désir d'écriture, ni l'écriture de Butor une métaphore du jazz. Simplement, le pianiste et l'écrivain laissent libre cours à leur curiosité (elle est au cœur de leur œuvre respective) pour mettre à jour quelques points névralgiques. De ces zones sensibles où les fausses cloisons, nées de l'habitude et non de la nécessaire opacité d'un art, tombent d'elles-mêmes. Il devient alors possible de regarder dans le laboratoire de l'autre sans mettre en péril sa propre identité."
- #"Le grand Duc en ses transports", pour Michel Barbey / in memoriam Duke Ellington, Archipel, n°19, décembre 2000, pp.85-87.
- "Michel Butor rêve du jazz de demain", entretien avec Michel Barbey - qui interroge également le même jour Jacques Réda sur le même sujet, Le Temps, 12 avril 2003 (voir site du quotidien).
* Sur le site personnel de l'auteur on peut aussi lire le poème # "Le Grand Duc en ses transports", pour Michel Barbey, in memoriam Duke Ellington.
Barbier-Müller, Jean Paul et Monique :
Voir aussi Musée Barbier-Müller.
- "Estampe-manuscrit : Menu (dîner chez Monique Barbier-Müller, Genève), 1989. 50 exemplaires" (MFQ). Voir La Plume et le crayon, 2004, p.114.
- "Le congrès des cuillers au musée Barbier-Müller", pour Monique Barbier-Müller, Echanges, carnets 1986, Z'éditions, 1991, pp.97-107.
- El Cuarto continente : el arte precolombino : "Ginebra, Musee Barbier-Mueller, 1992 ; Saint-Paul de Vence, Fondation Maeght, 1992 ; Barcelona, Centre Cultural de la Fundacio "la Caixa", 1992-1993 / comisario Jean-Paul Barbier ; concepto Thierry Dubois, Francoise Fasel; textes Octavio Paz, Michel Butor, Henri Stierlin, Daniele Lavallee... et al. - Barcelona : Centre Cultural de la Fundacio "La Caixa", 1991. - 371 p. : ill. ; 33 cm. Texte espagnol" (CBN). VoirArt millénaire des Amériques, 1992.
-"Parade des parures", pour Jean Paul et Monique Barbier-Müller, in Parure, photographies de Pierre-Alain Ferrazzini, Imprimerie nationale éditeur, 1994, pp.15-27.
Dans l'ouvrage 5000 ans de figures humaines, cent regards sur les collections Barbier-Mueller, Hazan, 2000, on trouve également un poème : # "Le guerrier paisible" (p.20) de Michel Butor en regard d'une photographie d'une statuette de guerrier du Costa Rica.
- Voir aussi L'homme et ses masques, 2005.
6000 ans de réceptacles, la vaisselle des siècles, Ides et Calendes éditions, 2017. "À partir du 17 mai 2017 seront présentées au Musée Barbier-Mueller cent pièces majeures de ses collections, de provenances, époques, cultures et matériaux divers, sélectionnées et classées par « rayons » par Michel Butor qui offre une interprétation poétique de chacun de ces conteneurs. Cette exposition rendra hommage au regretté écrivain avec lequel nous avons collaboré pendant près de 40 ans ! / Une exposition et un catalogue imaginés par Michel Butor / 17 mai 2017 - 31 décembre 2017  / Pour célébrer les 40 ans du musée Barbier-Mueller, et sur son invitation, Michel Butor a sélectionné dans les collections du musée 100 pièces majeures dont certaines sont des chefs-d’œuvre. Inspiré par ces réceptacles de provenances, époques, cultures et matériaux divers, il a, pour chacun d’eux, écrit un poème après les avoir, au préalable, classés par « rayons » en fonction du rôle que leurs formes lui ont chuchoté. Ces boîtes, vases, plats, situles et carafes sont devenus dans le regard de Michel Butor tantôt préparateurs, présentateurs ou verseurs tantôt décorateurs, conservateurs ou donateurs. / Provenant des grandes civilisations de l’Antiquité, de cultures majeures d’Afrique, d’Océanie, des Amériques et, dans une moindre mesure, d’Asie, ces réceptacles côtoieront des vases d’artistes contemporains occidentaux, toujours choisis par Michel Butor. / Chaque pièce reflètera les critères esthétiques prédominants dans la culture dont elle est issue et révèlera des informations sur le contexte rituel ou cérémoniel dans lequel s’inscrivait son utilisation. S’illustrant par des caractéristiques propres ou partageant des points communs, ces réceptacles proposent une ouverture sur le monde et un dialogue entre les cultures. Patrimoine de l’humanité, elles composent un panorama temporel et géographique de la création humaine."
* Dans le site personnel de l'auteur, # "Derrière l'horizon du temps, élégie à Christophe Colomb" (repris dans Transit, 1992 et dans # Anthologie nomade, 2004) leur est dédié.
Barbosa, Márcio Venício :
- "O leitor e a intercrítica : Butor e outros...", intervention au colloque "L'univers Butor" de Belo Horizonte, 2011. Intervention reprise dans :
- Universo Butor, 2012 : "Leitor e escritor na escritura : mundos cruzados em um intervalo".
Barbosa Moraes, Ana Lucia :
- Le pacte narratif : changements et perspectives au vingtième siècle, "thèse de doctorat : Lang. et litt. fr. : Grenoble 3 : 2000, sous la direction de Claudette Oriol-Boyer" (Sudoc).
Barcelo, Miquel :
- Une nuit sur le mont Chauve, éditions de La Différence, 2012. Outre une édition courante, il existe de cette oeuvre "une édition de luxe limitée à 99 exemplaires constituée de 8 rouleaux de 350 x 30 cm imprimés à la planche, à l'eau de Javel et au Gesso sur papier Efalin de 120 grammes par François-Xavier Richard de l'Atelier d'Offard à Tours. Une boîte en tilleul aux dimensions suivantes : Longueur 33 cm; Hauteur 34 cm; Profondeur 21 cm, marquée avec des fers gravés par Jean-Sébastien Pagnier réunit l'ensemble en un élégant coffret fabriqué par la manufacture Jacquemin" (Christian Skimao). Ce dernier, par ailleurs auteur d'un compte rendu, écrit en concluant son article "Une intranquilité nocture" sur le site http://lechatmessager.blogspot.fr/ (19 octobre 2012) : "Avec Michel Butor et sa volonté d’embrasser le monde il fallait trouver une équivalence littéraire au travail de l’artiste. Une déclinaison de 72 quatrains répond aux dessins, chacun possédant un titre allant d’« Endiablé » pour le premier à « Silencieux » pour le dernier. Ils se divisent en discrètes séries afin d’établir un rythme sous-jacent à l’ensemble de cette partition. On voit avec l’usage de ce terme, combien la référence musicale demeure essentielle dans l’approche butorienne et la notion d’ouverture essentielle. Partant de la danse des squelettes, c’est l’ensemble du monde visible – transfiguré par l’art – donc invisible qui se trouve convoqué à ce sabbat des lettres. La grandeur de l’encre doit rivaliser avec la puissance de la javel. Il faut faire jaillir les mots comme l’artiste fait émerger les images du néant en une transposition à la fois savante et triviale, simple mais cultivée. Comme nous le disait Butor en 1992 dans un entretien : « Les œuvres réalisées en collaboration sont difficiles mais pour cette raison elles sont exaltantes. Il s’agit d’accomplir un effort considérable pour tenter de pénétrer à l’intérieur de la pensée de l’autre. Lorsqu’on a pris l’habitude de travailler avec quelqu’un, il devient plus facile de réaliser des œuvres croisées de plus en plus ardues. » / Un livre à voir, un livre à lire, un livre qui ouvre sur d’autres mondes …"
- Autres comptes rendus : voir Noémie Sudre, 2012 et Daniel Matinez, 2014. Voir aussi la présentation de ce livre en images sur Youtube (https://www.youtube.com/watch?v=8Je1_z9R0Ns) ainsi que l'émission "Des clics et des claques" avec Bérengère Bonte sur Europe 1 le 16 janvier 2013 (voir à ce sujet sur "http://rue89.nouvelobs.com" le 25 août 2016 : "Michel Butor : Twitter, cette « Terre promise »", extrait de cet entretien.
- Christian Skimao, "Une rencontre au sommet" (sur Une nuit sur le mont Chauve de Michel Butor et Miquel Barceló), Bulletin des amis du musée-bibliothèque PAB, n° 21, septembre 2013, pp.18-21.
- Voir aussi Mireille Calle-Gruber, 2014.
- "Miquel Barcelo, la bibliothèque", Europe, n°1049-1050, septembre-octobre 2016, pp.292-293.
- Quatre-vingt-dix, 2016.
Barde la lézarde (éditeur) :
- # Suaire pour une odalisque, 1997.
Bardet, Laurent :
- Jephan de Villiers, 2008.
Barea, Monique :
- "Bibliographieà la source de Michel Butor, année 1979", Métaphores, n°1, avril 1980, pp.7-10.
Bargés, Marie-Paule :
- Palimpseste : l'empreinte de l'Autre / Marie-Paule Bargés ; [accompagné du texte #"Le financier dans la forêt"... de Michel Butor] ; [présentation d'Hadj Benchehida]. - Paris : Del Arco, 2006. - N.p. [4] f. doubles contenant chacune [7] f. : ill. en coul., couv. ill. en coul. ; 30 cm (CBN).
Baril, Germaine :
Universitaire américaine organisatrice du colloque dont la publication suivante s'est fait l'écho.
- "Réverbérations", pour Germaine Baril, dans Kenctuky Romance Quarterly, 1985, pp.9-12, numéro spécial Butor auquel elle participe avec, en introduction, "In Appreciation", pp.3-4.
Barile, Laura :
- "Franchir les frontières : écritures et structures mobiles de Michel Butor", intervention au colloque Autour de l'oeuvre de Michel Butor, organisé par Carlo Ossola, au Collège de France le mercredi 11 juin 2008 et visible sur le site du Collège de France à l'adresse suivante : http://www.college-de-france.fr/default/EN/all/lit_mod/antoine_compagnon_college_de_f.htm.
Barilli, Renato :
- "Robbe-Grillet e Butor", in : L’Azione e l’estasi, Milano, Feltrinelli Editori, 1967, pp. 28-57 (CM).
Barjon, Louis :
- "Les prix littéraires", Etudes, T. 296, janvier 1958, pp.92-95. Foin du "vérisme" de La Modification, tout est affaire ici, nous dit Louis Barjon, de psychologie : "Il y a là un essai très intéressant qui s'apparente aux rigueurs des analyses stendhaliennes et aux minutieuses introspections de la littérature proustienne. Une observation clinique centrée autour des troublants problèmes de l'être, de la conscience, de la personne, des moyens d'échapper à cet émiettement de nous-même qui s'opère au travers des fragmentations du temps et des fluctuations de la mémoire."
- De Baudelaire à Mauriac : l'inquiétude contemporaine, Casterman, 1962, pp.291, 293-294. Dans cet ouvrage, l'auteur place de nouveau La Modification sous l'influence de l'auteur de La Recherche : "On reconnaît ici la méthode appliquée par Proust dans l'étude du mécanisme du souvenir, lorsque, à force de silence, de recoupements, d'attention aiguë aux variations de ses états intérieurs, il s'efforçait de vérifier l'itinéraire qui mène de la mémoire affective vers la mémoire réfléchie."
- "Le monde de la 'décomposition'. Nouveau théâtre et nouveau roman", in Louis Barjon, De Baudelaire, Rimbaud, Verlaine, Suarès, Paris, Casterman, 1964 (Butor).
Baroche, Christiane :
- "Michel Butor : Matière de rêves", NRF, n°272, août 1975, pp.89-90. "C'est une gageure" déclare Christiane Baroche, "et on ne regrette rien" : "Cette bizarre clé des songes trouble les eaux mortes de toutes les idées reçues à ce sujet."
- "Le Génie du lieu, Michel Butor", Magazine littéraire,n°326, novembre 1994. Compte rendu à l'occasion de la réédition du premier livre de la série : "Ces textes sur des villes et un pays, parus en 1958, n'ont pas pris une ride."
Barou, Jean-Pierre :
- "Butor, Balzacet l'ordinateur", Libération, 30 novembre 1989, p.24, entretien avec Jean-Pierre Barou. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V. III, pp.230-232.
- Barou, Jean-Pierre : "Rencontre : Butor et les machines à lire", Le Monde, 11 décembre 1993, p.XII. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V. III, pp.323-327.
- # "Les deux jumeaux cherchent leur père", pour Jean-Pierre Barou, dans Peintures de sable des Indiens Navajo, la voie de la beauté, Actes Sud, 1996, pp.98-91. Texte repris dans L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.173-184. Voir aussi à ce sujet Thierry Lambert, 1996). Voir également la variante : # "La guérison par l'oeil".
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire ces deux derniers textes.
-Barral, Carlos :
Butor évoque Carlos Barral et le prix Formentor dans Curriculum vitae, p.163.
- "Le rôle de l'écrivain", L'Express, 23 juillet 1959, pp.25-27, débat organisé par Carlos Barral avec Michel Butor, Alain Robbe-Grillet, Maurice-Edgar Coindreau, Henry Green,Juan Goytisolo, Lopez Pacheco, Delibes,Camilo José Cela et Italo Calvino. C'est aux Baléares que le jeune éditeur espagnol Carlos Barral a réuni, pour trois jours, un certain nombre d'écrivains de diverses nationalités. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V. I, pp.117-123.
Barral, Jacquie :
Artiste, enseignant-chercheur, Maître de Conférences habilitée à diriger des recherches à l'université de St-Etienne. Elle est née à Béziers en 1947.
Les Saisons de l'humilité, adaptation en français d'un texte de Hölderlin, avec 4 dessins en couleurs de Jacquie Barral, Fata Morgana, 1999, 24 pp. L'artiste nous précise : "sur Arches, trente exemplaires (24 numérotés et 6 HC) signés et numérotés, sous étui cartonné et toilé (PHC neutre), format : 29,2 x 20 x 1,2 cm, décembre 1999, imprimé par La Charité à Montpellier."
- Le Rameau sensible, dessin original de J.Barral, sur manuscrit inédit, 8 ex., 2002 (Rives bfk, 80 X 60 cm, feuille pliée en accordéon). Voir infra. Texte repris dans le volume XII des Oeuvres complètes, 2010, p.1030.
- Performance d'une branche, dessin original de J.Barral, sur manuscrit inédit de Michel Butor, avec branche suspendue, 6 exemplaires signés et numérotés, 2002 (Rives bfk, feuillet plié en deux). Comme le précédent, texte repris dans le volume XII des Oeuvres complètes, 2010, p.1030.
- # Le Rameau sensible, 2005. Tiré à 20 exemplaires. Voir supra. Voir aussi Corinne Téxèdre.
- Jacquie Barral et Alain Clément, Le Dessin et le Livre, Université de Saint-Etienne, novembre 2009. Cet ouvrage comporte un avant-propos poétique de Michel Butor intitulé "A dessein". Texte repris dans le catalogue Lignes de chance : actualité du dessin contemporain, Beaux Arts de Paris, 2010, p.[18] et dans Sous l'écorce vive, 2014. Voir aussi Pierre Leloup, 2009.
Visage-Rivage, livre d’artiste, Michel Butor, Christel Valentin et Jacquie Barral, éditions GSB (Galerie Schumm-Braunstein), Paris 2011. Jarrie Barral nous précise : "double texte inédit de Michel Butor [« Remous d’un visage » et « Portrait d’un rivage »] et double travail graphique sur toiles montées sur châssis, sous coffret en plexiglas, textes imprimés sur papier japon, insérés au verso des châssis, 2010 (sic), dix ex. signés et numérotés et deux HC." Voir la présentation de cette oeuvre dans la revue Passage d'encres, n°42, Le grand danger, 2011, Paris.
L'artiste nous écrit (qu'elle en soit remerciée) : "Une information : Michel Butor vient à Saint-Etienne pour la Fête du livre, le 14 octobre 2011 sur le stand de la librairie du musée d'art moderne et pour un nouveau livre Vacillation réalisé aux éditions Jean Villevieille [Hannibal éditions] avec Jacquie Barral. / J'ai donc le plaisir de vous annoncer ce nouveau travail avec Michel Butor, livre d'artiste comprenant un collage original de lui et de moi-même, plus trois sérigraphies qui accompagnent cet ouvrage, avec le manuscrit reproduit en sérigraphie. Tirage =  15 sur Rivoli et 15 sur Arches." Voir à ce sujet Jacquie Barral, "Réver, vaciller, dessiner" à l'adresse suivante :  http://www.utopia-culture.fr/dbpdf/2012-2013/402-403.pdf. Voir aussi Robert Brandy, 2016.
Installations provisoires, "réalisé avec Michel Butor en novembre 2012. Texte de Michel Butor. Découpage, montage, construction de Jacquie Barral (Calque, Arches, Tintoretto, rehauts de craies). Livre d’artiste sous vitrine en verre, présenté avec socle de bois blanc ou sous étui cartonné. Format 30 x 25 x 4 cm. 5 exemplaires signés et numérotés." L'auteure nous fait parvenir en février 2013 les précisions suivantes : "11 ex. / 7 signés et numérotés + 4 HC. / Format hors tout : 30 x 25 x 5,5 cm. / Des chutes de papier, découpées, rayées construisent une sculpture en profondeur dans l'espace d'une boîte en verre. / Les chutes diverses (Arches, couché noir, calque) tiennent par leur propre pression les unes par rapport aux autres. / Le livre est présenté sous un étui de carton comme un livre d'art. / Le texte est à lire dans plusieurs sens. / Collection 2+3=5 / Livre d'auteur, édition 2012." Voir aussi Joël Leick, 2011.
Monologue de la momie, Fata Morgana, 2013. Cet ouvrage "comprend, reproduit sur Rivoli : le manuscrit de Michel Butor, le texte imprimé, titres, colophon, 8 dessins de Jacquie Barral de la série des "Mammisis" et un dessin original sur vélin BFK Rives. Sous portfolio 30 x 22 x 1 cm. 26 ex." (merci encore à l'artiste pour ces renseignements). Voir aussi James Guitet, 1982.
L'auteure nous écrit (qu'elle en soit à nouveau remerciée) : "J'ai le plaisir de vous communiquer le programme du colloque de l'université de Perpignan : « Les écritures et inscriptions de l’œuvre d’art » du 14 et 15 février 2013. J'interviens au musée de Céret le 15 février à 14h 45. Titre de la communication : "Écrire ou inscrire, à la recherche du paradis perdu". Je pense présenter quelques livres et livres d'artistes : "Anna" de P. Favier, "L'avenir de la propriété" de P. Alechinsky, "Le rêve de l'ammonite" de P. Alechinsky et M. Butor (à Fata Morgana)... et des livres d'auteurs que je suis en train de réaliser : "Répétition de la neige", texte de J-G. Cosculluela et "Installations provisoires" [voir ouvrage précédent], texte de M. Butor." Les actes de ce colloque sont publiés aux éditions de L'Harmattan (2014). Voir suivant :
- "Ecrire ou inscrire, à la recherche du paradis perdu", dans Ecritures et inscriptions de l'oeuvre d'art, L'Harmattan, 2014, pp.31-38. Voir précédent.
-"Autour du lac indigo", Dix-huit Lustres, hommages à Michel Butor, sous la direction d’Amir Biglari et Henri Desoubeaux, Classiques Garnier éditions, 2016, pp.463-471.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire # "Performance d'une branche" et # "Le rameau sensible", pour Jacquie Barral.
Barras, Ambroise :
- Auteur d'un site sur "Butor et Don Juan".
- "Les Nuages de Magellan : verbo-voco-video", intervention au cours de la journée d'étude "Michel Butor et les livres d'artistes. Questions de lecture" à l'Université de Berne, le 10 mai 2013.
- "Une chanson pour Don Miguel", voir "Journée d'hommage à Michel Butor (2/12/2016)".
Barrat, Pierre :
- Metteur en scène du Procès du jeune chien de Butor-Pousseuren 1978.
Barrère, Jean-Bertrand :
- La Cure d'amaigrissement du roman, Albin Michel éditeur, 1964, 119 pages. Voir pp.44, 52, 72, 90-91, 113-114 notamment. On peut y lire, par exemple page 113, des propos du genre de celui-ci : "Je la trouve (la prose de Butor) nécessairement déformée par l'esprit de système et inutilement gâtée par des contorsions gratuites de syntaxe et des tics prétentieux, et d'une manière générale terne sans le mérite du dépouillement."
Barriaux, Franpi :
- Compte rendu de Le long de la plage, paru le 7 janvier 2013 à l'adresse suivante : http://www.citizenjazz.com. "Paru sur Vision Fugitive, le nouveau label de Philippe Ghielmetti, Philippe Mouratoglou et Jean-Marc Foltz, Le long de la plage est un disque singulier. Un objet-miniature entre texte et musique, à la distribution étonnante et à l’histoire singulière. Voici deux artistes que rien ne devait réunir et qui se complètent à merveille, comme s’ils s’éprenaient de la même musique intérieure. Stéphane Oskéritzian raconte dans les notes d’une luxueuse pochette cette rencontre dont il est à l’origine : à droite, Marc Copland, pianiste-poète américain, avide de grands espaces et de pondération. Son toucher sait dessiner en quelques effleurements de profondes eaux-fortes. À gauche, Michel Butor, voyageur-poète français dont les textes à la finesse de sable ont déjà rencontré de nombreux plasticiens. Cette figure du Nouveau Roman a déjà évoqué la musique en critique exigeant, mais jamais encore il n’y avait posé ses mots. Au centre, une sensibilité commune pour l’errance et la contemplation qui a pour horizon les vagues... / L’idée de faire lire à Michel Butor ses propres poèmes, écrits pour l’occasion, aurait pu paraître saugrenue ; or, c’est un coup de maître : à 87 ans, l’écrivain fait lecture de ses textes d’une voix neutre et sans scories. Sur cette rythmique particulière, Marc Copland investit chaque mot. Il n’accompagne pas le texte, il le complète. Il n’articule pas le propos, il l’habille. Pour le si sensible « Air marin », il insinue dans le texte une musique liquide qui fait songer aux Portraits debussyens et laisse sur les poèmes des sédiments lyriques qui les érodent à merveille, leur donnant de nouvelles dimensions. « L’histoire que nous raconte la musique va et vient change un détail puis ajoute un épisode oublié » dit Butor, dont les textes se disloquent parfois en haïkus friables, tout en gardant une structure solide. Le propos impressionniste de Copland s’inscrit dans la veine de son solo Alone [Pirouet] ; mais ici l’écrivain habite chaque anfractuosité et donne du relief aux silences. Le long de la plage, chacun guide les pas de l’autre sans l’étreindre, prêt à embarquer en solitaire vers d’autres horizons. / Si la mer inspire les deux hommes, c’est qu’elle est le lieu du libre espace et de l’éphémère renouvelé. Sur « Randonnée I et II », on suit le narrateur jusqu’au bout de son voyage qui semble sans fin. De quelque côté que soit la mer, dans ce tour d’un monde par la côte, on s’émerveille de chaque lieu, fût-il fugitif. En replongeant, plus tard, dans ce disque très court, on découvrira de nouveaux paysages, comme ces dessins de sable balayés par la mer. Le long de la plage est un disque rare ; il nous est donc cher."
Barroux, Alain :
- Réalisateur de Réseau aérien pour la radio. Voir "Michel Butor nous parle de Réseau aérien", Le Monde, 15 juin 1962, entretien avec Marcelle J. Michel repris dans Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V. I, pp.197-198.
Barry, Jacques :
Né à Limoges en 1943. Vit et travaille à Saint-Etienne et Paris.
- L’Australie intérieure, de Michel Butor, texte enrichi d’une intervention originale de Jacques Barry, tiré à 10 exemplaires numérotés de 1 à 10 et présentés dans un emboîtage de l’éditeur Jean-Pierre Huguet, 2012. Voir aussi Youl, 2007.
Bars, Henry :
- Sans titre,Revue générale belge, n°8, août 1966, pp.1-17. Il s'agit d'un article sur "les modes littéraires" qui s'en prend au "nouveau roman" et à la "nouvelle critique" et où il est très peu question de Butor au sujet duquel l'auteur déclare cependant : "Les tragiques grecs, dont il ne nous reste que quelques pièces, en avaient composé un beaucoup plus grand nombre sans être apparemment persécutés par l'exigence de renouvellement technique dont nous voyons aujourd'hui souffrir Butor."
-Barthe, Stéphane :
- "Rencontre avec Michel Butor - Médiathèque André Labarrère", entretien filmé avec Stéphane Barthe, Cumamovi, 2015. Il y est question notamment du sonnet des voyelles de Rimbaud.
Barthes, Roland :
- "Il n'y a pas d'école Robbe-Grillet", Arguments, n°6, février 1958, pp.6-8. Voir aussi La Gazette de Lausanne, 22 février 1958, p.13. Texte repris dans Essais critiques, 1963. Barthes se veut ici tranchant : "Butor ne fait pas partie de l'Ecole Robbe-Grillet, pour la raison première que cette Ecole n'existe pas. Quant aux oeuvres elles-mêmes, elles sont antinomiques." Après quoi il tente de définir ce qu'est la littérature pour l'un et pour l'autre.
- Butor lui dédie le texte "Cordoue" du Génie du lieu, 1958.
- "Littérature et discontinu" in Critique, n°185, octobre 1962 (repris dans Essais critiques, 1963). C'est un article important. "Derrière tout refus collectif de la critique régulière à l'égard d'un livre, déclare Barthes, il faut chercher ce qui a été blessé. Ce que Mobile a blessé, c'est l'idée même du livre." Et aussi : "Mobile est une anamnèse profonde.... et donne à l'Amérique une culture." Voir infra. Article traduit par Richard Howard : "Literature and discontinuity", Salmagundi, n°18, Winter 1972, pp.82-93.
- "Michel Butor commente les trois meilleurs livres qu'il a lus cette année", Réalités, n°235, août 1965, p.69 : "Les Essais critiques... Barthes a l'immense courage de ne pas parler seulement d'auteurs anciens mais aussi d'auteurs contemporains comme moi-même. Je ne sais s'il a bien lu mes livres. En tout cas il m'a appris sur moi des choses que j'ignorais."
-Butor lui consacre un texte : "La fascinatrice", Les Cahiers du chemin, n°4, octobre 1968, repris dans Répertoire IV, 1974. Texte dont Leyla Perrone-Moisés dira qu'il "est un des plus beaux textes de Butor, en même temps qu'un des plus beaux textes sur Barhes qui aient jamais été écrits." Voir infra 1974 et 1975.
- Butor lui dédie La Rose des vents, 1970.
- "Littérature et discontinu" (extrait), Les Critiques de notre temps et le nouveau roman, 1972. Voir supra.
- "La fascinatrice", pour Georges Perros, Répertoire IV, 1974, pp.371-397. Voir supra et infra 1975.
- Il le cite dans "Une question à Michel Butor", Oblique/Don Juan, 1974. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V. II, pp.1103-105.
- Le Monde, 14 février 1975, p.17. Extrait de "La fascinatrice" dans un dossier  sur Barthes. Voir supra.
- Sur un contresens dans L'Empire des signes. Voir "Le travail du corps-texte", Le Creu, 1er trimestre 1977, entretien avec Michel Launay, repris dans Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V. II, pp.184-212 (p.189).
"Un poète", Le Journal de Genève, 29 mars 1980, p.1. A l'occasion de la mort de Roland Barthes : "A l'intérieur de ses essais dont le propos est d'une extraordinaire variété (lettres, musique, peinture, mode, cuisine, art de vivre, Japon, lui-même...), c'est un grand poète qui s'est continuellement cherché, souvent merveilleusement trouvé. Avec des ouvrages comme Mythologies ou L'Empire des signes, il nous a donné certains de plus incontestables chefs-d'oeuvre de la deuxième moitié du XXe siècle."
- Dans Avant-goût IV, 1992, "Flottements d'Est en Ouest" lui est dédié.
- Sur un autre contresens de Barthes sur Proust : "Ecriture : premiers jours", Genesis, n°1, 1992, entretien avec Lucien Dällenbach, repris dans Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.III, pp.284-294 (p.287).
- Le Japon depuis la France, un rêve à l'ancre, éditions Hatier, 1995. Voir l'"Index" de cet ouvrage.
- Curriculum vitae, 1996, pp.81-82, où on lit notamment que la vraie passion de Barthes, selon Butor, "ce n'était ni l'avant-garde ni le structuralisme, mais Schubert et Schumann".
- Butor aux quatre vents, José Corti éditeur, 1997, p.200.
- Dans Roland Barthes, Album. Inédits, correspondances et varia, Seuil, 2015, on peut lire la corresponde Barthes-Butor (pp.179-197). Barthes y donne son point de vue, alors qu'il en a à peine terminé la lecture, sur le dernier roman de Michel Butor : "Degrés (...) c'est à mon sens votre plus beau roman, celui dont je suis, en tout cas, moi, le plus proche; disons que c'est aussi complet qu'un dialogue de Platon !".
Bartholomée, Pierre :
- # "Fredons et tarabustes", pour Pierre Bartholomée et Anne Walker.
* Ce poème peut se lire sur le site personnel de l'auteur.
Bartkowski, Frances :
- "Seeing Is Believing : Andre Gide's Voyage to the Congo, Roland Barthes's Empire of Signs, and Michel Butor's Mobile [pp.18-34] in Travelers, immigrants, inmates : essays in estrangement / Published :  Minneapolis : University of Minnesota Press, c1995". Ouvrage réédité en 2009.
Bartok, Béla :
- # Microcosmos, 1999.
Bartoli, Claude-Henri :
Il est né en 1943 à Nice. "Corse d'origine, Claude-Henri Bartoli vit à Montpellier. Artiste-voyageur, il s'inscrit dans ce que la critique contemporaine nomme les "primitifs cultivés" et André Breton "l'art magique"." Vit également à San Luis Potosi, Mexique. Voir le site indiqué sous sa rubrique pour le détail des expositions de ses travaux avec Butor.
- 6 + 1 Passage méditerranéen, catalogue d'exposition, éditions Art vivant. "En 1992, Claude-Henri Bartoli organise "6 + 1 Passage méditerranéen", une suite d'expositions dans plusieurs musées. Michel Butor invite les artistes Claude Viallat, Vincent Bioulès, Marcel Alocco, Patrice Pouperon, Patrice Hugues et Christian Louis."
- Phosphore, postface de Bernard Teulon-Nouailles, Arcana éditions, 1994. Voir aussi Baltazar, 1992 et Bordarier, 2007.
- Participe à l'exposition 25 artistes autour de Michel Butor qui s'est déroulée du 10 février au 5 mars 1995.
- Sueurs du temps, "poèmes, à Claude-Henri Bartoli", illustrations de Claude-Henri Bartoli, Domens, 1997. Au dos du livre, on peut lire : "La rencontre 'africaine' entre un plasticien et un écrivain./ Voyage dans l'imaginaire d'une affabuleuse Afrique entre violence et magie..." Tiré à 550 exemplaires : 50 exemplaires sur vélin d'Arches numérotés de I à L, contenant seize oeuvres originales de Claude-Henri Bartoli et 500 exemplaires sur bouffant velours. Reprise :
Afrique, regards croisés (sueurs du temps), "(mr) Domens, 1998" (CDE). Autre reprise : dans L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.148-152. Voir précédent.
- Voir "Oracle de l'inventeur du vin", L'instant du monde, n°6, 4ème trimestre 2003, pp.5-6.
La Maison du prince, "2004. Exemplaire unique sur des acryliques sur papier de C-H B". Voir Michel Butor, 2004 et 2005 et # Thierry Lambert.
- #Papiers d'altérité, Arcana, éditions nomades, 2005. Tiré à 30 exemplaires contenant une encre originale. Le texte, pour Claude-Henri Bartoli, est daté de janvier 2002. Ce poème a de plus été introduit dans la version des Oeuvres complètes, 2010, de Seize Lustres. Voir aussi BBB, 2016, pp.152-153.
Gigue des ombres, chez l'artiste, 2007 (CDE). "Manuscrit original 2 exemplaires. Poèmes de Michel Butor / aquarelles C-H B". Voir suivant :
- "Gigue des ombres", pour Claude-Henri Bartoli, dans Europe, n°943-944, novembre-décembre 2007, pp.29-42. Voir aussi Gigues des ombres, 2007.
- Un cocktail avec tequila, avec Bartoli et autres, éditions France-Mexique, 2007 (CDE), Arcana, éditions nomades (BNF). "Poèmes ornés de 10 sérigraphies (1 de C-H Bartoli) Arcana. 100 exemplaires." Texte repris dans le volume XII des Oeuvres complètes, 2010, p.1017.
Au royaume des grenouilles, chez l'artiste, 2009 (CDE). Deux exemplaires manuscrits.
Match olympique, éditions nomades, 2011 (CDE).
Dans les marais infernaux, éditions nomades, 2011 (CDE).
Un coktel con tequila, Arcana, 2011 (CDE). Voir supra 2007.
L'enfance d'un dragon, chez l'artiste, 2012 (CDE). Voir aussi Kristell Loquet, 2013 et Burgos, 2016.
- L'artiste nous informe (qu'il en soit remercié) : Exposición Claude-Henri-Bartoli / "11 meditaciones plásticas sobre 11 poemas de Michel Butor". Se expone del 7 al 31 de marzo del 2014 en el patio central del Museo Othoniano, San Luis Potosi.
Instincts, 2014 (CDE).
Carnaval des dragons, 2015, exemplaire unique. Dix-sept peintures de Claude-Henri Bartoli accompagnent vingt-huit quatrains de MB. "Ce texte/toile de Michel BUTOR a été réalisé à SAN LUIS POTOSI par CLAUDE-HENRI BARTOLI en avril 2015 sur le poème CARNAVAL DES DRAGONS spécialement écrit pour cette réalisation : 17 toiles écrites et peintes de 140 x 90 cm dont une de 140 x 100. Ce « témoignage » papier est tiré à deux exemplaires : un pour MICHEL BUTOR avec une œuvre originale jointe et un pour C-H BARTOLI avec un original joint pour servir  la mémoire de ce travail." Voir suivant :
- Exposition et rencontre-débat le mardi 3 mai 2016 à 18 heures et en présence de Michel Butor au Gazette café, 6 rue Levat, à Montpellier. Vernissage de l'exposition "MODUS OPERANDI", 18 toiles pour un "livre" avec Michel Butor intitulé Carnaval des dragons (2015/2016) accompagnées d'une suite d’œuvres récentes. Le lendemain à la même heure et au même endroit : rencontre animée par Christian Skimao entre CHB et Michel Butor autour du thème "livres d'artistes". Voir précédent. Voir aussi Youl, 2016.
- "Ma rencontre avec la 'nébuleuse Butor'", Dix-huit Lustres, hommages à Michel Butor, sous la direction d’Amir Biglari et Henri Desoubeaux, Classiques Garnier éditions, 2016, pp.473-476.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "Phosphore", # "Papiers d'altérité", # "Sueurs du temps" et # "Un cocktail avec tequila", pour Claude Henri Bartoli.
Bärtschi, Guy :
Marchand de tableaux à Genève. Voir aussi Art Bärtschi (éditeur).
- Sur le Catalogue de l'Ecart on lit : "1994/b/Bacon et autres/Hantises/Guy Bärtschi". Voir également l'ouvrage sur la Toile à l'adresse suivante : http://www.bartschi.ch/ggb.php?opt=catalog&id=8&op=showone&size=medium
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "Hantises", pour Guy Bärtschi.
Bas, Gabriel :
- La Modificacio, "Michel Butor ; trad. de Gabriel Bas. Editeur(s) : Barcelone : 62 (Ed.), 1965" (CBN).
Basile, Jean :
- "Queneau, Butor et Lévi-Strauss. Des oeuvres qui perdurent", La Presse, 1er octobre 1988, p.k3. Compte rendu du livre de Skimao et Bernard Teulon-Nouailles,Qui êtes-vous Michel Butor ? : "Comme Queneau, il (Butor) ne croit pas à l'académisme. Il pense que l'écriture est essentiellement poésie. C'est aussi une méditation permanente sur la culture."
Basilic :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Baskine, Maurice :
Peintre, sculpteur, écrivain et alchimiste, membre du groupe surréaliste, il est né en 1901 à Kharkov (Ukraine) et mort à Paris en 1968.
- "Phylactère phantasophal", in memoriam Maurice Baskine, dans Maurice Baskine, "peintre, sculpteur, alchimiste : [exposition] Cathédrale de Cahors, Grenier du Chapître, 1er juillet-15 septembre 1990 / texte de Michel Butor. - [Cahors] : [Conseil général du Lot], 1990. - 1 vol. (12 p.) : ill. en coul. ; 24 cm" (CBN), pp.12, 18, 24. Voir aussi Thierry Lambert, 1996 et Joël Leick, 1997. Texte repris par ailleurs sous une autre forme et sous un autre titre dans :
- Michel Butor, Thierry Lambert, # Bâtons de jeunesse, in memoriam Maurice Baskine, "chez l'artiste, 1995" (CDE) et dans La Page blanche, 2002.
- A propos du succès de La Modification, Butor répond à André Clavel : "Baskine n'était pas un devin, mais un peintre proche des surréalistes. Il s'intéressait à l'alchimie, à l'astrologie et il exposait ses toiles à la galerie Furstemberg. Je le voyais très souvent, je jouais au bridge avec lui. Il a été très heureux de mon succès mais il n'avait rien prédit du tout !" (Curriculum vitae, 1996, p.101).
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "Bâtons de jeunesse".
Bastet, Delphine :
 - "Michel Butor, entretien", propos recueillis sur le mode de l'acrostiche par Delphine Bastet, 50 sept, n°8, 2e semestre 2007, pp.65-67 et précédé de "Michel Butor explorateur du savoir", pp.62-64.
Bastin, Stéphane :
La Famille Grabouillage, Dominique Bedou éditeur, 1985. Ouvrage tiré à 500 exemplaires, plus "30 sur Arches accompagnés d’un dessin de Stéphane Bastin et d’un pliage de Michel Butor". Un livre pour enfants (avec des dessins de Stéphane Bastin enfant).
Bataille, Georges :
- "J'ai relu aujourd'hui les textes de Georges Bataille sur le potlatch, et je vais les utiliser dans mon bouquin, Boomerang...". Voir "Le travail du corps-texte", Le Creu, 1er trimestre 1977, entretien avec Michel Launay, repris dans Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V. II, pp.184-212 (p.193).
- "La fête en mon absence", Boomerang, 1978.
"Le mariage de l'Archangélique et du Félin : Georges Bataille et Jacques Hérold", dans Première rencontre de Billom, les artistes professionnels d'Auvergne et leurs invités autour de Georges Bataille, Jacques Hérold et Michel Butor et l'art dans la vie. Billom Saint-Loup : 16 juin-24 août 1979 (catalogue), n.p. Cinquième exposition de Formes et Couleurs. Repris dans :
- NRF, n°319, 1er août 1979, pp.159-160. Ballade reprise à nouveau  dans :
- Envois, 1980, pp.121-122 où elle constitue le 49e et dernier texte de l'ouvrage.
- Le Retour du Boomerang, 1988, pp.124-125.
- Curriculum vitae, 1996, p.52.
Battaglia, Sarah :
Peintre, elle est née en 1987. Vit et travaille à Annecy.
- A vol d'insecte, Leuwers éditeur, 2015 (CDE).
- Pétrification, 2016 (CDE). Voir aussi Godard, 2012.
Batuz :
Peintre, il est né le 25 mai 1933 à Budapest, en Hongrie.
- "Meditaçao sobre a fronteira", para Batuz, dans Batuz, Trabalhos em papel e desenhos, Fundaçao Calouste Gulbenkian, texto de Michel Butor, fotografia de Inge Morath, 17 de janeiro à 26 de fevereiro 1984; 1983. Texte (daté de Nice, octobre 1983) en trois langues : portugais (traduçao de Miguel Tamen), français et anglais (translated by Leon S. Roudiez). Repris, mais cette fois en français, allemand et anglais, dans :
- Batuz, Projekt für Berlin (Koblenz : Görres-Drukerei und Verlag, 1984), n p. (FSA). Puis dans :
- "Méditation sur la frontière", pour Batuz, Chantier, 1985, pp.95-101. Et dans :
Frontières, 1985, pp.101-106. Et à nouveau dans :
- "Meditacio sobre la frontera", par Michel Butor dans Batuz / [textes de Michel Butor] ; [et de Rosa Maria Subirana], [Barcelone] : Fundacio caixa de pensions, 1985. 1 vol. (78 p.) : ill. en coul. et en noir et blanc ; 21x21cm (CBN). Ainsi que dans :
Méditation sur la frontière, "livre-valise, eaux-fortes, Schaumburg, 1987; 12 ex." (MS). Voir supra et infra.
- Le site www.batuz.com (voir lien externe : Société Imaginaire/Members/Michel Butor) publie également "Médiation sur la frontière" en français (reproduction des douze parties - la cinquième tronquée - du texte manuscrit), allemand et espagnol, mais aussi "Méditation sur la Méditation sur la frontière" (Gaillard, 19 juin 1987) qui évoque la publication précédente, et publie aussi # Adieu au siècle (voir infra 2000) et plusieurs autres textes auxquels nous renvoyons le lecteur.
- Voir aussi Batuz, "coordinacio general : Maria Rossines, Fundacio Caixa de Pensions, Barcelona, 1985. "Meditacio sobre la frontera" par Michel Butor. Comprend la traduction anglaise des textes" (voir fonds Michel Butor de la Bibliothèque de l'UQAM).
- Société imaginaire, "[texte imprimé] / Batuz ; Michel Butor ; Pierre Restany ... [et al.]. - [Schaumburg, Allemagne] : Batuz-Stiftung, 1989. - 1 vol. [16] p. : ill., couv. ill. ; 28 cm. - (Schaumburg editions ; 4). Textes en anglais, espagnol, allemand, français" (CBN).
"Le mur navire", Echanges, carnets 1986, Z'éditions, 1991, p.121 et dans Collation, 2003.
- Société imaginaire : Washington, Kennedy center, 6-10 nov. 1995 / "textes de Michel Butor, Czeslav Milosz, Hans Magnus Enzensberger, Mark Stand... et al. ; pref. de Batuz, Lothar Kraft. - Bonn : Konrad-Adenauer Fondation, 1995. - N. p. : ill. ; 27 cm" (CBN)
- "Méditation sur la frontière", pour Batuz, A la frontière, poèmes, éditions de la Différence, 1996, pp.7-17. Voir supra.
- Voir aussi # L'Adieu au siècle, 2000.
- No mas fronteras, "[texte imprimé] / [Batuz] / [Texte de Michel Butor]. - Nossen : Batuz Foundation : Auswärtiges Amt der Bundesrepublik Deutschland, 2003. - 1 vol. (62 p.) : ill. en coul., couv. en ill. ; 23 x 33 cm. Textes en allemand et anglais. Texte de M. Butor : "Méditation sur la frontière", Nice, 1983" (CBN).
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : "Les baigneuses de Chicago", "Lettre anonyme", pour Batuz (texte repris dans Michel Butor : rencontre avec Roger-Michel Allemand, 2009, p.182).
Baudelaire, Charles :
- "Les Paradis artificiels(1959)", Répertoire I, 1960, pp.115-119. Ce texte est d'abord paru dans Arts, n°757, 13-19 janvier 1960, p.4.
- Histoire extraordinaire, 1961.
- "Lorsque Baudelaire rêvait", Les Lettres françaises, n°862, 9-15 février 1961, pp.1 et 3, entretien avec Hubert Juin. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, V.I, pp.155-159.
- "Opusculum baudelairianum", pour Jiri Kolar, Répertoire IV, 1974, pp.237-244 avec un Portrait de Baudelaire par Jiri Kolar p.321.
- !§! "Représentation des Etats-Unis dans la littérature française / 9 et 10", cours de Michel Butor en ligne, Université de Genève, année 1974-1975 (http://mediaserver.unige.ch). Sur Baudelaire/Poe.
- !§! "Baudelaire", cours de Michel Butor accessible en ligne, Université de Genève, année 1977-1978 (http://mediaserver.unige.ch).
- Naufragés de l'Arche. Photographies de Pierre Bérenger. Texte de Michel Butor suivi d'"Adieu à la Galerie de Zoologie" de Yves Laissus, éditions de la Différence, 1982. Dans son texte Butor utilise les strophes de deux poèmes de Baudelaire  : "L'irrémédiable" et "Rêve parisien". Outre "Pierre Bérenger" pour le suivi des différentes reprises du texte, voir aussi infra 1992.
- "Le Rêve de Charles Baudelaire", Mille et un plis, Matière de rêves V, 1985, pp.63-85.
- Alastair Duncan, "Baudelaire in Butor"s Passing Time", The Review of Contemporary Fiction, 1985, pp.98-102.
- L'Oeil de Prague, dialogue avec Charles Baudelaire autour des travaux de Jiri Kolar, suivi de Réponses et de La Prague de Kafka (pliages) par Jiri Kolar, éditions de la Différence, 1986. "Pour Michel Sicard".
- Au fil des rues, 1987.
- In memoriam Charles Baudelaire, 1987. Voir aussi # Bertrand Dorny, 1999.
- "Baudelaire à Genève", pour Beppe Sebaste, L'Arc lémanique, vingt et un récits sur le lieu, éditions Favre et L'Hebdo, 1988, pp.96-109. Texte repris dans Avant-goût III, 1989 (voir infra).
-Le Miroir de Baudelaire, "réal. Robert Bober ; éd. int. Pierre Dumayet. Editeur(s) : Paris : FR3; Paris : Sept (La); Paris : Anabase productions, 1989. Description : 1 videocassette 3/4 pouce U-Matic, 52 min. : couleur, SECAM. Dans cette émission P. Dumayet s'entretient avec Michel Butor, Bernard Noël et Harry Matthews du problème du dandysme chez Baudelaire" (CBN).
- Avant-goût III, 1989. Voir supra et suivant :
- "Treize lectures dans le calme genevois", Transit, 1992. Il s'agit de la reprise, dans un nouveau contexte, du texte précédent.
- "Variations muséum. Sur deux thèmes de Baudelaire", Europe, n°760-761, août-septembre 1992, pp.93-98, texte qui compte 69 quatrains d'octosyllabes. Voir supra 1982 et infra. Voir aussi Youl, 2010.
- Jacques La Mothe, "Baudelaire réinventé", Dalhousie French Studies, v.24, Spring-Summer 1993, pp.119-136.
- # Avec l'étranger (in memoriam Charles Baudelaire), 1999.
- # Baudelaire sous la pyramide, 2000.
- Rêve parisien, Baudelaire, Butor, Le luxe pauvre éditions, 2011 (CDE).
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire # "Avec l'étranger (in memoriam Charles Baudelaire)", pour Bertrand Dorny et # "Variations muséum, "sur deux thèmes de Baudelaire (en enlevant les citations, cela donne # "Baudelaire sous la pyramide", pour Dorny)". Une # "Variations muséum (2), sur deux thèmes de Baudelaire", version plus courte de deux strophes que la précédente figurait à l'origine dans ce dossier 20 de Poésie au jour le jour. Voir aussi # "L'invitation au voyage (Baudelaire)".
Baudelle, Yves ... :
- ... et Caecilia Ternisien. Voir le numéro 62 de la revue Nord' (Michel Butor), décembre 2013.
Baudin, Fernand :
Dossier Butor, Rencontres Internationales de Lure 1971, Rémy Mayermans éditeur, tiré à 550 exemplaires hors commerce. Ce dossier comprend 74 reproductions réparties en 5 chemises :
            a - un manuscrit de Fernand Baudin                            15 feuillets
            b - une lettre autographe de Michel Butor (à Massin)    2   "
               - ses instructions pour quelques typographies            3   "
               - des épreuves de composition                                 4   "
            c - des instructions de Massin pour la composition        5   "
         d - quelques photostests d'oeuvres de Michel Butor         22   "
            e - un tapuscrit de Gérard Blanchard                           23   "

Baudoin-Lebon (éditeur) :

- # Via Appia, 1995.
- Rosées, 2008.
Baudson, Michel :
Conservateur au musée de Berne.
- "Le salon de 1984", pour Michel Baudson, Chantier, 1985, pp.109-123. Repris dans :
- L'Art et le temps, regards sur la quatrième dimension, sous la direction de Michel Baudson, Albin Michel, 1985, pp.11-18. Ainsi qu'en allemand ("Der Salon von 1984") dans : Zeit : Die vierte Dimension in der Kunst, Acta Humaniora, 1985, pp.11-18, ouvrage publié à l'occasion de l'exposition présentée à Mannheim et Vienne en cette année 1985. Et dans :
- A la frontière, poèmes, éditions de la Différence, 1996, pp.163-182, sous le titre "Le salon de l'année qui passe".
Bauer, George H. :
- Compte rendu du livre Perpetuum Mobile de Mary Lydon, dans L'Esprit Créateur, XXII, 1, Spring 1982, pp.95.96 (BderF).
Bauer, Gérard :
- Dans "Propos du samedi", André Billy publie une lettre de Gérard Bauer qui souligne l'importance de l'objet chez les nouveaux romanciers, en particulier Alain Robbe-Grillet et Michel Butor : "Ce qui se situe à l'opposé extrême de l'art racinien où l'objet ne tient aucune place, où il est supprimé du décor, comme pour en confier toute l'étendue aux débats de l'âme et du coeur", et où il voit l'influence du roman policier, en particulier Simenon, et du cinéma.Le Figaro littéraire, 6 septembre 1958, p.2.
Baumier, Jean :
- "Nouveau visage du roman", Europe, n°144, décembre 1957, pp.149-151. Cet article, précise une note,  a été écrit avant l'attribution du prix Renaudot à La Modification : "La recherche d'une vérité psychologique apparaît comme le critère essentiel qui a guidé l'auteur. On parlera de procédés, de technique à ce propos. Et on aura raison. Mais si ces procédés, cette technique sont mis au service d'un talent réel, s'ils parviennent à donner au lecteur une sensation poétique..." Et de conclure : "Michel Butor est un écrivain d'importance. Il a encore beaucoup à nous dire."
Baviéra, Henri :
Peintre, il vit à Vence.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire le poème suivant qui a été repris dans A la frontière en 1991 et 1996 (pp.90-92), dans En marge, 1992 et  dans L'Horticulteur itinérant, 2004, pp.59-60 : # "Vent sur Vence, pour Henri Baviéra" (voir aussi : "L' Atelier [Texte imprimé] / [présentation de Michel Butor ; avant-propos de Henri Baviera ; introduction de Frédéric de Towarnicki] ; [poème de Charlotte Andreis]. - Vence : l'Atelier, 1990. - [23] f. de pl. en coul. ; 56 cm. Edition originale. Signatures des artistes. Recueil de textes illustrés chacun d'une pl. signée et numérotée par l'artiste. Tirage à 132 ex. : 99 ex. numérotés de 1 à 99 (pour les amateurs) + 33 ex. numérotés de I à XXXIII (réservés aux artistes, collaborateurs archives dont 1 ex. destiné à la Bibliothèque Nationale et 1 au cabinet des estampes) (CBN).
Bayle, Thierry :
- "Michel Butor : 'Mes livres sont des fils d'Ariane pour tenter de clarifier le labyrinthe'", Magazine littéraire, n°306, janvier 1993, pp.98-104, entretien avec Thierry Bayle. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V. III, pp.307-318.
- "Butor au pays de Rabelais", Magazine littéraire, n°319, mars 1994, p.56. Rapide compte rendu du livre de Butor-Plossusur Rabelais : L'Oeil de Frère Jean.
Bazin, Jean-Marie :
- "Les images de la Sixtine, matrice d'un roman de Butor : la modification généralisée",Esthétique cahiers, n°11, juin 1990, pp.146-169.
Bazin, Laurent :
- "Vanité du symbole : pour une lecture emblématique de Michel Butor", La Création selon Michel Butor, 1991, pp.151-161. Posant un parallèle entre la Renaissance, âge d'or de l'emblème, et l'époque contemporaine caractérisée par son "malaise", l'auteur cherche à faire de l'oeuvre de Butor une lecture emblématique, laquelle, associant "le linguistique" et "l'iconique", "renouvelle le vieux rêve d'un langage total". Pour ce faire, l'auteur privilégie deux oeuvres : Portrait de l'artiste en jeune singe et surtout Vanité.
- De la fureur des symboles à l'empire des signes : le récit emblématique en France de 1928 à 1970 (Breton, Gracq, Butor), thèse de Doctorat de Lettres Modernes à l'Université de Paris IV-Sorbonne, 1994.
Beaudonnet, Jean-Louis :
Peintre, il vit à Montpellier.
-"Hautbois du gabier", pour Jean-Louis Beaudonnet, dans Inédits, 1979, journal de poésie, n°3, mai 1979, p.1 (Métaphores). Reprise :
- "Hautbois du gabier", in Beaudonnet-Cl. Sarthou : Peintures-Dessins (Châteauroux : Galerie de l'Oeil 2000, 1979), n.p." (FSA).
- # "De l'autre côté", pour Jean-Louis Beaudonnet, dans Beaudonnet de Michel Butor, Claude Sarthou et Bernard Teulon-Nouailles, éditions La Galerie, Oslo, Norvège, août-septembre 1991. Les textes sont en trois langues : français, norvégien et anglais. Voir infra.
- Michel Butor, Bernard Teulon-Nouailles, Beaudonnet, les anges de la porte, Association "Les Arts au Château d'O"; 1992. Préfaces de François Bernard Michel et Lise Ott. Cet ouvrage contient en particulier "D'une porte, l'autre" de Bernard Teulon-Nouailles, un "Entretien avec Michel Butor" et des illustrations du peintre.
- "De l'autre côté", dans "... Avec vingt peintres (Première partie)", Rémanences, n°3, septembre 1994, p.135. Texte en français repris également dans Littérales, n°3, 2006, pp.13-14. Voir supra.
* Ce poème est repris sur le site personnel de l'auteur.
Beaufret, Jean :
- "La littérature, l'oreille et l'oeil", pour Jean Beaufret, Répertoire III, 1968, pp.391-403. Cet essai clôt l'ouvrage. Ce texte est paru précédemment dans L'Endurance de la pensée, pour saluer Jean Beaufret, Faits et Thèmes, Plon, 1968, pp.109-123. Voir aussi La littérature, l'oreille et l'oeil, 1967.
- Dans Butor aux quatre vents, José Corti éditeur, 1997, p.196, Butor le cite : " un ami philosophe " qui lui offrira " l'occasion d'aller à Manchester … et d'occuper un poste de lecteur à l'université. "
Beausire, Alexandra :
- Voir Masini-Beausire, Alexandra.
Beausoleil, Claude :
- "Butor/Sarraute : l'art, la parole, la mort", Le Devoir, 27 septembre 1980, p.24. Comptes rendus de Vanité, d'une part et de L'Usage de la paroled'autre part. "Petit essai des profondeurs,Vanité est un livre d'incision, un livre fragmenté mais pourtant avec partout l'idée centrale du crâne, de la mort et de l'art comme action plausible d'un sursis. C'est un beau livre de méditation, un passage vers le sens."
- "Le désir du vaste", Le Devoir, 7 mars 1981, p.25. Compte rendu de Treize à la douzaine publié en tirage limité (90 exemplaires) aux éditions québécoises Estérel. "Un souffle épique et intime traverse l'ensemble des textes. Plusieurs des textes (...) se déroulent comme un flot qui contiendrait en son lyrisme la signification d'une certaine angoisse." Quant à la forme de ces textes : "La ballade ... n'est que prétexte stylistique et (qu')en elle coule le désir du vaste, du retourné sur lui-même et en cela elle sert de rythme, de cadre débordé."
Beaux Arts :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Becirovic, Komnen :
- "Entretien [filmé] avec Michel Butor par-delà l'abîme des ans". "Bien que cet entretien ait été effectué en novembre 2014, sa mise en ligne s'est trouvée retardée, pour des raisons principalement objectives, jusqu'en juin 2016 où Komnen Becirovic a dépassé le cap de ses 80 ans le 5 avril dernier, alors que Michel Butor fera de même le 14 septembre prochain pour ses 90 ans", lit-on sur "youtube.com" à la date du 31 juillet 2016.
Dans cet entretien qui dure presque deux heures, il est question, au début, de deux entretiens écrits réunissant les deux hommes parus dans la presse en 1963 (Politika) et en 1965 (Nin). Nous y renvoyons le lecteur.
Becker, Lucille :
- Compte rendu deOù : le Génie du lieu 2,dans Books Abroad/World Literature Today, v.46, n°3, 1972, p.443 (WLT).
Bedin, Michel :
- "CD : Michel Butor, Marc Copland - Le Long de la plage", compte rendu du 9 novembre 2012 sur On-TopAudio.fr : "Mai 1960. Je discute littérature contemporaine avec mon vénéré prof’ de latin-grec, monsieur Victoor, ce qui n’était guère habituel à l’époque où l’enseignement s’arrêtait à Zola. Il me dit tout à trac : « Lisez donc La Modification de Michel Butor, qui vient de paraître ». Ce que j’ai fait. On pouvait donc écrire différemment. Mes vacances en ont été transformées, encore que je pense que la belle Suzon, que je rencontrai cet été-là, fut pour beaucoup dans ma transformation. / Je retrouve Michel Butor aujourd’hui. Il lit ses poèmes, cependant qu’un pianiste, Marc Copland, improvise derrière lui. Les poèmes sont beaux. Ainsi « Randonnées II » vous emmène des Landes au cap Nord et le voyage défile devant vos yeux. La musique, schumannienne, discrète et retenue, ne vient jamais empiéter sur la poésie. Et pourtant, cela ne marche pas. Pourquoi ? Sans doute parce que Michel Butor, s’il est un excellent poète, n’est pas un diseur, tout comme la plupart de ses confrères poètes. On se souvient des enregistrements d’Eluard ou d’Aragon, par eux-mêmes, tellement lamentables qu’ils en devenaient comiques. Sans atteindre ces naufrages, Michel Butor, hélas, torpille ses propres poèmes. On sent bien que si un Jean-Marc Tennberg, un Gianni Esposito, un Serge Reggiani, ou un Richard Bohringer s’était mis au micro, cela aurait transfiguré les poésies. N’est pas diseur qui veut. Il y a dans la voix du bon diseur un grain particulier qui capte votre attention. Sur ce CD, il est absent. Dommage, c’était bien essayé. Un essai non transformé. Reste un CD gentil, sans plus." (http://www.on-mag.fr/).
Bedos, Alain :
- Voir Maison hantée.
Bedou, Dominique :
- "Entretien", dansLiminaires et préliminaires, 21 ballades et 7 chansons précédées d'un entretien avec Dominique Bedou, D. Bedou éditeur, 1982, non paginé. Voir Jiri Kolar, Richard Texier, Guy Vandeloise et Claude Ballaré, André Villers, Gregory Masurovsky, Vincent Bioulès,Julius Baltazar, Jean-Luc et Titi Parant, Antonio Saura, Jacques Réda, Gaston Puel, Seund Ja Rhee, Manuel Casimiro, Tom et Allece Garrard,Jacques Monory, Yoshiaki Tono et Marcel Duchamp, Jacques Guyonnet, Georges Lauro, Picasso, Lorand Gaspar, Roger Pfund, Christian Dotremont, Henri Maccheroni, Georges Raillard et Shirley Goldfarb. L'ensemble de ces 28 textes est repris, en suivant le même ordre de succession, dans Exprès, 1983 :
                - "Ballade des froissements du monde" (*),
                - "Ballade sur Ingres",
                - "Ballade des rébus" (*),
                - "Monologue du graveur de merveilles",
                - "Ballade des valeurs arc-en-ciel" (*),
                - "Ballade de la machine à écrire" (*),
                - "Ballade de l'écharpe d'Iris" (*),
                - "Colloque des mouches",
                - "Ballade du jeu des boules parlantes" (*),
                - "Ballade des couteaux tirés",
                - "Ballade à l'improviste",
                - "Carte commentée",
                - "Ballade du repli des sources" (*),
              - "Ballade du bout des Bordes" (*),
                - "Ballade de l'objet inconnu",
                - "Le soir à Norman",
                - "Ballade des Alpes-Maritimes" (*),
                - "Ballade du tremblement de ciel",
                - "Ballade à travers la vitre",
                - "Interventions pour le Pierrot lunaire",
                - "Ballade du gaucho Thésée" (*),
                - # "Ballade du sorcier de Mougins",
                - "Ballade du Hongrois de Tunis",
                - "Voix d'outre-cuivre",
                - "Ballade de la boussole en deuil" (*),
                - "Ballade du sexe féminin" (*),
                - "Ballade de la Quinzaine polytopique" et
                - "La femme la neige et la mort".
Les ballades suivies d'un astérisque sont déjà parues dans Treize à la douzaine, 1981.
Bedou, Dominique (éditeur) :
- Liminaires et préliminaires, 1982.
- Entre-temps, 1983.
- Loisirs et brouillons, 1984.
- Traitement de textes, 1985.
- Chantier, 1985.
- La Famille Grabouillage, 1985.
Beethoven, Ludwig van :
- "La grande sonate pour hammerklavier", texte de Roger BorderiedansL'Arc, n°39, 1969, (numéro spécial Butor), pp.6-11.
- Dialogue avec 33 variations de Ludwig van Beethoven sur une valse de Diabelli, pour Marcelle Mercenier, éditions Gallimard, 1971. Voir infra.
- Henri Pousseur, "Ecoute d'un dialogue" (sur Dialogue avec 33 variations de Ludwig van Beethoven sur une valse de Diabelli), pp.73-82 de Musique en jeu, n°4, 1971.
- Musique pour un Don-Juan [aveugle] sourd, 1976.
- Anthony R. Pugh, "Butor on Beethoven, or The Limits of Formalism", International Fiction Review, vol. 3, 1976, pp.65-69 (JHD) et "Discussion and comment : Butor and Beethoven. A bibliographical footnote", International Fiction Review, vol. 3, n°2, July 1976, p.174 (FXXB).
"Les révolutions des calendriers, conversation pour présenter les trente-deux sonates de Beethoven lors d'une journée de France-Musique/ post-scriptum au Dialogue avec 33 variations [de Ludwig van Beethoven] sur une valse de Diabelli", à l'intention d'Alfred Brendel, Trou, n°2, mars 1981, pp.62-84. Paru d'abord dans l'ouvrage de 1976. Voir aussi Bram Van Velde. Reprise :
- "Les révolutions des calendriers", Répertoire V,1982, pp.149-170. Voir supra.
- Exprès, 1983, p.43. Butor y précise que le titre des trois volets de son texte sur les photographies de Pierre Bérenger,Naufragés de l'Arche, qui est repris ici, est emprunté au titre des mouvements de la vingt-sixième sonate de Beethoven, opus 81a, dite "Les Adieux" dont on sait quelle évoque le départ, l'absence et le retour de l'élève et mécène de Beethoven, l'archiduc Rodolphe, pendant les années 1809-1810 lorsque les armées napoléoniennes envahirent l'Autriche et occupèrent momentanément Vienne.
"The Bagatelles of Thélème", for Jean-Yves Bosseur, The Review of Contemporary Fiction, 1985. Voir suivant :
- "Les Bagatelles de Thélème", Phréatique, n°32, printemps 1985, pp.12-16. Voir suivant :
- "Les Bagatelles de Thélème", Revue des sciences humaines, n°205, 1987, pp.227-231. Ce texte relativement court est sous-titré : "Petit dialogue avec les Bagatelles opus 126 de Ludwig van Beethoven, post-scriptum aux Révolutions des Calendriers". Voir supra et infra 1997.
- Stéphane Bou, 1991.
- Curriculum vitae, 1996, pp.196, 249 où Butor évoque les concerts-conférences à l'origine de Dialogue avec 33 et "Les Bagatelles de Thélème".
- "Bagatelles de Thélème", Michel Butor, Symphonia, n°12, du 15 janvier 1997, pp.14-16 (CBN). Voir supra 1985.
- "Le château du sourd", dans le livret qui accompagne les Sonates op.109.110.111, les Bagatelles op.119.126 et les Variations Diabelli op. 120 de Beethoven jouées par Jean-François Heisser, Auvidis/Naïve, 1999. Texte repris dans :
- Dialogue avec 33 variations de Ludwig van Beethoven sur une valse de Diabelli, 2001. Voir supra.
- Voir aussi Midori Ogawa, 2008.
- Vendredi 28 août 2015, conférence : "Rencontre avec Michel Butor : Beethoven et autres œuvres en dialogue" à la Côte-Saint-André (Isère) dans le cadre du festival Berlioz.
Beetschen, Olivier :
- "Lecture de lectures", La Revue de Belles-Lettres, Paris, n°1, "Robert Pinget", avril 1982, pp. 33-38, entretien avec Olivier Beetschen. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V. III, pp.103-107. Butor y évoque plus particulièrement L'Apocryphe, roman de Pinget qui date de 1980.
Behar, Jack :
- "Old humanist", Kenyon Review, XXXI, n°3, 1969, pp.400-406 (FXXB).
Beillerot, Jacky :
- "Degrés de Michel Butor ou les liens du sang et du savoir", dans J. Beillerot, C. Blanchard-Laville, A. Bouillet, N. Mosconi, Savoir et rapport au savoir, éditions Universitaires, 1989, pp.47-82.
Bélier-Prisma, Le (éditeur) :
- # Ombres d'une île, 1966.
Belkahia, Farid :
Peintre, il vit et travaille à Marrakech où il est né en 1934.
- Voir Opération Marrakech 2, 2011.
Bell, Sheila M. :
- "Michel Butor und der Kollektivroman. Von Passage de Milan zu Degrés. ByFriedrich Wolfzettel,French Studies, XXVI, n°3, July 1972, 362-363 (FXXB).
Belleguic, Thierry :
- "Musique et littérature", Frontenac Review, n°8, 1991, pp.71-87, entretien avec Thierry Belleguic et Annick Desbizet. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, V. III, pp.269-281.
- "L'écriture butorienne et le texte-partition : une écoute de Brassée d'avril", avec Annick Desbizet, La Création selon Michel Butor, 1991, pp.177-194.
- "Réseaux et frontières : Réflexions sur la création butorienne", Paroles Gelées, n°10, 1992, pp.63-77 (JHD). Article lisible en ligne à l'adresse suivante : http://escholarship.org
Belleli, Maria L. :
- "Montaignee Butor", Il Mondo 17, n°33, 17 August 1965, p.8 (PM).
Bellon, Yannick :
- "Nous avons fait ensemble un documentaire sur Los Angeles [en 1969], pour la télévision française." (Curriculum vitae, 1996, p.191).
Bellot-Antony, Michel :
- "La Modification, de Michel Butor, ou le lecteur inclus dans l'oeuvre",Le Lecteur et la lecture dans l'oeuvre, éditions de la Faculté des lettres et sciences humaines de Clermont-Ferrand, 1982, pp.43-57. Analysant le "vous" du roman, son "réalisme scrupuleux", ainsi que la banalité du thème et la découverte faite par le héros, l'auteur de cet article conclut : "Une telle analyse, même rapide, permet de dégager l'originalité de ce texte : le choix d'une perspective narrative inhabituelle s'y trouve pleinement justifié par la nature de l'intrigue et par le sens du projet romanesque. Le lecteur doit être inscrit dans l'oeuvre parce que le roman... non seulement s'adresse à lui, mais contient une leçon qu'il doit entendre et une expérience dont il doit profiter."
Bellour, Raymond :
- "Le massacre des apparences", Le Nouvel Observateur, n°6, 24 décembre 1964, p.25. Compte rendu élogieux du livre de Jean Roudaut, Michel Butor ou le Livre futur qui se conclut par ces mots : "Je trouve beau qu'un point de vue et un style absolument personnels, qui expliquent le plaisir qu'on prend à la lecture, puissent apprendre autant de vérité sur le sens et la réalité d'une oeuvre."
-Belmans, Jacques :
- "Michel Butor, Brassée d'avril, La différence, Paris, 1982", compte rendu de Jacques Belmans, Ecritures multiples, n°46, juin 1983, p.103. L'auteur note : " ... des "proses" indescriptibles, pleines d'humour, d'inquiétude aussi, crépitantes, aromatiques (eh oui !), bourrées de sève, plantureuses et inquiétantes à la fois."
Belser (éditeur) :
- Dans les flammes, 1965.
Belugue, Geneviève :
- "Variations sur l’écrit",Acta Fabula, été 2004 (Volume 5, Numéro 3), URL : http://www.fabula.org/revue/document563.php. Compte rendu-article sur le livre de Anne-Claire Gignoux, La récriture : formes, enjeux, valeurs autour du nouveau roman, 2003.
Belzane, Guy :
- Protocoles d'écriture chez Michel Butor, "thèse de 3e cycle sous la direction de Gérard Genette : LITTERATURE FRANCAISE : EHESS : 1983" (Sudoc).
- "Pour une esthétique de la déception. Lire Butor ?", Poétique, n°105, février 1996, pp.55-69 (FXXB).
- "Mobile, Michel Butor", in Encyclopaedia Universalis en ligne : http://www.universalis.fr (2009).
Bémol, Maurice :
- Essai sur l'orientation des littératures de langue française au XXe siècle, Nizet, 1960, p.265. Dans un court paragraphe, l'auteur note "l'importance de l'ascendance proustienne" sur La Modification et ajoute : "Que le monologue intérieur soit écrit, pour créer une solidarité plus étroite entre le héros et le lecteur, à la deuxième personne du pluriel, et non plus à la première personne du singulier, le "vous" remplaçant le "je", cet ingénieux procédé de narrration ne change rien au fond des choses."
Bénard, Johanne :
- "Le retour du biographique", La Création selon Michel Butor, 1991, pp.259-272. L'auteur scrute la question de l'autobiographie à travers trois oeuvres : Histoire extraordinaire, Boomerang et Le Retour du boomerang.
- "Les noms de Mobile", dans Roman 20/50, n°38, décembre 2004, pp.101-111.
Benbouchta, Amina :
- Tapis pour l'automne, Jean-Pierre Huguet éditeur, 2014 (CDE). Voir aussi Youl, 2012 et Thésée, 2015.
Benetti, Laurence :
- Esquisse d'un inventaire pour L'Embarquement de la reine de Saba de Michel Butor : au fil des amplifications. "Laurence Benetti. Editeur(s) : Fribourg : Université de Fribourg, 1992. Description : 168 p. ; 30 cm." (CBN).
Bénic, Lorraine :
Elle est née à Montréal en 1937. En 1963, elle s'installe en France pour une douzaine d'années avant de retourner à Montréal.
Le Château d'oeil, Montréal, chez l'artiste, 1988. Tiré à 37 exemplaires.
- Marie-Françoise Quignard, Michel Butor et la gravure, catalogue des premières Rencontres de l'Ecrit et de l'Estampe de Bayeux, publication du musée Baron Gérard, 1996, pp.16-17.
- "Le château d'œil", présentation de Lorraine Bénic, Butor et l'Amérique, l'Harmattan, 1998, pp.172-176. L'auteur parle de son travail de graveur à propos de "Le Château d'oeil, ce livre avec Michel Butor (qui) n'est pas un livre dans son sens physique mais une feuille imprimée des deux côtés".
- Elinor S. Miller, "Les lunettes de l'art : Butor et deux Canadiens", Butor et l'Amérique, 1998, pp.161-171. Cette étude porte sur la collaboration de Butor avec  Marc Desjardins et Lorraine Bénic.
Benjakan, Salah :
- # Opération Marrakech, 2006.
Ben Junior, Joe :
Peintre navajo, il fait de la peinture de sable.
- Voir L' empreinte du sable : Joe Ben Junior, Claude Viallat, "Musée de l'éphèbe, Agde [août-octobre 1992]. Editeur : Agde : Musée de l'Ephèbe, 1992. Textes de Peterson Zah, Régis Passerieux, Sylvie Crossman, Jean-Pierre Barou, Michel Butor, Odile Bérard, entretiens avec Joe Ben Junior, Claude Viallat. Exposition organisée par l'association Art Sans Frontières" (Centre Pompidou).
- # "Sur la réserve", pour Joe Ben Junior, Lucinges, le 6 janvier 1992, Recueil, n°27, mai 1993, dans un dossier intitulé "Poésie au jour le jour", pp.5-17. Voir suivant :
- # "Sur la réserve", pour Joe Ben Junior, Ici et là, 1997, pp.35-37. Texte repris dans :
- La Page blanche, 2002 et Confluences poétiques, 2006.
* Ce poème peut se lire également sur le site personnel de l'auteur.
Benoit, Alain (éditeur) :
- # Epithalame, 2002.
- La Révolution dans l'arboretum, 2003.
Benrath, Frédéric :
Peintre de l'abstraction lyrique, il est né à Chatou en 1930 sous le nom de Philippe Gérard. Depuis 1949, a vécu et travaillé à Paris. Il est mort en 2007.
Le Rêve du déménagement, "de et par Michel Butor raconté en sept parties comprenant chacune une illustration originale et un texte critique inédit sur l'auteur", in Revue rêvée, en sept fascicules, textes critiques de Jean Richer, Roger Meyere, Gaston Puel, Michel Vachey, Jean Starobinski, Jean Roudaut, Alain-Valéry Alberts et Jean-Jacques Auquier. Chaque fascicule contient une eau-forte en hommage à Michel Butor, successivement de : Cesare Peverelli, Enrique Zanartu, Paul Franck, Wout Hoerboer,Ania Staritsky,Jacques Héroldet Frédéric Benrath, éditions Lettera Amorosa, 1974-1975, 64 exemplaires. Le texte de Butor qui s'étale en réalité sur les six premiers fascicules a été repris dans Matière de rêves, 1975, pp.73-98. Voir aussi # Anthologie nomade, 2004, pp.174-180 et l'étude critique de Philippe Renaud.
Voyage aux îles des vestiges, avec cinq eaux-fortes, éditions Ecarts, 1989. Tiré à 75 exemplaires plus 7 hors commerce, à savoir : "25 exemplaires comprenant une suie des cinq eaux-fortes sur Chine contrecollé, tirée dans une couleur propre à la suite, numérotés de 1 à 25. 50 exemplaires numérotés de 26 à 75. 7 exemplaires hors commerce marqués de A à G. Tous les exemplaires sont signés par l'auteur et l'artiste. Composition et impression des textes : François Da Ros, Paris. Impression des gravures : Atelier Tanguy Garric, Paris." Voir infra. Au sujet de ce livre, Jean Lissarrague, l'éditeur, raconte : "Dans le cas du Voyage aux îles des vestiges de Michel Butor, son texte comme les gravures de Frédéric Benrath racontent l'effacement et la disparition. C'est ce qui m'a amené à choisir une typographie en creux, non encrée. On retouve dans l'estampage des caractères ce que Butor évoque dans son texte... C'est un très beau texte. Le livre peut paraître difficile à lire avec ses caractères imprimés en creux sans encre. Mais il suffit de prendre les pages et de jouer un tout petit peu avec la lumière. Sous un certain angle, soudain on peut lire parfaitement. Il y a comme un effet de révélation !" Voir BBB, 2016, pp.156-159. Voir aussi Hans Ulrich Lehmann.
- Marie-Françoise Quignard, Michel Butor et la gravure, catalogue des premières Rencontres de l'Ecrit et de l'Estampe de Bayeux, publication du musée Baron Gérard, 1996, pp.18-19.
- "Voyage aux îles des vestiges", pour Frédéric Benrath, Ici et là, 1997, pp.141-144. Voir supra.
"Triptyque, in memoriam Frédéric Benrath : I Stage, II Les lumières du Nord, III Le coup de gong", dans Hommage à Frédéric Benrath, Musée des Beaux Arts de Lyon, 27 octobre 2007. Plaquette tirée à 150 exemplaires.
- Estuaire, avec Baltazar et Benrath, chez Baltazar, 2007 (CDE).
- Michel Butor et les artistes : les mots entrent en peinture, 2010.
- Participe à l'exposition L'Art entre les lignes, 2011.
Béra, Mireille (et Philippe) :
Directrice de l'IME de la Baie de Somme et responsable des éditions Cadastre8Zéro, de Grand-Laviers.
- Baie de Somme, pour Mireille Béra. Dépliant avec texte et collage de Michel Butor, 2003. Repris dans Somme d'écritures, IME de la Baie de Somme, Grand-Laviers, 2003 et dans Picardie, autoportraits, ouvrage collectif, éditions de la Wéde, 2005, pp.387-388. Texte également repris dans Octogénaire, 2006, pp.99-100.
- Opération Marrakech, Cadastre8zéro éditeur, 2006, pour Philippe et Mireille Béra. "Cet ouvrage est publié à l'occasion de l'exposition qui s'est tenue en janvier et février 2007 à Amiens dans la Chapelle des Visitandines à la DRAC de Picardie. Cette exposition intitulée "Le livre dans tous ses états" a présenté un ensemble de "travaux croisés" entre écriture et arts plastiques, réalisés au cours d'une résidence d'artistes autour de Michel Butor, organisée à Marrakech en novembre 2005 par l'association "La Rose de Dadès". Artistes associés : Ouida Abdelghani, Salah Benjakan, Mylène Besson, Marie-Jo Butor, Larbi Cherkaoui, Rachid El Bandki, Maxime Godard, Pierre Leloupet Mohamed Mourabiti. Le texte de l'ouvrage est composé de trois parties : "Destination Marrakech", "Bénédiction sur Marrakech" et "Au départ de Marrakech". Chacune de ces parties est composée de huit huitains d'octosyllabes. Ajoutons qu'un quatrième poème, "Les ondes sur Marrakech", composé de quatre sizains d'octosyllabes, figure dans la version lisible sur le site personnel de l'auteur. Texte paru également dans la revue Horizons Maghrébins, 2006 (voir aussi Jean-Pierre Loubet). Notons également le remerciement intitulé # "Note pour l'académie de Marrakech". Voir aussi Christian Sorg, 2006. Disons aussi que le même éditeur, Cadastre8zéro, fera paraître une autre publication intitulée : Autour de Michel Butor, Opération Marrakech 2 en 2011 et une autre : Opération Marrakech 3 en 2016. Voir aussi BBB, 2016, pp.126-127.
* Sur le site personnel de l'auteur on peut lire : # "Baie de Somme", pour Mireille Béra, # "Note pour l'académie de Marrakech" et # "Opération Marrakech", pour Philippe et Mireille Béra.
Beray, Patrice :
- "Michel Butor, poète épique à l'âge fissile", sur Mediapart le 20 juillet 2013. Article écrit à l’occasion de l’édition de juillet 2013 du Festival Voix de la Méditerranée de Lodève, il a été "largement remanié ce 24 août 2016" à l'annonce de la mort de l'auteur.
Bérenger, Pierre :
Photographe, il est né en 1940.
- Naufragés de l'Arche. Photographies de Pierre Bérenger. Texte de Michel Butor suivi d'"Adieu à la Galerie de Zoologie" de Yves Laissus, éditions de la Différence, 1982. Dans son texte, Butor utilise les strophes de deux poèmes de Baudelaire : "L'irrémédiable" et "Rêve parisien". Compte rendu de Jacques Cellard et Frédéric Ferney. Voir aussi Bernard Pivot, 1982 et Henri Desoubeaux, 2017. Le texte est repris une première fois dans :
- Explorations, 1981, pp.9-36, pour Pierre Bérenger. Une seconde dans :
- Exprès, 1983, pp.18, 43, 69, 92, 112, 135 et 157.
- Une deuxième édition augmentée des Naufragés de l'Arche a été publiée en 1994, aux éditions de la Différence, avec un avant-propos de Jean-Claude Moréno et des commentaires des photographies de Pierre Pellerin (PL).
- De plus un extrait en est paru dans  : Joaquim Vital, Vingt ans, bilan sans perspective, La Différence de mars 1976 à mars 1996, éd. La Différence, 1996, pp.99-102.
- Enfin ce texte est repris dans # Anthologie nomade, 2004, pp.267-292, sous le titre # "Les animaux malades de la poussière".
Berger, François :
- "Qui sera immortel dans vingt ans ?", Arts, n° 750, 25 novembre-1er décembre 1959, p.3, réponse à une enquête de  François Berger. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V. I, p.129.
Berger, Yves :
- "Mobile par Michel Butor", L'Express, 1er mars 1962, p.30 : "Mobile est un livre déprimant, clame Yves Berger. Cette technique, qui retrouve Apollinairepour la typographie, Dos Passos pour les procédés de juxtaposition, Cummings en tout ce qui touche les dissociations de phrases, me paraît une erreur." Et encore : "L'impression unique est celle d'un chaos, d'un pêle-mêle, d'un tohu-bohu."
Bermudez, Dolores :
- "La littérature dans la nuit (Delvaux par Butor sur un fond de Jules Verne)", Correspondance, n°1, noviembre 1990, pp.35-39.
Bernadac, Marie-Paule :
- Voir Picasso-labyrinthe, 1986.
Berne-Jouffroy, André :
- "La Corbeille de l'Ambrosienne" pour André Berne-Joffroy (auteur du Dossier Caravage) NRF, n°84, 1er décembre 1959, pp.969-989, repris dans :
- Répertoire III,1968, pp.43-58.
Bernstein, Michèle :
- "Michel Butor. Le tour du monde en 85 chapitres", Libération, 24 février 1994. "Tour du monde et tour de soi. Des lieux et des nombres. Les principales clefs sont là" nous dit l'auteur de ce compte rendu des Improvisations sur Michel Butor.
Berranger, Marie-Paule :
- "Le poète en Amérique : Cendrars, Temple, Butor", Ritm, n°29, 2003, pp.205-232. Une étude sur Mobile.
Bersani, Jacques :
- voir Vercier, Bruno.
Berset, Béatrice :
- "Luc Joly et Michel Butor : formes d'écriture", 24 décembre 1992 (texte en ligne : www.karaartservers.ch/joly/bersetf.html).
Berthier, Philippe :
- "Illustrations III - Intervalle par Michel Butor", Bulletin des lettres, n°350, 15 juillet 1973, pp.247-248. L'auteur, qui rend un avis négatif sur ces deux oeuvres : "On ne parvient absolument pas à s'intéresser à cette marqueterie dont les justifications demeurent obscure" et "C'est très vite d'un ennui terrassant", note cependant la "grande réussite" de "Méditation explosée" dans la première de ces oeuvres : "Il y a là de ces pages parfaites, que l'on tient dans sa main comme un coquillage, des instants de bonheur absolu du langage." Et de conclure : "Il est décidément dommage d'entraver son talent par des constructions intellectuelles prétentieuses, rebutantes et stériles."
Berthiaume, André :
- "Michel Butor, Essais sur les "Essais"", compte rendu paru dans Etudes littéraires, vol.1, n°3, 1968, pp.429-430. Voir http://id.erudit.org/iderudit/500043ar
-Bertholin :
Sculpteur, il vit à Rouen.
- # "Notes sur une civilisation furtive", pour Bertholin, dans Bertholin,  inédits de Michel Butor, Alain Coulange, Richard Rognet et un texte de Jean-Luc Parant, Musée départemental des Vosges-Epinal, 1981. Texte repris dans :
- Explorations, 1981, pp.75-81. Et dans :
- Exprès, 1983, pp.122-126. Voir aussi James Guitet, 1982 et Jephan de Villiers, 2004.
* Sur le site personnel de l'auteur on peut lire : # "Notes sur une civilisation furtive", pour Bertholin.
Bertin, Jacques :
Dessinateur de caractères.
- Participe à l'exposition Autour des mots, 1986.
Bertina, Arno :
- "Le jeu de jambes de Michel Butor", NRF, n°588, février 2009, pp.369-374. Voir "Balzac et la réalité".
Bertoux :
 - Voir Catherine (Bertoux).
Bertoux, Jacques :
Mari de la précédente.
Noël 1943, premier ouvrage de Michel Butor, imprimé par lui-même et illustré de 4 linogravures à pleine page de Jacques Bertoux. 1944. Tiré à 54 exemplaires (dont 18 de tête) sur papier Canson.
Bertoux, Quentin :
- # "Ne bougeons plus", pour Quentin Bertoux, dans Quentin Bertoux, Histoire de la petite fille qui, Arthaud, 2000.
* Ce poème peut se lire sur le site personnel de l'auteur.
Bertrand, Georges A. :
- "Butor/ Dotremont : Une amitié ambiguë", intervention au colloque "L'univers Butor" de Belo Horizonte, 2011. Intervention reprise dans :
- Universo Butor, 2012.
Bertrand, Michel :
- Compte rendu de Michel Butor : rencontre avec Roger-Michel Allemand, Revue d’histoire littéraire de la France, n° 3, juillet-septembre 2010, pp. 757-760.
- "Monde d’ici, mondes d’ailleurs dans les quatre romans de Michel Butor", intervention au colloque "L'univers Butor" de Belo Horizonte, 2011.
- « Les structures archaïques, fondatrices du futur dans les premières œuvres de Michel Butor », Les Lettres romanes, 66/3-4, 2013 : « Le souci de l’avenir chez les écrivains francophones ».
Besace, La (éditions) et la revue Besace à poëmes (La):
- # Escales visuelles, 2001.
Besse, Geneviève :
Peintre, elle vit et travaille à Tours.
- #Vivier d'automne, Michel Butor / Geneviève Besse. Livre manuscrit, 355 x 2I5 mm. Ouvrage réalisé à Tours et Lucinges en l'an 2001, enregistré dans le catalogue de l'Ecart sous le n° 986. Tiré à 13 exemplaires numérorés et signés par l'auteur et l'artiste. Voir aussi Julius Baltazar, 1995.
- Souvenirs illusoires d'un Japon très ancien, Michel Butor / Geneviève Besse. L'atelier de la Dolve éditeur, 2002. Livre imprimé, 390 x 300 mm, 14 feuillets de 4 pages, Vélin d'Arches avec 13 oeuvres uniques et originales (aquarelles, encres, collages, impressions sur papier Népal), 35 interventions à la plume ou au pinceau. L'ensemble de Geneviève Besse. Tiré à 27 exemplaires dont 4 H.C, tous numérotés et signés par l'auteur et l'artiste. Voir aperçu (lien externe). Texte repris dans Collation, 2003.
- Calendrier 2003, Médiathèque Rueil-Malmaison éditeur, pour Geneviève Besse, 2002. Livre en collaboration, non seulement avec Geneviève Besse, mais aussi avec Graziella Borghesi, Maxime Godard et Jean-Pierre Plundr. Tiré à 200 exemplaires sur papier Rives Artist, il a été édité pour l'exposition de Geneviève Besse organisée à la Médiathèque de Rueil-Malmaison en décembre 2002, Murs à la page. Cette exposition a été l'occasion le 3 décembre 2002 d'une rencontre-débat : Quelles relations entretiennent les écrivains avec l'image ? qui réunissait non seulement Geneviève Besse, Michel Butor, Maxime Godard et Jean-Pierre Plundr, mais aussi Bernard Noël et Patrick Wateau.
- Geneviève Besse : Voisinage : 21 juin-26 juillet 2002, Centre culturel de la Visitation, Bibliothèque municipale de Périgueux ; 22 juin-13 juillet 2002, Abbaye de Brantôme. Editeur : Ville de Périgueux, 2002. Poème de Michel Butor ; texte de Bernard Noël (Centre Pompidou).
- Écoute nocturne, texte de Michel Butor, maquette et peintures originales de Geneviève Besse, Trames, 2004. Tiré à 27 ex. numérotés sur pur fil johannot (BNF).
Le Sapin ardent, Leuwers éditeur, 2006 (CDE). Voir aussi # Gérard Serée, 2004.
Feuillet d'automne, Leuwers éditeur, 2006 (CDE). "Sept exemplaires. Collection "Feuillet d'album", in-folio portant des peintures de la platicienne (sur les première, deuxième et troisième pages) et contenant un texte autographe (encre) de l'écrivain (troisième page), titre et noms des auteurs manuscrits sur la première page par l'écrivain, titre de la collection manuscrit (encre) par Daniel Leuwers, justification et signatures (crayon) des auteurs sur la quatrième page. Format à l'italienne, un pli quatre pages, fermé 16,2 x 6,2 cm. Format ouvert 32, 4 x 6,2."
La Déchirure, Leuwers éditeur, 2006 (CDE).
L'Abstraction lyrique, l'édition originale de cet ouvrage a été "achevée d'imprimer le 13 septembre 2007 à 27 exemplaires, sur les presses de l'imprimerie graphival/ Création - peinture - dessins originaux de Geneviève Besse/ Couverture en contreplaqué de Pierre Bachelier/ Tous les livres sont numérotés et signés par l'auteur et l'artiste." Voir aperçu (lien externe). Voir aussi BBB, 2016, pp.80-81.
- La Patience des poètes et l'impatience des peintres, ou au bonheur des cartes, "cet ouvrage réalisé de 2005 à 2011 à Tours et Lucinges, est enregistré dans le catalogue de l'Écart sous le numéro 2009".
Les Champs profonds (2), Leuwers éditeur, 2013 (CDE). Voir aussi Youl, 2012.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire :  # "Calendrier 2003", # "Ecoute nocturne", # "Ondulations" pour Joao Frutos et Geneviève Besse (pour ce dernier poème voir aussi Jean-Pierre Thomas, 2000 et Youl, 2005), # "La patience des poètes et l'impatience des peintres" et #"Souvenirs illusoires d'un Japon très ancien" (version longue : 312 quatrains et version courte - "texte mis au point pour le livre" - : 144 quatrains), # Vivier d'automne, pour Julius Baltazar et "Les vocalises des rayures", pour Geneviève Besse.
Bessière, Jean :
- "Photo-mythe et création romanesque chez Michel Butor" dans Mythe, symbole, roman, PUF, actes du Colloque d'Amiens réunis par Jean Bessières, 1980, pp.114-139.
- "Michel Butor : de la justification du rêve", dans De Shakespeare à Michel Butor, mélanges offerts à Monsieur Charles Dédéyan, Presses de l'Université de Paris-Sorbonne - PUPS -, 1985, pp.137-154. "Ces pages ont pour occasion les quatre volumes de Matière de rêves : Matière de rêve (1975), Second sous-sol (1976), Troisième dessous (1977), Quadruple fond (1981), Gallimard."
- "Deux figurations contemporaine de la lecture : Sartre et Butor", La Lecture littéraire, actes du colloque tenu à Reims du 14 au 16 juin 1984, publiés sous la direction de Michel Picard, éditions Glancier-Guénaud, 1988, pp.90-106.
- "Peinture et écriture : les droits du visible. Paulhan, Char, Michaux, Butor", dans Art et littérature (actes du congrès de la Société Française de Littérature Générale et Comparée, Aix en Provence 24-26 septembre 1986), Université de Provence, 1988, pp.49-72.
- "Migration et transit : d'une rhétoricité de l'écriture. A propos de l'Amérique et des lieux de Michel Butor", New Comparison, n°10, Autumn 1990, pp.135-146.
- "Butor, Bartheset quelques peintres américains : fins de la peinture et rhétoricité", dans Les fins de la peinture, textes réunis par René Démoris, éd. Desjonquères, 1990.
- "Poésie et singularité quelconque : en passant par Raymond Queneau, Michel Deguy, John Ashberry et Michel Butor", Littérales, n°15, 1994, pp.113-132.
- "Michel Butor : L'Emploi du temps : de la possible fiction à l'impossible imaginaire", Otrante, n°7, hiver 1994, Art et littérature fantastiques, n° spécial : Le Labyrinthe, pp.141-153.
- "Voyage, récit de voyage et rhétoricité. A partir de Michel Butor", dans Ecrire le voyage, textes réunis par György Tverdota, Presse de la Sorbonne Nouvelle, 1994, pp.253-262.
- "Notes sur la frontière : en relisant Michel Butor", dans Une amitié européenne : nouveaux horizons de la littérature comparée, mélanges offerts à Olivier-H. Bonnerot. Textes réunis pars Pascal Dethurens, H. Champion, 2001, pp.9-19 (FXXB).
- "Mémoire et temporalité de la ville, ou le pouvoir du skyline de T. S. Eliot à Michel Butor : notes sur la ville moderniste en littérature", in La Mémoire des villes, éd. et préface de Yves Clavaron, Bernard Dieterle, Université de Saint-Etienne, 2003, pp.403-418 (FXXB).
- "L’oeuvre de Butor face aux contradictions et impasses de la création littéraire en France – 1968-2005", intervention au colloque des 21-23 septembre 2011 à Heidelberg (Allemagne). Colloque organisé par Christoph Weiand. Voir Christof Weiand, Les graphies du regard / Die Graphien des Blicks - Michel Butor und die Künste, Universitätsverlag, WINTER, Heidelberg, 2013, p.231 et sv.
- "En relisant Michel Butor", intervention de Jean Bessière au colloque "Mireille Calle-Gruber ou les promesses de la littérature et des arts", des 20 et 21 juin 2013 à la Sorbonne nouvelle. Voir Mireille Calle-Gruber / L’amour du monde à l’abri du monde dans la littérature, éditions Hermann, 2015.
Besson, Mylène :
Peintre, elle est née en 1961. Epouse de Pierre Leloup, avec lequel elle aura deux enfants : Anouk et Pablo, elle vit à Chambéry. Elle rencontre Butor au début des années 1980.
- Toasts, 66 empreintes faites sous presse avec un mot de Michel Butor sur chacune d'elles, 1994. Deux exemplaires.
- Participe à l'exposition 25 artistes autour de Michel Butor qui s'est déroulée du 10 février au 5 mars 1995.
- Chemin de table, 1996. Voir suivant :
- "Chemin de table" lui est dédié dans Géographie parallèle, éditions L'Amourier, 1998, pp.27-29.
- Participe à l'exposition 28 Artistes avec Michel Butor qui a eu lieu à la Cité des artistes du Fort du Bruissin à Francheville du 10 septembre au 7 novembre 1999.
- Participe à l'exposition 32 artistes avec Michel Butor qui s'est déroulée du 15 septembre au 15 novembre 2000.
- Participe à l'exposition 37 artistes avec Michel Butor qui s'est déroulée du 21 février au 7 avril 2001 au Musée Savoisien et à la Médiathèque Jean-Jacques Rousseau à Chambéry.
- Participe à l'exposition Michel Butor : Rencontre - Trajectoire, 2001.
- Participe à l'exposition Quarante-trois artistes avec Michel Butor, qui s'est déroulée du 25 janvier au 24 mars 2002 au Conservatoire d'art et d'histoire d'Annecy.
Sarajevo Blues, 2002. Quatre exemplaires. Voir aussi # Yves Faure.
- Je dépose mon coeur à vos pieds, "cet ouvrage réalisé à Chambéry et Lucinges en 2002 est enregistré dans le catalogue de l'Ecart sous le numéro 1091". Tiré à 81 exemplaires. Le texte est composé de seize octosyllabes. Voir aussi Youl, 2010. Texte repris dans le volume XII des Oeuvres complètes, 2010, p.1033 et dans Par le temps qui court, 2016.
- Participe à l'exposition Michel Butor avec 18 artistes qui s'est tenue à Lucinges du 8 au 9 février 2003.
- Le Velours des dictionnaires, 2004. Cet ouvrage exposé à l'occasion de l'exposition "pARTages" en 2013 porte les références suivantes : Le Velours des dictionnaires, 2003, six exemplaires, cahier d'écolier peint à la main par Mylène Besson, manuscrit par Michel Butor et vingt-quatre exemplaires, variation en tirage couleur mumérotée et signée par les auteurs avec un dessin original. Manuscrit par Michel Butor.
- Album de famille, 2004.
Destination Marrakech, "Mylène Besson, 6 feuilles pliées dans une pochette en cuir. Découpes par Mylène Besson. Manuscrit par Michel Butor. Livre d'artiste, 9 exemplaires, 2005, 27 x 38 cm". Voir infra 2006 # Opération Marrakech.
Bénédiction sur Marrakech, "accordéon, papier, tissu, passementeries cousus et collés sur toile. Couverture en bois sculpté. Manuscrit de Michel Butor, 2005, deux exemplaires, 240 cm déplié". Voir infra 2006 # Opération Marrakech.
- La Poussière de Marrakech, 2005. "Bande de papier enroulée dans un tube en carton, texte manuscrit". Voir le catalogue Michel Butor dialogue avec les arts, p.30. Et suivant :
- # La Poussière de Marrakech, 2006. 26 exemplaires, accompagnés d'un découpage.
- # Opération Marrakech, Cadastre8zéro éditeur, 2006.
- Participe à l'exposition 13 artistes autour de Michel Butor, 2006.
Courrier d'ombres, Rivières éditions, "Lucinges, Chambéry, septembre 2006, en feuilles sous couverture, (10.5 x 19 cm). Poème de Michel Butor illustré par Mylène Besson de 6 dessins en couleurs, limité à 12 exemplaires sur Arches, signés par l’artiste et l’auteur." Voir aussi # Maurice Cohen.
Sur le ring intérieur, Besson, Godard, Rivières, 2006 (CDE). Poème avec "un dessin original de Mylène Besson, aux crayons de couleurs avec rehauts de broderie au fil de soie rouge et de deux photographies de Maxime Godard, tirées en noir sur papier brillant, dont l'un représente Michel Butor à Laon en 1999 et l'autre l'artiste. Tirage limité à 16 exemplaires sur vélin d'Arches, tous justifiés et signés au crayon par l'auteur, le peintre et le photographe". Voir aussi # Boris Lejeune, 2001.
La Dame à la grenouille, 2006. "Cet ouvrage réalisé à Chambéry et Lucinges en 2006 est enregistré dans le catalogue de l'Ecart sous le numéro 1518". Tiré à 52 exemplaires. Le texte est constitué de deux septains d'heptasyllabes. L'ouvrage se présente sous la forme d'une boîte contenant une feuille pliée faisant ressort. Voir aussi BBB, 2016, pp.32-33.
- Participe à l'exposition Le livre dans tous ses états, 2007.
Posthume, chez l'artiste, 2007 (CDE). Texte repris dans Michel Butor. Déménagements de la littérature, 2008.
Pause, Rivières, 2008 (CDE). Voir aussi #Anne Walker et Michel Sicard, 1991, ainsi que Rémanence, n°6, 1996.
Lèvres, chez l'artiste, 2008. "Tirage limité à 100 exemplaires numérotés et signés par Michel Butor et Mylène Besson. Les exemplaires 1 à 12 sont accompagnés d'un original". Texte repris dans Lieux d'être, n°50, été 2010, pp.91-92. Voir suivant :
Lèvres (2), Hautebise éditions, 2008 (CDE). Voir précédent.
- Participe à l'exposition Cent livres d'artistes avec Michel Butor, 2009.
Horloge, Marrakech, peinture, 2009 (I. Roussel-Gillet). Voir infra Opération Marrackech 2, 2011.
L'accueil des réfugiés, Marrakech, peinture, 2009 (I. Roussel-Gillet). Voir infra Opération Marrackech 2, 2011.
L'orchestre des sensations, Marrakech, peinture, 2009 (I. Roussel-Gillet). Voir infra Opération Marrackech 2, 2011.
- Les routes, chemins, carrefours, peinture, 2009 (I. Roussel-Gillet).
- La couturière échevelée, 2009. Quatrain repris dans Opération Marrakech 2, n°81 (I. Roussel-Gillet).
Tombeau de Gregory, Leuwers éditeur, 2009 (CDE).
- Voir Lieux d’être, n°50, 2010 et plus spécialement le texte critique d'Isabelle Roussel-Gillet.
Les Espérances des cendres, Hautebise éditions, 2010 (CDE). Texte repris, "Les Espérances des cendres ou la foi du charbonnier", Pour Mylène Besson / In memoriam Pierre Leloup, dans Lieux d’être, n°50, été 2010, pp.103-105 et Arts et mémoire, n°62, janvier 2011, p.8, publication de la société d'art et d'histoire d'Aix-les-Bains sortie à l'occasion de l'expositon Face à face (Pierre Leloup - Mylène Besson) au musée Faure du 15 janvier au 27 février 2011 et dans Pierre Leloup et les poètes, 2012. Voir aussi Butor, 2015.
Mausolée mobile, avec Besson et Ferroni, Villanova éditions, 2010 (CDE).
- Michel Butor et les artistes : les mots entrent en peinture, 2010-2011.
- Regards croisés euro-méditerranéens, 2010 et 2011. Et suivant :
- Autour de Michel Butor, Opération Marrakech 2, 2011.
- Participe à l'expositionL'Art entre les lignes, 2011.
- Voir aussi Isabelle Roussel-Gillet, 2011.
- Retour à Longiano, 2011.
- "Pause", 2011.
Pronostics, Hautebise éditions, 2011 (CDE). "Pochette de papier lisse fermée par deux rubans coulissants portant le titre manuscrit et contenant un leporello vertical trois plis huit pages en papier de type Arches (?). Sur la page de couverture, titre et noms des auteurs manuscrits (feutre), peinture et dessin au pastel gras; texte autographe de l'écrivain (feutres, plusieurs couleurs), dessin et peinture dans les pages intérieures; colophon sur la quatrième de couverture (feutre) avec justification et signatures (crayon). Format femé 26 x 15 cm. Formant ouvert 19 x 55 cm. 16 exemplaires justifiés et signés par les deux auteurs."
- Voir aussi Mylène dans son atelier, 2012.
La sève et la cendre, Besson, Leloup, Cadastre8zéro, 2012 (CDE).
"Le long du corps", pour Mylène Besson, Universo Butor, 2012, pp.31-32. Voir aussi Paul de Pignol, 2015.
- Voir aussi Mylène Besson, éditions Marie Morel Regard, 2012. Ouvrage collectif.
- Voir également Les Granges, 2013.
Visages remémorés, Hautebise éditions, 2013 (CDE). Voir aussi BBB, 2016, pp.248-249.
Boîte à gants, Hautebise éditions, 2013 (CDE).
Dialogues des veufs, Hautebise éditions, 2014 (CDE). Voir infra 2016.
- Voir aussi le catalogue de l'exposition Mylène Besson, corps accords qui a eu lieu à la galerie l'Antichambre à Chambéry en 2014.
Visages criblés, Hautebise éditions, 2015 (CDE).
Turbine, 2015 (CDE). Voir infra 2016.
"Manifestation silencieuse", dans Mylène Besson, catalogue, 2016. Poème écrit à l'occasion de l'exposition à Roubaix de la grande toile de Mylène Besson touchant les ouvriers et les ouvrières des anciennes usines textiles de Roubaix qui s'est déroulée du 5 février au 27 mars 2016 à La Manufacture, musée de la mémoire et de la création textile. Texte repris dans un autre catalogue paru à l'occasion de l'exposition Mylène Besson de juin-juillet 2017 à Gaillard.
- Voir aussi l'exposition Laon qui passe, 2016.
Dialogue des veufs, Index éditions, 2016 (?). "Poème de Michel Butor et peintures originales à la bombe de Mylène Besson sur vélin Laurier Van Gelder et typographie en Garamond Romain en feuilles 18 x 28 cm." Voir supra 2014.
Turbine, Index éditions, 2016 (CDE). Voir supra 2015.
- Voir Isabelle Roussel-Gillet, 2016 et 2017.
- "Entretien avec Mylène Besson", Dix-huit Lustres, hommages à Michel Butor, sous la direction d’Amir Biglari et Henri Desoubeaux, Classiques Garnier éditions, 2016, pp.477-484.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "Album de famille", # "Chemin de table", # "Je dépose mon coeur à vos pieds", # "La poussière de Marrakech", # "La poussière de Marrakech 2", # "Toasts" et # "Le velours des dictionnaires", pour Mylène Besson.
Béthoux, P. :
- "Aspects initiatiques de la Cathédrale de Bleston. Etude du texte consacré au jeudi 5 juin dans L’Emploi du temps de Butor", dans Francia, 22, apr.-giugno 1977, pp.37-43 (BderF).
Beyer, C. J. :
- "The Opera, that is to say, The Theater", The Opera Journal, n°2, Spring 1968, pp.21-28 (FSA).
Beyer, Jürgen :
- "La Modification", in Der französische Roman, von Mittelalter bis zu Gegenwart, Düsseldorf, Bagel, 1975, t.2, pp.298-323, 357-359. (BderF).
Biagioli, Nicole :
Professeur à l'Université de Nice Sophia Antipolis
- "Michel Butor : un nouveau romancier sur les pas deJean-Jacques Rousseau", Contemporary French & Francophone Studies, « Situating French » Roger Célestin, Eliane DalMolin, eds., David Ellison, guest co-editor, Vol 11, n° 3-4, Fall/Winter 2007. L'auteur résume ainsi son article : "Errances botaniques : Lieux de mémoires (Peintures et dessins de Catherine Ernst), un des derniers ouvrages de M. Butor (2003), est à la fois un hommage indirect aux Rêveries du promeneur solitaire(1778) de Jean-Jacques Rousseau et une refondation de la promenade littéraire. Les caractéristiques de ce genre, mixte d’autobiographie, de description botanique et de philosophie y sont exacerbées, interrogées et reconfigurées. Après une brève présentation historique, pragmatique et sémiotique du genre (du 18ème au 20ème siècle), nous montrerons comment Butor se le réapproprie, en optant pour le tressage des sous-genres littéraires et iconiques qui le composent, plutôt que pour leur fusion. Nous verrons ensuite comment il bouleverse la tradition littéraire, avec une écriture à deux voix et deux mediums, qui renverse la hiérarchie ordinaire du langage et de l’image illustrative. Le fait que les supports des gouaches florales soient des pages arrachées à deux ouvrages du 18ème, l’un juridique, l’autre religieux, renforce l’allusion à Rousseau tout en permettant de recadrer la tension entre les registres scientifique et poétique. Se refusant à choisir entre les grands modes d’identification (animisme, naturalisme, totémisme et analogisme) de l’homme à son environnement, Butor rebranche le texte sur le monde, sans pour autant retomber dans le piège de la représentation, ce qui est une leçon d’anthropologie autant que de littérature." Article, par ailleurs, accessible en ligne à l'adresse suivante (site du CNRS) : http://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00151300.
- "Le trait botanique dans l’œuvre de Michel Butor", dans Le Trait. De la lettre à la figure, Vol. 1, éds. B. Bonhomme, M. Symington, S. Ballestra-Puech, L’Harmattan, pp.217-231, mai 2007. L'auteur résume ainsi ce second article : "Pour M. Butor, après et à l’instar de J-J Rousseau, la botanique n’est ni une passade, ni même un passage, mais une discipline au double sens du terme : règle de vie, savoir enseigné et appris. Combinant le dessin et la description pour matérialiser les caractères qui permettent d’identifier les plantes, Butor exploite la polysémie fonctionnelle du trait : à la fois écrit et tracé, point de rencontre entre la plante (trait de physionomie) et le descripteur (trait de style). De l’Herbier lunaire (Poèmes, avec 29 illustrations de Gochka Charewicz, La Différence, 1984) aux Errances botaniques (Lieux de mémoires, Peintures et dessins : Catherine Ernst, Slatkine, 2003), Butor explore les voies et les lois de la collaboration écriture-peinture, et du métissage des genres littéraires et scientifiques. Le message poétique délivré par ces œuvres est celui d’un «Interdiscours de la méthode». Se refusant à choisir entre les grands modes d’identification de l’homme à la nature (animisme, naturalisme, totémisme et analogisme), Butor délocalise la littérature et l’assimile à la capacité pour tout discours de se penser Autre." Article, par ailleurs, accessible en ligne à l'adresse suivante (site du CNRS) : http://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00152077
- "Au carrefour de la carte postale, de la botanique et de la littérature, les Epîtres florales de Michel Butor et Catherine Ernst", Centre Transdisciplinaire d’Épistémologie de la Littérature (CTEL), septembre 2008, Université de Nice Sophia-Antipolis. Comme les articles précédents, cet article est  accessible à l'adresse suivante : http://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00325055. En voici le début : "Avec Epîtres florales (2005) Michel Butor et la peintre suisse Catherine Ernst poursuivent une collaboration commencée avec Errances Botaniques (2003). Même concept éditorial : un format italien abondamment illustré ; mêmes lieux décrits : les Alpes et le Jura ; même filiation littéraire invoquée : celle de Jean-Jacques Rousseau, le premier à avoir exploré la limite entre herborisation botanique et promenade littéraire, dans ses Rêveries du promeneur solitaire (1782). / Mais le tourisme de groupe a remplacé la randonnée solitaire, ce qui réduit l’impact de la botanique sur le récit des excursions. La référence rousseauiste s’est déplacée desRêveries sur la Nouvelle Héloïse (1761). Ernst a peint ses fleurs non plus sur des pages arrachées à des éditions originales de traités philosophiques du 18ème siècle, mais sur des agrandissements photocopiés de cartes postales du début du 20ème. Enfin, ce n’est plus Butor qui nous confie ses émerveillements, mais un narrateur anonyme, mondain découvrant les Alpes à travers ses souvenirs littéraires et envoyant des cartes postales à une amie restée à Paris."
- "Des racines aux rhizomes : l’oeuvre botanique de Michel Butor", intervention au colloque "L'univers Butor" de Belo Horizonte, 2011. Intervention reprise dans :
- Universo Butor, 2012.
- "La poétique florale de Michel Butor et Catherine Ernst" dans H. Azérad, M. G. Kelly, N. Parish, E. Wagstaff, Chantiers du poème, Peter Lang, 2013.
- "L'intersémiotique florale de Michel Butor", Dix-huit Lustres, hommages à Michel Butor, sous la direction d’Amir Biglari et Henri Desoubeaux, Classiques Garnier éditions, 2016, pp.285-308.
- Voir aussi "Hommages à Michel Butor 2017-2018".
Bianchi, Matteo :
Conservateur du Musée Villa dei Cedri à Bellinzona (Suisse).
- Incontro con Michel Butor, "Il libro e il museo", intervista a cura di Matteo Bianchi, Pagine d’Arte, Il Bolletino, 1995 – Anno XIV – N. 47, pp. 4-6 (renseignement aimablement communiqué par Matteo Bianchi lui-même).
- # "Etapes en montagne" (L'ouverture, Le peintre, Les cimes, Les arbres, Les eaux, Les rêves), pour Matteo Bianchi, dans : Viaggio verso le Alpi (Le Voyage vers les Alpes), Citta di Bellinzona, 1997, pp.101-109 (91-121). Ouvrage collectif (Valentina Anker, Matteo Bianchi, Michel Butor, Adriano Kestenholz, Eva Korazija, Jean Starobinski) en trois langues : italien, français, allemand. Reprise :
- dans Alpes, 1998 ("Site" 1, 2, 4, 6, 8 et 10) . Nouvelle reprise :
- "Le voyage en montagne", pour Matteo Bianchi, en français et en anglais, Sites, The Journal of 20th Century, revue d'études françaises, v.5, n°1, 2001, consacré aux "Voyages et voyageurs". On y trouve également une étude de Mireille Calle-Gruberainsi qu'un entretien de cette dernière avec Butor. Enfin, dernière reprise : voir infra 2009.
"Chanson de félicitations", "pour Matteo Bianchi / Michel Butor. - p. 13 : ill. en noir et blanc. Libretto [per i 25 anni di Pagine d’Arte]. No numéro spécial, du 01/01/2007 (CBN).
- Voir Wolf, 2009.
Mots & figures, avec un hommage à Michel Butor, exposition du 17 avril au 17 juillet 2011 (commissaire de l'exposition Matteo Bianchi). "L’exposition complète le triptyque d’expositions collectives à thème (art & nature 2009 et collage 2010) dirigées par Matteo Bianchi pour le Musée Villa dei Cedri à Bellinzona. Elle aurait pu s’intituler «mots peints», ou bien «les mots dans la peinture», titre qui traduit à la lettre un ouvrage de référence sur ce sujet, écrit par Michel Butor. Un hommage à l’auteur français de La Modification ouvre le parcours expositif avec des œuvres qui ont inspiré son écriture poétique. / Des peintures, des sculptures, des livres et des œuvres sur papier de Pierre AlechinskyGeorges BadinJacques ClercOlivier DebréBertrand DornyAlberto MagnelliVieira da SilvaAnne Walker sont exposés. / La relation entre le texte et l’image, entre le mot et le signe, s’exprime à travers la diversité de l’approche de chacun des artistes invités à tracer ce parcours fascinant. / Des œuvres de Pierre Alechinsky — Fernando Bordoni — Christian Dotremont — Giuseppe Guarino - Ana Hatherly — Alexandre Hollan — Jiri Kolar — Gastone Novelli — Flavio Paolucci — Imre Reiner — Henri Michaux — Ruggero Savinio — Jean-Pierre Schneider — Emilio Tadini — Etienne Viard animent ce dialogue imprévisible, de l’inscription du mot dans le tableau à l’illustration du texte. À travers l’œuvre de ces artistes, l’exposition considère leur rapport avec la littérature, le dialogue entre dessin et poésie, entre le signe et la lettre." Ce qui doit correspondre à Parole et figure, con un omaggio a Michel Butor, Lugano, Pagine d’Arte, Bellinzona, Museo Villa dei Cedri, où l'on peut lire : « Dialoghi fertili, di Michel Butor per Matteo Bianchi » (voir aussi Thierry Bouchard, 2013).
- "Dialogues fertiles entre mots et images", Dix-huit Lustres, hommages à Michel Butor, sous la direction d’Amir Biglari et Henri Desoubeaux, Classiques Garnier éditions, 2016, pp.49-58.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire # "Le voyage en montagne", pour Matteo Bianchi.
Bianciotti, Hector :
- Compte rendu de Troisième dessous dans Le Nouvel Observateur, n°676, 24 octobre 1977, p.99. L'auteur, en terminant son article, déclare : "Le rêveur, celui qui selon l'Ecclésiaste veut saisir l'ombre et poursuivre le vent, mais qui selon Héraclite travaille et collabore au devenir de l'univers, est sans doute le plus ancien des littérateurs. Et peut-être est-il aussi le premier homme qui, au seuil de l'histoire, ait tiré de la nuit la notion d'un possible très étendu, du libre arbitre, de l'aventure, voire du progrès... S'il en est ainsi, Butor ne se borne pas seulement à nous offrir, dans ces pages arrachées à l'agenda de ses nuits, les agréments de l'imagination : il travaille, et en profondeur, à la connaissance de l'homme."
Biasi, Pierre-Marc de :
- "Michel Butor : 'Le rêve d'une langue universelle'", entretien sur Henri Michaux avec Pierre-Marc de Biasi, Magazine littéraire, n°364, avril 1998, pp.28-33.
- La Galaxie papier, un film de Pierre-Marc de Biasi, réalisé par Jacques Mény. "Le film, construit autour d'un entretien avec Pierre-Marc de Biasi, examine tous les aspects historiques et techniques de l'histoire et des techniques de fabrication du papier. Avec une importante participation de Michel Butor, et de nombreuses interventions..." Production : La Sept/Arte, 1998, vidéo, couleur, 104 min. Et aussi :
- La Galaxie papier, "[images animées] / Jacques Mény, réal. ; Pierre-Marc de Biasi, aut. ; Michel Butor, George Steiner, Ernest Pignon Ernest...[et al.], particip. Paris : Direction du livre et de la lecture, [2006]. 1 cass. vidéo (VHS) (1 h 44 min) : coul. (SECAM) (voir Bibliothèque de Marseille). Et encore :
- La galaxie papier, "Jacques Mény, réal. ; Pierre-Marc de Biasi, aut. ; Michel Butor, George Steiner, Ernest Pignon-Ernest... et al., particip. - Sodaperaga [prod., distrib.], [2010]. - 1 DVD vidéo (1 h 44 min) : coul. avec des séquences en n. et b., son" (CBN).
- "Michel Butor, le goût de la marge", entretien avec Pierre-Marc de Biasi, Magazine littéraire, juin 2006, pp.91-95.
Bibliographie :
- Voir notamment : Georges Raillard, Butor, 1968; French VII Bibliography, New York : French Institute, 1969 (F7B), et, pour les années suivantes, French XX Bibliography (FXXB);Bibliographie der französischen Literaturwissenschaft par Otto Klapp (BderF); Margaret Church, 1970; Michael Spencer, 1971; François Aubral, Michel Butor, 1973; Michel Butor et ses peintres, 1973; Alain-Valéry Alberts et Jean-Jacques Auquier, 1975; Frédéric C. Saint Aubyn (FSA), West Coast Review, V.12, n°1 et 2, juin 1977 et janvier 1978, pp. 43-49 et 33-40, V.13, n°1 et 2, juin 1978 et octobre 1978, pp.40-47 et 42-50; Dean McWilliams, 1978; Barbara Mason,Michel Butor, a Checklist, 1979; Mary Lydon, 1980; Métaphores, 1980-81; World Literature Today, 1982; Texte en main, 1984; Frontières, 1985; Frédéric C. Saint Aubyn, The Review of Contemporary Fiction, 1985; Oeuvres & critiques, 1985; Frédéric C. Saint Aubyn, "The William J. Jones collections, part II : Michael (sic) Butor (b.1926)", dans The William J. Jones collections Rimbaud - Butor at Southwest Missouri State University, The Friends Of The SMSU Libraries, 1986; Georges Godin, Michel Butor, pédagogie, littérature, 1987; Georges Leroux, Michel Butor à l'UQAM, 1987; De la distance, 1990; Michel Sicard (MS), "Livres à tirage limité, ouvrages illustrés ou rares", 1991; Butor & Dorny, 1993; Jesus Camarero, Bibliographica butoriana, 1996; Marie-Françoise Quignard (MFQ), Michel Butor et la gravure, mai 1996; Dix-millionième de seconde, 1997; Jacques La Mothe, L'Architexture du rêve, 1999. Michel Butor : un viseur dans ma tête, 2002, Michel Butor à Nice, 2004, Bibliotheca Butoriana Bodmerianae – Les livres d'artistes de Michel Butor à la Fondation Martin Bodmer, 2016, et, bien sûr, le "Catalogue de l'écart" sur le site personnel de l'auteur, ici mentionné sous le sigle CDE. Enfin, toujours sur la Toile, je signalerai les diverses "Bibliographies" du site "Michel Butor Web Site" (http://www.selc.ed.ac.uk/butor) dues aux soins de Jean H. Duffy (JHD) et le catalogue en ligne de la Bibliothèque municipale de Nice (lien externe) que nous mentionnons dans ces pages sous le sigle CBN ainsi que le catalogue du Réseau des Bibliothèques Genevoises (RBG). Le sigle (BNF) renvoie quant à lui au site de la Bibliothèque nationale de France. De plus une douzaine de références (CM) figurent ici qui proviennent de la "bibliographie : Alain Robbe-Grillet" établie par Christian Milat sur son site : http://aix1.uottawa.ca/~cmilat/biblio-rg/. Par ailleurs quelques références propres à tel ou tel établissement ou rencontrées en flanant sur la Toile sont signalées ici ou là : BAC (Bibliothèque et Archives Canada : www.collectionscanada.gc.ca) ou Sudoc (Système Universitaire de Documentation : http://www.sudoc.abes.fr) par exemple. On peut ajouter qu'un cite comme "ledauphine.com" répertorie de nombreux articles sur Butor parus dans la presse régionale (nous y renvoyons).
Bibliothèque de l'Université du Québec (éditeur) :
- Michel Butor à l'UQAM, 1987.
Bibliothèque de Marseille (éditeur) :
- 80-60, 2006.
Bibliothèque de Nantes (éditeur) :
- #Ciel de sable, 1997.
Bibliothèque des arts, La (éditions) :
- Delvaux, 1975.
Bibliothèque de Thonon les bains (éditeur) :
- # Les Plumes du lac, 1997.
Bibliothèque nationale de France (éditeur) :
- Quant au livre, 2000.
Bibliothèque(s) :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Bibliothèque Universitaire de Nice (éditeur) :
- Prolongement de la ville, 1998.
Biglari, Amir :
- Etude sémiotique de l'identité de l'actant de l'énonciation dans la Modification de Michel Butor : TER en vue de l'obtention du master 2 en sémiotique littéraire / Thèse :  Mémoire de Master 2 (sous la direction de Jacques Fontanille) Recherche : Science du langage : Limoges : 2007" (Sudoc).
- Le pronom et l’actant : remarques sur La Modification de Michel Butor. Nouveaux Actes Sémiotiques [en ligne]. Analyses sémiotiques, 2010. Disponible sur : <http://revues.unilim.fr/nas/document.php?id=3239>
- « L'espace et l'identité : le rôle de Rome dans La Modification de Michel Butor », dans Julien Bellarbre, Amir Biglari et al. (dir.), Regards croisés sur l’identité, Limoges, PULIM, 2010, pp. 115-134.
- « Une identité en devenir : le cas de La Modification de Michel Butor », dans Emilia Parpala, Carmen Popescu (coord.), Comunicare, identitate, cultura, Craiova (Roumanie), Universitaria, 2010, pp. 151-165.
Transformer le monde par le langage. Entretiens avec Michel Butor, L'Harmattan, 2014 (réédité en 2016).
Dix-huit Lustres, hommages à Michel Butor, sous la direction d’Amir Biglari et Henri Desoubeaux, Classiques Garnier éditions, 2016. Contient dans l'ordre d'apparition dans l'ouvrage des interventions de : Béatrice Didier, Márcia Arbex-Enrico, Matteo Bianchi, Mireille Calle-Gruber, André Clavel, Pierre Coulibeuf, Khalid Dahmany, Lucien Giraudo, Else Jongeneel, Patrick Longuet, Raphaël Monticelli, Isabelle Roussel-Gillet, Christian Skimao, Adèle Godefroy, Sonia Lagerwall,Jean Roudaut, Bernard Valette, Christof Weiand, Olivier Ammour-Mayeur, Nicole Biagioli, Pierre Brunel, Hervé Carn, Jean H. Duffy, Anne-Claire Gignoux, Sofiane Laghouati, Maria Cristina Pîrvu, James Sacré, Patrick Suter, Françoise et Bernard Alligand, Marcel Alocco, Serge Assier, Jacquie Barral, Claude-Henri Bartoli, Mylène Besson, Jean-Marc Brunet, Francesca Caruana, Max Charvolen, Jacques Clerc, Maxime Godard, Didier Grasiewicz, Martine Jaquemet, Inge Kresser, Chan Ky-Yut, Thierry Lambert, Henri Maccheroni, Martin Miguel, Mathias Pérez, Bernard Plossu,Jean-Claude Prêtre,Michel Sicard, Anne Slacik, Fernando Arrabal, Graziella Boghesi, Éric Coisel, Daniel Leuwers, Robert Lobet, Jean-Pierre Thomas, Youl, Philippe Boutibonnes, Joël Leick, Jean-Luc Parant, Max Partezana, Jean Perrot, Julius Baltazar, Olivier Delhoume, François Garnier, Coco Texèdre et Michel Deguy. Comptes rendus de Florence Trocmé et Michel Ménaché.
Bigler, Regula :
- "Michel Butor/Paul Delvaux, Le Rêve de Paul Delvaux" dans Surreale Begegnungen von Bild und Text, Lektüren im intermedialen Dialog, Wilhelm Fink, Paderborn, 2014, pp.159-212.
Bikialo, Stéphane :
- "Table-ronde fictive, "Style et genèse" : Michel Butor, Pierre Michon, Robert Pinget, Françis Ponge et Claude Simon" (2012), texte en ligne sur http://www.academia.edu/.
Bilbatua, Miguel :
- Traducteur de 6 810 000 litres d'eau par seconde en espagnol, sous le titre 6 810 000 litros de agua por segundo : estudio estereofonico, Cuaderno para el dialogo, 1971, 354 pp.
Bilen, Max :
- "Butor et la théorie du roman", L'Information d'Israël, 20 mai 1966, p.8. C'est à l'occasion de l'annonce d'un symposium d'écrivains français et israéliens en Israël que l'auteur de cet article tente de définir l'art selon Butor : "Butor ne tend à rien moins qu'à associer connnaissance scientifique et émotion esthétique. Il reprend ainsi à son compte les thèses de Léonard de Vinci, tout en restant fidèle à la conception nietzschéenne de l'art considéré comme un art de vie, c'est-à-dire comme une éthique."
Billy, André :
- "En amour, il y a quelquefois très loin de Paris à Rome", Le Figaro, 6 novembre 1957. Compte rendu de La Modification dans lequel l'auteur parle bien sûr du fameux "vous" : "Cette singularité, sans prise réelle sur le lecteur, n'est qu'une pardonnable fantaisie à porter au compte d'un désir bien arrêté de faire à tout prix du nouveau." Cependant, André Billy conclut son article de façon élogieuse : "Il y a là un très grand talent d'analyse, d'observation et d'exécution."
Bilous, Daniel :
- "Deux haïkus sur le nom du Maître à l'oiseau, 2 torbus sur Butor", Texte en main, 1984, p.81.
Binebine, Mahi :
Peintre et écrivain, il vit et travaille à Marrakech où il est né en 1959.
- Voir Opération Marrakech 2, 2011.
- "Solitudes enchevêtrées", en français et en anglais, dans Mahi Binebine, éditions Art Point/Philippe Rey, 2013, pp.69-70. Reprise :
- "Solitudes enchevêtrées", pour Mahi Binebine, dans Ecritures et inscriptions de l'oeuvre d'art, L'Harmattan, 2014, p.93. Voir précédent. Voir aussi Paul de Pignol, 2015.
Biographie :
Voir en particulier :
- "Les jours", Georges Raillard, Butor, 1968, pp.11-27.
- la fin du Retour du boomerang, 1988.
- Curriculum vitae, 1996.
-Voir aussi la "Chronologie" au début du tome 1 des Oeuvres complètes, 2006, pp.31-49.
Bioulès, Vincent :
Peintre français, né à Montpellier en 1938, il est l'un des fondateurs de Support-Surface.
- "L'écharpe d'Iris, hommage à Newton", pour Vincent Bioulès, Textuerre, n°10-11, avril 1978, pp.29-38. Reprise :
- "Ballade de l'écharpe d'Iris", pour Vincent Bioulès, Treize à la douzaine, 1981. Et dans :
- Liminaires et préliminaires, 1982. Ainsi que dans :
- Exprès, 1983, pp.48-50.
- Voir aussi Alina Piechowska, 1984.
La Quinte major, texte manuscrit avec des dessins originaux de Vincent Bioulès, Patrick Lanneau,Gérald Thupinier et Mark Willis, 1984. Réalisé en 15 exemplaires. Une autre édition de l'ouvrage due aux bons soins de Christian Miehé et Bernard Teulon-Nouailles, tirée à 1000 exemplaires, est datée du 3e trimestre 1985. "Texte repris dans Mille et un plis. Gallimard, 1985. « L’hiver » p.132-133 ; « le printemps » p.133-134 ; « l’été » p.142-143 ; « l’automne » p.143-144. Analyse faite par Jacques La Mothe, L’Architexture du rêve, Amsterdam-Atlanta, Editions Rodopi, 1999, p.130" (Skimao). Texte repris également dans :
- " Cinq exemples : "Le rayonnement des tissus" (pour Jeanne Gérardin), "Douze fois le même galet" (pour François Garnier), "La quinte major" (Gérald Thupinier, Vincent Bioulès, Patrick Lanneau, Mark Willis), "Le scribe"  (pour Axel Cassel) et "Trois femmes enlacées : Ariane, Danaé, Suzanne" (pour Jean-Claude Prêtre)", Corps écrit, n°15, septembre 1985, Répétition et variation, pp.137-156.
"Entre les gouttes", pour Vincent Bioulès, Chantier, 1985, pp.102-108. Repris une première fois dans :
- Frontières, 1985, pp.88-92. Et une seconde dans A la frontière, 1996.
- 6 + 1 Passage méditerranéen, catalogue d'exposition, éditions Art Vivant. "En 1992, Claude-Henri Bartoli organise "6 + 1 Passage méditerranéen", une suite d'expositions dans plusieurs musées. Michel Butor invite les artistes Claude Viallat, Vincent Bioulès, Marcel Alocco, Patrice Pouperon, Patrice Hugues et Christian Louis."
- "Entre les gouttes",A la frontière,poèmes, éditions de la Différence, 1996, pp.154-162. Voir supra.
- #Au fond du jardin, Daniel Lelong éditions, 2004. "Ce livre [lien externe] est le 41 ème de la collection de bibliophilie ""Duos"" dirigée par Isabelle Maeght et Patrick Depin. Imprimé sur Arches et en Garamond, il est tiré à 100 exemplaires. Signé et numéroté, son texte de Michel Butor est accompagné de 8 lithographies de Vincent Bioulès."
* Sur le site personnel de l'auteur on peut lire # "Au fond du jardin", pour Vincent Bioulès.
Biren, André (éditeur) :
Voir aussi Galerie Biren.
- La Face nord, 1981.
- L'Etoile des encres, 1982.
Birouk, Nadia :
- Auteure d'un mémoire de DEA sur l'oeuvre romanesque de Michel Butor lisible à l'adresse suivante : http://www.avis.anatoile.com. Sur le site Etudes littéraires, on peut également lire l'article : "La situation du lecteur dans les romans de Michel Butor".
- La Lecture littéraire. Le cas de Michel Butor : L'Emploi du temps,La Modification et Degrés, éditions EdiLivre.com, 2011.
- L'Espace dans les oeuvres butoriennes : Passage de Milan, L'Emploi du temps, La Modification, Degrés, Description de San Marco, 6 810 000 litres d'eau par seconde et Portrait de l'artiste en jeune singe, éditions EdiLivre.com, 2011.
- Le Lecteur réel dans quelques récits de voyage de Michel Butor : Lecture littéraire et activité du lecteur réel, Editions universitaires européennes, 2012 (Les représentations du lecteur réel dans quelques récits de voyage de Michel Butor, thèse par Nadia Birouk sous la direction de Marc Gontard, soutenue le 16-01-2012 à Rennes 2 - http://www.theses.fr -).
- Une lecture de Michel Butor - Tomes I (La nouvelle conception du lecteur réel), II (La problématique de la lecture littéraire et la tâche difficile du lecteur réel) et III (L'activité fictionnalisante du lecteur), éditions Edilivre, collection Universitaire, 2012.
Bitchacht, Daphné :
- Paroles de boules, Leuwers éditeur, 2016 (CDE).
Bjurström, Carl Gustaf :
Traducteur suédois, il a été plusieurs années secrétaire du prix Nobel. Il est mort en 2001 à l'âge de 81 ans.
- "Den nya romanen [Robbe-Grillet, Butor, Sarraute, Cl. Simon, Cl. Ollier]", Bonniers Litterära Magasin, Stockholm, 27, 1958, pp. 639-646 (BderF).
- Tidsschema (L'Emploi du temps), Bonniers, Stockholm, 1965.
- Sex essaer om romankonsten, "Michel Butor ; oversattning av C. G. Bjurstrom. Editeur(s) : Stockholm : Bonniers, 1966" (CBN). Traduction d'essais de Répertoire et Répertoire 2.
- "Au moindre signe", pour C.G. Bjurström, Répertoire IV,1974. Ce texte, paru la première fois au Mercure de France en avril 1965, sert de préface à L'ExpéditiondePer Olof Sundman publié la même année chez Gallimard.
- Noveller fra Frankrig, "Boris Vian, André Pieyre de Mandiargues, Michel Butor... et al ; ed. par C. G. Bjurström. Editeur(s) : Copenhague : Gyldendal, 1972. Description : 276 p. : couv. ill. ; 19 cm. Collection(s) : Gyldendals Traneboger. Texte en danois (sic)" (CBN).
Black, Margaretta, Sister :
- Problems and Techniques of the French Novel 1950-1970 : A Study of Five Novelists [A. Robbe-Grillet, N. Sarraute, M. Butor, J. Ricardou, J.M.G. Le Clézio], thèse, University of Wisconsin, 1972-1973 (CM).
Black Mountain (éditions) :
- Gregory Masurovsky : A World in Black and White, 2004.
Blair, Ruth :
- "'In Transit' : Travel Narrative as a Habit of Mind, with Particular Reference to Mardiand Butor’s Boomerang", Australian Journal of French Studies, vol. 23, n°3, 1986, 259-276 (JHD).
Blake, William :
- De la distance, 1990, p. 79. Butor explique que tout le poème "America" de William Blake "est traduit intégralement, vers par vers, et se promène à travers tout le texte" de Matière de rêves. Voir infra.
- Michel Butor par Michel Butor, 2003, p.21.
- "Le rêve de l'ammonite (L'Amérique de William Blake)" et "Le rêve du déménagement (L'Amérique de William Blake, suite)" dans # Anthologie nomade, 2004, pp.165-180.
Blanchard, Gérard :
- "Le structuralisme de Michel Butor", dans Dossier Butor, 1971.
Blanchet, Gérard :
Graveur sur bois, fils du suivant. Il vit à Boulogne-sur-Seine.
Danse des ogres, bois gravé de Gérard Blanchet, texte de Michel Butor, Galerie Alma, 1986. Le texte est daté de "Nice, le 29 décembre 1985". Ouvrage réalisé en 17 exemplaires. Reprise dans :
Nota Bene, n°17-18-19, automne 1986, p.500. Texte qui fait partie d'un dossier intitulé "Au jour le jour". Et dans :
- Au jour le jour, 1989, pp.160-161. C'est le dernier poème du recueil. Il est daté du 30 décembre 1985.
Blanchet, Robert :
Graveur, père du précédent.
- "Petit vocabulaire d'automne", pour Georges Raillard, dans Saisons, textes d'Eugène Guillevic, Alain Bosquet, Michel Butor et Marcel Béalu, avec quatre gravures sur bois de Robert Blanchet, Robert Blanchet éditeur, 1972. Tiré à 150 exemplaires. Texte repris en 1979 dans Michel Butor, voyageur à la roue.
L'Oreille de la lune, voyage en compagnie de Jules Verne, pour Bernard Saby. Gravures et typo-graphies de Robert Blanchet, 1973. "Cette édition originale des poèmes inédits de Michel Butor est illustrée de gravures originales de Robert Blanchet (xylographie gypsographie papyrographie). Elle est tirée à 220 exemplaires dont 8 sur japon nacré avec une suite de gravures signées et un bois gravé; 16 sur vélin de Rives avec une suite de gravures signées; 176 sur vélin de Rives et 20 hors commerce. Cet ouvrage est composé à la main en garamont italique imprimé et édité par Robert Blanchet à Boulogne-sur-Seine." Comme l'explique Butor dans l'entretien ci-après, "c'est un livre qui a été fait surtout par Blanchet. Le texte à l'origine vient de quelque chose que j'avais fait pour un de mes amis, un peintre, mort maintenant, Bernard Saby ..."
- Voir "Entretien avec Michel Butor", Bulletin de la Bibliothèque nationale, n°4, décembre 1977, pp.175-181, entretien avec Antoine Coron repris dans : Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V. II, pp.233-246 (p.242).
- Feu, terre, air, eau / quatre poèmes de Michel Butor; Monique Labidoire; Jean Campa; Guillevic ; quatre gravures sur bois de Robert Blanchet, présentent les quatre éléments. - Boulogne-sur-Seine : Blanchet, 2005. - N.p.: [6] f. non reliées : 4 gravures sur bois ; 34 x 18 cm + porte-feuille cartonné + étui plastique transparent (CBN).
Blanchot, Maurice :
- "Maurice Blanchot : Celui qui ne m'accompagnait pas", NRF, n°8, août 1953. Pour Butor, Blanchot est l'anti-Faulkner : "Les mots sont toujours trop lourds pour décrire adéquatement ce que Blanchot veut nous communiquer. Aussi va-t-il leur faire subir une atténuation systématique. C'est l'inverse de la démarche d'un William Faulkner qui va surcharger de sens les mots en les annonçant par toutes sortes de préliminaires, accumulant ainsi d'immenses phrases articulées par des "non seulement..., mais encore..., et surtout...". Texte repris dans L'Oeil de la NRF, cent livres pour le siècle, Gallimard, Folio, 2009, pp.136-138.
- "Michel Butor présente L'Attente l'oubli de Maurice Blanchot", Le Monde, n°5409, 9 juin 1962, p.15. "Il est improbable que l'oeuvre de Maurice Blanchot devienne un des best-sellers de l'année. Elle est destinée à ceux qui ont la chance d'avoir le loisir de s'y plonger, de pouvoir s'y perdre et s'y retrouver, mais à travers ces "heureux" il y a en elle quelque chose qui s'adresse à tout le monde, qui peut et doit intéresser tout le monde."
- # "Maurice Blanchot : Au dépourvu", dans Au rendez-vous des amis, 2003, pp.15-16.
- Voir aussi Daïana Manoury, 2008.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "Au dépourvu, un instantané de Maurice Blanchot", pour Didier Cahen.
Blanco, Alberto :
- "Michel Butor y la escuela de la mirada", La Jornada, Sábado 27 de agosto de 2016 " sur "http://www.jornada.unam.mx/2016/08/27/opinion/a04a1cul").
Blanco, D. - Editart (éditeur) :
- L'Office des mouettes, 1984.
- Cantique pour les trois enfants dans la fournaise, 1988.
- Salomé, 1989.
- # La Roseraie inachevée, 2000.
- Lueurs sur le coeur, 2010.
- Tête à tête, 2011.
- Sous le signe du gris, 2015.
Blandin, Noël :
- "Michel Butor / Livres, colloques et expositions à l'occasion des 80 ans de Michel Butor", par Noël Blandin dernière édition le jeudi 23 mars 2006 (http://www.republique-des-lettres.fr).
Blixen, Karen :
- Dans Gyroscope, 1996, les "Dialogues d'Elseneur" du programme "Observatoire" lui sont dédiés (Canal A, pp.50-134).
Bloch, Adèle :
- "Michel Butor and the Myth of Racial Supremacy" [sur Mobile], Modern Fiction Studies, vol. 16, n° 1, Spring 1970, pp.57-65 (FSA).
- Compte rendu du livre l'Art de Michel Butor de Senninger-Kolbert, Modern Fiction Studies, 17, 1971, pp.310-311 (BderF).
- "Michel Butor and the Social Structure", International Fiction Review, vol. 4, 1977, 32-36 (JHD).
- Compte rendu du livre Alchimie et littérature, de Jennifer Waelti-Walters, dans The International Fiction Review, V, 1, Jan. 1978, pp.79-80 (BderF).
Bloch, Béatrice :
- Inscription et rôle du lecteur dans l'espace romanesque contemporain, "thèse de doctorat : Littérature contemporaine : Paris 8 : 1994, sous la direction de Marie-Claire Ropars-Wuilleumier" (Sudoc).
- Le Roman contemporain, Liberté et plaisir du lecteur, Butor, des Forêts, Pinget, Sarraute..., L'Harmattan, 1998. Voir en particulier le chapitre 4 consacré en partie à Mille et un plis.
- Voir aussi Le roman contemporain: Liberté et plaisir du lecteur : Butor, des Forêts, Pinget, Sarraute..., L'Harmattan, 2000.
- Et aussi "Hommages à Michel Butor 2017-2018".
Bloch, Bernard :
- L'esprit de l'escalier, un film de Bernard Bloch, rencontre de Bertrand Dorny avec Michel Butor réalisant ensemble le livre du même nom, donné en avant première au petit auditorium de la BNF le mardi 13 décembre 2016.
Bloch-Michel, Jean :
- "Degrés, de Michel Butor", La Gazette de Lausanne, 13-14 février 1960, p.14. D'une "lecture lassante", ce roman, selon Jean Bloch-Michel, "est totalement dénué de tout pouvoir de fascination." En fait "il n'existe pas".
- "Mobile de Michel Butor", La Gazette de Lausanne, 3-4 mars 1962, p.14. "Il n'y a pas d'ensemble comme il n'y a pas de paysage, dans Mobile, déclare l'auteur. C'est une littérature non pas abstraite - toutes les littératures sont abstraites - mais non-figurative."
- Le Présent de l'indicatif, essai sur le nouveau roman, Gallimard, 1963. Un essai qui, selon nous, se qualifie lui-même dans les premiers mots de cette citation : "Les écrivains voulant aller jusqu'au bout des absurdes tentatives auxquelles ils se livrent vont donc essayer de modifier l'attitude de ceux auxquels ils s'adressent. C'est ainsi qu'ils tenteront de transformer les lecteurs en spectateurs. Tel est l'objet d'une oeuvre comme Mobile, de Michel Butor. C'est un livre illisible, parce que c'est un livre qui n'est pas destiné à être lu. Il faut le regarder. Non qu'il s'agisse d'un exercice du genre des calligrammes, simples jeux littéraires; c'est au contraire une oeuvre tout entière construite - composée plutôt, dans le sens artistique et typographique de ce mot - pour que l'aspect y prenne le pas sur le contenu. On ne peut donc imaginer de destruction plus profonde et plus complète des éléments constitutifs de la littérature, de sa cohérence et de sa raison d'être." Quant à Réseau aérien qui fait également les frais de cette diatribe : "Le résultat m'apparaît être non seulement à l'opposé du style - peut-être s'agit-il d'un anti-style, là aussi - mais sans aucune efficacité poétique."
- "Gadgets littéraires", Preuves, n°178, décembre 1965, pp.74-79. Selon Jean Bloch-Michel dans cet article, Alain Robbe-Grillet et Michel Butor "ont de la littérature une conception identique et surprenante", cependant il examine séparément "leurs derniers livres". S'agissant de Butor, son choix se porte sur les livres parus après Degrés et dont il dit en substance : "Ce qui me gêne dans ces livres, ce n'est pas tant qu'ils soient ennuyeux. Un livre n'est ennuyeux qu'en tant que livre, et ceux-ci ne peuvent être jugés comme tels." Autrement dit : "Mobile et les ouvrages qui ont suivi s'apparentent bien plus aux jeux de constructions qu'à la littérature."
"Lectures de Montaigne", La Gazette de Lausanne, 11 mai 1968, p.23. Compte rendu de Essai sur les Essais : "Cette lecture se présente comme une sorte d'enquête ou de reconstitution presque policière - sans que ce terme ait ici rien de péjoratif - où, avec beaucoup de verve et d'amusement, Michel Butor reprend les Essais pour les examiner, non comme une oeuvre faite, achevée, et qu'il dépend de nous de juger telle qu'elle est mais comme l'oeuvre en train de se faire."
Blöcker, Günter :
- "Stufen", dans Günter Blöcker, Literatur als Teilhabe, Berlin, 1966, pp.103-107 (BderF). Sur Degrés.
Bloju, Cristina Loredana :
- "Éléments narratives (sic) dans La Modification de Michel Butor", sans date, texte lisible sur la Toile à l'adresse suivante : http://lcce.valahia.ro/volum/23.lbloju.pdf.
Blokh, Nadia :
Peintre, ancienne interprète à l'ONU à Genève, épouse d'Alex Blokh, ancien chef de l'interprétariat à l'UNESCO, écrivain français sous le pseudonyme de Jean Blot, actuellement président du pen-club français après avoir été secrétaire du pen-club international. Elle a décoré une chapelle dans l'île grecque de Skyros.
- "Ma chère Nadia", Illustrations III, 1973, p.46.
Blonski, Jan :
- "Czas i zludzenia", Tworczosc, XIII, nr. 12, grudzien 1957, pp.160-161. Sur L'Empoi du temps (FXXB).
Bochatey, Romain :
Responsable d'une bibliothèque à l'Université de Genève, il vit à Lausanne et en Valais. Certaines informations présentes sur ce site lui sont dues. Qu'il en soit vivement remercié. Elles sont suivies de la mention : (RB).
- Histoire extraordinaire : la construction du livre. Romain Bochatey. Editeur(s) : Fribourg : S.n., 1989. Description : 28 p. ; 30 cm." (CBN).
Böcklin, Arnold :
- # "Trio vertigineux", (original en français du texte paru en allemand dans Arnold Böcklin, Giorgio de Chirico, Max Ernst, Eine Reise ins Ungewisse, Kunsthaus Zürich, 1997), pour Juri Steiner, "1) Les revenants (Arnold Böcklin), 2) Les survivants (Giorgio de Chirico), 3) Les traversants (Max Ernst)", catalogue de l'exposition Artistes avec Michel Butor mit Künstlern, 1999, pp.35-42. Notons ici que "Le songe de saint Arnold" (1,e) sera repris dans les deux versions du poème "Les échos de Metz". Texte repris dans :
- Art&Fact, n°18, 1999, Mélange Philippe Minguet. Et dans :
- les Cahiers de la bibliothèque littéraire Jacques Doucet, n°3-4, 2000, pp.11-24, où il est dédié à Philippe Minguet et Juri Steiner. Ainsi que dans :
- Rescapés II, 2006 et enfin dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.981-992.
* Poème lisible également sur le site personnel de l'auteur.
Bohbot, Michel :
- Je salue ce qui me délivre, "Baltazar(d avec Bohbot) (m ma), 1983" (CDE).
- Blessures vives, "Baltazar (d avec Bohbot) (m ma) / chez l'artiste, 1984" (CDE). "Livre manuscrit n.p. : grav. orig. ; 8 x 12 cm. Note(s) : Ex. 1/10, ms, signé par les auteurs et l'artiste, comportant des textes inédits calligraphiés par les 2 auteurs, et des eaux-fortes de Julius Baltazar" (CBN).
- "Soliloque de Diego Giacometti", pour Michel Bohbot, Nota Bene, n°17-18-19, automne 1986, pp.489-492 où il est daté de "Nice, le 5 octobre 1985" et où il fait partie d'un dossier intitulé "Au jour le jour". Repris dans :
- Au jour le jour, 1989, pp.135-142 et dans Collation, 2003.
- Voir Etapes, Noeuds, Jonctions, Croisées, Premières griffes, 2010.
- Michel Bohbot : dialogues avec l'art : "livres imprimés, éditions de bibliophilie, ouvrages manuscrits. Estampes, peintures, sculptures / [préface] de Michel Butor ; Marcher poétiquement [entretien avec M. Bohbot] / propos recueillis parJean-Pierre Thomas. - Issy-les-Moulineaux : Médiathèque d'Issy-les-Moulineaux, 2011. - 1 vol. (120 p.) : ill. en coul. en nb, couv. ill. en coul. ; 26 cm" (CBN).
- "Michel Bohbot / A son intention", dans Michel Bohbot, "De l'art aux livres : livres imprimés, ouvrages de bibliophilie, livres d'artiste : [exposition, Orangerie des Musées de Sens, 1 juillet-30 septembre 2012] / [catalogue par Fernando Arrabal, Michel Bohbot, Michel Butor, et al.]. Publication :  [Sens] : Musées de Sens, 2012" (BNF), p.11.
Boignes, Geneviève :
Graveure, elle vit à Paris.
O voyageur, "chez l'artiste, 1994" (CDE).
Boisdeffre, Pierre de :
- "Une révolution qui fait long feu ...", La Revue de Paris, décembre 1957, pp.170-171. "Rien, dans La Modification, déclare, péremptoire, l'auteur de ce compte rendu, ne témoigne d'une novation quelconque dans le domaine du roman. Il s'agit une fois de plus d'une utilisation, acceptable encore qu'un peu artificielle, du temps proustien et le monologue intérieur n'est absolument plus une nouveauté."
- "Un roman sans romanesque",La Revue des deux mondes, octobre 1960, pp.420-437. Dans ce long article sur les nouveaux romanciers dont l'auteur reprendra la matière dans les textes suivants, on peut lire ces quelques mots qui résument assez bien son avis sur l'ensemble des auteurs qu'il examine : "Degrés est le plus obscur des romans de Michel Butor et le plus fidèle à l'esthétique du 'Nouveau roman'".
- "L'expérience de Michel Butor", Où va le roman ?, Del Duca, éditions mondiales, 1962, pp.247-255. Réédité en 1972. On y retrouve les jugements de l'auteur sur les romans de Butor qu'il reprendra encore par la suite (voir infra). Ces quelques pages s'achèvent sur une note concernant Mobile : "Entreprise apparemment sans espoir puisque aucun fil d'Ariane ne nous guide dans cet assemblage de mots suspendus dans le vide."
- "Mobile par Michel Butor", La Revue de Paris, mai 1962. "A l'exception d'un ingénieux fil d'Ariane (les noms de lieux homonymes si fréquents aux Etats-Unis), aucun ordre ne semble avoir rassemblé ces notations, qu'on dirait recopiées de catalogues par un enfant qui ne peut se décider à fixer son attention." Pour Pierre de Boisdeffre, non plus, Mobile n'est pas vraiment un "livre".
- "Michel Butor ou la réflexion créatrice", Une histoire vivante de la littérature d'aujourd'hui, Perrin, 1962, pp.474-477. Pour l'essentiel, l'auteur déclare ici : "Les quatre romans qu'il (Butor) a publiés à ce jour forment une même entreprise dont l'ambition, le sérieux, la probité ne sont pas contestables..." Cependant, s'agissant de Degrésl'auteur précise : "La richesse de la matière brassée n'est pas contestable : informations (toutes les disciplines d'un enseignement encyclopédique), événements, psychologie (celle des grands comme celle des petits), tout y est. Mais rien n'est clair. Une architecture plus classique ne nous aurait-elle pas permis d'entrevoir avec plus de certitude et moins d'efforts les mêmes vérités ?" Un livre, donc, selon l'auteur, "difficile et décevant, du moins à la première lecture."
- Une anthologie vivante de la littérature d'aujourd'hui, Perrin, 1965, pp.415-418 et 605-610. Le premier extrait est un extrait du texte "Istanbul" (deuxième moitié) du Génie du lieu, lequel, d'après l'auteur de cette anthologie, "contient quelques-uns des plus beaux textes descriptifs qu'on ait vu paraître depuis la dernière guerre. Les pages sur Cordoue, sur Delphes et sur Ferrare sont particulièrement évocatrices." Le second est un passage ("Vendredi 22 août") de L'Emploi du temps, lequel, "bien plus qu'un roman, est le livre d'un poète, qui a décidé d'écrire pour guérir, pour résister à l'envoûtement d'une ville 'haïe'..."
- Les Ecrivains français d'aujourd'hui, PUF, Que sais-je ?, n°1057, 1965 (2e édition). Ici 4e édition, 1969 (?), pp.56-58. L'auteur passe en revue les principales oeuvres jusqu'au Portrait de l'artiste en jeune singe qualifié de "tentative originale". Et si L'Emploi du temps est "plus qu'un roman, le livre d'un poète", en revanche, dans Degrés, Mobile, Description de San Marco et 6 810 000 litres d'eau par seconde, "rien n'est clair". Formule déjà employée plus haut, comme on l'a vu.
- ""Audience et limites du Nouveau Roman", Revue des Deux Mondes, n°20 (15 octobre 1967), pp.503-13" (FSA).
- Le Roman français depuis 1900, Que sais-je ? 1979. Ici 2e édition (1985), pp.80-82. L'auteur reprend, en gros, le texte du "Que sais-je ?" sans presque rien y ajouter de nouveau.
Boizet, Thierry :
- "Sur les dessins de Georges Perros", pour Thierry Boizet, dans Georges Perros, Dessiner ce qu'on a envie d'écrire (auquel ce texte sert de préface), éditions Finitude/Musée des Beaux-Arts de Bordeaux, 2005, pp.7-9. Texte repris dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.1110-1111.
Bolle, Catherine :
- "Pratique et regard du livre d'artiste", intervention au cours de la journée d'étude "Michel Butor et les livres d'artistes. Questions de lecture" à l'Université de Berne, le 10 mai 2013.
- Corrosion, Leuwerséditeur, 2013 (CDE).
- Bifurcation, Leuwers éditeur, 2013 (CDE).
Rouille noire (2), 2014 (CDE). Voir aussi Koschmider, 2012.
Bonan, Jean-Denis :
- Océaniques [Images animées] : Le magazine. Emission du 10 septembre 1989 (32 mn 46 s) / Jean-Denis Bonan, Philippe Le More, Michel Le Bayon, réal. ; Pierre André Boutang, Dominique Rabourdin, prod. Publication :  [Paris] : FR3 (prod.), prod. 1989 ; [Bry-sur-Marne] : INA (distrib.), (BNF). Il y est question notamment deRimbaud.
Bonan, Philippe :
Photographe.
- 1992. Exposition individuelle : Musée de la Photographie (Mougins), texte de présentation de Michel Butor. Voir infra.
- Quintette, pour Philippe Bonan et Bernard Dumerchez, "[cinq poèmes de] Michel Butor ; [cinq photographies originales de] Philippe Bonan. Publication : Creil : Dumerchez, 2015. Éd. originale tirée à 40 ex. numérotés et signés par l'auteur, l'artiste et l'éditeur" (BNF). "Photos Noir & blancs originales 16,2 x 15,6 cm signées P.B. au marqueur sur papier photo. 1 - Arman 2 - Gilbert & Georges 3 - Keith Haring 4 - Louise Bourgeois 5 - Michel Butor".
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "Ces gens-là (quelques portraits d'artiste)", pour Philippe Bonan. Voir aussi Claude Clarbous, 2008.
Boncenne, Pierre :
- "Michel Butor s'explique", Lire magazine, n°55, mars 1980, pp.27-34 et 39-42, entretien avec Pierre Boncenne. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V. III, pp.48-59. Reprises :
- "Je suis un homme du livre dans sa transformation", Ecrire, lire et en parler ..., dix ans de littérature mondiale en 55 interviews publiées dans Lire et présentées par Bernard Pivot, Robert Laffont, 1985, pp.133-141 et dans Pierre Boncenne, Faites comme si je n'avais rien dit, éd. du Seuil, 2004.
Bonfanti, Giosuè :
- "Il Baudelaire di Butor", Paragone, n°140, agosto 1961, pp.19-20 (en italien). Compte rendu d'Histoire extraordinaire.
Bonfantini, Mario :
- "Il 'Metodo' di Butor", Il Mondo, anno XV, n°12, 19 marzo 1963, p.13 (F7B).
Bonhomme, Béatrice :
- "La véritable recherche, étude littéraire du chapitre IV de la première partie", dans : Carlier, Christophe, etc. : Analyses et réflexions sur Michel Butor,l'Emploi du temps, Ellipses/ édition Marketing S.A., 1995, pp.119-122. "Ce chapitre, dit l'auteur, met donc en jeu un triple niveau de perception du monde". Triple niveau dont le troisième est le suivant : "c'est l'accession à un niveau de conscience supérieur qui permettra au personnage transformé désormais en initié d'accéder à une sorte de remise en ordre et de recréation du monde par un travail de quête initiatique, de résistance et d'écriture."
- "Ville et archéologie chez Butor", Michel Butor à Nice, 2004, pp.31-44.
- "Ville et Archéologie chez Michel Butor et Henri Maccheroni", paru dans Loxias-Colloques, Voyage en écriture avec Michel Butor, Le pas du texte, Ville et Archéologie chez Michel Butor et Henri Maccheroni, mis en ligne le 15 décembre 2011, URL : http://revel.unice.fr/symposia/actel/index.html?id=318.
- Et sur "http://espe-nice-toulon.fr" on pouvait lire en date du 12 février 2015 : "Dans le cadre de l'exposition "Henri Maccheroni à Tipasa sur les pas d'Albert Camus", venez assister à la conférence  « Maccheroni et Butor, œuvres croisées, à travers le thème de la ville » qui aura lieu le jeudi 12 février 2015 à 16h, par Béatrice Bonhomme, professeur de littérature française moderne et contemporaine, membre du CTEL (Université Nice Sophia Antipolis) et de l’axe POIEMA."
- Voir aussi "Hommages à Michel Butor 2017-2018".
Bonhomme, Jean-François :
Photographe.
- Derrière l'objectif, 16 pages de texte de Michel Butor illustré de 21 portraits d'écrivains dont Beckett, Lévinas, Borgès ou Butor, Fata Morgana, 1995, "30 x 23 cm, 30 exemplaires + 13 supplémentaires pour CAPRI + 12 pour les collaborateurs et le dépôt légal" (PL). Texte repris dans :
- Espace treize treize, n°12, du 1er janvier 1996, pp.1-3 (CBN). Et intégré au texte "Souvenirs photographiques" de Michel Butor : un viseur dans ma tête, 2002.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "Derrière l'objectif", pour Jean-François Bonhomme.
Boni, Paolo :
Graveur, il est né à Vicchio di Mugello (Florence) en 1926. Il vit à Paris depuis 1954.
Chronique des astéroïdes, avec sept graphisculptures en couleurs, Jacqueline de Champvallins éditeur, 1981. "Superbe livre d'artiste où le texte, calligraphié par Michel Butor, en regard de la gravure, est placé dans l'empreinte laissée par la graphisculpture ; il est imprimé en vert, bistre ou bleu. Tirage : 126 ex. sur vélin d'Arches num. et signés par l'auteur et l'artiste. Une réussite." Voir Renée Riese Hubert.
- Triptyque pour Ania, 1983.
Transferts, Robert et Lydie Dutrou éditeurs, coll. Lisière des mots, 1991. Achevé d'imprimer le 19 janvier. Réalisé en 135 exemplaires sur vélin d'Arches, tous numérotés et signés par l'auteur et l'artiste (105 de 1 à 105; 15 ea de I à XV; 10 de A à J et 5 hc).
- Marie-Françoise Quignard, Michel Butor et la gravure, catalogue des premières Rencontres de l'Ecrit et de l'Estampe de Bayeux, publication du musée Baron Gérard, 1996, pp.20-21.
- Recyclage, "En Puisaye", cahier n°4, illustré de 4 compositions de Paolo Boni, Robert et Lydie Dutrou éditeurs, 1998. Tiré à 320 exemplaires "dont 80 exemplaires de tête justifiés de 1 à 80, enrichis d'une eau-forte originale en couleur tirée sur vélin d'Arches numérotée et signée par l'artiste". Ce poème sera intégré au poème "Mais où sont les rouilles d'antan", 1998-99.
- Participe à l'exposition 28 Artistes avec Michel Butor qui a eu lieu à la Cité des artistes du Fort du Bruissin à Francheville du 10 septembre au 7 novembre 1999.
- Participe à l'exposition 32 artistes avec Michel Butor qui s'est déroulée du 15 septembre au 15 novembre 2000.
- Participe à l'exposition 37 artistes avec Michel Butor qui s'est déroulée du 21 février au 7 avril 2001 au Musée Savoisien et à la Médiathèque Jean-Jacques Rousseau à Chambéry.
- Participe à l'exposition Quarante-trois artistes avec Michel Butor, qui s'est déroulée du 25 janvier au 24 mars 2002 au Conservatoire d'art et d'histoire d'Annecy.
* Sur le site personnel de l'aueur on peut lire le poème # "Recyclage", pour Paolo Boni.
Bonin, Gisèle :
- Le dit du mineur, "4 dessins en noir de Gisèle Bonin. Rouen, L’Instant perpétuel, novembre 2011. 32 pages, 15 x 11 cm, en feuilles sous couverture à rabats. Tirage limité à 99 ex. numérotés, tous signés par Michel Butor et Gisèle Bonin. Les 21 premiers enrichis d'un collage original signé de M. Butor, et d'un dessin au crayon de couleur de G. Bonin. Les 3 premiers comportent en outre 2 dessins à la mine de plomb de G. Bonin et un manuscrit autographe signé de Michel Butor." Voir aussi Jephan de Villiers, 2009.
- En attendant, Christian Nicaise nous communique les renseignements suivants : "Dessins de Gisèle Bonin. Rouen, L'Instant perpétuel, août 2014. 15 x 11 cm, 24 pages, illustré, en feuilles sous couverture illustrée à rabats. Tirage limité à 99 exemplaires numérotés, tous signés par Michel Butor et Gisèle Bonin. Les 3 premiers, comportent chacun un collage original et un manuscrit original de Michel Butor, et deux dessins originaux aux crayons de couleurs, signés, datés 2013, de Gisèle Bonin." Voir aussi Dorny, 2009.
Bonjour, Marcelle :
- Voir D'une écriture à l'autre [Images animées] : le corps lisière entre les arts / "Marcelle Bonjour, aut., Jean-Yves Mocquard, réal. ; Georges Appaix, Odile Duboc, Mic Guillaumes, [et al.], chorég. ; Jean-Yves Bosseur, Richard Dubelski, Nicolas Frize, [et al.], compo. ; Michel Butor, Marie Desplechin, Ricardo Montserrat, [et al.], écrivains. [S.l.] : Scéren-CNDP, 2005 (58). 1 DVD vidéo monoface (2 h 17 min) : coul. (PAL)+" (voir Bibliothèque de Marseille).
Bonnaffé, Jacques :
- "Demain samedi [3 novembre 2012], Jacques Bonnaffé lira au Théâtre Garonne (de Toulouse) La Modification de Michel Butor. Un exercice périlleux qu'il aborde avec humilité… et une bonne dose d'humour !" (ladepeche.fr, vendredi 2 novembre 2012).
- "Deux fois B - Butor et Bonnefoy", lecture-hommage aux deux poètes disparus à peu de distance l'un de l'autre sur France Culture les 10, 11, 12 et 13 octobre 2016.
-Bonnard, Valérie :
- Déchiffrements de la réalité : de la lecture à l'écriture dans L'Emploi du temps de Michel Butor. "Mémoire de maîtrise sous la direction de Mme Mireille Hilsum : Lettres modernes : Lyon 3 : 1997" (Sudoc).


Bonnefoy, Claude :

- "Un double centenaire : Abel Hermant, Edouard Estaunié. Méritent-ils d'être lus ? Qui les remplace ?", Arts, n°865, 18-24 avril 1962, réponse à une enquête de Claude Bonnefoy. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V. I, pp.195-196.
- "Salavin est-il encore parmi-nous ? Vous souvenez-vous du héros de Duhamel ?", Arts, n°926, 4-10 septembre 1963, réponse à une enquête de Claude Bonnefoy. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V. I, p. 225.
- # "Michel Butor rêve", entretien avec (C)laude (B)onnefoy, Arts Loisirs, n°74, 22-28 février 1967, pp.20-21. Sur Portrait de l'artiste en jeune singe. Voir #Supplément.
- La Quinzaine littéraire, n°88, 1er-15 février 1970, pp.14-15. Compte rendu de Les Mots dans la peinture. L'auteur note : "Sans en avoir l'air, Butor nous en dit moins sur la démarche créatrice des peintres que sur sa propre méthode (...) Il nous signifie que sa poétique passe d'abord par la lecture des objets, des catalogues, des oeuvres ou du monde."
- "Un poète logicien",Les Nouvelles littéraires, n°2383, 28 mai-3 juin 1973, p.8. Compte rendu de Illustrations III et Intervalle. De ces Illustrations, "un logicien, un linguiste n'ont pas fini d'en faire leurs délices ou peut-être de s'y perdre, nous dit Claude Bonnefoy. Mais le lecteur sensible seulement aux cadences et à l'harmonie générale qui les sous-tend, s'enchantera d'images heureuses et de contes brefs qui défient la logique pour s'aventurer dans des territoires fantastiques." Quant à Intervalle qui se présente à ses yeux comme "une sorte d'extraordinaire kaléidoscope, comme un spectacle cinématographique sur écrans multiples" : "il pousse jusqu'à ses conséquences limites le simultanéisme dont Apollinaire se fit le champion."
- "Michel Butor : lecture diachronique et synchronique", Les Nouvelles littéraires, n°2391, 23-29 juillet 1973, p.6. Compte rendu du livre de François Aubral sur Butor. Selon Claude Bonnefoy, même s'il s'intéresse aux poèmes de la jeunesse et aux romans, "c'est surtout le mécanisme de la production et des constructions butoriennes, tel qu'il fonctionne depuis Mobile, que François Aubral met en évidence."
- "Le langage du rêve", Les Nouvelles littéraires, 19 mai 1975, p.4. "Matière de rêves n'est pas un accident dans l'oeuvre de Butor, déclare Claude Bonnefoy, mais une conséquence logique de ses recherches." Après avoir noté en particulier l'importance, dans ces récits, de "la série des fantasmes qui expriment la même peur : celle d'une perte d'identité", l'auteur conclut : "En réinventant le langage éclaté du rêve, où tout se dissout et se recompose, Butor n'explore pas seulement ses abîmes et les nôtres, il met en évidence la fonction du langage."
- "Michel Butor" dans : Dictionnaire de littérature française contemporaine de Claude Bonnefoy, Tony Cartano et Daniel Oster, Jean-Pierre Delarge, 1977, pp.75-78.
- Voir aussi Eugène Ionesco.
Bonnery, Serge :
- Metteur en ligne de l'espace littéraire http://www.chantiers.org/ qui contient un dossier Butor. Auteur de deux textes d'hommage à l'auteur : "La grande fenêtre" et "A l'216 TERRE SUR CIEL écart" et d'un compte rendu de Géographie parallèle notamment. Il est aussi le Président du Centre Joë Bousquet et son Temps de Carcassonne qui organisa l'exposition Michel Butor : Rencontre - Trajectoire de 2001.
- Voir aussi Rencontre avec Michel Butor, 2014.
- Le (nouveau) site de Serge Bonnery (voir supra) contient également un entretien avec Michel Butor : "L'écriture perpétuelle", daté du 6 février 2014 et réalisé le 14 février 2013.
Bonnet, Francis :
- Voir Bouvet, Francis.
Bookleick (éditions) :
- L'Effet jade, 2008.
- Devant le clavier de la boue sèche, 2008.
- L'Art des trottoirs, 2008.
- Somnolence ferroviaire, 2008.
- Offrande au matin, 2008.
- Refuge, 2008.
- Vitraux liquides, 2008.
- Menaces de la forêt, 2008.
- Cour intérieure, 2008.
- Points de suspension, 2009.
- Irrigation, 2009.
- Instants d'hiver, 2009.
- Traces de pas, 2009.
- Etude de nu, 2009.
- La solitaire, 2009.
- Au pied levé, 2009.
- Lacunes forestières, 2009.
- Plissement alpin, 2009.
- Le maître des eaux, 2009.
- Mistral d'autrefois, 2010.
- # Microcosmos, 2010.
- Berceuse à Astrée, 2010.
- La Lie des nuages, 2010.
- La Gardienne de Bomarzo, 2010.
- Préhistoire, 2010.
- L'arbre voyageur, 2010.
- La Termitière, 2010.
- La Montagne éventail, 2010.
- Méditation verte, 2010.
- Au ras du sol, 2010.
- Couture, 2010.
- Méditation rouge, 2010.
- L'oiseleur vaudois, 2010.
- Où avais-je la tête, 2010.
- Au pied de l'étrier, 2010.
- Récépissés, 2010.
- Rosées, 2010.
- Terra Amata, 2010.
- La Fonte des glaces, 2010.
- Héllébore, 2010.
- Périple, 2010.
- Pancartes scolaires, 2010.
- Travaux pratiques, 2010.
- Apparition, 2010.
- Excursion, 2010.
- Proximité, 2010.
- Sud, 2010.
- Bribes, 2010.
- Le Sentier aventureux, 2011.
- Le Soulèvement des surfaces, 2011.
- Anguille sous roche, 2011.
- Traces, 2011.
- L'Invasion des clématites, 2011.
- Instants fossiles, 2011.
- La Fatigue de l'aube, 2011.
- Mélangeur, 2011.
- Lavis levain, 2011.
- Lavis les voix, 2011.
- Lavis l'envol, 2011.
- Berceuse pour Ysé, 2011.
- Autour de chez moi, 2011.
- Installations provisoires, 2011.
- A la redresse, 2011.
- Trois gouttes de ténèbres, 2011.
- Paesaggio, 2011.
- Drawings, 2011.
- Pointillés, 2011.
- Blues en blanc, 2012.
- Landschaft, 2012.
- Le retour du vert, 2012.
- Dentelles d'Antilles, 2012.
- Transmission d'énergie, 2012.
- Délocalisation, 2012.
- Yoga, 2012.
- Simulacres, 2012.
- Ephéméride, 2012.
- Plates, 2012.
- Eventails pour le thé, 2012.
- D'un livre à l'autre, 2013.
- En suivant le fil, 2013.
- Ephéméride (2), 2014.
- La ligne bleue des Vosges, 2014.
- Monotypes accompagnés, 2014.
- L'école des formes, 2014.
- Impressions fugitives dans la vallée du Rhin, 2014.
- Taillures et paraphes (2), 2014.
- Intermezzo, 2014.
- La transparence opacifiée, 2014.
- A la mesure de l'amour, 2014.
- Giron, 2014.
- Territoires, 2014.
- Ensemencement, 2014.
- Touches de vert, 2014.
- Spécimens, 2015.
- Au fil de la respiration, 2015.
- Bulbe, 2015.
- La maison Lune, 2015.
- Ephéméride, 2015.
- Un mot tombé du ciel, 2015.
- Le chemin ininterrompu, 2015.
- La photographie, 2015.
- Esquisses galactiques, 2015.
- Nocturnes, 2015.
- La régulatrice des eaux, 2015.
- Considération sur l'impermanence, 2015.
- Les restes de Florange, 2015.
-Book-Senninger, Claude :
- Voir Senninger, Claude.
Boomerang :
- Le Génie du lieu, 3, éditions Gallimard, 1978, 460 p. Repris dans Oeuvres complètes VI, 2007. L'édition originale de cet ouvrage a été tirée à 1805 exemplaires tous numérotés. "Aux aborigènes en transit". Livre grand format en trois encres : rouge, noire et bleue. Il contient sept textes :
- "Jungle",
- "La fête en mon absence",
- "Courrier des Antipodes",
- "Nouvelles Indes galantes",
- "Bicentenaire kit",
- "Carnaval transatlantique" et
- "Archipel shopping".
Sur la quatrième de couverture, on peut lire : "Le premier Génie du lieu tournait autour de la Méditerranée, c'était le vieux monde : Espagne, Italie, Grèce, Turquie, Egypte./ Le second échappait à cette orbite pour parcourir l'hémisphère nord, abordait au nouveau monde, à de nouvelles antiquités, occidentales et orientales./ Voici le troisième qui déborde sur l'hémisphère sud, se déploie sur un tiers monde, ruisselle autour de la planète comme ces grands courants de migrations que supputent les archéologues sur les océans et les continents./ Tendez vos voiles à ces vents./ Au détour d'un adjectif, vous vous faufilerez d'un siècle à l'autre; d'une page à l'autre vous changerez de race et d'yeux./ Pays rouges, bleus ou noirs. Blancheurs, irisations, transparences. Frissons et suées./ Australieavec Courrier des Antipodes, Colombie britannique avec La Fête en mon absence, U.S.A. avec Bicentenaire Kit, Singapour et tant d'autres îles avec Archipel Shopping, Brésil et Nice avec Carnaval transatlantique, opéra fabuleux avec Nouvelle Indes Galantes, séjours animaux avec Jungle,/ par déserts et palaces, forêts et détroits, gratte-ciel et aéroports, marchés et taudis, quais et carrefours, jardins et temples, steppes et savanes,/ Vénus renaissant perpétuellement de la mer des histoires,/ bons voyages !" Les grands formats précédents sont : Mobile(1962), Description de San Maroc (1963), 6 810 000 litres d'eau par seconde (1965) et (1971). Les autres volumes de la série sont : Le Génie du lieu (1958), (1971), Transit (1992) et Gyroscope (1996). Précisons par ailleurs que le texte "Archipel shopping" a fait lui aussi l'objet de prépublications : "Archipel shopping 1", dans L’Arc-Roussel, "Archipel shopping 2", dans Ubacs, "Archipel shopping 3", dans Givre (?) (voir aussi Artitudes international pour "Le dernier des Tasmaniens"), "Archipel shopping 4", dans Maurice Roche par les autres". De même "Carnaval transatlantique" (version préliminaire, extrait de Boomerang à paraître) dans Silex, n°4, le Spectaculaire, 4e trimestre 1977, pp.45-50. Comptes rendus de : Xavier Delcourt, Jean-Charles Gateau, Bernard Teulon-Nouailles, Georges Raillard, Robert Mélançon, Jean-Marie Le Sidaner et Jean Roudaut. Signalons aussi l'article de Butor lui-même dans Les Nouvelles littéraires, 10-17 mars 1977, "Michel Butor : 'Comment écrire Boomerang'", p.21 et les entretiens avec Michel Launay et André Clavel, respectivement de 1978 et 1979. A quoi l'on peut ajouter :
- "Roudiez, Leon S., "Butor, Michel. Boomerang : Le Génie du lieu 3", The French Review, n°5 (April 1979), pp.788-89" (FSA).
- Vahé Godel, 1979.
- Madeleine Santschi, 1980.
- Michael Spencer : "Boomerang : an interview with Michel Butor and an extract from the work", Malahat Review, n°56, oct. 1980, pp.77-92 (FXXB).
- Jean-Luc Parant , "Michel Butor, Boomerang : Boomerang : un aller et retour dans le bleu du ciel", le Bout des bordes, n°5/6, 29 oct.79-29 oct. 80, cahier IV, pp.111-114.
- Voir Alain Frontier, 1981.
- trois articles de Michael Spencer : "Les citations ambiguës de l'oncle Michel", Australian Journal of French Studies, V.XX, n°1, janvier 1983, pp.93-104, "Tours et détours onomastiques dans Boomerang", Kentucky Romance Quarterly, 1985, pp.39-48 et "Michel Butor ou l'incitation au voyage, même", Romance Quarterly, v.35, n°2, may 1988, pp.161-169.
- Patterson, Kelly Margaret, 1984.
- Le Retour du Boomerang, 1988.
- "Mode d'emploi pour un livre labyrinthe", propos recueillis par Claire Merleau-Ponty et Anne Tardy, dans Australie noire, Autrement, série monde, hors série n°37, mars 1989, pp.35-40.
-  Voir aussi les articles de Patrick Suter, Jean-Charles Gateau, Dean McWilliams,Ruth Blair.
- Curriculum vitae, 1996, pp. 220-223, 226-230.
- Voir aussi # Anthologie nomade, 2004, pp.203-242.
- Henri Desoubeaux, "Pour servir d’introduction à une lecture de Boomerang de Michel Butor", 2009. Texte en ligne sur Bribes en ligne. Voir suivant.
- Henri Desoubeaux, # "Pour servir d’introduction à une lecture de Boomerang de Michel Butor", 2011, reprend et poursuit l'étude précédente. Lisible ici même.
Bord, Claude-Henry du :
- "Michel Butor : Improvisations sur Michel Butor", Etudes, tome 380, n°6, juin 1994, p.846.
Bordarier, Stéphane :
- Phosphore, Rivières, "Lucinges, Nîmes, septembre 2007, en feuilles sous couverture (18 x 18.5 cm). Poème illustré de 2 peintures sur toile de Stéphane Bordarier, limitée à 18 exemplaires sur Arches, signés par l’artiste et l’auteur." Voir aussi Baltazar, 1992 et #Bartoli, 1994.
Dans la profondeur des surfaces, Rivières, 2009 (CDE). Voir aussi # Didier Hays.
Bordas, Atelier Franck (éditions) :
- # Les Anges de Prague, 2000.
Borderie (éditions) :
- Le Bout des bordes, 1980.
- Textamorphose ou la réabsorption du commentaire, 1981.
Borderie, Roger :
Il fut le directeur de la revue littéraire et théâtrale Obliques(créée en 1972) qui consacra notamment en 1976 un numéro spécial au travail du couple  Butor/Masurovsky, et réalisa une plaquette, Don Juan dans la Manche (avec Michel Vachey), en 1975.
- "La revanche de Zola", Le Nouvel Observateur, n°122, 15-21 mars 1967, pp.32-33, entretien avec Roger Borderie.Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.I, pp.309-314.
- "Michel Butor, une langue sept fois tournée dans la bouche ", NRF, n°176, août 1967, pp.299-305. Compte rendu de Portrait de l'artiste en jeune singe. Pour commencer, l'auteur déplore que les critiques ne s'intéressent qu'aux procédés, aux combinaisons : "Butor est tout de même autre chose qu'un astucieux préparateur et il y a dans ses livres quelque chose de savoureux qui ne doit pas tout à la complexité des combinaisons." Puis, après avoir souligné l'importance du chiffre sept dans cette oeuvre, il poursuit son analyse en se référant sans cesse au domaine musical (sans mentionner toutefois les sept notes de la gamme), pour conclure : "Ce livre est comme du Mozart : élégant et brillant sans être facile, savant et ordonné sans être jamais obscur ni ardu. Il est comme un premier livre de maturité."
- "Un entretien avec Michel Butor", Les Lettres françaises, n°1225, 13 mars 1968, pp.14-15, entretien avec Roger Borderie et Henri Ronse. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V. I, pp.347-352. Entretien qui a pour thème unique la représentation de 6 810 000 litres d'eau par seconde sur la scène du nouveau théâtre de Grenoble pour l'inauguration des Jeux olympiques.
- "La grande sonate pour hammerklavier", L'Arc, n°39, 1969, (numéro spécial Butor), pp.6-11.
- Entretien de Butor avec Roger Borderie et Henri Ronse, L'Arc, n°39, 1969. Ce long entretien encadre et s'intercalle entre les différentes parties de ce numéro spécial Butor. Il a été repris, en partie seulement, dans :
"Entretien avec Michel Butor", Les Lettres françaises, n°1315, 31 décembre 1969, pp.7-8. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V. II, pp.22-26.
- "Butor rêve sur Fourier", La Quinzaine littéraire, n°93, 16-30 avril 1970, p.6. "Fourier avait conçu cette pile génératrice de rêves : Butor, affirme Roger Borderie, fait passer le courant." Et de conclure : "En un sens Butor s'est approprié l'oeuvre de Fourier. On pourrait dire que désormais le Traité de l'Harmonie universelle fait partie de son oeuvre. Mais ce n'est pas tout : La Rose des vents, de Michel Butor, dorénavant, fait partie des oeuvres complètes de Charles Fourier."
"Entretien : Travaux d'approche par Michel Butor", Obliques/Genet, n°2, 1972, pp.87-90, entretien avec Roger Borderie repris en préface à :
- Travaux d'approche, Gallimard, coll. Poésie, 1972. Ouvrage dont la troisième partie, "Pliocène", lui est dédiée. Voir infra 1985.
- Intersection, pour Roger Borderie, "Galerie Obliques, 1975; 10 ex." (MS). Voir infraButor/Masurovsky, 1976.
- Sablier, pour Roger Borderie, "Galerie Obliques, 1975; 10 ex." (MS). Voir infra Butor/Masurovsky, 1976.
- "Entretien", Obliques/Butor-Masurovsky, 1976, pp.1-8, entretien avec Gregory Masurovsky et Roger Borderie ayant pour thème la collaboration entre le peintre et l'écrivain.
- "Dialogue avec Charles Perrault sur les fontaines de la fable", pour Roger Borderie, Répertoire V, 1982. Voir infra.
"Autoportrait des années 70", pour Roger Borderie, Frontières, 1985. Intégré dans la partie "Pliocène" de Travaux d'approche (voir supra 1972), ce texte est repris dans La Quinzaine littéraire (voir infra).
- "Dialogue avec Charles Perrault sur les fontaines de la fable", pour Roger Borderie, Répertoire littéraire, 1996, pp.119-171. Voir supra.
"Autoportrait des années 70", pour Roger Borderie, La Quinzaine littéraire, n°882, 1er-31 août 2004, p.9 (voir supra).
Bordoni, Isabella :
- Organisatrice des manifestations A propos de. Entre littérature et art, le paysage véritable : Michel Butor, à Rimini, en Italie, du 5 novembre au 9 décembre 2012 :
                - 5 nov. : rencontre entre Michel Butor et le sémiologue Paolo Fabbri. Vernissage de l'exposition Livres d'artistes.
                - 6 nov. : "Les étudiants dialoguent avec Michel Butor".
                - 7 nov. : Vernissage de l'exposition Périple transalpin, la mémoire photographique de Daniele Ferroni du voyage de Michel Butor en Italie, en 2007. "Lecture de jeunesse". "Atelier Butor. Live".
- L’univers géopoétique (+ DVD), 2017, édition bilingue (français / italien), Centres d'art, musées, galeries & varia (à paraître). Publié par Viaindustriae publishing, Foligno. Cette publication est le résultat d'une série de rencontres et d'entretiens avec Michel Butor en Italie entre 2012 et 2016. Elle comprend également des textes de Mireille Calle-Gruber, Paolo Fabbri et de Butor lui-même, ainsi que six photographies inédites issues des voyages de l'écrivain en Italie durant les années 1950. Le DVD accompagnant cette édition, À propos de. Entre littérature et art, le paysage véritable, est un essai vidéo de Isabella Bordoni, et l'une des dernières apparitions de Butor à l'écran.
Borer, Alain :
Né en 1949 à Vesoul (Haute-Saône), c'est un spécialiste de Rimbaud. Auteur notamment de Rimbaud en Abyssinie en 1984 au Seuil.
- Préface à Alain Borer, Venusberg, A. Anseeuw, coll. Ecbolade, 1976. "Texte d'Alain Borer, rêve de Michel Butor", ("Indiscrets ! Puisque vous lisez ce texte, c'est que ..." )
- Dialogue avec Arthur Rimbaud sur l'itinéraire d'Addis-Abeba à Harar, 2001. Pour Alain Borer.
Borgeaud, Georges :
- "Le Préau par Georges Borgeaud", Monde nouveau Paru, n°59, 1952. L'intérêt principal de ce roman, selon Butor, "vient de l'audace et de l'aisance avec laquelle l'auteur, sous la tendresse et sous l'humour, a su s'attaquer à l'un des sujets les plus délicats et les plus graves que puisse se proposer un romancier : le rôle que joue la religion, que ce soit ses solidités ou ses mirages, dans le développement de son personnage."
- # "Michel Butor", entretien avec Georges Borgeaud, La Gazette de Lausanne, 7-8 décembre 1957, p.9. Voir # Supplément.
Borges, Jorge Luis :
- Hommage à Borges, sur la RTS le 24 août 1986 avec le témoignage de Michel Butor (voir sur http://www.rts.ch/).
Borghesi, Graziella :
Peintre, née à Villanova di Bagnacavallo, Ravenna (Italie), elle épouse Maxime Godard en 1972 et crée avec lui les éditions Gnêzi d'Marèla. Elle est également traductrice.
Dans les méandres de l'évolution, "14 pages sur papier Arches. Texte de Michel Butor. Trois aquatintes de Graziella Borghesi tirées par l'atelier Lacourière et Frélaut. Etui de Duval pour les 12 exemplaires de tête. Composé à la main par Jean-Luc Lerebourg, Paris. 43 exemplaires dont 12 accompagnés d'une gravure supplémentaire et d'un manuscrit. Tous signés par les auteurs. Gaillard et Paris, 1988. (MG). Voir infra Suite gastéropode, 1995 et Michel Butor par Michel Butor, 2003. Voir également suivant :
- "Cantique pour les trois enfants dans la fournaise", pour Baruj Salinas, "Lisières", pour Marcel Alocco, "Cirque d'hiver" et " Noctambule" pour Bertrand Dorny, "L'école d'Orphée", pour Henri Pousseur et "Dans les méandres de l'évolution" (Gaillard, le 26 novembre 1988), pour Graziella Borghesi, Noise, Maeght éditeur, n°12, 1990, pp. 3, 10-13, 22, 23, 24-25 et 40. Voir précédent et infra 1995 et 2003.
- L'Ange de Ravenne, 1990. Voir aussi infra Au rendez-vous des amis, 2003.
Portrait de l'artiste en jeune escargot, Gnêzi d'Marèla, 1990. Texte qu'on trouve aussi au dos d'une carte postale où il est daté de "Lucinges, 28 décembre 1989" et où il est donné comme "inédit" avec un autre texte, "L'escargot dans la rosée", donné également comme inédit et accompagné d'un dessin de Graziella Borghesi sur la face illustrée de la carte. Le premier texte est repris dans :
- Fourmillement, 1990, et dans :
- Collation, 1991, où le "cinquième Eventaire" lui est dédié, dans Suite gastéropode, 1995 et dans Michel Butor par Michel Butor, 2003 (voir infra), ainsi que dans Michel Butor : rencontre avec Roger-Michel Allemand, 2009, p.182.
"Cosmogonie baveuse", carte postale, dessin de Graziella Borghesi, texte de Michel Butor daté de "Lucinges, le 1er janvier 1991". Repris dans Suite gastéropode, 1995 (voir infra).
Gastronomie baveuse, "dessins à l'encre de Chine et aquarelle de Graziella Borghesi, texte manuscrit de Michel Butor à la mine de plomb, 10 feuilles sur papier japon. Couverture papier Arches fleurs et fougères. 6 exemplaires signés par les auteurs. Paris et Lucinges, 1992" (MG). Voir infra.
Secret baveux, "dessins à l'encre de Chine de Graziella Borghesi sur papier japon. 7 pages en accordéon, manuscrit à l'encre de Chine noire de Michel Butor. Couverture Arches fougère et fleurs. 2 exemplaires signés par les auteurs, Paris et Lucinges, 1992. Chemise velours noir" (MG). Voir infra 1995. Texte repris également dans Michel Butor : rencontre avec Roger-Michel Allemand, 2009, p.198.
Famille à l'Ecart, "dessins de Graziella Borghesi à l'encre de Chine noire contrecollés sur papier Arches. Textes manuscrits de Michel Butor en rouge et noir. Pliage accordéon, 12 pages. 2 exemplaires signés par les auteurs. Lucinges et Villanova di Bagnacavallo, 1992-1993. (MG)
Diapositives baveuses, 1993. Voir infra.
"Administration baveuse" (voir infra 1995 et 2003), Lucinges, le 2 janvier 1992 et # "Au seuil de la ruche de survie" (voir Private, 1998 et infra 2003, Godard ainsi que Coup de soleil, 2004), Lucinges, le 27 janvier 1992, pour Graziella Borghesi, Recueil, n°27, mai 1993, dans un dossier intitulé "Poésie au jour le jour", pp.5-17.
Duo baveux, "pliage accordéon, 8 pages papier Arches. Dessins encre et pastel de Graziella Borghesi. Manuscrit sur calque et Arches de Michel Butor. Couverture papier Arches fleurs et fougères. 2 exemplaires signés par les auteurs. Paris et Lucinges, 1993. Etui" (MG). Voir infra.
- Per Gnêzi d'Marèla, 1993.
Suite gastéropode, interventions plastiques originales/Graziella Borghesi, éditions la Main courante, 1995. "Les douze premiers exemplaires, marqués de I à XII, sont accompagnés chacun d'un travail plastique original de Graziella Borghesi ainsi que d'une photographie des auteurs réalisée et signée par Maxime Godard". "Pour Eugène Guillevic". Contient :
                                - "Dans les méandres de l'évolution",
                                - "Cosmogonie baveuse",
                                - "Banlieue baveuse",
                                - "Télévision baveuse",
                                - "Caravelles baveuses",
                                - "Administration baveuse",
                                - "Gastronomie baveuse",
                                - "Secret baveux",
                                - "Diapositives baveuses",
                                - "Duo baveux" et
                                - "Portrait de l'artiste en jeune escargot".
Voir supra. L'ensemble de ces textes est repris dans Michel Butor par Michel Butor, 2003. Compte rendu de Jean-Paul Gavard-Perrret.
- "Le cochon Pigalle", pour Graziella, quatrain au dos d'une carte postale grand format avec un dessin de Graziella Borghesi, "cochon", 1995, éditions Gnêzi d'Marèla. Voir # Una piccola arca sull'Adriatico straripato.
- L'Oiseau vigneron, "composé et imprimé par Marie Léonor en Antique corps 14. 10 pages papier japon nacré. Texte de Michel Butor avec un dessin contrecollé de Graziella Borghesi. 32 exemplaires signés par les auteurs dont neuf de tête enrichis d'un manuscrit de Michel Butor et d'un double portrait des auteurs par Maxime Godard, [plus cinq hors commerce enrichis d'un dessin original], édition La Garonne, Chinon, 1999. (La première partie du poème de Michel Butor a été utilisée , avec des dessins de Graziella Borghesi, comme étiquette de 3 vins d'Italie (Sangiovese, Albana, Pignoletti) et éditée à peu d'exemplaires pour les amis par Emilio Antonnellini, Dozza, Italie, 2000)" (MG). Texte repris dans Seize Lustres, 2006 et dans la revue Bacchanales, n°41, octobre 2007.
- Groins choisis, 1999.
- Les Fantômes de Laon, éditions Dumerchez, 1999, avec des photographies de Maxime Godard. "Pour Marie-Jo et Graziella".
Oiseaux métis, "dessins aquarellés de Graziella Borghesi. Textes manuscrits de Michel Butor manuscrits en violet, rouge et noir. Pliage accordéon, 12 pages sur papier Arches. 4 exemplaires signés par les auteurs, Lucinges et Villanova di Bagnacavallo, 2000. Catalogue de l'Ecart : n°962." (MG) Voir aussi BBB, 2016, pp.206-207. "Butor, écrit Isabelle Roussel-Gillet, reprend ici des passages publiés en 1985 dans Matière de rêves V et dernier (pp.77, 97). Il a cependant ôté la phrase qui conclut chacune des descriptions d'oiseau : 'Buffon rêve'".
La Volière en liberté, "dessins aquarellés de Graziella Borghesi, textes manuscrits de Michel Butor en rouge et noir. Pliage accordéon, 12 pages sur papier Arches. 4 exemplaires signés par les auteurs, Lucinges et Villanova di Bagnacavallo, 2000. Catalogue de l'Ecart : n°963." (MG)
- Participe à l'exposition 37 artistes avec Michel Butor qui s'est déroulée du 21 février au 7 avril 2001 au Musée Savoisien et à la Médiathèque Jean-Jacques Rousseau à Chambéry.
- "Le réveil des oiseaux-mouches", pour Graziella Borghesi, Texturas, n°11, 2001, p.3 (et texte en ligne). Egalement au dos d'une carte postale : "Graziella Borghesi - "oiseaux" 1994", éditions Gnêzi d'Marèla. Texte repris dans Octogénaire, 2006 et dans Bacchanales, 2007.
- Participe à l'exposition Quarante-trois artistes avec Michel Butor, qui s'est déroulée du 25 janvier au 24 mars 2002 au Conservatoire d'art et d'histoire d'Annecy.
- Calendrier 2003, 2002.
- Au dos d'une carte postale (Graziella Borghesi - "oiseaux" 1997), on peut lire le poème "Au fil de la plume", pour Graziella Borghesi, éditions Gnêzi d'Marèla, 11/2003. Voir aussi Agostini, 2006.
- Au dos d'une carte postale (Graziella Borghesi - "moutons" 1996), on peut lire le poème "La toison de lait", pour Graziella Borghesi, éditions Gnêzi d'Marèla, 11/2003. Voir aussi Astor, 2006.
- DansAu rendez-vous des amis, 2003, pp.17-18, on peut lire : Graziella Borghesi :
                                                            1) "Au seuil de la ruche de survie" (voir supra 1993)
                                                            2) # "Le dédoublement du beau temps" et
                                                            3) "L'ange de Ravenne" (voir supra 1990).
- L'Ecole des méduses, La Garonne, 2004, "15 exemplaires dont les trois premiers sont manuscrits, enrichis d'aquarelle et de pastel." Voir infra 2007.
- # "Un regard dans l'autre", pour Maxime Godard et Graziella Borghesi, sur le carton d'invitation à l'exposition de Maxime Godard, "D'un ami à l'autre", qui eut lieu à Creil du 16 novembre au 14 décembre 2004. Texte repris dans Lieux d'être, n°50, été 2010, p.90.
- Participe à l'exposition 13 artistes autour de Michel Butor, 2006.
- L'Ecole des méduses, texte de Michel Butor, dessins de Graziella Borghesi, éd. Rivières, 2007. Voir supra 2004 et aussi Youl, 2007. Ouvrage tiré à 18 exemplaires sur Arches, signés par l'artiste et l'auteur. Texte repris dans le volume XII des Oeuvres complètes, 2010, pp.1028-1029.
- Une rose pour ma mère, dessins de Graziella Borghesi, photographies de Maxime Godard, éd. Rivières, 2008. Voir aussi Thierry Lambert, 2000. Texte repris également dans Michel Butor par Michel Butor, 2003, pp.161-162.
Sauvetage en mer, avec Graziella Borghesi et Maxime Godard, Rivières, 2008 (CDE). Texte repris dans Sous l'écorce vive, 2014.
Migrations, "pour Maxime et Graziella", Cadastre8zéro éditeur, 2009. "Il a été tiré de cet ouvrage : douze exemplaires enrichis d'une intervention des auteurs numérotés et signés destinés aux collaborateurs et 600 exemplaires sur Satimat naturel". Texte repris dans le volume XII des Oeuvres complètes, 2010, pp.997-1005 et dans Pièces à conviction, 2010, pp.86-91. Voir aussi pour sa reprise partielle Jean-Marc Brunet, 2013 et 2014.
- "Maxime dans tous ses états", pour Graziella.
Le sabbat des oiseaux, éditions Villanova, 2012 (CDE). Voir aussi # Garnier, 2000. Texte repris dans le volume XII des Oeuvres complètes, 2010, pp.1026-1027.
Une carpe méditative, Gnèzi d'Marèla, 2013 (CDE).
Palmipèdes étonnés, Gnèzi d'Marèla, 2013 (CDE).
En cage, Gnèzi d'Marèla, 2013 (CDE).
Le cochon Pompéî, avec Maxime Godard, Gnèzi d'Marèla, 2013 (CDE).
La vie en rose, avec Maxime Godard, Gnèzi d'Marèla, 2013 (CDE).
La vie en bulles, avec Maxime Godard, Gnèzi d'Marèla, 2013 (CDE).
- "Etoile Michel Butor", Dix-huit Lustres, hommages à Michel Butor, sous la direction d’Amir Biglari et Henri Desoubeaux, Classiques Garnier éditions, 2016, pp.571-573.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "Au fil de la plume", # "Au seuil de la ruche de survie", # "Le dédoublement du beau temps", pour Graziella dans le miroir, # "L'école des méduses", "L'oiseau taste-vin", pour Maxime et Graziella, # "L'oiseau vigneron",# "Le réveil des oiseaux-mouches" et #"La toison de lait", pour Graziella Borghesi, ainsi que # "Un regard dans l'autre", pour Maxime Godard et Graziella Borghesi.
Bory, Jean-François :
- "Michel Butor, Seize Lustres", Cahier critique de poésie (CCP), n°13, "2006/1", 2007, pp.86-87. Compte rendu.
Bosch, Jérôme :
- "Michel Butor : 'J'aime beaucoup la peinture de Bosch'", La Gazette de Lausanne, n°104, 6-7 mai 1967, pp.21 et 32, entretien avec Daniel Odier. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V. I, pp.326-330. Entretien où il est surtout question de Portrait de l'artiste en jeune singe.
Boselli, Mario :
- "La tecnica del 'nouveau roman'", Nuova corrente, v. 39, n°109, 1992, pp. 29-48.
Bosquet, Alain :
- "Roman d'avant-garde et antiroman", Preuves, n°79, septembre 1957, pp.79-86. "Michel Butor possède du souffle et de la patience; s'il semble d'accord avec les théories un peu hâtives de Robbe-Grillet, ..., il n'en révèle pas moins des aspirations lyriques et des envols unanimistes qui lui valent une dimension cosmique étrangère à Robbe-Grillet." Notons aussi les quelques propos d'Alain Bosquet sur La Modification dans l'émissionLe Masque et la plume du 28 novembre 1957 qui s'accordent à ce qui vient d'être dit (http://www.ina.fr/audio/PHD88020914/litterature-audio.html).
- "Michel Butor ou l'objectivité passionnée", Combat, 25 février 1960, p.9. "Le grand mérite de Michel Butor, estime l'auteur en rendant compte de Degrés, est d'être un écrivain pour intellectuels, doublé d'un écrivain chez qui chaque phrase possède une nature d'une extraordinaire vivacité." Et il conclut : "Sa passion à froid impose sans réplique son 'objectivité', qui ne nous apparaît plus alors comme un dangereux parti pris."
- "L'horreur de l'oeuvre",Combat, 6 mars 1962, p.1.  "Mobilen'est justement un livre que par illusion optique, et aussi parce qu'il emploie des mots. En réalité c'est tout autre chose." Et, s'appuyant sur la dédicace ("à la mémoire de Jackson Pollock"), l'auteur affirme : "Mobile, ce sont donc des confetti verbaux et des télégrammes lyriques - souvent interrompus - jetés dans l'espace, la traduction de détails sur l'Amérique répartie entre un grand nombre de surfaces... Les meilleurs se laissent prendre à ce jeu de l'effacement et à cette horreur de l'oeuvre."
- "Michel Butor ou l'esprit de décalage", Combat, 24 décembre 1964, p.9. Ici l'auteur s'inquiète et refait pour nous le parcours de l'auteur dont on retiendra au passage : "Le Génie du lieu... son livre le plus serein, le mieux écrit et le plus gracieux", Histoire extraordinaire, déjà "plus inquiétant", la "préface naïve et froidement partiale sur les essais de Montaigne" et Illustrations: "Ici Butor est dans son élément : la poésie du décalage, le besoin impérieux de renverser certaines lois, l'irréfléchie ivresse de la réflexion à chaud. Il ne faut plus que, trop pressé de publier, il s'écarte de cette vocation."
- "Où allez-vous, Michel Butor ?", Combat, n°6623, 7 octobre 1965, p.7. Compte rendu de 6 810 000 litres d'eau par seconde sous forme de lettre adressée à l'auteur et dont voici la fin : "Alors je vous dis que cette masse de mots - et d'eaux - est singulièrement terne, sans style, sans harmonie, sans beauté, sans conviction, sans élan. Et je vous crie avec force : au nom de tout ce que vous êtes, Michel Butor, de grâce soyez digne de vos livres anciens, qui posaient infiniment plus de problèmes que celui-ci, et qui avaient cette dimension invisible, inaudible, et incompatible avec la sotte stéréophonie : ils étaient faits pour la lecture. Ici, vous vous ingéniez à faire concurrence, sans la moindre chance de succès, au théâtre, au cinéma, à la radio, au reportage. S'il vous plaît, expliquez-vous, et permettez-nous de vous admirer encore."
- "Michel Butor : 6 810 000 litres d'eau par seconde",NRF, n°158, 1er février 1966, pp.331-333. Il s'agit moins d'un compte rendu que d'une exhortation (à moins qu'il ne s'agisse d'une mise en demeure) : "Ce documentaire pour spectateurs privés d'images ressortit-il à l'art littéraire ? Quelles sont les intentions de Michel Butor ? (...) Une fois n'est pas coutume : que Michel Butor, soucieux de détruire des "charmes" de la littérature, s'explique clairement."
- "Michel Butor et les paliers de l'écriture",Combat, n°7170, 3 août 1967, p.10. Et comme pour faire suite à l'article précédent, ce compte rendu de Portrait de l'artiste en jeune singe : "Le dernier en date des livres de Michel Butor accuse dans une certaine mesure, un retour aux prestiges de l'écriture : on le lit, on le savoure, on en caresse toutes les nuances précieuses, à la manière d'un ouvrage ancien de lui, Le Génie du lieu.... Ce 'capriccio', si intellectuel par définition, donne de jolies hantises et n'exige aucun effort. C'est donc du grand art, malgré les intentions."
- "Une prose poétique de Michel Butor", Combat, 9 novembre 1967. A propos de Dialogues des règnes publié "miraculeusement" par Robert Altmann : "Le poème-peinture est né, grâce à Butor et à Hérold. Cela pourrait - intimement - être aussi important que jadis la naissance de cet art hybride, mais enrichissant : l'opéra."
- "Un baroque du lyrisme : Michel Butor poète",Le Monde, n°7588, 7 juin 1969, pp.I et II. Repris dans Le Monde(hebdomadaire), n°1077, 12-18 juin 1969, p.13 (FXXB). Rapide compte rendu d'Illustrations II et de La Banlieue de l'aube à l'aurore suivi deMouvement brownien. Opposant chez Butor le poète au romancier, l'auteur déclare : "Ce clinicien - d'autres diraient : cet analyste qui ne craint pas la démolition - du récit est aussi un baroque du lyrisme." Parlant du recueil de poèmes illustrés par Bernard Dufour, il dira : "Ils témoignent de l'importance qu'a joué le lyrisme assez traditionnel dans sa sensibilité (...). Un large abandon aux images et aux rythmes syncopés fait la valeur de ces écrits entre la conscience et le subconscient; l'abondance le dispute parfois à la préciosité, dans une avalanche de sentiments et de symboles où l'on aura la surprise de déceler comme un lointain écho du surréalisme, mais avec le souci d'éviter la gratuité des rapprochements abscons."
- "Les intervalles de Michel Butor", Combat, n°9000, 30 mai 1973, p.7. Avec Illustrations III, "la vassalité du verbe, selon Alain Bosquet, a fait place à des rapports plus subtils, comme si quelque part il lui était permis de se substituer au tableau, et même de l'assujettir." Quant à Intervalle, "Michel Butor (y) emploie avec une étourdissante efficacité une technique qui n'est pas de littérature."
- "Michel Butor en architecte", Le Quotidien de Paris, 10 février 1993. Enfin à propos de Transit: "Trop de calculs, trop de connaissances, trop d'enregistrements, nous empêchent de participer à cet échafaudage : on dirait une tour Eiffel interdite aux visiteurs. Un immense block-note ne saurait remplacer une oeuvre. Une obstination de chercheur ne vaut pas un moment de simple folie ou d'émotion."
Bosseur, Dominique et Jean-Yves :
Compositeur, directeur de recherches au CNRS, professeur à l'Université de Paris I, Jean-Yves Bosseur (né en 1947) est également producteur à Radio France.
Les Cahiers du CERM (Centre d'études et de recherches marxistes), Votre Faust, n°62, 1968. Cahier réalisé par Jean-Yves Bosseur. Contient : Texte de la conférence de Henri Pousseur à Bruxelles le 14 décembre 1966; interview de Michel Butor en janvier 1967; texte inédit de Michel Butor, mars 1967 et interview de Henri Pousseur, juin 1967. Ce cahier forme un tout.
- "Collaboration Butor/Pousseur (Votre Faust, Répons)", Musique en jeu, n°4, 1971, pp.83-111. Cet article (voir aussi infra 2008) fait partie d'un dossier "Butor et la musique" réalisé par Dominique et Jean-Yves Bosseur. Dossier qui comprend en outre : "Influences de formes musicales sur quelques oeuvres" et "Les mots dans la musique" de Michel Butor (pp.63-72), et  "Ecoute d'un dialogue" de Henri Pousseur (pp.73-82) sur Dialogue avec 33 variations de Ludwig van Beethoven sur une valse de Diabelli.
- Votre Faust, miroir critique, thèse de IIIe cycle, Paris VIII, 1974, 320 p.
- "Les scènes de foire dans Votre Faust", Obliques/Don Juan, V.1, 1er trimestre 1974 (rééd. 1981), pp.135-147.
- "Critique, invention et découverte dans Votre Faust" et discussion, Colloque de Cerisy/Butor, UGE, 1974.
Tous les Don Juan, textes de Michel Butor, dramaturgie d'Henri Ronse, décors de Leonardo Cremonini, soprano, groupe instrumental et deux acteurs G.E.R.M., Théâtre Oblique, janvier 1975.
- Jacques Lonchampt, Le Monde, 26-27 janvier 1975, "Tous les Don Juan au Théâtre Oblique" : "Il n'y a pas grand chose à tirer de Tous les Don Juan, l''opéra de chambre' de Michel Butor, musique de Jean-Yves Bosseur, mise en scène d'Henri Ronse". Autre compte rendu :
- Alain Gueulette, "Butor et le langage musical", mars 1975.
- Matériel pour un Don Juan, avec Jean-Yves Bosseur et Pierre Alechinsky, La Louve de l'hiver, 1977. Tiré à 120 exemplaires.
Portrait d'Albert Ayme, "poèmes de Michel Butor, soprano, piano, alto, clarinette, trombone, accordéon (18'). Intervalles, IRCAM, Forum de la création, Paris, novembre 1981".
- "Matériel pour un don Juan", pour Jean-Yves Bosseur, Répertoire V, 1982, pp.303-308.
- Voir Seize et une variations, 1983.
Les Tarots-musiciens, "texte de Michel Butor, soprano, flûte, clarinette, alto, violoncelle, accordéon + récitant (20'). Intervalles, Symposium Raymond Roussel, Nice, juin 1983". "Construits à partir d'un épisode de Locus Solus, Les Tarots musiciens- éloge de Raymond Roussel - ont été conçus pour le symposium Roussel de 1983 à Nice. Simultanément musical et poétique, le projet se compose d'un ensemble d'arcanes mineurs et majeurs, dont il convient de tirer préalablement au sort vingt lames, afin d'obtenir une "donne"....." (lire la suite sur le site du compositeur). Voir Change international, n°2, mai 1984.
"The Bagatelles of Thélème", for Jean-Yves Bosseur, The Review of Contemporary Fiction, 1985. Voir infra.
Cheminements au ras du sol, "poème de Michel Butor, soprano et piano (17'). Evelyne Razimovski, Patrick Dechorgnat, Maison de la Poésie, Paris, septembre 1985. Il s'agissait à l'origine d'un livre-partition, demeuré à l'état de projet, avec des dessins de Gaston Planet, auxquels M. Butor a répondu par un texte que j'ai repris musicalement à mon compte". Voir suivant :
- "Cheminements au ros du sol", pour Jean-Yves Bosseur, in memoriam Gaston Planet, Les Cahiers du désert, n°3, hiver 1984-85, pp.33-36. Le texte est daté de "Nice, le 13 mai 1984". Voir précédent.
- Dominique et Jean-Yves Bosseur : "Musicalités de Michel Butor", Œuvres & critiques, X, 2, Jean-Michel Place, 1985, pp.79-90. Voir infra. Vers la fin de cet article, l'auteur signale et analyse ensuite son propre travail avec Butor : "En tant que compositeur, c'est à travers deux projets, les Triptyques pour Don Juan (1973-1977) et les Tarots musiciens (Eloge de Raymond Roussel, 1983-1984), que s'est concrétisé mon échange avec Michel Butor."
"Journal d'un dialogue (avec les Strophes pour Don Juan de Michel Butor)", Revue des sciences humaines, T. LXXVI, n°205, janvier-mars 1987, pp.161-177, article suivi de :
- "Séance de travail avec Michel Butor (1980)", Revue des sciences humaines, Musique et littérature, T. LXXVI, n°205, janvier-mars 1987, pp.178-187 (constitue un appendice au "Journal d'un dialogue" de Jean-Yves Bosseur). Entretien avec Jean-Yves Bosseur. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V. III, pp.205-213. Entretien à la fin duquel trois réalisations musicales sont répertoriées : Triptyques pour Don Juan (dont les six réalisations s'échelonnent d'octobre 1973 à novembre 1982), Tous les Don Juan (dramaturgie d'Henri Ronse; décors de L. Cremonini; voix, Irène Jarsky; acteurs, Elisabeth Tamaris et René Farabet; Théatre Oblique, janvier 1975) et Portrait d'Albert Ayme (réalisé à l'IRCAM le 20 novembre 1981). Entretien suivi lui-même de :
- "Les Bagatelles de Thélème", pour Jean-Yves Bosseur, Revue des sciences humaines, n°205, 1987, pp.227-231. Ce texte relativement court est sous-titré : "Petit dialogue avec les Bagatelles opus 126 de Ludwig van Beethoven, post-scriptum aux Révolutions des Calendriers". Voir supra (1985).
- Concert, 1994.
- Concert, 1997.
- "Musicalidad de Michel Butor", Michel Butor. Escrituras, una pasion por la invencion estética,Revista Anthropos, n°178-179, mayo-agosto 1998, pp.97-104 (numéro spécial Butor entièrement en espagnol). Traduction de l'article de 1985.
Chants du labyrinthe, avec J-Y. Bosseur, Centre Médiéval européen de Chartres, 1999. Cette oeuvre est longuement décrite dans le livre de Lucien Giraudo, Michel Butor, le dialogue avec les arts, pp.122-124. Voir aussi #Le Chemin de Saint Jacques, 2006.
- "Page blanche, immobilité vibrante", M. Butor, O. Duboc, J.-Y. Bosseur et le Quatuor de Chartres dans le DVD D'une écriture l'autre, le corps lisière entre les arts, de Marcelle Bonjour et Jean-Yves Mocquard, Coproduction CNDP - Danse au coeur, 2005.
- "Deux exemples privilégiés de collaboration entre un écrivain (Michel Butor) et un compositeur (Henri Pousseur) : Votre Faust, Le Procès du jeune chien" (voir supra 1971) et "Musicalités de Michel Butor", dans Jean-Yves Bosseur, La  Musique du XXe siècle à la croisée des arts, Minerve, 2008, respectivement pp.32-42, 42-45 et 131-136.
- Voir "Henri Pousseur au présent", pour Jean-Yves Bosseur, dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.531-539.
- Participe à l'exposition L'Art entre les lignes, 2011.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire # "Le Chemin de Saint Jacques", pour Jean-Yves Bosseur.
Bossut Ticchioni, Annette :
- "Structures littéraires et structures musicales dans Portrait de l'artiste en jeune singe", Annali, sezione romanza, XXIII, 1, 1981, Napoli, pp.5-34.
Botanica (éditions) :
- La floraison des regards, 2012.
Bott, François :
- "Georges Perros, épistolier", Le Monde, 20 août 1982, p.9.
Il s'agit du compte rendu des lettres de Perros à Butor parues aux éditions Ubacs (T.1).
Bou, Stéphane :
- Poétique d'un discours sur la musique : Butor/Beethoven. "Stéphane Bou. Editeur(s) : Paris : Ecole des hautes études en sciences sociales (Ed. de l'), 1991. Description : 54 p." (CBN).
Boubat, Edouard :
Photographe.
- "Michel Butor", dans Miroirs, autoportraits, photographies d'Edouard Boubat, Denoël, 1973, pp.44-45. Texte repris sous le titre :
- "Sur mon visage", pour Edouard Boubat, Cahiers du chemin, n°18, 15 avril 1973, pp.135-138 et à nouveau dans :
- Répertoire IV, 1974, pp.421-423.
"Auto-profil", Réalités, n °384, février 1978, pp.46-47, est orné d'un portrait de Butor par Boubat.
- "Les fenêtres" pour Edouard Boubat, Les Fenêtres de Boubat, Editions Argraphie, Paris 1993, pp.17, 24, 36 et 44-45. Butor entrelace à son propre texte les strophes du poème du  même titre de Mallarmé ainsi que les vers de celui d'Apollinaire. Texte repris dans "Souvenirs photographiques".
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "Au dos d'une carte postale, pour Edouard Boubat".
Boucharaichas, Brigitte :
- Le Personnage dans les romans de Michel Butor, "mémoire de maîtrise : Lettres modernes : Dijon : 1985" (Sudoc).
Bouchard, Pierre-Olivier :
- "Lecture et écriture de l’objet : la géographie imaginaire chez Balzac et Butor", Études littéraires, Volume 44, n° 1, hiver 2013, pp. 133-144 (http://id.erudit.org).
Bouchard, Roxanne :
- Le métissage de l’écriture (l’analyse de la peinture dans trois textes de Michel Butor), mémoire présenté comme exigence partielle de la maîtrise en études littéraires, Montréal, Université du Québec à Montréal, 1998. Thèse (voir fonds Michel Butor de la Bibliothèque de l'UQAM).
Bouchard, Thierry :
- "Dialogues fertiles", dans Thierry Bouchard, Le Temps qu'il fait, cahier XVIII, 2013, pp.13-14. Voir aussi Matteo Bianchi, 2011.
Boucheï, Marina :
Peintre, elle est née à Tertre (Hainaut-Belgique) en 1947. Vit et travaille dans le Brabant Wallon.
- L'eau diaprée, 2015 : "Ce week-end des 3 et 4 octobre 2015, à l'occasion de la Fête du Livre d'Artiste de Lucinges (Haute-Savoie), création, à notre initiative, d'un livre d'artistes in memoriam Raoul Ubac (en hommage à sa superbe mosaïque implantée à Evian) : "L'eau diaprée", texte de Michel Butor sur des gravures et une mise en livre de Marina Boucheï. Trois exemplaires uniques : un pour l'auteur, un pour l'artiste et un pour les collections de notre Bibliothèque Bibart [www.bibart.org]. Ouvrage répertorié sous le numéro 2631 du catalogue de l'Ecart, collection personnelle de Michel Butor. Leporello en trois volets (6 faces) sur Arches, sous couverture cartonnée et toilée grise avec une incrustation de trois éclats de verres colorés, le tout sous pochette en feutre rouge pivoine. Un livre d'artistes de mémoire et d'amitié." (Artesio).
Bouchy, Florence :
- "Michel Butor en liberté", Le Monde, vendredi 1er juillet 2016, p.10. Rencontre à l'occasion de la sortie de l'anthologie Hugo par Michel Butor.
Bougainville :
- L'auteur du Voyage autour du monde par la frégate La Boudeuse et la flûte L'Etoile est abondamment cité dans les parties Archipel shopping et Courrier des Antipodes de Boomerang.
Bougie, Louis-Pierre :
Peintre et graveur, il est né à Trois-Rivières (Canada) en 1946.
- Entre deux eaux, Montréal, La Griffe d'Acier, 1992. Six gravures en couleur et quatre en noir de Louis-Pierre Bougie, texte de Michel Butor. Texte repris dans :
- Recueil, n°27, mai 1993, dans un dossier intitulé "Poésie au jour le jour", pp.5-17.
- Marie-Françoise Quignard, Michel Butor et la gravure, catalogue des premières Rencontres de l'Ecrit et de l'Estampe de Bayeux, publication du musée Baron Gérard, 1996, pp.22-23.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : "Entre deux eaux", pour Louis-Pierre Bougie.
Bougnoux, Daniel :
- "Approches de quelques lieux butoriens", suivies d'une discussion, Colloque de Cerisy/Butor, UGE, 1974, pp.345-367.
Bougy, Patrice :
- "La rencontre amoureuse vue par Michel Butor (Modification, 1re partie, chap.3)", L'Information littéraire, n°2, mars-avril 1990, pp.37-40.
- "De Verrès à Vernier. Place et fonction des langues et littératures anciennes dans Degrés de Michel Butor", L'Information littéraire, n°4, septembre-octobre 1990, pp.6-10.
Bouillet, Alain :
- Un coup de ciseaux, Leuwers éditeur, 2014 (CDE).
Boulanger, Nicole :
- "Les sept chambres de Marcel", Le Nouvel Observateur, n°347, 5-11 juillet 1971, pp.40-41, entretien avec Nicole Boulanger réalisé à l'occasion du centenaire de la naissance de Proust. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, V.II, pp.55-57.
- "La semaine de Michel Butor", Le Nouvel Observateur, n° 887, 7 novembre 1981, p. 3. "Il connaît tout, déclare Nicole Boulanger, digère splendidement, parle du rien et des allées de l'imaginaire. En fait, depuis Passage de Milan, publié il y a maintenant vingt-sept ans, depuis Degrés, Répertoire... sa course à travers le temps et le savoir s'est follement accélérée. Mais qui peut suivre sans imploser les pérégrinations de Michel Butor ?"
Boulanger, Pascal :
- Compte rendu de Quarante-trois artistes avec Michel Butor, dans Europe, LXXX, 876, avril 2002, p.344 (BderF).
Boulez, Pierre :
Fondateur, en 1954, des concerts du Domaine musical; en 1975, de l'Ircam; en 1977, de l'Ensemble InterContemporain, Pierre Boulez assure la direction de l'Orchestre philarmonique de New York de 1971 à 1977. De 1976 à 1995, il est professeur au Collège de Fance. Auteur de nombreux ouvrages sur la musique, sa discographie comprend une trentaine d'oeuvres allant de la pièce soliste aux oeuvres pour grand orchestre et choeur, ou pour ensemble et électronique.
- "Mallarmé selon Boulez", Répertoire II, 1964, pp.243-251. Ce texte est paru tout d'abord dans L'Express le 22 juin 1961 à l'occasion de la création de Pli selon Pli de Boulez. Il sera repris dans Essais sur les modernes, 1964.
- "Les oeuvres d'art imaginaires chez Proust", pour Pierre Boulez, Répertoire II, 1964, pp.252-292, repris dans Essais sur les modernes, 1964.
- " J'admire Boulez, et suis heureux qu'il fasse une cantate sur Litanie d'eau, un texte assez long que j'ai écrit sur quinze eaux fortes de Masurovsky. Il a paru dans Illustrations, et sera donné à l'opéra de Hambourg. ", dira Butor dans son entretien avec Denise Bourdet paru dansLa Revue de Paris en novembre 1965.Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.I, p.281.
- "Joyce, Musique d'exil, arrangement pour Pierre Boulez", dans Eclats/Boulez, Centre Pompidou éditions, 1986, pp.100-101. Texte repris dans :
- Pierre Boulez, Claude Samuel, Eclats 2002, Mémoire du livre éditeur, 2002, pp.311-314.
Boullé, Margaret :
- "Interview de Michel Butor", La Remise en question du personnage, thèse de Margaret Boullé sur Gide, 1969, pp.355-372.
Bourdaric (éditions du) :
- Un shaman à Saint-Hilaire, 2013.
Bourdeau, Michèle :
- Rome : réalités, images, mythes de Paul Bourget à Michel Butor, thèse de 3e cycle, Lille : ANRT, 1990.
Bourdeau, René :
Photographe spécialisé dans la montagne, aujourd'hui décédé.
- #Paradis blanc, "photographies de René Bourdeau, texte de Michel Butor, Editions Grand angle, 1996, 18 cm, feuillets retenus par un élastique et une baguette en bois" (PL). Texte repris dans :
- Alpes, 1998.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : #"Paradis blanc", in memoriam René Bourdeau.
-Bourdet, Denise :
- "Michel Butor", La Revue de Paris, novembre 1965, pp.127-133, entretien avec Denise Bourdet. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.I, pp.279-284. Entretien repris dans :
- Denise Bourdet, Encre sympathique, Grasset, 1966, pp.81-91.
Bourdier, René :
- Les Lettres françaises, n°699, 5-11 décembre 1957, p.3, entretien avec René Bourdier. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.I, pp.44-46
Bourgeade, Pierre :
- Violoncelle qui résiste, Eric Losfeld éditeur, 1971, pp.127-136. Recueil d'entretiens dont un avec Michel Butor.
Bourgoin-Jallieu, Médiathèque et Ville de (éditeurs) :
- # Jungle urbaine, 2006.
Bourgois (éditions) :
- Problèmes de l'art contemporain à partir des travaux d'Henri Maccheroni, 1983.
Bourguignon, Eric :
Sculpter le brouillard, "huiles d'Eric Bourguignon. Rouen, L'Instant perpétuel, juillet 2015. 15 x 11 cm, 24 pages, illustré, en feuilles sous couverture illustrée à rabats. Tirage limité à 99 exemplaires numérotés, tous signés par Michel Butor et Eric Bourguignon. Les exemplaires 1 à 18 comportent chacun un collage original signé de Michel Butor, et une huile originale signée d'Eric Bourguignon. Les 3 premiers ont en plus un manuscrit autographe signé de l’auteur." Voir aussi Fujiko Nakaya, 2012.
-Bourin, André :
C'est à trois reprises qu'André Bourin s'est entretenu avec Butor. La troisième fois, en 1962, l'année même où, de secrétaire de rédaction, il devient rédacteur en chef des Nouvelles littéraires, il organise une table ronde avec André Chamson de l'Académie française, Haroun Tazieff, Georges Buis et Michel Butor sur le thème "Littérature de témoignage ou littérature d'imagination ?". C'était la cinquième table ronde à laquelle participait Butor. André Bourin est par ailleurs le coauteur avec Jean Rousselot d'un Dictionnaire de la littérature française contemporaine chez Larousse en 1966.
- "Instantané : Michel Butor", Les Nouvelles littéraires, n°1533, 17 janvier 1957, p.4,  entretien avec André Bourin. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.I, pp.28-32.
- "Les enfants du demi-siècle : Michel Butor", Les Nouvelles littéraires, n°1579, 5 décembre 1957, p.9, entretien avec André Bourin. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.I, pp.37-43.
- "Littérature de témoignage ou littérature d'imagination ?", Les Nouvelles littéraires, n°1799, 22 février 1962, pp.6-7, débat organisé par André Bourin avec André Chamson, Michel Butor, Haroun Tazieff et Georges Buis. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V. I, pp.165-180.
Bourjea, Serge :
Professeur de littérature française à l'Université de Montpellier.
- Intervenant au colloque Michel Butor : Déménagements de la littérature, 2006. Voir suivant :
- "Butor/Alechinsky : Débords de la peinture", Michel Butor. Déménagements de la littérature, 2008, pp.133-151.
- Voir aussi Livres d'artistes : Michel Butor, 2012.
- Conférence : « Fantôme(s) de Rimbaud dans l’oeuvre poétique et critique de Michel Butor » au colloque de Perpignan « Les écritures et inscriptions de l’œuvre d’art » des 14 et 15 février 2013. Voir suivant :
- "Fantômes de Rimbaud", texte lisible à l'adresse suivante : http://www.academia.edu/21599565/Fantomes_de_Rimbaud. et dans Ecritures et inscriptions de l'oeuvre d'art, L'Harmattan, 2014, pp.39-46. Voir précédent.
Bourque, Ghislain :
- "Le rôle de la réécriture dans l'exercice d'écriture", La Création selon Michel Butor, 1991, pp.29-47. A propos du texte "Corneilles et pruniers" paru dans la revue Texte en main, n°2, été 1984, pp.18-19. Voir aussi Mireille Calle-Gruber, 1991.
-Bourquin, Thierry :
Graveur et éditeur, il est né en 1949 à Genève. Le nom de sa maison d'édition, Editions Nomades, reflète son goût des voyages.
- #Glanes de la grande barrière, avec douze eaux-fortes de Thierry Bourquin, texte de Michel Butor, éditions Nomades, 1995. Tiré à 40 exemplaires. Voir infra. Voir aussi Jean-Luc Parant, 1999.
- Marie-Françoise Quignard, Michel Butor et la gravure, catalogue des premières Rencontres de l'Ecrit et de l'Estampe de Bayeux, publication du musée Baron Gérard, 1996, pp.24-25.
- "Glanes sur la grande barrière", pour Thierry Bourquin, Ici et là, 1997, pp.153-155. Voir supra.
- Participe à l'exposition 28 Artistes avec Michel Butor qui a eu lieu à la Cité des artistes du Fort du Bruissin à Francheville du 10 septembre au 7 novembre 1999.
- Participe à l'exposition 32 artistes avec Michel Butor qui s'est déroulée du 15 septembre au 15 novembre 2000.
- Participe à l'exposition 37 artistes avec Michel Butor qui s'est déroulée du 21 février au 7 avril 2001 au Musée Savoisien et à la Médiathèque Jean-Jacques Rousseau à Chambéry.
- Participe à l'exposition Quarante-trois artistes avec Michel Butor, qui s'est déroulée du 25 janvier au 24 mars 2002 au Conservatoire d'art et d'histoire d'Annecy.
* Le poème # "Glanes sur la grande barrière" peut se lire sur le site personnel de l'auteur.
Bourseiller, Christophe :
- Christophe Bourseiller reçoit Michel Butor dans son émission "La Matinale" sur France Musique le 27 novembre 2012 à 8h 15 à l'occasion notamment de la sortie de Le long de la plage.
Bousquet, Robert Edward :
- "Michel Butor : le roman en tant qu'instrument de transformation du réel", Dissertation Abstracts International, vol. 31, n°6, Dec. 1970, 2905-2906-A (FXXB). Compte rendu : thèse Georgetown Univ., 1970, 483 p.
Bout des Bordes (Le) :
Voir Jean-Luc Parant.
Boutibonnes, Philippe :
Né en 1938 à Avignon, cet ancien professeur de microbiologie à l'Université de Caen a mené sa pratique artistique en parallèle à son activité scientifique. Vit et travaille à Caen.
- Philippe Boutibonnes : Pi ou le cercle des roues,  "texte de Michel Butor ; préface de Alain Tapie. Editeur(s) : Caen : Musée des Beaux-Arts, 1991. Description : 2 f. et 2 tryptiques sous portefeuille ; 30 cm. Note(s) : Ouvrage publié à l'occasion de l'exposition "Philippe Boutibonnes : Pi ou le cercle des roues", 10 avril-24 juin 1991, au Musée des Beaux-Arts, Caen" (CBN).
- #"La quadrature du cercle à Parme ou le sfumato des mathématiques", pour Philippe Boutibonnes dans "... Avec vingt peintres (Première partie)", Rémanences, n°3, septembre 1994, pp.125-126. Texte repris dans :
- A la frontière, 1996, pp.100-101 et dans Octogénaire, 2006, 110-1111. Voir aussi Ballade du Rond-Point, 1996.
- "La coquille d'où naît la perle" pour Philippe Boutibonnes, Télérama hors-série/Vermeer, février 1996, pp.42-58
- Curriculum vitae, p.174, Butor évoque sa correspondance avec cet artiste qu'il "n'a jamais vu".
- Les Paysages de pi, pour Philippe Boutibonnes, imprimé à l'occasion de l'exposition de Philippe Boutibonnes et de Françoise Aubert à la galerie de l'école des beaux-arts, à Caen, en janvier-février 2003. Le texte est daté d'avril 2002. Il est paru d'abord dans la revue Fusées, n°6, 2002, pp.46-48. Voir aussi Bertrand Dorny, 2002.
Caillou pour le petit Poucet, Rivières éditions, 2010 (CDE). Voir aussi Youl, 2007.
- "La coquille d'où naît la perle", pour Philippe Boutibonnes, Travioles, n°4, hiver-printemps 2001, pp.3-17 (CBN).
- "Correspondance/correspondance", Dix-huit Lustres, hommages à Michel Butor, sous la direction d’Amir Biglari et Henri Desoubeaux, Classiques Garnier éditions, 2016, pp.591-605.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : #"Les paysages de Pi" et #"La quadrature du cercle à Parme ou le sfumato des mathématiques", pour Philippe Boutibonnes.
Bouts, Dirk :
(v. 1415 - Louvain, 1475) est un peintre néerlandais actif à l'époque des primitifs flamands.
- Lecture-Rencontre avec Michel Butor au Palais des Beaux-Arts de Lille, autour de La Chute des damnés et Le chemin du paradis de Dirk Bouts. Cette rencontre est prévue pour le 4 mars 2011. A cette occasion les éditions Invenit, coll. Ekphrasis, publient Dirk Bouts, Le Chemin du ciel et La Chute des damnés, 2010. Texte de présentation : "Devant la dichotomie effroyable qui opposent deux panneaux peints par Dirk Bouts (vers 1470), Le Chemin du ciel et La Chute des damnés, réunis au Palais des beaux-arts de Lille mais, selon toute vraisemblance, orphelins d’un troisième volet dont l’ensemble formait un triptyque sur le Jugement dernier, Michel Butor se livre à une observation poétique du chef d’œuvre flamand. L’écrivain se cherche dans « ce miroir à double face », enfermé lui aussi à l’image de ces hommes et ces femmes apeurés et trompés par leurs vertus perverties. Au terme de ce voyage sensoriel et méditatif surgit la révélation tant attendue car c’est dans l’écriture que le poète trouve l’éternité." Compte rendu de J.-M. D., "Michel Butor, le temps des mots et de la peinture", samedi 05.03.2011, La Voix du Nord (édition électronique).
Bouvet, Francis :
Né en 1929 à Paris, il y est mort cinquante ans plus tard. Peintre, créateur d'objets, après un passage dans le groupe surréaliste, il devient chef de fabrication aux éditions de Minuit puis chez Flammarion où il a dirigé la collection de poche Garnier-Flammarion et la collection sur les peintres.
- "Charles Fourier", pour Francis Bonnet (sic), Les Cahiers du chemin, n°16, 15 octobre 1972, pp.58-73; sert de préface à la réédition du Nouveau Monde industriel et sociétairede Charles Fourier, Flammarion, Nouvelle Bibliothèque romantique, 1973; repris dans :
- "Le féminin chez Fourier", pour Francis Bouvet, Répertoire IV, 1974, pp.193-207.
- "Notes autour de Mondrian", pour Francis Bouvet, préface àTout l'oeuvre peint de Piet Mondrian, Flammarion, 1976, pp.5-9. Texte repris sous le titre :
- "Triptyque sur l'évolution de Mondrian", pour Françis Bouvet, dans Répertoire V, 1982, pp.221-235.
Bouvier, Fabienne :
- "Congrès des cuillers au musée Barbier-Mueller", compte rendu de l'exposition qui s'est tenue à Genève et du catalogue du même nom, Journal de Genève, 7 novembre 1986, p.27. "Les objets sont comme grandis par les textes qu'ils ont soufflés dans l'oreille de Michel Butor. Et cependant, l'écriture en tant que création parallèle laisse aux oeuvres d'art leur espace de respiration."
Bouvier, Nicolas :
- "Stèle pour Nicolas Bouvier", pour Eliane, dans Hervé Guyader, Nicolas Bouvier, espace et écriture, éditions Zoé, 2010, pp.235-238.
Bouygues, Elodie :
- Conférence : "Octogénaire, Seize Lustres et Quatre-vingt-dix. Les recueils d'anniversaire de Michel Butor ou la somme poétique d'une vie" dans le cadre de la "Fête du livre d'artiste" des 15 et 16 octobre à Lucinges.
-Boyer, Gui :
- "Michel Butor, l’ami d’Alechinsky et Barceló, n’est plus", sur "connaissancedesarts.com" le 25 août  2016.
Boyer, Philippe :
- "Répertoire III", Esprit, n°374, octobre 1968, pp.428-430. L'auteur de ce compte rendu de Répertoire III, s'attache à relever deux points qui lui paraissent ici essentiels : "C'est peut-être là la cohérence la plus explicite de ce troisième Répertoire, une lecture des espaces dans l'imaginaire du récit, du thème ou du motif de l'oeuvre", d'une part et l'importance du détail d'autre part : "L'inventaire du détail devient une méthode rationnelle pour mettre en péril la raison elle-même, ou au moins la mettre en question." Reprise dans :
- le chapitre "Lectures" de Philippe Boyer, L'écarté(e), fiction théorique, Seghers/Laffont, 1973, pp.61-66.
-Brabant, O. :
- "Colloque de Cerisy, Butor",Revue Romane, XI, n°1, 1976, pp.184-189 (FXXB).
- Compte rendu du livre Michel Butor vers une littérature du signe d'André Helbo,Revue Romane, XI, 1, 1976, pp.187-189 (BderF).
-Brady, Patrick :
- "Phenomenon, Initiation, Epiphany: Gates of Ivory within Gates of Horn", L'Esprit Créateur, vol. 18, n°2, 1978, pp.76-81 (JHD).
Braillard, Christian (éditeur) :
- Les Nourritures de la lumière, 1983.
Branca, Vittore :
Directeur de la fondation Cini à Venise.
- "Ballade de Henry James à Venise", pour Vittore Branca, Noir sur Blanc, n°1, printemps 1986, pp.83-84. Reprise :
- "Ballade de Henry Jamesà Venise", pour Vittore Branca, Nota Bene, n°17-18-19, automne 1986, pp.494-495, texte daté de : "Nice, le 19 novembre 1985". Fait partie d'un ensemble intitulé "Au jour le jour". Voir suivant :
- Au jour le jour, 1989, pp.148-150. Texte repris à nouveau dans :
- Avant-goût IV, 1992, pp.33-35, sous le titre : " In memoriam Henry James (Ballade de Henry James à Venise) ". Et encore dans :
- Au rendez-vous des amis, 2003, pp.33-34.
Brandenburg, John :
- "Author Talks on Literature at Conference", The Daily Oklahoman (Norman, OK), November 10, 1981, p.14S (FSA).
Brandt, Bill :
Photographe britannique (1904-1983).
- Introduction à Bill Brandt, # Ombres d'une île, une collection de photographies de 1931 à nos jours,éd. Le Bélier-Prisma, 1966, pp.5-10. Texte repris dans :
- Illustrations II, 1969 et :
- # Anthologie nomade, 2004, pp.95-102.
- Voir aussi Paul Edwards : "Butor, Brandt et la photographie", 2013.
Brandy, Robert :
- La Solitaire, "illustré en noir et en couleurs. Rouen, L’Instant perpétuel, mars 2011. 24 pages, 15 x 11 cm, en feuilles sous couverture à rabats. Tirage limité à 99 ex. numérotés, tous signés par Michel Butor et Robert Brandy. Les 30 premiers enrichis d'un collage original signé de Michel Butor & d'une peinture origiale signée de Robert Brandy sur vélin d'Arches. Les 3 premiers avec un manuscrit autographe signé de l'auteur et un lavis signé du peintre." Voir aussi Joël Leick, 2009, Georges Badin et Mathias Pérez, 2010.
-Paroles en l'air,Artgo éditions, 2014 (CDE).
Vacillation, compositions de Robert Brandy. Rouen, L'Instant perpétuel, septembre 2016. "15 x 11 cm, 24 pages, illustré, en feuilles sous couverture illustrée à rabats. Edition en partie originale. Tirage limité à 99 exemplaires numérotés, signés par Robert Brandy. Les exemplaires 1 à 15 comportent chacun un collage original signé de Michel Butor, et une peinture originale signée de Robert Brandy. Les 3 premiers ont en plus un manuscrit autographe signé de l’auteur et 2 encres originales de l'artiste." Voir aussi Jacquie Barral, 2011.
Bras nus, les (éditions) :
- Elseneur, 1980.
Brassée d'avril :
- Editions de la Différence, coll. la fêlure, 1982, 130 pp., avec trois illustrations de Vieira da Silva. "Pour Joaquim Vitalet Colette Lambrichs". Repris dans Oeuvres complètes IV, 2006. "De ce livre, il a été tiré, outre les exemplaires ordinaires, 226 exemplaires sur Vergé de Navarre, dont 26 marqués de A à Z réservés aux collaborateurs et 200 numérotés de 1/200 à 200/200. Ces exemplaires, qui constituent l'édition originale, sont signés par Michel Butor et accompagnés de trois sérigraphies de Vieira da Silva exécutées sur Velin d'Arches dans l'atelier de Carlos Lacerda à Damaia, numérotées et signées par l'artiste." Contient :
- "Le dégel" pour Maria Helena Vieira da Silva;
- "Sur les traces" pour Muguette;
- "Défense d'afficher" pour Janine;
- "Le sentier" pour Julius Baltazar;
- "Bulles d'échos" pour André Villers;
- "Le pays brûlé" pour Axel Cassel;
- "Piste" pour Irène;
- "Les vacances des capillaires" pour Delphine;
- "Almageste" pour André Candéla;
- "Pluie sur les frontières" pour Philippe Hélénon;
- "Généalogie" pour Gregory Masurovsky;
- "Signaux de fumée" pour Michel Sicard;
- "Filaments sensibles" pour Luc Moreau;
- "Fouilles en activité" pour Henri Maccheroni et
- "Chromologie" pour Jacques Hérold.
Soit quinze textes tous dédiés. Comptes rendus de Jacques Cellard, Jacques Belmans, Michel Sicard et Robert Mélançon. "Signaux de fumée" a été repris (en anglais) dansThe Review of Contemporary Fiction, 1985.
Braun. Valérie :
- Les génies du lieu de Michel Butor : voyage interculturel au moyen de structures mobiles, "Université de Lausanne, 2002. - 99 p. : couv. ill., cartes ; 30 cm. Note sur bibliographies : Annexes - Bibliographie. Note sur les thèses : Mémoire de fin d'études : Lettres : Lausanne, univ. de Lausanne : 2002" (CBN).
Brauner, Victor :
- Le Questionneur, Malpensata, 1985 (CDE). Voir à ce sujet : Victor Brauner. Miti, presagi, simboli. Opere dal 1929 al 1965, catalogue d’exposition, Lugano, Villa Malpensata, 1985. Texte repris dans ...
- ... le catalogue Victor Brauner, exposition Malingue, 26 avenue Matignon, 75008 Paris, du 18 octobre au 17 décembre 2011.
Breerette, Geneviève :
- "La peinture joue sur les mots", Le Monde, 10 mai 1984, p.21. A propos de l'exposition sur le thème des écritures dans la peinture qui inaugure les nouvelles salles de la villa Arson à Nice : "Elle fait penser à un brouillon ... c'est qu'il y a des choses inutiles et peu significatives alors que d'autres, d'importance, n'y sont pas... Le parcours de l'exposition ... n'en demeure pas moins agréable."
Breien, Heddy :
- Modifikasjonen,  traduction en norvégien de La Modification, "Michel Butor; oversatt av Heddy Breien. Editeur(s) : Oslo : Gyldendal Norsk Forlag, 1992" (CBN).
Brendel, Alfred :
- Musique pour un Don-Juan [aveugle] sourd, 1976.
- "Les révolutions des calendriers, conversation pour présenter les trente-deux sonates de Beethoven lors d'une journée de France-Musique/ post-scriptum au Dialogue avec 33 variations [de Ludwig van Beethoven] sur une valse de Diabelli", à l'intention d'Alfred Brendel, Trou, n°2, mars 1981, pp.62-84 (voir aussi Bram Van Velde). Texte publié tout d'abord dans l'ouvrage précédent et repris dans :
-  Répertoire V, 1982, pp.149-170.
Brenner, Jacques :
"Attention, écoles", Cahiers des saisons, n°17, été 1959, pp.182-183. Dans cet article où l'auteur affirme : "Nous ne marchanderons pas notre admiration à Robbe-Grilletpour avoir réussi une des plus amusantes mystifications littéraires de l'après-guerre", l'auteur note : "Le Renaudot de Butor fut à la fois le triomphe et la mort de l'école du regard."
- « Un incompris » (sur Mobile) et « Pourquoi écrit-on encore des romans », Journal de la vie littéraire, 1962-1964, Julliard, coll. Cahiers des saisons, t.1, 1965, pp.9-10 et pp.297-299. Dans le premier texte, daté de mai 1962, l'auteur juge que les critiques ont fait trop de bruit autour de Mobile, dont il dit en subtance que "sa relative nouveauté tient dans sa présentation typographique : un ensemble de notes disposées comme s'il s'agissait d'un poème mallarméen. Les notes elles-mêmes n'ont malheureusement pas grand intérêt. Elles ne nous aident nullement à mieux connaître l'Amérique, comme c'était leur ambition." Dans le second, discutant les propos de Butor sur le roman, l'auteur en appelle à la "vocation de romancier" et au "don de la narration". Et de poursuivre en ces termes : "On ne devient pas romancier parce qu'on a décidé d'écrire des romans. Avoir des idées sur le roman empêche d'en écrire ou bien l'on compose de brillants exercices : on ne crée pas un monde. On invente de brillants schémas. Et peut-être est-on nouveau, mais qu'importe d'être nouveau si l'on est pas vivant ?" L'expression "créer un monde" n'est cependant pas nouvelle dans ce contexte. N'est-ce pas Albert Camus qui disait, s'adressant à Alain Robbe-Grillet: "Avec Le Voyeur vous avez créé un monde auquel on croit complètement. Par conséquent, c'est un grand livre" ?
- "Michel Butor à réponse à tous", Le Figaro littéraire, 4 juin 1971, entretien avec Bernard Pivot. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.II, pp. 39-46.
Brenu, Lison :
- Ecrire la ville:L'Emploi du temps de Butor, La forme d'une ville de Gracq, Tentative d'épuisement d'un lieu parisien de Pérec, Mémoire de recherche, Université Stendhal (Grenoble 3), 2009 (texte en ligne).
Brésil :
- Michel Butor est allé pour la première fois au Brésil en 1967. Témoin de son passage dans le Minas Gerais, au sud-est du pays, l'entretien qu'il accorde à Lais Corrêa de Araujo dans le supplément littéraire du Minas Gerais en mai. Mais la trace la plus significative de son rapport au Brésil dans son oeuvre se trouve dans la partie "Carnaval transatlantique" de Boomerang. Signalons également le poème # "Répliques en Amérique latine" (Argentine, Brésil et Mexique) et son tout récent "Salut au Brésil" (pour Roger-Michel Allemand) délivré dans le cadre du colloque international "L'univers Butor" du 24 au 27 octobre 2011 à Belo Horizonte (Minas Gerais). Voir aussi Leyla Perrone-Moisés et Daniela da Silva Prado ainsi que les noms de quelques traducteurs comme Waltensir Dutra et Oscar Mendès. Notons également que "L'Alliance française de São Luís présente l'exposition Michel Butor, l'écrivain complet ou bien encore l'artiste polyfacétique, jusqu'au 5 septembre 2011 à la CASA FRANÇA MARANHÃO, centre historique de São Luís - MA, Brésil." Enfin "à Rio de Janeiro, Michel Butor présentera le 31 octobre une conférence au Théâtre de la Maison de France, suivie d’une lecture mise en scène de la pièce de João de Mello, Improvisations sur Rimbaud qui emprunte son titre à un texte de Butor. Célébrant les 120 ans de la mort de Rimbaud, cet événement constituera une première présentation de ce spectacle en phase de pré-production. Parallèlement, une exposition sur Michel Butor sera présentée à la Médiathèque de la Maison de France, du 31 octobre au 31 novembre. Le public sera invité à la visiter après la conférence et la lecture." Voir aussi Claude Clarbous, 2007, "RIO DE JANEIRO 2005" dans Rétroviseur, 2007 et Heitor Ferraz, 1992.
Breton, André :
- Réponse de Butor à l'enquête sur l'art magique d'André Breton, L'Art magique, Club français du Livre, 1957, pp.78-79.
- "Le roman et la poésie", Répertoire II, 1964, pp.7-26. Butor relit, dans cet essai qui ouvre le volume, le premier Manifeste du surréalisme. Essai repris par ailleurs dans Essais sur le roman en 1969.
- "Heptaèdre Héliotrope",NRF, n°172, 1er avril 1967, repris dans :
- Répertoire III, 1968, pp.325-350.
- La Rose des vents, 1970. Le livre lui est dédié : "Cher André Breton, et si vous jouissiez, à l'intérieur de la coque aromale, des hasards de l'escarpolette..."
- !§! "Représentation des Etats-Unis dans la littérature française / 23 et 24", cours de Michel Butor en ligne, Université de Genève, année 1974-1975 (http://mediaserver.unige.ch).
- Clairette Duda : Les collages dans les oeuvres poétiques et autobiographiques d'André Breton, Thèse de 3e cycle : Littérature française, Nice, 1975, sous la direction de Michel Butor.
- !§!"Breton", cours de Michel Butor accessible en ligne, Université de Genève, année 1977-1978 (http://mediaserver.unige.ch).
- Butor utilise "Main première", préface d'André Breton au livre (1962) de Karel Kupka, Un art brut, dans Boomerang, 1978.
- " Breton ou la grève des signes", Résistances, 1983, pp.131-134.
- Curriculum vitae, 1996, pp.49-51.
- Dans Gyroscope, 1996, la plage "Encore Angkor 2" du programme "Avatar" lui est dédiée (Canal A, pp.28-48).
- "André Breton passion et prudence", Art press, n°157, avril 1991, pp.49-54, entretien avec Bernard Dufour. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.III, pp.256-265.
- Improvisations sur Michel Butor, 1993, pp.50-51.
- Mireille Calle-Gruber, "Butor héritier de Breton : avec les artistes, des livres héliotropes", 2002.
- Voir Aussi Robert Ponge, Angelos Triantafyllou, 2011.
Brèves :
- Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Briet (éditeur) :
- 7 & 6, 1988.
- # La Révolution dans l'arboretum, 1994.
Voir suivant :
Briet, Philippe :
Marchand de tableaux et éditeur français (voir précédent) installé à New York, aujourd'hui décédé. Sa rencontre avec Michel Butor, à New York, date du 17 octobre 1979. Le 18 octobre 1994 ils participent tous les deux au débat "Collaborations : Peintres et Ecrivains" qui s'est tenu à Elmira College, Elmira, New York (débat auquel participaient également Mireille Calle-Gruber, Bertrand Dorny, Michel Sicard et Anne Walker).
- # "Labour", pour Philippe Briet, dans Hors Jeu, n°16, septembre 1994, pp.18-19.
- "L'ange transatlantique", in memoriam Philippe Briet, dans Philippe Briet, Art, art, art, catalogue de l'exposition de Caen (Abbaye-aux-Dames) du 25 septembre au 4 novembre 2007, Région Basse-Normandie, 2007, p.41.
* Sur le site personnel de l'auteur, on peut lire : # "Labour", pour Philippe Briet.
Brincourt, André :
- "Michel Butor ou les zigzags de l'écrivain-oiseau", Le Figaro littéraire, n°1638, 15-16 octobre 1977, p.23. A l'occasion de la sortie de Troisième dessous, André Brincourt déclare : "Michel Butor avait une ambition précise : conquérir le temps et l'espace par des moyens qui lui seraient propres. Pour s'opposer à Proust, il refuse d'organiser l'aventure à partir d'un lieu clos, il refuse "la chambre d'écriture" où l'univers se recompose - il s'envole. Son secret tient peut-être en deux mots "patience et fulgurance". Ses deux maîtres (mais il les tiendra longtemps cachés) sontRimbaud et Mallarmé. Devenir un Rimbaud patient, un Mallarmé fulgurant - étaler dans le temps l'alchimie du verbe". Propos qu'on comparera à ceux de Butor lui-même dans "Michel Butor au travail du texte", entretien de 1976 avec Michel Sicard.
Brindeau, Serge :
- "Des catalogues d'images : Michel Butor", in La Poésie contemporaine de langue française depuis 1945, Paris, Saint-Germain-des-Prés, 1973, pp.470-72. Pour l'auteur, et pour faire bref, ce qui distingue la poésie butorienne est tout simplement son caractère "ennuyeux".
-Brisac, Anne-Laure :
- "Le rire de Horace Buck", dans Carlier, Christophe, etc. : Analyses et réflexions sur Michel Butor, L'Emploi du temps, Ellipses/ édition Marketing S.A., 1995, pp.59-62.
Brisac, Geneviève :
- "Michel Butor ou le plaisir des mots", Le Monde, n°11879, 8 avril 1983, p.15. Cet entrefilet signale la sortie de trois livres : Résistances, Voyage avec Michel Butor et Fenêtres sur le passage intérieur, tous trois, selon l'auteur, sous le signe de l'enfance : "le plaisir de nommer, le goût d'inventer des mots et des histoires à deux, ou à plusieurs. Le goût de croire que, pour un mot magique, 'des pans de mur soudain vont s'écrouler, découvrant des horizons tout neufs'".
- Dans Une année avec mon père, éditions de l'Olivier, 2010, pp.131-134, Geneviève Brisac trace un portrait peu amène du couple Butor : "Quelles âmes desséchées".
Brisson, Pierre Marie :
Peintre, il est né en 1955 à Orléans. Vit à Gallician, près de Nimes et à Paris.
- Pierre Marie Brisson, textes de Michel Butor (# "Projections"), Michel Archimbaud et Fabrice Hergott, catalogue du Musée Faure, Aix-les-Bains, éditions Michel Archimbaud, 1997. Texte repris dans :
- Fusées, n°2, septembre 1998, p.51 et dans Phréatique, n°88, 1999, p.57. Et en partie dans :
- Pierre Marie Brisson, Traces, Somogy éditions d'art, 2001, pp.15 et 20.
* Poème lisible également sur le site personne de l'auteur.
Britton, Celia :
- "The status of representation in Butor’s L’Emploi du temps and La Modification", dans Journal of Beckett Studies, 3, Summer 1978, pp.76-84 (BderF). Article lisible sur la Toile à l'adresse suivante : http://english.fsu.edu/jobs/num03/Num3CeliaBritton.htm
- "Jean H. Duffy : Butor : La Modification", Modern Language Review, vol. 87, n°3, July 1992, pp.767-768 (FXXB).
- "Opacity and Transparence : Conceptions of History and Cultural Difference in the Work of Michel Butor and Edouard Glissant", French Studies, vol. 49, n°3, 1995, pp.308-320 (JHD).
-Brix, M. :
-  "Michel Butor : Improvisations sur Flaubert",Les Etudes classiques, T.LVIII, n°3, juillet 1990, pp.278-279. A propos de cette réédition, l'auteur écrit : "On soulignera, entre autres, l'intérêt des pages consacrées aux oeuvres moins connues de Flaubert : s'y affirme, par ex., la grande beauté des récits de voyage, - que l'écrivain ne publia jamais. L'ouvrage appelle cependant quelques remarques, que le lecteur pourra juger mineures : l'information de M. Butor apparaît parfois lacunaire." Et de citer quelques-unes des ces "lacunes".
Brocéliande (éditions) :
- Fibres, 1987.
- Ailes, 1987.
Broggi, Marie-Josée :
- Du 20 au 24 novembre 1989 dans le cadre de l'émission de radioMagellan (Espace 2 - Radio Suisse Romande), une émission quotidienne, Marie-Josée Broggi invite Michel Butor. Voir Constellation / Michel Butor.
-Brombert, Victor :
- "Nouveau collage : Mobile", The New York Times Book Review, July 7, 1963, p.4. Compte rendu de la traduction de Richard Howard chez Simon & Schuster.
Bronne, Carlo :
- "Michel Butor : Dialogue avec 33 variations de Ludwig van Beethoven sur une valse de Diabelli", Marginales, n°141-142, novembre-décembre 1971, p.73. Ces "variations sur des variations ... relèvent du domaine littéraire en ce que, à côté de gloses purement techniques, elles apportent les réflexions d'un écrivain qui s'est toujours montré attentif aux problèmes de la création artistique et font appel à des références poétiques, mythologiques, voire astrologiques qui étonneraient sans doute l'auteur lui-même."
Bronzin, Martine :
- Trouvé sur Internet : "Passage de Milan, de Michel Butor, ou le lieu éclaté : Mémoire présenté pour l'obtention du grade de licencié en philologie romane, par Martine BRONZIN. Louvain : Université Catholique de Louvain. Faculté de Philosophie et Lettres, année 1978".
Brooks, Peter :
- "In the Laboratory of the Novel", Daedalus, n°2 (Spring 1963), pp.265-80 (FSA).
Brosman, Catharine S. :
- "A Source and Parallel of Michel Butor’s Mobile : In the American Grain [William Carlos Williams]", Modern Language Review, vol. 66, 1971, pp.315-321 (JHD).
- "Michel Butor and Paterson", Forum for Modern Language Studies, VII, n°2, April 1971, pp.126-133 (FXXB).
- Voir aussi French novelists since 1960, "[electronic resource] / Catharine Savage Brosman, editor. ÉDITEUR : Detroit, Mich. : Gale Research, 1989" (BAC).
Bruel, Léonie :
- L'oeuvre de Michel Butor en tant que monologue. Thèse de 3e cycle sous la direction de Pierre Albouy et Julia Kristeva, littérature française, Université de Paris VII, 1974.
Bruézière, Maurice :
- Histoire descriptive de la littérature contemporaine, Berger-Levrault, 1975, pp.455-465.
Bruland, Inge :
Pasteur et photographe, il est né en 1945 à Stavanger, en Norvège.
Objets dans tous les sens = "How do you feel about our objects" = "Het voorwerps - een totaalervaring", "photographies d'Inge Bruland, textes de Michel Butor, Dunkerque : Musée Portuaire, 1999, 20 x 30 cm, catalogue de l'exposition "Objets dans tous les sens", Dunkerque, Musée Portuaire, 25 avril-5 septembre 1999" (PL). Les textes trilingues sont au nombre de 25 : "Projets", "La  poigne fidèle", "Talkie-walkie", "Long cours", etc. (pp.13-111) et sont suivis de "Michel Butor" et "Portrait de l'artiste en Neptune", par Jean-Michel Raynaud, professeur à l'Université du Littoral (pp.120-123). Texte repris dans Rescapés I, 2006 et dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009 (voir #Alexandre Delarge).
Brun, Pascal :
- # Echelle de valeurs / Michel Butor (auteur) et Pascal Brun (concepteur). - S.l. : S.n., 2004. - pliage en accordéon ; 11 x 21 cm + contenu dans deux pochettes (CBN). "Le tirage est de 50 exemplaires. Tous numérotés, signés par l'auteur et l'artiste. Quelques exemplaires H. C." Il s'agit d'une "feuille pliée en accordéon avec décrochage à chaque pli. Le texte se subdivise en "Echelle du visible" sur un côté de la feuille et "Echelle de l'audible" sur l'autre côté. 66 vers occupent chaque côté de la feuille. Ils sont répartis sur onze strophes selon un nombre décroissant de vers : 11, 10, 9, 8, etc." Voir aussi Thierry Lambert, 2010.
Sandales pour Empédocle, chez l'artiste, 2007 (CDE). Voir infra.
De mots en torrents, "[Texte imprimé] / Michel Butor, Pascal Brun. Publication :  2008. Description matérielle :  1 vol. (non paginé) ; 17 x 17 cm. Dépliant sous enveloppe" (BNF). Voir infra.
Narcisse, 1 et 2, chez l'artiste, 2009 (CDE).  "Besançon ; Lucinges : L'Écart, 2008-2009. Livre en accordéon ; couv. ill. en coul ; plié : 5,5 x 5,5 cm ; déplié : 5,5 x 88 cm. Poème de Michel Butor. Conception graphique de Pascal Brun : livre en accordéon, avec miroir au milieu, pour lire le mot narcisse. Édition originale tirée à 99 exemplaires tous numérotés et signés par l'auteur et l'artiste. Cet ouvrage réalisé à Besançon et Lucinges en 2008-2009 est enregistré dans le catalogue de l'Ecart sous le numéro 1751." Voir aussi BBB, 2016, pp.238-239.
De mots en torrents, chez l'artiste, 2009 (CDE). Voir supra.
Sandales pour Empédocle, chez l'artiste, 2009 (CDE). Voir supra. Voir aussi BBB, 2016, pp.42-43.
Dialogue des novices, Pascal Brun éditeur, 2009 (CDE).
Coryphée, "cet ouvrage achevé à Besançon et Lucinges en 2010 est enregistré dans le catalogue de l'Ecart sous le numéro 1745. Il a été tiré de cet ouvrage cinquante exemplaires sur papier Arches. Tous numérotés, signés par l'auteur et l'artiste." Cet ouvrage contient une petite sculpture "Petite tête antique", "sculpture originale plâtre en ronde-bosse de Pascal Brun". Le Catalogue de l'Ecart date cet ouvrage de 2008.
Le feu la Lune, 2012 (CDE). Voir aussi BBB, 2016, pp.258-259. Le poème est dédié à Giordano Bruno dont la "parenté" de nom avec celui de l'artiste est évidente.
* Sur le site personnel de l'auteur on peut lire : # "Echelle de valeurs", pour Pascal Brun.
Brunel, Pierre :
Né en 1939, il est professeur à la Sorbonne et membre de l'Institut universitaire de France. Auteur de nombreux ouvrages.
- "Butor : L'Emploi du temps, la ville et le texte", Littérales, la ville moderne dans les littératures, n°12, 1993, pp.47-56.
- "De Michel Leiris à Michel Butor : le texte et le labyrinthe", dans Le Fil d'Ariane - L'imaginaire du labyrinthe, textes réunis par Gwenhaël Ponnau, Nantes, coll. Opéra, 1994, pp.101-112.
- "Ville de brique ou ville d'encre", dans Carlier, Christophe, etc. : Analyses et réflexions sur Michel Butor, L'Emploi du temps, Ellipses/ édition Marketing S.A., 1995, pp.49-54.
- Butor : L'Emploi du temps, le texte et le labyrinthe, PUF, 1995 (coll. Ecrivains, août 2000 ?). Voir aussi infra 2013.
- La Littérature française aujourd'hui, essai sur la littérature française dans la seconde moitié du XXe siècle, Vuibert, 1997, en particulier les pages 63-70 qui sont consacrées pour l'essentiel à Degrés : "La question finale, qu'il (Pierre Vernier) est censé murmurer sur son lit d'hôpital (mais peut-être comme Scapin au bout de la table), 'qui parle ?', est bien la question fondamentale de tout le livre. Est-ce Henri Jouret ou est-ce encore Pierre Vernier ? Est-ce un personnage de fiction ou Butor lui-même ? Est-ce un individu ou une collectivité qui parvient à s'exprimer à travers lui ? Cette dernière préoccupation est devenue centrale chez Butor."
- "Le Journal de Jacques Revel : un "objet littéraire" dans L'Emploi du temps de Michel Butor", Travaux de littérature, n°XI, 1998, pp.399-403. L'auteur étudie ici l'importance de "cette inscription blanche sur de longs rectangles rouges : Bleston Hamilton Station", à partir de laquelle, selon lui, "s'organise le manuscrit du Journal de Michel Butor (sic), donc le roman complet dont il remplit les pages".
- "Michel Butor (né en 1926)", dans Pierre Brunel, Dictionnaire de Don Juan, Robert Laffont, coll. Bouquins, 1999, pp.138-144. L'article est suivi d'une bibliographie.
- "Architectures en dialogues : la gageure de Michel Butor", article suivi de "Extraits des discussions", Travaux de littérature, n°12, 1999, pp.197-204 et 205-211. Etude consacrée à Description de San Marco. L'auteur cherche à montrer que "l'écrivain a l'ambition d'une adéquation (plus) forte de l'architecture du monument décrit et de l'architecture du texte".
- "Michel Butor : L'Emploi du temps. Entre Sartre et Leiris", dans Pierre Brunel, Glissements du roman français au XXe siècle, Klincksieck, 2001, pp.195-206.
- Voir aussi Où va la littérature française aujourd'hui ?, Vuibert, 2002.
"Le dialogue européen dans La Modification", Michel Butor, l'écriture nomade, 2006, pp.65-71.
- Organise le colloqueMichel Butor ou l'écriture polytechnicienne à la Fondation Del Duca (10, rue Alfred de Vigny, Paris VIIIe) les 13 et 14 décembre 2013, colloque annuel de la Société d'Histoire littéraire de la France. Au programme de ce colloque, après l'ouverture de Marc Fumaroli et la réponse de Michel Butor, nous trouvons : "Les Univers parallèles de Michel Butor : à l'école d'Orphée" de Mireille Calle-Gruber, "Michel Butor interprète de Rabelais" de Carlo Ossola, "Michel Butor à la frontière" de Patrick Suter, "Parcourir le monde en compagnie de Michel Butor et Julius Baltazar" de Lucien Giraudo, "Mélancolies épiques" de Jacques Poirier, "Butor 2.0. : les réseaux d'un créateur polygraphe" de Sofiane Laghouati, "Michel Butor à Salonique" de Georges Fréris, "Le Sablier du Phénix ou la Renaissance à l'oeuvre de Roland de Lassus à Michel Butor" de Marion Coste, "La collaboration de Butor avec le pianiste Marc Copland" de Sarah Anaïs Crevier-Goulet, "Le livre ouvert de Butor sur l'Amérique" de Patrick Hubner, "Butor, Brandt et la photographie" de Paul Edwards et enfin "Conclusion. L'appel du large" de Pierre Brunel. Les actes de ce colloque ont fait l'objet de la publication suivante : Revue d'histoire littéraire de la France / Michel Butor ou l'écriture polytechnicienne, n°3, 2014 (vol. 114) où sont publiés en outre les "poèmes inédits" suivants : "Femme à son miroir", pour Monique Roncerel, "Au printemps prochain", pour Youl, "Chicago Millénium" (Mégalopole)", pour Didier Grasiewicz, "Dans les cavernes de notre préhistoire", pour Joël Leick et "Remous", pour Michaele Andrea Schatt. Où l'on trouve également en fin de dossier des "Discussions" (pp.667-687) composées de questions de divers interlocuteurs (anonymes) et les réponses de Butor.
Michel Butor, ''L'Emploi du temps'' ou le mode d'emploi d'un labyrinthe, Les éditions du Littéraire, coll. La bibliothèque d'Alexandrie (2 décembre 2013). Voir le site de l'éditeur (François Xavier) où l'on peut lire notamment les précisions suivantes concernant le tirage : "L’Édition originale, tirée à 10 exemplaires (plus 3 exemplaires de chapelle réservés à Michel Butor, Pierre Brunel et l’éditeur, accompagnés de l’un des originaux), comporte les trois reproductions signées et numérotées des trois auto-portraits originaux réalisés par Michel Butor spécialement pour cette publication." Cet ouvrage reprend en réalité l'étude de 1995 (voir supra).
- "Voyant", Dix-huit Lustres, hommages à Michel Butor, sous la direction d’Amir Biglari et Henri Desoubeaux, Classiques Garnier éditions, 2016, pp.309-326.
Brunet, Etienne :
- Index des lettres écrites de la montagne. Entretien avec Michel Butor. "Etienne Brunet. Post-face de Michel Launay. Editeur(s) : Genève : Slatkine, 1983. Description : 345 p. : couv. ill. ; 22 cm. Collection(s) : Etudes rousseauistes et index des oeuvres de J.-J. Rousseau. Série B : Etudes et index ; 12" (CBN).
Brunet, Jean-Marc :
Né en 1970 à Soissons, il pratique très jeune le dessin et expose dès l’âge de seize ans. Il s'installe à Paris en 1989.
- J.M. Brunet – L’âge de plomb, hommage à Michel Butor – 2007/2008 – Oil on paper – 65 x 50 cm. Cet "hommage" a été suivi de nombreux autres "hommages" du peintre à l'écrivain.
"Possibilité d'envol" dans Jean-Marc Brunet, monographie, texte de Charlotte Waligora, préfaces de Pierre Drachline et Michel Butor, éditions Fragments international, 2010, p.18. Voir infra 2016. Voir aussi Pérez, 2010.
Couples errants, 2012 (CDE). Douze exemplaires. Avec douze dessins. Le poème est constitué quant à lui de deux huitains d'octosyllabes précédés de quatre vers de l'Enfer (chant V, vers 40-43) de Dante avec sa traduction en français. "Cet ouvrage réalisé à Chassemy et Lucinges en 2012 est enregistré dans le catalogue de l'Ecart sous le numéro 2210". Voir BBB, 2016, pp.36-37. Voir aussi Enan Burgos, 2013.
Migrations, 2013. Egalement avec douze dessins. Voir infra. Voir aussi Graziella Borghesi, 2009.
Dissémination, 2014 (CDE).
L'envol de l'année, poème de Michel Butor, dessins et peintures de Jean-Marc Brunet, éditions A | B, 2014. Contient : "L'envol de l'année", pour Jean-Marc Brunet, et "Migrations" (voir supra). Compte rendu de Daniel Martinez.
Retour d'astre, poème manuscrit de Michel Butor, encres, pastel gras, de Jean-Marc Brunet, 24 x 36 cm. Douze exemplaires, 2016.
"Possibilité d'envol" dans Jean-Marc Brunet, Les Couleurs de la nuit, éditions du petit véhicule, 2016, pp.70-74. Voir supra 2010.
- "L'écrivain du regard", Dix-huit Lustres, hommages à Michel Butor, sous la direction d’Amir Biglari et Henri Desoubeaux, Classiques Garnier éditions, 2016, pp.485-486.
- Voir aussi l'exposition Laon qui passe, 2016.
Brunidor (éditions) :
- Dialogues des règnes, 1967.
- La Politique des charmeuses, 1969.
- Lettres écrites du Nouveau Mexique, 1970.
- Travaux d'approche, 1972.
- Querelle des états. Petit monument pour Charles Perrault, 1973.
- Le long du fleuve, 1983.
- Cartes postales, 1988.
- Autres cartes postales, 1988-89.
- # Pénétration, 1990.
- # L'Enseigne de Vénus, 1990.
Brustolin-Hassenforder, Valérie :
- "Michel Butor ou l'infinie métamorphose", dans Carlier, Christophe, etc. : Analyses et réflexions sur Michel Butor, L'Emploi du temps, Ellipses/ édition Marketing S.A., 1995, pp.12-14.
Brütting, Richard :
- "Michel Butor à l'école et à l'université de langue allemande", Oeuvres & critiques, 1985, pp.37-51.
- "Roman als Unterrichts-Forschung : über Michel Butor : Degrés", Französisch Heute, Band  17, Heft 3, 1986, pp.319-367 (FXXB).
-Bryen, Camille :
Poète et peintre, il est né en 1907 à Nantes. Il est mort à Paris en 1977.
-Lettres écrites du Nouveau Mexique, en réponse à 4 gravures de Camille Bryen, éditions Brunidor, 1970. Tiré à 75 exemplaires. Pour l'original des "lettres", voir Michel Butor, l'écriture nomade, 2006, p.113. Texte repris dans :
- Les Cahiers du chemin, n°13, 15 octobre 1971, pp.47-54, sous le titre  "Quatre lettres écrites du Nouveau-Mexique à Camille Bryen ". Et dans :
- Illustrations III, 1973.
- Participe à l'exposition Michel Butor et ses peintres en 1973.
- # "Dans les cloîtres du vent, chanson-compliment bryénologique", in Bryen, Paris, musée national d'art moderne, 14 février-30 avril 1973 (DIAC). Texte repris dans Caractères, n°15 [1973] (FSA), dans Bryen en temps conjugués, 1975, dansTroisième dessous, 1977, dans Camille Bryen, 1981 et dans # Anthologie nomade, 2004 (voir infra).
Querelle des états. Petit monument pour Charles Perrault. "Cinq triptyques à l'eau-forte en couleurs : la gravure définitive au centre est entourée de chaque côté de deux états repris dans des couleurs différentes sur lesquels le texte est imprimé." Editions Brunidor, 1973. Tiré à "85 exemplaires sur vélin de Rives, signés par l'auteur et l'artiste. Soit : 50, numérotés de 1 à 50; 35, hors commerce, chiffrés de I à XXXV". Butor lui-même évoque ce livre et le précédent dans un entretien avec Antoine Coron : "Entretien avec Michel Butor", Bulletin de la Bibliothèque nationale, n°4, décembre 1977, pp.175-181. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.II, pp.243-244. Voir aussi 50 livres illustrés depuis 1947. Quant à Yves Peyré, il dira : "Par son sens comme par sa physique, ce livre est une perfection novatrice, Bryen s'y montre très jeune, dans une éternelle dépendance du lointain dadaïsme, Butor y manifeste son allant dans le livre, son sens aiguisé de l'invention". Texte repris dansEnvois, 1980. Voir infra.
-Bryen en temps conjugués. Cette plaquette de 49 pages a été éditée à l'occasion de l'exposition à la Galerie de Seine, à Paris, "Bryen en temps conjugués" qui s'est tenue du 4 au 28 février 1975. Deux textes de Butor accompagnent des reproductions d'oeuvres de Bryen : "Participe présent", pour Camille Bryen, daté de 1975 et "Passé composé, dans les cloîtres du vent, chanson-compliment bryénologique", daté, lui, de 1973. Voir supra. Textes repris dans Troisième dessous (voir infra).
"Nouveaux jardins des racines grecques", Obliques, n°10-11, 1976, pp.289-320. Texte de Michel Butor, dessins de Camille Bryen.
- Troisième dessous, 1977, pp.141-177, sous le titre "Le rêve des temps conjugués", reprend les textes de 1975. Voir supra et infra.
"L'incantation Bryen", NRF, n°296, 1er septembre 1977, pp.161-162. Texte repris dans Envois, 1980 et dans Camille Bryen, 1981. Voir infra.
"Michel Butor interroge Camille Bryen", L'Ouvre-boîte, Cahiers Jacques Audiberti, n°8, novembre 1977, pp.27-35. Extraits des entretiens diffusés en avril 1976 sur France-Culture. Voir infra 1994.
- "L'incantation Bryen" (voir supra et infra) et "Querelle des états", Envois, 1980, pp.9-10; 11, 26-27, 43, 60-62, 79-81, 96-98 et 112-113.
"Dans les cloîtres du vent" et "L'incantation Bryen" dans Camille Bryen (1907-1977) aquarelles, dessins, peintures, Rome, Centre culturel français, 18 novembre-30 décembre 1981 (DIAC) [Roma, Edizioni Carte Segrete, 1981]. Voir supra.
Camille Bryen, "Nice, Galerie Sapone, 1983. In-8 br. à l’italienne, [66] p., ill. couleurs et n.b., couv. ill. Textes de Jean Leymarie, Audiberti, Pierre Restany, Bernard Noël, Daniel Abadie, Michel Butor, Camille Bryen" (catalogue de la Librairie Patrick Fréchet, janvier 2017) .
- Participe à l'exposition En compagnie de Michel Butor qui s'est tenue à Valence du 7 mars au 28 avril 1986.
- Dans La Forme courte, 1990, Bryen fait partie des "artistes présentés" de la "Guirlande liminaire", pp.10-11.
Michel Butor, Camille Bryen  : "Un rêve océanique" dans Le rêve d'une ville : Nantes et le surréalisme, Musée des Beaux-Arts de Nantes/Réunion des musées nationaux, 1994, pp.405-413. Il s'agit de l'extrait d'un entretien de Michel Butor interviewant Camille Bryen diffusé sur France-Culture le 6 avril 1976. Voir supra 1977 pour un autre extrait.
- Marie-Françoise Quignard, Michel Butor et la gravure, catalogue des premières Rencontres de l'Ecrit et de l'Estampe de Bayeux, publication du musée Baron Gérard, 1996, pp.26-27.
- Antoine Coron : "Occulter au grand jour, livres de Bryen 1949-1977", Camille Bryen à revers, Somogy, édition d'art-Musée des Beaux-Arts de Nantes, 1997, pp.137-155. Seule la seconde partie de cet article est consacrée aux relations Butor-Bryen. Coron y évoque en particulier Querelle des états qu'il qualifie de "grand livre abouti".
- Participe à l'exposition Michel Butor : Rencontre - Trajectoire, 2001.
- Participe à l'exposition Quarante-trois artistes avec Michel Butor, qui s'est déroulée du 25 janvier au 24 mars 2002 au Conservatoire d'art et d'histoire d'Annecy.
- "(Dans les cloîtres du vent)", # Anthologie nomade, 2004, pp.191-195. Voir supra.
- Voir aussi le catalogue Bryen et compagnie : "exposition, la Chapelle de l’Oratoire, Nantes (Loire-Atlantique), 5 octobre 2007-7 janvier 2008 / Emilie Guillard, Vincent Rousseau. Musée des beaux-arts de Nantes : Montreuil (Seine-Saint-Denis) : Burozoïque , 2007" (Bibliothèque de la ville du Havre). On y lit une page : "Michel Butor", sur la relation Bryen-Butor.
- Michel Butor et les artistes : les mots entrent en peinture, 2010.
- Participe à l'exposition L'Art entre les lignes, 2011.
Bryn Mawr Alumnae Bulletin :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Bucchioni, Isabelle :
- Le Dialogue de créateur à créateur chez Butor. "Avec un avant-propos de Michel Butor. Editeur(s) : Paris : Université de la Sorbonne Nouvelle, 1994. Description : 151 p. ; 30 cm. Note(s) : Mémoire de maîtrise, Lettres modernes, Université de Paris, Sorbonne nouvelle, 1994" (CBN).
-Buchet-Chastel (éditeur) :
- Hugo par Michel Butor, 2016.
Buckley, Jack :
- "Music in Italy : Spoleto Opera Shows Problems of Today’s Idiom", International Herald Tribune, n°26, 591 (July 13-14, 1968), p.8 (FSA). Ce texte est à mettre en relation avec le programme suivant :  "L'undecimo festival dei due mondi presenta "Paysages du répons" testo di Michel Butor ; musica di Henri Pousseur; "Estri" : immagini coreorafiche musica di Goffredo Petrassi... ; "Laborintus II" testo di Edoardo Sanguineti ; musica di Luciano Berio... ; Julliard Ensemble... : Teatro Caio Melisso, 11, 12, 13 juglio 1968" (Sudoc).
Budini, Paolo :
- "Le jeu de la précision et de la méprise : une relecture de la Modification de Michel Butor", Francofonia, n°34, 1998, pp.7-39.
Buenzod, Emmanuel :
- "Le Génie du lieu", La Gazette de Lausanne, 14 août 1958, p.1.
Buffard, Claude-Henri :
- "Poème pour l'adieu au siècle", pour Claude-Henri Buffard et Jacques Prunair, dans L'Adieu au siècle, éditions Paroles d'aube, 1998, 13 pages. Texte repris dans Mille ans après l'an mil, paroles de poètes, Climats, 1999, pp.17-21 et dans Michel Butor par Michel Butor, 2003, ainsi que dans Par le temps qui court, 2016. Voir aussi Butor, 1998 et  Joël Leick, 1998. A été également repris dans le journal Libération (réponse à une enquête : "A quoi pensez-vous ?") le 31 décembre 1999. Ajoutons que ce texte a été lu par Didier Prat le dimanche 7 février 1999 sur France-Culture et qu'il a été publié en anglais ("Farewell to the Century" - "For Batuz and the Société Imaginaire", traduction de Leon Roudiez) dans Harvard Review, n°18, Spring 2000, pp.100-106. Qu'enfin il est également lisible sur le site de Batuz dans l'édition manuscrite "réalisée à Altzella" en 1998.
* Poème qu'on peut lire également sur le site personnel de l'auteur.
Buffon :
- "Jungle", Boomerang, 1978.
- Quadruple fond, Matière de rêves IV, 1981. "Aux mânes de Buffon".
- "Buffon rêve", pour Jacques Hérold, Hors-d'oeuvre, 1985, pp.13, 19, 24, 32, 37, 45, 50, 57, 62, 68, 74, 80 et 87, 91, 95. Reprise dans :
- Mille et un plis, 1985.
- Souvenir de la Grande Chartreuse, 1994.
- "Dans Quadruple fond, tout repose sur cet opéra naufragé, Votre Faust, pour lequel j'ai longtemps travaillé avec Henri Pousseur; il y a aussi de nombreuses références au monde animal et au fantastique, avec de multiples allusions à Buffon." (Curriculum vitae, 1996, p.217).
- Oiseaux métis, 2000.
Bugault, Olivia :
- "Michel Butor est mort, et si on lisait Hugo ? (éd. Buchet Chastel)", sur "publikart.net" le 28 août 2016.
Buis, Georges :
- "Littérature de témoignage ou littérature d'imagination ?", Les Nouvelles littéraires, n°1799, 22 février 1962, pp.6-7, débat organisé par André Bourin avec André Chamson, Michel Butor, Haroun Tazieff et Georges Buis. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V. I, pp.165-180.
Bulletin de la Bibliothèque nationale :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Bulletin de la NRF :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Bulletin de la Société des Professeurs Français en Amérique :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Bulletin des amis du musée-bibliothèque PAB :
Voir : Textes et entretiens de Butor en français dans les revues...
Bulteau, Michel :
Poète, auteur, entre autres, du Manifeste électrique.
- "La chanson de Michel Bulteau", Artère, n°18, été 1985, pp.42-44. Reprise avec changement de titre :
- "Ménétrier laser", pour Michel Bulteau, Au jour le jour, 1989, 9-11. Autre reprise :
- "Ménétrier laser", pour Michel Bulteau, Aube Magazine, n°49, mars 1994, p.42.
Buono, Oreste del :
- Traducteur en italien de La Modification (compte rendu de Carlo Cordié) et de Passage de Milan (Il Passaggio) chez Arnoldo Mondadori, respectivement en 1967 (une première édition, nous signale Flaminio Gualdoni, date de 1959) et 1966. Et aussi chez le même éditeur de L'Emploi du temps (L'Impiego del tempo) en 1960 (FSA) et en 1992 (CBN). Mais également de Réseau aérien (Rete Aerea, All'insegna del pesce d'oro) en 1967, Portrait de l'artiste en jeune singe (Ritratto dell'artista da scimiotto, Einaudi) en 1969. Voir aussi :
- "Butor narratore protagonista", Cinema Nuovo, n°143, 1960 (cité par Mario Boselli).
Buraglio, Pierre :
Peintre français, né en 1939 à Charenton, il est aussi professeur à l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris depuis 1988.
- Participe à l'exposition En compagnie de Michel Butor qui s'est tenue à Valence du 7 mars au 28 avril 1986.
Burger, Peter :
- "Zeit als Struktur und Schicksal. Versuch über einen Roman von Michel Butor", Neueren Sprachen, Heft 6, Juni 1963, pp.269-275 (F7B). Sur L'Emploi du temps.
Burgos, Enan :
"Enán Burgos est un artiste colombien, à la fois peintre, poète, homme de théâtre (auteur et metteur en scène) et critique, qui s'investit dans de nombreuses animations autour de la littérature et de l'art." Né en 1957, il vit et travaille actuellement à Montpellier.
- Premières griffes (2), Leuwers éditeur, 2013 (CDE). Voir aussi Jean Gaudaire-Thor, 2010.
Spécial éclipse, Leuwers éditeur, 2013 (CDE). Voir aussi Dorny, 1999.
Couples errants, Leuwers éditeur, 2013 (CDE). Voir aussi Jean-Marc Brunet, 2012.
Un dernier souffle, Leuwers éditeur, 2014 (CDE).
La parque encore jeune, Leuwers éditeur, 2015 (CDE).
Singe rouge, Leuwers éditeur, 2015 (CDE).
L'enfance d'un dragon, 2016 (CDE). Voir aussi Bartoli, 2012.
Burks, Edward C. :
- "Leading Writers Open Conference", The New York Times, October 8, 1966, p.63 (FSA).
Burton, Stacy :
- "Bakhtin and the experience of temporality in Faulkner and Butor", Dissertation Abstracts International, vol.51, n°4, Oct. 1990, 1220-A (FXXB).
- "Experience and the Genres of Travel Writing : Bakhtin and Butor", Romance Studies, n°21, 1992-1993, pp.51-62 (JHD).
- "Michel Butor’s Dialogue of Fiction and Experience : Egypt in Passage de Milan and Le Génie du lieu", in Gindi Hoda (ed.), Images of Egypt in Twentieth Century Literature, Cairo, Department of English Language and Literature, University of Cairo, 1991, pp.103-14 (JHD).
- "Travel as Dialogic Text : Butor’s Renditions of "America" and "Australia"", Genre, vol. 28, n°1-2, 1995, pp.17-33 (JHD).
Busch, Günther :
- "Edition und Interpretation", Forum (Wien), X. Jahrg., Heft 118, Okt. 1963, pp.487-490 (F7B).
Busnel, François :
- "Petite Histoire de la littérature française, Michel Butor", bref compte rendu au cours duquel l'auteur parle de "cet objet littéraire non identifié, qui procure un bonheur sans égal à quiconque s'en laisse enchanter." A lire sur le site TV5 dans la partie TV5MONDE (http://www.tv5.org/TV5Site/litterature/critique-896-michel_butorpetite_histoire_de_la_litterature_fra.htm) et aussi sur le site de L'Express où ce compte rendu ou chronique est datée du 20 mars 2008.
- Emission: "Le grand entretien" de François Busnel avec Michel Butor, sur France Inter, le mardi 27 novembre 2012 de 17 à 18h à l'occasion de la sortie de Le long de la plage.
- "La Grande Librairie", émission de François Busnel sur France 5, datée du 20 novembre 2014, au cours laquelle ce dernier reçoit entre autres écrivains Michel Butor pour la sortie de son livre Sous l'écorce vive (voir http://culturebox.francetvinfo.fr). Voir comtpe rendu de Samuel Gontier.
- "La Grande Librairie", émission de François Busnel sur France 5, datée du 25 février 2016, au cours laquelle ce dernier reçoit entre autres écrivains Michel Butor pour la sortie de son livre Hugo par Michel Butor.
Butor (famille) :
- Fils d'Anne et Emile Butor, Michel est le troisième/quatrième enfant et le premier garçon d'une fratrie de sept/huit : Marthe, Rosette, Geneviève (qui est morte un an avant sa naissance), Michel, Catherine, Colette, Marc et Antoine. Il a eu lui-même quatre enfants avec Marie-Jo : Cécile, Agnès, Irène et Mathilde.
- Voir Cécile, Irène, Marie-Jo, Mathilde. Ses petits-enfants se prénomment Sorlin, Solomon (Ebere), Clara, Camille et Marion.
- Michel Butor et Frédéric-Yves Jeannet, De la distance, déambulation, éditions Ubacs, 1990. "Pour Marie-Jo, Cécile, Agnès, Irène et Mathilde, pour Sorlin, Solomon, Juan-Angel et Mathieu".
- "Zoo" pour Sorlin et Solo,Poésie 85, n°9, juillet-août 1985. Ce texte est repris dans Texte en main, n°5, 1986, p.63. Voir aussi Zoo, 2001.
- Curriculum vitae, entretiens avec André Clavel, éditions Plon, 1996. "A Solomon, Sorlin et Thomas".
- Voir également la partie "Le jardin des âges" dans Michel Butor par Michel Butor, 2003.
Butor aux quatre vents :
- Suivi de L'Ecriture nomade par Michel Butor, sous la direction de Lucien Dällenbach, José Corti éditeur, 1997. Contient des textes de Lucien Dällenbach, Fawzia Assaad, Loïs Oppenheim, Toru Shimizu, Jean-Charles Gateau,Jean Roudaut, Claudine Fabre-Cols, Michel Butor ("Les sphères armillaires, réponses à quelques questions sur Le Génie du lieu" pp.159-171), ainsi que deux entretiens, l'un de Claudine Fabre-Cols avec Marie-Jo Butor et le second de Jean-Christophe Aeschlimann avec Michel Butor. Compte rendu de Frédéric Saint Aubyn.
Butor, colloque de Cerisy :
- Union générale d'éditions, coll. 10/18, 1974. Actes du colloque Approches de Michel Butor qui s'est tenu du 24 juin au 1er juillet 1973 au Centre Culturel International de Cerisy-la-Salle sous la direction sde Georges Raillard. Communications de : François Aubral, Jean-Yves Bosseur, Daniel Bougnoux, Michel Butor, Xavier Delcourt,Béatrice Didier, René Koering, Jacques Leenhardt, Jean-François Lyotard, Leyla Perrone-Moisés, Patrice Quéréel, Georges Raillard, Françoise van Rossum-Guyon, Léon S. Roudiez, Frédéric Saint-Aubyn, Michaël Spencer, Michel Vachey et Jennifer Waelti-Walters. La communication de Butor, suivie d'une discussion et qui ferme le volume, s'intitule "Ecorché vif" (pp.435-442). Comptes rendus d'Anne Otten et O. Brabant.
Butor et l'Amérique :
- Textes réunis et présentés par Mireille Calle-Gruber, L'Harmattan éditions, 1998. Textes de Mireille Calle-Gruber, Brian T. Fitch, Seda Chavdarian, Jurate Kaminskas, Angela Cozea,Robert Mélançon, Agnès Conacher, Françoise van Rossum-Guyon, Michaël La Chance, Jacques La Mothe, Elizabeth Grodek, Catherine Dhavernas, Sylvie Abraham, Elinor S. Miller, Lorraine Bénic et Michel Butor, Christian Tisari, Marc Desjardins, Max Vernet, Tom Conley et Frédéric-Yves Jeannet. Comptes rendus de Véronique Gaultier, Jesus Camarero, 1999 et Lucia Trifu, 2000. Voir aussi Roger-Michel Allemand.
Butor, Michel :
"Culture", La Vie intellectuelle, n°6, juin 1948, pp.58-64. Il s'agit d'un ensemble de textes de plusieurs auteurs, dont Michel Carrouges et Michel Butor.
"Dans les labyrinthes enchantés de l’alchimie", Arts, 29 octobre-4 novembre 1953, p.5. Voir aussi sur ce thème l'article Alchimie.
- "Pourquoi et comment lisez-vous ? Un auteur réagit", Cercle ouvert, n°1, 9 octobre 1956, p.5.
- "Mon journal à l'heure des prix", Arts, n°647, 4-10 décembre 1957.
"Palerme", l'Arc, n°6, printemps 1959, pp.77-80. Texte repris dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.276-278 où il est dédié à Stéphane Cordier.
"Les machines sont des liens entre nous", Les Peintres témoins de leur temps : l'âge mécanique, Paris, musée Galliéra, mars-avril-mai 1959, pp.67-71.
"Je n'y arriverai pas (1948)", Plus, n°3, hiver 1959-1960, p.16 (FSA).
"Des jeunes gens de mauvais goût, vœux pour 1961", Les Lettres françaises, n°856, 29 décembre 1960-4 janvier 1961.
"Diorama pour le museum 1948", Shi'r, The Magazine for Arabic Poetry, n°18, spring 1961, pp.78-85 (FSA).
"L'art contemporain jugé par ses sources", Les Lettres nouvelles, n°11, février 1961, pp.124-139. Où il est question, notamment, de Antonio Gaudi.
"Pour Cuba", Les Lettres françaises, n°873, 27 avril-3 mai 1961, p.3.
"Femmes terribles : Athalie", Mercure de France, n°1172, avril 1961, pp.669-671.
"Qu'est-ce que la pornographie ?", Les Lettres françaises, n°894, 28 septembre 1961, pp.1 et 6.
"La Critica non è la dogana : Scrittore, publico, critico", L'Europa letteraria, n°11, octobre 1961 (repris dans "L'Ecrivain et son public", Les Lettres françaises, n°1016, 13 février 1964 et dans "Le Critique et son public", Répertoire II et Essais sur le roman)" (François Aubral).
Elixir. "Michel Butor. Editeur(s) : Sainte-Geneviève-des-Bois : Butor, 1962. Description : Livre objet: pot de confiture de 7 cm. de haut et 4 cm. de diam. Note(s) : Petit pot de confiture des Trappistes contenant : 1 bande enroulée, formée d'un extrait de "Mobile", d'un extrait découpé dans le catalogue de Sears et Roebuck, et d'un texte dactylographié, et 4 rondelles portant le titre et la justification. Réalisé en 12 ex., tous signés par l'auteur" (CBN).
Diverses interventions en espagnol dans Coloquio de Buenos Aires 1962, Buenos Aires : Pen Club de la Argentina, 1963, pp.83-85, 86, 139-142, 146-147, 152-153, 171-173.
"D'incomparables fantômes", Le Figaro littéraire, 18 mai 1963, p.15.
"Leurs maximes préférées", Réalités, n°208, mai 1963, p.91. "Michel Butor : 'Si vous saviez, ô étrangers, l'épouvante que nous éprouvons à certains moments, vous comprendriez pourquoi nous aimons les festins, le chant et la danse.' Un sorcier eskimau à Knud Rasmussen." Cette citation sera reprise dans La Vision de Namur, 1983.
"Conférence à Berlin, le 26 février 1964", Echanges, artistes français à Berlin 1964-1984, Berliner Künstlerprogramm des DAAD. Goethe Institut, Paris, 1984, pp.16-17.
"Butor in Bulgaria : Dichiarazioni sul 'nouveau roman' alla rivista Plamak", Europa letteraria, n° 28, avril 1964, pp.129-131 (PM)
"The debt", The [London] Times Literary Supplement, June 4, 1964, p.469 (F7B).
"Anrisse-Interview : Michel Butor, Artist in Residence", Anrisse, n°41, janvier 1965, pp.10-12. Entretien en allemand.
"Michel Butor commente les trois meilleurs livres qu'il a lus cette année", Réalités, n°235, août 1965, p.69. Voir Per Olof Sundman, Pierre Klossowski et Roland Barthes.
"Préfaces", émission du 1er octobre 1965 avec le journaliste Jo Excoffier.
"The Second Case", New Left Review, n°34, November-December 1965, pp.60-68.
"Les meilleurs livres de l'année 1966", Le Français dans le monde, n°47, mars 1967. "Michel Butor a choisi : Roland Barthes, Critique et vérité, éditions du Seuil; Jean Genet, Lettres à Roger Blin, éditions Gallimard; Michel Leiris, Fibrilles, Gallimard et Brisées, Mercure de France."
- Berlin : Berlin, "[Neoi zográphei kai glüptestoú Berolinou, Athénai, Zapeion. 24a Phebranariou-19e Martiou 1967 / E Germaniqué éteria eicastiquõn techñon sè sunergasia me to 'Instito?to Gchaiten' Athenõn. Junge Berliner Maler snd Bildhauer, Athen, Zapeion 24. februar"-19 märz 1967. Ausstellung der Deutsdun Gesellschaft für Bildende kunst (Kunstverein Berlin) in Zusannenarbeit mit dem Goethe-institut Athen. [Pref.: Michel Butor. Introd: Christos M. Joachimides.]. Editeur(s) : Berlin : Deutsche Gesellschaft für Bildende Kunst, 1967" (Sudoc).
"Deuxième entretien public présidé par M. Umberto Eco", in L'Art dans la société d'aujourd'hui, Rencontres internationales de Genève, 1967, pp.186-211. Lisible à l'adresse suivante : http://www.rencontres-int-geneve.ch/volumes_pdf/rig21.pdf. Butor y répond à Theodor Adorno. Voir aussi La Gazette de Lausanne, 2-3 mars 1968.
"Opinions recueillies par Pierre Hahn : Onze écrivains et éditeurs nous disent ce qu'ils pensent de la littérature érotique", le Magazine littéraire, n°13, décembre 1967, pp.20-23.
- "Union des écrivains", Action poétique, n°37, 1968, p.6, texte collectif.
"La maison de la culture de Grenoble", Cimaise, n°87, juin-septembre 1968, p.46-48.
- Plädoyer für eine neue Literatur, mit Beiträgen von Wladimir Weidlé, Nathalie Sarraute, Michel Butor, Alain Robbe-Grillet, Gustave Flaubert, hrsg. und mit einem Nachwort von Kurt Neff, "langue(s) :  allemand. Pays :  Allemagne. Editeur(s) :  München : Deutscher Taschenbuch Verlag, 1969" (Sudoc).
"La société est en train de changer de code et de normes", Plexus, n°26, juillet 1969, pp.115-117. Dans "Le dossier de l'homosexualité" par Pierre Hahn.
"Où j'apprends", Le Français dans le monde, n°77, décembre 1970, pp.8-9.
"Michel Butor en 40 questions", La Galerie, n°106, juillet 1971, pp.64-65. Voir Entretiens. Quarante ans de vie littéraire, 1999, V.II, pp.63-67.
"Propos sur l'écriture et la typographie", Communication et langages, n°13, mars 1972, pp.5-29 (parfois donné comme "entretien", il s'agit d'un texte transcrit "d'après Michel Butor").
-The modern French novel, "[sound recording] / Michel Butor. ÉDITEUR : New York : Sussex Tapes International, 1972. NOTES : Discussion by Michel Butor and members of the faculty of the University of Kent at Canterbury" (BAC).
"Comment se sont écrits certains de mes livres", Colloque de Cerisy/Nouveau Roman : hier, aujourd'hui, 2. Pratiques, 1972, pp.243-254. Un extrait en est paru dans le Magazine littéraire, n°71, décembre 1972, pp.54-56.
-""Michel Butor", Insita, n°4 (1972), pp.7, 35, 69, 101. [in Czech, Russian, French, and English]" (FSA).
"Trips", précédé de "Introductory remarks" (par Jack Kolbert ?), dans The American Society Legion of Honor Magazine, V. XLIV, n°2, 1973, pp. 73-88.
Toile libre, "Alocco, Arnal, Ayme, Badin, Charvolen, Dolla, Esposito, Gilliam , Griffa, Hill, Isnard, Maccaferri, Mazeaufroid,Miguel, Meurice, Pincemin, Rosenthal, Shields, Saytour : Fougères, Château médiéval, 2 juillet-12 septembre 1976 / présentation Michel Butor ; texte Catherine Millet. - Fougères : Office fougerais d'action culturelle, 1976. - 36 p." (CBN). Texte repris dans Envois, 1980.
- # "Our golden anniversary 1927-1977 : Homages", Books Abroad, n°4, vol.50, Autumn 1976, p.746. On peut y lire de Michel Butor la déclaration suivante : "Since I was born on 14 September 1926 I consider myself practically a twin of Books Abroad, and as this name could serve me well as a motto, the astrologers will shake their heads. All my best wishes for your issue and the Golden Anniversary festivities."
"Orient-Express, Tokkaïdo, Southwest limited ...", Les Nouvelles littéraires, n°2595, 28 juillet-4 août 1977, p.13 dans un dossier : "Le train fantasme", pp.13-20.
"L’aube attend", Culture dans la ville : situation à Nice. Livre blanc, Nice, Imprimerie M.J.C. Gorbella, février, 1978, p.1 (GG).
- "Le texte à la question". 1, propositions plastiques. 2, Livres. 3, Poésie sonore / Albert Aymé et Martine Saillard, Jean-Luc Parant, Michel Butor, ...et [al.] ; préface de Gérard Durozoi. - Tourcoing : Ecole des Beaux-Arts, 1978. - 1 vol. (35 p.) ; 21 cm. Plaquette éd. à l'occasion de l'exposition qui s'est tenue à l'Ecole des Beaux-Arts de Tourcoing du 24 mai au 9 juin 1978. - Bibliogr. Biogr. des artistes (CBN).
"Pourquoi l’écriture" et "Répertoire IV", Cahiers Cistre 4 (Monod), L’âge d’homme, 1978, pp.103-108.
"Le temps des surprises", Revue d'esthétique, n°3-4, Collages, 1978, p.366 (cité par Gérard Genette dans Palimpsestes). Voir aussi La Guirlande de pierre, 1999.
"Chers amis…", La Quinzaine littéraire, n°300, 16/30 avril 1979, p.9-10.
"L’ivresse de Noé", Anacoluthe, université de Nice, n°5, juin 1979, non paginé [pp.5-7] (GG).
- Le Nouveau roman, "par Raymond Jean, Michel Butor, J. Ricardou. Editeur(s) : Marseille : CRDP, (1979)" (Sudoc).
"Je ne forme pas de romanciers..", Les Nouvelles littéraires, n°2741, 12-19 juin 1980, pp.23-24. Réponse à une enquête : "Ont-ils appris à écrire ? Quinze romanciers se souviennent" dans un dossier réalisé par Luc Bernard : "Enseigne-t-on encore le français en France ?".
"Conserver le musée et ouvrir à l'inouï", Opéra (de Paris), n°10, 1er juillet 1983, p.43.
- Supports/écrits : plasticiens et écrivains contemporains : Bibliothèque municipale, Lyon, 12 oct.-26 nov. 1983 / catalogue d'exposition, avec des textes de Francois Aubral, Gérard Augustin, Michel Butor, Jean-Gabriel Cosculluela... et al. - S.l. : Maison des métiers d'Art francais du Centre Sud, Rhône-Alpes ; Lyon : Association des Amis de la Bibliothèque de Lyon, 1983. - 39 p.-20 p. : ill., couv. ill. ; 21 cm. sous depl." (CBN).
"Ordre et fureur dans l'acte d'écrire" (conférence du 20 septembre 1983). Introduction de Jean Starobinski, pp.75-76. "Conférence de Michel Butor", pour les étudiants de Louisville, Kentucky/pour les étudiants de Fribourg et Genève, en Suisse, pp.77-92, dans Ordre et désordre, textes des conférences et des entretiens organisés par les 29e Rencontres internationales de Genève, 1983, La Baconnière, Neuchâtel. Cette conférence a été enregistrée sur deux cassettes sonores (Genève : Laboratoire audiovisuel universitaire [prod.], 1983). Voir également le site mediaserver.unige.ch. Une édition électronique de l'ouvrage tout entier est également disponible sur la Toile à l'adresse suivante : http://www.rencontres-int-geneve.ch/volumes_pdf/rig29.pdf. On pourra aussi y lire les interventions de Butor lors de la table ronde "Ordre et désordre en art", présidée par André Delessert avec entre autres intervenants : Luciano Berio, Michel Thévoz, Mario Perniola et André Ducret. Compte rendu acerbe de "Ch. W." dans Le Journal de Genève du 21 septembre 1983, p.17. Voir aussi infra 1990.
- "Anick Vinay, Emile-Bernard Souchière : l'Atelier des Grames / textes de Michel Butor, Jean-Gabriel Cosculluela, François Aubral, Michael Gluck... [et al.]. - Montpellier : Ecole nationale supérieure des bibliothèques, 1984. - Non paginé [10 f.] ; 31 cm. Textes publiés à l'occasion de l'exposition à l'ENSB de Montpellier, du 6-16 mars 1984 - Liste des oeuvres d'Anick Vinay" (CBN).
26 années de nuages, "(m) chez l'auteur, 1984" (CDE).
- Echanges, artistes français à Berlin 1964-1984, Berliner Künstlerprogramm des DAAD. Goethe Institut, Paris, 1984. Voir supra.
- Terre d'écritures, "Bruxelles, Bibliotheca Wittockiana, 16 nov.-29 déc. 1984 / catalogue d'exposition, préf. de Antoine Raybaud ; poèmes de Adonis, Gérard Arseguel, Michel Butor, Nani Balestrini... et al. - Bruxelles : Bibliotheca Wittockiana, 1984. - 30 f. sous portefeuille ; 28 cm" (CBN).
- "Michel Butor", in Signatures, Galerie L'A ([Liège] : éditions Yellow Now, 1985, pp.7, 8, 11, 12, 18, 41, 60-61 (FSA).
- Voir Signes et écritures [Catalogue de l'exposition qui a eu lieu au] Centre d'art contemporain, Bruxelles du 11 octobre 1984 au 25 mai 1985 [avec des textes de Jacques MEURIS, Jérôme PEIGNOT, Michel BUTOR, etc.] (http://www.aml-cfwb.be).
- "Ballade de l'Italie aujourd'hui" dans "L'Italie aujourd'hui=Italia oggi : aspects de la création italienne. Exposition, Nice, Centre national d'art contemporain, 1985" (CBN), [pp.7-8]. Voir aussi "L'Italie aujourd'hui=Italia oggi : Regards sur la peinture italienne de 1970 à 1985=Sguardi sulla pittura italiana dal 1970 al 1985. Centre national d'art contemporain, Villa Arson... Nice, 14 juin-14 octobre 1985 / [Introduction de Michel Butor.] Editeur(s) : (Firenze,) : La Casa Usher; Nice : Centre national d'art contemporain, 1985. Description : 108 p. : ill. et pl. en noir et en coul., couv. ill. en coul. ; 4°" (CBN). Texte repris dans Au jour le jour, 1989.
Lezioni e risposte sulla letteratura : il seminario di Padova (1985), "Michel Butor; [traduzione di Anna Zenone-Inaudi]. ÉDITEUR : Milano : F. Angeli, 1988. DESCRIPTION : 167 p. ; 22 cm. NOTES : Lectures given at the University of Padua in 1985. "Bibliografia generale per 'scrivere con Butor'" : p. 161-167" (BAC).
Épreuves d'écriture, ouvrage publié à l'occasion de la manifestation « Les Immatériaux » présentée par le Centre de Création Industrielle du 28 mars au 15 juillet 1985 dans la Grande galerie du centre national d'art et de culture Georges Pompidou. Lisible sur la Toile. Les interventions de Butor dans cet ouvrage collectif ont été reprises en partie dans L'Embarquement de la reine de Saba, 1989, où elles constituent le texte des énigmes. Voir suivant :
- "Epreuves d'écriture", Michel Butor, Don Quichotte, n° été 1986, pp.13-15. Texte présenté dans l'exposition "Les Immatériaux", Centre Georges Pompidou, Paris, 28 mars au 15 juillet 1985. Expérience d'écriture collective, effectuée sur micro-ordinateurs... lancée en septembre 1984 parmi une trentaine d'écrivains, philosophes, scientifiques (CBN). Voir précédent.
"Se placer de l'autre côté de la mort", dans Paroles écrites, Questions, Fribourg, 1986, pp.59-64. Entretiens avec Yves Bonnefoy, Jacques Borel, Michel Butor, etc... par Stéphane Marti, Lorenza Mondada et Philippe Sudan. Il s'agit de la reprise de l'entretien publié dans le journal de l'Université de Fribourg, Questions, n°2, de février 1984, enrichi d'une "question supplémentaire".
- Écrire : pour Jean Levaillant, "[textes de Philippe Bonnefis, Yves Bonnefoy, Michel Butor... et al.]. Editeur(s) :  Saint-Denis : PUV, 1986. Notes : PUV = Presses universitaires de Vincennes. Collection(s) : Les Cahiers de Paris VIII, ISSN 0982-5185" (Sudoc).
Gîte, "Texte et dessin de M.B., éditions La Garonne, Ginasservis, 1986; 99 ex. dont 30 avec 1 collage + 10 E.A." (MS). Texte repris dans Au jour le jour, 1989, Zone franche, 1989, A la frontière, 1996 et Collation, 2003.
L'Atelier de la Roque rousse, "a/chez l'auteur, 1987" (CDE). Voir aussi Pouperon, 1986.
Le Réveil des ours, "a/La Garonne, 1987" (CDE). "Edité à l'occasion de l'exposition autour de Michel Butor à la librairie Kurt Salchli à Berne". Tiré à 85 exemplaires. Texte repris dans Zone franche, 1989.
"Travailler avec les peintres" dans Arts et littérature, "Michel Butor, Gilles Pellerin ...[et al.], Langue(s) : français. Pays : Canada. Editeur(s) : Saint-Laurent (Québec) : Université de Laval départ. des littératures et Nuit blanche Ed, 1987. Description :  171 p" (Sudoc).
Lezioni e risposte sulla letteratura : il Seminarion di Padova (1985), "Main Author :  Butor, Michel. Language(s) : Italian. Published : Milano : F. Angeli, c1988."
"Petit autoportrait volant", Pièces, n°4, 29 février 1988. Voir le site de l'éditeur Alain Buyse où ce texte et ce qui l'accompagne sont reproduits.
"Lettre de Londres", in Lettres d'Europe, Albin Michel, 1988, pp.67-81. Lettres de Patrick Besson, Jacques Borel, Pierre Bourgeade, Serge Bramly, Michel Butor, etc.
"Butor, Michel (1926-...)", notice bio-bibliographique par lui-même, dans Le Dictionnaire, littérature française contemporaine de Jérôme Garcin, éd. François Bourin, 1988, pp.88-92. Notice revue en 2003 pour la réédition augmentée de cet ouvrage publiée sous le titre Dictionnaire des écrivains contemporains de langue française par eux-mêmes, aux Éditions Mille et une nuits en 2004, p.74-76 (voir le site des éditions de Minuit).
Compagnons d'échappées tenaces, "La voyante insomnie, 1989" (CDE).
"Ordre et fureur dans l'acte d'écrire", Les Ecrivains face à la critique, actes du 5ème Colloque interdisciplinaire de Fribourg, éditions universitaires de Fribourg, 1990, pp.7-18. Voir supra 1983.
- Tissus-verre : les arts au soleil, "Lunel, Salle Louis Feuillade, 13 juillet-4 août 1990. Catalogue d'exposition ; préf. de Claude Barral ; textes de Jean-Luc Olivie, Jacques Fadat ; poème de Michel Butor. Editeur(s) : Ville de Lunel, 1990" (CBN).
Conférences japonaises, "Université Rikkyo, 1990" (CDE).
Entre les branches, "Regard, 1990" (CDE).
"La main, la machine, l'ordinateur : mes trois voies vers l'écriture ...", Le Nouvel Observateur, n°1406, 17-23 octobre 1991, p.32(-33). Réponse à une enquête de Porgy Leibowitz : "Prête-moi ta plume... Les écrivains écrivent-ils encore ?" auprès de Michel Butor, Françoise Sagan, Hervé Bazin, Elie Wiesel, Nina Berberova et Philippe Djian.
33 variations sur un silène amoureux, "(m) chez l'auteur, 1991" (CDE).
- [Schöffer. Peter Stämpfli. Peter Klasen. Louise Nelvelson. Mastroianni. Lipchitz. Clader. Petlin. Soto. Claude Viallat. Le temps des gares. Lawrence Weiner. Wittgenstein. Carel Visser. Rony Heirman] : [Exposition au Palais des Beaux-Arts à Bruxelles], [Michel BUTOR, Jean CASSOU, Jean CLAY, etc.] ([1957-1991]) (http://www.aml-cfwb.be).
"L'idéologie de la croissance", dans Le pacte du futur, culture, économie, communication : les nouveaux réseaux d'échange et de solidarité. Actes du colloque "Le pacte du futur" tenu à Genève les 26 et 27 octobre 1989, Editions Zoé, 1992 (NY Public Library).
Iris, été 92, "(avec d'autres) Iris, 1992" (CDE).
- Multiples : "Avignon, médiathèque municipale / [exposition] présentée par l'Ecole d'art d'Avignon ; préf. de Pierre Gaillard ; texte de Michel Butor. - Avignon : Ecole d'art d'Avignon, 1992. - N. p. ; ill. ; 21 cm. Feuilles cartonnées retenues par une vis." (CBN)
"Litterature et politique", New Novel Review, vol.1, n°1, octobre 1993, pp.7-24. Et aussi : - Litterature et politique, "Michel Butor. - New York : Elmira college, 1993. - P. 7-P. 26 ; 23 cm" (CBN). Voir également Japon, 1990 et L'Utilité poétique, 1995.
- "Le livre des questions [texte imprimé] / ouvrage collectif ; collaboration et soutien amical de Adonis, Michel Butor, Lorand Gaspar; Cahier arabe : hommage à Hishem Sharabi. - Tunis : Le livre des questions, 1993. - 1 vol. (106, 106 p.) : ill. ; 22 cm" (CBN).
"Dix lieux de génie parmi tant d'autres", Le Monde, 11 décembre 1993, p.XII.
- "Premiers éléments d'une anthologie murale de la poésie contemporaine [texte imprimé] : surates ou toiles écrites / Michel Butor, Juliette Darle, Jean-Pierre Faye, Dominique Grandmont, ... [et al.]. - Aubigny-sur-Nere : Poëgram, [1993?]. - 1 pl. ([10] p.) ; 21 cm" (CBN).
- "Autour de la création contemporaine : catalogue/ réalisé dans le cadre des manifestations L'Oeil écoute, Bernay, 1993 ; dir. de publication Dominique Preschez et Nicole Zapata-Aube ; préf. de Joël Bourdin, Fabienne Gleye ; collab. de Michel Butor. Editeur(s) : Bernay : Association pour la promotion de la culture, 1993. Description : 60 p. : ill. ; 29 cm." (CBN).
"Michel Butor : en public au Collège Saint-Michel de Fribourg", émission de la radio suisse "Plume en liberté" du 11 février 1994.
"You, whoever you might be", Michel Butor, Harvard review, n°3, du 1er avril 1994, p.127 : fac-sim. - Fac-sim de la lettre manuscrite en français sur la même page que la traduction anglaise (CBN).
"Michel Butor", pour Yehuda Lancry, Le Nouvel Observateur, hors série, n°22-23-24, Une journée du monde, novembre 1994, pp.48-49.
"La littérature et le jeu", postface à Désordre du jeu – poétiques ludiques (Recherches et rencontres. Littérature; 6), études réunies et présentées par Jacques Berchtold, Christopher Lucken et Stefan Schoettke, Libraire Droz, 1994, pp.247-258. Textes des communications au colloque organisé à la Faculté des lettres de l'Université de Genève, le 19 juin 1992.
"Après le roman", Michel Butor; translated by Elinor S. Miller, edited by Lois Oppenheim, New novel review, vol.3/n°1, du 15 octobre 1995, pp. 9-18 (CBN).
- Livre ô trésor : [Pierre Alechinski, Francois Aubral, Jean-Philippe Aubanel, Denise A. Aubertin... et [al.]] / préface de Michel Butor et Chantal Rigolet. - S.l. : S.n., 1996. - Non paginé [32] cahiers de 2 p. : ill., couv. ill. ; 25 cm. Exposition, Centre culturel Aragon, Oyonnax, du 29 mars au 15 mai 1996. (CBN).
"Fin de siècle", entretien avec Michel Butor sur la radio suisse romande, le 24 décembre 1996 (voir "rts.ch").
Poèmes [suivi de] Peintures / Jean Claude Croquet ; Martine Jaquemet ; préf. de Michel Butor. - La Roche-sur-Foron : Chevallier, 1997. - [n.p.] : 12 pl. en coul. ; 25 cm. (biblio. de Chambéry).
Les Plumes du lac, "(mr) Bibliothèque de Thonon les bains, 1997" (CDE). Texte repris dans L'Horticulteur itinérant, 2004, p.118. Voir aussi Baltazar, 1997 et # Pierre Caran.
- Matière des mots. La Côte-Saint-André, FRANCE : Galerie Evelyne Guichard, 1998. "Ce catalogue constitue l’aboutissement d’un projet d’échange culturel qui réunissait, par paires ou en trios, 12 artistes québécois, belges et français dans le but de créer, autour du thème de l’escargot, des œuvres emboîtables. (...) Exposition organisée par la Vénerie. - Itinéraire : 11 janv. - 13 fév. 1998, Vénerie (Bruxelles) ; 8 nov. - 6 déc. 1998, Galerie Évelyne Guichard (La Côte-Saint-André) ; 20 nov. - 19 déc. 1999, Centre d'exposition CIRCA (Montréal)." (http://e-artexte.ca/13830/)
- Adieu au siècle, "(3) (M) Altzella, 1998" (CDE). Cette édition manuscrite en deux exemplaires, "réalisée à Altzella", est visible sur le site de Batuz. Voir aussi Buffard, 1998 et Leick, 1998.
- "Pourquoi écrivez-vous ?", Les Moments littéraires, n°1, 1er semestre 1999, p.19. La réponse de Michel Butor à cette enquête tient en quelques phrases : "Pour survivre. / Pour passer le temps, c'est-à-dire le tamiser, séparer le bon grain et l'ivraie. / Pour transmettre les cendres des avenirs anciens. / Pour répondre aux questions que l'on me pose ou que je me pose. / Pour qu'on me demande pourquoi."
- Berceuse, "(1) (m) chez l'auteur, 1999" (CDE). Voir suivant :
Berceuse, "(2), La Garonne, 1999" (CDE). Voir aussi # Mathilde et Michel Butor par Michel Butor, 2003.
- Autre Berceuse, "(1) (m) chez l'auteur, 1999" (CDE). Voir aussi Pouperon, 2000 et Michel Butor par Michel Butor, 2003, p.164.
- Berceuse d'automne, "Chinon, La Garonne, 1999, 9 exemplaires accompagnés d'un collage de Michel Butor, sous couverture imprimée". Au CDE on lit : "(m) chez l'auteur, 2000". Texte repris dans Michel Butor par Michel Butor, 2003. Voir aussi Julius Baltazar, 2001.
"Rendre l'invisible visible", dans Shifting boundaries of the real : making the invisible visible / [textes réunis par Helga Nowotny, Martina Weiss] ; [textes de Anthony Alofsin, Roland Gommel Roessner, Lucas Burkart, Michel Butor... et al.]. - Zurich : Vdf, 2000. - 185 p. : ill. ; 22 cm. (CBN), pp.49-58.
Géographie parallèle, "(2) (mr), l'Amourier, 2000" (CDE). Voir aussi # Jurt, 1998.
Nouvelle berceuse, "(2) (m) chez l'auteur, 2000" (CDE). Voir aussi #Pouperon, 1999 et Michel Butor par Michel Butor, 2003.
Rumeurs de la forêt, "(5), manuscrit, objet, chez l'auteur, 2000". Voir # Villers, 1981 et suivant :
Rumeurs de la forêt, "(6), manuscrit, objet, chez l'auteur, 2000". Voir précédent.
Le Jardin des âges. "Michel Butor. Editeur(s) : Epinal : Amis de Hors Jeu Editions, 2001. Description : N.p. ; 18 cm." (CBN). Voir la partie # "Le jardin des âges" dans Michel Butor par Michel Butor, 2003.
- Le Paradoxe d'Alexandre : un parcours : 1960-1999 / Textes de Frédéric Altmann, Harry Bellet, Michel Butor, Martin Blaszko [... et al.] ; préf. d'Alexandre de la Salle, Francis Parent. - Nice : Image et la parole (L'), 2001. - 298 p. Ouvrage édité à l'occasion de l'exposition "Le Paradoxe d'Alexandre : un parcours : 1960-1999" présentée au Centre International d'Art contemporain, Chateau de Carros, du 7 juillet au 26 aout 2001 (CBN).
- "Le français comme passage", International Colloquium : 20th- / 21st- Century French Studies, du 4 au 7 avril 2002 à Hartford, Connecticut.
- "Rumination", Basilic, gazette de l’association des amis de l’Amourier, n° 16, décembre 2003, p.4 (texte en ligne).
- "J'aime Nice" pour Françoise Michelizza, Michel Butor à Nice, 2004, pp.13-15.
- #"L'arrière-automne", poème paru dans Une salve d'avenir. L'espoir, anthologie poétique, Gallimard, mars 2004 et lisible également sur le site du Printemps des poètes, 2004. Texte repris dans Seize Lustres, 2006, pp.19-20.
- Amoroso, "Rouen, L'Instant perpétuel, novembre 2004, 28 pages, 21 x 15 cm, broché. E.O. Tirage limité à 99 ex. numérotés & signés par l’auteur. Les 12 premiers enrichis d’un collage original signé de M. Butor." Contient : # "Secrets mordorés", # "Toile rousse", # "Pèlerinage avec un arbre", #"Les instruments de la génération", # "Ruissellement d'ombres", # "La neige noire du Phénix" et # "Inversions (in memoriam François Augiéras)". Le dernier excepté, ces poèmes seront repris dans Octogénaire, 2006. De plus "Pèlerinage avec un arbre" est également repris dans Trois Poèmes, 2009.
La Maison du prince, "Michel Butor ; [traduit à (sic) l'arabe par Khaled Najar, relu par Azouz Jomli]. - Tunis : Tawbad, 2004. - n.p. : couv. ill. ; 21cm. - (Al kacida ; 4) Contient les textes français et les textes traduits à (sic) l'arabe. - Titre parallèle écrit en alphabet arabe" (CBN). Voir aussi Claude-Henri Bartoli, 2004, # Thierry Lambert et suivant :
- De la palmeraie égyptienne [Texte imprimé] / Michel Butor. - Mont-Royal (Canada) : Plume & encre, 2005. - 1 vol. (70 p.) ; 21 cm (CBN). Texte repris dans le volume XII des Oeuvres complètes, 2010. Contient : # "La vallée des princes", # "La maison du prince", # "La souveraine reprend son rang", # "Le buisson ardent", # "Chant des Ptolémées", # "En felouque" et # "Sur les rives des millénaires".
Gribouille s'enhardit : [poème de Michel Butor orné d'un collage de l'auteur] / Michel Butor. - Rivières ; Lucinges : S.n., 2005. - 2 cahiers non reliés, n.p. [6] f. ; 17 cm + 1 collage (CBN). Voir aussi # Gregory Masurovsky, 1995.
La Grève de la quincaillerie, Christian Nicaise nous précise : "L'Instant perpétuel, novembre 2005, 24 pages, 15 x 10.5 cm, en feuilles sous couverture à rabats. Tirage limité à 99 ex. numérotés et signés par l'auteur. Les 20 premiers enrichis d'un collage original signé de Michel Butor. Avec un autoportrait sous forme de collage, dans certains exemplaires 'de tête'". Voir aussi # Mina Sarophim.
Portrait de Michel Butor (2006), vidéo, 27 avril 2006, dans l'émission "Illico", sur http://www.rts.ch/.
Ecrire : dix leçons sur la littérature [Images animées] : conférence du dimanche 18 juin 2006 : Michel Butor et Leslie Kaplan. Publication :  Paris : Bibliothèque nationale de France [prod.], 2006. Description matérielle : 1 cass. vidéo (Bétacam digital) (2h) : coul. (PAL), son. (BNF). Voir infra 2007.
- Le Chemin de Saint Jacques, parcours sur le labyrinthe de Chartres, d'après la Messe de saint Jacques de l'évêque Fulbert et la Légende dorée de Jacques de Voragine, Rouen, L'Instant perpétuel, septembre 2006. 24 pages, 15 x 10,5 cm, en feuilles sous couverture à rabats. Edition originale : tirage limité à 99 ex. numérotés & signés par l'auteur. Les 20 premiers enrichis d'un collage original signé de Michel Butor (renseignements aimablement communiqués par Christian Nicaise). Voir aussi Chants du labyrinthe, 1999.
La Semence d'Icare, Leuwers éditeur, 2006 (CDE). Voir aussi Youl, 2004 et # Joël Leick.
# Rescapés, 1 et 2, Otmezguine éditions, 2006 (CDE). Rescapés, I / Michel Butor. - Nice : Main d'oeuvre, 2006. - N.p. ; 25 cm. - (Mise à jour). La présente éd. Rescapés I de Michel Butor réunit "Dépouilles de la navigation" (voir # Alexandre Delarge et Inge Bruland; texte repris également dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009), # "le Sphinx du jeu", # "les Fontaines de Nancy". Accompagnée d'une photographie d'archives (Anonyme XXe siècle); Rescapés II / Michel Butor. - Nice : Main d'oeuvre, 2006. - N.p. ; 25 cm. - (Mise à jour). La présente éd. Rescapés II de Michel Butor réunit # "Thrène pour des siècles défunts", # "Trio vertigineux" (également repris dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009). Accompagnée d'une photographie d'archives (Anonyme, circa 1930). Ouvrages tirés à 60 ex. Si la partie Les Rescapés, dans le volume XII des Oeuvres complètes, ne reprend ni les "Dépouilles de la navigation" ni "Trio vertigineux", elle reprend en revanche : "Le Sphinx du jeu (le casino Luxor à Las Vegas)", "Les Fontaines de Nancy", "Thrène pour des siècles défunts (in ictu oculi)", et ajoute surtout # "Interviews solitaires" et #"En écoutant le paysage" (pour ce dernier, un texte beaucoup plus long que celui des versions précédentes).
- # "Albuquerque", dans Le Chant des villes, d'Aden à Zanzibar, anthologie poétique de Jean-Claude Perrier et André Velter, Mercure de France, 2006, pp.21-23. Texte tiré de Anthologie nomade, pp.332-334 ("Bilame ou diode : 7) Les carrefours d'Albuquerque").
- "26 questions fictives, imaginées par l'auteur", Littérales, n°3, 2006, pp.6-11 (et 2013).
La Fonte des glaces, poème manuscrit de Michel Butor. Sérigraphie originale, tirée sur les presses de Del Arco à Paris, à 99 exemplaires numérotés et signés par l'auteur. Bernard Dumerchez éditeur, 2007. Voir aussi Youl, 2006 et Joël Leick, 2010.
"L'utilité poétique", dans Neuf leçons de littérature, éditions Thierry Magnier, 2007, pp.9-27. Leçon donnée le 18 juin 2006 (voir supra) à la Bibliothèque nationale de France et diffusée le 5 août 2006 sur France Culture. Voir aussi L'Utilité poétique.
Gigue des ombres, L'Instant perpétuel, "une danse macabre en 38 poèmes", septembre 2007. 32 pages, 15 x 11 cm, en feuilles sur gris baltique, sous couverture à rabats. Tirage limité à 99 exemplaires, tous numérotés & signés par l'auteur. Les 20 premiers comportent un collage original signé de Michel Butor. Voir aussi Claude-Henri Bartoli.
"La vanité", dans Le Sens de la vie, catalogue d'une exposition de peintures à quatre mains de Monique Huteau et Jorje organisée par l'association "Un hôpital pour les enfants" et qui a eu lieu du 30 novembre au 28 décembre 2007 au restaurant du clos de la Ribaudière à Chasseneuil du Poitou.
Sous les yeux des blockhaus désaffectés, Rouen, L’Instant perpétuel, mai 2008. 24 pages, 15 x 10,5 cm, en feuilles sous couverture à rabats. Edition originale : tirage limité à 99 ex. numérotés et signés par Michel Butor. Les 12 premiers enrichis d’un collage original signé de Michel Butor (renseignements aimablement communiqués par Christian Nicaise). Voir aussi # Joël Leick, 2006.
La Clef des Eaux, Rouen, L’Instant perpétuel, mai 2008. 16 pages, 15 x 10,5 cm, en feuilles sous couverture à rabats. Edition originale : tirage limité à 99 ex. numérotés et signés par Michel Butor. Les 12 premiers enrichis d’un collage original signé de Michel Butor (idem). Voir aussi # Joël Leick, 2006 et Georges Badin, 2013.
Frontière : les graveurs de "L'Empreinte", texte de Michel Butor. Givors : Color gang éd. ; Lyon (10 rue Saint-Michel, 69007) : Éd. "L'E", DL 2008. 1 vol. (non paginé [24] p.) : ill. en noir et en coul. Éd. "L'E" = L'Empreinte(BNF). "Participation de 23 graveurs (avec une oeuvre originale chacun) et d'un écrivain, Michel Butor. Dimension du livre : 30 X 30 cm. Tirage : 50 exemplaires sur papier Rives" (note de l'éditeur).
Moulin à papier (2), Leuwerséditeur, 2008 (CDE). Voir aussi Youl, 2006 et Pey, 2013.
"Des tours s'effondrent, des usines explosent ...", Poésies de langue française, Seghers, 2008, pp.48-50.
"L'aéroport de Babel", dans le t.X des Oeuvres complètes, 2009, pp.386-394. Texte lisible également sur le site de Raphaël Monticelli.
Naissances, "Rouen, L’Instant perpétuel, avril 2009. 32 pages, 15 x 10,5 cm, en feuilles sous couverture à rabats. Tirage limité à 99 exemplaires numérotés sur gris baltique de Navarre, tous signés par Michel Butor. Les 12 premiers enrichis d’un collage original à fenêtre signé de Michel Butor. De la naissance d’un oiseau à celle d’un poème, ou d’un enfant, 32 huitains inédits de Michel Butor, avec des intermèdes, déclinent — parmi le ruissellement des générations — différents types de naissances comme autant de genèses" (Christian Nicaise). Voir aussi Georges Badin, 2009.
L’Effet Jade, "Rouen, L'Instant perpétuel, octobre 2009. 24 pages, 15 x 10,5 cm, en feuilles sous couverture à rabats. Tirage limité à 99 exemplaires numérotés sur gris baltique de Navarre, tous signés par Michel Butor. Les 12 premiers enrichis d’un collage original signé de Michel Butor. Les dix-neuf huitains inédits de L’Effet Jade — lire "Déjà" ? — sont, de l’aveu même de Michel Butor, un “tamisage du quotidien / assez terne en son apparence / mais d’où l’attention peut extraire / les pépites d’une autre vie”" (Christian Nicaise). Texte repris dans Sous l'écorce vive, 2014. Voir aussi Joël Leick, 2008.
Vent de crise, La Garonne, 2009 (CDE). Texte repris dans Le long de la plage, 2012.
Des pas sur la neige, Manière noire, 2009 (CDE). "Poème accompagné d'un collage de l'auteur. Format : 21 x 16, 5 cm, en feuilles. Typographie au plomb mobile en Bodoni c. 12 sur Vélin Reina. Tirage : 60 ex. numérotés et signés par l'auteur dont 6 h.c." Voir BBB, 2016, pp.136-137. Voir aussi Zuzana Hulka et Gregory Masurovsky, 2009.
"Problématique des oeuvres complètes", dans Institut national genevois, 2010. Annales 2009. Conférences (Nouvelle série des Actes de l'ING, livraison n°52), pp.10-16. Edition électronique. Texte repris en clôture du volume XII ou dernier des Oeuvres complètes, 2010, pp.1067-1076 et dans Liber amicorum, Gespräche über Musik, Literatur und Kunst : Hommage an Karl Anton Rickenbacher, Hildesheim, New York, Georg Olms Verlag, 2012 (NY Public Library).
XXIV Trièdres. Articulations temporelles, "Rouen, L’Instant perpétuel, août 2010. 28 pages, 21 x 15 cm, broché. Edition originale. Tirage limité à 99 ex. numérotés, tous signés par Michel Butor. Les 12 premiers enrichis d’un collage original signé de Michel Butor". Voir aussi Badin, 2010 et Jean-Marc Scanreigh, 2011.
La Porte de Nubie. Aswan, "Rouen, L'Instant perpétuel, août 2010. 28 pages, 21 x 15 cm, broché. Tirage limité à 99 ex. numérotés, tous signés par Michel Butor. Les 12 premiers enrichis d’un collage original signé de Michel Butor". Voir aussi Tony Soulié, 2010.
Carcasses, "Rouen, L’Instant perpétuel, août 2010. 20 pages, 15 x 11 cm, en feuilles sous couverture à rabats. Tirage limité à 99 ex. sur gris baltique de Navarre, numérotés et signés par Michel Butor. Les 12 premiers enrichis d’un collage original signé de Michel Butor". Voir aussi BBB, 2016, pp.114-115. Voir aussi Eric Coisel, 2009.
Trac, "Rouen, L’Instant perpétuel, août 2010. 20 pages, 15 x 11 cm, en feuilles sous couverture à rabats. Tirage limité à 99 ex. sur gris baltique de Navarre, numérotés et signés par Michel Butor. Les 12 premiers enrichis d’un collage original signé de Michel Butor" (merci à Christian Nicaise). Voir aussi Baltazar, 2010. Texte repris (il s'agit de 24 quatrains de vers de quatre syllabes ou tétrasyllabes) dans Le Bout des Bordes, 2010, p.506.
La poésie ou les visages du monde [Enregistrement sonore] : "spectacle enregistré dans la salle de cinéma, le 13 mars 2011 / Michel Butor, René Depestre, André Velter, Kenneth White, poètes ; Pascal Nzonzi et JLDebattice, musiciens ; Steve Potts et Gaspar Claus, comédiens. Editeur(s) : Paris : Musée du quai Branly, 2011" (Sudoc).
"L'attrape-rêves", poème lisible sur le site de Jacques Viallebesset (19 octobre 2011) et repris sur le site du Printemps des poètes où il est proposé pour le concours Andrée Chédid du poème chanté 2012. Voir aussi Aless.
Apparition, Le luxe pauvre éditions, 2011 (CDE). "In-folio contenant sur la double page un texte autographe (encre) et deux aquarelles de l'auteur; titre et nom de l'auteur manuscrit (encre) sur la première page par l'écrivain, titre de la collection "Lettre Océan" manuscrit (encre) par Daniel Leuwers, justification et signature de l'auteur sur la quatrième page (crayon). Format à la française, un pli quatre pages, fermé 12.5 x 16.2 cm. Format ouvert 24.9 x 16.2 cm. 6 exemplaires." Voir aussi Joël Leick, 2010 et Marchetti, 2015.
Rêve parisien, Baudelaire, Butor, Le luxe pauvre éditions, 2011 (CDE).
"Creuser", Europe, n°1000-1001, août-septembre 2012, pp.52-54. Voir aussi Mathias Pérez, 2010 et Sylvie Lander, 2013.
- Fredons et tarabustes, Collection Mémoires éditions, 2012 (CDE). Voir aussi Anne Walker, 1998.
Une dentelle s'abolit, Leuwers, 2012 (CDE). Voir aussi BBB, 2016, pp.26-27.
"Le ciel s'appesantit" dans Christof Weiand, Les graphies du regard / Die Graphien des Blicks - Michel Butor und die Künste, Universitätsverlag, WINTER, Heidelberg, 2013, p.273 et sv. Voir aussi Laurent Reynès, 2011 et Sophie Rousseau, 2016.
"Ecrire en collaboration", intervention au cours de la journée d'étude "Michel Butor et les livres d'artistes. Questions de lecture" à l'Université de Berne, le 10 mai 2013.
Stèle, Leuwers, 2013 (CDE).
Centenaire, Leuwers, 2013 (CDE).
- "Ecriture, photographie, collage", Rencontre avec Michel Butor, 2014.
- "La littérature dormante", 2014.
"A la recherche de la littérature perdue", in Calle-Gruber Mireille et al. (éd.), Claude Simon : les Vies de l’archive, Dijon, Éditions Universitaires de Dijon, 2014, pp. 23-29.
L'Art entre les lignes, 2014 (CDE), "catalogue-souvenir de l'exposition". Voir aussi "L'art entre les lignes", 2011.
La fuite des âges, Leuwers éditeur, 2014 (CDE). Texte et interventions de Michel Butor. Réalisé en quatre exemplaires (voir Le Livre pauvre, entre l'Alpha et l'Oméga, une lecture de l'Apocalypse, Ville d'Angers, 2016, p.73).
L'année recommence, Leuwers éditeur, 2014 (CDE). La BNF donne également : "L'année recommence [Texte imprimé] / Michel Butor / Publication : Lucinges : Michel Butor, 2015. Éditeur : Butor, Michel (1926-2016). 1 vol. (non paginé [4] p.) ; 8 x 9 cm. Ouvrage enregistré dans le catalogue de l'Écart, n° 2565. - Édition autographe. Signature de l'auteur. Tiré à 6 ex."
Continuité, Leuwers éditeur, 2015 (CDE).
Trésor sous la glace, Leuwers éditeur, 2015 (CDE). Voir aussi , 2011. "Ouvrage enregistré dans le catalogue de l'Écart, n° 2602. - Édition autographe. - Signature de l'auteur. - Tiré à 4 ex." (BNF).
Les espérances des cendres, Collection Mémoires éditions, 2015 (CDE). Voir aussi Mylène Besson, 2010.
Un poème par page, Voix éditions, 2015 (CDE).
Signets, Dumerchez éditions, 2015 (CDE). "[quatre poèmes et un collage original de] Michel Butor. Publication : [Creil] : Dumerchez, 2015. Description matérielle : 1 dépl. (4 f.) : ill. en coul. ; 30 cm. Note(s) : Éd. autographe illustrée d'un collage original de Michel Butor réalisée à 30 ex. numérotés et signés par l'auteur et l'éditeur" (BNF).
Comme Job, Leuwers éditeur, 2015 (CDE).
Un gouvernement de salut public, Rémy Maure éditeur, 2015 (CDE). Voir aussi Youl, 2004 et Scanreigh, 2015.
"Anniversaire : L’écrivain Michel Butor a 89 ans (Annemasse)", 2015, 8 Mont Blanc, repris sur "youtube.com", portrait filmé de l'écrivain à l'occasion de ses 89 ans.
"Rencontre avec Michel Butor", à l'UTBM (université de technologie de Belfort Montbéliard), le 24 mars 2016 (visible sur Youtube). Compte rendu dans l'Est républicain (http://www.estrepublicain.fr/) le 27 mars 2016 par S. B., "PRIX RENAUDOT EN 1957, LE ROMANCIER MICHEL BUTOR A VOULU VOIR MONTBÉLIARD ET QUELQUES TRÉSORS DE SON PATRIMOINE" : "Après une petite réception en mairie, Michel Butor a rejoint le musée du château pour une visite guidée personnalisée, conduite par Aurélie Voltz, la directrice des musées. Pierre Mougin, spécialiste en archéologie, a pris le relais pour évoquer ces fameux galets découverts à Rochedane, sur le territoire de la commune de Villars-sous-Dampjoux, dans les années 60-70. / Des vestiges datant du mésolithique dont la datation fluctuerait entre 12.000 et 8.000 avant Jésus Christ. Le musée détient près de 200 de ces galets, peints ou gravés, qui n’ont pas livré tous leurs secrets. Si quelques-uns sont exposés dans les vitrines, la majeure partie est remisée dans les réserves. À visiteur exceptionnel, traitement particulier : des exemplaires ont ainsi été extraits."
Au marché des brouillons, Leuwers éditeur, 2016 (CDE).
Dans la Touraine souterraine, Leuwers éditeur, 2016 (CDE). Voir aussi # Maxime Godard, 2003
La bourse ou la vie, Collection Mémoires éditions, 2016 (CDE). Voir aussi Bertrand Dorny, 2012.
Butré, Anick :
Adepte du mail-art, Anick Butré m'écrit : "Je vous envoie 4 photos prises il y a une dizaine d'années lors d'une exposition de mail-art à Annemasse. Nous avions prêté des enveloppes pour cette exposition. 2 d'entr'elles sont de Julius Baltazar envoyées à Michel Butor. / Celles sous la bulle sont les miennes adressées à Michel Butor et à d'autres personnes. / La 4ème vous donne un exemple d'autres mail-art, celles-ci sont de Michel Julliard qui correspond aussi avec M. Butor. Marc Pessin et bien d'autres ont régulièrement des échanges. / Vous connaissez sans doute les collages qui lui servent de courrier".
- Absence, in memoriam Marie-Jo, "texte de Michel Butor, ill. d'Anick Butré. Editions Noir d'ivoire, 2012. Imprimé en Garamond corps 20 sur papier Hahnemühle accompagné de 6 gravures. Tiré à 23 exemplaires, 320 mm x 200 mm". Voir aussi Anne-Marie Donaint-Bonave, 2015.
Buyse, Alain (éditeur) :
- L'Appel du large, 1985.
- Palais miniature, 1987.

 
 
 
 
 

Page d'accueil           .................................       Table des index