Page d'accueil                   .................................                Table des index
 
 

Biographie






1926 :
Naissance le 14 septembre 1926 à Mons-en-Baroeul, faubourg de Lille. Le père, Emile, travaille aux Chemins de Fer du Nord.

1929 :
La famille Butor habite rue du Cherche-Midi à Paris chez la grand-mère maternelle, Marie Brajeux.

1933 :
Le jeune Michel a sept ans lorsque, à la naissance de sa dernière soeur, sa mère devient totalement sourde. C'est le moment où il commence à apprendre à jouer du violon. Il en jouera pendant dix ans.

1936 :
La famille déménage rue de Sèvres.

1939 :
La famille quitte Paris pour Evreux. L'adolescent entre en troisième au collège Saint-François-de-Sales, chez les jésuites.

1940 :
Juin : la famille rejoint Tarbes puis Abos, dans le Béarn.
En août, retour à Paris.
En octobre : entrée en seconde au lycée Louis-le-Grand. Grâce à son professeur d'anglais, découvre l'Ode au vent d'ouest de Shelley. A partir de ce moment, "griffonne des centaines de poèmes pendant les cours".

1941-1942 :
Assiste à une représentation de L'annonce faite à Marie de Claudel au théâtre de l'Oeuvre : c'est "un véritable choc".

1942-1943 :
S'enthousiasme pour la philosophie. Participe aux colloques au château de La Fortelle. Y rencontre Michel Carrouges qui lui ouvrira de nombreuses portes dans le milieu surréaliste (il lui présentera notamment André Breton).

1944 :
A la rentrée 1944, renonce à la khâgne et s'inscrit en lettres à la Sorbonne, puis bifurque vers la philosophie. "Deux professeurs extraordinaires" lui permettent d'obtenir sa licence en un an : Jean Wahl et Gaston Bachelard.

1945-1946 :
Publie son premier texte : "Hommage partiel à Max Ernst", dans Vrille. Quelques semaines dans un camp de préparation militaire en Allemagne, dans la Sarre.

1947-1948 :
Prépare l'agrégation de philosophie qu'il n'obtiendra pas. Publie son premier article de critique littéraire : "Petite croisière préliminaire à une reconnaissance de l'archipel Joyce (1948)" dans La Vie intellectuelle.

1950 :
Janvier : occupe un poste de remplaçant au lycée Stéphane-Mallarmé de Sens.
Séjour en Bavière qui sera à l'origine du Portrait de l'artiste en jeune singe.
Automne : départ pour l'Egypte où il enseigne le français au lycée de Minieh, à 200 kilomètres au sud du Caire. Découvre Tell el-Amarna, Louxor, la Vallée des Rois.

1951 :
Retour d'Egypte.
Octobre : devient lecteur à l'université de Manchester pour deux années scolaires consécutives. S'adonne à la photographie.
Noël : voyage en Tunisie (Sainte-Marie-du-Zit, Carthage, Constantine où il retrouve Jean-François Lyotard).

1952 :
Eté : premier voyage en Italie. Deux coups de foudre : Venise et le Triptyque Portinari de Hugo Van der Goes à la galerie des Offices de Florence.

1953-1954 :
Fait la connaissance de Georges Perros. Publication de son premier livre, écrit à Manchester : Passage de Milan, roman, aux éditions de Minuit en avril 1954. Travaille à une première version de L'Emploi du temps qui ne le satisfait pas.
Eté 1954 : voyage à Cordoue.

1954-1955 :
A Salonique, où il enseigne, reprend ce second roman avec, cette fois, des phrases longues. Visite la Grèce, la Crète.
En janvier 1955 : Delphe.
A Pâques de la même année, se rend par l'Orient-Express à Istanbul.

1955-1956 :
Remplace Roland Barthes à l'Ecole de préparation des professeurs de français à l'étranger. Y rencontre Jean Roudaut.
Eté 1956 : séjour à Rome.

1956-1957 :
Professeur à l'Ecole internationale de Genève. Y rencontre Marie-Jo. Ecrit La Modification.
Jérôme Lindon l'engage comme lecteur aux éditions de Minuit.
Décembre 1957 : reçoit le prix Renaudot qui lui apporte "une certaine autonomie financière".

1958 :
A Pâques, (nouveau) voyage en Grèce avec Marie-Jo qu'il épouse un peu plus tard, en été, à Saint-Etienne. Voyage de noces à Venise. Ensemble ils auront quatre enfants. Ils s'installent au 104, rue Saint-Charles, dans le XVe arrondissement.
Automne : première tournée de conférences, en Hollande.

1959 :
Conférences au Maroc. Devient lecteur chez Gallimard. Rédige son quatrième et dernier roman, Degrés. Naissance de Cécile, sa première fille.

1960 :
Premier voyage, sur le navire United States, aux Etats-Unis. Il est "visiting professor" pour un semestre à Bryn Mawr College dans la banlieue de Philadelphie (Pennsylvanie).
Nombreux déplacements non seulement dans les Etats voisins mais également sur la côte ouest, à Los Angeles et San Francisco.
Naissance de sa deuxième fille : Agnès. Ecrit son essai sur Baudelaire.
Mort brutale de son père.
Juillet : voyage dans le Vermont.
Signe le "Manifeste des 121" contre la guerre d'Algérie.

1961 :
Nombreux déplacements : Naples, Genève, Palma de Majorque, Vienne, La Panne (Belgique), Londres, Manchester, Tours, Francfort, Berlin. Fait la rencontre d'Henri Pousseur. Cesse de pratiquer la photographie. Rédige Mobile.

1962 :
Naissance d'Irène, sa troisième fille. Réalise son premier livre d'artiste : Rencontre avec le peintre chilien Enrique Zanartu. Première expérience radiophonique avec Réseau aérien.
Second séjour aux Etats-Unis :  trois mois à Buffalo (Etat de New York). S'y adonne aux pliages japonais en papier. Visite les chutes du Niagara. Rejoint Buenos Aires.

1963 :
Visite approfondie de la basilique Saint-Marc de Venise. Vacances d'été à Saint-Régis-du-Coin, près de Saint-Etienne.
En septembre : premier voyage dans les pays de l'Est (Bulgarie, Yougoslavie : Belgrade, Zagreb, Ljubljana).

1964 :
Obtient une bourse pour séjourner pendant un an à Berlin-Ouest. Travaille sur Montaigne.
Printemps : voyage en Tchécoslovaquie. A Prague rencontre le collagiste Jiri Kolar.
En octobre : Budapest.

1965 :
A son retour de Berlin, va habiter dans la banlieue parisienne, à Sainte-Geneviève-des-bois.
En mars : Anatolie et Cappadoce. En avril : Canada. Puis l'Espagne, le Portugal et, pour la troisième fois, les Etats-Unis (pour y faire un remplacement à la North-Western University à Evanston près de Chicago).
Vacances à Ronce-les-Bains et Cauterets.

1966 :
Dirige un séminaire intitulé : "Situation de la littérature en Europe : Séminaire sur Le Nouveau Roman" au Centre Européen Universitaire de Nancy.
Voyage en Israël, URSS, Ukraine et surtout au Japon (novembre), en Corée du Sud et au Cambodge.
Eté : juré du prix de la Biennale de Venise.

1967 :
Naissance de sa quatrième et dernière fille : Mathilde.
Voyage au Brésil où "je me suis énormément promené".

1968 :
Participe à la représentation de l'adaptation de 6 810 000 litres d'eau par seconde sur la scène du théâtre mobile de la Maison de la Culture de Grenoble à l'occasion de l'ouverture des Jeux Olympiques d'hiver.
Premier voyage en Australie : "L'idée de faire tous ces kilomètres pour juste une semaine de séjour avait quelque chose de très excitant (........) J'y suis allé par les Etats-Unis, faisant une semaine de conférences à l'aller, une au retour" (Boomerang).
Participe à l'occupation de l'hôtel de Massa, siège de la société des gens de Lettres.

1969 :
Nommé professeur à l'université de Vincennes pour un semestre.
Voyage en Egypte (en guerre). Puis à Santa Barbara, au nord de Los Angeles. Visite "l'incroyable Hearst Castle" du milliardaire américain de la presse, William Hearst.
Septembre : nouveau voyage aux Etat-Unis, à Albuquerque, au Nouveau-Mexique. Y séjournera dix mois.

1970 :
Installation à Nice pour quelques mois, puis à Saint-Laurent-du-Var. Enseigne à l'université de Nice comme professeur invité, puis maître assistant.
Septembre : premier "concert" Beethoven avec la pianiste Marcelle Mercenier à Liège.

1971 :
Grâce aux dons de l'auteur, création d'un fonds Michel Butor à la bibliothèque municipale de Nice. Fonds considérable qui ne cessera de s'enrichir au fil des années.
Second voyage en Australie où il restera cinq semaines : "J'ai fait le tour du continent en cinq semaines, avec un prélude en Nouvelle Zélande" (Boomerang).

1972 :
Eté : s'installe pour quatorze ans "aux Antipodes", chemin de Terra Amata sur les hauteurs de Nice.
Novembre : mort de sa mère.

1973-1974 :
7 février : soutient sa thèse de doctorat sur travaux à Tours. Malgré une mention "très honorable" à l'unanimité du jury, l'accès à un poste de professeur à l'université lui sera refusé par le ministère de l'Education nationale.
Participe étroitement à l'exposition Michel Butor et ses peintres qui a lieu successivement au Havre, à Bruxelles et à Nice. L'une des premières des nombreuses expositions avec des amis peintres qui jalonnent son parcours.
Juin : premier colloque sur l'oeuvre, en présence de l'auteur, à Cerisy-la-Salle.
Juillet : nouveau voyage aux Etats-Unis (Seattle, puis Albuquerque). Il durera quatorze mois. Pendant ce séjour : voyages au Canada, sur l'île de Vancouver et au Mexique, à Juarez.

1974 :
Quitte Albuquerque pour Middlebury où il séjourne deux mois. Retour à Nice en août.
Devient professeur à l'Université de Genève grâce à Jean Starobinski.

1975 :
A l'automne : loue un studio à Genève.

1976 :
Juillet-août : troisième voyage en Australie où il est writer in residence.
Au retour : escale de trois jours à Singapour, sans argent dans ce "gigantesque supermarché, le bazar de la planète".

1978 :
Assiste à la levée du corps de Georges Perros à l'hôpital Laennec.
Démissionne du jury du prix Médicis.
Eté : sur les traces de James Joyce à Dublin.

1979 :
Automne : voyage au Mexique (Mexico, Merida au Yucatan, Oaxaca, Monte Alban, Mitla, etc.), au Guatemala .

1980 :
Pâques : voyage au Japon.
Les livres d'artiste commencent à prendre une place de plus en plus grande dans sa bibliographie.

1981 :
Août : voyage sur la côte Pacifique du Canada en compagnie de Georges Godin.
Naissance de son premier petit-fils, Sorlin. La famille Butor décide que le nouveau grand-père se laissera pousser la barbe.
Novembre : colloque Butor à l'université de Norman, Oklahoma.

1982 :
Assiste à l'inauguration de sa statue, oeuvre de Gérald Ducimetière, au rond-point de Plainpalais à Genève.
Enseigne un semestre à l'université de Mayence en Allemagne (cours sur Flaubert).

1984 :
Voyage au Pérou.

1986 :
En juillet, s'installe "à la Frontière", à Gaillard, dans la banlieue de Genève.

1989 :
Voyage au Japon d'avril à juillet. Conférences à l'université Rikkyo de Tokyo.
13 juillet : nouveau déménagement, à Lucinges cette fois, "à l'Ecart", en Haute-Savoie, qui devient son adresse définitive.
Participe à un concert Beethoven, les Bagatelles opus 126, à Tokyo.
Septembre : voyage aux Etats-Unis, puis le mois suivant Paris, Genève (qui lui consacre alors de nombreuses manifestations), Francfort, Hambourg et de nouveau la Suisse.

1990 :
Voyages en Tunisie, en Algérie et en Autriche.

1991 :
19 juin :fait ses adieux à l'université. Il aura soixante-cinq ans.
Avec Marie-Jo, fait son premier tour du monde "d'une seule traite", avec quatre étapes : Séoul, Taipei, Los Angeles et San Diego.

1992 :
Juin-juillet, depuis cette date, prend régulièrement des vacances en famille à Hendaye dans les Pyrénées.
Passe l'automne à Montréal.

1993 :
Hiver : premier voyage en Chine (Pékin) à l'occasion de l'exposition Rodin. Y réalise, avec Jean-Michel Vecchiet, le court métrage La Voie des statues. Nouveau voyage au Mexique.

1994 :
Avril : voyage en Israël.
En juin : nouveau voyage en Chine.

1995 :
Juillet : grâce à un prix littéraire décerné par la ville d'Yverdon, en Suisse, s'offre un voyage touristique au Zimbabwe en compagnie de sa femme et de ses deux petits-fils.

1998 :
Invité d'honneur du 11e Festival du livre de Mouans-Sartoux, dans les Alpes-Maritimes.

1999 :
Les 8, 10 et 11 mars donne trois conférences sur Gaugin à la BNF.
23 octobre : avec le musicien Jean-Yves Bosseur donne Chants du labyrinthe à la cathédrale de Chartres.

2000 :
Voyage, en compagnie d'Henri Pousseur, en Ethiopie. Voyage en Espagne.

2001 :
Nommé docteur honoris causa par la faculté de littérature de l'Université de Salonique
Octobre : inaugure l'exposition Michel Butor : Rencontre - Trajectoire au Centre Joë Bousquet de Carcassonne.

2002 :
Participe à la matinée du 7 juin Lire avec Michel Butor, organisée par Mireille Calle-Gruber à l'universtié de Paris VIII à Saint-Denis.

2003 :
Mardi 11/11 à 11h 11 à la Bibliothèque de l'Arsenal : concert-lecture avec Chantal Mathieu à la harpe et Brigitte Buxtord à la flûte à l'occasion de la sortie de Onze cent onze, livre d'artiste avec Bertrand  Dorny tiré à 11 exemplaires.

2004 :
S'entretient avec Jean Starobinski devant le micro de Marc Voinchet pour l'émission "Tout arrive !".
Décembre : inaugure l'exposition bilingue "Arthur Rimbaud. Je est un autre" au musée Strauhof de Zurich.

2005 :
A nouveau invité d'honneur du Festival du livre de Mouans-Sartoux(18e édition) , dans les Alpes-Maritimes.

2006 :
Inaugure l'exposition Michel Butor, l'écriture nomade, à la Bibliothèque nationale de France, le 20 juin.
Participe au colloque qui s'est déroulé à la Bibliothèque nationale de France les 19, 20 et 21 octobre 2006 sous la direction de Mireille Calle-Gruber.

2007 :
Voyage touristique en Inde.
Invité d'honneur au salon du livre d'art d'Ornans les 8 et 9 septembre 2007.

2008 :
Participe à la journée Autour de l'oeuvre de Michel Butor, organisé par Carlo Ossola, au Collège de France le mercredi 11 juin 2008.
Septembre : voyage au Japon où se tiennent deux manifestations le concernant.

2009 :
Inaugure à Lucinges, où il réside désormais depuis vingt ans, l'ouverture d'un centre du livre d'artiste avec l'exposition Cent livres avec Michel Butor.

2010 :
30 octobre 2010, mort de Marie-Jo. Son corps est incinéré au crématorium d'Annecy où de nombreux amis sont venus lui rendre un dernier hommage.

2011 :
Le 4 mars à Lille, rencontre avec Michel Butor à l'occasion de la sortie de son livre Dirk Bouts.
Le 12 avril au CRDP de l'académie de Grenoble, conférence sur "La littérature et la peinture".
Mai : Xème "escapade" en Italie : Venise, Longiano, San Leo où il visite "le cachot où Cagliostro a pourri les 4 dernières années de sa vie sans pouvoir ni lire ni écrire. On sent qu'il avait fait trembler l'Inquisition".

2012 :
Le lundi 5 mars assiste à la BNF à la première du film de Blandine Armand Michel Butor, l'écrivain migrateur, projection suivie d'une lecture de ses derniers textes poétiques. Le lendemain s'envole pour New York.
Avril, quatrième voyage au Mexique.
Le lundi 21 mai, à partir de 19h, le CNL consacre une soirée à Michel Butor, en présence du romancier et poète, à l’occasion de la parution de ses Œuvres complètes aux éditions de La Différence.
Président d’honneur du jury du Prix de l’essai et de la critique littéraires 2012 de l’Institut National Genevois dont le lauréat est Jérôme David pour son ouvrage Spectres de Goethe. Les métamorphoses de la littérature mondiale (prix remis le jeudi 31 mai).
Juin : voyage au Venezuela à l'occasion du 9e Festival mondial de poésie.
Novembre : du 26 au 30, semaine parisienne pour Michel Butor sur France Inter, France Culture, France Musique et France 2 ainsi qu'à la salle de spectacle-restaurant le Réservoir avec Marc Copland et à la libraire Gallimard, boulevard Raspail, en compagnie de Carlo Ossola et Mireille Calle-Gruber.

2013 :
Janvier : du 14 au 19, nouvelle semaine parisienne pour Michel Butor sur les ondes et également à la Maison de la poésie.
Février : invité d'honneur du colloque de Perpignan Les écritures et inscriptions de l’œuvre d’art des 14 et 15 février 2013 (voir à ce sujet Francesca Caruana).
Le jeudi 18 avril à la BNF avec le peintre Miquel Barcelo pour le don de leur oeuvre en collaboration Une nuit sur le mont Chauve à la réserve des livres rares.
Le 16 mai 2013, conférence "Des flots de livres" au musée-bibliothèque Pierre André Benoit à Alès.
Grand invité du 16e festival de poésie les Voix de la Méditerranée à Lodève du 16 au 21 juillet 2013.

2014 :
Vendredi 16 mai, invité d'honneur avec Michel Julliard de la 32ème rencontre Arthésée à Villefontaine (Isère).
Fin mai-début juin : voyage en Islande (Reykjavik).
Octobre : inaugure la bibliothèque "Michel Butor" de Téteghem dans le Nord.
Décembre : dans le cadre des "Rencontres bisontines", l’université de Franche-Comté invite Michel Butor pour une table-ronde et une conférence les lundi 1er et mardi 2 décembre à Besançon (voir Nella Arambasin, Bertrand Degott, François Migeot, Philippe Payen et Jacques Poirier).

2015 :
Mardi 3 novembre, signature des 105 oeuvres décisives ... à la librairie Atout Livre dans le 12e arrondissement de Paris et le lendemain 4 novembre, vernissage de l'exposition "Hugologie" à la maison de Victor Hugo, places des Vosges, en compagnie de Julius Baltazar.

2016 :
6 février : assiste à Carcassonne aux rencontres autour de l'exposition L'Atelier Butor.
10 mars : inaugure l'exposition Ruines d'avenir à Angers.
Mercredi 24 août : Michel Butor s'éteint à l'hôpital de Contamine-sur-Arve près de Lucinges.










Page d'accueil             .................................       Table des index